Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04083
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 1/22/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04083

Full Text
- -w 7a - l


Clement Magloire

PIRECTEUR
1358, RUE AMbiRICAINE 1358
TELEPHONE N* 222


S- J lANNUN6600PORTU-PRINCE (HAITI) MARDI 22 J lNVIER 1
22 me ANNEX N 6600 PORT-.,U.PRINCE (HAITI) MARDI 22 JANVIER 192
*" 1-***1 *' : .. -- ... '" '*' .. . . . .. '*" ,1 ,* 1 1",,1, .=", ',T i ,i- ",,,' * - *: .. ....... ----------.. ' - .i ,, -. ,


ls grands pb6aleies tmlerutleu... ma


Le Nuage a 1'horizon vi
i na
... Ii grossit absolutee de marines ne se pose hsa
Cela A premiere vue, sem- gu6rt plus avec surtout le to
ble un paradoxe, .au moment nouvea.prograrmme naval. to
o6 le Senat americain vient de Alors les deux puissances or
voter le Pacte Briand-Kellogg. menaces de songer A une qt
Mais jamais le spectre de n o uy e I I e concentration de po
la guerre ne grimava plus leurt forces leur assurant la ca
qu'A cette heure- oi. la guerre ma t rise incontestable des ene
est mise hors la Lol. rners. Problcme d'une gravi- po
Dans le discours prononce ti extreme. Pour en ipesurer co
6 la Chamnbre le 4 Decembre r'etendue, il faut se rappeler ce
dernier, sur la politique ext6- qu'A Washington, en 1921, 1, L
terienre de la France. Mon- vrai debat, fut, non la limila- je
sieur Briand disait : a qu'il tion des navires de haul board, e
faut ne pas se rendre compete ,mais la rupture de l'Alliaiice m
de la situaliOn mondiale,pour anglo-japonaise. xurce point, s
ne p:iscompre:ndre les diffi- M. Frank Simonds, .'un des de
cults dc L a tache A accomplir, journalists americains I e s so
etque c'est beaucoup qu on plus averlis ecrivit une etude
ait plu. nmilgr tant dc germes decisive.Larupturefutacquise. ki
d'irritalion (ans tout les Pays Or voici qu'on renoue le lien E
maintenir la Paix.)" brise. On parole, dit l'edito- ti
Plus calcgorique et plus rial du 'lenms du 4 decembre,
tranchant, M. Mussolini dans d'un renouveau de alliance
un discours du 8 D6cembre. A anglo-nippone qui fut aban- qt
la derniere stancee de la 27e donn6e en 1922, ors de la con- dt
Legislature italierne a dit: ula ference de Washington et que
reality que noms devons ne beaucoup paraissaient regret- t,
pas ignorer est la sulvante: le ter, aussi bien & Tokio qu'A B
monde enter s'arme. Ies Londres, car elle oftrait des g
journaux signalent chaque avantages, des advantages cer- d
jour la construction de sous- tains,au point de vue de la po- n
marins, de croiseurs et d'au- litique de'sdeux puissances en
tres outils pacifiques de guer- Extrdme-Orient. On sait que
re. Le nombre des canons et des conversations amicales t
des iaionnettes argmente toun ont 6t6 engagees entire le Gou- e
jours ). vernement Britannique et le
Les Etats-Unis tiennent la Gouvernementjaponaisen vue e
Idte dans cette course aux d'une action diplomatique r
armements. ((ln mmnie'temps concentrEe des deux puissan-
qu'ii preconise la ratification ces en Chine. Ainsi, puisque
par le Senat du pacte de re- le gros mot dalliance effraie, I
nonciation A la guerre, est-il les deux anciens allied se con
ecrit, dans un Uditoral "d certent pour une'eAtitrt e'at "
TEMPs du 9 Decembre, le gou- une sphere determinee. Et
vernement americain pursuit cette entente deja se manifesto
1'execution du plus vaste pro- dans des faits. On se souvient
gramme de constructions na- que lors de la construction de
vales qui jamais ait te etabli la formidable base navale de
Sar uine g ande puissance)). Singapour, I'etat-major nip-
e 1913 A nosjours,, selon le pon en avait pris ombrage, I
discours de M. Briand, leurs la considerant come ine ,
depenses militaires se son t avanceecontre le Japon. L'An- r
eleves de 6 6 19 milliards. On glais avail passe outre, tout A
sait I'importance des quinze entiler en ce temps-1i ai flirtrer j
nouvetnax croiseurs .qui vont avec le cousin Yankee. Les
s'ajout r i leur lotte. Dans sa soucis de celui-ci s'etant avy-
sian,'e du inercredi-5 D6cem- r6s decevants, le r6aliste bri-
bre, la 'hambre a adopt tannique songe A donner a (
(( p)rseine sans discussion le i'allie d'hier, et de demain des
proidt de la Britten autorisant gages Et le((Daily Telegraph))
lI'.ifeltation de quinze mil- d'anntncer qu'll est a pre-
tions de dollars aux modifica- voir qu'une parties des travaux
tions A apporter au Pensylva- projects A la base de Singa-
nia et A I'Arizona. Elle a Ega- pour ne seront pas execut6s
cement adopted une measure au- et cela est dt sinon entibre-
torisant des travaux dans une ment, du moins en parties, A
vinglaine de bases navales en la Icondition des relations an-
Amr'ique et dans ses colo-. glo-japonaises.
nies. La depense prevue est Sous la phraseologie offi-
de deux millions de livres cielle, I'ententeanglojaponai-
sterlingi Et d'autres millions se en extreme-Orient, en Chi
pour l'armementde deuxsous- ne, est chose faite, mais l'Ex-
marins giants, the greatest in trdme-Orient,la Chine, ce soni
the world, naturellemeDt. Et les points nevralgiques du
une diplomatic cordiale avec monde.On parole couramment,
les voisins, pour n avoir pas comme motits de friction en-
derriere soi, en des circons- tre les Etats-Unis et le Japon,
lances difficiles quatre-vingt d'immigration, de problems
millions d'Ames hostiles. du Pacmfque.- La vralie que-
Devant cette preparation tf- relle eat en QChine. Mansuloi
brile A la guerre, r question y Mqsuoka,vice-president du
monte aux lvres: Contre Che.tinde fei ad rmandpho.
qui? Et de suite le profile- riea failait en jutllet dernier
Sdtent A 1'horizon de maoape des dolaratioxs ensation-
sombres des post-uttaAd des ahes sur.ces probliames: La
deux adversaires .6ve4tteis: Mandschourei eat strat6gique-
l'Angleterre et le Japon. rp ment vitale au Japon, c est no-
Eux, devant I'ennemi pro- tre premiere ligne de defense,
bable sentent leur sqperioritt etle leader iaponais d6clarait
menace. Pour ie Japon la sonpayspretAtoutpourmain-
question de la s periorite de tenir, en ces regions, la paix
la flotte americaine ne se pose mame au'prix d'une guerre,
guere plus. Pour I Angletere: h'ure uSrt dans une ethude
le prnncipe de 1'6galit6 abs r la rivalite de la Russie,
entire les flottes ambericaines de la Chine et du Jspon en


et britannkiues 'pour toutes Ma4chburie, 'Mr A. Nil-
les categories de blAtimats as- kolefitf rapportit es mots
surerait, en fait, la supebiorite de M. Xinnouski,dans son vo-
navale absolue des Ftats-Unis, lume :Mandchourie.j Laqutes
les besoins de la defense des tion de guerre ou de la paix
deux puissances, n'atant pas pour le Japon sera r6glee non
ae m es. Orcette 4pl iu Japon,a ur le Pciq,


is ea Mandchourie. Le Ja-
n est en train de trouveren I
ndchourie une source de
et de paix national *.
r'elle est la position japo-
ise sur la question mand-
ourienne. Question lite, on
it comblen strictement .A
ute la question chinoise, iA
ute la question extreme-
'ientale. Or, sur ces deux
questions, I'entente anglo ni-
mnne. De I'autre c6t' des
ux. les Etals-Unis, qui ont
ces lointains parages leur
olitique ,A eux, absolument
ntaire aux directives de
lies des autres. Le conflict.
e coniflit ou les iltlrl'ts en
u se chiffrent par milliarils
e plus grand marched dui
onde! Et les flottes de gros-
r ou de se riunir.Les Ilottes
e guerre, la guerre rmise avec
lennite, hours la loi.
IRalisant, selon Mr H. Vic
ha-n Stead, dans une1 recenle
tude sur la nouvelle silua-
on internationale une autre
uerre d6truirait totalement
civilisation curopcenne et
u'ainsi les disputes doivent
Ire r6glbes par des moyens
acifiques,par la Ligue des Na-
ons oui autremen', Ia: grande
tretagne,lo France etl'Allema-
ne s'epaulent sur la base,
'une constructive paix dd-!
i'-cralique. ))
Mais 1 Europe n'yst pas le
sonde. De I'autre co6t de la
erre,d'autres parlenaires sont
n lice et d'au'res directives.
Le ciel assez clair du c6t6
urop6en, s'obscurcit dange-
eusenient du c616 doe 'ExtrA-
ne-Orieni.
On ralitie le pace de Paris.
Mais on arme. A vue d'oeil it
grosil. le nuage A horizon.,.

Voye-, Voy ez
LA
nouvelle Chrysler a 65.
Sa vitesse 6.5 nilles
'heure et plus Son moteur --
r DOME i 'ARGENT > a liauti
'endement Six cylin 'res,
A centre poids au vilbrc(iquin
i sept pliers. Ses reins a ex-
pansion internes, liydrauli-
cues -- insensibles aux varia-
lions de I em pra tre, anti-
d6rapiants, 16gers de comman-
de I
Comme elle est belle,lorsque
nous Ia voyons passer !
Le nouveau radiateur pro-
filk, les lignes basses et har-
monieuses de la carrosserie et
des ailes--fascinantes,donnant
satisfaction- etablissant uh
ideal nouveau en beauty au-
tomobile.
N'est-ce pas la voiture que
vous desirez ?
Et que je desire I
Voyez la Chrysler 465 dans
les salons d'exposition.
Demandez une d6monstra-
tion, conduisez vous-wvme et
compare avec les autres mar-
ques.
FRANCK J. MARTIN,
Distibiteur pour flati.
Plhe de in aix, Port-au-Pce.


Le reglement
DM IJETIIM DLRON itRESN
HAMTANO-DOMIUICAINES

Le Traitd entire les deux R'pu-
* bliques est siflne
Une deipche de la Cie. deas
Cables francais a transmis, A
Port-au.Prinee, hier, 1 3 heures
1/2 de I'aprts-midi, que ale Trai-
t6, rualisant Ientente concernant
le trae6 de la fronti6re entire
Haiti et la Republlque Domini-
didne, a 6t1 signed hier A 15
heures, au Palais NationaLde
o A-n.ig..


T A O"T T


i- -.


LA riLJ 1
Si qa tumeur veut avoir la gole toujours fralche, une ha-
1ine pure, il doit fumer LA SPUD, la cigarette mentholce.
En I essayant vons en serez si satistail que vous I'adopten z
et 6puiserez le contenu des paquets sans vous en apeicevo
En vente dans toutes les epiceries el boutiques,
B. et N. SADA et Co
Distribu:eurs pour Haiti.


Les parfums le Moinle-Carlo
4iLotus Bleu #sc. Lotus Bleu.
I'acfum Sualp, d~lical el pri-SNlaut
S'i P'onspoiile: ('ire d(lElCiCicle'int par fune. n'idilive: (11K
h's IPrhinis de -MONTE -ARL() ; 1)1)1 (mi1e: la certituide (Pa-
uioir liii ,)rodlIiI 'l d ail ilxe ( l siljrieiir (i ltlS 'ill uxconflhlS
Ie 1US ',.TIE('(('estIcifp)(rf 11116(Ila miode p(1lm'iouoit .
Ii'ouile''t d(h'es fl (h Sci (cl egou lclu't
I sc:d(Il,011"', ~.BI.EUT
E n f e d e d a m is a te s h 's b o i in e s i n ( i s o f ls d e jP a r f u i c r le .


I


Mesdames,Mesdemoiselles!
DWsirez vous avoir des cheveux ondulis ou droit:,? Portez
vus, les t heveux courts cu longs ?
Dans ous les cas, lemploi de la me veilleuse 6pingle
MP 'A P '
Of


est mdispensable.
De gracieuses et v6ritailes petites pinces, ces 6pingles oni
le doubted advantage d'etre invisiblts et de ne 1'oint glis er dans
les cheseux qu'e les retiennent pa faitemen'.
1En vente dans les grands Magasins et les Salons de Co'flure.


Au Cercle
Port-au-Princien

I)imanche, A 10 heures du
martin, I'Assembl& e G(inrale du
Cercle Port-au-Princien s'est
retilie pour renouveler son Co-
milt.
Les membres presents 6taient
alu nonibre de soixante dix. Sc-
Ion I'usage, le doyen d'age, en
l'occurrence M" Lespinasse, pre.
sidait la seance.
D)ans un came parlail, on pro-
c6da aux elections. Voici le re-
sultat des scrutins :
President : Louis Roy, Triso-
rer : Philippe Lafontant, Se-
cretaire : Antony Saint-Cvr.
Lonseillers : Lyncee Denis,
Burr-Raynaud, Eug. de Lespi-
nasse, Waterschoodt.
Co mite d'Election : Stark,
Dulort, Alph. Denis, Ricardo,
C. Cassagnol, H. Reiher, Em.
Morel, Pierre Etheart Emile
Bastien.
Conseil de Discipline : Ed-
mond de Lespinasse, Michel
Beauvoir, Edouard Esteve.
Nous pr6sentons tous nos
compliments aux membres du
nouveau Comite et particuliere-
ment a MM. Louis Roy et Phi-
lippe Lafontant, respectivement
Pr sident et Tresorer, qui ont
su, dans les moments les plus
dificiles, aauvegarder le bon
renom du Cercle Port-au-Prin
cien pour lequel LE MATIN for-
me des vceux de' prosperity et
de grands succes monda ins pour
l'annde 1929.

Le grad sch k beie
G6errier-Kid Jack
Avant-hier, Guerrier et le bo-
xeur 6gyptien Kid Jack ont si.
gaP le contract stipulant les con-
ditions de leur grand match
qui aura lieu le samedi 2 f6-
vr',r ,r6chain.
II ny aurm pas de match-re-
vanche, comme cela a lieu d'or-
dinaire. Guerrier nous a dit que
deviant de suite a-r6s sa ren-
contre avec le boxeur 6gyptien,
partir pour Santo-Domingo o4
i1 a certain engagements, quel
qae soit le vainqueur du2 I
vrier, il n'y aura pas nou-


veau match entire lui et Kid Jack.
Les prix des cartes d'entree A
ce match sensationnel sont de
3, 2 et 1 dollars. .es caries des
premii es places A 3 et 2 dol-
lars porteront un numiiro d'or-
dre afin d''viler toute erreur et
tout malentendu.
Les cartes sont en vente de-
puis hier a Varietes. La pvrtie
comnmencera A 9 ) heuras pr6ci-
ses du soir, afin de permettlre
aux habitants des autres villes
qui, d'aprcs nosrenseignements
coinpent se rendre en grand
nombre a Port-au-Prince pour
assister au match, d'avoir Ic
temps d'accoiplir le voyage le
jour mmne.
La Colonie syrienne retient
des cartes en grand nonibre.
Cc sera done une soirse de
boxe unique.

UNE (l ARIANTE FETE DE B i PTEME
Tres sympathique et luxueuse
tut la fte oflerte, avan' hier
soir, dans les salons de M. et
Mme Boulouse Geb..ra A l'occa-
sion du bapiine de leur nou
veau-ne, Louis.
Le nouveau citoyen lut port
ax lots baptismaux par son
parrain, M. Sa la Zrik et sa mar-
raine, Mmine Sylvie. .2. :
Le parrain jura pour son filleui
fNdelite A la bannitre du Re-
dempteur, sa marraine le sou
tint pour recevoir Ihuile, le sel,
I'eau. M. et Mme Boulouze Gt-
bara furent d'uoe prodigalite
charmante d'amabilit et d'st-
tion envers leura invites qui em-
plisait nIi salons et galeries, ap.
portent aux heureux pkre et
mere une preuve de sympathie
et d'amitie.- Du champagne A
flots, des fleurs A profusion, des
demoiselles en grand nombre
qui, tout en tetant le nouveau
chreinen, an. ttaient dans ram-
bDance Ioutes leu s grAces et leur"
beaut#. Tandi, que les co-p s
elegants dansaient au son d'une
suave usique, d'autres Elaient
au buffet, d'autres encore, autour
d'une table fleurie et serve avec
coquetterte et abundance, sa.
voursient de d6licieuses frian-
dises. Colons et Ipublicaines
furent pour quelque chose a la
JL6e, leur ar6me d6helat allait au
cOM et pr, carsit use douce W.


lolire I





... voit qu'au Poste-Marchand.
les gens n'out ni treve ni repo'.
La grele de pierres, chaque soir,
survient, fIormiid.bl'e. 'ou vien-
nent tls dangereux proje tiles?
Nul ne peut le dire et les mol-
heureux habitants du quarter
ne savent a quel saint se v( uer
lors(i ne commence In miltvilla-
de. .orsque la Police est sur
les liux : rien. CL st le calm cl
la silence protfois; des q(u'eli
s'en va des piei''s, des pier-
res, ties pierres...


... ne cesse Illadmirer la tmle
t1~gante et la bl)arhe bien taite
(tui'ont tons qui sortent de La
Co(quette, le salon de coiffure
chic de la Grand'Ilue, tout prOs
d(e 1'eglise Ste. Anne.
... se rnjouit d&jA dcla grumd*e
liesse It tie In folle galtes qui en-
toureront le Carnaval de 11929.
Jusqu'A present, il n'y a qu'un
seul candidate A cette royitaut
d'u jour. Mais NOTRE EIL'fu-
reteur et perspicace a decon-
vert d'autrcs qui vont se prE-
senter. 11 v in a trois, Miles L,.
!).... M... "I ... et G... C... Devi-
nez et vote pour elles si ca
vous plait.
... a vu que certaines petites
orreurs peuivent mettre le jour-
naliste au courant die bien de
petits secrets. Un petit billet,
qui change de destinatiou, 4.-
voile des petites chooses qu'due
dactylo pense devant son cla-
vier et qu'un jeune galant scrait
tout heureux de recevoren all-
giiant les chiffres A I1'Oflicc o0
il est employee.
... voit encore le billet so, .
ses regards, I'un on I'nltre peut
Ic re amer.





Parisiana
CE SOI1
NiLORD LARSO11L LE
5e et 6e episodes.
Entrle : 1 G,


Varietea
DEMAIN SOIR
Moulte-' rit
2e epoque.
L'laleraal fludevr
2e episode.
0.5O.


Deuil:
Utne d peche des Cayes nous
a apportlda penible nouvelle de
la n ort de Melhl lIenriette VII.
latte.
La delunte etait la sesur de
notre sympathique ami Alm6
Villatte A qui nous envoyons et
A tous lea autres parents #pro-
vias par ce duil, nos !iw1
condolmance.

tase A I'espril; et les volutes do
leur 1tume, en zigzaguant dai
I'atmospb6re, s'ei alaient, em"
portant lea illusions et lea reves
apervus 6 la lumineuse t fantasy.
tique clart6 qui tombulent des
lamps electriques.
Beau pr6.ae pour le petit q.l
lai son premier pas ) danas le
monde an milieu du rire, de o
legance, de I'abondance et de la
beaute.
Tous nos vCmu asu heareim
ratis t frouge vie amp i

Geiwa. '
"""r' ,


Le mine wi.slinc1 qm pxuss-
fcrtains hi~univs 1 I'1 .r 1alatfo
leM qnuds .subissent Its portera
,(i abuser c lie qu'ils pourrient
Piere tJESOhE


-- 1_


--L ~











DERNIERES Nouvelles

de L'ETRANGER


CU1i'AONII FRAAISB DES CABLES TILEGRAPHIQIiS
21 Janvier 1920~


W: .e* NIvet kaverMemelt ixicali
et let lois rellgienses
MEXICO- Le president Por.
.os Gil a confirm la r6cente d6-
Slaration du miniatre de i'Int#.
rieur diant que le gouverne-
inent continuerait 6 appliquer
'trictement les lois religieuses.
La loi, dit le president, n est pas
viol6e quand une lamille pto-
c6de At des services religieux
hours de la presence d'un pr6tre
on d'invites; aucune negocia-
tion ne se pursuit pour le r6-
glement de la question religieu-
se.
L nouveau d6put6
de 'Alsace
estl Ceere us antnomoiste
qui est tlu A Colmar
CoIt.%A-- M. Hlauss, autono-
miste, a k6 d6u en remplace-
ment de M. Rosse.
La ortse politique
B yougoslave
BELGRADE La police de
Zagreb a notifl6 A tous les parties
portant le nom de creates qu'ils
sont dissous, leurs bureaux onl
St6 terros et mis sous scell6s A
exception de ceux qui se trou-
vent ans les bureaux des jour-
naux creates qui n'ont pas t16
supprimns. On pense que ces
parties essaieront de continue
SIturs travlux malgr6 lour dis-
solution.
Enorgique moyen
do briser une gr6ve
ouvrl6re
BARCELONE- Les ouvriers
de IExposition international
oyant subitement d4clar6 la gr6-
ve, le gouvernement a d6cid6
que ceux qui ne travailleront
pas lundi seront embarqu6s mar
di dans des trains sp6ciaux pour
travailler dans les champs du
centre de I'Espagne.
Un navire on mauvalie
posture
NEW-YORK La Dollar Li-
ne a recu du ( President Gar-
field un message annonnant
que le paquebot 6tait Ochou6
sur le ricil Matanilla A 1'extre-
me nord des lies Bahamas. Le
navire nest pas en danger im-
Smediat.
La sant6 do roch
PARIS- Les medecins 6taient
si satistaits ce soir do I'Mtat di
mar6chal Foch qu'ils se propo
sent de lui permettre demain
martin de se lever pour quelque',
instants.
La sante de Georges i
LONDRES II n'a pas part
aujourd'hui de bulletin m6dica
sur '6tat de santi du roi Geor
eas, mais lea midecins sont ve
aus fair leur visit quotidien
me au commencement de la ma
tin6e et dans la soiree. A l'issu
de la seconds visit, on annon
rait officiellement an palais d
SBuckingham quoe 'amlioratio
nnoncee pr6c6demment a
maintenait.
Le procohaine installs
t/on de 3. Hoover
& la Naison Blanche
Qa eques anus de souveaul
Secretaire
Uli sre le Sertaire d'Ftlat
de N. U ser
WASHINOTON-Aprds ave
S 6ntlr d pendant deux remain
w Iv lo leaders du parti rcpi
blicain, Monsieur He r b e
Hoover partira domain pour
I" Floride ou il so reposera tc
em preparant son discounrs d'ii
tallalion; il sera rh6te de M
C. Penny A Belle-Island pres
Miami. Pendant son recent
uer A Washington, M. Hoou'
'est occap6 activement de
I future composition de son (
blalet.
On consid6re. gantralem<
qI e M. Andrew W. Mellon r
lira A la Tresorerie pendant
molns deux ans. M. William


Jardine serait charge do n(
vuan de i'Agriculture. M. W
Uisa J. Donovan succ6dei
l emme attorney G6n6ral A
John G Sargent. M. Kellogp
d6lA announce qu'il ren ,ei
dmi la vie privee i la fint
rIdlministraticn de 4. Cooli 1
IOr hii succeder, on parole
SMaateur B'rah, de M. DwiI
W. Morrow, ambassadeur
Mexique et de M. Henri P. Fl
bher, ambasmadeur A IReme"


Le Comit6 des Experts
NEW-YORK- Un communi-
que6 la press a tait savoir au
public samedi que MM. Owen
young et J. P. Morgan vaient
accept de prendre part corn
me Experts amtricains aux tra-
vaux du Comit6 charge de r-
glei la question des reparations.
Ce communique a 6t6 publiW
A la suite d'une visit de sir Es-
me Howard, antbassadeur d'An.
gleterre A Washington chez M.
Morgan au course de laquelle I'in
vitation oficielle des nations eu
ropkennes a e6 remise aux fi
nanciers am6ricains.M '. Young
elt Morgan onl choisi combine ad-I
joints et supplIants MMN. "Tho-
mas Perkins et Thonas Lamont,
ils s'embarqueront le ler fevrier
sur l'm Aquitania de ladon A
assisted i la premit.re reunion
du comil6 qui aura lieu le ler
mars. Le comit6 des experts
financiers se trouve ainsi au
complete. I comprend les repr6-
sentants suivants: Angleterre :
sir Joseph Stamp et lord Hl-
velstike, directeurs de Ia Ban-
lue d Angleterre, France : MM.
Enile Moreau gouverneur de la
Banque de France et Jean 'ar-
inentier, directeur du Mouve-
inent d(es tons au minisl6re
des finances, Belgique : MM.
Emile Franqui, ancient ministry
des finances et Gulltt. llalie : M.
Pirelli et Ie prolesseur Suvitch,
Japon: MM.Kengo Mori et Aoki,
Allemagne : Dr lialinar Schacht,
president de la leichisbauk et
e Dr Albert Voegler, directeur
de la Ieichsbank.


L'Amsemlblte d'Angearra raifie
le Pacle Kellogg
AN ORA L'Assemblee a ra-
tifi6 A unanimity6 le Pacte de
Paris de renonciation A la guer-
re et prescrit A son ambassa-
deur A Washington de signer le
document.Le ministry des Aflat
res Etrang6res 'Fewflik Rouchdi
Bey, quoique malade, s'est ren-
du Ai assemble pour demander
le vote de la ratification.
Pour la protection de I'Eparque
publiqtie Irantise
PARIS- Le Conseil des mi-
nistres a approuv6 une s6rie de
measures pour I'assainissement
du march financier et la pro-
tection de I'Epargne publique.
Elles regl6menaent les protes-
sions de banquier et de dOmar-
cheur,la publicity des missions
flnanci6res.les seci6t6s commer-
ciales, le march hors c6te et
contr6lent les operations des
coulissiers et I'introduction des
valeurs 6trangeres et coloniales.
Elles renforcent galement la
police financi6re.
N. Myron lHerrick
chez le marshal Fock
PARIS La Presse insisted sur
le geste d6licat de M. Myron
llerrick.ambassadeur des E als-
Unis, don't la premiere v st. .a
tel pour le mar6chal Foch et
et qui a dit notarnment : Si les
(d sirs et les espoirs amnricains
pouvaient influer sur la march
des choses, le marechal serait
vite debut. C'est notre plus ar-
dent d6sir.
Eehaulour6e entre eamelots do roy
e! policiers paris'eias
Parms- tier, des camelots du
roy habillfs ea gendarmes et 'L
police so ent entrs en collision
pr6s de l'Opkra. Cinq policies
ont 6t6 bless et six cameloti
arretis.
Le tremblement
t do torre au Vn vasu61a
. Les dftts
. Nau, rage de avirae, moris, bless
a Cahiucs- Le tremblement di
. terre de Cumana s'est produit 14
r 17 courant A 7 heures du ma
a tin. Sa dur6e a 6t6 de 30 second
. des.Tous les a difices ont 6t6 dd
truits.Les personnel qui se trou
t vaient sur les quais perdant I
. catastrophe furent precipitls
u la mer. Une vague norme cau
. sa le nautrage de plusieurs ba
- teaux a voiles se trouvant isan
. la trade et des doinuages au va
it pour t, to...is i G ummewilne
1. qui na, -. .i *i o que grAce
a une man e a re habile.Les di i
it ces commerciaux, la cath6dr it1
-,e ,, a~ .1se, la prison p,.in
ci pale siuil en juau L, Lw trem
u bleinenl de terre fut priced
t d'un fort grondemunt souter
u rain accompagnt de craque
* menls. La statue 6questre di
matied~l Sucre ne lut pas e


LEMATIN 22 Janvier 1929


Les Assises
OD PORT-AU.P3R2MG

Audieae du 18 jailer.
ENCORt Dn SANG...
En v6rit6, celui qui choisit lesa
embl6mes rouges pour le d6cor
du Tribunal criminal trouva,
sans que personnel puisse rienon
objecter centre, les insignea
symboliques qu'il tallait pour
marquer exactement les attri-
butions de colte J uridiction sp6-
ciale.
Encore one affaire de sang, la
derni6re avec assistance du.Jury,
qui se jugeait vendredi aux As-
sises. Cest A Boucan-Carr6, Com-
mune de Mirebalais, le 2 sep
tembre 1928, que se d6roula la
sanglante aflaire qui conduisit
Exima Esiim6 et Louima Estli-
m6 sur la sellette du crime.
Ce soir-IA, tous deux crurent
entendre les voix de leur m6reI
en discussion assez anim6e avec
Ogoun Dor, un habitant de la
section. Louisma ,'approcha e'
prit tail el cause pour sa. in6:,;
elt croyant s'apercevoir quv
cclle-ci avail 616t bless e, trappa
Dor d'un terrible coup du cou-
telas qu'il portait a la ceinture.
Dor r6ussit cependant A d6sar-
inei son adversaire sans grand
final lorsquie, le trore, Exima E-
limtin intervint, a son tour, et
portau Dor le coup inortl I q'"
mno ivan arirest:ion ds detix
ti 'vs 0 c a ;ussi ie lot ue ti t I
miille Estimn et It'ur iicttlpatio',
d(I'liuihde \olonal;re sur la


Des gouttes
QU!I

epargnent

'argent.


s
c

C

I
e

1
1
(


personline d' )goun ill)o
Malis le Mg iisral ins iruc eur
renvoya bi,:-1:6t Ihn s i,,-s 4bo
prevent ion les ult esinerbret-
cl ne res'erent en prison que
Exima et Louismna.
Et voili, vendredi, les deux
Itrres en Cour d'Assises. L'audi-
tion des tWmoins ne fit nulle s.n-
sation. Une seule deposition tut
assez troublante, c'est celle du
pore des accuses, qui, est lave *ie
son serment, dit toute Is verite.
El elle fut terrible pour les deux
freres, la deposition paternelle.
Le Substitut Duviella, au nom
du Parquet, en lit largement
itat et au course des d6bats par-
ticuliers et au course des db ats
g6raux. Implacable, le Repr6-
sentant de la Soc:61t, riclama
un chAtiment exemplaire. La
tAche tail ditflcile pour les avo-
cats de la dotense, Mel. Louis et
Edmond Montas. ls ne turent
point au dessous d'elle, cepen-
dant et plaiderent avec chaleur,
conviction, parfois avec quelque
logique, la cause de leurs mal-
heureux clients.
Lorsque prirent fin ces d&ba ts,
le Jury se retira pour ,i1lib6trer.
Les Juges populatres reconnais
saient la culp:,b',il6 des deux ac-
cus6s. C'ests A Rigal, president.
qui lut les repoitses aux ques-
tions poses par le Tribunal don,
le president, M. le Doyen Mitton.
I la suite de ce verdict dit que
Louisma et Exima Estlim& Mtaieni
condamuns aux travaux torc6s A
perpMtuit.
i Les condamn's ont sign, so-
medi At 10 neures du martin leur
pourvoi en Cassalion.



MIGRAMNIE CONSTIPATION
CONGESTION, ETOURDISSEMENTS
KMBARRAS GASTRIQUE
IL SUFFIT de prendre
A Iun dV Vo repMn
(toer Ie deus Jem eul6aM0),

IILLEIrDElNiiI
147,RdF.m*Su -DIsJPARIS

. qul *ont tou lt blanche

DEHAUTA PARIS


dommag6e et de son pl6destal
de granite lieutenant de Simon
Bolivar contemple le ruines de
sa ville uatale.
An moment du cataclysme 60
ieanes filles so trouvaient duos
la chapelle de I'Ecole des Sours
de charity. L'6difice de I'ecole
lut dtruit mais la chipelle dann
laquelle so trouvait I'image da
Christ rest seule debout. Com-
,me la statue du mar#chal Sacre,
le pont en ciment arta6 sur la
ritvire Manzanares qui traverse
la ville a r#sistt au cataclysme.
L.e Coummewijne arrive ce
malin A la Guavra, avait A board
t in grand nombre de biess6s. Le
Sgouvernement a envoy A Cu-
I ana un premier secours de
cent mile dollars pour 6tre di-
tribu6 aux personnel pauvres
sans ris.


I


Vous devriez &trt-
sp6cialement sou-
ieux de la quality
del'huileque vous l 1
employez pour lu- y
brifier vos usten-
siles de manage, tels que votre
machine, A coudre, votre gra-
mophone, votre balai m6cani-
que ( Vacua cleaner), votre
ventilateur '61ectrique, votre
machine A lessive, vos serru-
res, vos pentures, vos ver-
rous, etc.
L'huile a bon march cotle
toujours cher. La bonne huile
kconomise toujours votre ar-
gent.

3:ini.ne


.4.ee s me.swas


BEAUTY


I


I -


Emrpohe la roullke-hulle
nettoie et polit
FI~ ^Elle est une bon-
nie huile. BIle est
l'ennemielinfatiga
oblede l'usure etl
.1de Ie rouille.
Employez-la franchement
et rmgulitrement: Jamais, elle
ne s'agglutine, ne recueille la
poussi6re. Elle ne file, mais
elle p6n6tre dans les joints,
chassela vieille poussiere et
graisse.
Frott6 sur la surface de
n'importe quel m6tal 3 lu-One
le met A l'6preuve de l'humi-
dite.
dit6 et pr6vient.
I Employez 3 In-One aussi,
pour nettoyer et pour vos
meubles et travaux sur bois
Set toutes les surfaces vernies
et~finies.
Vendue dans toutes les quin-
cailleries, les drogueries, les
armurerie et les grands ma-
gasins en bouteilles de trois
dimensions et bidons appro-
pri6s de une once et de trois
onces.
GRATIS',
Demandez l'6-
chantillon et le
mode d'emploi
II ^les deux gratis


I
)
n
)I


N-
kM-
d-
rk.


]1


Un nouvel incident
dans 1'affaire de
La Gazette do Frances
Georges Auquetil arrt0t


Nos lecteurs buat, sans doute, I
deja au courant de la grande et
scandaleuse aflaire de La Ga-
zette de France qui a, en Fraace,
le plus enurme retentissement.
Au course de cette aflaire, de
nombreux noms de hautes per-
sonnaht6s lranqaises out 616 ci-
t6s.C'est ainsi que le Juge char-
g6 de l'instruction, M. Glard,
convoqua dans son Cabinet,
Georges Anquetil,l'rcrivain bien
connu.Celui-ci, n'ayant pu tour-
nir des explicatious claires et
pr6cises sur la nature de deux
recus de 75.000 trancs chacun
portant sa signature et figurant
dans le colossal dossier saisi A
LA GAZETTE, a 0l6 impliqu6 par
le Magistrat d'escroquerie, abus
de confiance et recel. ,Arr6tt,
1'6crivain a 6tt d6pos6 .en pri-
son.
. jM. Anquetil est Iauteur d'ou-
vrages qui firent sensation dans
la politique et la literature, en-
ire autre, La h altresse legitime,
I'Amant ledilime, Le Reliquaire
de la Mort,Satan conduit le bal.

L'Ecole Nationale de Droil chsge
ide local
Notre Ecole national de
Droit a 06 installed a l'immeu-
ble situ6 A l'angle des rues de
l'Egalit6 et des Casernes ot lo-
geaient tout r6cemment les bu-
reaux du Quartier G6n6ral de
la G. d'H.
(1[ VoilA done I'Ecole de Droit
Install6e dans un spacieux lo-
cal. C'est le premier pas qui
cote et souhaitons que bient6t
1'Ecole ait son local bien t elle,
tout comme sa soeur, I'Ecole de
Mkdecine et de Pharmacie .


PAGE-2L


L'Age est un d6fl la beamt6.
Aujourd'hui,tes temmes de 40
A 50 ans retuoent de laisser
les ans conqu6rir leur beauty.
tiles prot6gent leur pr6cieuse
complexion, premier moyen
de conserver leur beauty.
Ce que vons dves laire

Le matin, le midi el avant
de vous coucher, laves la
figure et le cou avec le savon
Palmolive en taisant bien p6-
n6trer sa mousse dans vos
pores par un massage de vos
deux mains. Riocez-vous en-
suite avec de l'eau troide. 86.
chez-vous compl6tement.
Evitez eeltl erreur
Ne vous servez jamais de
savon ordinaire pour le trai-
tement que nous venons de
vous indiquer. N'allez pas
croire que tout savon vert ou
ceux vendus comme ceux
d'olive et huile de palme sont
pareils au Palmolive. Pour
votre gouverne,voyez si le sa-
von Palmolive quevous ache-
lez la lne hande noire aver le
.nomr PAlmo'ive en lettres do.
rOes 1Empaquetage vert et le


Nouveau Charge d'Atfaires de Cuba
La semaine dernimre, est arri-
v6 a Port-au-Prince, M. Ratfal
Cervino, nouveau Chargb d'Af-
faires de la Repablique de, Cu- .
ba en notre Capitale.
Le lendemain de son arrivee,
le Charge d Affaires fit visit &
M. Camille Leon, Secr6taire d'E-
tat des Relations Ext6rieures.


Aux


Assises


Les affaires sans assistance du
Jury
Avec laffaire des Assises quo
nous relates aujourd'hui prend
fin les causes devant 6tre en-
tendues avec assistance du Jury.
Ce matin sera entendue la
premiere affaire avec juge uni-
que. C'est celle de Justin Ger-
main qui esl accuse de vol -ave
effraction au prejudice de rEtat.
L'accus6 sera d6fendu par M"
Bernard Desgrottes.
Le ler f6vrier prochain, c'est
Adam Ambroise. accuse do vol
au prejudice de M. Cl6ment Ro-
driguez, qui occupera le box.
M* Lkonce Bance sera au bane
de la defense. Le 4 .fvrier, le
juge aura A se prononcer sur le
sort de Vilia Petit Jean, un cas
d'infanticide. Sa defense sera
* pr6sent6e par M* Emile St. Lot.


ASTHME
14I Oppresslon, Catarh,|,
m S S Suffbncat oi 1
^*P" Taii mivuf.


MU L


-.- -._ ~I_~--_ -__I--..._. ._- r~~__.-- ---_r_. -- .----~=--.- I I----- -- r


------71




A D




chet rouge aun dos avec s le
oPoPalmolive.










SLe'seul sscret du PALMO-
LIVE est sa composition ex.
elusive, et c'est un des pr6.
cleux secrets de beauty d I
monde.
Le savon Palmolive W'est
jamais venda sans 6tre empa*
quet6..


Repr6sentants pour 4alti.
J. D. MAXWELL et Co
1619, Rue R6publicaine -
(Grand'Rue)


I


I






LEMATIN. ;-22t Jnvier 1929


PAi.


SouMtag mt Imaundlat- Pas de frictlem.
II ny a ridn qui 4l Ie Lini. mi. rchauff ot ddcon
ment de Sloan pour arr6ter leas tionno ls tissus soutrant at
douleurs rhumatismales. No andantitlemall'instantme.ms
souffrez plus. 11 suffit de vous 11 eat indispensable on cas do
appliquer un pea de Sloan sur Rhumatismos, Sclatique,
la partic endolorie; nefriction- Lumbago, Maux do Nerf,
nez pas car le Sloan p6n6tre de Mauz do Gorge Entenrse
lui-meme jusqu' aIs racine du Coetuaiosm t Crampes. 0


Remerclementis
Mr et Mme to Alexis et
leurs enlants; Mr e' Mine
Hubet I Alexis et leur enfants;
Mr. William Renoit Mr. et
Mme Constantin Benoit ; les.
tamilles Sutpplice, Pierre-Elie,
Niollet, Bonhomme et JerA-
mie remercieut bien since
remenil NN. SS. J. Conan et
Jh. Le Gouaze; M.le Chanoine
Richard; lesR. P. du Saint-
Esprit et I'Amicaledu Semi-
naire ; les Soeurs de St-Joseph
de Cluny et I'Association des
Anciennes Elevei de Ste-Rose
de Lima; La Congr6gation deI
Filles de la Sagese ; et les
nombreux amistant de Port-
au-Piince que des villes de
province qui leur oUt apport6
ler6contodt de leurs3mpathie
i l'occasion du grand deuil
Iui les irappe en la personnel
e
Aime Auguste Mesmin Alexis
nee Cileste Benout,
leur mhre, sceur, tante, con-
s' ine et alli6e,dec64de le jeudi
10 janvier courant.
lis les prient tous d'agr6er
ici expression de leur pro-
toode gratitude.
Ils prient 6galement tontes
lespersonnes qui ont eau
leur donner des marques d'a--
miti6 et de sympathie lors do
Sdics de


Alle Catherine Alexis


ier seur, nice, cousine et
,alhlie, sarvenu, Paris ,e 25
join dernier de recevoirJears
retmerciements d'autant plus
.4aus qu'ils n'avaient ipu, A
lour regret, le Itire plos t6t
Port-au-Prince,le 17jaavior
1929.


Rappelez-vous, families
Que *a plus agrable pension scolaire au triple point de
vue .: *
Etude, '1ravail,S,,in. c'est I INSTITUT TIl'PEENiHAUER
Que I; meilleure e',a plus rapid m6thode d'enseigne ment
classique moderne s'emploie 6
L'INSTITUT TIPPFNI IAFER
Le success, I'an dernier, de tous ses tieves de Premiere
est une preuve 6videnle et celui de ses'1leves de 4ime et
7eme en est une autre. L'Ins iltut oflre, aux rctardalai es les
service s de sa classes de Philosophie.
Heures des ours : 6 A 8 hsure, p. m.
..' Sec ion pratique : Seno dactylo, Comptabilile, Lan-
gues, 'e 7 6 8 h. p.m.
N'hesitez pas si vous desircz avoir ent';re satisfaction ii
confler vos entant A
LVINSTI1ur TIPPENIIAUER[
Reconnu d I ilile lPuhiique.
Enseignement classique general.
( pratique sp6ciel.
Pr6paratiou aux Un iversitls.


it


I




N

a
I


nP*CULuIrts
lwaagalsonA etttrang~rer
SEAS DR QUININE PURSE
2bus prodisits en flacns,
eMponie., comprimnisa.Cachet..
SOLUTIONS HTPOD'EnUfQUES
BANDAGES, CEINTUR2ES,
BAS A VARICES
APPaILus ByG1iN1Q1JE
pour tous usages
APPAREILS ORTHOPIfl^i'


pour Usinu,
Projets vde 1Fatizz
et t0u8 rens-iZ
Sur denando
PHABMAdLCE i4'.
49, RJw'r


AUCUNE SUCCURSALE
id en Frauce ni A I'Etrangep.


I


PRLINCIPALE
H. CANCOWNEI
4% RUS RtAUMUR
IsOBUmLEaRD StumaBTP4
PARIS
vendant
MauaIuuux alcn*d wU 0no
holuts du Promagra lMarque
&tovjmrs ds premAn xfrlts
UNE SEULE QUALITY~
a'LA MEILLEURE;)
R4AVON ECA1
POUR LES COLOWi.Z
DROGUKIUN, liBIIBOJUSTHRIU


.ics Sources


1


hourto hhomrnes sussi


pI
al
v


LE PRE-CA-TLAN
Anocinne propri6t6 Guiteaurue Oswald Durand
Grand jardins et tout le

comfort des meilleurs

cafes Europeens.


Service de jour & de nuit

BRBANCOURT e

Plts frfoids- et liqueurs
a Mr'ue
ae I1 tnr '


De plus en plus les hom-
nes comprennent que leur
ersonnalite depend de leur
ttrait personnel-etquecette
attraction personnelle est ba-
e6e ou contrarike par la che-
velure. ils trouvent dans


Quiniue Pommade
L.a combinaison dale pour
I'attrait et la sante de ila che-
velure.
ITne chevelure qui n'est pas
en san 6 ne peut 6tre attra-
yante I La Pommade de Qui-
nine Exelento est une pr6pa-
tion m6dicale.Elle embellitia
chevelure et la rend souple et
soyeuse, de tell sorte qu'elle
nourrit aui la chavelure et
lui done labeaut6et la stset6.
#a vente chez tons leadro-
guiste. Pour 0.25 centimes
seulement, il est expdiM6 d6s
reception du prix.
EXELENTO, MEDICINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
Agnts domand6s pout tons
Ecrivezpour renssignement.


Pure


S\VHITFE IHOCK
DANS TOUS LES MEILLEiIUS HOTEl S,
CLUBS, CAFES ETr RESTAURANTS
Mohr & Laur'in
Distributetirs P *} I'- rnce. Hh ii,



SCAhNAVAL

1929.

POUR
A MI

i t Mademioisclle
,, (')OMMi BI'INE
', s^^ ^^^^^ w^^^'


Les Chaleaux de Paillc

line ('lltali'e de i


R. CINELLI


FIGLI,


SIGNA pr6s de" Florence
(,i A e Ai l'exp1eriencc de s n pei sonnel, bhirn oniillb, tolit
la conqudle de tous le.. maichies du mond(e.C'lle importable
fabrique a aujouird'hui une saccursale L Ncw-Yoi k,:30.1 Was-
hington Place, et, parcel que la plus ancienne, ses produits
ne craignent aucune concurrence. Ce sont, pour tur, les cha.
peaux des gens distingu6s. I n pett les trouver A Port-eu-
Prince, chez ; Paul E. Auxila, L.a Belle Jardinibire, Stam-
bouly & Sergile, Maurice Elliiunni Ills, (hlara & Co, .lean ML
Talamas, Mine Vve Mourra, llippolyte 11. Jeu'li, Chamrles A,
Carrara, Anton 1. Saba. Victor I aboun,- el pour comman-
des, s'adresser i i'Agent,


G. BII'OL)INI, Rue Bonne foi.


Travaux de Photogravure

M. Fldqegrin
Photograveur 6tabli & Santo-Domingo offer* e4
services au Public et au Commereo
do Port-au-Prince


'S


Pour I'execution de tous cliches, plaques pour pores, des&
sins arlistique- pour le commerce, cliches pour gravures eo
plusieurs couleurs.pour revues on cala!ngues,en Itle de lettres
ou embltmes, requs, 6tiqucttes, r6clames pour les journaux.
'II se tropve pour quatre a .six jours & I'HOTEL OZAMA.
Champ de Mapi Tel6phone 2248.


_ __ _______ ____________________________________ ___ ..-----


Lits en Fer. e en Cuivre, ks Glaces, Tableaux, Chaises & Dodines, Jeux de

Salon ( srticlesViennois). Glacieres, Armoires, Coiffeuses que vous trouverez


chez II. BA LLOV FIs


sont des Articles de premier choix don't les prix sont absolument modiquesI


,. ... ..... ..


- -Ml


-r


- -I ;-;-


La Boisson connue

dans le monde enter
ZOT UN
AFRAICHSSANT
ElT UN

RECONSTITUANT

1 FROID
E&U EINERALEB WRIT lOCk
GINGERAL VVWITE ROCk

Le seul Gineral fait l

d'eau minerale I


I


'A


a!


I


F I


&


""


i






PANIF-:4 LE MATIN- 22 iivier r191


done de la force


Panama Railroad Steamship Line
Service de frdt et de passages entire
NEW-YORK CITY N. y itT.)BAL, iANAL ZONE et les:PORTS. de Ia'COTE
OL'EST de l'AML.RIQUE du SUD.|
plus rapid el le plusdi, cct service de transport de passagers et du trdt entire Haiti
et Ics ports Europecils via New-Yord et Cristobal, Canal Zone, Isthme de Panama.
Voici la lisle de nos agents pour les principaux ports de I'Europe :,


:080o


Angleterre Ec
Mrs, G.. W-. SLIELDOMI & (:(- 17.
B FRAVYE
Mrs.SI! ILBUH & Co mint reprsealt-
Par Irs mniisoM suihamles:
G ELATLEY I IAN SMEY & Co
21 luvd(c hlia 116ubliqtie
Marseille
tI- Ik\U l'EION & Cie Lt
53J Qu-ai Georges V
Ill hUNU PLH.ON &, (Cie'ILtd
hu~e duii Moulin % v apeur
Botilogns/Mer
HER NU II'.IlON Cie. Ltd
T)' i ie1(IcldcNla t.lmis
.) aris
HFUlNU' PER~ON & Cie. Ltd
'Rue de (Cla 'Frutquil Iite
Duniikerque
IIEIINU P1ERON & Cie Ltd.
Rue Ro(y
Bor deativ


La santi est wnepremiire imicespit
L'6a~rgle d'uneae wt& magnifique
Ig.ae tout dans cc mondeA Let
-INwaIadfr proviennent des germ.. qw
aboadeat dans la s&Met&. Le Save
U~lehuo1 diftruit tous lea gerOeb ii
bh peau. 1lil& purified et I& prot~f&,
a- O&MA --ft&f -"


France


James Street, LIVERPOOL, ENGLAND
COPENIIAGUE
Danemark'
Mrs. E. A. BENDIX & Co.
21 Allengade, Copenhague
GENES
Italie
IMrsIIENRI COE & CLERS'
Piazza S. Matteo, No. 15
Genva. Italie


OSLO, NORWAY
International
Speditionsselskad
IIAMBOURG, GERMANY
Mr H. Vogemrann
Hlambourg,Germany
GOTTOURCE SWi.- 1' EDEN
Nordisk Express
Gottemburge. Sweeden
ROTTERDAM, HOLLANDIS
Mr. H. Vogemann
Rotteidam, Hollande


a ptirfri'k ,naiiu fare out
n1-.Alin.Ie c~lpllhe te 'emnp'.o-

Urgents. DOul o* croyofanpa
tin etIt nbtcnlimlrue pam*
face d!uo. r anisms, & re-
Kmonter. A reo'Iviflfer. 6&irotal-
to, c'eit loujours It go dot-
Wier quo foals donnerons, I*
profftence.
D, H. OnAamoa.
LU~enitel ek adeleno.
Liuarolat do Do Pocalid do
Midecine do Pwaie


Fouruis dee Hpitsuzide Pub,
3. rue d. Valenciennes. Pub. 44


a


bo1ombia. Phonograuh &

Inc. New-York


I,









danfl
dan
deu


to


VIVA TONAL

Nos 901 & 630


Le Phonographe A reproduction 61ectrique, le plus pertectionn6, donnant un rendement
ait (t 6prouv6 de 98 /o.
Dans ce simple Instrument Pont combines les accomplissement de COLOMBIA VIVA TONAL
s la reproduction de la Musique sur Disque avec le plus fin et dernier ddveloppement
s l'amplification. Le diaphragme du COLUMBIA VIva TONAL donne uu ton merveitleux; noa
element vous entendez la musique, mais il semble que vous en dtes-p6n6tr6.


Avant d'achcter aucune autre machine
de ce genre, nous vos v invilons &passe
voir noire exposition dans notre magasin et
;ellede Mr. J. .D. MAXWELL, Grand'Rue,
pour vous convaincre que nous vous offron
une machine absolument sup6rieure A toutes
celles qui ont deja paru en Haiti.
L'exposition des derniers modules requs
est permanenteet sans obligation pour vous
saute d'entendre ces instruments merveilleux.

PRELTZMANN-AGGERHOLM & CG
8000e--


a

F

C
I








m


Centm hIaSoit4
Beaucoup do 50fl8, ap6cialement
001 qui siuuifrent 'de aPurid~t, ..

,n9


dthquei des t nit I.li'ij 'lo. f t*~t.61
g a~es P o. i-emo~me-t :n*r itb'er
tont 'l ur',iboulipt. &a' necer.
'I" i0 int#'rvwtO, d eiahn, tautrep
renseignementti tonce . i. tcere-
Imai quable appareii,dusvra sladres-
For souSecr6Mtars de, MALLNE,
1CO, DFALl KENT ENGLAND,
qui ebveyra des M~ails comnp lete
1avec des attestations testimonlales
et den extraits do journaux, on,
o ur grg~er un tsmps prdoenz
Finsfa-met m~m &w l Itsm~di
cemuents ndecuaalrep, etc, abroat
lmm~dlmtement .zpodi6s par posts
6 touts adresue Indiqude, tons balm
do po'te payas~contre j'egvoi Woun
mandate p! val. do It shelitagg.
En icriv#Aut, meniti~~onz aLb
Martin.


COMMENT RENOVER vos MEUBLES


Avoir un intlrieur cnarmant. est le vceu de beauconp de
(mmes. Cependant la situation p6cuniaire ne permet pas tou
ji urs de taire des changements dispendieux dans lamenble-
ment. La peinture a DU,'O pour application Em pineean.vient
(dobvier A ccl inconvenient.- 1.'emploi est d'une taiilitW extrE-
mes se schanI iimmediatement, les couleurm DUCO d'un beau
n; i E. 'i et nli mi ployees sur "des objets don't bn aura a se
r, ir i' newdial mitin!. E'u rdalilt DUCO) nest pasde la peintire
on du vernis, c'est imne composition < PYROXYLINE o qui a
beaucoup d'analogie avec la celluloide liquid. DUCO est inal-
t4rable, et prolonge la dur&e des objets qui en sont points.


7 he West Indies Tradinq C


a.


Pour les Edeualeurs de la Jemnesse
L'Association des Membres
du Corps Enseignant de Port-
au-Prince lait chanter une
Messe solennelle de requiem J
en m6moirede tous ses soci6-
taires, des memberes du Corps
Enseignant, religieux et ldl- de,
ques, de sesanciens presidents
et vice presidents: Messieurs
Plaisance, Jh Chancy, F.Por
senna, V. Gervais et Mme Be
legarde Fourreau,de ses mem
bres honoraires; MM. Le6io
Dotainique.Theophile Martin
Georges Fouch6, Dr Camille'
Joseph, G. Gedeon, Dr St L-
ger Perrier et de ses Presi-
dents d'Honneur; M2essieurs
Labidou,Jean Joseph Chancy.
Carmtleau Atloint, M. Fe'-




thtal ai~ ,, s 2u J i, I.
a 6 1/2 ,,.ti ,' .
,ts pit iI", s. t (,,leg itr,

deluntb sont pries de bien
vouloir assister a cette pieme
c6irmonie.
Port au-Prince, le 14 javier
1929,
Le Secretaire g6nmral

he Casodla Pacific Steamship Co
LI luxueux paquebot u-
chess ot Bedtord" esl attend
A ort-au Prince, aux dates
snivantes:
31Janvier 1929 4 Mars
1929. en route pour la Hava-
ne, Nassau et New-York, pre-
nantdes passagersde premi6-
re clause.
Pour tous autres renseigne
ments sadresser,
J.D.Ai.D!RJr,'"Agent
Telephone No 2216.

The Holland America Use
Le luxueux paquebo% Vo-
lendam' est atlendu a Por'-
rin e. anx dates suivan-
tea 3 Fevrier 19.9 24 F6vrmer
1929, partant le mnme jour
pour la Havine, Nassau et
N,.w-Yor .
Pour tous autres renseigne-
ments s'adresser A ;
J. DAALDIR J', Ageut,
Tetep. 916


Corn Products refining C

Huile Argo Huile
Rappelez-vous que le moment est arrive pour comman-
r huile ARGO pour la Semaine Sainte.
Huile ARGO est la meilleure, vos clients la demandent.
Nous oflrons les dimentlons suivantes :


Caisses de 100/1 pints
Caisses de 50/1 quart
Caisse

















HUILE,


ItUILE


Caisses de 20 /
Caisses de 10i/
de 2/5 gallon.


ALhJO


31/2 lbs.
1 gallon


HUILE


Pour command s'adresser i.
L. PREETZMANN-AGGERHOLM & Co
Agent G6n6raux, Roe du Quai.





Oruyere Francals.


ET








CHEZ DERBE


PRESENT


Copwalescence
N eurasthenicd
Tuberculose
An6mie


La Cure de CLOBCOL
sumeic'.a Fo c lrveulto
of rend a.',vne'fG r&~uiri,
eamplas" 01cilour' vik7acU


C4(mm'l, iIti'*~. n


II- G LOJIl L
S*l *' IV .'-~


S-mbom


-- ---- ---- --- --- ;,____ I


'~JI~----~-L~--~-----------------


~c -- I_


_


-- -, -----


dkft


~ ^


* .


-UONMU-




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs