Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04086
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 1/25/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04086

Full Text




Cerr-t M4 ie


IM,58t, AWCAINE f1358
TSLA&PBJONIC No2i42


226me ANNEE N' 6608 PORT.AUM-PUNiZ iHAi l) VENDREDI 25 JANVIER 1929
2 ,i . _ ; L*


Qwslesis de poljielateruallale..


La participate

I'elaboration'

ricain de dro

nal prive
SUITE. ( Ioi
Le d6l6gu6 d'Halti pensa,
pendant un moment et en fit
mIme la suggestion, A assu'et-
tir 6galement la loi terrnto-
riale marriage de l'inceste,
mais a la rIflexion, il n'insista
pas pour les raisonssuivantes.
D'abord, en dehors des nulli-
t6s prescrites par la loi hal-
tienne ou d'autres lois 6tran-
gres, seule la bigamic avait
Scaractiivre de crime ou de
d6lit, ce qui mletait automati-
Suement en movement I'or-
re public international. En-
suite, pour les nullit6s provo-
quees par inceste et simple-
ment sanctionn6es, au point
de v le civil, par la rupture
des l ens iatrimoniaux, il edt
fallu enter dans des consid6.
ratio is diverse, puisque,dans
certans cas, des dispenses du
chef le l'Etat pouvaient lever
certa nes prohibitions. Mieux
valai1 laisser prendre en con-
sid6r ition la legislation don't
I'ino')servation entrainait la
nulli',, autrement dit Ia loi
pers,onnelle de l'6poux inca-
pable, car de toute mani6re, si
cette legislation heurtait I'or-
dre p)ubltc il serami'
cale deo ?ifiej *er lot
torlaIc.
8. Aux terms de l'art. 50,
ale droit a la separation de
corps ou au divqrge est r6gi
par la loi du.domicile conjua
gal, mais il nipeut ntre fonde
sur des capw s antErieures A
I'acquisitiorf du dit domicile,
si Ia loi piasMnelle des 6poux
ne les reconnalt pas avec les
m6nies efets P.
La d l6ga tonhaltienne'
voultn savoir de M.'de Busta-
ment.o si sous 1'empire du pro-
jet de code, un poux don't la
loi persounelle fle reconnalt
pi-s le divorce, venant A se naw
turaliser dans u n pays od lee
divorce est adonis et y 6tablis-
sant son domicile conjugal,
pourrait invoquer son nou-
veau statut personnel pour
obtenir le divorce centre son
conjoint? .
Supposez qutine femnme par
le marriage acquire la natio-
nalit6 de son maria et que la.
loi national de ce dernier
prescrive l'indissolubilit6 du
elle. a la suite d'une spara-
tion de corps, et apr6s sa r6in-
tegration dans sa nationalitE
d'origine, qui prevoit le di-
vorce, obtenir la rupture
>,. des liens matrimontjex, mal-
I gr le droit cequiadu mari A
lfindissolubilit6 et nalgr6 leI
caractere indivisible djM-
ant qu'elie n'dt m
',ne aux deux 6poux, urral .-
elle changer rgiale juridi-
que du. mp fvies deu
r p6ux? '
Mais le d6le de Cuba es-
la r6 '
divorce est exclusivement as-


sujettie A la loi du domicile,.
quand LEs s vient 6ta-
blir r110f 4 alleu' s
pour ai-jtrir is ationalit6
dans un autre pays at que le
motif de divorce aurvietit
blissmen. I
tile.


Sent etLautorisent le records l I I l A 1
'"aux eMtoritls... "a n
,d .T. .. % 6 uvait contester ouetoutce M esdam es,Mtesdemorselles1 .d
ion d'Haitl a u tochait A la lbeirt6 indi- Desirez.vous avoir des cheveux ondul6s ou droit.? Portez
.iduelle ou lemploi de la vou4 les cheveun courts ou longs ?
duCodeam ,re public e, en cette mDansous les cas, remploi de la merveilleuse 6pingle
du Code am, MMetanre pubiqu en c ,ttepulc1
* * demands, cependant, A pr6- | .
t t rnat voir le cas o6 Ia l isolation
ll llt llocale ne se contenterait pas
iimplement de onWRER le
droit de chAtiment, mais le e ..di Bnaui ... voit, chaque soir, au clair
-... supprimerait enti6rement, es nspes e. e lune qui est beaucoup plus
ir le N d'hier l'hypoth6se 6tant fort possible De gra, euses et v6rita.les petites pieces, ces 6pingles ont pur que dans les pote uste
d'une16gislation qui nadmet- le double avantage d 6tre invibibles et de ne point glisser dans ceux qui ot chat, des group
Ce 'taitpas tout A faith I'es. trait pasdu tout qu'un &re pAt tes cheveux qu'eiles retiennent parfaitement. .)es de eunes homines et de
p6ce vis6e. '6tait r tfonde aire d6tenir ou emu risouner tEn veste dans les grands Magasins et les Salons de Coiflure. Jeunes fills qui font r(sonner
par une petition desprtcipes. son fils par vote e correc- de leurs propose et de lurs ri-
ti on pres, I'instant qui en devient plus
9. Le prpjet comportait iop. s discussion, le tete clair plus postique.Dan s cc
(Art 61) ue a recherche de t iscussion, t texte Le parfu s de Me- trIO ivers groups is ut facile
tion 6taient r6gies par le droit dre public international les aLotus Bieu Lotus Bleu a visage souriant du petit dien
territorial ., mais gardait le dispositions qui d6terminent I qui pri.ide A ces jeux, tout nu.
silence sur la recherche judi- la nature et les limits du larlum ruav, dical el persstant avec i un carquois tout plein de
ciaire de la maternity natu- (roit paternel de correction ct Si vous 0onie: ire dlicatement parflume, n'lilise: (1 ces 1llches qui natteignent jeu-
relle, admise cependant par Ia de chatient...> les Parfums de MONTE-, AHLO ; vous aur: 1z cerliudIe t a n 1s homm1s C t jeues wiles.
plupart des l6gislations. il y 13. D'a rs I'article 114, voir un produit de haut lure el stuprieulr d tous 'ei.r connus f 9 ..
avait IA une lacune A combler. 6taient d'ordre public interna- instrutici .. voi.ux prparatils m-rn
En supposant deux 16gisla- tional les rbgles g6nrales sur L ()TUS BLEUI c'esl le parfumn la mode parloul OI s' SC liplcs et divers aqu'ila surpr s
tions accord pour autoriser la propriety de ses modes Irotivent des gens chies el de gout ddlicat. de son regard fureteur, que le
la preuve de ia filiation natu- d'acquisition entire vifs... se: du ILOTU' BILEU Carnival, cette annce, scra .,i-
relle de l'enfant, mais A Ia Le dleg u d'HaIiti lit obser- En vente dans loutes les bones liaisons de parfJunerie. non plus, du moins aussi bril-
quelle reviendrait-ii d'indi- ver que a foirmule ne cou- plant que I'annke dernire. En
quer les moyens par lesqiiels vrait pas toutes I s situations pourrait-il (tre autremeut lors-
cette filiation serait ktablie, A juridiques et qu'il fallait ega- que, our Reine, il aura I'une
la loi personnelle de I'enfant lenent soumettreA l'ordre pu- d.s plus l'-gaunls jianes filles
on la loi territorialec? blic international les modes R SLE -- P ,s ti e l'ort-an-Plrince?
L'envoy6 d'Halti, nkgligeant d'ali nation. 1 I C RL I i CSeil .
quelques controversies d'un La conference approuva. ... continue A voir, tous Ia
caracltre plut6t doctrinal, es- 14 Lelrojet c:tbain, en L ilIe 1Jau1 lUVe e l ,,e l)ucoste, sux env soirons dIA-
tima que toute la mati6re de- son article 141, prescrivait : une beauty no e l u- rs, neT.' viros' du
vait reliever de l'ordre public ((Est d'ordre public intern- Champ-de-tor, q ui se penh ille ur un
international. Et il demand tional la r6gle en vertu de la- A Utoll ble. de es quatre, oucs coinme une
et obtint que la recherche de quell les droits A Ia succes- vieille grand'mne sur unue be-
la maternit6 fit 6galement as- sion d'une personnel sont fE aoe.1 I quille.La circulation en est na-
sujettie A la loi locale. transmis A dater de l'instant 1 CH R YSLu ii -- a vec de turellemnent gene et Ion se de-
10.- L'Art.67 soumettait A du dic6s made chaque fois que 'oan a
aloiaeeedoenfai H. ger opinoa qA failli heurli er cet obstacle verA
rex l -dI 'p ee o0pinn 2 nom breux progress : ^dt bo'
net deJianasd@.,pI6 qucj e Inca [!slaioo il~ hsu s- p pour vieilles voilures mortes ou
les causes d' extinctfion el d sion poilvait'OB 'rir mIinca n j1 iClq ulieS. Ie propr'tai's auraient pu
recouvrement, etc. raison d'an. pr-obbiihte a d616gation d'[lti obtint d&ccs, par suite d- la prot'- oycz Icur beaut, leur i- Le vil breq in sept pliers. ,
la nsignation au proc6s-ver- dure d absence el que I'cnvoi gnuc. urs coulcurs. Ce nou a conlrepoids pour reiilrc ... a contempi hier matin,
"que expression c extinc- en possession, mmne provi- vcau r.dialeur prolilc,ces lar- douce uue si grande puissan- pti s de la Place Si. Louis un
ti devait are entendue en soire, devail avoir un car'- ges phares. Ces touvelles li- ce. Le centre de gravil plact pelit spectacle peu banal.,
cIens qu'eile visit non seu- tre territorial. 8.nes de crroseries et d'ailes bast I la gne directed de trans lt gentilea pratique, ou-
l ent es causes normales, D'autre part, dit-il. ccrti- fascinantes- ces fentres si mission pour lenir la route souliersI s'assit tout simple-
comme l'6mancipation, la m e- nes 1cgislations n'admeltent gracieusement recourbcs sur les surfaces les plus "au- men( sous la tonnelle od se tient
jorite, le d6c6s du pere on de pas la mort civil. La disposi- tne revolution en becauld euilo- lses, Ls rex nsi iyraulie- uln cordonnier qui ripare ...a
ht u 1ex map rglment les tion qui repousse la mnrt ci- mobile. (lucs a expansion iiitirnc la minute, dilt le lnet de sbn
cause accideiteNes de d6-e vile devrait revotir un cara-c s doux la commandeer anti- soulier qu'il conia aix soins
chance a que sanctionnent tlre d'ordre public intlernalio- Voyez les merveilles mdca- dirapants- si surs par ouns du disciple de St. (:rpin. Et.
les tribunaux en cas d'abus. nal,de sorte qu siun iilividu niques cach6cs sus le long les temps. NormE: (IL, pleim de son bon
II. Le prt et cubain sti- est frapie dle mort civil sans capot bas. Le mo'eur Dome sourire, contemplait que uaIdis
plait( qe I'exisence un pays, ses hpritiers pour- di argentf d un rendement ther- anmais le monde n'aaitI que le savet.er troplas t rude-
a n a du idroiL raient, (Idan an 'utre Etatl tqi mrliue si grand. connu une telle voiture!' ment sur la semaelle u se, le
,'usem l &tso.umise,A la prohibe uie telle mort con- let sel, de se dcue mails, ca-
!oi rfIcnelle de I'efant. 'ne inmmorae ou injute r.- Voye iZ jle C hrlsler n chait un trou de chliu.sCtts
sins consideration de la na clamer les biens :is es. U, lure des biens et du lieu de Mais la Confrt encc preflT:i a *f des orteils aux ongls en deon i.
leur situation, laisser le 'exte tel quel. Stand de la Pl-ace al d evanche des femmes. Elles oe
Vt. L6ger expos que dais r. ap La dapaitc l de soc 6. i lont plus seules de... 'i'l atvec
le systkme du code Napol1 i Aier par tektiafme~~ t, p.o.,la- Au PA leurs pieds et leurs has.
celui des deux parents qu mail articlee 148 on ab intesla "T' P
* rce -k. IDuigaan, parler- est r6giepar la loi per onnelle I FRANCK J. MARTIN, Agent pour Halti.... voul encore des gens qui
nee l'sa j s JUI6SAN? dutdGALE de LHHlEa .. s'emak marrassent, 'einu ent, s(
des bieps de l'epiant. It recon- La Delqgation h e Itienue si- d l ts e ade i deus (soiaiwh.
ftah gi Iresehardese ajonis-. gnaa qu'une disposition tes. La y dChrysler ancur faeiret d r pu deimach,
sins cn:idr ati de Ia """ is' . La sProduits de Beaut,,6: ""u
mentcesauxellesuies talent non seu'emeut sous la deknsePaa E, o oE)/-OsS A lovAL:utAHucir.
soun l rrtiers ordi- mrination d'institutio dari- Cla rklP arisc :
nai smis A qu'il pon- tier, mais pouvait tre cgale- ... se prpare ouvrir le plus
vait existed, toutefois, une ditf nnt consentie sons fqrm.- largement ses paupieres pour
retdeii 'eI LEGS II y avaiL ia deix s.- voir le grand, match jquL- va
l d tas- nations jurdques prvoir Son arri cjour,,oer, Ie 2 rie )nroeWn.,
k .sai- taies hypotbh6ses, il pouvvi .. -- r ~ --- -. sera une parties incomparable
ei, -tt ry r concurrence entrel he De les c : s deux champions se di.-
S. Kema nfdez les chez : luteront a
S*ecnergie saa paroille. Qui lem-
la ofernce, itil, e lit Apr6s one intervention d poreraede Guerrier ou de.Kid
t rminologe ausutruit cornm- e Bus'amante,I assesnaije e 7 Q t aI
it U seac Qi bseriation.de nolre HI llVL Achetez votre carte at vow
alMl tidtrenHtte B vant les diftrentes I6gisla- Abel N. LIGIi I'Etat| -s U ..
[ ^ ---r- ---
eM.f Bstamete, 'assem e d'ai de
nsmitrss A vendre Hotel Lafayette ,
sufrukK naos~ I a/ o~i | AA I IAd1 V< imanche A 7 hearesdu ras


SA IMMd&Wio I o mdle O 7. Champ do =ars tin, sra c6l6brea en le hapelle
S' t e condition Endop. "t- .on des plus cheg.ols et des pliw 6lects H6tels de do Delmas, une mew d Acto
At de do gries _.command6e par.I *
12. A I'article 70, il 6tait pes Pare-choqu.- |" wor-.-Prionce. Comit Noelis de Por.em.
dit: Sont d'ordre public in- Pompe d eau. Spedomvtre. i:elui qui desire passer des moments agreablesna qu'A se Prinee.
ernatioql.,L.e dispositions Lt. COLEM N. reodre A MHOTEL LAFAYETTE. Ls membres ot ls amis dg
ur ode'ret le drout parter- Garde dhaiti, Penitencier. Noe a s min invite mA cite c$
ael de corrwio et detcdAt- chatfionalt- Port-4t-Price. rrone.


~,


A. -S .4*


I.


On ne roll pa, ce qu'on vw4t,
uvn croil cc qu'on peut.et nuali df
responsible que du soin qu it l
pris de chercher la pvriti.
EaN r Bmmer

I BE5---U


I





700--


1







2E~MATIN= 25 Janvier*1929


- I! III____ I,~ lii-


DERNIERES Nouvelles

de LETRANGER

24- -J -nvier 1920- -
CoeAU B FNABISE IS CABLES TtlBOIRAPHI kS
24 Janvier 1920


Use grand* aftairs
do...suore
PARIS- La Trhsorerie fran-
Vaisa auralt tM frustr.e de 80
millions de francs par suite de
la disparition de 40000 tonnes
de socre. Ce sucre faisait parties
des livraisons en nature eflec-
Wuee par I'Allemagne au titre
des Repsrations. Des Cies Iran-
raises, beiges et anglaises sont,
parall-il, englob6esdans l'aflai-
re ; mais jusqu'ici une seule ar-
restation a Mt6 olire, celle de
M. Lein collier, administrateur
des Sociktes Ferminires de Su-
crcrics.
Le mairchal Foch remeraie le pru-
le des Etats Inis paur les iwenx
ormukis pour sa saul
PARIS- Le mar6chal Foch a
charge i'un de ses docteurs de
remettre A M. Myron Herrick,
ambassadeur des Etats Unis, un
message reierciant le people
ami ricain des vueux qui lui sont
parvenus de tous les points des
lats-Unis. M. Poincard a de-
mand6 A ure le premier A I* li-
citer le murtc:hai de son reta-
blisement.
I a arlicle de V. SeYdo'ix sur lan po
lilqiie desElais-Ului s 4iM riquo,
i' 11S-- M..Jacqtus Seydo.x,
6tudiant dans a Le 'Ietit Pari-
sitn I'iiperialisme #conomi-.
que des E'its-Unis, 6crit quec
tous les pays de l'Am6rique du
Sud ne soot pas ravis de ('ctto
sore dr contr6le.lls savent iqu'-
ils y g'gnent l'ordre etl I. ri-
chesse, mois qu'ils y percent
forcement une partlie de leur in-
dependance 6conomique ; 'est
IA explication de Iaceneil plu-
t6t reservt qu'a requ M.lloover
notamment en Argentine.
A la Chambre
franatlee
PARIS -- MM. Paul Boncour
et Maivy ont ,tc reWlus respec-
tivement pr-idents des I oim-
missions des Attfir's Elrangig-
res tt des FAninces de la Chain
b e.
Les credits pour Iapplieation
de la prohibition ane Etals-Unis
WASI1INSiGTON -1 esavissont
partagts A la Chambre en ce
qui concern le credit suppl6-
meniaire de 24 millions de dol-
lars mis A la disposi ion du pri
sideut pour assurer I'application
dela piottibition.Tant que le SC-
nat n'ia'a Ips donn6 son up-
probation dtfinitive, ce project
ne setra pui oumnis ofli.;ielle-
meat I la Chamnbre, mais un
certum nimobre de reprisentants
ont faith connallre des mainle-
nant l I osi'ion qu'ils competent
prerdrv vis A-vii de la question i.
Le repri'~entant Tilson, du Con-
necticut, leader republican, s'cst
re us bl tout commen'aire, se
bornatrt A dcie qu'il supposail
que lad iniuiua cv t,t rait le pro-
Iet. Les representants Wood, de
'Inumana et Cruinlon, du :Michi-
an, rcpublic.ins, meinbres de
Ia coni:Tission des credits, se
sont dtlclar-s netteinent oppo-
s6s au proj, .. Le sc)rsenltaiit
Wood scro cliarg& de presenter
le ptonto I..., su i MIU atenvoyC
A la chanbrc.
Un grand inoendlo
& CoGns6 ntUnople
CONSTANlT.N() LE tu-.
sieurs persons ont pnir dains
Un i.2:endie q(ui a detruit un
miller de man)ons duns le quar
tier papuleux grcc de Cavala A
Constantinople; les tl a m m e s
6taient aliment~es par un vent
soultlant en tempete. Plusieums
millers depersonne sont sans
aibris elsoufrent du IroidquisC-
vit actuellement dans la region.
Lea autoritesalirmentquel 'mcen
die eat di a une eplosion sar-
venue dans une distillerie clan-
destine.
La sant6
du vol George.
Leas riceptious repr. leoit e
& la lCour


LONDL)IS -Devaut l amni:o-
ration de 1'6ti t de santu du roi
Georges, les i ilieux de la Cour
ont d6cid6 de reprendre le. ce-
r6monies et receptions habhi-
tuelles de ia ., ison. Le Prince
de Galles i.r. derail la premie-
re ret ptio qutIv ur lieu ai
Palais tde St J.nue- ,' 21G Ivrw'i
Le prince eat oent,6 a Lonures
ce soir et a dint avec la reije.


Le rol Georgeb sers6 sn o eova.
leeseae a& eor Plae
LONDRES On annenVait
ofliciellement aujourd'hu' quele
roi Georges irait passer am con-
valescence A Bognor 'lage de Ia
Manche dans le com'6 de Sus-
sex. La date de son d6pait n'a
pas encore 61A fix6e.
Le mareh6 dt valeurs len-ett6es
est reglitment par i- syndical
des b tquiers
PARIS- Sur la demand de
MM. ( hek-r et Cheron.ministre
d-s Finances, le Syndicat des
banquiersa regclmneni let mar
chd des valeurs n1on c6tes, no-
t'mmnient en ce qui concern les
valeurs ay mnt miois de deux
ans d'existence et don't le dos-
sier sera obligloiremnent (11)o-
s6 au syndicate.
to article du professor Regaud
sur I(En1vre des ieligieux I a nais
dans I'Amr.qre ldu Slid
PARIS- ( Le Malin public
un article da prolesseur Regaud
de I' cadminie de Me'decine d6-
monrantl la grande importance
de I'(Euve des Religieux Iran-
qiis dans i'\mrique du Sud.
iDe no'nelles pieces d'or el d'arqenl
sont exptisoes A I l61el
de la Mounaic
PARIS-- De nouvelles pieces
d or et d'argent ont iW exposes
A I'llotel de la Monnaie.
L'enpos des molifs do projel de loi
sur la ratificitio diiu Palte
Briaud-kellogg rourlut a I'appro-
kation du Parte par Il's Chambres
Frantaises
PARIS- L'expos6 des motils
du project de loi sur la ratiflca-
lion du Pacte Briand Kellogg
depos6 A la Chambre conclut A
I'approbation du Pactle par le
Parlemient tramnais, ce qiii nar-
quera, utne fois encoc,-, la vo-
Ionlt" risolutm.en' pu i j iu ,uei de (I
Fr aUe.
Inauguration d'uni nou
veau Train Plasoe
PARIS- Le nouveau Train-
Palate Calais-Paris-C6te d' zur
doit les voitures ont le maxi-
mum de contort e d'elegance a
&_% inaugure.
Iort du journ.aliste 1Vaughan el de
V. .. Thomas,0irecteur arti-liique
de I'Opira
PARIS Le grand journalist
poliique Vauthanancien colla-
borateur de Rochelort el Cl"-
inen:e 'u, est derde A I Age ide
89 ans. mi. D. E. Thomas, direc-
teur artistique de lOp6ra,est d&-
c dc a 'Fige de 66 ans.
Un r6gimo fasclste so
prepare on Allemagno
BUiulIN 226.000 chels du
group casque d'acier ont deci-
db de taire une peliliou tendant
A un refrendum populaire de-
vant inodtder comnplc ement la
Co:istltulion du licit h en faveur
d'une sore de regime lascisle.
Le Rei afghan Ama Oul!ah
aurit r p. po r
MOSuuU Le to, fgIh
Amnan Oullah aorait anmo'ce 'I
llciellemeiit avoir repris It pou-
voir. lHubib Oullah s'eforcerait
de constiluer un gouver nement.
Le phare de Colomb
la e tribkutien d's Eas Uni' :
871.653 dollars
WV4SHINGTON-La Commis-
sion des Alfaires Etrangeres de
la I.hambre a Alabli uu rapport
aulorisant la contribution par
les Etats-Unis dune some de
371.055 dollars pour la construe
tion dun pharo elevA a la mA-
moire do Colomb a Saint Do-
mingue et qu, comlerait 4 mil-
lions de douias .


AU NIGCRAGUtk
M., i 1 ~ On maid, ,'.
i', ,in iag que tr(is so'
deals h. n .rntf, 'e de marine
amdricaine laisant parties d'une
patrouille de sept homes out
oto 'ues par un group de re-
belles au nord-est de Yali. Les
.iutoriti.s nicaraguayennes voni
,t,'clarer I'k:at de -sib ge duas le
nord du pays, on instruct des
voloat aires pour servir dans
ette egion.


La signature

du Trait6

haitiano-

dominicain

Dea qu'eut, 6l aign par lea
PlDnipotentiaires dea deux R-
publiques le Trait6 qui solu-
lionne la vieille question de la
frontiere hatimano dominicaine,
M. Sanchez, Secr6taire d'Etat
dominicain des Relations Ext#-_
rieures, adressa la depdehe sui
vante A M. Camille J. L[on. Se-
cretaire d'Etat des Relations Ex-
t6rieures :
SSanlo-Domingon. R. D.
22 janvier 1929.
Son Ext ellence Monsieur
le Secretaire d'Ktat Lion,
Port-au-Prince.
En signant aujourd hui 1- Trai.
16 qui r6gle dnflnilivement les
difllrendq relatits aux limits de
nos deux Pays il m PqS 'frranbib
de vous transmettrf xnrp,
sion des sentiments de ,ympa
thie et de traterni'6 que e Gou
vernement et le Peuple Domi-
nicains prouvent pour le Peu-
pie el le Gouvernemeut Haltienq.
.Ie prtsenie en mine temns h
Votre Excellence mes sinc6res
felicitations.
SANCPEZ,
Secretaire d Etat des Re-
lations Exthrieures.

M. Ulton r6pondit
< Port an Prince, 22 jan. 1929.
Son Excellence
Secr6taire d'Etat Sanchez,
Santo-Domingo.
J'apprends av c une particu-
likre satisfaction la signature du
Traite reglhnm deflnitivement la
question des limits de nos deux
Pays. En adressant A Votre Ex-
ellence mes chaleureses feis-
ci'ations, je suis heureux d'ex
primer de nouveau la foi que je
garde dans les bienfaits de ce
TrailA qui assure A nos deux
peuples un ivenir de loyal
sympathie et de constant Ira-
ternit6.
(S): LEON v

Los prix e I'Alliaceat
Fran9alse
Le Comite haltien de l'Allian-
ce Francaise, poursuivant sa
belle ceuvre d encouragement A
la jeunesse d4 coles vient de
dicerner deux de ses vrix A
I'fcole dirigie par les Filles de
la Sagesse A Port de-Paix: un
Prix de satisfaction gencrale et
un Prix de Musique.
Le premier a etl m6rit6 par
Mile N. Valmont et le second
par Mile Amalia Gauthier, re-
commnand&espar leurs dtvoutes
mattresses. Les volumes ont t M
reinis a I'Eltablissemcnt par le
Secretaire gu6nral du Comnit
haltien d( I'Alliance, M. Camille
Lherisson, actuellement a Port-
de-Paix.

Un cadavre & la mor
11v a quelques jours, ides rcns,
habitant le lieu dit La S:vanem ,
quarter situl, aux (Cayes, A
proximitedu rivage, ap)crurent
un cadavic flottant au Ilux et
reflux des vagues.
Aussit6t les mesures neces-
sa'res lurent prises pour ra
aniciem e :.' vie i n rlge a
tii d idenalinctIon. AlIais il etaat
dans un tei etat de putrefaction
que les autoritesjudiciaires du-
rent prescrire l'inhiumation tim-
mediate.


En Russie Rouge
Arreslaties de partisans de Trfrky
MOSvCOUi-L'agence'Tass an.
nonce que 150 partlians do
Trotzky, actuellement en exile,
ont 6t1 arrtads par IN police qui
les accuse de mener one cnam-
pagne anti-sovi6tique intense.
Le tunnel
sous la Mancoh
LONDRFES- M. Fleurian.sm.
I1,qQ,.or ei Franer, a d Irlar
I .p r' nnn';ni no- Ae' p dikcitait !a
rT'i'soloi 'ni tunnel ous% lia \% n-
rhe qn'il 6tait autoris hi A 'r
qne la France # ail prate, quan1
la O4rande Bretagne le dei-ire-
rait, A conclure nn accord pour
sl enn-truction d'un tunnel.
Par suite d'une motion de M.
Thurtle en faveur de la cons-
truction d'un tunnel sous la
Manche. M. Baldwin a d6clard
aux Communes que r6tude de
ce project s t r


LA

Catastrophe

au Venezu6la

Les eoimdeltaiee d Prtideat de Wl
RIpubliqse au PrUsdeMt d
VtbzabIa
DWs qu'il eut apprit la nou-
voeile de la terrible catastrophe
ui avait frapp6 la R publique
u Vendzudla, le President Bor-
nu fit transmettre, A Caracas,
au President Gomez, 1'expres-
sion de sa sympathie et de celle
du People hatien.
Voici la d6peche du Chef de
l'Etat :
Port-au-Prince, le 21 janvier
1929.
Son Excellence Grnteral Gomez,
President du V\nezuela.
J'apprends A l'instant la ca-
tastrophe de Cumana, et m'em-
presse d'olfrir en cette doulou-
reuse circonstance, A Votre Ex-
cellence et au Peuple V6ndzuC--
lien, 1'exprtssion de ma trds
vive syminpathie et cell du Peu-
ple Haitien.
BORN,
President d'Haiti
I
Le President Gomez, au nomn
du Gouvernement du Peuple
veinzueliens, remercia en ces
terines:
, Port-au-Prince, le 23janvier
1929.
A son Excellence le President
Borno,
Port eu Prince,
Votre manifestation de sym--
pathie et celle du Peuple ilai-
tien, en ces moments oli une
peine amnerc accable la nation,
in'ont prolondement 6mu. Le
(iouvernernment et le Peuple de
V'nezubla I'accueillent, avec
une grande consideration et
vous en sont sincirent recon-
naissants.
J. V. GOMEZ,
President du Venezuela.))

Lea Commsstons doe la
Chambre frangaise
ARs- Les Commissiuns de
la (hambre se r6uniront aujour
d'hui pour I'Mlection des mem-
bres de leurs bureau.


Soci6t6


de Medecine


d'Haiti


Le Bulletin de la Soci6t6 de
M6decine d'HaTti paralt tons les
trois mois. Le dernier fascicule
qui vient de nous etre remie
content Is brillunte allocation
qui Inu prononc6e par le Doc-
tear J. Dominique, directeur de
I'Ecole de Mdecine a occasionn
de Ia rdouverture de l'Ecole a
laq ielle iout le personnel de cet
elablissement d'enseignement
superieur lut convoqu6 le ler
lundi d'oetobre dernier.
a Nul ne peut nier dit le Dr
Dominique, que notre vieille
E.-ole de Mdecine qui s'6tait
muirtanlt eflorcep, mqlgr6 sea
foibles m yens, de rkaliser quel-
que bien pour le pays, a ces.,6
entierement d'exister et qu'elle
est acluellement remplacee par
une nouvelle Ecole qui va en-
tr-r peiind(tt If course de cettle
ann6e scolaire en plein tonction-
nemeint. J t I lerine assurance
que tous ceu A qmu le Gouver-
nemen tallien a cru devoir
donner ici u:n IAche A remplir
tiendront A ccear de ,e d6vou,.'
iulassablemnent pour p o:.ver
que nous out es hilliens sorn-
mes apies A mener bien l euvre
scientlique plae6e entire nos
mains. ))
Le Bulletin de la SoZcit6 de
Med1cmne d'Hl i publiW,-outre
ce discours qui est A lire A cause
de son allure de franchise qui
est la caract ristiqte du Dr Dl)o
manique ,- des coif6reures di'
D: RWd te, k s.ir le clec. du Dr
Elie Villard sur les slt.rioses ci-
caltrciellks 'de l'woeiphage, du Dr
Albrighi sar les turoncles de la
face et du Dr R. LoUon sur les cas
cliniques.
Ce numrbro qui esl orn6 de la
photographic d I'E -ole de Md-
decine, coasniin ans.i d'int6res-
sants r'eisignein nits sur Ia Sec-
tion 0 lontologque, sur les
boursters de la Fondation Rock-
teller, etc.
Remerctments et compli-
ments A la Soci6t6 de Med6cime
d'HaIti.


Goodrich


list.01


Ba


nque

du Canadai


La Banque Royal. di CaaIa
nonu a faith Is plaisir do nout a.''
voyer son Rapport ansuPa
Rsultat des operations d. l
Banque pour Ir'exreice fnia
Ie 30 novembre 1928.
Nos remerctments A la Bei
do Canada.

I. Erinest Leys P.rt-a-Prlim
Cost avec plaisir ,us noes
avons regu, bier, au MATIs.
I'aimable et sympathique viagt
de notre ami Ernes- Leys Coas
sul Gfntral d'XHti New York.
Nous avons et6 htureux ite re.
voir notreexcellent ami en boo.
ne sanIt el I% marqae de ympa.
thie do t i nous a tlmoignde ms
nous consacrant one de sea pro-
mi6res visits rI amitie, no is a
6t tres agr~able.
M. Leys, qui est arrivW, hier
m',tin, par le steamer Cotiicas,
de Ia Ce Royale Nierlanltihes
tie Nivigatioi, ne s6jourirra
que tr s p-m de tem,)s A Port.
au-Prinie od ii s'est rendu paur
quelques jours de cong'.
Nous lui renouvelons l'aus-
rance de notre m.illeure syam
pathie.

Les 125 ass d'ldpendasec
Diminche, A 8 lheur's udo uS.
tin. sera cl b-6 au Gra ld Orneat
d'Halti, le 125mea anniversary
de l'id6pendance des 'oges hale
tiennes.
Conime o: le salt, *,-lie inlJA
pendance tai' rialise ca 13 4
par Igniac- F,',esel 'vi' Cr vMliW'
e premier Grand Matre dei
I'Ordre maoannique d Hlati. Unt
rande c6r&monie altra lieu 1
occasion de cet anniversairem
L'Arehev6que-Eveque des Cajes "
en tWrate ipstai
Depuis quelques jours, S. G(
Mgr Pichon, archev6que-6vbqau
des Cayes, a entrepris une grmD
de tourn6e pastorale dans leI
paroisses de son Diocese.
L'Archevique ne rentrera ai
Cayes qu'au mois de ftvrier. '


Tires


oE0
TfflilO


SUR ACHATS AU COMPTANT


iHailian


Port-au-Prince




Tot










comprennen

Foudre sa



-gui
iWA **


ites les Polices


DE LA


it la Protection contre !

ins auqmentation de tal



eBosse#Co


Agents Generaux


Motors S.A.


Cap-Haiti


- ~------ -- ----


L 44


_____ --


'- *


S -


-----


--f





I.E MATIN 25Jiavicr 1929


A1 II ~ EI II. _UI --- -1 -- -- -- -'------


FAITESFAIRE VOS REPARATIONS


AU


Garage F 90 ItD


Voitures FORD
Overhaul comolet du Moteur et Transmission $ 20.00


< Transmission-R paralion Pagneto
Installation d'un Piston on d'une Bielle
0 Bandes de transmission
a Silencieux (ancien module)
A Ressorl avant
Serrage du Chaveau du Coussinet de la Bielle
Overhaul complete de I'axe avant
Rdglage du Moteur
Overhaul comph'l de I axe arridre
R6d.ige de' soupapes el nelloyage de carbon
Aetloyaye de Carbone stulement
etc.


11.00
3.60
2.75
2.5,5


2.00
4.00
80
5.75
3.00
1.40


Autrcs Mai qucs
.Rddage de Soupapes et A etto-
!ola e de carbon f 1 00 par
cylindre,


I'our les (mlres 'Iravau.r
nosams(voIns baisse les prix
Drwqportionnellelnteii.


Recharge de Batterie $
Acide et charge


2.00
4.00


4000


BATTERIE FORD


- 13 PLAQUES


TOUTE CHARGE




il. o S050



Hailian Motors S.o .


Port-au-Prince
Phone


Cap-Haitien
2379


h-


X tat*


do IS oomamdit
du b~gb6


Premitrement, Igiguez-le bvCC c le inleur '"
savon bori~gi6 onimonqui netloo ieon poetitcorps
sane lui Isshier .i a, gaimnaturelle. Erinult. ft
Pen de ot~Pire do -Talc Boriqute Mimrux q ul
absorbers a umiidltp et 6vitera quo Ia
coeBe Nr~o ~n. Et pi, par ni~garde I&
dre 01 bbia o
p~s do W&'est'
m %tot


FlL1WTfL


I


A la Station
H.H. K.
VOele le'prgramme 'qui sera ex6-
eit6 re seir mu Radie:
8.00 p. m. Orchestre de la Mu-
aique du Palais, dirig6 par le
Lt. Luc Jn-Baptiste. ,.
1. The Magnet, Marche.
2. La Perichole,= Selection.
3. Rosamond, Valse.
4. Enfin, Jeo sais, Solo.
k5. It made you happy, FoxTrot,
6. Les Gais Jeudis e St. Marc,
MWringue.
8.20 p. m. Lectuic parole Ser-
vice National d'llyliene Publi-
quo.
8.40 p. m. Recital de piano
per Fabre Duroseau.
1. Crescendo.
2. Es un Golfo.
8.50 p. m. Solo de clarinette
par le Lt. Luc Jn-Baptiate, ac-
compagnement de piano pr
Hen Belair.
1. How Can I Leave Thee,
Fantaisie.
2. Somnambula,
de f'Ops ra 3ii hin.t>. '


Le Monde
NAISSAACES:
Les epouz Francois Lupl-
6Dasse ont ea la joie de Idler ven-
dredi matin la naissance de leur
- fill Roger.
M. et Mine Bernard Danies
de Jacmel nous ont fait part de
la naissance de leur filit Rence.
Compliments et souhaits.
FIANY(AILLES :
Nous avons repu la care
de fiancailles de Malle Margue-
rite Gustaves, fllle de notre ami
iAon Gustaves,' le pharmacien
bien connu avec M. [Fernand
Dennery.
MARAGE :
En I'rglise du Sacrk-Cceur
de Turgeau sera beni le mercre.
di 30 janvier courant,A 6 heures
du soir. le manage de Melle
Franchette Rivette avec M. Ar-
: mand Aiulebranche.
Meilleurs compliments.

Le vLsaou eomme un
pdnture d'artiste


Une poudie qui est aussi
dotec qu'uue plume I i.Og6re
comme I'air. Duveteuse com-
me un dredon I Voila ce que
dikent ceux quia e servent
de la poudre Exeleuto. Elle
s'etend doucement sur la
peau, laissant une fi.e pelli
vule dc poudre qui itcnl In
peau ausssiduucequ une pt in-
ture d'artiste.
L'Exelento
Est un triomphe pour la
toilette. Elle ambliorera n im-
porte quelle complexion. Et
elle est delicieusement part
mee. Elle est livr6e en quatre
teintes,Brun tonc6,Rose,Claire
et Brunette.
En vente chez tous les dro
guiste. Pour 0.25 centimes
seulement, il est expddie d6s
reception du prix.
EXELEN'1U, MEDICINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
Ecrivez pour reaseignement.


LES teDITIONS QUIGNON4
goo Ifeolpowm.e uam&1,Pe8,0


-okg,6geuent *s anada Item.
aombrtmexraildesauvra.
aweofst n up qs f
fr~m -uwefAl


'--- -.'-u.


Sa mess peor les Educaleurs
de In Jeunesse
C'est demain, & 6 lIwurcs 1/2
du martin que sera cil4Ibr', A nla
Cath6drale de Porl-au-Prince,
la messe en mnemoire dILs Edit-
cateurs de la Jeunesse d(cedds.
La c6r6monie, come nous I'a-
vons d6jA dit, a lieu a l'iniliali-
ve de I'Association des Membres
du Corps Enseignant.
Les chants I'unbl)res seronit
ex6cutls palr tilln 1h(ilr 'et S. (.
Mgr L.c (ounaze, Arch'ev' qti de
D)ar:a, (Co(ljulicur ti IPort-ui-
Prince, donnerla lI'l.soiil.


VariO tea
(:I.S i
lt':e -r4
If'~~0 5~oti


FAN~tMltS impuissAIVTs
tPuli~ts
MALA DES NLERFS


em nir. T, 10"qa~ .Mfle
em vus itmU, atles tog-,**re e, e~l~ea
Lcf fr Wl 9lctve goeeA we a ftover~,,
O LL99,Net olsbtdo.0eeulem 8$tJr ahbIsl eoax dic Nhr i S.4,o
om ELIsz).%i or ZvirsPA A:L


Les C(hlp a.eax de Paille

1ine ci'lal'e de


R. CINELLI


&


FIGLI,


SIGNA prbs de Florence
Grace a i'expbrience tie son personnel, bien ouliil6, lont
la conqu~ee de tous le, mau chis du monde.Cette important
fabrique a aujourd'hui une su,'cursale a New-York.305 Was
hington Place, et, parce qu aIn plus ancienne, ses prolult
ne craignent ainincte cociirrcnce. Ce sowit, pour sar, les cha-
i;i:',.x des gens dislilgucs.) On peut es trouver a Por,-au-
Prince, chcz ; Patlil E. A.\iixihli, .a Belle Jardiniicvre, Stani-
bouly & Sergile, Maurice Flicenne Ills, (Gleuara & Co, Jean M.
Talamas, Mime Vvc Mourri, Ilip olyle IH. Jeu:li, Charles A.,
Carrara, Anton I. Salm,. \ iclor Iabou, --- c pour comman-
des, s'addresscr' I'Agcint,
G(. IBE'lIOLINI, Itic lonne foi.


CAINAI A
CABNAVAL.
1 929


M.Itde(I loiselle


'ON I I
INIE RFINE
v
pv t; So i;&,


- -- -v-- ----~ -~ -- -. - -~


Lit.e.Fr...nIIIIGacsTaleaux. Chaise & D diiiu_


Lits en Fcr e' en Cuivre, les Glaces, Tableaux, Chaises & Dodines, Jeux de.
)n ( articles Vicnnois). Glacieres, Armoires, Coiffcuses que vous trouverez


(hez H. BA LLOI Fils


I son des icl d premier chix t le psontabsoluenmod

sont des Articles de premier choix dont les p-ix sont absolument modiques
"MOM


I

II


A 1


FATI A
*M w B p -
I.I 1


isiitrnre Co


Une des pus fortes COMPAGNIES

CANADIENNES d'ASSURANCE

sur la VIE

EUG. Le BOSSE & Co.
Aqents Generaux


Salt


S3P)


- -Isr C~ --


- -- -- - ----- - --


--


. ---


r--;-;;;i;--ILl'rrtPF ~--- -- -- -


I I-


I


P^!


l :
* \.1


--"


w


I






LFWYfIN- 2) Janvier, 1920


TEINDDLIYSon


un teint de lys


Le Crhme tofnJte.. dome. t..fhmi*
eS.8.,tv 14 fv41cheup d. to Jeenesse. embellilt. effuwe Ij3fles


flint 10 poudre
Asajirdune

LA Cr'#mc TEIN'DPLYS, 6ne
ghCSAust. 1neutre, eC', mcapabif
d1effestar en rien Is peau. q1W'IN
adoucit. assot-r~tet blanchifMeI
kae efi l.xces Iu 1Aft is Ox 'r
bates Par Iumee aux etrlaits. do
4 lhea Crernc TEINDELYS s
rykl le pltus parlgit deIs Crame
do ie t4JiCg.-ion emplua #viaale I
A1f. 1*6I 140s de r(OSC,u #1eWe
Afltviens dues i I& poussailt

ARYS
3. Rue .de Is Paix. 3
PARIS
tm)os Pea t fmerietef foEra-1 -%44j-ea..'*


ALUMINUM LINE
,New-Orl6anI A Sohib America Sleambip Colopan) Ie.
[ROClnAINS DtPARTS DIRECTS POUR lPORT-Au-PIUNCE HATTI.
Le steamer a Swv'rtdtond ) iyanl laiss6 New-Orl6ans le
22.IJnvier courant scm a lort au-Prince le 28.et conlinuera
Jouir Gonalves cl Port de Plaix, pregnant du Iret.
[In steamer laissera New-Orlians Ie 4 F6vrier prochain
rour Port-au-Prince ct les ports au Sud.
Ce 21 janvier 1929).
A. de MATTEIS & Co
ANTS GtNI RAL'X


Cliniquc Leon Audain
1161, Aienue John-lrown. -- Phone 2223
Dimr-leur sientifiqne, IV II. ilicot
Consultation, ml6dicales et Chirurqickales
Trailement dle Cabielt
Trainement nouveau par aulo-\acecis
Laboraloire MWdical
lIechnerelsel r d'Anahe sc liniques
MW'thme ile ti mrail du lIaloratoire de la Faenullt
de Mi'uecin de Paris.
( ll0 .l il tiln-Loaiis )
Irine, Sill, Crachnas, harlion de Wasermann et
Pri-' de sanq el Pr~iewment divers.
Lc matin de 6 henres 8 henres.
Le fsir de 3 Ire A h ; 5 sur rendez-von.


STUDIO D'ART
Rue du Centre No 1539 pr^s de I'Opliqie Port.bu-Prinheitee.
Vous trouverez le plus beau choix de souvenirs et le tra-
vail le plus soigne,dans le cadre le plus elegant. aux couleurs
les plus disht guies et aux prix la portde de toutes les
bour.es,
Visitez les ateliers de pose et la salle d'exposition des
modules.
Les amateurs de Photographie sont assures d y trouver
les rmeilleurs conseils et une p dparation rapide et partaite
do leurmt lhs et plaques de quelque dimtnensio,' que ce soil.
Industries et CoinmerVaits, tites vos r6claine, pir ie Ci-
n6ma. La Piotographie StuJio d',rto, sur len uil'!, vou!,
ex.cutera des plaijes et sel.i la nature de v.): alli ires.
Agents d'Enigration, Voyag uirs. nulle part, voiui ne bau-
riez trouver A un prix md6dr plus le pro utit. le et de
soin pour vas photos-.p ssep)rts.
A tous ceux qui d6sirent garder un souvenir des evtne
ments de la vie ( ariage, Fianoailles, Reception, D ce, etc.)
peuvent s'a Iresser a la Pbotographie ( SrUDIO D'1ART o;qui
execute i domicile et eu pleiu air partout out I'on desire ses
services nt;me hors de la ville.
Adiesscz-vous a u'importe quelle heure nu STUDIO D'ART.
C.D. JUSTE, G6raut.


Rappclez-vous, families
Que la plus agr6eble pension scolaire au triple point c

Etude, ravail, Soin, c'est lINSTITUT TIP'ENHAUER
Que la meillcure et la plus rapide m6thode d'enseiguement
classique modtrne s'emploie A
L'INSTI TUT TIPPFNIIAIEll
Ie succks, 'nu dotrrier, de tous ses lvres de Prcmiere
east ne preuve ~vidente el celui de ses #16ves de 4eme et
7kme On est une uutre. 1. Ins itut oftre, aux retardataires les
services de sa classede Philosophie.
Heures des Cours : 6 A 8 hsures p. m.
Section pratique: Stino-dactylo, Complabilit I.an-
gues, de 7 8 h. p. m.


'N'h'site, ycps si vous d .-czi a, or'
conlier us colant ii


i '-ction A


L'INS1 I I UT TIPPiNIIAUEH
Becojutuu d. t Iiit6Pubiique.
Enseignement classique gdnEdraI.
41 pratigue pdcieL
Pzp __ Sl iV*Stft


I A LELDORADO


1 O1S TRO1IEREZ :


Un Bi3LI.4RD de luxe,


De dilicieu.r SORBE7 S et de
fexquise CRPIME hi qglace,
De la BIl"RE fralche el mnousseuste
Ie savoureux SAAD )ICHIES
De fameux COCKI AILS
Du CHAIPAGAE
Cafe de ler ordre.
ELDORADO
Place Dessalines
FRED. GAIRAUD, direcleur.


Bernier mot du Chic

LA PARISIENiE

Angle ds Rues Republicaine et des Miracles

Port-au-Prince Telephone, 2064


'Grand assortimentd Articles


:Les Souliers MARSHALL


Gudute garInsiEp*, d es1olid.;


Clhaussun"s I am'r Dau S

d'une fin e-sse icmarable.,


lite grande va.idt6s de Soulirra
'mport&6 pour la premire loiL en Isiti TIBIwc4 VA U

Nos complete Casimirs pour jeunes-gens.
Vemer visitor nos diver. laynso. C'est le dernier cri des grand t. varJds.
Complete drill, Tussor, Gabardine, Complets Doirs pour toilette de villa, Smokinq, Compl
Ser e bleu.marin.Ious en avoui pour toutes le measures.
Non Bene.- care de notre importation en qrand, nons taisots d*q prix dsantn toule con
Vente en Gros et en Dltail.


Creme


Ar-I- ,.


-- C --- - ~-- -- ---- ~-- -- --


I I -


10


............ M--@


~~~ '' e-- -


I I


-- -- I


PA(V'-- 4




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs