Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04081
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 1/19/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04081

Full Text




C1l6ent Mtgloire


1^68 RUE A&MJICAINE.f56


up --


muu~tWI I


PORT A 04-09 1 'X UJAITI)


SAMIDI 19 .IANVIER 192


eestiem dte lle usMtise...


Haiti et les Travaux de

codification du Droit

international public

SUITE ET FIN. ( 1oir l1 iN d'hier).


La delegation franchise,
dans son rapport A son Gon-
vernement, au sujet de tI
deuxieme Conf6erence de Ia.
I'aix, disait tr6s bien: aQuand
une ceuvre obtient de l'una-
nimit6 des Etats un t6moigna-
ge 6clatant d'adhesion, q u i
pourrait dire que cette cause
nest pas' pr6s d'etre gagnee
dans les faits ; C'est si vrai
qu'une impulsion consid6ra-
ble f u t donnte depuis au
movement de l'arbitrage.Des
traits permanents ont rem-
plac6 les clauses compromis-
soires. Et le protocole de Ge-
neve et les accords de Locar-
no sont des t6moignages in-
discutables qu'on sachemine
streinent vers le r6glement
obligitoire, par des moyens
paciliques, des disputes du
droit des Gens.
.'experience A l'appui, il
faut condamner lempirisme
des jroc6d&s tendant A ense-
velir sous le, silence les pro-
blrmes essentiels de la vie
amrniicaine. II n'existe pas de
prohlfmes insolubles pour
des Couvemnements qui s'a-
bordent avec un veritable es-
prit international. Si cet es-
prit fiit defaut, le mieux se-
rait de supprimer Congr6a et
Confcrencesl
La Republique d'HaTti qui,
pour la premiere fois en 1927,
prenait part A Rio-de-Janei' o
aux travaux preliminaires de
la codification s'est elev6e
co tre la doctrine de l'inaction
regr, ssive. Bile. demand la
bonne foi.. la. franchise, \I
loyaute dans les discussions,
et l'examen de tous les pro-
blemes relevant du droit des
Nations dans un veritable es-
prit pan-americain, Sa de-
l6gation intervint chaque fois
qu'elle crut qu'une remarque
pouvait dissiper des 6quivo-
ques ou des alenteadus.
Elle fit pr6cier la nature
du droit international, 616-
ment de chaque Idgislation
nationinle. Elle obtint une d6-
clarition formelle que la loi
interi-tionale nes'impose pas
fde pclin droit A la loi natio-
nale sans intervention proas
lable de I'autorit6 legislative
locale. Elle attira attention
sur le sens incertain des 616-
ments constutitifs de IEtat.
Elle recucillit l'adh6sion una-
nime sur le principle de l'irr6-
vocabilit6 de la reconnaissan-
ce octoy6e A une Nation. Elle
signala bri6vement le danger
dis conditions mises A la re-
timnaissance d'S amveau
6ouVversement Gte l-a
ier a pocs- le sem-
ment .unaniane a ogaeal
dricain u"
ment consentis et non pas im
pos6s per la violence. Ell
montra rnll uie daLftdai
SIla fois conditionnel do rati
S cation des conventions ia
' ternationales. Ele m i t ei
pleine evidence la decision sa
retee de ne pas limiterl'*ee
des traits nax parties con
ItrI.,nles. ile sounial II
o i tnieint de codifier I clan
se u rebus sic stantibus e
rimpraticabilit6 d'une condi
lien resolutoire r tacite a met
tant fin aux contrats dn droi
des Gens. Elle provoqua rot
servatioa qp Ua pcit* 4i4


t6e pour les accords interna-
tionaux signiflait r'abolitio,
de to as traits secrets. Elle i:
convenir que les Eminence;
grises de la diplo-natie mo-
derne, sans caract6re official,
ne jouiraient d'aucune prero-
gative diplomatique. Elle re-
vela la gravity die l'octroi d,
I'asile politique et l'inconve-
nance d'ins6rer dans un code
Isa preuve des indelicatesses
des agents diplomatiques, par
la limitation de la franchise
douani6re. Elle voulut sous-
traire les Ministres aux ri-
gueurs des lois locales, au
cas de de m16s judiciaire.s
dans les hypothkees d6roga
toires i 1'immunite de junr
diction civil. Elle requit ave\
force des garanties minima en
taveur des expulses pour abo-
lir ou restreindre l'arbitraire
en cette matikre. Elle deman-
da que la neutrality en temps
de guerre civil ne se limitait
pas aux stuls pays voisins,
mais s'etendit A tous les Etats
contractants. Elle obtint la rc
connaisance que sous le rap-
port des prerogatives il n y
aurait aucune distinction en-
tre les consuls electi et les
consuls miui et que la tone-
tiom consulaite seralirotge
ind6pendamment de l natio-
nalit6 de I'Agent. Elle fit ac-
cepter aussi qu'en aobors de
leurs actes officiels,les consuls
releveraient non seulement
de la jurisdiction criminelle,
mais 6galement de la juridic-
tion civil locale. Enfin, elle
mit une particuli6re insistence
& demander que la cont< ainte
et l'imposition de volont6 fus-
sent express6ment d6clarees
une viola ion du pr6ceptede
non-intervention dans e-. af-
faires d'un autre Etat, proble-
me qui fut finalement renvoyk
A la sixi6me Conf6rence pan-
ana ricaine de La Havane.
TelestApe pr6s le bilan,
dans Il domaine du droit des
'enus, de la participation de la
d6tliation d'HaIti A la deuxt6-
me Commission interntionale
d e s .JuriscQnsultes am6r -
cains.
L'cuvre de la codification
du droit international public
est d6clanch6e. Dans les futu-
res conferences de cet h6mis-
ph6re, on pourra mieux fire
si les d616gues modiflent leur
conception et s'ils n'ont plus,
combine -io-de-Janeiro, une
aussi saiite borreur de la po-
r litique I Le Code en elabora-
" tion exite desDr"eeptes nets,
e laus. oame pgel
deis les
Gotmt- d' iorique
t L tq Ce n-Wd paz
Steose Monp
oh r James roa Scott:
Aucune nation nest assez
e grade pour te au-dssms du
Sdroit. Aucue n'est trp petite
pour etre proteg6e par le
- drot Cett pne Ae dolt se
trfdauire e foemules o.ncu-
. tes. Les Chancelleries asten-
t < nes oat dA A leur actif de
, i ri b lts d dions. II n'y
- a plus qu'. I d ausgornr en
t- realit6s. La crise eoatinefale
t que dexcellknts esprits ont
i- signalke provientprdcls6ment
-4 de ce ,que l'Am aque a trop
it lonemps eru aux illumsoires
- garantes de la rhetorique:
c- d od ioowIes |rvu


167 OFFICIAL RECORDS

PRV THESE SMART CARS
*.** better built/
La Stu lebaker ticut 5 re- minutes. La Er skine Six tient
cords mondiaux, 114 records 11 records officiels,h'un quand
amhricains et 48 records Aus- clle couvrit 1.000 miles en
traliens pour la vitesse et 1'en- 981 minutes.La ((Director)) de-
durance. La preuve conviin- ,vint champion de sa classes en
cante de cette brillan e perfor- cou. rant 5,000 miles en 4,751
mance et de sa lougue durce minutes. I'ourquoi peut-on
de force. ielre salislait d'une auto (uii
'hacune des quatre grandes ne soit pas un champion ?
Studebaker a eu sa part dans Vous pouvez acheter une Stu-
ces perfoimances.Le record de debaker sous tous les rapports
la tCommandantrqui a couru semblables A tes ciaimpions
25,000 miles en 22.968 minu- de perfo mance, car toutes ces
tes a Wt6 battu seulement par automobiles qui ont tabli des
la ( Pr6sident Iluit qui a records sont strictement de
couru 30,000 mills en 26,326 nos modules en stock.


-T'UJ4ODErBtriKhTww E II


STUDEBAKER
THE GREAT INDEPENDENT ESTABLISHED IN 1852
^^.faiwaui'la .lft^


iKNI


Naissaaces, marriages,
divorces et diee's
Pour le mois de d6cembrc
6coul6, il a W6tenregistra nu Bu-
reau de l'Officier d'tnl-civil de
la Section Sud de Port-au Prin-
ce:
151 naissances.
7 marriages.
43 dc&6s.

lions. Elle (h made nmninte-
nant des signatures gagements fermes. L'heure a
.sonn6 .,u b< ftroi qui surveille
ie continent amnricain, de la
r6ilisation des vrais principles
directeurs de la vie interna-
tionale.
Le Palais de I'Union pan-
a mdicmn dont la salle de
tram fthimait dire an Mart-
-dt Foch: Euope cette belle enceinte de
dtN "ration, Uts n'aurions
pal nnu la grande guerre .
ce Palais d6it devenir e veri-
table toyer de la famille pan-
amkricasie, le rendez-vous
des oeunes et vigou reuses na-
tionaflt6s de c continent, s'y
rencontrant surun ped d X -
lit6, sensaccroc leur ainde-
pendance et A leur souvera-
net#,.avec des tgards r6cipro-
quest Dws Ic cas contrahie, il
be ser qu'un edifice en ta-
cade, sns Ame, qu'un vestige
d'unea diose ad6e non r6a-
lisee de ix, de justice, de
d6mocrate iuternationales!
AmLor N.o R


Motcurs BRANTFORD.


Les Moulan ge JAY BEE)) en touites
modeTes pour le Mals.
Appareil (IDEAL) pour
h, tlbrication deI hlts
sorts dc BI 0 11 c
met (simlh.| t d tib '.)
Monies |I (u Itou ues 'crt
de trfrvalx en ( in nu t i --
architctuie et oiDt nt'n-
taux.
Moulins (( GOLDN ) F N
pour la canine a iumcr .to,
ts forc f-( Ir' r 'ito .


CoulucUs ;ASt V a'#A.AL, pour la transmission de force
Moulins .INDIA, pour le RIZ
Moulins de o'on.
Machineries ( Cincinnatus )) pour le 'ath.
.FORCE MOTRICE:
Les Mote l'cHorizontalIA i'I luile Brantford- lype Dies':
Les Moteurs "Vertical" a I'tluile ( Branitord i type Diesi
Ls 'Mtiteors "Vertical" ai I'lHiile ((Venn Severin'( te grand,,
w'ee de, 15 A 200 : type Diesel.- 'I' 1 i 4 cytimilres.
S'adresser A:

Albert L. Rowe,
P. 0. Box. 169 !'or I-au-Prince.
Oi A la Maismn S A. F(oII.(L I- nt,x Caive, S. A.


H6tel Lafayette
Champ do irse
C"est I'Un des plus 61egants et des plus s6lects H6tels do
Port-au-Prince
.Celui qui dsire passer des moments agr6ables,n'a qu'A se
re Ai HOTEL LAFAYETTE.


-


I


Avis de divorce
Comme suite A la publica-
toan hiite d cette place, Ie 7
\oit 1928,d-ui extrait du .jii-
g, meant admellaul Ic divorce
eitre In dame crinc l.avau el
-iu 61)OUX le sieur Miguel Sa.
xaille, il est inlormnt, n\ idtis
Ic droit,. que Ie mnedi (;inq
janvier'courant,la da tie Rembe
Lavau, ci devaun S1availle s'est
piisentle A 10 heui'rs (in ria-
tin, par devant I'Olfiticr de
,'. tat O(vil de In apitalec S.'c-
lion Nord, Mr l.Ftnnm d l.n,
Iui a pronouc lai (tissoltulion
(In rnariagc par elle contract
avec le dit sieur, Ioutes les
tormalitts lgales rcmplies.
iP rt-au-lrince,'e 18 janvier
19z9.
Frederic DESTOL CtHES
AV('( .It

Avis
Seri ice Ilydramiliqnuc de Port--i-Pte
l.a Directlion (du Service Hy
drauliquc s'enmprcsse le mp.
peler i ses abon(is lue le tier
uier delai pour Ic puicment
die nla axed'eau des mois do
I) ccrnmbre-.Janvier (loit expi-
rer le 15 du muisen tours. II
Icur rappellc, en outre, que
pnss6 cette date,tous Ies abon-
uns retarda'aires don't lea pri-
ses scraient couples pour
(idtllc, d'evront payer l'amende
de Onze gourdes prlvue par
lesreglements du Service pour
le rutablissement de la con-
nection.
The (manliau Pacific Sca uship C
Le luxueux paquebot "Du-.
chess ot Bedford" est attend
ai ort-au-Prince, aun dates
uivantes :
3IJanvier 1929 4 Mars
1929. en route pout r I Hava-
Ue, Nassau et New-York, pre.
nandes pasagersde premim-
re. classes.
Poor tons autres ren6i2per
mentsa sadreuer vi
J DAALDER Jr, A dat
T"HphO..No lji


b.-.- 41 1.


:.rYIIYL -` --- 1;1,.1- 1 I


- ------- -----~m----.P- ~1~-c~;~-- ----i-;---- -i::--i-- ---- -- -~.-K -*.:--rr --- ----~T--;~ ill-~- _-_I-IY-P. ~- ~-- ZI i I _X- 1 -i- -- --- ---


01ore i




... voit que depuis quelques
jours, les habitants du quarter
du Poste-Marchand sont sens
(dessus dessous. Chaque soir,
(1s 7 heures 1,2 et jusqu'au
tendemain t 5 lieures du malin,
des pierres, venant on ne sait
d'omi, pleuvent dru come grele
stir le toi de toutesles maisons,
dans la rue, partout. Avant-
hier, il y eut, darts le quarter,
grand spectacle : sous la pluie
de pierres, les gens, effravys.
crirent au secours, la Police
intervint mais, malgr ltout,
miystrieust ment, les pierres,
pendant touted la nuit, ne ces-
s6rent de toinber. lanc6es par
des mains invisibles.

... a vu qu'ont commence les
elections... pour la lHeine du
, ; i\' nllre ftait act 1vemi it
sa c:diiiidatiti'e.
Sur tous les iurs, d(es pint
cards sont appos6s, qui deman-
ticnl (ui'on vole pour MIll S' -
bine Pinkombe.
Elle f tit mieux, Ie candidnit.
Elle pl)e ide sa personnel ct.
>llins sa lu1x1 else a:11u ), (ll11e n1 )e
nctivenent soa cmiip)agne; elle
fait ses elections .. Bonne cliau-
ce, lReinei
... vilt que, tes jours-ci, pour
It' trelganument mis, ctre chic,
;llircr les regards ad(lmirateurs,
il faut s'labiller i LA P.nRIsiFsNE.


---- IP111 _II1


I


v


VAWA~w


YI - - -~ I -


11 faut avoir de la defhence
pouir I dqe, le me'rite e l idiqnili';
?eite est une palie dui dei vir.'
11 fald en avoir pour kaes faux,
;les drangeis, ls i('S i .ZI3, cevLi
'111i soufjFenft. Ienl ( cGs, Iti (iC fe
relice est ine parlie (14 In julie
It sse el dt e la maie civjiibE'.
JOWMIF.TO


ii


11


I'll"B'S GARAGE', Port-au-Prince, (Haliti )


i


i


ft- .-; -






19 Janvier '1929


En:i 1v(nI -E' "harmachE 11)11rrainet, Viim Vai C ni'(onfllervile'
o~ Poi'Ian IPrince ; I'huai',icie BIrutuis ('t.her(;mie
el routes (lit res p;)ial'maci's



DEIINIERES Nouvelles

de .A.ETRANGEOR


(:oirAG6IE FRANAISE DES CABL ES TCIEGRAPlIIIQ[ES
1IX.Janvier 1929


Les grands malades
I:c(h 1 a1 mieux
PAIIIS- L'un des signalhii es
tu buIllelin du \'-r h I.w li
le docletl'I D iav'rniere conclut
ainsi dan; uie ilongie dclara-
lion failed a i ((Journal ) : Le Ma.
rechol esl ii olicolime in clhinec
Le pouls est bun. Pelti a peit
les forces reviennenl; ce scra
long mais une sage convAles-
cence rendra le Markichd nleit
enco:e lerne Ide corps el d'es-
prit. Une I gi're amwklioralio
dans I'Mant du MNiar(chul, pe. sister.
Le 1k Ti1reise ei s i'l d sar flripli'
PARIS-- M. Cliimceai cai (on-
tinue A se reniultre de s grippe
el il est cons der6 coiline hours
de danger.
...et I'tal de (ieorges I
est salisfaisintl
LONDHIES- Le roi George at
passed une excellent journee et
son 6lat tMail si satisfaisant ce
soir que les MNdecins Sir Stan-
tey ilewett et Lord Dwson de
Penn ne soat residts que quel-
ques instants en consultation.
A propose di rtc'nl conflil enitre l
hie ivie l h' e il':iilag av.
PAR IS- On imande dc (
nave (jiut I' Srci.la ire de Ia S.
I). N a pt ubli It's I1('grituinit es
de klinialous i i'sss ;'i M.
Brinwl i' ;'oCision dA righ,
ment di' i.i0tire il I Ch:iCo. M.
Stresseman tspi!' qute la con
lbrence d. \V:Wishlingti I rI 'igU sir'a
A regler puciliqjiueient el deli-
nitivementl ,i question. M. I h ni
berlin 6leicite M B. iaitnd de son
intervention litr gifque. S:r J.a-
mes l'i l)iuinnoiil, S crdlaire
6neral de la S. 1). N.. a adliesst'.
la BR ivie un tlW'lgr:liiiiic I it:-
for nij l tellgra.ipllii qu'il in'a iin s re-
fuse I'alrbirage. 11 pl end acle
de la proposition oliviennt el
souimeltrai a question prinici-
tale I br'ilbitrage .de Ia Cour de
a Haye.
Us marhband d'eau se fail roi...
en Aifghanislan
CABOUL- Le roi Ynayat
Oullah en laveur duquel son
fr6re Amau Oullah avait abdi-
ne il y aquelques jours a livri
10 heures ce martin la Cita-
delle do Caboul aux forces re-
belles supdrieures en nombre
conduites par Bacha Santao qui
a t1 proclaim= roi sous le nom
d'Habib Oullah Chan.
LONDRES- On apprend de
sourt e autorisde que Bacha Sa-
kao un ancien marchand d'eau
qui s'4tpit mis A la tete des re-
Belles va occuper sous peu le
r6ne d'Alghanistan.
lI Paele Kell" devatl '
/ la ikatbir fae8ais
PARIS- M. Briand a deposA
sur le Bureau de la Chembre le
proijt de ratification du Pacte
do Paris.
la situation en Reum.Rale
"* M.Britnd sest entretenu avec
M. Popovici au sujet de la situa-
tion g-n6ra!e en Rouinanie.
Les grands progrEs
La commission radiotelgra-
phique avec lU Togo fonc ion-
s ra d4sermais dana lee deux
"nam.


11. Iloinar pirlera, anjou d'hoi,
au Rldio.
W\ASIIN(GTON- La voix de
MNI. lt)Hoover, Prsidci;! ic6u, sera
enltndue Ai Bruxelle;s, samedi,
par Iladio A une (c'v.mnonie'
laquelle assisteront le roi el la
rein' des Beiges A1i coi s de
celte cerieioiii e ser.ii laplpclif I'
r6le de M. Hoover come Di-
recteur de la Commission de se-
coturs Belges pendant la guerre.
M. Hoover espere pa; tir pour la
Floi ide lundi A 10 heures 30 du
m:jtin.
M. C'iolidge sigue le P.acle Kellog
\\'ASIINuTO)N .Avec tou.
Ict (Ti mnonial exig., p:i nu m vi.-
lit int'lt de celtae Im)po lanle'e le
Prsuldel.t Coolidlge at app|os, au
jioul hui sa signature au Pacte
General centre la Guet re pro-
clamant ainsi au monde entier
que les Etals Unis lui donnent
leut pleine et entire approba-
tiol. Tous les membres du Ca-
binet et un grand noinbre de
Sduatcurs assistaient bI la cere
inonie. M. Coolidge s'6st servi,
po r signer Ic dociuicun, d" Ii
jil licL li )01" (if J ." ,
pai la ville do avi a i t. k. -
logg Ilo' (Ic It.l S i ,:;; i.- s 't
rctidu ti iam e 'i'a(n dcrni-r
pour sigu'r It Pacui de Paris
lCe PitS.sld lit a ,gn1 L d, ux LX mI
plailrs d:- l'iiustrU viClit et M.
Kellogg y a apoc rilsuite saO
p)rop e sigiintiu're. II Ir('s'e ma in-
lenantil a lproctdr la lormai-
lit6 (I'iTiC lic tiC iEo'!'iclntion de(
)u raltita iun lux quatlotze aiu-
tres puissaincts signalaires du
Pacle. Lorsque ccll!i%.-ci aurotil
ratilie le trails A leur tour, I'ins-
tumenieit sera sigie par chacuiie
d elles et depose da;is les archi-
ves du Departeueiit( d Elat A
Washing'on. 11 scra pi ,pare en-.
suite quinze xpeditions du do-
cument chacune poriant les
sceaux el signatures des 15 puis-
sances intiress est c chacune
de ces puissance en conservera
un exemplaire.
Les IprI asmricaias
Ssa Commission des R paraliess
WASHINGTON- Sir Esme
Howard. Ambassadeur de Gran-
de Bretagne, vient de faire sa-
voir au Serlaire Kellogg que
les Gouvernements allis avaient
porte leur choix sur M. Owen
loung et M. J. P. Morgan com-
me experts americains a la
Commission des R6parations,
M. 'Ihomas Nelson Perkins do
Boston a dtd choisi come sup-
pleant. L'Ambassadeur ajoutait
qu'il partait ce soir meme pour
New-York aofin de leur commu-
niquer j'invitation des Gouver-
nements allies. Par courtoisie
diplomatique M. Kellogg a el
intorme6 de la chose. Le Secre-
taire a d6clare qu'il 6tait entie
u sur ce ch ox.
*. p, i reienatl's
de la Chambre trfra ise
Les bureaux de la Chambre
ont nomme lea membres des
vingt Grandes Commissions per-
manentes sans modifications
iniportantes. La Commission des
Atlaires Etrangeres de Ia Cham-
bre a dieigma M. Horraud ioa,
rapporteur provisuire des artiU


Le crime

des quatre
flier martin, le Tribunol cri-
minel a prononc6 la Irentked
motiv e par le verdict du jury
dans 'aflaire des quatre accu-
sis qui occupaient, mercredi, la
sellette criminelle.
T"lus Dorisca, Silencieux Do-
risca et Josius Th6lusnma, re-
connus auteurs du crime, ont
6t# condamnhs, chacun, A 5 an-
n6es de travaux forces. Chdri-
lus Th6lusma s'est vu infliger,
comme complice, une peine de
3 ans de travaux forces.

A I'Atsoiallesi Nixte
de I'(Euvre Chrtliense
Demain, A 9 heures du martin,
aura lieu & I'Association Mixte
de 1'(Euvre Chr6tienne, 945,
Place de l'6glise Ste. Anne, une
stance solennelle A laquelle ont
Wte invites tous les membres
honoraires, les membres actifs
et les conseillers de l'Associa-
lion.
Une parties litt6raire aura lieu
au course de cette seance.


In imion lombe a I'can
,\vant-hier matin, vers les 9
Iheures, an-dessus de I,. route
tie Petil-GoAve a .Miragoane. un
avion planait, superb, w.es
grande ailes eploybes dans le
ciel radieux et le martin lumi-
Soudalin on vit l'appareil per-
drc l'quilibrc et piquer, verti-
gineusement, une tWte vers le
sol. 11 alia choir dans un tang
voisin, I'Mtang (Arnoux.
Le pilote de l'avion qui ap-
partient au Corps d'aviation mi-
lilaire des Etats-Unis, s'est tir6
de I'accident avec de lgeres
contusions aux mains et au vi-
sage. Le m6canicien est sain et
sauf. Quant A l'appareil, on a
pris les measures n6cessaires
pour le refllouer.


A Parisiana
Rappelons que c'est demain,
en soiree, que Parisiana offre
au public, W'onsieur Beaucaire,
la derniere et plus grande eu-
vre de Rudolf Valentino. le c6-
lebre artiste de cinema qui mou-
rut dernimrement.
Nous conseillons A tons les
amateurs de beaux spectacles ci-
n6graphiques de ne point man-
quer a cette soir6e unique o~
ils auront le bonheur de con-
templer Ic talent du grand ar-
tiste.


Polo
Demain, A 3 heures 1,2 de l'a-
prcs-midi. se jouera, sur le ter-
rain d'atterrissage du champ
d'avialion du PonI-Rouge, le
enrich li doinadaire de polo.
Le public est invite A y assis-
ter.


La C" des Plites
& Terrier--louge
Notre confri're du Nord, Les
Annonces, relate que la Com.
pagnie des Pites a transf6rk ses
bureau administrationn A ( Bo-
tany Bay , Terrier-Rouge, on de
vastes et confortanbles entrep6ts
ont 616 construits.
Notre confr6re announce aussi
que d'apr6s sea informations,
an chenin do for D6cauville as-
ra bieut6t install&6 dans la r6.
gion.





Vartes
DEMAIN a 5 heores : Malin!
L'He.e klair
initrprMth par Risquetout & Per-
ry Bennett.
Le niradSecretl
2e episode.
0.50.
A 8 HEURES

Les ailes

s ouvrent
Earte : 1.00.


cles du collectit concernant 1~p
.G e.g atitam des maisioti
seairs. j


Po svolr an ftau


L'u-sae rigulier de la Va
nishi -g Creaia Exeicitlo cot)-
servera votre teint Au'~si dottx
et aussi %aliO q(ie celn~d'un
bdb6. Noes Ilegarantissons.


Vanishing Cream


Est line ciMif s:i't s graisse
q"( e I. p.'ai aborl)%. El le
nourril la penu el empid-he
qu'elle se lie,. se ride, se des-
s'che,ou ne devienne rugoeu-
'e. Elle conseive la peau en
partaitle saue.
Procurez votis tijoar I hali
in pot d Exelent) Vanishing
Cream;en vente chez tous les
droguistes, ou directement de
nous sous garantie, coinme
vous le preterez.
Eciivez-nous pour avoir un
echantillon gratuity et un livre
de conseils pour la beaul6.

EXE .ENTO, MEDICINE
COMPANY
ATL %NTA, GEORGIA U.S.A.
Agen's demands pour tous
pays.
Ecrivez pour renseigncment.


SCARNAVAL

1929.


POUR

i Mademoiselle
COMME REINE.
4,i


Rappelez-vous, families
Que la plus agr6able pension scolaire au triple point)
vue:
Etude, 'travail, Soin, c'est I INSTITUT TIPPENHAUER
Que la meilleure et la plus rapide m6thode d'enseigemo
classique moderne s'emploie a
L'INSTITUT TIPPFNIlAUER
Le succ6s, I'an deruier, de tous ses 6lves de Premi
est uone preuve 6vidente et celui de ses a16ves de 4rme
76me en est une autre. L'Io;nitut oftre, aux retardataires
services de sa classes de Philosophie.
lieures des Cours : 6 6 8 hsures p. m.
Sec'iou pratique: Stkno-daty'!o, Comptabiliti, IA
goes, de 7 A 8 h. p. m.
N'h6sitez pas si vous 'desirez avoir eutiire satisfactioI
confer vos enlant A


L.INSTITUT TIPPENHAUER
Reconnu d'Utilit6 Publique.
Enseignement classique g.neral.
a pratique spaciel.
Preparatiou aux Universit6s.


.1---. ..... .- .--


,COMMENT RENOVER vos MEUBLE

Avoir un int6rieur cnarmant. est le vceu do beauconp 4
femmes. Cependant la situation p6cuniaire ne permet pas to
jours de laire des changements' dispendieux dans lameubi
meant. La peinture ( DUCO ) pour application &a pinceau,vi
Sdobvier A cet inconvenient.- L'emploi est d'une tacilit6 ex
imee so schant immediatement, les couleurs DUCO d'un be
FK i peuvent t Are employees sur :des objets don't on aura A
servir imm6diatement. En reality DUCO nest pasde la peint
ou du vernis, c'est une composition (PYROXYLINE. qulI
U beaucoup d'analogie avec la celluloide liquid. DUCO est itl
terable, et prolonge la durde des objets qui en sont points.


The West Indies 7radinq '


IA SCIATIQUE ?
IN IMEVoid do quol dovoU wlg&er& & i t 1
M6me si vous souffrez atroce- p6n6tre do luhi-Amne et vwe
L SLO N ment, le Sloan arretert le nma voa s rendrez edompte blen vite
SSet vous apportera sans tarder qu'il a fait sa besogne.
NWImfWa i9e d6dlicicuse sensation de Sloan est le meilleur por
soulagement et do riconfort. calmer la douleur on cas de
S11 ne faut pas frictionner, i a Iumatismes, Lambago,
Ssuft do n l'appliqulr ur la ~ ;e Nlrfs, ateme,
pa tie s ra-te- Sloan C, :




J., U.taV Vl...- dC .o
1619 Rue R6publicaiue ( Grand'Rue
Port-au-Prince,Haiti.


, 1 ; .


Toutes les Polices


DE LA


71I


comprenn nt la tecton conetie'


Foudre sans gamenti on de tWi


u ie t


_ -- ____~ __~L_ ~Z


--


_ ___- ---- --


-- ~ __ _~


_.~111~1.


A


PAGE-21


LE"MATINI


':






t'AOE --


226me AHNPA NOUOM
Port-0u.primc
T6160oub : 2W4


Le


- 4 .


Samnvie

19 Janvier 1929


- .- - ...r- .. -. ~. - .~.


Celuiq (a LPresse

]a Pre, etla T. S

ai bonlIna r.- 1) sell post4 Cell
U, eIc


Av ; une inertgie incoM
le st une tenacity pro I
M. Fra.noi, CoIy a dI.
grand journal A boa n
v ldAmi du Pepe u ^
Copendant, M:.Coly n'
le cr/ateur de Is Pres
march. '
Le ir juillet 1836, upT.'o-
lution boulevrsa IW pr*A ~j-no-
4idienne de Par: ,lwdei p-;
naux venaient de 0parltlre ot
le prix d'abonnement iait des
plus modiques, 40 francs l'an.
C'6taient : a p Is, lancE.
par Armand if-q e
Presse ,, fonda pal Eidie de GV
rardin.
Mais on n'a gardeque le nomi
de celui-ci qu passe, auxyeua
de lous, pour le createur de sla
press A bon march; et le num
de Dutcq a sombre dans I'oubli.
Cependant c'est Armand Du-
tacq, qui eut d'ailleurs une vie
prodigieuse, qul cr6a la Presse
A bon march. II inventa 1 sys-
tlme de Ia vente au humero sur
la voie publique; il inaugural
celui de la relation des fails
sans commentaire, la division
des romans leuilletons par cha-
pitre. Le premier qui part. ainsi
fut le Capitaine Paul, ,d'Aleau.n-
dre Dumas. I
Chose curieuse: cet homme
3ai vcut au milieu des homes
d letties et qui poss&dait une
fort belle bibliotheque, n'avait
gutre le temps de lire : Avez-
vous lu Balzac? demanda-t il
an jour A un icrivain.
Comment I si je I'al lI
Vous moquez-vous de moi ? r6-
pond I'interpell.
Je ne m'en moque ias du
taut, rOpliqua Datacq, c'est que
moi je n'en ai pas In vingt !i-
goes de ma vie, je ne connais-
sais que ses trails avec ses 'di-
teurs. J'en ai d'aillers la collec.
tion complete, et ce sont des
*hefs-d'ouvre.
Quel trait et quell lecon qui
dit bien que le bon journalist
doit itre auss honumpme 'aflaIres.
- ~

L'il potsurlei

celibat.
Mariez-voua, a dit S'.-Paul,
vous terez bioau evous maries
, s, vous terezo pore mieux s.
e nos jours, o roit plus A
Is parole du i; car, on
Impose Cest
leur dire e a es-vous.
Mais il ut lre a
cet imp6 ch elle. 'i-
d ne ann iea t A en
core no ons r inventi.
Colbe nist Louis
XIV, se at i,. de son
e mps, i a ten f de la
Natalit e 4& -t alporth


li. prisdeutact .Odm40 Is
hU Impaadad egba


s
'0


F.


non10 0dil : non.
4 iule soil opinion. M
a dl. "qu'h I'heure acne
u hi ue a T. S F. ."".
lq^ id't dvt loppke en An..
w, itn'dapparait pas que le
mirage des journaux en ail l66 di
minu6. De plus, alors que I'ori
.tilt se mcUre A I'6coute A de.
tirps "d e ithe pour rece-
idir'les'communica'ion rayon.
pes par T. S. F., it eat lotijours
nisibe au lertenr d'un quof'-
('y lirfe Is nouvclles quuunld
lus plait.

La recnsliltiom de la liltle mar-
chaide allemsadec

La marine marchande du
Reich a atteint maintenant une
capacity global de 3.750.000
tonnes registres. En outre, il
y a, actuellement sur les chan-
tiers maritime, 350.000 tonnes
en construction pour le compete
d'entreprises allemandes entire
autres deux navirei giants de
46.000 tonneaux chacun, et, au
prinlemps prochain, la flotte
commercial allemande, avec 4
millions 100.000 tonneaux, soit
les quatre-cinqui6mes de son
tonnage d'avant-guerre, occu-
pera le troisitme rang dans le
monde.
Le traffic du port de Ham-
bourg, qui, en 1013, venait en
Otte do tous lea ports continen-
tfai, a d6pass6 pendant le pre-
mier trimestre d& 1928, le tra-
flc des ports d'Anvers et d'Ams-
terdam. Cependant, les statistic.
ques montrent que leq cqns6.,
quences de la guerre, popr .l
traffic maritime en Allemagne,
ne sont pas encore tout A faith
"surmoqties, Tandi quv'en 1913
la part du pavilion allemand
atteignait 60 pour 100 du traffic
(dtIl ap, ,J4rtde Hambourg,
elle n ait encore que de 38
pour 100 en 1926 e n'a atteint
encore A present que 45 pour
100. Cette. pr6domqinanfe du
tbOnare tttaibsr indiqsq que
la flottle de 'commerce avtuells
du Reich ne r6pond pan prati.
quement A ses besoinj ono-
miques et qu'un large ,lbr1 1 it
encore Otre fait dans ce sens.

Le harem Pierre de Cederdtla,
Prix Nbel 4kla Pa


Monsieur le baron Pierre de
Coubertin, le Fondateur des
Olympiades modernes, vient
d'obtenir le Prix Nobel de la
Paix.
Parij Figaurs contempo-.
rain&, *oilA, certes, uhe des
plus ,poula tes. Ep;propageant
I'OlympasIenodeie, Alliance
d'art, de littdrature et de sports,
le spo0pfaOhlptomme disent
les BrMnan es; le baron de
Coubertli a contribu6 aux plus
beaux efforts vers entente des
peoples. II a. vu la c6l6bration
delay IX* Olymopiads d'Amster-
dam oa trente six Pays se sont
group6sautour do drapeou qu'il
a cr66 et Si t ymbole de
Paix et t po


---.: -_ a _~ _


r



Insurance Co

Une des pus fortes COMPAGNIES

CANADIENNES d'ASSURANCE

sur la VIE


EUG. Le BOSSIE


&


Co.


Orange

Lemon


CRUSH


Lime



&vexs


No. 331, RUE BONNE-FOI
Port au-Pvince

Lvason Ai Domicile


Les Assises
DE PORT-AU-PRINGE

Audience do 17 jaun ierr.
DE SCY'I.A EN CHARYBDE
Oui, si Mtrange que cela pa-
raisse, il est toimbk, I'accus6 d'a-
vant hier, de Scylla en Charyb-
de cendamn, A mort A Petit-
GoAve, I'an dernier, il s'en tire,
A Port-au-Pi Ince, avec 5 annkes
de travaux forces, Scy lla et
Ch arybde. Jamais hommene
conserve sa tWle A m e i I e u r
compete.
Rencontrer soudain un cada-
vre sur le chemin que l'on suit,
certes, n'est point chose A sou-
haiter A quelqu'un. Cependant
c'ast ce qui advint, le 13 juin
1927, A ceux qui passaient au
carrefour de Dily, sur la route
de Grand-GoAve A Petit-GoAve...
Un mort sur le grand cheinin?...
Diablel... Et voilA aussit6t en
'branle lout le redoutable appa-
reil judiciaire et policies.
L'auteur?..L'auteurdu crime?
Qui a tu6? Comme toujours, aux
premieres heures de toute ac-
tion criminelle, le grand point
d'interrogation se posait...?
a Mais Monassk Manassk et DI)-
licieux Joseph parl6rent el, bien-
t6t, l'on sut : le mort s'appelait
Exius Edm6 et le meurtrier,
Joanis Joissin.
Arr6tl, Joissin fit des aveux
complete. La mort d'Edmi6 6tait
le prix d'une gifflie qu'il avaitde
ses cinq doigtsappliqu6e centre
la joue de Joissin, parce qite ce-
lui-ci avnitaerusk de lui vendre
un coq. giffles, de tous temps,
out 6 Jeritexte d'actes hd-
rolq i
gue, as tu dii caur ?


. . . iens, monfils.t viens
me avenger. "
De quo ?
-D'un sfflel...
Donc Ex6s Edm6 mourut. Et
comme bie4 'on pense, Joanis
Joissin conntut les emotions de
It Cour d'A4sifci A Petit-GoAve,
on fvrier 128. I fut condamni
A mort. Mai il eon appela A


A


notre Supreme Cour de Justice
et c'est ainsi que jeudi, il com-
paraissait devant le Jury, A Port
au-Prince.
Si les Jures de Port-au-Prin-
ce n'ont point maintenu le ver-
'dict de ceux de Patit-GoAve, In
faute, certes, n'en est pas au
Substitut Lanoue (qui d(fiendit
avec une 6nergie implaccable
les droits de la SociWte de ip .
nir tout crinmnel. Mais M* Pierre
Hyppolite ne 1'entend pas de
cette oreille. II ne voit dans le
cas de son client que l'insuWlts
qui a en contre son insuleurnr
une d1gitime defense.
Messieurs les .uges populaires
ne partagirent point l'opinion
de 'avocat de la defense; car,
aprcs d6libhrations, ils rendi-
rent un verdict qui motivan
Joanis Joissin, une condamna-
tion A 5 ann6es de travaux for-
C'est le juge Agnant qui pr6-
sipait le Tribunal et M. Bleus
Blain, le Jury.
'-- o II

A vend re
Une automobile. marqiec
Chrysler 4 cylindres.
S'adresser A La Legation de
Fiance Villa La Gosseline


Parisfana
Prhentera DEMAIN A 8 heur'c

Mr Beaucaire

Les Vesdu film ont 6 pri-
ses dans le Palais de Versal les.
Somptio0'i.(u hnv oi *lignce
de Il cu tur i i doi .0i'ii XV.




lEnture 0,0 ; Balcon4 :1( ).
A4hs. 1 `2 : Valin-e.
La Maison

du Mystere


Les F'i *s




Maladies d. Peau
Maux de Jambes
Sojl.aftment Immldial .
Sgu4uia rapid. per
Eau Prdcieuse
DEFENSIVE
RADICAL POUR TOU
ULCt -ES
PLA11S DES JAMNi 33
?.0MIASIS. DAITRIES,
A t. D I.NGc AISO, CZtMAS.
C. OU'X, coder an PAhrmacde.
72, rote de Chatiflmn. I Malaoff (Seine)
E, f donr e du ruoeA ie P rmNacies.
I t ror;:-Iu-PrInce.
D MATHUBlI4, -harme.. ist iireancolts


Avis de d6pa I
Les dpd:6 hcs pojr Cap flai
tien, New Yoik et I'Euope
( via New -York direct) par le
steamer(dlh(rarsera)n :ermnkes
samedi 19 couranl.
Purt-au-Prince 17 Janvier 192It
, ,el m......m


contra
CONSTIPATION
P rone lose
OOMPRimto
do DELORT, Pharmeolte,
g A, J W e*u.Anda.e
C'EST LI MEILLEUR
DES PURGATIF8


Ier.PMTRUS; PhavMsot. ALNKRTIN
Pharmacl. ita D- Jv.Un VIARD)
at to~uto. ls@ bonnee Pb. rmshs. 3ee


RHUM BAHBANCOU1UT

Rod. Garde're, Proprielaire
Nous avons I'hoineur de porlcr A la connaissance de
nos Clients et du Fublic qu'A parlir de ce jour, le prix du
Rhum Barbancourl est comment suit:


Rhum par Gallons: -



Rhum en bouteillcs -


Itli(jill*
Rhuni
ihvim *


lii u ill


I llhuzn' *


Gds 10,00
15,00
20,00
25,00
35,00
2,50
5,00
S 8.75


Les clients du Rhum Barbancourt sont prevenus qu'ils
trouveiont loujours le Rhum il.ubaucourt d ins la mason
continue A I'aucienne maison de Mine Vve Barbancourt,au
Chemin dec Dalles.


?'AW.E A Kmw.Till WLOffCU1 40,1124U
AW"'JETFEEPITM 1I
Q S&ALIO~ d1
W41 till
ao~i PAeIs (A
Ian.. 'fli~ae AWufAL949J
)'qod. siaPruee~ou.a~.J.rvoadeP&.d
POt~jta SIWANM[WU SXVt.TOt:ThS Leg DhWS
Udn"Ibmgor


Lits ,Fre en Cuivr., les Gtaces, Tableaux, Chaises & Dodines, Jeux de

Salon ( article Vienniis) Glacieres, Armoires, Coiffeuses que vous trouverez
n A-,' ,'' ient '* "s' H,' A mi, es W s ,z fjI F'T S



rc4z & BAi LOnV FIis

sott des.Articles-de premier choix don't les prix sont absolument modiques
-----^(y tin (' fif (i dA ^:.--_ - C--------


"r *~1~.'q. ~*-,.. ~ .


~7


Agents Qeneraux


I


_ I ____ 1


A mnE-Mi


- I~


~c*u~ ---


m


rar


T-r?;;~71


--- .- ---~-- --


--r-


1


I


OF


I


OFF"" ":


wW






LFMA'TIN- 1!> .ljuvier. 1929


V)jjE- 4


TEINDELYS


0 Le Crams lain ship. dewuce. WOjPmse.
e.,~r~ 1.fretchuuar doisU Jeuv'eae. *mbelIit. efface I., rides


TraN~iaux doe Phol o(ravilre

MA. F (l(h'10nn
Photograveour 6tabll A Santo-Domingo offre see
services au Public et au Commerce
doe Port-au-Prince
Pour I'ex6cution de town cliches, p plaics pour portes des
sins artistiques pour le oninerce, clihks p iur gravtires en
plusicurs c )uleurs.poiir revue c, on catalogues.en itte de leltres
on embl e tis, e stis, q tes, r'cl-:niegs p)ur les journaux.
11 se trouve pour quatre ;i six j.i rs H I'IIOTEL OZAMA,
ICIiimp de Ma rs Telephone 22-19.


Annuairc generall d Haiti


un teint de lys
Ell.
#lent 10 posadre
*Asfaura oune
carna~tioni e rqulse
La Cr~mt TEIN1~l.Yr.. 06of
Swctmeuse. fteu~re. i~l ncapableI
d'"qertnten rien Ia Peau. quelhe
tliifikt, i A teaes ou Jamal ais ste 4
lIiare Patlumee aux extra~ltsdo
111urt.la Crerne TEINI)ELYS lot
Is lype Ie plus parfa, i t de I rins
do talette.. sonemJlA sI vile Ik
hUe. 1*6 a IcIWde rousseul otIi
reebiadwe.6AIa pou~sitre

ARYS
S. Ruae de I& Paix. 3
PARIS
Twtos Parurtumersm el ,. unw. .a..n


.11immjiat". ~mpims I
~ g~u~u1. soms
DMNaWmugI, .VIm.NsM-~


I


Edition dc 19-29 Ji
Une Edition illustr&e, revue et augmentbe de I'Annuaire
Ginr al d'llalti va paraitre prochailcmient.
Commerucants. Industries. Ilomines d'Aflaires, Avocalt,
M6decins et les Protessionnels en general, tint de Port au-
Prince que des autres Villes,sont avises q('une place spkciale
leur est reservee dans l'ouvrage poar leurs annonces et r6
flames.
L publicity~ bien comprise conduit i si forltune; elle aug
men'e les :ltalres d'uine iutreprise,*elh cest 'orwane total puis
sant de Ia coc' arreucc, c's le Iclevicrd ( IACliimlle le(1i sou-
leve le monde des alfaires.
Pour rcnseignements el cnx'.litin)s s'id4trssr i I'- tude de
Me 1'. Danache, notaire, rue des Mira Iles.
I'ANNL'AIRE accepted des avis et annuonces dals taoutes les
laogucs et publiera les photographic de lous ceux qui en
teront IaI demanle. Les arraneineits |prii ive d'importantes
Ageires dAmnierique et d Europe assurcnt a I' \NNUAIRE le
plus grand succ~s.


The lRoyal Mail Steam

Packet Comp:)nv


Le steamer <, Sea Glorvy venani t e kingtoi t (i ,s ,r s
du Sud est altendu b Port-au-Prince (!iii,. is II miiiirs de
i' lier, ncu route I our les po-ts du Nor'd el I'l'arope, pre-
nant le Wrt
ILe luxucux paquebot ( Araguay ) atten.lu i iPoat n Pl since
le ler F6viier prochain.partira le i'O ne jour pour Nitw-Yoi k
via Bermude, prenant hil el passengers.
Port-au-Prince, le 17 Janvier 1929.
Jr D ALDER Jr, Agent Geneia]l.


Creme


Compagaic Gan raleTramsaltantiie
Le paquebot "Antilles" par-
tira de Jacmel le 22 Janvier
h midi A destination de Saint
Domingue, Ponce P. R. Gua-
deloupe et Martinique.
Port.au-Prince, le 5 janvier
1929.
E. ROBELIN & Cie. Agents


DISTILLERIE de I'AIGLE
M. Fontaine
Port-au-Prince
Pour 6tre certain d'avoir des LIQUE'Iits et Smtois d'une
tualiit irreprochable pour les fttes de lin d'annee, aclicez
es Prod uits de la Distillerie de I'Aigle don't installation mo-
erne sur pied industrial r6pond i toutes les exigences d'une
fabrication aussi soign6e qu a I'ctranger.
RIIUM 4 CHAMPION x> a prix divers.
Achetez une bouteille de Rhum c( Champion n"*et compa-
ez avec un rhum quelconque coutant plus du double la dif-
'rence entire lesdeux n'existe que dans le prix.
Eau do Cologne surfine
Importation de Vins. Gros et Detail.
Dkp6t de la Distillerie de i'Aigle, angle des Rues Dantks
Destoaches et Magasin de l'Etat.


SPUPIA/1TI

CIRIAfIO


A. de Matteis & Co Reprentno pou.,t ,a


LA SPUD


Si un tumeur veut avoir la goige tonjours fratche, une hi
leine I ure, il doit fumer LA SPUD, la cigarette meatholi
En I essayant vons en serez si satistait que vous I'adopteM
et 6puiserez le contenu des paquets sans vous en apercevO
En vente dans toutes les 6piceries et boutiques,
B. et N. SX DA et Co
Distributeurs pour Haiti.


ferier mot du Chic

LA PARISIENNE
Angle des Rues R6publicaine et des Miracles

Port-au-Prince Telephone, 2000
4mm _m Il


Grand assortment d'Articles

d'Eleqance.

'Les Souliers MARSHALL

pour hommes

Ouallilte gal, Eliegants el so)idn

I LES RICHELIEU El AbTRES
IMARQUES DE CHOIX.

Chaussires pour Dames

d '(lnp finesse ineomp arable


"c
I4t


hAb


le Savon
Spourla Santi


Trianon

Deaui 'e l'
hSe grande yvaids de Se-ier A I
maprirtV pour la premiere lois emn aiti-
Nos complete Casimirs pour jeunes-gens.'
Vhuer visiter nos divern layoa. iest ledernier cri des grands Boulevards.
fn., U-) drill, TulsMr. Rabardine, Complets nars pour toilette de ville, Smokinq, Complebt
0,, .,,1 -a -- eu o do notre importation en gr and, noes laisons. des prix difiar touted con.e

Vente en Gres .en Dtail.
-- - -en- 1.-----


_ __ -i ---- --1--- I~


4 .7,


Le steamer( Habana v est
attend *6 Port-au-Prince le
28Janvier courant en route
pour Santiago de Cuba et la
Havane, pregnant Itrt et pas-
sagers
ort-au- Prince, le 14 jan-
vier 1929.
J. D.ALDER Jr.
Agent g6n6ral rour Haiti.
Eerre do Requiem
Mme Vve Antacius Cham-
pagnre ait chat: ter en l'Eglise
du Sacrf Cceur le lundi 21 crt 1
A 6 1/3 heures du mating une
messe solennelle tie Requiemt
pour le repos de I'Ame e tea
son roux
Les parents et les amis di
d funt y son / cordialemen
invites.
Port-au-Prince,le 15 'au
vier 1929.


~-rr~wrrrr~~-


M. re! S a vlwg -so
entre VoS 4yt,


(___ --


I II I II


- -- --


741




LL. MNAVIN 19 Janvierl9.,9 I b-


iEE PLUS EN AUIS
LES NOUVELLES VOITURES ET CAMIONS des GRANDS


FABIrtCANTS SONT EQUIPES AVEQ

P P2EVUSet le. CvHIFMlES


Sans


discernement toutes les Marqucs de Caoutchouc sublissent


epreuvcs


severes;


et Ic choix de GOODRICH


a une signification double
51 La Qualite et la Valcur cde la Voilure sont encore atuqmmentees
Spar l'iquipement des Pneus et des Chambrcs.


Le Prix d'achat de la Voiture
sont red uits


aussi )iIn cue le could dl'Entreticn


au


minin-lum.llf


EXAMINE


VOS


PNEI


TS


ct CH


A


MBR


1 -4C
--'As


MAINT ENANT.


Toutes les Dimensions

Pour CAMIONS

et VOITURES

eh., Stbck.
"OO-


Toutes les Chambres

GOOD 0) ICH

so Dt

a HEAVY I)DUTY


Votre Opinion est supreme,


mais


pour apprecier un bon pale,


il faut le goiter.

Acbelez "Good


ribh"


41 ITi

dIAT- U-PRIN(


pi .- ---


!-d l-m- 1Z. I., ;; .. -- -- --- 1 .1


.3


IAN MOTORS
ISTRIBUTEURS POUR HAITI


-~ ~ .-~* - '9


.. I


des


.r I4


S.


A.


CAP-HAITIEN


j.r1 .


1 rrlull~-ly~ 1 I -


r ~-"'-I r~ -rri"L"- Tw 11


--


............


_I ~ _ -


I. ---


4




Y -
p.
t -


LE MATIN- 19 Janvier. 1929


LES MEILLEURS PNEUS



























r()urTES DIMENSIONS

En venite chez

NICOLAS CORDASCO

Rue des Miracles


Garage RIEOO
I. i l i-


Le bon vin de Bourgogne la caisse Or
Un autre vin mousseux (extra) Ila caisse
Vins de Nuits St Georges, la bouteille
Vins de Medoc sup6r la bouteille
Vins de Haut M6doc e
Vins de Graves tr6s vieux
Vms Espagnols Moscatel tres vieux
Vins de Chablis Isa bouteille


17,00 Vins Pommard 1921
17,00 Vins Sauternes extra
1,25 a St million
0,75 St-Emillion
0,8 Barsac vieux
0,60 Premi6r rGrave
0.65 Espagnol Malaga
1,25


la bout.


ts vi
tr s vieux


Ioni


Nous avons en stock le plus riche assortment de biscuits de Port-au-Prince, depuis
le prix de 10 centimes or la bei'e jusqu'A 0.45 centimes, sans computer les
fameux biscuits de la marque anglaise Mc-VITTIE et PRICES.
Tous les articles plus haut cit6s sont garantis trais.

Nous vous invitons a venir visiter

notre magasin.

BAZAR MIITROPOLITAIN

Angle des Rues Pavee & du Peuple.


_---- --a l


Conserve: voire peau

radieusemen t fraiche


Faulle la cour 6i la Ieaue.-
Cdla i lait pasnaitre la beau.
1.
Sous l tot-.:her do roiugi
tail avec art, i 1 doucee r tde 11
pondrcl! vous done! a I appa-
ience 1'une belle piau. Pour
consr' cr ccAte pcau belle,
Tail:s !oujours ~elou kIs regles
uni- ersellemiut r(comman-
dies.
Chlaque soir, avant do votis
meth-e au lit, massez-vous la
figure et le cou avec ia mousse
du savon Palmolive Servez-
vous de vos deux mains. Les
builds e palme et d'olives
delicatement melangses,d'uine
mousse riche, agissent corn-
me uo lubrifiant sur la fine
texture de la peau. Elles par-
vienneut a la vraie peau. el
renouvellent I'assiie secon-
dairr.Elles pn6otrent dans Is
pores qui auparavant etlient
aptes i s'cucombrer de pous-
si6re par la s6cr6tion. Elles
prdviennent contre les points


ar
0


ir et c les A~lic Lions de I
)CI1 U.
Ei iez cele l'trmeur
IN' Z uspas le I:, :.iternicis
dICSSu'.aIVeCCles savIV ns ordi-
naires. Nt' crovy z 'us (pet&ims
Irs savons verts Sont tails
(Ihuiles (Ie palm cet(Iolives.
Pour vote gouvernc, vo~ez
si le savonI~alImolive quievous
achetez porte sur hlIni bde
noire le ImA)tPALMOLIVE' e-,
let Ii s dm- es. l'etiveloppL-
Ve; t et le c cm-het I .ig ', all
do 4, t- *q it VL-' I 141' 1 '
Palmiiive ii e I j I n
nt no veloppc
Le seul secrtt du Palmo-
1ive est daus %.I quaiii& exclu-
sive ; et i est le seul secret
de heaul io cndial A bon
Sma I C 1ie.
Colgate I';i nolive Peet Co.
Chicag.). U. S. A.
Le savon l'ahmohive nWe,
jamais ven fui non enveloppt-


I
I


Kepr6sentlaus pour Iaiti.
J. D. MAXWELL el Co
)1619, Rue Republicaine -
(Grand'Rue)


Corn Products refining Co


Huile


Argo


Huile


RH'ppele z-vons qiie le momrntn'.%,'-,. rivO pour comman-
dJer huile AljiIO pour ii 'wwist ,q.ai! U.r
tiujileA. GoUcm laIa nvi"ti:u. t, ('dCis la ei1ntiidemi.
Nous t-ffion' ciit-,d ?' La..s


Caisses de I ;; /1 ,pits
Caisses de 50/1 quart
Caisse


HUILE


C,.i.es de 20 / 3d 1/2 bs.
Cisses de 10/ 1 gallop
de 2/5 gallon.


AR O


IlUILE


Pour commando s'adresser A
L. PREETZMANN-AGGERIIHOLM & Co
Agent G6nkraux, Rue du Quai.
S_ ( --'


Fri n


ELX htk Calt 6 lo4Yon trouvora les neilleurs consommations un wrvic !.j'lsc4luime


KOLYNOS nettole et lave les deat,
J les gencives, la bouche touted
entire. Les germes de la carle sont
ditrults, is bouche rested dicleue-
ment propre, fratche, asainie, pen
dant des hours.
Fort 6conomlque d'allleurs: U
suffit d'en employer un centimetre
sur brosse seche.

KOLYNOS
CRtME DENTIFRICE
A -


r1 Fraiiair


ET


CHEZDEuai


- t .* .--


Im


MIkNAQIRESI
Pour tindir.o"us tium:
LAJNE, co~nw. SW.afe of

Phuatad etuito. ER%)!* 41, PI olac ~4e
ot =W; bosu asmaimmo. d. Sam
Bg*hgs. VdU N jii atfrm*ph1.akdI awi
&V- -PUUCM &Abdilab.) F-


--- _L-- ----- ~-- -~ --- --- ------ --- ------ __


- r-i ____


-1


- --


- --


--


- -


-


I


fL-odh


r a.


..W --




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs