Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04082
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 1/21/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04082

Full Text



Cl6ment Magloire
DIREiCTEUR
1358. RUE AM9iRICAINE 1.5W


*


D2me ANNBE. WSW 9


PORT-AU-PRINCF (HAITI)


I.'NDI 21 JANVIER 1929


Por la dIcae de at reee... tricess qu'en sulvant, comnie
ie elles le font, avec un gout
exag6re toutes les folies, routes
L i les excentricit6s des modes
L'Institutrice et la M ode actuelles. eles s tt
plus grave danger qui peut
--- '* 'menacer 1'6ducation morale|
A. 1. C. Lhdrisson, au course souffle purificateur, de 'ins- de la jeunesse d'un pays.
(aune entrevue qu'i eat avec tructlon et de I'ducation. Sans mAcher mes mots, sans Une
le Secretaire d'Eat de lnstruc- come ior au creaset se pu- m'arrter aux prjug6s que je G6
lion Publiquei a demanded d rifle. A vous qu'il appartient blfeserdes couettans cradredane- Co
celui-ci, au nom de tAssocia- de fleurir ce coeur du petit des nerdes coquetteries dange Mdec
lion des Membres du Corps plus belles qualities, de le d- reuses, rejetant loin d mo ce Pr
Enseignant doni il est le pre- tendre conIre Ie vice et la cor- vieux prcepte cl6ant la cor- lear e
sident, qu'il fit recommande ruption, comme le jardinier e se regarp si-mme et cl ame
aux institulrices d'observer, protege ses fleurs odorantes de se regarder soi-male se e 1 e
dans leur habillement, la plus et ses fruits savoureux centre sejuger l sale se lve meat@
grande modestie etla plus as- l'insecte qu? d6pose sa lave en families. 'e irni aux ins- sao(d
xdre reserve. ui fait se fAner la fleur ou tries hatiennes et es l
M. Bouchereau rdpondit que gte Ie fruit. sont nombreusesn qui su- Pou
leDIparlement qu1 idirige sen Qui donc,plus et mieux que vent lesrmodes modernes dns Me at.
itaitddjd ordoccupe et que la vous, peut fire comprenlre sot eslecurs extravagances fri
question a(ai. en une solultan ,iiner A la petite fille, frd~ic lit l Ind6cenceqt e loin
salis fisante. En effet, lannde fleur expose A tous les souf- dca're pour Ies sntan des ycux- erent
dernitire, le Deparlemnent de files impurs. au petit garqon catrices, ellessont Aesyeux .
finstruction Publique d la folAtre papillon qui risque i comme de vivantes images pi p
suite d'un article dui MATIN tout moment de se briller '6- pornographiques qui eveil-
prescrivil a ua. Institutrices iytre aux flames (d6cevantles ent trop Mtt en lui ic dange-
dobserver dans leur element Tesgrandes n6cessitesdel'ins- reux goats des luxuries, pen-
plus de srieux et plus de di- truction, reposant sur la plus chant que emr ed ir
cence. Aous reproduisons ar- aust6re morale, ouvrir lutrs de ceux qu t o hrgedins-
tile qui provoqua la decision yeux aux splendides ravonne uiII ie les peOil est ,e regar-
du Dipartement. ments d'une Ame toujours pu- "ler comme le plus I redouta)le
re, d'un coeur sans souillure ? ennemi de la formation mo-
Depuis longtemps deja, un OI.Ne dites point non, ne rale et dc I education social
spectacle bien lait pour in- v6ns dr6dbei pas, Mademoi- lel renfant. N
qui6!erles pres et m6res le selle,a latAcheincompa1able, Au jour de grades dles, no,, (
corps social tout entier, s'oflre ne vous eflrayez point des res- lorsque ecoliers et colieres li,,.
aux yeux dans le monde uni- ponsabilit6s, des de main vont en corps y assisted, ac-
versitaire f6minin. honteux et des chutes, c'est A compagncs de leurs institu- IRh::n
II y a quelques jours, au vous, I'institutrice, plus qu'A traces, cest avec un doigt surr
couis de la celebration de la tout a u t r e qu'on demand la bouche,muetsd'etonnemclt
double fate de l'Universit6 e d'inculquer A notre jeunesse que les gens sages iettent iun
du Drapeau don't nous par- le respect de ses devoirs en- regard( dsol6 sur le tris!e
lions encore avant-hier; ce verse son pays, de lui reveler spectacle qu'offre la t nute de
spcclacle a Ue& encore plus re- ses obligations envers la so- laplpart de n plus grndes nom-
marqu ,ble et,il s'est tellement ci6t0, de lui rappeler la dette de nos institutrces.
accentu6 qu'il parait aujour- sacr6e que le tefps de la pfts A voir tous ecs corsages
d'hui presenter un v6ritabile 16ngue march A fravers la vie sans manchis, ces jupes qu(li L-s
danger pour l'Mducation etla ne iui suffira point pour s'ac- vonta peinejusqu'nii genoux, .ou"y
saine formaton au .lt, p. uwters. e s auteurs de ces roles faites d'etoffesl kg- I C;
notre Jeuneuie, fillettesetgar- ses jours. En un mot, c'est res. insidieusement transpa
sonnets. On a, certainement, vous qui devez faire du petit rentes,6tmites jusqu'a I'extra-
deja comprise de quoi nouts etr,- l'homme ou la femme au vagance, mettaut les chairs en
parlons. C'est de l'habitude sens remain de ces deux mots salllie,ces petits chrpealnx pre -
contract6e, du go t t affichl qu'il doit &trederhain, dans la fiers des cocottes, coiffTnt les '
par nos institutrices, cells graidde assembly~ humaine. nuques A la garconne, ces le-I
charges d'instruire u o tre Et voila r6surnes, et, sans vres et ces .oues nmaiqu l'.s
Jeunesse, et la plier aux belles doute. tfdp bri6vement en- du mensonge des fursls, cos
regles de la morale, de suivre core, les obligations, les de- 6normnes col iers et ces brac -
Ics modes actuelles, dans tou- voirs li'brement contracts lets de jaspe, toute cel'e im-
tes Icurs excentricites. par Pinstitutrice efivers I'en- modestie et ce pen de soucis
D'ahord, dison s quelques tant d'abord.ensuite envers la du hon gouit dans I'habille-
inots de la mission d 'institu- famille, la soci*tW et I'Etat. ment de certaines de, nos ins-
trices. Mais tous les brands dtuca- titulrices, I'tranger qui, igno)
Qitelle belle mission, Made- teurs sont unaniues A conve- rant nos nureurs, aurait cc
moisclle, vous a Wt confine ? nir que 1'enfant pour 9bn edu- spectacle pour la premi& e lois Rl
Quelle noble tAche vous a tW cation morale a plus besoin sous les yeux ne pourra pas
d&voluel A quelle carriere d'exemples que de lemons. ne point s'empdcher d. sede-
vous avez consent A consa- C'est estalozzi qui 6crit:; crer vos efforts, vostalents et croyez pas que 1'enfant soit de dancing ou A des as de
votre intelligence: Instruire d.pourvu de jugement et de cinema que nous avons con-
la jeunesse, lui montrer les logique. II en poss6de, fort fil 1'ducation de notre jeu- 1
voies toutes resplendissantes souvent, bien pl ,s que les per- nesse.
de lumibre ou elle doit mar- sonnes Ag6es. Son instinct La peinlure est an peu crue, 9
cher, lui apprendre, faire mi- d'observation que l'on quali- je I'avoue,mais jamais I'on ne
roster A ses yeux, les li fire fie A tort, espieglerie est sou- era sonner trop haui les v6-
aimer, toutes les qualit6s de vqnt tr6s d6vlopp. I llobMrve rit6s,jamais les mots ne seront 3
coeur et d'esprit, tots- W l.itbieop detfr de luf0t.s'il trop forts pour les dire, lors
vertus qui devront fire d'elle remarque les lemons qu'onlui qu il s'agi de Ia protection, de A
desires utiles, n6cessaires au fait, no son t point suivies la defense de notre Jeunesee. -
corps social. "iu p!s pn dcu;- ui o les Certes, nous savons bien,
C'est vous qui preuez i'ren- lui percent, il ne croit pas A que ce serait trop demander 5
fant dAs ses premiers ans a leur vrit~ aux institutrices la ques que
cet age ou if est pareil ce C'eassui pRar gette sage d*exigerd'elles,qu'elles sevd- L
bouton qua commence A s'en- raison des exemples devant tent comme les religieuses.
tr'ouvrir,promesse d'une belle toujours corroborer les pr6- Cependant l'ducation morale, SE
fleur. Et, peut ., "to- .bq.rag.i nx pureteul du cadourdes enfants fPl
core que ses r nr rd aileur soat coafi6s exigent flo
vous mtes la tuf ya in- le un petit scrilice, c'est .a
Sveiller sur son it t*i A t lie qu'elIs salaisteat moins emr-
der.ses promierr i Ipftci'n to daBs it tourbillon Alk
lants, protgwr |Ml- nvagices des modes peor
tinctive, son cur trop table ph ues. Chest anussi ponr cette actuelles condamnees d'ail-
contre tous ces ennemis u tte liaon (qi dolit qdster leurs par I 'Eglise.
r6dent autouw ~'M,)cim b) }hI ts it lds EeBt art ue felle% drivent
Ie malfaiteur guette AIorfe 'les que r 'Abbe Bethleem ne jamals oublier que Ion ,fait u
d'un bois Ie voyageur sans d, fat trs souvent son tour de qufelles vont ocuper less P"r'1
fense. 1 :sis a p ai. iasdsples'alasses, Io vres
C'est A vous qttlne I ~e tei Bhs- au'elles adcompagnent les *.o iar.


belle, la pure mission n. ..att;4ns duo 'u e speial ers et les ecolires aix cere- gar
mission sacrb, ihaio divi- 'U croit, avec on cons- monies publ'ues, leMr tenure isr r
ne, d" mouler mae, dtn- r la t o- *it reltr Isrieux, la pu. Jen-
cruster te prince Skins et p. e E k .la- re t,la beaut de leur tA&c n
forts de la morale et de la re- sme-mol dire dans t aIs bru et de lear mission. Sque
ligion. Al chimistes b6nies, tale franchise avec laquelle on Certainement.-- et il faut insti
c'est votre labeur de claque. mt p rler d'un tel su- rendre cet h,,mmage A nos abi
jour q u e de p t di au plus institutrices, et A toutes small
eme et oe ajr ti Z d6b is latitW Von plait I wles aot kueol, M
--Nap


Lnnuaire General d'Haitii

Edition de 1929
e Edition illustr6e, revue el augmentee de I'Annuaire
ral d'Halti va paraitre prochainement.
mmervants, Industriels. Ilommes d'Aflaires, Avocats,
ins et les Prolessionnels en general, tant de Port-au-
e que des autres Villes,sont avis6s qu'une place sp6ciale
st rtservie dans l'ouvrage pour leurs announces ct re-
s.
publici'6 bien comprise conduit A so fortune; elle aug
Sales aflaires d'aune Eutreprise, elle est l'organe tout puis
e la concurrence, c'est le levier d'Archimrde qui sou-
e monde des affaires.
ir renseignements et conditions s'adresscr a i'Etude de
Danache, notaire, rue des Miracles.
\N U \* i' .,'* t'e .I -' i- ..i fi '> -s l- i ns t): es le,
es et pumhi ra les phouingapnies de tous ceux qui en
la demin Ie. Les arrneineients pris avec d'imp)'rtantes
es d Arnerique el d'Europe assurent aI 1' ,NNUAllE Ice
grand-suc t s.



HUM BAPBANCOUIT

)iA. Gmi d'e, Proprielaire
',ii s avons I'huiineur de porter A la ronn:issmnce Ih
.liernts el dii ublicqu'IA partir de ce jour, le prix d(I
*B;1i banconrt est comme suit:
i par Gallons: Rhum Gds 10,00
Fhunm 15 00


Ii a a Ii


,',il c' -


Ithum
Rhumi


Itho in'


2000
25,00
35,00
2,50
5.00
8.75


i licivis du Rhuirn Iararncourt soot prcventis ciiiils
veCIl oil outors leI lihmI w ar bancou rt dt ins la iflusoti
igei h1 I'micienvie mniasouide Wine Vve 13ju baticouui-p.u
i ) d-,sIla I Ies.


ITR ROI DES RHUMS
C-I-',T 1.E

NECTAR GAETAJElNS
No 1910, I-" DU MAG SIN DE L'l.TAT.

Reduction de Prix
hums cn Louteillcs A partir de 1 gourde 1/2 A 10 Gdcs
1/2 bouteille nie ili6 prix.


Sa ns


etoile


Etoile

etoiles



6toiles


2 Gourdes

2,50 ,

3,00

4,00

5,00 *

7,00 *


RHIUM NECTAR est vieux de 20 ans.
S PRIX: ler Prix, M6daille d'Or, a Exposition de Milan
sieurs M6daillesauxExposilions Communales Haitienne'
ors Concours en maintes Expositions.
Maison tient aussi 6 la disposition de ses Clients :
:ool rectiB6 pour liqueurs, alcohol pour b6unisterie,alcool
lampe. etc.


nme guerre acharn&e aux
les, aux discours, aux li- !
qui pouvaientcorrompre
- Tri Me cofl6e A leur
e. 4 s quel est le plus
Doyeu d'6veiller dans les
es cau lea premiers ins-
-de la luxure corruptrice
Ia vihvante image d'une
tutrice licencieuscment

a eat i de plus sur, ditea
7


The Cadiis Pacilfie Steamship *
Le .htueux paquebot **nu
chess of Bedford" est attend
A ort-au-Prince, aux dates
snivantes:
31 Jan vie r 1929 4 Mirs
1929, en route pour la Hava-
,.e. N;,s%:,u ri New-York, pre-
iii ,tde,. -.ngeibde premi&-
Se classes.
Pour tous autres rciseigne-
ments s dresser A
J.DAALDER Jr, Agent
TMphone No 21tC


Lini~reil





IT (h) I t ire I I'a I icti Iloll ~~'I
10Tlla iiViIsidt ltll'jUSIIsqI'
des crues Miriacle 1 (fi t \hN ga-
Nhaisoii eltenn, cvest utin vcrita-
I)IC ctpotoi r oft s'acctiTl Ieiii*
eichliquetilfitili, ItsdtT'itiis el
lii Ilioml diCces detoiites soles. it
taut11 prot~gecr IIIsa ntc puhliquir.
a 'i(luvt, verdredi soir,
a WI!tine pierre Wit W jet~e flu
P oste-Marchtind. C atat pat -
S)il( Ile pl us grand (1siIiiece el IC
ll(..e v 611111 el Noiirl...(Eu.11, '
Vims\It (itfe jehit ties piei PC!,

ci(tl av. (I~itt's hr5 ic uia(It. iom
I I Wvlill I i) ptrendIF, ccIluiideILah
'elIsle Jrdini~uc, A III Grand*-

coislate, chlaqiie jour IL1*
vantage quececliii qui veut (I#-
guster tin ilium cxcelenl dolt
se pyrsonl... G(;#lftjenfs, di-
cieUN,capitcux qui vous apporte
ics 1.(vus I% las pIus h:.s.


POit lIami&c 1928, Ia's stalls.
liIICuS daOta-CiVil(d.11SII In CUM-
iaiuiicsont deis plus iintrist~i'CS!
Ics. 1Iv Iaci, en eflet thins cette
Commiii~u nc :1261; IiissLII1Ls
dont I 89 ga rgons et 67711l~les;
61)169dacils lout 210' ersounies
(]it sexe mnasculin et22 du sexe
Ifiminiu el ci7.1 mana'iges.-
Oni remiarquera, salls dottife
lit gra tite di I1*rv cv wexistauti
daiis ((lie (:Comlllnl*etitre le
dlijilit des InalissLIIW.s. et des
Jkc~'s. A notci suiitout que sulI
cst 116. 'plus d'en Ifi its (II nsex
teiiiiiiifl, IcIel~lillh)r( de d~iks
(IC j)Ci)IillSO(ICS i'ce c xe est
illolils CICVC.

Voyez. Voyau
I.A
aouvalle Ch, yoler a65a
Sa v'itesse -- 65 juilles d
l(i'curcl tphis Soni iioieur-
iDONuI: 'IiAlt(1i,Nl'I)) 6`1 haut
ii IcIIcilit ---Six cylindres,
,i coimrv pozaslS it vilreqiuin
;I S('/l )/ pllPs. Ses fivins h ex-
panusion. internes, hydratili-
11ueS -- ttsensii)ICls aux 'aria-
Iions iv te penirat lilt'.anti-
'lerapants, k-gerii de corninan-
de!
Commre t'Ilc estbecllejorsquc
nlous I1 voyons passer!
Le noiilveauaitiiliatcur jpro-


Los fM*t du Garnam*
Comme nous I'avon.- (djA dit,
les Cercles mondains d!e Port.
a u-Prince orga sent de grand,,.
et brillantes fetes pour Ie Cma.
naval. Le samedi 9 fivrier, on
dansera A la Pension Excelmor*
le mardi 12, i1 y aura gramd R
travesty an C Ju .t 1 uia.


~;.


Sl I_ I ..


Un enfant ne dol ni comm
der ni etre obdi i i ht propose
comme le sent les erfants ,Idtdl
mais it ne taiut pas non plih
qu'il soil asservi comme in es-
ci,.ne et u'il ,.it cu r I uva i
ec pensee. iOR IIE
I,\ 1_ _L__08,CORDAIBE
j,


m


_ _ i I II


- I -;--- = --- -- -- --- -- 7 ~ I- i


J I I mnl








PAGE~-2 L~MAT1N 21 Jaz~vier :1929


DERNIERES Nouvelles

de LETRANGER


COMASIf %APl MIS QMS CA1 TALB6R AIQUES
19 Janvier 1929


A la Chambre
frangales
PARIS- La Chambie a dis-
cut6 lea interpellations sur la
politique 4conomique et social
du gouvernement.Au course d'un
conseil de cabinet, le gouverne-
ment a decide de discuter la
question de la politique finan-
ciere en Alsace apres I'interpel-
lation de la relorme economi-
quo Au course de la seance A la
chambre, M. Briand, repondant
A une question, a declare qu'u.
ne conversation e s t engage
avec l'Espagne relativement A Ia
security dans le Rio del Oro.
La ratification
du Pacle Kellogg
MM. Kellogg et Briand se feliciteat
mutuellememt
PARIS A occasion de la
ratification du pacte Briand-
Kellogg par le Senat amiricain,
1'ambassadeur des Etats Uris a
renouvel6 A M. Briand les fEli-
citations de M. Kellogg.
Le genral iWeygand
res!era en aetiil R de ser ice
PARIS-Le genMral WeygRnd
eat maintenant en activitI de
service.
Mart d'un grand poete Iran ais
PARIS-Le poe6t Boucher est
decide A l'Age de 73 ans.
Strasbenrq, 3#me port de Ia France
PARIS ULne derniere statis-
tique montre que Stra ,burg est
le 3Ume port fran,;ais.
Vero lea Btate Unls
d'Europe
Peor une alliance entire Is France,
I'Allemiagqe el rAnglelerre
BER IN Le ( Courrier de
la Bourse ) public un article de
Is Reichsbank dAmontrant Ia
n6cessite d'une alliance entire
I'Allemagne, la France et 'An-
gleterre.
WASHINGTON- L'ambassa-
deur de France a transmis A M.
Kellogg lea telicitations de M.
Briand A occasion de la ratifl-
cation du pacte de Paris.
S es rues de Belgrade porlerenl les
mons de grads Chefs frannais
BELOGRADE-Le Conseil mu-
nicipal a donnu A de nouvelles
rues les nomas de Clemenceau,
Briand, Franchet d'Esperey et
France.
Prorogation do mdus vivendi
frace-italiea
HOME- Le conseil des mi-
nistres a adopt un project de
loi prorogeant juslqu'au ler avril
le modus vivendi franco italien.
Enoore los artioloe 70
et 71 do la lot do finan-
ces trangateo
P IRIS- M. Briand a insistM
fortement aupres de la Commis
sion administration ge6nrale
de la Chambre sur la necessite
de voler rapidement les articles
relatits aux congregations de
missionnaires.
Le ocmur do Foch
va mieoux
PARIS- Le marechal Foch
va mieux aujourd'hui. En le
quittant aprfs une consultation
qui s'est prolong6e pendant deux
heures, ses midecins se mon-
traient tout disposes A taire con
aattre leurs impnre-sions. e
cmur va beaucoup rmieux, a dii
le prolfesseur I aubrv. Je suis
tris aatislait de I'amelioration
qua montre 'etat des reins, a
dclar le. Dr Heitzboyer. Vousn
pouvez dire de ma part a re.-
marqu6 le Dr Davenlire, mede-
cin habitual du marechal que
I'etat de notre aolade est meil-
lear; ce matin lee trois mede-
cins out sign un bulletin d6-
clarant qu'I y a une lIg6re amE
lioration dana 16tat du coeur et
des reins.
Leane6
du rol OGorges
LONDRES-On annoncait ce
mnatin de source autorisis quo
ralioration notee bier dens
frata du roi Georges se mainte-
t lo rein Mary et compli-


tement guerie du rhumre Jont

se qustUon du suore
PARis- On iuiande de Geneve
q'au s&uet de la que,1ion du
*eac, le Coomitd economique de
sl SociRte des Nations a decide
qorganiser une consultation
aimn premier group d'experts
S p Gartenant aux p.iys intdresess
' -aammeDt Cuba el les Elats-
SUla. La dde16gtion du comiti
euinomique qui lera une e.9


quate sur l'industrie sucriAre eat
compose do M. Trendelberg,
president, M. Sydney Chapman,
vice-president et M. Barboua
Carneiro du Br6sil.
U. Morriok regagne
son post, A Paris
PARIS- L'ambassadeur Her-
rick est rentra ce martin A Paris.
M. de Fouquires reprisentant
M.Briand a salu6 Iambassadeur
A sa descent du train et lui a
dit combien Iv ministry des Af-
f ires Etrang6res tous les mem-
bres du gouvernement et le peu
le trancais de Iavoi A Paris en
onne san'6.
La nelge
On patine sur les lakes
du Boiisde Boulogme
PARIS Pour la premiere
fois depuis une douzmine d'an-
n6es on a patind sur les lacs du
Bois de Boulogne, la joie des
patineu's scra de court durde
car le Bureau mntiorologique
announce le degel.
Le i Rembrandt ipar lui-mime
BERLIN- Le Limieux celhbie
portrait de liembranat par lui-
ineme peint en 1669 pen dle
temps avanil s& mnu 1 *..tria (Ide-
finitivement en Allemagne, un
collectionneur allemand anony-
me I'annonce l'ayant achet. 25.
000 lives.
Au nexique troble
MEXICO- Dues de*cleihps de
Gu dalalara annoncent que It's
militaires ont notifi, aux liaba-
tants de la zone insurg~e de I'E-
tat de Jalisco de se preparer 6
6vacuer le territoire don't seront
enlev6s tous les bes'iaux et les
denrees alimentaires afin quo
les insurg6s ne puissent obtenir
des approvisionnements.
Les troubles politiques
en Alghanistan
NEW DELHI (Indes Biitanni-
ques ) Inayat Oullah Khan,
ro i kph6mere d' fghanistan,
vient (de quitter Caboul avec les
membres de sa cour A board d'a-
vions britanniques. 11 est arrive
A 'eshawar dou il se rendra A
Kaudhar oh Amae Oullah, son
tr6re et Ipredcesseur se trouve
dji.C'e dpairt avait ct6 arrange
d'accord avec le nouvel Emir
Hahib Oullah Khan surnomm6
par ses paltisanis Bahe Na Ba-
cha Sakao.
PESHAWR R-D'ap rs6Isnonu
velles parvenues fle Caboul, Ha-
bib Outleh, chet des rebelles
victorieux, vient d'etre procla-
mu Emir.
La c ise politique en Youqoslaie
BELGIt \DE II sembic ue
Ie roi lexandre a prolete d a
bolir la diclalure, il a charge M.
Marinkovitch, ministre des Af
fires Etrang6res,de rediger une
nouvelle constitution. Le minis-
tre se mettra A ce travail d6s
son retour de Suisse oft il est
en convales -ence.
Les Soviels el la ratification
de Pacte Kellogg
MOSCOU--Le ouvernement
sovietique par linterm6diaire
de I'ambassadtier de France A
la rcquele des Etats Unis a Lt1
notifi offtiiellement que le Sf%-
nat des Etals-Unis avait ratify&
Ie P'acle de Paris de renoncia-
tion A la guerre.
L'epilogne des iOeadations
ea Belgique
BRUXELLES- Une 6pidemie
de rougeole qui vient d'6clater
dans les regions inond6es par
IEscaut a augment encore les
soufirances de la population si
6prouvee depuis 6 semaines. Le
bourgmestre a tel1graphi, di-
rectement au rol pour lu de-
mand er des secours et lIn'mter-
vention pour rparer les bra-
ches des digues.



Les navires

tourists


Ce martin, A 8 hours, sera A
Port- iice. le havire tou
riste D) ss of Bedford. Le na.
vire ne sdjournera que quelques
heures en rade de Port-au-
Prince. II partirr. A midi. Mer-
credi arrivera encore un autre
navire tourist, le Kungsholm.
II passe-a 5 neures 1/2 de temps
en rade. ArrivA A 8 hPures dii
martin, il lvera 1uncreA 1 here
N0 de oeprs-jids.


La proclamation presiden-

tielle du 1" janvier 1929



Sa veritable signification


La proclamation pr6siden-
tielle du 1" Janvier, qui vient
d'ouvrir le 126"- anniversaire
de I'lnd6pendance Nationale, est
d'une sobri6t6 et d'une austtrit,
certainement voulues, quo n'a
pas manqu6 de souligner la
press d'opposition elle-m6me,
puis lu'aussi bien un do nos
sympathiques contreres a parl6,
A ce sulet, d's un asigne des
temps. *
Elle n'en est quo plus elo-
quente et plus solennelle: elle
eat un appel A f'oubli des dis-
sentiments et A l'union, en hom.-
mage, meme momentan6 -
aux tondateurs de la patrie et
en action de graces envers Diesu.
C'est une trAve proposee A ues
conciloyens par le premier Ma-
gistrat de la R1publique A I oc-
casion de la plus patriotique des
commemorations. Tous I auront-
ils comprise ?
Ce gest d'union n'est d'ailleurs
que renouvel6: nul ne saurait
oublier, en eflet, que, le jour
meme de I'lec ion pr sidentielle
de 1922, le Chef iu de iElat a
declare qoi il n';,vni dormnais
plus dr(I i t :1 t, ; 11. in l'imTi. n-rn
ces t'crti. i, .'i esib { i'
corde.
Dans quelle measure ses ad-
versaires, prdl6rant etre irr6-
ductiblesen ont-ils tenu compto,.
i'hsloire des sept dernirtie,
;antine. le in ,:Ir s"' ;ft,, -I in
*i' It A in dl e ] I *I f t o : -
ii est ainsi pas le sein.
O.I pretend que, a 1. i,. i ., re


A Delmas
Aujourd'hui est la fete de No-
tre-I)ame d'Altagrace qui, com-
me tous le savent, est la pa-
tronne de la 16publique Domi-
nicaine.
En la chapelle de Delmas oft
la devotion A N.-D. d'AltagrAce
est en grande ferveur, il y eut,
ce martin, A 6 heures, une messe
basse et, A 7 heures, une messe
avec chants a et6 celebr6e.

Le Carnival A Jacuel
Sur l'initiative du PrIfet de
Jacmel, avec le concours de la
Commune, des N6gocianis et
Sp6culateurs de la Place, il se-
ra organism A Jacmel pour les
jours gras de brillantes Fetes
de Carnaval.
Comrna A Port-au-Prince, it
sera proe(de A l'1lection d'une
Reine et diff6rents prix seront
distributs.
L'enthousiasme avec lequel a
Wti accueilli la belle idWe du
Pr6fet faith augurer d'une fete
magnifique.
C.est la premiere fois que so
fera A Jacmel une telle organi-
sation.

L'AFFAIRE
LANGENDONCK-OCK ADE
Nos lecteurs se souviendront,
sans doute, que le lundi 15 oc-
tobre de 1'ann6e dernicre, nous
relations une tragique aflaire
qui s'6tait deroulke, le samedi
pr.Icedent, aux Dl)epts de la D.
G. T. P., rue du M. gasin de I'E-
tat. Malheureuse histoire au
course de laquelle le sympathi.
que directeur des Dp6ts, M.
Marc Occenade, fut tun A coups
de hachette par un de ses em-
ploy6s, Le6on Langendonck.
Le Juge d'Insfruction Tho,.
mas Pierre Philippe vient de
rendre son Ordonnance dans
cette affaire. Par de judicieux
considdrants et att ndus, le Ms-
gistrat, sur requisitoire du Subs-
titut du Commissaire du Gou-
vernement, M. Fabius Duviella,
a renvoy6 le jeune criminal par
devant la Cour d'Assises pour
etre jugE.


Le math do b eo
Ouerrlo.-w*id Jaol
Le samedi 2 fNvrier, come
nous f'avons dejA announce.
Guerrier, notre champion do
boxe et Kid Jack, le boxer
egyptien, se rencontreront, i
Varieties. en un grand match do
10 rounds.
Des demain les cartes d'en-
tr'e seront en vente. Ce sera
une sensationrelle soiree A la-
quelle certainement personnel
as voudra gaquef,


annee de son septennat, le pre-
qident Falli6res, de France, re-
cut d'un de sea concitoyens,
comma don de nouvel an, ur.e
collection richement relive de
toutes les injures don't il avait
M6t abreuvd par la press, avec
,ne dedicace pl-ine de philoso-
phie invoquant, devant tant d'a-
mertumes mel6es d'mnjustices, la
grande sereniE, d'Ame qui ca-
racterisait le haut tonctionnaire ,
de la r publique.
L'enseign..ment se degage do
lui m6me :si, d une part, il pent
61re douloureux d avoir etW,
toute une serie d'annees, la ci-
ble vivante centre laquelle s'a-
clarnerent des irascibles; d'au-
tre part, il peut tre consolant
de constater que, de tant d'in-
jures, il ne reste, la plupart du
temps, que le souvenir ,le I'ef-
fort mauvais et la morsure sur
lai lime. Les lourdes IA-'h's o'ant
p is% 16 interronpres, pas plus
que les devoirs dils A la patrie.
Le gesle que troduit la procla- I
million du ler Jo.ivier, qup
1'6vocation d un pass' re, *
rend, ian Siirpf l n .l' 'i ;.-.
tait aut'm ;'hofu .'in M'I r
Bo, no anjou, I htu, A cette pe-
riode de sa laborieuse magis-
trature, que le fit dejA la parole
de concorde par laquelle, en
a ,ril 1922 il Imaugura.
LE MATIN, nlI r-'tf'I-' (- fair,.
;'i '. *( 1 ," 4 *' .. .
U lll l ; tll s m "!) 1 ,.
tlli, s'en acqliatr avec plaisir
el empressement.

La toabe deo KllUok
Un de nos lecteurs des Go-
ni',es nous ei'rit pour nous
fair part du douloureux etonne-
ment qu'il eprouve A constater
le triste etat dans lequel se trou-
ve la tombe de I'amiral Killick,
niort dans les circonstances he-
roiques que l'on sait.
Notre correspondant'voudrait
organiser une souscription na-
tionale en vue d'eriger, sur la
tombe du grand Disparu, un
monument digne de son acte
herolque.
C'est une heureuse initiative
qui, sans doute aucun, trouvera
dans le public l'accueil le plus
enthousiaste.


I Nous avons regu...
... une belle photographic des
bAtiments recemment acheves
de la grande Brasserie Nationale
sise A la rue du Magasin de I'E-
I tat.
Les bAtiments, come d'ail-
leurs chacun peu s'en rendre
compete de ses propres yeux, of-
frent le plus bel aspect et bien-
t6t en sortira de la biere fratche
et mousseuse que tous boiront
avec plaisir.
Nous remercions pour le gra-
cieux envoi d'un exemplaire de
la photo qui nous a ete offerte.


Les huiles de palme etf I

d'olives sont la base d'un

veritable savon.


comprennent la Protection centre la

Foudre sans augmentation de taux



Eug.LeBosselCo


- ---- ------ 5 ____


Irshc~r- -- - -- ----------------------


. mw.*.,e-w-n~m


PAM--A


1XIMATIN -~ 21 Jauvier P1929 -




- m -____


LE MATIN... 3- 1Jnvirw, 1929


,MkAkFATUIES L11


Insurance Co

Une des pus fortes COMPAGNIES

CANADIENNES d'ASSURANCE

sur la VIE

EUG. Le BOSSL8 & Co.
Agen ts Ge6nraux

... .' ___im lml L -In I


Hs les prient tous d'agrder
ici l'expresbion de leur pro.
lone "gratitude.
Ils prient 6galement routes
les person nes qui ont eu A
leur loaner des marquee d'a-
mind et de sympathie lors do
dec6s de
Mile Catherine Alexis
leur scour, nice, cousine et
alli6e, survenu A Paris le 25
juin dernier de recevoir leurs
remerciements d'autant plus
6mus qu'ils n'avaient pu, A
leur regret, le taire plus tot.
Port-au-Priace,le 17janvier
1929.
NOUVEAU ALAMBICS
I r MIWCM, SIfU|,W|
es^ *I**-a-vn
IVUIDE PRATIQUE .aiMer'&.n
-- U UAN lisf g H

MtNAGRRLSI
Pour teindre tons tiemsi
LAJ S, coM0, sW f...

oeta u" rm a 41at a .


f *
Rappelez-vous, families
Que la pfus agr69ble pension scolaire au triple point de
vue:
Etude, Ira vail, Svin, c'est 1I INSTITUTE TIPPENHAUER
Que li mei Ileure et la plus rapide m6thode d'enseignement
classique m6 derne s'emploie a
L'INSTITUT TIPPFNH[4'ER
Le succ6s, I'an dernier, de tous ses 616ves de Premi6re
est unepreuve ,6vidente et celui de ses el6ves de 46me et
76me en eat trzie autre. L'ns itut oftre, aux retardataires les
services de sa ci'asse de Philosophic.
Heures ,des Cours: 6 A 8 hsures p. m.
Section piratique: Steno-dactylo, Complabilite, Lan-
gues, de 7 A 8 rI. p. m.
N'h6sitex pas: si vous desirez avoir entiAre satisfaction A
confer vos entant a'
L*LNSTITUT TIPPENHAUER
Recoinna d'Utilit6 Ptibiique.
l.nseigLement classique g6n6ral.
c pratique specie'.
Pr6paratiou aux Universit6s.
Iii I-I I .. |


'Arv OW W4 wMa bisam;. Par;ise


PAGE- 3


K'


F 0 R D-I 13 plaques


SONT RECONNUES

LES MEILLEURES ET S'ADAPTENT

SUR TOUTES LES VOITURES.


'iD


IRa t


S0IU.llIB

POUR IINE B \TIERII' CHARGE


Nouvellement


re~ucs ;


seillons d(


iiailIall il


Phone


nous


vOUS


COlil


les essaycr.


colors SoA.


2379


Pour ur i Iwa lstNre 1i6t t
de I enmt &?
A CARNIVAL
V 1929.


Les chimistes de I'Exelento,
d6jA renomm6s pour leurs,
remarquables contributions
appert6es 6 la toilette, vien-
Tent de couronner leurceuvre
dans

GLOSSINE
d Une petite an de cette
Sdilicieu.e preparation appli.
I qu6e sur les cheveux tait res.-
Isortir Il e brilliant natural et
leur viguear, en leur commu-
niquant un nouveau lustrequi
vous vaudra d'etre admire
par le messieurs et envi6 des
femmes.
En vente chez tous leadro-
guiste. Pour 0.25 centimes
usey'ement, il est exp6di6 ,d6s
receptionn du prix.
E ELENTO, MEDICINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
Agrntsdemandks pour tous
a por resegys.
i Ecrivez pour reweiguement


orL
POUR
" Mademoiselle
COMME REINE
S* ?


humesdePotrine
Cedent devant
ce traitement
Frictionre= Vicks;
mctez- en sur I1.
1L. 1' t.g laisk z
fondre l ientneit.
VVArpo FRu
PourTout Refroldissement


Avis important
Prikre instant est ad'ressde
Ai tons ceux qui ont en leur
possession des volumes de la
biblioth6que de l'Association
des membres du Corps Ensei-
gnnnt de hien vouloir les re<
meltre un hibliothieaire de
In Soci6te. Mademoiselle 13.
Pressoir, Lalue. No 1011.
Port-au-Prince,le 1 Ijanvler


LA SPUD


Si un tumeur veut avoir la gooige toujours Iraichc, une ha-
levue .ure, il doit fumer LA SPUD, la cigtrctte nienthol6e.
Ln I essi'ani \Osns ciN sertz si sa:tistait q(tie vous I'adopterez
cl epuiscra ie contenu des iriqults sans vous en apercevoir
En vente dans toutes I(s ~piceries et boutiques,
B. et N. S DA et Co
Distribu'eurs pour Haiti.


Litsen Per et en Cuivre, les Glaces, Tableaux, Chaises & Dodines, Jcux de
Silon ( articles Viennois). Glacieres, Armoires, Coiffeuses que vous trou\Vercz


chez ff. BLLOVI FIIs

sont des Articles de premier choix don't les prix sont absolument modiques


- r


MOSCATO PASSITO







A. DE MATTEIS & Co

AGENTS


_~_~~_ ____~__ __ _~__


_ Ir __ __ __


-- ---- --------


- I 1


"t. ,- -. f


.W. .- m%





"&E'MATTN-. 21. Tr-iric- 1919


-- ----- a---- -


1URODONAIE

Ivite l'obsitt


~jcu~ :.c*
R~h.


I


C.,i, kih.F?.. 9 la. je ptf tdo r UERODOAL


U: lpe, actively
II~ rAutr~tlcn IL,!.Oxyde
les gra1."Ses



LCFIODONAL ftil Is asuk
litk t, Io K~O que et cl~w.
do VW"1. 9afileun, hut
trailemont amupimaul Well on
circulation daim 6ebuft 110
qw sient d~ams r "V4~o
dolt 1, guerm a m


PanamaB Railroad Steamshio Line"

Services de trdt el de passagers enir
,NEW-YORK CITY N.YCRTSTOBAL, ,ANAL ZONE ei lesePORT de la COTE I
OUEST de I'AMLRIQUE du SUD.I
plus rapidle et le plusdii ect service de transportldepassgers etdu trdt entire Haiti
et tes ports luropecns via New-Yord et Cristobal, Canal Zone. Isthme de Panama.
Voici la listed de nos agents pour les principaux ports de I'Europe :


Angleterre Ec
Mrs, G. W. SELDOM & Co- 17
EN FiAiCE
lirs. SIIEUDIOH & C sont reprsenl(s:
Par les inaisous suiaalies:
GELATLEY IIANMEY & Co
21 Ilue de la 11publiqude
Marseille
Il IINU PFRON & Cic Lt
.53 Quai Georges V
Havre
111i u PERON & Cie. Ltd
Uute du Moulin a vapeur
Dloulogns/Mer
HIIRNU PERON Cie. Lid
95 Rued c Marais
Paris
HERNu lPERON & Cie. Ltd
Rue dc la FTranquillit6
)Dunkcrque
FHERNU PERON & Cic Ltd.
Rue Roy
Bordeaux


cosse


France


James Street, LIVEnPOOL, ENGLAND
COPENHAGUE
Danemark -
SMrs. E. A. BENDIX & CO.
21 Allcngade. Copenhague
GENES
Italie
Mrs HENRI COE k CLEARS'
Piazza S. Matteo, No. t1
Genva. Italie
OSLO, NonWAY
International
Speditionsselskad
HAMBOURG, GERMANY
Mr H. Vogemann
Hambourg, ;ermany
GOTTOURCE SW- %FM' EDEN
Nordisk Express
Gottemburge. Sweedeu
ROTTERDAM, HOLLANDh
Mr. H. Vogemann
Rotteidam, Hollande


peu'ent sit -ovisernvy danAW9~
kut chaitme el beaaae em I".
lownflt aGI*t



-INDISPENSABLE POUR
Tous LES 1156W
DALICAT8



SCamb~p,


7r


-IB


U

'/


Pi

du
ai
M
ei
ta
E
q
e
1
1i


Coatn Ih Suite
IBeaucoup do gones, spicialeuont
ouz qui souflrent de surdiI6, a.
bou onnenients d'oreilles ou de
catw.rbo nasal 9s'Iftroep'erat 0
savolr qu'un petit appareil tr~s in-
gfnieux eppol16 #Tirnnitres 1,hp-
lc&l ~ a t -t I i Irt t V ie 1,I
pour IJi b OII+.gfmb I ptrawismi'
dte cep m-'ux p'nibite P) aS'. V.!'ter

ont ell coiubalttis vc nt c tkQv.
Tout iptere&C6dE~ir~oi d'autics
rc nstgemgenions conc n: at co re-
ma~qoub Nsgr oilkdtyra q'adros.
For' mu ecr~tire de. tARMhIUNE,
CO, DLFAL, RENT Er4LAND,
qul goverrn des ditai'u e ~ct- CSI
avee des attestatious tefti orlftitu
et dtoex*traits de JOUrnai.1 COI
*r!tr gpgtrev an tomips pr6cloui
1'ingimmherlt EArn avoc 4s u~i~d
C&eI Da~'k DfC.Sairtfl, etC, fo- IojI
irnindi torncnt ezpdi~p pr ps
A tout.e *d'omae, ndlquko, lous fnru
do. pit.-;,ayes ,cordre l'oivoi d'an
mdndat p, vtal di12. ,I I ae i i D
Em 6crivaimt. Dwetaionam 4ti
m atin.


COMMENT RENOVER vos MEUBLES


Avoir un interieur ctarmant. est I vcea de beaucoup 4d
lemmes. Cepeudant sla situation p6umniai.e aso wiUe pm toI, -.
jours de faire des changements dispendleux daus lameuble-
ment. La peinture a DUC O pour application &o pIncea.,vient
d'obvier A cet inconvenient.- I employoi eat d'une tacilit6 extre-
me se schant iinm diatement, lea couleurs DITCO d'ua beau
'Tii peuvent etre m"'ploy6es sur :des objets don't on aura a so
ervir imni)mdi:Nmencu,. En r6alitH DUCOt nest pasde la peiture
onu du vernis, c'est ntie composition ( PYROXYLINEs qui a
beaucoup d'analog!e avec la celluloide liquid. DUCO est final.
terable, et prolonge la duree des objets qui en soot pei'ts.

The West Indies Tradinq C'


1918 $17,398,195
1919 -21,338,339
1920. 25,745,826
1921 29,806,174
1922 34,460,044
'923 42,175,180
1924- 50,611,214
1925 60,404,541
1926 72,442,853
1927 87,877,013


mr les Educalenr de la Jennesse
L'Association des Menibres
u Corps Enseignant de Port-
u.-Prince tait chanter une
lesse solennelle de requiem
n m6moirede tous ses socie-
aires, des membres du Corps
nseignant, religieux et Idl-
Lues,de sesanciens presidents
t vice-prsuidents: Messieurs
Plaisance, Jh Chancy. F.Por-
senna, V. Gervais et Mine Bel
legarde Fourreau,deses mem
bres hoamoeires; MM. Ldlio
DotainiqueThbophile Martini
Georges Fouchk, Dr Camille
Joseph, G. G6dkon, Dr St Lk-
ger Perrier et de ses Prksi-
ents d'Honneur; Miessieurs
LabidouJean Joseph Chancy.
Carnwleau Antoine, M. Fer-
rdre, P6tion Pierre Andre, M,
Claude, luxenibourg Cauvin,
r'tlhur Franqois, P. Tester,
Dr Auuoieti ct Fe itaui Hiib-
ber'.


\.'d ilm& Rsi uii4 ;a il a ':*< I d-
t'.'i' (je s 'i,,. ,!, 26 Jainvi,,.
a ti 1/2 heures.
Les pareuls,amis, coll6gues
et anciens l6ves de ces chers
d6tunts sont pries de bien
vouloir assister A cette pieuse
ctr6monie.
Port au-Prince, le 14 javier
1929,
Le Secretaire general


La Direction du Service Hy
draulique s'empresse de rap.
peler A ses abonnes que le der
mier dAlai pour le paiement
de la taxe d eau des mois de
D6cembre-Janvier doit expi-
rer le 15 du mois en course. II
leur rappelle, en outre, que
pass cette date,tous les abon-
n6s retardataires don't les pri-
ses seraient coupes pour
ette*wlset ayr amended e
de Onze gourdes prvue par
lesr6glementsdu S* rvice pour
le rt{abli segment de la con-
nection.




I ......II II II I I I* -a
I B -, *, ..,, ,~1 ** -


CIUg ag
TUOL


Chine Puissant
.\
**Ma M t do@ i 4M dot o a **ews is on
a* Se-e-NN -M- nt g- s0. O SONt Ofs t@1g
mmmi eginugm U 1. m <-'mg llm 1h 11-
I sMme I m7 paese



$22,314,509 $26,780,177

$72,442,853 $87,877,013
AtM


$8,697,234


$10,383,194
a-t Maretlatr4

ewmf MNIl1 mu.l


p

I



.1
'1









*1
~i .1


Corn Products refining Co


Huile


Argo


Huile


Rappelez-vous que le moment est arrive pour comman-
der haile ARGO pour la Semaine Sainte.
Huile ARGO est la meilleure, vos clients la demandedl,
Nous oflrons les dimentions suivantes :
Caisses de 100/1 pints Caisses de 20 / 31/2 bs.
Caisesd rip e /1t ndrt Caise i, de 10 1 nllnn


Caisse


HUILE


d 2/ aou av / a nIla
de 2/5 gallon.


A't O


HUILL


Pour conimanude s adresser a
L PREETZMANN-AGGERHOLM & o
Agent G6n6raux, Rue du Quai.,














S ueiCHEd L

CHEZ DEtI


0 r -:.:4


1
4
I


Gravelle



lttabIlrw~mentm CHATELAIN
JPDWml$fsse-.% .dtr 116 p ali. i~.
15 GRANDS PRIX
264 ro. 4;,1 i~CU~~..I


I


-- ------- I __ a I


ldomwAm


"-il - I I


--


____ __ ___


-- I -----Cr----c~i


,1


L I


I


4 ..,


I WrZHY U


IL


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs