Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04113
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 2/27/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04113

Full Text



IOLnt A-


~- --'I.-


..C* T


*~a~ *ZCMN
r.


._..........__..........


i hoPT.AU4PiNCE (HAITI)


MIFR( $E')I '17 FEV'IER 1929


Ii .Jurnalisme

journallame, ceft. pro ournallstique, d' ppre n dre
t ei tw lkl lialites Icelles du metier, -
y opel r peutetrk i or, commetbus.il 'n a-, de
etomme h piwd o liver A de ntombreux exeri
Speit-il etre ee1gn cices de reportaje, de r6dac.
es r6gle. pr6teMbf u tion, de s'imtier aux petits des,
os r6plie en'tn6t sous de la profession entire
f et t'e~ ~r tees e parenthise, parfois assez in4
4C tte quifthfb,depui 'tressants, et, cela, comme
nps a so s'lls talent eftectivement dans
-tencore oqgtemps die on journal ; ils se sont, sans
tee avant de recevoir u doute, trouv6s dans un 6tat de
e definitive. lle eAt r6ceptivit6 plus marqu6, de
t eas, diversement, con saup6rlorit6 manifeste vis-A-vis
Wte et discutWe. "'^* des d6butants qui n'avalent
'Aux Etats-Unis, ot. toulus i jou'alors jamais men& une
blames s o n t consid afaaire,, une enquete ni r6-
S leur angle pratique, on di a un fait-divers.
se fonder et prosp 6rer.de Mais 11 taut croire que les
ritables 6coles de journalis- colesam6ricaines n'ont point
e destinies A la formation donnd toute satisfaction puis-
reporters, de chroniqueuts que, d'apre6 les r6centes in-
tons genres, de critiques formations qui nous sont par-
L'iUiemagne, comme en tou- venues sur ce sujet. des pro-
ts chases, prise de prcisium f.sseurs de !ousnalisme de
ikietifique, s'est moins sou- plps de quarante universities
Xit de ea formation profes- et colleges des Etats- Unis,
sionnelle de ses- etornalistes viennent de se rounir dans
par an.' preparation scolaire lEtat du Michigan, pour se
pl* jpri6e, qu'A crer une vi- concerter sur les meillenres
beabk science journalisti- m6thodes a employer dans la
iu- s'il nous est permis 4e formation des Journalistes An
exprimer ainsi es, de- ours de ce Congrs, puis-
#au guetre en plusienrs de qu'il faut I'appeler par son
andes villes,Betlia, Lep- nom -. un profewsur, Mon
il idelberg, Munich, oil 'eur Allen, de l'UniversitA
S tus vritables l:s- d'Or6gon, ne cacha pas que
i4e jqin Lutiame 06 de les 6co:es de journalism des
pl rofeS.am acctfta- Etis-Unistraversalent une p6-
| s aches .d 4 faitorM Jledtique. ., ,
ties I qu'ls manaleiet Le ml.qui na peut-6tre
Sftroscope po., ains di P ps 66t6 l aus course do ces
dissignent, compkreAt, cotn- reunions de professeurs de
.8 l 'e ferait po u r ue journalism, est' que colee
scidbt naturelle.. nctlque un esprit nettement
Eli Grandei Bftagne, protesslonnel plotOt que reli-
sleurruniveftites oi aso gioeux et moraliste. Beaucoup
iu- regrettent que souveut des
as i ed'en. intdrts collectifs soient trai-
r de cut.l- relates et comment6savectrop
tore inlux eunes gens peu de souci de la morale et
des x sexes d6sirex d'em- du respect dl par to' journ',-
brer la ca atIre dt journa- liste A son lecteur. Et cela a
OakI. Fait la faillite des ecoles de
En France, A part 1'6cole de journalism.
'ft#estinde A former des Dains notre milieu absolu-
lcistes catholiques, it ment exceptionnel et plac6
'exlite .ueurq"'Mpn 6tablisse- tout A fit hors des r^g'es or-
sOWt6I ftiv6A P fiqr se don. dinaires qui constituent les
ptakdes course A la ais th6o- milioux sociaux. ce serait en-
tiqaeawt pratiques dtjourna- tantillage que de tenter pnr
Sl'cole la preparation des jour
is'u. *gs.ican.ep in s de nalistes. D'ailleurs, j usq u'
Is C'rft lv~ n ft dadute cette here. le m6tier. chez
Lsu j'fler. Ee ra nous, est encore dans les Ian-
uua fier.Elles 'Im-
eeat copondmant, irie4l a ges, la profession est encore
le point de vue des d 6- embryonnare. Pour d~velop-
,4 uOl 3 atiRLa. i per I'un et I'autre nous di-
'1 c Ipls fa a sons bien I'un et Iautre, car,
ep lus ntdu dans le iournaliste, il ya le
4*110 ky k a =-
ralistes, come on former I tli etme
n i as, de bons v n cale presqu'une
||b6ons ingenieurs, de ionsolvn socs "te "rq .
tldcins, e bonsavvo( i. ,-
I*sant a desjeuns nss une ia
rt.pr6paratuon naique -? l -tin do. cloi.
A et Ard. I'exp rloce des ln1b reas.o
m '-d0, n.core





.l t *Wu :. . n.1oblesesdela


lHou 4.i I


mwwIquia 419;e
L r mlec


tq ~ ~ a usbnateuarp'id

ours tf d ko*8I $o


I6Tr,~.~



ne bsite otlec-.
ronvokma 1!


A parhr du 1"" Mars pro-

chain, il va elrc lancee sur

Ia Place de Poi -au-Prince

une nouvelle Marque de

Cigarettes

LA DESSALLVIENNE,


r4


E quise, parfinm77e, I'aa-

ome le ph ,s dficat, procu-


irant


la plus


suave


cruise


lorsqu'on la furme;'nul d )ule

qu'ele ne soit s bienlot la

feine des Cigarelttes port-


au-princiennes.

........


~-------


c


Les fines chi.ussures

c6clament u n e applica-


tion regulieredu

CIR A E

CHERRY B OSSOM
IL Cirage qd donne non 4aiemnit on rapide
b*tiat mais, tast e prie" l.'pee main-
tiwILsn chaupsures*na bou otlt
EN VENTE.CHEZ

Alphonse HAYNES

115, Rue Bonne-Foi


La f &to do St. J0 ph
2onhme chaqtio .,im -,it
grotipe do' dalnv, c!dt ~i, !
orgizi ,oj-ont. all p' ii
glise, title grandto ,i. u
10mriola qui auri ar Iwu in, I.,
('Our (lelitrtte de I('gii'. apt (Is
ha frand~messe.
de scra, czninmoI' i z, rl;dal -
Ic~urs,utne bihoaIt!,- cii chaj
cun trouy ',a h'' Iv'C

Ari'~r Set I6 d.j It t-!cu
(110I ,bl C iq el (11c (li1


la )II~p biqjuC.-Ci d:I I ,', I
pileiiie e( cn!iere lo:Ili IIr 2
trav'aux hircc~s :)pi'th '
le Tribunal l dci1121(1 mil
\hitc, Ic 9 umi 1921.
16. le grlcit a it 6t6remil ; en II
iberI46.


l i r1'1 titi ,


lom l...


~ii'I


Le Il-'A&.ic'iii I / .

Av\ml hcn ir, -m -iVi- Alf).
nal SuoI))tI*
rIdi I Jor.t16 Tupc' Vaei
a ap~owesa sigt.lit Irk. al ibags
(iPt
ec 21 :Intiv I &oiiini''
Nic'iihres (de I.i("v'nc 'I
inates acer~ditis pt'~n le (i)u-
veriemnent. c ic ds lhatits 4)1-
fionnaires as'sisti"cgtt ;'iI hcr


Au Club Cio-mm-tiarciaI
Syrien
I)iniiim clw iedenit'i, 2 I1ftvi-I p
les nieihi-tes (i (II nh Ou ft) GmmL'I-
dIu CX'rcle, Icur .\ssemkiIt~c(e '


b11aen .111ivIii. sAll'cii's, (lolih



l,11 irl l' i t-eN IAr I' Ir n NImirii e
Lci ic r,\Iic I- N NI I: ~I I c0-
bris 0-iesaIIItIle. John I
Boil! r a-mpr Zrelo, 'cs 41s-lh



dns les aduifm; en es p IrIole,

iUioc~se du ICap-Ilitiien.
Les Pdres Mams el I Finouksi
pr~ch nt t it ruou cetIi's I1. P.
Gilliss Conter A St-Mielhel de
I'Alltalaye.

Le Provincial des Redenaplorisles,
Ma~il or-i-P~c
Ahi flri du mo ',Ic jztn "ier
ecnu!(, le Po~re Desmyler, Pro.
vincial tie h P1ro"''cive de I
liddenptorisles, el son 1,ss5
tant, le Mie Roeland ts, ont pas-
96 plusieurs jours A la Campiiak.
Pois, ils so wont rendus au Cip
HaTlien d'oti ils parliront pow'
le Canada devant assister aux
graides W~es qui voo! y avoir
lieau pour comin 6 more r he'51Mne
anniversalre deie s tomiation de
tIs Province, anaid e ne


Lo dimanche III m"'rq
c-1i 9 heures do matio, sa
Temple deoIs Loge 4 L'Am ti#
des Frdres Rianis se, ieandre
lo convent annuel pnur iojI-c-
loiondu VWntirnbleei'tde's autre.
dignitaires devanl g,'rer cetio-
lor eaPndant 'in&e 1 iSe129-l I Q
a tnuedeq q1ianct, ;uaw I
.lie~u IC it U 1. -4t' ., ill',t111k


ii


a sI'~lisUnet- ';pkv Ate
p'ijtlos.41 Dri Ii' ( :nzt: I fitii.g
p131 )I ill vt 10c 1),111 ')CULL aull


4 4 1t' ii,.. 1 II
* 4 5 414'' I itt I". Ill'
littI c- It
I It III)' 1.1111
Ix' It tIll
44 I''
'4 I ~ I *~'
ii '~ III cut I) II I
'4
I 1! 1.


11- I Ci 1144 14


11011 :tW(
It h~'O'
41'', tc~s
lit t1l~
* ii "illI
ii iti tic
.,' iii-
It'S'
''Ill 'i,
1 1'
'II I;
'I 4 II'


des*
;) itou
AllNew-
Iv ~


I ittill" i~ii it it 'i .ILi
I ~ ~ 'm .tci.cs\t ( 'ILI jo' e



t" imltill Itt il m 1 1 414' t" eII i oi w~t

at''.i 'Iijs 11111t' ,s 1t .''iit e l
.11,i11 Ivi 1 e212. I 14", pIII 'ifi cl 4.ii
L' 't S p i tl ,1 i t c I.' I -I fa,tt ',





cit i t11111\ v ( )'. I iII I i;' s S w

;tlrich l se mal 11,0S (iC Iltt 4-1sei

'hantes(ICtelsproi'scircell
WIfiS AVi 'lht, aik' ltl':n e

l't~tX di S 111) IIc I' S'. I u


cri s111vn wliiai. l (, wd e dA3~k
I)w!o d I ournat'lit ~' OIaVertt
&aiure hcrouit Iqu'wuelttle ,011
rail d'ps e twit cfe e ll-eti
~fIArm' ne WVa.Ic~tv


a rencontr6, hier nmaii, .
brine qu'iI avail ti'sm-*. ,cInsm
*'soir en route noti i De*~
e el qui ivriit U11 0'
siur son sourire 3uIficit,'I.At a%-*
tire pas reconnu. La I)LdIC fer
, onnuassante et aimafble, ()4
Lill gesle discrete de hantWl" 0
tin dklicieux sourire pour r*o
mnerrier NOT.RE (EIL qui a S. gal-.
iqinirent fail semhblaiatt de so
*S hi reconnaltre, Celle fa


* -I


in


1%


'I
I


lk I


_...~~. ._I-~- ----i- -I- ----- ----- :-=---- -- --- --- - ---- ~,~`~-~ ,,,, ,,,l-~rmr


U~a~lieireu~e c~detiz ts joff-,
a si *ailric',que 14 zEei'. 1inlil'


141Mi-mlIL


_ _


ko


t~ll~L


- cS-_~ ---- - -- -- -I- --


* .*
* -<


'" "


I W,


.-.


I
I


c ~T$ .!OIICbll,







1' AGE 2Li, MATII4 27 PFwier:92


Uno *oir6e cln6graphl*
quo do grand gala
CIa aPrIcess .sa)),
a Parisiau
Dimanche, le grand public
select de Port-au-Prince aura
une soiree de grand gala A Pa-
risiana qui donne La Princesse
Masha oi Claudia Victrix. 16-
toile 6bloutssante du firmament
cinagraphique, Paul Guid6, Ro-
mual Joubl et Jean Toulot se
montrent dans le plus bel art
de It urs talents inappr6ciables.
Tous Iss ioui naux europ6ens
ont pamie de ce film en des ter-
mes si logieux que leur una-
nimitW di.spnse de les citer.
Dailleurs nous reviendrons
sur ce grAnd film d'art frangais
qui sera rnontr- daimanche A Pa-
risiana.


Verdun,

Visions


dHistoire
Le grand film
de L6on Polrier
Nous aurons bientoA it Vari.-
tNs Ic magnifiqiue spectacle Ide
Verdun, Visions d llisloire, le
S grand film (de Loon Poirier. Le
* 11111 futl hou l'. it Paris, au
'Th'htre Natt'onal de I'(o)pra,
ln ilaut quiitre representations,
es 10, 11 ,,I I1, noveibl)re en
ni tliin-, etl Ie 13I novcmibre cne
sarce. Ci ful done le film du
line anni\(-rsiire de f I'Ar is-
tice.
Pour s1 pI.cimi'c re lr wesen-
tation, un ( .muite d'l onneur
ivanitl t66 c(i slitiuit ou figure ient
levs PCersorntliit(s fI'raniaises les
plus 6mincnl,,s : (i G n iral
(ouraid, 1n)11\'crV 'IIr militii ire
de Paris, M. I'ainlev6e', iniistre
de lan guet re, I' IMarecihal et
Mine loch, NM Quinones de
Leon arnaiassadenIr d'Espagne,
M. Myron T. iHerrick, amnbas-
sadetir des Etals-L'nis, M. Luis
de Sounu i),mtfas, ambassadeur
du Hresil, M. .\lfred Nermours,
E. E'. et MiniitirePlknipotentiai-
re d'Halti i Pariset bien d'au
tres hauls P'eisonnage's.
Pour do(nncr tne idnec encore
', imprecise de cc que fut cette re-
prbsentation nau Grand Opera
de Paris, disons que les fau-
teuils de bailcon coutaient 200
francs la place ct les Premieres
loges de tan e et entre-colonnes
A6 places. l.(Mk) francs.
Varidtes vient de recevoir les
premieres ifticlhes du film. Trois
nmagniflqusv tnhleaux: i Les Em-
murts du Fort de Vaux ), Le
Chaos,, t a Boue,. lis sont
exposes A Varitts oiu chacun
peut les voir.


Studebaker
Le role de haiitomobile dans
la Iorce (It a loi vient d'etre
Ullustrd rcemnment aux E'ats-
Unis quand un,' Studebaker
a Commander ) aida leh ofliciers
don I'ntencier de rEtat de lIlli-
nois dans In capture et le retour
prompt de deux prisonnicris eva
dis.
LIs prisouuiers 6taiert loe#s
A Ironton, Ohio A 482 miles du
pnitencier qui est situ6 A Pon-
uac. Couvrant cetle distance en
une journ6e, les officers s'asso-
Nrent des prisonniers et parti-
rent pour le voyage de retour.
A cause de la bande d'affilia-
tion des prisonniers il lut n,-
cessaire de fire cette dernidre
Rtape du voyage de retour d'In-
dianapolis A Pontiac le plus re-
pidement possible. Lei derniers
210 miles lurent couverts en
210minutes mailgr6deux d6tours
dangereux. Le temps a 6t6 con-
tr616 par le montres de trois
officers du penitencier qui
Maient dans I'aulo.
Un tr.,it significatit de celte
course eat le tait que Ia *Stude-
aker Coimminder a qui fit ce
voyage avail dejA couru 30.000
u Iles. Le proprittaire rappom te
que jusqu'en ce moment il n'a-
vaitlecore ,oen depenat pou
aucune rAlm "atiou sauf Iajtaste-
ge dts sot p,a ,)es.
A. KNEER,
Repti .sen tant pour Haiti

*
... a vu, ,vajnt hier soir, au
S suil du clair de lune, un gent*
leman qui ,e promenait dans
ane belle aulst. Chaque foisqu'il
Voyeit veuir .ne femme, il ra-
lentissalt sa *oiture et lui pro-
posait une p omenade. II n'eut
pas de succe-. catr, versdix hen-
tes, NOTRE G(:IL le vil qui cou-
tinuait le mrnme manage aux
environs de la Place Doaesalines.


DERNIERES Nouvelles

de L'ETRANGER


CUiAOMOi FRAKAISE IS CABLI Th6iRAPEIQKIE8
28 Fdvrier 1929


Jease d'Are tEl e armer t v
en Lerraise
PA.ns- Les deux dernitres
journ6es ont vu revivre en Lor-
raine lea deux plus belles pages
de In mission libdratrice de Jean.
ne d'Arc A l'occasion de son
500S me inniversaire.Son depart
de Vaucouleurs et son oraison
tervenie A Saint Urbain
L'avialer Lebrix a atterri
A Rasage
5 PARIS L'aviateur Lebrix a
lterri A Rangoon. 11 repartira
domain pour Bangkok.
Trttzky hfiant et crainlif visit
tles libraries
PARIS-Le correspondent du
u Petit Parisiesn a rencontr6 a
Galata Trotzky qui, meflant et
craintil, visitait des librairies.
LOlal du markehal Foclh
done dies inq .'iludes
PAnIs -L'Mtat de sant6e tu iar6-
chal Fcch done de nouveau de
serieuses inquiludts a ses me-
decins qu; ont constatL' ce ma-
tin une I6gtre congestion pul-
monaire. Le mareh *I quia pu
prerdre quelque nourniture a
passe tne nuit agile.
In group d, duam, a offer une
brorhe eni ditoaial, A IIlne Coolidqe
WASHINGTON I'U group
de dames, amies de Mine Coo-
lidge, ont offert aulourd'hini A la
lemmine du president une broch le
superbe orn6e te diaiants. Les
noms les donalricts ne seronti
pas piblite's.
Prohibition l I'r did's dis firitaires
WASIIIN(TON, 25 Fevrier--
LoP Chambre a reject la propo-
sition augmentant de 21 Ot0 000
les loads de la prohibilion,mais
eltle a adopt le project de loi
sur les credits dticitaires com-
Sortant 2.727 000 dans ce b it.
a commission judliciaire de la
Chan bre a vot6 la proposition
Hones augmentant les peines
centre la violation de la prohi-
bition.
Le budget de la guerre en Angle-
terre esl moins important que
celui d*' I'auie.' derniere
LO\DRES i b l)(get de la
Iuerre pour la prochaine annre
scale se mon'era 6 4).545.010
livres sterling environs 202 725.
00 soil 505.000 livres de moims
que I'ann&e prec6dente.Les cr6-
dits prevjient des eti-clits de
150000 homines c'es-A (ire
3 000 homines de momns.
Charlie Chaplin empni'ennie
IIOLLYWOOD (Caiafornie)-
Charlie Chjplin, le c16lbre co-
mdicn et cineaste s'es4 lrouv6
mal aujourd'hui dans son stu-
dio. Le m6decin declare qo.
Iartisle est atteint d'un empoi-
sonnement par les ptomaines.
In incouan (ait fen sur Dempsey
qui m'a p:*s 6tl alleialt
MIAMI FLORIDA Un in-
connu s'est introduit vers5 heu-
res ce martin dans I'appartement
de Jack Demp ey a tir6 sur ce-
lui-ci une ball tie revolver qui
1orl heureusemient ne I'a pas at-
1eint et a disparu.


Le tCaik de. Eiperts divise an
Iravail.Treis seas-a.mits.Ce ae
prt payer I'Allemgasu
PARIS- Le Comiti des Ex-
perts a riparti en trois elements
ses travaux don't l'tude a 696
confnle a trois sous-comits.Ces
sous-comia s tndieront respect
tivement combien I'Allemagne
peut payer par an en espbesans
I protection des trans'ertscom-
bien elle peut payer avec one
protection limited et quelspaie-
ments elle pett faire par des li-
vraisons en nature. Lord Re-
velstoke eat president do ler
sous-comit6 quia tudiera en on-
tre le probl6me de la translor-
mation des annuiths en obliga-
tions commercials negociables.
Sir Josian Stamp est president
du deuxi6me sous-comitt. M.
Perkins qui est le suppiiant de
M. Young, est prAsideni do troi
sisme.D3ns lessphres oflciel's
on a I'impression que le comitA
eslimera q .e I'Allemagne peut,
sans la clause de protection.
trnpilbrpr une somme sufflqanle
pour garanlir annuelempnt I'in-
hIr61 des obligations propnosbe
des chi"mins de fer et de V'in-
dustri( don't le toltl se monte-
rait 1P; milliards de marks or
anproxiatlivement A 4 0o0.'O0.
000 an tinux de 5 nour cent. le
total des paiements annuels es'
d'environ 200 millions.
Iindbergh, h6te de sa fiancee
poor qauidqes jfurs
CU[ERVAVACA- Le colonel
Lindbergh prolongera peut dtre
sa visit A sa flanc#e Melle Anne
Morrow A la rIsidence de P'am
bassadenr A Cuernavaca pendant
plusieurs jours.
Le cardinal .iiro ieit de nourir.
Cboi preehaia de ciaq leveaux
cardisaux
ROME Le cardinal Nico,
Srtlet des ritesvient de mourir.
.e SacrA College comprend done
maintenant 28 cardinaux ila-
liens et 33 strangers : on n's
pas vu une diftdrence pareille
depuis le 14ime siecle.II est pro
bable que cinq c %rdinaux seou-
lement seront nommes au pro-
chain Consistoire et on se de-
mande si le Pape choisira cinq
italiens.




Reception

A l'occasion de la Fute Na-
tionale de la Hdpublique Do-
minicaine.le Charg6 d'Aflaires
de la R6publique A Port-au
Prince recevra les membres
des Coi ps diplomatique et con-
sulaire et les amis de la Rd.
ublique Dominicaine,ce jour
7 t6vrier courant ide 5 A 7
heures du soir, A I'ol6tel
Excelsior ( Annexe Place
I)essalines.


U-

Circulaire
Du lo.or6taireod'Xt. do
l'nstaructon Publtquo

Monsiequr Glarles Bouchereau,
Secrdtalre dEtat de FInstruction
Publique, vient d'adresser aux
Inspections scolaires de la Repu-
blique, la Circulaire suivae :e
Seerltairerie d'Etlat de Ilsutraectll
Pablique
No 140
Port-au-Prince.le 18 fMvrier 1929
Clroulaire
Aux Inspections scolaires de la
Republique
Monsieur lInspecteur,
Les lsntituteurs et les instila-
trices ne doivent pas perdre de
vue que I'6cole prolonge la fa.
mille et qu'il leur appartient de
compl6ter 1'6ducation morale
des enfants conflas A leurs bons
soins.ll est indispensable que le
programme d'#ducation morale
et civique soit strictement ob-
serve, et que tous leurs efforts
lendent A rendre de plus en plus
t' uctueux It'e1sen.inemnent qu usi
donnent A celte lin.
En consequence, veuillez in-
viler le a Chfs d'institution de
vote Circonscription tfaire a
leurs l66ves de courts cause-
( itc sur >es aitiaierts y relJtives
dI, progr5immie.par exeinll?sur:
La Religio'z le Devoir, rUnion,
la Discipline. le Iespcct muluel,
la Solidarite, la Charile. la Fii-
mille. le Respect d' aux vieil-
har'is, la Patrie, le Drapeau.
1 Hymne .\ulional etc dei meme
q,. sur la civil te, le mainlien,
le savoir-vivre Ferowii gale
in, I I obj.-t de.' es couseries Ites
it laut. etl ls vices Its plus
coimmuns contre lsquels fen-
fance do dire sp6cialement pro
6Aebe : idgoisme, le mensonge,
lenvie, le vol etc.
Cette seule enumbrawion met
en sumitre le but du lhgislateur
qui est de preparer au pays de
bons citoyens ei de bonnes me-
res de tamille, en dormant le
coeur et le caractdre de 'enlant
et en detruisant chez lui routes
les imperfections susceptibles
de diminuer la valeur de lindi-
vidu.
D'autre part, vous demande-
rez aux direcirices des 6coles
nanionales d'ansisler sur certain
devoirs imposes 6 la jeune fille
et A la temme, parlicuolrement
sur la modestie dans le vate-
ment, I'attitude, le language, le
devouement etc.
Ces notions de morale et d'ins
truction civique, m6 hodique-
ment expost(es, aideront la jeu-
nesse scolaire, qui est r'uvenir
national, A mieux couprendre
t-s devoirs enves nv l socie et
la t'atrie.
Lexecution des pr6sente% ins-
trueions est confiee A votre z6-
le,votre devouement et votre
patriolisme.
Agr6ez, Monsieur linspecteur,
I expression de ma parfait con-
sideration. -
Charles BOUCHEREAU.

RAPS de lit, toites qua,.
iles,,Taies, Nappes et
Serviettes assorties, Serviettes
de bain et de toil tte, Mous-
tiquaires, li.Laux, Cretonnes
et tous articles d';meuble-
met, sont a des prx incro
yableschtz


Un heureux

anniversaire

r uHLiKISSO. 44 A.S.
w d' .'* C '" w
II X a quelques jours, M. LC.
Lh6risson, directeur dm Col i
Louverture, comptait 44
ans d'Enseignement. C'est, en
eflet, en 1885. A I'Age de 22 ans
que M. LhWrisson d6butait dans
celtle noble carrier. lis. soot
nombreux parmi nous ceux qui
lut doiveut leur instruction ei
leur education. On so rappellera
qu'ily a deux ans, en 1927,. les
nombreux 616ves de M. Lh6ris-
son lui ofrirent, an milieu d'mae
belle fete donnee A Cin6-Vanr-
t6s, une M6daille d'or et un
grand banque' auquel prenaient
part plus de dix anciens Secrd-
taires d'Etat de 1'Instruction Pu-a.
bhique.
M. L. C. Lh6risson a d6but6
en 1885 A I Institution Cauvin.
A occasion de son 446me anni-
versaire, une belle fete cut lieu
au Coll6ge-Louverture. S'adres-
sai aux evea de I Etablisse-
meni qji'il dirige, M. iherisson
leur a rappel6 ce qu'il leur s
loujours ens-ign6 et qui do
61re loulours pour eux les pre
miers prin:pes de vie: hon.
rz Dieu, uaimiz vos partnteet
vos iitfire,; soy, z toulours do-
cltrs, hons,-respectucux, genl-
reux ei justes. Annez encore lu
discipline el le travail. Pensez a
la Patine et intwez toujours rex
enple du Pa rot du Coll6ge, le
grand Toussuini Louverture.
( Lullvez, dit encore .l. Lh6
rnsson1 ses chers elves, culLt-
vez en vous la tIleraitce, I'espri,
d uniot, buntisstz de vos coeurs
1'egohme et la haine. Chacun de
vous doit penser A avoir de-
main une prolessio i ou an m6-
ti, r. El notez qu il n'y a pas de
sots metiers. Remain, la lute
sera horrible. 11 vous faudra
letter beaucoup. A cette 6poque
de vie ch6re et au milieu de
noire angoissante .dua ion au-
cun haltien n'a le droit d'etre
analphabet ou oisif. Nul n'a le
droit d'etre une non valeur dans
le Corps social. En r6sum6,cha-
con doit avoir le desir d acciol
Ire sa valeur economique. Cha-
cun doit avoir, dans la vie,.un
but, celui de voir la famille heu-
reuse, la Patrie respected, hono-
rde, prosp6re. i
Puts aux prolesseurs, M. Lbh-
risson rappela comment ils de-
vaient se ddvouer de toute leur
ame A former pour la Pa'rie
des citoyens intelligent s, ius-
truits, courageux et de cons-
cience droi e et ind#fectible.
M. Lherisson ful chaleureu-
sement applaudi par ses el6ves
et fhlicit6 par lea protesseurs
du College"
Nous lui envoyons ici nos
meilleurs vwoux A occasion de
son 44eme anniversaire dans
IEnseigpement.
I --



"'xau nsrosuses.
Jta~rsoc oottaLre1 pa r 1s
CIGARETTES CLRY
e POUDRE CLERTI
e> QLkRY, 3. aS.9L 5-Mart, P.'I
at O*i= P.>*rm&*'


Port-au-Prine Sects(
Pour le mois de janviur
8a.6t6 earftsre arJ
d'tat 4tI doa S
Po0tam-Pr"ace: 51
10 manages t 37 d6o 'k
Gmndm-Boes.-- Pour
mois dans la Comn
Granda-Bols, il y out:
usnces, 8 marn ges et
Thomareau.- A Th
pendant le mois derni,
fants sont ns,21 pe
mortes et 5 couples ont
pAr le manage.

A CereleN..D. dPe e
C ao Crd loud eana
nire dans notre imp
tier do Bel-Air par M,
LhWrison a en diau
int6ressan*e reunion.
Melles L Vieux et N,
son, president et
dented, on souh tit6 Is
nue A M.Deverson,avoct
de Paix de la Section
nomm6 r6cemmentm
moraire. Elles on t it up
jeunesae du BIl-\ir poor
collaborer av-c Ie Cercls
P.is, on a ent n lu Me
Hyppolite. L. Jeremie etie
polite et 1IM.C. P.wrre.P
G Olivier qu mi t r
beaux morceaux les liltrl
tranaise- et-1ft Alt'ne. e
Le membre I. Liuissac3
dent de la Multalita So
tlu Bel-Air, a anioncOqq
sociHt va' ,iponlwmortr
chainement le 9mine aa
saire de la tondation, det
cidi1 don't I'Ecole contle
rendre de grand services
r6gio.*11e union.

Mr J6Arie etI la SSe Lise,
ea3rs4emt IrL l uc
Nous avons appris Ive
sir que Mr J6r6maie aM
dps Acoliers du Moras
vingt volumes, et qun I
Life. Insurance of
par rinlerm64dtire de
recteur Mr Lislie A.
a echet6 quarante V
la Gdographie-Atta, die
sinville que cotte
done gratuitement aas
de la Capitale iafl d'
vul garintioii de I'o
MrDorimiiille. .
Ces beaux geses i
de plus de comment

I i- s1


I CESOIR
Veonez voir:
'Monte

la des
:"avci.Herold Lyod
S-- a r iio


LA flm le plus toun
le plus recent u Edule
a'" m ler r
0eV


Toutes les Polices

DELA


HOin


J


K OLYNOS ou. nettoleIe 1 ato
SIlee gencives, touted sla bouchao
See Intgrdlents antlIeptkques M
trieent lee germa. dangeraeu do In
bouche: protection centre he maumm
de dents, Ia care, la gingvitea t
'affalbllssement g6ndral.
Easayez Kolynoa sur une Iroes
eache. Remarquez la sensation do
propret6 et de fratcheur qul vous
renters dans la bouche.

KOLYNOS
, CRIME DENTIFRICE *
._ _


comprennent la Protection centre


Foudre sans auqmntat onde



Eu.LeBoss C


rAgents Generaux


- __ _____ ~- 1~-- - I _pl -- -_


- -- --


"Y~L~a~sE~x~'


--




_ ~ ~ ~ ~~~ 4 __ I~ _~J__ ~_~ __


LE MATIN- 27 F6vrier 1929


P.A\E- 3


Lits en Per e en Cuivre, les Glaces, Tableaux, Chaises & D ~lines, Jeux de

,Salon ( articles Viennois). Glacieres, Armoires, Coiffeuses que voLus IrouveC-


chez H. ALLO I Fils

sont des Articles de. premier choix don't les prix sont absolumeil niodiques
l "II S O l


On ne


rase


Le %risaq(g-
CONOME
uIN plintor' d'rt-9g.


P. qu'avec une

ame bien aiguisee
Le rasolr VALET AutoStrop est le seul qui
permttme- facilement, instantamrament le
vepasage des lames sans d6montage. La lame
at toujouor bien affut6e et repas6e. So raser
'est plus un ennuL Les lames VALET font
phM long usM,. que toutes autres lames.
Reprissanues
PAWLEY SALES CO.
Port-a.uPrince
LeA ssagrs du rasoir de sftrem
VALET Auto-Strop


ses competent par millons.


ALUMINUM LINE
S ew ltass I Sath America Stoahip Cmpamy lie.
OCHAIWNS D tPAITS DIRECTS POUR POiT-AU-1PINCE HATI.
kIIn steAmer laissera New-'trlhns le 5 :ars p o'hain
pot Port-au-Prince et lea poit s dui Sud.
Ce 25 Fvrier 1929.
A. de MATTERS & Co
A6LNTS GtKiRAUX


rLe Purgalif ideal



I r K611m u Pld
MI7. Rime di Pam& &-Donis, Paris

w~rrurW 6: knta pwparmer.
dsm pwqIm jamuls do g
SpuatIlkdlmis,

dtu w ulmspsk m kads W&
N%. CUMI mu edtp.& 3ad
L~nAds Ue IMiee a.3Ir
*.sld, pg ..eiqmml arcias chit..
0. rdg z~P~wfl~I1DS


Qui va su-
rement, va

[longtemps.
ItCest un vieux proverb.
I Mais, c'estjours-ci, 11 est do
plene actuality; car, U y a, A
Port-au-Prince, un pneu qui
permet aux autos d(aller sW
remaet,par consequent d'aller
longtemps et c'est le
DUNLOP.


m me VGa i
n i, .**,l'


IC


tit l&. oi64)&a L :.1 illu CA
pea t) klid (Itll, 111tflit et etli
peauawsbi douce qi tioe ptm-
lure dWarltie.

L'Exlaelen to
F At un tri'inpht: pour la
toilette. .Elle.-mi, ii arcrhg Pf1ir
t'orte 1aaelit 4, mpitx o.,.L
I le em d -4 -.41;e t' i lit l I

et Bruuetie.
hio. veute t hez touxs les dro-
goibtes. st our 0.25 cet4imes
mWaema -UoL t eMt~iMMdJ
rdiception do Prix. '
YAXENT09 MEDICINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
Agents demand6a poor tons
acriver, pour reaseignements


BELLEUOtiPI'.J


E.l



Avis
Le public et le commerce
soet avists que, par suite du
retrait de Monsieur P. Bogi-
vue, pour raison de santi,
nous avons charge Monsieur
I Madoerin de Ia procurea-
tlou de notre maiwon de Pc-
tit-Goive.
. Port-su-PrinceIe 19 Ifvrier
1. i92.


REINBOLD & Co


opt'v1;a toUjordu
*idr daislefoules



t passrts. o -

Shunde am .c P


A vendie
Meubles en bon 6MLt
TeIluihonez it No 2760Oou
l Barine) 166j 2. -V
ue 4 pro.a de kblvialLA*t-',
plasin.




OONSTIPkC.TION


do DULOSTP PVhaim~
CUST Ur 'ol ILLEL'!'
v -w -


c'.r' Ct -ii'c Restsiuu('t (I(


!;~~\ 111i iiTiowH'. "Io! lei'k IcLIe e I cos llomIilutio,
:~~~ s 'is ; ~r j


iJFM;TiiiI
LIF


.It'


Il


Une des plus fortes COMPAGNIES

CANADIENNES d'ASSURANCE


surla VIE

EUG. Le BOSS. & Co.
Agents G6enraux


-w *r r~~~~~~ Ns~


.4. .-


-- ILC---- 9\ 1..


. m


- --


Tm -- -Ammm


--------- --" --


1.


---


-. -~- c.. ------.I----~,,-. -


- -~c~------


1


I ;


lot 11


Ism





PIAGE-.. 4


vra


lies huiles de beauiit6 Hor"n-Linie
Le vape.taWaldtraubHoras,
veoaat de Kingston vipq sand,
d'oliveet d-holle*detJn le oat eat attended i la Gapbile t
les mnmes qi Ie e imollvc. 7 Mars de passage Idr I'T n.
I'onrvotre gouverne. vncz. r.ge via lea ports du Nord,
si le avion Pal itiive 4iuet pregnant tret et pass ,
vous achetea a tne banle Port-au Prince,le 26 r6vrler
noire avec le DQnPalmolive 1929. ..
en lettres dories, I'Empaque- REINBOLQ & C.
tage vert et le cachet rouge ___________ _


1auidos aver le mot Palmoliv-C


Ie an onu tir des pluteas
Les scules hoiles du Savon
Palmolive sont les huiles de
beauty tires de I olivier, do
palmier atricain et ducocotier
- et sans aucun aatre In-
gradient. C est pbweIwji *
savon PALMOLIVE I la couteur
naturelle qu'il possde -car
les huiles de palme at. d'oll-,
ve, et rieu d'autre,. dwnuean
au Palmolive-sa couleur verte
naturelle.
The PALMOLIVE Pest Co
Chicago U. S. A.
Le savon Palmolive ,'eWt
jamais vendu sans empoque-
tage.





Hepr6sentant pour Hjti'
1. 1). MAXWELL it C..
1619, lie R6publicaine -
(Grand'Reue)


i:


Now Uene.- A cora fie *ntre impotrtaion en giand, noni fai-orts dos prix ddtinjit ou, e con
X~t-nte en Gros et en De'tail*


l.e-~ -e, c'est le meme de prottg'r
S us ,harnre ailursr.
L'Age est un detl A la beautne.
La Iemme d'aujourd'hui, de
40 ou 50 ans refuse de laisser
les ans conquerir leur beauty.
Elles prottgent leur precieuse
complexion, premier moyen
de comerver leur beauty.
e qie vo0us devM faire'l
Le matin,le midi et avant
de vous mettre au lit, lavez-
vous la figure et le cou avec
le Savon I'almoliveen laisant
bien peiintrer sa mousse dans
vos~pores par un massage de
vaU deux mains. Rincez-vous
emsuite avec de I'eau froide.
SMchez-vous completement.
hilte. relte erreiir
Ne vons servez jam:ais de
sivon odlinaire pour le trai-
tement (qile nous venons de
VOts iN (li.iUer. N'allez pas
croire que tout savoa vert oCt
ceutx veudus come taits


-.M -


(o01r Pl'oducts irfining Co


Argo


Huiled


itappelez-vous que le moment est arrive pour commander
huile Anmwo pour In semaine Sainte.
Iluile AiGo est la meilleure, vos clients la demandent.
Nous o(tronu les dimcntions suivantes:
Caisscs de 11K) / 1 pint Caisses de 20 / 3 1/2 lbs.
Caisses de 50/ 1 quart Caisses de 10 / 1 gallon.
Caisse de 2,5 gallon.


4 ~



,0


IlIrLE


Pouir comnmande s'adiresscr 5::
i.iRh..Erzm.%NN.AGGEBM I~M& C'*
Agent (ki-iiaux. line Au Quai.



Voyage 'a Je~reinie
La Vedclte dallatahcon (iuilbaudi, de rvtour des ports 4Iu
SUA juSqt1iaiJOr('wic, Jluntir OUIirIv e iriciieitifl~flil @*jetldi
2.14 l'Evrier 11W) A 10 heurts Au mfin.
Levs pssagvris ont Invihti LA- 'enir prcntielerc imcarte, on
No 109 Ii uc des Miracles. encii1ce dewla Comipagnice Electrique,
cc jotir.
P'm I-au-ri 'de, l kic F.. vrier I1929.
i ranqois l.FErELLIER


Colombian' SteafiIship Co 1I"I
LeatLe iuer sBjjrpeom a -uat de Nw\ekv~aitls ~rts
4dd Nuid, t t sf it auA il -knxe c~j]~ o in.I
LU r~e1,Ar. i.k a leU e Juar dirtecleipeut pour d xxiie,eu ruutat
9our ino~~pubLWnV'qaant Irt& ot pabualr
Iort-au -Prince, Ic16Fvrier 1929.

-CoLovws"ST"11smr Co"MvW'vIac


Les


Huiite


Ill l l :


;IFYLL~'T~"*zlrrrrn~ I II --I~- 1--~~?-_~~r- ----i:--l.--Li-~~;_l-E --- -- I F-- ---- -- -


~tx~X~u~


*.anrseip e inc. New- York
1. Los chargers (qqt **{ <
pries de noter que le steamer R SEN TE
a Aacon est attend a Port- 1 S
au-Prince, venant de Cristo-
bal. Canal Zone, le mercredi .
6 Mars 1929. dm'-
'- Lea permis d'emb.r-
qGemen' seront' dlivrks popr liVIVA TONd L
,e fret A des nation de New-
York et des Ports Europeens
sur demaude taite A ce build NOs 901 & 430
reau.
/3 Ce steamer partira le Lq Pho ra bA reproduction 6lectrique, Ic plus perlectionno, donnant un rendemeo
ndme jour, directement pour parlait et6 98*/..
Now-York pregnant fret et pa- Danes i Dlostrument soont combines les accomplissement de COLOMUIA VIVA T4
sagers. dams I4 tloo de la Musique sur Disque a-ee le plus fin et dernier developpe"
Port-au-Prince,Ie 25 Fev 1929 4aB Le diaphragme du COLUMBIA VIVA TONAL done un tun merveitleax;
JAS. H. C. VAN REED deulement vous entendez la musique, mais il semble quo vous en etes p6n6tre.
,Agent G6n6ral.

A louer Avant d'acheter aucune autre mach ne
4 partir du ler Avril 1929, de ce genre, nous vous invitons A passer
la mason Atage en briques voir notre exposition dayas notre magasin et
ituoe A iencoignure des rues i
a Centre et des Miracles, oc- celle de Mi. J. D. MAXWELL, Grand'Rue.
pe actuelement par Is pour vous convaincre que nous vous offrons
ike Techni(quie de 'Agri une machine absolumen, superieure A toutes
S'adresser la Banque Na. celles qui out deji paru en Haiti.
tionale. k L'exposition des derniers modules requs
estpermanenteet.sapsobligation pour vous,
JfoI' renl saultJ'ntenndrecesinsrunments merveilleux. .




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs