Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04080
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 1/18/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04080

Full Text




1358 RIZAV: M~ire~


11"o RUE m- -. *


~ ~ ~- C 'Ymom I,"
2* .W DS
2i~me POIA'r( EDID 8TNIR12
-. 4 ..j__


nsd iepoi die la doI 1A
S.... -......... LE ROI DES RHUMS AtPA
Haiti et les Tray d V4 tM-w oeawooad t CEEST LEIni M
CAOo toA fa affi Ak-L
ifti d NECTAR GAETJENS
cod l tC1 1hrd -- N* 1040, RHUE DU M ,i SIN DE L'ETAT.
i.e'I r6, "n esp'it hos-
intert tio :rl .~. ,siT Reduction de Prix
7. -h ln. A6 A ntu, LofI^ Mthums en bouelitel A partlr de I gourde 1/2 A 10 Gde
Lesaantprojs de Cod ional pub4 c'est-O.dire a unlotr, leMexIque, tail 1/2 booteille molli prix. ,... a surprIs n rand scret.
de Droit international pubic onner sqnc teriuq'surlJn- (n" plelne difficult avec les \ os allez It, lire dans ,s r
et privu. arretes par Iq onfd- mble Axl, it du, Etots-Unis. A la premiere at- i G g:,rds: cest quel Henri Gardlt
rence des Juriast am' ricains roit det1sWaitd tude de bienveillance de la ans etole Gourdes lancer un rhum. Son nor
de 6 .furat trap omrd, ei m O: im it. Mais la toaiiOn nord amnricaine,I il f*01""
lraile's lorh fai &.#mte+ t~ gt Jffe!, t iNn tgas. Iesrepr sntants du Mexique, O e, 5 cr c sail, c'sI 1u'il
ppanwam i lungesiqidnT: 1toile 2,50 itcertainenentd tieic,
union du Congr4 panamdri- Ellepr6f6ra partager la tho- da. Un gestequisouleval en- itc, r6confortnt etque si
cain de la hIsotnei J~n E ces ne de son iDirectoirev de ne thowiianie del IAssembl6e,al- 2 t les 3,00 (t u'il ot pla to.ut Ic
Trallts sont actueHlementsou-. @. drle probl6mes po- ireuA donqer Iaccolade A Mr 0 t o es90 monde v grimlpcra.
mis 4 la saneton des divers itiques et sapa de ce chef les 'James Brown Scott.
Gouvernements d'Amerique. i 2/3 .Myaw de I'llstitut. L'ceuvre %isail 'org nisation u 4,0U < ... a vu qu on appo! sur I
Aussi, au thnthin"al w Ces jets MJatnesilrown de I'aenir: elle no se prboc- I murs, les inaades des masons
Conseil d'Etat va avoir sans &-ott, president de I'Institut, cupait vi du present ni du 4 t es 00 etqun distrie desplacds
double d ewanmf les lraitis les avalt compares a un u de pass6. Elle navuit en vue nu- O de voter pour Mile Saonbi in-
nous croaorts a lour uli- caries que l'on pourrait ttre cuit r6glement de querelles, e voter por 7 kc ine du C-
le en publiant eelte etude od a volbnt. 11 n'eut pas toute- I'alibisplhre senblait si se- koil cole Reine du C
SAbel Ldger, iredsena foislaprvision d'6tendre so reine (que m6me ip le fa- e R U! NETAR est vieux de 20) ans. i Necraint-on done point sou-
noir. Pays a aConjrence paralle, r cs cares, on meux 616gramme du Ducteur S PIX r Px, Medaille dOr. a Exposition de Milan. lever unenthousiasme quiamn-
de Rio de .aneiro. a aIlapas ot sur table Sacasa,protestant,avec lal der- I Plsicurs MdaillesauxExpositions Commu.A les Haitiennes i nerait la repvtion d'uu cl h'ie
ur 1 ATI,ses de rdvemere nerg centre i occupa- h rs Concours en maintes Expositions episode d stoir qe David
sr laboraofoitt's nt .Irer au tion du Nic.ragua par les t a Maison tient aussi ha disposition de ws Clients : lcint ct aplh L!es b ^ibs?
proi is. c f ostilit < marines a nord-amricains, Alcool rectii pour liqiipurs, alcohol pour ob)nisteric,alcool '
... a Conflre n cs All s, tN .s pro- la Conference, tout en mani- ... a constant avec M plair que
tes de R=io-d ld ets, W5I a rait, a festant son peu d'inclination pour lampe. etc. lon pursuit I'tablisscmnnt du
term a ses ira.vae" iIadnt des a consider des probl-imes -- arinet public, laI rue -)," Au.
1927, avec le ckr6monial d'u- e ve o t des ins- endantse irritants de. vp- Irvy devantloncien oci l du
sage. Unc commission compo- tilutions qui, approves l- tique ametic.iue, n pretit aU- Rappelez-vous, am illes Service hydrail;iu.
sde de MM. AJftOo l=. t Ia prem aos cue, tangent qt sur s pbt its motde eunes pmiers. c beaux
les HIa (2) et Abel Lger re- c6tabe conc 6 terrain juridique.pour asseatr Que Ia plus agr6able pension scolaire au triple point de elt nironterit ot tus la raundc
cut Ic Ministee rt in. ls diaient gi- Ita ie internatiotrnle dui len- ve: posic de leurs large fuilles
tra ig6res, le IV ta iInd6 lont~ co- demdin, ledeleguc de Costt- Etude, ravin7l, Soin, c'est I INSTITUT TIPPENHAUER se balanmanl, sous le snile du
gabeira, et Iaccoatipa" operation n-chie, n-ifticproj ai e prinepe %eull, a clair de litt.
gabc:ia, t lacco in operation e chie i- aproiea e prin v -Que la meilleure et la plus rapid m6thode d'enseignement i' nt. au clair de lune.
faut(ail |)r6sidenli,.' I^ fance, de "stce et non-interventi n. It y'av.,ilt i
Man ,abewra prononp un re- ls re tent tm pet'd& t |es I'hori'ion qne ljlssique moderne s'emploie l-d-t
mar'iuable discourse 1ect6tu- qie4irpas dsas- le siiinat ds hourras partit L'INSTITUT TIPPFNHAUER qui dansent dans les bani pu-
re, auquel r6pondif an noe niz et d'apres lequt de .la' dtlcgation dcs Etats- Le suco6s, I'an dernier, do tous ses 616ves de Premi6ren lies reprennent I'l bituA, de
des de16gu6s le D' 6opodo ue 6taitl le meillenL Uiis d'At6rique. s tone preuvQ 6vidente et celui de ses 61e6ve de 46me el laisser la salle dtie al pou vce
Mell), chef de I#lad gj _. tcopendant,lauies lon d 740)e en est une autre. L'Ins itut ofre, aux retardataires les nir danger jusque dansa roc-
Arg nine. Les ,del x ) a.a ve,0 "icaLde p cls de Philpsophie. et quelle dInse-- 11 au rap-
tions oficielles rvlet n pan-am is intervention tait-lle pas Heures des fours: 6 A 8 hsures p. m. er ces belles dmes )qu
gran I optimismunIe I s d(roits primordial u .- un problemne amiricanessen- I Sec'ion pratique: SIlno-dactylo, Comptabilit6, Lan- Cest d zssez onuipr-
facti .n non d6guisee de ceu- ionsd dendanc Qve- Liellement politique ? ien gucs, de 7 a 8 h. p.m. m.tablissements pour ne po
vre ,iccomplie. .ainet, I' galit6 ett. n empch ,it done a Con!- $ N'h6sitez pas si vousa desirez avoir entiree satisfaction a venir staler aux veux de tous,
GCpendant, en all an its codifiaient,certa d'&re rence de mettre resolumint confler vos entant A les pas d( anse' qui ne sont
fond des choses, on voit ue eutt, les grands princilpes de de c61~' I theorie des qoes- L*INSTITUT TIPPENIIAUER point du nmeilleur gout.
le Congr6s juridique d92, laD6caratipn d ind6pendapce tions politiques, de poursuti- Reconnu d'Utilit6 Pubiique.- -
pas plus ue cel dte192 Ine' ip n;-Ufnsd'AmcriqueJes vre I'ktude des projetsde FIins Enseignement classique general.
mit en relief, objet princi- immortels droits de l'iomme titut susceptibles d" pliscr pratique speciel. V ERHIUN
pal de sa mission, aucon de la R6volution fran.aise. Ils les esprits ct de crer uine Pr6paratiou aux Universit6s.
droit international am6dail. tranpfoaient en uoe Charte conscience contirknRale, (de -..
Les douze cqipventions votees, confinl e le discourses les cher 'her des r6sultats basses ISOllS
vimdnt le droit international plus g6n6reux des Secr6taires sur Ia discussion amic't'e ,t
public ne t6moinent pas t le dsions les plus sur la complaisance mutuelle. [.es ha ea x de Pail d'Histoir
d'unc ettraordinaire activity. ri hrua la Cour Su- La gravity de 'erreur 'ommi-es Cha ea de PailHoi
L'Onuvre de Ia sou spsrmis, Iqrr ie .e a grande dimocra- se resera a charge at, comitc p o 1 t1
s.onBetpansgenda-dnst + -uiri1i a ine! de la sus-comMnision de dIroit fine dCl0 Ie v,,us ou-
son Best pAus fnd da aign( oublid qu'une international public, qui Mecar- u fA l d vcle Afaire partA noslelur,
le mme laps de tiemps, cellee- Is taVi(roi q nal.I lr--
ci sanction na le ed& ci d1019 "P tet. c qeW r ta o! umenrt dosoi tli'o (I es 1 & FIG I I lin, cil'ap nil 'rl-q
sur le ,flit desldtycs ?I domineti ottous lestp jets d. listi- &li cRt hX rr s ct vivant, roublai:t dc
en 435 articles de I'Aminent fluenge dtes, principles tque' ut anspir4s par la politique IG A pr6s de Florence la tragiquve pope de 'htro
internationaliste cu b( ~A,' h hmmooId Pdo un, 5e g ux que C.tt, est en route, por1. 'ort-
D Antonio Sanchez de Busta- fes dfin d O'zttdes tousiCOux de.tM6s a a, ureri G Ace experiencee de son personnel, bien oudill, lon' au-Prince.
mente. tuores n'eie.ent ni la coor- hla scurit6 pan-ambricaine. El co inte de bous le-. match6sdt mownle.Cele important* Des son arrivee ici, la Direc-
S[a cause reside dans cette dination des actes A leurs pa- direquecette manirede voir, i'lhriqoe a aujourd'hoi une succursale A New-York,305 Was- tion de Cink-Vait~6s fi'u la
circonstance que la I omWij -tst e i ni ld a or- aA i'"gton I'lace, e,, parcel que la plus ancienne, ses podIit. plus grande diligence pour ra-
sion des Jur sconsulles i-"'!. tIc'se t d. so' of ne craIgncut aucune coicurrcuce. Ce sout, pour sor, les cha- voir au plus 16t dela .-oudne et
naugura as ses travaux en moments d'oubli, de desinte- jec ions qui vinrent du Prc it. wtauxd es gens disingies. (i l petit ei iron ver Port-au le montrer sans retard au pn-
#enant hrectement pours 4et n iR6'publique dominicai'e Prin'e, chez ; Paul E. Auxila, Ia BeHe Jardini6re, Stam- blic port-au-princien.
les trente projects pr^plr q I la D614gation d Ha Ii. o hOu & Sergile, Maurice Elienne fils, G~bara & Co, Jean M. sU pFelsur Ious4 Ionue donce
I'Institut AmV rcain de probl6me de laPaix. On d6- ette decision de princine 'iTaas, Mmie Vve Mourra, Hippolyte R. Jeun:i. Charles A.) ier;eilles ude 'ra cngra hi-
'roit International. Elle fut chire eco ililt6 les est grosse de consequen :rar~ar, Anton I.S-a. Victor Baloun.- et pour comman- queeb u ies plus impression
rieusement handicap6e par chi fp On met pour l'avenir de la codifi des,,sadrcsser iBent nants films de la dernimre
faction du Gomit6 des c Stx, de c6t6 avec trop de dsinvol- tion. Elle merite qu'on s'y ar- r ,. g" ( OLINI, Ilue Bonne fai. guerre.
4,fsus p6text t lt i i E amo nt.lii's e s( co* T1 A 1 T ---
,4,t l+, ,.,:, '. RHUM BA BANCOURT irri .r
op 11 errd leni, 'ou ihllril
tut vaf 'de elBHI lro1!^tl*i"l*^. jui rle pa pt' y p, I' omincurp porter la connaissauce de Kid Jack
rexamen de la Conferena Ls, brviaidvsre de ses m e de ;lay vcd nodiet+ duo I.blic q ,partir de ce jour, le prix duo
fit as A llhum 8arbsacourt elt cvone suit:
ml I qsnm pe 1* | tnthip Gallons: Rhum Gds 10,00 Le samedi 2 fevrierprochain,
Lam 6thode arr4e per le ia justice permanent et im. quesbon p euse de 1 Rhum 15 00 le public port-au-princie pour.
mit. nt btllr n it! ihum ** r 00 rasiter, A Varintes, a la plus
,iovoe m o saate oveai .k I I sensaMtionnelle rencontre de
tion. Le vote pol Itiua d o fsagrante .paransbtitdversaa -r' .ii bhum" o * S>t n i'n Junqu
lmxe qui air eu l euus _iid


continent, p1i rek- de udreda deleh terrnms idenI Uh ,v, y capital. Lechampionlnt
etAs.d I omsas Guemer etie bosea
mentl In bonte R fthum 6gyptien Kid Jack vont se me
ment o-Rhbum*5 .00 surer en un mand match de 10
tionale huse * *" 8,75 rounds
institution A co !tare hciav6lismu iU 10c1ibu.8.75 rounds.
t ciutfque, -- A ta-' amriin, b Ininci arbitrage oblij t*W'hen a da Rhum Rarhancbrt ront prevenus qn-if. Ce sera une soirs de bo4
FO i ,. ocoutroverum in trnU o foulonri gIc hntm BarInconrt ans Ba rlon sans pare.imlfe A t isqu cerla."
.if"'' [ lir .nicode 4etle,"."b ha 1e o-- h nin, o m nt, nul ne voudra jn r
til ca tlco e+ p1'menceune malson de Mme Vve Barbancourt ,au esnti evodraman
Sin d tM eAio s. IsAe ds lles. Les carte m eront en vene
(1)MiniUtreide r4 ehq AeEL LiGER Q+': des UIs. ds premiers jours de he
Milnle pwhki".
. ~ .

I -.'
f ", ,


11 u'esi pas Lie ocieN possible,
Si iel n'est fondeie sui le .r*P
jpec'I du potawoir ,'ar le petipie et
des jwiijde; pur lep.cuvoir.
LACOIDAIRK


-- IC-l I r







- ---- --- -- ~* =--- :~; cg .- . -


DERNIERES Nouvelles '

de L'ETRANGER

COwPAtIE fFRANWISB bUS CABLES TiLFARAPIlQUES
17 Janvier 1929


Los grand* malades
In saalt de Fok
PARIS- A I'issue de la con-
sultation qui a eu lieu hier au
d6but de la soir6e, les m decins
declartrent que I'ltat du mar.-
chal Foch s'6 ait lig6rement amd
lior6. Aucun communique& offl-
ciel nas t16 public et aucun des
midecies nest demeurt aupres
du malade pour Ia nuit, ce qui
a quelque pen rendu la con-
fiance aux process du marechal.
Aux bureau du mar6chal Foch,
aux Invalides, on ne dissimile
pas la joie que causent cos nou-
velles rassurantes.Oubliant pour
un instant les rigueurs de la
discipline, le g6n6ral Weygand,
frappant amicalement sur 1'6-
paule du commandant de 1'h6-
pital, sest 6cri6: VoilA qui faith
du bien A entendre, notre grand
marechal s'en tirera.
1...de Clinmeneanu
PARiS- M. Clemenceau, qui
soulire de la grippe, va mieux
et I'on pense que, saul complaca
lions toujours possibles chez un
malade de 87 ans, il pourra re-
prendre ses occupations vers Ia
tli de la semnine.
... el celle de Georges \
LONDI)ES-On announce otli.
ciellement ce soir au palais de
Backingham que le roi Georges
a pass A nouveau une jo'rnie
paisible.
C ote va reprendre
Pair
PARIS- L'aviateur Cote a
diclar6 au Malin qu'dl pr6-
parait le raid I'aris-Hanoi en vo
yageant le jour et la nuit. Ce
raid ouvrira la voie A uine futu-
re ligne acrienne.
Veis I unioe douanit.re
Irarco-esp uiaole
JABDT La commission Iran
co-espagnole de douane s'est
r6unie sous la pr6sidence de M.
Urb)iin Blanc.
La Pologne
et les Soviets
VAIISOVIE- M. Zileski, ex-
posant A la Commission des Al-
aires Etrangeres le probl6me
actual de la politique A I'6gard
des Soviets, dit quelle tend au
maintien de la paix.
Unsensationnel article
du a Vorwaerte a
En eas de guerre I'Allemegae doil
coalr6ler la Raltiqae
PARIS- On mnande de Berlin
qu'un article da a Voiwaerts ))
provoque une grande sensation.
Il announce qu'une revue anglai-
me a public un memoire du mois
de novembre or i le general
Greener, minister de la Reichs.
welir, insistait sur sla construc-
tioi d'un croisear cuirasso no-
taninent parce qu'en cas de
conflil I'Alleomagne devrait do-
miner lia lltique A I'ga.d de
la Pologne.Les journaux se per-
dent en conjectures sur la tuite
d e document et considgrent
que c'est un scandal ,norme.
Aucun dmenti offlciel n' a paru.
Le a Vorwaerts A prevoit le d6-
clianicheent d'une action poli-
tique.
La ratification du Pao-
to Kellogg par le r 6nat
deos Eatm Uani
L'iai retieu dana les utres pag r
Le President .Anlidge a algae
le Pae.e bier ea grandson olenaite
PARIS-S'il taut cn juger d'a-
pres l'oxinion qui somble prA-
valoir dans les sprhres diplo-
matiques de ia capitale,les puia-
sunces europueunes qui out at-
tendu par pure courtoisie que
lea ElatsiUnis aient ra'ifi6 le
pace g6neral centre Ia guerre.,
vont se hat r maintenants do ute i-
i vre I 'example du nat ameri-
, cain. La France, de tautes lea
I puissances, sera probabloment
I la premiere a ratifier le pact.
' L milleux ofticisls trancais se
t6licitent d'autant plus du pato
de I'Amerique quoon est con-
vaincu que le vote quasi unani-
oe du Senat amlricain fera


echec A la politique que I'on pre-
to A Moscon et qui chercherailt
A exploiter le trait multilateral
au b66nfice des vis6es soviet.
Lquea dans les Etats Baltes et
daas les Balkans.
WASHINGTON Le prdsi-
dent Coolidge signere domain A
dix heow es u main le docu-
ment de la ratification du pacte
general conire la guerre. Tous
es membn:s du Ssnat, le vice-
president e le cabinet ont 6te
invites A assister A cotte crad-
, aonie qui aura lieu deas la


salle de rest A la Maison Blan-
che. Le president Coolidge con-
sidere le pace comme icauvre
la plus important r6alis6e par
le Senat au course de son man-
dat et c'est pourquoi il a teou A
entourer la cArEmonie de Ia si-
gnature de tontes ls formalit6a
et de tout le decorum qu'elle
exige.
Prjetl d'eaprnst rismal et France
PARIS-M. Poincar6 sest en-
tretenu avec M. Popoviri, mi-
nistre des finances de Rouma-
nie au sujet de la conclusion
d'un emprunt roumain.
Mart du professeur Vidal
PARIS- Le protesseur Vidal,
de I'Acaddmie de Medecine, au-
teur de travaux sur la fldvre ty-
phoTde, est decidA & 1'ge de 70
ans.
Pour la prolongation
de la vie
I)eouverie d'ua nouveau s6rumv
PARIS- Le Docteur Mornet
a d6couvert un s6rum permet.
taut de laire vivre les homes
et les animmux ayant subi une
him,)rragie mortelle.
Lee siMlion de radiof ion
en France
PARIS Le' sous-secr6taire
des P. T. T. a d6cid6 la creation
en France d'un post 4metteur
de radiolussion qui doit lonc-
tionner incessamment.
I)empisev rementerail sur le ring
NEW-YORK William Ca-
rey a annonc6 hier qu'il est tort
probable que Jack Dempsev re-
tournera sur le ring et combat
Ira cet 616 pour la succession de
Tunney.Pour le moment,Demnp-
sey se propose d'organiser le
m itch Stribling-Sharkey.
A l'Arm6e du SaluL
SL'NBURY- Le Conseil de
I'Arine du Salut a d6cidA par
5. voix centre 8 que le general
Brawell B6oth, commandant en
chet de r'armde, n'dtait plus apte
A exercer ces tonctious.
St vie pacem...
Apr*s amoir volt le Pacte Kellogg,
le Sinal des Etals-Unis aborde use
proposition de loi pour I'aug-
mienlatiou des forces aavales
braves pareles duo s nateaur
WASilNG ION- Ayant votI
hier le pace Bria d Kellogg, le
Senat a pris immddiatement en
mala la proposition de loi de
I'adminislralion relative A la
construction de 15croiseurs et
d'um navire porte-avion. Le s6-
nateur Swanson de Virgjnie a
demandE le vote du prbjet en
aftlirmaut qu'il conduirait A un
accord meilleur el plus large
pour la limitalion des arnie-
ments.Le sknateur est egalement
convaincu que cetle measure
montrerait que les Etats-Unis
sont determines A se placer sur
un pied d'6galitd navale avec Ia
Grande Bretagne.
Marriage do prices
ROME-Le marge du prin-
ce Christophe de Gr6ce et de la
princess Franeoise do France
aura lieu A Palerme le 11 fIvrier.
II faith frold
en Crande Bretagno
L( )NDRES Une vague de
troid s'est abitlue sur le Nord
de I'Europe. Des tempetes do




accidents. En Angleterre, ii y a
seulement quelques chu'es de
neige.
a-
Le PRfIDENT BOB\0
ial DEpartraele s mnistnrils
Avant-hier martin, le PrAsi-
dent de la RIpublique, volant
se ren d re pelronellement
compete de la march des Ser-n.
vices dans les diferents D6par-
tements ministeriels, s'y est ren-
du A !'improviste.
Lo President loroo seat in-


form de tout ce qui concern
la parties de administration coan
fiUe A chacun des DNpartements.
II a voulu avoir des reaseigne-
ments pr6cis sur la r.gularit6
du personnel des ministers et
tous les emploe s absent sans
motif e sons autorisation r&gu
litre se font vu trapper de la
porte du < trentieme P rgle-
mentaire.
Cest encore 1I une preuve du
grand soaci qu'a le Chef de lE
tat d'inslituer cote que coilte
Ia r6gularit# a 1le Services
publics.


Les Assises
3 PONRT-AW*WinUIC


Audienceti dl tjatfr.
ILS LTAIENT QUATR JA TIER
Fort heureusement que dans
le box des Assiszs, if y a place
pour plus d'un; car, avant-hier,
quatie gaillards I'occupaient et,
boa Diea, y paraissaint fort A
leor aise. Quatre campagnards,
Silencieux Dolisca, Th61us Do-
lieca, Josius Th6lusma et Ch6ri-
lus Th6lusma, qui ont vu le jour
A Fond-des-Blancs, Ia 4sme sec-
tion rural du Quartier de Ca-
baret dans la Commune de IAr-
cahaie. lis sont robustes, iis ont
de rudes visages, les mains cal.
leases come touns lea hemmes
qui ne redoutent point le soleil,
dorment parlois A la belle 6toile,
bechent et sarclent tout le jour,
mangent A une trugale marmite
et boivent fortes rasades A m6me
la bouteille.
Tout ce monde en robes rou-
ges ou noires, tout cet attirail
pompeux, ces jures, ces curieux
en foule qui les d6visagent, sem-
blent taire sur les quatre une
mince impression. lit parais-
sent plut6t s'tonner de cet ap.
parat, de toute ceite mise en
scene pour une aflaire qui,
croient-ils, en leurs consciences
trustees et leurs quatre Ames de
rustres, pourrait bien s'accomo- .
der du simple mot de justice de
l'offtcier de police rurale dp leur
section.
Que leur reprochen res Ma
gistrats severes et ces juges po-
pulaires aux 6nigmnatiques visa-
ges ? Dans la nuit du 18 decem
bre 1927, A Cazjle, ils avaient
organism un se vice ,,. On .:i;t
ce que cest u'. st-ce p;as ? T'
ss seralt cerialtinel I n ,
comme a lordhmaiure.M.,,i e I -
demaun, un cadavre. celu .le
Dulort Dasselin cousin de run
des accuses, porant une lairg-
et protonde blessure A Ia 61te,
fut retrouv6, gisani en un Irou
profound, voisin du lieu ot s'e-
tait d6roulde la nocturne reunion
et recouvert des large feuilles
d6tach6es d'un gros arbre qui
dpand son ombie nux alentours
et procure au sous bois on as-
pect sinist. e de coin propice
aux actions criminelles.
A la suite de cotte macabre
d6couverte. les deux Dorisca et
les deux lhAlusma turent ar
rates
Et voilA les doux couples do-
vant les juges el les jur6s, dans
le troublant d6cor rouge du Tri-
bunal qui juge les crimes.
Au d6but de I'audience, il y
eut miaintes passes. et tis vives,
entire los avocats, mais le judge
Rameau qui prnsidait, avec un
tact remarquable, sut, jusquA
Ia fin, ramener le came et reta-
blir le silence dan lI'assistance
houleuse et bourdonnanDe qui
se pressait dans Ia salle, ce jour.
Ia, trop 6troite.
Tout le jour, los heses et los
t6moignages contradictoires se
heurnrent parlois avec grande
violence..... r Ce fuat une cerd-
monte cabalistuque dont Dufort
Dasselin tut la victime expia-
toire, immolA pour apaiser Il
courroux de quelque dieu inter-
nal a, soutiennenu et partie ci.
vile et ministere public.
Non, non, riplique la de-
tense, si r'on a retrouve Dasselin
au tond du trout, c'est que, tyre,
it y est lomb6 par accident en
est mort.
C'est dans cette atmosphere
surchauOtee que se cl6turerent
los debats partaculiers et qu'en
meme temps quo ia lumiere,
6blouisaante, jaillissait des lam-
pea 6lectriques, s'ouvrirent lea
debste ganmraux.
Le Substitut du Commissaire
du Gouvernsment, Me L61io
Dalencourt et lea avocats de la


pattie civil, Ma Raymond et
Diambois, ceut-ci n lears plai
doyers, celui-lI en son r quisi-
toire, r6clam6reat tour A toar
souvent avee vera wenc. ce-
damnation de coo qalre hom-
mes qui, au corps daun null,
en ane reunion latrdit per n la
lol, socriftlrent A lout o supersti-
tions un 6tro humian. LU mnng
versa crie vengeance. La Soci6tA
r6clame a6cunt6 et protection,
Me Agnant, lui, ne volt point
les chosen du m6mee oil. nas
croit pa iA tant de criminelle in-
tention, A tant doe sombre hor-
reur. Vibrant parois, 61oquent
souvent, I'avocat admet, teot an
plus, I'hypothtse de I homicide
involonlaire. Messieurs lea Jures
s'en all6reunt dlib6rer et ils re-
vinrent bient6t avec le verdict
que leur president, M. Flores-
tant- Aim6, lut, la main sur le
j poar suivent attitude sacra-
mentelle. Lea Magistras po-a*


com drenmns aumontaProectio c


Foudre sans augmentAtioE& deai


I


-- c~ -II--.."lrl~--I_ ________ ~I----- --1


- L __


PAGE -2


I.E."MATIN 18( Jonvier.1929


It -





F--


Janvier 1929
I-.


-LME N= [ -


A.de Mattejs & C Ropr.ant, por laili

-- -* -" .- - '


* 4


- ; -,_,,:- -\ :


I


Orange jg
Lemon
Lime


No. 3L ivI

L" '= n
oNN


.1 *


**' ~i 4


Insurance co

Une des pus forts COMPAGNIES

CANADIENNES d'ASSURANCE


NsNi.mces, 3ariges,
S (dlvtees et de
: Statistiqueas d'dfat-ciuil
"Pour Ie mois de decembre
=oul6, rotficier d'dtat-civil de Ia
Commune des Grands-Bols a
0 egistr6:
j naissances ; 107 manages ;
decis et pas de divorce.


Le Carnaval do 4989..
... promet d'etre des plus
brillants. Chacun se gr6pare A
Se fire une tWte et on annop-
Ce de nombreuses fetes et bals
travestis potr les Jdurs-Gras.
S L'urne est ouverte, depuis
deux jours, pour l'Mlection de
la Reine. On compete de nom-
breuses jeunes lilies, candi-
dats A ... cette royaut6 eph&-
n1mre.

Empechez .
QULE
y tr teint s ib"


Conservez votre teint
trais et beau
Les aches de rousseurs, le
hAle, J#s boutons, les points
oirs, les teaches du toie et
totes les fltrissures similai-
res qui deparent votre beau
telet naturel pe'ivent etre en-
ievs paI l'usage de
L'IZILNTO ..
Pommade de la peau
11 a 6teu sgueusemiueut,eprou-
ve el essaye j 11 e&t un on-
guent m6dicamenteux scien-
tifique parlait,'sans danger et
d'un usage facile.
Essayez-le; vous serez sa-
tislait de ses r 4apltats.
,,En vente chez tous les dro-
guiste. Potr 0.25 centimes
seulement. il eat exnpdid 1d6s d


r'cgIft dii prim,
Eri* r aVoir an 6chan-
tillonWUIIt'el le liv re des
COUSll l ile ibeautd.
EXEI I-MEDICINE
C ANY '
ATLAN'lrA)GEORGIA U.S.A.
Agents ddbfl469 pour tous
Erivez p4'*WzrC easgoement,


r


\ TC1I e


6
~ .~
~4 ~


CARNAVAL

1929.

SVOT.EZ POUR
Mademoiselle
SCOMMEt REINE
e*^esseen?'?es^^ ^


I. I ci('.t- icntale rct un des b nt .nicers los
:ll:s p:.evux dco la d0.puration ii ithtoique
du system digestif. L'usafe est bien re-
pandu entire les perso.mnes prominentes, du
ENO'S "FPUIT SALT F


AJ N<'. ,; *rcnIt


-: -Mir


EAU 11IUINVLE I4ETURE~LLE.DE Ezigez
cette
r *RI A SUC

GOUTTEa GRAVELLE DIABITE ARTHRITISME
1 11 RHUMATISMIE GOUTTEUX
enu de Rdgime Dour fee Arthritlqu~e
CVn.dantI- e ba pnct'varEes Phaal #e*. Dreem.rJ-, Maisons dAlimentat io


erm us


l'on trouver lts meileuns conmo1matious un Ui iriiujtrcvl-able


Lits en Fer el en Pi j, .Glaces, Tableaux, Chaises & Dodines, Jeuxde
Salon ( g5SV sieim : GI~~eimres, Armoires, Coifleuses que vous trouver




s .nt de. Art peir choix t les prix sont absolument d'
sont des Articles .de premier choix don't les prix sont absolument modiques1
sos esirt1 ch'l !"c .m^nT^nt ___.___"qe


* A -


v


Au Cep.Hi tien
Nevel thaedeur drs (coles
C'ebt M. Lucius Firmin qui
vieut d'etre nomm6 par le Pre-
sident de la RWpublique, Inspec-
Itur des kcoles de la Circons-
criplion du Cap-Hailicn.
L.e nouvel lnspecteur a O'
install, la senmaine deruiLre, par
le Prefet du Nord. De nombreu-
ses persontalil6th du Cap assis-
taient A la c rtmonie on course
de laquelle de belles allocutions
furent pronunc'es.
...1t omesan inrmbre du llarrfau
La se nm ai ne dernitre, Me
Charles de C.illigne a prWtd
segment coumme avocal du Bar-
re.,u du Cap-Hluitin. Plusieurs
discours ont (t6 plonoi.c(s.
Nos compliments.


surla VIE

EUG. Le BOSS81 & Co.
Agents Generaux


'4
op r


- -- --- -Is~J


lit


si


-"--- --~i~--ya--


__


'i


i


-


LE MATIN- 18


i I


Convention 8p6clals
On tuit saivoir ;i tons eeu.
(ql'ilInpparlieidrIa q'illen ver: u
de la grosse en lorne ex4
culoire (I'une obligation hyj
polhi caire passee an ral-
port de M N itre Dit idon-
ne Charles 1t ly dale du 16
mai 19?6 et (I'tn comniende
inent, exploit de Bellerophon
Lafontant deimeur6 infrac-
Ituiux, il sera rock Ie sa-
mcdi dix neufjanvier courant
A 10 hes du nmalin, par le mi-
nislire de Me lieIudonnOar
les, notaire A vetlte csidence,
Ai la vented au plus oi-rant et
dernier encherisseur, d'une
prol)riWt sise en cette ville.
(dans tine cour, en face du
chainI) d'aviation, ayant des
constriiuctions lbasses, miesu-
rant cinq pieds (e laqade sur
I'Avenue I)essalines, vingt
(in(I) piedls nll c6(e oppose
((O)ust), sur uine profondeur
(de soixante pieds en ligne
droite, an co6t nord et soi-
xante pied(s huit pouces en
lines brisees an co6tt oppose.
( Sud) ; et borne par Camille
au sud par C6lie Thermo, A
I'Est par I'Avenue Dessalines
ctI Marcelin Philippe, et i
I'ouest par le m6me, tell que
la die prpril6t se comporte
sons la mise a prix de hoit
cents gouides G. 800,00
outre eis ch;argesde I'ench6te,
lts honoraires de I'ivocat
pouisuivant et les intkrets
choir.
.\ la requite de Mine Eva
Allts, eljouse (( oiges Oriol,
u.to, isbe et ass'ste de son
epo"ix,--- iroprietaire, demeu-
r i)t (t donmicili A Port-au-
I'lr lce,.yant p,,ur avocat W.
Souis Joseph Fabius,- sou0s
signed. Contre la dame Aure-
mise D)silien,- pioprietaire
demrcuranteldomnicilibeA Port
au-Prince.
Pour plus samples rensei-
gncmenis s'adrcsser ~ M.Dieu-
dounn Charles, d6positaire du
cahier des charges.
Port-au Prince, le 19 jan-
vier 1929.
I FABIUS, avocat





wt r-


Pa-fo


antiseptique urina


I of t~t*e t rg*catemeoI
do &eL miction
-vit* tout* ew~pkwtbn


prrPlrrr~r


E~17 VAI.J~ ~ Z/ 4WIfwbvw
64? 4, NstI. cia~eiia.1 3, aF64.e
~ *~I.4..b ~PA~tCr L eat sazu p1116 po~u tlea onociqww.'M P~,i A?%. it $,411Ph w 0
I t~fi.Nes Itdibistats do* voIl~t" url" .1*
.W ...........



TI1'd(Aux (de Phoioqravurc I
Al. Cl(J10flIw us~
M RuTe IIer.NufJmm.8L 11


PhoLograveur 6tabli A Santo-Domingo offre
services au Public et au Commerce.
de Port-au-Prince


8o8


Pour l'cx.cution dle tas cliches, plaques p *Ut'portes des
sins artisti(;Iim %pour le -ommnerce, clicbai p:)uF grivoi~es eo
plusicu is Coll ICU I'SPour irevue.s oi catalngiies~eii tite de letti es
mi emb',&.mes, ecutis. & iqjuotes, rkc!a flis pij r les joornauix
I' frouvc potir aquatic a six jmi rs & 1'IJTEI, (ZAMA,
o iwiamp tic ma, s Tt~wphonw 22 H.



Ann uirlC (Gener'al dHa'iti

Edition (de 1929


Une Edition iillustje, reuc et auimcnthc de IAnnuaire
GWrial d'-'li n a paraitre prochaint'mcnt.
CommerVauts, Industriels, Ilommes d'Aflaires, Avocat-,
Mkdecins et les Piolessionnels en g&n6ral, t.ant de Port au-
Prince que des autres Villes,sont avis6s qu'une place sp6ciale
leur est r6serv6e dans l'ouvrage pour leurs announces et r6-
clames.
L publicity bien comprise conduit A so fortune elleaug
menle les alaires d'une Eutreprise,',elle est I'organe tout puis
,anul de la concurrence, c'est le levier d \ rchim6 le qui sou-
16'e le monde des afllaires.
Pour renseignenents et conditions s'adresser A I'iVtude de
Me 1. Danache, notaire, rue des Miracles.
L'ANNUAIRE accepted des avis et annonces daus routes les
I.pagues el publivra les photograptlics dc tous ceux qui en
leront la dem nmle. Les arrangnements pris avec d'importantes
A euces d'Am6rique et d'Europe assurent a I'NNUAIRE le
plus grand succ&s.


The Royal Mail Steam

Packet Company
Le steamer Sea Glory. venanit le Kingston et des ;(irts
,i, Sud est attend b lort-au-.Prince tdns Ics premiers de
Vtivrier, en route pour les po":s du Nurd cl I'Euro'e, prc-
Sant le trdt
*Le luxueux paqueboL ( Ai aguay ) attend u 'i Porlt au P ine
le ler F6vrier prochain, parlira le n. ne jonur pout Nt w-Yot k
via Betrmude, prenaut tih t et passage-s.
Port-au-Prince, le 17 Janvier 1929.
Jr D *ALDER Jr, Agent Geui l.


DISTILLERIE de 1'AIGLE
*.I Fontaine
Port-au-Prince
Pour 6tre certain d'avoir des LIQUEURS et SIRoPs d'une
quality irrprochable peoq les fetes de fin d'ann6e, ache'ez
lesProduitsde la Dislhot iede l'Aigle don't !'installation mo-
derne sur pied industrial r6pond A toutes les exigences d'une
fabrication aushi soign6e qu A l' tranger.
S ..l, IIUM It CG GA ;on aI prix divers.
Achetez une bouteille de RhLum <( Champion )***et compa-
rez avec un rhum que onque coidlant plus du doul-le la dif-
f6rence entire lesdeuln xiste que dans le prix.
Eau Cologne surfine
Im por n de Vins. Gros et D6tail.
D6p6t de la Dist fleri~>de l'Aigle, angle des Rues Dantes
Destouches et Magasin de l'Etat.


/eriter o


G mrd ~asso nhAkri~ctes


Les Souliers MARSHALL


Chaussures pour Dal


Nos com let& Casimiq poeur jue-es
tUsa,, vi.Jieumnos Av~i'd I. dor iacrii 4" gm bm svwda
ComI~9 drI~1~ttr 0bmiv.IM, t'o.*iado~s low, liokado ,iIH, Soiug, Comp
ierqp hi. u -marim. #ons e0"avow* powur tems Ise ,,
Nqot k e -~cau a do imebwvaporladob".60, fIM4 am is"o..jx4~e~~t p

Vente-enGro'setL--auiL


Energique


,VWt cOrtapl*Ertcto a
on vj Af Ot !bflAL


I~ I I ~LI-~ II)


LAMVMI


-


re


'p~E, 4


a, .*'<"-i


Iroa

te,..L 11 ub.
JODISUM Pm 15 4
4.cirW. Avu

do 184




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs