Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04103
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 2/15/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04103

Full Text
'WY- .-~.B.W


.yLA-f .2rrv"1~ -i*--


PORT.AURBINCE (HAITI)


VENDREDI 15 FiMeIV R 18


S ;


- I
t~i


i jeunesse hai

it cbq iqe
~~. lq


l y a quqlqa.s jour, Moo M glorieuee libEration a 0t6 m
S ir La somnee a *rooon nifestement voulue et prot
jAMociatioa doe laJeue epar La boot divine, po
tholique, unesconI6ree.11 onaerver intact, dans i'a
Sparld de .,a icoesait d'une air, le d6p6t sacred confide p
S)nesse catholque os Aleux iltstres, nous
SJe sus, asrfmient, fort mal dev ons graviter qu'auto
l'aise pour une analyse ap- de cette Eglise don't une cro
"pofondie des idWes du cont6- de redemption et de pardc
iWncier, n'ayant poiut assisted rayonne sans cesse duns I'ob
la reunion de la Jeunesse curit6 de la vie de I'humanit
Catholique. Je gage, cepeo- Les dogmes sublimesd'amou
ant, que M.Bancea traits son et de charity, de fraternil
ajet avec la I lque, le cou- entire les homes et les n;
age, la franchise i, dans lions, enseignes par ses PrO
Ic eirconstances speiales au tres, exercent sur tous les pet
lieu desquelles evolue ac- pies une irresistible attract
fellement nottje ne.se.doi- tion et l.s entratnent ver
Stol tre les caracteristiques Pieu, come cet blouissan
I'expresion de la pensee oleil qui nous eclaire, vivi
't ceux qui ont I honneur de fant de chaleur et de lumiere
S arler de notre Eglise, d'expo enirane astres myst6i ieux o0
iMr ses dogmes el sa morale. planetes gigantesques d a n
SAu titre de la conference, il I'immense voie de l'Infini.
a manque, toutefois, sne pre- C'eat par ces preceptes de
tion qui aurait, A ms yeux, 'Eglise, qui puisent leur vri
ne valeur inappreciable. Je ~6 dans s grandes lois d
t proche au confirencier d't- justice, de fraternity, de chari
We3r annonc6 tout court: la 16, d'arour entire les hommes
eassit6 d'une jeunesse ca- ue dott etre moulee I'Ame 4e
i liqcues. Plut6t, faudralt-il: otrejetnese. c'est par eut
Sncessite d'unejeunesse ca- ue doit 4tre faVonnu son ca
olhque haitienne. rctere; cc sont ces r6gles de
S.Au tire, tladjectif qui com- otre Eglise qui doivent diri-
Sj6le I'id6e n6cessaire a-t-i ger sa conscience, aider A re-
o-ulement 616 oubli6? Et M. leverson moral abattu et son
nce a-t-il expose et deve- oceur dfaillant.C'tst bien inu-
tpp6I la vsrit- de son sujet illement ue des flls de fa-
SIns une conception unique- mille, oubliantles grandes le-
u ilt 9ationale, come kle
rth rgabes ef ah duel '
i'rieux devoir d'une Intte re- veur deis circonstances diffi-
uli e centre les turbulence ciles et anormales qui condi-
4W inquittent l'fme et trou- tionnent acttellement 'a vie
ent la conscience de la jeu- national et I'evolution de la
SAse d notre Pays ? A jeunesse, de cr6er un malaise
4Ia,)er t'ponds: je crois qu'j social et de jeter le Ireuble
hl infa.t. dans la conscience des masses
Oui, A 'avenir de ce Pa)s populaires.
nguere si souvent et tant se- Je ne crois p-s que le re-
Sou6 de commotions violen- m6de A la mis6re soil de souf-
te, si souvent boulevers6 de fler la haine, la revolte, de
i trbulences d6magogiques, il protaner la religion de 1'Etat
Sf'ut la garantie d'une jeunesse et de conseiller I'insurrection
catholique. contre les lois religieuses sur
SDautres nations peuvent lesquelles se fonde tout Etat
Se pas toujours sans danger el qui veut durer et qui assurent
Sans risques se payer e In- 16volution pacifique de I'hu-
i d'un anticlericalismne rvo- manit6. Ce q u e je crois
Sfutionnaire. Ellespeventpar-c'est qtue sur terre, les na-
Sis se permettreI 'expression tions, lu famille, les societes,
Sdoctrines et d'ides qui, re- les peuples, ne peuvent 6vo-
'ant la glorieuse histoire de luer sainement. accomplir
glise catholique et le bien- toute leur destin6e qu'A F, m-
t rayonnement de ses bre de la Croix autour de la'
mes sur la vie des collect quelle soit agenouill6s les
humainms, conselllent Pretres catholiques,implorant
lue I'hom me regresse vers les pardon pour lea homes, de
mps des grandes agitations Dieu, leur Maitre Souverain
tllques et religieuses otd. et le n6tre.
a les Cits sans chef, la li- ---- B.I
6 de croire aiss sacrE r ..
cell do ne pas croire 01,, e aseage
impundment viole.Nous 6.o A..e.u
nolepouvons. Non. La A46BRVA.Tao e tt
te centre nos Ev-ques, d'un nouveau recueil de poed
tre nos Prtres, contre les me- que notre 'dariant ami"
ix 6ducateurs de nos et d6voun cv9:!bortu Leo,
s, la r6vole conre IE- Laleau. fr#'Oaraftre, cdns les
nt la I luai-ne Pemies sjours d'avrll, A la Ili-
kf pp shn V


ovil so


S-L


i -wtl- T


a Maison Moise Saieh


IlSt tu o** Prrnts-rort
I en liquidation, a vc grand rabais,les articles suivanis:
simir couleur, dra noir cl bleu marine, Serge noir et
marin, chan tone double largcur.Chapeaux paille fine
homm rne. Frntes' chapeaux pour dame, (hapeaux
aille pour entants, 'Ombielles pour (dames, noire et
ur et divers aute prtlices.
Mason vend os et cn d tail.
-4. -


i- L
L

Me
Cal
.a- bleu
i- pour
ur de p
re- caule
ar
ne --_
ur
n

ir
t6
ia-
*-
I-




s
lt


i-


e




Of ire '


Abraham SABA
de Petit- GoAve
Ss:, elienilei no stok de Quamr.int it (iptiuaun'e Hill, Dolliars
ea TISSIS AlAmriains el A'llatis


Celle ,haison don la hrenonune' n'est plus ./fiire sur hi
ninace de Pelil-Gode se ri'ou if du plaisir de pIouoir annolln-
cer au.v inleresse',s el surtouti r si nMJnniBrIsi-: Ci+.Iu ni.E diu
Sad qu'elle vend un stock r.\IxATE, a c(INQU ANTE MIL.K
ia.ki Fefa- r amttfe 'Tr An Ti4 I7 p'rrr reduils at t
pmwaum (.' slock.a- 4l'7 1unet/R*wPMI/ en vne de
t't dafner pline rtlisfffo i4ur iw d Ir r'ralftr .i inauvaise.
Ce stock :onsisle parliculirement en :
Sitim diverses marques t# largeurs, Drill coilears etSport,
Kaki bhlnc. .amune el co I ques, t heck Bhle el Couileurs gr. et pl. lairgemr's. indienne gr.
aurg. el pt, large Calicot loul's marques et larecurs, liiu fran
fais, Everell, X' hirs, Prescolf, Everell tiBei. A\tisouc'k
blanc el couleurs, 'ercale blei,. ercale blanc, Deni Deuil yr.
larff. el pt.hlrf. Gros Deuil anqlais, Drill blane, Drill Tussor,
SDrill lanelle, I oile f'nhlaisie [,ni el couleur, Crepoi in flours
el barres et Lni, Couvre-lil couletur et blanc, lis. Chaus-
settes, Chemiselles, Servielttes, lAouchoirs ,oulard el .haidras
toules grandeur et qualiie. '1 oile I drap, et D)rvE'Ins:s TOII.ES
DE FANTAISIE el GROSSERIE ehc'.
vA oublie: pasque la mason at des I haeax.r en lain de Ide a
fameuse marque CAMBIAGI.
lente surloul en Gros. Accoutre:-q vile, ( liens, rela s'en-
Ihve, car e'est un vrai stock en liquidation.
Petif-Go i'e,le 24 .anpier 1929.
a I


Dueld'amour : La bonne


Le mois dernier, en Hongrie,
deux femmes, Mile Targo, pro-
fesseur de musique et Mme Ko-
vics, ftmme d'un riche indus-
triel de Budapest, vouldirent v
battle en duel.
Motif: Mme Kovacs accusait
Mile Torgo d'avoir hlirtc avec
son maria.
"C'est bien, en effect, un cos de
duel entire femmes. Mais la po-
lice hongroise rappela aux deux
duellisles que lesa querelles d'a-
mour et de jalousie ne sont pas
mautre A duel.


. r-


-- L


cachette
Elle tilt d&conivrle, avant-
lhier, sir le tili de la hitle
q i occup.i*ni M\I 01 >fton Lu-
cas, rue du Quiu. C'6tait one ex-
cellente cachette ou, parre-;I.
messieuirs les voleurs serrai nt
Ie plus gros de leur bu in.
M. Deverson, inge de paix et
la t'oice .sy rendient, hier t yv
d6couvrirent foul un lot d as-
sietles, de plais 6m;il!<,d!e ch i-
peaux, du liuge, des %cemsohira
pour auto et divers autres ob-
lets deposEs It, sans ('out, par
do predvoyants csmbrioleurs.
Uu indice : la coifte ,ranchs.
upe port si oono d'a CGom-
mersant de Port-au-Prince chez
qIl un vof sfkit f sounmis id
va qr tqn e kapa, I. lsas
i Tes ls objets trouvds oat
d as Rmiads an Bureaq do Ia
,wi'Qtu i m rerch e can qai
I out 4poes o ils turout re-

m-' -jl -O_


vendre


tIIdb auto mirqne Sedan en
.p.Set m 6at.
IoerleaWstd itions~sadreasr
on idlAphoam On
No, 2'-W:-


a.


i A


I


Reprise
DE

Makandal
Demain soir. A 8 heures, les
acteurs de I Renaissance rc-
prenitent Makandal o. A Pa-
risiana.
Ce sera une brillante soir6e
A laqnelle, certainement, per
sonno ne voudrna manquer.
Les caries d'entr&e aux prix
de 2 et 3 gourdes sont en vente
depuis hier.


CARNIVAL


de 1929
LISTE DLS PIIUX
A u plus beau char:
The West Indies Trading C :
Un Buste, sujet a Marseillaise ).
Au.r autos les mieux dicortes:
I1".- auto No. 3(138:.Les Japo-
naises: Une statuette, sujet( Les
trois Graces )).
2o.- auto No. 975..: Boule de
Neige : Un buste, sujet a Sur-
prise o.
Aux deu.r masques detguises
avec le plus d'art ou Ie plus do.-
riginalt :
1I.- la demoiselle prnsentant la
Kola-Champagne Ascencio : Un
sac A main.
2".- Ie grope Roazier : Un on-
mier.
A ux deux rnusques ?lou/fons:
1.- les paysans se rendentl lat
loire: Un busted, sujet Pavot P.
20.-- le masque charlestonnant
sur la couvertWre d'un camnioik:
Un encrter.' ."
Au troupe id pied :


[Les Touriites : >Uue penduletfe.


h


IIE
C
Al


igI, i


Vd


... a vu, mardi eiler. Al'..-.
gle des rues r6cpublicaine at
D ints-Destouclhes, au moment
ont les voitures allant du Swi
an Nord avaient stopp6 au ..
gnal du gendarme. e', mnasqlm
qii occupaieni I'auto h. 451.
vider force rasades. J..., leot -
feur, applaudit, traverse l rm
et r'lC:hna son cotii) Les ias.
ques, hons gars, lui passere t la
bouteille. Mais, au moment .4
il allait la vider, sans dQc6.
jusqu'A la lie, brusquemrnt la
voitiure demai'irra. [n maird -
glrass agile lui happa le flacole
de la bouchel. Le contenu se r-t
pandit au nez. dans les oreilles,
au visage du coif'eur qui. A t. M
tons, les yeux aveugIls, alla.
p)enaud, se r6fugier ,ous nae
galerie. ,


... a vu un ,dguisement.qnl a
rdussi completement. Et esat
assez rare: Fontaine, le syme
pathique fabricant du delicwun
Rhum Champion, coiffk d'ua
fez rouge, avait pris place dawn
une auto dhco:ee de chrvsan'.
thbn e', 's b)lt'ls flet'urs fu Ja
poin u fond tde Ia viturea
deix masquess, a\'tec la I'ritinoU*
se (lite doivent avoir les
Wfs diSolenl Leva.nt. tv ..'
Fontaine.
Mais.on le prit pour un autr
Diable A I'EiL. s'll troiuve .1*


Aur enfants : gui seent plus r6ussil taial
10.- deux enfants dans l'aulo de fontaine, on boira lonjomris do...
la L6gaion d'ltalie : Une timr- Champion.
bale en argent A chacun. ,*,
2o.- un entant 6 cheval sur le . 0 v w neouhelle bi(I Mnal
Char des Pompiers : Une i tm lace. ('es clhe ,lui se trleve
htale en argent. 1:,ngle de l'..\vcc Ie Jolis InrdW nx
.P.- 'en.fan adonsent dant au,o e l.i'a r 1, gledel'Avenue.o-Mrd
No. 50 : Une timbale en argent. el |'Ite l to oitSM'n.rl ap0r,
N. B. A defaut de groups large pmniers vi v redtent 109s
k clt-val PIt bicyclelles dans le lonigtemps. Lvs gtens du (I u-
:or'ge, leIs prix qui devaiient tier r-claumhet qh la pI iubeA
eur l 6e dcerns passent a fx soit enlevte on qu'dlle sl t
iiges de la Reine qui re oivent collllc en ldatires (itirtieWr
hacun une penduletle. vile dhbarrassees de son c11-
,_ ..I.. tenu.


A Varieties
Ce soir, il y aura, a Varietls,
grand et inttressant spectacle.
R',pondant A Ia demand una-
nime de ses Clients, Is Direc ion
donne deux chapilres de Ving
ans apr6s n, le film niagniflque
qui a rait le tcu du monde el
n'a connu que des success cla-
tants. Ce sont les 6e te 7e chao
pilres qui seront montres.
Dimanche, Vari6t6s ofirira;
une grande soiree avec le sense-
tionnel match Tunney-Henney.


I1 ,'est pas mert, khcrranamet!t
""'ous relations, avant-hier,
qu'une auto avait heurt6, la
veille, A la Grand'Rue un en-
fant et que le petit en tait
mort.
Fort heureusement, il n'en a
pas t sinsai. L'enfant, Cidoine
Douze, un garconnet de I1) A
11 ans qui habite ches M. et
Ulme Numa Dumay, est A 1H6-
pital o6, vu les graves bleasu-
res et contusions qu'il revut,
son cas a t1 jag6 tres grave.
Jusqu'A hier, it ne pouvaiT pro.
f6rer aucune parole.
Nous souha t- s vivement
qua notre information porte
bonheur au malheureux petit.


Avis
PII ~ perda un portelpuille
to coltr < htoqnal
Bhc c. Van rsa e- -
tenaat des&4tWtW. odoi r^A.
coaMpease & cela qui 1 0rp-
poater a Bara deol Po-
lice do otte vile,


I


Lb


Oui,


I
II s'est Oy..e
Ilier, nous relations que de,-
uis mardi, Francois ComipA
9 ans, avait disparu de son
micile, rue de la RHivolutieo.t
que, dans la soir6e, on avait r-
trouv, da(ns les parages dt
Fort-Islet, des objets lm appret
tenant. Et nous ajoutions 4q
I'on presumait que Ie jeane
home s tait noy. .
Ces pu6somptions n*'taient
malheureusement que Itrop
vraies. Hier martin Ie cada e'
du inalheureux jeune homji
fut aperqu flottant nu gr6
flots.
11 fut ramenin aurivage oa'1,
formalit6s ligales furent -
compliei par le .luge de
de la Section Nord. M 0 ,
son. Puts Ic cadavre a Weti tr '
portM A i'H6pital G6neral. 7
D6tail tragique :les saeniU
Cornice qui avail quittM son
micile, mercredi a 4 heured.
I'apr.s-midi, ont trouvd dams
sa chambre, une leltre d'adMI
qu'il leur avait adress6e.


F ogr sale..
Model 5-AtW&ter- EW I
cemple"q-i- Two4ud 9'
ken Ltt1.,, I
tube rta
Dr. L C FROST,
MWIOArimpaiPbsa&.1"' 1,


No am2


Los homes Qnt soin~atZ"
8o P~wA n &.4dittr des 6t"a
mal11 *at efraedkmpaesd4
comment We #v6"mnbts Ar
Ickisapr I" homunes. *~ -
,passent comma In fiurs quit
Pitrines et (ouumiasu l U Li
nrtions des hoauues sicoutest
mie lea oaadosdu~u a


I,


LIM RUCt A lap


- .. '-1,- -------,-,----- -~y~-~7-------_ ---71- -1 ~------- ----- --~I --- -- ~- .----yr-l


- ------ --1T- -m~--:= _~-C-rq. r\--- I~ -~------~i~l-C~- 1


r I ~LC L--y -H I


IL MAISON


liD HI I I


__ __ _~_C I ~II __


_ __


m


I
)


'1


1


1


. 1 * t


I


----. .


I


l. :


I -- I


I


J







LE MATIN Z. 15 lNvricr 1929


I -- -- - ; -- --;- -- -- ---- ----A


Goodrich Tires iSC


18 u


I




i, I



,t


4


laitian Mors S.A.


DERNIERES Nouvelles

de LETRANGER


COfiAGNIE FRAUISE DES CABLES TILEiRAPHIQUES
PI4 I Fvrier 1M92


1. Schact eplase aa Ceolt( des
Epertl la,419latioes enemique
d AI'Allemagae
PARIS- Au course de la deu-
xieme seance du Comite des Ex-
perts, M. Schacht a expos la
situation 6conomique a leman-
de et s'est effort Ade d6montrer
qu'au debut de la SAme annde
des prestations, I'tconomie alle-
mande n'avait pas encore atteint
sm regime normal.
Le (i G ral Pershiog & Paris
PARIS- Le general Pershing
est arrive a Paris.
Le Minislre de Colembie depose
100.000 frames A Is Banque pour
Ia Naison de Chimie Berlhelet
PARIS- Le general Vasquez
Cobo, ministry de Colombie, a
d6pose A la lanque de France
la some de 100.000 trancs,con-
tribution de la Colombie en fa-
vour de la Maison de la thimie
A Occasion du centenaire de
Berthelot.
La Mission do Prince Site
arrive A Tamanrasset
ALGER La Mission Auto-
mobile Alger-Tchad du Prince
Sixte de Bourbon eat arrivee a
Tamanrasset.
N. Churchill parole dou april
Iravailliste
LONDRES-Porlant A I'Union
anti-coimmnuniste, M. Churchill
a ddnonc le peril travailliste.
Reclamalion en Russie de la lente
du pain
BERLIN-Le Congres d'orga-
. nisation du travail et de ravi-
taillement russe aurait decid 1i
'. r6lementation de la ventA du
pain. aliment de premiere ne-
cessite.
Publicalion d 'Coacordal
entire le St-Siege et le Quirinal
HOME La publication du
Concordat entire le St-Siege el
l'Italie comprend 45 articles don't
plusieurs sont relatifs au libre
exercise du miinist.re pastoral,
des membres du clergA6 la do-
signnti'on des ours de tele de
I'Eglise t de 1'11tatl au lonction-
pement de I assistance spirituel-
le auputs de lo torce armnte de
IEtat A la revision des dioceses
dans chaque province. Un arti-
cle reconnalt lea elltts civils du
ascrement du marriage, 1'ensei-
guement religieux tonlorme au
programme de I 'Eglse et de I'E-
tat. LEtat reconnait lorganisa-
tion non politique exisoant dans
le cadre de I'organisation catho-
lique. I.e Concordat r partit lea
biens du Saint-Siege en trois
categories : lo Territoire et cite
du Vatican en pleine expropria-
tion.
L'Almbssadeur do Franeet Ream
Ifcite le Pipe
ROME L'ambassadeur de
France M. Fontenay a exprim6
pvant-hier toutes ses btlicitas
ions au Pape.
4. Iluiatre laltet
"e618 16 Books
BAMKO-- M. Mginot, minis.
Ire des Colonies, a insugurt uin
barrage da canal Sotulsa irr
gant 500 hbeetres ; le ministry
a Atd acclamA par sla population
La Commission des Atlaines Elram-
gjrcs el le Parte de Paris
PARIS La Commission den
Alaires Etrangeres de sla Cham
a'e a adopts lea deux premiTre
rtoes du rapport saur le Pacti
Paris comprenant un expos
histonrque et la conception tra n
.116 contre la guerre don't lai
A lristique est la creation
tuie au*orsft6 international ca-
hie 'd'assurer i'ezx6cution des
decisions.


Ac"edeat d'autemebile du Vicomle de
Juigme et de sa fiancee
LYON- L'automobile du vi-
comte de Juigne a heurt6 un ar-
bre A la vitesse de 105 kilome-
tres A I'heure; le vicomte a le
crAne tractur6 et sa flancee une
cuisse brisee.
Accident de cansl-aulomobile
('inq nesys
OR iN- Un cannot automobile
a chavir6. It y a 5 noyes.
Le cas do markehal Fowh, disenl les
*Mdeeios, s'est nettement amtliort
PARIS Les docteurs Dave-
nitre et Degennes d6claraient a
'issue de leur visit de ce martin
que Petat du marAchal Foch s'est
nettement am6liord.
UN i~legramme de Dawes
as CoeilO des Experts
PA RIS- A la quatrieme sean-
ce du Comite des Experts, M.
Young a lu un 1telgramme de
Dawes exprimant sa confilance
et la r6ussite des travaux. Le
Comit6 a examine le nivean de
I'existence en Allemagne. Le dA-
tail de certain posies du budget
du Reich, le rendement compa-
ratil de I'industrie allemande et
la balance du commerce exid-
rieur de I'Allentagne.
Le colonel Lindbergh a lermiao' sea
voyage aerime postal
MIAMI FLO Avec l'insou-
ciance don't il a fail preuve dans
ses exploits, le colonel Lind-
bergh a terming aujourd'hui son
voyage 6rien postal aller-retou"
A Panarra. II a atlerri A Miami
ce matin A U heures 58 lermant
ainsi le circuit aerien postal qul
reliera les deux Ambriques el
permettra de gagner de 3 A 12
sur le temps que prend le pa-
paquebot pour faire le m6me
tralet.
Les troubles
au Mexique
MEXICO- A la suite des d6-
sordres qui ont marq nu les trois
derniers jours au Nlexique, le
president Portes Gil announce
qu'al declare une guerre 6cono
mique sans merci centre les
l6lmnents opposes au gouverne-
ment actuel.11 met sur le conp-
te des catholiques les troubles
r6cents et esprit de sedition
3ui se r6paid de plus en plus
ans la nation. Tous les biens
des sateurs et complices des
movements anti-gouvernemen
taux qui pourvaient se produire
seraient confisqucs et distribute
entire lea ouvriers et paysans de
meures fiddles au rgime actuel.
La nalt de roi Gieorge costline
A fire satislaissle
BOGNOR Le roi George a
pasia de nouveau une excellen-
te iournAe et son 6tat continue
a etre satistaisant.
Les Elats-Usis asgmeoleat
1efle"ctl de lear Marile
WASHINGTON Le Pr6si-
dent a sign le project de loi sur
les croiseurs d'apres lequel 15
croiseurs de 10.000 tonnes et un
navire porte-avions seront mis
en chantier avant le ler juillet


eLe For at
S C'est une grande comndie lo-
cale en 4 actes de M. Dominique
HRyppolite dont la a premitre
s sera bientot uoun(e a Porl-au-.
. Prince.
s Lep u b l i c port-au-princien
[ connait, certainement, Ie talent
i de M. Dominique qui a fait, il y
Sa quelques annees, representer
SA Cine-Varietts, une tres belle
Piece qui eut un grand succs,
SLe Baiser de lAieul.
SNul doute que Le Fora'L 4' b
t ienne le meme succ6a,-


Reception


A BORD DU S. S. KUN6SHOLUk
Le mercredi de bonne here
mouillait dans la rade de Port-
au-Prince le S. S. Kungsholm
de la Swedish American Line
qui voyage avec des tourists
dans les Antilles et I'Am6rique
Central. Sur Iaimable invita-
tion de M. H. Lundbeck trans-
mise par M. J. Daalder, Jr., Con-
sul General des Pays-Bas et
Agent de cette compagnie, plu-
sieurs persoonalitls sont a Iles
visitor le navire od un excel-
lent dejeuner leur a AtW offer.
Le Kungsholm est un transat-
lantique A moteur pourvu de
tout te confort moderne et qui
jauge 26.700 tonnes. II content
environ 1.300 cabines de lere,
de 2Ame et de 3Ume. 500 tou-
ristes voyagent A son bord. Les
visiteurs ne se lassaient pas d'ad
mirer I'am6nagement, la somp-
tuosit6 de lornementation int6-
rieureetde l'ameublementduna-
vire. Chaque piece r6servait une
surprise nouvelle. C'6tait un vrai
enchantement. Durant le dejeu-
ner, l'orchestre philarmonique
du bord regalait les invites des
plus beaux morceaux de son
repertoire. Madame Marie Sun-
dolius, de I'opera de New-York,
accompagn6e de son mari, qui
est 6diteur du Nord Star, unique.
journal suedoi A New-York, a
tenu les convives sousle charme
de sa voix chaude etsonore. Elle
chanta des selections d'op6ra et
un air suedois et tut vivement
applaudie.
C'est avec la plus parfaite
cordiality que M. H. Lundbeck,
Directeur Ge6nral et propri6-
taire de cette line de naviga-
tion, ainsi que son fils M.G.
Hilmer Lundbeck, Jr., flrent les
honneurs de leur navire A leurs
invites. IUs 6taient aides ar
Monsieur J. Daalder Jr, le is-
tingu6 Agent dtie la Compagnie et
Mme Daalder qui apporta A
cette reunion sa grAce exquise.
Quelques hautes personnali-
tAs ont et0 empechkes et se sont
excuses de n avoir pas r6pon-
du a la courtoise invitation du
distingue Directeur General de
la Compagnie. Ont pris part A
cettc reception : M. Emmanuel
Eth6art, President du TriDunal
tie Cassation et Madame Etheart,
M. Charles de Delva, Prsident
de la Commission Communale
tie Port-au-Prince, M. Andri
Chevallier, Administrateir GA-
neral des Postes et Mme Che-
vallier, le General Taylor, Agent
de la a Pan-American Airways
et Mme Taylor, M. Maurice
Chkriez, consul de Suede et
Madame Cheriez, N. Froen,
Consul de Norvkge, M. H. Mad-
sen Vice-Consul de Danemark
et Madame Madsen, Monsieur
Yff. Agent General de la Com-
pagnie Hollandaise, M. F1eix
Courtois, Chef de Division au
Departement des Relations Ex-
t6rieures, M. Abel Th6ard, Mi.
nistre Pl6nipotentiaire, Chef du
Protocole, M. Ren6 Molse, de
I la Swedish American Line.


Vota. rvolvrs
--Jsem al ps...
C'est le dialogue. qui s'engam
gea, avant-hier, au Poste-Mar-
chand eptre M. Deverson, juge
deo ix de la Section Nord de
la Capital qu'acco pa gmit des
agents de Isa Police et M. Cad-
mar Aristil, chess qul le Mage.
trat et lea policies s'taient reA.
dus pour chercher un revolver
sans licence qu'on leaur avit
indique devoir s'y trouver.
Magistrate et policies en At.
rent quitts pour un deplace,
ment inutile; le paisible ci-
toyen quest M. Aristil n'avait
chez lui, aucune arme. On per-
quisitionna, fouilla; mais IA oh
l n'y a rien. meme la Justice et
la Police percent lears droits.


Port-au-Prince Cap-Haitien


Boite

aux Lettres

Monsieur Clement Magloire,
Directeur du MATIN
Monsieur le Directeur,
Laborde Cadet dit ce jours-ci
queje suis un antagoniste con-
nu des W4agistrats Communaiux
de la Petite Rivibre de lArtibo
nite. Voild pourquol je suis obli
gI ddcrire un article qui revile
att parties seulement de ses ma-
nouvres frauduleuses et artifi-
cieuses.
Vers Novembre de I'anne0
1920. Laborde Cadet alors Ins*
pecteur des dcoles de cette cir-
conscription, conurt I'idee de
rentrer cotfe que cofte A la
Commune.II fl circular une pA-
tition A I'adress-* du Ministre de
I'Intbrieur et des Travaux Pu-
blics lui demandant son con-
cours dans la construction du
local de l'Ecole des Religieuses
de Saint Joseph de Cluny de cet-
te localitN ; la population la si-
gna.
Quelquesjours apres, ce me-
me Laborde Cadet fabriquait sa
petition A lui centre le Consel
Communal don't le Magistrat
6 ait M. Jr6me Marcellus Saget.
Le vendredi,9 DWcembre 1926,
un employee du poste telephoni-
,lue d'ici vint me pr&venirqu'on
jn'appelait au telephone. En al-
int au bureau,je me vis preceder
par LevaillanktCsadet, Juge de
'aix da'los. % son arrivee, il
aborde le cornet du telephone
pour me laire croire qn'il a a
parler lui aussi. Mais aussi6bt il
fait semblant de ne pouvoir rien
comprendre et d6pose le cornet
en declarant que la bolte ne
vaut rien. II invite alors le chet
de ce post A parler pour lui.
DWs que celuici prit le cornet
il me dit que le Ministre de I'ln-
tWrieur disirait communique
avec moi. Ayant etW 6moin une
minute auparavant des efforts
d!sespAres qu'avait sembli faire
Sevaillant Cadet pour essayer
d'enlendre quelque chose, je dis
simplement au chef de pose de
recevoir A ma place le cornmu-
niqu6 qu'il me iransmr.ttrait en-
suite.1'elui ci me stupifle en di-
sant ceci: a Miniaire, Monsieur
HArsrd est tellement ,molionn6
de cet appel au 61elphone qu'il
ne se sent pas capable de bien
su:vre vo're entretien. VoilA
pourquoi il me charge de r6-
pondre pour lui a.
'Altaent sans doute ues ren-
seignements que le Ministre dd-'


sirait avoir de moi an sujet do
certaines inexactitudes qu'l au-
rait reconnues dans ma signa-
ture fabriqu6e par Laborde Ca-
det.Sans m'en douter, 'avais 616
bien mystifle an t6l1phone. LA.
Ministre,par mon interpr6te,me
fit demander si j'avais sign la
derniere petition adresle par
la population de la Petite RiviA-
re. Croyant qu'il s'agissait de la
derniere pAlition concernant la
construction du local des Smurs,
je fls repondre oui sans hesiter,
ignorant absolument qu'dl on
existait une autre secrete dans
laquelle figurait mon nom. Le
Mmistre m'invita, toujours an
telephone, A rentrer A Port-au-
Prince en m6me temps que La.
borde Cadet.
Celui-ci s'emmena chez mei
des ma sortie du bureau et me
fli voir que ma santA no me per
mettait pas d'entreprendre un
si long voyage. Devant voyager,
m'a-t-il dit, pour Port-au-Prince
incessamment,vous n'aurez qu'A
me donner une lettie circons-
tanci6e pour le Ministre. L'habi-
tude de vivre constamment avec
des gens sarieux et honnetes
m'emp6chait de rien compren-
dre dans toutes ces maneuvres
trauduleuses des trtres Cadet.
VoilA pourquoi je dis & Labor-
de comme -e me sehtais un peu
fatigue et que je consid6rais la
question de 1ecole l'interessant
autant que moi,de lairllui-me-
me la lettre an Ministre et de me
I'apporter pour la signer. Mais
ayant i'habitude de conserver le
duplicala de mets merits, je lui
demandai de m'en apporter une
copie.
La voici :
Pelite-Riviere de r'Artibonite,
le 11 Dkcembre 1926.
Monsieur Charles Fombran,
Ministre de I'Interieur
et desTravaux Publics
Port-au-Prince.
Monsieur le Ministre,
Malade deputies une qunziine
(le jours je ne sais comment
vous exprimer le regret que j'6-
prouve de ne pouvoir voyager
pour la .apitale.
J'avais volu tenter quelqne
effort pour me donner la sati-
faction de vous entendre, mais
muon medecin, le Dr L. Rose-
mond m'a d6conseille et pres-
crit le repos. Cependant, ainsi
que vous me I'avez hit pressen-
tar au t616phone, je com-
prends qu'il s'agit de la dernitre
ltiuiqa adresie A voire DApar-
tement et don't je suis run des
signataires. Effectivement, Mon-
siceur le Ministre, si grAce A vous,
les FINS VISEES dana cttee
piece pouvaient etre r6alis6es,
Ie vous prie sincerement de
croire quo vous auriez acquis

O mBH^ Add^^IHMI BB^^^


siasi un nouveau titre las re.
connaimsance de la population
quias oours fonda beaueou
Ceapoir en vous.
Daes ces sentiments, ie vPa|
pr6sente, Monsieur le MMistrm
mes distingu6es salutations.
Laborde Cadet partait pour
Port au-Prince le lundi 12 D
cembre 1926 et rehtrait avee
rarret6 par leqIel il l6ait nomr.
ma President de la Commission,
Communal. Depuis ce moment
Ie Magistrat Communal d6chu,.
M. J6r6me Marcellus Saget, leat
conseille s communaux et leoa
tamilles, Ie recevear, les secr
taires et lears parents sont deo
venus et restent jusqu'A cettao
minute mes ennemis.
Laborde Cadet par ses mo,-
yens trauduleux et vexatoire
ma fait appayer une p6titiona
vicieuse on lieu et place d'nu
demanded de concovrs adreuss6e
an Ministre de il'ut6rieur et des;
Travaax Publics pour la consh,
traction du local de i'6cole deq4
Scars.
Me voyant pers6cut6 par La.',
borde Cadet lui-meme qui me,.
reclame entire autres enormitfd,
l'imp6t locatit pour guildive,
c'est ce qui me mettait dans I'o-
bligation de lui demander us
Vpen de gratitude, par lintermet
diaire de M. son receveur, pour
*out ce qu'il m'avait coitt6 en
servant de mon nom A mon in t
pour des manigances auxq e Iilea
de mon plein gre, je ne me sta
raise jamais pr6t.
EEnARD JULIEN.


Radio
La Station L I
diofusers o* oirf
8.00 p. m. Orchestre.du 2e
giment U. S. Marine Corps.
(Fank Walcult 1st Sgt U.
M. C., Directeur).
1. Mona Vanna.
2. Lend Me Your Eyes Prett
Baby.
3. Me And The Man In T
Moon.
4. Wedding Bells.
5. Dusky Stevedore.
6. A Precious Little Thing
led Love.,
7. What ca Goin' To Do No
8.30 p. ap. Lecture pnr le
vice Technique d'Agriculture.'.
8.40 p. m. R6cital de pia
par Fabre Diaroseau.
1. Ahl Vous Dirais-Je Mamn
2. Galop, de F. Duroseau.
8.50 p. m. Selections de
Ion par M. Lucien Duvillard,
Accompagnement de
par Henri Belair.
1. Danse No. 5, de J. Brat
2. S6r6nade de GabrielP P


Toutes les Polices


DE LA


comprennentla Protection centre la1

Foudre sans augmentation de taui



Eu.LeBosseto


Agents Gineraux_


. -, I I . . ...


161511111 _, ~,


/


F


SUR ACHATS AU COMPTANT




Li t mAM 1 t5Rv1er 1929


Lgsurance Co

Une pus fortes COMPAGNIES

CANADIENNES d'ASSURANCE


sur la VIE


EUG. Le BOSS' & Co.
Agents Ge6nraux


CE SOIR
Le4Double
IAmour
avec/Jean Angelo
it Pierre Batcheff.
EnItre : 0,50; Balcon : 1,00.


LI


OU-

i PR E




* ,
[

I !i


a.'


:L PREE


Vanetta
CE SOIR
VINOT ANS APRl*8
Oe chapitre: Dana les camps op-
poses.
7e chapitre: Au pied de I'cha-
au1.00 : 2.00.
Entree : 1.00 ; Loge : 2.00.


Offrre d'eplo1
Pour Mr St6no-Dactylo Iran-
gais entree immediate, boos
appointments.
S'adresser 6
L. Preetzmann-AGGERHOLM
I& o.0 o
On demanre & touoer
Une petite maisou de 3 ou
4 pieces entire course et jaidin.
S'annoncer A
ai. AMBERGER
Grand H6tel de France.


*..p G'~-3
-~ .D~-.-. .
~ ~ - -


1wim*huMid


De plus en plus,les hom-
rns compreonent que leur
rwrsonnastitD6 depend de leur
attrail personnel elquecette
attraction persoonelle est ba-
see ou contrariee par la che
velurs. Ill trouvent dans
L'Exelento
Quiniue Pom made
I a combinaison ideale pour
I'altrait el la santl de la che-
velure.
I' ne chevelure qui n'estpas
en sante ne peut dire attra-
yanle La Pommade de Qui-
nine Exelento est une pr6pa-
tiou mtrdicale.Elle.embellit la
cheveldre et la rend couple et
soyeuse, de telle sorte qu'elle
nourrit aussi la chevelure et
lui done la beauty el la sante.
En vente chez tous les dro-
guistes. Pour 0,25 centimes
sto'ement. II est expedie d6s
a~cep ion du prix.
EXELENTO, MEDICINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
Agents demands pour tous
pays.
Ecrivez pour renseignements


Avis


postal


L'Administration GMnerale
des Postes announce au public
et au Commerce que le ta-
rit applicable aux correspon-
dances & exp6dier par les
avions de la Pan-American
Airways Company a sera mo-
dlfA6 comme suit a partir du
20 de ce mois :


G. 1 par 15 grs.ou trac-
tion de 15 grs. pour les pays
ayait adhb6r a la Convention
special de Madrid.
G. 1,15 Pour transi' par
bAlkan A pair de New-York
pour les autres pays.
MWmes taxes pour les ports
en sus.
Recomm 'ndat'o G 0,75 ctls
Avis t e Rception G. 0,25
Les personnes d6irant re.
cevoir imm6diatement leur
correspondence arrive par
avion, pourront, suivant avis
don 6 A I'AdmiuistratioD, so
la faire d6livrer par un tac-
tour special moyennant pa e-
ment d'te taxe de G. 0.50.
N.B.-Les Pays ayant auhe-
r6 A la Couvention sp6ciale
de Madrid south:
Espagne, EE. UU. d'Am.ri-
que, Argentine, Bolivie, Costa-
Rica, Cuba, Chili, R6publique
Dominicaine, Equateur, Sal-
vador, Br6sil, Co ombie, Gua-
t6mala, Mexique, Nicaragua,
Panama, Paraguay,P6rou,V6-
nW2o6la, Canada.
F Port-au.-Prince. le 12 t6vrier
1929.
L'Administrateur Gendral
-des tPosles.
Andr6:F. CHEVALIER


AsrowoetD; id~re
*a tempkoy~daos Eutrprisc
APanr s'adroeoer
I(* IMTE
Otand WW1I do France.


I tAL Boisson


c onatico.


dans Ic monde enti(
EST UN
iAF4HA'"HISSANI
B. LI

RI ECONSTIT U ANI
FROID
EAU MINERAL wvHIT3 AC
OINGERA. VVWITE ROCk


1'0









)Gkj


Le scul Gineral faith

d1 cau mineral


des Sources puire

WHITE 1ROCK O
DANS TOUS LES MEILLEURS HOTEI S,
CLUBS,CAFrS ET 1fR.STACIIANTS
Mohr & Laurin
Distribuiteurs Port an-Prince. Hlaiti.
- -.
LE IIHI-CA- 1TIAN
Anclenne proprl6t6 Guiteau,ruo Oswald Durand
Grands jardins el tout le

contort d(ls meIilleu'rs


caf6s


Service de


LJuiloptciis.


,jollin& (c de nfuit


BRBANCOURT
Plats fr oids et liqueurs

ae 1e marque.
-~--- -.....------

ALUMINUM LINE
ew Orle0an & South Amerine Slrlemahip Coaopan) li.
I'ROCIIAINs DEPARTS DIRECTS POUR PoRT-AU-t RICE iHA'l.
Le steamer Christian Krohg s ayant hliss6 New-Oria.kn
le 7 courant sera i Port-au Pinc le It 1,vi lei ports du Nord,
et continuera pour Cayes et liacmel prenait dlitlr't.
Uu steamer laissera Ncw.Orl6ans le 16 Fvrier pour
Port-au-Prince,
Ce 11 Fevrier 1929
A. de MATTEIS & "o
AOkXTs G*NlRAux


WestcloC


Des horloges de qualitit
S I vous achctcz tin %Vc,.tclw., vous receve-z uric hora~
loge don't on pexu tt cpentrIm. tout -1 fait, parce que
seulemctit l qI a ~1?I~dsfinti, demat-rie et la maint
d'oeuvre la plus parfait f orment cliaqUe r~veil @4
chaquc artnt-c 1vcrtint ce 110M.
Choisissez ii!'>niportc quel Westclux ct. soy s Ar
d'un service qui vo~us donne A'hure pr~sise psddW
longtemnpiAI
WESTERN qJCVK COMPANY, LA SAS AILS. WM tK. U. M


LMS KOUCHaS APPORTENT LES ALADIES
DANS VOTRE FOYER.

V Qnand une mouche entire daus une mason, elle apporte sur son dos les
maladies. Votre propre sant6 et celle de votre famille demandent que vous
tuez ce fieff6 eunemi de l'homme. Dltruisez-les, facilement, promptement et
s6rement avec ile FLIT,
Le Flit d6barrase urge maison en quelques minutes des mouches, v6hicules
Sdes maladies,des moustiques,des punaises,des cancrelats,des fourmis et puces
11 bhitsortir des fentes oi& ils se cachent, les insects et d6truit leurs oeufs.
IlMeurtrier pour les insects, inoffensif pour vous. 11 ne tAche
pas. .
Ne confondezpas le Flit avec les insecticides ordinaire.,
Son grand pouvoir destructeur assure toute satisfaction. 11 est
fabriquA par les plus grande manufacturesd'insecticides du
monde. Achetez aujoUtd'hui meme du Flit stun vaporisateur




he INDIA OIL, Agent-P -a-Pin,
,


somumes acheteurs


ualin

P=x


lonne (

...Bun


TZMANN-AGGERHOLM & Co
Rluedu Quai
i. ** * ., <


-~- --,-- __, Ic_. ~, --.~-. -I~-*- -i. --T


-----------------"--~ll~LlL~L j


--


I~ ~ L m j.


_ 0 I


--~2_ --I -- ~' -LL


LIM


m




bAO~- 4
4*t.4J%


i


Con stipation~
ntrties







@049494Mdes Hpiwtum do Paris
0%'* a n~e mmih.Pe#


- -- ~31lr ~L?~ IO~PI~~41***1


Pour rested en baenn
sane.' prenez ichay.e
soir un comprimtW de
JL'DOL


viswt "-w lI a .Juvrear el toA NOWt
0 %otta'")*sotu" icnheuiqsuc (aOefi

'!*sosutpttaip4.irwcailui~~eiIU 1MIfrlolti *
4.1 V,14:114im~m~ edoe as 4-90116
isiibm :ce qsai fattdi u MW It bhiaif
eb "% ~idevi. Iioslobv. iii.enfants. des
Am~mr. Aif dde.I.im~ ume.i,


VelS I topot Samemeur 6e Ilaleafl


r66duque 1'


Remeriom*ents


Mme Vve Armony B.Duthyl
ct ses enfants remercient tous
ceuxqui leur outtemoigv6 des
marques de sympathie A l'o-.
casion de aIn mo,rt de l.-jr'
tpoux el pcre. decide 'e 7jan-
vir dernier A Thomazeau
11s les print de croire A leur
pr( fonde rec( nnaissance.
Thomazeau, 12 fWvrier 1929.


gd
divatoujouIss di
d~t^^a ngcrdau slpbV~~mS~f9*4


C*wpag.ie6M*GtaleTmassmaeique
Le steamer a Carimardb de
retour des Ports du Sud et de
Santiago dcCuba sera ici lundi
18 Fivricr 1929.
11 repatira 1e inme jour
pour le HAvre,viA les ports du
Nord Puerto Plata etbn Juan',
de Porto-Rico.
Port-au Prince, le 13 1ivrier
1929.
E. ROBELIN & C, Agents
-^ ^ . H


L4N.w- dd..wes
pollukatdo=. hbeho*
dwaoumttiolmon Osoe
pout pm toulcun 6yltm'
ino toula-10a8Hu SK
too Jows Possible do
so poserver do test
obance de owtagias,

peas ca
"AVON


lb SAVAl*
pour la Sant6
[Aver BrOsL Co.. fatam. MWW. USA.


Vente
PAR
autorit6 de jusUco
On 'ait savoir A tons celux
qu'il appartiendra que le sa-
i med qui sern seize 16vrier 6
S ose heures du matio, il se-
ra procd6& en cell ville au N"
911 de la Rue R6publicaine
on Grand'Rue, dons le quar
tier compris entire la rue du
Docteur Joseph Janvier et la
S rue i .rbhune on ruelle Sainte
Ani e. 6 In venti au plus of-
Irant el dernier en( hirisseur
des Eflet s suiv..nis : Quatre
tatLlis en bois sape, une pe-
* ite lahle de salon en acajou,
un gore manger en bois (it
(bhdoe. tin dressoir en acajou,
n side board en iacajou. trois
M its grandss) A Iorme impa.
Ii ile er arajou, uht autre lit
(; rind) A lorme imperial en
: a ju inachevO, tine able
ei lois sope, sept chliaises en
ucajou, deux dessus de able
A coulisses en bois de chlene,
rin lavanbo en acajou,trois lau.
leuils en acajon, dix planches
de rhine brul deux petites
tnagtres en bois de sape, trois
thaif s en acajou inachevees
sept planches en acajou bru-
les, quatre 6tablis, un lot de
ileds de chaises en acajou,
iieu tables en hbois pe,trois
chnses et un sota en acajon,
trois dodines torme ainuri
caie. tinl garde-mainger en
boisde chene,un dressoir en
nejaou, un sola en acajou,un
bullet en bois de sape pint
en gris, une table en bois de
chaoe, 1i e malle vide, ute
Otoe,'e. quinze \cr es A boire
tf it e ilftreutls (I.t ( iisi<, :.H lll
lotl .e trente six bois le (hoi e
rl<. etc.
J.exs us-dits objels ont t e
.nisisA la require de Mr Jo-
wsph.. 4anaiois, proprietaire. (
denieurant el doaiici.i .Ai
Puoi-au-1 lince ut l situr


.lude Joseph. mennisi'e, de.
meurant a Port-anu-Prince, le
tout en exkcutiondu ingement
rendu par le tribunal de paix
della Capitale, section sud, en
date du 9 janvier 1929, enre-
gistr6 signilie, r.yant autoritt
de la chose jug6e suivant
acquiescement to mel du d -
biteur sus design,.
Ala charge par les adja-
dicalaires de payer comptant
leurs adjudications sous peine
de tolle enchere.
Port an Prince, le 14 tevrivi
1929.
L'Huissier ex6cutant


Eimpr sa Navlea__
do Cbai
I.e steamer llabana. sera
SPiort-an-Prince,le 25 FHvrier
courant, en route pour San-
tiago (de Cuba et la Ilavane,
pregnant I e! et p:.ssngers.
Porl-au-Prince, le 14 Fivrier
1929.
J. DAALD)ER Jr.
Agent g6ntral .pour Haiti.

A venldi e
UJn motilier complete : Ta-
bles diverses. IJi, Table de
Toilette, Verrerie, Porc lane,
I'tuagees pour livres,LMiroi s.
Ustensiles de cuisineltce, etc.
S'adresser; L.t IIARVION
Bellevue; Rue P. ( ,ncienne
residence Geo B 3ussan).


Avendre
1 Caminon a passagers mar-
que Graham (Brohcis.
1 Touring (:ar, marque
Dodhe.
S'adieser la
WEST INDIA Oil C1 IM'PANY
,Hue Bonne-Foi.


__ ~
The Royal Mail Steam

Packet Conpa ny
Le VepeurCntilebranvenant de Kingston ct des pt.rls du Sud
Sra I' cupitle vNrs Ie 20 Fevrier, en partance pour I'Euro-
je via les ports du Nord.

IJe tuxbeux b ietnn touriste 4 \rng'agyv 17500 tonnes )
sers' iri le FamInedi 16 F]vri,'r vpn(ol de Kingson. partant le
Joeme '.jour poor New-Ymk via Nassan QeeI(-|Pw. pa.sagers
-peuvenw encore pioflier de celle excellence o, casion excep-
Jionnellt.
Pour touq renseignementv. s'.,dres~er a
1. J. BIGIO. Agent (;nml.
T616phone, 2311.

4.I l'saulase swfait
CA e4las p mt mire dipka~.
Kola Champaane

F. SfIJOURNE
Prpar6 dans des conditions rigoureuses
D'ASEPSIE
Preparation et Vente
PInMAcIz F. SEJOURNE
Angli. des ,us Re sx i da Centre
w-- -"'. 1", ; >* .. -* <, ,


K;


'Colombian StepAmshiD Co F
IGrandfH~tel de Franoce 1,Le steamer ((Padilla* venanode New-York vill tesi
rA .'i ll W I WIIPa t U fof I A n I~U-5rn- A 1a; F'L i ere "A"S.V


NOUVEAU SERVICE


de RESTAURANT

Hors d'CEuvre varies ou

Plats du Jour

Dessert

Le Itout Dour G 's 2.5o
SER VICE TRIES SOIGN'I METS CHOISIS
P. P. PATRIZI


Ulu iou v aot'itc a rI i 'U-- ,, RU -r *U I I -y t ulrl
S11 repartira le m tme jour directement pour .1(iramie en roi
pour les ports de La Colombie, pregnant tret et passages.


Porl-aul'rince, le 16 F6vrier 1929.
COL)MBIAN STEAMSHIP COMPANY INC.
GEBARA & C. AGENTS.


LnIVTE


Exiges
cette
Marquei


-DIAflTEw ARTHRITII
WME GOUTTEUX
poorn toon Arthrltlqaaes
mnmacJ... bragwvlum.Majsons a 'Alimentat


Sfwm


Bernier m t d ie i
*~~~4 i < 'i ,"


LA P.ARISIEtNKE
Angle des Rqis R6publicaine et des

Port-au-Pr nce Tele6pho


iGrand assortment d'Articles


d'Elegance.


Les Souliers MARSHALL

pour hommes


Qnte gu'tf5 Bkg* et zid4

LES RICHELIEUI E' AibTRES
ulsQUE&B W CNbL.

Chaussur re pour Dam-s

'd'une finesse iecomparablle
Le
Trianon,~L.


Miracles

mne, 2000


I


p'4


-46


Wow


U' T"'WDeauville

O~ran&de vat, 0iidtsd nkam
im U sporIn pre"O I6I'cil spedai

Nos -rnplets Casimirs~p

CompletssdnrhI1'Tjdr, abardiae, Cmole wM' t poour
.k be u-sari wa amavos,*poui
NoIG hue.- A cowe toawe inprr9m17sg"mD OO
VoWte e


I'DIC cli de#-
~toletedo

r oft IOw


I I


Comopkst


r(opt.


Epwq*ra


LE MAITN- 15 6Fvrier 1689


~I-~LFP-(I I~O-T~mlV JI ~ I-h-l - ~---*-1~-1I1~---- --~-R-----------lllII*----__ _r_~ __ _


r LI- i-li.-l-~ -- - ------ ----


- r *ba


- - - -


"-


-- "'Zwl'


r ~ .,..


__


---


-- --- -?---


5


q I J


* 4, *-


Tit~cs~c~Pi~.1;




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs