Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04090
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 1/30/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04090

Full Text





W O-0 -131.p *




226jA ~EN 660





es*. -oinda



ricin-d& doit~i~~nto

nal DtV.'


gkvwote ,
m"Ievibt6I


Abraham SABA 1ojri I

ai Mu fimel1 e
aGet do n areomitdue nest plus a fire sur la|
tlafce -G P ot-6Ptre r rejouit du plaisir de pouvoir annon- i
.e.ra.v-iniressda et surtout d sa NOMBREUSE CLIENTELE du I
\ 1 - -A


.,* C.er amns.,pays q .lornt, |ud qu eue vend n .c 1ockC e ARANTE a CNQUANTE MILLE I ... a VIU, blelT (cIts TrtM.Isi
S, :. nl tstttbtl de rhyp~m ede ;DOLLARS 'e 7it 7S^imihertaiin et Anglais d prix reduits au di, sui les trottoirs de lancienao
Le d6l6guo dWalti requl tion avaient fait de IP"iUr I mmiSrt0me, tal quit, par con- 'minimum. Ce stock a ete riceinment command en vue de Maison Simmonds, deux coqs
des 6clairc aimes A ce ije bilit# de la personnel un ves- tre, organisent un syst6ee de lear donnhr pteine satisjacticion durant la rdcolle si manuiaise. de baltaille qui s'ennuyaien A
de M. de Buulaanl., .tapr4 tlgedu pseas. cpances privil6gies sur les Ce stock consiste particulitrement en : cin sq o heure. De tem:
un change 4 ype, ,ilte Loraque la sous-conmmis- navires. II trouva juste, par S, iam diverse marques et laigeurs, Drill couleurset Sport, ltemp. ils levale t i R
Venu que Iexpe..le- .trmci aion de droitiaternational pu- vo.eder6cipiocit&6qu'on ten- Kaki blanc. .qune et couleurs, Bleu Aelson et diverse mar- lIorant vdes, on',," it.n.
to legal> du proj.t e~pagno blic arrEtait la listed des cas oa dt fet eraerritorial delay ues, .heck Bleu et Couleurs gr. et pt. largeurs, jndienne gr. licieuse o survendraii e
*avait en vue U V ot A le tonettedire diploatique lodu pavilion,. de la lo do large. etpt, lar#., Calicot routes marques et largeurs, Bleu fran lUs nc rait fnn,- fin,--
r6, ce if utlit Att., a rat pas exem de la u- Ia nationaHtse davlre, a ais, ~erelt, ZU- hirs, Prescott, Everett Bleu. hansouck leur "aix qu' pr nt un p
c6s-verb. ildicti r. cotituton desrI es blanc e couleurs, ercale bleu, Percale blanc, Demi Deoil gr. plus A chance m ute pvisa
23. Das, la 1 atl'dt* tat yveti" A attrer.1ttn- autres suret6s, an de prote6- larq. et pt.larg, Gros Deuil anglais, Drill blanc, Drill Tussor, effraynnt de 1'ennui.
droit de proq re ~fl0 Uoi tIn sur les tcons6uer bs que er dans le& pQr.s 6tran ers rili flanelte, I oile fantaisie Lni et couleur, Crepon d fleurs
nale, on discuo ,('lppc it6 les hypotheses d6roatoiris A les creanders privvilegis. Aux el barres et Lni Couvre-lit coule'u el blanc, Bas, Chaus- ... a vu un sp eacle dtm ee
dc snpprimer laice,.01741 fitmmonitd de juridictiod t terms de notre anendenipit. selles, Chemiselles, Serviettes. 3ouchoirs koulard et ladras raigoutants, iun de ces sir.
apres: :Aucun Etat s.otrdct pourraent engendrer, surtouit a, Jidiction locale., me si toutes grandeur el qualile. 2 oile d drap, et DIVERSES TOILES El Ite tait scule an Chantp-de-
tant Worganiser oun e main na tl14islationo ia con: elle i g no re institution des DE FANTAISIE et GROSSERIE etc. Mars, elle Yennuynil, s'tnervai.l
tiendra sur son territire de Irainte par corps sanctionne privileges maritimes, doit con- A 'oubliez pasque la mason a des ( hapeaux'en line de la et encore un peu elle fernit ua.
tribunaux sp6chox poor le ltes conda' nations 6tran- suller sa loi dai pavilion pour fameuse marque CAMBIAGI. cruise d'hystre. L.a profession
ressortissants des autre Ettts ers au prft des natidnaux. savor quels sont les privil- lenle surlout en Gros. Accourez-. vile. Clients, cela sen. ne rapportait pas beaucoup e
cntt B -es ou aueres snretes de racc ne rapporte pas (Iaantage cet
contrictants Iiav altmafe propose, mals es autres sre deara- e, car cest un vral slock en liquidation. u. ..P1 P ,, "vantage c. a
jger sopp A sup- s nt 6tait rand tre reel qui gr vent le navire Pi-Gode 24 anier 1929. I e sn ue,
press ion so-llc "me, eat.au a. d- din, war --e -- qu ,/ et dans quel ordre ces privi- Pet-iove,t e 24 Janvier 1929. Ii denautre, euis nentien Is-
que la jurisdiction ele do- OiJ 4'e6ction noe pourraiil' 1 6 s 'exercent, etc. pir voluptueux yee, aro
vai t t re exii t. p.."roposition haltienne,
vait re exclst t nao- tre tiqu6e sur la personae Prpoio a, chat du plus profond de sf
nale, come cons at de I lag.n u sur sea bi souten.e par .e Dr Iopolo iM esdam esM esdemnolsclles chair pour attire leurneetio
des attributs eauenU de At dlren sablest l' exercise dd Melle, Jchef de la delegation Fatigue dattendre, dattendre
sonv rainet6 et de Ie. an4 -faas >. .gargentiie, specialiste renom- DWsirez vous avoir des cheveux ondulAs ou droits? fortez en vain, elle se leva, s'.tirn, jets
dance des Etats et b ihit i rA .i mar pr 1. do droit maritime linter- voiu- les cheveux courts ou longs ? aux quatre vets un mdt tErri-
aller i 1'encoNfttt I- IMst, n t ,f- -.,n r S national, ftit advise pa' la Dths tous les cas, Iemploi de la merveilleuse 6pingle b!e. Et on ne put pass!voirsi
pes ccrtaitne dadit-a !esena. plSsinu Confrence. m ot bref comniu un coup d
tional ue de t pvod i- rpps. r ut plus sur a 29. L: rt. 130 N'assujet- -, .* cravache s'adressait A cedx q
bilit de tribln, U. ,aux s ridique.,l di e tissait pas la vaine pAture sur n'avait pas daign6 la yvaroO
pour ,trangirs et de moment od n l vrait I'Ag et des torres publiques & la Io 01 tout implement A cette mbene
tiou, tg toute cateorie de dip at e A totes le ri de lacte ou du rapportet i t. de vie...


t vext se r -l o^e ,a d orse .cbgyuxqueIen retiennpnt i' faitemen. ltien, don't o sail
vail: ale d6f dour tnio, " Les institutions de Gens et s lne des Var s es et rl o

d oppose, ~ot lin re L -naaUcou"sdir de voier a snt e oale lene I un des plus gants et des plus s6lects H6tels de vnrimts, lan reprise de Un cTw'

pureforme. e nter un couran onireil 11 sabstint 6galement polr Port-eau-Prine. sous Blancheldnde, )ou par1-
La dn .tr6gatto tUhatnll al 1ne vourat p isser ts m... -loraduvote .. Ceui -- ai re passer des moments agr6ables ,n a qu'A acteurs de La Rena ssan. e.
voulit savoir si un detandeur msser 1occnon ou si l des articles 71 A 74 VAs:i nt l[a- ArIIre A 'HOTEL LAFAYETTE. une des Pices Ics plus
qui se serait soumis tacite- gnraamcaioidt | doptionu. 1 g-nantles da Thitre nati
ctctrad icio q- axiiai pt nues d Ia legislation ha tien- [





ment a la coavotence d'une en ielr s maoxq ds deux 3. Par 'art.8 caution en la voyant on vt des hu
jurisdiction desmInr sos-commissions qui se r judicatum olg. it aboet navons pas iinifi les an'rs p ncipep de ce texte et des ans parile dmotionst
fance pourr.alt, eapI ISant edomanendn dt o pour les nationaux des Etals mttiresantrement importan- 'es aricles qi en sonte vo pas
prtteNte que les de& jtridi. |3rational. eontractsnts. tes du droit international pri- corollaire. ( Art. 383 et 387 ) ... a vu, diimun'he., A ia Crow
ions sont distintes 1di a tion du Mexi Le prosverbal relate de va. d des-Missions, eux Eange
oppntes, soulever phin l pr't ,Iat fote, au suiet la manire suivante intervene n On ae pet done abolir W n- Tel est pl eu de ch Htels de passage reprise tuPt
mire fors ler. dia e Ioert v ter, q. es tlion de la Dlnegaion d, 'Hti rePorent et implement lce.n organiser uche ne a usse ttan-
elle fat d'avisqte u ean cejet. eon. 1) fudrait pour le moins Ila Rpubliqued'Hi 6 la co ge.
voulit savoir si un dftbdiur .tqare h'OTuL LiFAYETTE. "une des Alaces leg






qgt se seraint doum M. L6er, Par le text de conditioner cete abolition, section do co.e amricain de L'un deux se Ilt retenir par
M. Rodrig Octavio o d s'info a article 383 du project, la can-. eigr do I int6ress n ta- droi international prive. o bras par un gendarme
que rila qic tion de soulr'mW ladnI exte. Vi- ti.en a.judicatum solvi sernit b:e segment commercial, de Ce Code a paseo par lexa faisait mine de le menacer de
avait antr laisase A lapprtia- Mit-I a men ile fond d aboie pour les national d.s saretls rtelles on alors necor. men doe I cstitu amn rican son revolver, desnd is n, u ie.
prtionex e que Ist ~e' I'et ,o6galement Eas contractants. es c ddu des froilitbs exception- de droit hIternational d383 et 38 ). de dle son kodia ~ath
tions sont ditincteel La .a Le prodslverbal relate dle W.'
anes, soulevp r ql d, e ,...tio. I existe dsuan aucoup terelles On r 'ne e nt don ablr pi'- ComTel vision deeh ses urisconsu'- s st is d ue
mie lois le do ealre, lion de, oIt .o s, s.. de islations. Ce, ga l t- trager es im ement con- tes de io JaneI coloration deo or a ser ne senepe
ell fimtmt daras I esjet. lion. 11 taondranit poure a nt tena]e hla ixrla o it pens. l quel usage I co
cc25. p r -arrait A, etrle deL M condonner pelte abolition, eecton du cole amricain de, o oblndeux se Iurrai ser r
t do coatmnt l tq t deman -dur stranger, qul n's pa M P6iden. 'et a lavane. on d le
N.es aents drilomatiquv t o A -surface. dus Icacesatu ex r de cointiiess I tont- drole international prv. e ras par en gen






Saterne, WO saltl i lea1d natSirxs d ebde nation de et la dean AIa de o ] raKue-
eqsMndeao I i l s tt t s c e tn pr Rouhithteocelved, l s uepal
adus drti nterneV lAte .'s ... ,Etats contractants. ts cp,'te der des adeiso except d etion- . ,.



passion de uaequ. bldfoe And e nelles e o Commi donde N. urisconsu e vs. ltae. broL. 't.
ne. Et Is Com in pea a t, ,,. de li-islation,. Cest une na t de men a tom- tes de Rio Jawiro et des p6 MAGA Tgermes Arau
o, dem Enmeila On Ie S,,m o aip thtenlialr es de schat nt dle n duCent
I2iv .. itlr d Im Otiqdta pCrene ao ae decision dI. aS oto obbenue pourra.


u a stehut d u congntetmet I-- .-- .r ret e ana contrr ter M. ler puna .,. .re et oa I voun troaver n les 'eil- ne- of.e
r(1) doir lqt s,o r '" t. .ealgr le te. da aA lenses d cabinet r n des au x MA.N M.m. VLI... .
-'W f 4 1 .....
ofIsnar :11.t , io- .s. Curls du cI W AMIilI-
,een aucus am a- oat r--....-- adt hidji vu Sul-
't do 80.culler i..* Ih_ ._ ftne .____..mcnou' uslmante ar des hommVPs I L Lti
rqu. cod doqi- M. ud.





o er$Ultmq 1 u a e d1n.rroon, cc Coe "i a dmeut t un ti
I es owops, gdL.pS A ,. u i---

.. re- o, q d. "".to .uekluuIreserves qulw qim- Hill ,,.. -_




""ore" H. Is ept."I-510KwaiHEMANOS IMeu Rosi c- t ,




._1ret oA vous trouver .s meil- n o
..VAI [Ann* &# uiuimA& 's-et A nur marchandis.s amZ M4Uq MS Vr.1

+. .- .% 1 .41 . ,,. --..-


p.-


)


_ __ _ __ ~___ _ 1~1 _*_*_ __


__









MG Jnnvliler'19N


IR NIA'-tI*'


Goodrich


Tirres


SUR ACHATS AU COMPTANT


Sllailian Motors S.A.


Port-au-Prince- Cap-Haitien
u [ Iloml - : Il


DERNIERES Nouvelles

de L'ETRANGER


CIDAGlU FRAlAlS DMB CABLES TLMEbURAPflI ES
29 Janvier 1929


3. Vasqeez Ganiler, Miaistre de I a
Ripblique DImileaime A Paris,
eat rel par M. Deamerguae
PARrs M, Doumergue a re-
pa on audience offlcielle M.Vas-
ea Gautier, Ministre de Saint
Domingue. La Garde Rdpubli
aine rendait lea honneurs.


eI adversaires de Ia Republique
Allenfade seat ea neaveweul
PARIS- D'apr6s les journaux
do Berlin, les dirigeants sont ac-
tuellement pr6occup6s de I'acti-
vile des adversaires de la Rd-
publique notamment de cell
es Casques d'acier qui pr6pa-
tent un rkfdrendum sur une mo
ltion r6clamant la tfansfornna.
lion de la Constitution
ie Nerelogislte Dr Siuard eMst or(
PARIS- Le Dr Sicard, 1'6mi-
oent neurologue, prolesseur A
sla Facult( de Medecine, est
mort.
1. David Rirkkoff de I'Uiversilt de
Bavard est sommnn6 mb' e Corresi-
pendaat de I'Academie des Sciences
PARIs-L'Academie des Scien-
ces a elu M. George David Bir-
koff, membre correspondent de
cette acad6mie. M. Birkofl eat
prolesseur de mathematiques A
'Universit6 Harvard.
Bea d'ua Artiste polouais
au Gonversemeal asmricain
WASHINGTON- Le Ministre
de Pologne a present au Secre-
taire Davis un grand tableau re-
prt6senlant le gndral Pershing
en uniform A chcval.Cette oeu-
vre est un don de l'ai tiste polo-
nais Wojciek Kossak, offcier de
cavalerie, peintre de scenes mi-
Slitaires. Le tableau sera envoy
A I'Ecole militaire de West
Point.
Le Gouveiemmeel An lais va soa-
sellre an Parlemest In ratilication
do Pace Briand-Kellogg
LONDRES-Sir 4usten uham-
berlain, secretaire au Foteign
Office, a declared la Chambre
des Communes que le Gouver-
moment Britannique se propose
do soumottre aux Communes la
ratification du Pac te Briand-
Kellogg d6s que lesgouverne-
ments des Dominions pourront
hire de meme.


Les Assises
S PORT-AU*PRINau
SAdieee di 28 asrvier.
t'. Avant-hier, le Tribunal cri-
Smind avait a se rononcer sur
ls sort d'Ismael oel, n6 a Port-
OPrIance accus6 do vol avoc
, :. ecalade au prejudice deo Mme
, Philippe Vincent qui, chose cu-
f ..eae, no saest pas port6e par-
tie civil dans affairs.
.: "Dog t6moins cites tant par
:' fioc tion qua par Is defense,
STI.d'mux, Mme Linstant An-
Smto, ex-Mme Galetto, declare
ptoirement reconnattre la
'. JIN1 des merchandises qui
i ont montr6es pour avoir
S M vmndues par elle A Iaccuse.
Sor e,. le Substitut Lanoue
i occuphit le siege du Minis.
S Public renonVsa A I' accuse.
St le president de faudien"
e>, le Juge Agnant diclara horse
d& cour et do process laccusa6
-qM defendait M* Stiven Roc.


A vendre
(JoU piano, en parlait ntat. .
g'adr';ss r a N* 2321, au,
rogsail S; Jos" ph.


Le President de Ia Reichabank rend
ua visible am oiverser de la
Basque de Fraee
PARIS- Le Dr Hjalmar
Schacht, president de i Reichs-
bank, est arrive A Paris pour
rendre Ia visited que lui a faste,
il ya quelques mois A Berlin,
M. Emode Moreau, gouverneur
de Ia Banque de France. On
consider I'entrevue des chefs
des deux grandes banques com-
me une sore de p eimainaire A
la reunion du Comat6 d experts
et le succe6 de I'oeuvre de ces
derniers d6pendra presque en-
tierement d'un accord entire la
France el I'Allemagne. MMI. Mo-
reau et Schacht auront domain
leur premier entretien.


Le arechal Fech est ceplelement
PARIS Le marechal Foch
sera probablement auto isA de-
main A quitter sa chambre me-
me si ce nest que pour quel-
ques instants. Le Dr Davenimre,
qui est venu le voir ce soir, a
declare que le m reih ci pou-
vait se lever sans danger.
Le Rei Georges V a'a b soio, dil le
madecin, que d'uoe bonne
alimeanation
LONDRES- Lord Daiwson de
Penn est venu pour la premit e
tois de la journey vuar le rou
Georges ce soir. II na pas pu-
bli6 de bulletin se bornant A d6
clearer que le mieux dans I'etal
du souveram se maintenait. Le
treatment aux rayois ultra vio
lets n'a puas 6t appliquE depuis
plus d'une semaine el Ito ce
don't le royal malade a besoiu
maintenant, c'est une bonne ali
mentation.
L'6qulpage do 1 Ameo-
rioa PA1h Ioanoaro
NEW YORK -- a v.le de
New York a fiat hier une ma-
niflque reception au capilani
Fried et aux homines de I' qui
page de l' America o. Le maire
Walker a renu A City Hall Ie ca-
pitaine George Fried, son se-
cond Harry Manning, Nelson
Smith le radioted4graphisle et
les homes qui montaient le
cannot de sauvelage dons lequel
ont 6tA recueills les 32 homes
du cargo italien '" Florida en
perdition.


Est-ce

le meme ?
En relatant, hier, Ia mort, A
Bellac ( France ) d'un d6p tA
franoais, M. Poute de Puybau-
det, nous nous demandiona si
Ie depute d6ced6 et ce Poute de
Puybaudet, chef de Service A
Is Bamque Nationale de la Re-
publique d'Hatti, inculpe, jugE
et condamne dana le grand pro-
c6s do la Consolidation on 1904
ne taisaient qu'un soul ot m6me
peronnaoge.
3Non. L deputy qui viont de
mourirest M.LouislPuyhaudel,
Croix de la Ligion donneour,
Croix de Guerre.n le 16 janvier
1885 A Dampierre-les-Eglisea
o6 il eat le proprietaire t dnnt
il et Ie mare. M. d Pyb-st.
del t v.1t deoon ir,
e.Il -.a ,1 ,,. .* Viennee 'oi)
partient A ib' h ambreAlaGa ,chl
'nhioniste et social. Le depai
.i st dllone poi I saui en empic
ye de la B. N R H. qui tut cowi-
damn& en 1904, c.ar, n6 en 1885
il n'aurait aiors que 19 ans lors
du pro vs de la Consolidation
landis que le condemn# de 1904
en avait 42.


A propos de la solution de

la Question des Frontieres


Port-au-Prince le 27 Janvier
1929.
Aux Directeurs deos Journaux :
LE MATIN.LE TEMP,.L'EsaoR.
LE NOUVELLSTE KT L HAmITI
Port-au-Prince.
Messieurs les Directeurs,
Permetez-moi de vous adres.
ser collecvivemen' une letire on.-
verte, A propose du Trait, qui
vient d'tre signal A Santo Do-
mingo relatit a la d61imitation
des Fronti6res.
J'agis ainsi, parce quo dana
I'afltirt qui nous o -cupe, it ne
doit plus avoir d hornmeH d-
parti: il ny a quedeH AITIENS
et,vous qui represedez la Gran
de t'resse du Pays, vyou' avez
pour mission de nep 's I is'er
a garer lopincioi ibli le.
Or, je sunis iu Hai,wn. et,. j'ii
le drolt de le ilice up 6s vous. ,
un bon Haitien.
Les travauxg6ogiaphiquesqae
je poursuis et qui m'on onvert
dernierement la porte de Ia ce-
lebre Socitd de eographie de
"aris m'onl perinis, il ya dAj
longlemp-. de constater lem Er
reurs fondamentales 'l.qs nar e-,
de Poujoi. de H. rholn ,.1'et fi
des Fre'es de lr'. Iru 1 t. C i'it
tienne relatives A no. Fronlikres
terrestres.
Ces Cartes, quoiqiie tausaes,
ont AtC pourtant officiellement
approuvdes en Haiti.
Sil existe done ds p-rsonn'is
qui, depais la public ..io i. p',* ,
vos journaux. du recent Tr ite.
croient que NOUS -vons perdu
d'mnnombrablps kilme'rep car
r6s de territopo,, -..,o. i im.de
des deux E ats HJ- .en ID ,"ni
nicaihl, la hule PeI r> vieWi ux
Gouvernants du pa--- '"1 I""
par un faux pitrao. smn ava ei
approuv leas cares d-s auieurs'
don't je viens de citer les nomts.
Aueourdhui. 'oua le monde
se penche sur lune de ces car
tes 1t crie, pratt- il, A I'AMPU-
TATION.
En bien I C'est une erreur que
je vous prie de in i,le'r A rel.
ver.


II n'y a pas d'AMPUTATION I
Nos possessions actuelles e.
.'est A-dire le tI meux UT[ OS-
SIDETISdu Mlnigilr Archin sont
respectifes.- Nous n'avons subi
une ligire modification de ligne
qu'entre LAMIELLE et BANICA,
et, quelle rectification, en raison
du resultat oblenu I
La line froniti6e que fixe le
TraitE eat cell des Cartes bien
faites, notamment celle des Tra-
vaux Publics d'Haili et celle qui
figure dana mon Cours e61men-
taire de Geographie.
Nous n'avons jamais possidd
et occupy : Restauration, Fort
Belair. Banica, Commendador,
la moitie da Lac Enriquillo et
Lomas del Maniel, coiim l indi-
que la carte des Freres doe las-
truction Chretienne don't se sr-
vent nos ecoles depuis quies
ans pr6s, avec I'autorisatlion du
D6partement de 'Instruction Pu
blique.
Le probl#me est maintenant
pose devant le Mialptre Bouche-
reausuffsamment qualile poor
lW rdsoudre.
Nous n'svons jama's eeffdei-
venment posAd L. def Per/co. El
Carrit. La aameASm. Jialmi,
le Rempart detoamaft, comnme
le tae rroOre co-re dtt H. Thf -
,aaoaet.
Je prepare une CARTE MU-
R ILE de la R pubtlq,' d'HO
i apres des nIo ex q .1 s.ont d'Ao
corJ avec Idtat pideent de no
possessions effectives, par cone.
quen., ed rapport avec Instru.
ment Diplomatique que le.s Gou
vernements Haisien et Doinini
cain ma sont propoasE de pr6.
senter respectvement Aa hrati.
gatWon des Corps Leqailats6


des deux Etats, mais d6pourvu
I des finances qu'il aut avoir pour
mener A been one entreprise pa-
reille. concurrence, d'autre part,
ar des auteurs etrang,,rs qnii
inondent le pay- de produce
lions, (et ou moral ces prodic -
lions 'lennent Innjnurs nos en-
fants sous lobddiencede la Co.
lonie.alors que depuis '8 '4 nous
avons conqnis notre Indepen-
dance ), i ne demand si je
pourrai faire benAlcier ces me-
Sme entants, mes petits treres
buitiaen, de mes etudes, de too.
tea mes etudes...
Le mxlheur, en Haiti, c'est
quW'lors qunn '* Iou' lo 'spos. 6A
ac -orderA n'imporfe qulel anteur
exolique de la science infu.e on
m^connnalt an con rai e les ta
tents nationanx **I on les estime
in deIssou, de leir v oleur
Ainsi. onco.ir.g', nos hoan-
m'.s do' bonne eapw-it intellec-
ltuellpp s'arretpn' a, miitie dii
themin tIrp erdu. et. lea gou
vernants,A 'occasion d'ui Trai6a
p:;reil A iepli qie notre IAni-
p'tentiaire vient de signer A
*'nfo Domingo, sont l'objet de
critiques, par le fail de gens don't
ies trnivaux pretendus s-ient fl
qes contiennent de grades
erreuns maltrielles.
Le TrailiA elhtif aux Fronfti-
res est i I'honneur des deux
Peuples Hailien et Do'ninicain,
represents par leurs gouver-
nants actuels.
En hons H-itiens. nous n's-
vonw. q' i ouQ tleltr de I'e-
vanoulssemene desorminis, dans
le neant, de ceate Question des
Frontieres *. qui nous avail
,co,:1 lanw de pieces d'or et tant
d'heu, s perdues en palabres di-
plomatiques.
Veuillez agrger, Messieurs les
D0'cte'irs, m'l sa'nlatioi rm-
pressdes.
Luc DORSINVILLE

a'ompgnipte g4nirale
Traseatlantnqiae
Le steamer C;arimare a
p rli de B ordeaux ,e 20 ou-
min! est allttend le 6 Fevrier.
II partira le nii.me jour pour
Sanliago de Cuba et les ports
,In S1,,,,
L.a ,itie de I'itindrai e ser,
lke a I'arriv6e du navire.
Por- au-"rin- e, le 28 jan-
vier 1929.
E ROBELIN & Co. Agents.


Un Cardinal

americain
A PORT-AU-PRINCE
Domain, a bord d'un navire
tourist qui visitors Port-au-
Prince, arrivers le Cardinal
Dougherty.
C'et Ie premier Prslat de r'E-
glise do ce litre qui visit noire
ay.


Netre Delte Palilque
A la fin do D6cembre, le mon-
tant bruit do la Dette Publique
s'est dIv6 A G. 90 152 0110 centre
G. 96.667.009 au 31 DMcembre
1927.
-- -""""
AL Roger Praanham
& Port au-Prlaoe
Avant-hier, come nous le
relations hier, le California, na-
vire tourist de la Cunard
Line 6tait en rade de Port-au-
Prince venant de La Havane.
Parmiles 365 tourists qui.
etaient A board, se trouvaient
aussi quelques passagers venant
de la Capitale cubaine, parmi
lesquels M. Roger Farnham, qui
fut pendant plusieurs annees
vice-president de la National
City Bank.
M. Farnham passer quel.-
ques ours A Port-au-Prince
avent de partir pour les Etats-
Unis.


I


Manage
Samedi AprEe-amIdia d
lebr, en I'eglise du Sacr-C4
de Targea, le mria de:o
Melle YVuwhe Samon .

Mr Henri Guitbaud.


Une belle asatutance ome
sait I'eglise tout iluminde et tot
fliorie. Le jeunoe t charm
couple qui allait recevoir la I
n6diction nuptiale, a &tW acce
pag A aIutel par Mmeo Io
Bo~ro at M. le Dr Justin
unique, Directeur de F &ole!
tionale do M6decine et do P
made. Ce lut le M. le Chaaw
Guilla cur6 do Sacr6-Ccksr,
official 0t donna al B6nediact
nuptiale aux maris.
Pendant la cr6nmonie, de
couples eltgants et charm*a
ont qu6te au profit de I'AgliO
Mello Alice Baselais quaccol
a gnait M. Roger ilaire 4
Melle Jacquelines Heyne as hb
de M. Raymond Gdbriel.
Apris Ia c6rtmopie religiewl
une charmanoe reception r44
nit autour des heureux epo6
une grande foul d'amis etd
parents. Le parrain souhaute
sea filleul une longue vie 4
bonheur, de prosperity, d'uniol
et chacon s oemprems do lei
presenter ses meitleurs vreas
Le marriage cavil avait eu
peu avant la jc6r6monie
f ieuse. Les manes avalent pol
tmoins, elle:MM. Abel Thea


Les Chapeaux de Paille


fine d'Italie de


R. CINELLI & FIGLI,
SIOMA pr6" do Ironfoo


GrAce a l'experience de son personnel, bien ouilli, fI
II conquete de tousle, mirchesdu moone.Celtte importai
fabrique a aujourd'hui une succursale A New-York,305 4
hington Place, et, parce que la plus ancienne, ses pro
ne craignent aucune concurrence. Ce sont, pour sOr, les d
peaux des gens distingues. On peut les trouver 6 Port-
Prince, chez ; Paul E. Auxila, La Belle Jardiniere, Sta4
bouly & Sergile, Maurice Elienne fils, G6bara & Co, Jean
Talamas,'Mme Vve Mourra, Hippolyte R. Joudi, Charles
Carrara, Anton 1. Saba. Victor Baboun, et pour comni
des, s'adresser l'Agent,


G. BERTOLINI, Rue Bonne foi.


Toutes les P(

)DE LA





'H O-7----


olices


L


ltt*


comprennent la Protectio ietremIe

Foudre sans auanintatbonde tau




SAgents n r

J" Agents Gneraux


I~-~-~PIIIII II I


PAGE 2


. I








1.


Chef da Protocole, L. C. Lh6"
risson, Directeur d'Enseoige-
ment, PrEsident de Comit6 **-
tien de I'Alliance Frangaiae; Ca-
mille Borno et iN ; t:.
MM. H. Hgosp A AOg
mand, Ed. TroQ l* I a t Bvtgat
Lilavois. '
Nous e vq.m .mta n vA-w
de bonheur auz heateuz 6poux.
Le m.Rtoh
Ihrrrz.MId Jeok
La Direction de Cind-Varlti6s
nous demanded de rappeler au
public que, pour le Inatch entire
Thomas Guerrier et le boxer
egyptien Kid Jack, qui aura lien
samedi 2 f6vrier, a carter d4
aremiers placesA 2 et 3 ddl
ars porteront un DntaTo d'r-
dre correpondaiAt a la plac' A
laquelle elle donnent droit Un
,service dordre rigoureux sera
S tabli et person ne nera admit
A occuper une place sans la car-
to correspondante.
D'autre part, sauf le carter'
de Presse, toutes le carter do
faveur sont sup prime. II no
sera point vendu de carte sA
Il'entre.
En troisi6me lion, le boeaurs
demandent A ce quo personae,'
exceptE l'arbitre, lesjugs at les
seconds, no sa tinse ..sur 1e
ring pendant Ie combat
LeSecr6taire d'Etat de l'Int6-
rieur et Ie Charga d'Alires Bri-
tannique seronf invites A assis-
ter au spectacle
Pi
Confemi<|q6


Cest dimanoh, .
hours du martin -
I Maion marir


isconfdrast-
lonadolaw

jque sera
IA Lprit duantrds ghAnfle ot
~2 purdm Nof
*1.0n.


Port,** rioco, U19.
WA~ ~V~A


7 x


* 8,OC

* 8,0OC


)
)


Prix avan~ageux pour la

veute en grog,

Assortment complete de

CONSERVES,Bonbons Big-

cuits, -Liqueurs, marekhn-

dises jl


Co qel a'a jjos s 16 m it
Ce qoi me peat Wire eposs.
Kola Chamoaane


Prepare dans des conditions rigoureuses
D'ASEPSIE
-Pr6paratnon et Vente
S ." ,aTuAmAwds i.F SEJOURNE
pe: : des 4 Aun W o ft et do Centre.
i.^^ *-^ ___________


t et d'une


?OUR N, fmneqilem ande It denmier style en vogA~
et quiapecic !auassa l'ccoomie d'un long usage, le Bas
,,Iol pr 'tM 44 imi atraSsnWumstoael.


I


I


jLSIMATIN- 30 Janvier IM


j go


0.50. E.


Insurance Co

Une des pus fortes COMPAGNIES

CANADIENNES d'ASSURANCE


I

I

I



I;'


BELLE I3OITIUNE
a ndu o % 010Pat I"
3 ULSORIENTAL3S
IsuN W. q"ul dfv.oolas, m1=t
Ifleont lei 101191lfle s uobse m
petl.;4 doosel.t fa 1A qatsU S
1Ikenabonpoint.

log; ." U.obuuoel am

b~ut alflomnbile
me hole it PVqrs Alwuiqu


De plus on plus les bom-
mes comprennent quo leur
personnalil d6pm d de leur
uttrait personnel-el quecetle
attraction personnelle est ba-
.ee ou ruoutrariee par la che
'elue. Ils trouveut daiis

L'Exelento
Quiniue Pommade
La combinaison idEale pour
l'attrait et la sante de la che-
velure.
I ne chevelure qui n'est pas
en sante ne pent Etre attra-
yante! La Pommade de Qui-
nine Exelento est une pr6epa-
tion m6dicale.Elle einbellitle
chevelure et la rend souple et
soyeuse, do tell sorte qu'elle
nourrit apssi la chevelure et
loi ounne labeauteet sla sante.
En vente cbez tous lesdro-
guiste. Pour 0.25 centimes
seutement, 1 esat expedie d6s
reception du prix.
EXELENTO, MEDICINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
SBerives poor reNsoignement.


I -.-


T6ut cela,c'est tia Chrysler ya rq e vousI W.-
qui les offre. ap precicrez
Venez appr6cier par vous-
mgme cette beaut. et ces pro- A
g6~, en voyat la Chrysler -
soot au Statide la Place Gef-
frard. i Port-au-Prinice, tout ..... .. --,
pr6s de l'Ottice de
Agent a6nral pour Hoiti. .


p vr:r~- ~i


,


9.


--- -. -a% -

A L'ELDORADO
IOLS TROL 1 EREZ :
Ln B LLA RD de luxe,
De delicieux- SORIBES et de
rexquise CRAIME (1 la glace,
De la BIlRE fralche el mousseuse
De savwreux SA1 DB ICHES
c fiamerux COCKIAILS
Du CHAIPAGAE
Cajd de ler ordre.
ELDORADO
PlaceUDessa lines
F'RED. GAIBAUD, directeur. 4-


o, lan VIT


EUGI


u V JL A

. Le BOSSES & Co.
Agents Ge6nraux


Che i)btr


Sj d f allonG
Vin roe dol tableGoG.7


Vin


superieiir


Vin blanc sup.


,..-~
9.'


F. SEJOURNE


I '
p
'*


fn bas


---~ ----u I 11 11111 _._ ,_ ~__ ~~ _~~_ _


r- W -x-- --- ------u.-.,sr- u.i- _


~i~rrsrai


--


I II I' II


mmmw


~--


-- --


'I


1


.*t .s


.


r


{


- -





bki!- EIS MATIW 30 iadvir 192w


Conseils de Beaute


'bwex In pod"re et It rege a.m
es beIles de beml#, per veir
eamet Wlire peus peat
S reM bell ~ al Malurelle.
Appiquep seulement le cos-
m6tic sor uoe peau bien pro.
pre. C'est Ie cousell des der
matologist plu renom-
m6s du mo
Pendant Jeour votre peao
aecumule de pouuiSS6re et
de Ia salet.. poreas ot
charges de s6 t1 o 4'br. le,
et pdur augm er cit etat
Tous applique u rougt eet
de la poudre saa enlver la
'en l Sais sur
ce".4t la cause de tant
., St et de peaux
Vous deve,' tout enlever
r Votre peau avantque vo
figure touche votre oreil-
3i. vait -1, spuvant le con-
l deift~s., avec la
i,1ousei ds ,von Iait d'huile
,adouciaptq, d olives etj odo-
rante' de palmes.
t. Ce q ue Iudevez faire


ment lndiqu6 ci-dessus. Ne
croyez pas que tout avon
verest le mme que le Pat-
molive.c'est A-dire tait d'hai-
le de palmeet d'olives.
Pour vot-e pripre gouver.
no, voyez si le Savon Ialmo-
live que vous achetes a la
band noire avec le mot PAL-
mouva en Uis dores.l'en-
veloppe verte le sceau rou.
a u dos avee le mot Palmo-
vedessus.
Le savoo Palmolive n'est
jamals vendu sansemballage.


Le seul secret du savon Pal-
i ...,.i..1 a -


Imo ve est 3sa qUll exclusi-
Le martin, A midi et le soir sive et le seul sdcret de beau-
avant de vous mettre au lit, t6 mondial a bon march.
lavez-vous la figure et le con Colgate- PALMOLIVE Peet
avec le savon jadoucissant Chicago U.S. A.
iPalmoltie t avvec sa mousse
cremeusimaseez-vous la peau
a 'aide de vos deux mains "
piwr qn'elle penetre bien
dantsvos pores. Ensuite rin-
cez-vous A 1'eau troide et
skchez completement. a*'-


Evitz ctte erreur
Ne vouSi serve pas de sa-
von ordinaire pour le traite-I


I.

L


K.
a~a*
7
I. D
I'


*1


Heprdsentants pour Haiti
J. D. MAXWELL et Co
1619, Iue R6publicaine -
(Grand'Rue )


To the Commercial Public
I An American Auditing Company is desirous of opening
an Office in this City, but before doing so would be ad to
hear from individual s or commercial concerns who wouldd
be Interested in having Accounts audited monthly or their
wise.
This Compauy guarantees to its patrons a correct audit
of their Bobks and technical advice as to the wxrkipg of
their business. If necessary, this Company will recommend
to its patrons, and institute for them, the most up-to-date
system of keeping their accounts so as to enable tihiem to
see at a glance whether their business is progressing 'or re.
Irograding.I
1 his (Ciupany y w 11i tuther set up a Department to take
rare of its patrons books, it so desired by Illem, so that they
will be sure that their accounts a- e propel ly kel t, which
procedure they will find cheaper and more profitable lu
them thou by employing incflicient bookkeepers.
In many Ipstances, concerns which are to eyes ot the pu-
blih prosperous, fail, tiom Proprietors failing to keep a pro-
per check oi the working oft their business.
These are a few and chief causes of failure in business:
Over-tradiug; Failure to watch the tuning of the accounts
ol their customers; Failure to keep their stocK iu a niann-r
that goodsdo not lie on their hands; and not being short of
articles to meet the demand of the publicc .



Au Public Comnmercial,
I'ae cormi agnie Americalnue de Complhibilite desire ooyri-
tin office en cette ville, mais avant elle voudr. r entire *n ',-
latiois avcc les personnel et tes commicrq.nts quji sli er1
inltr6sa6sl eavoir leur comptabili menstiellein-ut ou cti e
nrunl.
Cette compagnie garantitaux patrons tine pu:i.ite tenue
de leur livre et des conseils techniques pourJa boone mar-
cbc de kurs allaires. S'il st &6cessaire retle comnagnie re.
commanders aux patron et instituern pour rux le deruer
tystdmede tenue des lives qui leur pet mettra de voir d'uo
coup d wil si leurs ffiaires ont progress ou retrograde.


?rrC


4
A -J


santi est une premiere n~es
L96ergle doune'iv.-, T
gagne tout danp rctv
maladies provieftntrt .-t &
abondent djs1A: LMi'E. .
tGA1 I&s l PJArifieel [ a piteg


C-oolre'advis mntrimnial a'
I.e so nsgne po)" :eA la con-
naissitrre do public et du
commerce en pa l iculier que
c'est par un moment de co-
lWre, qu'il a pu taire inusrer
an .Journal Le Tempsi dans
le No 5 janvier couraut un
avis centre son spouse, s6e
Fltraise (effrard.
En consequence, il d6clire
nul el non avenue le dit avis.
46me Section de la Petite-
Riviere de I'Artibonite, le 28
Janvier 1929.
Oc6an EXCtSLLENT



Ban6up)d gIp Ipci Iet
eai qui ouflmot do. nrdU do
bourlonnuments d'oid0i1ef o do
catarrhe' -sat loa'dtdafit k
saTor qu'a ptit iDap tr ela-
dlnieux app4 aTinaiues loba*
Tr0 a 416 rSemmeot i a v t 4
poor lesoulnanment .per*aeont
de cep maux pAnibles es au movys
duqueldes ceotaines do r 'tfr'
graves At apparemment incurab!es
ont t14 conbattuu avee suocOs.
Tout Inter',6, d6sirant d'sutrra
rensegnements; conceraset e ro-
marquable ap reil,devra s*iereA -
s*r au SecrMair de, ARMALINE,
CO, DEAL, KENT ENi Ain.o
qui enverrs deo d6lalls comrlets
avec des atiestationo lestimonmls I
et des extraits de journaux, oB,
poor gagner un temps pr dieus
Ia s' rument mome avec los k*di
moments adeo-aires, etc adrout
f~m6dlateoeaft xpOdlW par outs
A tote adreasem adqie, touns It
d poste py..contre 1'eivoi d'uan
asdaf'd il~Wle If 'ibflMo.
Ho derivant, meuiontei a
Vaela.


Le Carnaval
Allez viuI le. 1 i ; ",r-
tes ( xpri ,,t '-'
Kawas U raiano
pour les grnides 16tes du Car.
naval prochain. surtout Is
de m6tal et de coton, toutes
nuances, qui se prite admina-
blement A tous lea egui-
ments.


- Cetle companies 6tabliera un D6partement pour s'occu-
per uniqu met des llvres des patrons. qul le d6s ren', ansi For Sale
ls serent surs que eur comqipte seront prnprciet t nt s el -Sudebaker Special Au to -
per ce proc6d6 is tb.veMruftnieieur'mbnciHiel plus profi Stud5 aker Specinexcellentmo
table pour eps que d'nmployer des comptables incap, blesc. nl cndon aol
ns blen des ecs, des affaires qui paralssent prospre tires, car complete In evqry
a %t, du 'public, toi taillite, A cause de la ngligence respect, tools, chains, winds
des propriftalres qui n'ont pas tun rontr6le exact d i mar. hbleld wiper, motormeter,bsm
che do lears affaires. pers, etc. Price or 800,00t
SPour hundred dollars cash,
l ya plusleurs causes e faillite dans les uO.!re": Les spe- belnce easy payments.
culati os ex l rtes la n.si, n,.( dons .I surv.i llorc~ de la T616phone M.arine I'orps 12').


unarce des compete des clients. la r, r lenre "an' Is tenoe
dea vres de stock pou' emp, her ane la mn'chondise no
dorme entire vos ma ins, et le marnnp de pr6voyvnce pour
e pas tire d6pour' u d'un article pour satistaire A la deman-
de do public. I

jRepreenlta'i% e of Interuational Andiinlg Co
GR4ND HOTEL DE FRANCE


*.


A vendre
Cn aspirateur olectrique
eLux *tat neuf aun fer d re-
passer lectrique, un Lchoir
ctreu ,etc, cic.2.
ffi~rserGca/


- ar


La Vede'le Pantaleon Gailbaud, de retour d ports d
Sad jusqu Jr6dmie, partir, VofMWUl1ft'gfW mtA [tdi
31 anvier T29A 10 he mating.
Les pissagers soot invii ventr prea Ire leor carte, au
No 109 Rue des Miracles, ea e da Base.e dHe ijo agpie
Electrique, d6s ce jour.
Portou-Priace, Ie Janvier 1929.
S,..ran.o.. 2 .. .ETEL8 .


Hares des Coors: 6 8 bir m. 4


N. eitez pas si vous desire avoir entire satiafactloio
CogRJpvos enntA-. ,



prtiqe pe pddel.
PrEpartiou max Uivbrslt&6.


aJ 5UM LINE
S- tA erlea Steamhip Company lie
PaoClesAs DEPARTS DIRECTS POUR PORT-AU-PRIaCB HATTL'
Uo sfeamer laissera New-Orl6ans le 4 F6vrier prochail
pour Port-au-Prince et les ports an Sud.
Ce 24 janvier 1929.
A. de MATTEIS & Co
Aoeiur GstNRAux


- --_


PLACE DESSALIN S.
Catl chic- Restaurant de ler choix o6 I'on trouve A toute here les 'consolnimaulious
les plus d6licates. Saudwiches sans pareilk Bi6re A Ia Pression..


la


Colombia hay ..r.s

Inc. New-Yo k


4 4


C'


VIVA IONAL-
repodc tlB N 90! 4--,9O

Le Phonographe a reproduction, eotrique, le plus per ecionne, dOnait uan rendembn
partait et eprouv de,98 /.. , ,
Dans ce simple Instrument sont combinE6 les accom lissement de COtOMIA.X Vv 'I 1
dans Is r6prqeducliou,4 Iausu .Jpi~y ue aec le Ins fin et dernier developpe
Sedans I'amplfiladcorl. Il tgie du 'C OLa Tnu VIVA T Au. donne u nerve lieux
deulement vous entendes la musmque, mais il semble que ous en tesp


Avasnt d'acheter aucune autre machine
de ce genre, nous vous iuvitons a pasier
voir notre exposition dans notre magasin et
celle de Mr. J. ID. MAXWELL, Grnd'Rie;
* pour vous convaincre que nous vous offrons
pee machine absolument auprieuret lautes
ele ouoai out u deih nnrn en Ha4llL


L'exposition des derniers modiles recus
rIt permanent et sans obligation poor vous,
paul d'entendre ces instruments merveilleux.

L. PREETZMANN-AGGERHOLM & C*
T-


lag SuIM4O63 iii
eZLO/OT


*8hfrni


COMMENT RENOVER vs MEUBI
.; ..-i


4voir on int~risrmi armant.ea b d
femmes. Capendaat Isaultuatioiptn bl 4f
jour. do tmlre dosch pnt sp mg'
welat. IA painture ~DIVCO a pa. ap~v6* in.
d'abyier A cat Ipconvdipiut, Iem plo eatd'adu taclIN

11*1 peuvet Are employtt s uir :,'O objets don't on a
.vvfr Immu~dbateenwt. r.n idali0M.U I nes stem
an do vomfs* cc'mt aon composition(Fil Py
bcup dmmftlealsa wIs .0 o,4 ,
d pne, t p V1'IsI.dots* des.Iw qvikw it P,

IThe West In-dies Tradinq C0


''a
%*o ,, I


Etude, Iravail, &in, c'sat I INSflfUT 1'I??EMiAUWIl


II I


ok" -- 11 -




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs