Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04088
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 1/28/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04088

Full Text










I


PORTAU-PIJNIE (HAITJ)


LUNDI 28 IANVrTER I929


e.. b lic international indiqu6e
dana classification desadroit
en tOte du, Code. D'ap.s lei,
tion d'Ha l d s;i'lnstantoO uneD l &islatlon
S 6 nai ablissuat une certane rela-
/tioen juridique d'ordre public
1 u Code a m e international, cette 16gislation
no pouvalt dtre supp 66e par
*. une loi etrangere.
'oit internatio- evant cette precision, M.
L6get n'insista pas.
20. Selon 1 Art. 186, 6tait
d'ordre public international
--- la r6gle qui interdit de con-
clure des conventions matri-
I, Etat ayant le domain 6mi- moniales apr6s le marriage.
8 nent. Notre d6l6gation, en pr6-
s 18.- Le project cubain (Ar- sence de certaines h1gislations
r tidle 156) comportait la r6gle: qui, allant plus loin, compor-
c a Est d'ordre public interna- talent prohibition d'apporter
tional le precepte qui s'oppose des modifications aux conven-
- au maintien de l'indivision il- tions formbes avant le maria-
- limited de la succession ). go, demand a ce que l'ordre
* La d616gation haltienne public international couvrit
demand A compl6ter la Lrgalement l'nterdiction d'al-
formule. Elle expos que terer les contracts h Ialem nt
s dons certaines lhgislations il fo rn6savnt le inrim e.
ty avait institution du ((par- La Conf6r nee ndnit la re-
tage provisionnel orgamn- marque.
sb e dans un intcrt general 21. Les dispositions re-
pour la s6curit6 des transac- latives A la dot et aux biens
tions, et que d aprs elle le paraphernaux disait I'art. 189,
mineur don't la loipersonnelle dependent de ia loi person-
ignore ce genre de partage ne nelle de la femime .
pourrait pas demander, dans Le ricine d. nalina
un pays qui l'adopte, l'annula- Le ri e d .nalinabilile
tion d'un partage indAment de I'immenbledoal tie lafern-
op6rd sur les biens qui y sont me, inscrl dans nore Vgisla-
situ6s. tion, nest pas de statnt r6el.
I re n'est pas un princine dor-
Elle proposal en cons qucn- dre public. Notre Code Civil.
c,et la Confrence admit 'ad- s'il a organs une incapacit.
edition suivante: n Est d'ordre contractuelle, dans I'int6r&t
public international la r6gle priv6 de la femme, par inter-
qui institute le partage provi- pr6tation de la volont1 des
sionnel a. parties, n'a pas faith de cette
Notre d6l gation fit encore incapacity une question d'in-
remarquer quA part le prin- t.rdt g6n6ral Deux poux hal
cipe d'indivision illimit6e du iensacceptant le r gime do-
projet, une legislation Pour- tal,ren neeraient valablement
ait fort biu n limiter lindivi. h I'application de In r6gle d'i-
SAne^ perilde4dne a naliknabilitsils nremnient In,
Ala lidefun a utreEltetIprcaution de consigner la
que, dans cedcas, Ia 16gislation reserve n6cessaire Ao ces fins
limitanll'indivision,parexem- leur contra' de mariage.Notre
pie, A une p6nrode dedix ans regle d'inali6nabilit, n'ltant
ne pourrait etre appliquee pas d'ordre public, n'6 saurait
dans un Etat oil cette limita- done iOre d'ordre public in-
ion seraitdecinq ans.D'apres ternational,etnepourrail trap-
M. Ler, Ia dure minimum per chez nous l'immeuble do-
de la convention d'indivision, tal di'nnp femme Manr.-rp


quand la loi personnelle de
celle-ci declare un tel bien
alienable.
Mais, a l'inverse, telle 16gis-
lation d6terminee come par
example le drolt espagnol,
peut ne pas admettr,* la pro
hibition d'aliner. Une tell
disposition, suivant les prin-
cipes 6tablis, revdtirait un
caraet6re d'ordre public inter-
national Dans in pays o6 la
legislation locale r6pudie l'i-
nalidnabilit6 romme portant
atteinte A la richesse nationate.
deddx #p6ux, marIls sons le
regime dotal. ne pourrnient
val 'blement invonwmr le re-
;ioen d'kaplinAblite prevtl
dans lentr legislation natio-
nale.
'Entre les Etats qui ,llaient
contractor aUitant valait tirer
Il question au clair et 6viter
des nmalentendus pour I'ave-
nir.II valait mieux convenir
une lois pour tou'es que la
prohibition d'aliener n aurait
pas d'effet extraterritorial dans
a Yrence dor e cette
Svot"'a'nendement
d*ordre public intern-tionnl
Is le rqul rpudie l'inali&-
nad &itdIs la dot i.
-Art 192 consdralt


ei- de Cr4-cq que g'csua.us, mans comme d'oin T IqIe
Iron npao ont tn do natial .1e I rels-
IVas oorterpns Po1. tvr anB Ret4 re
im ', t re ap aaton .Sagisqa t-il I&d'ne'allusIn
ins I nie 'e l. vonte l vien- au renur ligal de I'ascend4i'n
, pui. drait-elle pas hourtd e e h( r vrna jq soccssion
pas de Prncipe d ordre pub f anbml ou bie- an retour
droit lbre circulation des biens? conventsonnel in.r^A ans les
Le President Rodrago Octa. donations entire vifq sows for-
vio trouva inutile d'ajouter me de condition r6solutoire?
quoi que ce soit au texte, qui 06 bien visait-on le retrait
des 24 se trouvait torc6ment sons la dindivision de la femme ?Ou
a m s t.. . Mralt succe


r
s
S

q
t
(


I
1
J
g
S
t<
L
d
P
J
p
E
n
d


Mesdames,Mesdemoiselles


DIsirez.vous avoir des cheveux ondules ou droits? Porte
oos les cheveux courts ou longs ?
Daus tous les cas, 1'emploi de la merveilleuse 6pingle


ez.


est indispensable.
De gracieuses et v6ritables petites pinces, ces 6pingles ont
Ie double advantage d'dtre invisibles et de ne point glisser dans
les cheveux qu'elles retiennent pirfaitemei'.
E i vente dans les gi and, A igaiins et les Salons de CoifhIre.


Les parfums de Monte-Carlo
(Lotus Bleou Lotus Bleu m
S Pahim Suave, deliral et persistent
Si vtous eouzl'= 'ire delicalement parfium, irtuliise: que
les IParifinns de NI ONI \I1 L() ; oults ture: la certliltde d'a
voir tin produil de haul lure et suipdricur a lous e('Lr connus
is u ti'ici
Le OTUS BLEU c'est le parfuin d la mode parloui oil sc
trouventl des gens chies et de qgout dlicat.
Lsezdu I.m U., BI.EU
En venle duns toutes les bones maisons (de parfumnu're.


Le Proces-Verbal de la


si-


nature du Traite haitia-

no-d ominicain.
... .\ _.


Comme nous i'avons annon-
salmedi, nous publions le
proces-verbql qui fult signed par
sle Plenipotentiaires domini-
4 et hailien au cours de
L. rduiaiOn le 21 Janvier. a
la Salle des Acles de la Secre-
tairerie d'Elat des Relalions
E.j lerieures d Santo-Domingo..
pour la signature diiu railt
hailiano-dominicain. Le pro-
cis-verbal qui conlient commne
on le verra, la belle allocation
prononcee par M. Sanchez, Se-
cretaire d'Etal dominicain des
Relations Exldrieures, a eld
anne.rd au 1 raihe.
Dans la ville de Sto-Domin-
go, Capitale de la lpulbliqne
)ominicaine, le 21'" jour de
'annie mil neuf cent vingt-
neuf; a onze heures du matin,
se reunireut dans la Salle des
Actes de laSecrdtairerie d'Etat
Ies Relations ExtlrieuresMes-
sieurs le Dr Jose D. Alfonse'ca,
Vice-Pr6sident de la R 1)publi-
iiue, Secretaire d'Etat de I'In-
erieur, de la Police, de la
Guerre et de la Marine, Dr M.
W. de J. Tranmoso de la Con-
ha, k'rofesseur d. I Univr.rsi-
A, Pr6s dent du tribunal des
'erres, lt Licencie Francisco
. Peynado, le Licenci6 An-
el Morales, Envoy6 Extraor-
iuaire et Ministre Plunipo-
eutiaire de la Rdpublique Do-
ninicaine A Washington, le
icencid Manuel A. Po fi a
iatlle, Consulteur Juridiquce
e la Legation Dominicaine a
"ort-.u Prince, et le Iicenci6
5os6 de Jesus Alvarez, d'une
art; et, d'autre part: M. le
icenci6 aon Djean, Envoy 6
xtrBordinaire et Ministre Pie-
ipoteatiaire d'Haiti A Sto-
)omingo, Plnipotentiaires
6sign6s respectivement par
l i|t de la R4blique a
imjil ome et 9Rrlqdent


I aa 'virtenant aux succes-
sibles en reprise de parts h6-
POWucCdIs a u ii 6tran-
rt .panUB -o-ebritier ? ou.e,-
au. simplemen, la faculty de
rachatd insur4e dans certain
acts de veade ?
Abel N. LtGER
A bukm


de la l16publique d'H iiti pour
convenir et souscrire 'iin t'ai-
t6 qui mette fin aux ldiflrends
de front 6re entire les deux
E its, et fixer la frontire d(id-
finitiv entire eux.
11 fut decide d'oLvrir offi-
ciellement les travaux en pro-
S'.inc, ega element de Mr le Li-
cenci Ral'fael Auguste Sain-
chez, Secretaire d'Ealt des 1le-
lations Exitiieures de ) la H-
plubli Lne Dominicaine q n i
prononi ta cite occasion Ie
(liscoirs suivant:
MM. le's Pli-nipotentinires,
Vous dles retnis j) ur ni'-
gocier et convenrir (in Traitl
qui metira lin, ddlinitivement,.
aux diff6rends qui,(tduiant lant
d'annees, ont sdpard la Il|)ui-
publique Dominicaine et lIa
Ipublique d'Haiti.
Par lui-mdmei nn accord
sur les fronti6res doit dtre con-
sidcr& come on des actesles
plus importLants qui s'accoim-
plissent dans la vie interna-
tionale, et il doit dtre consi-
dbre, cet acte, plus transcen-
dental et plus solennel, lors-
que, comime d ns le cas Ide
1nos deux Pays, '1 consti'ue la
solution finale, adoptee aux
plus hauts principles de fra-
ternitt1, d'6quit6, d int6rets et
de convenance d'un long et
dangereux litige qui trouble
protondement et dcpuis long-
temps leur developpement pa-
ciflque.
!( Le probl6me frontiere do-
minicano haitien constitta
une grave menace pour la vie
des deux peuples et emnpcha
la formation des liens d'ami-
ti6 vraie entire eux, plus pr6-
occupeA & se surveiller, pleins
de crainte et de m6fiance, qu A
tendre par une parfaite com.
trehension des nkcessit6s et
iles convenances r6ciproques.
4 un.ranc, avantageux et n6-
ccssaire rapprochement.
*C'E~ait A Iq vArite un g-av
p Abl.n*-. M ui', plus que sa
gravity e ne, contribn6rent
le nm *inten r pen bant, inso-
luble et menayant. I'.,hsence
de foi, la pr6alable d6sesp6-
ranceavec lesquellestoujours
U, veit6t eabord6 et 6tud6e.
i t ewt aiasi qu'ont sdl'


I


iti vII


... voit que si l'on ;vent elre
blegant et chic A bon compete,
pouvoir se payer sans grands
'ais dt quoiseconfectionnerun
joli travesti pour les Jours-grns,
1'on doit visiter la Maison Jean
Talamas, rue du Magasin de
I'Etat.
... voit que chacun se prepare
a passer un joyeux Carnaval,
Les fetes carnavalesques seront
I(rs brillantes, chacun s'ingdnue
A se fire une tcte, la plus ridi-
cule poss'ble,originale toujours.
Le corltge de la reine sera
girandiose.
... clreteur, a decouvert que
lI Doyen Mitton vient de pren.
dre une excellent decision;
cell de raserver aux journa-
listes, les jours de proces, une
place sp6ciale d'od ils pouriont
aisement suivre les debats. Tres
bonne measure qui demand
cepeidant un corollaire: il est
n.-cessaire que soit place A la
porte de la salle un huissier
cliarg d'introduire ceux qui
ont ties places reserves.
... verra, sans doute, M. he
Doyen accorder son attention A
cette suggestion.
'-


... conseille aux gens don't Ic
domicile A fenetres ouvertes
sur la rue, de perdre leur rniu-
vaisel habitude d' jeter de l'eau.
...au vu, samedi martin, A la
rue des Fronts-Forts, une dame
lancer dans ia rue le contenu
savonneux d'un large baquet.
Elle faillit inonder des p)ssatlM
et a unit eu certainemiient des
ennuis.
i,


... admire, cheque jour, la
boiiine lenue, la discipline des
leOves de 'lcole national bert Lochard.j En classes, elles
ecoutent les explication que leur
fournissent les professeurs ou
iutLdient dans le plus grand si-
lence, dans la rue, elles vont
droit leur chemnin.
... voit que les i6ves de cette
cole y repoivent, en nimnme
!emps qu'une bonno education,
nife bonne instruction,


l.A volonI6 el le haut sentiment
p iioliq(ie de deux hominme
leS Che s des deux Etuts A qul.
ai clte lheure, je rends le mcil-
leu r hoinmiage, pour chercher
et trouver la solution inutile
meant poursuivie comme aspi-
r:,tioa i realisable pendant
;hIuti de qualre vingts aus-
a A la volonti et au baut
sentitiientpatriotiqniedesdeux
Chefs d Etat, torlifl6s par la
naissante el reciproque com-
)prehension des deux peuples,
et A votre patriotisnme et ii
votre intelligence, Messieurs
les Plenipotentiaires, se doit
1)rincipalement cette aeuvre
I|(di devra tre marque d'une
pierre blanche dans I'histoi-e
des denx Pays comnme mar-
quaient les Romains leurs
jours de gloire, puisque, d6-
surmais, '16truite la menace,
resolu le probl6me, 6tdets
les dilldrend., Ie People Do-
minicain et Ie People Haitien
qti foot de I'aspiration A la
Paix, A la Fraternit6 et aIn
n sticequi animent tous lea
i i p e la terre, uone aima
Ile reality, pourront chemi.
oer librement et reIolupent
vers la realisatoa de bmrl
deslinees avec les grader
possabilites que lavenir leur
reserve.
I aM iousl PlM Pl trs.
Stiair oa do U 1.4


t jurj&~l
L4dUIJ


(1) (lIir -ICMATIN


IICIIIIIICLCIIC- - ...,._ I I


- -- I v w_ ew


- -- ------- --- --- -- ------------- - -;--- ----- -- 7 --


ffmmwwwwmw


I0M I ll


~ CI


rr


I Le Peuple dominicain et lePeu
ie halt en gul font de raspira-
I ion 4 la Patzix, la Fratl.i el
a la Justice qul animent f leU
peuples de la terre. under dtm
itialit.pourront cheminer libre
ment et resolumcnf te 4 ti
lisation de leurs destnade
les grandes possibilities que ta
venir leur reserve.
?ANCHZZ, Seor6tale d'Etat. '


I


I





.4


'AGE.LEMATIN 27 Jauvief692 -mo


L'affaire

Jean GrassF's'

ot consorts

La semaine prochaine sera
ehtendue par le Tribunal cri-
minWi de Port-au-Prince I'af-
Jaire Jean Grass ills, Antoine
Moussa, Renaud et Brandt.
Deux audiences seront con-
sacrtes A cette aflaire, cells du
jeudi 31 janvier et du vendredi
I fWvrier.
Sept avocats presenteront la
defense des accuses; Mes E. Car-
rie pour Grass ills, Y. ChAtelain,
Staco etl Ed. Hyppolite pour
Renand, Emm. Franucour pour
Moussa, et G. N. Leger et Ed.
Cassagnol pour Brandt.


vous mnmes dependent deux
Nnlions ).
Aussil6t que le Secretaire
d'Etat des Helations Extcrieu-
res esit terminie, les P'Inipo-
tcntiaires don't les Lettres de
creances et pleins-pouvoirs
avaient 616 exaniiuns, echan-
gcs et troauvs en bonne et
due forme, cnlrrent ell deli-
bEration sur le moyen le plus
convenrable de remplir 'ligne-
nictl leur mission et arrn'v-
rent oi I'accord suivant, en
vuedu i)rojct c ncerth et con-
veniu par les PIlnipotentiaires
des deux pui ties, Icquel a eti
lu article par article, A cette
meme session ; considerant
que leI )roict (etn (Ieslion est
d'accord avcc tles ImIl.,ct tides-
sius dates dlet x Golauvertc lme nts,
les Plknipolentiaires ci des-
sus mentlionns ont ri-solu
d*acceptcer ensemble les arii-
cles du project In, aprcs avoir
vMrifi li'ch;inge Idenotcscntr'e
I'une ct I'antre Chancellciies
sur l'usage pair les Domini-
cains de I'eaundu I acIEl Fondo
.Assuei), el sur les droils in-
ividuels de propri6t6 les-
quelles notes ceront soumises
ensemble avec le T rait6 sons
crit et come sou compl6-
ment necessaire, A I'approba-
tion des 'orps l gislalils des
deux Etals.
En vLue dCe ( oi les Pl1ni-
potentiaires dt'lai noinmes,ont
Sroc6dd ,h la signature, en
double or ginal, erit ien es- t
pagnol ct en f lr:nais, du pro-
jet accepted et i1 lapposition
de leuris cachets respeclifs sur
le dit Traitc, lequel est date
d'aujouid'hLii,Viugt et un Jan-
vier mail neul cent vitgt neut,
come le seul lien juridique
existatl entve la lepublique
Dominicaine et nla Rpublique
d'Haiti, en ce qui touche le
r6glement dce leurs difIerends
de lronit'ires.
Dl)e utul re qui est exp)ose
et r6alise preiedemment iI a
6 tdicsse ie present Prolo-
cole, rdige et sign enli dou-
ble or ginal. (spiagnol et ran-
eais, jar les li rics, les jour,
lieu ci dessous inf'iq(es.

(Scent l ion I)EJEAN
")r J. I). Al FONSECA
( A1. de .1 '1 1ONCOSO
die la ONCHA
a Franco J. PEYNADO
a Ang(l MORAl J1S
a M A. Pena 13ATI.LE
f J. de J. ALVAREZ
Pour copic conlormie:


Le Sc retftire de hlaL'gatiou

K. P. GoR-NAlf, I


DERNIERES Nouvelles

de LETRANGER


COWAGIIE FMANISE DES CABuS T 1 lRAPUHIMJ9S
26 Janvier 1929


Mahatim Gandhi prehibeles bolssess
alefllques et les tlelles ainlaise
BOMBAY- Mahatma tauahi
pursuit toujours son idle au
sujet du Khaddar c'est-A-dire
des 6tofles tissues par les Hin-
dous eux-.mmes ; il se propose
de boycotter toules les tofles
6trangeres et son project vien
d'etre adopt( au Cngr.sade tous
lea parties A Calcutta. D aprns Ie
programme du Longres, si l'i-
d6e nest pai un dominion avant
un an un boycottage anti-bri-
tannique sera institu6. Gaudhi
propose que des volontaires par -
courent les villes el les villages
de I'lnde et brtlent routes les
Mlofles 6lrang0tres.Son p:ogram-
me comporte la prohibit ion des
boiszoas alcooliques et le liss.a-
ge des Lie lnoi Alexr.unlre donn' une ibler-
iiew A l'Associatld Press I
BlEIGRADE Duns une in-
tervicA accordde a I'Associated
Press, le roi Alcxandre a decla-
r6 qu'il dsirait que I, Yougos-
lavie revicut ties conditions
polmtiques nor males d6s que la
reorganisation du gouvernement
serait accomplic.
Le mnar6chal Foch
on convalescence
PARIS L'tat du miarechal
Foch s'esi si bien amtliord que
les m6decins lui ont permisde
manger d.sormnais A sa lauin, ils
ne publierot pas de nouveau
bulletin die sant6 el il ny aura
pas de consultation g6ndrale
avant Imndl. Les mindecins de
cideront ce jour lA si le mar6-
chal est en Mtat de recevoir des
visits.
Georges V
verse la gu6rison
LONDRE'S- 'out la premni-
re lois depuis le d6but de la m.in-
ladie du roi Georges, un seul
mntdecin est venu ce soir au pa.
lais de Buckingham.Aucu' but-
leiin medical n'a 61 pub i au-
jourd'hui, mais on declare que
I'ltat du souverain continue A
s'ambliorer.
Le b~pul de Mels 'wnnuAre re que
I'Alsaee el la Lorraine doitret
A la France
PARIS- Au course de la dis-
cussion A la a hambre, M1. Mon-
celle, d6pu 6 de Metz, a 6num6-
r6 ce que la France a fail de-
umis dix ans pour I'Alsace el la
Lorraine notamment I'l1ec rifl-
cation du Departement de la
Moselle, le canal de la Moselle,
IW00 millions de secours aux si
nistres, I'Mtablissemnent de I'hy-
gidne, I'amelioration du sort des
lonctionnaires et les indemnit6s
aux victims de la guerre.II con
clut au milieu des applaudisse-
iiments unanimes que la France
a fait son devoir et tout son de-
voir VoilA pourquoi la Moselle
repousse toute autre lulelle que
celle du pouvoir central. Les
journaux insistent sur l'6motion
de la Chambre devant la decla-
ration poignante de M. Poinca-
r6.


I.e a Pelil 'Prisien v dmenmt In nonl-
velle de la r6iogaunismation
de Ina Soei6f1 drc .alions
PAIs I.e u Plelit i'arsien
dement qu'll soit question de
reorganiser le Conseil de la So-
ciWte des Nations.
M. Baldwin inaugure la rampage
e4u Parli Consermaleur
- I ONDHES M1. 1Bidwin a
inaugure A N, w.-astle Il: campa-
gne declorale du Parli conser-
valeur en critiquiant la politique
dj Labour Pa ty.


L'ilterpellaltio des trs 4s p 16m
alsacies
PARIS- A la Chambre, lea d6-
bats sur I'Alsace ount d6bult6 par
l'interpellation des trois d6put6s
alsaciens: MM. Grumbach, so.
cialiste,Brom,d6mocrate et Wal-
ter, autonomiste. M. Grumbach
a d6montrb la n6cessit6 de dis-
tinguer entire ceux qui compren
nent mat et ceux qui exploilent
le mecontentement.Au cours de
l'interpellation de MM. Brom el
Walter, M. Poincar6 inservient
d&clarant notamment qu'il ne
laisserait pas syst6matiquement
Itiiis loiubre les bienhils de la
France a I'gard de r'Alsace, I'et
lort administratif, Igislatit et fl
nancier r6alise uniquement d.ins
l'inteOt common de P.llsace et
de la France. M. BrianJ a con-
ladr avec M. Hoesch, arnbassa-
deur d'Allemagne, au sujet des
recentes conversations entire M.
Iloesch et M. Siresemann relati-
ves au Comit6 des Experts.
Le Doyen de la Farull de Mi*decine
de Tokio recoit la cravale d,- t:oa-
maudeur de la Legion dlloameur
PARIS MM. Marraud, mi-
nistre de 1 Instruction publique
e Roger, doyen de la Facult6
de Mddecine, ont remis la cra-
vale di Commaudeur de la L--
gton t'llone1eur A MN. Ayashi,
doyen de la Facult6 de Medeca-
ne de Tokio.
Lxe Censeil Municipal reoilt
des Protesrurs Arientins
PARIUS Le Conseil munici-
pal a revu une deldgation de
proilsseurs argentins.
Le sujel do Prix d'Eloge de I'Aea-
detaie sera I'euvre de Fu.tel
de Coulanges
PARIS ,'Academie Fran-
vaise a lixM comme saijet du
rix dEloge de 1929, les E'o4:-
du grand his orien Fustel dd
Coulanges.
Monsieur le linis're iaginot part
pour I'Airique occeideitale
BREST'- M Maganot, minis-
ire des Colonies, sembarquer
le 31 janvier sur le croisew
a Duquesne a pour I'Afrique oc-
cidentale.
Loid Newlon awile I utlihll
du lunnel s us la Manche
LONDRES A la Chambre
des Pairs, lord Newion a souli-
gnt 6'int6rdt du tunnel sous la
Manche, suggdrant que le gou
vernement lrangais soi consul-
(t.
150 par!isaus de Trotsky
exiles en Siborie
MOSCOU- Les autoril s so
vid!iques ont exilt en Sibirie 150t
partisans de Tro zky.


l a question des Fre.flieres h. no dominicaimes esl delinilivememl
ST-DOMINGUE M. Vas-
quez, President de la Rapubli-
que dominicaine, a convoqu6
en session extraordinaire le on
gras pour lundi. Le nouveau
trait de ddliminalion de la Iron
tire avec Hai'i sera pr6senli6
la ratification de I'Assemblce.
D'apr-s ce trailt, les residents s
des deux nations nomnironlit
des Commissaires pour delimi-
ter la fronti6res et si ces Com-
missaires ne peuvent pas tom-
ber d accord, lea points litigieux
seront soumis A un Conseil d'ar
bitrage nomm4 par les PrEsi-
dents des Etats Unis. du Bresit
et du Venezudla. Li question de
la frontiere a 61A une source de
dinlclts en re les deux pays
depuis la londation de la Repu-
blique dominicaine en 1841.


Manage
Somedi fut cklibt, en 1'6glis
Saiamt-Charles do Carretour, au
milieu d une nombrease assis-
tance, le marriage de :
Mme EugOnie Pope
avec
M. Salim All.
Les marids torent conduits A
l'autel pour recevoir la BInedic
tion nuptiale par Madame Louis
Borno et le Lieutenant Mofse,
sous-chet die la Maison militaire
du President de la IRpublique.
Apr6s Ia c6r6monie religieuse,
une charmante reception tut
oflerle aux merits, A Madame
Borno, au sous-chet de la mai
son inilitaire du President, et
aux invitts.
Tous nos voeux de bonheur
aux heureux m ,res.


Le RMidenl 66oural de Teuisie
:i-ioie Tunis pe;arse mouveau post
'UNIb M. Snm', i6stadent
g,"n.'ral, quaaltiat la Tuiisie pour
le Maroc, a revu de louchants
aieux de la part des reprbsva-
tants da orp. tlu el de Is It-
ge' e qui ( ti l I ot mi r seniit leurs
ih hilureux re n rciemrn'nls.
a Reulmauie sigiie si **ei cerdat
ave*e ValetC
BI.l3N;kRESI'- U concord.t
vi.idt (d iie con t'ilii e ',re la Rou
II Ittit' t Ir V *" i f Ilx lt ILf -i-
('(,,n 'txct, de I'Eg.lisf catho
iquu ro udiie ca Iounmanie. CG.
concordat sera sou nis la se-
maine prochiiie A la ratifica-
t on du Parlinent par M. Julii
Maniu,prernier m iuki e.D a.pr6s
ce concordat, it sera nom .n un
nonce aposiolique en Roum.nie
et un ministre de Roumanie att-
p es du Valican.L'Histoire sain-
le pourra dire enseign6e libre-
ineni d iris les toles et les gli
ses calh,.liques. le Pape nomn-
niera les caudidats roumaini A
la fignat6 episcopale el les biens
de I'eglise catholiques jouiront
de la protection necessaire. La
religion nntiouale de la R )uma
nie est cellede i'6glise orlhodo
xe. Sur une populaio i d'envi-
ron 17 millions, oai comnpte 1
million 500.0JO catholiques ro-
mains el qurlques iniorates pro
testanles c juives.
M. Oscar Underwood,
aacien u6azateur ame-
rican, eat. mort
W VSHNGTON M. Oscar
Underwood, ancien sdnateur de
I'Alahama, qui lut pendant 20
ans au premier plan de la poli-
lique amt.ricauie, tvs inort au-
jourdhui d(ns sa propritte de
Wootilam ( Virginie ) aprds une
longue maladie.


La signature du Traite


L

di


Des qu'il out cc
Ina signature. A S
du Trai'6 qui met
controverse Aui e
R'publique d'Hal
blique Dominicai
trace de leurs fro
sident Coolidge a
sident Borno une
licitant hautemen
reux r6sultat obte
Voici la d6pkch
de Ia Rpublhqu'i


haitiano-dominicair

-AM

es felicitations

u President CooIdage


onaissance de relations amicales en falsaht
anto-Do ningo, disparaltre touts les causes de f
I fin A la longue friction virtaelle serira d exem.
ixistait entire In pie et sera une source d'inspir.
1i el sla R6p.- ion pour lea nations du monde,
nti6 es, le Pr6- CALVIN COOLIDGE.


dressa au Pr&-
d6p6che le 16-
nt pour Iheu-
mn.U
e du President
des Elats Unis:


Washington, 24 janoier 1929.
Son Excellence Louis Borno,
President d'tlaiti.
Permettez moi de vous adres
ser mes sinceres felicitations a
occasion de la signature, par
les reprisentants de la Republi-
que Dominicaine el d Haiti, du
trait flxant les frontidres entire
les deux Republiques. Le rdgle
ment heureux de cette vieille
dispustv qui est obtenu par les
ndgociations directed et qui est
I expression du desir sincere de
ces peuples de consolider leurs


Le President de Io Ripublique
ft transmettre aussit6t A Was.
hinglon sea vits remerciements.
Voici le texte de la d6peche pr6.
sidentielle :
Son Excellence C.ilvin Coolidje,
President des Etats. Unis,
Washington.
Je remercie vivement Votre
Excellence de son tligramme
de felicitations et suis he iieux
d avoir par le Traitd du 21 jan-
vier, contribud aver I honorable
President VASQUEZ i la rdali-
sation dans les deux Rdpubli-
ques de I'lle du haut ideal chrO.
tien depaix et de concorde don't
Votre Excellence est lun des
apOtres les plus dminents.
BORNO,
President d Haiti.
Port au-Prince,le 25 ia iv. 1929.


Les Chapeaux de Paille

fine d'Ital;e de

R. CINELLI & FIGLI,
SIGN& pr6m do Florence

Gi Ace A I'exp6rience de son personnel, bien outill, tout
la conqu6te de tousle-. marches du monde.Cette important
fabrique a aujourd'hui une succursale A New-York,305 Was
hington Place, et, parce que la plus ancienue, ses product
ne craignent aucune concurrence. Ce sont, pour t r fes cha-
peaux des gens distinguts. On peut les trouver a Port-atw
Prince, chez ; Paul E. Auxila, La Belle Jardiniere, Stam-
bouly & Sergile, Maurice Elienne fils, Gkbara & Co, Jean M.
Talamas, Mme Vve Mourra, Hippolyte R. Jeudi, Charles A.
t.arrara, Anton 1. Saba, Victor Baboun, et pour comman-
des, s'adresser I l'Agent,
G. BERTOLINI, Rue Bonne foi.


Toutes les Polices


DE LA


con lc e


comprennent la Protection contre la

Foudre sans augmentation de taux



Eug.LeBosse Co


Agents G6neraux


Goodrich


Tires EO


SUR ACHATS AU COMPTANT


Haitian Molors S.A.


Port-au-Prince Cap-Haiien


A


I


I'


i!


0


i


_ .-;- ---L -- -- I -.-.-- ----- --~- --- -- - -- -- -- '-r


--- -- --


---- - --- --


4 I d


c


L_ I__


B10 l






LE MATIN-- 27 Janvier; 1929


insurance Co


Une des pus fortes COMPAGNIES


CANADIENNES d'ASSURANCE


LA TOUX

PrIs Natwbilmw imd qw,
kr mminutrltiea onau tr
ondt qul dimlnumt
Ia r stame at In force

Ltmlsn Scott
Snr"it et renforat tout Is
r"at me et empAch. d.
preadre Is rhim.
Smifleumnt Obtenes
de I& bikstance avec
rtmaioui Scoum I
bLeot & ~ u. 7~orou ant.:-m



do s e~to b6tr


sur la VIE


EUG. Le BOSSi.


f. .


Agents (;Gencaux


Au Palais

de Justice

Ju idiction d'Appel et de Casstieo
Audience du lundi 14 januier
1929
Le Tribunal prend si6ge A dix
heures du martin.
'e l'r6sident dclare l'audien-
ae de ce iour ouverte et pro-
non(,, les arrAls suivants :
Ce! id quiicondamne Albert Ro-
senth1l,Ag6" de 39 ans, comn a -
cantlemeurantauCap-Haitien tt
dom eilih A Hambourg (Allema-
gne) A huit jours d emprison-
nement pour avoir commis sur
la pei son ne de Robert fit, des
voies de lait accompagntes de
coups au visage don't il es r6-
sult une blessure ; mais dit
qu'it a ddja purge cette paine,
poui quoi i nest prononc6 con-
tre lut aucune prise au corps;
le coadamne A payer A Robert
ills cinq cents gourdes de dom-
magcs-intr6ts et aux trais et
d6peis, etc, etc.
Celui qui dit rEtat d'Haiti d6-
chu du pourvoi par lui exercO
centre le jugement rendu A son
prejudice, le 30 mai 1927, en ra-
veur du sieur Saintilonge Abra-
ham : condamne on consaquen-
ce 1 ltat aux d6pens, etc.
*.
Celui qui declare Sully Ma-
thieu ddchu du pourvoi par lui
exerce contre le jugement du
30 mars 1928 rendu par le Tri-
bunal de premiere instance des
Gonalves, en sea attributions
d'appel, contre lui et an profit
de A. Docteur.
Les aflaires fixes omat appe-
16es:
lo Mohr et Laurin et M6sina
Titus.
Me Louis Raymond, pour son
client, declare so rentermer en-
titrement dans ses moyens.
Monsieur Henri Terloqg,sabs
titut du Commissaire dt Guoo-
vernement, a lu lea conctlusons
du Commissaire Charles Riboul
tendant i Is condamnation deg'
demandeurs A tels dommages-
interets que de raison.
L a cause, entendue, le Tribu-
nal a ordonnt le dep6t des pit-
ces pour le ddliberi et I'arrat
ktre iendu dans le dlai legal.
2o Elolse Levert et Daaulma
Drouette.
Me Thodat Benjamin, pour
la demanderese, Elobie Lvayer-
tu, a produit des observations
orales Arapp ade gs" moyens.
Monsieur i enriTerloameasbs
tiut du Commisesire du Gos'
vernement, a coaclu A Ia corn-
parution pertonnelle des par.
ties.
La cause eutendue, le Tribu-
nal a uidonna le dep6t det pite
ces el larr6t etre rendu dans le
dlai hIgal.
Le Tribunal Jevant disposer


de la salle d'audience cel iprts I
anidi report 6 I'audience de
mercredi prot hain I'audition des !
autres aflaires fxees et l16e le
siege.

4 ntfrrnces pour If's p pills
de hlit-Astoine.
Si la bont6 n'exislait, il lau-
drait I'inventer ~, voilA le titre
suggestit qui tera, dimanche
prochain. 3 f vrier, A la Maison
Martellv, I objet de la contlrence
de Melle Clara D ,Itncotor.
Sujet admirasblm*,unt bien
choisi. La bonth n'a-t elle pas
6t1 de tout temps I'panmg. et
le don de la jeune flue ? Qui
done peut mieux en pa.ckr
qu'elle ? Nous croyons quie I'on
so rendra en toule, dimanche,
A Ia Maison Martelly pour en-
tendre Melle Dalencour et, ainsi
pr6ter an concours effectit i
I'CEuvre de ces g6n6reuses de-
moiselles.
La carte d'enlree ne codte que
2 goardes.

La mewse par les Educateurs
de laJemeswe
Avant-hier, A 6 heures 1/2 du
martin, a Mt6 c6lIbrie, en la Ca-
th6drale de Port-au-Prince, la
messe en m6moire des Institu-
teurs et Institutrices d6c6d6s.
Cette c6r6monie a eu lieu A 1'i-
nitiative de I'Association des
Membres du Corps Enseignant.
C'est M. le Chanoine Richard,
curt de la M6tropolitaine qui
c61 bra l'office divin et S. G.
Mgr Le Gouaze, archevtque de
Dara, Coadjuteur de Port-au-
Prince a donn6 I'absoute. Une
haute assistance emplissait I'6-
glise; on y remaiquait un Offi-
cier de la Maison militaire du
President de la- R6publique re-
pr6sentaat le Chef de I'Etat, M.
Charles Bouchereau, Secretaire
d'Etat dellbstruction Publique,
M. F6t~ Magloire, Inspecteur
des 6cdbl L. C. Lhirisson,
Directeur dnseignpement, Pr6-
d dent dj4 Comit6 haltien de
rAlliance raise, M. le Cha-
Soine M directeur de I'E-
cole Apea.olique, des profes-
'sours, des directeurs d'Etablis
segments scolaires, en grand
nombre et fouled'autres per-
sonnalitts. Plusieurs 6coles
avaient envoy des d6 lgations.
Ce fut une im"ressionnante
certmonie qui eut touted sla haute
et belle port6e que m6rite une
Ci louable et g nereuse initial.
tive.

CWfemce ilslemrtelsl
Bientt s'ouvrtra A Washing-
ton une grande confirewce in-
ternationale -a6ronautique en
vue d'itudier lea diffirents pro-
bl6mes don't Isa solution int#-
resse I'aronautique commer-
ciale.
Toutes les nations am6ricai-`
nes et europeennes. prendront
part A cette reunion.


- _--.. ----- .


OUAa'iuOU 2Re410PAO G



D~r. B" q6, is, wa -liu aris.


Le Cap-Ilaitien aura biemlt6
sa pope A inmct dle
Le Conseil Communal du Cap-
Haltien vient de prendie un
Arre66 comportant une vuleui
de 3000 dollars pour l'acquisi.
tion d'une pompe A incendie.
La pompe, des son arrive au
( ap sera confl6e aux soins de la
la G. d'H.
Lesjournaux et le public du
Cap se r6jouissent de cette d6ci-
sion et en T6licitent vivement le
Magistrate Communal et son 'on
seil.

Le grand ma ch
aLid J ck-Guerrier
Comme nous I'avons d6jA dit,
Vari6t6s met tout en oeuvre afin
que la soir6e au course de la-
quelle Guerrier se mesurera au
boxeur 6gyptien, Kid Jack, ait
le plus 6clatant succ6s.
La slle sera ddcor6e aux cou-
leurs haYtiennes et gyptierines.
Les drapeaux des deux Pays
flotteront au-dessus de I'Eta-
blissement.
Le match commencera A 9
heures pr6cises et sera en 10
rounds.

Grandes Expositions
internationales
Au course de cetic ann6e et de
l'ann6e 1930, plusieurs grande
Expositions internationales au-
ront lieu en Europe. Le 1l mars
prochain s'ouvrira la grande Ex-
position international ibero-
am6ricaine de Seville A laquelle
ont 61t6 conviAes toutes les na-
tions am6ricaines. En 1930, se
tiendront, A Liege et A Anvers
deux grandes Expositions aux
quelles toutes les nations du
monde prendront part.

NORTH DU PARE THOMAZO
Une d6p6che funebre parve-
nue A I'Archevtch6 de Port-au-
Prince announce la mort, surve-
nue le 24 janvier courant A St.
Brienc, du R6v. Pkre Thomazo.
*Cest un nouveau deuil qui
frappe notre Clergd. Lc Pere
Thonazo sera. c-r' ainement,
vivement regreltt de tous ceux
qui le connurent et des nom-
breux amis qu'il avait as, par
ses mani res sympathiques,
conquerir ici.
Nous d6plorons cette mort et
nous envoyons nos vives con-
dol6ances au Clerge.



Le Carnaval
Allez voir lea tissus impor-
tllexpress6ment per
Kawas Uermanoe
pour les grandes teles du Car
nuval proihain. surtout Isa
famcme TARLATOME, tissus
de m6tal et e colon, touts
nuances, qui se pr4te admira.
blement A tpus tles d#guie.
Mteoni *


Avendie
-chammbre en acajou style
Louis I compoade de 4 pie-
ces une wamore avec deux
battants d glace biseautee, une
coiffeuse d lace biseautie.upe
table de nuit et un lit.
Sadresser au Bureau du
Journal.


Sui'z i i a,, s I y,
i.) ..t , c pleine d('ent, .n
d;ins i Slinhftlin Sin de IAla-
bamni q,'i dit qu'ellea trouv6
l'Exelento la plus dMlichiuse
pommade poir les cheveux
qu'elle ait jamais employee.

L'Exelento
La Pommade de Quinine

est la pommade authentique,
elle atteint les racines des che
veux et done un brilliant na-
turel qui demeure.
Elle arr~te la ,6mangeaison
du cuir chevelu et rend les
cheveux doux et souples.
En venle dans routes les
harmacies. Seulement pour
,25 centimes par poAt; dilec-
tenient.
EXELENTO, MEDICINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
Ecr ivez pour renseignement.


MINAGERESI
Pour teindre tous tissus
LANE, COTON, SOlE. etc...
S UUlka product n'6gale

Pharmadce Eugne IptOIt 41. Place Vollire.
t tOutMe bonne& mIamnit ie Hait.
BhcatlalWlon ral uit ii franco sur demanded adraue
& V C FERCOQ. & ASNItRlS cl. Fmme


Une revolution dans la
boaut6 automobile
iUe foule de progros ntmenniqies
Tout cela,c'est tia Chrysler
qui les offre.
Venez apprecier par vous-
mime cette beauty et res pro-
gr6s, en voyant la Chrysler
sont aun Stand de la Place Get-
frardh A Port-au Prince, tout
pr6s de l'Ottice de
Mr Franck J. MARTIN
Agent ,,~n6ral pour Haiti.



a G nri ppe
Enrayee des
Sle ddbut
Fri. tonnez votre
SJ,, a\ roitrine avec V;ks
rvant que votre
r i Tt' rlihumc empire.

VVAPORU.
PourTout Refroidissement
r i u ^ -- .


1


Corn Products refining CO


Huile


Argo


Huile


Rappelez-vous que le moment est arrive lour comman-
der hule ARGO pour la Senuine Sainte.
Huile ARGO est la meilleure, vos clients la demandent.
Nous offrons les dimeutions suivantes :
Caisses de I00/1 pints Caisses de 20 / 3 1/2 Ibs.
Caisses de 50 1 quart Caisses de 10'1 gallon
Caisse de'2/5 gallon.


HUILE ,AiO IIUILE
Pour command s'adresser a'
1. PRIEITZMANN-AGGERIIOLM & Co
Agent Generaux, Rue du Quai.


-a m gm.amanw


RHUM BARBANCOURT

Rod. Galrdere, Proprielaire


Nous avons I'honneur de porter A
nos Clients et du I public qu'A partir de
Rhum Barbancourt est comme suit:


Rhum par Gallons: -



Rhum en bouteilles -


Blhurn
Ilbum
Rhuni
Rlium
Rlliuun
H1hum~
Rhoin'
lihurn


la connaissance de
ce jour, le prix du

Gd(s 10,00
15,00
20 00
25,00
35,00
2,50
5,00
S 8.75


Les clients du Rhum Barbancourt sont prevenus qu'lls
trouveront loujours le Rhunm Barhancourt dans la mason
continue i l'ancienne maison de Mme Vve Barbancourt,au
Chemin des Dalles.


A LELDORADO
I OLS MTOL IEILEZ I:
t n H1 LLAlID) de luxe,
De de'licieui.r SO)?JBEIS el dI'
r'ex nice Cr I1/ I,/ i'i / a ia t.c


De la BJEIEiftai


lDe fhine CO)CIK


s1F


GastritesL kFDCNCF
Ent~ri.e
Ao rnocrus n s;
Brt'u3as
ndogls emCn%


MI& & itu.,


CARNAV
ap F i ,
19290




Mcldemois4


- ---. -- I


- --- -' -`


'-~--~-7------~ie--i-f--r ~ ----~i-I~-lF


__


Flim). GAIDAL,


__


PAWS-~


-


(I If# .114 (It I.,
liche (.1 111ollssi'llst,
, I A D li ICIIES
k I AILS
, I.,
wdre.

ELDORADO
Place Dessalilles
1), directeur.



roMA0
ow Intestin
U40113 BIEN CICI DAIS UTITI
quel
.op_
i6or faciletuont u'im;.nrto quel
h lcm-dwir, 6p
rop vi, neutraliser lklac-
le-i inigrri : as
d6sllm-
POUURE.:; UE COCK 0
--tin. il -iffit Ile i-reidre 4"
a., cocor h iltusloNT'Fro.
N


de Ier ol


F


COM1ME REINE


I,..


XL







'I

4




4


II






I'






* I,


PAGE-4


En.pi.z I traitemet d, eetle
Mile de beuts poor rombatlre Is
pileur el ciyez la beaate nalurelle
de volre compltslaon.
Chaque soir passed claq
minutes avec volre ,cuvette,
c'est le moven de reteoir les
charmes d'une betut onatu-
relle et de voir la dinflrence
d'une beauty artificielle qui
ne peut tromper personnel.
Deux impartantes huiles de
beantW sont essentiell a poor
le veritable nettoyage de la
peau. Elles out 6td trouvnes
acienliflquement et m6lang6es
dansun tameux savon debeau.
t6.- PALMOLIVE. C'est un
savon faith pour le teint seu.-
lement ct rien d'autre. Les
sp6cialistes recon'mrandent
son usage r6gulier.
C qiiue ous dercz fire
Le martin, A midi et le soir
avant de vous mettre au lit,
lav(z-vous la figure et le cou
avec le savon Palmolive et de
sa mousse crmnieuse masses
vous la figure avcc r'aide de
vos deux mains. Rincez-vous


avec de I'eai troide et ,-clhtz
compki ement.
l'ef du rouge et d, 1_bu
die si vous le voulez, mas oe.
les laisez jamats durqit la
nuil, v m>ns levez le ettver
parce que, its obstruent les
pores,et lea points noirs et les
nontous s'ensuivent souveoL
Evilez cette errm
N'usez pas du savou'ordi.
naire poor Ic t mitement indl-
qu* ci-dessus. Ne croyez pas
que tout savon vert, soil talit
avec des huiles, come le so.
von Palmolive.
Pour vot-e propre gonver-
ne,voyez si Ie Savon Palmo-
live que vous achetez a la
bnude noire avec le mot PAL-
MOLIVE en lettres dordesl'en-
veloppe verte et le sceau rou
ge au dos avec le mot Palmo-
ive dessus.
Le savon Palmolive n'est
jamais vendu non enveloppe.
Le seul secret dusavon Pal-
moliveestson m6blnge exclu-
bit et le seul secret de beauty
1 I - B -


m
C
CI


pl~w% ai. I IL


ondial a Don marcel. ri vkv --i-2 .
:olgate-- PALMOLIVE Peet A artir de S media, 26 Jaon
hiago U.S, A. vier 1929, A midl, learoWsul-
iao U.nvantes de Port-au-PrIn,; se-
ront des Rues Simples:
1 Rue'du Dr. Audain "8'
OuesI seulement : de Sacr6
Cceur A 1'Avenue Gr6goire
it, i( Rue L.
2- Avenue Charles Sum
Hleprseutants p 'ur Haiti. mer:
J. D. MAXWELL et Co Sud-Est seulement de PetitP
1619, Rue R1publicaine Four a Sacre-Coeur.
(Grand'R'e ) C. 1. MURRAY
Major Garde d'Hailti
-- Chet de la Police.
r *1 t .


1.he Hoyal Mail Steam

Packet Company
The Luxurious Cruising liner < Aragnaya ) expected it
Porl-au-Prince on Ft'brnar3 1st, Will sail on the same Ddy
tor New-York via Nassau. Accomodations for a limited num-
ber of passengers will by available.
For tur other informations apply to:
J. DA A OLDER Jr, P.O. Box;193
Le steamer ( Sea Gloryp. venant de Kingston et des ports
du Sud est attend b Port-au-Prince vers le 31 couran4. II
partira le imme jour pour les ports du Nord et I'Europe pre-
nant le IrMt
Le luxueux paquebot < Araguay attend A Port au-Priice
le ler Fdvrier prochain, partira le m6me jour pour New-York
via Bermude, pregnant trMt et passagers.
Port--aun-Prince, le 21 Janvier 1929.
Jr i) \ALDER Jr, Agent G6n6ral.


Grand HOtel deFrance

NOUVEAU SERVICE

de RESTAURANT


Hors d'CEuvre


varies ou


Plats du Jour

Dessert

Le tout DOur.GdeL2.5o
SERVICE TRIP'S SO;G.\E METS CHOIS1S
P.:P.PATRIZI



S1 g a toijours du
danerdasUlesfoules!


so.M!, -,mm. 0. as
toujour@#Atw

-pdo SmMt
L.mn les" mred
".m" eat is
ipmuirdmeat US""d
&AVON

le Savo
LIFEII

-pour la Sant6
ILive irm BrCo.. Bunton, 31a4 VAL&


Orange CRS
Lemon

&yg 6
Wwewl


'7o1; 7 million a day


No. 331, RUE UNNE-FOI
Porte-Priace
Livrain Domicile

A vendre
in aspirateur flectrique
(,Lux 'ial neufun fer d re.
ptaer 6iqetrique. un /choir
lectrigqie etc, etc.
S'o rfffr r~i cl c li'/

A vendre
P cord during module 1927.
Excellent condition Envelop-
pea neuves. Pare-choques.
Pompe d eau. Spedoi!lreo
,,U. COINM V
Garde dhc iii, PinIenehr.,


Panama Railroad Steamship, Line-
servtce 1004 d rdXe&do p Ass e'01 iff
INEW.YORK CITY N. Y. GRISTOB&LI t.&AL ZONF4J et;W.~OGRTS, do iaicc*~
OUESdot 4A*A.RQUE do $511
plus rapids et le pluadiaet serriftdo trjsportdeoi~s~~
et leis p1:rts irpkvia New~rowl at Cr"0obal, 1' **I 1
VodIs lse enot agents por lea pOincipauxz ports' do. 1u.~~


Angleot.*r oom
get, G. W. SHELDOM & Co- 17 James


Xns. SWLO1 sem! rep~.isalf
ar let Ieaims sivalses:
GzzfTpy H4xKxET & Co
21 Rui Mlepdbliqb e
Marseille
HrsNu soao & Cle Lt
i59iSai Georges V
flavre
HERNU PERo- & Cie. Ltd
Rue du Moulin A vapeur
Boulogns/Mer
Hr avU PERON Cie. Ltd
95Rue de Marais
Paris
HaRnx PERON & Cie. Ltd
Rue de la Tranquillitl
Dunkerque
HERNU PERON & Cic Ltd.
Rue Roy
Bordeaux


Street LzMUPOOLs % .AND


DaoeMask
Mrs. A. BN'Dix & Co.
21 Allengade, Co hague

Mrsie CoB CE&. M
Gents Italie-
OSLO, NoaWAl
International
Speditlonsselskad
HAMBOURO, GBRMANY
Mr H.Vogemann
HambouTra,Germany
GOTTOURCE SWE-, EDEN
Nordisk Express
Gottemburge Sweedeu
ROTTERDAM, HOLLANDk
Mr. H. Vogemann
Rotteidam, Hollande


ar 7,rm OllS

PI, CE DESSALINES
Caol chic Restaurant de ler choix o6 I'on trouve A toule here leq cousommifiol
les plus delicates. -- Saudwiches sans pareils-- Bire A la Pression.
--- __ -- 11 i i i .11 i i i 1 I i 1 1 i


4a


Inc. New-York
PREISENTE


VIVA TONAL

Nos 901 & 630


Le Phonographe A reproduction 6lectrique, le plus perfectionn6, donnant un rendoe
parlait et kprouvt de 980/ %.
Dans ce simple lostrumenit ont combines les accomplissement de CoLOMBIA VIVA
dans la reproduction de la Musique sur Disque a 'ec le plus fin et dernier develepl
dans l'amplification. Le diaphrsgme du COLUMBIA VIVA ToNAL done un tun metrovlei
deulement vous entendez la musique, mais il semble que vous e0o tes p6n6tr.


Avwnt d'acheter aucune autre mach ne
de ce genre, nous vous invitons A pass r
voir noire exposition dans notre magasin .f
celle de Mr. J. PD. MAXWELL, Granid'Ru,
pour vous convaincreque nous vyou oaffwirr
one machine ailumentsupptiieure a toufes
elets qui ont dejA pare en Haiti.
. L exposition des derniers modules recos
esO permonente ot .n* tWigatifnn pour vns.
.4 'rt Tr r** ir 'J l fu' eillplit .
PRE. TZMANV-AG6ERHOLM & *


--r -r r, ,urr lu u~~rr r c~~arLrrF


COMMENT -ENOVER vos MEURT
^^ Avoir on int6rieor charmant eat le vae u beatU
cmmas. Cepndaat la situation p cutniaire ne petrnt *
jiurs de laire des changemntls dispendieux dean Il
rent. La pelnture a DTTrO poor applicatlon so pln1
r'-tbvier.A ret hnconvgnient. f employi t d'nvtae tleli
're \S tehart immdiatempent, le eonrpr DI'TO d*n
fini peuvent tre employees so u',des objets don, o, u4
ervir immMdialement. En r6alil# DUCI Wnest pesdela pi
on do vernis, east use composition a PYRgXTYLINE
bea coup doanulogie avec la celloloide liquid. DL0Oe
,tdrble. eltprolone la dur6e des objets qui ea son t pei

The West Indies Tradinq 0


L, ~ P4 ,ATI128Jantvier 1929


- -~---~-` ~- -i-l- I-- ------ T- --


- - ----




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs