Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04127
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 3/15/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04127

Full Text
F Irh~


~Ire,


D~EChUR
NJ.iI~ kIM~3CA~&MI


PORT.4U-' R!-i: (tj


VENDREDI 15 MARS 1929


)Igm


* .. ., .


-% I ffa


HOSPITAL GiENRAL

de POrt-au-Prince

()
tmm laeo doe t'l d 6ceu x quo do terrible maladl
hdet aMnae ont Isiasi 6 ia 'r i
I*6ike# ad


et


Betd'E c ros corn- table mnt, secoues d'6pou-
ce tisern 6cd sire* vant0es ho q uet s, ceux
il o t 'interne- don't la tuberculo ou I'im-
i nealad. placable phills n'ont fait
I M. ... plus que.7es squelettes hu- I
~ r Mqihel.'sh mains pitoybles A voir. La
lquorIee .r M net.Hrn d nire Sale, au fond, pore te
I do USelrvc Nai l an nom 6pouvantable. On Ia d
Publique,6tudie ac' baptiee: Anichambre de la I
Ient un project de Sana- short. 'est I quo celui qui I
&dns le genre do ceux 's plus rico A attendre de Ia
nrstalle en France sons science des m6decine, proie, 1
Sde l uberculoeri et que nul gdnie human ne d
rt'alili horse deslimiles pourrait arracher A Ia mort. i
ues de nPort-au-Prince. est enterm6 et attend, ailen-
Ca fog cieusemeut.se regardant mou- i
,- fe rir, quA I'effrayant cadran e
trv-rsant une --ierie, Iheure sonne et ue la Gueuse r
)u montrune qui trapped, un soir, Aa porte... f
lft une fracture a lai ts.t.a e
at A qui, pour pouvoir Less ""seras e
le soigner et pOur met- Un coup d'ceil ici, IA. Une p
outresmalades, sevoi* explication sur un appareil, c
AUabri do tout Eange- une maladie don't nous nous I
manifestation lprsvue taimons r6kpter plusicurs fois
v l i e een d noms b roqus que nouso
^^r ,p121, 90le comprenons difficilement et
1 e nnous lncrivons plus dif-
0d 1 etu t encore sur nbs
tfiqie. ,r fetltts de notes, et nons be-
i 1 te. ar4o t en sulvant les allies (
ment srrr o, eWasemenqa ratiuag don't

EAnDO quo Dum 6alair Iiibwialcwe leour reuil-
S"" lag aunet le solely en lar-
'bt uttd e' son plaques. IA-bas. un ma- ,
rN1. tNullie de prend son bain de soleil,
Ag am t do- tout pr*s d'une piate-bande ou t
WJoe, I5*r- 9 desClochetfe, dlicates fleurs. c
Sa j .i, inclineot, sous la clart1 d'or I
|a,|,1! pre .zw4- qui tombe d'en-haut, leurs co-
iqui. ies 4ol eA se rolles pourpres. d
WeSUKx? EIst 'Il lea Le Dr Michael, excellent A
rauer bes bi? hommne ne se fait pas prier et r
SAbPm i ,c ulc nulle nous fournit les saupoudrant c
.'; SAn Ame itjsensible a de ci de IA d'un brin de sel et q
A hllise so chair. de bonhomie, des renseigne- a
mQft sont les fous! Ils ments sur les reglements de
lnpreunent pas, ils ne I'H6pital concernant l es In-
t p I s. Comprendre, ternes. 11 nous explique qu'il
aimer, hair, pest le y a de# r.glements spdciaux
,c'est toate la pau- pour ceux de H6pital Gen6-
Sfmrance de notreo iste ral qui doivent,s sy rendre, |
itN, pour les grandcs chaque jour, de 8 heures du
cc nen cst qu'inflme ma.tinA midi et de 1 here 1/2 |
tonr souffrir, il faut A 4 heures de l'aprks-midi Q
dre. Mais le moral pour le service qui leur est
de mn in fou ne saisit indiqu6. Nous savions dej6
sons de Ia doultur; son q e lInternm doit aider son s
It insensible noe s'rneut chef de clinique A soigner les ,
ll Heureux I... Qu'importe malades die sa Salle. 6
kr putr6ftle qui tombe Le grade de Docteur en
p uelox sous le scalpel I a6ddte, parsuit le docteur i
16rit.L Fou. est-ce auno n Michael. sobtient apr6i 4 an-


de A une jambe sse
pputfe. L Ame est ter 1.
pM ses vengeance. En-
elle ritdu pauvre mus-
fut sa prison et qu'elle
de ce pauvre muscle
t tro M'1 16 6


LIS


MotYCf a0=viv at, pqrtug.'
Le docteur Molae, qui so rend
i m Salle quo nous visiterons
out A t'eure, vient A passer.
Lui aussntl joint A notre.'
groupe. 11 so penche, tAte la I
chair'.ialp ila peau gorfile et
flastues
- C'est un cas de madora.
.Nqs crayons ansslt6t cris-
entser nos feulllts. .Mado-
ra i. scrivons-nous.
Le Dr Michael lui aussi a j.
reprdd la plale.
Eldphantiasis, pl u 16t, op-
ne le praticien.
llippocrate et Galien...
Je crois qu'i faudra cou-
per a, dit ...1'un d'entre nous,
tranchant la petite divergence
d'opinion des deux homes
de I'art A la faVon d'Alexandre
it montrant du doigt 1'dnorme
pied de I'homme qui, sans
doute, en sa cervelle de rustre,
ne croyait pas que I'exemple
du Conqukrant dut etre suivi
)outr son pied nalaide.
Aisres cette co, te halle
ions reprenons notre marche
centre les plates-bandes fleu-
riesou de grands mabouyas
ont briller au clair soleil la
moire de leu peau mordor6e
et, effray6s de notre approche
se faunflent sous I herbe des
pelouses, parmi les freles pA-
querettes et les p6tales effeuil-
6s des roses.
(A suivre)


La fete

de St-Joseph
Co Gope nous avons d6ji ani
~maf, cete annee ht fil de
it-Joseph, le 19 mars, mere c.,
ILbr6e avec un eclat parriculier. I
Apr6s lea offices religieu qui
suront lieu aux heures ha i-
uelles, un group de dames pa-
ronnessbes et des demoiselles
organiseront, dans la cour de
'eglise,unegrande t eavec tol
ola, kermesse et attractions.
diverses an profit de I'eglise.
Dautre part, les tamillos ha- 1
bitant les quarters de la pa- I
roisse se proponent d'orginiser
les reunions el des lt es intimnes
qui apporteront aussi leur g tt6
i ia Ilie de St-Joseph.
A oetr, bieuiillante ali'eiln, I
uedames, *esdeeoiMrlIes
Voici ce que pense de la
nouvelle singlee A cheveux
VICTORY, .Joht Hrrys,le sym-
)athique propritaire d( Sa- I
on de coi aurecLaCr onne ;
( Elle est rare, li cliente qui
ni. r6clame pas sa curie dIt
VICTORY ap6 la coupe (!e
ses cheveux. Rica de surpre-
nant d'ailleurs, rette petite
dpingle n*est pas senleam ni
commode mais elle satfirine
Indispensable A Ia coiffure
'mloine. Je la recomman'e
John HARRYS.
S'adaser pour renseigp-
nests A l'Ageoce de VICTO
AlAR PNas en Haiti. P.O.B.7

l Ge t~tGus 41.'1

wpT ri4ur hI pre--


a it R'


jhm~ L~j" WI
Cheml ~ima. kd si


Ob'simabl"e gufid
w mon trout leg
4%0 0m0o *


'IAT.


admis. Parma eux,


,adresser su ner ace ro
al-Prince, Haiti.


.. .to[Ve III







Guilloux, un petit Caft6-estan-
rant propret, biel, tenu don'tt le
~p 7 pri >taire est toulours chat-
imant et reserve A ses clients
IVpccueil le plus aimnable. Chiia-
que soir, nomblreux sont les
umis qui s donnent render.
vous pour v nir leur soirde en
Fe" ,id boissons capiteuses --
Se arettesr le bar est bien pourvu - se
evident lelguemient et, parfois
'ei A parole fort. mais tonjours, IA
I ? - ( 'la fin. i.onue po tend, puisque leu
an r: TAlNE...Po e.? 58 Poar Au Pmwcs tpat:on, aimable, met toat le
mode chair, ascd n (lervantl n
hon vieuz vin. Etclaquant de la
S' -- ili dhlaingue, chacn murmur: Cesont

r^i c a 1 ... renconlt'pag ier i at;, tout
M a 'eprfsede 'ollice de I'Adinira
tLon .L ia e l la le ties Postes lto pe-
Stile c.poise qui lance ur.mod











G BPorl-a&u-Princienne ] nsctin' 'ari"'nr 'lru
de*-Cigaret resceg-A-dire pran shas o I ls




deigntarette n ainl pa
0"parce quae uelisI'tsItalIn (Ji
.e [chnir, deaisNr, ud gu(F i,0nt
e Ar A &Cs ren e de pr's.rencontrne
S1 iga re rtt S ril re aeInfemme qui le sup.




ujr pliaiet 'stre aimauble p our-son
caprice inetensif... pas si inof-




liDe S4 r on aIanulrd utensil qufelh d li c:l...




.. s._e ,., s ... ,o.s ,...,,i
S- des sule oai de voir in p
t . . . c a &e- i o n t la o n. de n onve k L f, i onf .
p r "maiicaine 'AI a rue Dantes Destouchles, No.
S(06. chiffre qui laisse r veur.
r iPiP A r wlService ben fail. huilred mnri





(( Vor l u-Vrinci l enet d net, accueri charmendei. irus-t
quement, npr utin hbruit s.L' fer-
GrAce ~ Ia fliesse de iaur ar me font les d6 ices des raille infernal surgit 1P grand
vrais amateurs Morin qui, comuin ec toiours,
trouble In fCtte, revenant de fruc-
..-- -.. 1tueuses libations don't on l ovait
leg traces. Ce fut un pour le pro rio, car chwn dout
tE tse meltre A labri des .. exub-
NExige.1 de votivPei Pl- rancesdu s liern p-nn
lijSgC O I psge aNoT veCrrL l Hhun
cier 'hule d'o I 1 e arr
Vqe d Aix Duret a vu In joie '
9 de camarades qmi dagw .Io ent

- lions de plaisir, des geslcrde
S i satisfaction et l(egs r1exio;nlsur
ae lelen q llLlebeau soleil mis en boulei-re
I .4par leg connaissances (Fun parw
k&iSOUVW 111 fnit mngicien. Cbh ncn redit
1. Iarc que e el 'e plus brilliant avenir n It hum
m omP U Henri Gardere qui, des ses d6.
hllts, s'est faitl esih er j or ndes
moins ch I a cU %. I cI6 da'hegreqesel (s eI t, i.econ



.rle you v ban lque o'ao, .
*- l *e mtimt liheure, quie v :ss 1
pur6pratelon en liti n'a jamac s h yarik depiis pcls d'n' -sdue sean duh.h ups
asiiflef ybIongtemp's. l)eux ou tr'is mi-

on dens le gpznn veil, oa- it .





eke J b I. Bile content en ouire un dieastulf 'Et lul alorse prom6beto


upuiY ID~-,~l~Em itit I~ a dude: de chrque ruben. d'L wI 1 friter oenles
une appde4.We dcenonuie. ,, *Jr tesIwil r
4 C mehlne WOODSTrocK GRAND ODlRt i mqvient coam
Dm~vhde pour Ia bee ite de e lignee44, 1 cPueuwvIEmd iw t s. & rave et 94n. vs com *I
arnawn ent, Ic pem d-epaew'qu'elic ccka$ hlftiu*wen hp Sion, iif"t Ies
iu sensibiliM de son miMcanhsv pet)aet d ftticiAdrAe nt elt c $'su'er'd
*Mocux achdteun des coaditlen xcatelonaella a& oA U'l rsne a
de permlk ai I HACUN dacquirir eon a ddll ame awexce:lienleudo-
machWine& .rire GMNO Mi,.*LB., SfWs Monte Is,
S sohIt le cowrS


,low AN= Wo


~aa


-~---r~-------mr~-~-


~~--- 'YI --'-----i-r .. I --L------- --l--L--


1-1.


** r -Jt


led,~




~~2T~~~PC~~~~ri~~~l -:~Fe -~l~Ts~~~is~~spr ---_-~


PAOE 2


LK MiATUL4-1b


Marn 1929


_ .. l~~~~-,.- ,. I?'.-?TZ~


Lits en Fer et en Cuivre, les Glaces, Tableaux, Chaises & Dodines, Jeux d

Salon ( articles Viennois). Glacieres, Armoires,fCoifleuses que vous trouveret -



chez H. BALLONI Fils I

sont des Articles de premier choix don't les prix sont atbsolumentmodique
S*.
i~~~~~~~~~~ J II Il l III II*.....jIIH


DERNIERES Nouvelles

de LETRANGER


CDMP FRNU ISE DES CABLES TLEOGRAPHIQUES
14 Mars 1929


AIn Cai* drfe Expeirls
PARIS- Le Comitl des Ex-
perts, r6uni en stance pltniere,
* a discutl Ia question de la cr6a-
lion d'uie hbanque internationid-
le pour les palements des r6pa-
rations. La stance n's durt que
35 minutes. Les sons comitis
out tourni deux rapports 6criti
et ua rapport verbal.Les experts
*P r giniront de nouveau ven-
dredi A midi.
La sanli de FMwh
|P HIS- L'etal de sani6 du
r martchlial Foch s'est 14g6remnnt
S a nlior&.
Soulanl 'ltablir un nouveau record
de i iles, Un aulouebiliste e lue
) YT'()N IH.A.lII (Floride)-
M. l .rt lible s'est tub av jour-
d ini en conduisant la Triplex
36 c vii.idrtes ,te M. J. White sur
sur iq|iellh il essayait d'etablir
un nouveau record de vilesse
en i itomobile. La voiture fllait
a 20(' miller A I'heure cherchant
| liule le record 6tabli par le
cocur.wndault Seagrave qui a dt-
I1ps'' 231 imilles I'hleure lors-
que Ithble sembla ne plus 6tre
min I' e de la direction et I'auto-
mobile vint ,'entoncer dans les
dunes de sable Al'extremit nord
de la piste.
La guerre civil
au Mexique
MKXICO -- Le g6nical t.alles
qui dirige lehs dprations centre
les insurges a donnA aux trou-
pes (ui, lu semaine dernicre,oat
tuulto6 la rebellion dans la pr*-
vince de Vera Cruz I'ordre de
mat1her l ur 'Irapuato, impor.
tante jonc'ion ferroviaire de Gua
nayato. Ces troupes sont char-
ghes ice mettre Un aux agisse-
ments des rebelled qui, d'apris
le gouvernement, oblissent A
des mobiles d'ordre religieux.Le
bulletin otilciel mentionne, pour
la pr en ',re tois, influence reli-
gieuse dans la Irvolle actuelle
qui ii clat A la lois dans le
nord-onest et dans le sud-est
du Mexi(iqe, il y a une dizuine
de jours.Les lmrces IdVrjal scoti
vergent sur Torreoi. arrivani
de toutes les directions*. En plus
des forces commandoes par le
gindral Otero qui laissent Sal-
dilo derriere elles, un fort con-
tingent sonus le ordres du g&-
maral Almazan inarche sur Tor-
reotn, quarter general du gin&-
ral Escobar.
NOGALES ( Mexique )- On
annon;ait aujourd'hui au quar.
Slir.g-ntral des insurg6s A No-
ples, qu'au course d'un violent
;. ombat i Uarneros dans Ia pro-
:. vince de San Luis Potosi, lea t*-
i- kraux ont sabi une ddfaite et
t u le gni6ral 16dral Francisco
SCrera orres a 1i tlud.
HIPOLITO(Coabslta)- Le g6
*atm Almaan,qui march con-
Sre les insurgla A Torreon, an-
nonce quo le Oanral 16diral Si-
rAuminao edil aursit fait pri-
maoniers des rebelled sur quatre

Ia lesi sr la crime des lyers
el Imamee
PARIS- Eu ce qui cmooas
| discusion a Ih Chambre de
S la loi sur lea loyera el ea raeon
da llongaeur des d bat a.
'Un.u..-** **


ao prorogauou de 3aimbdo Is
11de 1926.
~ pahlmedielpraoais
MSchacht s'est
~avc Ismar6chal Hin.


Que (era M. Dawes?
WASHINGTON Bien que
M. Dawes soil retourni A Chi-
cago,on se demand dans la ca-
pitale ce que se propose de faire
I'ancien viee-president. On sav
6videinment qu'il se rendra A
Sanlo Doming. pour organiser
les finances de ce pays et qu'il a
I'inlention de taire un voyage
en Ealrope cel t,., m'cis le bruit
court avec persi:vance A Wa-
shinglon que M. Daw.*s ne par-
tira comnme simple ciioyen mais
comme amb.issadeur des Elats-
Unis en Grande Brelagne.
La Ki,.Iqnr ralifie le Pat.l Kellogg
BR XELLES La Chambre
des I)putts beiges a ra:ifi6 A
I'unanimnit le pacte Briand Kel.
log apr6s de courses allocations
de M. Ilymans, ministry des Af-
laires Etrang#res et de M. Van-
dervelde, ancien ministry; le
S'nat a dejA ratifl' le pacte.
L'exll6 rouge
TrolLky parole
CONSTANTINO 'LE Loun
Trotzky nest pas mourant com-
me on 1's pr6tendu et il est si
loin d'6etre prisonnier qu'il a ac-
qord6 une interview ou Roprk-
sealtant de I'Associated Press A
I'H6tel Trokattian o& il habite
dans la grande rue de Pera. (Je
no suis pas un Ihomme, a t-fl
dit d'une voix vibrante, nais il
est certain que j'ai besoi des
soins d'un bon docleur allenand,
ce sont des mmdecins allemands
qui m'ont oper6 en Hussie. Je
resterai ici jusqu'A ce que ma
demanded entrer en Allemagne
ait recu satisfaction : je n' rai
pas A Angora el si I'omu ne m'au-
torise pas A aller en lle g ie,
ee me lerai ici ; il est taus que
'al demand des visas trancais
ou tch6coslovaque. ,Ie seul gou
vernement auquel jai demand
asile est le gouvernemei t alle-
mand. Trolzky admiet que c'est
centre son grO que les Soviets
I'ont envoy en Turqiuie, mais le
gouvernement de Constantino-
ple l'a requ, dit-il. avec la plus
grande courloisie. e gouverne.
inent ture, dil-il, me considered
come son h6 e el est pret A
assurer m: p:.otec ion )).



A Parisiana,

dimanche

Encore un beau film que Pa -
risiana va nous montrer diman-
che, Comment j ai tud man En-
fant. Le film est tire du cel6bre
roman de Pierre I'Hermite (ab-
b6 Loutil, curt de St. Frangois
de Salles). II a 6t6 reFr6sent6, A
Paris, sons le haul patronage de
son S. Em. le Cardinal Dubois,
archev6que de Paris. Sujet im-
pressionnant. Dana le silence et
I& pnombre du confemionnal,
uone femme, une m6re pursuit,
en aanglotant, un douloureux
r6cit: eMon Pre, j'ai tud mon
enfant. C o m m e n t 'ai-je tuW.
C*est ce que je veus vous avouer,
car, le slence me crucifie.Je
I'i ta6,. moi mare qui I'ai-
mais on qui, da mais, croyais
aimer et j'ai tail ce qu la plus
leroce bhte n'a jamala fail. Et
ce point 6 ane here de colre
ga ia ri ta as de co mo-.
a os I'on n aat l as soi.
a6me. Non. Je l'a tu, froide-
ment. AMors vouns comprenez ai
ce crime m'itouffe.
Maia coinment Iai-je tue ?
On aura la response, en ve-.
nant, dimanche, A Parisians.


I- I
3@ Tin JOiURAL


1929, 15 MAns.- Hier martin,
deux Magistrats devisalent qra.
cement des chases de la Justice,
sous 1I'eil de bronze des denx lions
altiers qui ddfendent I entrde du
Temple de Themis. Et its pleu-
raient sur le laisser aller de la
forme employee pour s'erprimer
par ceux qui, deuant eux, defen.
dent des clients. Brievement. ilsse
rdmdmoraient des mots qui sont
des perles chatoyantIs montees
sur le plus bel dcrin de la sot-
tise : Je tie parlerai p'as de
absent ,n son absence ,, dit
I tin; t'e nest pas de leau qui
cole duns m s veines o, avotie
un autre. L incendie prit d. ,)
surenheril utn troisinme. El ta ?
u Amagistrat. ious tave: la sere
nil de l'O!yimpe . AUoylholo
gult et periphraste le Maitre par-
lait tie ciel.1 i faut comprendre. .
Et les deux juges, gravissant
les degres dut Pala is, soupiraient
davoir d juger parfois et du
fond el de la foir me.


VERDUN,

visions

d'Histoire
RN ROURANIZ,
---**- .


Les d6piches du Cable fran.
Vais annoncent que Verdun, vi-
sions d Histoire, le grand film
de Lion Poirier que nous au.
rons bient6t I'occasion de voir
et d'applaudir e Cin6-Varikts.
a Wt donn6 en une solennelle
representation au TheAtre Na-
tional de Bucarest, en presence
de la reine de Ruumame.
La representation du film fut
l'occasion d'une grande et en-
thousiaste manifestation franco
roumaine.

Le Journal E6dical
Halten
Le numdro d'aotlt-septembre
1928 du Journal Mddical Haltien
vient de paraltre avec un retard
don't s'excus-nt ceux qui Iont
Mditer cette intiressanle Revue
m6dicale.
Le sommaire du nuinmro est
tr-s copieux; il comporte des
articles. trs inti'ressants ent. e
astre uneu tude du I)r F. Dar
lencour sur le uATraitement de
la Lymphangite tropical a. Lau-
teur priconise un traitement ge-
neral et un traitement local.
Comme topique rtellement effi-
cace, il consedlle l' ntiphlo ts-
tine, remide dijA connu ici.
Ce numdro du Journal Mtdi-
cal est A lire.


Horn-Linie
Le m/a e Minna Horn a, ve-
naot d'Europe, sera ici venle
18 courant, en partance pour
Kingston, etc, prenaut tret et
passagera.
Port-au Prince,le5 Mars 129.
REINBOLD & Co





CBESOIR
Poor sla dermare lois lea lm
devant atre retoura6 fin d* *
mois :

Les Devoyes
avec Jean Dax.
:Entrhe : 0,50; Balcon : 1,00.
On jonara mime s'd plwt.


Les exploits

d'un ivrogne
Mardi soir, vers lea 10 heures
1/2, le nomm6 Claricie Jeune,
alcoolique inv6t6r6, sans crier
gare p6netra chez Mme T616-
maque, rue du Centre, quarter
du Bel-Air. De tr6s haut, il im-
posa silence aux personnel pr6.
sentes qui s'entretenaient tran-
quillement. La maliresse de c6-
ans s'informa aupr6s de l'intrus
de l'objet de sa visit inatten .
due et inopportune, A cete heu-
re d'ailleurs assez avanc6e de la
soiree. Pour toute r6ponse I'i-
vrogne mit le revolver au poing
et tira quatre balles dans la di-
rection de son interlocutrice.
Puis il sortit de la maison;
dans la rue, il appela un petit
marchand de surettes et lui in-
tima l'ordre de lui d6cliner ses
nom, prenom, Age et profession.
Le gavroche protest contre cet
insolile interrogatoire et l'al-
coolique de plus en plu surexi-
t6 dechargea ine nouvelle fois
son arme contre le petit mar-
chand qui 'ut atteint a la tote,
poini gravement, heureusement.
Reprenant son chemin. il par-
courut le quarter de I'Hospice
Communal, tirant toujourb.
La Police le recherche.


S. G. I'ArehevNqIe E-que des Cayes
en lournee pastorale
S. G. i'Archevdque-Eveque
vient d'effectuer une grande
tourn6e pastorale dans Lea dif-
f6rentes paroisses du Diockse.
Pendant pr6s de deux mois Mgr
Pichon a visitI toutes les pa-
roisses placees sous sa juridic-
tion 6piscopale, se rendant
compete des besoins des popu-
lations au point de vue reli- ,
gieux et alministrant, partout,
le Sacrement de Confirmation A
de nombreux fldiles.
L'Archev6que est rentr6 aux
Cayes, samedi dernier.


IleotUons
maqonnlqaeos
C'est au mois de septembre
prochain quauront lieu, A la
Loge ((Les Cceurs-Unis ., les
elections pour le Venerable de
cette loge.
C'est Hyppolite Stines qui
a solliciti le suffrage des mem-
bres de la Loge pour tre olu
Venerable. D'aprds les rensei.
newuents que nous avons eus.
dans le monde maoonnique, le
candidate a routes les chances
d6tre 61u.


Ren


idez

A Cesar...


ir Fraagis Maigal oat n erit :
Monsieur Cl6ment Magloire,
Directeur du MATIN.
En Ville.
Monsieur le Directeur,
Jai lu I'enlrefllet intitul6:
( Dinmanche un enlant Jaillit tre
electrocute. Si j'avais pens6
quo cette nouvelle aurait eun vo-
tre attention, je vous I'aurais
p )iiee moi-lneine; et vous auriez
etW exaclement intorme.
Ayant dijA agri les compli-
menti des amnts tant du quarter
que d'ailleurs, je me vois oblige
'levater le qualificatif de men-
*teur en vous signalant une er-
reur qui a sat gliss6e dansa entre-
fitkten question. Voici la vdrit6:
Mon ami et voisin Felix Baker
quia tait en ma compJgnie, chez
moi, une heure avant I'aecci-
dent de la rue Lainarre a vou-
lut bien et spontandment me
suivre jusque sur les lieux.
Qiandjeus d gii 1'enlant des
liens du cAble en 1 entralnant vi-
vement hors de I'action do cou-
rant electrique, il ne marchanda
pas son concourse pour m'aider
A redonner un peu do vie et de
movement A I'entant et pour
combattre avec moi a crrispa-
tion des mains el la contraction
des membres en actionnant lea
muscles des bras et des jambes.
L'imprudente victim remise
debout fat accompagn e chez
ses parents au Poae- arebuit
par un passant. Le bureau dlec-
,rique appeld par lei sons de
mon ami Felis Baker vint reo-
mettre Ics chose a boan ordre.
En vous remerciant de laccueil
que vouas avez lait A mes ren-
seignements, per netlez-moi d'e-
tre heureux de satislaire i un
de voi soucis c est aussi un
des miens -: ce ui de dire vrai.
Francois MANIGAT.


I


Us grand chel-d'.mvre eimagraphi-
qae a Parisiana.
Jeudi prochain, 21 mars, Pa-
risiaua ofire un grand gala cin6
graphique avec Jocelyn, le chef-
dcauvre de Lamartue don't la
mise en scene execute; par oon
Poir er es' aussi un veritable
chel d'oeuvre.
Le film, qui eat admirable, eat
jout par des acteuras de tout
premier ordre, favoris di, grand
public, entire autres Armand
allier, Myrga. II ne sera doon6
q u'ie seule lois. Que personne
ne manque donic A cetle unique
repreben alton.


D'apris lea inform
nons parviennent do
des Cayes et des Col
situation, an point de
gleux et scolaire dame
munea de cLs Arrond
eat des plus satisfaiai
tait-ce la grapde sache
s6vit en cette region
sieurs ann6?s, on Y ee
14 mois conrcuatifa sans il
dre goulte de pluie, -sla
serait des plus aisees. Lea
tagnes olt 6t6 plus isa
que lea planes elt leea
Partout, on rencontre u
pulation gaie, aveniante atl
souct use de coulort. Lea
sons d'hiabtaion sonlt sp
ses. bien ordoilnhes. t ano
un gout assez delicat. La
vaux agricoles, I'M1evage 9
veloppent A vue d'eil. LeA
vaux de sell don't les heai
de ces regions sont tort
teurs, sont excellentsetdob
race.
Partout,on rkclume des4
presbytirales, des termes
des chapelles.
Ces populations sont 4t
ment ea progres, conclut C
aimable Correspondant qau
tournit ces inturessants M
goements. .


LeI li de Petit-4
La bal organism par I&
de Petit-GoAve fat uan ,e
Tous nos complimell
organisateurs.
Ns on publierons Ie
rendu d6s quo notre c
dant aous rura tait per
Les emanaeami
Lea examens scola
le second trimestre,
menc6 dana toutes lea
Port-au-Prmnce.
Bient6t lea potache
cong6 pour la Sehmaine
Ces vacances de PAqu
menceront Ie 27 mar
prendre fn Ie 8 avril. .
Use leture a raphe d e
pay6e 4.0Uuee nB
Notre couhrere 4 Lea s
Capoises a relatent q,. I
M. Altteri a achete, rece,
ou"- l some de 3.1100
a lettre aulog'aphe doe
16on Bonaparte a Toussasl
overture.
Daua Is meme editioe
du 9 mars couruni, notra
trere rapporte que de
oat 66t passes aux a
am6ricains d'voir ro
a unions libres a avec
tiennes des qnar iera
soit de la Capitale, soil
tres vitles.


AtmmI


Toutes les Polices


DE LA


I
,'com prennent

Foudm e am



fuq.Le





ANENEU .m


la Protection contre


auqmentaloa.deb


lAgents G6neraux


.b


-r


I





1EMAT -16 Mars 1-2


k~. i., ,


MOIussa

08 as rapHll quua aiswiede
licemdsma ution ptomo es Is
2 Perrier deel ed *tr Antoine

conlm lai st 1 eoIda hnat avn x
tramsux lores A porptait6.
Le Tribunal do Cassatiop, sts.
heont sMr le pou roi viot par
son arrtt on date d'hier, do ca-
ser et d'annuler cello d6ciioa,
at de fzer an mardi 9 Avrill I
lqement do fond.
Moosea tait ddtendu par Moe
Emm. Francear et Ermm. Cau-
vin.


Le1*6 a Akrimie


Luadi prechuln, IS8 mwaeea
to 414 deSi1-Mexand,~s qui ee
Jep Domdo I&chapelle, do i` 1
Crbl-&G.arty Coquartlnr
sums to jour,. em p 4d41etbeli
$hemaim1/do bust, cq 1d- 1*
Amne; .1. sp~ s stoc~rr# m ul. re-
ligieuse, eaems do quortilr waI
proposeolt dorganisr does ru-:-
nions loyeasosepour eomm#mo-
rot -Is 161o do leu osit Patron.
Alizadre demandent ai ron ae
porraiiAt s'ltr oseun pen A la

hoi~stoisrques don't LE MA-
TIN l pais y a queiqile temp.&,


Ahlalesu do LiMe

Cest.dimuache, come a se1
uu il. que lea 6 ves du Peufiba-
nal Ste-Rose de Lima rldonetat
leur belle f6te hlittrsire t tbl-A
Irale qui eat, tsnt do ic60 U
| y a quelquu lours.
SComu none 1'avons dit hier,
.aomgbre des crtes d'entr e et
*M4 limit 6 500 La easl cotte 2
rdes.' On eh trousers *i
iuaonnalt e les derni6rs me
ront.vendues 6 I cntrOe, le jour
mAme d. lsa te, des 4 hears
de rspr6s-midi. --
II o's at6 apport6 que tres pea
de changements au programme
de cette nouvelle lete qui est
done, comme celui de sla prEcA-
dents, riche at hoisi.


Pour un service long et fiddle
D LS nlili e L' pcis nnes dans toutes les parties
du niuutic d.pcindcnt des Westclox pour I'heur
exacte.
Jour par iour, mois p.r nmois, Ies Westclox rendent
un service dign c te contl;:.-. Is vous tidonnent 1' heurs
correcte-vous appellent :' 1I hcure voulue.
Tous les maug sins venlant des horloges de confiance
vous les offrent.
WESTERN CLOCK COMPANY, I.A SALLE, ILNOItL, U. A.


Mohr & Launn
Distributeurs Port-au-Prince. Haiti,


The Royal Mail Stean

Packet Company
Le vapeur ( Sea Vicutoy, vcnaut de Kin1gsn etl '.1 imports
du Sud sera a la Capita l Ic ieardi 19 Mars lprenIint Irtt pour
I'Eu rope via les ports du Nord.
I. J. BIGIO,
Agent Gen6ral de la Royal Steam F'anket Comnany.
T6l6phone, 2311.


PLACE DISSALINE
Caste chic Restaurant de ler choix o0 rnI'ntrouve A toule heure les consommations
les plus delicates, a~udwiches sanb pareils Bitre A la Pression.

II I Ii









Insurance LCo

Une des plus fortes COMPAGNIES

CANADIENNES, d'ASSURANCE

sur-la VIE

EUG.'Le BOSSfE & Co.

Agents Geniraux


*0pr/switr L .


BEs
Sinopdl
DESCHIENS
dj L'H161mglwsab


Ftdndr~atinr d oda 3,v.reroit PO-
0 vyv tt tir ~.~~gffrrv,:jnutx. Adr~tn it ritv ba Hoteaux it*e pof
"Usvpilrw-.~ .* I'.I'1 t.ti


Ap:Js un repas copieux, ayez la bonne
pr.e- tion de depurer votre system
digestif en eliminant les risidus toxiques
r ir ",eLploi du fameux laxatif

EN(Y's"FRUIT SAT"
ca ', S -4i g i


A.:.. ,


- AUMflWLOS LONC.LVS SON. 1: N'ACHETEZ rX'vrt, si vous
"w"ETREEPATANTAI' I6o tc' devez. pas tout achwter chez
~~2R' AITMFAN AISE P~.E LIA
S" pag" wcc y ,qc"4,1 .'V jff.NOUVIELALSUP
,"" fb vl .., U SIRK11s;'1 a cttL&Maisoii donne dui
0o4.ufmioetijesde IU. rpogi*ma d 1)"I0' b vle n .iW '" pa
Imph64 t 1)11 ,ellk tiew IIwi~t CAcn
~ ew~.iow~u~e. server sa Lontie etiornmidC.


- &5bF LLE- AB I' TNK
*,UMAEISPC'
* *Phwde i


- 1bi~jA 'r'.4 I


Westcido


A."


-U'

'4


'I
.5

4
4


FAIBLESSE
DISILITak


-T-- -1-"' ----- -- -~~- ---- ----- ----- ~~1. 1----L--- _~.--- _1_~ _~ ___ _


lc

N I


,I r~- ~ LI~CICI


I


- ---1115_ 1 i


_ ___ ,,.~ __


- ..uu,


PI,\G.E--


11


I


L NE




























RHUM BARBANCOURT
lRoc. tGar5Tre, Proprielaire
KWfsavwons t ,imeur de porter A Il connaissance de
nos Clients et dp. Pubj c q'a partjr de ce jour, le prix du
Rhnm Barbancoart eK6conme suit:
Rhum par Gallp ss.- Rhuni Gds 10,00
Rhum ** 15,00
Rhum * 20 00
Rhum ' 25,00
Rhum' 35,00
hhum en houteilles Rh oi m 2,50
Rhum*** 5,00
Rhum*'*** 8.75
L.ea clients du Rhumn Barbaticourt sort prevenus qu'ils
trouveront lonjours.le 'hum 1arbancourt tdans In maison
continue l'ancienne mason de Mnle Vve Barbancourt, au
Chemin des Dalles.


'-~ I


Vente


n Gr
FR A


I


pH'imnruiro u.


O0og
Couri
Luc
Vembnlr de I

Haiti, I
nicane, It
que, I'Eui
et I'Oc6ar
Achete
de
Aux Mal
gusting, Si
Au Capit
Marc LUy
du Comra


t -Aa 1AwL


~CoNcouRS 4 I qoli il ppa rflrodra qne le as ~ ~ '-
L'A' It.ade in ~r~ze
40- 1,tu f, or0 Mk
s~ulvant: uaLVne ode 6 Is ton. -a9 n oneumsu l-soe.Pwj& iaIsI6re;do MeUs md 410 ~
Dieodhm q rles nouirell e syP"esa
a*A 'i.it~~roffi dl,143

A*atu eIssn, ideq a 1 c Sontnrc.e." % etmot vg
Le; okh6 prn* wdini I d
asoc-qu a rttiorauP c-ea8eteiebado-n om
Io~p cace~*e a vc oi Ro a--: w4lWye Ahrori0meod;,m#As d M.e

Le uteu.Cette ders ircyml e-ured~~, id'berbal ,de gurnAe ci a W P C.;ARAftpsi
lopIpOde sera ovr, qu'Ap Idubes frIs tiers doetonics C w,40 f
4e clssemnt deis oies n ore urte poii6 soo vc.nhndculi
Ne. JI or~pr e~rA -co d come.wi mm.ns cb.1saR
5U jury -8U U rewta upwsdn o WI -ya rrausa Id6t e rand 'b ojea *n coaed e d d~i
tl~uenta 31 jult'As .'cition, avecs veabr- *.me~pro 1 0""Efl co~Ke V 'It Ts
pac ave:tuiodCa VsIe61
mviii. npe, omse ie 1avcurts.JIeqIlF o pa 6 '.%ti~a o
amls .Ff a O = dvser bhe. Ti rniusto ;m r AulJ ~pie~ ,
Oft Suc# dLouverPot-a-PincIar
1jGu~n awr eve i, ar son pmnttAlpuI iross rMeA au
Antille, l'Am ro- F. SnoRAet, avoat m! cl edeep
roperur I'Asie, l'A trique' pocai-verAdeactienrdegqbu. Pour plus01arnlksien
lie. --______ ~ ~ yidubr. ls Experts de itou ms oa'd sraM
le clscm n desvopie perprits.S cetpoki s n -ve ia ow 4 d I I"
doeds ,4. In A veniboo6t2. el Une proprIe i~r i~De NoIM Cnte 14,I.
ransde Ttipe Ap- A yen d~dre unenel o ec goo h a eiAenort au vailrjnte, !taun. dj o sit1),)ire 4do Y
D eU 4Wltn, ton ettira o prsidL te 1v y'a' J si u n gra nd oein ,10sth el -so. einf
oPAR IaPhr acied Bourg et, ordesaux, et. aet k~pati a lte e Ra t IS U n Prt an Prie,-lej12v
Dort A 11 mp ;$Ale C*sOIaff-iU. Nrtt ri199




de earis. 11M..acles o-raiTs so nel dqiIOs a V

es Anils lm'i .SRYaoa i.nu ets N o533le hirA.


im rs l es v ert ls port
q 84 11le ept I Pie
Groure ,0.Avnre les1.700,. Dletm;r4&Co(

pou ijou dre dctcmered
~~ .~ An CIs U ince Suc~pOp,"a
IqmES deGtv p edeueel~ojc us ~ta- esARA 4a re
'Vieltn, 'ton~de~ivr'esdtiil ttaev" 14
af iet 08.ya on
tol AIn lLai eBureBreuete il~ lLsu tzu ota rne e1,
et I aw mete esfwan-cik. ourA pin n vt 1. 120


set D6tail.
dO & VICENTE "
Propridlaires L *a 9 .-



IlR RCEL L *M d 0 hAS -.. 5I
oi


Stock ren

LA PARISIE

Angle des Rues Republicair

Port-au-Prince
il mI


C'cst le moment de,

renouveler

V6tements et Cha

pour cela, il faut alk

COSTUMES pour il


Et les CHAUSSU"II

HOMMBS, FF1

et ENFANT
LOS
L 5|Trianon

De *iville


S I-u


~ija~3n~TT~;~i~ps II ~----.. -~*T- .--- I 1- C -


-C


_ _L I


jY~iWTN- 15 MAOMlol


PA GE-


C-r rr,


* * . *




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs