Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04108
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 2/21/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04108

Full Text




-EW-


DIRE~2W


ILea Gouvernpepts Spnt V'r
pemsa 4~gaumerner kle pleaps.
Ladir inigr4 les conquirc mdue4
'contre cr ;re, ers dc medcr#.
cand~iJfionsdf vie Ccwunumiquet
'oolilique. Au Ccaul)wrli turn if
Sa L ir cc dQn I u besoill le peupi'
.au people (I camnp 1 ndro ce ~q
son gou&'ernement Lveut pour Iui
I IMURIIM AI10 $lL


. 1


_________;---- -- -~--. --.- .-- ~---- -.... ---.-- _~


4 aim ANq -it 6m6s


PORT-AU-PRINC9 (QAITI)


JEUDI 21 FiVRIER 1929


I Declaration


Uals l1 f estituto

'Nous avons tOe Constitu-
tiAn vote ipaf pt~ihidte po-I
iroequi r6git notre Pays.
Ote loi constitutionnelle est
e fondimentale qui con-
0MoUne, avant tout, notre sta-
Vc pOlitique et administration.
I le premier,l e plus impor-
piv6t de la vie national.
zp fixe les conditions gen6-
iies dans lesquelles doit 6vo-
|Ir Ia nation; elle etablit les
blses politiques de I'Etal, pr-
cise lar forme de sa conslitu-
'nllon elle dit quels sont les
tpports des Pouvoirs de I'E-
#t(entre eux, elle Icur trace
Irs attributions. elle deter-
'ilne les droits du people, in-
,(que of ils commencent et out
it s'arretent. Et elle a raison;
cor, c'est une erreur de croire
qpe les droits du people n'ont
sUcune limited. Selon le mot
.Mussolini,' ce n'est pas le
;buple, c'est )'Etat qui est sou-
wmin. Oti, dins aucune d6-
*ocratie civilise le people|
tWest I'Etat.
)e plus. notre Constitution
pgse/ chc?ni ses re.poftshhi
"Ss Pdevd'kloi: ete d6ter-
ine engi fflu fostldined0s,le
6 "1es inpscripie, ui

op, e assanI Ks prs-
SLth'ves 4 llecs des Pouvbfrs diageancs
*t celles l Institutions na-
tionales. .'
..Or, en W dui concern la
.union AsSemblies pri-
1i66res don't le role, come[
hacun lb ait, est d'6lire les
WOItts.petue, tes S61-
teurs de'lt R publ1qwe, ls
Conseiers Conmunaux, etc.,
6a loi fo'ndmentale en son r-
tiWle 107 stipule: a Les Asse ,
S)tes primalirs s'asseftvltnt
(ie plein droit dans 'chqiice
Commune le dix Janvier ide
Sbhapqueann6e paire,seldnrq4'il
: a lied et suivant le mode ea-f
.R Mar la loi. a .
a, en d'autres temb ,
Wnglemps et longuement 6 1-
.ogu6 sur re selon qu'il y p
\ Des homes de loi, maimi
juristes paslionnes et ob is-5.
amnt plus a leurs opinions 06-
liques qu'au respect qui~ s
Sevraient avoir de la klgahl
t de la constittionnalitC, ont
-Vfulu lul attribuer une autre
signification, un autre sens, en
!on mot, tine interpretation dif.
lrente de celle que luia attri-
ftK`ee le constlitant et, plus
SUiard. Ie I6gislateur. dans la loi
e torale.
S,Ce qul reute vrai et ind6-
I Mibtec'est aee la loiconsti-


11ige1 R


a uko qu'lllien, dit la

4. chges osgjre.


et rumeurs


m et I* Lot dIabord-

Knorsqtu'I y aura lieu., r6p ,
la loi lectorale, au le" OctobreH
pr6c6dant chaque ann6e pair,
les Assermbies primaires se- P" Al-
ront appel6es 6 exercer les
attributions et les functions
qu leur 'sont d6volues par la DcuS .'
.Constitution et lalol. 1os e. IY, .a: i
C'st donc clair, net et pr6- I N Irt '. h
cis. C'est, dns les deux texts, Ali ') NI
one volont6 p6remptoirement I rystah, ,\eit, ,
eprimnee, une garantie ilit Ch z Dcrei x.
ment voulue qu ce soit leI ------ -
Chef du Gouvernement, d-l
tenteur du Pouvoir Ex6cutif
qui envisageant usles circons- LE O1101 DES 1 HU NIS
tances politiques, les condi-[1 ,
tions du moment de la vie na- (EsT IE
tionale, les aptiludes des mas.l 'r -m 1L
ses populaires, les possibilitls N LCT A1R G A 1 IIENS
qu'ily a pour elles d'exercer No 1940. IllE DLU M \GASIN DE') LlT \''.
le suffrage universel qui. selon
un mot c6idbre, iorsqu'll est
mis A la port6e des masses Rc ti de P i
Ighorantes est aussi dange- R educth le P1 r i
reux ne It teun ntre les iS 1 1
reux Iun lenant dire les nsRhimsen bouteilles A p rIr de I goirde 1/2 A 10 Gdes
mains 'un enfant, dkcr6te que




Donc, en tace de ces viden- o1 lt lie 250 rx
les e ssem esnprZme ares- s
ptnouveautmqo2 de de procedure i I ._..A,.


Constitution, cette volont6de etOlleS 3,00-
la lo. vne peuvent les D6cca-
rations Alilacietides et lesa ru i (00 4
meurs sans fondement? Rien I4 ,
Le Chef actuel de l'Etat, lui, *
lecourageux directeur,depuis 60 1 o leS .09 0
sept ans, des destinies de la I0
nation, et lui seul, au moment 5 00N a
opportun dira par un acte so- ;
lennel si pour ie bien'du peu-I
ple, il convient de tenter une Le RIIUM NECTAR est vicux de 20 ans.
iois encore nla dangereuse ex- j SES PRIX lerm I'r, Mdtaiille d'Or. A Exposition de Milan.
plrience d'appeler les masses Plusicur s Mdai'les au'.\K\isiliotis Comununates il.,atielne's
uopulaires A 1 exercise du suf- I I rs Concours en maintes EIpositions
ge universal 1. Et si, fort de I
atdroit costitlutionnel, il I a Mhison, ticl aussi 5 In disposition do ses Clients:
dedfle ainsi, c'est enfoncer Alconl recltifi pour liquid urs, alco I )poiir e1)nisler ie,alcool
ut forte ouverte que de're- Iour lhmpe. etc.
dlamer, ds vmaintenant, par '
des D'clarations et autres -- -............... .
ns,' dtidcision d6jA ar-
S ,si, fort encore d so La Maison Moise Saich
kedgttentce, de sa cit& O-
tei p ld" b 4e I 0 Ru. des Frontls-Forts
,ir t i re en Met ep liquidation, avrc g'and a')is,les articlessuivants:
ce ,8 accoi'de notre Casinir conlrur,i drap ioir ( bletu marine. Serge noir et
I4oft1situlion. il juge autre- bleun ma in, changion dol." lrge ir.fhalrncnx paille fine
meant et pene que, pour le poor ho.nmes. Forms tdI claipeaux pair d (Imes, .h:.peaux
people haltien, la meilleure te paille pour entanis, O()mlells poiiur dam s, noire et
Representation national -ouleur et divers aires arti( les.
nest point encore des Cham[ I . -, ..
bres I#gislatives6lues-6lues? La Maison vend en g os t en detail.


Pour 1'amitie6 et la, paix per-

p'tuelles entire. Haiti et la

it6publique Do~minicaine.

,re,)dp nTr*IN6 des Iwub aug

MR ~ bli lait) el -;W. gm s i 41340fi".quo vent
I ,ins, In desiosemom=plI'm os daaiGouvernew
D1S ont m 4NOdes Mts. a irplo cPrfaident
ndgocistions *STUIcon* ." no II r~uld'nt Viabuez.
cluswno d~uaTr&Z 81041 deth C tenente,pourrappeleul1eu.
re 0'SMal6 soldopf p. ran:roux Wdu a P~~t Coolidge
Ila tr. tsd&q pp sdamson we6rude f*ilcita-
Ccasit 6girsamws saw thoI~u au s I sa kudo la 1R6pu-
io 1113pecifique do 60 4ft- blique A l'oc..asioti de la conclu-
*fend qui pourrait, Fsvriir, SWondue T ail# deho t~roaMrs
0 Never estre lee deux 1eatp...1Itmu faud eemlearIl de pais off ri
dpoe.glement lea bequu dt'uninpoodopar lea cdeux Ripo-
accoId r to ime ndi x ,M iques uiso garlogent [a 'out-
,iuu, oW onw oou tuads ens versaielldo re..


IONS 1

LEGISLATIVES,
--I ii


tion tce lives brochbs.ceuvreb
de Bou rget, Bordeaux, etc, et
,des romans-cin6.
S'adresser au Journal.


P art -an-Priw, '-, le l tIevrie:

An Directeur du jouiriil
SLce Temps ).
Monsieur l' Directeur,
.Ie rtmercie votre ahonne
I prc dle tinm lI I) et j' vwis
reim,' cie, 'ne 111m11n eCre )pi -
ticulkare, powir I'encourage
meant (ie vous me donnez et
pour la note qu( votre jour-
nal a consacree a mon livre,
samedi 16 Flvrier courant.
En France, on aide bien
comme vous le comprenez
ceux qui travaillent pour le
pays !
Le 25 Mai 1928, la Societ.
de geographie de Paris, dans
une stance solennelle r&com-
pen,.it un de ses mnmb',vsI
oour svs lraviaux et (ce (lit
Ie rapplrtcur, Mr h. habl) )t
dis:ii de( celui-Il: equivalail :
une citation :i l'ordre de l a
Nalio-': vPour r(compeis,, r
1emninents services r,-'nadis
1i g,'ographie. en dehlors ie
I exploration, notre So'ii',-.
d c ;rait Mr l bi)t,. n instill,
iIne grndeh mdaille d*tI :'
title Ct'"cweptilo'nel. ('c1lteL ds-
tiniction..., notre Coln iii-sicfl
des Prix I'a dt-cerne, par in
votre unanimei A :i l'twnvre de
notre regret colldggue Franzi
Schrader.
( Par la publication de /'.At-
hls de Giograp thiei moderne,
plus tard par ceile de I'Atlas
universe, notre confrret ai
renlu au pays un appreciable
service,in aj'ffranchissanl dui
tribute de Idlranger d(ans crl
ordre d'idees. ),
Pourfinir, je do's vous np-
i;prendr e que e Dipartemcnl
,de I'lnslruction Irblique :1
'instruit les Inspecteurs des
'Ecoles de la l lpublique1 d:I
voir A donner A mon oeuvre
un grand concouas mora l.
Veuillez recevoir,Monsieuri
le Directeur, mes salutations
empress s.
i.llc DORSINVILI'.


Un nouvel ouvrage
deo L6on Laleau
ABREVIATIoN, c'est le til1r
d'un nouveau recueil de ipot
mes que notre charmant ami
et devoun collaborateur, lAi.O
L:leau. fera paraltre, dans les
premiers jours davril, .a i li-
brairie dp France. I.e livre pa-
railra dans la collection diri-
gee par le poete Andr6 Fon-
tainas.
Le volume cottera 1 dollar
et le nombre d'exemplairns
qui seront exp6dibs A Portl :u-
Prince est restreint.4eux done
qui d6sirent se procurer I'ou-
vrage doivent, jusquau ler
Mars prochain sinscrire aux
bureax du a Matin D.

On deamand.& louer
Une boone maison A 6 t-
doot Ie rez-de- haus6e put
recevoir I'installation donue
cliuoique de m6decim et I'6tage
peat. 6tre habits par une ta-
mille.
Elle sera louer a long F il
etdoii tre isltu e au centre
de la ville.
Faire les oiares sa M


Livres

a vendre
A vendre une belle collec-


lson chajl eau9re i aU6I" an e'
ienma 9%an ~


a vu, mardi, ve,.% h's 11 114
due matin, A In sortefie.. C easstes,
timle sdene nltlfldri%%tie. I ,ne
v'icille femine en'ortilit~e (tins
till Chlle .~tout m1)011(1lzC/'(Ic de
visage t~~tU d' inquIli~uklo, SC1 ii-
hlit IC plsniss (le% tins fcals. VIAle
nva it aux mains quelcpaies Fm'nim l,.
IH P'on rievinnait qvi'Mel IcOlenm-
dait un de (cvS ,,lxhk .coliea's,
peul-61re sOn enfant.- -pouir lui
en fire l'offre nvdernelle. Let~
prenlier group ecolivrs :,'e
alla. H tsuivi din autre cel[ain
a ulae enucore. 11if nv a vl atplus
nutit kes (Iranlflw)i Aor'ir maiitiial-
niaiit IF'; sorir'~erflI(I n'd ;ifue
(it. plus en ll 11111,; i t I
vivice iic emiale aprova i
(billlie. IEtj)1licc1,11 hL, -I -id
v.det el1'r':iant ale hha i .'re
It''.v av~i ll qlwIevIi i\ d14,
It's-- (Ilae fle %i(em. 's -' 11ia

(lh, touis ses ,(.Iix Ia'~f
pits %aIt. eltldaais ses da' ill M1l,;
v'cait ra('t~es Vie Ic ('hait II 44 i,.
It's lwa'vaut\1 rIamaitsiranaah
a Vui, avairt-Iriem' s~lir. ha as
tri des tiornbri'ux petits c aihoti
lots oil se reaxcotitreni ist is.4
Wiell avant (tans In nuit, Ius dtwe-
fliers Wi~ards. detix jeuaae", geiias
assez tatigui~s qui, .4e t'lempaS '1
l~euop,.dismientituu giarcon ia~
hail I it d~ennui et de somincile
(;arp~n In ininae chose. EtleI
gir~on se hautssait p~nflvi)tneitt
et pren~ait au lpremierI' (Iaealit
baa' Lilie grass(.houLtilele'del
chiampagne el versa it de' s i
comitej I l (11111%It's deux gui ie fIs
(111V' leS deU\ jVUc'uiS 2ges 1W
vc)Ula aett pas q ue l'ou l : gei
.., UIieUX, ('111lilit' tlou our's.
v'oulutitsavoi a q arctic 54) tvfei
('limp lijghiflCI)ulv:a icra I Ics dcii t'.-
H~ail -ce dela VLi Chq(.lti '1 Dui d
Nit aii t ciu dui flude ram C ( s
A ce momen i-IA juc' are\cnain t
(Ill Cine6ma tillautrv e llin horn-
me quit entendil les dctiNIwi \
d~cesseurs commuiiiterhL ainvine
chl~ se Mt vi I le ga rvon Ic tar '-r
ser (10 champagne, dtclmanda
liii atissi, hIti m~lnitechose poti,
savor. NoTIRE (Elf, se I)- Ilci'ia~
alors suravt Iceanir maria' qui
fitisait une grimace vim pam mint ~
A sC.5 hWies hila)oiSsof service, (et
se rendit compile, --a6tcinpumra,
6 mores.--flue cc ai'fail I pic
d~u banal claia'ia.
Qtiujiporte In hoissuma pur\ if
afilmama !iti I\l--'
a rencoaWltre, iirthu Iamil.
qui Iorigeit In rue des Ii ractk's,
sous Ie soIeil donl lIt a~verh('ra:-
tiomi )U issaiille ill(c'fwldiuit Ivt' I-
ton, un hoenme court et gaas,
plute~t court qui circulail triinjo-
samment, aivrev ri rawin un Ccom
macaque et sons sa redingote
bomnbazine, un gildt militaia'e,
un de ces girlets de padis. coi-


Boite

aux lettres IQ| Wi
I i-- IV till


4






iPAG1-.2


LE MATIN 21 Ftvrier 1929


Lits en Fer et en Cuivre, les Glaces, Tableaux, Chaises & Dodines, Jeux c


Salon ( articles Viennois). Glacieres, Armoires, Coifleuses que' vous trouvern


chez I. BALLOVI Fils


sont des Articles de premier choix don't les prix sont absolument modiques
lit It I II I -- Ill J I II |


Le Monde


Naissance.- M. Dutort Valmi
et Mme n6e Carrit ont le plaisir
de taire part A leurs amis de la
naissance de lear fils Jacques.
Tous nos voeux au bdbe.
Conference.- Hier, A 4 heures
/2 de I'aprks-midi. M. F61ix
Magloire,Inspecteur des Ecoles,
Vice. president d'Honneur de Il'A
sociation Mixte de I'CEuvre Chra
tienne, a prononc6 une belle
conference A une runnion de la
section tininine de I'Associa-
lion.
Cerhle tnondain.- LA DsSAu.-
NI.A q(Ji, dimanche dernier, avail
organisM- une seance solennelle
A Vari("''*s, au course de laquelle
M:ne .,sliii Madiou pronuonca
une conference Ires applaudie,
tiendra unt' nouvelle reunion,
dimancih. pour la reception de
MI. Loi aleau ( onime Membre
d'1lonneur.
D)uil. liher, &i 11 heures du
main, esl mort Edmond Lalle
mand. (s lunt'railles auront lieu
cet aprAs-midi A la Cathldrale.
Nous. envoyons nos sinc6res
condol ances aux lainilles 6prou
rVe(s par ce deuil.


Avis
I.x pi.)llIc :t le ,commerce
sont avisiOs que, p-.r suite dui
retrait fde Monsieur P. liogi-
vue, por raison de sante,
nous avous charge Monsieur
E. Madoerin de la procura.
ton de notre liaison de Pe-
tlt-GoAve.
Port un Plrince,le 19 Fevrier
1929.
IlEINBOLD & Co


Les c i anciers de la success.
sion F.NAI'OLI, de son vivant
comm'i -ant ltabliaux Cayes,
sont prits de bien vouloir, a
bret deiai, pre.senter leurs li-
tres tie crrean'e, A Port-au
Priuce, au Cousulat G6neral
d'Italie el, aux Cayes, Ai Mes
Ernest Douivon et Joseph
Benoit.
Liquidtleur.
Cav UI Allredo de MATTEIS
Consul G(enral d Italic.

I'autre ecit f'air de le recoii!aitre
et saw:s qu'il cut, lui nussi fair
de recoinaitre I'autre .. Et la
f'emme alors qui se trouva seule
aarrniea 1 ti ne plus rtIre. Elle
se rendit A Is table de I'homme
au cigare de prix. C'6tait une
vieille connaissance. Mais corn
me elle uvait laisss le Pays de-
pris dtjA une annte et aurait
it6 heureuse de ne pas etre re-
connue, le gentilhomme ne la
reconnut pas et galamment le
chapeau A la main se pr6senta.
Double exemple de di-cri-
tion qu'il faut offrirA notre jeu-
nesse qui croit que la politesse
nest pas de mise partout. Louis
XIV se d6couvrait devant les
bones ..
... voit queo depuis quelque
temps le Service Hydraulique
entreprend dans certain quar-
tiers des travaux assez impor-
tants. C est tant mieux pour de
petits emb6tements qui entra-
vent pendant quelques jours la
circulationon aura la compen-
sation d'avoir beaucoup plus
dgeau.
Coesn.
... a vu, bier, JoUi spectacle A
la rue des Miracles, des Etran-
S s venant on ne sait d'ot, ti-
Sabaient dans la rue. Et. you-
lant, pour une fois, fire que la
cause suive I'effet, ils montrajent
bouteille de whisky : ( Ah!
Laompreads. dit un connais-
amr, ils sot souls parce qu'ils
a'ont pas budu.YectarCGae/ens.


DERNIERES Nouvelles

de LETRANGER


COiAGIE FRP~AtALSE DES CABLES TiLEGRAPHIIQIUES
20 Fevrier 1929


Disessism de Ia Referme judiciaire
*' a la Chambre. Le Goeueremente
pose la question de coaliauce.
PARIS La Chambre a dis-
cute la R torme judiciaire sur
la demand du gouvernement
qui a pos6 la question de con-
fiance ; elle a repouss6 un con-
tre-projet du part radical-so-
cialiste par 291 voix contre 285.
nlterrog dans les couloirs, M.
Barthou, minisire de la Jus ice.
a declare que le vole n'empe
cherait pas le gouvernement de
poursuivre la discussion du pro
je jeudi. II a ajoute qu'il ny au-
rait aucun des ministres avant
jeudi, indiquait ainsi nettement
qu il n'envisageait au point de
vue ministeriel aucune suite au
vote de la hiambre. La faible
majority( du gouvernement re-
suite du fail que de nombreux
d6put6s,fiddles au minist6re,ont
61t dans f'impossibilite, en rai-
son de la proximity des lec-
tions municipals, de repousser
le project radical-socialiste ten-
dant A retab'ir tous les tribu-
naux supprim4s en 1926.Le vote
de Is Chambre n'a done pas etW
purement politique.
3. Poincar6 a la grippo
PARIS- M. PoimcarA, leg6re-
ment gripped, n'assistait pas A la
stance.
I. Requieres,direeleur de la SAretAt
ca remplacrmut de M. Renard.
est a oit Prefel dI la Seine
PARIS .- M. Renard,directeur
de la S0re6t gtnerale, est nom-
me Prlret de la Seine. M. o-
quieres, secretaire-general au
Ministre e de I'nterieur,est nom-
me directeur de la Suretl.
Le Corps d'artillerie espagnol
serail dissous aijourd'hoi
HENDAYE Le bruit court
A Madrid que le roi signerait
aujourd'hui le decret de disso-
lution du corps de I'ar illerie.
Arrrstalion de M Miguel Vllanueva
el de dux officers
MAPDRID Les journaux de
Madrid annoncent I'arresttion
die M. Miguel ViilanuevJ,ancien
president de la Chambre et de
deux officers generaux.


L'etatidu Marechal Fleh
Sest iehanoge
PARIS Les mnadecins qoi
soignent le m ereclhl Foch d6-
claraient ce milin qne son e'at
demeure inchange.
Le Ceemaadant Claresee Yeugl
,~M a atlerri au Bonrget
PARIS-Le commandant Cla-
rence Young, qui tait actuelle-
ment la tourn6e des aerodromes
europeens du DEpartement du
Commerce des Etata-Unis, a at-
terri cet apres-midi au Bourget.
II a effectue le voyage depuis
Croydon (Angleterre) sur un
biplan qu'il ovait amene des
Etats-Unis, il y a une huitaine
de jours.
Ceote parli peer I'lode-Chine a fail
an afterrissage lore daas Is Fo-
ret de Bendy.Soe avion a e6t rk-
duil ei amieltes. Lui et se.P eam-
pam Mes seat Maims l esalts.
IPARIS-Dieudoonn Costepar-
ti A la suite de son ancien ca-
marade, devenu son rival, pour
as rendre en Indo-< hine par la
vote des airs, a fait, aoour d'hni,
un atterrisage force dafas la to-
rA .I .,uelqueq kil)-
m6e're* ,ti '-,is Son aviou le
Dragon de l'Annam o a et6 re-
duit en uiettes, muis le pilot
suppl6ant Jacques Codos, le t-
diotelegraphiste Edmond Bel-
torte et lui s'en sent tires avec
quelques 6gratignures et contu
sions.Leur raid avail pour ob-
jet, declaraient-ils, de meltire
Hanoi a uelguesjors de Phas. I


Le Prinee de Galles irait blesti6
asu Canada
LONDRES- Le Prince a dd-
clar6 qu'll ferait son possible
pour venir au Canada dana un
avenir trds rapproch6.
Qui parlera le premier ? Vella I
question qui retarded le travail
des Experts
PARIS- Les travaux du Co-
mile des Experts sont retard6a
oar une question assez serieuse.
Ss'agit de determiner qui par-
lera le premier. Les de16au6s
allemands out expose la situa-
tion Oconomique et financiere
du Reich mais io ne emblent
p as disposes A aller plus loin.
Dautre part, les Francais qui
sont les prmncipaux creanciers
des Allemands ne voieui pas
pourquoi ils prendraient I'initia
live du changement A apporter
au syslt6me actuel du pavement
des rep rations d'apres le 'lan
Dawes. 11 en resulle que ls Ex-
perts cherchent une mnthole
de procedure pour continue la
conference.
La risololioe Porter a #0 rejetta
par aI C msuion d Seaut
ASHING I ON La resolu-
tion porter atorismin' le 'resi.*
dent A meltre 1'embargo sur les
envois d armes et munitions aux
nations belligerantes, a et1 reje-
tee par sla Commission.M.Porte.
a declare qu'il presenterait de
nouveau l resolution au pro-
chain C;ongres.
Reouve.llemeal du Trailt de Corm-
merce enIre le zexiqie ellas France
GENEVE-La France addpo
se au) secrtarial de la S D.N. le
texte (It! I'ccord signed avec Is
Mexique en Novcmore dtetrcier
concerriant le reinouvcllemet.t
du traitE de commerce concln
entire les deux pays, A1 y a 43


ans.
Une note de Kellogg
A la 8. D N.
WASIIINGTON-1 i s cr :ai-
re Kellogg a envoy aus nations
comlpo) in la Cour inte.''tio-.
nile (de, Jic'e tine nolte decla.
runt que ls division p:oposde
du protocole de la Cour conrer-
nant Is cinquienme reserve du
Sina pour adhesion A ce tri-
bunal ne procurerait pas une
proteclioi sultiante aux Etats-
Unis. Le secretaire sugg6re que
lea Etals Unis soient protge6s
dans le protocole par une antre
formule.
Le DBrix attUrri
A u6lUopol s
HELIOPOLIS- Le Brisx a at.
terri a 8 heures 45.


Vari6dt6 rodonno
a La Rose e fouliUea
Dimanche, A la demand de
nombreuses personnel passion-
nEes de beaux spectacles cin6-
graphiques, Varitts redonne
a La Rose Effeuille onu un Mi-
rat le de Ste. Thertse *, ce film
san. pareil qui obtiendra ainsi
le record de 14 repreaentations.
VoilA done une bonne occa-
sion pour tous d'aller une fois
encore admirer ce film ou s'a-
voque une belle vision de la
vie de la Sainte A qui est voute
chez nous one ai grande d6vo-
tion.


Avis


Lepublic et le commerce
soot avisds que Mr Emile Na-
gaglioul n'a plus notre pro
oration A partir de cette date.
Bazar Metropolitain,
H.* 1. BETCHLEY


La nade Exliel inaternatioele
de Seville
C'est le 15 mars prochin que
e'ouvrira, A Seville, la grande
Exposition international ibero-
amnricaine.
Toutes les nations americai-
nes et latines ont Wt6 invitees A
prendre part. Comme nous
'avons ddji dit, S. M. le Roi
d'Espagne avait ddlgu6 un Of-
flcier SupFriecr de sa Maison
I inilitaire pour inviter les R6-
publiques am&ricaines A parti-
ciper A cette Exposition.

Fleur d'Amour,
dimanhoe,
A Paraisana
Comme nous I'avons dit, hier,
c'est dimanche, en soiree, que
Parisiana offre -Fleur d'A-
niourn, grande et impression-
nante tragddie r6aliste o,. Ion
voit jouer de F6raudy Van
Dale et Rose Mai.
Nul doute que I'on ne fasse
cohue, dinmanche soir, A Pari-
siana, pour voir ce film qui est
un des plus beaux du repertoi-
re de I'6elgant cine.
11 y a, en outre, A rappeler
que le film nest pas pour en-
fant et qu'aucun gosse ne sera
admis A assister A la soiree.


Ies rEparations au Palais
des ina stres
Nos lecteurs se souviendront,
sans doute, que nous annon-
cions, il y a quelques jours,
qsun crte't avail et0 ouvert au
Dpartement des Travaux Pu-
blics pour les reparations A exd-
cuter au Palais des Minisltres
don't certaines parties avaient
0t6 gravement endommagees A
la suite d'un mnceidie.
Depu s avant hier, ces tra-
v.,ux de r;parition ont tlW en-
Irepris. Its sont di, ge, par" 11j
g uieum Cauvir.




Parisioana
CE S31R
LE P'ir PAlllOr
( S., )
GOSSETTE
Entrlh : i1 5 ; 1 Ic'on : 100
)EAl %IN
La Mloate vers I Arrmpole
Entr e: .50.


U

I






I


Carnaval

mouvemente
Au Cap-Haltian, Ie Carnaval
ne s'est point pass sans incident
et la Reme, pour son election, a
eu des tribulations si graves
qu'elles eurent leur epilogue on
jus.ice.
L'affaire vint par devant Ie
Doyen du Tribunal de Premiere
Instance du Cap qui dit: a que
le Pouvoir judiciaire esat incom-
p6tent pour connattre des actes
pretendus irr6guliers on frau-
duleux d'administrations repro-
ches A certain membres de I Ad-
ministration Communale du Cap.
Hallien, elant donnA que ces
acles sont non auloris6s par la
loi et ne relevant que de la Se-
cretairerie d'Etat de I'lnterieur
qui les a autorises dans le cas
o& elle le- aurait au(orises. Et,
le Magistrate a renvoye ce"rx qui
demandaient I'annu'ation de I'6-
lection (.e la Re ne du Carnaval
A se pourvoir par devant qui de
droit.


Mais uo Meunbre du Conseil Comma-
nal demissiomae.
A la suite de cette affaire du
Carnaval, rapporte notre con-
frere Les Annales Capoises ),
M. Coutilien Piquion a donn6
sa admission come Membre
du Conseil Commnnal du Cap-
Hallien.
VoiIA bien du Carnaval mon-
vemente.


For sale
Model 35- Atwater Keolf
Radio Sel.Excellent condition
complete Two loud spea-
kers Batteries, 1 Extra
ube Antenna.
Dr. L. C FROST,
M irine ("orps Phone. 190 3
!'ww(e; 8,3T) i a1.00 p. *r

Lu I.sLainossiA IT A LoS star
' INJECTION PEYRARD
D'ALOKR *
... i.mSumml s im


fisent~i e sCetrieethe kmeidrn |


TOUTS BONNES PMHAMAIES *


*aiwoii


Toutes les Polices


)E LA





M0l


H


ENERGIES
Lm addel about m
vmt doleuxo foeset aMI
rendent pam copt ql
perdent de reoe i.
L' mulIaon
donne de I'nergie et dm
vigueur au syst&mne pa
puissancetonifiante. R
votre 6nergie, fortieau
votre systeme avec
I'Emulsion Scott.


Alpliese XIll ekerche
un anotrel
Par sans-fil.- Le ro1 I
se cherche un autre dic4
pour remplacer Piimo de l
ra qui,de pus cinq ans, tied
renes de a politique.
Le roi dit que Primo de
vera est pr6t A abandonia
pouvoir de son propre gr6.p
fire place A un plus )euul
plus resolu.
On dit qu'Alphonse voud
remplacer le General avant
fWtes de Barcelone et de Set
ain d'affirmer I'idee doe oel
ration et de stabalith de i'
gne devant les nations ettan
res.
On salt que la grand
position international d
Ville s'Quvrira le 15 mur
chain. N.,DI
L'e-e.uveraa Smilk


a 1aI
Par sans fit.- Avan
apre-midi, .le president 11
do do Cuba a requ oflJiofl
M. Al. Smith. L'ex-Gouve
de New-York 6etat accqoq
de M. John J. Kaskol.
I r-On sait qu'au. recent
lions prdsidentielles aux .
Unis,. Smith, candidate
crafe. fut baltu par h. ho
candidal rdpublicain.
N.D.LA

Maladies d P
Maux de Jamb
e I Mttaw&. mr
Eau e reu 1
MADICALKPOUR TOM
ULctaZS
PUaUW M JUUWK A



sowaanhr-eicsdas


comprennent la Protection centre |

Foudre sans augmentation de taj



Euq.LeBossec;


Agents Generaux


a --


-------- --s~iF;rlii~~iirrplkPYLr*l~l~yr. .__lpl~iP-~r;~c-~ ,~L1~ -~-------.-~,,I-- .--nr~- -- --~-- *--'*a-----?"~ --7~7r~,~


I


p:




.'1~-- -I- ---- _. __ ___-.- .-;- -. --~--7---


22bio s. -18-


--- -- --- -.-~~~-sr "Eqr C: ;


,'AGE 3

2 JeUdi

21 F6vrier 1929


aixr W~rn


l eurmseI laitiatle du
do Jmnel. Me hard
Comite 8ro u astil
lo Mlei ds 1A i 6tel
et d6WAIdoe do-
banavol dStto anne
Iat inaccoutuot Qu d'-
ae doit-on pas eadWiner
,ceux-lA, cormm erants,sp6.
urs et particaulers, qui,
e r ginireuse obole, con-
ret t donner A ces 16tes
Jours (ras co cachet tout
S iler I Un citsaMt hom-
So dolt sortout tre rendu as
SI activity6 et ao d6voue-
SCotilt6 d'Orpnisation
a ludo pace 4e tentp re.
iiment court et en ddoit
brt .rcourant de sceptiOis-
| moncu, puts exicut6 uunf i
p ogramme, rocurant ami
iaofre ville quelqued instants
l oins distractions. Le Comi.
ipsut 6ire fler d r6iultat ob.
SM car le succs' a 6t6 au-des-
* detoute espdrance.
94uihousiasme general qui
S- tail chsqoe our, la joie
158 liuit sur tous le visages,
mrarable spectacle de ce
pioessionnant de yoi!u-
ldelcores nous ont permit
uoostater ce que prevent la
volont1 et I union des in-
aces quand ellec sont ani-
Itds da sincere disir d6 s'en-
[p dans la voie do Progr6s.
La R*s ..
S.D.p).. deun semainei,le Peu-

b sympathique, pleine domo-
u etl de simphicit6 aurJ'in-.
honneur de porter avec
tion et 61g%, I=tea.
Nmeme 6%hipre, a lia tres
la }opulatao d lk Voi du
lc-- %ix.de ieuW-l 'do-1
A cette augste fiction.
Ms44 sapro Aprvp'i
S ndr6 q ratte Ie de
En r dt 1 @ity Lames
neur, Mesdemoiselles Saa-.
AlzAndre/ 13iaidt!t La.,
l tout auss i ad lletq
thee tonriantle. vf"llt Ufti
; 1os es fid6lsa snjets a
sorle et'hn bienveil,'
Junt-


a1 on eta son UtU'cup06
00 Natio'nal. ULapand
me: rtnts Isaet* Ies caai do
Vivo Ia`t6 "*) .ta.~ne-.
r. Les heurraha s).nafinisteaA
in.'-A cemon1& e~
&cabe. ..Le difihI com mence...


emnbre infinai4W-wq4u~'yc
ue4nt des oupes do mo
10 daspach es, o

j~ise pieu otetedsesmate.


"* Uub ...aw- .
1' lendemain, au nmili du
m d6lire do I veolleSa Ma-
i-, par e doe vtmeots plus
srie quoe I v.tlle, recomftmnu-
I sa touds Bie ea pertout
wal aee.avsis a i e'0, Ip.
Le soar, Hille se rend pa lubob
Eacelsior. La reception eet or-
wanisme per M. CLarle Baauduy.
President da Club. Cee.li quil
aide la Reine A gravir lea mar-
ches de son frne tend doe sa-
linrose.Les pierreries scintillent
A Ila ueur dts ampoules lectria
ques.On croirait vivre, en viri-
it, une minute d'enchantement.
D'une voix lente et asre, le Pre-
sadent sut trouver des termed
heireuz pour saluer 61nie du
Jour, Reine de,beauti et de je-
1tese.Au now do toup 1 Meem-
'brs1 il reat la 'tReise uone
gerbe de fleurs et on precieux
objet artistique, en e1molgpage
de I'ardente admiration du Club.
L'Orchestre ontame la pre-
mitre valse. Arlequios, colom.
biasth pierrots, japonaises, poli-
chinelles prennent leurs 6bais.
Farandoles.et tourbillonnements
no cesseront qu'A one here
avanche de la nuit.
Traeislie Jenrae
Apris la torn r en Ville, le
defBld deas voilures que ne
cesse d'entourer un nombre in-
calculable de pistons en liesse,
se rend sur le land, vaste champ
ouvert, o6 se fait le tourniquet
des voilures. Le Lomitl des-
cend, faith un examen rapid et
lIon retourne A I H6 el de Ville.
Le Roi de Cochon-Gras ofHre A
V1Rpuie ua pr6sent,aux applau-
*dlasdentd de la 'oule.
Le Pr let oonte sur le Char
'de la Reine erpt6clame les prix,
Wipsi qu'il suit : Prix d'automo.
bile,M. Alvarez. Pri de camion,
Melles Marcelle Lafontant. 'rix
de group, le Roi de Cochon-
Grasn (Lon Lapierre) et sa tro.
.pePrix de bicyclette, Emile
DIDl.ce. Irix de pi. on, Andr6
Massillon, deguise en bouteille
de rhum aioske de canne .
A la Pr6fecture
K'WEneOre quelques vivts Viv
la Reine IVive le Comit f Vive
tI4 ,rtlet I ot I'on descent A la
Prilecture od dans le labgageJ
616gant qu'on lui connait, Me
Edvard Volel present e ses'com-
pliments A la Reine et lIassure
que grav6 d6soimais en toItres
dor dans les annales mondaines
de la.ville de Jacmel, son; nom
passera A Ia postirit#. Le thom-
agne ptille, et l'on se retire
if fii t atller a l'6tel de Ville
IIoe C:b W 4 kgais gan Randd
bal populau'e.Lc peuple ti ivre
*-d Wl'iiiri,'amseollcmenl.On

Il# pjkminu .. C'est Ia fp d'un
heai(.-4ve.' i
On ne saurait trop itWiciter le
'44flet, le Co.mi* d'organisation,
qiui ont mis tout e oenuvre pour
assurer le plcmn succis de ces
A ] R I
A PORT-de*PAE i
als trestis a- Cercle WasiealI
I (t parades *rile*.
do 4d,& eahoe di (iavalI
Les balls travestis da Coercle
Musical aL'UNION s on eu lie
pendant lea trois ours e 8 ha,
du soir a 6 hs. du hatlin Leo
diguisements talent dmires
-*Jw.-Atlaoremier e ,
leteleNZl "s Occlia
-".s hurnmal ..i-tA r I.


pewr I'


b" Ithy
ithCom obs:lu
et, I~sarnr ca '-- -tpi1


mostSylvain, Dieudou


YVor Ns one 4d e -.;,


I. _________ ______


Ii EST DE PLUS EN PLUS INDIS-

I P TNSABLE DE VISITER





'h ElisIn OIA 1! Irmno




AVEC LA RECOLTE DE

COTON qul COMMENCE,

CEUX QUI DESIRENT SE


PROCURER DES ARTI-

CLES INDISPENSABLES

ET a BON MARCH(I PAR-

TICULIEIREMENT LES

COMMERCANTS

TANT DE LA C(APITAILE

QUE DES AUTRES VIL-

L.ES, DOIVENT AVANT

DE, FIRE LE MOINDRE

ACHAT, SE RENDRE


CHEZ




Katas Hermtanos


p).------~-- ~ --- -- ------ --~


V's 'ft.


,utwn-e


des plusfortes COMPAGNIES

DIENNES d'ASSURANCE

O .ila VIE -

EUG. Le BOSSe & Co.

Agents Generaux


.


.g' i a1~rA I


,4- l


ft ~ J3J.AC*; Il:S~AUNgp-
Cs,. chic-A~stavrsiA~e ie 1*dIOib6 -" IrWauve ltbule bw~q le- qa cm motionsoa
Ina plus ddiicatcs. Saudwiches sans.parpih. -Dircr. 61ia Prebsion.


Un livre


L'Amour deo Pi*rr
Weuhart. Emmanuel
B o v e. Lib. Emile Paul. 11 o
a tallu du talent, et beateom,
pour tirer un roman et qi ade
sl-ttrMt, de ce banal amour'de
Pierre Ne u'iil.t
PIerre N,-uhart est un pauvre
heo n (lqi vend dsi picrierse
(ui, III) jou,. al cous d'une re-
,ee tion on I'l ,nui et le Rid.-
a:,e, eux .tuts-i etiient do noo-
bre des invites, seprend d'une
jeane tflle. Eliane, volntaireet
rial klevte don't la mere tatja-
dtis actrice peutl-'re, et flle, cer-
lainement.
II. s mnetlehit ensemble. Elle
a iniuv'ik c 'rac(,6re. Pour es-
syer d1, Ia r,'dre plus ten-Ire
plos dou.e. plus fenime, il se
ruine en lui oflrant un collier de
cent mille francs. Et, come
dar.s la vie la plus ordinaire,
elle le trompe. [Is se spnarent. 11
e est maliheure ix, iinimuent.
lt de degrds en degr6s, il des-
cell I jusq.i'.u to id .1i chigrin
el d,: Id inisrc.
Et un soir, il nc I'a jams's
oubl!ie, -il ia rencontre dtan a
un call ou ii pread partois l'ap-
pxriti' avec des copains. Elie a
un visage tout p'auvre. Des or-
gl's sals. Un manteau qui mon-
ire la corde. IE cet air navrnnt
tIe cells qui voLdraient s efl.-
cer pour que I'on ne se rende
pas cominte de leur mis6re et
qui sc font remarquer justement
A cause d(e cela.
I'ne conversations s'dablitt r-
tre cux. Ilinale apparemmnient.
Mais 1'molion, derriere hs
mots tie tousles ours, les 6crase.
Its sufloque... lls auraient pu
re lhu,'reux, songent-ils... Mats
la Vie... cette clhuinne de vie..
Its prometlent de s revoir. On
sent bien qu'ils ne se reverrout
jamais plus, (\\ 'lie tIcherit d
ne plus le revoir...
El voilA...
't cela vi s int6rcssc ir.
tant, vous tient, vous absor e, la
vie banale, et la non moins tri-
via!e destinfe de ces deux pau-
vres etres qui n'eussenl pas (di.
par6 la compagnie de ceux que
ie jeune roimanci(r Alleniand
Ungar appelle si justement dans
un roman de haute tenue : lea
Sous Hommes.


Le novel


DU


Cap-Haitien

Mgi Jean Marie .Iun est n6 A
Cleguerec ( Diocese de Vanues)
le 2 novenmbre 5 1875, a t'udie au
S 'tinaire de Ste. Anne d Au-
a ay, a pass 3 ans au Randd Se.
-'iitaire d'lIflti de St. Jacqucs
iPinistere). Aptes, est allM Mtu.
eictila Piulosophie cl la Theo-
logie A Rome ( 1808- It.Ml ). Or-
S(Io i4 pretre le 29 u In 1808, ar. ;
Irive en Haiti le 14 mars 1902,
/ ncAm Vicaire la] Cathedrale
le laiden ain. Puis a ~t6 Secre-
ltir6-Ginkral de IArchevch6
en octobte 1903, Chanoine Ho-
norqird le 7 janvier 1907, Cur#
de la Cathictrale le 4 novem-
bre 1913, Vicaire-GCndral le 6 .
mai 1920. I
II donna sa admission comme
cure de la Cathlidrale le 8 jan .
vier. 1922. C'est lu qui a comrn-
meaict la construction de I'e
gtise du Sacrd-Cmurde 'T'urgeau,
Ixre, l'cole des Seurs au BolI
A," institu6 une bibliothiq q
au Presbytire de la Cathldrale,
organi6le chant en cetlte glis.
iPreconiW Eveque de Metro'
polis, Coadjuteur de Mgr i'Evi,
que di. Cap-Haltien en janvier
1924, sacr par Mgr Conan lei
30 Mars 1924.
C'est un prelal actit, dJvou,
bon et ginureux. II a ftit bca -
coup de bieui a Port.su-r .sf
ans e L. nord, il est iAj
,'pjircti'. Au C.p-lJatiten s ;
uo,, truitle local du CollQ
D. du Psrpitoel Secours.
I'Bcole p rofeionneike de o ,
Foiaette, eairepris des tourte 's
dout um: ues reultats a susciter des vocations ecclksie*.
tiques pour.'Ecole Apost liqe
qui pr1 re nos Pretres i Port.
a-urance. Cest un prilat dta
grand mirite.


.1j%1-4 b -, .'- .t.-OR


I















I


'Ii


F

~1
4'
'ii


_ ___


t;-~


u. i.-


-. **


, I


. .


r




PAGE- 4


Le Carnaval

SriTr. de la 3eme PA.
venot, M. P6an, E. PNan, L. Ste-
Ihenset T. Marseille, en zouave,
etc. etc. etc.
Cheque soir, lea danseurs et
'nnsenses portaient un travesti
Melle Enide Pean, comme
Peine du Carnaval, assise sor
"on tr6ne de velours, paree de
son. costume nttrayant, bien
roifle de son diad me et le
ceptre A la main, s'etait distin
gue des travestis.
Le dimanche-gras A 3 here
de I'apres-midi, Sa Majest6 La
Beine I, dons son char, avec lea
Dames de sa Cour et ses Gardes,
a parade par toute la ville. -
Elle se rendit ensuite sur la Place
a Francois-CapoisA od une cha-
leureuse el grandiose reception
lul lut oflerte par Mr Benolt La-
croix, Magistrat Communal.
Un bataillon de marines et de
zouaves, avec le concours de la
fanfare a L'UNION a, a requ la
Reine.- Tous les deguisements,
les autos, ainsi que la foul as-
semblee, ont applaudi Sj Majes-
It pendant qu'elle inspectait Ia
troupe de, marines el des zouaves.
Le lundi aprds-midi, les en-
fants, en presence de Sa Majes-
te, se sont aussi bien amuses.
La mtme reception du Magis-
trat Communal, a 616 r6petie
en I'honneur ;de la Reine, le
Mardi gras A la meme here sur
la Place du [, Champ-de Mars *,
et A la suite de Ia tournue de
ville de Sa Majes'W, diverse
personnel lui ont tendu visit
en prcsentant leurs hommages.
I.n bhatillhn de marines de
Saint- ouis du Nord et beau-
coup d'amis de cilep lochulit,
ont rendu visit A Sa Majeste.-
Dans la soiie du muirdi, par
des sons harnmoni ux de la fan-
tare, et sous des Ihux d'arliflccs,
des pliits dtMoiles, dt's fusees
et des bingalcs, les lWtes du Cur-
naval nat pris fln pour la pre-
sente imnnf 1V29
Note' en passant que toutes
lea bicyclettes et lea voitures de
ville. et plusieurs autres de


Saint-Louis du Nord, bien dS-
corees, ont suivi avec Ia Mn-i-
que L':UNION,le char de Sa Ma-
jeste La Reine.
Depuis des anndes, it taut le
dire bien haut, lea Carnavals
n'ont iamais eu tant de succ e
A Port-de.-Paix comme cetle
ann6e.
Gloire et honneur done au
Comlt6 de bals, institu6 au Cer-
cle musical L'U NION, qui a so
patronner Is candidature d'une
Reine digne d'- loges.
Gloire, honneur et remercie-
ments au devou6 Magistrat Com
munal qui, par son goOt et son
savoir-faire. a bien organism ces
Wftes, ces rjiouissances et mani.
festations publiques,en s'acquit-
tant 6rieusement de so tAche.
Diveis Assistants.

Corrospondance
Intoiroolairo
College Looverture-Cmrs de I'AI-
lianee Franoaise de Ste-Doeimge
Ces jours derniers,nousavons
parl6 du pr:.jet de M. L. C. Lh6-
risson d'6tablir la correspon-
dance interscolaire avec les i-
Ives des course ii.stitubs A Santo-
'Domingo par I'Alliance Fran-
Vaise de notre voisine.
Le.s demarches du Directeur
du College Louverture viennent
d'etre couronnees de success
grAce au Ministre de France, M.
Methis et au President de I'AI-
liance Frainuise de Sto-Domin-
go, M. Antonio Jimenez.
Les Wves du College l.ou-
verture ont ecrit en espyagnol,
en decembre, et ceux de Santo-
Domingo viennent de r6pondre
en fran'ais. C'est, il fautl I no-
ter, un grand succcs.
M. .Jimenez a bien voulu ac-
compagner le pli des l66ves de
ses course d'une lettre pleine de
cordiality : (J'espare, dit I'6mi-
nent avocnt, que cette corres-
pondancc continuera et devien4
dra plus interessante au fur et
A measure que les uns et les au-
tres front respectivement des
progrbs en espagnol ct en fran-
Vais.0
C'est un de nos compatriotes
M. M. ILaudun qui est l'un des


Pernier mot du Chic


LA PARISIENNE

Angle des Rues Republicaine et des Miracles

Port-au-Prince T616phone, 2000


Grand assortment d'Articles

:d'Eleqance.

Les Souliers MARSHALL

pour hommes


Qe gar nt p,, Elgaol elt oide

LES RICHELIEU El -' ATRES

MARQUES DE CHOIl.

(bhassures pour Dam ,

d'une finesse incomparable


. 4 b


Complete


~One' grande vaiiatis de Suliers
impot,, poor Is premise loi en laiti TIHEO-SLOYAQUE ;

Nos complets Casimirs pour jeunes-gens.
Vnez visir no8s diver Raynns. O'est le lernier cri des qgrnds Boul v irdi.
drill, Tuuor, Gabardine, Complels Domr pourtoilette de vile. Smoking, (cimplets
terge bleu.mariv.pious eq avona poer toutes les me sure&.


Notw hne.- \ care de notre importation en g9and, nons laisons d" prix dtMianl touted

Vente en Gros et en D6tail.


A.


C II


Y 1UI~- -- -__.__II~_~ ~_~_~ ~~ ~~~__ ___ _


I I C ...,




wow!~~-


--Q


El MATIN. 1~'1 Ffv$l@t .929


. ,--


-' -- -~ -. -- -~ _~__~ _


DE


PLUS EN PLUS


LES NOUVELLES VOITURES ET CAMIONS des GRANDS
FABRICANTS SONT EQUIPfES AVEC

Les P/EIS et les (C1H IIBlIES


Sans discernement toutes les Marques de Caoutchouc


subissent


epreuvcs


severe;


et Ic


choix


de GOODRICH


a une signification double


I \ La Qualite et la Valeur de la Voiture sont encore aug|
par l'ftquipement des Pncus et des Chambr(


) Le Prix d'achat de la Voiture
sont reduits


EXAMINE VOS PN E U


nIlente~es


"S.


aussi bien que lc coult d'Entretien


au minimum.


ct CHAMBRES


MAINTENANT.


Toutes les Dimensions

Pour CAMIONS


et VOITURES


en Stock.
- -*60*--


Toutes les Chambres

GOODRICH

sont


HEAVY DUTY


ertown


Votre Opinion est supreme, mais pour appr6cier un bon pate,


il faut le goCfter.


Adhelez


HA IT IAN


"Goodrich"


MOTORS S.


DISTRIBUTEURS POUR HAITI


PORT-AU-PRINCE


CAP-HAITIEN


I I!


II P11 U_- ------- I


1>1^


6L--


LiEu'


NI


4.


I.
A


des


A .


A.


--------~


ry -- I ---- - ~


__


_ _1_____,_ __


- - -- ---------- --- ---- -- --


' .' t 1 %'


*'\


-4000


. ---w


.I


a


r







-lI- -nr I .. IIl- u- I.i1 I .. I


,-- - .I - .. I


I~ i~iaP.LJ3 L- .~~',. I?


S-a ii ~t~


Ora,


19 A raour- aDea ulte -AVk-pot
'PURATiF du DW MANGET MEchEveLure;tr~o
=Cm Dev 61Are-.- de-oes-nnl r"4rin
co bN .-CAN014ME *I sit ommerce qw
com at RUERtAuIMui9Pit applicable anx or
1 14aladies de la Femme Of" gg@a6 smoea dances A cax pirr tr
nylons de in Pnn-An
Airways Ccon~prny z ta
dilf6 comvme suit bp
I mr~ ~1 MI .141U.l ..'ela1'-vv4`11-,L 5U20Ode ce mois:
C ,.'".nd f nft res pta. Cy. CI.-I prr15 g q I
J.r1 71.01 ~if.1"I'i. ,-.w &maini .mr
~..r.*111,*dea1 a 'If 111 n dwa Y~ i~lhe 17) arq.poiir Ii
or.aLI Cic.O .''" :f; ; ru '1.2tm. poor 8U= 2 j ,0 dri' iA Ii Con
It Iaold ~ as'.swr-oot e ag... .&~ A M I L U E *spliiale de Nlndrid.
FWA) ~Raet-1 091 .I 'a 1111. anlt.S'. *"ato ls WOuat C pow*ig .1.5*- o0
a l'.8 ~. a. i...' . aat larsro id r a~ I!, #:Wa sl a LA NE LLEtiI
all'S9 ~"* tr~ee sidelds hAteau 6 pal'd\r
Z~.I' %t..... 'I a1. ,i oalow; n~i 1.1*ftf 1a~ M
.... .11-t 0oue .. .*c6 4pleine d e ta n p u lea autres pavs-
If 1 w.. afr..hn atum~%PU E OOIS dons t Shufllin Sain de I lA-n Mfmes taxes poiir It
.~ ~r~ui. q~o# lt,0mWritar la ik. ipam b.amal muq'itdit qu'elle a trouv6 en sus.
.5 ',- ilrai "M'A. F b ~ l 1(C5%I#IYR Aul' 1. I ramia
'n" Uto IZY Af Tit ( a1401- CP' U fAP.Tl" W icU2NRO W tfo Is plus d6lirietise -cm it 'in (C
*ra5I.I. aIrpet.j, op l -- nvrol ,t assa t .' :,r laga um~, ol11&etli! posrnadr pour leg cheveuz vsd erP o
1. I .*n I Iuge 'P M-14sIt.9.0" ,01111114 pour 0 quwal SES l Q all ~nijamais employee. Ai elkrto
total ,c .1.11 ... 1" d- ~-a. It .iwnr vo .~ g,* .m...-nI; i.ang. sPr-v -
I f, a'f,1, Ir A. 1 -.e... rs !Atr .D 4 -P'.. -181a Ct# use 1110tl@ do
'A N.sa oo)Dallpu1111II.. i Io, I r"nia411% e14 irfr f0,', mei
7 ol efo-1q- ;if ... * le i fS Ignsiw. $00IIamponi.. cw~prsn*a. cachet..L E ee l
corresprlrIdmvnI e"-
boab (hnielin.h CRAA kOS PRI X Ferolmav' in 401ors0 N WUT1ONS 11111 DE3MIQUZ8 La Pommade de Quinine nylon. pornrvritl, s- i",
2 r VaI.'i~tte'~#a. c~t' ~DAMDAGES, CEINTUJIES,, est Is pomniade autlientique,don !ariutl
------ AB A VA*M6ES elle atieiut lea rat ines des che Iseaire dcnImo-e, Par
mom, 116*rng0a I'veux el doinne un brilliant na. ment d'une taxe* de(
-Pima too Uftm, turel qui demeure. N.B.-lI es PaysN Vat
WPARMIS O*T*M"mtWP Elle arri'tcIn dt~mangeaison r6 A Iin Cotivcentio;nA
Bering... A7podeiqlan du cuir chevelu el rend les de Madrid scnt :
PHARMACIES Of P0051, Of VOYAGE chev'eux (loux et souples. Espagne, H. IT11.d
COFFRES PHARMACEUTIQUES ~En vente daus toutes le ResCuargnie.hliv 16I
.*. pow ti ,CMUso amacies. Seulernent pour RcCin htR
9,15 cntiespar poste direc. Dominicaine, IEqtivtet
I lntaado, Mexiiie. C Nli~h
Plro/tdo a de ?ctee tement. !&gg rBr xiw.NCloict
oftons renweipnmeft6 IE LNTMDICINE 5Rpama, Pa ra giiay', P&
"1! ~-" w demarde adrwm COMPANY Is, fnd
0 rtPHARMACIE PRINCIPAL ATLANTA, GEORGIA U.S.A. 1Port-au-Prince, le 12
"C" 45 RUERt~I~liAgents deniandds pour tons
(yiN ~~~114, BOULEVARD St8IATIPI. p L'A dmin isqtra-teir Ge
*PARIS Ecrivez pour renseignements. des Posies.
KAIBO0N UNIQUE Andrk F. (IIEVAI
r AUCUNE SUCCURSALE
al en ft'ance al El &1Etagea. -

Clinique Le~on Audairl
1161, Aveaiit Jeka'iorwm. Pkq~e 2223
Poe petite maison de 3 on bireceler scientfiiqve, Dr 3. licot
4 pikes entire couri et jardin. Consultauions, mdicales 41ci hbwrgicales
S'annoncer A Traitemont. de C~ibinet
111. AMBERGER Trieet ovaIa uovc
Grand HOW.eIde Frijn~e. ratmet0.veoaru1~
llckn C T 1sc liniques
Avis MWthede de travail du L~aboratoire do l
de MWdecine de Paris.
11 a W perdu an porteleulflle (H6ptal Saint-Louis)
(I)Cli~I~1S dU 1%I a11111,1" UTe t. a We par IesJ trois en cow marque cNational Urine, Sang (drachsts. R.6action de Wai
hlcien iziipol'taflts rqpil a appor~t6 d(tails'induistrie atitomohile, 'tenant des billets. Bonne jj Piidosn;t r6veetd
En fiatn'icant one IlWit Cylindres aussi &conomique tant pour le compense A celui-qui le rap-' I atis de 6 heares A 8 hearts.
pT'\ ( a'ha 1 une poiw lunrtion que beaucou%,( I"Sif Clinr apotters au Bureau de In Po-Le soir de 3 knes A 5 km stir readez-vou.
IIL1110iplltl aC acr& in evltonprnik 'itures H it cylin- lice de cello yille.
(Ir'ts Uausi pi-&-is et d~eisit quo les changewiiins historiques opi~r~s
de la DCuX A ]a Qua Ire Cylindres, et de In Quutre A la Six Cylindres.



T n416119161~-WW


en
LL


1


FRO

isseri
ivem,


VIVA 7IONAL

N os 901 & 63Q


Le Phon ogra1phe i repp~duction 6lectrique, le. plus pertetioano, dQmkqpnjj in -'endle
p~arltqite1 *prou% %,de 194 / 7u o~oJle c~l~hd~t eCso'"~\y
in:Dns cc Simple1c buenrdemen i0
dois Ias tpouction de Is Musiqo. sur Uiusque avec le plus fin et dernier deve-lo
doap V~ pl fcatico ILe diaphragnme do COLUMBIA VIVA TONAL. donned on tun fur~,~
deiE ro4'us enfewilez Is msilque, minis ii semble quo vans en 6tes p6ndtr6.



Avant d'acheter aucenDO AUWP ipa.:b ne
deC cc geum, nou*vous diwtoik..# paswic
'oir notre exposition dans noire magasin ci
zell de Mr. J. D. MAXWELL, Grand'Rae.
poor sons Con% s in @que fouxqms.*~~PD
onp, uphinc absola.vmenimpdrigur -1ioi t.ut
ceflbs4i out d6A1&pranHaitiM.
L'exip-sition des deierds amoddles requ
est pernianente et sans qW*iquPtopour You@
qa'dt Sewuendrc ces ins runrneiti merveffliux.

L. PRIEI TZMAXN AGGERHOLM &A Co


a,


- ..- - .- t. 0 10 I A


'Li~9311r~a-7C1181C~Z~~I`~ ~-~~-"""'YLTF~i rasrrr I-c~_=~---. -e --


mob,*


PAGE-


tLNij~r--21TO~i~ier 1929E


b m ,


tar







let


rer







.int i

un 1#4



I'A,
ie.
publ
11r,
'ie.,
trou,
2 t1




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs