Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04091
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 1/31/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04091

Full Text




1c; ~ irPUI E

JF,& L)~ *


lLe sen timnent qui i n'inspig,,
sentijinent supet~ietd'dk ,na rim
jYflatililE'deL'WlunA11\a Naion
fdvmt I ilistoifre est encore *P1
4I/o que la culere des~ ph,'asevi
fyes naffs, des factijefx. de3 p~
l(In. S( l1 -lti'IC iiL
veu/ (du me'n~unye.c L-1ie la ill,9i
'pu tiola.
LiiS BORNO,Pr~sidcI1I dilaItt


I *., *


* .


Iho ..q W s, e =S-I_- -w... 4 line pi6ce doe nale p ce- -m-
------ .times. II se tenant evant moi,1

L- dAoIfe 0It P'4 t, a
m -yU ^ n g' .4 A: d -i ,. - .,., (


11 me sem in.1 te IdMa ba iap1u1.nc.e d togs d6rob6s A ce devoir de
elant el carmant gibie gagequ'or 3nnait souvent t"ra ,tt e, etn irl valent "
que fut Emhtanuel Valbrune, a i.r. ct6res fiers. C.4ut n Jamals swez. de mote gran-!
remplissant. 'avec 'alsance dorintt mer.- oses poIr pr6cher amour
criarde d'u bourgeois extra. va- et Is charge. ts me Istsaien t
vagant le .le de Maniat ria -de s tto p n face un caiaoreave'
dans iE I43t ifAiWo4rer des oaj cnrvei ltiganle des onrle
FOLI.EVLLL.Emi dei T1a.Tt jiattendues qul 1 u i etal,,t Wes I eintreealdre e n ramr no
son corps nerveu.n I ugou. personuelld ,. croq ,e m rt mbarre.se,; i
d'un immense ir.r q abatt Je Is vis une derne f iti. .Irssiet A mj cha rge les i k
craquier son habit | C'6tltA lafin del'anne 1903. pt"es. les euuuis. lesconira
A pa is retrouss6s; Art~~6 A Saint-Marc, A la suite r 6'6s ..
fonles de sa perrn deo 6chantes d6nonciations, Les.tnntraillesi 61 iet xfi
nanle semblaient l alli tire connailsnce aversu lenlemoie i neul h, u e%
par etteexuberat f Prson de Port-au-Pripce, do matin. .e retournai chez
cle resplendissant 1i ll ne resta pas longterp. 'Is veove que je trouvai in-
lui briser les c6tes l'6tonnan rmmissin et 1' .utte quite an sujet du retard miq
Folleville qui n'6talt antre que q ust ren trouv~e Aa char. dans les premiers pre6aratits.
Fouch6, en hlissant iclaterles e eale d6vou6 cur6 de Saint- Je I rassurti, mo. esprit
mots d6sopilants; Embra e Puplard; ayant houlevrs battant mpa-
sons-nous, FbllevilleltI. 6 ,- St.14e M* 14 recherche d1combi -.
Et c'6tait une mimique ex- ciel et terre, I ouvernement n ,mos capable de me tirer
traordinaire, tout comme dans le fit mettre en fiberti. d'embarras,JLeS fines C
((Un Mari dans do Coton M On coAit d4p cbvses de la Le mort 61ait dans un coin
de Limbert-Thiboust ot Val- frantc-magonuerie, chacun ra- gardant I'aspdct lamentable et
brune se lamentait aux ap- contaiit des anecdotes sur le efflayant qu'ont les "adavres l
plaulissements d'6njbHkc qmte des r F wrea Troia- des gens qui ont beaucoup Acam e U un
don't lt 6tait enfant giAe, fi- Poitt; souifft eat don't i'agonie fut de
sant trainer les mots'deWiul. 'JUohere tait triste. Un tac- lo e durfe, trav-s6e de A 1O
i Ce almele tuela GLo nt. tiopoi .4mmreinitt t o l'en- douloureuse crainte... tion regulie
lesa pemie ltriomphxes uPe- tre de La Satte, et langui- Que fair
til Thitreblorsl q t, i' dait Un8ne id~ ma d mn A
de Solanc 1 exqu t. a ais av 1... C I 1
come I a elaientWalscm eai lleepa !se abitude
naux de l1bque, faisalt, aux va ,es li ive,. Une rode eratcine a de CHERRY BL
leux de la raefa r see pamsatau lin. On la recon- vieux fo con-
charmes grcil naimt atemnent des clefs flant dao fo des Le Cieage. qui donneR non se
Je revois e une q n rne ssi par
disant Aymeri Wean' 6tra ed oir des brilliant mais, tout en pr4ser
heroli iue de LA D DlaH ilen ers, qu'It e er it pr6 tient les chaussures
SIntimCs. C'6tait dans Ua trot term e ent dans \n ignoble
granches sales de. t o b aS ue cassette ue lissier f
Ecole pro'essn, a a in feuilles Als
L'ASU~ n dala in f: Alphons
d'hul dispMrue. L'AaV W < dop inments savais ,
des Membres du orps el- agpnisat e f- 6tJ us de eu V
gnant y pourunt l i r d'Eatdes finances 115, 'Rue
ses int6ressantes conferences ven t ro pourII _Rafder le paie
et l'artiste, A la parole vibran- Soudain Valbrune se leva. ment de quelques feuilles qui
te don't le talent gtait tpujours -Mot amulje suis mason, A I'escompte', obtepaient e ier. Rentrons. me dis ji. m,'
au service de euvStfut=e queceltj'ai 7A8*/.I Ar Je trouverai bien quelqae co.
taisait trissonner les Vief tesa I Vt dii los. .Ecoutez cults, jc t' c (hose 6 vendre. dar
cloisons, pendapt qu'un souf- comment i naugurai mon vd- haut peri re- Et hMe voilA dans ma cham- d6s
flie pique remualt I'Ame des iralat..Lasynture m r it e arda ave~4d bra reaversant les males et gar
auditeurs. d'tre'racbatte. elui prbsentai ma demand les tiroire quand tout A coup yvr
Ce personnafLe granPdilo- LeRp, wip rs se rappro- I refusal net." app wltwee yexz mon com' je
quent, ce bohime grad sei- cp6riAt. ltaute et mince "En vain lui exnliquai-je qu'il puet habit.
gueur, cet acteur au fpastes tale do codtddrse dressaitau terait une bone action, Un habit, '.Meieur. vri ton
comiques etait une Ame Iyale milieu de la chamb-e que tra- 4 qu'un cadnvre n'attpnd-ii chet el~,yre, vriteble osjet la 1
et gintreuse, ouverte A routes versait une barre de fer. DIux past. qu'on dvait cind mmoi dart a : tiM habit su p'lrb-, in- les%
les amiti6s etA totes le &6- dd'e treeux qui sommeitlailent aux employs public,que re comnpa able q ie j'arborai mni
tresses. II passa fl6rement au en d ses indolentes, ou- pairment '"eprwsentait une poor la premieretois 6 Rouen, A
milieu de la valetaille litt6- vrirentlesyeux. some insig ifimte pon- le qui m'altira lesahommages les con
maire rat6simpuiamnt,amu- Oui, reprit Valbrune, Tr6sor. Je lui expliquai I'ur- plus flatters et me permit la tete
leurs pr6tentieoux et poEtes mes frtre m lev6rent A gence do daot ac na. luaede conqu6te.d'une dame de 'a- bil
'striles sans jaala- oon! oeAoU di pg que ques ours tails navrants pour I'Ltten- rtstocratie !.. Quel habit cot
naltre les grimasC de la mtl- avant I.,mrt de P.... hIMs- drir. Mon eloquience fat inu- D uue coupe l66ginte et irr6- et
nauderie... It jetit' une note tloIr ai1 S4pt q i tiait tile. Je me relroaval dans Is prochible et de grande va'- I
oziginale sur les petits *vene- parte do nopti .lee. On rne. allant tout droit devant Iour, c'etait uon habit el qu'en tr&
ments et les mesquineshontesa viot nr de grand rel trolssant ausement portent dans les 14tes otfl- inv
de la vie haltionne, nmettant m nqtt pauvre diable les tennile im.pa 4l-'in- cielles les person inages en re- de
en relief les coins inapergus, don't j conaissii Is'extreme tortuno h ilssie-. II tait trois nom qui sont I'lionneur etla mo
od se cachent des dranes Int dl-dI .Lt asd eures. grAce de Ia belle France.
soupqonn6s. Jb. n mee bagra dm Quant au gilet, cE6talt tout ven
i Un attendrissement lui ve- et reisunepne pahe tais aturieux contreT hin implement une mervelle I'hi
:Bait, quand il avail d&couvert,* r6res l1ur deman- ntt*.enti6re. Un lonsant.1'ic qu'on crolralt avoir vue dans fra
u'un fail banal en apparent Zfl a ubv ja. i u ^ vint de tou, ebandoone quelque msue, le pantalon be:
issait entrevoir des misEres ses ds funerailles. Puisjeme alsant aux caprices du ly. endes puiavantsreplendis- as'
)raies an secours desquelles rendiscex iput sa rd le soin de r~gler une- ~It Joe qg. de mes iambes pO
De peut courlraucune charity, Jo M 1,hi f rqre s'- iuatioun que je prevoyais ae|" ervq eafuAnd je promenais rei
lMar elles ont leur pudeur. 11 talti'e pU Thgteps isue pour mol Mais toutg a beauM et ma ieenesse re,
.jmerhait JI m ) M flrm"% It a e* dge1k r s'kulso sifte ma conselence us r6voi' .asine* raw des grades ci- tq


b tu pquetdo ce comn-

Los9. #M" do p adu PatS
Mae mqpp ~.i~i 40"'Is a
@,all" aux pied
s avoirda C" labimi 0C ts ,It. oncise
id n r[a *.s.micevf ugt srdes
Ma "Ou qe f. -go. I*.
I do how j",trio4'aphaleinent
heu fl.C virrtaiw bous
Its0 Ac'derit rvaereme

quo 1. redkI A In veov re-
~ r connaispute. Qutlqoes ins-
due afthirmes,P tsigita 4'4M*TV# e~ui
are~~~ puIstr~e t LZ116e ;tut tr~s* oyeuo..
Smoj suie he uqe apno NslO


:1





lta
ml



dc
ml


IU ssu res


o applica-

're du


GE

4OSSOM
element un rapid
vant la peau nmain-
on bon ktat

HAYNES

Bonne-Foi


cons miq en verve par I al
l et It thd lnrnt imrntm-nts
is le r6"itl qu'ils firent de
opilantes histoires. Je re-
,lai res drOles, la pluparl
Ones sans conscience. Et
nmditai une vengeance.
.e lendemain, ilt 6taient
s presents, qelqies-uns
)b,)ionni6re orne de feiiil-
svmnboliqnes et d6corks de
iltinles robans...
nent heures prkrises, le
yvoi s'h)ranla, mnsique en
e, bannieresau vent, le cor-
lard disparaissant sous les
ironnes, les banderolles
es orifl immes.
Nous arrivions en loge. .es
res maitres des ceremonies
viterent lesi tannsA6 dfller
vant le cercueil... La c6r6-
nie contiuua selon les rites.
Je medilais (oujours ma
igeance. Le cadavre de
nissier Atait reellement ef-
yant. Le miserable avail
ancoup souffert et la figure
lit quelque chowe de re-
ussant et de sinistre tant
e grimaait, gardant I'hor-
ir de la derniere epouvan-
Lia bouche en un rictus
6 s'ouvrait. laissant voir
* dents noires...
La c6remonle touchaft A si
et les magoos, tI peu em-
ess6s a ouvrir leurs bourses
ur one couvre de charift
mlent fort heareux de cette
sifestation qui flissait en
rame par 6tre pour eux one
o d'*o ils sortiralent abe-
inablement grit. Its s din.
sifenit deja A sien saler
and Je commnoai d'uno
x 6eclatafte:
-{L hatiser a a Mort ...
Je m'approchal do caerueil
>at le d6ovezele fat rapid.
eant ouvert.
La cadavre perut dans touted
a hideorJe Ie beisatau front.
Livides.tremblants, is rem-
lrent le macabredevoir que


lo re)f il


iivC rrt d(iC 111111, ItPali-
dv redone tic cc lili i(111i fit coil-
tim tia ii I et iaim. lout Ale o1,0-1
O1 i- Ii 11cC C V OIII, Itit1,1a d (emflalldl!
1111011111ctic d t' (I gout ilets )) de
4i. las caiicgrapm Jlque C1C S I*UsSSk


sister ILI bal Second lIiijpire A
Excelsior, Ie 11ll ricr, d'zmvoiri
title idL ICC IcIaIMiode et (II 011tt
dle ce temzps-la. IA:, jI~ourI ti
6ti-e agm-~able, atix pimssamges les
plus iit:Murssantlt oL)ci-Iiteur r2-
Medmotece ell inessie
aNlez(01cdr~iinalC, vcirit PaiCz'
rismania, nincit I se fire une
Weete citre de son lcmujms.


I ait;lfiwil, it fia Hii I:ms paed:
I M CSS(1111 1' 14-t. Fm sPS S~

regal rds, No'i'iti(EMII.witt ilit!W
pas 81 rappeler ces vII's:
S is essaline'. ,,is /,.,(uIe.

Volt (IUe I ars I~i, pour le
mllimctclGucilr 1i kid -litc k, vout
grtind train. .1,(,t oloic syrien-
tic jolte gm-os sui '1,I'l'gvpien et
les IHa~tiens, enceore plus, sui'
6 terrier.
Qui vaimicra Y... C'esi amm> coups
de poing cu on cwimiait Is bo.
xeuir et onu,A invanve no peatt
leprI.
.. ie voit vratinieiit pourquotl
v()Lms v VOIS fchez, nmadamne et
ti4 tjui cIIam ge Lill pen etC-1 v, IA
hi tie M\oiitalais. I)iSser uon
bonneiiinullt('11 IClcle Co)ilipagnic',
a Vii (ile IN 'it c ue (uls est
I WOdultvt. avmtif -hiti. vi's lkM11
letires (Ill Soilr::AlIn I'llvplus
hatiml niitntiicC, atiram t j)ti 'trc
4: lt&C Si M 111 M ( Iii'-e~iI mnoiti
Aolilse et SI MNliSItCIiitti e eColl-
teitztlit que tde ceII' lpuljo~scdv.
-Volt (j Lit I Se ji SUass itTrim
Am ii:11 de Ic Paix deI)(,.I if on -Ville
cci t~iiiis chiose.-;asse/. Ii6Ies.
Le Niagistral fifulnii-c de cc Tri-
11)1111l11 Ihi te'ge et COnS-
('ieti de soit (levoir tde juge, or-
donnute Ia minise (-it IiIbert4 d'un
Ifmisa ii l1oiltrioti die Minist~re
pilbl 1ic SV reftmstc, ei bm'Cquitl6
(lit .1hge passt- iicortc tnojour
el lt' nizit Cell prisonl. I Ifallut
bi ut cepe ndaiii (jtw lotrce res-
ia -I lt a loi et I innocent, mnal-
gr4: lo ( Garde, soil if dtpison.j'~

Ef ce rut ... ciii t~ic



Par!s!ana
CE S0111
Messaline'
Gram'c film d'Art Italien a
%8 pArties.


__Mmmmlmm.


L_ ~


'fb~k?~iP1F~~


I








f







LE MATIN -.31 UnvieetI929


*



Lits en Fer et en Cuivre, les Glaces, Tableaux, Chaises & Dodines, Jeux de


Salon (articles Viennois). Glacieres, Armoires, Coiffeuses que vous trouverez



chez Il BA LLONI Fils


sont des Articles de premier choix dont les prix sont absolument modiques

I _____-______-____:____


I


L*"h* I,*MF~f *11


wrn~ixd~xzam- -% n


CARNIVAL

1929.


POUR


Mademoiselle
COMME REINE


a Le Rayon

des Jupes,,
n dIlical pelil recoil de iers de
noire collaboraleur Deon aleaIu

Notlre I collanhorateur, 1.. Ialeau
vienitde faire iparitre un ddicilt
petit recueil dc vers, aux Amis
de Tristan, une collection for'
rare e c'lhois'i qui ne colupte
iaver rlI ivirae du po ite ha'tien.
que cinq d jA parus.,
Le /!/ifon ldes Jupes, c'esl le
tit'e ouii, tel Ic premier soutfle
d'une )briseo nitinale et frailche,
apporte les premiers parfum.s
d Line p airine ilt lteurissent, dis-
ci ltes, [Jpquercttes et violettes.
Trei7.e potrrnes seulemeiit sont
'ouivritge. M is, sur les pages
de paper si d61inat qu'il ne faut
les toucher qu'avec des doigts
qui doivent se faire doux com-
1ni0 pour olne cresse, chacunl
d'eux wtintille colurne un dia-
maul sur le satin bleu de son
kcrin ... Celui-ci:
C'FsT I.'ll:EI'I:...
L.e Prini iiips a; coil(,* de ciel lhe'u
la collins
Et fait tin .lazud i-uitiit dee pins
ct dleb palnicrs
Le Jouir di:lins t soleil. N'est-il
pas temps. Aline.
Qut'ttril in' s bras crois.s, enfiln,
\tous vouts pAmelU'/
1. IP 'rintemps il coitlf du dcel
blni l.a collins ...
.M. Louis de ChauvignI, en
une cihalcurelus tet cordiale no-
tice a pr.sentf la plaquette don't
la page d(It guide s'orne d'une
photo te l'auteur au sourire
fraisel chalintant.
Nows l.urons, salns dole, A
parlki rcicore de Itpuvre dcli-
cate qut M. I 1 16on Laletau vient
d'off'rir aul public : nous conm-
plimlientoins vivenent et sois-
mes d'aviance assure que cha-
cun vonldra fire une place sur
sa bibliothbque n u IPayon des



Les Assises
Db PORT-AU-PRINC1
Auidleie do 29 jaIler.
Avant-hier, le Tribunal cri-
minel avait A se prononcer sur
le sort de Marc Damis, accuse
de vol, de faux en kcriture pri-
vee et d'nsage de faux.
les debate furent assez ani-
mia. Ouverte A 10 heures du
matin, I'audience, pri6id6e par
1* Doyen Mitton. ne prit fin qu'A
8 hours 1/2 du soar, heure 6
laquelle, apr4s le requisitoire
du Substitut Duviella et le plai-
doyer des avocats de If. defense,
M"* Emin. B. Armand et Louis
Dulyx, I'accus a ett condamuE
A 4 annkcs de reclusion.
Aujourd'bui sera entendue
raffaire Jean Grass fils, Antoine
Moussa, Ilenaud et Brandt. Le ,
benc de ia defense sera occu-
p par \Mes. Ermm. Franccur, i
Carrie, E. Ilyppolite, Y. Cha-
telain, Stacco. G. N. Lger, Ed. I
Cassaignol. I
Ccsl uine sensationnelle af-
f.ire qul -irrinera, sans doute,
la plusgrande affluence au Pa- r
hals de Just...


Bulletin official
Nous avons regu le Bulletii
Mensuel publiW par le Bureal
du Conseiller Financier-Rece
veur GEn6ral contenant des ren
seignements et stalistiques su
la Garde d'iHali, les Travau:
Publics, le Service Nations
d'Hygiene Publique, le Servic,
Technique de l'Agriculture, etc

Contrebandiers
Deux contiebandiers portan
13 andouilles de labac et 90 li
vres tie sucre ont dtW arrcte!
par une patrouille de la Garde i
Ouanaminthe. Ces marchandisei
de contrebande ont 6e delivres.
aux autorilhs douanieres.
', Le Petit Citoyen ,
Mr F'elix Magloire, Inspecteur
des l'coles vient de reprendre
a publication du uPetit Ci-
toven)) qui parailra tous les
nnois. Outre hia parties ducative,
ce journal servira d'organe A
I'Amicale des Institutenrs et Ins-
litutrices fondue dernitrt ment
par M. Fl-ix Magloire.
Tous nos meilleurs souluits A
notre confrdre.
Nouveaux Ing6nleure
Les ing6nieurs laoul St-L6 et
Emmanuel Ehliart ont rnvu
leurs commissions d'lng6nieurs
de 3e classes, signees par le Prt,
sident de la Republique.

A Belladere
Par ArrOl du President de la
R6publique. une Commission
Communal vient d'etre nom-
inee pour gerer, jusqu'aux pro-
chaines elections, I'administra-
lion de la Commune de Bell-
dere.
Le President de nl RHpublique
a tail choix pour la formation
de cette Commission de : MM.
Ulrick Loubeau, come presi-
dent et de Ulysse Joly et Fartal
Thomas, Comme membres.
Nous adressons nos ineilleurs
compliments A la Commission
Communale de BcHladere, d'a-
vance assure qu'elle saura don-
ner pleine satlaaction et mnri-
ter la haute conflance place en
elle par le Chef ,Ie I'Etal.

Qui seat lea b6aAficiaires
de ees eaurats ?
Le Bulletin do mois de decem-
bre du Bureau du Conseiller Fi-
nancier announce qu'un contract
pour une pdriode de six mois a
det passe pour Iachat de chaut
necmeaire A tons lea services du
Gouvrnuement A Port-au-Prince.
Ce contract, dit le Bulletin, per-
mettra de realiser one grande
economie comme colui qul a
61t conclu entire Ia Gard et un
commergant qui aura A fournir
Is cbaembre a air el les enve-
loppes de cagrlchoue pour les
bicyslettes de la Garde. ;
On uural. voulu connaltre les
no Uns dess 1cii is iaires des ces
contrlts. Poorquoi le mnystere,
puisquIl s'agit de chose de
IEtat haltien.


*MM N=MAN.=


DIS CADBRIOLELRS
CUiEZ UN COnlERANT DES CAYES
Le lundi 21 janvite courant,
Le 1iatin relatait que des cam-
brioleurs avaient pdndtre, la
nuit, dans le magaMin de M.
Elias Saliba et avatetit ddrob*
au Commervant pour plus de
3001)0 de marchandses, 'Notre
confrere des Cayes, Le Journal,
nous apporte des reaeigne-
ments precis sur ce vol.
Ili sont dana la plaoo
a Dans la nuit du mercredi
10 an jeudi 17 do ce mois, relate
notre conurere, des voleurs,/A
I'aide d une echelle, ont pu p6-
natrer dans la cour du magasin.
Le trou dana le mur
( LA, perforant le mur, avec
des instruments que, sans doute,
ils avaient eu soin d'apporter,
ils y firent un trou assez large
pour permeltre A quelqu'un de
s'introduire A l'intlrieur de la
halle A merchandises.
Toute la nuit,
au travail..
aLes cambrioleurs ont dd op6-
rer une bonne parties de la nuit,
A en juger par limporlance do
vol. Presque tout ce qu'il y avait
en stock de marchandises finto,
bas de soie, dentelles, 6toftes
soyeuses ppur dames-- a 6ti
enleve. Trois vitines out tit
compl6tement viddes.
Tirant le diable
par la quueue
avoo 4000 dollars
a La Maison esume ses pertes
A pr6s de 4000 dollars. Pour
transporter les eflets vol6s, les
cambrioleurs se sont serviq du
tombereau meme de M. Saliba.
Le diable oet retrouv6
a Le tumbereau a ei6 retrou-
v6, le lendemain main daas 14
parages du march.
,. La primn
M. Saliba, victime du vol, a
public, dans les journaux, un
avis, promettant one r6com-
pense de 100 dollars A celui qui
fera ddcouvrir le on les auteurs
du vol. Cette valeur a 16e dkpo-
s6e A la filiale, aux Cayes, de la
Banque Roya'e du Canada.


IN


A &-- A


II agit doucement sur les
pores de telle fa on qu'il fait
miueux qe nettloycr. C'est une
combinaison de savon pour
la peau. 11 dissout toule trace
de salelt et aide la peau 6
Atre lendre et once,

L'Exelento


Savon de Ia peau
product une mousse 6palse
excellent.
II adoucit et enlve les ru
gosit6s et tonifie le cuir che.
velu. 11 aide dooc a maiutenir
I'clat delua sant6.
En vente chess tous lea dro-
guistes. Pour 0,25 cts. setle
ment, 11 eat expzdi6 d6e r6-
ception du prix.
EXELENTO, MEDICINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S. A
Agents dematndes pour tous
pays.
Ecrivez pour renseignemei t.


Le Traite
Raltiano-Domninloain
... a t16 mis en brochure i
I'Imprimerie Nationale. Chacui~
done peut se procurer le texte
de cet important document.


I






I
I


-r


I I --m-mc '3 -~~t~C


in
*u
*-






C.


1A Pon ossav


I


I I


-- --


I


PAGE-22




---w -. -~ w


2Mm~ A~9t~D fr~N


TEaipbm.: 2~62


Jeudi


31 anvier 1929
i.


- . "


IEANUl


Insurance co

Une'des pus fortes COMPAGNIES

C ANADIENNES d'ASSURANCE

sur la VIE


EUG. Le BOSSES


&


Co.


Agents Generaux
'" --" II ." II "il II -li II -- --


SI NTIT'C II grand nombre de croiseurs Ie-
ers. Au course des manceuvrs
DERNIERS Nouvelles C d Pnbm a pri
de L Er "T AN EI ,flotte nore qui flgurait
de- L ETRANGEH R!" 1m.
Eiatreue cordiale
retre Hooier el Smith
COdPAGIll R ASASE DES CA1BLS TSL1APRQUB MIAMI BEACH M. lHerbert
30 Janvier 1929 Hoover et M. Alfred Smilh ont
____ eu u ne enirevue aujourd'h tl
danm Ia villa de Belle Isle oW Ie
le Minisire do Chill visite Le rei d'AJMgelstak Prsident Er eat i.et prendre
u. m ...te.r....ed auelque repose. Lenlrevue a e1e
I iIsillat Pa.ile repred le Pvir ,s plus ,cordisles el sans Ia
PARIS- Le Ministre do Chill BOMBAY- Le Coosulat d'At- .noindre re. oue d'un c6t6 ou
a visiftI el etudiA longuement ghanistan public la commuon- do I'autre.
Hlnslit'it Pasteur nolammentl'or cation suivaste :.Lo lonsulat a .-.'..". v
ganisa;ion des laboratoires. Le 61t6 offiietlleast no'if6 quo Le MM liml te. 6 Ie.ts A pr .M
doclevrs Roux et CalmoeiePont 1ex-roi Aun Oullabh, A ia re- de v1te dl4611ii(di prejet
acconipagne et remerci6 do s quete deo 'a population de Khan. do esMtrmetions
visite. dabar k 1teafes valles, a accept WASHINUTON- Au vote de.
Psencar par'e draxi harems Is to do iprendre les renes du fnitit du project de construction
Chambre sur Ia qalstisa Alsalesse Jouvernent, lTSenat a dEcid6 de limiter les
PARIS M. Poincare a pris IjA qi du 6"d debats qui commenceront lun-
part b jourd'hui au dihbt eurla is Ve o di.
question slsacienne A Ia Cbam- .eP_ .1a.f Priqe_ de Galles at lea rogieas
bre pour repondre i M. Camile Le C19, Vae.dPin ,ilirg du Nord de I'Aoglcrerre
Dahle, dkputE du Bas-Rbhiwin- JAkinque.Au ud a ratifle Is p- hNEWYAsrLl- Le 'ince de
dependant de gauche, qui pie- t BrianadKe ojg. Galles a visitE aujourd bul le
tendnit oue les Alsaciens etaient Cogee dl le Zaleski pUll- rigioos mmieres du Nord de
faligu6s de la bureaucratie,6cia- ps des rapprws ger-ma-. l- l 'A ngleterre et consulate avec une
s6s per les taxes et gravement VAHSOVIE- A la Date, M. prolonde tristesse I'ex'rme mi-
oflensis dans leurs convictions Zaleski, repondant A un depute sre des mineurs sans travail.
religit iuses.Le President do Con- au sulut des rapports germano Par deux tois, il cat entree dans
seil a parl6 pendant deux ben- polonoas,s dEclare IV etait an* des maisons o6 des malheureux
res et annonc6 qu'il terminerail ditspensabit lo que gouvorne- etaliet morals quelques heures
son discourse jeudi. II a declare meant allemand prenne one atti- auparavant. II a ru par lui-mE
que I'Alsace avail etC pasticulie- tude de defense A legard de Ia me la pauvret6 des lamilles de
rement lavorisee par le gouver- Pologne, que l'opinion publique mineurs don't les enf ints A r i-
nement francais depuis que la allemande cease d'etre abusEe ne vetus grelotlaient de froid.
province n'etait plus allemande. par les elements chauvins ; se- Le prince sest rendu en auto
En outre, pendant les dix der- condo, que la press allemande mobile de village en village,
nitres annues la prosp&ruit de renonce A pubdier des inalorma- mais arrivE dans chaque local
i'Alsace est parvenue A an point tions tendancieuase sur la Polo- 16, it descendait de voilure pour
qu'elle n'a jamais alteint entire gae.* iarler aux habitants et serrer
1871 el 1918. Ltdet eges V la main A un grand nombre
liaamimiE de vaes oe Aalelerr est stallausin d'entre eux.
sur In ralifiratim di Pete LOiNDES L'etal de sante Les vlsres Fard
Br amd.-ilel dI t, orges eat inchang6. On e I'Assembte Natimale Tarque
LONDRES- Aux Communes, me p"s tpMear dtcad6 A quelle I INDRE On made d
M. Bald iv. a declare que la die date e asoaverata pourrait a Constantinople A i'Exchane To.
cussion relative A Ia rataionetl u d rdre sur Is board de la mor A ICersah o noAssem blEe a tio-
du 'acte Briand Kellogg etait Bogwao.Sile temias eat bean, le I.gra qe ..vie de rati;r .
inutile. le debat antdrieor ,ymt vou a e as Aa tIrs probable- qnu;or vin. do ratifier Id
dtmonlr6 I'unsnimite de V s eAtparrote. Mo .due .. a. Ho. do 25
Urn... -.A. d. .... ,h nam accord~e A M. Henry Ford
u ll 1i-tre de Tew I r IS .C.. r -m peor monter sea voltures auto-
poar signer no IraWL Cmw AO ,i.__ 1s 28 mobiles en Turquie.
atre ta Fri"ae OQT AA Lo o ommercedu -u
ARnSS N.,M jourani h.mi.- '.6We e 19"28 mesa monte* *6 1SP][ 10 10k
nistir du orwmerce de Youa,-. 91 2 tisnda i96.448.113 an aug-. S le ent on o taot
Javye, is arrivE A Paris. Il doi? anatb 6 n o270 mindhons 54 ..
signcr le lrait6 de commerce 170. 1w W. Le,- exportations L te" ewIas U .
conclu entire la France et la You onuatteiat L374.130.17 eat loe e vToe dO r llescalt
gloslvie. La presidence du con inmporttstom *i.2.3317.916. ROME- Le Pape et Atussolt-
sell a reu uone adrese de pro.- isma|me Valisee ni seat maintenant en contact
testation do nombreuses con- -ktod e tgW Basm direct pour le. i6gement de la
ases d'Alace et do Lorraine VALENCB- Un bast da*. Question romaine per inoter-
cotro teMojetn Walt dt / i viios Vn2 I B I m do M e. rnesto Pacell
Sion sssooiUs. Aai6m rend aheslesPotife
1. hisad It. du Con.
.. e its 4 deP frre do
"RS Brsat4,o ,,li iuos
fne dblgatao des Pewa r r le 8 0
raent quia lu a dqas 4 -. .
sider le Cort L m
Fd raBio i ir dA


..M.. . l i" Iu.
Me iau d pul.atti'-.'A, .,




Lse nO de P- -L U b gB
SI'Exi le aaroa Ob. coM ea ce d Vs l i s mm
servaoirae 6 d,6011 1a aer. do& r i di
veillance desa trimu aaI. onea **bSIs Am "

u De ern t occduSa rAte t


ZlligBS


i897...

Une voyMnte franvaise, Mine
Froy. vient de fair, pour 1929
des predictions que, sans doute,
on lira avec interet et plaisir.
L'annee 1929, dit-elle, est mar-
quee par le signed de Mars (le
leu)et du Soleil. Ces influences
ne sont pas A proprement par-
ler nefastes, mais elles suscitent
une violence, une brutality ex-
tr6mes, des sentiments passion-
n6s, ardents et brefs. Les es-
prits quelconques seront done
domines par leurs instincts les
plus mauvais. Plus de conscien-
ce: ga ner, gagner, et jouir II
y aura des assassinats nombreux,
des vols, des catastrophes d:a-
vions et de chemins de for, de
graves incendies, un tremble-
ment de terre. Cependant, ces
influences nefastes aux faibles
serviront A I'dvolution d'etres
dtlite. Ainsi, il y aura de re-
marquables decouvertes m41:
cales: une revolution abso.he i
dans lbefcon de traitlr les a.- I
ladies, car on s'appliquera A
soignattr haque malade et non
as maladie. Le psychisme pren-
dra une place important dans
la mdecine ; et la psychiatrie
fera des progrip 6normes sinsi
que la chiruigie.
SEclosion aussi do talents
merveilleux en littErature, en
musique, dans l'art dramatique
Squ connattra une formula nou-
-vle, mats rien en peinture.
Daa lose sciences, les arts, com-.
mo en politiqu lea jeunes vont
peandre use place pr6pond6-
S'aoR.Ii yaunra ds mortsaoam-
Sam c6lMre, qui serent rem.-
pa ar du s plus antori-
gouvernement fran-
,;is sabita des oesillations in-
i|qet te, puas tombaere aut
Itlet avt le pritmp*. CMa.
rMs a n Coax qui viondront
-. rpaeran la place A an dicta.
l,. q e noes verros danms
oi ta on quatre anee6s.
.En attendant le coat de la
Vie ae angmeuter, les tranfac-
I bot ew iim ,ei.,, vont deve-
uUu. cilea; et beautoup
r* ne a'couiweront. La
t ie hladvidauelle danas la l-
ami e ara politique fera place
a la eIatte dem grope; u
oa-vdlk unit& montlaire sere
oAcseamire.' Bref, ce qu'on ap-
|pelta it y a seulement deux
ans ia dbrilit n'tura plas de
aena, te-easeuto-t sae vie-
, P pt. ji4Iel1U.


II n'y aura pas de revolution
parce qu'en donnint des satis-
factions momentanees aux me"
coutents, on les apaisera.
) L'independance des femmes
va saffermir; routes aristocra-
tea et bourgeoises, vont vouloir
se creer ute situation en de-
hors de la vie conjugale. Pour
les autres, i'argent sera rare et
le luxe difficile.
II y aura des menaces de
guerre dans I'Est de I'Europe,
des troubles un peu partout.
Mais la France rayonnera -
non par sa politique- mais par
son esprit et ses decouvertes.
Au printemps enfin tout ira
mieux. Le commerce reprendra
apres quelques krachs retentis-
sants.
) Ah t je vois des lous, des neu-
rastheniques ... mais aussi des
recherches etonnantes sur le
probleme de la mort... Bref des
mois de flevre, des nuages, puis
des eclaircies qui ameneront le
beau flxe...


e Vingt ans apr6s *
AVarl6t6a
Ce grand film est arrive a
Port-au-Prince, a Vingl ans
apris s, tir6 du celebre ro-
man de Durmas, peut computer
parmi lea plus grandes mer-
villes do cinema. Varietes lof.
trira, en grand gala, au public.
le mercredi 6 l4vricr prochain.


Compagije' g4ndrale
Transatlantique
Le steamer Carimare P
part de Bordeaux le 20 cou-
rant eat attend le 6 F6vrier.
11 partira le m me jour pour
Santi go de Cuba et les puiEts
duSud,
La suite de I'itinral e sera
fix6e a l'arriv6e du navire.
Por- ao-Print e, le 28 jan-
vier 19J9.
E. ROIIELIN & Co. Agents.

POUR VOS AC! i I
'one vos *rhats, avin iv
prer*dre awuane decision, di-
riges-vous A la Rue du via
gasn de 1 Etat et visited la
Maiqon
KAWAS HERMANOS
o0 vous trouverez lea meil-
leures marchandisesa ax
meilleurs prix.


Abraham SABA
Sdeo PtWtUG@oAv.
Ifre I clieanMe n deek de Quartle A Cnqlanle Mille Dellars
S en TIUS A ricalas el Asmlais
Cette haison dent la renommee nest plus d faire sur la
oMace de Petit-Godve se rejouit du plaisir de pouvoir annon-
ad ux inlkresis et surtout d sa NOMBREUSE CLIENTELE dq
Wd. qu'elle vend un stock de QUARANTE A CINQUANTE MILLE'
DLLARS en 2issus amIricain et Anglais d prix reduits au
minimum. Ce stock a ee re'cemment command en vue dei
laur donnerpleine satisfaction durant la recolte si mauvaise.
Ce stock consist particulidrement en :
L Siam diverse marques et largeurs, Drill couleurset Sport,
Kaki blanc, daune et couleurs, Bleu A elson el diverse mar-
ques, I heck Blet et Couleurs gr. et pt. Iiargeurs, andienne gr.
rg. etpt, larg., Calicot toutes marques et largeurs, Bleufran
cFais, Everett, Zephirs, Prescott, Everett Bleu, hansouck
banc el couleurs. Percale bleu, Percale blanc. Demi Deuil gr.
or. et pt. large, Gros Deuil anglais, Drill blanc, Drill Tussor,
Di flanelte, oile fantaisieU ni et couleur, Crepon d fleurs
et barres et Lni, Couvre-lit couleur et blanc, Bas, Clhaus.
settes, Chemisettles, Serviettes, houchoirs loulard et 2hadrat
toess grandeur et quality' "2oile d drap, et DIVERSES TOILES
'DE FANTAISIE et GROSSERIE etc.
S'oubliez pasque la maison a des Chaveaux en line de la
fameuse marque CAMBIAGI.
I ente surtout en Gros. Accourez-y vile, Clients, cela s'en-
rlve, car c'est un vrai stock en liquidation.
Petit-Godve,le 24 Janvier 1929.


Mesdames, Mesdemoiselles!
DWsirez vous avoir des cheveux odtils o'i droits? 1o', tz
v u,. les cheveux courts ou longs ?
Dans tous les cas, 1'emploi de la merveilleuse 6pingle



est indispensable.
De gracieuses et vdrita)les petites pieces, ces pingles ont
le double avantage d etre invisibles et de ne point glisser dans
les cheveux qu'elles retiennent pa-faitemen'.
En vente dans les grands Magasins et les Salons de Coiflure


AcheW-es clivi.ga' Prixt
do Gdes2AOW
:Le volume brwbht-s0.2,76

Malsa ondevv,#A2
SIN TrrIu MEmw
MAGASUI SIMN Vc
*HARNACE ~M~a,
du Centre
INPnUDIRKMW W kI~
Rue Roux ci-devent
ne-FoL '
MainIbM
Ph" OftqE


-U~~.


~ __~__~__ ___ ___ ______ _____ ___:_~_ __ __ ____~ _~_ ~__ __; _~__~ ~_~ ___~ j ___


Le tzar Ivan

le Terrible
A PARIXIAZA
Le Tzar Ivan le Terrible com.
me l'indique son nom est lo plus
terrible des op.pr seurs quo la
Russie ait lamas eu.Cette ovre
triomphe par la force do son
drume, I'originalit de son ar-
g ument. ( Ivan le TerriMl as
plus criminal que N6ron et en-
core plus primitif, pensit 1tre
Dien exervant sur son people
la tyrani la plus arbitraire et
I a lus horrible.
Lea vie", lee immoralife de
cette crnelle poque aont pkt-
sent6s avoc art, remplisasat le
spectateur d'ua int6ret toujou
crossant plein d'dmotion
La Russie imp6riale avec aw
horreurs et am beautis, palpie
dans cotte production sans pre-
c6dent dens Ihistoire du Cin6ma.
Les armes, lee costumes et les
double. ont 6t6 emprunti &u
MuasA imperial de Raise pr
les producteurs de ce film gr4 _
dioe.
Ne manquez point de voir ce
Film c'est le plus sensationade
qui soit pas" en Haii.

Ugo revolution dma la
bout& automobUo
Une foole de progrts m*asiies
Tout cela,c'est t1a Chrysler
qni les offre.
Venez apprr6cier par voms-
mime celte beauty et ces pro-
gr6s, en voyant la ChrPsler
sont au Stand de la Place Gef-
frard. A Port-au-Prince, tout
pr6s de I'Ottice de
Mr Franck J. MARTIN
Agent Gen6ral pour HaitL

Le grand match de bexe
de mc4i
Guerrter contre Id Jack ,
D'apr6s nos renselinenmepts
c'est la premiere foisqu un match
de boxe offrira un si grand inat-
ret au public port-au-princidn.
D'importaats paris ounf(.6 en-
gages sur l'un et l'autre bxaeur
et, en prtence do denuhdIes
reiterees, la Direction de Varin-
tes s'est vue dans lob ion
d'augmenter le nombre d".ar-
tes et de le fire corresp e
exactement au nombre de pla-
ces que peut contenir la salle.
SIIne sera done point veMwu
de cartes A i'entree. La Colje
syrienne a retenu uu gr O d
nombre de places. Le match
commencera A 9 heures pr*-
cises.

SSocl6t6 doe NiMaUon
Le dernier courriernoosa
port le Resume Mensuel
Travaux de la Societe des Nt
lions qui content un importaa
atlicle intitul6: La SocietM d-
Nations en 1927 el 1928.
Cet article est le resume d'u-
brochure qui paraitra procb*
ncnent sous le litre: L'anne
sla Societe des Nations de la bk
time A la neusieme asembm .
Nous avons reu en mweas
temps le R6sumt6 Mt 4*uel ds
Travaux de orgasnisaaon lai-
nationale du Travail...' .



Couri *lmesatlso.
SPAR .
Luo DO3SuIvWi
Iembtre la de l :NA
do Odegrpplie 4e~ulH

HaIti, la R6publiq i*
s0icaine, le Anilles, o.
I'Asie, lAfrkique et Bi


I


- <** *;


I


.


:





LE MATIN= 31 Janvier '1929


Corn Produdg' ifiniing C"


Huile


!)Argo*


v i-ie


15~~'k-oasque It, moment est arrive pop0-#ommenS
deh UA#60 pour la Semaitic Sainte.
HdlfeA W IO.is mrllieutE, you clients Is dernandent',
Nloss offrons, Jos dionentions sulvantes:
Csbt~dw-"vl "O1tq ; 'C-iqwxesd2O*/ 311b.
CAOWSd'S' 5/1 quart C'mawus de 10/ 1 gallon
CsIsoe!.WeT, gallon.
EME~aa W.


HULILE


ARLO


HUILE .


Pour commande s'adresser

L. PREETZMANN-AGGERHOLM & o
Agent G6n6raux, Rue du Quai.
S ,. -


To the Commercial Public
An American Auditing Company is desirous of opening
an Office in this City, but before doing so would be glad to
beer'from individuals or commercial concerns who would
be interested in having Accounts audited monthly or other.
wise. .
This Cornmpauy guarantees to its patrons a correct audit
ol tlhrir Bobs and technical advice as to the working ot
their uaines# Jf -wecwsmry, this Company will recomniend
to-itaptro~as, and institutee for them, the most up-tb-date
|sy9 1t@ hlseping their accounts so as to enable 1hem, to
6ee at lance whether their business is progressing or re-
trg fd n ,
This,-Company y w 11 further set up a Department to take
care of its patrons books, if so desired by them, so that they
will bie sure that their accounts ane properly kept, which
.prbcettlre they will ftid cheaper and more profitable 4to
them pan b.r employing inefficient bookkeepers.
In' tany instances, concerns which are to eyek of the pu-
blic prdtperous, aill, from Proprietors tailing to keep a pro-
pr. check of the working of their business.
These are a few and chiet causes of failure in business:
Over-trading; Failure to watch the turning of the accounts
of their customers; Failure to keep their stocK in a manner
that goodsdo not lie on their hands ; and not being short of
articles to meet the demand of the Public.



Au Public Commercial
U.e corn4,agile Americaioe de Comptabilite desire ouvrir
uu otfSc eo cel-e ville, mais avant elle voudrait enter en re-
latkos grec les persoones et les commercants qol seralevt
intes-sate A veoir lear complabiliti mensuellement ou autre-
S ment.
Celtte ompagoie garantit aux patrons une partait te en
de Icor livre et des conseils techniques pour la bonne mar-
ebe de leuta~ ffaires. S'i est necessaire cette com agnie rt
mfladWait pbois et instituera pour eux e derni,
ayst6mede'tethe des livres qui lear pemelttra de voir d'
M liMkst'alres ont progress on retrograde.
'1 C *t mpt4gnie 6tabliera un Dpartement pour i'occu-
per uniquement des livres des patrons, qui le desirent, ainsi
,4ag, $e ye .~ur cotnpte sent prpremtit t ns (it
.c trdy vcrout mellleur matches et plus prof4
rc r plp yer des compitbles inca)ibl -
gi(.nseietuiodesasades affaires qui parsissent pro~pArte
tu yvai:du rpubllr, tent tailife, a caus, de la n0plieince
d Mes g;,qui n',nt pas tn eonnr6le exaot de la mar-

I Y-n ustlirVcalnres de faillite dans les aflaires: L's spk-
colationstegrifes In nrglig--' day.< la sun vt illsace de la
warche de.NoWpleps des clients, la nk1giren' e dans Ia tends
d.eeswtte e,4stck poor empdcher que la mmrcheadise ne'
oert're cutre vos m-ins, et le manque de pr voyance poqr
pe Ias dire dfpouiva d6'n article pour satisfair iAl dertaA-
d dtpubiiiC. *
,Representa i' e of fe'rnMtioal Andii ng Co
, ... ND HOTEL DE FRANCE


f


@

J!


Centreqavis matrimonial
Le soussign6 porte A la con-
naissance du public et do
commerce en particulier que
c'est par un moment de co-
i6re, quil a pu taire Iusdrer
nu Journal Le Temipsh dins
le No 6 janvier courant on
,vis contre son spouse, n6e
Eltraise Geffrard.
En consequence, il declare
n ul ef non avenue le dit avis.
4Ume Section de la Petite.
Riviere de I'Artibonite, A28W
Janvier 1929.
Oc6an EXCELLENT I

Coltm I 'S uti
Beancoup)ds ens, sp*cialment
sox qui souflr d4e sardiK, do
bourdonemeints do'ori on de
catarrbe oasal V'intreowreoat &
ert Sba 6t
,kiat, u p,,lmVetIk'r" Iftia-
pour le soulai ment -permsaln
de ces maux p4nibles et au move
duquel des containes de cas tif
graves et apparemmeat incurable
ona 414 conbattus .avc suoe6s.
Tout interest, ddsirant d'atsres
renmgnemelnts: coneeroast ee a -
marqnahlie ppereildevra sadieu.
ser IM S erdtire d,. ARWALt.,IN,
CO. DEAL, KENT ENGLAND,
qui envesrs des dlails aemple s
,veedols attestshious tlsetimeaaliu
el des [extraito djournoa x on.
pomr gagner us temps prdeles1,
I'instrument ame. avec Isa m4i
cements adneesaires, tc,' moot
immrdiAltemat exp4dids par pl
6 toutse dressed indiquie, ftous tfi
de poste peyde.otlre I'eonvel .dt
msudat petal do It s.hoUilta.
Encerivast, roentionez a
'1sti ' I|


Le Carnaval
Alles voir les tissus impor-
Its expressement par
Kawes ebrmanos
'our lesgrandes ttes du Car*
naval pr chain. surtout s
fameome TARLATOME lissus
dle matl eat die colon, touted
namcs, qui.se pr6te adamiA-
blement A tous lea d6gmii-
M t. I :It




,6pcrn, P i ow ellet





T614photte liarne CoS >12:).
iA vendf, et v
nres','. a chspirat '. weitri-
hield wipi mn'nor,'ter.b,'m
pers. tic. Ptice o0 8i)(,.0().
Four hiendjed <,ollars ca.s!,
balance easy paymaents.
Teephone 1armne corps s 12,.


A vend ee
On aspiratenr dlectrique
e Lux n Ial neuf un fer d re-
passer dlectrique. un choir
a.c .,


, ,, , .' 5* * **. ^
Le Phonographe A reproduction 6lectrique, le plus pertectionna, donnant un rendemenA
partait et 6prouve de 981 /o.
Dans ce simple lnstrumenl sont combines lea accomplissement de COLOMBIA VIVA To
dans la reproduction de la Musique sur Disque a',ec le plus! fin et dernier d6veloppea
dans I'mplification. Le diaphrag&te du COLUMBIA VIVA TONAL donne un ton mervetleux;
deulement vous entendez la m unique, mais il aebble que vous en etes p6n6tr6.


rr------CIIIIIIIIPI**


-- I --- 1-'


ao Primc Hi


!





LL MT NPJAG et f


9.'. -


--~~ I__~


- '-- ";--L.


d
* *-. -~ 4 ~. .-.


*4~ p


LES. NOUV&LES VOITURE$ ET CAMIONS des GRANDS
SFAB RiANTS SONtAB EQUIPS AVEC


Let P/VElS et les (I MBRES


ch



Sans discernement toutes les Marques de Caoutchouc subissent


des epreuvcs


severe;


et le choix de GOODRICH


a une signification double

j V L ualiteet la Valeur de la Voiture sont encore auqmentecs

7 .. oar 'auinement des Pneus et des Chambres.


2)


* 1-- ------- -
Sd'ac&hat de la Voiture aussi bien cue le cout d'Entretien

sont redults au minimum.


EX4 .j$ PNEU S et CHAMBRES
X. 1 i. w-


Touttes les Dimensions


i.


Pour CAMIONS


et VOITURES


,


l:n Stock.


MAINTENANT.


Toutes les Chambres

GOODRICH

sont

HEAVY DUTY
-_oo*-


~-4oo~


.414


Votre Opinion est supreme, mai' pour apprecier un bon pae,
il faut le outer.


uFifwu 11


'f.


1J 3-


.1 j


S- . m.. .,. .

Al :11N(iI1dIIORS S. A.

.i fc 4 '~' -;DIShtftBUTEURS]POUR HAITICI

PORTAU-PriNCE j CAP-HAITIEN


4W _____


- ---------------4- W2 11


/ %


4*


. 1; I..4 ,-k .


IL
1 v


_


- -~i "' I-' --


ON


-- I Y~


* ry


Ccllb


*





."


1


I


'.' r


~~~_~j~-~,-;(-(*r I~CI -;- -A 6;,:- .-


-~


S.., I




I -- *- -~~~_ ~ ~___


PA.GO4*


LAM TIN-
P aa ,ruirL


S1 Jnvier 1929M


E,~I ~


1 *<


4I


Nous venons de recevoir un pri

timent de Bonbons en boik+- q
I -A


..acceplons a vendre a un prix ,exten-
; a I 1 0 JV*


mrent bon m
Co manily Chocolat, Boile
Ch9colait her ish
Aspitiient Hard cenleis
. Cholal Nuts et Nuls
ChcolatlFrancais
Chicolit Yet Old
Time Sweet


larche : Savoir:,


I livre
K


Ch colat lmIrsmallow,. l1(ot. 1 lb
Bbons mcfilihe assoi t.
4 res caramels
1 ca de. Fruils
thIle ( vpt~s-dinvr 1 2 11).
M. irefSticks -I 11).


Or 0,f6) Communiyf Bonbons Bolte I lbs '
0,70 Chocolat Wedwcod
1.25 i hocolat Honurwade
1,50 Chocolat Prlicelon
1 50 Chocolat Trellis
I hocolat au lA it
1,.0 lP il ayvs
S!:' IAL


Or0 (75

I), I;i)
(1,60
0503


IDrag('cs aivec ci.~me Me Ie lbs
lDraiges n %v(c ainandes a
l)r;.g~ee&exfrn tii(c mandes
V Uile dle Gu~li muvc
ChloL lal caramtels
I Inu c dca n dy
'SuII ties elli)OUIcs
Fl 1iiGia(Iau


v ON ItMfIT.I11, \ Al \Y,-I %%\()[ l l'MTuil1i l. INS


Le bon1 viu ie CB[ourgogne la ii''e( ),
U* thutre vin mousseux't (,ra) la caisse
Vitbs de Nruils St (icogts, la I)oultiltle
Vlas de b.*,duc sup4-r la houteille
Vibs de Haut MWdov
Whs de Graves tros vieux
V&s Espa nols Moscalel o Cs vieux
VfmS deC GI is la boutculle


17 '00
0.83

1,2-)


Vills
VI'4I


Iommniard 1921
Sauternes extra
St 1:'million
St-Emillion
Barsac vieux
Premitire Grave
Espagnol Malaga


Id bout.



Wras vicus


or I,%-*
0.75

0,65


-lg


I


I~


Overhaul comp du trF- Trq m sto
a Transa io!ssitiqin1404
installation d'un P(ion d'un ,le
Bandes de transmission.
.oQijt universal .
<< Silehic,ieuy (ancien module)
S Rssorl avantL'
Serrage du Chaeau d C4.ami*f de la Bielle
Owthaul compA't de l'ae -wani
Reglage du Ai oteur *
Overhaul complete de raxe arrihre
R6dage de smopapes et nettoyage de eaAone
lettoyage de Carbone seulement


S20O.0

3.0
2.7J


Autr'es Marqu
o 04g de cipsel
10 oarlwee $1.00pat. li


2.55
40
2.00
2.00
4.00


POWr lea oureIravouxt
nous avons bainO 'les pix
Droporiioflnellemeflt.


Recharge de Batterie t


80 Acide et charge


5.75
3.40
1.40


.l. -......


et'.


4001).


Nous avons en stock le plus rihlie assortimcirl dle biscuits de Port-au-Prince, depuli
Ic prix de 10 .entiml s or hli b)iice jusqu'.i O. 15 cenlii.c., saus computer les
famtiux biscuits tie la marque an g iise Mc-VITTIE et PICE. .
T'uis les articles plus anti cites sont garantis trats

Aos oHs inions a ve i iCnir Visit0er
no ire nfl(asin.

BAZAR MEITROPOLITAIN

Angle des Hues Pavee & du Peuple.


BATTERIE FORD- 13 PLAQUES

TOUTE CHARIf4 .
x ^ '-


r -


LES MEIL.EURS PNEUS


I $


ROUTES DIMENSIONS


En entere ch!z
I- ,^- 0


Ni COL


Ls


(


'O1IDASCO


Rue des Miracles


Garage R


ifPt-au-Piine. e


Phone


CaplHaiti
:2379


A. 1 *i I i


S.!o "**. I


rn-Linie
r tConsul Horna.ve
Kingston et des ports
;era la capital vers
er en parlance pour
viA les ports du Nord.
REINBOLD & Co


a sont prits
dtinoter que amer a An-
atteda ia Port-au-
Prince, venant ue Cristobal
," -A. "A~


COiairal !... Carnaval i


.b",lufireaux article



Confelti, Serpentinm

Masques Tous visaa

Fausses perruques, Vo


Itle Mercreaho re- r tal
2-Les permifs d'embarque-
M I t dtlivrts pour le
^oto ll u o.sor pour deguisemen is.
at dea ports Europens sur
demande laite A ce bureau. OUS S IouV eZ C
IVous les Irouveiez Ci

.i .uJeaun M. TALAMn .

JA'rVA"D, "SIRuec du Magasin de f
JA. HtcGftbsl.


rti a ""ast do ~.q
4chaln. 11 repmrtira I1w~* .uA*1wdirssugmst
on roat6 pourhW Pam do uIsh F..ett


larrmn -


inC


-


Oa1e OR
-I ..


- I
1'

4.


"o W71t~-~b


80


~---


c'<1


r


*





200


'v,


!I


~ < f^" ** '.^.


I .


. I Hlion)eP




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs