Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04112
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 2/26/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04112

Full Text




/


6ment Magloire

DIRECTEUR
1358, RUE AMIRICAINFE 158


TZLEPUONR N& 224


21umsANNBEE-NO &M


Loes lradslpnbl~mes f*rsalioftvi... ae~compl~t
vr6 pskr ies

assis quel(
Le kNuage "a'horizon dean u


II se dissieera, petite chose
kvanouie A I horizon.Aprs en-
tente avec ses Dominions,l'An-
Sgleterre croit devoir faire aux
Etats-Unis des propositions, et
qui aboutissent A un compro-
mis. Sinon, le monde aura A
fire face A des situations les
f plus tragkpiqes de I'Histoire.
Pour sy preparer les Etats-
Unis prkespitent avec une hate
angoieante lears armements
navmls, cdnime si les Etats-
Majors s'attendaient A ce que
d6sd~eAaia, sur les batiments
de ligne et sur les destroyers,
sur les croiscurs de bataille et
sur lea sous-marins, retentlt
la sonnerie sinistre: a Aux
posteode combat! P.1s une
classes de baleaux qui ne soit
perlectionnee, selon la techini-
que la plus moderne en vue
du plus hault rendement .
Pour les dreadnoughts de
l'air, la Marine cree sur la c6te
duPacifique une base nou-
velle, port d'attache futuranx
deux dirigeables giants r6-
cemment commands et des-
tines A I'eclairage lointain de
La flotte du Pacifique. Pour les
sous-marins le prix maximum
de deux monstres de haute
mer.est port de cinq millions
trois cent mille dollars A six
millions s i x cent quarante
S mille dollars chacun, Pour les
batiments de line, sont consi-
d6rablment -men les el


: staunrrout u$r
croideurs, le point n6vralgi-
Sqce, que s'aeouse l'6norme ef-
fort. I es chantiers de la New-
York Shipping Building Coinm-
pany lancaient, fin janvier, un
noqvean levrler de mer,leSall
halle City de dix mille tonnes,
cela va sans dire. Et le pro-
gramme naval, la lourde
menace don't la scule announce
avait fait dire A un grand chef
Anglais: The fight is com.-
ming a, et la bataille approche.
le programme est voet au d-
but de cc roois: quinze croi-
seurs et un navire porte-avioii,
celui-ci A de treize mille hbait
eentsitotftes, ceux-la de dix
mill t'o us devant dtre en
chantier AVANT it ler juillet
mil neuf cent trenle et un.
Et come si l'dloquence de
ces gestes n'ltait pas assez 6cla-
tante, le Gouvernment re-
commandait au Congr6s, A la
mi-f6vrier, le vote de douze
millions trois cent soixante
dix mille dollars pour com-
m~hetr In construction de1
nobieaux croiseurs. Etla sous-
co t mission des finances du
TSe*|t decidait de consacrer
.set cent quarante mille dol-
la pour la inise en chantier
IM ~ ATE de cinq croiseurs.
fin, car pour manoeuvrer
tan"d'engins de meurtre,l:onr
ouWlr sur l'ennemi le ten de
tantde'canons, il taut beau-
Scoa de bras, le Departement
deTa Marine propose de por-
ter- des, eblectifs de quatre
in qItLatre mille A quatre
vi4 dix-huit mille cinq cents

trL ingt douze mille homes
quald seront en service les
unis nouivelles.
Sdns douie n'est-il pas ne-
cesaire de fatiguvr davantage
pai lus de details, pour nmon-
tretra fo nmidablk prep.rati n
amaricaine, en vue du conaflit
prdain. 11 est A pinec besomn
d'idire que de l'autre c6te des
eafx, la replique est gale. La
C e laneait l'autre mois, le
N folk. un dix mille tonnes,
un pur joyuu de destruction
pt de mort. ELt l'amraut de-


mandait de procederA la cons- p.arce qu,
truction IMMADIATE des croi- tres loin
seurs autoris6s I'an dernier. teur lui s
Chose plus grave, r'entente petite tab
navale Anglo-frannaise se ma- par d'au
nifeste de non faqon douteuse energies.
et pjalgr6 les habituelsdOmen- Et ce
tisofliciels, par la proportion grande gi
des sous-marins construits et qui tout a
autorisis. Une etude de Mon- tres loint,
sieur James T. Gerould s u r a un petil
K La liberty des mcrs el le d6- perts.
sarmement i done pour la Mais 1'i
France et I'Angleterre la pro- des prop(
portion de 44 A 55. Mais alors Unis, tent
que la premiere puissance a mis nava
quatre vingt onze units aulo- sur la lil
rises, la second n'en a que bien ne r
vi ngtsept. La pi oportioun glo- hI there. I
bale est de 135 a 82, Ces chit bon e vol
fres se passent de comumen- et mervei
taires: le britannique, dans I de g,
rayon europeeni, se iiserve la nuils Iur
maltrise d( s navires de sur- rizon.
face, tandis que le latin as-
sure la domination sous-ma-
rine. Fleur d
Com me dans le rayon asia-
tique, 1'entente anglo-nippone isi
tait des deux puissances asso- arisial
cides les mattresses absolues hier, tleu
de I'Evtreme-Orient. Ici le quLc ilm,
mystere est insond ble. Nulle cerement
euriosite n'a pu percer le voile est ii e p
tendu par IEtat-Major japo- aliste. U
nais entire le monde et ses blreus et
prcparatifs de guerre. On a ci,'lCma p(
se element l'impression d'une lim. Cesi
kcrasante force de mort pr6 uu'en vit
part avec la minutie de leurs que Icra
iparMa. eas ladcarr ,tto

Irte N icebre dernier, s t le
est le plus vaste dans I his- specac
toire du Japon: un milliard
sept cent cinquante trois mi!-
lions de yens, d6passant le Wouvell
budget en course de quaraite Co
trois millions sept cent dix Au
mille yens. Dans ce total, I'ar- Par sui
mne et la marine aux meil- du Conse
leures places, 6videmment. La Haitien, lc
marine avec deux cent soi- publique.
xante dix buit millions de iu 20 flev
yens Cent trente quatrc Comniss
millions de dollars et 'ar- os6e d
nime deux cent trente deux te, ,resi
millions de yens. L'augmen quion eti
station de la premiere sur I'a- l our g
vant-dernier budget 6tait de chaines61
cinq millions six cent mile de la Con
yens, et :de la second de sept P
millions -ept cent mille ytns. A' ibuI
On croit redouter d'autre Comrmuni
part que deux armies ont at- une (:om:
teint la-bas un uegrd de per- don't M.Fa
fectionnement inoui: le sous- sident t i
marin et l'ardoplane, capable Berthoun
s-lon quelques critiqes auto- membres
ris6s, de menacer en des raids le Pr6sidi
les avanches m6mes de la d6- pour gere
febs6 americaine. La propor- Commun
tion des sous-marins nippons nes l1ecti
par rapport A la Fran e et
l'Angleterre serait de cent dix Unelm
neuf A cent trentt c nq et qua-
tre vingt deux. Pour I'aviation
I'Etat-M ajor a autoris6 la pho- II y a e
tographie d'un apparel, le au local (
meilleur du genre, pour le si- important
gnaletnenet ,igatain de l'avion le plus sq
par obdes courts. Eut, pour- dre du Jc
tant, ees jtfanes itudlent Ia- au suje'
vion de Al'a pir invisible et si- prochain
lencleux. Oh est ici dans le ercle.
dom*ine do fanatisme, dans Un gro
1'ballucination .des contest sont deci(
d'Hotipann et d Edgard Poe, So ite
dent lagiurre 'interptaneuire de recue
de Rosuy et de Wells. Songez saires poi
A lapluie de mort, non la truiro ui
bdvbs ponijise et son bruit pri6 aux
perimb, mare le toxique im- I.a juo
pai, able destructeur de touth t'ut a tai
'nem pjopulation- tomnitt du t: s ~min
vol m n sterieux tg'atfild per ct rlai. y
vierque nulow aie voit, que manih
n'eatend uulle o eille! II a ieg,6. Ai
passe: et toute une. ville est quesljoin
petrifiee, les pauvies, dans la la premi
banality de l ears attitudes du aClul
quotidiennes. sa u.,jssa
On, encore, vision aussi ma- une seri(
gnilique, F'avion macabre quiu quables.


MIJL "








Lat quesi~ains iale C"I 4U,0 fl-i
hu-it Pe, II iqu' mous ~deta r I loll
AI*relig~ion et A tiqe, i
e d ie liii trome&' im A.
U.I AUOO e.ll0 tdare.
LeO'Nxill


I. -- -- ---- -_ ------ __ _____ .


PORTUNU4I UCE fiAJTI)


NIAlIl)I 26 FEVIIlEB 1929


pub r es ismil ...... accomplit son oeuy r meace
vrd parles energies mises en
Sw mouvemeapt pqr opfratleur
i[ Nuage. i 1'hor-'_z--- 'assis quelqbl **e bien 1oii .
Le Nuage l horizon .nt ue'ite table I E
S_._i puis la bete d'apocalypse qui
,** .[ I trebuchs, s'6cr,,se sur le sol.
*dissipera, petite caadait deproc6der la cons- parce qu elqu.e aut' e part.
e i'horizon.Apr6sen- traction alMtDIATE des croi- trIs loin a usi un autre *.prae-
sea )Ominions,l'An- s~ ps autoriss I'an dernier. teur lui aussi, pench6 sur une
icrot levoir taire aux g f(e plus grave, I'enteote petite table,aura bhisa sa force
als des propositions, et niae Anglo-francaise senia- par d'autres ondes, d'autres
dissent A un compro- nifeste de non favon douteuse energies.
non, Ie monde aura A et malgre les habituelsd6men- Et ce qu'on appelait la
A des situations lea Uis officials, par la proportion grande guerse, celle de 14/18
kr'q W e (^ .s sou -marins construits e qui tout A coup recule dans u.n
I yprmeipar fleI Atoris. Une 6tude de Mon- trs iointain passese rapetisse
Itent avec u ehte sileur James T. Gerould s u r a un petit ieu de gamins inex-
M rds Armemaat. n La liberty. p0amcrs e etle d6- prts
sloe Mcal Iqs Etats. sukmement i done p6ur la Mais i'Angleterre fera-t-elle
shti ie A qce Iru meanoe et I'Angleterre la pro- des propositions aux Etats-
a rn les batidiranft portion de 44 A 55. Mais alors Unis, tendant A un comnpro-
itdaor.les destroyers, que Is premiere puissance a mis naval ? Sentendra t on
cwimseurs de bataille et quatre vingt onze units auto- sur la liberty des mers? Ou
WI. 4ikus-marina, retendt rises, la second n'en a que bivn ne r6gnera-t-elle pa:s a i
amneriS sinistre: isdi obmbat)). Ps une bale est de 135 A 82, Ceschit bon e volont.Ila paix I6coawl.
Sdck1bateaux qui ne soit fres se passent de commen- et inerveilleuse?
ectionee, selon la techoi- tires: le britannique. dans 1 de grosir, caucheminir de
Ia plus moderne en v.ue rayon;europ6ei, se reserve la nuits i,,urdes, lI nuage a l'h
als haut((rendement (. maltrise ds navires de sur- rizon.
C les dreadnoughts de face, tand s que Ie latin as-
ha Mine cr6esur la c6te sure la domination sous-ma-
P":ikue une base nou- rine. Pleur d'anour
p d'attache futUr anx Coknme dans Ie rayon asia- A Parisian.,
[.dirigeables giants r6- tique, I'entente anglo-nippone . d ,
It commands et des- taft des deux puimsances asso- ..arisiana a d nn av n
S)'kclairage lointain de c;6es les mattresses absolues hier, .Peur d'Amour, magnifi
bite du Paciflque. Pour lea de I'Evtrtme Orient. Ici Ie que hinm, fait d'episodes s n-
earins e prix maximum myst6re eat insondble. Nulle cerement emouvanuil. ct qui
dAux monstres de haute curiosity n'a pu percer le voile est e oignante ragedie re-
li'portW de cinq millions tendu par I Etat-Major japo- aliste. ne assista"e nom-
Fit mille dollars A six nais entire le monode t ses breuse et choisie enplsail Ie
Is sx cent quarante pr6 aratifs de guerre. On a cinma pour applaudr Ie beau
rschacun; "our lea seu-ement l'impression d'une fim. Cest vralmen, a regret
dIe1 ige, sont consi- cra-ante force de mort r- uu en vit at river la fin et lors-
: Tf paar"e-c" -Mata reuts-1lrs 1 a& l"feftfwa'Ps q l ut-
tfsAlaa moteifratitn arti tes, par cc Kobolds jan carre tout blanc, chacun, en
oma, du Nevada, de nes. I e budget present A la gagnantla sorie.navait qu un
ci.quante six e session ou- d6sir( conserver en s. nie- &
amdie le sI.muvenir du beau
c'est surtoit sucr les vete Ie 26 d6cembre dernier, mdsctace u ivenalt u beau
le, poiit n6vralgi. eat le plus vast. dans I his. spectacle qui venait devivre.
s'accuse I'dnormpe ef. tore dir Japon: un milliard ... ..
chantiers de la New- sept cent cinquante trois mil-
itlping Building Corn- lions de yens, d6passant le Wouvoll, sComnatsilon I
ient, fin janvier, un budget en course de quarabte Conua nuales
levrier de mer,leSalt troil millions sept cent dix Au CAP-HAITIDN
Ii(.de dix mUle tonnes, mille yeus. Dans ce total, I'ar- Par suite de la dissolution
sans dire. ; 1 q pro, f6e et la marine aux meil- du Conseil Communal du Cap
oavain,- la lourde leures places, 6videmment. L Haitienle Pr.ident de la Re-
ldont la seueannonce marine avec deux cent soi- pu,,,bliqu,par Arr"t en date
t dire A uig rand chef xante dix huit millions de dIn 20 f6vrier, a nomrn6 tine'
: ((The fi htis com- yens -- Cent trente quatre CommissonCommunalecom
etla batallleapproc e, millions de dollars -et ar- ,ose- de MM. Horelle Hypuo,
ipme' est vote au d mne deux cent trente deux e, resident, ourtilien Pi-
mois: quinze croi- millions de yens. L.augmen quion etRbon Paret,membres,
Sun navireporte-aviou, station de la premiere sur pa-our grer, jusu 'ux pro-
A de treize mille huit van -dernier budget 6tait de phaines elections es intr Is
nes cex-l~a A d ix million, six cent milie a eIa Comue
Cdev t | net Ide 1 econde de sept ... ET ,TUON
X Wer jr illiops &ept cent mille ytns. A" iburon aussi I Conseil
Itt trente et u On croit redouter d'autre Communal a 6t# dissous et
me si I'$ftqence e part que deux armies o0t at- uue Commisaion Communale
oltsnPaitlpsasR4, la- teint IA-bas un egrS de per- don't M.Favier Va 6s est le pre.
Il. Gouvern4e"ant re- fectionnement inoui: le sous- sident t MM, Cadet Landi et
dait u Cq la marin et I'areoplane, capable Berthoumieux Jean-Baptiste,
le vote de douze selon quelques critiques auto- membres, a ,te nommie par
troja cent soia ptp rises, de menacer en des raids le President de la Republique
dollars pour .ln- lea avancees m4mes de la de- popr g6rer les interets de la
A-1trfst~ 6 I %sI i ,-PJ propor Cpmpomune,jusqu'aux prochai.


I11 1 1


Les cmutrs tdflg~cIi ~l al -isk~s p ir I116pu isvmve io dv i u-
siekrs Num-ci mrsdvt niis DISQUEiS OD90,N )), potri ;squel"e
Di R v a 'le Li e III d"' Inkentv. vozit *tcVL' CM cw lut Ill
Ow'voi% t I ,i -ivage tie c'es *disques, iecliwl iussi
pI)Itt. 11U z'f."l ice u x nou veaux.
i& v tIc (Y iwder notre nouvelie liste et Tvit' vitl
v(JS (I S(lsuetar cetle nouvelle expldilion v~t tL,,,(, COI'C
B3AZAR 01)1 ON
J. KARAVANY
An~,I C~rand'flue et Rue roi

LA lIAISON

Abix'-,hafni SA13A
do Petit GoAve
Ofie u bejlenu sto.X d i' Qiia~rsite A Cwtpanle Mil, iilr


l hi e (it, jt,-Goave e SCr( ,)I if (M nl isir (Iv'I HI i i')
e'r anx in, hi'csses ci salt/ut U 81 s)M.oFUwiwrr(c.i \ H 'i 1,
Su! qiu'elh'ie ol tin shwh t(it, chUA11._NTV .I (INQ1 \' 'I I '''I
IDOLLrtS en l issILs (ianCCicin l ciAnt ', )iA '~i'H
mintimum (:f, stork a ele reenunent oi '1nandte citiwI c
leur dlonnerp/)eifle sabs fartion dItirantla Y !t.: 1;1w .
C4 Stock consist' ;irliti~ii-rement en
Siam dzi'erses imarquies c! larqeurs, Drill oii'
RKkI VblanC. J*IifCI- cmi (1eu1's, IWezi Ae~lson c/l 'ii c: ti.
1&rg. et pi, I1.ge., Calic;) o! t)sIIIhS I-piijiv t .'loi t uHrx.\, B ,n! it?
It Everett, Z7,1hIt'. Pesc~ ill, >Ewrelt!filen..\ f
bac ci co:uleurv. I crae Nc efi, Percale blanc, 11,111I, .'zl t/I
4~ ~el p1. lary. Gros Deuil in qjltis.IDrill blanc. 1)DJ1i 'os~sov,
fhinelfe, I141# ftinlaiie L.ni Aci cxa.Ljr, Cp4 i .6 fcjlm
et barres CN I flu, Loiii'-lil eoiieiir et bhunc, ihi.. it.N
selies, (Theiniselics, Serviettes, .Iwuchoirs 1Ponlitrti c!I l ras'
tonitcsgranireur el qiualile. '1 ilr iidrtiji. et Dv ~i' i
DE'FANTATSW ci Ct OSSEIUE ele.
N 'orubtiez pusilue hi inaiion (a des 'haneaux en iiiiu' te'hIf
4a nI.euse inarque CA MBI A(I.


Ienie surtoliii en(Gros. A croiu'c:-il vile, tia'i, s. c("lo
('fi cr ('esil im rii i'ltock en'Iiqtitdlihtiof.
Jetiil-Goave,le'21 .ianvier' I)


I - ~ - -- ----- - -'


s 071-


- --1-IPI


RHUM BAIRBANCO URT


Nous avoras Ih o tiwe r de poi tr i,
nos Clients, cl dii uljlat't~j rtTir tie
Rhum Bar bancouri est ('oli~ne soit:
Bilum par G-Olons: Rhim *II

oltr


Cw lueait des Ddkc-,.


cc imitrIf-iprix (ii


c(ids 1 ,00)
2010
* '', 1t0


malsoA IcNhiIV.)


0i


.: NTAI O -Post. Nf PORT AU PRINC
^ ^*^ HBELLt--^I


iolre I!il


..NOTPF. (EmAIa faith assister
(himaliche ar~rt~s-niidi A un ac-
ident (ji sera it vzui auimnt re-
1yerttahic. C tLii 0 u : u tit': des
lde 'tic latilc cfi! InII'uit.
t ie l o 1 11"1c.a I1%- ia v t A
H I Iitil ~ 4 (it. Ia ito
h 1 l l l. i1. I It o -Ou
I( .L'% L .1C '0111 C h i


I I I th I tit II I' t lm i re





Stt~t ~uIIItt', i Ittat
'0 I ~I I tii I I k: ,i I Iii t ti t-
it v l I h`1 I ,~I I 1.1t1itfa




!( I v
it-l'114 ftt i ls ( mti! 8 It-'; i IL I i'Lt
Jt iva Wil et t d I'll il \tt' i 1. ta
r1 1 (i V ; 1 (IllS I ltt 11ItinSijuc diic




I I laai t i' mie' t tic 1 4-! ,III I d I -;

VU SL.1 auntIe l. AI 1:1 'a (it l
CIestOl ava ttil im c'ti. miah t iA
1. rle bmcc'-s D euitmic'gitati., p
t1111. oic .Im' a tit; vL kwhI atijeux,-
CItlti 0)111 agrola a1t III ~ia r ht'-
Iiiis L7LIutaesIteL. Al 1! da Itirelot
CC(jalo.l ~iat toII Ietit' II(jIist'LtIO It
oasi a Irra I prelit c. I iiw ptu~mr

Iij v~i5 'ia t LI i (11- ItFU thtk
I 'ilcl:I\t:,!I smi au dca tie flmu-
11011L. it 'avai en-,)t \ p -I- ita cri Ip
il'tiartjiiable et (ji ti I.,I0 dr ji
Ic I soCA I III Ide I .[k sotl a itav c'It il
'au~to111)ic (CvLIn 0',it IA*a te Crdt
grand~ce v(ilessIc 1) aitot'm Chatu
mtSoms, e~lt kiauss 1i ad juti et l

S.. ractimi, pdimancli, :t~i ptim
jourle. itti l'Sgij~St i11c e laou! -.
:ls, quaitr dau I~is le (illI '1eiiefU'.s
vo ituris put Ilqt(. tiIelt*,1Iie~lt,
Im I(lem- pai, Ies rues i k-I' ftit-U
I11roock (liC e eirIOIid'ot b,- I vo. It
Hrcti. ouraetesi o4J(ILI-ielt imo.
I net Us sou v fe iit JtSjU tis 161 c eie

at ous. des pozraiatsmvii ai icch',
ia'les t observt iioapt~ titlttsi io
I'autoiquevers lesAatalv..metk
grt' en Hvi', juste ? 0it'ic tpesa
iuinliquetmausi ad i. ti eme
iet cv udiii a v, q toquIs
est iari)e esigre des Yr tor ns-
tes, qui ll. d nreilue
voiur,:spui iq tis, i o'itae
h i r 'vi. les.rues (tniti4han-
It'(* ''ie tousdeotiicchi. 11
ti& ouvltit Ot js %dr LA
lius Its uraccI 1160Z8


,l itiU 1ficu, ut tieIt ulaS .. ez
lu maiqu, ai L tt mnt


N




4


A


-- -- -.-- I- I --- -- --- --- ----~e u---- --.- ---lr* -----*- ---- - _ __~_ __ __


-~ -`- --- -- ~ --'--~~-~'---x- ----CP-~-- --: --~-----C----- -~'~' ~' -_----~~


*1' r~ -, --- -,


I


[Ail ; -I: I -, 1) 1 vi 1 .1 s


i








G-Li- 6Fve12


Les meilleiius Pitetis et Chambresaair


"GOODRICH"


AUX MEILLEURS PRIX


lailiai Molors S. 4.


Port-au-Prince


2379


Phone


393


%Wauliom die Uqe Jou (omhlmi E~r




25 lt-vricr l192V.
Vui Iart. 41 dii Concordat;
Vu hitrr~t. dlu 1.) janvier 1924
relmtif A la tion(JJii ol ion de
Monsei gneur .1. N1. .Ian, comme
Cvqii tCoadjuicur deC I'EvOque
Ijav tisen;
Vu luaP, &'mission prksentic
j a~r Monseigni-tr Frant~ois Mo-
rie h'rstman 1;V0lIW, du Cap-

Alli I( le r le.- \lonscignerur
.i'lii N1,11 iv. I I), F.\ ('(ji Coiid-
ic r ts wr in ,~ 'li t" i-.v,%q,1 'fi-
liiI.1ii-eic CIri (>e Iaii n ci remn-



Scra I lj d ic ialii-
ge n (v du' -v 10 I(* i I e 1 '1: des

Par a:I~'ii2., 1kvrier
deuri. Ih II ri(l'-penl

Panr 1, 1% .,ihlnl
L~e Seci &Mtanre iFEtid du% Ciltes:
Cluti'le .l. LFOAN.


vI i t quecp(ies 1ours, MI. De-
tens Ilohin.soi a (1-1 nonmrni, par
POWte dui Nord cn remplace-
ment tie' NI. Solon I a inch..
Nos cofplbjmliflcis au i. m~veau


Gcs! N1. rflol(). 'Fit' x 'puj., ii
y a d~j qu( lq'ies iou s Il r'em-
placts, ;iu D-Thartfinnt des Fi-
naflet- MI. h~iet Elic. comune
sous-(I h u rvk- (cetot la Tlrd.
soreric.


Ih 1,1 r bea 11te`
W.i I

ChCvrC1l U '


Suivez les traces de Gladys
May,actrice pleine d'entrain
dons i Shufllin S.amn de I'Ala-
Sbma> (qi'i dit qu'rilea trouv6
IExelento Ia plus dclicieuse
pomin.i,de |',our les cheveux
qu'ellc ait jamais employee.

L' E lenlo
Lba Pommade de Quinine
eat Is -ommade aimlhentique,
Sellealteint Ics i'aci'iies (le che
vn-u et done un brilliant na-
inrel qui demeure.
SElle arr6te ia dnmangcailon
yu cuir che elu et rend les
deveux doux et souples.
on votee dans toutes les
armacies. Seulrment pour
5 reulimes par post direc.
X Lr'N o), MEDICINE
0 iPANY
NTA, t:EORGIA U.S.A.
nts den audes pour to,,"

zll pour renseignements.


DERNIERES Nouvelles

de L'ETRANGER

COIPAGAIE FRAN(AISE DES CABLES TiLEGRAPHIQUES
25 F6vrier 1929


La r6alisation
d'une grande id6e
li auroport flolttnt
en plein Atlantique
NEW-YORK-M. Henry Gie-
low, architecte de la Marine, a
annonc6 hier qut I'onallail cons
truire un abroport floltant qui
se nit ancrb A 300 miles en mer
6 mi chemin entire New-York et
les Bermudes ; les trnvaux vont
commencer immtdhalemenl. La
A.\rmstrong Seadromne Develon
ment Company de \Vilming-
ton Dh aware qui lfait constrnre
ce( acroporl s'cst adress#e A NM
(G elow, ingt'ieur consvil. D'n-
pr sce dernier, fI'aroporl fljt-
tani aura 1.20J pieds 200 pieds de larger 'u cheque
extrnmit et 400 pieds A la pir-
tie central. 11 entlrern (tans la
construction de cet e iorme pon
ton 000) tonne d'nacier el 200(1
tonnes de ter. 11 sera maintenu
en place par des chaines Ion-
gues de 21.159 pieds fixes 6 des
ancres sp#cialement construits
sous les caissons seront flixs
cei pyl6nes verticaux de 800
pies de longueur cuai,Ionction-
nant par la lorce lydraulique
dans des sortes de gaines, ra-.
giront cortre la maree et le
vent. L'aeroporl flottant sera
muni des disposilitlspour lechar
gement, le dcchargement et le
transbordement des sacs de d6-
pe&hes et de cois dies navires
aux aeroplanes et vice-versa. 11
y aura un equipage de 43 hom-
mes charges du soin des hydra-
vions, des ateliersde machines,
de I'h61el et du restaurant et de
guider les avions A i'aide de ra-
diogoniometres.
Fraternity d'armes
Le gbaural Penkiug
chez le mlar.chal Foch
PARIS- Le general Pershing
est venu prendire des nonvelles
dui mirchal Foch. 11 a expi im6
A la markchale ses voeux chaleu
reux pour le prompt retablisse.
ment du markchal et ii l'a char-
gt(e de transntltre led's respec-
luuses aniiut s d'un soldat pour
son chel.
La F6te Nationale do la
R6publique Domrnt cal-
no
)cm *ir,. 27 I, vi er, elt h l te
01i 10 alv i e' ii lcpublique Do-
1iieui Ci't. A cti e occasion, 'e
sytpi;th qit' It hig1 op tl,klirs
de lda epublique Dominicaune
A Port-au Prince, M. Henrique
Aguir,oflrira une charmante re-
ception aux Corps diplomatique
et consulsire et aux amis de la
Rkpublique Dominicaine.
-
Lo film 6duoatour
(C'cst I erdun, l visions d'his.-
loire 'ad mi. ableet grand chef.
d'(ejvrc de Lon 'Poiricr que
nous versions dans peu de
temps A 4Cin&-Variets.
Ce film vient d'tre r eu cn
Alleinagne et autorise c minme
Kultur fm, ce'st-A-dire filmi
6ducateur.
En consequence les cinemas
qui loffriront A leur clienitle
bcnetic erwi;t iune r6d ct on
sur la t I ie d'Etat.
Nouvelle symptonual'que
qul denpte une fois de plus
checz mes Allemands uu esprit
de methode et de documen-
tation que nous devrions bien
imiter en allant, prochaine-
meat en foul voir ,erdun,
Visions d'histoire, A Variet6s.


Au Comit6 des Experts
PARIS-Les conversations part
culitres entire lea experts allies
altemands sur les reparations
onit Wt depuis deux jours beau-
coup plus fructueuses que les
discussions des seances pl6ni6-
ieas du coinite et ce soir la si-
tuation parall moins sombie. II
est p)rbable que les experts
s'entendront & la stance de de-
main martin onze heures sur le
mode de procedure A adopter
pour les futures delib rations,
LUs di~iguns amnricains ont Wt.
plusieurs lois consulltts depuis
samedi pour arriver A cc but.
Los brands
coups d'atle
M!AISII .-LE- Le lientenant
de vaisscau Paris et son compa-
gon liuretl ont d6cidt d6flirati.
vement de se rendre au Bresil,
its esp6rent s'envoler mardi ou
mercredi. lls sar,'leront A St
Louis du MSnegal ou ils pren-
dront la malle. De IA ils vole-
ront vcrs Natal ( Bresil ) puil
Buenos-Ayres. Silts reussissen',
ils ont l'intention de rentrer en
France imm6diatement.
Au Congr6s
des ELate-Unis
Les troupes amnricainrs a strerla
pus retires du Micaraqua
WASHINGTON- Le senateur
Tydings, d6inocrate du Mary-
land, deiposera demain une r,'-
solu ion demandant an Pr6si-
dent Coolidge de convoquer une
contbrence des nations signatai
res du pacte Briand Kellogg
linis le but d'trriver A la limi-
tation des arm6es permaneutes
et de leurs r6serves.Les eflectlts
seraient proportionnels A la po
pulat-on. Le budget de la Mari-
ne de $ 361 millions a 6t6 ren-
voyA A In Chlmbre qui le vote-
ra vraisemblablement. Le Sdnat
est revenue hier sur une de ses
decisions en volant con're 'a-.
mendement Dill qui pr'\ vait
le retail des troupes ail:.': tai-
nes dti Nicaragua pout 1n. nois
de Juille'.


L.e irajnd ma''h *'e b h 1-uny
Tuaner. ,iA Vris
F rt h ieu u'semenl tuic Ci.-
n-Vaur 66s so I ,,n ciment at"
me ; car, n'6tait-ce cela, il
aurait croulk sous les applau-
dissements enthousiastes de la
toule sans nombre qui emplis
sait le cin6 pour' voir la re-
production exacte du e 16bre
match o Tunney battil Hen-
ney, le champion australien,
avant dtie vaincre Dempsey.
:;On assist atx p6ripfies de
cette rencontre sensationnelle
et plusd'un avait souvent des
contractions de la bouche,des
jambes, des points, des mi-
miques de visage. come si
Ion assistant A I i lutte- de
boxeurs en chair et en os.



A vendie
Meubtes en bon etLal.
Tl16ph.mez le No 2760 ou
(Marine) 165;/2.
Rue 4 pres de lH6pital Ame-
ricain.
Lieut. H. WJARVIS G.dH


Une belle reception

a la Legation de France


Dans les salons tout fleuris de
la Legalion de France, Place
Dessalines, M. Viet, le nouvel
E. E. et Miustre Pl6nipotentiai-
re de France A Port-au Prince,
avait organism, diminche, uae
belle et cha.'mante reunion.
Uan nonde distingu6, fail de
hautes personnalit6s et de da-
mes de la Soci6t6 port-au-prmn-
t. einie, deb Cuiouies. trdiiaiMs3a
lbriiano-syrienin e e6traug6res
de la Capitale, emphissait les sa-
lons de aI Legation,prenant part
6 la plus agreable des recep-
tions. On y remartquait : S. G.
,Mgi Coghloo,i'rlat de S S.,Clitr
g- d' blaires du Saint Siege a
Port-au Prince,le C a gtu' idl' i
les des Etats-Unts dAtneriqje,
le Chjrg# d' tlaircs de S ,l thi
taunique, M. LirCmiqu Aguiur,
llaige d Atllairts de la iRepubh-
que Domuinicanme, M. Edmund
HIelncke, Charge d'Afaires du
Reich allemand, le Charge d 'f-
aoires de la i epublisue de Cu-
ba, nombre dautres personahi-
l6s du monde diplomatique et
consulaire, S. G. Aigr Le Goua
ze, archevequede DMru, Coadju-
tour de 'ort-au-r rince, M. le
Gdniral Ciuminaundamn de la Gar-
uc d'tHaiti, beaucoup de mem-
bues de la olonie americaine,
du Glergk, les Membres du Co-
miti hati en de Allia ice Fran-
Vuise, le trovinicial des Freres
de: Instruction Chrktienue,leSu-
p6rieur et des Firre, de l'lu&ti-
tution St Louis de Gonzague,etc,
etc.Lesdames hatiienneset tran
geres me'tlient dans le cadre de
galel et de belle courtoisie qui
maiquail celte charnante lte la
beautA de leur grAce fralche et
1'eclat de leurs sourires.
*u champagne, M. Felix ChA-
riez,president de la Socid(6 fran-
Vaise de bienfaisance et de se-
cours mutuels,au nom de la o-
lonie francaise et M. Gthara, au
nom de la Colonie libino-sy-
aienne, exprimerent,tour A tour,
les sympathiques seatinments de
leurs compstrioles A I egiid du
nouveau lieprcsenthant de la
France en Halti.En Lerims cha-
eureux, ils l'assuierenl de tout
leur devouemneit h I cause et
au rayo.inement de hlar Patrie
lointaine.


M. Viet prit ensuite la parole.
Ce uot d'abord pour remercier
ses Coll6gues du Corps diplo-
matique, les nomb euses per-
sonnalitls haitiennes et dtran-
g6res, toute la belle assistance
enfin qu'll avait devant lui, d'a-
voir r6pondt avec tant de claa-
lenreuse sympathie A son invi-
tation.
I'uis le Reprisentant de la R6-
publique lranqiise, aprAs avoir
soulign 6 ses resso'tissants les
devoirs qui leur incumbent sur
cette terre d'Haiti si hospitaliire,
si empreinte du grand partum*
du terroir de la France immor-
telle, evoqaa i leurs yeux Ia
gratiI timage,. b'0ouisaule au
lointain ho'iz ,n ,ie la France,
hur" pa i -,po i 11 i beau,dans
le Monde, ,le la ibrie et de laW
Civilisation. En une si heureuse
circons!aicr, M. Viet ne pouvait
pas ne point prlcr de la paix. I1
dit, avec raison, que seul le r6-
gne de la Concorde etde la Jus-
tlice entire les Peuples pourra as-
surer la paix entire eux. Et d'un
geste large, avec une eloquence
emue. I E'lvoyV de la France,sa-
lua d'un souven r vibrant tons
les peuples don't les Represeno
tanes et lescitoyens Ataient pr6-
sents A la reunion et -ltaent un
peu, ces joui s, les h6tes de la
France amie. II lera son verre A
Ia sant6 du Pr6sident Borno.r6a-
lisateur de si belles maevres pour
la concorde, I'amitie, la paix en-
Ire son Pays el les autres Pea-
ples, du tPrsident Doumergue
el de celle de tous les autres
1 hets d'Etats que ses collgues
avaienl, comme lui, I'honneur
de representer. Puis M. Viet
cria : Vive Haiti I Vive la Fra-
ternitl des peoples! Vive la
France I cris rep616s par l'assis-
lance. Et la fan are de St Louis
de Gonzague entonna La Dessa-
linienne, puis la Marseillaise.
En some, ce tut une char-
man e et brillante reunion que
rendail plus agrdable encore la
sympathique courlo sie et I'a-
mabilit de M. Robert Cambo-
nie. Chancelier de la Legation
de France.


Reception
A l'occasion de la Fite
tionale de Ia Htpublique Do,
minicaine.le Charge dAffaireo
de la Ripublique' A Port-a. i
Prince recevra les membMin
des Corps diplomatique et coaw ,
sulaire et les amis de la R&b
publiqueDominicaine,demaali.
7 t6vrier courant de 5 a T,.
heures du soir, A l'116td
Excelsior ( Annexe ), Plaws,
Dessalines.

Prochaine tfte d4e
oharit6 & Parisi
Samedi prochain, 2 marn,
8 heures du soir. un group^
d'amis de i'enfance apparte
nant A diverse nationaljitsa
oflre, i lParisinna. une ,ide
I'te lc chain it". ('ne (o, ,'et'
s-'a donn6 Flle tcoi :re'd
plus de 60 a Us e etfigirants,
avec musique cha-.ls,ccleurs
et danses chor6graphiques.
Bonne occasion de passed
une agr6able soir6e d'art tjOi
en coatribuant A une bl,
oeuvre de charity.

OFFRE DR REPHENTTITIOXI
Uue grande manutact
anglaise requiert un aI.
actit. bien introduit dans il
Moulins, les Manniactures.ltei
Magasins et les Douanes.po*o
des placements d'article's s
vers. II peut gagner de .
35/A L 10.10 o pir arti
vendu. as d' chantillons i
apporter.
E.r re A T. R. BROWNS
Advertising Offlee.
163. Queen Victoria Str
London E. C. 4 (London)




Parinsians
CE SOIR
LE PTIT PABI810T
(Suite)
(Suite )
Eutrie: 0.


Toutes les Polices


PE LA


ItIRA1I.


!3


* Agents Generaux


Cap-Haitien


comprennent la Protection centre I

Foudre sans augmentation de ta,



E osse


- -1 - -- -- ---- -- ---- -I -~~-~~~~----- -~---


r --


__


---- -- I


PAGE-2~


LE: MATI IN 26 rbvrier 1929


I









Al=patol


-.. '


M ardi

-26-FWvrier 1929


i Le'rglement de, la

HubertJ 'Question. Rorn a ine
ET


A LoN lAitAU'
Trois cachets de quinine, par'
,jar, et lea parents d'Edmod
nont pas eu vent de calte flowvr
gal le consume % # 11., 0 ira
dona ce soir ans e Dtoaten
(son premier$ ,is'll -
ice sa timidtte, l sera I plus
Sbearoux mortel, celai qi eotnrat
nen, dans le doux rautrage
Bune meringue, Fra ooIte et sm
oiurires, son silence, les battle.
meats de son co0ort minooA
Ils cloches se feront entendre,
et vingt-et-un coups do canon;
at chaque danseur sam danesese,
eon 'embrassant, soubaitera
bonne annIe. a Janals, perse
Edmond, jimais je ne pourrai
embrasser Frangoise...
-Edmond, recommande Mme
Saint Hubert, n'oublie pas de
reliever ton col, en sortant du
bal, et de couvrir la gorge avec
on mouchoir.
Mr Saint-Hubert article avec
autorilt, d'une voix grave et
plain:
-En rentrant, tu trouveras
a clef dans sla caisse des gVra-
niums blancs, Fais attention,
pour ne pas les bousculer: to
esio maladroit I
Edmond parti, ses parents
tiennent Ie dialogue suivant (qui
montre qne s'ils n'ont pas devi-
nt u'il a la flsvre, do moins so
sai leour done des inqui-.
tudes):
Saint-Hubert
To n'as pas remarqou, Amlie,
come il matgrit deputs quel.
ques ours ? II audra que le le
questionne. Ce gat on prend
es allures trs libres, el une
maladie honteuse est si vite at-
I trapple I
Amille
Saint-Hubert,laisse.moi taire:
tn a. frop severe, il ne t'avouera
jam s.
Saint-Hubert
O Trop severe a I Pent-on dtre
Strop severe avec Edmold ?

| Edab re i ati dei uon
oin, seol, 'A4eopardi.t Atour
Sdoi1, les mouches de It' qui.
Dine, la varinette duo ja.
Franooise Dorante ritavec un
l mtddiableshyAtlre, Max La-
muW.Edmod nle Veut pas s'a-
/ vouer qu'il eat jaloux. Pou" se
donner le change, jf dit:e Ma
chaossette a un troun Ce men.
onage ne product pas d'etet II
Y ad'on tre, na pprce
11il troit m sa chance; mais
P achinalement, comme oun
J r de~~q. r amihlipe, popr
MaW ls blbche a arriverdas
Is direction de I la rouge a,
ors qu'il sait dji que Ie point
ao e rialisemra pas.
oievy so Edmond.
mt-Blmhf.'uttceque
VQS faites par i ti
Aff bo.t soutit, voudait
Je transpire, dit il, simple
it 1r 06 ? Orendr^ od
f ch-Onanas. 11I devrail tne ps
Wre des boiasons glac.Cor I.L
ent Iledire Franvise ?
"ond j la buvet de sil

gse au teint chaud. DorItpf
S: le a des/Be des dfc sMelig
,quile mrneraient hu boat
I1 boil.
Maintenan 1
.'41 len. 1 dmnme. a froid.
SSt.a fI6vre. Le triuon. 4
e enanspgs


Le 76wemanniversIre do Wbe W

En son iditondu 13 nfeier. Iholiques. ,* XI le T euaselalenr"
aN 0dtwin mime des gitn La foule na .pan ,w ,raO# non
ders W r'fbnies quieurent lieu, d plus sea t1mcIMo n Cgw $.e sWympa
Rome, au sijet de la conclusion 'hie la fiain ,c re Savoie. i
du Traiti entire le Vatican et Le l'occasion -4* la smis rw ature du
,Quirinal et du7emeanniversai.- trait6 de conciliation entire Ie
re de lavunement de Pie XI au Vatican et le Qnirinwa .
.tr4i:poeatflCol. LE MATiN rela. Toute rIpre-mr dji Ia place
tait que le Saint Pire avaitt c qui se trouve d vi an tt le palaiq
Idbrd une messe solennelle enta royal, e*t demenorw4e oire de
|Bsilflque St-Pierre et await bni monde, et tout ce prn ph1e t 1moi-
S14,fWle du haul du balcony du gnalt bruvammi ne* aoi w attache-
Vatican Les rocents lournaux meet a t fayntAte rw yM ge. Le roi
d'outre-mer nous apeortent din Victor-Emmanuel III e montra
tiressants details sur ces impo- au balcon, avec la vorei re hil6ne,
santes cdremonles. M. Turati, ecreta i re du Parli
house enexlrayons quelques- f(isiste, en cheni-e ? oire, t I.
unes pour nos lecleur-, prince loncrmi, nr"i Ile nouveau
Le I tevritra la signo,com- Gouverneur de Romr -e.
me on le sait, entire le Quirinal
et Ile Vaticsg, le trait qui solu I.emonarque ,alu .-i oRliepir
tionne la Ques'ion Homaine a reprises. Ia lotnle. q ui uin fit une
et, le lendemain marquait le 7e chaleurease oval ic-n.,
anniversaire de I'avenement du Cependant le S:? i ~ i Pirp n'n-
Saint- ere au Ir6nedu Pchpur, vaif ps.. tout d'*;,b',--- l I'inten-
'ie XI a voulu signa'er solen- tion de t- do n-r 7 l- Mdie.tion
nellement cesdeux gran ds do- pibliq,,p, ern-idA -- T* :#4u'iil 6 tit
tea. Apr6sla messe solennelle prOtfrable, pour c-rf '. A~tpendre
qu'Il celebrp v Saint-Pierre. le' que le trailt en t -* -f I ilia. Matis
ape a paro mu balcon el a hbni lor uine loule de plus de 100.00"., d'Etat .Gasparri. %vint lui dire
personnel qui, 16te nue, sous la u'une toule enor,-re attendait
pluie, se tenaient agenouilldes, depuis des heures sous une puie
devant Ia Basilique. A %on ap- battante.dans 1'espoir dce le voir,
parition, Ie Souverain Pontife Ie Saint Pe-re conse ntit A se
lut salus dovations prolong6es montrer au balcony.
et puis, lorsqu'elles starriterent, Rome fat enticremnent pavoi-
II donna sa b6nediction apos- se, ce jour-IA el. p w-tout, I'on
tolique au fld6les. voyait flotter la ban niire du Pa-
Citait la premiere lois que pe A c6t6 du drape4an italin.Un
Pie XI donnait s biendiction A inorme drapeau pa pa I tut arbo-
sla oule du haut do balcon de rd au palais o&u logse I. Musso.
Ia Basilique, depuis sept ans lini.
qu'il est montesur letr6ne de Dans I'apr, s micdi rdu 12 fN-
innt-Pierre. vrier, le Souver: in l- onwile -re-
La foule s'tait masse surle mit au cardinal C'-a?-rarri une
parvis, afn de voir le Saint- mi gnifique croix d'or sertie de
tlre, et quelque 60.0 fid6les rubs (et de diama ents, e4n souve-
avaient trouvi place 6 I'int6- nir du i61e impCr'-I- -t que le
rieur de la Basilique oad ils as-' Secr6taire d'E at toc--iatolique a
sis, rent a la cr6monie du 7ome Lou, dans la signal ti e d* u TraitS.
anniveriaire du couronnement Des souvenirs du rm"a mne genre
do duSouverain Pontife. ont tN1 remis 6 Mg-r F- ranceiscQ .
Looque Ie P pe, entour6 des Borgoncini Duce. secrd- taire aux
cr[ihmuq Mt dor chambellans, aflaires ecclhE.iamtixquew s exraor-
pert au balcon,an cri immense dinaires,A Mgr Gn ui.e p -e Pizzar-
deo9 'le Pape I s'1leva de Ia do, secretaire d'Eta*t tad joint ei a
foule, bient6t remplac par ce- M.Francesco Pacelli.,a vocat con-
lui de V uelePape Consolateur! seil du Saint Si6ge
Cette nouvelle appellation ae r-. Chacune d ces c-r~ ix porte
pandit en on din d'eil dans ces mots : Dieu ,ci/l e,. avec le
tout Rome et, dornavant, le pa- blason et les initiates du reci-
pe Pie XI sen, pour tons les Ca- piendaire.


oe Saint.Hubert ne peut s'pmpe-
cher de dire: .Douuzecents sim-
cleso, taudis que FranVoise tient
celtteggeure:aSi ces six sangsues
sont sour son sein sans sucer son
sang, cea six sangsues sont mans
succis... a
Blan8 (Ise atin, les dr psJon
linge, Ili .Winet), (outh, tlest
blanc. Le silence.st une cheve-
lue, bp b e douq au hcber,
qta'il di 'i'rsc mom doit. I1
en nott une grande Iratcheur.
\DeO voix 1 E hN eomt bie
Itts loin. 1)6 heuil de la perte.
lit entrent.
Ji6 rois, doce, o u'il sa-
git d'une maladie... .enteure.
SE Uad m ehll a protlte:
.-lJ d'a cobnb Ia femme
qu'upe scule fois..II y a deux
ans. tj eapi bisje vous jure.
AlohirMr SAint ifubert (al t
souri):
On ne le demands pas d'e-


La t'e d'Edmonc d
sur l'oreiller, un filet
coin de la bouche.


relombe
rouge au


L'ange de la Mor-t avait pris
les trai s de Mme Doru-anle, par
coquetterie
PHILIPPE THOBY- M A.ICELIN.



L'heureux


bigU,"vne~
Sen ak.'mr ar wa3.i- coople


A Wichita.vil fcle am -Noasa~s,
qui compete 54,,000 t~asbitants,
on aucien woudat, kwlebOde
guerre, vit dcpuisoc oux mum,
ave4 --quqz I9Ehmem. -as pre-
mi~re avec Hqe1~ a acon-
V016 iI y a cieux musm- ce mi-
nagp a trois oft I MMIAu~oe l'lr-
wmuleis wipins coouuxApitel06,Ia
3jai .tinoamca ,vimait
dans use parlwsite *1 ioh~ia6sI e



P"s dam V lrueS qMM u'ou le
Montm 4etla Mpos
bwiwmn pILsIAmwnt avec
W - L "W"~

A~.l~yc~le va" do ma
-pa 09 m =m SMAate a do
rbA- muab as- duvwprq
"C' eP"="&.w 4GM".,
sprb~aum 4. n a-iMatte,
aaw =q me,


~~- ~ ~.t6~-.,-- -------- ----------- --


-- ____ ---- 7-------- -:


(O~ttf~ til I 'b htn I I I c"(1Elit'(ii
hIt It- '1 il iilt 'Son .,lctltour (dc S011
jtI'I Md tCttlti Icloc weIc plic"iballoiifntI
yf-ai. Ies 1111111( 1-, de t)VI'tSOiICS (jinise ser-
naisei ,c t ipu~ p i'-Vtc icttsa vri~ ic va Icur. Cen iz
(jUil iIpt w-11 tcoiistai ii ticit Ic IIotiveauUp11t,1
0,11101 In(;O()((h/01%C1(11.1c ~ii0111 I)ICfIlUs des mil-
Helici'tImI'ilesdeSatC listactioii. avclt (ilt- iwIc'h
Ire do(It' Ic pIus ,qrndI'A u (;uu) iM i I
! i()lt tci rloi ( )itlc est I)! IStis(1C tiirite...
THE WFST ~INDI,STHAiieCO


dis~~-tiiip
wIS


TI


L


Insurance co

Une des plus fortes COMPAGNIES

CANADIENNES d'ASSURANCE


sur la VIE


EUG. Le BOSSES & Co.

Agents (Generaux


V


I


p -~


et c'est pour ne pas asparer
Ia assan de son enfaut,qu'il
a gard4 soo son toit sa tem-
-ie ditwa e.
t etia eonum6,ro un tail
boafl mnage avec la tea me
numtro deux.Elies soot corn-
me deux smurs,et A to maison
chaceap iait a part du tra-
vail. Ebas adereat la fillette
et I'entaut adore a deux ma-
masm Daisy et Neva.
Ltment, on ne peut
rieaqip Dooley et i affir-
me qas m cohabitation avec
deux m. a'a rieo d'ilr
mrM eu raisoir
do ,iw asiusmi qO les geosde
Wichitlu ilA telloi. at. il a
InIat lur transporter son
,tNA ff une autre ville.
Avaut de venir A Wichita,
O6t i xerce la profession d'ins
pecteur de volailles. Dooley
:6tail policemau A Chicago.
liEdIM, pour ceux qui aiment
.Jc prisons, nous dirons


que la femme No 1 est l'atnue
de ooze ans de la temme No 2
et que cettc derniere consi-
drce celle qui I'a pr6die '
coin me sa grade soeur. L'une
et I',iutrepensent,comi:e Doo-
ley -et ne voient rien de mal
A l'arrangement convenu et
accept, elles s'atonnent de
I'ostracisme des voisins.


A vendre


A vendre une belle collec-
lion de livres brochas,oaevres
de Bourget, Bordeaux, etcet
des romans-cinb.
S'a'dresser au Journal.


Fcie -Intestin
'% t ~x~s ENFOICEZ40~8S fi ig BIM IM LA tft
Jrt" Ou I~t. & -olr 6it14', = ,I
b [Th~~W'S tjtE~'suosa,lwwuaiosup$Itl ii
~-~ r ~'f ~ Pr~ot WW Da boomt '*'i
~b I"~s.emea ae a~xmau'siee diONTt~ eb
Sn~ Je~A~o,7g,.tigau
iee. tgq tsafi, p !


ii-L-r-C-r_r__ .


V


Saint-


Lik. I'


~-C-- -7T- II--I--X~P*-- _:P -~i- ___ __ 1 __ 1IILI


I


I


A)1









thlqute chose ici-bas a sa compensation
devrait avoir une Police pour co penser
ou de leu.
Les polices de ia


General Accident I


-s chI- -eI J-i-MhM


lest ec~id tts p.isrsonaool



Fire & Life


Assurance Corporation Ltd.

de Perth & Londres
; iarntIlnout vote personnel contre, le accidents qui v-'us guetteal
diniue, p:, volre automobile coiru, collhtio, vol, leuloudre ,nal-
\veillance, dommages caust~s i aut ui dans sa personnel ou dans se,
hIiens, vote m;ison conret I'incendie tt les d4 ats causes par is
lcudre.


Veuve


F. BERMINGHAM


LE MLITIN4-: 26 F6riler 1929


_ LI


II


SSO1U- GENTS
Port-uu-Prince: G. GILG
.1r6mie: JEAN BLNCHET MiragoAne TOVAR & Co


Panama |Railroad Steamship Line
Service, de Irdt et de passagers entire
,NEW YORK CITY .\N. Y. CRIS '013 \L, uANAL ZONE et tes PORTS de la.COTE
OUEST de I'AMe.RIQUE du SUD.
|lnos ripide et le plusdiiect service de transportdepnssagcrset dli Irdt entire lhit'.
I tes ports Europ6ens via New-Yord et Cristobal, Canal Zone. Isthme de Panama.
Voici la lisle de nos agents pour les principaux p'.rts de I'Europe ::


Angleterre Eq
,NJrs, G. W. StIIELI)OM & Co 17

ELN FRANCE
Mrs.SIIIIDOiO & soul rcjpri-,wnt'.
Pil'Hr14"S MUIRS n1 suiante's
GELATU'Y HANNIEY & CO
2I'lucedla 1R6publiqtie
Ma rsei lie
II.IINUI'FRON &ACiIA
.53 Quai Georges V
II a vre
JIFRfNUj PERON & Cie. Ltd
Iliac du Moulini 1 vapeur
11( i logo s/Me r
HERNtU IPER~ON CICe. lt
9 ,i I. de'Mar:-Ais

Ill, Nu 11I'Eioq & Cie. Ltd
iliac (de [a Trainquillik'
Itiunkerq w
I~i~i~uPERN &Cie Ltm.
hue Ro~y
J30rdeaux


!comse 'France
7 James Street, LIVE.RnOOL, ENGLAND

COI'ENHAGUE
Danemark
Mrs. E. A. BENDIX & SCO.
21 Allengade, Copenhague
GENES
Italie
Mrs HENRI COE & CLERS'
Piazza S. Matteo, No. 1.5
Genva. Italie


OSLO, NoRw.,y
]International[
Speditionsselskad
IIHMBOURO, GFIMMANY
Mr H. Vogemanut
Hamboura,Geriany
GOTTOURCE SWIM f E"EN
Nordisk Express
Gottemburge. Sweeden
ROTTERDAM, HOLLAN Dl
Mr. H. Vogemann
Rotteidam. Hollande


I.81)1)ClCZkVOLS, families
o 115 agible penl )isionl scolaire an Itriple point, de v'te
IItII'ai, S~, I in, c'eSt. I INSTITUTION TIPP'NIIAUER
1r1vilicurce t la pIlus rapile nmllode dfenseignement
MIolI~leres'emploic A
i 'I N SIITI Y' TI [ PE11:N I A U El I
cc'k*0. Iii)(Iernit'r, de tour, ses d6'-'e-sde Prerntnkre
ticoive e'idente et celiti de ses da~ves de 4rmcele
'ICSI miui anttre. LlIns itut ofire, aux retardatai~ es les


Ictura'ts es I ou is :G a8 sures p. m.
t, i lol r*aiqlue : Si~io-dactylo, Coin pklabilit, Lan-
8 11I. p. Ill.
pn si wi Si'.L (tsir(/.avoir center satisfaction &

LINS I ITIUT' 'IPPENPIKT'EB
II.I'onnu IU ltilite IPubititue.
Enwsigneanen classique gcuOra I.

Pt ic~paratioti nux Uulversit~s.


L a santi est are premi~rem&#t
L*&Aarg~e d'ur'e gukht# magnitique
4agae tout dxns a* uiond...k LA
majadies proven mmt des germes ca
-tboadent dana I& inaIetk. LeSave
A~kebol ditruit tOrma hmgermea d&
is amu. fnUmpurift atia pu'o wP
lo fm & amftftuoft


Orane CRUSH

Lemon

Lime


&roLw


orite drink
of nmilons
Cbea-Cola ha. bms&.
fa~owito drink I1&i&0
Uitekd Small, Comods
pad smany odk -m
wWg for pw* dpas *pp
iT YOMV% SePW sd -
on qyee the wow ,

##"am...Red PON
maw ~in fw 8Ms


No. j 331, RUIM BUNNE-FOI
Port-au-Prince


.-


Avis important
Le public est avis6 que de-
puis le 25 Septembre de I'an-
u6e derni6re un mulet vol6
ou pr6tendu tel, A etampe illi
sible est en depot dans les
6curies de la Commune de
cette ville. 11 en est de meme
de sept autres animaux don't
trois mulets et qualre che-
vaux, A 6tampes illisibles, qui
soot en depot da s les mines
ecuries, depuis le 25 janvier
6coul&. Un ddlai de quinze
jours, A parlir de cette date
esl accord u aux proprietaires
des sus dits animaux pour
les r6clamer. Passe ce d6-
lai, ils seront vendus A la
crie publique.
Hotel Communal de Petit-
GoAve, le 21 t6vripr 1929.
La Commission Communale
de Petit-GoAve.
Le Przlident,
L. D. SUBREIME
Les Membres.
V. D. BRIGNOLLE,
Me Jean MOMTBRUN,av.


f or sale
Model 35-Atwaler Kent
Radio Set.Excellent condition
complete- Two loud spea-
kenrs Batteries, 1 Extra
obe Antenna.
Dr. L. C FROST,
Marine Corps Phone. 19-"
between 8,30 and 1.00 p. in.


AVIS
Le cr6sancerp de Is success
bton F.NAPOLI, de son vivant
commervant etabli as Cayes,
.soAit ri~ sde bien vouloir, a
I bret ial, presenter leans -11.
tres de cr64Mnm,. Port-ou
Prin-e, au CooblaIt iouda
d'italieet, aux Cayts, A Mes
Ernest Douiyon et Joseph
Benoit,
Liquidatear,
Cav. Utt. Alfredo de MATTEIS
. Coas l G6ntral d'Itale.


A vendre
Un Studebaker Roadster en
excellence condition avec qua-
Ire pneus nets.
Pa ix U. S. Cy Dol. 400.
S'adresser : DrYOHANNAN
Roe 4 Avenue P. ( A c6t6 de
C. Madsen ) Bellevue.

t1 a moiti6 de l'habitation
a Dub6don en la commune
des Gonalve terres tcrtiles et
arroskes.
Pour renseiguements et
conditions s'adresser A Port-
au-Prince A
M* Constantin BENOIT,
avocat,
170s rue dou centre eta x
Gonaivesau notaire Emma-
nouel Guibert.

Un novel ouvrage
de L6on Laloau
' AnIr'vATIoN, c'est le titre
d'un noui'eau recucil de po&-
me,;c qi notre charmant amni
et dvou~ collaboratelr', 1,6on
Lalealcai, fe. p irattre, dans les
reiniers jours d'avril, r la Ii-
brairie dce France. I.e livre pa-
raitra dans la collection diri-
gee pir le pocte Audr6 Fon-
tainas.
SLe volume coutera 1 dollar
et eIc nombre d'excmplaires
Squi seront expedi6s a Port au-
Prince est restreint."'eux done
qui d6sirent se procurer I'ou-
vrage doivent, jusqu'au ler
Mars prochain s'inscrire aux
bureax du (( Matin .


omppgnic ,Wnralei
Tra isatlantiqiie
Le steamer ('caraibe part
de Bordeaux le 7 courant est
attend le 26.
I 11 partira dons la soir6e pour
Santiago de Cuba et les Ports
du Sud.
SLq suite de I'itindraire sera
fix6e A lIarrivee du navire.
Port-au-Prince,le 21 F6vrier
1929.1
E. ROBELIN & Co, Agents.


Clinique Leon Auduin I
i161, Avenue Joha.-Brn. Phone,'223
Direeleur ~ientifique, D' B. Rice[
omsultations, m*dicales el Chirurgicales
Traitemen, de C.binet
Traitement unoive:u pir ato- accins
Laboratoire M6dical
Recherches et Analyses c liuiqnes
MU ouie de fravail da L [bratore le la Faculti
de MWdecine de Paris.
( Hopitil Saint Loiis )
Ui ine. Sang Crach ats. Reacti',i de Wassermaw
et Prise de sang et Pr6Wer'ment divers,
matin de 6 heires A 8 heures.
Ie soir de 3 hres i 5i hres sur rendea-voei.


Crem este


La


saison


des fraises h


son plein.

Pourquoi ne pasmanger cI

fruits delicieux come o'

faith a Paris.

Achetez les ferblancs decree

me Nestle de 541/2'oz|voi

lestrouverez dans toutes l

bonnes ~epiceries.

L. Preetzmann-Agqerhol

Agents G6neraux K


The Royal Mail Steam:


Packet Company
.Le Vapeur cSee Victory awmt de KipltoW "des
Sad, sera A la capital vers le 12 Ma partaot le i
poor PEurope via les ports do Nord.


4 ;.,


Lis fuzueuxbated**----i Ara apm.17.I
WOr A a capitale le lIno74"'Ls veosut do ID"00% 10
lo mmew jour poor New-York via Naumo.LQofta
Pro peovent euncmv~proftcr do cette oecaionecpto
Poor tous ruspm~a 'desr5
I. J. i416109 Agent E


Hamburg Amerilka' Lin
le steamer Alhingla venant directement ~e SM
de Cuba, sera ici le 2 mars, partamtpowar I' arope s I0
prenast trft et pauu jerso


A LELDORADO
FOLS TROLVEREZ)
ILn BiLLARD de luxe,
De ddt'lcieux'SORBEfS et e
l'exquise CRAIE d la glace,
De la BIIRE fratche et mouaetw ...
De savoureux SAhb ICHES
De fameux COCK AILS
.. Du CHAMPAGvhE
CajE de ler ordre.
ELDORADO
Place:De..alines
FRED. GAIRAUD, directeur.


Ic

'.9, C
N. i ,
conict,


I-- ------ _- --s----- -- ;-_ _ ______~_ _~_ ~. ----- -_--~._--~.~~


* 'I


Ill I I I I I


---- ---


----


-- -- -----Rtgm


I I -


-- -- ------


4"Nommum"


* <*


^ *'




- ~~---~ -- ~--I -T~**IYW~LL -_W -. ~ 1__ ____ __~_


LE MAITN- 26 F#,vier 1929


- -- - _


PA. E 5


SIV LIFE ASSLURI E COJP I lIJ


of Canada
ETABLIE EN 1865.


Une Grande Inslil 11io(n Iti erna liona le

AUTORIS8fE PAR LES GOUVERNEMENTS DU )DO-
MINION du CANADA, des ETATS-UNIS, (de la (il \Nl)Ii'
BRETAGNE, du MEXIQUE. 'ti CHILl, (de) la Oa))oMlJI k
de CUBA, de I'ARGENTINE, du PEIOU, dtu NI(CA \( '.\,
du GUATEMALA, d(i PORTO-IPICO, dch li IEPUBIWQ'iQ
DOMINICAINE,d'HAITI, des ANTILI4.ES BRITANNI1 Q 1S.
de l'INDE, du JAPON, de la CHINE, (!e i'EGYPTE. (des
PHILIPPINES et de I'AFRIQUE.


I b


Pres ae DE UX MILLIARDS d'Assurances en


Tolal des Assurances en course au 31 Decembre 1928.... ()O


Assurances Nouvelles avcc Pri ines
Actif au 31 D6cembre 1928......


payees


en 1928


Sommes miss a part pour contingencies et Surplus


(cours


896()000,000
1 41 000,000
488,000,000
66.000,000


Dividendes verses ou au credit des


Assu res
Assutres


(IuI'anlI


1'Ann6e 1928 plus de


15,000.000


Sur toutes les Polices de dix ans ou plus en vigueur
la, Compagnie a autorise pour l'Annee 1929.un DiL


uidende special


aux assure s


pour


les


(assurance (s


arrivees a terme el aux ayant droits des Assures
dkd&s. *


8niie eASSURACE. Company of Canada
'HEAD OFFICE: MONTREAL


JI.SLE A BRANDT
Manager Division dHaiti


T. B, MACAULAY, F. I. A., F. A. S.
President


Agents.;
a-


leawesCL ofa Nun


PIUERULOVtU, A. =ISIMI


-- - I


__ __ ___ ---- ~rrri


o


- -: --


.. I -" m _


fI


awe;





PA -.. ~IIN -- 26 cvriei' 19029


~4~(IL


toloinbla Phonioirauh i
Inc. New-York


I


I PRESENTED


c.OltilDl VIVA 7ONAL
7 BBHH.-i -i l Nos 901 & 630


I Ping Adi rep,-oductionn eect rique, le plus pettectionnt, donnant nn rendement
11;- i ;It 'im plc v6Idn98truij -enI pont cornbinki les accomplissement de COL(.MBIA VVvA TONA4L
(hiTS I ... prouclion deC la MusitJC ur )e su,,ec le plus fin et dernier d~vcloppenjenat
(lailis'~aMjilificaticti. Le (Iiaphragme dlu COL( i.NfjA Viv4 'oy,4AL doune un ton merveitleux; n fn
deviewcu~rt vous entendez la musique, nhaja ii senible quc vous ce ta ts p~mtnkr.


\viid "Ichit Icr a LicuIlit' a iltrmach ut
dct 119 'le, [loll% VoLIs ilii 'ions pasier
VOII Ic0lle exposition cdans notire magasia et
1 L. de Mr. J. D). MAXWVELL, t~rand'itue.
!)foI votis convaincre quc flous vouoflSolrons
MR m.i~ tunie absulunietilstil'rieure a toules
(C ~(ji out (Jijd paru en lhati.
I ',-x.)si1ioti des (leriliers unod~les re~us
'iti n:ii ('c ftccsans 01)1igatiou pour vouus,
S ;W Tnt (Ire ces instrumn t irs nerveillemu.
L. vEI' .ZMNANN-A;C1E'RI IOIAI & CO


lob~de
&G-aft"p s


O 4rli-iu. A Sol ii %worica ilemiiahu i'ieuup-m' ia
'It I I A !AN'S I I PA BTS DINl F( TS POU p OHT AUPIFIIN 'IIF.AiTJL
i wr c(mrnouintsa i ,ol-n ricIv' 27,tc~l nintinL1Csapc jjr
Iv Cop" prinuuiut(II frMl.
I rij steamer laissern New ()r'uns'It' 5 'slrs protlin in
,I 1071 ii:.Iillu 01U' et ts )01is (III sod.
CI. hx i1929.
A. (de MATITIIS ~I
Aot..\r- GaC.'. vVr'.


bi~raud HO'%tel de France

NOUVEAU SERVICE..
de0,RE.jSTAURANTpl


Hiot's I1(t V Ic


81'ai(S O11


PIMDes JciUt


L1e [out 1)()LII


6"'"005


Sl NICb F I ll '1"S C (I",- :iTiS (IR)IdSI
1'.I'. PATRItZI

1LE PRE14-CA-T1LAIN
Av.ci an.O prop~I6t6 Gu~teauqrue Os~7ald Durand'
GI'lIIdIAs *Jar(Iifls etIoult Ic


colnfort des nwiilICurs
,cafes Europeens.
Service de iour & de nn


I


BIBANC(OURT **


PFlats froids et liqueurs
ae 1" marque.


lit


I l0Laa


I


i-(I


gX Agent G6.0al pour Haili.
i r Port-aI-lr*rince


bernier mot drhAd


LA PARISIENINN
Angle desRues Republicaine etdes. Miracles


Port-au-Prince
-. -


Tl16phone, 2000
1


Grand assortment d'Articles

:d'E lqance.

Les Souliers MARSHALL
pour homes S

LQuaDifs if4taet zodi"d

LBfIICfhL4ti E Ei' AbTRES
IMA 5J3Eg 'CHOel.I
(haussures pour Damoe
d'une finesse inomparaible


a .. .- -


Ttsia Ia.
L"


A
-: ,~V
'4
'9.
4. -~


%PA A 'A
Uole'v av&Aviji4A de Souliers AW
min; rt4s pour la premiere foiL en Iaiti ThilOl" YQ
Nos complete Casimi6;" p-it X n9%& 3*
T Per vi.*tt-r twas 4jt*r jR~ijA ; p
CompI4-ts;drill, u.r4ijAbrr O041por0 Hdo Ville, Sm twof Coll pltef

NtNouoSne*- A caote dfa nmotrjor ath n 9ad, Hong aIi'ons des prix 4Eflaiule nt@cor'c'l
V(,te.., en Gros el en De"t# iI:>


d6.


4


- _ ~--=---r I--~-~--~s~- -ii~-~:1_ --arr-a -1 _ _ ____ __ ___ ___ ~- 1 ~1-~-11---lm ~.~_____


I _


NOUMEA OEM


MNWAU-MMEN


I'AGL-- f;


w w


.*


Ati


16 -1 Ir p 0 ff !P T -- -




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs