Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04079
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 1/17/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04079

Full Text



- '4


I1EMJTEPIR


AW, je


*4'.


.It'


1
I -


PoRT~AU43a*~c4 (1MM)


i:t'll I17 JANVIER 192.9


i


nc~f~p
fir u s


P. 0. Box. 169 Port-au-Prince.,
A la Maison S A. FOUG19RE, aux Cayes, S. A.


*1~


A pMtes 1X Im ue 4 'At .. 4 com .e ddns J)a l6ende de
-.- -.. Mi8ask;, dea roseaux qui, sous
I .le souffle du vent, d6nbnc6-
9 1 9 *rent l'asasln, cefut so propre
La contribl tion 1 d a, ti file u, le, il .avait conf
-oiiae e usr t. El les eif-
A ,a c des AlIi nceadelajilleacckuant
w ...L u e es tsn pe*6rdont aas curieuses
-" t iraient a ravir A un, Ponuon
-' d, Terrall our, un decesro*
,,u. lijr, n*- A lai.asoea client arim. No Te 6aIt eux. Voici. Le
edditih u i.no e m ier pourrmas m6me nous glorifl jClea* ia du meurtre, lors-
de LA PaIWWc*l jrd i d'y avoir 61ev6 le premier que la diparition de Mira-
nalo Ie*i T10, 't 1 = u W le Iawlatsi. eaument 1 y 0 se t tconstat6e, 1'action pu-
art utpare t d de cela ane vngtaine d'an bliqne fat abssit6t mise en
L'atfthr ~y~ e Ian maIWoWPerrutut, d[ branle; mals I'enqu6te ne r6-
m dgerdsa au e s i, ,btu smit, en efek vOlant rien de precis contrel
mes dii J AMfria ct- "drele acttelle, bellW bival, il ,o6ficia lacile-
heures traginqetr rf qdd W ilon aux proportion me-L dee I'ordinaire ordon-
casion doe I ani deaire no loto de I nance de. non lieu. Cinq an-,
rArmistice, un m sowa r M dg Aw wt i t paais ~ es phus tard. hkrivat fut,.
noAusre reaenp e h Itrues bnnond .poorauinsi dire son propre:
ous reprodidm d t re onru to du obndateur. C'est si vrai que
article: "^ c onf o .frt .MiisM- lsgIm rands crimes r6c6dent
p,1*1 Pa d < justice s4ent, per 1'impnnl d'aiii
Voicidixans qu'ai ilasuua e t oli n Etlpdt
Horrible guerre. tlgr d tpiert aucune ville ei r deM6rdfiise vnlt eprit 1 don-
tous les souvenirs raqln 9t pIesa. t'ute de c'tr de sa pronre'
et Io* jouit cde a-ft-anqu I 4 tltiem prlentle frpn e tiqui avail cfr en bcaut ie
pr6sente sanq oul$,if cepop- aasim1 .1i 1. uplq se sert spanouissatt aux veux du
dant les tiauvais jours et lea d'ua to doiv de eette: pre cornme une vigoureuse
h6rolsmesconnunus g intellectuelle for de brands champs. ILa
S-ent aidi a he d e Haiti: m6- fllle d6ji s 'nquietait des mots
roi. t" e.n nom tendres. des caresses de Ch&-
Par l I une pade rival qui allaient plus loin que
en est u e cells d'unn ire A va title. El
p.eu, trop i i u 'e pas loiqtI a rute s'oublia toit
1 I[l lCett ll .IeeTerre fait, telle resista de tout son
mbiers rs d( ee -ercean de i pouvoir ct s'entuyant de la
element volonta faMile d grand Alexandre mason maudite, court d&-
deux a il t ta 25aus, la jetn noncer le crime de 1922... Mi-
on, de 1611 w nal encorQ das. Ieoi Aidas a des oreilles
ia a. lb re ses 6etudes an France el ddne...
qa. dj ,e*e e l 6 it reiat des Cherival fut arrdl uine nou-
que d6j&bet de i es. Ac. velle fois el, cette fois,i avoua
Cq e d~j^ d ies.I6dent, A 'i tatale action &ccompliir,
son P outre de e nuit noire de dkcem brc
conflict, u l leurs 1td d e A idiqua la fosse crcusLe de
tement neutre aIhos- sea knmnanet ou tI avail d6pose
beucup so unbres restes de la pauvr
coug aut feu ,vat d'ree r tn- e cole o le di- femmne fureni exhumes, iden-
rage au fe ut d e men- e parses be- tifi6s et l'assassin prit le che-
tionne et nou timidvons a mn de In prison d'o it arri-
un remerciement imu d'etre C tte a damniversuire de va sur la honteuse sellete.
venus de siJAoin .iarir pour Imistice e e oce A l'audience, que pr(esidait
la cause co fimte. amistin favorable pour hono- avec le came, la pondiration
Haiti, ce mot voq'ue les ca- rer le souvenir du d6voue- et Ia cinptence qe lon on
ravelles de Christophe Co. meant des Haitiens A notre naitL lanclien professeur ICe
lomb d6barquant le6d6cem- cause et pour rappeler leur Droit P, al A l' colede Droit,
bre 1492 sur des terres incon- pays ot le n6tre jouit depuis M. le Dowa Miton, e Substi-
nues; petit pays qui avauce si .oInglempsd'une si grande tut Lanotne, au fiom du Par-
rapidement daos -a vboe du atfrtpthie. jA, avant la fin quet, tut terrible pour I'accuse
progres, grAce it I'initiative du s 6cle dernier, M. Delorme, don't il fittril, sans piti&. I'o-
6plair6e de ses,dirigeants a- un ~6crivaiA en vue, dans sOa dieusp pondgite eb centre le-
tuels, et surtout depus 6loc vlire ini tulk K Petits pays, quel I r1clama toute la ri-
tion a ja pr6sidence de Mon- grandes nations faisait un gueur de hl loi. Assassin ce
sieur Louis Birno, an desju- vi"r loge de la Belgique et de corrupteur de sa prowre lille,
ristcs tes plihs 6minents do la Ho ahde. Haiti eat pour ChtrvaI, auxyc.ixdu (dlen
pays. lIort-au-Prijn. J .capt. Aos iat resmat a plued'un seurde la Soc6tht nem6rite ni
tale, e4t 1. q le 4t.opicale itrqe. Le. products. de notre piti ni-pardoti.
moderne 4ui pourrait &tre ~ duntrie y sont fort apprO. Me Adrien Donuyn qui etait
compare I notr feIlstbtt- 4i6s pourront taujours y A son premier flaidoyer en
Ville duKatapga. C folf, rouver un d6bouch null (Couri d Asses e qu'assistait
c6t6 des andiennes viHas en meant na6gligeable. Me Granville BU Augule, ful
bois, beauqp le 'j ies habi- I M. F. aussi 6nergique A 6pargner a
client l retouri:la p'i-
s'6taya sur la th6se de l'h nul-
SAs i d Ji im icide involontaire.
m Ae Douyon a' all bin ;'ni
d4 Porvetsa.Prlao Tljaianouv. Templee son premier prc crnmi
nel ; car. lorsque les.~sre
Aul"ese ,e U Jaste 7*ITvd2lift vinrentde teurs di1ib|ilink
...... .. . .... _L .... _,, 'cur president, Me Efa,Jin-


6rarrc .1rrrr Jl~.rarr~ c I- c


)'65O6es


Iifaul penser Pour ceux qu 4u
hdunzent pas d pens'r ct. ~ine
~lS sont nombie,,x. t (m)It t
,ch aeune de nds pensM s sdg
A mUf 1L.ei uWile que osbe
Hear, POAC~tJ If


11


L -- ---,,- 111 _1 __ __ __ _


lll __ I l i . .. I I II .


i


-* ----------~-~~I~RX --I_=_ __I oil I I ----MII


rt~ rao~


---,,,,,-,, --------


I


Le Cirago Cherry Blossom

fait un pressant appel

a tous ceux qui appre-

cientune belle et agre-

ble apparence.

CIRAGE

CHERRY BLOSSOM
LtUTKE PRIESEIVATIF IMPERMIEABLE

Alphonse HAYN.ES

115, Rue Bonne-Foi



Les parfumstle Monle-CarIc
Lotus Bleu a Lotus Bleu .
Parias Suave, dilical et persislaut
Si uous uoulez tdre ddlicalemenl parfumi, n'ulilise: z q
les Partiums de MONTE '- AIL) ; vous aure: la certitude d'a
voir un prodilt de haut luxe el slperiWur 6 tons rct.r conuin
fusq u'ici
I e LfOTUS BLIEU c'esl le parfui,,ii 1 n mode p(irlout oil se
Irouvent des gens chies el de gout d licat.
L sezduii L.J'US BL EU
En vente dans routes les bones maisons de parrflnerie.



Moteurs BRANTFORD.
Les Moulange a JAY BEE en toutes
Smod6les pour le Mals.
Appaorcl aIIDEAL pour
sla tbrication de toutes
tortes de BLO:0S en ci.
melt (billlleb 0t dub'cs).
MUoules pour, loutes soueI
de travaux en cement d.
archilettrv ci or1 itif4Pt
CauX.
AMoulins a 'OL DI: N
I poor la caone A sucre,tou-
in toices et. modtles.
turrei ANAVY S AL* pour la transmission de itoce-
*MStUrs- *INDIA* pour le RZ
Muolim do t.otoo.
Mlcttknle. o Cnincnatus. pour le ("at.
FORCE MOTRI'E:
Ln Motewm Hori.ontala I'iluile Branltord, typeDieel.
-oteurs "Verti a'" a I'Hujuile 3 ,Branto, type De 1
*'s -Verata" a 'istluk AV.. riles gr
forces de 15 A 200 type Diesel.--' I. i a 4 cylindres.
S'adreser A:
Albert L. Rowe,


... ne voit pas sons d6plaisir,
chaque joui, a reunion, sous la
galerie de I'ancienne Pharmscle
M6tropolitaine,au coin des rues
du Peuple et Bonne-Foi, dun
grand nombre de shines, d'.
soeuvres de toutes sortes. vaga-
bends, (ini causent, dana. le
quarter, le plus gros scandal.e
provcquant ies scnes les plus
immorales, effarouchant par
leurs propos orduriers, les oreil-
les des paisibles voisins.
... verrait... sius dcplaisir, Ia.
Police imeltre un term A c.*
reunions etcrurantes.

... n'aime point voir le adron
bnat, ridicule dune horloge pu-
blique qui ne sert A rieon.il y
ein i minaltits da. 11e cos, A Port,
a u-Prince.
... s'4tlonne q'.t'ou ne puisse
les renieltire en maiche et leur
fire indiquer I'heure aux pas-
sants.

... viiue i'on refait peau
neuve aux\ Tribunes de la Place
l)essalines. D)e grades rbpara-
tions y sont entreprises et, sous
peu, leur aspect rdpondra en
tons points a celui de la Place
qui les encadre.

... se prepare A sccarquiller
de toute la larger de ses pau-
pikres pour voir, sous peu, A
ariktks, le film magniflque
P H ,lern. visions d hisloirc
doit lemarechal Fochi a dit
111 apprendra' a Monde ceque
Verdun a tt danls la guerre de
so liberation. 1

... voil pourlaunt qu'on petit
faire du orai hlu.re et A bon minar-
chl; c'est en s'habilliht A
LA PAiRsiFN.-S.



L'i cident
A
I'Office postal

des Caycs

En maintes fois, notre con-
f'rwe LE Not:vELL.sn: on prmlant
de l incident survenu A rO()lUc
postal des Cayes, a fait allusion
a notre note concernaul cet in-
cident en soulignant, quelque
peu malicieusement, que LE
MATIN a d(lit que c'elait grave.D
Nous mainieunos notre iifor-
mation et nous expliquons: 11
s'est produit, clans Fes derniers
ours du ninis dec tnoymbre
ccouli un grave incident au
Bun au poslta dis Caves. Ure
ienquite Iul ouN crltc. Itl'e (..I en-
Cor0e I t(ottrs. i.Et, lie voiulant
en lien la conira ic. inotus nous
solunles, co n me i 1 il convient
Ioujours en pareil cas, abstenu
de touted information.
iLe icent inci(di nt etanl ur-
venu,o crut qau'i n'tait 0ue It
corrollaire du premier et c --t p
q itait qu'on li attribue ua
[ravi t qu'il n'avait heureu<-v
muit point, 6tant absolumeat
S6traser A celui de novembn,.
lionc dire,en parlant du no0*
,dent postal des CayS,
ait grave, celaztalt tout
I)aturel, ear un tail paraiaait
devoir so grefler sar as -utre ;
et notre birecteer eyait r-
contrt 'Adminitra.te.r dei I'oo,,
tea., celaui-ei qui avait trouov
uia me i'aftalire asaeo grmt
pour motiver aon depart p*
pit* po0r lea Cayea, ay..,


I


S; *


< < ,






LE MATIN = 17 Janvier 1929


janvier


Comme nous le relations,hier,
M. Genaro Hlurtado, chez qui
aclata, le ler janvier A 1 tieure
1/4 du martin, un incendia et
qui tut, apr6s l'enqute judiciali-
re, arr6td et dipose en prison, a
616 lib6r.
Noua me connaissons point
encore les considerations juri-
diques qui ont motiv la lib6ra-
tion deM. Hurtado. Nous nous
en informeronset renseignerons
nos lecteurs. Cependant nous
sroyons pouvoir d6i6 dire quo
c't A la suite d'une enquate qui
a r6v416 centre Ie commervant
des indices graves qu'il a t 6 ar
r6td. En tout cas, nous suivrons
cette af&aire afn d'apporter au
public lea renseignements les
plus pricis.


Le Monde
AAISSA AGCE:
M. et Mme Francois Les-
pinasse ont Ia joie de fire part
tous I urs amis de la naissan-
ce, vendredi martin, de leur fils
Roger.
Nos meilleurs vaeux au beb6.
DEI'L :
Les Frkres de I'lustruction
Chritienne ont la douleur de
hire part de la mort du Cher
Frfre Putricio, d6cd6, avant-
hier, A I Institution St-Louis de
Gonzague.
Les fun6railles ont eu lieu, en
la chapelle de I'Inslitution, hier,
A 4 heures de I'apr"s-midi.
Nous envoyons nos bien vives
condoleances aux d6vou6s et
sympathiques Freres de I'lns-
truction Chr'tienne 6prouves
p'r ce deuil.


L'incendie


DERNIERES Nouvelles

de L'ETRANGER


COMPAGIfE FRUNVAISE DES CABLES TELEORAPHIQIES
16 Janvier 1929


Au Senat fran ais
Important diseussiem eatre IM. BriandLemery et Leygnes A propes
du Patle Kellogg, de la doctrine lonref


PARIS Le Senal discule la
politique 6trang6re. M. Lemery,
radical socialist, senateur de la
Martinique, s'etonne de la cu-
rieuse coincidence qu'apris le
pucte Kellogg, le Senat amern-
cain discute le project naval. 11
estimc que l'oflre de paix per-
petuille par M. Briand est tom-
b.c dansle vide. Les Elals-Unis
unt voulu, en r6alit6, reserver
lavcnir et sauvegarder leur ii.
berti ultlricure.
L.e pacle Kellogg allaiblit le
prestige de la S. D. N.La doctri-
ne de Monroe pouvant servir A
toutes lesfins mene i I'annexion
a Wt6 reset ve par les Eta s-
Unis dans le pace come dans
les autres traits d'arbilrage.
L'Amnrique du Sud ne s'y est
pas trompee. Les colonies fran-
|aises de IAmrnque central ne
a'y tiompent galemnent pas. Le
Chaco a permis de compare In
force tie la S. D. N. A cell de
Isa Conterence panaincricaine.La
S. D. N. i'et pas sortie victo-
Soieuse de ce tourroi. M. Briand
rOpond que la Bolivie et le Pa-
rugusy ont promise A Ia S. D N.
de ceaser lea hostilitds. Ces pays
sont arrives A un r6glement pa-
cifique contorm6ment A ses sug.
gestions.


La Chambre fragaise adaple laprk-
paradeM de la detlimae trai
42 |reagrame naval
PARIS- La Chambre, apr8s
explications de M. Leygucs, mi-
S nistre de Ia Marie affirmant a
volont6 pacifque de la France,
a adopt# A 'oaanimit6 moins lea
vol does socialist et des com-
manistea, le project de construe-
tion de la d. uxi~me tranche do
programme naval.
Le IRot d Afghanimat
abdique en favour do
son fI*ra
ONDRES-- Ou confirm offi
ciellment lea depAches parve
nues de Peshawar d'aprds les-
quelles le roi Amanoullah dAf-
haistan a abdiqud en favour
son frre alOa6 rmir lapa


M.Briand decla e qu'il ne voil t
que des raisons de confiance
grandiss inte en la S. D. N. Le
p ac e de Paris lui donnera des
forces nouvelles.Les documents
relatifs au compromise naval qui
ont 6t1 oubli6s ne montrent au-
cun lien avec le pace do Paris,
leur date prouve que le pacte
n'a eu aucune repercussion sur
le compromise naval.
M. Briand affirme que le pac-
le renlorce la S. D. N, don't lea
members no se sont pas trom.
ps en I'accueillant avec enthou-
siasine. La doctrine de Monroe,
a-t-il dit, s'accord avec le ca-
dre de la S. D. N. M. Briand a
repetI la satislaction qu'il a
eprouv6e au recu de la reponse
di la Bolivie et du Paraguay d6-
pose.nt les armes. II a affirm6
qu'il n'existe aucune idWe de
concurrence entire les divers or-
ganismes de paix.11 n'y a pas une
paix ejroplentie et une pix
ainmricaine. II y a une paix du
monde. Le pac e di Paris ne
peut 6tre qu'un trait d'union en
raison d.e la collaboration des
deux continents et le gouverne-
ment trancais le souhaite de
tout ceur.
M.Lemery remercie M.Briand
at an ordre du jour approuvant
s d46clarations eat adoptW.


Oulah Khm et qu'il quitt'
Caboul en aeroplane A destina-
tion de Kandahar.
NEW DELHI- L'abdication
d'Aman Oullab. roi d'Afghanis-
tan, a eu lieu bier A midi i Ca.
boul.L'6mir Inayt Oullah Khan
fr6re do roi a 4t6 couronu6 im-
IAdiatement.
Lia QueiUon rometln
Le Vaticea aaratl e use b.nse
it e avre le Qairilal
ape Pie XI a e
aujourd hit une conversation
aves l cardinal Gaspari, secret.
tairc d Etat au sujet de la ques-
tion romaine.Celte conversation
eaeu lieu a p r 6 a la rcep.
tion de d6peches d'Am6rique
laisant connaltre Iimpresamon
p roduile etre le Vaticaet le
quirnal.


du ler


Le Burrau do I'A.IMLC. IE
ches loe *eo-6atir '
d'Etat do l'Instruc-
tion Publique.
11 y a quelqutes jours, le nou-
veau Bureau de I'Association des
Membres du Corps Enseignant
ayant pris contact avec M Chr-
les Bouchereau, Seecrtaire d'E
tat de I'Instruc ion PInbliq'ie,
son president. M I. C Lni ,s
son, eut ,vec le Se,i. elaire d E-
,tat un change de v'es sur difl6-
rentes questions inl6'-ssant
I'Assocalioti. Enlie autres: 10 le
relevement du raiemrni-i 'le
lous les membres du Corps E,'
seignant don't ia plupart ne per-
coit que des appointments do
20 A 30gourdes par mois; 2*-
la liquidation des pensions des
mattres et mattresses. (( II est
just, souligne M. Lh[risson. que
ces ancient serviteurs de I'Etat,
apres avoir pass 25 ans dans
cetle carniere, jouissent, A F'Age
de 60 ans, de leur pension g4a-
ranie par la loi.;, 3 l.I cra-
,ion d(ladvres d':4ssist:-n' in-
tellectuelle et morale sons lor-
me de course bien orginis6s pour
adul es, de bibhoithq ies popu-
laires, p6dagogiques et scoiai
res, 40.- la reglementation des
sallcs de cin ma quant aux
flins montr6s aux e.iants; 5o-
le project de I'Association do
mettre an concourse le texle
d'une ode A Ia Paix et A la Con
corde; 6-- I'Associaiion sou-
haite 1'excution du program
d'6ductlion morale qui prvit
dea notions do civilitK, poitease,
savoir-vivre at maitlen, ea
consid6rant que do tons tenmp
lea lemmes oat exerce une in-
fluence remarquable aur lea
eaurs. Parconeqeuent to prsit-
de l' association 4dt,akde w' Se-
cr6taire dFat de po cire tax
institutrices charge esua coars
d'Aducalion morale dans It#
icoles do inse afsila 'inuhsit
aur certain s devoirs particulier
qul s'imposent A la leae Sj e t e
A la temme. Cea recommenda-
tions doivent surtout avoir tri
A Ia modesthe dans Ihf M
men l',it et il torrec-
*ion 4,. ..,. gtg E. o! 'o ent
auai iusaibter-iur ia perhasion,
I'esprit de concialiion. I'amo
de rordre, de la ix, dd travail,
I'6golsme, le divouement, -I
respect mutual et amour acre
de la Patrie.
Le Secr6taire d'E'at de I'las-
traction Pubhqueassura au prJ-
sident de o'A. M. C. E. quo tpue
les poLints xpos6s auroat |


*Station

H. H. K.
On jouera domain soir,
au Radlo a
8.00. p. m. Orchestra du 2" r6-
giment U. S. Marine Corps, di-
rig6 par Frank Walcutt st Sgt.
U. S. M. C.
1. II you want the rainbowyou
must have the rain.
2. Where the shy little violets
grow.
3. Doin' the racoon.
4. My Black Birds are Blue
Birds now.
5. High up on a Hill.
6. My Old Girl is my new girl
now.
7, Adorable Dora.
8.30 p. m. Lecture par le Ser-
vice Techniqne d'Agriculture.
8.40 p. m RI6cital de piano
par Henri Belair.
1. Valse enchantke.
de Rodolphe Berger.
2. Comme A Vingt ans,
d'Alfred Lebeau.
8.50 p. m. ( MON PAYS po6.
sie de Fleury Battier dite par
C. Coicou, avec accompagne-
ment musical ( piano et violon)
par Fabre et Arthur Duroseau.
8.55 p. in. Duo de Violon avec
accompagnemant de piano par
Arthur, Ant. et Fabre Duroseau.
1. Melodie en Fa,
de A. Rubinstein.
2. Les Perles,
Valse de E. L. Duroseau.
3. Meringue.

Prochain bal tratesti
Le samedi 9 f6vrier prochain,
la s6rie des fetes du Carnaval
s'ouvrira, At la Pension Excel
sior, par un grand bal travesti
second Empire, sur invitation.
Ce sera, sans doute, une gran-
de et brillante fWte.


I i ami In !t
La la N vtieAdiisn -o--











dr Is, RAISON BlBRO NCOKt
LteiMSdttr


Une circule de I Maisoa

Barbancourt, qu nousa




dirig par Monsieur Paul ar
La N-eelle Adaiiistratiea-
d Ia RAISON BIRH1NCOIRT
Une circulaire de la Meison.
Barbs port, que nous avonliia-
publi6e hier, anronce au public
que desormais, colte Maison sera
dirigse par Monsieur Paul Oar
d6re, 8fs atn6 de M. Rodolphe
Gard6re.
Nous pr~sentons nos 6l1icita-
tions A M. Paul Gardere.
Nous profilons de cette occa-
sion pour rendre A M. Henri
Gardlre le loyal hommage au-
quel il a droit. C est sous son
intelligente et Inergique admi-
iistration que la Maison Bar-
bancourt a eu durant ces quel-
ques dernieres annees la vogue
don't elle jouit tant ici qu'A I ex-
tdrieur. En eflet, tant A Port-au-
Prince que dans la Province a
qu'eii Republique Domiinicaine
le Rhu-n Baibancourt eat celui
qui est Ie plus consomme et ie
plus appr6ci6 des rhums Hal-
tiens. Nul ne pent contester qua
cela est du. au tact avec lequel
M. Henri Gardere a dirig6 pen-
dant quelque temps ceite im-
portante Maison et au syt6mnce
av .il o ganis", en laav ur d(t. -.ui
piodu t.
Le-eigie, I'fspil de suile,
I'enthousasmne q ii avail mis ju
service de cette Maison qu il
laisse aujourd'hui, nous som
mes assures qu'lts constituent la
garantie de succts certain s'il
se d cide A entreprendre quel-
qu'exploilation du meme genre.


meilleure attention. 11 fit,cepen
dant remarguer A Mr Lh6risson
qu'en ce qua concern le rel6ve-
ment do traitement des mem*
bres du Corps Enseignant, la
r6glementation des sales de ci-
n6me et la modestie dans le vi-
tement des Institntrices, le I)6.
apartment de I'lnstruction Pu-
bique a dijA envisag6 ces ques
tions et que lea deux dernm&res
ont reuo une solution salisfai-
sante et la premiere est en
bonne voie d excution.
En pregnant congA de M. Bou
chereau, M. Lh6riason lui laissa
une cope des desiderata a ex-
posis asuquels le Secr6taire
d'Etat a prombW d'accorder sa
meilleore consideration.

Use d6 averte par ecs i seal
dans le secre.
Une grande Firme de Calcut-
t la Maison Sarkar Guata &CI',
vient d'annoncer la d6couverte
d'un produit chimique qui aug-
mente le rendement de 'indus-
trie sucri6re on emp6chant 'in-
version dou ls de Ia canne.
Ce proc6d6, parait-il, a dejl
donn6 A Java et dans I'Inde de
tr6s bonas r6saultats.

I. Hoover me viecdra sat Antilles
qa'sprs ma installatile
& Ia sMaisn Blieke
Une d6p6che des Cables fran-
Vais announce que M. Herbert
Hoover, President Niu des Etats-
Unis, a faith savoir, avant-hier, A
des personnel qui etaient ve-
nues le voir qu'if ne serait pas
en measure d'entreprendre sa
tourne de bon vouloir A Cuba
et dans les Antilles avant le 4
marsprochain.
Le President Hoover ne nous
visitera done qu'. prrs son ins-
tallation A la Mai ,on Blanche.


La e#We "o'aes
Al.. '


Us mortal aooldent
Nirt de I. Cisstaiu Ca) kewski
Avant hior apr A-midi, eat sar-
Veu 0n regretable et fatal ac-
cident qui cas I la mort A une
sympathiqne personnalit6 de
' Port-an-Prince, M. Constantin
Czaykowski. Voulant aider un
ouavrer qui ez&cutait des r6pa-
rations6 I 'dta e de soo domicile,
M, Czaykowski posa Ie pied sur
une parties do plancher qui c6da
soas son poids II fit une terri-
blehchute dans le vide et fut re-
levi loanim6 sur Ie plancher du
5z,.de-choass6e, II ne tards pas
A expirer.
SLes, fanrailles out 6t6 c616.
I brees, hier apr6s midi, en 16.-
Sglisel du Sacr6-Cour de Tur-
-M. Csaykowdki bian gonnu
dans notre monde commercial,
laisme de vits regrets parinia ous
*sk', i>uiiabifU daJnus.
A so veuve, A son fr6re, M. P.
Czaykowaki et 6 touted sa famille
eprouvee par ce malheur,.nous
envoyons nos bion sinc6rbs con-
dolhanrces.

mi issbssm rm wnws
INIECU8I 1PEAll
*i D'Ani oR *

(Roo A A s gi M utsh
--..s.I dam..i.wash. *
Le traftti.a* c.amlp
I iIN
qm caiat a douleu, u et IAM
yOrifit k ung et guhi"Mt khcyltil.
STOUT ONNES PHARMAIOE 0
;6UN IMMI 4L


*--7
e leadiny .mneralwat

La Boisson connuc

dans le monde enti


RAFRA1CHSSAN1
BF m*


'RECONSTITUAN"

SFROID
3AU EIN'IRAL. vwvITs al
GINGERAL VVSTt ROCk

Le seul Gineral faith


d'eau minerale

des Sources Dure

WHITE ROCK I
DANS TOUS LES MEILLEURS HOTEI S,
CLUBS, CAFiS ET RESTAURANTS

Mohr & Laurin
Distributeurs Port-au-Prince, laiti,


".". .


. Iue poo ire qui est
douce qu'une plume 1
come I'atir Duveteuse
me an 6dredon I Vo11 '
diaent ceux qua se oW
de la poudre Exelento.
satend doucement s
peau, laissent une fine
* ale de poudre qui ret
pean auasidouce qu'aen
ture d'artibte.


Eat no trioasphe po
toilette. Elle am6*iorera
porter quelle comaplic
die eat delicdesement I
m6e. Elle eat livre eon q
teintes,Brun toacelose,4
et Brunette.
En vented chez tons les
guistes, elle et es expdi
post pour 0,25 centin:ei
element.
EXELENTO, MEDICI
COMPANY-
ATLANTA, GEORGIA I
Agents demands poul
.e po
hcrives pour reaseigner


AU

Cap-Haitien
Le Chef de la Police convoque
en ses bureaux tous les Etran-
gers risidant en cette ville
Le Chef de la Police du Cap-
HaRtien, le major W. E. Riley,a
public un avis par leqdel il in-
vite tous les strangers r6sidant
en cette ville A se presenter en
ses bureaux "our des rensei-
gnements les concernant.
Les int6ress6s, les membres
de t'Occupation et du Trait6 et0
leurs families except6s, devront
r6pondre A la convocation des
connaissance de l'avis.

Grave accident d'aut
& I'Acel-de-Nerd
La semaine derniEre, un au-
tocar, La Fleche Veirte, par suite
de I'arret soudain de ses reins,
s'est ecras6 dans un foss6 tout
pr6s de r'Acul-du-Nord. L'un
des passagers a 6t1 tu1. La voi-
ture a 616 compl6tement d6-
mantibul6e et le chauffeur a 6t6
arret6.

La Gath4drale du "Cap
Le Jour des Rois, M. le Cha-
noine Fert cur6 de la Cath6-
drale du ;Gap-Haftien, a annon-
c6 aux fiddles que de grands
travaux de restauration et d'a-
m6lieration allaient itre entre-
pris A I'eglise.
Le cure a fait appel au bon
vouloir de tous ses paroissiens
pour I'aider A mener A bien cette
entreprise.


Toutes les Polices


DE LA
loow


comprennent laPotection centree


Foudre sans augmentation de


Eug.LeBosse#Ce


Agents G6neraux.


L~- ~ :: -:::~


I I-


PIAIF9--


U ...


,:i"Voo






IPrAJ -,


17 Janvier 1929


as Is mk ranrd doz me"d

a saniim edo nw
Pdoaatoom Ibow 6n1*f
mtfo. isat4bflrepawsvi
Ilmprinwrisdo If I

u~ptembeim I=ors do m r-Aep
060o20 uAClub-L'rdiea doPort-T
Dams ADOt
='f~~ldI .S "tA o 0 diw o trim
POW posemUtat n hieleripav
Sdiplomate. lt~aym de'atdl
Proesise.don( Is cb* M- 1kvI!
Pr~sidstatLouis 1 Itno, lo licteorhtS
Strouvers ee4419115de Nfut po nci
l ist., s&N.~ q
o ur l Iifa tom D ~ge
nave sur lowrkaltula
nuo progesPOoa ~
h~on dana ra-v~mli'- onns1 '
du traitqr "'mlum
Be$ OppittJ iir~
fin. sur log. a
r~alisalb t pst n~~
MAtitfrdoEar*
do doewunamtnton tomuz doceuxd
Wnot pq lire #a*;&su
vrege qui jIlttutp ofar P05W5.
sur le Platti Plr-"!Veios on f
Haiti, nags ILI
quisser id nIrle t.


chapitros otat ide ocuaiombdo
Is brochure quA eed c~mmo~ol
Is ait, Is dlucsrsuopromaom




VERDU-wNJ



dlistoiw'e


b6tes iastin- '
le la chap A Chicago
im vorw; it
s.o. dres.e 'a go bandits out mitux

un belrbret ^qu.nL9W
heiresj De Les chefs de bandes et les
Sune allocu- meurtriers du comt6 de Cook
el ,,,.3s bon- 'out sait 527 encoches cette an
*.i' 1 bY kbur les crosses de leurs re-
rnbsvioon an volvers.L'aunne dernibre i n'en
s gosis t a t fkit que 476; c'est un pro-
t dans leurs g.
dietio d' Le 527 meurtres pour l'an-
Nr nae bcal ,qui sestlterminke le
orS ;ter iw6seetbre, 'd'apres les sta
Stistiques recueillies par le co-
.., e. r eronerHerman M.-Bundeseanat-
(Wld d3mes teignent presque la moiti* du
0-. at nombre des morts causes par
.. leif automobiles dons le nrTme
son ts ecod. Sur les 5.636 morts vio-
IT*Hetis on en attribue 1.070 aux
Ofn ol -utomobiles.
infant .


uaa q.r uade


it.l a a Sner.
t,%;:ndre -qu'A deux
deemiq- do


Au Club de

Petit-Goavee


Assemble Gerale des Mlembres
Le 4 janvier 1929 a eu lieu la
26me Assemblde Generale du
Club de Petil GoAve, pour exa-
miner la situation financikce de
la soci(l4 el,selon lespa6vtsions,
la possibiliil d'organiser pro.
chainemen' une gande ftle A
cause du dices de notre regret.
te membre M. Marcel Va'sl, et
du deuil que sa mort a mis en
ous lesr coeurs, lea vacances de
NoI et du Jour de FAn se sont
passes au Club sade galh~. Le
president comment; & pr inviter
I'Assemblde A se reWuilir, un


moment, debout,. en m6moire
do cher d6Aunt. Le pieut acte
accompli, M. Rigaud, secretaire,
donna lecture de la correspon-
dance et du dernier proces-ver-
bal. M. Bombace, tr6sorier, lui
succ6de en soumettant ses comp
tes A I'Lipprobation de I'Aseem-
blie. Puis la parole fut au Pre-
sident, M. Bontout.
, A I'exposA du succ6s obtenu
non sans efforts, les membres
n'ont pu se delendre d'adinirer
leur oeuvre, si vivement conV;ee,
et realisde en si peu de tempa 11
est incontestable que le Cercle a
dejA acquis une te me vitality
et cela grace A ses slaluts sim-
ple- et sages: les colisations
des membres doivent trepaudes
davance et les consommations
r ( g I g1 es helhdomadairement.*
Quant aux retardataires et aux
recalcitrants, ils seront impito-
yablement rays de la societY,


'LPa' hsAiu, Fumes am
do XVFmq.
Fraftpa-3sinplement WI& poaibie.tuas double
.4600 Commnice hImmdhomment.
(2) Vmporhl par In4 O1wk ndocarps, go vupeur
midiclumies mont direqtemmnt inhale.. aux vales
reqpfatomalr.iffectks.
Ls pksmt dosrhumm a cident en um nemt at
wM loe acton dhals,
Posw obtsuir unidm t~a. gratult. uIra iso
m'adiftw A Viek Chesudu Compos, No. 3 Milton
Musa% GOe.bNm O& sCaftnia..U.S.L&


I


Sca, qui, Diea merci. no s' '4
pas encore prasenut.L'exsepo
n*e t admiae pour personwe. .
I e cptioaso g6 dralise vite d"
le regiment de ieaSt ieltre mu
te.Le report oulige ItMale
des lonoateurs, qua eat :
Pour administrer, U fast foire"
une calm en ordre av e aI
methode de r6gularit6 et deto w4
voyance.Partant de ce
que toate activity dolt
ser en se d6eloppul, iea lMw
datears pr*coniinlt une adqptea
lion ininlerrompue aux edUemo
dances. Le commit a les coed6
trancbes. Lea Iraia dianstalrilom
du Club se trouvent couverts st
le bar posadde en bien ipropr
tout le nIceusire.
Comment ne pas f6liciter les
membres de leur tense corrects
qul as r6v6le comme one vrale
manifestation de loyalisme at do
solidarity ?
Brievement, le president al-
gnale Ia sympathie que lea reu-
nions du Club ont tronv6 sau
pr6s du public et announce uno
nouvelle demand d'admission,
de suite accept6e.Suivant le mE-
me ordre d'iddes, lAssembl6e
Uendrale vote A lunoaniit6, 6-
lection de trois presiden(Ddihon
neur : MM. Felix Chiriez, D.
Bombace et J. Surville.
Avec son esprit ouvert anx
bones initiatives et sa syiipa.
thie pour la jeunesse, M. uon-
toux encourage lea membree A
laire quelques projects d'avesir I
sans vouloir s'enfermer dansune
formula arrlete, on pensere A
inscrire an programme ede-
hors des balls habituels,des con*
certs du samedi, avec piano, on
violon et on pourra se faii vs-
loir le talent vocal desuilistles
et des choeurs, avcc la Irah lieur
delicate des voix des jiunes
files, et aussi quelques loterie".
Le petit bAtiment vert que le
Club occupe au bord d" Id mir,
d6gage, le soir, impress oil do
l'amitia accueillante avec son
Hot de lumiire, sur le fond do
la nuit noire. Mallieurcusement
lea plus grande proccupations
pour les 16tes futures se present.
tent dans la question de I 'clai-
rage.L'installation de 1'lectrici.
16 seule tirerait tout le monde
d'embarras.
P.S. Avec une douloureuse stu-
p6action nousapprenonsla mort
subite d'un autre membre do
note Club, M. Bahn, Lieutenont
de la Gendarmerie A MiragoAneo
qui laisse en la m6moiredeenux
uui r'ont connu, les regrets lea
plus vits, d'avoir perdu on ismi
de partaite education et d'un
coeur d'or.


La rivalite

economique
ANGLO ANtIICAINE

J Alora qu'avant Ia guerre la
Grande-liretagne etait le prin-
* cipal banquier de I'Amdrique
espagnole, ob elle avait invesati
3.400 millions de dollars (sans
Sarler des capitaux fournis par
ls banques fianVaises, alle*
mandes, hollandaise et belges),
depuis 1915 Ia situation a coa-
pletement change. En l'onnde
920 seulemeti, les bEuiasUna.
ount advance a l'Amerique dh sad
508 millions de dollars ell par-
tout ils uccupent le premier
rang dans (ea importations.
Quelques examples saufiupt A
le montrer : Eu 1912. l'Agle-
' terre a exportA eu Argentat des
marchandises pour une valeur
de 23.783.8l5 ivres stevlig eat
lea Etats-Unia une vAleware 11
'millions 823.310; ea' 19, lea
chiflre o0t 6t respectivemeat
23.649.710 et 28.145.000. Au Bre-
' ~,e a rea pour I'A gleteo
at : 1~07.30 ( ca l12 )
i17700 (oen 192ti); pour les


* . .


V.-....
I


-I,. -- *>".


Nv


"Chaies & Dodines,: Jeux de

eu es.que, vous trouverez


-F.


soot des Arfikis z*, "'eme" ho4


I


rprxx sont absolument modiques
.q


I/


,- t


*i/-


A.A 'r "


-.. . 1 3*-. . j*, .. V IP


-- .. .- ___


--- ---- .~.-,


... - ------ -


Plk


r+.


I


iqw


,~


J


t~a.w


'


b &I'".77- "m


*r~r W >


w


~-~J'L;II~Zt~lE ~Ca5P;1L I


* * I,-


I*


+g


:;i~ Le






LE MATIN- 17 Janviere 199


PAGP-. 4


Etats-U is : 9.899.000 (.n 1912)
et 20.771.001 (en 1920); A, Chili,
poar I'Angletere. : 61.159.159
I n 1012),et seilement 5.944.880
en 192i ); pour lea Elats-Unis
3 i OO(en 1912 ) et 9.280.000
( I 1921 ).Au PWrou, les impor-
tatiqps de provenance aog'aise:
2 million 517.308 ( en 1912 ) et
S3.440418 (en 1925 des l'ats-
Ulkis: 2032.517 (en 1912) et
1915 ); le importations ef pro-
veance des Etal.at-U n is:2.032.177
( en W12 ) et 7.068.593 livres
string ( en 1925). Dans tous
Spays il arrive plus on moins
Ia mm chose.


Vente

a lencan

Vendtedi 18 janvier 1929
En vertu d'ordre dec Mr 1).
Johnson Collecteur dela Douu
ne de Port-au-Prince selon
I'article 13, 59, 101 dc la loi de
Donane, d(levant les portes du
garagede la DouIne,il sera pro
c0d V\cndredi 18 janvier 1929
A 10 hes du martin i la vente
l'encon des marchandises sui-
vantes:
Diverses marques 72 sacs
farine (art. 59).
'Texas Co 1 --- 1 colis 50
rouleaux tableaux de gi-aissa-
ige imprimerie etl lithographic
en couleur sur paper carton
(art. 101).
L. E.P. Nos let 2-- 2 c.
contenant 2'filtres en metal el
verre ( art. 101 ).
A. F.- 21 brossts pour par-
quct. (art. 191 ).
S/M et SN 13 balls la-
bac, 1 sac rapadoux, -- clairint
(art. 3 ).
Section Colis-Postaux
l)r Kernisant, Audain, 91,
108:
Francis, Duviella 27, 82 -
Echantillons de N,'ol el lactaol
lDiverses marques et Nos
Un lot d',ichantillons el arti-
dcles divers.
As. Add. 17, G. Tippenhauer
1 flucon lotion ponr cheveux.
Totilik S;anutd 896. 902 -
7! C(l)is b)oillcs dl'oFil'.Cs vni
mbtal plaque.
Manager Royal Bank (615378
1 colis iil)plris en noir.
IH.B.C. Mueller 10 l- 1 pqt.
6chantillons de 3 Ilec us de
part'uim.
Pierre-Louis, 28 1 colis
graisse lulbrifian'e.
Fanny Desce 50 -- 1 pqt.
cares de Nodl.
Andr6 Cascius, H. N. \1. H.
25507 1 colist) chemises el
gilets cellular et tricot.
Loton, I flacon extrait, .
cr'avles soic et coton,. pairs
chaussettes.


A vendre
Une automobile, marque
Chrysler I cylinders.
S'adres er & La Lega ion de
France.- 'illa La Gos line.

SAvis important
Pr:re intante est adress~e
& tous ceux qui ont en k ur
possession des volumes de la
!' bibli(thi'que de l'Association
desmembi esdu Corps Ensei-
goant de hien vouloir Ils re-
mettre auon bibliothecaire de
la Socidlt, Mademoiselle B.
Pressoir, l.alue. No 1011.
Port.-au-Princele Iljanvier
1929.


I


A.


LA SPUD
Si un ltinmer vent avoir la gRolge tojours fralche. une ha
leiuc mie, il doit fumer LA SPI UD. la cigarette mentholW
En I ess;,yant vons en serez si s Itistait que vons I'adoptert
et 61puieriz le contenu des paquetls saus vons en apercevol
Eu voute dans routes 'ls 1,iceries ct boutiques,
B ct N. S \ DA C o
D)istribu eurs pour Haiti.


%is 4tf.sdiihdj q M* 4 .00
liul R~mApoblicalut ( OWWRGO


FOB Rhl I


reQues;


~. .3 ''1
I,
'.'*>
k t -
4~
I f.~ d


SONT RECONNUS

LES MEILLEURES ET S'ADAPT


all

LA


I.


SUR TOIUTELES VOITURE


'V


/


A-4-Ce


POUR UNE BATTERIES CHARGEE .
POUR-


0


iNouvellenient


seillons de les essayer.


tIailian Eotors SI.


Phone : 2379


AIRm ia DManinnh'ti4


Inc-. New-;York -'




ezVIVA 1
Ir Nos 901&
P~'Ihotifigrar'lic' k iipodwu11. iioueketE~que. Ik pliss peftiaawUIdn~iI
piartait et Etprouuv6de '98 4/.. 7,
Dons cc a' im DWtUO~et sOot combM&W INwto ip~lssom d
daimsIsrla prduc Ion de I& a MUse sar, Dhqw-sa'O6 s lis P1.' t
* ausI'an11ifitation. Le diapbgoma~e~dtCA~ingh.LViA ToN&L domna


Avant da~cbeter aUucane autre mwcbre
de, ce gear.nous von& Invibans & pasate
VOiW Uoire exposition dans notre magdasan
tIelle de ?At. J. ;IJ. MAXNWLL, Granndilv,
pour vou convaincre que noun vous afts_
Mse mcM~absOwl urnen t su pdrieumeA toutkji
cellos qui iout dc1i 'a Peru oHaft. -
Lespasition des lerniers mod" logomp
ast parmmeneuot stansobUiPO" apow V.
- ao fa' r csism-"i at1_1



U'u nrwuwuw p -2b 410


I


JNIeWYor- 0
5.ilwy, ,


nous vous con


L. ~


~A~~1D in~@L(L


.. Aw


b~ ~


- -- -- -- -- -------


-r -- --


vw - -~ qwm --.


,, , - -- --


::Vi


. I ..,. -- -- I -


(I M att e'is & Co re-prientantspolar flaiti


(74





. Lb RATIN 17 Iai-vierIO


I -~ II IE ----- ;


(pi A j 2 .


4E


P8s EN PLUS


LESNOUVELLES VOITURES ET CAMIONS des GRANDS
FABRICANTS SONT EQUIPES AVEC

Let PVEUSet les C4I IIIIES


Sans discernemeni loutes les Marqucs de Caoulchouc subissent


des eprvcuvcs


severcs


et Ic choix


(IC


GOODRICH


a une signification double

' uLa Qualite et la Valeuri de la Voilure sont encore augmentees
S par l'IEquipemcnt des Pneus "t des Chambrcs.


Le Prix d'achat de la Voiture
sont reduits


EXAMINE VOS P N E U S


routes les Dimensions

Pour CAMIONS

et VOITRWES


en ,to,


IIAA'Y~


4i01i


aussi


bicn que le cout d'Entretien


au minimum.


et C H A M B R E S MAINTENANT.


Toutes les Chambres

GOODRICH

solt

HEAVY DUTY,
-0oo*-


-. ,-': .:


Votre4pinioa a pr6n tnamis ur apprecier un bon pAt,
Sii -faut le ter.
z- a. 4 4


i: )


bbI
*- A


I)


'1~ -
g


i-r A


It


MT 0 R OS


Q1"TIBUTEUIW PQUR HAITI

PORT-AUNNCE.


8.


A.


CAP-HAITIEN


mmii -- -


., - 'W.' P-


.~-- .---- -A 4' t~* f,*,*, *:- tw-,.


* - -


'V


-- .-


1














































I


1>


I


A.
*
y


II

~5I
~tJ


A
A.
~~1'


3


a


_ ____ CI __ _Z _I __ I ___ __ __ __


L_ ~L --1II]II11~ ~~-~--- ---~~I -- ~- ~- ~-


Y


- 1 --- rrrr r' J -a -r-~- -- -


R


d '


li t -


" ", t ,D


, *
f'^t


.k @E'~j


ayre


r --


Irt tl ', i i !",W r T ( -Y,* *, b I "t, 'k f : -44


/I





- 1 .1ativicr 1929


reduque l'Intestin


Constipation
Enterite
Vertiges
E~ysp,,Psie


r ---~e~I ;CI IA1L4

fI&I-li-meatt .WAIE1'


Four restore er, tbonre
sant,' prmr.z cIhuque
soir un cam prime de
JL'BOL

la 4111160 viii s,r gt I ,IA *i,
I p~ itA4-l wi4 i it 14% s.. *iio-ipalevn i .'f l o*A t~
Ct h-flaSios ls.,011lt e ei a tjCt N'~i %s II iltiar.
Basitc rialo 11.~at rpro~e slttea a(ow-twooau.
par stic -o.ic deis' acit.' fcltitiviilatlni
Toaut proisraipe chiiniuqaii'us& irritaidat
alt latciortas-enitnt e~cia ale .a t cnau.o
isiativii :'ccqssi las t ittJAbol vImic atf
or Pa'smea,'aa.
Anij'm rchef Er orlienifeqn.' aaIi nIt
-0 1 F#1-f,. l.'l INIC 14MOI'egda, 4.irdpii1i


Voil.k )cpelltt Rmonuur do liateft


Ticava Ux lde Photoqravure

AL. l (l".qrif
Photograveur 6tabli & Santo-Domingo offre seo
services au Public et au Commerce
de Port-au-Prince
11our I'ex6cution de t,)n cliches, plaques p3ar portes des
sins artistiques pour le ommerce, cliches pour gravures en
plusieurs coulcurs pour revues on catalogues en lte de lettres
on emblbmes, ictus. 3tiqelures, r6clames pour les journaux.
I se 'rouve pour quatre A six ,i rs A I'HOTEL OZ%/MA,
I n: mp de Mars T616phone 2249.


Co lomi)ian Steamship Co Inc
Le steamer (Baracnrt venant de New-York via les ports
du Nord cst at'endu Ai l'ort nu-Priuce le 19 ianvier courant.
II repartira le m me jouir directement pour J.r6mie, en route
pour les ports de Ia Coloinbe prenant Wrt et passagers.
ro, t-au-Prir e, le Ili janvier 1929.
(:olo,'iin S/e(iisdi'!) &Con hAg Inc.
GE.BARA & Co, Agents.


The Royal Mail Steam

Packet Companv
I.e steamer "Sea Glory*' vcinait de Kingston f- des ports
du Sud, esl atteidu u Port-au-Prince vers le 25/26 janvier
courant. 11 partira le mime jour.preuant le tiet pour les po-ts
du Nord ct 1'Europc.
Le luxueux paquelbot ( Araguay ,) attend A Port au-Pri,,c
le ler F6eviier prochain. parlira le mtWne jour pour New-York
via Bermude, prenaut htrl et passagers.
Port-aui-Priinc, le 16 Janvier 1929.
Jr DAALDER Jr, Agent General.

LE 1101 I)ES RHUMS
(.ESTCLE
NECTAR GAETJENS
N" 1910, lt'E DU MAC SIN DE L'ETAT.


Reduction de Prix
Rhums en bouteilles A parlir de 1 gourde 1/2 A 10 Gdes
1/2 boulcille niciti6 prix.

Sans etoile 2 Gourdes

Etoile'' '2,50
etoiles .3,00. u


i4 etoiles


4,00
5,00


5 7,00 *
Le RIIUM NECTAR est vieux de 20 ans.
SES IPHIX: ler Prix, MWdaille d'Or, A Exposition de Milan.
Plusieurs M6daillesaux Expositions Communales Haitiennes
Hors Concours en maintes Expositions.
I a Maison tieut aussi i la disposition de ses Clients :
AlIcool rectitk pour liqueurs, alcohol pour ebnilsterie,alcool
ponr l.itpe. etc.
Liqueurs & Strops
Extraits de routes ,urtes po,'r liqueurs, sirops ct sorbet',
gros et detail.
Alcool partum6. i au de Cologne de lavande; Lilas.
Ibum par gallon A partir de 5 gourdes Cocktail Nectars.
Caf~, Sucre, Clairin vierge.
Pas do Succursale
On pr tt demanded des echantillons d ~tofle et des catalo-
gas dcs~(rands Magsins de Paris


A vendie
Un bon piano.
S'adresscr : Gr:rn,'Rue, A
(616 du depot de gasoline dei
Frtrer Camespu


Empnsmi Hmavm

Le steamer ( flabana n est
attend 6 Por -au-Prince le
28 Jan% ier (ourant en route
pour Santiago de Cuba et la
Havaine, prenant Irt et pas-
sagers.
Port-au- Prince, le 14 jan-
vier 192..9
J. D \ALDER Jr.
Agent gon6ral pour Haiti.


La


vole


d'une belle


ese do Rcrore que ou a v
ui- ceux vendus c in fal
Mme Vve Annacius Chanm- lives et huile e P Ime
pagne faith chanter en ise les mimes que le I
du Sacred Coeur le lundi 21 crt Pour votre g uv ne,
A 6 1/3 hours d 4 matia. une sile savon Palmi qU
messe .olennelle-e Reqiem Rien n'.gale la beauty ea- achetez a une b e
pour le repos de I'Amedt taeu turelle d une femme oi la avec le nam Pamt. ves
son 6roux. splendeur de s jous de tr dores,l'em aq ela
Les parents et les amis du ne flle, radieuse et tralche. et le cachet roule do
dbtunt y sont cordialement Aujourd'hui, A quaranteans ie mot PALM LI 'zd
inv Its. la lemme ne parait pas aussi Le savon ailmflive (
Port-au-Princele 15 jan vieille, qu'elle le paraissait jamais vendu shns tem pa
vier 1929. il y a quelques annees. El ta
I'Tr aspect, une tois dispru.elleI e seul secret duPal
Compaguier IraleTram aswlfque regagne sa beauty premiere estisacompositibn tclu
Le paquebot "Autil ar- Lesecret est un simpletrai- et c'est un des 'plau pr
tira de Jacmel le 22 Jf iler ,ement de beauty chez soi. secrets de beauty du mi
imidi A destnaon de SaWlt Suivez-le, la nuil et ie iour.et The Palmolive PbetCo
Domingne, Ponce PR.'1iiqa- votre peau grdlera sa beaut cal" U. S.A.
deloupe el Martinique. naturelle. Suivez ces instruct ...
Port-au-Prince, le 15 ianvier tions.
1929. v
E. ROn,'t4N & "e Agnts Ce que eos dviez lfaire


DISTILLERIE de I'AIGLE
M. Fontaine
Port-aui-Prince
Pour ktre certain d'avoir des LIQou''ns et Sinors (d'une
quality irr6prochable pour les f6tes de fin d'ann6c, ache'ez
leslProduits (e la Distillerie de l'Aigle don't l'installation mo-
derne sur pied industrial r6pond a toutes les exigences d'une
fabrication aussi soign6e qu i l'6tranger.
RHUM ( CHAMPION ) it prix divers.
Achetez une bouteille de Rhum (( Champion )***et compa-
uz avec un rhum quelconque colantit plus du double In dif-
ference entire lesdeux n'existe que dans le prix.
Eau de Cologne surfine
Importation de Vins. Gros et Detail.
Depot de la Distillerie de l'Aigle, angle des Rues Dantls
Des!ouches et Magasin de I'Etat.


6. ft. aiw.RAM as
Doal aaWtML-. DBEBOMNIM 3W-1 *salt!


LA PARISIENNE
Angle des Rues Republicaine.pt des, Miracles

Port-au-Prince Tele6phone, 2000


Grand assorliment d'Articles
A! rd'Lk -jii


Les Souliers MARSHALL
pour homrmes




*n fiUHELIEU ET ATRES
QeUES DE 'CHOIX.



d'une finesse incompropble


S" ,lon:

Deauville


*'- a..
L~4~
4*
-a
Si


fi raraf*9vuip vmtisde~omiaats
j pfIAPour laIsprfm '.10it'-p Ivi EC6LV 3.

Nos COMPlets Casimtr-s..pourjpunes-mgens.
14%*nez vi?.ifl" 14'* 464 r#,4U'e Ow dernier cri des grands BobIti wa*.-
Cowapt.,tsdrill, ?Usor. 03IMk4 r tii DowlSpoolr lolette dc yQl8, Smoking, Cot*l
terqpe bleu marin. loes Ofa ~t04tmiesIs
Not*161- kcau denote importation eng; and, n-ons Iaisons dme prtixaABfimt tw 6
No. O? -~ ~Ue eVente en Gros ct en loulo .


1
12
1 t


_~___ __ ~_~~


_ --C. ---.- -- ri~------i-i


I--L-------~


1,17, NIATIN-


PAGE- 6


.. -'. ,s


=--


. 0, 1 t". -, -A




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs