Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04125
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 3/13/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04125

Full Text


a'


I-MiienI Miaigloiie


A mm 1368
TWIWBONB NO 2


tt ANNEB N* U42 PORT-AU.PIMN4 (HAITI) MERCREDI 13 MARS 1929

Svaiebt r6v6ler que le people
LA' Vl PUO LITI I UUE hattien n'taitpasapteA l'exer-
... ...___ cice du suffrage universe I I
Rien n'a W6t fait par les gou-
M s''embarrsse pas dll- t6me parlementaire, il fallait vernements passes pour adap- lll
tfliot j'U 44 t t- revenir franchement A l'insti- ter la masse populaire A la II ll
'de ota1qq 41P stil d'Etat com- former dogouvernement consa-
p ttr A'Pav"p- ,'pn moioagnel latif..Le N cr pr mos Constitutions. Or,
.lu I. ttU ..l! veUllite, cro t mals -ant' d'in- selon la forte paroled'Edmond Les cours longtemps attrists par i 'oisement de plu-,
fi ioenat iesl veut voquer l'autoritd d'un mort, Paul c la march d'un people, ieurs Num6ros de nos DISQUES ODtON pour lesquels
esnqlevdes lea me* mme alls avait pour now on le sait assess, se resent In 'y a de cruise ui de m. vente, vont Otre encore contents
im e A i~dpter les Oswald Durand. Or, si I'on en longtemps de sea origins d un nouvel arrivage de ces disques, lequel content aussi
lde. guvernement croit le savant ps chologue, Et nous commen.ons a plusieurs morceaux nouveaux.
t6ste d milieu. Gustave Le Bon, acost par ses peine, en ce moment, a sortir Priere de demander notre nouvelle lisle et d'engager vite ... aii ui ois.u u a n ursita li.
f di goiivernement morts, beaucoup plus que par de notre gangue s6culaire! voB disques car celte nouvelle expedition va etre encore' samedi, a P6tion Ville in hInt-
ve ne vient- i1 pas; ses vivants, qu un people est rom, tement enlevee. IUn qui pie uit de s i pi'ti uiiis
.or coPostitu6. uA gou- conduit... Les morts sont les BAZAR ODEON nliniIes pour que iI i i poI -
*t extra-parleiAehtal- seuls maltres indiscutes des J. KARAYANY inat sou ilauiilac l s L m e
4'iuoudre les ~.wmnbres vivants. Nous portonsle poids TTn re r Angle Grand'Rue et Rue Ferou. hlanc. L'oiseau chanitat 1 haut
r la Conslitution ? de leurs fautes, nous recevons U 1 IecUlo dU l'un arbre. A un moin itt.comi-
i .n sea mXaUs tous Ia recompense de leurs ver- C'est un record de vols et lar. me le fromage de I aeire, il lt is-
voirs, nommant et re- tus., cins. II est tenu par Hiram F... T A sI b A I.toill)e silr TI I "l.e ( 'thn-
t les ministres, pro- L'opinion invoqu6e par Du 19 octobre 1917 au 11 L.Aj LUR'V EIL LIT -ULD t ,udJe ban.I.i. i .i
Ut et abrdgeant leslois a L'Essor sa d'autant plus de mars 1929, soil en 11 ans 5 licie june. Lhioiui. cIih a
jaes d6crits, repr6sen- valett qu'elle nest point sus-. mois, il a 16 conduit aux diff- Si vous voulez lviter d'avoir A la bouche l'odeur et le go. die place. Coiomni iI ava. du
dans toutes ses re- pecte de passions, qu'elle est rents Tribunaux de Paix de la du tabac lorsque vous fumez. soleil, .i se it,'aica; i.s
Capital et condamn6 32 fois aI n autre abi L.ois M
j vec le s puissances celle d'n anclen membre de our.. vol. Si vous voulez, en tumant unecigarette.respirer un ar6nic vliit hominiuc hi .L d e.
res. la chambre desd6put6setque, U Une seale fois en 1921, il fut dlicat un partum suave ; si vous voulez 6viter que le poison LI qjuelquvsc on.lN.ipr|os l.is
Lh. doute, il ne s'agit pas quoique s'appliquant mervell- renvoyi hours de cause. de ia nicotine attaque le bel mail de vos dents, fumez sait tomber sur Fauir ivp.mielc
-- plus qn'ici d'une leusement aId situation poli- Avant-hier, il a 6 condam- T A S du niic hoinit la I tnn lit-t
tln definitive. Mais en. tique actuelle, elle avait en n6 a 6 mois Oe prison pour I S/P- tite I nalmti de l'inesistence de par- vue les torts resultant de la avoir d6robe une paire de lu- n.re.. mtnl.oe. leva fur ieux" ii IIi ,,*,x
tiques organisms, de pratique du parlementarisme nettes A la Manufacture Hal- petlits pal)lttletIcs ,Iil, .i st
iptssance desgroupe- dans on pays oit la maiorit6 tienne de Tabacs. Se pendant P ,. .. s Iit caII entn sn 1 t .Ieis-
t~ams programmbetsans populaire est absolument B. & N. SADA, Agents Gnraux. sa les obres ds e.. ..
pine, les circonstances igborante et inconsciente. II-aniaisiesiaies Uiit nis ( .I.
venues plus fortes que Mats cette opinion sur l I 1 t I
Iprincipes, e4 ,qe ,9nt derision du regime parlemen- A oval I "l I 4 A *T I |
4f.dictent sedpcisiqns taire en Halti6tait-elle particu- .. a vui, ;>u ('lit. i .n
Shef ayant uae baut e cons- li6re Awpfd Dura d? Loin ve sc triste s ti lr i ..' I i es
dmce de sea responsibilities. de ll. Dans sot 6ditl6n du 19 abIaretl 1 ( plus triste,, ii es
devons reuthecher 4 1489, le journal 1'4 B C, La direction de p Royal-Cabal.* m i s .t ail, l[,il
vellesm.6thode. tr ap *y recon qy retet Etablissement o1I'on Bient6t m serunt les grades et solennelles Idltes de la es A perdr' alla visir \sile
I ader do btU-elles gouvernemeit de la 6pub l- peut, a peu de frais, passer les Semaine Sainte. PA nies nrrtve ou chacun tietl A se procurer des alin.s iti Pont ltni I. 11
)a a It le rol des Ser- que est d6mocratique et re- soirdes les plus charmantes et iclt it jonction A p nt ,
Croates et SlovEnes A soe prrsentatif, ajouta: (Ce nest les plus agr6ables, a decide de les articles les plus icas et les plus hics. une qui et atein, t ,t. i Ie
ple, pour a arriver doas le pas assur~ment pour nous le reprendre la s6rie de ses bals A nasi pour repondre au desir de sa clientele, la Maison d'amour. Naturclltemenl, elli
rdef dblai A la realiisaiI/ moment de avoir si clui qui en coleurs. prepare un stock racial de marchandiaes .conunenpa A fire des iniau-
stitution d'une adi- Ie premier noms a donned cette i Y3 a uetqtous pour la dtle de PAques. derie, A lancer des regjads C"
i et d'uem orp i" forme de gauVernement ne on I.d sLit, hu dieu un bP l vert Avant d'acheter quol que ce soilt ailleurs, visitez coulisses, A esquisser des i om
6iLpondront le mieux eo a pas faith plus de mal d.'e imnceeAquese s.ans[ r \ mencemawts de baisers i'hm-
nsfn"ax\doute, la Un "nuance exig.e sera Ie K A " me sourIail. SOUtil A -
I s g6ndraux du u- qne de en... roue, symbolisant et triomphe. lK I VV AW A S Herm anos me ::,ode s.n aller, I ,,iln.-
tiaux int6rets do el'Etat. Le regime parlementaire En tout cas, samedi et di- t de "_ ..... r. v i-i .h 1
l mie politique duo pas- prescrit par nosdiversesCons- manche prochain on dansera A nIuter a or -illc- :" t ci t. -
-ai about chez nous A la titutions proc6de-t-il d' u n a Royal-Cabaret , (Brise-Ma- W OTK tends-moi sur la 'I s'0,at-
M Kteim fIillile ne siu- choix rationnel conform A rine) Martisbant, au son de la l VV Y DJSITO CKl derai la barricade. .. II m 'u -
pretendre eompromeltre notre Etat social et aux inte- plus agreable musique. 'ra : ll ultats acquil depuis rets nationaux ? MI onsieur Rend-Max ALt GLSE porte avecplaisird la con- de ses voisins, tou l : 1I ie
l* Ce qu'il nous faut A Haiti, anciennecoloniefran- Une photo comm6mo- naissance du public qu'il vient d'etre nomme distributeur faut jamnais eiilever 111 illusio,
fn actuelle, c'est la conti- caise, a conquis son indEpen- rative do la joura6e pour haiii de l'ezacellente machine d ecrire H oodstock. a une feinine, fut-cli' olltv d'a-
de la politique qui a dance A la faveur des id~es li- domlnloalne La machine WoopSToca ddjd tris favorablement connue 1iour.
au pays des resultats berales de la Revolution fran- A Port au-Prince en Amerique et en Europe, Qflre lous les avantages des ma-
Iiftnts, c'est un gouver- gaise. ((11 ne se pouvait pas, a A l'occasioni de la visit du chine4 les plus modernes. Elle content en outre un disposilif "
t Yt fide avec compe- ecrit, en 1903, Dalbmar Jean- President Borno A la Legation special permettant de triple la durde de chaque ruban ; d'oi ... la voil. chaqii t. anine
ifrahchi do toute tu- Joseph encore un mort Dominicaine pour commemo- une appreciable dconomie. de la clef de sa mini.suni toiir
Srlementaire encom- quand vint le moment d'orga- rer avec les Representants de WOODSTO GRAND LE e ss Ir p tot's ce'x qui D( tilrlnt
Stet tracassiere, A I'abri niser I'Etat, que 'esprit de Repubque Dominicaine, le glo- recherchee our la beauty de ses lines, la commodity de son dans un de cs bas ni" n st
t-n-anceuvres iytpcrites, ceux qui tenaient la plume ne rieuxanniveisaire du 27 16vrer, maniemenh le peu d space qu'elle occnpe relativement el. In muse et boit et t: u P^.t Altriga des pens Iult pas fortement influence une belle photo a t6 ex6cutee, vitesse que la sensibility de son mecanisme permit d'alleindre. 1uelquui qpui r t i' ,1e a
.ra .a..er ioipr eson at..diel'eer persP ell, illil
lca 6 travailler u6tisent per le movement d'id6es qui Io nvolt le Pr6sident de la A ous ferons aux acheleurs des conditions exceptionnelles ain fuiinde .ur.ur. l11C: .. h
u'ea1936, a la rorgaaisa- avai prepare aIs grande p6rio- ..6ai o d ^E tadomnicai^ de permettre A HACUN d'acqudrir sans ddlai une e.rcellente aavec en m aiu, solli ,i:u
dmini strativr de pays, de d'iancIpation. C'est sous present A la Capitale, du Char- machine d ecrire GRAND MODELE. de travail.
sAide, du gouvernement Ila R6pubhq u ua 6t6 rocla-1 dfa, fires domnmcaim, de M ..
's11tats Unis d'Am6rique, mee la librtt g6nerale de ena Bat le, Conseiller Jur di- M
.-qqoelle nous est assurEe memo quo I'avait d abord ete quo do Ia Lgetion, des Secre- J[ jI /A AlN ()IRT ... i A sl i
r it t le clauses du 1't1eit enfaveur des a i fran taes d'Etat haltiens de RH U M BARBAN CO URT d mavi sau ami l
|Tt de 1916. ch s. It ne se pouvait pas non sieurs autres personnalitls ha- fa vrs in hua-
| f rlus...que' sans transition, dlte ennes etdomiicaines qui IIs- Ro Gardr er ,ai"rs n Im"h, t d is ti c a-
f i a endmaiQ, comme istaiont ala "o"i.Aod. IGarde ee pr Ps-p r1aet dar s C mol a ii si. ire-
Spar . encirantement, on eut a .Cott oto est an beau sou Nous avons l'houneur de porter A la connaissance de fair ses games.
Y a-t-il opportunitE A dEcre- russi A faire ne'trer dans voeordtoiamie6 onie loP e mClit etedu c o'Ampart de ce jour le prix du
le Electionse ,sixsuti~s? tdate Bne matee d'hommes, Gouvornen-ents ot. es deux"Plul nos Clents1dablicqua partir d cc jour, he prix du
otg r ,pondt A9 s dae leese ha- p 0s5 raffermie par le Traitt du Rhum Barbancourt est comme suit:
eGosvernement rpondt s a mo a s danciennes s adioes.la lu- a Janvir Rhum par Gallons: Rhum Gds 10,00 ... il Etait acconipa,n e d'une
aItipon en temps voulu. midre nosesie je veux dire Rhum * 15,00 belle dominicuine la grande
tn 11 imported de die dfs cellos< auim 1l It leur ma -- .. Rhum ** 20 00 criniere touffue et noi'e. II l'ac-
Itenant que, reserve faite niit dlTonc voI m le gouver- Rhum*'** 5,0, cablait de politesses, d sourire~s
exercise du privilge nement des peoples A la hau- Lese l eiiuae n- Rhum * * 35.00 de caresses, etenco mrt pIu.
aI nne s 4uPr.- (eur d s yi- ,last aM e -vele Rhte Rhnm e bouteilles Rhum 2,50 ii se serait jet~ A se.s piitds pour
I la asplIf I de. tus^ i-.Sol doneI ; trle I ,,Rhum. *. 500 devenir sous ses talons un pouf
i +Oemeint des l is i des n- Le diimanche de Paques, 31 .m ****** a8.75 norme. C'est A ce nmonent-IA
II IpI ma t pe .d .de rique m courant, le group dasc- ._, c .lt .R n.oum eenu q que p6n~tra dans le bar une pe-
qI L.u .tu. ota .A co" teo del4 isulaewwquimon. Let client du Rhum Barbancourt sont prevenus qutils te griflonne course eLt grasse,
.r Ki'n- d"-d uI t,., 't,3 a= -. digmach dernser, L'O-I trouveront toujours l. e Rhum BarbMncourt fans la mason aux cheveux crpus t g aisseux
poetr, ,tir ? la .i- voir 2 a 3a5-5. s c .e A.Y Va~-itudn* a ne contigue A l'anciennemaison de Mme Vve Barbancourt, au et qui, jadis, avalst cmu, A ss
dii" I 4ist.L-at ..,t uo-i tr .. nouivelle slire Itatrale. avec Chemin des Dalle. yeux, les graces de lai d ta'nt", "1 ". actuel- .1 .i1 I_ ..ec troitlious clnIalOIiit --- I '''..caine. La griffonme ,iatiIelle-
gIl^H i b- Jq a JP^I Wk1Uine r inent se fit gentille, aimailae,
^ w0 ,COln Y oxr l -oueencfufe, le -j piae sera don- lb I n l. gracieus. et alha jusqu passer
sOttouJo sUpul gue d'avoir exalt esdt de liber- M le wm ant as nt l es doigt d 1
... . .. ... 1a4[ront W IE"EBUUUUPU le dolts dans les che,', ux do


r w as, sano= pmr do prmier I II I I'amoureux qui. ,tiiurel itent,
t r m J I se fAcha, car cela le cmpr,-
tiquel. Mais doe e note tat llait en- A bient6t details. mettait anx yeux de la n uvcle
l i lt6 deo 1 com re -r i pro c tniquete, D'o&, disc, jsiots,
o1, C En tours genres ia lam rain Ii..t 1uSdeifroUta,
Jo ^Ilk c do l t(ur l 'nain 1.0'" do proposal 0.
A.._ iiI e U C ionPo de pErte qu... es, g, en Ia. oU desfronirs.deom -
po q e, etc.# etc. dKJle ,
id A r n U i qu .s ot Adressezvoous 6 tids hos

NMll~h d p- artices chezs MI tMarcel Gouraige re*x .rddans ce bard uit,
Dom Dand n.s Longue e fuut dissp1 ohe -..It DAU UUment battue pareoan
In pepl i Stn .ft premier enthousiasme. le la s--nheen-- ous, -- 1l .. o1. Rue des Cesar$.:: sacrViie. s autsJ
Si. rpor exuw leI, qrl-rait6s de Is vie politlque do-a ICMpte n pluls, iU' I"--- B.,, awlour.,



4,


lose parties do devvir.11 awhtellcaveir
lp* esi c tgaui,tes 6ira~ugers,Il'%Iis
cornab.Ies knmllub.e-cheir-t untiepar-
:lie de In polilesse eLt de In ell 1ik. III
dalauesm ar paur le mal~Idir: elle.
ed we prlie de r~IkcaIl Im


kPIwial- -4, ",%, A4l - -- -- I - -- ~,, qqft





PAG1E-2


- J~W ~~----U- -'


-*-nggww Awwwrr -


4. LE MATIN .- 13' Mars 1929


Silsen I I FerI e Ci lesI GaeTbeuC


Lits en Fer et en Cuivre, les Glaces, Tableaux, Chaises & Dodines, Jeux de

Salon ( articles Viennois). Glacieres, Armoires, Coiffeuses que vous trouverez




chez IH. BALLONI Fil s

sont des Articles de premier choix don't les prix sont absolument modiques


La premiere Assemblet*
du r gime fascisle
ROME- M. Mussolini a inati-
gure In premiere Assemblee du
regime lasciste. 11 dressa le bi-
Lan du gouvernement insistent
sur une politique ttrangere.


lstallatiou d'unm pasteur lglise
protestaate frai{aise de Loedres
LONDRES- v.de Hleuriau et
le reprdsentant de l'vI'que de
Londres ouant assist A I'installa-
tion du pasteur Cristol A I'eglise
rotestante lranvaise cro6e par
Charte royale d'Edouard VI
en 1-50.
e mri eirorge fail une sortie
en... chaise roulanle
IBOGNOR- I.e roi George V a
tait aujourd hui sa premiere sor
tie depuis son arrivee A Craig-
well House. II a WtE promene,
dans le parc au soleil dans un
tauteuil roulant.
1. Briand,relour de Gronte
PARIS-- M. Briand est rentre
& Paris, venant de Geneve.
1. I'irowu pitrle des hults salaireM
PARIS- M. Citroen, le grand
indunsriel dans une conference
au Conservatoire des arts et mie
tiers sur li construction auto-
mobile a conclu que la politi-
quet des hiiuts salaires resulluit
e I'.namlioration no i seulement
de i'outillage mnais de la science
des onvriers qui permit de dou
bier le smaire. sans augmenter
le prix de revien'.
A la Foirc de Lbon
I YON-- NI. Herriot a inaugu-
rl ia Foire internationale en
pritsence de M. Bouisson. pr6si-
dent de !a Chambre et M Zales-
ki, rninistre des Aflaires Et"ran-
gres de Pologne. A I'issue du
bunquet qti a eu lieu A cette
occasion, M. Herriot a fait I'elo-
ge de cette constitution, grand
creuset de tiavail et lover d'a-
mities internationales. M.Bouis-
son a rendu hommage A la Po-
tgue el tl. Z.ileski a soulign6
I'mpoirtance dte la Foire come
centre actil de la civilisatiopn.
I'U protessrur frauoais iiritier.
I lastiltl siMilaire de Santiago
de Chili
M IISEILLE Le professeur
Wolunan, chef du laboratoire de
riinstitut 'asleur ,'est embarquk
pour le Chili oi il devra diri-
gr ,',n ,tia, ,i nns llnsti'ut sa-
nitaire de Santiago.
Signaitltr d' us Conitaliom
eommerciale framre-belge
BRUXELLES Le journal
21b)me sitcle announce la pro-
chaine signature a Paris de la
Convention tranco-belge comn-
merciale, colonial et Ou navi-
gation.
La Agree et la Is Ygealavie
GENEVE Les conventions
gr6co-younoslaves seront si-
gates leudi.

Au Cemil does Experl
PARIS Le ComitM des Ex-
perts a chargIe e sous-comitE
preside par lord Revelstoke d'#-
tudier la liaison avoec les sons-
comites concernant Ia partial
conditionnelle de Ia dette at laI
prestahtins en nature. Le onsa-
to nitA tudiera egalement lI
lonctionnement purement ban-
caire et la constitution du capi
tal de la Banque international
des paiements. Les expe-ts es'i-
Smoat qu'il eat necessaire que la
binque ialt un r6le international
.I, ; e tendu.LOs comites presen
S. tear conclusion mercre


L'Olal do marichaI Focwh inquitle


ses mdeerins
PARIS- D'apr6s les docteurs
D6gennes et Heilz Boyer, I'etat
du mar6chal Foch, aulourd'hui,
est moins satistaisant ; il n'y a
pas eu de rechute A proprement
parler et la declaration des mnt
decins semble etre motive sur-
tout par I'616vation loe la tempe
rature da malade. Par measure
de prudence, les mndecins n'ont
pas autoris6 le marechal A pas-
ser quelque temnps dans un tau
teuil comme il It tait ces jours
derniers.
Toujours plus vite
DAYTON B-ACH (Floride)-
Le commandant Seagrave, le
coureur d'automobile anglais, a
etabli, aujourd'hui, Dayton
Beach, un nouveAu record de
vitesse 231 miles 26.242 A I'heu


Les fortunes qu'on deoninre
LILLE- Au course des travaux
de demolition, up terrassier a
mis au jour A Wasquehal un pot
renfermant 5 kgs 300 de pieces
de 6 A 3 livres don't les mill6si-
mes va lient id 1625 1660 *i
qui sont a 'efflgie de I'hiihppe
IV, roi d'Espagne.On pense que
ce trcsbr a du etre enfui au mo-
ment de la revolution.
Le Saint-Pere ne meltra pas de si (tl
a profit la solution de laQuestion
Romaine
Cite Vaticane.- 11 eat inexact
ainsi que I'annonce aujourd'hui
un journal de Cracovie que le
Pape sit intention de laire un
voyage en Europe en 1930 en
visitant Trieste, Zagreb. Iluda-
pest, Cracovie,Vat sovie, Vienne,
Munich, Bruxelles, Paris, Ma-
drid et Lisbonne
Pour le ccnatrle du materiel
d: guerre
GENEVE -Les experts mili
tires et navals se sount rkunis
aujourd'hui pour discuter le con
trole de la fabrication des ai -
mes et du materiel de guerre,
la solution prelminuire du pro
b!eme du d6sarmewmeit interna-
tional ; la grande difflcultA re
side dans la publicity A donner
aux armements. Que'ques pays
ne sont pas disposes A donner
des details complete sur le m.i-
tWrielde guerre produit dans lea
artenaux et chantiers maritime( s
a ppartenant A E lat. En revan-
che, ils accorderaient la plus
grande publicity au materiel ua-
riqu d ans les Atablisements
priv6s.D'autre part, les pays qui
ne fabriquent pas eux-m6mes
sont opposes A cette demi-me-
sure.
La revolution
au Ioxiquo
L'altitude des Elats-Ulis
MEXICO- Le gouvernement
eat convaincu que la revolution
est brisee et la plupart des ob.
servateurs strangers .les mieux
informs partagent cette opi-
nion. Le gonvernement s'attend
d'ici 48 heures A la prise de
Torreon et de Durango proba-
blement sans coup ltrir et ne
croit pas que lea insures aient
la moindre chance de rempor-
ter une victoire. Dans lea sph6.
res olih ieJlos on est persuade&
que d'ici une semaine toutes les
operations se reduiront A pour
suivre qielques greupes de re-
belles dans les Etats do Chihua-
has. de Sonora et peut-dtre de
Coahuila.
WASHINGTON- La Dkparte-
ment d'Etat annongait aujour-
d'hui que le Gouvernement des
Etats-Unis no reconnaissait pas
les r6volutionvaiies mexicains
come des belltgetants.On lais
se entendre que 10.000 tusils et
10 millions de cartouches oant


1929, 13 MARS.- Voild reve-
nus les jours de Careme. Mait
come le Careme d'aujourd'hui
resemble peun au Careme d'au-
trejois. Oi sont les cricelles qui
faisaient. tout le long du jour,
resonner leur stridente musi-
que ? Leurs voix n annoncent
plus les Jours Saints. Les crO-
celles sont mortes... Mais si sur
ce point, le Careme daujour-
d hui ne resemble gudre d celui
d aitan, il est cependant le
oeritable temps d abstinence;
car, cole que coale, bien des
gens jednent. Celles qui font
a Pdques )) avant Cardme P.
exceptees.,.
,.. .-


Le Monde


M iRIAGES:
Samedi apres midi, M. Ch.Al-
ph6e Alphonse, officer d'4tat ci-
vil de la section sud de Port-au-
Prince, c6l6bra le marriage de
Melle Elvire Legros avec M. Os-
car Cherenfant.
Quelques hames plus tard, les
marines recurent la B6n6diction
nuptiale en I',glise de Ste Anne.
Ils furent conduits a I'autel par
Mme Emmanuel Rodriguez et
Vt. Maurce Laroche.
Apr6s la ckr6monie religieu-
sel, unt chairman. icep'iojn tu'
t1be siix marias et leurq invi-.
t6s dans les salons de Met Mine
Dieudonne I.egros.

Le mercredi, 3avril proch-in,
sera c6lebr6, en la M6tropolitai-
ne de Port au-Prince, le maria-
g" de Melle Francine P6trus
ave, M. Andre Durosier.
Nos meilleurs souh its aux
tulurs qpoux.
DEVIL :
Une d p1&he funibre qui nous
est prrvenue, hier, a 2 heures
de l'apr ts midi, des Gonaives,
nous a annonc6 la mort, surve-
nue en cette ville de
Richard Dauphinf
ancieu Doyen du Ti[bunal de
16re Instance de cetle .luri tic
tiorl.
Aux parents prouO6i4 par ce
deuil, nous envoyons nos med-
leures condol6an :es.



Le 19 mars


Que chacun se souvienne que
la fete de St Joseph, le 19 mars
courant, sera, come chaque
annee d'ailleur., grandiosement
clihbree en sla p:roisse du gratid
saint A Port-iu-Prince.
Aprs sla grand'messe, il y au-
ra, dans la cour d'entree de I'#-
glise, une grande lete avec tom-
ola et kermesse organis6e par
un groups de damea et demoi-
selles.Le asoir, une representa-
tion cinematographique sera ol
Itrte.le tout,au profit do reglise.

Lea Etals-Usis acqsitreat de nio
vean teitaires dams lejP iqaiie
Un des derniers actes du PraE
sident Coolidge a 6t6 la signatu-
re do project de loi acceptant et
ratillant la cession aux Etats-
Unis des lies Tutuila, Manna ei
de plusieurs auires du group.
des Samos.
Les Samoas lot partial de la
Polynasie qui est une des gran.
des divisions de I'Oc6ani a t qga
comprand toutes les terres dia
peraes, dans le Pacifique as
Nord de IEquateur et A rst do
Iynstralasie.


6tre envoys au Mexique, mais
le secr6taire Good a refuse d
fournir des precisions quant Paxs
quantities qui seront expedi6s f(
la route que les envois suivroat.


L'installation de M. Hoover

Le President Borno f6liolte I* nouveau
Cbef d'stat does tat .Uni


A l'occasion de installation,
k la Maison Blanche, de M. Her-
bert Hoovei, nouveau Pr6sident
les Etats-Unis,le Pr6sident Bor-
no lui adressa ses vweux et sea
IHlicitations en ces terms :
4 mars 1929.
Son Excellence
President Herbert Hoover
Washington.
Au moment oil Votre Excel-
lence inaugure son Administra-
tion, jesuis heureuxdeluio/frir,
avec mes vives felicitations, mes
vceux les meilleurs pour que son
avinement marque une nouvelle
elape glorieuse dans I'Histoire
de la Giande Nation 4mericaine
qu une cordial amitid unit tola
Republique d' flaiti.
BORNo
President d'Haili.
En r6ponse,M. Hoover adres-
sa ses plus sinceres remercie-
ments au Pr6sident de la R6pu
blique.


Voici le t6lgramme du Prsi-
dent des Etats-Unisqui tat trans
mis par Radio :
His Excellency Louis BORNQ
President of Haiti.
Port-au-Prince, Haiti.
I whish to acknowledge with
my sincerest thanks your cour-
teous and friendly greeting upon
the occasion of my inaugura-
tion and to Iexpress to you my
sincere good wishes for prospe- I
rity of the people of Haiti.
Herbert HOOVER,
TRADUCTION:
Son Excellence Louis BORNO.
President d'haiti,
Je desire repondre par mes
plus sincares remerclments dvos
courtoises et amicales felicita-
tions o l'occasion de mon inau
guration et uous exprimer mes
bons el sincires souhaits pour
la prospiriti du Peuple d'Baiti.
Herbert HOO VER.


A la Legation de Cuba
Le Pr6stdent BORNO assist A I'lnauguraUon
doe 'xpostlon dos Prodults cubain.


Dimanche, une haute et bril-
lante assistance emplissail lea
Nalons de la Lgation de Cuba
oci avail ieu I'inauguration do
I Exposition des Produits cu-
bains oranisee p r M. H ,nrique
Lopez, Commissaire Commer-
cial de la Republique de Cuba.
Le 3Presitlent de la Republi-
que rkhaussail la reunion de sa
p resence. Ertient aussi presents:
M amille J. Leon, S-crdtaire
d'Etat des RelationsaExtdrieu-
res, M. Arthur It.meau, Secre-
taire d Etat de la Justice, M. Jo-
seph Lanoue, Secretaire d'Etat
des Finances, M. A. Sansaricq,
President du Conseil d Etat, M.
Emmanuel E'h6art, Pr6sident
du Tribunal de Cassation, M.
Ferdinand Viet, E. E. et Ministre
Planipotentiaire de France A
Port-au-Prince, M. A. de Mat.
teis, Charg6 d'Affaires d'Italie,
M. Henrique Aguiar, Chargi
d' ftlaires de la R6pubhque Do-
miuicaine, M. Cambonie, Chan-
collier de la L.gation de France,
M. Charles de Delva, president
de la Commission Communale
de Port-au-Prince, M. H6nec
Dorsinville,Directeur de L'Essor,
M. Edouard Helmcke, Cuarg6


Toute











comprennent I


Foudre sans



&iq".Lek~


d'Aflaires du Reich allemand.
M. P. F. Edouards, Charge d \t-
faires de Si Mijeste Britanni-
que, M. Morales, Consul Gent-
ral doininicain, M. Raoul Gaelt
jens, chancelier de la LAgation
d'Allemagne, M. Edouard Es-
tAve, pr6bsdent de la Chimbre
de Commerce d'. alli, M. Geor
ges de Lespinasse,Cousul de Bo-
livie A Port-au-Prince, M. Abel
Th6ard, Ministre PI nipoten-
liaire, Chet du Prolocole, M.
Clement Pothel, sous Inspec
teur des Ecoles, 1I. le Dr Mel-
horn, directeur du Service Na-
tional d'Hygiene, .. sle Dr John-
son, Dir,.ceur de I'H6pital G6-
neral, le Gantral Evans, Chef de
la G. d'H., M. Andr6 Chevallier,
Directeur G0naral des Postes,
Mr le Dr Freeman, Directeur du
Service technique de l'Agricul-
ture, Mr Pixley, Directeur du
Bureau des Contributions at
toule d'autres prsonnalit6s.
Des dames et denisells:
Mme Andrd Chevallir, Mme
et Melles Moral6s, MAe Helm-
cke, Melle Maximilien, Mame
Henec Dorsinville, etc, agrA-
mentaient la r6unton de leuar
grace et de leur sounre.


LaI Ulse doI[aRon


Dimanche prochain, a
che de la Passion, Cin6-Vd
donne une nouvelle roli
station de la eRose ffed
ce beau film ot l'on aetq
grand miracle operA parI
Thar6se de l'Enfrant J sU
La r6clame pour le fiA,
certes plus A fire et tout
ceux qui 1 ont vu une fo
qu'un d6sir, le revoir. D'N
cest le seul film qu4
ce record de 15 rep
Cest sa meilleuia ire


On visits avec un intirAti
qu6 lea difterents stamp
talent exposes avec Is 91
plus coquet les multiple
duits qui torment I'FpO-
Chacun solon sos gol
pr6tirences appr6ciaisat
que article et l'6loge 6tail
nime, l'admiration gno6ra
Dans le grand salon d li
nation decor autx coaljsa
tiennes et cubaines, M.It
Cervino, Charge d'Aflazt
la R6pubhque de Cuba Ai
au-Prince, offrit une ca,
reception au Pr6sident doe
publique et aux Personnal
ounvernement qui .1'eteg
Au Champagne Pr6sidesit
* Monsieur le M. Cervla
R6publique, Monsieur
,cretaire d'Etat des
Extrieuares, Chers
d'Etat, Chers olC l
Corps Diplomatiqio|
Dignitaries de li a I
dHaiti, imis de Is
Mesdameb, Messieurt
a C'est pour moi
privilege d avoir le
near de vous recevor
Legation, au nom du
de la R6pubhque de
nural terardo Macha
dans l'impossibitAl do
personnellement par la
qui le spare de ce
me donne par CAble e
de vous saluer en son
vous expnrmer ses plus
remerclments pour v
veillance, pour la preas
miti6 qua voue donned I
Vernement et au Peuple
en noua honorant de v
sence A cette modesta
tion do nos products
ces products soot a
par mon ,Gouve
seulement pour xa
comiaerants A rega
mais vers notre ma
aussi pour laire con
tr6res de cette Antilie at
I'Amirique ce quo pot
o peunt arriver, un
que am concitoyens
Suite on 5-


s les Polices


DE LA


I Protection centre


augmentation de t


Agents Generaux


DERNIERES Nouvelles

de LETRANGER


CuWABMiE FILNOISR 9S CABLES TALEGRAPHIQUIS
12 Mars 1929


i ~ R i~P i~I:`.-.--- -r~Wll~klCIC _ _~_ __ ~ __~_ ~ ~__ _~_ _~ ~__~____


_ _


------


-- "-


-I -.1 - 4. I ..4






IO

TN"~IR'N


Mercredi


13 Mars 1929"


..- 'r lr%* w


L'Ingenieur Cook repond a M. Marshall I


p e annett, sans doute, les
de b. Napoleon B. &ar-
ra dcrits ;ur la situation
lmae. A pwpos des allgea-
de M.o Marshall concern.
al k parteeawnt des Tra.
9 Publics, M. F. H. Cook
nt "nnieur en Chef de la
r d'euril 1924 aoiat
i rf au "New- York World".
Nay Yard, Philadelphie, Pa.,
14 tvrier 1929.
Lite or do New-York World.
Cher Monsieur,
li-Daos votre edition du
bhe, 10 frier 129., vou
_bliE un article intitule :
Slat6 vocation de M. Mills-
de lobservateur a ecrit
Npoleon Bonaparte Mar-
ue vous prsentez comn-
& incien capilaine du 15c".
ilterie pendant la Guerre,
*t employE au Consulat AmE-
riQ i Port-au-Prince. Haili,
_AHembre 1922 au ler jan-
C-Cot article entire autres
igs -accuse le DEpartemen.
'i Travaux Publics en IlIii
dasoir mal administer sous le
aelr61e d'un Ingenieur en Chef
Siricain. Ayant 16 Ingenieur
a Chfd'avril 1924 Ai aott 1928,
js disire atirer votre attention
UIlekt its suivants :
Couptabilit pour les dpenases
3.- L'article de M. Marshall
Ssblid par vous declare qu e I
.Mprteinent des Travaux Pu-
lics a d6pense des millions do
dollars de I'argent halien. 11 dit
aB outre que I incendie a 6clate
d ns an des immeubles minis-
Idriels constrnits rEcemment et
a dE6ruit les competes et ies pieces
Jemtificativus se referant A des
millions de dollars de travaux,
dans le Departement des Tra-
van Publics.
4.- Jai devant moi one co
pI du rapport annual de 'In-
_mneur en Chef au Secretaire
CEtat des Travaux Pubaics qui
est unHaliien. Ce rapport qui
est de 2)4 pages se Ntlre A l'an-
a4e scale qat fnit le 30 sep.
temab 1927. M reproduit tout
so long du text l6tat des d-
ponses. Ce rapport eat public
chque annEe en anglais et en
Srnanais el esl largement distri-
SamE non seulement en Hal i
'mats aux E ats-Unis et ailleurs.
I'u certain nombie de librairies
at d'nstitutions publiques soul
Lcrtees sur la listed de disltrbu
on.
.-- De plus, pour les buts
adatiistratils et gouvernemen-
lau en Hali, il est tail chaque
moisun rapport Etablissant les
dipenses. It eat incorpor6 dans
hs a Bulletin Mensuel a public,
sos forms mim6ographique,
parrOlffce du ('onaeiler Finan-
ier-Receveur Ge6nral, et est
rhpment diutribWE en BHali *4
a E EatalsUnis.
,.- Ainsi done, laccu.sauio
di M. Marshall, public par
vous, rapportant qu'aucus
te n'a 6 rendu sou People
u, est fausse.
S.- En ce qui concern fin-
I.sqe M. Marshall d6crit
l aU plus singulibre chose,
i as pleinement qu'il an-
4iE allmuE dans le but de
Pnire les documents du D--
lMnt des Travaus Ppblics
t on oetrea quo I bt visE6
d- ire disaraltrel trace
Sauvais aes les cou-.
das ce departemiLt.
delait per pres i s
^B dicemubr 1 3 Las
de du Dparteeat des
1Pu Ues seat au pr-i
ode ce Mbaeot ai-
gaqui n'est pas do cons-
'teicatet comm la de-.
l Mashall, male une bE-


kMiseetreba~ties am
a~5, ot s bdonE Bess
4d~mM~n pet t c ed o
-tousmilmue domap den.s


qwaz dabDcartemendest
'e lubl" '.Dasow mbe-,
SNOW m firaltdr,an


cuns papers no furent brfils,
mais lis dommages cas6s le
torent par i'eau. Ceo bureaux
n'6taient pas I o06 les rapports
financiers et les papers tent
conserv6s, mai dans des pieces
occupies par les Personnels
Technique du Servies deslRoutes
et Ie Service dIrrigation. c'est-*-
dire, aucunes piAces comptables
n'ont 6tA endommag6m.
9.- Les allegations et les in-
sinuations de M. Marshall, pu-
bliees par vous, sont cons6-
quemment sans tondement.
10,- M. Marshall declare que
lea Amdricains vinrent en 1915
et qu'ils abohlrent immediate-
ment les Chambres haltiennes
des competes et premirent de
donner aux Haltiens on system
plus moderne et pils e ttuient
de comptabilite Pendant 13
ans, cette promesse n'a jamains
6 6 remplie.
1J.- II existe on syst~me
complete et rationnel de compta-
bililt employ en'Haiti dans les
anrnes p'isstes, modelE sur le
systeme employee par le Gou-
vernement des Etats-Unis. Au-
cune d6pense peut 6tre eftectue
qu'elle n'ait nte approuv6e par
le Gouvernement d Elat Hal ien
qui en prend connaissauce, par
ie DWpartement d'Etat ilaltien
des Finances et par le Receveur
Gen6ral. Les compiles sont A
jour A tout moment, et come
ie I ai dit plus haul, ils soot pu
blies pour tout le monde.
Les originaux des pieces jus-
tifcatives pour routes les d6-
oenses, t les 6tats des compete
sont delivrbs mensuellem nt au
Secretaire d'Etat des Finances
Hlailien, et les copies certiflees
conformes sont venues dans les
Archives du Receveur General
et le Secr6taire d'Etat haitien
des fravaux Publics.
12.- Les charges de M. Mar-
shall publikes par vous sont
consEquemment tlausses.
Allatle d'i cfap6teaee lerBiilme
as Departeenaides TravaliPablies
13.- M. Marshall d6c'are: IIl
y a de cela pen de mois, le tr6s
important point sur la riviere
hailienne do LimbA, sur la route
qui va de Port-au-Prince au Cap
Haitien, a ete emporle s.
Lela serapporfe sans do-ile au
point pr6sde la rivi6re du Limbd,
nomm6 sPont Christophe),puis-
qu'il n'y a que ce scul pont sur
la riviere Lambe: c'est un pont
en ciment armed lorn6 de 3 ar-
ches, ouvert au traffic depuis
auoi 1926.etsolennellemzntinau
gur6 par te t'r6tident B.rnio ea
invier 1927. Quanid je laissai
liaiti en aoin 1928.ce port avait
successivemeut u p po rti au
moins deux sarieuses ataques
sans Ie moindre dommage, el
je nai point reeu de rapport au
sujet de ce qu'i aurait 6 6 em-
porte ou endommage en aucane
maniere depuis lors, rapport
que |'aurais certainement recu
Sle lait avail exis'e.
14.- Los charges de M. Mar-
shal publipes par vous sont en
consequences lausses.
15.- M Marshall affirme on
peu plus lo n que is point cons-
truil a Jacmel, et qui cotula 45.
000 dollars tut demoli par une
team e'bz dinaire pour cette lo-
16.- Ceci se rapporte sans
doulne au point etabli sur la Gos
seline, pros Jacmel.


LA

S.iint-Joseph
Mardi pgoehain, 19 mars, ae.-
r Il htis ie SL-Joseph. Les ce.
r6monies religleuses auront lieu
aux hem..es ordinaires .t avec
Ir solennite coutumiere.
Aprs la grand'ms,.comams
Snous rayon. dljA d aileurs an-
noune, un gronpe do dames et
de demouietsh *rni eront une
grande tembole-rmesse qua
ae deroulera dans la cour d'en-


b etv puurvW at b stso
Con ,rouvera ~eaquise
At li5qesU.


tciajouato&4

do la paroisse, des r~ulkiens 6-
millalos seront ouaniebws


ti D*oaue, l' glaal GEnral outa la puiCUle
1vaMia. li Noavea Megais angerux., prot
de rtit It rIBole Gomeae d de e dents, la carl
Damaie, da lea envirt do bouche reste fra
Porti-oPrinme. ; dant des here
36.- Ls Amnricins ont pave Eeasyez Koly
deo rades quantits de rum A "Comm. Joe
wPe-a'W nace et dan d'atres propre!"
VilAesa o pav6s asparavant. K O m
Uasot tKadeam pares A Port.-
au-Priace qui talent autretoisa i
vUaiaent nuo. M C t f
HIs out eotruit un quai, ce CRN E D


PLACE DESSALINES
de ler choix o Il'onltrouve A toule here les consommallono
- Saudwichesmsans pareils Biare A' la Pression.


-4
* Ce pont tut en ciment ar-
m6 form de 4 arches d'environ Cate chic Restaurant
'90 pieds de lonlueur total et lesplus dlicates.-
qui coota 72.&60 gourdes s mt
14.530 dollars.Ce poot tut ache -
ve en mai 1927 et d6truit en
'mai 1928,non per une empetem to*
ordinaire pour cette locahtell I6 11 n OVi
maas par. unorage sans.. proeo- A*A i....
*dent qui causa la mort dun -
grand nombre d'individus et la
destruction d'un grand nombre I J it d4*jA prjet de Paite de
do bestianx,et fit de grands dom reaioatioe Ia glerre
mages anx proprie6ts.
Linondation qui i 6sulta de cet -
orage lut la plus grave qui ait
jamais 6te enregiatre dans cette R.cemment, IAcademie des
parties du terri.oire haitien. Sciences morales et politiques
17.- J'ai emtploy6 precedem- de Paris a entendu une ,ntres-
ment le mot a aetruit pour sante lecture de M. Albert Pin-
6vi.er la possiblitt du reproche pgud, ministry pl6nipotentiaire,
de vuuioir at a,..er u i.port. chef du service des archives au
Uux des irois piliis en ui..- mmnisircdesles .illllei l:'.Igires.
.onuerie de ce pow. urent ie- sur un episode peu connu de
duits en pieces par de gros Ihistoire des relations franco-
truoucs darbtes et dautres de- allemandes entre 1871 et 1912.
brs- lances centre eux ar lea En 1877, le conite (Gontant-li-
flotl. Un pilier et les deux cu- ron, ambassadeur de France A
lees restetl debout. Berlin. alors en coig6 A Paris,
Lb piliets aetive. ses ne fuienlt rut charge par le Gouvernement
pas miaue, car leur- bes ex.s- du marechal Mac-Mahon d une
ileu encu.e bous Ia riviere e les mission special auprS tie I'Em -
deux culece seaivent coinme .up pereur d'Allcrmane, de s6jour
port permanent .A un seul sii- Metz. Cette mission aurait cons-
ple punt dune .eule arche. sistc A proposer Ila sgiiature
18.- La destruc.ou des points des gouvernemients franqais et
par de tortes inundaious iest allemand une declaration si mul-
une nuuveautedans jucute par- tanee aflirinant l, votloi.t des
tic du mUinde, y conprns eas deux peupl)'s de maninlenir la
ltats Unis, e Ie c en iuitt p aix. C tait IA une soric de
n'es. pas excepuo..nel ur qua Pacle de renonciati,)ii A la gut-r
ire sutides bpous d,. coLtiuc- re, l 'Enmereur Guillaume 6luda,
tion perudiauea e cu laiti qiu paralt-i, cette ofire.
oui ete bans uul- Ic coati6i1 MM. Briand et Kellogg nau-
americaiu, Ie pout de lai Gusse- raieni-ils rien invented ?
lhue est ie seu qui ail subt un Aussi cetle version de la mis-
doinmage important. sion diplomatique de 1877 a sou-
19 .v. Marshall dEclare que lev unt. assez vive discussion.
a i ing",ieur Amrricain respon- Entre autres, M. Millerand, an-
sable a 616 releve de ses lo.ac cien president de la R6publique
lions a apres la destruction du fr'anqaise, a pris la parole, e6-
pout de la Gosselahe. ue lilt eat clarart quil imnportait de con-
que fingem'eur en charge dans sulter les archives sur ce point
sa localite avail donned sa d6- historque, mais qu, dp res
mission aux ElaltUni ar.'5 lui, aucun document oftliciel ne
anneese de service salistanr *t"- 'i.t taya*t cette version.
en Haiti. AIeA e mstrieation enote n'au-
CeLte dim-ssion avait 6t6 ac- rait 6te donnee A l'ambassa.
cpt6e avec regret avant la tem- deur.
pese et par une coincidenCe,elle ,
devint elective peu de temps
apres la desiruc ion du Poet. gI anMll& e
20.- Les charges de M. Mar- A c oe-Asse delaim
sh ,11 publiees par vous sont en
consequence fusses.
21.- M. Marshall dit plus ons relat
loin : des routes, tells que Comme nous lavons relate,
cellss qui oit 66 constrles la demand rescue -
sont abolument inahquales re n6?le, les livess de Ste. Rose
lativemen a ce qu'elles auraien de Lima redonnent, dimancle.
dt Etire aprs 13 ann es d' eu- a Pt~sionnat, la belle f4te hit-
pation en hdii re. taile et musical qu'elles of-
11 e. di.lcile de comprendre frirent dimanche. dernier et qui
au jwuse ce qu'il n.cd die par euat un si beau success.
IA. ,e fit est que, apres 13 an 11 y n'a, 4500 .c.es d'ertrke
nees d'occupation amnricane, A celtte fe La carte codute 2
qno Iays qui n' vait inanerlelle- 1 our4es. On en trouvera, an
tnent auicune route au debut de Penslonat Ste. Rose de Lima,
cette occupa ion.est pourvu d'un Lalu Les dernierts cares se-
total de 1500 kilomEltts de rou- rout vendues A entire le Iour
te et de plusteurs points perma- 4 .Ia f6te, ds I heures de l'a-
nents en acier et de pouts en be- pres-midi.
ton soutenus par des piliers so- Des comptoirs seront encore
slides, et d'un grand nombre de tenuspar des dames et demoi-
petite points permanents et de sclles.
ponceasu.- ,
22 M. iar&hall allegue que m
lee Aniricainas demudent des -
credits poir construire le Palas -
National et les Casernes A Port- "n
au-Prnce. a
Je a'al jamais entendu aucan c 1
AmEricain demander des credits La
pour oes deaux eostructions // A
quoique le Palaia t.t achevE
sous Ie contr61e ambrieain.
Ces constructions sent d'un f ,-
aspec tres agreablo et tont re-
jailir ao grand resoman sutr leurs -
auteutrs. f i
23.- Lu Americains ont en /
Haiti un pand nombre do batl- f
Sm nts eoaprbsant qualques *d
com trctions vrauiment rtrappan. i
te A Pq i oPrine, lesquelles
seat loe Pals des Finanesa, 0e
QOaratier-4aral de ia Gondar. ..
Iesi s Yeol de Medecise, I.e KO YNOS,
Paas 4t. JmaieerMce .l. TA- Jail bros.e sacJ
I pb et Ttlephonesls Non- dents des.deche


COMPR-IMIG



DES PURGATirs (
3POUTj- ALTT-3FR ICMO
Lies.VPWRU5j Pharmaole ALDIRTAG
pharmoI ui D .al&uJtiaVWA RD
*#out@lea ibonfle. Ph.rmsojo.


mploy6 sur tine
he, d6barrasse lee
iets d'allments, dis-
', d6trult les germe
ege centre les maus
ie et la tingivite. La
tche, assainli, pea.
s.
nos et vous diresi
ie sens la bouceho


YNOS
)ENTIFRICE
"Ummu-ow


Orange S

Lemon "

Lime


Oraude Fate athilHique el nalateire

Dimanche prochaine 17 rnmas,
sera don ne A Baileys's Beach
une grande tete athl6tiqute et
natatoire. Ouverte des 9 heures
du malin, elle ne prendra fin
qu'A 5 heures du soir. Plus de$0
athletes et amateurs de nata-
tions y prenlroit part. Le pro-
grammne Comporle :
Saut en hauteur, saute en lon-
gueur, lancement du boulet, 100
aitlres, nago hbir, 10()) mtlres
n l ai do plo, ii t'iii ) l)ero atiq(Le,
wathler-polo.
II v ainrai une hlivette bien
p )tiivue o( clthat'li Irouvera
toules s ri'ls de r' rfr;iniclisse-
lueni ts I -s 1t1lihltes (Iii tdevront
p)i-tici)per a .c tte juurutme spor-
tive se Crniiront A 8 hiutres du
int:iiii at Pari'c Leconte.
Ce sera une ,nltressante fete
A laquelle, s:.in doute, personane
ne voudra manquer.


Avis
Li L. alio a D nminicaimie
La Lgation I) minic.ine
I)o( te n 1-i comil issiii e Cdu
public en 6cir.il ci des in'.6-
resses en pirliculier tliiCe ut
t ranger, (xceple les hAiiliens,
qui pense voyager dans la Re-
publiquie iDoinnicaine, doit
se procurer un pisseport de
ceite Legalion ou de n imported
quel consilat accr6dite pris le
tiouvernement Hailien.
Port an Priuce, It 12 mars
1929.

La Legacion Dominicana pone
en cenocimiento del public en
' general y de los interesad9s en
particular, que lodo extrangero
ecep o los hlitianos que'piense
viajar por la Republica Domi-
nicana debe proyeerse de un
pasaporte librado por esta Le-
gacion a por cualesquiera de las
agencies consulares acreditadas
en el pais


No.' ,331,, iL jiuNNE:FOI
IPort-ahU.-Prince


Garde d'Haciti*
Bureau d Chel de l Ia 'olice, Pert-
an-Prince, Republiquii i'Hattii
jlerMars 1929.11 -
Avis ,
OBJET : Recc.aem-'n tl
des Etrangers..
Tou'es les personnel r.esi-
daut A Poit-au Prince C qui 1
ne sont pas citoy(ns de la.
R6publique d'llaiti o ati
naissance Oil par nail.ralilla-l
lion,sont invite-.s A se preql
seuter au Bureau de la Polil.
danse abut de lacilitec le
consement annuel.
C- 1. MURItAY
Major t arde d(Ilaiti
Chel de la.Police.
.,


SUBJECT : Census s of
Foreigners.
All" rsO s residing in
au-P' cee, who .are not ewif^
zens of the Republic of
either by birth or natu
tion, are requested to pltelL
call at the Police Station, $oI
the purpose of facilitating tha
annual census.
C. I. MURRAY .
Major Garde l'aiti
Chiet ot Police.


On trouvres
... la Revue illustfe i"
sacree A notre : Pays per
Sa, ..a la Penstu O.a
Place Desalines, au .rial
.2 gArda 50 fezmp


-: - U ,.-


Onu diire or


I-


IT" buoigy S of 0A n f e
oj n bon 6tat,
SYmdressc r. siuJornal.


I


a-


-. a - _1Ism


- -- -- _- -.


-- --- -r' ~. -1--- ----- --=i -- -_i,. _--e --=i


f'orite drink'
Qftfl4Iins 't a
4aoca.Cols has bem 60
favorite drink In ft
United bste.. ebu
604l LUADY .aebs mmiii
hiqe for a do
ty Yeas..gory"
s3gaIwlbVus inm.
ditod b'0104s..ai
goodness and pulo
st~sd in #wy"~


-la a-gilam


--1----- _ICXL~~~


-- [Jl a__ m


d


_ _


...- -L .-.r ---- ---T I- ---


~ 7.C-


1


*


-7=-.7" 77- 7",


lr


--:n -




at .- A


1' 9h


Of


a Li


-j d b 4 I -a _AmA


w- & AR
mmm il-- Atgok. -


,7 -


-Orr


IMAM041AL


/ ,-


I.
U.


,* ij


S11
^^ ,s


&I~


(b4.~f~ ~."' -,~ :t 'J. IS


4i


e*. ;
(C.
'i.t


le ip. i ie L dr !. Idc $ft S
ifig,, JU-1 pB J *i r


-a--.- - ~ Q' 0 -~
~v~: ->U


ARYS
a. Rae f..v I& Paix. 3


1. vehdre I fmle-
Neubles: Lit, dressfanijiles.
St", ch.r les,mpueu de Sal Qije1 plus agrt~a~Ie pension scolaire au triple pointdev

teur, grille. tfcr a plisser et deUPIq..udueeAjJ
vers arlicle-.. 'INSTITUTIIAIIL'w
AussiW une limousine Che- UISTTU TIPPFNHAE
welet module 1926 en bon [A PWf n erig, l tons ses 616ves de Pro
&atI. 'ed ai* 14;Pt.ctj AtIes6&1l60 da
SS'adre~ser 7s.uW 6, t ~ nItra~ii*~'a,
LipeutennanttDICKMAN, mv~ td* m se~de hlsp -
Herftep des Com-s: 6 A 8bsaures P. iM.
'i T~ AbIole NtrC. 1 Ruesl (Soctlo ptsliqu#E': St~no-dacty lo, (iomptabilith,.
*pss~i votis desi rez Ovoir eutit~re satsf
confer~ii elat. llA


S.,el cre..o rn,me eml ..fMu*. PAR1:3 7 Mr Schrer CRAAN
ew" -s o *I ff. .deis llf ". m 60 6 f1"'1. # t f.. T, ,,Ct,,, ,,,* f, ,. ,, 7e Rue entrt K & L. "


--- Horn-Linie. NOUVEAU SERVICE
.* *. ---------. Le m/s Minns Horn P, ve-
- nant d'Europe, eur- idcl vevle
S15 courant, n partance po de RESTAURANT
SKingston, etc, preant tr6t et
Port-au.Prince,le5 Mars 1929. Hours d'(Euvre vari
INI REINBOLD & Co Plat va Jou
__ E___o__ oPlats du Jour
Inc. New-York Avis" ourIs crolauom Dessert
1. L'attention des propri6tai-
PET res d'automobiles est attjr6e
Nsur le faith quelesreglewAuts LTe tlout DO 1 Gdes 2
ENT stir la Circulation exigent queLe tout o r G
lant la nuit aient DEUX lu- P. P. PATRIZI
[' l" mitres visible A llavant et une
T73 .lumiIre rouge A I' arri6re, visi-
S|VI lVA I ( fJ1 eAI ble de l'arriire. Tous les v6hi- ai fail
Ic les A moteur qui stationnent Ce Ai s' p jamai r e6 6it ,.
N oSl 96& 0 ou s'arr4tent urant la nuit Ce goi *e peat tlre Epass6.
SO 0 1 &l soot requis d'allumer au (
- moins une lumiire visible A Kola CnImiDaon
.e Phonographe & reproduction klectrique, le plus pertectionn6, donnant on rendement iftant et tine lumibre roue
paralt etl prouve de 980/.. 'visible A l'arribre. Les u
Deas cc simple oistruienieaQn,&omhub les accQmplisseluent de'eotelumiaV Iftli6re devant -tre visiljes *
a4S productionn de la upte "ar' l aec le plus fl ru et Virfit*- elppeaet trlec6t6 gauche dela votitu- 'Pr .% dA da conditions rigoureuses
dIW flmMI4Mft4on*te diajphragm.du .CQLU148L' VIVA TONAL daontie 'tin tbnlerveiez; non re, except quand la voiture '. P SI& l
dealement vous entendez la musique, mais il semble que vous en Etes p6n6tr6. estectairee par une autre lu- paration et ente
>1__i' re qui la rend visible.- hAAdiE ?. SEJOURNE
-2~. A partir de Samedl 9 Mars 4g #e. des Rues Roux et du Centre.
1g29, toute la circulation s-
Avant d'acheter aucune autre machn sent par le Champ de Mars, .
d devra passer droite de la .
de ce genre nous vous invitons passe statue essalines. O al
Voir iso4 exposition d;ns hotre magasim C.I. MURRAY .
'kehli M ,.D. X1ELL, Grand'RBue|BI Major Garde d'Haiti "aket Compan
r vef l.iareque nousvQus ooa l Chef de la Police. Packe L Om pany
Qas iadsorlSment supreure e toute Le vapeurt Sea Victory> venant de Kingston 4
%e 4Jprvo e n I. LI'Europe via les p6rts du Nord.
csUoFi l" Vde{ paru ent H.sili. AouIe A1 I MATRIMONIAL du Sud se a 1 iapitale le mardVe 19 Mars prenai
L des aerniers o.es r "Jus Je, soussig6,Everbe F. La 1. J. BIGIO,
.estpirjoleepsosblig ton ouri v s. rre d6clare au public .AgeutG6n6ralde la Royal Steam Packet C
oo4e sans obli o g ieral et commerce e T phone 2311
aut 1d'etendre ces instruments merveilleux. particulier.qu'il 'est plus res ,i 311.
Spbsable des actes elt actiqns
L. PRELTZMANN-AGGEi HOLM & t '* contracts par son, 6ppose
n~e Sancionne* BELOTTE, ide.
hmeurant A Marebalais our
in eompatibiliti de caract1
on attendant qu'une actio *
"fi divorce soit mnteut6e .con-
Ire lle.
S ,..... ; BeUad#re, le I Mar 1l29.
4g ma Railroad Steamship Line ELAo
ice de Irdt et 'e passagerw entire
-YOK 'CITY N. Y. CRISTOBAL, A ZONE et les PORTS de la COTE withmattress 0 a
OUEST de I'AM IIQUE du SUD. wimatss 1 e
p l e plus dii eAt service de t art de passages et o trt rintre Haiti.
et Ie 1 .aeus via New-Yord et C obal. Canal Zone, Isthime de Panama. G wobe.
Vo.tI. de ns, agents poar le. principaux parts de l'Earope :har.. S stl-
.s*s* .. .eowe !aA^ H6pitalNdb*rA l. ..


Mr G. :. SHELDOM & Co- 17 James Street, LIVERPOOL, ENOLA.%D
vt~l ituet FRFWIELL COPENHAGUE
- jljlU AC* O.et 4iasl*s: Danemark'
iMBalmmU iivu Mrs. E. A. BENDI & Co.
,GiTLA Ilxa n Co 21 Allengade, Copenbague
V. UATLEY HANN Co I GENES
"lOtede la R6pu lqde Italie
Marseille
SMrs HiNml COE CLERS'
tn' 'Quai Georo L Piazza S. Matteo, No. 1.
t-Q vrai Geor vGenva. Italie
HMLs RONno& &5 Lt4 OSLO, NORWAY
itd~t&Joulin peur Internationl p
Bologns/r Speditionsselskad
IHERNa PnPMoN Ltd
9HRoe5d eMarats&
Paris- y
t1RIIPERON&&Ltd .d V DRN
Rue de la Tranquillit6 Gottembrg.Sweede
Dunkerque
HnUo PERON & Cie Ltd. RbirERDAM, HOLLANDh
Rue Roy Mr. H. Vogemann
Bordcaus BRge'dam 1 Hollandc


I


4
a

-%




.
1,



i *
V




;. l


k


.- -1_ '


t


:" ".a .,..A


It P





LE NAITN- 1.1 3 Mans 19i9


PAGE- 5


la L6qation de Cuba...
%de lb Dultae PAGE


Pahn ps pluan
CE S31R .. t W ^ ^ ~
8 parties. L a
Untrue : USS: Balcon : 1,00.
On jonuera m6me s'il pleat. A peau u

Buvez un cocktail au New ueuseneces-
Vay Bar, vous obtiendres to Uu us c es-
ilhonette ondulease et svelte .
igee par Ia Mode.Le cocktail site ce savon
*'n,-Tu met tout le mnnde A...


II agit doucernent sur les
pores de telle Ianon qu'il fail
mieuix qpe nettoyer. C est une
,ombinaison de savon pour
la peau. 11 dissout toute trace
de salete et aide la peau A
dire tendre et douce,

L'Exelento
Savon de la peau
Produit une mousse 6paisse
excellent.
II adoucit et enleve les ru-
gositts et tonifie le cuir che-
velu. 11 aide douc a maintenir
I'6clat de la sante.
En vente chez lous les dro-
guistes. Pour 0, 30 cts. seule-
meut. II est expedi6 d6s r6-
ception du prix.
EXELENTO, MEDICINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
Agents demands pour tous
pays.
Ecrivez pour renseignements.


Avis
Aux amateurs de musiqu'
qui desirent avoir des violons
&oigueusement travaill6s s
Iou les rules de I'Ari, et qin
asaurent, grAce a une prepa-
ration scieutifique du bol,
'HAlin dout ils soult alts: un,
je1ra m|ae uzjnarmouieu.
AViS est douLu qu'lls en
trouveront en veute Ades prix
t6 es avantageux A partir de 15
dollars.
S adresser A Monsieur Em
L. DURQOSLAIJ
Voluiite- Luther, sise ..
la 4e Avenue de Bolusse.
Portiau-Priace,le 4 Mars 192.,


REL^ fIRINl
so du mots pW. In
PILULES ORIENTALES
llu qul dv'elopp*ttfl
mi s.e at, recon.lItuent IM lube
eff*ceut lets silllts OmaeM e
*psales ot donne.t sa hbats
grarlen x ef bonpolet.
'I A H h'' ,titegrEl
% Wlvnt#0 U PI&las

O6ographle-Atlas
DU
Course -16montiaik*
PAR
Luc Dorminville
*Imbre de la Soci6te de 6kgrapkie
de ParH
Haiti, Ia R6publique Domi-
nicaine, les Antilles, I'Ameri-
que, I'Europe, I'Asie, I'Afrique
et I'Oc6anie.
Achetez ce livre an prix
de Gourdes 2,40.
Aux Magasins de Titine Au-
gustin, Simon Vieux, Velten,
An Capitol, a la Pharmacle
Marc LAys et A I Imprimerie
du Commerce, rue Roux. "

A vendr*
A vendre une belle collec-
tion de livres brochbes,aouvres
de Bourget, Bordeaux. etc, et
ces romans-cine.
-adre .tr au Journal.


N'ACHETEZ rien, si vous
ne devez pas tout achatar chess
PAULE. AUXILA.
car cette Maison done do
boo, elle ne regarded pas an
prix, elle tient plut6t a con-
sjrer sa bone renoumop


I 4 1


;I


Jetez votre


L

'It


rasoir ancient model

Ce sera umnc economic

Erasoirde surcte VALE r A,. 'F.r p ect le sedu qul
permette lc rep;is.aja, : :. .:.. <.. ;* I amen C'Cet
pour cette raison qti c. I. l., ... -, .\ AiE I AutoStrop
durent beacooup plui., It.t.. t, n'-, u tomtcs autrcs.
L'6conomie delaim s pteri -, dt'.n ti t.,i6r,.rl|ad6pense
enpeudetemps...Ajoutit e.. avces ,. lamustoujours
bien aiguisces, on a l-his i:r :nd rla:sir iA e raiser. Une
lane mal aiguisc. i.-iiec ci ,i.lerme. Pour se raiser
convenablemcnt, dti pri-s ct ,;ns inconvinient,il faut
une lame bien aiguiise...."cest tne quc:,tion d'&co-
nomie et de confort. I'rocurez.vous un "VALET
AutoStrop" dis aujourd'hui.
Jeprieenti nta:
PAWLEY SALES CO.
Port-au.Prince
Les usagers duie rasoir de shAre6

VALET AutoStrop
se competent par millions. %







PROCLAMATION


Au Peuple., Haitien

Pass6 le temps des jbyeuses folies t11 Nous somms
imaintenant dans le temps de meditations.
Hommes, Fem:nes, Entautsl Tous, iut6rieurement, vous
vouez sans nul doutse, u amoor louable la Patrie. Orues
done fiUremeut votre bouto nifre, votre corsage'd'une
EPINGLE DRAPEAU HAITIEN a
Symbole de la Patrie et qui duidemmcal,
est aussi le signe d'Lnion.
Le Drapeau lialtien est conipos6 de a Bleu et de Rouge a :
lormant un tout homogene,qui ethniquement de par le monde
et recoaum.
L'EPINGLE DRAPEAU HAITIEN.
Se vend seulement a 0,30 ceutimes la pi6ce et A G. 3 la Dg.
CHEZ MADAME J. J. M. MANIGAT.
la, Rues A. & B. Cap-Haitien.
Et, pour 'aciliter les citoyens acheleurs des autres points
do la Mpublique, A I'Agence de vente exclusive qui sera con-
c6dee sur certaines couditious avantageuses, sur demanded
express, A une personae dans chacune des grades villes,



Hamburg Amerika Linie
LI confortable bateau de luxea R e Ii a nt e A 3 h6lices
d une capacit- de 20,000 tonnes est attend I'oi t-au-Princ*
le 31 mars A 7 heures du malin,venant directementde New
York. II partira ia 2 hecures p. in. du mdme jour pour Kings-
ton, Colon, La Havane, Nassau et New-York.
Les quelques cabins encore disponibles offrent une ocra-
sion unique pour participer A ce tameux voyage de tourists
A des conditions avantageuscs.
Pour tons lea renseignements s'adresser a:
REINBOLD & Co, Agents.


Clinique Lon Audain
1161, Aves"e Joha-rui bfM t"3
Directer sciaifique, I B. let
Coeltaties, iiicales et Chinrlicalen
Traitement de Cabinet
Traitementinouveau par autoaccins
rc Laboaulone Madacal '
Recherches nit -- *c liniques
MWthode de travail d i Laboratoire d
de M6decine do Paris.
( H6pital Saint-Louis )
Urine, Sang trat hats. Reaction de Wasserm
et Prsae de sang et Prdlvement dTerS,

mtit de 6 bewles l 'ieW.
S- Ar de 3 brem e. r readeN


*.0


'a






4..E ~MTN 13 Mars 1929


- h-4~


L'Ingenieur Cook repond....

SITrlT- DE LA TROISIltW PAGE.


qui a grandement amblior4 I'as-
pect du rivage A Port-au-Prin-
ce. Iis ont covert la R6publi-
que d'Haiti d'un service efcace
de 1li phones et de tc00graphes
comprenant le syst6me du tale-
phone aulomnatique i Port-au-
Prince de 100) numrros ct
n q slymime n u t om at i a Ii


28. Les accusations de M.
Marshall et ses insinuations
concernant le D)partement
des Travaux Publics publies
p'r vous, montrent une pro-
fonde ignorance des faits.Tou-
tes autres choses contrairesi
qu'elles pr6sentent peuvent


SSOU-A GENTS
Port-au-Prince: G. GILG
MJr~mie: JEAN BLNCHET


Avis
J'al I'honnear d'informer le
public et le commerce et mes
Idfles cllpi artiqui
qosewma amileon oafterce
ew roomentanome term6e
c used moo dp r
f eran e,etce, iusq
tour en Haiti, en Octobre prb-
chain. '
4iJit-Golvelen.14lladrtiA.
_.Jqn RICCARDI


pi.n'petit au Cap-Ilaitien, et Atre laissecs au jugement du VICE-CO.SILAT d'SSPAGNE
plus de 20 systomes de t6l.- lecteur qui est en position de VIC."CO.S.L '"P.G- N _
phones dans daautres localitls. connaitre les taits. d'Le assig.a Inhosulat
is ont amlelior le Service Hy- n..i .t. d 'sgne a 1 .onDau or.
dlratlique et les canaux de drai- nQuei as iediremt4 ter A la counaissance.d# Mem
niw,. ls o.it restaur#ct ettendu 29.-- An sujet d'une Eglise bres do Corps Diplo 0 tiqu
Iessv'sines d'Wrigaion et rendu it Port-au-Prince. M. Marsh .11 t Consulaire. q4e, pinlant
possible Ii culture de heaucoup dit : (t Les envahisseurs anme -on absence, Monsteur Eur-.:
de terres auparavant incultes. ricains ont cherch6 a enle.er que Agular, Charg6 d'Allaires
Is oitl c struit I wairts en ld'eux. p ur leur propre usage. dt In Repub ique Dominicaine
rii eut ;irmtrn et on whirl en la pierre angulaire de letur est Chirg6 des Afllires de ce
bois dans divers ports de mer. culture religictise et esth: ti- Vice Consulat.
lls oti parlaiiement i clair6 les que : I'Eglise di S:ucre (Cur : Portau P ince.le 12 Wars1929
c6Mes de ia l'1ublique dann l in- 'urgeaii, le quarlier cl6gant (Sign6) Alfred N. COOKh'
tr.t de ia nnavig itOlon. Ils out de Port at-Prince ))*
construi Itdes coles rurales et 30 J mdemande c qc( Vite Consulade de Ipina
des dispens%:ires ruraux par M Mrshll ent n d dire ir
vinglt:ines, y compris plusicurs !.' arsall ent-n. dire pa!.r El aaj o firm do. Vice-Con,
dans des ltoi t agiies inaccessi- l.l J i" N lc" 1 'i ics "i sul de lE'spana. tienc el honor
1bs 0t loi:t.in.ts. gedn, ". p rs troi s pates de Ileva- a conocimiento de
Its oni roiItrit ties cIsernes. de masons du Sacr&e-L(eur oil los iembnlos del Honorable
de- olli.ers admninislralills, es jPai assisted en pluisill'rs occa'- Ierpo Dilon co 'on-
avant-posles pour la Gend:rrmne-, sions, I1 des inariages, i des C lerpo I i.plo tillc, y n-
ri, .ans touted In ,tpublitqie fiiueraillcs e attires, sur in sular. que, or anrte su r-
dllait. v.tath h' eSais hailing -cia, el senor E.nriqtie Agular.
S a . v .latli .(lem.smis 'l uli,.sE.ncEnrg:dode Negorio. de Ul
Its ont conlruit des vingla:ines QinI jai qiite P()orl-ian-Prin- Republica Dominicana qed
de IIlinments pour les hepitaux (c en ioati 1928, I'l'glise dtu encargdo de los suntos del
tl (rt'- tieds h.pita tix ot iIl Wn S:>cr O-(: ir &tait rissanle
.x... at p urnv r- .t ie Jai oretssante indicado Vife Cons.ilado.
Clxi .:aiil ps ernv: ,,t v,, ;, , .lo l entenda par- l1
.:) *. IE compl, ,numI- r <, nai iue i nte tie la part Port au I rise, Marzo 12
tion (it,s ;.avanx nacoinpls ('on 11 r ,ui ne ise idnle poartr de 1929
in il 'st dit iln' s I5 ivr&tedin- icins d ivr ( -i'inaJo) Altredo N. COOKE
te.s liu ies, '',vrII longie.Tlous les, Iur usage. 'ell.e E;lise des
travaux onl tI i 'exkcul Mi mis cono- Illtlt'n s.
iniqt?"it(t c r l llcarcien it, f 'Id; 31i En ce ii cincrnc l 1 )D u nlop et
prihi eltln ioimres.qtie ceux pa. t lerincmture du erJe BWIlevue p[
yes ponr ides Ir avwux similaires. je pi'is dire que ima situation I .
aux Il':at- ',,is.M..1arshlall igno- de Meimbre de tdeux Clubs Hla l no
re lout ce'L d(n1s Sonl allegation orga;nis6s A Port-au-Prince
pul)lde p.r vous. par des amricains, The Ame. S'l survient pen d'accidentp
rican Cluii. 1ct le .ion-.Vlle aux antos de la LIGNE. cet
Illl. q;lin de iKoeolage Syl Sma- (luhme mettait dans des con- que toutes porteut,- flotaqtt
||iIe ds Miloins des emlois dilions particulierement favo au-dessus du capot. le petit
Il44 1 011% "ure. rabies pour connaltre de tou- tendard jaue et role sr
t'" ( te.s convoitises anmricaines des pne ~ NLO .
W,. M. marshallll reprodiit touchant ce cercle. S'il en a
dains sonfl irlicl tn. trail du existW,je les ignore totites. SERVICE IHYDRAULIQUE dePORT-
Quotidlien d Port ani-Prince 32. 11 est fort possible Al PRNl;E et de P~TI.-'flM .
(qui int p).rini les; causes de qu'un a Marine C:aporal) ait La Directio- d Servioe
l: irophic ('.onomiqi(u q(ui approchI v1. L6ger.pour lui lydra ulique i upree de
rgn )o ce qul suit l .Le boy- oflrir de louer, et silI Pa fait rappeler A _es a nes. e le
college syslht'ia:tiquc des Hat- c' tait probablemew qail d6- de-nierdlaipur, ,
liens des ctpllois de tous gen. sirait oblenir un local pour ade e Ix d', ae, e
ies: d'ot Ie grand nomibre de quelque club le Mairines.: ce F.vrier-Mars 19 .9 texpro
ichT''nirs ). qai seatr, A mon avis, plus le 15 d mois en course. Pss
27. 11 i'exisle .uicun boy- logi qne a pentser que din celte date, tous les retard4-
coit,." svst,,natiq I-rer quc les onctionnairesa ire don't les ps ',s etaieut
.iens dans u'cun des services ricains ont oblige le Gouver- copies pour dte pvroat
(It (l()t'ei'i1ctilent en Hlaili;au eent lten ermer iI payer, Imendr de oze-lour.
contrairi (Itsoitionnaires,, Cercle Bellede aimn que dspayerte pi- de ooze getu8
aintiricains eln haiti sont ton- colonies amnricaine puisse dU Service pour e rdi li6ss'.-
joIus Ia rechcrthe de talent user et jouir de so local. meat de 1 ,coaetifl ,
iiigine et partoult o itl it et 33. -- Je parviensdificile- Port-au Piince,fel l.4s1929
trouv' t' i'entiif, o(n s'em iment a comprendre comment LA DIE TION.
p'." d I'ti' is da's Ic per- an journal aussi iiiullunt qpe ---
So" it. lirlci't 1,1,ds New -Yo k World ail u pj'.
'Tri\:int Puililics par example. blier, apparenimelit sansau- Panama Railrtoad
tvi\ait ,indi il I'annt(e lisc c coune ernqute, un article de Steamship line
(li nris tin hI (0) Selpemi) celte nature qui (st manites- 1 Les chargers soot
,'. ine invienii d d ,,5(011 tement l'iit d ignorance el de pri6s de noter que te steamer
ttl wi,'is stir hc ,ar.'l"l, (Jilec nechancetl artiek, qui de- (Cristoba')),est attendlu A l rt
Uln It(MOii'i','tiIitr'-s, iiCointI i vralt itre cause q.:u son au- au ilince,venantde ristobal
tais cerainiment gr'aiin, s'e- leur, un ex-capitaine de I'Ar- Canal Zo:ic, le Mercredi 20
Ievaintl ni allnills ,. pilsieurs nme des Etats Unis et ina Mirs 1929.
.cnitaiuis. StuI le p)\aoll diet's ex eimployd du Departement 2 Les permits d'emb rlue-
en lIteprnelurs ex"ctitanlt des d E at, se pendit de honteen mehl seront dhir'r6s poar le
tran\itx p Ir I i)-pp(u'tement I r Pl6chissaunt, daus le calm a tret a destination de N.-York
de T'rrav'aux Putlics. a partir l'iujtistiriible tIi.ehc don't it a et des Ports Berop~ens sar
de I'ling6nieur en 'elief, un Ito essay d'eciLbusser le boa denmanle late a ce bureati.
tal de :' am fait .in( proporl'ion de 203 h I- caine dans ses rapports avec mine jour, dtiectemeiqtpour
iltiens pl,).r n:1iintricain suir le les payi de I'Amdrique Litine. Ntw York,prenant trot et pas
pavroll.(Cela n ressemblecer- Bien votre sagers.
taiiil('ll',:t ips i'tiln bovcottage F. 1i. COOK 1 Jas. H. C. VAN REED
on ine discrimination. ('apilaine (C.E.C.) U.S. Navy.I 'geutr GEoIril.
I I ..


MiragoAne TOVAR & Co


Oesonnes
Iiersonneb-


Conwcation
Les M~mr doe A j Cham-
bre de Coraerqe, soot con-:
vm u6s on Awmb6obl6. 4o6- i
rale, Ie Jeudi 14 mars conl
rant, 3 heures pr6cies de
I'fwp6qidi,; pu local de la
C 41m q A 44 Commerce, i4s
l'ftlt de di cer sur dns nde-
sPrt d'iiterkt general.
Port au Prince, le 11 Mars
1929.
Le Buteau

Sur la demand de bon
nomnbre de persnmns de la
vijle come de la province,
one reprise de la In te Litt*
raire et Miica e, otlerte par
les Elves du Pens'o inat Ste
Rose de tmn:, le 10 Mtrs a
6t6 d6cidbe pour le Dimanche
17' du courant. ,es 500 cartes
mises se ven-lront au priolei
2 Gourdes au Pensionnat. Ste
Rose et i la porte d'entrce, le
Dimnche 16.. dis 4 heures
de .'apr&-midi. II y au.'a d, s
comnpt)il s.

Cabinet
M d'avocats
M"e P, I. 'PuLAISI. BERNARD
DESGRT tES. FIhAN'OIS MANIGAT,
et, MaNhdaaire special, CLIMENT
DESGROTTEr, ont install leur
Cabinet ,4,4'Anigle des rues du
Centre et des Casernes.
Le Cabinet s'occupera de
toutes: tffaires judiciires qu'on
voudro bien lui confer, part
culirtment des Recouvrements
comr erciaux, Marques de fa.'
brique, Brevets d'invention, etc.
HEURES D'OFFICE:
8:6 10 heures a. m
2 a6 5 heures p. m.


SOIN


COni seil deeaute
I 8 -,- --- ,


Voyez caRmealt lOre peas
pet H!re laredli.
.Qa0d i ppde et le roun
sont aDpli btis sur une pet
propre totlesiles parties .rte
tent sur la. surface; L'e est
rentce dans Jls pores 4epa
face.. El LI, avec 1q, scret 1)p
de ,la peau s'accumnle et ,P-
dhere avec la poussiere .etles
sAletes.
yo.us dOvez erilever ;tte
maspe.a hlque jour pour etn-
picqher que les pires tie s'd-
largissent, a saletW non en-
lev6e intecte les pores et dd-
truit le r6sultat.
Neitoyez votre penu c'est le
moyen de conserver sa tex
ture belle, et sa couleur ra-
dieusement fratche.Pour ceci,
usez le Paimolive un savon
fabriqu6 avec les huiles de
beautede palme et d'olives.
,C que vOus dvtz hire
Se martin, 'A midi et avant
de vous metire au lit, kvcz-
vous la figure et le cou soi-
gneusement avec le savon Pal
moliveet avec la mousse et
I'aide de vos deux mains mas-
sez vous Ia figure pour que
cette mousse vous rentre dans
les pores. Rincez avecde I'eau
troide. Sechez completement.


Evilet eclle el


Un bouvel outrage IN emplyez pa.s
de L6on Laleau ca-dessusr, our le
Aa'tEVIATION, c'est le litre naire Ne pensez p
d'un, nouveau recueil de poe-
mes.que notre charmant ami
et divotu collaborateur, Leon [ ,
Lalqeu. fera p iraitre, da s Ies CAe n 1 t
preriiers jours :d'vril, Ala It-
brairie de France. Le livre pa-
railoa dans la collection dir-
gee par le pocte Andr6 Pon-
tainl s.. ,
volume coAtcra 1.4 latr Nous avoosJ6
et U nonibre d'exemphlares Ale que a pmwi
qui feront eXpedibs A Port au- DouAne et quo.dor
Pri ceest ristreint. eudojnc ront de sati.laire
qui ,isirent se procurer I'ou- Acourt z done e
vra e doivent, jusqu'au ler v6I... Premiers ser
Mari prochaig s'inscrire aux longue.
burdeuxduaMatinu.. "
_1-.. .


Cercueils


rreor
le pro<
savon <
pas que

a*


les,;savous de cou
solent comzne le 'v
nmolive c'eit A-dire
'd huiles de palme et d'
'on r voire prop e;
cottr6lez si le savo0n
live que vous acheteiz,
tor o d une hande nol
I. mot Palmolive enJ
dotes,,l 'einveloppe ve,
sceau rouge sur ledo4
von avc le mot
dessus.
Le Savon PALMOUVR
.jamais vendu noDs eao
,p6.


Le sepi see ta du Pali
vU est dans s. qualhtke
sive et le seal secret de i
tW mandiale a bon mu
The PAiLMOLIVE Pel
:hicago U. S. A.


j. MXWELL &C
Repr6sentants pour it
1619 Rue Rd publicaim
(Grand'Rue).


hi I A


ait pas un Blutt..,

atpres tout.
4Mroletit6sdtennfl* ion appev
ligpsir d'annoncer a Aotr'.nombreume
Ikp, carga son de ( U.LttMOLT Six. 4
6navant des envois t6guliers nous pel
toUtes les demands,
et place vos commande6... Premiersl
vis... et la liste de ceux qui attended

WEST INDIES TRADING CO


PROMPTITUDI


I


1 MtfiIon ious th d til'un

slock de CER( UEILS tout polis
fant e fr son travail une heree a

la command

iravail soigne, bon march exception*

ddefint V I: concirr since.


--;-rc--pr. ~ a vl ~: i __~~_____, r-l_ L ~5~.7 ~


I


EN TOUS GENRES

chez


MW GUILLAUME DUCHATELLIEP


319 Rue des Cesars.


Chaque chose ici-bas a sa compensation mais cha6de
devrtit avoir une Police pour compenser les accidents
ou de len.
LUs polices de la


General Accident Fire & Life

Assurance Corporation Ltd.

de Perth & Lohdies
!iprantiront voire perspnne contre les accidents qui...vOus ettent
cliaque pas,"votre automobile coutre coltiioL, vol.' feu, odre,mal-
veillaoce, doitiAdqese causes i autrui datns sa j)irionne ou danso Ie
hiets,, votre maison contre I'inceodie et.ls 4 gits causes par Ii
loudre. .E .

Veuve F. BERMINGHAM


- ---*-7CI~C-


'Ai


I _ ~ -T~ ~~-- ~--~1-;~i~~ ___


C


I_ __ ___ _~ ~C__ __


I


--- --I, __


1C




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs