Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04105
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 2/18/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04105

Full Text
- A-w.


p-L- -' -


ih


13A8,RUE AM*dil4 E p
T3k HO2k


26me ANNEE N* 622 PORT-AU-PRINCE (HAITI) LUNDI 18 FVRIER 1929


iii


fent de la

SOuestion Romaine*


La !pape no pout 6tsr quoe ouverain ou Captit
L'accord conclu entree le lambeau infime de territoire I
Sint-Siege et le gouverneaient en fait il se content a pen I
wsciste est un des grandsfaits pr's de celui qu'll possidait
Mstt*(ques de notre Npoque. dejA pour lui donner satis-
Pour le conclure,' il fallait faction. Ce qu'il tallait done,
un ~issolini tout puissant A c'est un gouvernement italien
Is tile du gouvernement ita- assez audacieux et assez fort
IeNYc'est-A-dire un hotlme pour lui donner sur ce point
aE .tassez inddpendant pour une satisfaction de principle.
imtaler un project grandiosd Mussolini seul pouvait me-
ad dtre arrett par des triti- ner A bien cette tAche deli-
quo mesquines. cate. Mais il eat just d'ajouter
D'un c6t6, le Saint-Siege sat que l'entente est A ses yeux un
vait fort bien qu'il etait im-i moyen de d6velopper sa p 0o-
possible de revenirau tpouvoir pre politique.
tenporel tel qu'il 6tait 'tabll Plus que jamais en ce mo-
avant 1870. Mais i! reclam:>it ment,le dveloppement mat
la liberit et l'ind6pendance, riel et moral de I'ltalie est A
c'est-ii'dire une souverainete I'ordre du jour. Le fascism
de tait. n'a en vue et pour but que
On sailt que ia loi des ga- la plus grande Italiei. Or,
ranties ne reconnalt pa s de pour le succ6s de son oeuvre,
droit)la souverainet duPon- le Salnt Si6, es t un colabo-
the, 6tant donn6 que nulle ratetir, indispensable. L'Italie
souvwraineth n'existe sans tei- sent qu'elle a besoin du Pape,
ritoire. Fette loi 6tablit sirn- plus que le Pape n'a besoin
plemcnt, par I'article 9 que le d'elle. I.'est un failt que la rup-
gl crneinent itsilien rend ao lure ou, pour Wtre plus exact,
bduverain Pontife, dans I'int4- le ddfaut de rapports officials
rieur du royaume, les hon,- avec le Vatican gene I'ltalie
neurs souverains. Or le poirit qui, sur beaucoup de terrains,
sur Icquel lous les Papes, dei- par example stir cell de la
puis Pie IX jusqu'A Pie XI. politique ktrangere, a intirdt A
n'ont pas c6de, le point'qu'i s se manager la bienveillance
n'ont jamas ee 4 de revenud- !!du Cie t g', . -.' x
qwer le fait qu'ils ont consid,- Toiuie les autris nations
r6e omme la base fundameri- qui n'ignorent pas que le Va-
tale, la condition sine qua lican, suivant le mot d'un
Donu d'un accord, c'est une eminent diplomat a n g I a i s
hsmIrvrainet& territorial. Str ( est le p.us important obser
ce point, le Vatican demeura vatoire polilique du monde )),
intransigeant. II strait trop ont des representants accr6-&
long de d6velopper ici les ral- dit- s officiellement aupres du
onts de t.dtes sorted donne&is Pape qui ont mission de de-
par les catholiques ell faveur fendre les int&r&ts de leurs
dI la n6cessite de cette souve- gouvernements. L'Italie, elle,
rajiele territoiiale. Quelaues malgr6 ses nombreux agents
miotssuffiront: le Pape ne pent de liaison, ne pent causer ou-
etre que souverain ou captit. vertement. Elle se trouve dans,
Impossible de sortir de ce di- une situation analogue A celle
lenme; I'alternative est fatal. ou, de 1905 A 1921, la France
Le Pape doit etre, doit parti- West trouv6e en face du Saint-
Ire libre; or, il est de toe to Sige. Enre le Quai d'Orsay
evidence que le Pape ne sera et ie Vatican, ii y eut toujours
ni-ne paraltra libre s'il reside d'habites 6missaires pleins d(
dans un territoire soumis A la zele. Mais les entretiens precis
jurisdiction d'un p o u v oi r sur la situation de l'Eglise en
6travger. Rome est la r6siden- France ne parent se produire
cc providentielle et historique qu'apr6s la reprise officielle
de la Papaut&. Le Pape est le des relations diptomatiques.II
roi pacificateur. des Ames; s'il en est de mdme pour 1 Italic.
rIclame un'lambeau de terre, M. Mussolini, qui est avant
ce nest point guide par des tout un r6alisateur, le sait
mobiles subalternes, par am- mieux qte personnel.
bition polhtique, .mais c'est Dans ]'arrangement conclu,
parce qu'A ce lambeau de il est cependant une chose qui
tlere est attache le signe visi- etonne et sur laquelle le mon-
bleet la condition mat6rielle de attend des eclaircisse-
de ce qu'il ya de plus precieux ments: c'est la mise en vi-
au monde, I'ind6pendance de gaeurndu droit canonique en
'E lise de Dieu. Itfhlie.La publication des do-
Telle etait la these du Vati- cuments officials nous ap-
can. Toutetois, il etait clair prendra mane dote comment
depuis longtemps qu'il suff- doif sq f ire 1-'Wdi'tation evi.
mra d'accorder au Pape un demment ncessafre.


1i


a w

AM 1A1I iiLtitae e
n ouveaurrece de po ll
me ue no-e 'charmant ami Un acte horrible seat commit,
Yrpd^Mir jan.3 qeds
u, 5'eM'e la rue _Amicaim co=pu0
emiers ours 'avril, A la li- entire les rues Dantts-Destou-
e. ches et des Casernes.
no- 1 U pS Oile0ou
g6e par le poete Andri Fon- ons le p Ole qe son enfant,
tAina '- i une fille de 7 ou
t .... eWaitr- aimabse en-
Le e du eres da artier
et le.-d"plai s'e ^ei t I 'en I l et.
ui meront exp*dlA Port-au- aemirant dua Hon alu6
inces rstrein.eux donc lui t de graves brluures A la
qoi d ne t restreitoceux do bouche. aux ambes et en d'au-
qui d6sirent se rocurer Iou-tra Uors.
rage doaiq f- tAru r d l ft ire ftgrand
Wars prochain s inscrire aux bruit dans a quarter et la mere


XTOUS [.",1 G .,-.
Au Bo''~!'ce
rystal '\Mr hul


SOUB IE 7,


C'est d la


IManufaciu,', hai'llenne
... . ** -&i r l


que


VOlls


Irotivcrez 1'ex-


quise CigCreltc COLON.


Essayez-1ai.E11c est un labac
SAl A
1Ch~irt1 -2 d-% Ti" "' '


JcauJ1U CU JUUL UL cl i IIIL


le plus delicate.


I.


p


La Cigarette COLON est

oflerte en dejolics boites et,

pour sa presentation, na

rien a envier aux plus lu-


XUeUSes

geres.


ciqareties C-Oran-l


I(L. ,Opinion))

aLino out la i'ralt,6
ha !ttano-domlnicaln

I'M,()sn ition (itdi7ieie
co i'alit el SOUS ce Wire :Ce pii
lit LE NIATIiN d( ~i'ILlII('
stir le r'(Ytid I7','lct ihdes I'ronto'-
r *com cli o f, f-i's jinxput/s.

lo .(1j142dt. pi'tlt'is oiiI tI't1I)I4
It )It 0Ia 11:1ti oih e dc '.tIr
iICl I V d I1 \ I NI(l s 'cint 2 i nvii

Ntsreinercions no)1ire coit-
fr'~re piour' cette 11a 111LIC (Iait-
fetition et de sy'mpathie A~ not ye
6gard el Iui CfVO'vovos1S expm'es-
sion de nos meilleur-ssenitimenits.


d


MI1. Luc Grimard
et Justinien Ricot
C'est avec plaisir que danis la
lisle des lnoUli've uxil\( or'"Is noil',L
'vons II1 L-s noms 0 de1 nos almis
luc Grimard et .lustinien Rlicot
qui viennent de recevoir le pre-
lier tle ru aii violeI l It I se-
con(d hIa rosette dv l i liintt
C'est nil success donlt nios ais
peCvent tt're fiers, c'ar test en
hoilmal ge : lenr I:,lclit de poe'-
tes qu (e lctt' di,(lincition l'ur est
accordee.
Monsieur Luc i riniard don't
deux recueils parailront iblentilt
est un laur'at du Cercle de Pa-
ris, une as sociation de Poe1es
don't Monsieur Jacques Noir fut
le President pendant quclques
temps. Tous ceux qui s'ocenpent
de lettres appr6ciet la nin airise
de Luc (rimard etl surlout sa
connaissance approfondi de e
routes les subltilils de la pro-
sodie. II joint technique, celles d'un poete har-
monieux et pur et d'une sensi-
biliti protonde et d'une sinceri-
t6 rernarquable.
l Monsieur Jtlliniein lict est,
lui, lIauteur d'un joli recueil in-
til ul6 lPeales el Paillons don't,
liher encore, dans le Mercure d(It
France, M. Anidre Fontainas, le
grand critique litt6raire vanlait
la purelt parnassienne. Obsti-
n4inent close auz libert6s de lai
o6sie mnoder'ne, volontairenment
Ficle Ia la'vieillc prosodic clas-
siqiue, Juslinien Hicot croit fer-
inement et I'a critl Apropos (I
recueil de debut ic M. L'Uon
.aleau : A Voi.r Bosse, (ie tout
peul Ltre (lit avec I'antique et
toujours jeune vers classique. II
pourrait mettre en 'pigtraphe A
toute soIl (lr'vre ce vers talit
de fois retoulrni6
Stir (1des pensers IIoI\,'ll\
flisoins des \v s :iii'n',s.
On peut done direct que c"cs
deux decorations ne se sont pas
trompces de boutonnieres et
qu'elles ont 6t A deux poles
de grand talent don't les (euvres
tout en honorant notre litt6ra-
ture est le plus bel homage
que deux strangers peuvent of-
rir A notre second Patrie: La
France.


A


i-a


P-'7 glow


N*


Bulletin offloiel du D6-
partenent deo Rela-
tione Bxt6rleoures

Nous avons reVu le Officiel du DNpartement des Re-
lations Ext6rieures) II public
le texte du PacteBriand-kellogg
les motions et resolutions pr-
sentees et votes A la VIe Con
ference Internationale Amori.
ci'ne, tenue A a Havane, le 1U
janvier 1928, la Correspondanc,
echangke entire le D6partemen
et la Legation de Cuba au suje
de I'#migration desTrava I'*I
haltiens, une Loi de Cridit, I
Loi relative au passport et hI
tklIgrammes officials echangi
entire le Pr6sident tdHalti et
President de la Republi ue D(
M. Sanchez, Stecrtaires d'Et
des. Relations Extkrieures, i
sujet de la catastrophe du (
bao.


LR Re
IARc


I heurIuse d'adresser au Con
la !r,.minicainwson salut f
es Il'occaslon dela sanction
6s vieut de donner au 7raitt dM
le Janvier 1929, Trait e qui et l
o- scei.u definitif d union ntie
et des deux Peuples.
at 15 Feurier 1929.
au Le President de 'Assembid
Ci- (S)A. C.S^


~$*g.


0' o


*


i


Ce nest jamais une chose ba
se ou inutile que d(tre slnc i,
quelque petite que sodt la cho
d'ans Iaqlille on fail paratli
sa sinceiith. I
Pierre N.I;OLE


R


I


.____ ~


I


ore iI




'.... a vu un homine qui tenait
I'unue iain uOntgique 1ine botte
pleicie' Ide facons et qui criait
ti teimps (n Itemps I'lncreIT ...
1. lI'ntre !...
... a sour en enregistrait ce
nlovI'eaNu Ctome111rt'e (Iii se faith
en pleine ruei. lBient' t cc sera
le ton. des souliers, des porte-
plumies, des (' lenms, (des pa-
piers hlygiciiiqucs, etc., etc.
... a lanii utn regard repro-
bateur :'I un petit gars qui cir-
culait en chantant et n'avait
qu'une petite chemise blue qui
sarrctait au-dessus de ses ge.
noux... I'ne culotte ne serait
peut-itre pas plus ttlgante,mais
Mile drphlirait minos i nla pu-
d(eur des pelites lilies.
*
.. re a li't'onir., hiner soir, aiu
Chailnp-de-Ma's, tin voiture je
veux dire un I>Mis.s. ttlue pouvait,
,I pine, tirer, sons la p1liue tque
PIaul NMoranld icoli)le i' 11 line
colli(tque du ciel, lu pa uvre ha-
ridhlle (lui avail mari6ch Inule
la journte. La S'nOi.tt protec-
Irice des animaux a urait di
ouvrir les yeux sur ce tailt. II
est vrt.i que Ie 'cocher compA*
tissanlt descendui de son siee
aidait 1'ainmal t\ tirer la viel e
bagnole.
.. a admire la1oile qui L'El-
dorado crie de toutes ses fordki
(quand le vent vient s'y blottir :
Vive Pantal .\Avec I'lloime de
la Fosse aux lions, cela fail a
L' E 1 d o r a d o deux jeunes ti-
oleaux.
... voil, ces jours-ci, que (
Ics grand cau's, les grand,
Epiceries, etc., les Inirleiirs Ie
lemat niand plus qie les CiA
rettes (( oloi et les rllpubl-
caine die Gl)anra.

AI libis Sainl-Martin,
uun enlan a diparsp
Depuiisquatorze jours, depuis
Ite iiardi 'f6vrier ciurant, un
enfant de 2 ans. Iils de M. et
Mme Montilus Jean-Baptiste,
ihabitant le quarter du Bois St.
Martin, a disparn du domicile
de ses parents.
Malgre toutes les rerherches,
Infant n'a ipas plu tre retronv6
j.usqu'iii. 'ne Cenli(Ite a et1 ou-
verte.

LA
Ratification

du Traite

haitiano-

dominicain
Comme LE MATIN I'a relat..
hier, A la suite de la ratification
du Traiti haliano-dominicalo,
le President du Conseil d'Etat.
au nom de l'Assemblee Natio-
Snale haltienne, adressa un msalat
* traternel aux Presidents de la
* Chambre et du Sknat domiul-L
cain'.
SVoici le texte des deux depa*
Sches :
e (( Au President du S&nal.
t ISanto .Dominio.
t L'Assemblde Nationale m#


La Mason Moise Saich
210 Rus des rronts-Forts
Met en liquidation, avec grand rabais,les articles suivants:
Casimir couleur, drap noir et bleu marine, Serge noir et
bleuu marin, chan tone double larger, Chapeaux paille floe
pfMr homes. Formes de chapeaux pour dames, Chapeax
de paille pour entrants, Ombrelles pour dames, noire et
,coulear et divers autres articles.
La Maison vend en gros et en detail.



Les parfumsde Monte-Carip
*Loius Bloeu Lotus Bleu *'
lraslm SyW, d6ikat et persiutat
Si vous voulez ftr Ldelica emen 'ue..mo, n*u'ilisez qu
lee Partum de M.ONI'WCPLO ; vous aurez la certitude d'a
voir uAnproduil :del t ljuxe et .pdrieur d tous ceux conius
iu u'ict
Le -TUS BLEU e'est le parfum d ia mode paurtoul oi se
trouvent des gens chies e t de gout dlieatl.
Lsezdu LOTU. BLEU
En vente dans toutes les bonnes maisons de parfumerie


I


I


-, 4vosbmvwjvu


Hlorde i x.








_ _ _ __ -- -- -.--


If A


Goodrich


.Tires E


S0 .0"


SUR ACHATS AU COMPTANT


Hailiain colors S.A.


Port-au-Prince Cap-Haitien


DERNIERES Nouvelles

de LETRANGER


COAGNIE FRAINCAISE DES CABLES TiLEGORAPiIQUES
15 FEvrier 1929


Le froid on Europe
1. Briand coalemple la Seine gelke
La France, la Belgique, 'Autriche,
I'Angleterre sous la neige
PARIS Pour la premiere
fois depuis plus de 50 ans, on a
pu aujourd' ui traverser la Sei-
ne A pied sec.Devant le Ministre
des Aflaircs Etrangeres, le nieu-
ve est gele sur plus d'un tiers
de sa larger et le long des ri-
ves la glace est assez kpaisse
pour supporter le poids des pa-
tineurs. Le Iroid a legcrement
diminue, innis le Bureau meteo-
rologique prEdit que la tempe-
rature va se faire pins rigoureu-
se encore et qu'il est possible
que la neige se inette A tomber
avec abondance. Les ports de
rAtlantique souflIrenl dun Iroid
extremement igoureux come
on n'ei a pas vu depuis 1895
avec dts temples de vent et de
neige.
BRLX EL1 ES -La Belgique est
tout entiEre bloqube par les gla-
ces el le troid est intense dans
tout le pays. L'n grand nombre
detablissements industries ont
du termer leurs portes et plus
de 100.000 ouvriers se trouvent
de ce lait sans travail.Dans out
le pays les etoles sont closes et
li s h6pitaux regorgent de mala-
des atteints de influenza ou
ayant des membres geles.
VIENNE Le vent, le troid,
? las eige qui continue A tomber en
f abondmnce ont transformed lesud
eot de 'Eui ope en un vEritable
desert de glace on des popula-
tions entieres souflrent du man-
que de combustiblts et de vi-
vres et perissent de I'inllueiza.
S LA)NDHI)RES- Le troid le plus
rigoureux continue A s6vir par-
tout en Grande Hretagne et d.ns
certaines rEgions il a gel6 cette
nuit A pierre fendre.
Le nuage A ihorilon,
A vue d'oeil grossit
aI (tiunde VIrclagne ia prp:;ser
une nIoIelle linilation
des aarmefml ts
WASHINGTON -- Sir E-me
IHoward, lnmbassadcur de Gi an-
de Bretagne, announce une le
gouvernement a l1in!ention de
roposer une nouvelle limita-
lon des armements navals. Les
debats du Congrds au sujet du
programme des croi eurs out re
tarde Ia proposition brilanni-
que. M'Iis (Id puis le vote de la
construction des croiseurs am,'-
ricains, la situation est nette et
do nouvelles discussions peu-
vent etre entamees.
Les Elals-Unis eenslruiseut
des eroisturs
WASHINGTON-La Commis-
sion des Finances de la Chamin-
bre propose que sur les 12.370.
000 demand's par le President
Coolidge pour commencer la
construction des croiseurs 7(K).
000 soient aflectes aux travaux
de la periode fiscal qui s'etend
jusqu au ler juillet.
La snetl de Foch
PARIS L'Etat de sante du
marechlal Focli s'est de nou. eau
am6liore pendant la nuit. Sea
trois mndecins ont publiS le bul
letin suivant : on a constate
ebez le marechal une ameliorr-
lion des sympt6mes pulmonai-
res, Itat des reins est satisfai-
seat.
hOrave situation
on Russle
P, IS--L e dCwi h, de 1er-
I': ml 'is ) niont e que le
pain fI. uai a'IIm a Mns'osn, Le-
/inegred. Klurkov, Odessa et
'.- .Kew. Les ,li; tents de premiere
eceassite son' vendus sur Ia prc -
sentation de coupons specisux.


I. Higgins est lu enoral de I'Armwe
du Salut
LONDRES -Le Conseil Su-
preme de l'Armne, du Salut a
conflrme sa decision deposant
le ge6nral Booth et a elu M.
Higgins, ge6nral de I'Armee du
Sa ut par 42 voix contre 17.
Trotsky eat
A Constantinople
CONSTANTINOPLE- Trots-
ky est arrive ici.
Pas d'amnistle
PARIS- Le gouvernement,
Sosant la question de confiance,
a Chambre a repouss6 par 320
voix centre 255 une motion so-
cialiste tendant A ce que le gou-
vernement depose un prolet
d'amnistie.
Le Ministry Maginot dit quie IOuest
lih Sonega.l est eii progr'Es
BIAMVAKO-1I. Maginot a de-
clarE avoir constate dans l'ouest
du Senegal un grand progress
qui s'intensifiera nolamment par
I'amilioralion du port de Dakar
el I'execution d'un vaste pro-
gramme hydraulique, travaux
pour lesquels il envisage I'A
mission dtiun emprunt de 1 500
millions de francs.
Interdidlion enmisagee aux Elals-
Unis drexporter armnes et munitions
NEW.YOIK- Le New York
Worldopublie un article de fond
approuvant la resolution que le
depute Porter a dcposd A la
Chambre des Representants ten
dant A interdire I'exportation
des armes et munitions.
Rhsullals des oltes Ireftoraux
aut Elats-L'nis
WASHINGTON Les idul-
t,,ts des voles elecloraux du 6
novembre pour les Elections prei
sidentielles sont l s suivants :
Hoover 4.11, Smith 87.
Des nillious south tolts atx Klafs-
Iiisn enl ue d,' eo struire de non-
te'aI crloiseurs
W\ASHINGTON- Le Prisi
di nt Coolidge a recommand6 au
Congr6s le vote de $ 12 370.000
pour commencer la construc-
tion des nouveaux croiseurs. La
sous commission des finances
du Stnat a decide de consacrer
700.',00 pour la mise en chin-
tier immediate de 5 croiseurs.
L'alcoollame
au Canada
TORONTO- Dapres le cou
seil du conti6le des liqueurs de
I'Ontario, la vente des boissons
alcooliques dans la province a
produit pour la dernimre annde
fiscale une augmentation do 34
pour cent sur 1927. Le total des
veates a atteint 47 millions 995.
591 avec un benEfice net de
607.468 la difference ayant etW
vere6e au Tresor de la province.
A la Chambre
at au 86nat frangals
PARIS- La Chambre a adop-
Lt la retorme judiciaire et a no-
titlE le statut naval par 20 voix
contre 17. La Commission des
Finances de la Chambre s'est
declaree incompdtente en ce qui
concern l'examen des articles
33 et 43 du collectil de decem-
bre ( ancient articles 70 et 71 ).
Dans un important discours au
Senat, M. Poincare a defini Ia
politique agritole du gouverne-
menit etl a co(i lu A la propriele
'I. 'agriculture confundue avec
Iinlet Al g.neral.
Le 56me oentenaire
de Jeanne D'Arc
PARIS-M. t'uucare a acc,-e,
le de presiKhr a Domirtmy It 19
mai l'inauguration d'un monu-
ment eleven A la memoire de
Jeanne D'Arc a I'occasiou deons
Ieme centenaire.


Le tunnel
sous la anoho
LONDRES- Parlan 6 un ban
quet de la pesse 6trangere, M.
Bulul, president du Comite par-
lementaire du tunnel sous la
Manche, a declare quo ce tun-
nel constituerait un advantage A
tous les points de vue meme en
temps de guerre.
Au Comit6 dos Exports
PARIS- Le Comitl deb Ex
Serts a etudik dans la matinee
es problems de lI'mportation
des capitaux en Allemagne et
l'emploi que r'Allemagne fait des
emprunts r6alises A r'tranger.
Les Experts ont termin6 dans
I'apres-mid 1examen des ques-
tions sur les possibilities finan
cifres de I'Allemagne. Lundi, A
leur prochaine reunion lea Ex-
perts aborderont le fond meme
du debat, le nombre et le mon
tant des annuities
Le Dr Schacht a Wte le princi-
pal orateur pour Allema sgne.
On remarque l1estreme modes-
tie du president du Comit6 M.
Owen Young, elle s'est particu-
lirement manifest e lorsque M.
Young, parlant de la press qui
cre continuellement le comit6
Young, a expriem une pr feren-
ce pour le titre de second comi-
t l)a\ves parce qae, dit-il, le
nouveau comitl continue sim-
plemient les travaux du premier
et s'eflorce de complete son
ceuvre.

DMOHISSION DE L'VEIQUE
DU CAP-HAITIEN

S. G. Mgr Kersuzan, vient de
demander A Sa SaintetA le Pape
de bien vouloir agreer sa de-
mission come Eveque du Cap-
Haitien.
Par l'avion de la ( Pan Ame-
rican Au ways Co arrive A Port-
au-Prince le samedi 9 tevrier,
S. Em. le Cardinal Gaspar, Car-
dinal Secietaire d Etat, avisail
Mgr Cogliolo, Chaigd d'Aflaires
du Saint-Sitge a Poi t-au-Prince.
que le Saint-Pere avait daigne
accepter la demission de Mgr
Keisuzan. Mgr Cogliolo en avisa
aussi[t la Chancellerie de I'E-
vech6 du Cap et, aussitor, Mgr
Jan, Coadjuieur avec future buct
cession, Eveque de Metropolis
prit charge du diocese.
Mgr Kersuzan est une des plus
belles et des plus v.nerablts
Personnaliles du Cleige d Halli.
11 naquit, A Grand Champ ( dio
cEse de Vannes)le 25 mars 13i8.
Par Brel pontliical, it fut preco-
nm le 9 auot 1883, tvique ti-
tulaire dthlippa et nomme~ auxi-
litire de Port-au-Prince. II fut
acre le 13Sjinvier 1881 et trans-
f r6 au Cap-Haltien par Bret hI
13 aoat 1886. II enlra en posses-
sion de son siege episcopal le 10
novembre 1886. Mgr Kersuzan
fut honor du a Sacr, Pallium
ar Bref du 23 d6cembre 1908.
Par Bret du 7 mai 1921, S. G.
fut nomme assistant au Tr6ne
Pontifical et Comte Romain.
Tout en saluant l'avenement
de Mgr Jan, A la direction de
I'Evkch6 du Cap-Hallicn. nous
saluons aussi le depart de Mgr
Kersuzan qui y fut, n toutes cir-
constances, un Prilat vraiment
soucieux de la pail et du bon,
heur des Ames confines A ses
soin0s.


AVIS IATRIMONIAL
J'avise le public en parti-
culier et le commerce en ge-
neral que je ne suis plus res.
ponsable des actes et actions
de mou spouse, Mspe dgansr
I)artiguenave, noe Alice Boi-
Ie.iu St Louis, pour incompa-
,l.iiie de caractl reea attend.
daut qu'une action eu divu. cc
lui soit inteutee.
Port au-Prince,le 16 Fevrier
1929.
Edgard DABTIGUENAVI&


Au sujet de la sanction par

l'Assemblee Nationale hai-

tienne du Traite entire la

Republique d'Haiti et la Re6-

publique Dominicaine.

LE PRESIDENT BORN ET LE PRESIDENT VASQUEZ
SE FiLICITENT MUTUELLEMENT


Des que I'Assemblee Natio.
nale haltienne eut sanctionn6 le
Traite haltiano-dominicain le
President Borno adressa ses 16
licitations au President Vasquez.
Voici la d6epche du President
de la Republique:
S. E. Gdndral Horacio Vasquez,
President de la RTpublique
Dominicaine.
Santo-Domingo.
Je suis heureux d informer
Votre Excellence que le TraiMt
des frontidres vient d dlre sanc
tionnedpar I Assemblee Nationale.
Je Vous renouvelle mes vives
fdlicitations pour la part Omi
nente qui vous revient dans
celte aeuvre glorieuse el fonda-
mentale ois s'harmonisent les in
idrets suprivurs de nos deux
peuples et qui fail naltre pour
l'avenir les plus belles espd-
rances.
BORN,
President d Haiti.


Le neoueau


linistre de France


rrmettra ses Lettres de rrance,
ce instia A I I heares.
Ce matin,A 11 heures, M. Fer-
dinand Viet, E. E. et Ministre
Plnipotentiaire de la Republi-
que Francaise A Port-au-Prince,
sera recu au Palais National, par
le President de la Rtepublique A
qui il remettra ses Lettres de
creance.
Le protocole accoutumi pour
ce- receptions diplomatiques
sera suivi pour la ceremonie.


Demanded d'Emploi
Agronome, Dipl6me, desire
dire employ dans Eitreprise
agi icole.
Pour r6t6rences, s'adres er
A Mr MUENTER.
-rand H6tel de France.

a r ta fa


Aussit6t le President Vasquez
repondit :
Santo -Domingo, R. j.,
le 16 fevrier 1929.
S E. Louis Borno,
President de la Rdpublique
dHaiti.
Port au-Prince.
Je prends plaisir a ensoyer A
Votre Excellence rmes plus cha-
leureuses congratulations d loc
casion de I'approbation que IAs-
semblee Nalionale de la Repu.
blique d'Haili a donnde au fraite
relatif aux frontibres; et je Vous
rditre mes felicitations pour
tout re que doit d teldeualion de
pensde de Volre Excellence, cette
grande cauvre par laquelle nos
Peuples d,)nn magnifique example, et rendent
plus solodes et plus itroits les
liens qui les unissent.
President VASQUEZ.

Vihileurs distinguas
C'est avec plaisir que nous
avons requ, vendredi apres-
iandi, au ~IA.TIN, ai'nable vi-
site de M. Paul MNjurice, Subs-
titut du Com.nissaire du Go-
vernement A :'ort-de-"aix.
Avec plaisir aussi que nous
reuines la visit de M. Precy
Dubuisson, laspecteurdes VW-
les de Mirebalais.
M. Paul Maurice ne sAjour-
nern que quelques jours A Port
au-Prince et M. Dubuisson est
parti, hter, pour Mirebalais.


MitNAGIRKGI-
Pour teindre tous tissue :
SLAINE, COTON, SOlE, etc...
aucun prodult n'dgale
Is MA LIRESQJE
En venteA Port am-Prfuc: Pharmaie W. DUCH
Pharmiacie Eu~tne PEROUY, 41, Piace VollUtre.
at LOI*Uto oalkesmaisOU oma E Raf.
SchuuMe.gfuo 4r i ifroaeo Oar dowaseudi udr
4 V C FIEC .&ASNIMRESL idm. wn

MAASwaaa


LA TOU
par Is Natur, pour Indiq-
1a malmutriin ou au.
capdti&os qul diminums
Ia r4*utan= et les loru


nourrit t rmforat tot Ib
systim et empache de
prendre le rhume
hdfl-MWFAL Obtenox
doe l ra6dtance avec
rFmubion Scott.
tcq & D ow=, Torms, Out. o 4,



Deuil
(.'eMt avec les 'plus pnaib.
regrets qu.- nous avf'ns appl
samedi, la mort stirvenudol
jour, A 5 heures du martin,
WVilhelm Stines, fits de
sympathique imi Ilippolyt
Stines et de Madame.
Les lunnerailles ont l6 c1t
brees, hier martin, en la Cth
drale de Port au Prince
Nous envoyons A notre ami
A Madame Hippolyte Siines
bien smnceres contloleances. *
-------A--
N CHETEZ pasn'impO'
quoi... -
Lorsque vous pouvez aw
exactement.ce que vous
rez, bon prix et do toFU
iratcheur, chez
RAUL E.AUVXLA


A vendi e
Un mobilier complete: Th
bles diverse, Lits, Taboler
Toilette, Verrerie, Porce
Etageres pour livres, Miri
Ustensiles de cuisine,etc,
S'adresser; Lt HARIOIN'
Bellevue; Rue P. (Aa
residence Geo Bjussan).


Avis
II a et6 perdu un porle
en cuir mnrque Naq
Bank. Vallejo, Cal. ), et
tenant des billets. Bonne
compense. A celui qui le
portera au Bureau de l
lice de cette ville. -
,t i -r


Toutes les Polices


DE LA


10
'H


lbYs *1'1


comprennent la Protection contre la

Foudre sans auqmentation de taut



Euq.LeBosse#Co
Nqy


Agents Generaux


*1/ ________


~--- --r- ~ ~ -~I-- --- --- --- --.--- "-9 L


I '--- - -- ,--~ I ~___ __ _~ _ __ _ ~ _~~__~_ ~___ I --- r. -- -- r -


RWG E -


LE A~rN -18 Z;dvricr 1929


S I


1-,




- ^- ..


J'l'N-18 Fevrier IM


VAG E -,


Pourla beauty
DE LA
chevclure


Suivez lea traces de Gladys
May. actrice pleine d'entraln.
dans ( Shuftlin Sam de I'Ala.
bamai q'i dit qu'ellea trouv6
rKxelento sla plus ddlicleuse
pom made pour les cheveux
qu'elle ait jamais employ6e.
La Pommade de Quinine
L'Exelento
eat la pommade auihenUique,
elle atteint le racines des che.
veux et donne un brilliant na.
turel qui demeure.
Elle arrte la d6manigeaison
du cuir chevelu et rend lea
cheveux doux et couples.
Eu vente dans toutes les
pharmacies. Seulement pour
0.25 centimes par poste direc-
tement.
; EXELENTO. MEDICINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
Agents demands pour tons
&ivez pour renseignemeuts

Orane CRUSH
Lemon
Lime

o-wl


the f r~edrink
Of MflOMa
Coe.Cm has been the
favorite drink In the
United StatesCamne
and many odier comb
ad"e for mane than fees
ty yomrs. USawd toay
an ove w w te od.
Beftled by Wa IniW.
ow mbsuln, 4& *
gpotitsdaug endurfoy
semW In for ym.










No. 331, MRUi~NNE.FOI
Port. aum-Prj ace
L ivrain DJmicII.

#1m 44a OIMZN'LIM "me"Sanwa~t~
mRE~ftslogant
ev. frj MC~I U
DRQU) "oN im V~ ol$
1CL* WaUDIRdS S L ? T r,7:`17 EI-VAN$=
~ etdst ~*t~ Ia I&.Sc r~.Positioofantoe

Assurez-vous conlre accident
I&a *General Accident Fire A
Life Assurance Corporation Li-.
nirijed ).-Vve. F. BerminghM,
Agent 06a6ral pout HTatiU.


L EST DE PLUS EN PLUS INDIS-

PENSARLR. DE VISITFR


a aison


IS Iemaos


AVEC LA RECOLTE D)E
COTTON qui COMMENCE,
CEUX QUI DfiSIBENT SIE


PROCURER DES


CLES


ET


A


11Fl I-


INDISPENSA BLES


SBON MARCH PAR-


TICULIEREMENT LES
COMMERCANTS
TANT DE LA CAPITAL
QUE DES AUTRES VIL-


LES, DOIVENT


AVANT


DE FAIRE LE MOINDRE
ACHAT, SE RENDRE

CHEZ



Ka was Hermanos
-. ___


i


a.


PLACE DESSALINES
Cat6 chic Restaurant de ler choix oti l'on trouve toniue heure les consommations
les plup d6licates. Saudwiches sans pareils -- Bire A la Pression.


NIi IT U sLIE

Insurance Co
Une des pus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE

su'r la VIE


EUG. Le BOSSES


&


Co.


Agents G6n6raux


Put-iatropl.s ii-udiohti -Ie


J16A6. A1 Ift. & IL LF A A woF&-A v A"a A &.a R


nil, (oIluI1C(I C lh)S )ilollccaulk
fav)(oris ell r(( 1 s pa


i no Fl ( (i las.
Fox-Trots, l1ill(os,


VaIsc~


SlcAllIs(ll
AIOHI?


de l;taril dc:
& LAURIN


DIeiaiin


En


soiree,,


PARISIANA


done :


LE. MAIA


II __I


du
S Ur


mondCe ( Os Csl offlrle
les disques


I-,t


_ --


----- -;- -- -


I -


--


- ------.


Am-


o I? 1,,X 1 '1(,4'JK)


l)()IS


I lisl(li C


m


* -- -- ---~ zsl"


. * *


No I


~ i~l


=---- 1


in lvilons


La inc~cillein"(1, 11


(11 cl I I (I'l ILI e




I ~



'IC




V


I




ii
ii
I M




I


- -e~ - --- -. -- -


Empressa Kivier
de CabW
Le steamer (llabhna. sera
6 Port-au-Prince,le 25. Fvrier
courant. en route pour San-
tiago deC Cub i el la Ilavane,
prenan I, 1et el pssagers.
Port-au-Prince, le 14 Fevrier
1929.
J. DAALDER Ir.
Agent general Ipour Haiti.
i . .__ i_]" I


Renaerolements


Mme Vve Armony B.Duthyl
el ses enfants remercient lous
ceux qui leur out temoigoedes
marques de sympathie A I'oc-
casion de la morl de leur
Opoux et pcre,dc~d6 le 7jan-
vier dernier a Thomnzeau.
1Is les print de croirc a leur
profonde reconnai since.
Thomazeau, 12 fbvrier 1929.


To tlie Commer'cial P public 1
An American Auditing Company is desirous of opening
an Office in this City, but before doing so would be glad to
hear from individuals or commercial concerns who w,.)il I
be interesteI in having Accounts audite monthly or other
wise.
This Compauy guarantees to its patrons a correct audii
ot their Bobks and technical advice as to the working of
their business. If necessary, this Company will recommend
to its patrons, and institute for them, the most up-to-date
system of keeping their accounts so as to enable them to
see at a glance whether their business is progressing or re-
trograding.
"This Conmpanyy will further set up a Department to take
care of its patrons books, if so desired by them, so that they
will be sure that their accounts aue properly kept, which
S procedure they will find cheaper and more profitable to
them than by employing inefficient bookkeepers.
' In many instances, concerns which are to eyes of the pu-
blic prosperous, fail, from Proprietors failing to keep a pro-
per check of the working of their business.
These are a few and chief causes of failure in business :
Over-trading; Failure to watch the turning of the accounts
of their customers; Failure to keep their stocR in a manner
that goods do not lie on their hands ; and not being short of
articles to meet the demand of the Public.


S Au Public Commercial ,
(Jne com, agnie Americaine de Comptabilit6 desire ouvrir
un office en cette ville, mais avant elle voudrait entrer en re-
lations avec les personnel et les commer'ants qui seraient
inter6ss6s A avoir leur comptabilit6 mensuellement ou autre-
rneuet.
Cette compagnie garantit aux patrons une partaite Itenue
de Icur livre et des conseils techniques pour la bone mar-
che de leurs aftaires. S'ilest n cessaire cette compagnie re-
commandera aux patrons et instituera pour eux le dernier
systhmedetenuedes livres qui leur peimettra de voir d'uu p
coup d*,nil si leurs ,ffaires ont progress on retrograd6. -
SCette compagnie 6tabliera un DOpartemcnt pour s'occu- a
per uniquement des lives des patrons, qui le d6sirent, ainsi N
its seront sirs que lbur compete seront propremeut tenus et
par ce procMd6 ils trouverout meilleur march et plus profi-
table pour eux que d employer des comptables incaptibles.
Daus bien des cas, des alfaires qui paraissent prosperes
au yeux du public, iont taillite, a tause de la negligence
des propriitaires quii n'ont pas un contrOle exact de la mar R
che de leurs affaires. c


11 y a plusieurs causes de faillite dans les aliires: Les sp6-
culations exagbrees, la negligence d ms la surveillance de la
march des competes des clients, la n gligence dans la tenuuc
des livres de stock pour eumpecihr que la nmachaudise ne
dorme entre vos mains, el le manque de prevoyance pour
ne pas etre d6pourvu d'un article pour satistaire A la deman-
de du public.
,Representative of International Anditing Co
GRAND HOTEL DE FRANCE



LE PRE -CA-TLAN
Anole ne proprl6t6 uIteau,rue Oswald Durand

SGrands jardins et tout le

confort des meilleurs


caf6s


Europeens.


Service de jour & de nuit

IB3 ANCOURT N

Plats froids et liqueurs

de Ire marque.


ki
ul


hI


I I A


La sane est an premiere aecessu
L'dnergle d'uase at& magalliqS
gage tout dan c monde.A Loe
maladies preovenant des germes qd
abondeat dAs la salett. Le Svesa
Lifeboy d6trait tos les germ" de
t peas. I la psp flt Ia prot p.
%MM__ _"_to__ t sww-t M


A vendre
1 Camion A passagers mar-'
que Graham 'Brothers.
1 Touring Car, marque
Dodge.
S'adresser A la
WEST INDIA OIL COMPANY
Rue Bonne Foi.
!


A vendre
Une auto marque Sedan en
partait tat.
"our les conditions,s'adresser
u fMATINw on tel6phonez an
No 2090.


For sale
Model 35 -- Atwater- Kent
ladio Sel.Excelient condition
omplete- Two loud speo-
ers Batteries, 1 Extra
be- Antenna.
Dr. L. C FROST.
Marine Corps Phone. 19-3
between 8,30 and 1.00 p. in,


Ofore d'emplol
Pour Mr Stdno-Dactylo Iran-
pais entree immediate, bons
appointainents.
Sadreiser A .
L Preetzmanu-AGGERlOLM
& ('o.


On trouvera
A i'Imprinderie du MATIN.,
1 gourde 1'exemplaire, La
Statistique de l'etat civil (lde
VWit :inqeee janvier 1910
A[i ltvm e f9. par M. Ch..
Al phe Alphonse. ssi en
La brochure est aussi en
yeifee la PliarmacieSt Anne,
angle d'es Rues Carbonne et
Republicaine. i
La Libririe de Mme Viard
A Aaotul Montrosier
r Ln Liseuse p

Ondemande & louer
SUrye petit-r maison de 3 on
4 bfbiitentre'cours et jardin.
S'annoncer A
M. AMBERGER
Grand H6tel de France. i


I I
Emploet le traIlemeat de eette
hkile de beaIst por c~asre la
paleur elt voeez I beIu ntalrelle
de vetre O e.oplii.
Chaque soir I assez cinq
minouts avec votre cuetlle,
c'est le nMoyen de retenir les
charmed d'nne beauty atr-
relle et de voir la dillre6ce
d'une beauty artificrelle qui
ne peut tromper personnel.
Deux importantes huiles de
beauty sont essentielles pour
ie v6rilable nettoyage de la
pean. Elles ont 616 trouvdes
scientifiquement et mIlangtes
dans un tameux saivon de
heaut,-- VALMUOLIVE. C'est
un savon fait pour le teint
seulemeut ct rieo d'autre.Les
speci al istes recommandent
son usage i6gulier.


Ce que vous devez fire '
Le matin, A midi et le soir
avant de vous mettre au lit,
lavez-vous la figure et le cou
avec le savon PALMOLIVE et
ae sa mousse cremeuse mas-
sez vous la figure avec l'aide
de vos deux mains. Rincez.


-^M l~1U~il4


,lit

Ifre -.i vqwIf- It' V lhZ I*.
les laisser jainjis dui ..i:b,
avit.Vppas devez lea eumler
prce gque, ils obstruelt
pom~etIls points noirs at
I~outns iensaivent bo"uI~


Ev~iw*Ue cmvrt


N' p du avon
nil A itement I
e croyes
aI t p 6avpn vert. soit
avee -de hulles, come lewi
von Palmolive.
Pour votre propre gouv W.,
voyez si le savon Palmol
que vous achitez a la .s
noireave Ie mot Pal
en lettres dor6es, reovo
verto et 1e sceau rouge aun
avec lemot PALMOLIV dea
Le pqvop Palmolive na-
jamais vendu nop enveloppl
1 Le senl secret du savon ?t
oldlive eat son melange exci*
sit. le seul secret de beaiWt
mondial A bon march.
Colgi e-PALMOLIVE 4
Chicago U. N. A.


rneprsentants pour


J. D. MAXWELL et Co,
1619, Rue Rdpublicaine,-
(Grand'Rue )


I


Ur. tBelcoaft 4,


Chaque chose ici-b~s a sa compensation
devrait avoir une PoKce pour compenser


maais chaque
les accidents


ou de leu.
Les polices de la

General Accident Fire & Life


Assurance


personnel
personnel


Corporation Ltd.


de Perth & Londres
9aiariliroit, votre persomn- counreles accidents qui v'us, guetleni
cliatue pas, votre automobile coutre collision, vol. feu, loudre,mal.
veillance, dommages causes i autlui dcns sa personnel ou dans ses
biens, vote maison contre l'incendie et les dAgats causes par Is
loudre.

Veuve F. BERMINGHAM


SSOU- GENTS
Port-au-Pnn~ G. GILG
Jkr6mie: JEAN BLNCHET


MiragoAne TOTAMCo -


Panama Railroad Steamnhin Line


Service, de oIrt et de pae agrentre
INEW-Y VU CITY N. Y. :RIStOBX1L. r .AN,. ZONE et POfitSl&a.COTS '
OUEST de I'AMe, RIQUE du SUD..
plus rapide et le plusdiiect service de transport depassa rset du rdt entire Haiti
et tes ports Europ6ens via New-Yord et CristobaI, Canal ,,sthnre de Panama.
Voici la liste de nos agents pour leI principaux ports de I'Europe;
Anglet.are XoOes France
Mrs, G. W. SHELDOM & Co-17 James Street, LIVERPOOL, ENGLAND


I FRANCS
Irs. SHELO01i & sent eprseutl:
Par lea labass Mlvates:
GELATL T HANMNE & Co
21 Ruede Ia R6publiqpe
MarsqilleI
I M*4 Pnis &-a CieLt
153 Quai Georges V
S f avre,
HER-U A abok & Cie. Ltd
Rue du Moulin i vapeur
* Boulogns/Mer
JJO v' PEBON Cie. Ltd
S'RuellJe M'rais
Paris


JHERNU VERON & Cie. Ltd
:Rue de la Tranquillit6
Dunkerque
HERNU PERON& Cie Ltd.
Rue Roy
Bolftsaut


COPOEWAGUE
Danemark
Mrs. JIW
21 Alleagade,&eague
Italie
JUMr HitR=COB & CUhasIJ
Piazz S. Matteo, No. 15
Genva. Italie
OsLONoitwAy
International:
$peditlonaaelskad
HA"BURG, (iar NT
MrH Vogt-

Gorrouaca Sw, i' ranax
Nordisk Exp~ress
Liotttmbarve. weeden


:7"
.9,
. 4;.


PAQGE=4


LE MATIIM-= 18 Fwvrier 1929


9-.


-~- -~- --


, Elill~F


........ d -


A


,._____..,i,___ __


Oma


I


-


' *


e




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs