Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04111
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 2/25/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04111

Full Text
-q -


DIRECTEUR
1358, RUE AMfiRICAINE 1358
TELEPHONE N" 2242


-22me ANN 6628 PORT-AU-PR E AI LUNDI 25 FEVRIER 1929
PORT-AU-PR E LUNDI 25 FEVRIER 1929


~~m!INoblesse

~iSABA obilqc
it-GoAve -- -
Qu ate i :1111181!r Mihi Dl' ~ la~rs big oest Ia B'
il'je ~livi iWe maxime '(Ivli ne trotiv,
6nuu' nWesl pdiis t( fjiire stir laipas tWs %sotivetil son applica
du l i~iisir de /.ri:1L'm'r (lflnoit tori) gaic. Comime de fait in
Q I'AI N( IM i~ tts i c I N Q rk v I (IM1. %E ig i 1I(Z It dlC~~(e s C e tlie,
t e A nyltis a'I pria n 'dudls au 1 digne d'une e~ptihiion Pou'
"in inetid commnhIefde en 111W de m cIX 1nous I iit-(-C01rnjenl-
1ii~nt ila s~ci/( xiaiu'aise. idre, ciloqtin n c~is (de chef
it-Iit c/ Boils Qo i. en If, iZpent (t1)
hlrf/eurs, IDrill t'oidciirsct Sport, I core ignouer ont' eindiedti
.eti A c/son ei l ilerses mar- tie point savoir que le MIIIM
yr. ci p1. huy~curs. indiennegfr. 1AII A, AN f .0 14 t 111 .c(1:11
j"?(i* (f'SI' irqtais. ith'u Irani 1.,)(II I atci % (A ~iru a n I)v,
P1ercale b/tine, lAmi Deai yr. j Uie ma~rch m~e ie4C t'Se vend
I id el coulcur, (Crtj'ipIa 6 letirs ime iogiqute aC~pkc lellii alt'
rouieur et blanc, A has aius res ct c'(l"CsI nuiil (1011
iIoicilhoirs I'ouiii'd c i aidras *ic pjntiiide rdetpn


To re


provoqu6rent de bruyantes
ruptures diplomatiques
Le Roi d'Italbe usa de re-
pr6sailles, et pour bien mar-
quer que le Souverain Pontife
n'6tait pas un veritable souve-
rain, le fit carter syst6mati-
quement de toutes les assises
internationaleC: Con f6 r ernc e
de la Haye de 1899, Conferen-
ce de la Haye de 1907, Confe-
rence de la Paix suivant la
g uerre mondlale, Socilt6 des
Nations, Conference de Genes
p o u r la reconstruction .i
I'Europe!
*

Puis, il y eut la period des
att6nuations Les Chefs d'Et ,i
Otrangers furent admis 6 taire
visit au Hoi d'llalie. Toute-
fois, pour se rendre au Vati-
can,ils devaient partir de leurs
ambassades A Rome, mme !
cells pr6s do Quirinal! En
vertu de la fiction diplomati-
que de I'Exterritorialit&, n'-
taient-ils pas census venir di-.
rectement de leur pays? e
President Wilson fi visie an
Roi d'Itjlie en 1918, sans pro-
testation du S'-Siege. En 1919,
le President autrichien, Mon-
sieur Henner, vit alternative-
ment le Roi et le 'ape. En i
1920. Benoit XV, dans son en-I
cyclique sur la Paix des Na-1
tions, levant tres haut son es-
prit de conciliation, renon s
ormnellement A I'intransigean-
ce de sea pr6d6cesseurs. En
1U22. Pie XL. rmnaat A non.


LA iAIMON

Abraha
de
Oliffre sa lietle as sltok
ea TISSUES A
Cettle aison don't la rcA
olace de Petit-Godve se rejo',)
cer aux inheressis el siirlouit
Sad qu'elle vend un shwel
DOLLARS en Tissus aitniri'r
minimum. Ce stock a hi rt
leur donner pleine satisfiweiti
Ce stock consiste particulii'r
Siam dwerses marques
Kaki blanc. jaune et coiile'
ques, f heck Bleu et Couilet
lary. el pl, lary., (Cai, >/ !ld
fais. Evercll, Zluhirs. PI
blanc etl coulhirs, Pcreal' b
lary. el pt.iary, Gros Dcudil
Drill ilanelle, I oile finiaih
el barrels et ni, (.otwre-I
setlles. Cheiniselles, Servict'l
loules grandeur el qt1alile,
i)E FANTAISIE Cl ftIOSSIiilE ,i
A oublie: pasque la naiso
fainetise marque CAMBilA
I enle surlout en Gros.
leave, car c es" un urai stock
Pe


p








.1.:I


(


Vitor Emmanuel voulait
bien consolider I'unit6 italien-
ne, sans perdre cependant
pour sa capital ce que la Pa-
pauti representait de force
morale, de prestihe, de parure.
II neflhllait pas laisser 6migrer
le Souverain Pontife d6poss6-
dk. II ne lallait pasrisquer de
VOkrse rompre la grande unit
delEglise catholique.Rome ne
devait pas implement offrir Ai
la vue des voyageurs les rui-I
nea da Forum ou du Colis&e,
les Thernes de Caracalla ou
les Catacombes, mais, demen-
rer, par attraction du Saint-
Siege, le centre religieux dui
Mpnde!
La royaute, avant la priseg
de possession de la Ville aux
sept collins, avait montr6 son
esprit de conciliation. Ellef
n'ktait pas oppose au prin-
cipe d'un pouvoir temporela
pour Ie Chef de I'Eglise A|
deux reprises, en 1868 et 1870,
elle avait vainement propos6q
au St-Pre de lui laisser en
pleine souverainete le Vatican,
et tout le quarter du Tibre au
Vatican conna sous le nom
de la (Cite Leonie ), une po- [
polation de 15.800 habitants I
et les prerogatives usit6es du
Pouvoir Royal. Pour le Va-
tican, c'eit 6t6 abdiquer une
parties du pouvoir temporel, et c
les Pipes et les cardinaux de- t
valent, comme on le saitjurer
'inilidnabilit6 de ce domain.
Ptis la France etait li. qui


.. *(*. ft


11. a dnih-6 ~une trosjolie fem-
me, mardi matim, vers les wept
I teuros. I'1Ic pottil Ai son Isi con
(eIC ~' 10 lit' IBoneiFo. Pits jtte
d~vouie, ct elle t-i ide -w, tell\
main till 11101-f~ll -~t' Shi 14lilt O l
ItiI dFti le cai UJU11 tmiec ([ii die
versa dans Ila rue qtli llatur it t
peltdnill lt Ioen m a ~lin&.

(Ill jill (11 Jp 1 J 1 :111 l1lt'-
mniut de. la t'aloracte fhilIt ,re-
Cevoil.tithu alleli(' outli. II(.
ne ~'tItII'icaou Corliulei
c'li l tu i ll an lanl lioniint 1itfit


Pu is q ucqiquc ternps S.(- drneiit pa t a rlnt'. ,som it Ai'1:1
lenud partau iw siistis lttini til(111 i t" OItdi t :'I Sol] siu-
oics LJIIoJl'5Au desla)s-. re pirll ult l s beiuii sollirirt,1
I 'niv cde tAm* iqvc(u ,- 1.Nlmtil oeli iI l
f t les nflaiv* ont pris (licsesqtniv(% 1"i nvait tail cit r('11re I il
picoportions J? lorida Ides c'est I Ini. (1t-S esp jirs q(1.111,c'ltv".w,
en addition wux di~ crs tat>s Eci-'oi ti~i.
leurs lavorabt 's quli out tIni-4'
Iit6 Ia torturiq'des Yankees, .a .1Sm-pijWs :'tirind It'lle I
enicore Ia pot ilivi 6t' qiii eni leriiunimis le gvsl e d&'g mnlmi
lie at ta plus large part.IPoint tltii, etceCstIo"Iuiies 1",put P'-'l
cc rtes, n'eat cotre inteiitim, .'klhtlioiiieiCchic, 11 a j) )UtSA" cc
deC Wlappu verI# t1 bnne m,(- 01ti fnuplPPle -datses\111
the ds u~urA qu sur i,- i ties tin nontsur tin sac. IUs,
h-mpe de auairf' qu n ; car I(- maitiet Ilatfemmie. av&et tImt11
simpe puhi~~, nn ; ar ssez longlemps au lBar etci
DnctS 'tompme ns bien que "moment de een alter. c'wsI la
'tlho Right ra4n at The right feratue qui avuit pay6., cie his-
~plaet**.eat Uno gainstie prin s tnrueet u nwl
C W*14A 1101316 4011`11100susep un iilet tle2 gourdes pout le
libl~iedth (mmf~4un era(Tbe gnrqon qui altait. cc soir-1A,
14ocempoan che: son plus gro pour.


C~ic I Ira),0/I iv'u ;sTIISI OES

a des htoauenea~ i lane tde la


L.Gjoidv~it~el.le 24janti,,tr 1929.


C- 4o ement d'lfale inai dbnn, as benediction A
avait cependant A rassurer kes Rome et au monde catholique
Puissances catholiques, no- de la loge EXTI'RIEURE de
tamment quant A I'entibre li- St-Pierre!
bert6 du pouvoir spiritual do On s'acheminait a un ter-
Chef de 1'Eglise. 11 se montra rain d'entente. Le Gouverne-
sage, conciliant et prudent en ment realiste de Mus'olini a
faisant 6dicter la loi du 13 fait le reste. Le Pape repreud
mai 1871, dite Loi des Ga- son pouvoir temporel. II1 re-1
ranties qui r6alisait 1'Eglise devient un Chef d'Etat dans
libre dans I'Etat libre. toute lacception du mot.
Cette I g isolation ne re- Avec du tact et de l'habilete, il
connaissait aucune souverai- peut jouer A nouveau le r6le
net6 territorial au Pape, mais immense qu'iava.t au Moyen-
lui conc6dait la jouissance du Age, D6sinteressd, it peut, de-
Vatican, du Palais de atran, vant !e flux des ambitios,des
de la Villa de Castel-Gandolfo. rivalit6s et des discordes, dire
Elle ne faisait pas du St-P6re le mot de conciliation, d'apai-
un souverain sensu strict, segment, de charity dans les
mais lui conf6rait quelques- affaires interntionales. Il peut
uns des attributes ordinaires dissiper les brouillards tt les
des Souverains, des pr6rogati- nuag. s. I peut mettre son in-
vescomme IinviolabilitW.h'im- fluence divine au service du
united de juridiction et de r6- I)roit et de la Justice. II peut,
sid&nce, le droit de 16egation par son autorit6 morale in-
actit et passif, la liberty spiri- contest6e, dominer et arreter
tuelle complete. la liberty 6lec- les conflicts de notre pauvre
torale pontificale. Enfin elle humanity| et redevenir, qui
a orait une d otat i on de sait I arbitre des destinies
1.225.000 lires sous forme du Mondel
d'une rente perp6tuelle et ina- ABEL N. LI:GER
Jienable. _____
Le Vatican refusa de recon-
naltre cete loi etl de voucher Fun6railles
pucune rotation. l.e Pape de- e
'int le captif volontaire de son tutmDaltuuses
Palais, se gardant de tout con- Vendredi apres-midi le silen
act avec la Rome de Victor- ce du cimetitre et le grand som-
mfanuel et pr6tbrant vivre oeil d40 morts parent 'troubles
denier de .St-Pierre. De- pr i sgrettable sclandre qn i
6s a chaue election p oni- Mt'so ebuors de l"nhuria-
l, i Unit la ctholci t lon l'Up C34dvre.
3 I'.III As taiteeeo&lecercaeil al-
dw plus du balcony extrieur l ait dasparattre done le caveau
de la Basili e de S-Pierre, une contestation s'6leva entire
mais de la loggia nterieure. des membres de Ia famille ddo
Le S-Pkre alia plus loin. II dttunt. On ae f6ireta pdint a;us
n'admit pas que des Chets mnots et I'on' en vint aux argu-
d'Etat catholiques pussent re- ments frappants. La m616e,bien-
connattre le fail accomplig en t6t, tot gtn6rale. Dei femmes
fiant ite i iWl me-aett JMil g' t't yer mail, des
d'ltalie, LUon XIII eut une at.- homm eslftnl lousculis. Plu-
titude intransieant A ce s 1-Isurs asistants,.au course du ti-
vii... s du Rol ...rlI "e me Ite, turent renvers6s sur de*<
ltortugl t on e ~ l a r Ed. Ja3oin ce accourit-
,rotest ,lion v6h6mente de muntdeasef.
Pie X, relativement A la visit Et pendant que les agents em
du President Loubet, faits qui menaient lea pugilis es, les los-
yeurs achev6reat leur funtbr*
-- Ik d e'4l_ 'cirtiqeil disparu
entin dans a termbe od le mort
(f) ( Voir LMATiNS de samedi). goateia son 6terael sommeil.


Vous les trouverez au :
Bazar MVtropolitain,
Au Bon Marche.
Crystal Marclic.,
Chez Dereix.


Ces tO la

Manufaclure haidienne

de Cigaeltes

que vous troiivercz I'ex-I

quisc Cigarette (COLON.

Essayez-la.Elle est un tabac

jaune au gout et arome

Ie plus delicate. i

La Cigarette COLON est

offerte en dejolies boites et,

pour sa presentation, n'a

rien 'a envier aux plus lu-

Xucuses cigarettes dtran-

l geres.


de if e 200~ 4 &VrS gt
10,1. M-iii, comme aNobjesse it q if es dux outfe
obl)1igec ., ir enr Gad~ i c o, a i11ril l.s denx gourelitet
Un 1101111V- lie lois je~sli iiers el tl (Id ie x (t.lime's. No ini. :V i.
belle repntfationl (ie Fab ia itca t C uil ie peite palpitationi des
du nii e len r ,h itiiet ddt~l';dl- ptlnpiile(Ysdoull[itul "C 1)(11 det-
3 si- s a cu r ha bite lilet In cIgeti Sit'lcs.uis, muis qUi li i
5 11huin Henri uardre T-goi'iI.
at vnu ne aniti) (:-V11'
00 CiriX ~comlitie lilimulr-s, c Ini-
vrin'11iIC 'l U 111 diSer ci, NoTmi:(EIl. vontnt i '
si (. 'lait IcIt'b)IIIIlII'cpu 11atc I'6-
charm e lii cII .11la t il~ilit onci. 01] (-1 li
sitr I'jtjletoi t de devi nt'r le t Ia-
Que de faire ses course ple Ioirsqtue NoTi-wI(1:1, se v'ia,
el sea promenades tians unelit' Ctt' t'sontt~ti. Dv 1I:1I tll tt'l'c de
auto faux couSSIIIs mad hen x litvoitiuu-c 11t1 jtIi visage St lit6
et (liii route %sur ies pfletis pench6i, apeuim ci rit'ur. Ses VVII\
I)UM1 11) L itP iechaciictin pt '(tI~l)PtiiIlttS SNIIIeiildtetIdefWii -
trotiver cticz I Agt'ui, der (IJLIfo la 'Icoll l'e(11 plitlp
v! altjuli doigt I)Pitin siii son, %fi-
MI. John H. W(o [LIi I-(, fpaaissait sollicitur tillt
ir'and-H ue. ItP'IT'llX sitlenct. Nc t.vins 01,
I Msj4Jic ie)tlllt,'IIIl\ lifs\'t


N'ACHIETEZ rien, si vous
ne d(ve t' );is tout acheter cl ch/
PAI'LE. AUXIIA,
car ctlle Masson d(ounn dtn
Ib) c I' lite rega'i ic pas al
pri\, iletient plutot t con-
server s. bonne ienii niNc.


La re ne El, GIAFICO P
el les Ihitnie,
Le num6ro special de la revue
t El (iraflco ) consacr6 6 la 1R-
publique d'Haiti numero pour
sequel deux Rkdacteurs de la re
vue avaeinti &~ourne & Port au-
Prince toute une semaine e, .,
d'apres des nouvelles qui nous
sont parvenues de la lepubli-
que Sweur, complement ache-
vee. II paralt que c'est un chet-
i Ltuvre de typographic. Lea il-
lisutralions et les phiuio ,p It
constituent sonl 0 'uw i
d'une purele qui rappellent cel-
lea de 1'llustration la grande
revue franiaise qu fait les deti-
ces des Hanens.
, Trois mille exemplaires de cti
numuro special seront envoyeC'
sous peu en Hditi pour y et e
vendus. Nous sommes assuets
qu'ils seront places "apidement.


.m uiii. (LI. S'(s I 1r'l p1)0iio it(
p;is vous recona ilrt.
... ;1 VI UU ti ll i t |I Illlc
hI lillilit', () l 'l II I);il>tllt \ es-
InI W l'll Ia1 Im ('llli ll, tl:ltl-
chl |qui circuliillt I yrelh th.
DIe U-11l)" (n It-lillps 1rrc hlit
d'unie des ipoches a ion ,vetlo
tine jolie jui elle liac-r el
rapp)rochaitn no ses y)r\ pu'rils
les M'tres qui passaici.lt el les
iiinlulesiI s du 'voisini.agc conilme
pour voir de i)ls pr('s la Vite.
Ne vous pressed pas plant, leu-
tn haumbin, vous avez h Itemps
de fair i'on)aisssa licele avec ia
Vie...
... la vu, avant-hier soir qui
rentruit des Cayes,. oi il tra-
vaille depuis deja quelque
temps. HIeureux de son retour
ses amis le fWtaient ta :ec en-
thousiasme. Mais il reslait tris-
S11 ntieu de la joiC, :micale
n; utlles et par mo dl nts, en-
tre deuxsoupirs, il 6vwtuait wU
souvenir des Cays. 1.' es umi.
anterdits ne purent pai.- 'expli-
quer pourquol il penuiait avel
tant dattendnrssemcnLt de
nostalgic et de tnrste..se A tlCa.
p tail du Su', lui qui, na uure
ein,.re, tait le plus f6tard des
purt-au-princiens. ,


,~ -'


-- s". .-


Clement Magloire


\ 4


LA QUESTION ROMAINE


FIN (1)


L E: C~'
si nou n'qviq~pgI$' de (h'
IAt u fI, oS lie prendriotv p'i
tam' (de 1)1 'is#td fA lb k (viiU I
elleh les aul S.-


. ta.


? L i-


k


r I


,p


i








I~AGE-2 LE:MATIN-. 26 Nvrier~1929
a- -- --~~~----~___ -


Les meilleiirs Pneus et Chambresaair


"GOODRICH"


AUX MEILLEURS PRIX


HIailian Mto1rs S. A.


Port-a uPrince


2379


Phone


393


%ou iaux foadns de poevoir
Vendredi dernier, notre sym-
pathique et jeune anm, Alphonse
acilm, bachelier en Droit, a
prtle **.,rmeut commne FondA de
pouvoir par devant M. Dever-
son, judge de depaix de la Section
Nord (le la Capitale.
Aux belles et cordiales pa.
roles de bienvenue qui lui fu-
rent adresseespar le Magistratl,
le nouveau Membre du Petit
Barrean r6pondit avec i'tlo-
quence, le tact, la tournure gra-
cieuse de language que tous lui
tonnaissent.
Au course la mdme audience,
M. Maurice Laraque preta aussi
serment comme Fond6 de pou-
voir.
...l m oinean niolaii'r fA ianthier
le iinme jo:lr, i 10 heures du
matin, en audience sp6ciale du
Tribuial de Premir&es Instance
pr6si,!ec par le juge Vilgrain. M.
Garti i .oyau a prlt6 serment
conin rnotaire public A Gan-
thier. Le Substilit Dl)alencourt
repn 's. *illit le Parque'. Aux
chlaleu uses alloculions qui lui
turent dresseseo, tant par le Juge
que pa:' le Subs'liut du Commis-
saire du Gouverncment, le nou-
veau nntanie ripondit en assn-
rant qu'il saura toujcurs justi-
Bern la heatcomsance place


VaMI de frueuedo e carridre ap i
nouv. aux tondes de pouvoir et
au nouveau notaire.


D)essalinia


Nous annoncions, il y a quel-
ques jours, que (( Dessa inia de-
vail teniiir lier, A Variets, une
seainc' solennelle an1 course de
laquelle M. LUon Laleau serait
recu come membre d'hon-
neur i' lAssociation. C'est plu-
t6t le dimanche 10 mars que la
reunion ;aura lieu. M. Gervais
.lastlr iim pronoucera une con
fWrence qui aura pour fire:
.'lont est A relaire."

Eoesieurs les voloumr
on action
11 v ,\ quelques jour.-, des vo-
leur.s unt p6n6trW, la null, dans
la mjison tie M. Cassis, com-
mers,'ant, rue du Magasin de l'E-
tat. IAeS; indlicats visiAturs ont
emporlt de nombreux bijoux,
des pi'.,es d'argenlerie elt autres
objets de prix. (n estime le
monatiitt du vol I()Lh) dollars
environ.
L.a I'olice recherlcie le:; ma-
land( iirs; uletirs (Idu ni -lit.

A I'cgllse 6piscopale
de Port-au-Prince
Consecration de deux diaeres
flier martin, la Cathldrale
episcopale, S. G. I'Ev6 ue Car-'
son a ,rdonnA prOtre deux di."-
cres, MM. IJeanD)rissc Abellard
et Iclix Dort6an Juste.
Ce Iut une grande et belle ck-
r6onioie A laquelle assistant une
K1rande affluence de fiddles de
i'glis, .

Au Tril.niallde Paii de la Sectin
F.t il P'orl-au-Priuee
.,.g s, :gel S%aaphin Jaunvier
qui ia. lilissait. depuis plus de
quailvi ,ans I rle cde Mianistare
public |pres Ie tribunal l de paix
de la .Secticn Est de Port-au-
Prince, vient d'etre appei A
d'aiilutre- fonli..ns. "'ous ceux
qui on; c:i afftire La ce tribunal
sont uianaimes A rendre hom-
mage au tact, A la correct-on
avec !s(quels Ie sergent Janvier
s'est to ijours acquitW de sa Mi.
che. Towa regrettent son d6pari
et tui sonhaitent bons succds.


I


DERNIERES Nouvelles

de LETRANGER

COR'AGNIB FRANIAISE DES CABLES TILEGRAPHIQUES
23 Fivrier 1929


L'lat de saMt de Fech
eat tours ilquilaul
PARIS- L'Atat do mar6chal
Foch demeure toujours inqui6-
tant et lon declarast dans la soi-
ree qu'un novel inflrmier avail
616 adjoint asx deux qui le gar-
dent lour et nuit. II y a quel-
ques jous le marechal allait
beaucoup mieux et il 6tait ques-
tion de son prochain dp ,rt
pour le Midi out il devait passer
sa convalescence.Ce soir on an-
noncait qu'il aurait dimanche
martin one consultation des cinq
docteurs qui soignent le mard-
chal ; le malade n est pas encore
autorisA A recevoir ses visits.
Le Bri vole A tire-d'alle
vers Hamoi
SAIGON-Joseph Le Brix qui
pursuit son vol vers I'lndochi-
ne a fait savoir aujourd'hui par
T. S. F. qu'il esp6rait atteindre
SaIgon en sept here do a.os
mPOR sM tlll


aux sntoritAt e Saigon quil em-
p6rait Mtre A s ankok (Siam) do
main A midi et arrivera A Sai-
gon 6 dis heures du soir ; il ac-
complit en ce moment le trajet
de Karachi 6 Calcutta.
KARACHI- Joseph Le B ix et
le sergent Paillard venant de
Bassorah (Irak)sont parties pour
Calcutta poursuivant leur raid
Marseille Hanoi.
Au djobel druse
PARIS-On made d'Alexan-
drie A I'Agence Havas que le sul-
tan altachb chet d es tribus de
Druses en rAvolte depuis 4 ans
aurait d6cid6 de se rendre et au
rail engage des nourparlers A
cet eflet. Le sultan attache, un
des plus puissants chefs druses,
syant pris la Iste de In rivolte
centre les tranvais en Syrie.
Les trouble repremneal
de plNu bKlle ee Chile
TCHFFOU Depuis d eux
jours,la province du Chantoung
est la sc6ne de violent comr-
bats entire les troupes nationa-
listes et un fort d'lachement
d'anciens soldals nordistes sous
le commandemeht du niarchal
Tehang Tsou et Tsoung Tehang.
gouverneur mi i I a i r e du
hantoung. Les na'ionnlieqp t^e-
raient au nombre de 7.000 et
les r6volts de 26.000.


Le drapeas national flotte as-dessms
du Palais des Niuisttres.
Depuis vendredi, le drapeau
national a Mt6 hiss6 au-dessus
du Palais des Minisltres. Les
deux couleurs flottent an lalte
du fi onton de 1'6difice qui donne
face A la Place de I'Ind6pendance
et dominant r'horloge qui in-
dique heree asux passants.


Avis
Le public et le commerce
sont avia6s que,. par suite du
retral 'ii Monsieur P. Rogi-
vue, pour raison de .sant6,
nous avons7chargo -Monsieur
E Madoerin de la procura-
lion de notre maison de Pe-
tit-GoAve.
Port-au-Prince,le 19 F6vrier
1929.
REINBOLD & Co


Des asialears fran'uis sot s'laieer
snr Ia route tragique au desss
de I'Allanlique
M 4 RSEILLE-Deux aviateurs
trancais lea lieutenants de vais-
seau Paris et Hurel se propo-
sent d'eflectuer la traverse a6-
rienne de l'Atlantique soilt us-
qu'A New-York, soil jusqu'a Per
nambouc au Br6sil.Les aviateurs
se d6cident pour Nt w-Yurk, its
parliront de Marseille et passe-
ront par Brest et les A,;ores Its
prennent Pernambouc pour ob.
lectit, ils suivront la route de
Casablanca,Dakar.Lesdeux avia
teurs mettent actuellement least
hydravion au point.Apr6s avoir
inontd ,teux moteurs neu s. le
lieutenant Hurel s'est livr6, au-
jourd'hui, A plusieurs vols d'es-
sai avec I'appareil en pleine
charge.II a r6ussi A d6coller on
moins d'une minute. Leasvia-
teurs pgadent le secret sur leurs
I.mw em %. kmf p'tS.


Mr W. Woorkies encourage
Ir Lie DIisville
LE MATIN qui a Ate I'un do
ceux qui d6s le d6but ont le plus
soutenu Mr Luc Dorsinville
dans son action, en taveur de la
nationalisation de I'enseigne-
meat de Is G6ographie, a em-
presse aujourdhui de f(liciter
vivement Mr W. Woorhies, Di-
recteur de la Banque Nationale
qui vient de faire le don A des
Acoliers de ia Capitale de cin-
quante volumes du Cours El6-
men-aire-Atlas, dans le but, dit
Mr Woorhies d'encourager I au-
tour A poursuivre son oeuvre
National.


Au feu...
Gros 6moi, avant-hier A 8 hs.
1/2 du matin, A la rue du Peu-
ple dans le quartiercompris en-
tre la rue des Fronts-Forts et la
rue des Cdsars: une 6paisse fu-
mne, s'chappant dune fentre
A tl'age de 'immeuble No 1825,
indiquait que le feu venait d'y
kclater. Mais, fort heureisement,
les voisins firent diligence et
sexual un matelas brila. Lorsque
les pompiers arriverent sur les
lieux, ils virent que tout dan-
ger avait 6t6 dkjA conjure.


7k Fn1771


Les Irlandals victim des trebles
poiliuques aealt indemaists
.TONDRES- M. Bald win, ler
ministry, a d6clar6 aux Commu-
nes que les Irlandais royalistes
du bud seraient comply ement
indemnisdsdes dommages subis
pendant lea troubles d Irlande.
Mardi dernier, lea memb es du
parti conjervateur avaienI me
nac6 de voter cortre le cabinet
si ces indemnilds t61 ient r6dui-
tes.en raison de 'importance fl-
nanc 6re de la question. Le ca-
binet aurait probablement 6t6
oblig6 de d6missionner s'il avail
616 mis en mianorit6.
Le Problme des Rp ratlioes
de la Guprre
PARIS- Le sous commit des
experts va ess yer de nouveau
de trouver une m6thode d1 pro
ckdure pour les trav ux du co-
mitl. Le programme presentW
ce main et sugg6rant lu possi.
bilit6 de substiuer des transfers
d'esp6ces et de reparations en
nature aux paiement actuels n'a
p is 6t1 accept#. Les experts do
comilt ont propos6 tin si grand
nomble de mo,-1fl-' iions 1i1 p.8,
gramme qu'il a Ofl NI id,' q -
le sous comlI t i p StC1'it-ral i
nouveau rapport lundi; les met.
bres amrnricains du comite sont
Ir#quemment consullks pa; It
sous-comit6.
II I


& pirlmesAi Ia spIlalios
Le Bulletin de la Quinzaine
qui vient d'etre distribu6 a pu-
blid le compte-renda de entree
aux Gonalves d,|S.G. Mr' Julliol.
La reception a 616 grandiose.
Notons ici les paroles de I'Eve-
que des ionaives aux fi IAles:
Monseigneur dit ce qu',l veut
dtre aux Gonaives: le Pere de
lous, sans distinction e sans re
sei ve ; e' ce qu'il veut faire :
sauver les Ames.lou es les Ames,
quoiqu'il doive lui en copter.
es Ames d'abod...
(( Sa Gratideur entead aussi
detondre le bonheur temporel
de ses ouailles, d.tendre leurs
justes int6rtIs d'ci-b is. taire ai-
mer et respecter ce pays qui est
le sien par adop ion, de IA, dans
ses armoiries, les couleurs hai.
liennes et le symbohqie pal-
maste. Car Mgr ne pouvait pas
ne pas so souvenir qae Ia ville
Apiscopale Atait la cite de 'lnd6
pendance o fult plant le pre-
mier arbre de la hIbert&...,
Nos bIlicitations A S. G. Mgr
Julliot.


La lettre

de felicitation

du Pape
A L'ARCHEV2QU0
DE PORT-AU.PRINCE.

Aous relations, samedi, qu'd
l'occasion du jubilee episcopal de
S G. Ugr Conan, Archeuvque
de Port-au-Prince, le Pape lui
adressa une belle lettre de fli.
citation. Voici le texte de la
Lettre du Saint-Pire:
A noire V 6irable FrdreJu'ien,
Archeveque d' Port an.Prince,
PIE XI, Ppe.
V6n.rable Frdre,
Salut et IBntdiclion Aposto-
lique.
La haute reputation de vertu
et l'aft clion universelle don't
vous Aets enlour6 IA-bas, per-
mettlent de dir qu en vdrit6
Dieu vous a faith grand pnrmi
son people.
Aussi Nous ne Nous ,lonnons
pas d'apprendre que votre clergy
et votre people lout entiers s'ap-
pr6tent A vous donner les mar-
ques les plus eresrsives do

anniveruire de tre 6l6vation
6 la dignity 6piscopale.
Et cest justice. Nul, en eflet,
n'ignore le nomabre et 'impor-
tance des oeuvres qu'en cet es.
pace de 25 ainnes vous avez
realis6es pour le bien de I'Eglise
de Dieu.
Par out on venle vote cha-
rit6 A soulager lea mistres de
toutes sortes, non moins que vo-
tre application A former, suivant
les r6gles, les jeunes clercs el
A late donner les saints exer-
cices de la mission de paroisse
en paroisse.
Mais ou votre zMle pastoral se
montre avec un soin pariculier
A propos, c'est en donnant tous
lea ours, A In .t4e de votre trou-
peau, les examples d'une vie
chretienne.
En outre, on cite, A votre hon.
neur, non seulement d'avoir me-
na A bonne flun la construction
de I'6glise Csth6drale et d'avoir
fail surgir du sol la residence
episcopale, mais encore d's-
voir cr66 un grand nombre d'6-
coles pour la saine formation


RENOMMEE
Las itauine sd Phuils
dhiede marueoueat un
r8le important en prod4


L'Emulsion Scott
i Ithuile de foie de morse
viviflante est la nourriture
tonifiante qui s'estfaite une
renomm6e de fortifier it
protSger le corps. Si ILL
vous voul trefort,
nez I'Emulsion
ol t a .ow 'rlo Ot .4


'.A!';!',' C'".7'.:Y, /;0r, ,Ic...
P' in i r it11'
1 ,, 1 7", 0,A r

S -

de la jeunesse, et pour en'relenir
en tous lieux dans les Anmes les
sentlien s religieux.
C'es, pourquol Nous vous envo-
yonsNos vives itliciations pour
rheureux ivdnemnent de votre
anniversaire,et avec vous A just
litre. Nouns rmercion ieu d'a-
conde voire mc ivit.
Et, en le priant de bion vou-
loir conserver pour de longues
ananes encore, toujours aissi
pleines de m6rites, un piceur
si actif, Nous, pour relhuser la
splendeur d'une date si iiu-
reuse, epour en laire brncii-
cier les ames, Nous vous accor-
dons, au jour A votre choix,
aprds la e6tbration des Saints
Myslres la faculty de hnir, en
Notre nom, les assistanks, en
leur oflrant la pleince reii;sion
de leurs fautes, aux con litions
ordinaires de I'Egtise.
Cominme gage e la.veu s c6-
lestes, et coInuin' Iimoigntge
de Notre pali ii.ele Ireveil-
lance, recevez, Venr ,!ie h' r-e,
pour vous et pou'r o ie clerg6
et volre people tout eri'iers, a
Blnadiction Apostoli|1 que
Nous vous octroyo, t es aftec-
tueusemen' dans Ic Seigneur.
Donn6 A Rome, |p>is de St-
Pierre,le 206me jouur deNovem-
bre de I'an de gice 1928, de
Notre Pontifical le Thme.
PIE XI, "ape.


f 10


U


14UIMi


U
,!
I

a


I


eWHUM smalUlUiUI

Toutes les Polices

;ODELA


Cap-Haitien


comprennent la Protection centre la

Foudre sans augmentation de taux



Egm.LeBosse6Go


Agents Generaux


mmmv


- q)Ll~e~rY~B~C~t~ ~h I r II ~LC ---u ----


.Lll ll~lllllP~l --W - -4 T W At, 1


-6


D


A,


FiWR"


17 4 1. -, I I'


IrWl~dV


LE:IMATIY -e 26


ftvriery.1929


PAGE-2


--


mh







l.E MAITN- 25 Fevrier 1929.


j)*\ '; *


PLACE D)ESSALINES
ler choix oi I'on trouve A toule heure les consommations
Saudwiches ,aus pareils,- Bibre a la Im.sion.


PI


Comnme un rocher gigantesque qui s'616ve
dans le desert, defiant son alentour de son
inebranlable solidity. ainsi sont les quality's
qui out rendu celebre le pneu ballon Good-
year. Les miillicrs de personnel qui se ser-
vent du nouveau pneu gallon Goodyear, con-
naissent et apprecient sa vraie valeur. Ceux
q(ui em ploient constainient le nouveau pneu
balloon Goodyear, et qui ont obtenus des mil-
lier de miles de satisfaction, savent que le ti-
tre de ( le plus grand PA EL GOOI)) EAl?
qu'on leur donne est plus que mirit&...
THE WEST INDIES TRADING C().
Port-au-Prince, Gouaives, Cap-Ha;:iel
Jacinel.


a.
2.-lb-I?


DES RHUMATISMES?
i Soulagm ent immdiAt Pas da s rile.ti
II n'y a rien qui gale le .ini- al, rchauS t ddeong
amcnt de Sloan pour arr6tcr lea tion e lea tiss es ouhrants td
douleurs rhumatismales. Ne aneautitlemala'imstantmaeu.
souffrez plus. II suffit de vous II est indispeamble a coo de
Sappliquer us peu de Sloan sur Rhumatism.e Sdatique
k pertieeadlorie; ne friction- L.l M NdeU l4b,
30 pas car 1e Sloan penrtre de Meu Gde .hb e,
lui.-ame jusqu'a la racine du Cashil- 1 M


S)iSTRIBUTEURS:
.1. MAXWELL & Cos"
1619, Rue R1publicaine g
( Grand Puce.)
Port-au-Prince,( Halt


'3d


ar e. OAMS
No. '131. Rt'i,. MuNNE-FOI
1\ I (ii I i I' lit (*



~ rfntes


--u, c *e roguee"
\ I1bevire du coucher

VICKS
PV-ieurFt


Insurance Co

LJne des plus fortes COMPAGNIES

C ANADIENNES d'ASSURANCE

sur la'VIE

EUG. Le BOSSE & Co.


_ ,r _~


La peau ru-

gqueuseneces-

site ce savon









mieux q.e nettoyer. C-est une
comnbinaison do sivon pour

6tre le-dreet done.

LE.xelentlo
savo llde h' li .;

produil unc mousse t paisse
excellenle.
II adoucil et enluve les ru
gositxs el toniyfi le cuir che
celu. 11 aides dovrc maintonir
I'eclat de la sal pea
tn vente chez tous les dro-
gistes. Pour 0,25 centimes
seulemenL. 11 lst expdi d6s
r6cep ion du prix.

EXELENTO, MEDICINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
kggents demanifis pour tous
pays
Or'eclat dce lu saute.
En vente cez t eus Ics dro$











Le monn du pr

EXELENT MDICNE
Lime


M\ohr' & Lauirinl
1)%!isihulttvirs l'i'rtm :iucc. 1. iii,





par I'eiriplni du fameux laxatif

EN~'s FRITSALT"


I t "


-La T


via mso'os
21 (1Rue de. Fronta-Forta


Met en liquidation, ivec grand rahais,les articles snivainls:
Casimir coulenr, drap noir el bleu marine, Serge noir el
bleu marin, lhla1ltone double largeur,Chapeaux paille line
pour homes, Formcs de chapeaux pour dames, Chapeanx
de paille pour enhants. ()mhbrelles pour dames, noire ct
couleur el divers aiwres articles.
La Maison vend en gros et en d6tai


es 1 r.IF aes 4 )cl-
# 8 SOt114's e n !4)l
veaitit'-, escs ('witsI' i
Gram'tes (.I liii 1-
Sp troii'g" ch il
CREPPi'-TE, (A)U [O(N
& C. STAULSS.
Rlue Greaota, 4:-. Paris.
huJvoi de catalogues graIsIi ha-
qut %aisou aux Ntgo isial (A Wii-
tresse de cootute setilernei~t.


LE tDITIONS9UWGNON


de gurlv s r os@iIU mhe eaha C ts.
ID uemand"aujorv6 ulea&=*ngUE ataou~ee
de iveoontiendamxee~tdauw
gas annoucis, Gs onveni o* ur doemnds
saulement-artdersrfao
-go=


- -.- -


E L E


NA


!PASTILLII"-
SON'l INI'
i 1'INFAI 4T,
oumme au~x
poiar PRFSEI'I
Lzusts ORGANT_-'
ho MUM3, AUX do
GAIPPZ. WIFLVLNA,
DAmla SI h VA 1,.



u4 h


i-A 1.


a. A


'Efl vene fl/c Itarn c i 'i I A tI ciftC Colin tmi'ial-
V ort-il-puVrimP ;Ptlgii''"'l frula


'a.
-p


COIlfllU(.


(Ili.s le mildeenti'K
EST UN
.\ L',\ I-IISSANT
1;: 'N

IO SI ONSTlITUANT

I1ROID
X r, MINiRALE wHITE ROCk
*.INGERAI. VVHITE ROCk


Agents Generaux


i


Ca16 chic Restaurant de
les~plus ddlicates. -


-4 < -


T


( I I
( 'aii


E--


--


Ithr~_~~r~e~car-lsr


21- "- w-Wa- MI-a-


~c~er~~ -~--c~ -~i" "


- r-


b~Y 'YY" ~'~L~IIIP~'~II -yr-' '--c-"~Uyy*IYII~-~r


~-~--'"'


--- --;---


___.__ _.


If=-


I


- -


I 1 11 0


AE






LE MATIN 23 !vrler 1929


ch e osei-tjis a s ci ,u st iti ,itn tv"S'Aa R-WO S
I, ~ ~ m lt ~ice ttieI-ou 'C lH;i"I't-~R'fIL~ ,Is~n~~


LcS f f II-e4s (d14' i;


General Accident Fire & Life

Assurance Corporation Ltd.

de Perth & Londres
.1 il ( 1 ,i1 li' r ptSoinne. conlrte les accilenls tqut v ius quelt*ot
IiInupw pas;, vote aulomolle coutre colli-io, vol. leu.loudre,mal-
4 i,:l ce, ldonima(les causes I autrui dans sa personne ou dans se
,,, ,I v(,e nO, on contre j'ircendie tl les dAlats causes par In


Veuve F. BERMINGHAM


I it1aii-Prinve':; I.(
Jereic: JEAN BL-NCHET


Miragoine TOVAR & Co


l~u~ na Railroad Steamship Line


Service:


INEW-YORK CITY N. Y. CRISTOBAL, LANAL ZONE et les PORTS de laCOTE
OUEST de I'AM,:.RIQUE du SUI).
plus rpidle ct le plusdii eel service de transport depassagers et du trdl entire H;aiti.
et les porls Eiiur:opes via New-Yord et Cristobal, Cunal Zone. Isthine de Panama.
Voici la lisle de nos agents pour les principaux p )rts de I'Europe ::
Anlet erre Eco-se France
Mrs, G. W. SlIELDOM & Co--17 James Street, ILIVFHPOOL. ENGLAND w


J'A FftIt.WE
lir'.. S111,1104OA 1:0sent repK-seale

G1ELATI Ey HANMEY & CO
21d1Iuede la 1R6publiqaie
Mar'seille
II~w~ul,'EHox &CieLt
53 Quai Georges V
H av re
IIF~i~u PEno-i & Cie. Ltd
Rue du Moulin ~A vapeur
Boulogns/Mer
IIFIINU PFrRON Cie. Ltd
Paris


Dunkeique
FIFR1U I'ERSN & (
Rue Roy
Blordeaux


RaI1)1)icz-vous, families
Quo )a phis agr.lHe pension w"olAire an triple point do inc
EIu(dc. 'I Imii!..wd*in. c't'stI I Ns~rTu' IT 1'l'IE.NIIACEI1
.Qqlae ia ill' tire i la pls talHe mt~hode d'enscignement
cbasiquc moderne s'emploie A
4.A," lINTIIT TI' PENI IAIER
V~succVs. Idi, uleruier,d(IC otus ses ~i~ve% tde Premiere
,%A~en est mint, nutre. I .Ins itut tofire, atix retarI.utji. Cs les
6ig.S tc 4 a u :tSctic P liilo! o;'hie.
AIg C I Ivutr sdes rout s :I1; 1 8 hsures p. um.
.cc Jot] pmIwal tie: SIt ~o -dacty lo, Corniptabil iI, Lan.
lez as s N ooslesi c vo ir'oam cO-ee satisfaction A




1' iv~igticinen I clissique geii~raI.
d pr.itiquc sp~ciel.
PreiparoLtioU WpaX lniversit~s.


La santi est une premiere.". M 0esuitI
1,'6aeagie dianar 3sAntd aagairsqv.*
L4tac tout dans e uaoade.A LAs
.r, aldies provieannat do* geraws qW
abondent da" L-, aleft6. Le Saves
kjsbmp d~trait ,Ia;=-te es~sd
h~u.Ill sufleat U Ws,
-- --


:OI ENHIAGI'E
Danemrark
Mrs. E. A. BENDIX & CO.
21 Allengade, Copenhagu:e
GENES
Italie
Mrs HENRI COE & CLFRS'
Piazza S. Matteo, No. 15
Genva. Italie
OSLO, NORWAY
International:
Speditionsselskad
HAMBouGo, GItRMA.NY
Mr H.Vogemann
Hamboumrermany
SnA.


ROTrmEaDAU. IIOLLANDk
Mr. 11. Vogemann
Pofteidam iollavidp


Halle A loue
Pour bureau ou M
Installation complete,
Roti x.
S'adrcsser au ((Grand
de Franee ).

A vendre une belle
tion de lives broches.i
de Bo target, Bordeaux,
dis rornaiis-cini.
Sadresser an Jouri


Assurex-vous control
i lu General Accident
Li l Assurance Corpora
miited ).- Vve F. Bermi
.Agent Gintral pour H;I
P W......- -
p., ,Amm


mln"


rumt I& =do""T~ bu *am" 44 wove.
*wp. 4UWaW T~ 6Yt.6MS 89 taA&
izELIXIR ZIDAL

cmWe~


owl


_sdek~ ~


La voie dLine belle

peau nitduelle


LM


k.


el


I


cotte vile. II en est de mcme
de sept autres aaimaux dot
trois mul -is et quaIre che- T o "ao d fr b
van ux.Atainpesillisibles,qui La esison des raises bat
soot en depot da s les m6nmes ts
-curies, depuis le 25 janvier son pleil.
r 6couot. Un d#lai de quiaae
lagasin, joursi A partir de cellttdate ;qu
iest accord, aux propri6Aekea 1rOUl CI l10 ne DltS maii Ic' CCS
ise rue des sus dits animaux p op r POur uo ne s.man erces
dhdtel les riclamer. -- P.ass codO- P *l '* -
1 In is seront veodus A&a fruits delicieux comn me on
crime publique.
Hotel, ominual de Petit- fait Paris.
collec- GoAve, le 21 16vrier 1929.
euvres La Commission Communale
etc,et de Pei-GoA4ve. Achetez les fd4 an d -.
P Pezide, Achetez les fe ares dc ere-.
nal. L.D. SUBREE T
LesMembres. tne Nestle de 5 1/2 oz vou
D.D. BRIlNO LE.
OS Me Jean MOMTBRt'N,av. Iestrouverez dans toutes les'


Sfor sale bonnes 4piceries.
Model 35 Atwater Kent
Radio SeI.Ex .,ient condition L. Preetziann-Aqqei-holm
Icomplete -Two la d spe- *
Sk, rs Baiteries, 1 Extra A e L
ube Apt-enna. Agents G nera
MAs. Dr. LC F ,4
ISlm) Marine-orpm Phone,-19-.
Owe between 8,30 an 11 0 p.m. The Royal ail S a
. 3he Royal Mail Stean

cidnt A vendre Packet Company
ition Li- Uu Studebaker I) I later en Vapur VitKingon et s do
ingham, exceJu..invdioavequa-g Le Vaper lSee Victor de Kgslon t s oerts du
ti. ghre peC SudMili.na.... s letalsitaa teOt1le panaut le meme jour
- p4 CePr ) & l poL 7 r+p'Europe via les ports rd.


U


Le luzuisux b.Ioan touriste,*isI#*.., Wyas t117500 tonnes)
U I capital le le lu adi 4 M I Lt de Kiulgilou, p umlaut
iqmdnte jour pout' Nc'W'.Yo~rWq'Ki.t au. Quelques passa
rs prevent ezqcore~prdftgbr de*Sft te"~Sion exceptuica ielle.
Pour toes reascue! Wen S'~dresser d

T;iPbone, 2311.


blmr' Amerika Linie


&


Ernest Douyou et Joseph
Benoit, La steamer Albingia ., venant direc'emenw te S .ningoa
Liquidateur. de Cuba, sera ici le12 mars, partant pour I'Europe via le Nord.
C'av. ott. Alfredo de MATTEIS pregnant tret et passagers.
Consnl Gne6ral ditalie. REINBOLD & Co
I ---- -. I


f


de Irdt et de passagers entire


Maladia ais
Mau'x de Jam

E a u Iwliw %umowe
ADEPENS lEA
RADtCALE P04.15TOM
FW25lS'btsJAN38
ACit'DINIAJSIAMM W E~b
C. lEiiU2x.D, D.k. ph'.
72.ZN & C69oo.a J.&.i
VAIA SV. F


A vendre
La moitie de l'habitatioD
a Dub6don en na commune
des Gonalves terres tcrtiles et
arrosbes.
Pour renseiguements et
ouditions s'adresser A Pirt-
Ou-Prince A
Me Constantin BEN.)IT,
avocet,
170 j rue du Centre el tauz
roaaives au nataire Emma-
uel Guibert.



ABarEvi.aTN, 'est 1i _iem
d'un nouveau 'ell d4 n
fline8 que notre"charmnI "atUn
!.et devou6 collaborateur, LAon
t L.ale.m feri p iraltre, dans les
premie' s jours d'avril, i la li-
prairie de France. .,e livre pa-
rai'ra dans la coJecrtiop.dwri-j
gee p ir ce poe'e Ardrd Fogi-
tainas.
Le volume coatera 1 dIqUar
et le nombre d'exetnplairei
qui seront exp6dids A Po-' au-
Prince est restrejnt.'1 A ;Y l
qui d(sirent se procurer Fou-
vrage doivent, jusqu'au lew
Mars prochain s minscrire aux
bureax du (a Matin .


omp,.ag9. .qiitl,
Transatfan'iq p,
Le ste.uner (d;aralbe ) part
de Bordeaux le 7 courant est
attend le 26.
II partira dans la soiree pour
Santiago de Cuba et les Ports
du Sud.
La suite de I'itinkraire serp
fix6e A I arrive du navire.
Port-au-Prince,le 21 Ftvrier
1929.1
E. ROBEIIN & Co. Agents.


#via I important
Le public est avis6 que de-
puis le 25 Se,lembre de i'.o-
uke 4 rni6r- un mulet vol6
ou pitea'l tel, Ai tampe illl-


q.. e ss dad f aire
Ljean'd6, le" mdd et e aant
de vous mettre an lit, lavez-
vous la figure et le cou avec
le savon Palmotiveen faisant
bien p6 ntrer sa.mousse dans
vos pores par uat massage de
vos deoux mains. Rincez-vous
ensuite avecde I'ean froide.


Sechez-vous comp' tlment.
Eviler celte erreur
Ne vous nervez janais de
savoa ordin',;ri pour le trai-
tement que nous vcii'is de
vous indiqter N'illez pas
croire que tonti sv,:i' verl ofn
ceux veh'is rolmme tails
d*oliveethuile de p.lm- sont
,I'k memes ique le Palilolive.
Pour votre gnverac, voyez
siteSavon Palmolive que
vans achelez a une lhaude
Doire avec le no P'almolive
en leltres dourees, i'Empaque-
tag vert et It cachlit rouge
an dos avec le inot Palmolive
dessus.
Le savon Palmolive u'est
Jamais vendu sjaas emupaque-
tage.
- Leseun secret lin PALMOLIVE
est sa composition exclusive,
el c'est un des pjus precieux
secrets de beaule du monde.
W"'he PALMOLIVE Peet Co
Chicago U. S. A.


. i I Ill IIll


-----


- --


I- --dl


r


2


Lo


,.,,,


0


r


He rsentautS pour 5talti
1619, IRue IWputlicaline
(Grand'litic)


7I-( ;-


,A~LenD qEgale4f&,bhe.j# tna-
tbrslle e oo 4m o .0p6-1
splexadeur do sea jours de jou-
fhULqmarowe ans
Vieille, qu'eI IleI.parsuissait

rtfo~oe so haut6 pretnitre.
ekhA IdeetkItin simple tral-
tement de beaut6 chez soi.
Suivcz-ie, la ount et 4rl~or.et
naturolle. Suivez ces in'itruc-
tions.i


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs