Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04122
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 3/09/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04122

Full Text




inent aon



1364 JUK AAMMRCAIN3 I1368
?3Ip~wOI .3


'V


d


Dime ANNEE N* 6639 PORT-AU.PRINCE (HAITI) SAMEDI 9 MARS 1929


--srd ad "-.. ,L'Oracle",

Chest la aute des Femmes...
e 1 1 |nre des10 Femeis.DV 7 Demain, come nous I'avons
....... I 1^ IllII d6ja appris A nos lecteurs, un
Notre confrere LE NOUVEL- et gagne quelque part un pe u I isAou no lct urs, un
"qsentrprend, depuisgquel- plus le cent dollars. Un 6tre Varit6s, L'Orale, i granm'e el
rours une courageuse et p s ndmettraient pas Les coeurs loDgteinps attristes par I'epuisement de plu- belle piece de Massillon Coicou.
jours, une courageuse et dnu'elle intdmeitr aient pds sieurs Numeros de nos DISQUES ODIEON ). pour lesquel i a representation sera ac-
bonn tenue. II adunet jA marii (et ie me demand it n'y a de cruise ui de nimvente, voot itre encore contents compaggne de projections ein-
jpqquc tute lone u protL da e julstu i suelpi eitt d'un nouvel arrivage de ces disques, lequel content aussi latographiques. ( 'st dion l'i-
at tolut le long du jopur. memejusqu"A quel.point cette d'iun disqnov u e x l-oauguration chez nous du cine-
les maisons de Banque observation est juste) parce pluiurs morcaux nouveau. ma-lthture, et c'est fort bien.i
de commerce, dans le s que bate, indiscret, ostenta- Pri6re de demander notre nouvelle listed et d'engager vile C'est Marcel Camille. le jeune
tiers d'aflaires, les em- tieux et grooqler, elles accep- vos disque,, car cette nouvelle expedilion va 6dre encori acteur favori du public qui l
circulent sans veston et tent sa court, elles leur font la promptement enlevee. tiendra le beau r6le de l'Indien d
faux-col et exposent au sienne, crovant pouvoir le BAZAR ODEON dans la pike et. une cen idence: !
Ietilou au vent leur poitrine transformer en 'epoux qui de- J. KARAYANY Po i 6 ro dira un monologue
Wtlue et leur cou a deux tons. vient de jour en jour plus Angle Grand'Rue et Rue F6rou. crole qui lera se tordre de rare
AI 's des qu'arrive le soir, rare. Ale.- plus graves, .Inne'pas fi il
i es temmes et les jeunes- Autrefois On .6pousaitbienl ansoir done. il
sont en toilette poor le un homme que I'on n'aime I'on pourra assisted A une belle,
I leradio ou le cinma, pas, pourvu qu'il fftt honnite, el bonne soiree.
ande, jamais.rquete poli, instruct et qu'll inspirAt I- r
plus just, que lea de l'admiration, etcette estime L, f .r
(imes,eux aussi,s'habillent, serieuse qui, le long des ans,
d'abord qu'ils aient une arriverait A se, hausser, avec La Revue haltienne do e
tosture decent devant la un pen de bonne volont6, A la El Grafico
beat et qu'ensuite, ils ne beauty sereine d'un amour, PO UTTR LES I1, ''ll nt It' pa,'air'c, la ih
isnent pas impression que tide certainement,mais fiddle vPue hliatitenne de Er. Giiii.
loinque les temmes se vielent tout aussi surement. Elle est copieuseient illustr6eh
otur leur faire plaisir, eux ils Maintenant cela a change. el content de nombiretx arli
ii'dishabillent pour leur plus El les props des fils ef- ches Ires interessants s'r notre d
Irande joie A elles. fraient les phres. FPays..
Tout cela c'est tris bien. Si 'on continue l 6pouser I Nt. LloS reltnoi s a aic Ie pl n- nit
Jusque 16 notre voix, ei celle o e si (' n11s r''el'c p1ist 0eel I\-
1Ju1ue1M notre voix eteelledes hommes quel'olln'aime l n1entt11M" l i,,,,plairti ',, , ,, IrIN.
iai de M. Toulleonde, s' pas,- qui nest certaine- ep S le l M arS, il eti Nous 'en remercns It repar-
*kvehtw avec la vox a'isec ment pas un crime,-on ne l erons de cette lIevue tditme I
; notre confr6re, I accompai :leur demand m me pas, par s 6c Iiale nint Ien I'lonneur de
i:t sur le mdme mode rt, ailleurs, de les estimer, ce qui lance" SUr Ila PlaCe (e Porl- notre Pavs. '
S.'btefa on si sincere que ces est tout simplement epouvan- g
luis voix n'en font pliPs table. Tout le temps 'que les 0 ill
1 *qune. p6res de famille accepteront aU-Prince i II 0 Ieo iOO l ,
is o la discord dbute que leurs filles epousent le L'Alliance Frangaise
Mildins le choix des moyeps que V leur fllle e oral ie 'lM qe den *igFt1e
pas rL NOu 1LLI coiisura ulochi9%r1,t uteurq ue e igareltes l'oole d.es inIlrmi6ro-
i 'essayer dond"igter ce bonne tenue un reve, et la h Nous visions, hiet, en rela-e
-aller qui a commence culture quelqne chose d aussi E 'UTlant que leurs diplsnies avaientp
S aon rsationontinle anachronique qni si on sur- LA EALIN IEN N E ax gardesmalades de la c.sse
fi'*4mhi ia maniere de s'habill~r, prenait dans nos rues ac- 1928u1929. que le Comi tI hal-
ft finira, si I'on n'y met Oas tuelles. un de ces longs ves- I ien del'Alliance Franise availt
h ordre, dans une (6bAle tons d'autrefois, pincs A la oert un Prix en r6compense A
p rfdte de la Vertu. taille et g^ntreusement fen- xqulse par Cuml- lfr.ai,,e qui aurait donna la
Notrre confrbre dsirerait dus. r.eilieure satisfaction pendant o
4e les proprietaires des bars V so lanne. Nous ajoutos que le
efusent de fire servir ia boiresou s souhai ez, queineleeOmeu e s ,de ica p ee/ Prxde Mllance avait6 m6ri-
,ceux qui se pr6sentent, i-es nepas? pqrenleu tnol p, hlpar Mile Evire Alexis.
'101r, dans"c leurs etablisse- t l ) oi('i quelques d6tals 'ol-
ments, tropsommai recent v6- ensoci6esans veston ? pIlaest r 1lls s a e ( eke 'Ihlit'laienl,'res": Le )iix 1'i6 tre- -
(us. Mauvaiseaffaire! I esbar- tres bien. Mais obtenez d'a- mnis par M. Ferdinand Viet. FI'
imen eux-ma mese sont, chz board desfemmesetdesjeunes- 1o1rsqu'o .h "u e n Il dl i. e Mileistr 1 nipotentill"'I I
6t, derrixre Icur comptoir, filles qu'elles leur refusent onors t 1 jo ilet, F l UO le de France A Port auiPrince, an
rescue toujursd ons la t leur sourire quand ils sont i noen du Comite de I'Alliance. II
preque d dtoujo rsx i n dans cette enue, t quells consist en ti1 nlagnitique La--
e de ceux qi l'oincnt aussi, surtou' toute S roussb Medicl ,i Ihisih',t; qui a 35:
,"0udrait qu'ils ne servent pas lo I I 2e1 1b1
WUd bore. Autant rclamer des invitation pour le Bar-Tcmi- planches, 2411 gravures el 1400
Aboire. Autant reclamerdes V6n pou r Ba iey Beach. pages.
pragisles ou des commer- nus ou Bailey's Beach. e ne Cs gareltes port- Nous f ici tons rlianct
ts qu'ils ne vendent pas de Les femmes sont les gar- Franvaise pour son beau geste
azoline ou des tissus A un diennes de la tenue des horn d'encoura cement a une Institu-
bun-me qui, dans son auto se- mes. S'ils font des visits sans a0 t -pri cie7CTI es. tion si utile et nous comiplimnen
nuen chemise sale oun une faux-cols, se prominent sans tons Mile Alexis d'avoir meritl
ibe don't le d6collet6 est veston, affichent aussi peu de __le Prix.
*flense 6 la pudeur des discredition qu'ils ont de te- .
candides. nue, s'ils sont sans culture et
n, le remade eat ailleurs. sans education et qu'ils se S An Club de P'lion Ville
s mceurs fl6chissent A cc vantent mdme de leur igno-
plot, jusqu' ce q u e l'on rance et de leurs impolitesses, ECe soir, ~A 9 heures, aura li,i u
ter lea sales de cinema femmes pour qui, dans toute de PUMion-Ville. Un hal suivra.
trleals de remspu raidansrout
veston et sans cravate, society police on lait lout .....
Bsat tout simplement la fate c'est que les temmes. et les
des femmes. Et quand j 6cris: jeunes-filles les acceptent tels Bient6t ce seront les grandes et solennelles tetes de la Avis sur is circulation
t mes i'embrasse aussi les C'est quelles les aiment ainsi. Semaine Sainte. PAques arrive oiu chacun tient A se procurer .
fes, files, come disait C'est qu'elles les pr6ferent au lcs articles les plus d6licats et les plus .hics. res. Ldatntio des |itroe
atre... jeune- omme qui, parce que Aussi pourr6pondreau dasirde sa clienile, la Maison sur lecfait e lesr elements
Lorquedans un Paysdans li orecte'e rsmanten KAWAS HERMANOS a prdpame nu stock special de mnarchandises sur la fircu nation exigent que
| e society. les meurs se de- irafa, bent l tvingeadix ,our ia fle de PA,.ues. les v hiculs .; mother ci'cu-
il s'eflritent, q ue la metres A la ronde.... Avant d'acheler quoi que ce suit ailleurs, visited hint a nuit aieut DEUX lu-
Iedeucation joue rle r1e minrs visiblestt I'avant e ue

i et qu remsect n'eat U .u'. .... K AW A S H erm anos umire rouge 'arrie, visi-
rndiwpr .d1i1sment < cules 6moteur quistationnent
nBuflj ,dc ARimVTbo., c'pt le tit ......rePu U ou s'arretent urant la nuit
centre M S drige ia d'un nouveau recuelt de pow. sont requis d'allumer aun
tres cmlsur dmicux que mes que note chairman ami LR momins une lumire visible La
!S* tt 4licoA """ L' c LA CIGARETTESPUD .I1;'avant et uone lire rouge
I on une campaign de .L ~p lt las IpU l1 visible l'arrire. Les deux
.m.ers jours d'avril, A la i- Si vous voulesz viter d'avoir A la bouche l'odeur et le goait 1 lumibre devant .tre ,visibes:
Ih


lc ~i~i en .fllles 6iiit F i'rance.I e uvre- du tahac lorspue vo fue. str ieco, a ucie la ,uii-
tf re, except quand la volt re
rteu. De Ia .tti, 'raltra dn hcoltk '4di Si vsoulez, en umant unecigarette,respirer an ar6me e, ce u a t .re
tiles s'en battent I'miL. L ge p Ie poute Andr F n delicate un ,,artum suave ; s u u.. ez e iter que le 1s) 1n c ire parui rende
'bones maiilrs constituent, n a .. r de la uicotine.attaque le bel 6in6il de vos dents, fumez i 2. AipartirdeSamediiMars
SIlers beauxsnye< et" ee sA 2.UD AI par tle Camp, d Mars
iodk.a Et dams [a crrinteeet le. r templare LS1D929,route la circulationpas.
rdreunma d'ailleurs hy- qui seront exphFi Port.au- devra par le Champ de Mars,
potbtiqueil n'est rien qu'elles rinceest restreint.O'eux donc Cigarette menthoue. statue e droite de las.
Be tolerent d'un jeune-homme qui desirent se proecurer l'ou- Se vendent partout. statue de Dessa lines.
SQui ravertt si, t aat |r* d Jt'usqu'au ler B. & N. SADA, Agents Gtn6raux. C.I. MURRAY
U 3ne voiture qui'aid' il- i 5 Masro xptn 'inscrire aux d Major Garde d'Haiti
.j P f.ltli 1x d o a m S a. Chef de la Police.


... )1 vII, ;lV!Ull-hic sons If
,oleil verlianl de midi, unlgrou-
ie de 10t r i e s attllendant till
h'tau eur qui, p.'i'eenlnt,
evait, dans de la poussiere et
il la sueuiir, ine pinne orimi-
h! ble. Les tourists cignuaient
Miles veux. s'6nervaient Mtoni'-
lient, sous It's fex\ irdents de
.sli'e du jour el encore ntil penu
Is seraient ipartis laissa ;l 'anu-
) et Ie chntil'eur, e t empoiant
. prix tie la course. Maiis in
eine (Idu chauffeur ful I plus
)rte. La panne cessi jusle au
iioent oi I'un des (Iouirisles
i,6t1 doiiner It siglniil dli (I,-

... ; Vi, ;lV i go 'illI. li j'll-
Sti hoimme qui faisail iIn I scin-
aIle, 1111 scandal tout-:'i-faiit inill-
It. dLins ilil des nouvoiLIl\ Inrs
t 1:1 ville. Nattuii'relcliilile I'
urie patron qui tient :\ I iloii-
t re'nolinitb de 1lc soiln (ta1)is'-
ieint Ie iit i I llp rl.1' tuindis
uie quehl'iItiii' llsaislt |a rillcxion
Uit' I tiit'igtiiiic liC li neL' iilt jia-
nli.s tiith'r [ pa ret lc .it,' liliiLlt'
Ians I tenteri arigle pir lleinali
'er. Cattle rflexioi n ilul I'[>|r-
intion utnaniinme dv to le's
lients eepeudani (liUe I',nerlii-
inuilt s'en allai t en li)'stil, eii
Liran t et ell faisaut duties gtstes
L.sesprfniient in61kgiunts.
... ; pris pinisir A voir les d',-
its (d'l'ne idylle qui s'ouvril.
omme le (lS uin romiin clihanii-
)6ire, sur les bords tiCe It vas-
que du Chainp-de-Mars, non
oin de I'lerbe tendie qui s'-
endaii tout autour, alltndiidat
on dirait I'occasion. 11 iMail en-
rereienant. Elle, elle no s d6-
endaiit pas. Mai. 'elhi ii'exc6da
)ps Ies bones de la conveiian-
ce, qLielqLies liiiisers siculemenlt,
tar, non loin duI coupli-', tilgt'n-
larme lt eiitmenl, et' toinme
pouir alt lidre Iv liulllCt ipro-
|)iC fIaisait les cetL p;Is.
... vu uill poti'tl, ;i I'llopital
licncral, genlil el d ihll. t)le-
iiir devantl il un morceati de chair
.aniglant (iU'onl vena it d'extraire
des entrailles d'uni patient. CA' -
lait rouge. On derail des sau-
cisses mnal cuites. Le poetc en
tr'mblait de tous ses iitiilbres:
( Tu vois. lui dit quel(ii'iun, tout
n'est pas rose dans hl vie.) Le
bout de chair etait, en lleflt, tout
rouge.
... a vecu une'scene q(i est la
preuve que I'union faith la force.
C'Mtait A Martissant, mercredi
soir, Un chauffeur 't:it paisi.
blement assis dans sa voiture
lorsque des marines I'envahirent
et lui proposerent dI les eIn-
inener en ville. 11 acct'pta mais
a la condition d'6tre pays im-
mediatement, car Its marines
comenaenni a titubcr et ors-
qu'ils sont dans cetl tat, pres-
que 'oujours ils rel'usent de
payer. Alors ils se mirent en
posture de lui laire payer son
refus. Lui, il cria in l'[ide.
Tous les ilaitiens du qaartier
vinrent La son secours tenant
qui, un bout de bois, quai, un
morceau de fer, qui, tout sim-
plement un caillou. Les mari-
nes en fuent 6mus et philoso-
phiquement baltirent has. Le
chauffeur regagna sa voiture et
les marines la yville, .:iis eu
ils se contenterent d'y alter pasi-
siblement d'un footing ansms
tigant que poussiereux.


Ii entradans le cafe tcoa '-
a' pergut Novis t. (rd me
mit en posture drstre vui. t6 1.
arriva memo do Jai faire des si-
gaies d'intelligence conini pour
pivuver A ca ui Etaiejit A as
quo mreations daiks Is
journalisme Rtaient des plus
,micales.
Mais dedaigneux, NUMu(U
l;vit lmeni


-IIIECiV ~L-~J~- ~~?.-R- P~~ ---r)D~iL -yul~*PI:~-~3~*-rPII - -p - --- re~B~I ~"


eulama ig ecl vi des homers usal
quve i'avelr uno maull trop t4#vO~
el hrop dliieAeecnr
ROLLIN








PAGF-~~~~~~ ~ ~ ~ 9 t U.iN.QMr 99 -.,*1*S


Les meilleurs Pneus et Chambres a air


'1


" GAOODRICH"


AUX MEILLEURS PRIX


laiiian Motors SA.


Port-au-Prince


2379


Phone


DERNIERES Nouvelles

de L'ETRANGER

CVIPAGIlE FRANAISE DES CABLES TELEGRAPHIQUES
I Mars 1929


I.a siliuaIlion politique el iinan.i e e
en France
PARIS Le Conseil de Cabi-
net a adopt le Ixte (de la Com-
mission des Affaires Etrangeres
Ielatil aux Cong i'gations et aux
missionnaires. 11 a decid6 que
ces articles teront l oujet dun
projdt de loi sp& ial don't le gou
vernement, posant la question
de confiance, demandera la dis-
cussion le 1.1 mars. La Chambre
a discute louverlire e I'annula-
tion tie credits pour l'exercice
1921..Le rapporteur demandedes
d(grcvements liscaux pour les
charges entravant particuli6re-
ment le d'veloppement des at-
lanes. M. (i .hern, i. nisore des
Fi'ani ce, met Ih (Chainbre en
garden de neo p''s (tdr A des ten-
itaions g('rnr i'ins(s, d'im|porlan-
.ts d(spoi)ilnoll( sit 'lr-.sor sont
indispe salhcs tIl ses ob'igntions
sont multiples [ ii v inistre mon-
Ie I e 'car:wt4('.e uciiiitplable des
d0gi'venmen s qe,i la commnis-
sion propose. 1 lirt nine en de-
tuandlint la Ch iiiiln'ede min-
Ieair It's pi mcipes sans lesquels
I wruvre fi naci< r s't croiulerc'ail.
I.iniliet qh < se- I de It1 IIr.Is droll
MEX ItO- Le colonel t.harles
Lindbergh comniiince A pouvoir
se servir de s)n lbwias droil qu'il
portailet l n ecli:rl t d l( puis sonl
acc.dt.nij de I;i st-uriie dernih'e
s l'ai 'u otlronm l'.' \' I.ltuena.
L"lnvention du
lieute nant Monsen
( L.i'rc un I/./ tr e pirl /t/n /'ccon.-
'oT nant crIll' itn entiion )
A hrtr'd du NimyljinJ an
latge d Ke yKev \V, ,i ( i|lo.l., )-
Des essuais de s) ti en pIl angee
int t u lieu avec It. sous-iiarin
S-1 imiiergt A l'Ol |pit.ls (de pio
rondcuir dans le (iulS!ream,. Ia
plus grande prol)nileur A la-
quelle des expe ielnes de ce
genre aierit jaumais eu lieu. Les
deux expnrinentateurs munis
du masque special ont pu re-
monter Ala surl e en 0t minu-

teek Iie e plus .41e 104 litres
PAIS- Malgrt huit semai-
oeaI de maladies, le mar4chal
foch continue A Itter vaillam-
ment ruais il est extremement
taible et a inaigri an poiut de ne
peser gutre plus d'une centaine
de lives.
IUs A uleealt au Perlgjal
LISBONNE On mantle de
Funchal ( Nfaddre ) que 410 per-
sonnes onit more% dans I'cbou-
lement dtie In vallte de St-Vin
cent.
Le Problmee des Itparatioea
PAnis- L, UHan |ue interratio-
"ale qui servira uI lv'rn iaire
our le reglemewi lt', r'-pare-
ions O(4tl'oblet 'i'>)mi doscas-
don apprnfouodle nlire Its ax-
P rts.L Un project n Mt6 eIldigt et
S. ra pr6eni a Is prochaine reu
Spl&nitre du commit Cete
7ititution sera i oarvue d'ua
onaseil direetaur de la plus han
t0 i0aortlace et son r61e de-
passera celui de simple agent
des paiemunts de reparations.


Le PIesident Hoover
reonvoque le Conqr's
WASHINGTON--Dans sa pro
clamation, le President convo-
que le 71 ime Congr6s en ses-
sion extraordinaire pour le 15
avri Le Congies s'occupera spe-
cialement dans cette session des
secours agricoles et de Ia revi-
sion du tarin douanier.
Honneur
au d6vouement I
Le roi George dciore nue iinirmsire
qui 'a soig.i
BOUNOR ( Angleterre )- Le
roi George a remis de sa propre
main I insigne de la Croix Iou-
ge de 24me classes A l;i nurse
Davis, une des cinq infirminres.
qui I'ont soign6 per.dant s ma
ladie.Le roi a hait venir l'insigne
de Londres alin de pouvoir le
remettre lui-memne A 'infirmiere
en temoignage de sa reconnais-
sance pour lesa soins qu'elle lui
a donnes. C'est la premiere d6.
coration que le roi co'ilre .'e-
puis sa imladie.

Al revolution

auMexique
N r r.i.1:1i I PAR ( AIi.I; 'FRANc.. uS:
Le Colonel Cervaunts, itJle au Gou-
elrnemlel,, -st| mifre dr Venar
C:ruz apres de s anganit ,rombats.
It.es r olulionnaiees s'empareni de
Ia sille d," Jmarrz
Armies el i u Iitions passenl
lI (roolii're
VIIAU CRUZ, 7.- LP colonel
Cervan'6s. ancien l66ve de I'E-
,ole militaire inexicaine, a pris
le comnmandement de la ville de
Vera Cruz. II d6clarait aujour-
d'hui qu'il n'avait cessa un ins-
tant de demeurer fidele au gou-
vernement et qu'il avait attend
simplement que la possibility se
present de sentretenir avec un
certain nombre d'olliciers pour
lancer une attaque contre le gA-
a6ral Aguirre et le battre. Lea
nouvelles autoritls out pris pos
session de la ville apr6s de san-
Igants combats de rue qui out
ure toute la Iournee d'hier. Le
port est entire les mains des
troupes loyalists. Les forces
des insurges #du general Aguirre
cherchent A se prayer un passa-
ge pour se retagier en lieu srr.
Cermaines Iroupes qui ont battu
on retraite veras liastme de Te-
huantepec et qui n'ont pu s'6-
chapper de ce c6tl se seraient
rabattues vers Ia ville dans a es-
poir de Is reoccuper.
NOGULES SIINORl- Le g/-.
neral Escobar annoncait A mi-
di que les troupes insurg6es
s'tlaieut empar6ee de Ia ville d&
Juarez.
s,: i \ rON Le D6pa
tement de1- 4 Gverre refuiat,- e
soir de taire conualtre la des i-
nation de renvoi d'armea qu a
paue la dousne Del Paso Texas
et est entrd A Juarez.ll explique
que cet envoi d'armes n'a rien
cdisolite et qu'it est prevn par
les clauses de 1'embargo de
1924.


NOTRE JOURNAL


1929, 9 MAIiS. 11 pleut, il
pleut, berflere... 0i0, it pleut. 11
a plu aiantliuer. hier idem. 11
pleuvra, sans doute, aujour-
(I hi. A moins qu'il ne pleu.ve
pas. Ah La Palisse Et malgie
nos ruds belonnees, on va dans
la boe. tNaturellement, point
entretenues, que voudrie:-vous
qu'elles dissent coitre pluie ?
-- Quelles se difoncent et gar-
dent leur boue !
AMis ii y a des gens qui sont
.contents lorsqu'il pleut. Cest la
gent paysanne: mais out, la
pluie, lorsqu'elle salt sarrdter a
temps, est p'omnesse de bonnes
moissons. Et ce vieux mot de...,
frappant le sol de ses rudes se-
melles de... general-prosident :
On dit qu'on est mal ( it faut
comprendre a m-d-1-e ) en
ce pays, eh bien, voici la 1-
melle: la terre, la femelle qu'il
faut tecopder Pluie bienfai-.
sante. ne crains point qion
I'accuse d'attenler au.r m'rurs,
fitonde-la, notre bonne et vieille
terre nourrissante !...

AU KEXIQUE
NOUVELLES PAR SANS FiL.
Le combat & Juarea
Les reapsis de In bit-oille se refu-
gient en Ierritoiret amirie :i
Des forces d'artilleric el d'inful rie
des Etats-Unis sont oqe ses
6 la frotiere
MEXI .0 Les combats avec
les troupes r6volulionnaires se
rapprochirent de la fronlibre
des EtdtS-Unis lorsque les trou-
pes insurg6es et 1e6drales enlre-
rent en bataille pour la posses*
sion de Juarez. Les derniires de
peches disent que la plus dare
rencontre se pro luisit 5 nilles
de la ville ; miais quiie les rebel-
lea ne competent d cla cher ieur
attaque que plus lard. Les re-
chappes du combat se prkcipitd-
rent aur le terraloire des Elals-
Unis par le port international.
Des forces d'artillerie et d'infan
terie des Etats-Unis prirent po-
sition aussit6t par ce point pour
assurer la security des citoyens
americains. Lee hostilities sont
cependant defavorables pour lee
r6volutionnrires.Le colonel Cer-
vantde a reprise la ville aux trou-
pes du g6n6ral Jesus Aguirre.
Les rapports reVus de Wa-
shington indiquent que la r6vo.
lution sera r6prim6e. La ques-
tion d'envoi d'armes et de mu-
nitions aux troupes 16d6rales est
tenue secrete. Les depeches do
Mexico disent que le Gouverme-
ment mexicain fera des arran
g ements concernant le materiel
de guerre.

L'Itpsiiua des credit eabails A
I & Upan de4 Cuba
Cest lundi que s'ouvrira a la
Ligation de la Republique de
Cuba, lExposition des products
cnbiins.Elle durera 15 ours en-
viron. Comme nofus I'avoalan-
nonc,le I Gouvtmrueuent de Cu-
ba a dAlegua spectaiement A
Port-au-Prince.un Commluaire
Comme cial, charge d'organiser
[Exposition et de laire connal-
te et apprecier ici les products
de la grande Republique voisi-
Detuain, avant fouverlure de
I'Exposition, une reception aura
lieu A la Legation de "u"'.


MORT DE

M STONE,
Aaciea direclearde I'Asssocialed
Press
II a 6t6 inhum6 dana la
Cath6drale do
Washington
Les funerailles de M. Melville
E. Stone, une des personnalites
les plus influences du journalis-
me americain, ont eu lieu le 19
fevrier, A 'eglise baptiste de
Park Avenue, don't l int6rieur
avail ete, pour la circonstance,
enti6rement orn6 de fleurs.
Lorsque le service tunebre
commenqa,les 120.000 miles de
fils telegraphiques don't dispose
l'Associated Press, don't M.Slone
lut directeur general pendant
plus d'un quart de siecle, cesse-
rent, momentanement, de fonc-
tionner,et dans le monde enlier,
les innomb ables employes et
employees de I'Associated Press,
rendirent par quelques instants
de silence, u* respetueux onom-
mage A la memdire de leur
chet.
te service funebre a tMO cele.
bre par le H v. Dr Harry Emer-
son Fosdick, pasteur de I'eglise.
La cer6monie a ete simple, tres
breve, mais d'une solennite im-
pressionnante.
Le Dr Fosdilck lul quelques
passages de I'Ancien et du Nou-
veau Testaineni, et rcita unei
priere dans laquelle Il paria de
la longue et interessanle carrie-
re de M. Slone.


Le cercu-iel. qui disparaissait
sous les fl'urs, qjitla ensuite
l'6glise, accompagne par d'an-
ciens colleagues et associ6s de
M. Stone, tenaw les cordons du
poete.
AprC-s le dkc6s de M. Stone,
vendredi dernier,la famille avait
decidA de I'enterrer dans le ca-
veau familial,A Woodstock,Ver-
mont. Mais 14 evque James E.
Freeman donna, hier., autorisa.
lion dsinhumer a:ins la *aohe-
drale d,. Washngiotin, o repo-
sent de grands homines come
le president Wilson elt I'amiral
Dewey.
La ramille accept, se rendant
compete quun lhmmne comase
M. Slone apparteniiut A la nation
qu'aux siens.


La fete

de St-Joseph
Comme chaque ann6e, un
group de dames et demoiselles
pieuses organiseront, le 19 mars
courant, A I'occasion de la tIte
de St Joseph, une grande tom-
bola et kermesse qui aura lieu,
apres l'olfice religieux, dans la
cour d'entr6e de I 6glise.
Ces dames oflriront aussi du
cinema dans r'apr6s-midi. Le
tout au profit de 'eglise.


M. L.C. LErRIWSON
Chevalier de Ia Legion d Hoeaar
t Nous apprenons avec plaisir'
que le Gouvernement trangais
vient de ; Legion d'Honneur A M. L C.
' Lhdrisson A occasion de ses
quarante-quatre anndes d a o s
I enseigneinent. et en recompen
se des services rendus A I'Alian-
ce Fran;aise. Depuiis 1918, VI.
lh.r.,-.on etai Offl er de 1l[is
traction Publique.
Cest une d6cora'ion bien mA-
rithe pour laquelle nous pr6sen-
tons nos vives et sinc6res feli-
citations A M. L. C. Lherisson.


Saviez-vous?
Que la premiere eglise cathk
drale d'Halli a 61e leglise de
Hinche qui tut le si6ge du pre-
mier e6vche des deux Amnri-
que ?


Lire notre 6-"'


DEMAIN SOIR
Nicholas Koline dans:

MUCH.
Comedie Vaudeville.
Entree: 2, 3 et 4 gour






DEMAIN en Matin
Le Grand Seerl
Entree: '.50.
A 8 HEURES
Cinema-TheAtre.- Vis
3 parties. ,

L'ORA
de Massillon Coi
par les acteurs de lsI"
tance. Monologue
Boule: w Moune pas
ga a.- Entrde: 1 goau


A vendro ,
A vendre un' belle
tion le liv es brochlis,
tie Bourget, Bordeaux,-_
ces romans-cind.
S'adresser au Jour


L'assoupissement, la perte de
l'appltit et le mal do tate disparais-
sent quand on a la precaution de
boire, avant le d6jeuner, un verre de

ENO's"FRUIT SALT


Ad No, 2- -French


aaa~ ij t i~t~u11~uW


Toutes les Polices


DE LA


U
U
/


Cap-Haiti


393


comprennent la Protection centre

Foudre sans augmentation de ta



ugq.LeIBosse Co'


Agents"&in6raux


-------~ ~. iiP3~,~-lsI~L-l. -I__ ~___ __ R--~~as~s~-7--~-~.u~- -;~P-:Y~~CTI I _~__~____ ___ _~_~___ ~----FI----~-.---- ------1 -.C.-- T-'~"


-


--


--


----


--


PACT- 9


192


----







LelMatin
e6PA


22fme. ANkaE N'o66M31,


P6u44sm.Prin0
TEI6pko .: 2242


PAGEM3


Samedi


9 Mars 1929


La fille

du
S dolae od.
Sau "tat-sUnIa

MI ilTh6rse Cl6menceau, Ma-
k n.Cl6menceau, fille ca.
de rancien president do
vMiliet d'6tre attache au
SCall's Magazine, le grand
lkiodique am6ricain bien con.
b u qualmtW de correspondan-
mode parisienne. La fille
re fait ainsi son entr6e
i monde dujournalisme
Scain qui profitera de ses
Mabreuses relations person-
avec les grands coutu-
ide Paris et de Londres.
'Mile Cldmenceau a pris cette
!con sur le consell meme
|son pore qui a pens6 qu'en
cupnt de faire connattre A
de 2 millions 1/2 de fern-
p amiricaines ce qui se passe
la capital des modes, Pa-
sa fille surmonterait plus
heilement le chagrin que
bi a cause la mort de son maria;
4r, Mile Clemenceau est veuve.
SLa ile du Pere de la Victoire
I"t intitule ambassadrice de
l mode aux Etats-Unis.


.a p ml6're 6vocatUon
^dla R6volution Fran-
Vied au Cin6ma
La premiere du film Marie-
atoinelte. racontait la vie de
Itfortunee reine de France et
i est la premiere evocation
la Revolution Frangaise au
ma, a Wt6 donn6e le 23 f6-
ner dernier, au ( Little Came-
S Play house).
use artiste francaise,
a Di:ina Karenne, qui a pa-
poor la premiere fois A l'-
n ammricain, qui remplissait
le de la reine. Cependant-
te curiosity si c'est une
qui tient le r6le do
hienne, c'est un Autri-
M. Schwannecke, qui in-
r6le du roi de France,
Pslana on Varit6 ne pour-
1is. s'efforcer d'avoir le
4 .toe certainement, le pu-
rt-au-princien applaudi-
O M.aec enthousiasme.


I:h Ie"te des livres anciens
de Lavedan
Henri Lavedan a fait vendre
a livres anciens. La vacation
q atteint le chiffre, a d6pass6
100.000 francs.
Un livre d'heures ayant ap-
pMrenu A Louis XV a et6 pay6
U4000 francs.
Un ((Pseautier de David ),
trpduit en frangais en 1725,
sant appartenu A Marie Lec-
=iaka, a Wte adj ug6 34.000
francs. Le portefeuiile en ma-
recain rouge de Fabre d'Eglan-
lime, provenant de la collection
lictorien Sardou, a etA empor-
pour 29.500 francs.


Au Club

Am ricain
r un ion habituelle du
de la Colonie am6ricaine
lieu, au Club Am6ricain.,
Srochamin 12 mars a 10
u matin. Madame Leis-
parlerm de La musique mo-
ie Amtricaine.
visiteurs 6trangers, prA-
I m jour-IA A Pori-au-Prin-
Sut. cordialement invites &


As navires

tourists
I I A prochain navire tourist
S viriters Port-au-Prince et
jya*. do Ia RoyalMail.
mve ici le 21, a 1 ba re
Srapremidi et patira a 2
Apres a ela, II n y aura plus
Sdeux navires de ce genre A
&iOsvileri,encorel'Araguayas
at le Calgapic de laWhite
qui entreront en rade do
-Prince le 6 avrU pro-


Etate-Unis



Nicaragua

Le Senat des Etats-Unis, re-
latent les journaux d'Amerique,
a adopt san mois de fevrier der-
nier, par 38 voix centre 30, une
proposition du senateur Dill de-
mocrate de Washington inter-
disant d'emplover,, apres le 14
juillet, les cr6aits du Gouver-
nement pour transporter les sol-
data d'infanterie de Marine au
Nicaragua, aller et retour, ex.
cept6 pour la protection des
vies ou des proprie6ts amEri.
canes.

Ule investieo pr cleuse d'an lieu-
tenant amsricaia.
Devant un group d'experts
naval, le lieutenant de vaisseau
americain Momsen a essay, le
mois dernier, avec success un
apparel de son invention du
nom de Toumon et qui con-
aisle en une soite de mas-
que recouvrmnt le visage. L'ap-
pareil, servant de flotteur, eat
destine a permettre aux equt-
pages des sous-marins coulks A
fond de sortir du submersible
et de remonter A la surface.
Le union se compose d'un
casque respiratoire rehie A un re-
servoir d'oxygene Au moyen
d'un sys 6me de tubes et de
soupapes, le porteur du casque
it hale de I'oxygene A la press
sion voulue et rejette dans le
reservoir Fair expire. Le r ser-
voir content une provision
d'oxygene suflisante pour 90 mi-
nutes.
QOn otilisa le sous-marin S-4
qui, il y a quelque temps, coula
au large de Rode-Island, pour
les essais de 'appareil. Le na-
vire reposant sur le tond de la
mer, sons 12 metres d'eau, le
lieutenant Momsen et le chef
torpilleur Kolihpki, munis de
leurs casqueo, ouvrireint, dans
le capot du sous-marin,un pan.
neau double d'un type sp, cial
et remonterent A la surface. Une
petite bouee, lancee du sbus-
marin, avait dejA indiquA leur
position A un cannot qui les prit
A bord.
Au course du second'essai, 'es
deux hommes s'6chapperent
avec le meme succ6s de la
chambre des machines.
C'est certes une invention bien
precieuse pour les marines tai-
sant parties de I'equipage d'un
sous-marin.


Le grand Cencile ecnamnique in-
tlerrempu en 1870 sera-t-il repris ?
C'est la question qu'on se pos
dans tous es milieux catholiques
europtens en ce moment o& las
Question Romaine vient d'etre
solutionn6e. Des I'instant, dit-on,
o0 le Saint-Siege et I'Italie se
bont reconcilies, il est logiqi',
que le concile, in'errompu en
1870, soit reprise et examine les
questions en suspense.
On ne sait A quelle decision
s'arretera Ie Chet de l'Eglise.

L'ex-Kaier vend se tlableai
II y a quelques ours, plu-
sieurs chefs-.'oeuvre faisant par-
tie de la collection des Hohen-
zollern ont 6t6 vendus ,or Ie
compete doe ilex-Kaiser., ,
Un antiquaire fa pour
500.000 livres, six talex la-
meux, parmi lesquels deux Wat-
teaun.
Dqe tq Io bruit de cette va-
catioea se repadit en Allema-
exttme; car, on estise pres-
quo gWraemeat quo cette col-
lecti e estA bim national et
on a nbiWa promonel de rex-



Mr A Mme J.Pog et leanrs
euaui pro1londama touches
n rques de sympathie
qui lear oat 6t6 tmoignpes A
ccimo d6cd6 de lear
regrettp et araw
burvenDe A Tomino (Corse),
adressent A tons lears amia
learns vifs remerciements.
RU"-Gave, 6 Mars 1929


THE ROYAL MAIL STEAM PACKET Co


STEAMER


< ARAGUAYA )


Le splendid et luxueuzx bteauy'odriste c ARAGUAYA x qui, depuis trois mois tait le ser-
vice des touristes dans les % n'illes partira ici le 20AVRIL prochain directement pour CIIERBOUR
faisant la traverse en 12 JOURS. Un train special emm6nera les passagers a Paris.
Jaugeant 17500 toones, il oflre tous les contorts des plus grands parquebots voyageant
entire l'EuROPE et les ETATS-UNIS.
Les CABINES avec des LITs et non des COUCHETTES sont GRANDES et Af.RESE, la CUISINE de
PREMIER ORDRE tera les dElices des gourmets. Le service est IRR9PROCHABLE..
Les SALONS el PONTs tres spacieux offrent le plus agreable s6jour A board.
Un EXCELLENT ORCHESTRA et un GRAND BASSIN DE NATATION angmentent le plaisir des pas-
sagers.
Le PRIX de PASSAGE pour CHERBOURG commence :i partir de P. or 208.
Ayant dlejA une torte deltande, les interess6s sont pries de s'inscrire sans retard pour pro-
fiter detette occasion exceptionnelle.
Pour plus amples renseignements, s'adresser i :

I. J. BIGIO, Agent General

Angle Rues Coui be & Bonne F oi, Tel.2311






PLACE DESSALINES
Catf chic Restaurant de ler choix oii I'on trouve A toule heure les consommations
les plus delicates. Saudwiches sans pareils Bibre A la Pression.


Insurance co

Une des plus fortes COMPAGNIES


CANADIENNES d'ASSURANCE

sur la VIE

EUG. Le BOSSE & Co.

Agents Generaux


I A Petit-Goave


ImstallatdmBd mvera Ceimmlssre
de 6severmeneal

.De metr Cwwspondant.
Pemt-Oodwe, 2 mars.- Cest
hier qu'ent lieu, au Tribunal de
Premiere Instance de Petit-GoA-
ve, la cdremonie d'installation
du nouveau Commissaire du
Gouvernement, Me J. Emma-
nuel Theard. Une belle mani-
festation out lieu A celtt occa-
sion. De nombreuses personnas
lites de Petit-GoAve, tous les
membreado Barreau et du Corgs
judiciaire avaient tenu A assis-
ter A la' prestation de serment
du nouveau Commissaire du
Gouvernement.
C'est le Doyen du Tribunal
Me Emile Dorsinville qui reaut
le serment du nouveau Chef du
Parquet de Petit-Goave. Puis, il
lui adressa la parole; il lui ex-
prima ses plus chaleureuses t1-
iciiations d'avoir minrit aIn haute
conflance du President de la
Republique qui a faith choix
de lui pour diriger le Parquet
de Petit-Goave ct lui formula
ses plus sinceres weUX de truc-
tueuse besogne en cette haute
et delicate lonction. Ensuite, le
Juge d'Instruction, Rod. ICou-
langes, qui avait lait I'intbrimat
au Commissariat du Gouverne-
ment avant ila nomination de
Me Theard, salua par dc belles
et cordiales paroles Ie nouveau
Commissaire et se Itli ita hau-
tenient de ce choix qui donne
satisfaction a la population tout
entire.
Au nom du Barreau, c'est Me
Th. L. Benjamin qui parla. Ce
turent A l'adresse du nouveau
Commissaire les paroles les plus
chaleureuses et les plus sympa-
th qes veux de success.
En dernier lieu, Me Emma-
nuel Theard prit la parole. II fit
du r61le du haut Agent du Pou-
voir Executif prEs les Tribunaux
de 16re Instance quest le Com-
missaire du Gouvernement, 1'his-
torique le plus lumineux et le
plus vigoureux. 11 parla aussi de
son r6le politique qui est d'in-
culquer a ses subordonnds le
loyalisme ind6fectible au Gou-
vernent: a chacun, A quelque
degree de la hierarchie auquel il
appartiont, ne doit jamais ou-
blier qu'A c616 de ses m rites,
si grands soient-ils, mnais que
d'autres poss6dent r un minme
degr6, cest A la bienveillance
touts, particuliere du Chel de
'Etat qu'il doit d'avoir 0t6
choisi entire tous. ,
a Et, s'kcrie le nouveau Com-
missaire du Gouverneinent dans
un tlan oratoire tris applaud,
par quelle meilleure preuve jus-
titier cette confiance du Presi-
dent de la RIpublique, si ce
nest en remplissant avec sinc6-
rite et courage les devoirs de sa
tAche. Et comment y arriver
plus sdrement qu'en invoquant
A toute here la haute Figure
du President Borno et d'avoir
toujours present en son esprit
la grandeur mos ale de sa vie
privee et la courageuse noblesse
de sa vie publique I,
eF.qulssanl, en diruier lieu,
ls grandes lignes de la politi-
,ue du Gouveriement qu'il a
I honneur de representer pres
du Tribunal de Petit-Goave, Me
Th6ard souligna que toute de
progres, de science, de pur pa-
triotisme, de veritable national.
lisme, elle 6tait celle qui soule
en ces tempe, pouvait conduire'
Ie Pays A sa veritable ind6pen-
dance.
Ce lot une belle manifestation
et tons lea assistants, en pr6sen*
tant leurn felicitations au nou-
veau Commissaire, temoigne-
rent hautement combien uis
avaxent ete heureux d'y prendre
part.


EL. Kr.ouo propo.s6
pour TI Prlx Nobel
*aoiqu'on ait annoncr que I
Prix Nobel de 1928 ne stralt I p
t rn l Ie NEW-YORK Timm
estre ment, qwe_!|M
*F dmira.eurb deM. .lq
logg out t4l6graphih a Oslo
proposer I'a-becretaire
res Etats-Unis poor I.t i'rla d
1928, en rcoppemnse des nudge
ciatiek qui out about au Pacte
do Paris.
On no sait quelle decision sew
arse I6Ngard de cette proe


- ~~5-,. -~ -~---1- -- --- -- -- I~s ~u E _ _


-- ?--


----n ---- r _ n~--.


--


Y- -.- -. ~~L~-~-





Lt MATIN 91ar929
_____________


SouffraaEi dohaumn ogwam aif,'

PENDNT: BEN DVARNI
I'L OUFFRA BE
Rhh LATIME
11 explique comme un siwople re-
m6d& de famille le soulagea
imm~diatement.
Des irrlliona=; nnnmmjoea* n te n
un remAde apr3l utr e ureI bmau
pese quill y a un rembd.do dfalmfl qaiI"
soulagera immndlstcmrnnt et P~
'Penrfent bien d'ann~w js "
pie aUVl. noml O&rit ce Monseur &MMd? m
vais trouver rprabde A mes iJ" uIAuLquit-
Ua me r e iu ndwje. UnI~et sSo
Iv';r, sonl u:lage (aonhtA tm'scotw miattK uadtpzut
!ri~ estprt'squ'Ln ALnhsi utd on eorinldbte
r.j 'bd plus 0 ziLiatens
11 buflit (lappiiJltiqu a n peiadui48= 6.do
Siujan, I'i4'en uratif 4uque estpr oalsg.
poini do trotter. L'infianmmationbaim..bien Vito.
la dot.Ilur k parnir.tt et n pu do temps la muo.
leke et tcndmelrw Mourniet 41 lout Rat noral.
Dario Wizpurte (iuaeIle pharmacie vous pouve.
en &;-beter un flaven.


Ga4e drflaiti
Ae Ji wmel d w l.a Pi t.-
am-Prince, RIpubliqe d'HlaIli
;ierlars 1929.
Avis
OBJET : Recensement
des Etrangers.
Tou'es les pe;so nnes r6si-
JantD 6 Po 1t-au Prince el qui
ne sont, pas citoyens de Ia
RdubUque d'llaiti Soil de
asissance on par naturilisa-
tialaSoot invil es A. se pr6
,&nyel at Bureni, de la Police
dansle but de Ineliter lel re-
ceRsemioDt aniief i
C- I. MIUBIAY
Major arde d'ltrii
Chel de li Police.
I *
NOfIcTF
SUBJE T : t'ofns o!
l"'ri j" i'' ers.
All persons rtsir!ir; il fort
au-Prince, whio are not cili-
zensof th( R' public ot Haiti,
either by birhi or naturaliza,
tion, are requ sted to pease
call at the Police S'ation, for
the purpose of facilitating the
annual census.
C. I. MURRAY
Major Garde d'Haiti
Chief ot Police.


oontirb
f* M *
CONSTIPATION
prenes les
OOMPRIMII
SUISSES
de DELORT, Pharmacies,
iU9, Rue Salnt-Anateae
C'EST LE MEILLIUR
DES PURGATIF8 C
Ase.PUnUs; Pboe.oI. ALKITIM
Pnsaie du D' Justin VIARD
i ut.eI 1i. bonneo Phsarmslem.


Stocrenouvele


LA PARISIENNE


Angle des Rues Republicaine et des Miracles


I,


~~ 3l


4.1


Telephone, 2006


C'est le moment de songer a9

renouvelcr

Vctcmenls et Chaussures

pour cela, il faut aller voir les

COSTUMES pour HOMMES,


Et les CHAUSSURES pour

HOMMES, FEMMES

et ENFANTS.


I


Trianon

> Deafuvi)le :

Vente ep. Gros.et
FIINCO & VENTE

Proprietaires


a


KOLYNOS, employee sur une
brosse seche, d6barrasse les
dents des dichets d'aliments, dis-
sout la pellicule, detruit les germes
dangereux, protege centre les maux
de d2nts, la carip et la ginglvite. La
bouche reste fratche, assainle, pen.
dant des Ihiurea
EsIayez Kolynos et vous direz:
"Comme je me sens la bouche
proIre!"

KOLYNOS
CRItME DENTIFRICE


S'i i..


Dunlop et

la ligne
S'il survient pee d'accidents
aux autos de la LIGNE, c'est
que tou(es porteut, flottant
au-dessus du capot, le petit
6tendard jaune et rule sur
d",ppous$ DUNLOP.


ae.,'.'
Off" I
W~magadmin.


COMPAGNIE G8INERAI
TRANSATLANTIQUE

Steamer Macoris*

Le steamer *Macoris, ,l

,tira de Port-au-Prince

re Frvre le 2 Mai piroch

I Pbt-au-Prince, le lre


19~29s,
E LIO13ELIN,


h~
-* I.E
~ *~1E I


~pv


lipl~rus- gon"~il

Adi*-ge~*z-Pous c
& MarA&MG o urag


NTo533, Rjp dnsCe


11, c; K,


oI i all. P/Viiw :)'harmuacu' BfIIraIis a kg~~n~nie


Sie lSavon
Spour la Santi


CPS'


Port-au-Prince


>Y1X


--L ---=-=-~iL~--~L ------I. 1. __ -~--~T~L~- -1 ..~- -. ~-~-- I-L __ ____ _~__ ___ ~_-_I____.


--


_ ____,


=


1 -- '--1 --- rr,


'L ~*


--


1 1


ac~s


l






'> #imom


DE PLUS EN PLUS
LES NOUVELLES VOITURES ET CAMIONS des GRANDS
FABRICANTS SONT fEQUIPES AVEC
Les PVIEgLS et les CHAMBES

SGoodrich

Sans discernement toutes les Malrques de Caoutchouc subissent
des epreuves severes; et le choix dc GOODRICH
a une signification double


sont


encore


augmentees


par l'Equipemcnt des PNEUS et des CHAMBRES
Le Prix d'achat do la Voiture aussi bien que le cohit d'Entretien


sont reduits au minimum.


et C H A M B RES MAINTENANT


Toutes les Chambres
GOODRICH
sont
'HEAVY DUTY'


VOTE OPINION EST SUPREME, MAIS POUR APPRECIER UN BON
PATE, IL FAUT LE GOUTER.

Achelez "Goodrich"

HAITIAN MOTORS S. A.


DISTRIBUTEURS POUR HAITI
PORT-AU-PRINCE,


CAP-HAITIEN


__~ -- i -. ~-~ ~ --i- ~i


III'~


F


-- -- -- I EE Li---- ~~f~TilL __


"'' I~


irclJI -~ ---'~- ~----


I


k







Ll..EAIr N 9 ars 1929


Constipation
;Ente'rite
Vertiges
i DyV-pvpsie





tIbbuimemnis CHIi ELAIN
Foi4nitoeurade t, U. db itPori*
I1IS CANDS PRIX
2 ),4. nedo V.Iencfcri',, .Peas
te'# hrmVe


I'vuot rcsli~t en bonn~e
santde prenze: cheque
soir un comprlmim de
JU'BQL


V91iAI*ptitp01Ramronsir do I'Itestlat


WVOODSTOC K
.lionsicitr IRcne'lu.r xAL (L GIS7 E )or~t(l'e( ve )isir 6 Mhi ot,-
ni(lissance ilit p14/ic qu'd i ,,kzl d'lre flotnIll:dislrihileiur
La IfHUl~liili WOI)DTO(K d~i'jd Ws favorabli-entconlCinte
en .4,nlripu'elet eta Europ~e. ofire lous lks iii'iiitaes des nra-
chiries lex plus nrnodkrres. EFile conli enit en onfiire n iisposidif
*'shiciilperinellhwt. d ripler la diaree de chapw- riilban :idoh
Ilfi apprtcialile irCfloufl it.
La mnachiut WOODSTOCK (GRAND Nl()l4.l.E tcxl 011551lrts
recherchtic )pairlar tibeauhi e ile s lines. ila COm oi tc11(1Ii:de son
inanienwrif. h fIv ll d'espywccqu'd'le ocCII/)C re'('Ipl~i'em d ci. hIt
p'ic.'-xc (pe hi sensisbilile de son in ecunisnie pertnel (l'aleindure.
Noiux fert ins anmirachelejirs des conditions exeeplionnelles a(i/l
dc purinelire' i(ii CmvaN liarqu I rir sansdd~a, 1111'e rcellenle
mainuch(ini' 'rirl' GRtAND MOaiLE'.


The Royal Mail Steam

Packet Company
Le Vapeur kSee Victoryo venant de Kingston et des ports du
Slid, sera a la capital vers le 12 Mars, partant le mdme jour
or)ur 'Euronne via tleg' rts dtrNord.


tx% c.a.fieI. u..ieqc.l.u Abu, Gcotrmmffe
le~ Juil- g'i la ri ucoeitpamIe(E l~ a fu
%cia p'.111e.0 .6 dta i'aniat'ag.1ituanf'.
me.t boe a. it% ~delmiqase ou &X;rrtta41 in
c. RiandalC qai ta.l daJuIoI I Im&I
brit aitpinvap e clitrsic u ri Il
.10. L:hoi%.de kim ..l... .. alnt. jet


Pour avoir
But Pt88 708 *-
,vp Vt ""


L'usage regulier de la, Va
fishing Cream Exelento chpt
server votre teint aussi doux
et aussi satin que celui d'un
bbeb. Ncus le garantisboins.

L'Exelen to
Vanishing Cream


iinrde.4..h.,.i I Est une crime anils grnis,'
Ahr,,-ft.rt Aifr, .,n.,,,,-,. que la peau absorbe. Ellk
,,Pw,^,NI,.',dI,,o .'l"'i""P':',. nourrit la pea et enimp he
| qu'elle se tlne, se ride, se des-
s& che,ou ne deviennerugieu-
L N l I -". i se. Elle conserve In pearl en
La finale du chamepI slat parlaite sante.
de tennis Procurez-vous aujonrd'hui
C'est eel apres-midi, 3 heu- un pot d'Exelento Vanihing
res 1/2, :' Petlion-Ville. que se Cream;en vente chez t6us lea
jouera entire Barnes et Cator, les droguistes on directement de
deux joueurs restls en lice aprs nous sous garantie, comme
les matches liminnatoires, la fi- Isons aratie, com
nale du championnat detennik. vous le preterez.
La parties sera des plus intI- Ecrivez-nous pour avoir un
ressantes ct chaudement dispr- chantillon gratuit et un livre
te ide part et dautre; car h, de conseils pour la beauty.
deox partenaires sont en mer- EXELENTO. MEDI'JNE
veilleuse ormne, COMPANY
La fMe A Mle-ite -de Lima ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
La fete A Sainte-Ilose de Lima p
Rappelons que c'est demain Aens emandds pour tous
ue sera donn/e, au Peisionnat pays.
te. Rose de Lima. ia grande Ecrivez pour renseignemeqts.
fPte littlrare organise par les
Wleves de I'Institution avec l'ai-
de des bonnes Scours, leurs d6- .IS IIATRIMO0I.AL
voutes maitresses.
Ce sera une brillante fete qui Je, soussignd, Everbe F La.


procurera A tous ceux qui y as-
.sisterpnt I'occasion& de passer
des heures charmanites, surtout
un dimanche, jour si monotone
chez nous.

Lacourseaux


Le vapeur Sea Victory))veiatt de Kingston et ces ports arim em ents
du Sud sera ;'i la Capitale le mardi 19 Mars pregnant fret pour
I'Europe via les ports du Nord. r L' slelerre e .000 I premier
oI. J. Bl~bdes croisears de 10.000 e
I.tJ. BIGIOeLe croiseu= anglais 1
Agent (;',nr:al de la RoyalJ Steam Packet Company. r.e premier des trois Ts
St ph ne, 2311. d 10.000 tones, dons-
.* .. Il II traction a tW author le
A I o a programme de 1927,' c6
A I 'arsenal de Porsnitjt
A Ia llonne M ena re avec lea deux croise s .w
EN C vice dens la marine In
M AE o ne, le treizidme bait" ,d ce
1V1. iLV IENT 1 X 1 type lanc6 dans lari.t ap-
No1720, Ruo du Magasin de 1'lttat. glaise.Le croiseur
ment brut de 10.000,--
S ult' .l Mtiisou en l 11iai oil on pl-d Irouver des Cn.heAA'A: il sera de 13.30 t
laurnis el on ,garnis )pour DAMES, FIL.t1TTES, HOMMES & le navire sera co
tiWeONMwins miii.r pri.r des mc'illeures l'abriques d'Europe. me. Sa puissance
T 1chevaux pour une, 12
De 'aInt ,reicoir bie'ntel les A O EA TES de la A ouvelle ceuds 1/4. II port' de
Shaisn, el1i l'm/ e'ln vcnteh p artir tie celle dttle i loutes ses tins 20mm., 4 canons c a i04^.
de Series, c,,nsislan en t 1,00C1luadfauix environ de Iornws 8 tubes lance-torpi "
(tiffterentes. ern ,paille ci en fissus4Aiatis. mm. sur deux anl st;ad1Au-
.l .4 hordess pieces. ples II ossdera sun l te
.1re'c dI /miille. profile: de celt occasion, sans price- sera monte par 710 office
,henI pour rnaliscr uiie ecwomic de 7.5i d 100 o0/. marines.
Le uuage A I'othj~PIrit,.
P~ -- -- "--^- --- 1------- *"1 dUJ Stt !

Panama Railroad SteamshitD e41 e

Service de Irdt el de passagdrb
INEW-YORKI CITY N. Y. CRISTOBAL, LANAL ZONE et les PORTS de la-TE
.BT de I'AM aW.RIQUE dunSyD.
plus rapid et cle plus ditect'serviee de transport depassAiers et du tret entire H tti.
et tes ports Europ6ens via New-Yord et Cristobal, Canal Zone, Isthme de Panaln,.
Voici la lisle de nos agents poor les principaux p rts. de 'Eope :
Angloterro E0oo46e Praeoe
Mrs, G. W. SHELDOM & Co- 17 4aqies Street, LIVERPOOL. ENGLAND
EN FRANCIJ COpENHAGUE
rs. SItfLDO& A C* eat reprseaiel: Dqpa&ma rk
Par les maiiaes Miiansles: Mrs. E. 4.pfNjNi7 & Co.
GELATLEY HANMEY & Co 21 Alleiga1l Copenhague'
--T. GENES
,2'l;Hue de la Republi.ie Italie
Marseille
FU MrsHENR COE, CLE.RS'

IILt-u PianoN & Cie. Ltd (t4, Now.aY
Hiue du Moulia i vapeur ] Inernationial
Boulogns/Mer Spedidionsselskad
If N I t PERON Cle. Ltd HAMino(tO, GERMANV
i 'Iue de Marais Mr.lkVogekb- nn .
Paris Hambor,1"i tlr aany


HE1NU PERU &he. Ltd
Rue de la Tr.nquillit4
Dunkerque
HERNU PERON & Cie Ltd.
Rue Roy
Bordeaux


GOTTOURCE SWI- 1EDEN
Nordisk Express
Gottemburge. Sweeden
ROTTERU AM, HOLLANDh
-.!Mr. H. Vogemann
tte.da4 .mJHollaude


zarre, declare au public en
general, et au commerce en
particulier.qu'il n'est plus res
ponsable des actes el actions
contractUs par sin spouse
nde Sancionne BELOTTE, de-
meurant A Mirebalais pour
incompatibility de caractere,
en attendant qu'une actitba
en divorce soit intent6e cota-
tre elle.
Bellad&re, le 5 Mars 1929.
E. F. LAZARRE

For Sale
Bed with mattress and
springs
Bed side table.
Chi flerobe.
Chair.
M.S. MATIIIS
H6pital G6nbral.

AVIS
National Fire Insurance Company
of Hartford, Comn.
Le soussign6,Ageni Gen6ral
de la National Fire Insurance
,COmpany of Hartford, infor-
Mie le public et le Commerce
qu'il a donned sa procuration
1 fsieur Richard Mc-Gutfle
Wit.utes le$ affaires de la
Compagmie ep Haiti.
.To"r-au.Priace,lc 5 mars 1929
Geo de LESPINASSE.
Agent GEneral.
Viennent d'arrlver
Pommadc Mc;llotde cevuf
au Pdhum ct it la ?Qudnft,
Creme vaseline. Poudre "Flo-
rissima, lde F. Moreau, a
LA BDLLE JAIUDINtRE
1521, Grand( ti e.


e-'ido mansIKlr*
Iaweb an rOda e..


JUe

reeduque Ii


Po nde


tagelvert et le cahet
au dos avec le motlalm


L'Age est:un d6fil la beauty.
Aujourd'hui, les temmes de
40 ou50ans retusentde laisser
les ans conquirir leur beaut&.
Elles rot6geDt leur prtcieuse
SoMp o, a either -.rayen
dd f serVtr trur beau16.
Ce que vous devez fire
Le martin, A midi et avant
de vous coucherjlavez-vous la
figure et le cou avec le savon
Psatfn ive en taisant bien pe-
noAtersa mousse dans vos
pores ar un .massage dle v s
dtux tbins. Rincrz-vnuset'-
suit. ,v c de l'ea, f. i!e.
s6chez-vous compl6tement.
Evile eette erreur
Ne vous servez jamais de
savon ordinaire pour le trai-
tement que nous venons de
vous indiquer. N'allez pas
croire que tout savon vert ou
ceux vendus come taits
d'uliveetd'builedepalme south
paieias au Palmolive.
Pour votre gouverne, voyez
sile Savon Palmolive que
vous achetez a une baude
noire avec le nom Palmolive
en lettres dor6es, l'Empaque-


tkepresentants pour I
J. D. MAXWELL etl
1619, Hue Republicail
(Grand'Hue )


T 4t~


Le bon 'moyen pour

Ceci c'est la- bonue vole, la le bois dans le sens de
voie du 3-In-One Oil l pour gueur par petite surN
nettoyeret polir les meubles la fois. Enfin polissesi
,les -bi*eries et les rlanchers. un chifton souple et
4 Pij fanf'pbt4nu est rOelle- Servez-vous d'huile3-iu
tle r hWia nlflque. D'abbrd : pour graisser et polir,
Egouttez du3-ln-One-Oilsur I auto : pour huiler vosa
un linge souple incatnii
lU..v r rzne poureml
,itletix,,de ; is >ya.sf la houil
I'eau clhaud e. Kmp6h0 la roullle- les surly
Ensuite.Frottez cette hulle nottole et pollt. mklall
GRATI$.-- Demandez un6chantillon et mqde de
lea 4de atrlis TJ-REE-IN-ONE COMPANY, Londr
Nef-Yo <
.lpr6seit6 par: J.D. MAXWELL
16w Rue Republicaine ( Grand'Rue )
Port-au-Prince ( Haiti ).


Hamburg Amerika4 Li
.Le opbflorable bateau de luxe ((Reliance ai 3 1
nuue pi4( '4w000ttoz4ne stpttndu A.Port-ao-
1 31 miard 7 eutes Anl martin, venant directlgmeat
York. II parlira A 2 heures p. m. du meme jo104 poor
too, L olon, La Havane, Nassau et New-York.
Les quelques cabinets encore disponibles of'Ient (
Mion unique pour participer A ce tameux voyqe det
ii des conditions avantageuses.
Pour tous les rensegoeenents s'a lar' ,ser ; :
REINBOLD & Co, Agenta.
Li


ALUMINUM LIN
lIev-Orita A-'Se h Ameri Stasla i a Ij
PCa"iNS DtPAATS DIRUTSJPOR PORT-i-P4 a
Le steamer Hillegrom ayaut laiss6 Ne rOI
Mars era A Portanu-rince le 12 couum et Qunu
Port-au-Prince Ie 12 couranL et continues o Pt
Cay.. et Jacmel prenant du trot. .
J.jsustkaer e New-Orl6ans le 18 "iars
pG tI -mJ &Tefks-Is s du Nord.
Ce8 Mars 1929.
A. de"MATTETS & Co
... AsIMrs 3staituux
.-^..- 4,..^


PAGE -


Le seul sec et du Pa1
ye est sa composition 1
sive, et r'est un des pr(
secrets de beauty ddu n
Le Savon PALMoLIVM
iamais vendu sans 4tre
paquete.


(


1.
4.1 ~





1'
N
I,


1'
It ia


I I-~--311L~i -


- -1dmm


..


I


I


0 %.


/i




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs