Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04123
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 3/11/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04123

Full Text




ment Magloiie


DIRECTEU1
mBS AUE AM R INEm6
TiZLkMOt .40 22a


S me ANNEE N* 6640


PORT.AU-PRLNCB (HAITI)


LUNDI 11 MARS 1923


' GrAce A un regime
vertu des clauses du
1915 qui lie la R6pu
rHatli aux Etats-Unis c
m, notre pays corn
,t'prdre et de p
im.pus. Mals un
iticiens vient de dt
r une declaration )
quc necdoit pas s's
ir lapaisement qui a
a les esprits et qu'i
at d'ouvrir une nc
d'agitation. S
a pouvait se r6ali
une sinistre r6gi
I manquerait pas
en consequence
Arses pour la nati
11 est hors de
favenir de ce pay
if soit d(finitivem<
i de I'emprise de
E re-t-on voir leg
national, consti
IWcnt tabli, laillir
t Ifde d(elendre les i
tiaux don't il a la g
ftesponsabilit ? Ce
Sonelourde erreur de le
le goiivernement a
soutenu par le part na
progressiste le seu
qui soil rellement coE
avec un programme bie
"- entend poursuivr
li mit(s de la Consti
desiois et des clauses d
t6 de 1915 la r6alisati4
ide;s de progres et de i
.tion sociable qui fc
S jtoure de sq politi q
r qu1oi est-il'qUesffd
lia fameuse a declarat
D'6lections 16gislatives
pas le croire. En el
rnal de 1'oppositioi
terms express, que 1
tinft6 de la id6clarati(
side dans le fait que l'o
proche du terme du r
constitutionnel du Pr
actuel de la Republique
unique mobile de la di
nation n qui vient d'6tr
.deprecipiter le pays da
.ouvelle agitation pro
#utes les mauvaises

'",La mission du gou
pent d6passant les at
4Ascommande, il saur
,dre les responsabilit#s
Mommanderont les c
tteces.
Dans son message a
,rSil d'Etat, le Pr6sid
ia R6publique a envis
constitution dss Cha
I6slatives come une
AWMit realisable par l'orl
&n rationnelle et pr
tons les facteurs ca
en assurer 'le tonct
Dt normal.
Nous sommes d6cid6
toutes I e s direct
fdu Parti National p
Mais que l'on n
nt que la Rpublique
lepolitique quinep
lM|pQn evolution et
p co'tre les disp
S ttriles et, dai


"POLITIQUE


6tabli clairs de notre Constitution
Trait6 que la fixation de 1'6poque des
blique elections 16gislatives est une
d'Am6- prerogative constitutionnelle
pte 14 du Pr6sident de la RFpubli- Les cceurslongtlemps attrist6s par I' puisement de plu-
>aix in- que. sleurs Numeros de DOS DISQUES OD 1ON ). pour lesquels
group Cette disposition constitu- il n'y a de crise ni de mventle, vout Ctre encore contents.
cider, tionnelle est empreinte de la d'un nouvel arrivage de ces disques, lequel coutient aussi
publi- plus grande sagesse. Les cir- plusieurs morceaux nouveaux.
accom- constances nouvelles de notre Priere de demander notre nouvelle listed et d'engager viie
s'opere vie politique ont rv616l la n6- vos disques car cette nouvelle expedilion va dire encoue
i con- cessite d'inserer dans notre promptement enlev6e.
)uvelle charte constitutionnelle- afin BAZAR ODEON
Si Jeur qu'il ne soit point sujet a con- J. KARAYANY
lser, ce troverse ni a Contestation Angle Grand'Rue et Rue Fdrou.
session le privilege accord au pre-
d'4tre mier Magistrat de la R6publi-I
s rnal- que de fixer le moment ou
on hai- pett seffecluer la reconstitu-
doute tion des Chambres Legislli- W OODSTOCK
s exige ves. 11 est aisk de comprendre,
ent at- en tffet, que ia decision pr- Ahonsleur Rende-ax At GiL S-E porte avec plaisir 6 la con-
s poli- sidenlielle doit obeir A de s6- naissance du public qu'il vient d'd(re nominee distribulteur
rieuses considerations d'ordre pour haiti de le'.celleute machine decrire 11 oodslock.
otuver- economique, social., politique La machine WOODSTOCK (hjf ITrs favorabhlenleil connfle
tution- don't ne sont pas obliges de ie- en Am'rique et en Europe, oilre onus les advantages des ma-
ra son nir compete ceux qui cedent ehines les plus moderns. Elle contient en outre un dispositif
ntkrets uniquenment A leurs passions special permettant de tripler la durne de chaque ruban : d'ot
ardeet ou a I'ambition du pouvoir. une appreciable economic.
serait Lorsque, i son arrive i la La machine WOODSTOCK GRAND MODPLE esl aussi tri's
croire. premiere magistrature (de t1'- recherchle pour la beautO de ses lines. la commodild de son
c t u el tat le President Borno a inau- maniement, le peu d'espace qu'elle occupe retativement et. la
itional- gur6-en vue de I'application vitesse que la sensibilihl de son mrcanisme permet d'alleindre.
I paris loyal du Trait6 de 1915 la Aousferons aux acheleurs des conditions e.rceptionnelles afin
nstitu6, politique de cooperation sin- de permettre A inxcUN d'acquirir sans delai une excellent
en dftl- cere entire le gouvernement machine d decrire G(;RAND MODnLE.
e, dans d'Halti et celui de Washington,
tuition, les politicians protessionnels
u Trai- qqi ne constituent heureu-
on des segment qu'une infime minori-
rLgdn6- te ont tout fait pour entra- t M
torment ver 'action des deux gouver- RHUM BARBANCOURT
Pe. nements. 1ls onr mis tout en
ion ? lomnie. Le Prident Borno. R d. Gard r Propr aire
? N'al- pleinement convaincu de la
ffet, un bonne toi du gouverniement Nous avons I'hoinieur de porter A la eonnaissance d.'
n a dit, des Etats-Unis, a tenu tele i nos Clients et du public (jIu'b partir de ce jour, le prix do
oppor- aux agitatcurs, il a brav Rhum Barbancourt est comme suit:
on r6- les accusations stupides et a
n s'ap- poursuivi avec conviction Rhum par Gallons: Rhum Gds 10.00
mandate l'oeuvre entreprise p a r les Rhum ** 15.00
6sident hautes parties contractantes, Rhum * 20 00
!. I oild consi.stant dans I'amblioration Rhum *' * '5,00
eternmi- des conditions morales et ma- .Rhum ***** 35,00
e prise t6rielles du people haltien. Rhum en bouteilles Rhum 2.50
ns une Mais l'oeuvre ainsi entreprise Rhum** 5.00
picee A est loin d'dtrcL4chev6e. Rhum***** 8.75
entre- II suffitlu retour ou de la
menace du retour de la d6ma Les clients du Rhum Barbancourt sont prevenuns qu ils
verne- gogie ou de l'anarchie pour trouveront toujours Ic Rhum Barbancourt Idans la maison
titudes que soit compromise le r6sul- coniigue i l'ancienne maison de Mme Vve Barbancourt,au
a pren- tat de plant d'efforts. Chintmi des Dalles.
s q u e II n'y a pas et il ne peut y,
ircons- avoir de principle supdrieur
I'intirdt national.
u Con- .- '
ent de G6ogr aphle- Atlas LE ROI DES RHUMS
*l6 laeeDUl LE ROI DES RHUMS
ag6 ia Du
imbres Cours l16mentalr* C'EST LE
possi- PAR
ganisa- Luc Dorzinville NECTAR GAETJENS
salable Membre de la Soei#l de 6graphie
3pables de Paris. No 1940, RUE DU M.AGASIN DE L'ETAT.
ionne- Haili, la BRpublique Domi' ,
nicaine les Antilles, I'Amnri- RPf tl Ictl n di Pr-'rx
s A siui- qte,, i ropep, I'Asie, I'Afrique
ves du et1'Ocantie. 1.
rogres- Achetez ce livre au prix Rhums en bouteilles a partir de 1 gourde 1/2 a 10 Gdes
'oublie de Gburees2,40. 1/2 bouteille mriti6 prix.
.a droit Aux Makdintde Tftine Au-
aralvse gustis, Simon Vieux, Veltei, O rs __
qui laJAu CIpatol, lartPhr ie 0 etolle I Ijourbe
ilespoI Mr Lyset A orimrie Oie 2 Gourde. .
re du Commerce, Etolle 2 50 *
er"-.
Wp- 2rL4-Ix-. etoiIes 3,00

enD Sn ABREVIATION, 'est le titre 40 A 0 *
sai~qep d'p*.tWn el p
adopt et d6vou6 collaboraterr, I4ou 4 etOlles 5,00 E

,. Il. o5 7,00i, .
>. rarie Evreot L. lww mIU"|


le soiam raitra dans la htoa dir-
uiiSn NECTAR est vi< us de 20 ans.
3r .I7 SE 1PRX.; letr Prix, Midaile d'Or, A Exposition de Milan
r t. nombr. d'.s.l d,, la|res Plusie.r M6daillea soa Expositions Communales Haitiennes
laPnnr at. le nombre de. m ,plaires H.rsCocoursen maite E itios
a Pr6si- qiseront exp6di6s i Port-an- Concours en mae* E ios
l it r:eux donc | La Maisou tient aussi a la disposition de ses Clients :
wti d' dfuidstet urer I ou- Id' e. s C .
es pri- -" doivent, usquauq le l Alcool rectifit pour liqueurs, alcohol pour 6b6nisterie,alcool
f rachain a nrire | pour daothpet. ete. .


VERDUN.

visions

d'Histoire
FILM DE I0N PONRIER
Nous avons pu avoir le Livret
qui fut distribu6 au Th'dtre Na-
tional de I'Opdra, aux quatre re-
presentations qui y turent don-
noes de Verdun, vision I'His.-
toire. Les deux premi4'res eu-
ventl hur les 10 et 11 novem-
bre en matinee, la troisieme, le
13 novembre en soirde et la der-
nitre le 18 novembre encore en
malinte.
Le Livret est prescnte sous
une forme impeccable d'art et
de goAt. Les photos qui 1'ornent
sont de toute beaut( et ont etW
impritmnes son chromos. On au-
Ia bienlt6 le grand plaisir de
contempler ce film a Varietes.
Le rIheii unalin aensaleur
Le somedi 2 mars en course, ull
individu se prsenta chiez uil
otficier -upericur de la Garde
t llaili e fiI appel A ses senti-
ments humanitaires pour venir
mni aide A des personnel pauvres
don't il avait cues pitied et vou-
lail soulager la ndtresse. En co-
tollaire de ce petit discours de-
biWl sur un ton larmovani, il
xhliba une lis e de souscription
oil figuraient Ics nomns des do-
nateurs et le inontant des dons
Les gens de police sont soup-
Vonneux et il ne laut pas leur
en laire le reproche. L'officier
ne s'empressa pas d' tre ge6n6-
reux, il n en eut point tort; car,
voilA que soudain de la pochei
du philanthrope s'envole une
sonnerie alerte, vibrant, cell
d'un reveil-matin qui n avail pas
faillia Ason devoir et, sonnait,
croyant encore reveiller son
maitre.
L'homme tut aussit6t appr6-
h 'ndi. fouill6 ; et I'on trouva
dans sa poche la pendule re-
luisante, toute nickel6e et battant
sans trove son tic tac monotone.
Une nouvelle question se posa
A cette derouverte: A qui appar-
tenait le reveil-matin?
[1homme se refusait A tout
avwu et, pendant 8 jours, c'est
en vain que les plus lIns limiers
de la Surete de Port au-Prince
lureterent et enqualerent de
routes parts. A la fin, le filou
avoua et, cicerone experiments,
il conduisit les policies chezz
un oflicier de la G. d'H. ( Section
de Police ). le lieutenant Belton
chez qui i avait derob la pen-
dule.
Le voleur a 6te d6tbr6 A la
justice.
Le einquantenaire de I'kcole des
Freres de I'lniruction Cbhrlienne
de St-Nare.
Le 19 mars courant, il y aura
50 ans qu'a 61 tlondde, A Saint-
Marc, I'cole des Frares de i'Ins
traction Chr6tienne.
Cecinquantenaire sera corn: -
mor6 avec Aclat. Nous en saisis-
sons r'occasion pour renouveler
aux d6vou6s et bons Fr6res don't
le d6vduement, le sacrifice me-
me, pourrions-nous dire, a I'e-
duration, a la moralisation de
notre jeunesse, ne peuvent etre
egalks, A'assurance de toute notre
yn pathie et l'ezpression de
notre vive admiration.

En Loge
4 la suite d'une reunion du
Grand Orient et apr6s 6echange
de certain points de vue, MM.
Bosq et Mallett ler et 26me
Grands Matres du Grand Orient
d'Halti, et MM. Lev6que, Bri-
gnol T. Malletie, Cbsar et Jean-
Frangois, membres du Conseil,
ont d6uiussionn6.
On ~pspre cependant que lea
membres de la Logo senten-
dront et .ue e'lincident n'aura
aucune suite.


Saviez-vous?
Que le tombeau du comin
D'Ennery qui lut Intendant de
la Colonie de Saint-Domingue,
se trouve en Haiti ? Le sapuc'er
du noble come eat an cimetitf
de Sainte-Anne.


olore o j-


... a vu que remuait, dans le
soir, la bache don't se rev6t an
de ces grands ca minI ns qui
nayant pas de garage passent
la nuit tout simpleinent en pleine
rue. La bache remuait tr6s vi.
siblement et des bruits de voix
semblaient monter de la voitu-
re. A quoi servent done ces voi-
tures que I'on remnise en pleine
rue.

... 'a rencontre vtlti d itnoir.
de Ia tete aux pieds lii qui cha-
que jour ne porte quI dtes cos-
tumes blanks ou cr t'ies. Tout
Ie monde croyait t1n dcuil re-
cent et d'aucuns f.saiti.nt eIjA
le geste de lui pr'senter des
condoldances. No i'm: i l'tI. Ic vit
laterr de rirc tic\vanti I'ellcbar-
rais de ses amis. I.' rcitard. de
sa blanchisseus.c ialilt I.a scule
cause d ce dcuil alpl)parii..

... ]'lle 'ta it all'klr I I s, de-
sespe 'ait. I'll 11 ili ,t i'l (lian-
sant avec elle Ili a iv\nl, I ilme
)Ii' it'lu, ,uh'lcv I 111n
Doucles d'oreills. I.c iai llie.
sans crier ga:i't LI Snlls sO' lais-
ser surprenidre' ai\nl (lisp.iru.
L.a dt'sol aion dle lIa -riselte n'a-
vail pas de loes'ii. Normii (E'IL
eut un regardI de omilpassion
pour la pauvre filleI qti avait
6t1 privec dr ses atou's.
9.
... les couples Ctaivniiit l lans la
cour. Et s'amnusiient 1i perdre
haleine. D'aucuns avaient cher-
che et trouv6, dans I'oimbre,
un de ces end r ois Iear-
tks oft d'6tre homine c t emime
on ait la liberty. ls cii talentt
arrives A ce nionuentl on I si-
lence replace tonuts les lan-
gues. Juste A ce mioiint., em-
pecheuse de dansisr ni rond,-
survint la pluic. Lcs couples se
disjoignirienlt I les \'ix que
Ion n'entendail plus rcnaquni-
rent. El c' luret de (pe'tits cris
poinlus, et des rires itnerv6s qui
ponctlurent li course ties cou-
ples affolks qui tous alli'rent s'a-
riter dans la inaisozi qui tlait
A quelques meres Ide I'oinbre
compact ofn ils parlaient d'a-
mour...

... a not. le le dsspoil inutile
dane lequel plongeait un pau*
vre home qui ne vcut pas se
rendre compete qu'il eI .iux grif-
fts de la vieillesse. Son patron
lui avail donnc Cinq cents gour-
desA deposer a la BIIinIque et lea
avi-it compt6es en sa presence.
Arrive A Ia l BanIque il voulut lea
recompter. )Deux fois, Irois fois,
il recompli. Chaquc lois ii se
rendil compile que la valeurn'6-
tait pas exact. Des larines lit
en venaient aux yeux. 11 llait
se resigner A restitucr sur sea
mai gres appointemnentis lors-
qu'un jeune hommie idesesamis
vint A son secours ci contr6la
Ia valour. C'elaint xactement
cinq cents gourdes. Lec vieillard
qui faith le jeune hominue avait
pris deux billets de cent gour-
des pour des billets de vingt.
Allons, beau vieillard, chause
sez vos nez d'une bonne pair
de verres, Vous serez, certes,
moins beau, mais ausi, vo n
aurez moins demotion celt cl
pour la bonne tenue de votre
sent d6jA chancelante...


Un four proud fe .
II y a quelquesjours, lno C
a;tien, un incendie clalta 1
boulangerie d'un Chinois uo'
me Watson. L'accident pro fit
du mauvais 6t1 du four.
Grace A factivite des Otficiemrs
et Agents de la Garde d'Haltli
et des soldats du Marine Corp4 1
fleau fat vile conjure l i'aids
Sd'extinteurs. Un gendarnmea61
', remnent bless .i
-a


I" lily a irels~sertes diormies:
mr riea sav'oir, suoir nial reci's
sail el savoiO sautre ichoe v
Vuol deili asf P. I :~s


-------- ---- s __ -n~ar s;-lm


_i


-BB-----t


L


L___






PAG.-.-2 LE MATIN 11 Mrs 1929
ImlI m re -aIIImmmm m M AM-4


Les meilleurs Pneus el Chambres a air


"GOODRICH"



AUX MEILLEURS PRIX


Hailian Motors S.A.


Port-au-Prince


2379


Cap-Haitien


Phone


393


DERNIERES Nouvelles

de LETRANGER

COUiPAOMlE FRANOAISE DES CABLES TELEGRAPHIQUES
9 Mars 1929


es oriiones de la guerre do 191 i
PAT IS l.a Commission du
Ministl-re des Aflaiies Etrang6-
res, charge de la publication
deIts documents sur I'origine de
la guerre, a annoncO I'apparition
prochaine du premier volume,
I'ensemble comportant une cin-
quantaine de tomes.
I.e problNiue des nlinoriles "
i la S. D. N.
tENEVIE-.- Relativement aux
mii.oi its, le Conseil a adoptV
une solution de M. Adatci,cons
tiluant un c)mnit tie Irois mem-
bres qii swraient : MM. Adatci,
(:hamur hi l:inn et Quinones de
I con. el qui (toil se runir en
avril ;'i Loundres alin ite presen-
ter son rapport au Conseil A !a
session de juin dans le cadre de
la prcc6dure acluelle.
Ia theO'iltionaill Nelp'ile
VElHA (I 'Z -- Les 1(dbraux
onl rept is la ville, It gtt.ral Es-
tcob:ir a Mlt' lait prison er.
MF\IO() l.a iournte de ven
dredi a (t6 niarquite pour les re
belles mexicains par des gains
imporliants dans le nord dut
pays. La ville de.luare, situde
sur le Rio Grande en lace Deli
'aso T'exas, 1a Mdl prise par les
insiiilg6s apr's une journce de
otiihl )s t xxtrnermcnt violent.
Altaq'lus pir des lorce4 quatre
h )is St Li)l hIII uts en noiilbre lhi
ffariloun I'*(h 't' comorenant
t;0) Iriunes otl:i1 une rnsislan
0c; opitali c, mais rile dut ceder
d<-v'nl le noiilnt e ut abandon-
ner ses positions une A une.Une
suspension d'armes a tlt con-
clue entire les parties adcerses A
la suile d'imne conlrence qui a
eu lieu sur le poit international
entire le general Valles. com-
mandant les forces rebelles, le
g6ndral Ramos, commandant la
garnison 16d6rale et le general
George Van Horn Moseley,com-
mandant les troupes amkricai-
nes A El:l Paso.
Le Pacle kelloqg,
garanlie des petiles nations
WASHINGTON Au course
d'un banquett 6 la Presse
dtrangtere, le snaoteur Borah a
d4montrk I'efllcacilk du pacte
Briand-Kellogg et son importao
ce pour les petites nations.
Iec pitilite MoastrA de direeleurs
de eln ,a
PAHIS--Deux mille cinq cents
directeurs de cinemas de France
ont sign une petition qui va
Wtre envoybe an gouvernement
et dan. laquelle ils protes*ent
oantre le project de changer le
taux des films amricains impor
t6s en France comparativement
aux lilius lrancqis exporlts aso
EtatsiUnis.
1.a petition faith ressortir qua
cette imesure causerait une pep-
to considerAble au ciubmia tran-
gais; car, les ilm.s ammiicalo
ion). prteand on, trWs popula.-
res en France.D'aprbs les arran-
gements actuels,les producteurs
amIricains envoient en France
pt films centre un film trancais
t6 aux Etats-Unis.Les pro-
rs demandent que cette
o de 7 por fsoit rd-
L ate[ -ipoor 1.


Au Comitl des Experts
P IS-Les Experts ont pour-
suivi I'examen du m canisme
unique envisagecomme banque
des rcglements internationaux.
Le comit6 a ktudi6 particulire-
ment la commercialisation pro-
gressive de foute la dette alle
mande.Deux principles essentials
inspiraient le comity des experts
dans la creation de I'organisme
international: lo enlever le ma-
ximum de caractlre politique A
la dette allemande afln que tout
manquement ait automatique-
une repercussion immediate sur
le credit exterieur de I'Allema-
gne 2o garantir efficacement
I'Allemagne conire les risques
possibles de versements impor
tants sur la stabilitI du mark.
Foeh a ps s'asseeir
PARIS- L'amnlior.nion ns-
tatte hier s'6tant mainlenue, les
medecins onl autoris4 le mare-
chal Foch A s'asseoir dans son
fauteuil pendant une dizaine de
minutes.
La premiere d &rlaratlion
de M. IHo1ter
WASHINGTON Le Presi-
dent Hoover a dIclard que la
commission d'applii lion des
lois qu'ii a nommne tudiera
I',pplicaion de toulte les la.is
en general et en pan liculier de
cells concernant le- stuptli ink,
I'immigration, le 18mIS mamen-
dement et le commne cc.Le pri-
sident a ituni,pour la l re fois.
son cabinet et discu', divers su
jets y compris la rvo'tution me-
xicaine. Tous les membres du
cabinet 6tnient presents sauf M.
Henry L. Stimson. le secretaire
dl'ltat que M. Kellogg remp!ace
en attendant son arrive.
Les EtalU-Unis comment un Cow'"
mandant en chef de la Fleite
cembime
WASHINGTON 9.- L'amiral
William V. P-att, commandant
en chet de la Ilot!e de bataille
eat nommd commandant en chef
de la flotte combine des Etats-
Unis. i
Les malieurs de Smyrme
SMYRNE Une pluie dilu-
vienne s'est abattue sur la ville
de Smyrne translormant lea rues
en torrents inondant lea maga-
sins et causant I ecroulement de
nombreusesmaisons etde points.
On ne signal pas de victims,
mais les aflaires sont complete-
ment suspendues, les rues Rtant
revenues impraticables. Les
pont ont etR emportis et routes
ls communications avec la ban
liene sont coupes. Une dizaine
de masons so soot 6croul6es.En
I'espace d'un an,la villa de Smyr
ne a eu trois inondations et on
tremblement de terre.
L'Espag dsire qe la & 8.. X." se
r4amisse a Madrid 'C'
MADRID- I,,' gouveroement
es3gnol dnsarermit que le Con-
de la S. D. N. se r6unijse A
Madrid en juin prochain pour
la raison,paralt-il, qu'il y aurait
ainsi I'occasion de ddmontrer
au monde entier que l'Espagne
n'a rien A cacher et que la situs
tion dans lc pays est absolu-
ment calme.


1929, 11 MARs 'n fou -
tun fi ? Ifabord esl ce quil
'est ?... Au jusle, qui est fou ?
Qui ne l'est pas ? L n fou done
passail, Ihier. dans la rue et, avec
soin n'en oubliant la moindre
brindille. il ramassait tout le
menu fauras qui tenait encore
le pave. oublie par le balai des
journaliers du Service de la
Voirie El le pauvie homme em
pi/frait tout ca aux gueules bi-
ante malodorantes des egonis.
Le tout a l4godt... 11 fallait un
disequilibrd pour Irouver Va,
che: nous.. Mais ce nest rien
encore. Aux actes, le maboul
ajoutait la parole Et d'un geste
large. saluant les commires du
quarter campdes d leurs portes,
il s Ocria. le detraque : ( Jai did
come lout le monae, Reprd
sentant du Peuple, jamais nous
n'avions song a faire balayer
la rue. .Ie me rends au Pont
Beudet. Aviions nous songei cte
Asile, refuge 'de nos vieux
jours ? o Ah Vleril, comme tu
sors, toute nue de la bouche des
/',us .


M. Briand '.lt doirur uine former
prai iq'ie ai Pa-tle ronre la guerre
GFINEVE- LeP pace Briand.
Kellogg a eu aujourd'hui a la
Socicel des Nations un erho
don't I'importance n'-i Dos chip-
pn aix no0mb eux obqerva'eurs.
Le Conseit a approuvvb unp mo
lion de 1 M. Briind pr'oposant do
sottntllre A I';ipprirAclion dp~a
non mnembres v 'rnomri.< h'e4
Eale's Uis un o'oj i i f r:,it r
visant A lournir une i le finan-
cire A la nation qui seriit victi-
me d'une aggression. Pluaieurs
membres du tribunal nn, salu6
en ce novel instrument diplo-
matique une garantie de paix
addi',ionnelle.
M. Rrinnd a lfai ropsreir dip
aIson toute particulibre l'impor
tance qu'il pr6senterait pour la
cause de la paix et il a expos
qu'il serait sage de le soumeltre
A toutes les nations non mem-
bres dans I'espoir qu'elles sous-
criront A ses clauses.Ce nouveau
traits serait intimement liA a Ila
question du d6sarmemant.Leotex
te ena tM rddig6 par la commis-
sion de la sacurith sous la prdsi-
dence de M.1Benes, president de
Tchicoslovaquie. II garantirait
aux diflerents Etats one aide fi
nancire rapid et efficace non
seulement en cas de guerre
mais encore en cas de menace
de uerre.L'id6e A la base du dit
traits est que son application
augmenters les moyens d'action
centre one puissance quelcon-
que qui violerait de parti-pri
le pact Briand-Kellogg et d6-
clancherait one guerre dagres.
sion.

L C.gres de I'A weaties
iltrnatioulf di Tourisi
PARIS-Aujourd'hui s'est on-
vert sous la prdsidence de M.
Elaine de France, le Congres do
I'Associalion international do
Tourism. II a discuti lesa ques-
tions du pourboire et du visa
des passports. 20 nations sont
represeantles notamment les E-
tats Unis, le Canada e' plusieujas
pays de l'Amerague !aline.


La f te

de St-Joseph
Elle sera, cette annke, com-
mrmorke, avec un clat parti-
culier en la paroisse de St-Jo-
seph. La grand'messe. A 8 hres.,
sera cd'dbrke par S. G. Mgr Le
Gouaze, archev6que de Dare,
Coadjuteur de Port-au-Prince;
c'esl M. le Chanoine Christ, Su-
pbrieur du Petit S6minaire qui
prononcera le sermon de cir-
constance.
Apr6s l'oflice religieux, il y
aura, dans la cour d'entr6e de
I'.glise une g-ande kermesse or-
ganis6e par des dames patron-
nesses.

Un nouveau millionnal-
re am6rlcain a visit6
notre Pays
Aprs avoir sbjourn6 quel-
qtis jours en rade de Port-au-
Prince, le millionaire ambri-
cain E. P. Lawson s'est rendu
au Cap-Haftien A board de son
yacht a Aime Jean .
Le richissime ambricain a en-
trepris une croisi.re dans la
Mer des Antilles. En quittant
Haiti, il visitera 1'lle de a Tor-
tue. Inague el autres lies de la
Mer des Caraibes. e yacht du
millionaire eit monte de 12
homes d'kquipage et il y a A
hord 6 passagers formant la fa-
mille de M, Lawson.
L' Aime Jeanm a laiss6 le
Cap-Haitien le 25 f6vrier der-
nier.

Denu Congressmvn des Etals-Unis
A Port-au-P'rince
Mercredi. par I K jittery )qui
entre.a, ce jour, en notre rude,
arriveront A Port-au-Prince
deux Membres du Congrds des
Etats-Unis, M. Robert Simmons
et M. Harold Knutson. M. Sim-
mons est accompagn6 de son
6pouse, de sa fille et de ses deux
flls.
Les deux honorables Con-
gressmen ne sejourneront que
tres peu de temps A Port-au-
Prince.


Candldat & la lagistra-
ture Communale
M* Franklin Coqmard, avocat
du Barreau du Cap-Haitien,
par des cares adiressdes A ses
amis, leur a annonce qu'il se
presentera aux prochai.es eiec-
tions combine candidate A la Ma-
gistrature Communale au Cap-
Haitien.

Paine perdue
II y a quelques jours, un vo-
leur a pris la pine d'enfoncer
les portes de H6tel Communal
du Cap-Haitien pour n'emporter
que 2 boquittes, 1 jeu de har-
nais 2 marteaux, des ampoules
6lectriques et quelques coupes
A champagne fli6es; et point
d'argent.
C'dtait bien la peine de suer
sang et eau pour enfoncer des
portes et n'emporter que ce
maigre butin.
Mais la Police recherche le
maltaiteur; car si minime quo
soit un vol, la loi veut que son
auteur soi' puni.


Le Monde
IA ANCA ILLES :
Nous envoyons nos meil-
leurs vceux de bonheur A Melle
Augusta M. Mozart et A M. Mo-
liire Jh Compas don't la carte
de fi onVailles nous a At6 remise.
MA .RIAGE:
,e 3 a'ril prochain sera
cdl(bre. en la athldrale de
Port anu-'rince, le marriage de
Melle Francine P6trus avec M.
Andr6 Durosier. La c.rrmonoie
aura lieu A 6 heures du soir.
Tous nos souljits aux future
Apoux.
DEUIL :
Vendiedi est mort Abner
Le'-ontwe. les fune 'slles ont Wte
c4e16brt ,ts le mine jour.
Aux parents epro .vkes par ce
deuil, nous envoyons nos meil-
leures condoldances.

A vendre
A vendre une belle collec-
tion tie lives broches,ceuvres
de Bourget, Bordeaux. etc, et
ces romans-cin6.
S'adresser au Journal.


Toutes les Polices


DE LA


MIIfII'Ci


DENTS MO
LA dents mollesi a
ibla me des o0 diq ma
I mamnque de chauwl d
cs casM rhuile de foe
momne et toute indiqu i

L'Emulsion Scott
&i luile doie do de m-
pure fournit la grandma
4umntit de vitamiund
un infant a beaoin
s'aswurr desa forts et
desmineals. Elieet
agr6ablelprendre-
Sblienfaits sont
durables. -J
daMttaSOm.*. TornMo. t.


A loucr-
A parlir du lerAvril
la mason i 6tage en
situ6e A 'encoignure del
du Centre et des Mirac
cupde actuellement
Service Technqi. de
culture.
S'adresser A la Binq
tionale.

For rentI
Alter Ap il 1st, two
bui ding corner Re dtlit
ire and Rue des Miracl
occupied by Service T
que de I'Agricultare.
Apply Banque Natio

Avis 2
Anx amateurs de m
qui ddsirent avoir des
songneiisetent t .tvail
IOn leis rales de I'Arl,
assurenl. g,'- c i une
ratio'i scientinique d
,t'H 'iii d a)t ils oit tai
jeu sonore, doux,h:irmnoi
Avis est dounei qu'i
trouveront ve venIei desL
t',s avantageux a partir
dollars.
S-adresser A Monsierf
L. DUROSEAU
Violoniste- Luthier,
la 1re Avenue de Bolosi
port-au.-P ince,le t Mars


comprennent la Protection centre la

Foudre sans augmentation de tat



IEuq.LeBosse5Co


Ii Agents G6neraux

la- ills viiiiB -a aBnn "ir^


- --


--


-







/ I


PAGE-


LE MATIN -11. Mars 1929
-J' i ,, I .. .. *l-Il


FII


'THE ROYAL MAIL STEAM PACKET C

STEAMER ARAGUAYA
Le splendid et luxueux bAteau tourist (ARAGUAYA ) qui, depuis trois mois tait le ser-
vice des tourists dans lea Antilles partira ici le 20AvMiL prochain directement pour CHERDBOUR
'sant ia traverse en 12 JouRS. Un train special emm6nera les passages A Paris.
Jaugeant 17500 tonnes, il offre tons les contorts des plus grands parquebots voyagebnt
sitre I'EUROPE et les ETATS-UNIS.
Les CABINES avec des LITS et non des COUCHETTES south GRANDss et AtRISE, la CUISINE de
hNImER ORDRE tera les ddlices des gourmets. Le service est IRRPRaoCHABLE.
Les SALONS et PONTS tres spacieux offrent le plus agr6able sdjour A bord.
Un EXCELLENT ORCHESTRA et un GRAND BASSIN DE NATATION augmentent le plaisir des pas
*gers.
Le PRaX de PASSAGE pour CHERBOURG commence A partir de P. or 208.
Ayant d6jA une forte demande, les int6ress6s sont pries de s'inscrire sans retard pour pro-
*terde cette occasion exceptionnelle.
Pour plus amples renseignements, s'adresser b :

I. J. BIGIO, Agent General

Angle Rues Coui be& Bonne Poi,Tel.2311
~ WEN


egat32


PLACE DESNALINE'S
ChiC Restaur, nt deC icr choix ou Imonl1roive As tono heure le-, cotromnimiions
les p)lus (Wi~cates. padihssn areils Biere A ]a I'ression.


0 ER LGE S~ M


Pr a saesvm htre
de la eoieveldure


S-
Les chimistes de l'Exelento,
d6jA renomm6s pour leurs,
remarquables contributions
apport6es a la toilette, vien-
nent de couronner leurceuvre
dans
L'Exelento
GLOSSINE
-Une petite quantity de cette
dlicieuse preparation appli-
qu6e sur les cheveux tait res-
sortir leur brilliant natural et
leur vigueur, en leur commu-
niquant un nouveau lustrequi
tous vaudra d'ktre admire
ras les messieurs ct envid des
lemnies.
kEu vente chez tous les dro-
8g istes. Pour 0,2) centimes
beieu ieitt. It tst vxp&dic des
iecep ion du prix.
EXLENLMO, M tLlICINE
LOM1PAN Y
ATJ,. NTA, GEORGIA U.S.A.
ACents demands pour tous
ta) s.
"crivez pour renseignements.
N'ACHETEZ rien, si vous
ne devez pas tout acheter chez
PAUL E. AUXILA,
car cette Maisou done du
bou, elle ne regarde pas an
prix, elle tient plut6t i con-
server sa bonne renomm&e.


Horn-Linie
Le m/s.a Minna Horn ), ve-
nant d'Europe, sera ici versle
15 coarant, en partance poir
Kingston, etc, pregnant tr4t et
uassagers.
Port-au-Prinee,le5 Mars 199.
REINBOLD & Co

Naladies do is Peau
Maux de Jambes
asUrS.u rapids pr r
Eau Pr6cieuse
RADICAL POUR TOUS
ULCtAES
PLAIS0 DES JAMBES,
SOIASI DARTRES,
SAid, DtMANGEAISONS, ECZIMAS.
C KROKX, Docteur an Pharmacle.
72 mwe de Chmatillon. Malakoff (Seine)
- MIp dan. taht.. m & a mace.
VA & Port-au-Prince. 0
WMATIRITI, &barmacie Saint-rancois


A vendre


Un lit en acier, Marque
A Simons, une salle a man-
gcr et ustensiles de cuisine,
vaisselle et verrerie.
Une auto Ford (Sedan)
module 192 en parfait 6tat et
compl4tement 6quip6e.
Prix U. S. Cy P. or 275.
Droits pays.
four information ou rendez-
vous : T6l6phonez.
Cap. W. M. MARSAHLL.
U. S. M. C. No : MC 78-2.
oau Tonsssaint ( No MC 120.


'he leading mineral water

La Boisson connuc
dans le monde entier
EST UN
SAFRA1CHISSANT
XI' UN

RECONSTITUANT
FROID
EAU WINERALE WHITE ROCk
GINGERAL VVWITE ROCk

Le seul Gineral faith l

d'eau mineral i

des Sources oure ,

WHITE ROCK
DANS I'OUS LES MEILLEURS HOTEl S, '
CLUBS,CAFES ET RESTAURANTS

Mohr & Laurin
Distributeurs Port-au-Prince, Haiti,



PROCLAMATION

Au Peuple, Haitien
Pass6 le temps des joyeuses tolies I 1 1 Nous sommnnes
maintenant dans le temps de meditations.
Hommes, Femmes, Entants! Tous, int6rieurement, vous
vouez sans nut doute, un amour louuable A la Patrie. Oruez
done fiUremeut votre boutonniere, votre corsage d'une
EPINGLE DRAPEAU HAITIEN .
Symnbole de la Palrie el qui duviden'nl,
est aussi le siyne d'Lnion.
Le Drapeau Haltien est compos6 de .Bleu el de lounge a :
dormant un lout homogine,quiethniquementde) par le inonde
est reconnu.
L'EPINGLE DRAPEAU ,HAITIEN.
Se vend8seulement a 0,30 centimes la piece et s (G. 3 la Dz.
CHEZ MADAME J. J. M MANIGAT.
1.i, Rues A & B. Cap-liastien.
Et, pour laciliea les ciluyenis acthIeur, ties ,itres )points
de la hepublique, a lAyence de venle exclusive 1u1m cra con-
.:edee bui lceliali i ku .luos ul j .i aiwla-tUbb, Mui ci lnande
eApre.se a ui~e p usJi naubsCl C uuc uib ~ G ailts ilies\
-- DA I ... D TLV

COMPAGNIE GEfNEIALE
TRANSATLANTIQUE


Steamer


S/lacoris


Le steamer *Macoris, par-

tira de Port-au-Prince pour

le Haivre le 2 Mai prochain.

Port-au-Prince, le 1 r Mars


1929.

E. ROBELIN


Agents.


Ce qvl B's jamus itbilt
Ce quiiae wit fire d#paft#.
Kola Chuamauane


F. SflJOURNE
Pr~par6 daus des conditions rigoareuse z
DASEPSIIC
Pr6paration el Vente
PHARMACIE F-. 'r-JOURNE
Ajig': esRr, ~F~S ft?'ur el jGil


I


ag ..J


-swum


'' -- .-.~- cl---..;,----


. *' 1>


&C 0 7






lAfT-4 -_14. -IQ


r.-.- -


S.-- --.. .I


A :'fl vie el radicalement

dae tiue .mpiacdee.


Sril4ua4SJIVII Of') t&B e f r..




~ ~ *,.,*PA~tnL alit j&dl% pm# j **f, ti.
Sind'b-.irdtlo;fe 1 riv,* L


9 Lo w 4UA.
Vtiiew gritg &us Ris
Vsevs c~.I~~o3 U
Sourtrteron
Monft poort
Imi b baow
bIts ailtres. U a

meat. I* "a OI4W -
temnt as dortht, *aio
du ebeammtlame blieow
rofique. i'afc# quA) ONt
cetui do to htwoS la.
all elkemAne.0



1t 1'. t 1 vf It dA Vaib


l IMia t lPholl1lgait &


Inc. New-York

PRESENT 1




VIVA J70NA4

Nos 901 & 630


Le Phonogr. .enoductlon ilectrique, Ic plus pericctionn6, donnant un rendement
l.artait et -prquvue o. '
Dans ce s m ]nstru~e t, ont, combines les accomplissement de COLOMBIA VIVA ToAIl
dans la rrcproducli4ode A1 M'uie shr Disque a ec le plus fin et dernier d6~elapeen
dans I'amplification. e diaphragie du COLUMBIA VIVA TO'NA. donne un tun merveilleux; non
deulement vous entendez la musique, mais il semble que vous en dtes p6n6tr6.
0 ii #*J i^M,0 "


Av. lt d'ch ter atcune :,utre mach ne
de ce genre, nouls vous invitons A pasiei
voir notre exposition dpns notre magosiu t
celle de Mr. J. D. MAXWELL, Grand'Rue.
pour vous convaincre que nous vous offron
une machineabsolumentsupcrieure toute,
celles qui ont d6jA paru en Haiti.
L'exposition des derniers modles requ ,
estpermanenteet sansobl;gatiou pour vous.
saul J'entendre ces instruments merveilleux.

L. PREETZMANN-AG.I'll:IOLM & <01


t A

Panama Railroad Steamship Line

Seate. de irlt et de passages entire
[NEW-YORK CITY N. Y. CRISTBAL, tANAL ZONE et les PORTS de la COTE
OUtST de I'AMeRIQUE du SUD.
plus rapide et le plusdiiect service de transport de passagers et du trWt entire Haiti.
el tes ports Earop6ens via New-Ybrd et'oristobal, Canal Zone, Isthme de Panama.
Voici la lisle de nos gents pour les principaux p )rtls de I'Europe :


Aais et0err4
Mrs. G. W. SHELDOM & Co-


.N FR.1NCE;
lMZiiMilDOA C e*at reprieaca1 4:
Pair lew~aisos Sullaafrs :
disA E*V I IANM k & Co
jm2Tuede la Rtpubl)iple
tiIIN Piivl Ce L,
58 Quai Georges V
Havre,
IIaNmN:,PEJnoN, & Ce. Ltd
Rue Sdoiintlin A ivapenr

"J'Biuc tie lardik
Par is
liLJIN V PERU% A Cie. Ltd
mie, de Ia 'ranquilliA6
Dmikerq te
HzaRv PERON & Cie LW.
Rue IRoy
Boreaux


Bcosse


FrPanoe


17 James Street, LIVRnPOOL. ENO'AND
COPENHAGUE
Danemark'
Mrs. E. A. BiNDIX & (o0.
21 Allengade, Copenhaguer
GENES
Italic
Mrs HENRI Cor & CIFERS'
I'iazza S. Matle', No. 1.1
Geuva. Italie
OSLO, NORWAY
; International;
Speditioussclskad
it MiOouLRG, (GIRMANY
Mtr ii Vogemann"
fl..mbourg., crmnany


GOTTOURCE Sw .MPEDEN
Nordisk Express
Gottemburge. Sweeden
1IOTTERDAM, 1I OLIAN Dh
-M r. H. Volemann
t|otteidam hollaunde


P&Lgeol


J Remoerclesuents
Mr & M me .I. l)oggi'et tears
eniants prolondtment toduci6
*. 'des marques de sympathie
qui leur ontL t6 t6moign6es A
occasionou du d&ies de leur
Ie ,rett6 pdre et grand'pere
..ObEs H POGGI
,,urvenue a Tomino (Corse),
1adressent A tous leurs amis
I leurs vits remerciements.
Petit-GoAve, 6 Mars 1929


0
Avis sur la circulation
1. L'altention des propri6tai-
res d'automobiles est attire
sur le fait que les r6glements
sur la Circulation exigent que
les vehicules i moteur circu-
lant la nuit aient DEUX lu-
milres visible A l'avant et une
lumiere rouge A I'arribre, visi-
ble de l'arrinre. Tous les v6hi-
cOles A moteur qui stationnent
ou s'arrdtent dunnt la nuit
sont requis d'allumer au
noins une lumibre visible A
'avant et une lumiere rouge
visible t 1'arriere. Les deux
lumibre devant Ntre visible
sur le c6te gauche de la voitu-
re, exceptW quand la voiture
esteclairke par une autre lu-
mikre qui la rend visible.
2. A partir de Samedi 9 Mars
1929, toute la circulation pas-
sant par le Champ de Mars,
devra passer A droite de la
statue de Dessalines.
C. I. MURRAY
Major Garde d'Haiti
Chef de la Police.

AVIS IATIIMONIAL
Je, soussign6,Everbe F La
zarre, d6clare au public en
general, et : u commerce en
particulier.qu'il n'est plus res
ponsable des actes et actions
contracts par son spouse
n6e Sancionne BELOTTE, de-
meurant A Mirebalais pour
incompatibility de caractdre,
en attendant qu'une action
en divorce soil intent6e con-
tre elle.
Belladfre, le 5 Mars 1929.
E. F. LAZARRE

For Sate
Bed with .mattress aund
springs.
Bed side table.
Chiflerobe.
Chair.
M. S. MATiHIS
116pital G6neral.

AV[S-
Alosial Fire luraiceFi Compaly
of Hartlord, Cot.
Le souslo n gen G Fpral
le lafiatbi2,ire 9_$
':omprnybfatfo'd 4*na .
ime le public et le Commerce
qu'il ~ n _pl
'a Mond t laiw..T
'pour routes les affaires de la
Compagnie en Ulaiti.
'ort-au-Prince,le 5 marA 1929
,wo le LKSPINASSE.
ent Gkad .

Pommade Mo4ile dc Bituf
au RbbdAid 1 Ja .JQurftiak
Crtme vaseline. Poudre Flo.
rissima, de F. Moreau, A
I.A BELLE .T A)nTT*IRP
1521, (;r:ntl',ue.


Packet Company
Le vapeur ( Sea Victoryn venant de Kingston et
du Sud sera i la Capitale le mardi 19 Mars pregnant
I'Europe via les ports du Nord.
l.J. BIGIO,
Agent G6n6ral de la Royal Steam Packet Coi
T616phone, 2311.


.L, comfortable bateau de luxe Reliance a 3
.'ue capacity de 20,000 tones eat attend A Port-a&
i mars A 7 beures du matin, venant directement
*York. II iparlira A 2 heures p. m. du meme jour pow
ton, Colon, La Havane, Nassau et New-York.
Les quelques cabines encore disponibles offrent I
sion unique pour participer & ce tameux voyage deb
a des conditions avantaneuses.
Pour tous lea renssgoerdents s'adresser A :
REINBOI) & Co, Agents.


* Un stlAmer laissera New-Orl6Aus le 18 iars
pour Porl-au-Prince et les ports du Nord.
Ce 8 Mars 1929.


' ~m


Energique


antlseptique urinaire


La


- -- -Z ------- --- ---- -- ------- --- ----1--~- -`-*~- -~-~--~'-


*ulrlllllrlllll~v


~ILII~IIIIIIIILII11111Owl


- --


Y ---


i


A vendre
Micubles: Lit, ressnirs,coif-
feuse, chaises,mecubles dti salle
A manger, phonographe, fer
repasser dlectrique. yeutila-
teour, griMe. fr A plisser et di-
vers airticleo.
Aussi une limousine Che-
vrolet module 1926 en bon
mtat.
S'adresser a:
Lieutenant DICKMAN
Rue 7 Babiole enlre Rues
P&Q.-TMl. M.C.103-2.


A lourr
Au bois Vetna:Oarande ;mai-
son basse, trois chambres A
coucher, remise et c(lpendan-
ces, Olectricitc.
S'adresser i
Mr Sch~rer CRAAN
7e Rue entire K & -L.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs