Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04084
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 1/23/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04084

Full Text
__ _ I


I I.Jok mu I dp4i*&USh%


-S UIL~.~


- -


ism Ow/

~ 1MAWL


WO''


r1WDNCl7YrlfU3 lYIn


PORTU (UJTI?~ UMERCEEDI 23 JANVIER 193
doIwrw q wat


D e- avec le souarels fron- ,
dI b-lime dvp D;. 1:

Gos d'hier, a a n,irete, dans de la frontier htitiano 1

tits homi4 fll nief- -domni aine.
L mnat 0 s cheveux et .
d aujOtFd hu1 tos les vents
I at la nature L"P"6 de ,,-6p .beael
renos --- -- - It-a m et des gossesl t uod it &le tle
De nos I candue foisti t Io rest epareils A ceux / .
que I'on d .t.. at aveoir de jadi ceux-l ont 6t6 Comme LE MATIN I'a relate, A nos chres Patries, je suis fler du -Matin
un doigt ar isa orsations 1evds la famille, sans ier, le ntgociationsentreprises diasnocier mon nom aux v6tres stale portqi
rest uet l e Pour-. prlqu ontactavec le de- ar -le ,ouvernenenmts do la el A celui de mon illustre ami 18 37et de I
stup6factin t ne etite. flilel hos. oblique d'Hletiet d~ila. R6- I| President Horacio Vasquez. Sn(n proprita-
Drimer leur Ame, edfat encore A*s.loras'tmnv al eat eau- ubliqu LbminicDine oat abon BORNO, mern
reur c meur M -W at~tr t, syant lIr. Le -mnh cessaire. A us Trait6 qui solutionne la Prisident de sla Rpublique".
qu'. quel point pieiqMt-eH. ot O-n e ast-.a on vi ille sn de a frontite ...h6iteen
vtnile a vieiili, leur candeur ec bousculait sa prire : hours de son tem s. Le mieux liqne endates Le Pr6sident Vasquez adressa ra la Reine d
s'est us6, leurjeunesse s'est Petit J sus. faites tout ce est de se mettrae la page et de piis or1 atenips. lui ausei s.ea.l icitatioPnseldVe a an- Prince. Ld
blase. I.es gosses d'hier sont, que je vo4us ai dit hier... s'y mettre avec bonne hu- Avant-hitr. M. Leon Dejean, pression de a sympathie au Pr# brIllante o m
aujourd'hui.i de petis hom- Un entantsavait (jadis)quel meur. inistre Plnipotentiaire d'Halti ,,dentBorno en mime temps que lrpnte co
mes. Aun pta i a, s n- 't po .lui le devoir,.eti L s gosses d'aujourd'hui ne San e-Domingo, Repriaenan: le coral et traternel saint duo ite Pinkoe
carts du Ch~a p de rs, ux d rniit Askface, qutftait sdnt6tus lvraldirl des gos- Rpublique d1141li et MM. euple et du ouvernement do tios avec gr
fetes reliI oU oni- eila b ned e Ii s.M is i so nnalls, Alloiieca, Peynado. Troncoso nM nicains an Peuple et au Gou pus conquer
nes, ils sont e te Sires re tailt IoneuM I ,vait udi ux onu nt.ratiques de la Concha. Morals, Pena v'rnement hatiiens Voici la d- cunies fil es,
troublant e e ue r- lides petis princis et toujos tl rf1c i. II y a, attle Alvbr(z,Plnip)otentiaires pAche de Honorable President I vu ler,
chauff6e, trepidanle, don't il une sorte de personnalit6Aet parmi eux, des vanrit6s nou- e la l faut, certes, attendre la fin d'ind6pendance. 11 ne cher- velles. Par example: le gosse W n so an .- Pe tAis N 3- "21 Janvier 192 ours de ses
lurjugcr de soa ceuwvresaine chait pas A ressembler au voi. nob et le gosse politiqu pi hor .a de S ant d-mo d, o.,t A A Son Excellende putr avoir Ie
malfaisante surcette patie sif. p nanw e pretre 1 Ai I6P t urs sigi tur,, ab.-- le Pr4sident d'Haiti Louis Bo, no lesque, Sahi,
de' la vie de I'ht.ianit6. Apr6s les croyances essen- Iionr-tdens luslSCD1.6 'I siait.qui met fin aux conlebta- En cet instant solennel ponur
J en 6tais A &s .m"lancoli- ttelles, venaient les F6es, qui m ('s enfantun pUle i qtgId- aona qm X isteient entire les ,nos I'euples t poor noas, oii1 a ... a vu, le*
qpes meditations, orsu me Iuraent la beautI, I'id&al et antL it6tesient "qd -ti e I lbys au sijet du trac6 de l4W sign le Trai q-ii met fin ti s annonii
soat tom b*essouS 'yeUtx a joie. Nous ninvoquions pas nie. Maisje ;us tovijours, en i1 fror1 icre qu. ,tIlimile Jeus ox roris ces lines: 0h ni'i na ndd eur apulu nous ne leur ra- eur presence, dans la situar oossesions ierii ornales re.spec nos l(Ix ,, ays. je vous en l 2 lvrier p
de parler des gpss ti '- i itlo0 pas not elites aftoi. lion du vieux monsieur qui voe l f.'arnel sit duPeuple Maison
d'hui. Suis-ie elst t edle 'htnes.Nous eur~ 4emtwn- .ient de prof6rer envoyant Des qut ide grand aci se tot du Gtuvernement domini- hier, un ros
fare... Un el tre fini oemet avec gen umer un gain do di s-- conpl, les ignatairs du cins a ee et au Gouver- contemper
ra..Aotdesag .....n ment hailiens,avecmes vex, aux rises av
est-il ape A .its esse de nous apparattre un regrettable lie o n; ivan a Prsident de i a R aujourd'hui plus fervent que tien.
tires qui copne,.ita? s nt dans les rayons de* .-II n'y a plus d'enfantsl.. uliue le amais, poor que, ces confli s
-1 y a un. :&p,, i.glduxehn(jt rivepsaient le mat n n auquel le gosse tsau* tivier 1929 disparus, nos peoples r6alisent ... constate
.6art entre jes infants !aou 0 e1.'iirennes, ou rPtp js ourd'hui r6pond, tes maipns s So E,,ellance dans lharmonie les buts de leur jour, que de
jourd'hui et couX ie .d t ,u-,ouvwertes de ros6~ed'1uan ans leaspoches et le ne arro- le Pr drent RornL, existence. .vcec Nati
t.mps, ou m6med4,4temPAIe iaadi.-. Nous rAvions,. de Is ant: Port-an Prince. Horacio VASQUFZ, dtans la court
miens;, qnuje ;i esst p, a p psr ealo eou r du temps de -On en fera, mon vieux ..._ t Prs-idint, de Ii Wpublique ie Am nicale
tarAc a l'id6e Aatyiawca t e, at de laQ ttoufle ti tout p rpleie je rep.iai l.'s PI6,ipotenhiaires rsouosi- Domni iuine les. Ce ne
petites mnentMtlth a 89edjsp O ..r--,. B~je 1 g l- N; si'~ll (li Iiu u Q' lrion. gosses, PourI
tes de cells qt 41,,Io..Mue4 s np. .g.es et aau.mafone cigarette..r.. ... parties de bi
0C sCe -i vTr qui tt (Jlo sox difti- LePI ident de la tRpublique as letrs aOft

sentt m'6totnetnteat ,e..- nirpugnait. *q"u els eese 1eme gnage de leur plus vive sympa- quelle e the de 'Etat exprime client ruden
cpjccrtent. C estt tout juste Le. jotets de ce tempas-, remme, ..." (R corm- tlhie, lormulant avec plaisir leurs au President de la .n1publique bleau noir.
swis ne m'inmtident Pas. Saunt ient sommaires,etcelanous itesse de qut f'rivit vueux les plus tervents pour que Dominicaine, au uouvernement --- -
avec w es to t itlt encore, ligesit recourir A note (P'UI notre gy_ ande dilec- devienne plus intense chaque et au Peuple dominicains, toute
pareils A dep l aniapp~i ng6,niosit6 personnelle au d I- Ition aridte 'd hiffon et jour le sentiment de fraternitI la joie qu il Aprouve d'un ev-. I ,
et qui, ceux pviY n V A triment du mobilier, des par- etit Rob. e de sincere amitie qui pr~sida nement si heureux : L.2 UC
vous plains VAe a4ia je luets s ps de la fai. R Et tI )u rAVeur. je dis.is: Alous les aclesqui ontaboui 22 Janvier 1929
me sens trseloinn petts T is is les grades Comme elle a raison I ... Les cord d tnitif enre le deux I A San excellence (ann
visages serieux o r& qu lines, l'enfan d'il. quel. entantls d'auiourd'hui I ... Nations i(n Gnral Htoracio Vasquez.
diA observent etcriqntce p e sP itaitb*,ore Docteur Alphonseca, Deean Doctresidet de la Rppublique
qui se passe autour d'ent. utd. tnifafc li'et de cy- Peynado, Troncoso de la Con- Dopinimcae. (| o (
Les enfants de soa poquet nlsi' qui altalt dferler stir A ha, Morales, Pena Balttle, Al- Santo Domingo. cIat ,
lointaine ktaientgais,4imples, e lle. Ethaque enfanteonser- AVIS varez.* L venemen t capital que m'an-
6tourdis, sinc6res, peils et vait san pesonnalit6. Ces qua- /, nonce Vot, e Excellence nous
mnme un peu ntigud; i 6- ,rte dern~res ani~,es o a t Le Dr Leo L Plummanr,sous.- unit tous intimement, domini- Notre 'ui
gaux et bruyits, solvent in- suprim preue "t ce qui signC, Ctrtrgiena Dentiste, LePrsident r,'pondit aussilt6t: cams et haitiens, dans la plus minicain, Li
supportables,,et paresseux r~a it" de tatr olse, avise le public-et:ses clients MM.les Plnapolentisires: vive all.gresse. le 1).anvier
presque to qa epption a. qu.. /,ptaddilct. 6 jur h Docteur Altonseca, Dejean, Vey- Nos deux Gouvernements,par versaire de
squ TEi nao, Troncoso de la Concha, le Trait6 d 21Jauvier, ont c- Notre co
_u almor s -- ., ,a Oran...,_ r ,at,.dse .tine .|eMorales, Pena Baffle Alvarez. quis fun et Iautre on drot in. de cease h
aIors un 6ne. ie, i a,efv mPLn eat charge d taDI ctIdnde NTO-DOMINGO rissable A la reconna ssance moment d'e
s'enorgueu i.il la J lrs 4. ressembler servp emenL C san, r t tque. l. c revrout L-. de nos deu Peuples et A l hom- sidne ann e
Nous tions, avecenoa~enta", utentle5nftno,tnesivraipMi fotti sols~rnjtir ceas J vOUns remercie avec une mage de l'histoire. grand num
plus oumoinsaflectueux,mais ils s le mouvement?... saret.Les valterkbi0Ib 'sont profonde motion de vote be.iu Je suis heureux de renouveler don't, entire
SU hm M l r ea Ai s ge.Le Trat du 21 Jvier A Votre Excellence el au Peuple lantes. un v
iueux. INi t tluvre de ivore ptaiotibsme Dominicain 'expression de ma tile 6ditori
Nous croyions perdumeit surtout beaucoup plus jolis, r L 1-_ iI ot sb notiondoDt cnstanttemit et des sei- i ergique pa
qu on nous appre njceela e et tlnernaunaal chretien. Devant d'Hii ule prestige,
lroire.DieuIe. devoir etl ---.' v enir de concorde et de pro- "" BORNO rve tir dea
cur talent leschaoie sacrees eur gaucherie a disparu, el A d gfrs q oe ce Taitl vient d'ouvrir Pr6tsident dHaiti". nicaine.
auxquelle il ne fallait pas I'anci"a n'existe 'vi e dpa Dans le n
voucher. Nous y ajoutions les plus | t de sou- Lea d6pAches pour ".- t .. frcre a put
ees, qui jonalent dans notre venir. uh ententrer dans York direct) par l te s*ena," i *A ._ ., *" uric descrip
n, nd se r i, serout lerme I A fnnuar e uenerai d rlaiti (l U s
S( trA occasion

tat $. "Edit"eon tde 19u9 m ouvee

' as m cas rilleux, coe- ll n'y a d'ilteresents qu'un iau PuO'W, Ibie a--flous d'Aflalres, Avocati, t sollennel
. .inI IItrtes Piolealioanellu r nalant 40e Port-aun- LPLEx : c.
v it n ql Pn(qf.O i p'ra.ce dpcd aresYt Villes,sont cvas*4u'we placeaplciale La OPINION
imais convaincu auas_ quil at- os un sport, et le inmqui -, o "n ,n- we itV *da 1ouvrage parnlIeura ano uces it Bae exprime
ndait exait uel e 'est s un art. Ij nront ...s .nr de hiu.r A l.. td cises, sinc
cllAT efD fiD I II5 n ota4. ,flcP bies compelse conduit 4e Commerciat A Ia le bien du
- Linibranlabsl poe l prt d3if s, q u~ltg @neo lea. il.,Ires dune Entreprise, elle eat verneme.nt
'i'ai gard-ew-sj e- r ..ants.. a nai...n. "T "t'srlaCon I0 ,n tou Iailit de lu iasa o lrrncerrence, West le levier d 't D)onia.in1


~arors A q gmive;u ooe eeauirS
R4Tr"A scr pKu-4 e yq elpmln~s el camd~ionaist'dresser 6A 00ed
e mc Imi:,.maimom wtsre',rue des Miracles.
f av~~wnci -ucadmus toonica los ujj
a3 'Mon Dieu, ftie q o 1"e sde ou e. CeUllIs Catdralt do l fIse ""'S T i'.i mcag d qj-t blh re ies pholtugpnies cit o it comaqui en tI4Ujours, C4
-Avache ma Icego' d uo "~'uF7roetrsier colle Rousseau ae ai35fte olse e
c reonnim qevoT Amnetiqu& el dEuarope iassurent A I',kNNUAS~E lo ii pore bha


~U;cI~ ;eolL;E~c.-r r/ -


quez. *b
sion de sonl beurcux,
reLE MATim *IowIS'"
rceux et boullite qhe. 1,"I
omme bhier, it-cougv."'
d aiuamb" eiatweneo,
,atle ftsmbsibew Jto

jai ido Aver'l4


Cl<


~,i ,.q~*~YII*P ~l,'?sT ---~Ql~ar~a~----- --UIVIDIIY~';~~r


a'
S


&e amee est plein' de
ten$41
bus tine uoion eJe voudria
lelaries. Jo veual, Siul es
VSTri


.I:,rr;,~l ? ~l(tl r ....


__ _~


poer aux bureau
une clef de bite
nt d'un cot, Je No.
'autre le No. 1490.
ire pent la recla-
*
core A voir qui se-
u Carnavat de Port-
es tftes seront tIrts
ais qnuiorteran I'-
mronne? Mile .So-
mbe fait ises 61ec.
Ace et le sourite le
rant. Mais, dautres
conmne Nomr (E .L
vont se mettre on
tout d'entr ells,
re dii grand con-
anis, assure que
e sceptre earnava-
Le aura fort Afaire.
SOlliches de Varn-.
nt le grand match
Jack qui aura lieu
rochain. Devant la
elin, il y a, d6puis
attroupementpbur
dijA notre .Guerrier
vec le boxer ,gyp-

avec pine, chaque
s ecoliers, 616ves du
unal se -r6ubiment
de la lhibliotheque
pour jouer aux bil-
serait rien, si'Wsws
se livrer A leours
lies, ne d6laiaalient
des; car, Now aBuL
lieu indiqu6 A des
urs caniarades pio-
nent devant hl ta-



'uxieie

'versa ire
?* 0

)pinion

ainent confrere do.
A OPINION, a ctl*6t .
r, le deuxietle antAi-
sa foundation.
nfrtre. A I'occ.ason
eureuse date et 'au
ntrer dans 'sn'troi-
e a faith partitre un
Oro d'annivepsaire
autres pages ~ iace-
i 6ureux etbef ar.
al consacre I'Ti've
oursuivie, p id at
ar LA OPINIoNm.pour
la grandeur e" *a,
Rcpublique Dot-.
nme N", notre con-
bli le fac simile el
lion detaillde dn ea-
est effort A Inl-sie'me
Sde ses deuxans:
ande press DUPLEX
auguree et miseenC
t, dans les' twdiel
iversaire. .Un grand
serment soulign la t'
la description de la
eat qu'au service di
, elle no servira qu'A
les id es claires, p6r
ree et vtridu pear
de la Rtpubliqde
nie que dirg le IPrIt


I# ,-


AJ lbl





PAGE-2 LEM.ATIN4- 23 JaDvrer 1929
-I-- --- -- -.------ -'-


DERNIERES Nouvelles-


de L'ETRANGER


9 lAGtil FRANA&IS B2 S CABLES TII LMERAPIDQUES
2 Janvier 1929


SLs grandsm nalade
La snalt d larrklhal Feek
Pats L'tat do marechal
Foch a smble si satistaiiant ce
martin A se9 emdecins qu'lls ont
jusg pouvoir le laisser sans dan-
ger so lever pendant quelques
instants. Le marechal est rest
assis dana un fauteuil pendant
un quart d'heure et il a pu pen-
dant ce temp a'enotretenir de
dift6rentes chooses avec ses cou.
sins et lire un certain nombre
de messages de sympathie qui
lui sont parvenus de toutes les
parties du monde. Apr6s quoi
ne paraissant nullement fatigu#
oar cot effort, il a dejeun6 de
fort bon appdtit.
Dans on bulletin redig6 en ter
mes prudent, lea medecins d6.
claraient ce soir que le mark-
chal tait 6 peu pros hors de
danger. L'amtlioration de I'tat
du marechal s'affurme, dcla-.
rent-ils, le patient a 6tW autori-
se aujourd'lIui A se lever et A
passer quelques instants dans
son flauteuil. I n'en a ressenti
aucune fatigue et sera en mUesu-
re de so lever domain pendant
on tendant un temps plus pro-
longd. L'assimilation des ali-
ments eat excellent et la crise
aigue eat terminde.Le marechal
so trouve actuellement dans les
rommes conditions qu'avant la
crise. Malgrk cela,il demeare en-
tourd des plus grands soins pour
se r6lablir complAlemen ; car,
son Age et les fatigues qu'il a
subies I ont notablement 6bran-
1t. A partir de domain, di ne sera
public n bulletin que tos les
deux jours.Lorsqu'il s'est agi de
se remetire au lit, le mar6chal,
parait il, s'y est refuse eo a vou-
I d6jeuner dans son tau'cuil
avec une petite table devant lui-

... Pteelle da rei Goorge%
LONDRES On declare oth-
ciellement ce soir au palais de
Buckingham que le roi Georges
a pass une bonne journde et
que I'amdlioration de son ltat
accentue de faCon satistaisan-
te.
Dissolution de Ina Chabre ilalienee
ROME Le roi a sign le d6-
cret de dissolution de la Cham-
bre. Les Alections sent fixes au
24 mars et la convocation du
Parlement au 20 avril.
Ie Cabinet
doe I Boover
Le Prtsidest elu reacontrorail
quelque difficult I I ravers
Sn Spertaire d'Elal
o WASHINGTON Le Cabinet
du President Hoover Rtant A peu
pr6s constitu6 maintenant, les
chefs du parti ripublicain agis-
sent pour ob'enir que M.Dw glht
W. Morrow soil choisi come
secr6taire d'Etat parmi les s6na-
tours et reprdsentants du part.
L'ojinion est que le president
devrait choisir pour ce post un
home de competence recon-
nue et capable en outre d'inspi-
rer confiance au congress et au
pays.Les amis de M, Morrow tai
sant stat de sa situation corn-
me avocalt de son association
avec laMausonJ. P.Morgan and
Co, de sea services come am-
bassadeur, declarent qu il a lou
aours montr6 un tact et une ha-
bilet6 que les plus grands diplo
mates pourraient lui envier.
Le eAnateur Borah, president
la Commission des Aftaires
P* Etranglres, est considerA corn-
me alimin6 en raison principal -
lement de ce qu'il ne desire pas
assumer les Ionctions de secr-
taire d'Etat. D'auIre part, o. as=
S a 6t16 pressenti, mais il a reua6
do rentrer dans la vie publique.
i aIenry P. Fletcher, smbassa-
dour oa Italic qui a accompagn
M. Hoover dana son: voyage en


SAmdrique du Sad, a 6t6 men-
tian assi come secr6taire
i dslat possible.mais on dit main
tenant qu'un autre post diplo-
Snatique lui sera attribu6 proba-
Sblment I'ambassade de Lon-
, dre. M. Morrow eat actuelle.
Slept anm Bahamos en vacancies,
Sranorant A Mexico par mer., i
a'arr6tera M.ani /oi i reaconi
re M, Hoover *


Le Ciel
ETLA

Prohibition
Dies esl see, erJiqae, et tdrie
proetestat affirme le repr6.
sealatl Cobs.
d'WASHINGTON.- Parlant du
gouverneur Smith ei de M. Ras-
kob, president du comitA natio-
nal democratique, Ie reprhsen-
tant Combs, du Missouri, demo-
crate, a d6clar6 A la Chambre,
que lous deux a avaiert comr
battu honn6tement el courageu-
sement a, et qu'on leur doit d a.
voir donnA une vie nouvelle au
parti d6mocralique.
MI. Combs, a I'enlanl a d( Coln
tl's, comine of C !' surno,v il.
s'est alttqueen particular an re-
pr&sentant Gilberl, du Kemu,-ky,
democrate, qui d6clarait recem-
ment, a la Chambre, que 'l61ec-
tion du gouverneor Smith A la
prdsidence sersit a une chose
unimaginable ), et que le vote
du Kentucky, qui a It6 ,iblavo-
rable au gouverneuir, Atinit cer-
tain d'avaace, par ui ** it p>-
testantisme t( de ia usdcheressc)
du dit Etal.
a Le reprdsentant du Kentuc-
ky ), a proclam6 M. Combs,
a peut s'en retourner dans son
Etal, et diie A ses administers
que Dieu r6gne toujours dans
lea cieux, et que c'est u., Dieu
see, nordi(que,et sricteineni pro-
testa nt. a
M. Combs, qui est His d'un
pasteur protestant, a d6clar que
pendant toute Ia champagne,
I'Eglise catholique s'est conduit
avec un tact et une digonie ad
mirables, .
On n'a pas d'exemple, dans
l'histoire des Elats-Unis, a-l-il
ajout6, d'une champagne a aussi
digne, aussi denute de calrom-
nies, des diffamations et de d-
nigrement quo, cell qua me-
nke M. John J. R ,.kob.
s Pour la premiere fois depuis
hbuil ans, a-t it dit, Ie parli de-
mocratique a montr6 de la vita-
lit6 et de I'ardeur. 11 a faith preu-
ve de courage dana sses convic-
tions, et d esprit progrtssil dans
ses vues. Si c'est la un manque
de 4agesse politliqe, nous pou-
vons, en tan que parti, nous
sentir fler d'avoir errt dans la
bonne direction. a)

LES BOULEVERSEENETS
DE M. WHALEN
Le nouveau eommissaire de police
de New-York pratique des "coupes
sombres 'dams I'eorgamisation.
Au coars de sa deuxikme jor-
nee A la tIte du D6partement de
la police, le commissaire Wha-
len a op6er un bouleversement:
ilt supprimA le sysl6ne d'es-
pioanage don't tous sea prdd6-
cesours se soont servis. II a aboli
la brigade sp6ciale, comprenant
37 homes et 3 femmes, sous le
comnandement de I inspecteur
Lewis Valentine. chargee des
enqutles confidentielles des
commissaires. Par le m6mie or-
dre, il d4place et retrograde
I inspecieur Valentine, aiusi que
sea adjudauts : les capitaines E.
Keller et B. F.Mc Quade.
II enre6suite que I espionage
A linterieur de 1 organisation
proud fin. Cesseront eg.,lemente
leos' raids" rsultant des infor-
mnations contdentielles rescues
par les cominaissaires, raids
prati jugs dans les maisous de
nmaltlames at cabarets clandes-
tins. Le commissaire Whalen
ne veot plus d'espionnage, et il
es ine que I'ziavre accomplice
par I'ancienue brigade, tenant
A l'assainissement moral, pent
Itre confiee aux capitaines de
district, dont Is reamponabilit
est ainsi personnelle.
Leos policemen out recu ordre
deea servir lib6rilement de laur


baton envers lea criminal onn
revanche il recommandela coar-
toisie a l'gard des paisibles
citoyen;.

Le Bon Grain
C'est le titre admirablement
bien choisi d'un journal que
vont bient6t fair diter les 6tu-
diants A 'lEcole Technique du
Departemeut de I'Agriculture,
* L. jornal sor enti6trement


redig6 par lea leves. Chaque
numero comportera des 6tudes,
des articles, des informations
sur do sujets agricoles ou in-
dustrils.
Nous felicitons vtvement lea
etudiants pour leur belle et
utile initiative et nous leaur pr*-
terons toujours notre meilleur
concours.


P. P. C.
Nous avons reou, hier, la carte
P. P. C. de M. Henri Thomasset,
qui vient d'6tre nomm6 direc-
teur de la flliale de la Banque
Royale du Canada a la Pointe-
A-Pitre (Guadeloupe).
Nous pr6sentons nos meil-
leurs compliments A M. Tho-
masset.

La a Gaxette du PFrano e
C'est par erreur que, dans no-
ire note d'hier of nous rela-
tions I'arrestation de M.Georges
Anquetil, il a ~e6 imprim6 : Un
nouvel incident dans I'affaire do
Ia... Gazelle de France.
L'organe de la grande Insti-
tution financiere trauduleuse 6ta
blie par Mrne Hanau et son ex-
mari, Lnzird Bloch et don't le
krach a conduit en prison M.
Anquetil. porle le fire de GA-
ZETTE VDI' FRANC. Par ailleurs,
c'est, come nous I'avoqs die,
une sensationnelle aflaire qui,
selon ce que rapportent lesa jour
naux de France, aura de gran.
des repercussions dans les mon-
des politique, f',nrcier, littorai.
re tranca-i.

Proohalne arrive
du nouveau nInitre
doe France en Haiti
A bord Idu Carimard, de la
Cie Gle Transatlantique, qui a
qui't6 la France, samedi der-
nier, a pris passage M. Wiet qui
vient d'tire nomm6 Ministre de
France en Haiti.
M. Wiet sera donc ici vers Ie
6 Vtvrier, date A laquelle le Ca-
rimare est allendu en notre ra-
de


Monte-Cristo
A CINi-VARI*TftI
Vari6t6s aura ce soir, demain
et vendredi, trois brillantes re-
pr6sentations.
Ce soir, paraltront sur I'6-


cran, la 2 me apoquede Monte.
Cristo et !'Infernal Justicier.De-
main soir, on verra encore
Monte-Cristo, 36me 6poque et
encore l'Infernal Justiciei. Ven-
dredi, ce sera toujours Monte-
Cristo, 4Ame poque et toujours
l'Infernal Justicier.
Le tout A 50 centimes.
,, L =
La plante qui dense I'eilase
Un savant francais, le profes' -
'seur Rouhier, vient de saisir le
Tribunal de Commerce de Pa is
d'une dem rinle d'nterdiction de
Ia vente dun alcaloide tire
d'une plante mexicaine, le pe-
yoll. Cette plante pousse dans
des regions presque inaccessi-
b'es du Mexique o~ lea pr6tres
d'une tribu d Indiens qui en ont
la garden vont la chercher pour
en extraire, par trituratio.i. un
liquid,' don't I'inges ion procure
une ivresse particul6re.-
C'est un cactus, donu t le nom
scientific. est I'echinocaitus
willianpsii. La p'ante a etc Ion-
guement Atudie sur lea indlica-
lions du professeur Perrot, di
direcleur de I Otfle Nationail Is
mitiAres premoidres pou- la dro-
gurie. par le Docteur Ronhier
qu a sejourn6 au Mexique pen-
ant 8 ans et a pu Atudier pa.
tiemment le mystlrieux cactus
considdr6 par lea indigenes
comma une planted sacr6e don
la recolle es* entourde de pra
tiques mys'!rieuses e' don't I'o-
sag= provoque une extase ac-
conmp)gnde de visions inm:veil
leuses Il suf. d'en absorber a
hiute dose pour coanntire r'i
vresne d'une sort de r@ve
6veillA, grAce A quoi les smos se
transtorment on images Colo
ri66s.
Les Indiena Huichols du Mexi
que consid6rent le peyotl corn
am une plante sacr6e et, asu coa
de letes rituellesen front offrande
au dieu du fea. Puis, Hs en ab-
sorbent et tombect en extase.
Cependant cette plante mer-
veilleuse, do mAme que toau lee
stupefants, ne larallt tre, saw
danger, livreo an commerce et
Otre d'usage courant.
Nous avros an MATIN une
photographic de la plante amer-
veilleuse et de I'Indien quni
garde jalousement le lien ou0
ello pousse. Chacun peut les voi,
ona notre sale d entire


amn gaanns a- umn 22, dans les o5 villes en ques.*
do Parisiana tion, le nomb-e des d6c6s caul
Parisiana va ouvrir bientOt ss pa1. ia pneumonia a 616 de
une serie de grants et magnifl 1.272. La semaine pr c1dente il
QE SOiR1 ques films qui sont de v rita- avait tl de 1.207.
CE SOIR bles merveilles que 1'616gant ci- La progression est fournie
La belle artiste Italianne Fran- n6 offrira fi sa clientele. par le tableau suivant, aff6rent
cesca Berlini dans sa dernigei En tete du repertoire se trou aux 58 villes.
creation 6dite I an dernier : ve La Gla, une version nou- Dces pendant la semaine fi-
velle adapt6e A l'6cran d'apr6s nisstnt le 3 novembre : influen-
La Fin de osle-Carl. le beau chef-d'ceuvre de J. Ri- za: 51; pneumonia, 57; 10 no-
avec Jean Angeio. chepin. vembre: influenza, 78, pneumo-
Art, uxe Le Casino de v. Puis vient: La Princesse Nas- nie, 587; 17 novembre: influen-
Monte Carlo, et roulette Vi cha. Chest ine grande superpro- za, 91, pneumonia, 687; 24 no-
vante. Entrde: 2, 3 et 4 gdes duction avec la ckl6bre canta- vembre: influenza, 105, pneau.
Tires anglais, espagnolt trice Claudia Victrix, de son monie, 791; ler d6cembre: in.-
Sde function sonera ae.e car- vrai nom Mine J. Sap6ne, fern- fluenza, 203, pneumonia, 853, et,
leq de faveur sout suspenldue, me du Directeur du MATIN de 8 d 6 c e m b re : influenza, 291,,
pour cetle soiree. Paris, entour6e des grands ar- pneumonia, 1.009.1 .
-...."-n tis___ rates choyes du public, Ro- Le service de Santd d6clare-
inual Joube et Jean Toulout. que dans la semaine dernire
En 3&me lieu,on aura, La Dat- 11 y a eu 240.562 cas nouveaun
seuse Passionnec out joue Lily d'influenza.
Damia, grande vedette fran. Le Dr Cumming,- chirurgiene.
case r6cemment engage A Hol g^niral, dclarait dernitrement
a ri eslyw od. q'l consid6rait la situation
CE SOIR VoilA done, en perspective, A qui consid, et quit avai uatio
(( erieusea, et qu'il y avait tout
leate-Cristo Parisiana de v6ritables soirdes lieu de croire qae- 6pidmie s.
'l "," I '' i de gala. propagerait aux Etats-Unis do
Lsierali pusoicier -- a c6ltede l'Atlantique.I
Se episodee (HTout semble indiquerA mon
0.50. lneUInOnle
avis ), a-t-il dit, ((que I'#pid6-
Sie d'influenza s'etendra aulm
t influenza Etats de la C6te de l'Atlantique..
Les lainages exclusis come elle l'a tait dansles Etats
.Le ombre des diets est en at dei 'Ouest. Cette Apid6mie est -
es8 soieries hautes non mehtatiso das tens les Elats-Ulis bien d6flnie dans ses caract-,
veautts. Les Garnitures De 58 villes des Etals-Unis, le ristiques, et elle rcssemble, par
tanAes couture Bureau de Recensement a recu le pen ce gravity des premiers
a4 CO e es rapports fixant A 710 le cas A cell de 1918. Mais il fast
So trouveol chez nom des dac6s causes at r'in- Is'atteudra ita ne nouvelle vaguer
CREPATTE, COULON fluenza pendant la semaine qui plus skrieuse, dans re courant,
& C. STAUSS. s'est termin6e le 22 d6cembre. de I'hiver. Le taux de la morta,
Rue Greneta, 48 Paris. Pour la semaine pr6cedentd; les lit oest tres riduit, consid6rant
anvoi do catalogues gratis, cha- chiffres Atalent : 475 d6efs pour Ile nombre des cas et de ee faitl
que saison aux NMgociants et mai- 62 villes. il n'y a p.s lieu, pour le public
tresse do couture seulement. I Pour la semaine finissant le, de s'inqui6tera


I III~~ sl II ---- TT ..


HUPMOBI3LE


Toutes les Polices


DE2LA


*

comprennent latProtection centre la


Foudre sans augmentation de ta W



uq.LeBosseR


Agents Generaux
LL
Ze n. IV'


PAGE-2


LEO-MATIN'WA'm23 Janvter 19219


T- awwemwA valm


fIkj 04 - 1-- T--


t


- ~-r `- -T --C~ -


m A




-.- I-I I


LE MATIN- 23 Jatvier 1929


*~_ A


U


I I k'IA- : I


L pemw rwmt
nicessita avtois







11 agit doucement sur les
/ pores de tell fa on qu'il fait
mieux quenettoyer.C'est une
combinaison de savon pout
Ia peau. II dissout tiote trace
de salet6 et aide la peanu A
etre tendre t doude,

Savon de lao pe"U
product uone mousse 6paisme
excelleate.
II adoucit et enl6ve les ru-
gosites et tonifie le cuir che
velu. 11 aids doce b 1hai'ftnir
I'eclat dei dol a e't
En vent6 ch tl
guistes. Pour 2
meant H s At LL 68
ce tion du prix r
En vente chez tous les dro-
guiste. Pour 0.25 centimes
seulement, il est exp6di6 d6s
reception du prix.
EXELENTO, MEDICINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
Agents demands pour tous
pays.
Ecrivez pout' reansigiWent.
BDtletin de la CMaI ae
doe Pr Pri"j hi
Nous avons reu ile Bulletin de
la Commune de Port-au-Prince,
qui public toutes information*
relatives A la march des Ser-
vices de 1'Administration Comn-
Smunale de la Capitale du ler
juillet au 30 septembre 1928.
Nous parcourrons le Bulletin
avec plaisir; car, il renferme de
trts int6ressants renseignements
It statistiques.
Nous remercio p'Or Ite .gtm.
c*iux envoi d'un exoenmplair qul
ou4 a6 -t fait.

U luoueux pquabol -V..
adm" est attend I Port-
j mPrince, aux dates sulvan-
3 F6vrier 1929, 4 Fvrier
partant eI mis m wr
|pMr la Havan% l'iau.i t
Mlw.-Yort.
l Mr tousaum Mli

s\w. .. .. -. ..


Rappelez-yous, families
Que la plus agr6able pettion scolaire ;an triple point de
vue:
E:ude, 7rauail, Soin. C'est I INSTITUTE TIPPENHAUER
Que la meilleure eo plu rapid m6thode d'enseignement
classique moderne s'TP AT
'JlNSI TIPPFNHAUER
leLde tous aese lves de Premiere
c clol d* 6e -de46me el
e ea t utl eJ'Ins itut ofQre, aut retardataires le-;
Sevices rde so Cht le Pliosophie.
Heures des Cours: 6 A 8 hsures p. m,
Sec'iou pratique; St6no-dactylo, Comptabilite, Lan-
goes, de 7 A 8 h. p, m,
N'h6sitez pas si vous desire avoir entire satisfaction a
confier vos entant A
L*INSTITUT TIPPENHAUER
Reconnu d Utilite Publique.
Enseignement classique general.
( pratique sp6ciel.
PreparatioU aux Un iversitls.



.LE PRUI-CA-TLAN
AnolBn paxqrrlAt6luiteau,rue Oswald Durand

Grands jardins et tout le

contbrtI ) mCelleiUrs
j cafes Broeens.


Service de jour & de nuit

BRBijANCQURTqur

:M(; its froids el liqueurs


* S
V.-.


ae 1. marque.


Orange CRUSH H a

, 6' L bateau Trojaw, venant des ports du Sad, sera t-
tLim e capital le 28 ,courant, en parlance pour I'Europe via le:
perts du Nord. irenant du Irmt.
I.e steamer Albingia, venant d'Europe, est attend i "
vers le 29 crt. en route pour Santiago de Cuba, Kingstol
etc, pregnant Iret et passagers.
SPnrt.nPrine le h22 ianvier 1929.


I.

Insurance Co..

Unie des pus fortes COMPAGNIES

CANADIENNES Id'ASSURANCE


*I


~ A


The Royal Mail Steam


the f vorlte drink
of millions
CocasCoCahas breathe
favorite drink Ia nte
United State,. Canada
ad many other coun.
tries for more than fora
ty emr. Served today
all over the world.
Bottled by uu in ser.
lifted btedw, wiAk if
goodness and pagrtly
s.iat t /or ye.








Oer 7 mlion a day


No. 331, RUEBONNE-FOI
Port au-Prince
ivraison omicile


L a



%4T K0


Grmu prpr4Msri on S nil ulea
Paumrle Ar'ilau. leplus twdMWIeUX
q"e v au¥ Jamr#W. godat
en seulcnent 3 Mlnutttq. I. L
Mloms ad'avoln. 2 rnlnuttoul.~mI
sent pafaltsawnet eur yotre
fourncau (n IIImiutes exacte-
vionl~t pre qu'Iln ont 4to ceegta
tans lem-en. Aroe 0.de ,scinu-
,Ieotww-,enden s 8hwvs.
so5OA v a %*too 194bommsi.


Packet Company-
Le steamer r Sea Glorys. venant de Kingston et des ports
du Sud est attend i Port-au-Prince vers le 31 courant. II
partira le meme jour pour les ports du Nord el I'Eutopepre-
nant le Itrt
Le lunxteux paquebot (( Araguay ) attend A Poit-au-PrinCl
le ler Fvtiier piochain, parlira le mnme jour pour New-York
via Be mude, pi enant trot el passagers.


Port-au-Prince, le 21
Jr D ALDER


Janvier 1929.
Jr, Agent General.


Colombian Steamshin Co Inc
Le steamer < at'endu A Port au-Priuce le 24 du courant. II repartira le
meme jour pour Petit-GoAve, Mi-agoAne, Cayes et Jacmel, en
route pour les ports de la Colombie pregnant fret et passagers.
Port-au-Prince, le 22 janvier 1929.
Colomibian Steamship Company Inc.
GEBARA & Co, Agents.


Ce qul ~u'a jamai~ dl~ falt


Ce qui u'a jamais 616 fail
Ce qui ne peut Wtre d#pasa#.

Kola Champaane

F. SEJOURNE
Pr6par6 dans des conditions rigoureuses
D'ASEPSIE
Preparation et Vente
FIAB.MACIE F. SEJOURNE
Angle des Rues Roux et di Centre.


LA SPUD
Si un lumeur veut avoir la gorge toujours fraiche, une ha-
leine ,ure, il doit fumer LA SP D, la cigarette mentholte.
En I essayant vons en serez si satistait que vous l'adopteres
et epuiserez le contenu des paquets sans vous en apercevoir
En vente dans toutes les p iceries et boutiques,
B.uet N. SADA etpCo
Dislributeurs pour, Haiti.


- - -


- .wo


Hotel Lafayette
Champ doe are
C"est I'un des plus elegants et des plus selects H6tels de
Port-au-Prince
Celui qui desire passer des moments agr6ables,n'a qu'A so
rendre A l'HOTEL LAFAYETTE.


teni Fern gt en Cuivre, les Glaces, Tableaux, Chaises & Dodines, Jeux de

Saloik aicles iennois.) Glacieres, Armoires, Coiffeuses que vous trouverez


J-- ches I RALLOI Fils


sont des Artiles de premier choix ont les prix sont absolument modiques
I*_^___> __ -__* __ ._____


REINBOLD et Co


sur la VIE


EUG. Le BOSSfE & Co.
Agents Generaux


4.;

4..3


.


&


-i


.-=M wm


-- -- ---.. I


-~ -- L-- ------ -~-


_ -__ ___


L~S ......, -rrlt-r.i ii -- I


J


I


---~


I


r


..


r


1


I t in mzIAw- -* -


I


L





LE MkTIN- 23 JalnvicF 1929


r i .

P dr*eTEZINDI

4 donne un teint de
'U ^e


ftcfte4'"O'r. 9whil NIad.
screl ......


lava Tetiftim...
OP410 ....... .....
sa vm *low w.
v(0", ftchftaig goof
NOW "W' v",chafe)


rwooNSapua"


Seficei de Ifrt et de paRsagers
.NE.-YORK CITY NV".Y"f OBBAL, ANAL ZONE et les:PORTS de
OUEST de 'AMRIQUE du SUD.j


lys


PAijre Wok ir.odule,
ad1.i'aetit. d4un potm ddlicat.


It


~ARYS1
aue do.~ It. l'dt7,i I


I .L~


eatre
lad3TE


plus rapide et le plusdi, ect service de transport depassagersetdu trdt entire Haiti
et tes ports Europeens via New-Yord et Cristobal, Canal Zone, Isthme de Papama.
Voici la lisle de nos agents pour les principaux ports de i'Europe :'


Ecoase


Angleterre
Mrs, G. W. SELDOM & Co--


EL FRANCE
Mrs. SIIELDOI & C* sount reprkseaml:
Par les maisas suiiantes:
GELATLEY HANMEY & Co
21 Ruede la R publiqae
Marseille
IIERNU PERON & Cie Lt
S53 Quai Georges V
Havre
IIERNU PERON & Cie. Ltd
Rue du Moulin A vapeur
Boulogns/Mer
HERNU PERON Cie. Ltd
9511ue de Marais
Paris
IIERNU I'ERON & Cie. Ltd
,Rue de la Tranquilliit
Dunkerque
HERNU PERON & Cie Ltd.
Rue Roy
Bordeaux


41 g a toujours du
danger dansles foules!


SLee germes dangereux
:',, allulent dans lea ag-
ilomerations. On no
/.,4p g toujours 6viter
tr-' i eeole8--maiS il dt
0sfour possible de
. ea preserver de touts
Sh"ea. de contation.
L ye le plus str et
Sto ekicace *et do
f jrquemmaat la
V 40- m seat usage do
aAVON

LIFEBU01
le Savon
pour la Sante
Lraw Brm. Co., Boato,. Mast.. U.S.A.


France


17 James Street, LIVERPOOL, ENGLAND


COFENHAGUE
Danemark "
Mrs. E. A. BENDIX & Co.
21 AUlengade, Copenhague
GENES
Italie
IMrsHENRI COE & CLERS'
Piazza S. Matteo, No. 1.1
Genva. Italie
OSLO, NORWAY
International
Speditionsselskad
HAMBURG, GERMANY
Mr H.JA awnu
Hamborgelsflny
GOTTOURCE SW 1- 'EDEN
Nordisk Express
Gottemburge. Sweeden
ROTTERDAM, HOLLAND!
Mr. H. Vogemann
Rottes dam, Hollande


I Coatm h Snri


S- uLO


A vcendre
SUn boa piano.


Mr et Mme Leo Aliis et
tars enfants; Mr e m
ubert A'exis et ir eEnt
Mr. William Be et
Ime Constantin Beno ; les
families SupplqePire.El c,
Niollet, Bo'oPi F t1. *
mie remerdeni beh sn*6-
rement NN. SS. J. Conan et
Jh. Le Gouane; M.MCatolne
Richard; les R P. Atdit-
Esprit et I'Amicaledu S6mi-
naire ; lea Sceurs de St-Joseph
de Cluny et I'Association des
Anciennes El6ves de Ste-Rose
de Lima; La Congregation des
Filles de la ,Sa e%;, et tle'
nombreux amis tant de Pbrt-
au-Prince que des. vill de
province qwlfi enr ot a ~bIrv
le r6contort de leurs3 mpathie
A I'occasion du grand deuil
6ui les trappe en la perso6ne


let
10

tol



di




ii
V


Beatcoup~d. seekS, p6elnemtI
eux qui soufiront do surid%6 do
bourionnements d orejillas on do
caicighe fnasal &int~remss~rout h
saoir quian petit a~parell IrA.ii
larva t6r14 icoent I Pyavett
pour Is soulagelent p~rmaneml
do cat mauit p6nibles of si molon
duquul des centauins 4* cm rbea
graves at apearemment incurableo
oat did conbattus ame mucas..
Tout interevud6sirant d'autrev
reaui We omts c as, t u'Ice ro-
marquable tipperetidswows medi.
w u anSecr6lslrdo. ARMALiNE,
CO, DEALi RUT ENGLAND,
qul e avern does dtails cobwelot
okve de.s alkstatios edS I.imalet
et des ezimsit.-do journaus, oa.
,oor Iwo? on Iloops orfiS*,
l'iusramat n.0.. avec let midl
cameota .06ceumalrep, Ste, Ise-M.
fem~ddietemouta 46padsr postv
6 toutesdrwe Im de-it,"f. a
do post* pavsie~atr. e 16vot 'm0
mandet poest al 123 sobhiloup
En dorivent, mentloammet L
latin.


I ___ -" II I I I I -


COMMENT RENOVER vos MEUBLES


Avoir on IDt~joriech armant. eat Is vmu de bemucouip de
lemdmes. Cependant to situatlionp~cunistrlfie n per it is
jous de faire dUS chingem~eats'dlopendieux qadsI' webbre.
ment. Lm peintui~e ( DUCO a pour application cd jOIuca~iu
d~obvier A rel invouv"iclit. IAsloral tiat (i'une tacilitt extri-
I)I .6 4 ii tlatrnewtlt, ?s'. ctilteti~rs DtCO d'un beau
ii t~t. i~ ~ pi- des objets doot on aura Ae
it.i if 1-:1d& nii Eao re'.sli D~t0A'edt pas~ la'IsWnt~
ou du veruiR, c'est nine coznpoeltioO c I*GXYUNE, qult
beaucoup d'anaglbge avet-48 cefl~uide li~jbide. DUCO est inst.
t~rable, et prolong Ia dur6e des objets qui en soot points.


me Auguste Mesmin Alexis
nee Cdleste Benoit,
ur m6re, sceur, tante, coun-
ne et allie,d6c6d6e le jeudi
) janvier courant.
Ils les print tous d*agr6er
i expression de leur pro.
:nde gratitude.
Uls priest 6galement toutes
es personnes qui ont eu n
sur donner des marques d'a-
aiti6 et de sympahie lors du
6c6s de
Mile Catherine Alexis
eur sour, nice, cousine et
Iliae, surveau A Paris le 25
uin dernier de recevoir leurs
emerciements d'autant plus
mus qp'ils n'av4ient pu A
ert regret, l tatre plus 1.
Port-au-Prince,le 17 janvier
929.


I


he West Indies Tradinq C0


Ls vraies di-es e 1i


12 =1t


dea


OI 4 - YIMWWP
vo issobte
Ileltres d& .,IN
wert at Is cachet


Ne vous serve jamais de
savon ordinaire pour le trai-
tement que nous venous de
vous indiquer. N'allez pas
ciohie que tout savcn vert ou
ceux vendus comme faits d'o-


Repr6sentants pour HM
J. D. MAXWELL et C.
1619, Rue R6publicpiin
(Grand'Rue)
11t it I1 a t [


Voyage a J,"reme
a ee '


La Vedette .Pantalmon Guiihapd, de retem..; dwas.p
Sud ju'qu'a J6r6mie, partira pourtle m. ne. iit06mire,
24 Janvier courant A 10 heu rs do atMAi Iba pWsa ei
invites A venir prendre leur carte au gI &RiRf* -Mea-I
n orte a, ni, p ie Electf qaniers ,
Por aurince, le 22-Uanvier *
Fe'ltq OZ2OP1 ->;L


*A


PLACE DESSALINES
Catt chic Restaurant de ler choix o6i I'bb troupe ai totlt here les counsotmatiaoI
les plus d6licates. Sandwiches sans pareils Bire 41h: Prtfeg*a.


La


Inc. New-York

TIBSTE


Le Phonographe A r:oduition 6otiueeVa*preW
purtalt et kprouv6 de 98'6/,i lu ~fciu6 a~t ~ps
Dana cc simple IDStrument Pont cornbin6s laacMpiiss"emat4.Qjjw~s
dans la r6produdion de IsadMsquie aur .Disqpsc1.4 p1le I jt i w ,~
daM 1'felloa knLe di4ph.& d I G llI T'Vtv& To&i Jftit ygI
dnuhment=1 eusetcnd z aIs ujie, maig l iincbi. (no VO *s~


Avant Wachc-'te- mutose autre mabelko
#e ue, vq ous invitonR A passe
you' LIO ,!tkexpositiou dsmns notre magashn eV
c' o lb.d WJ., l.. MjAXWELL, lironul'R't
pnnr vnam convaiocrequenoas vona ffolT~'-
tine acnebsti'nsp'iuetol
*C-lles quit ont djA paro en HsoIli.
Vexpoaitloo des derniers muoddles requ
asmaoftlqot sans obligaiota pour vous
J eIM'.nteii te~s insltromeints ucril leux.
f PRE%~TZMANN4-GGERHOLM & Co


t .


-4:.*


Panama Railroad Steamship Line


I- ---- ~-- -` ___ ~ ~_~__ ___


----- -- ----~----


- -


- -- I--- i "


mhi


I


11


Elies protegent leur pr6cieu- saion Palmolive a la
se cqalexin, pemi r 0o- naturelle q'il posaede-
yenma iotoeriediallfJ6. le hulk deo palms et (
ves, et rien d autre, doni
Ce que vtea devez laire au Palmolive sa couleur
S' naturelle.
Lt tnatlit, le tidi et avant The Pa'molive Peet Co
de:vpps mettre au lit. lavez- cago. U.S.A.
v6td b Adpat le cou avec Le savon Palmolive
le savon FPamoli'e entaisant iam'as venda sans6tre el
bien penetrer sa mousse dansa n ..

eusuite avec de I'eau troide.
S6chex-vous compl6ten .ent.
Evitez ette erreur I


I


"Wwm WSW' MOWN 41 no-


''


4J


I


--1




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs