Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04072
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 1/9/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04072

Full Text

L'sainma6, et 'eM V4.41 rca



IT,'



Nos4s 1gjoirewdie 1
ralioi Qtar 'eI'yrfsdithdemi mhch
E Clem ent I a H Lmitre nim.teIIteM. I. n 'ims ^irn..I1





1eu8, 1E. I ' o1 ** as -'r
.04L I ,momt, p rir inp tin* t ) Mt u






-Nos as vons dire o |i I h l-l 1
n lisant Histoire niliai- I Interchangeable avec a

re de 1 Guerre d'Itn spe reclame des Moteurs
Won
Sson BRANTFORD.
dance dc St-Domingue 6&erince em *t g -F.. n
ier pa. cpuro- Lea Moulange S\JAY EE enltoutes .
ne.- mod*!es poti r lAlais.
PA Le Conw\.I NpMOURtS. ..4Maie plltrlU: A i r -ftuo ... a eu, hier matina I'occsin
A~ns LE OLOI. NMOURS. tard6rent pas Adeve- Appartil iDEAl pour 1 dccontempler un spectacle as-
t.P e Ic~ 1M D I e rya.; c & nirle point de mire d I'am- 'P tabri(ation det .tiles sez inattendu. C'Mtait e:-haul
P'ort-it-Prince, le 14 D6cei.- demoeure royale. c'6ala i H ,chf 4 I ro i 'trs t iO S fi ( I e la rue des Cqsars, touiHs les
rc 1928. emporteratle plus, de tou t | t (sin|lesto doubt') r tLes 6taient lev4es Vi 1 del,
I les chses; pricieuahms "oil%- ler tieiissotes tous les veux braquWs sur lin-
HTTRE OlIATE blees grands frais dow% c de Iravaux en < iet t-u ensiI6 Wizur oil It.
at tovearl A. NwMer paas .. . irble. Ie nthitcture (I ornen. dieux, rayoinnait en larges r
STandis que ce pillage- ati- 1 A x flets d'or. Dans I'espace Inim
Cher M l onsieffli q e )lNae.seniIo.rhiurur t 0 B Jr, Idcu, a re et-4 ar~ir
Chcr Monsieur Nemours, comp tssail dans e tumulte Ae m n neux passail quelque chose qui.
ans le Tom Ivor le plus violent, Mme Chris- tht to est d*Monlins a GO L 1) F I rapid, ravait I'7zur du cel et
Dans Ie Tomeil II i r e (C tophe. en femrme dtvoue.fn Chi stophei:J. r0solurent | J )poor In caine Asa) c scitoll In clurt- fiu solicl: du bruit, ca
a Histoire MIi ltn.ire de lia t ouse flne A son marir.El- rassa n compr V ite lorccs it modklces. vide, ce n'Mtait quun essaim
(G uerre d'Inld6pendmance d e pons f Inantdeassmet lmte at muxpI 8happ de queluerucherpro-
St.-Domingu), quc je viens d6e de ses deux flles,es rui- rs nd ida qu ds, rres NAVY SPCAL po ir la traisnission letorces. chain et ldont esabeilles en
1I li6 Lj n~~t os Itscesses Ath~nalse et Am tys individLas quoisdI~ 'arouAYSIC L 0i ttamnsiotsle trtes. hain epp ot-desqe cruhrp
de lire avec intret, vous dites 'ceee Am tent. 8 bbre, itent ulins DIN A pour le RtZ oule rissonnaient au soleil.
( Cetcitoyen Vasley)),giand mrmoire de leur p ae, touches henry, Ergine lasted Itse-chincries a Cicinnatus ponr le jt di bruit, on hattit da fer centre
Cln note it In page 172: le"0 oln enhe miame ^ ^ ^ (am detoo *t. ^.lon la vicille cotituni, on fit
propri6tairede la region de trois pleities de courIt, 8henyrylux goean Philippe Daut iORCEcMOTrilE:a s vicilles casseroles; mais
I'laisance, yei nait de la G -Jac Iimt q dles utineusesIassosde
roldne. pturevennit dso la n c. adavre, poured Joachim Decha ,.Achile. Ies MoeurseHori.ontali I'(l uile sBranltord. type Diesel. vaillr pu le plais deh
t 1Wtait le 16re du baron soustraire aux mutilations, a< sfi'* e ,< di* Lf Moteurs 'sVer ical" a I'Huile a Brantford i type Iesetl Ines, A iovcrent la gaze d
le Vstt leo pre irdu aux fureurs d'une multitude rCd fut c l eut de La s Mteurs *Vertical" a I'Hki e u en Severin de grndle' |irs ni es'sous les rayons dger
riic Victor, fils dut roi Chris- effrenee. plus blAim a le ns a rvolu- forces de 15 a 200 type Diesel.-- de 1 A 4 cylindres. s'eInvo(Irent plus haul et disp -
lophe et I'auteuri de plusieurs a Pour remplir ce pieux de- N1 4 s carIes fit Sadre ser a: ifint -bs au omd
o rivrages qu osinent de tr6s voir. il leur fallait ne6anmoins iTn e aia pa. Al 1 I R1
precieiux renseigtnements sur I'assistance d'officierscapablese m 4Me A lbert L. ROW C, ... observe prois s pes
lI gouvernement de ce roi d'inspirer assez d'estime et de l P o 19 Port-a-Price incidensasse amusants lors-
d(Haiti, le remier monarque respect psir leurs qualitis per- en l 0. Bo. t i(urce, le mIatin, les camions du
couironn dSiu Nouveau Mon- sonnelles afin d'4tre 6coutes osve'r, sa Btya w nt pas 1 O 6 a Mla aison S.A. FOUGIRLE, aux C yes. S A. St rvice Sinilaire vident ls pou -
d'. a deceuxdont on avait besoin., Pow-bellesepubliques. .Anst, hier, an
Le baren de Vastey de- (En cette circonstance dit- W ent sast pl cimtaes n 6- 1 coin lldes rues des C6sars et Dr
mcnietia fleau Roietne vou- ficil, eles ne virent a ileoirsbie des rv an ue ca M esdam esM esdem oisellerSl A'V, tit]den d cesN vhus *m
hit pas abandonner son fils colels que le general Dupuyet c Aarqllit son hiodorante car-
(qu'il lui avail conlfi. II sc fit le colonel Prtzeau, les deux qui les Oreat tuer Dtsirtz votes avoir des cheveux ondul6s ou droits? Porlez g.isoni, tout sy mrlait, come
lueravec lui lors de I'entr6e homes qui r6unissaient ces tqu ta pillagedes tr6- cour u lonI on pense, vieiles chaus-
soMs du Cap. de Sons-Souci et vU Itgures et assiettes cases, en-
Ian Cap des troupes du psi- conditions, parce que leur de la citadelle, des couronnes L)aus us le cs, I'emploi de la merveilleuse 6pingle trailles de volilles a chiruri-
den 1Boyer i. conduite A-la cour de Christo- astres *---___ricsd (uses par d'expe tes ruisimr-
( Le Daron de Vastey, qui phe1 *6 pvail tonjdurs distio. t r di x e tih s res, vieux has, pelures de fruits,
avait 6pousAia speur due n&- g6-ttiwe Ale la*tlteeofl- pz e pcle ds e ts 1 rats et chats morts. On avail
ral Dumas, Elizabeth Dupas, ficiers: ces I dearie s s'6taient i s 1 b cro la niiarchandise rejethe
Mait le gfand'pbre mitari eampeTi dWh-r 'thr tleur .etcA x trovyant par es yours des maisons du
amimaun qui se trouvalent pl- lsct- sd
de ma grand'mrre. Ma mnii -onmisfn aui Cap.# n voisilale et le ( I mionlfantl
porte le mmedprbnon quesa c Sensibles au maiheur de dan lcalr s naiemem lTse z ( I
filretyrlleilndu rmidehrrito-vieci Objet, tout 11(1r oseC
e, ee u rol es- e femimes qui avaient pour top troud, al lnli he corn, s-
pes. t*e ( re i eux la m6me estine que leur La pupart des gdndraux ebt udis| us;.blc. chappa du Ins el, par trois
Les terms il se fit tuer accordait (hristophe, DupuY s'enrichirent a la citudelle oi De gra ieiises et vtritales petites prices, ces pingles OnIl fois rebondit sutir In pierre de
avec lui lo rs de I entr~e et Prkzeau reussirent, A force il y avail d.s sommes im- it double aai alue d tdire invisiblecs et de se glis!er dans lcst la rue. Une pauvresse passait.
an Cap des t oi 9upes du d'argent ndanmoins, A per- niensep.v che\eux qu-elles retiennent pa fuitement. Ele le ramassa. Pexamina, le
I)rLsidenft Boyer laisse- sunder quelques soldats. de jin rcsum6, Ia prise d'armes Eu vote dans les grands .1ag.usins et lesS ilo .s de Coiflure. trouv'a L sa mnesure, lemporta.
raient croire que lors de I'en- potter re cadavre A la citadelle de St-Marc cut lieu I landi 2 t---No-- r.- .. .- E N(TI(: (I I. songen, qu en ce
trie des troupes du president Henry our I'y enterrer: On O* abre dans la soir*e.Des .e f bu Inhs monde, on trouve toujours
lIoycr au o ap, il y alrait en le mit ans un hamac. 3i les r6voluliSnnaires dec. et A cette dale-iA on y ignorait loir surmoni des dillicilltc plus mualheureux que soi.
combat, bataille, d^sordre o a Dans la nuit mrmeMada d~rent de se rallier a e R- enoore la mort de Crirstophe. imfinics .ic la II(t(ictltin .ii
rcprcsailles. Or, il n'en fut me Christophe t des demoi. nubliqtie etenvoy3rent Acete a proclamation adressee du Now d(,ns a1i r (i Liph1re i ha(ue soir, jttte avec s(i-
nei-. sells escortbes de leurs deux hn leurs rmisosonnircs A de St-Marcaux populations du qu'une 'cutte de !g. r t u rega sur tn peti
La veritc, c'est que lesdeux fiddles anise, marchapt tons A Port-?u.Prin c atprci du Nord par le President Boyer, vcrsce. cu coin de In t prureI.Egjlite
his de Christophe, Eu enc et pied, s' rendireigt ae les Prsdent Boyer qui leur en- sous la date du 16,disait entire Dans sa proclamnlion s- en lace de I rcole Guilloux. Le
actor, furent assassin s le 18 restes du roi qui avail jis voya imttindialement des for- anh: s'e'du ap(o ai x linitix onIalins c emir el assez charmunti lu
tcobre 1820, en mine femps tout son orgoef l construire ces et vrit la situation en f L'Armte de la R6publique President cxprinuil at riCpro- table el la vaisselle propiemeni
que le Baron de Vastey tt cer cette lforleresse. main n'esl deslince qua vons pro- Iaticn dcs cr iics cnini is par tenues. Les conversations gaies,
tains oiciers de I'armae :.C ft av peine t 0n1 Ul Dams ia soireA dA ve.nri t~gerget a fire res ecter vos les revolutionnaircs d(u (ii) aniimies, les petits verres so vi-
de la Maison militaire du roi. *a *o exre qu'ils 6 sor ie u ic rhard deiuguresvos fami les et vos en ces termes: dent L la douco lueur des lam-
par coux qui avaieit faitpa re- plpo ex met O r G.ndr61 Richard iets; elle ne touchera Je regrette qu. le sang,dont ps a gazolitie et le consomm6
evolution fu CaiHaNiena E ut pre ite admtre et p- duc do la Marmelade t ou- 1ru4ece qui vous appar- je serai toujours al Mure, ait na pas le temps de sc tIger a la
ai I'arriv6e de Ia -da PrP c ertI;cd1ay t nee achtlera tout c coulC le 17 lde ce mois: touted "u"sine ii est si ap'ptissant ct
sidenrt Boyer devantle fa p el & Cvaiers dA Is I pvenait de passer lor re dist el aura besoin. mais ma sollicitude tcndra a I'epar- as reconfortant quil n est jamais
s2OientbwLoy r de lent I C ei citadelee situe au Sad, on I detivayer des troa as contre .Tloate chose, ^Dargnez Ic tlner.asi 01 e '"^ts
2 Oc Tobre, .? I deMeon ordre du jour du 17 a s es e urpils dcnumn enrs
la villeale2 as d as ar, vue dot'ematuates tief" e Pp 06 4NT tor det oiH .r1 es, quei vus e onoocarmant, sa charmant, qu'd son
,n vleS, 1 p6 as plus que da- .~ l vi. e liuCpoAIT6srti d lett 'reproches que vous envoyfb exairis uu Cap, par >'i no ii, on, u nil.'. ii ad-


rant les dcn deequ r avaltImrieiaeMen fondPs A leur mes aides de camnp,n'a pas dfu ei quirapel le"" oq
Sjour dans le nordm 1 y arriver assez 16tpoursauiver don't on batlsa. nagule je une
Sun coup de feil de ni pT nt ahteauxetr6sienb toys-btq ne veut pas avie aux fils de Christophe monnaiac muvais ii...
uine personnel tu6e. const1rio a la orterese, les, Touts les plantations de o onqu te1 ensanglanties; et quelques officers qui s'0- mais, chest ass-z. les dame it-'
Voici ce que dit B. Ardouin. aei nombretx ou- cannesappr enant-Chris lW n'pirei qu'A celle des talent fail trop reniarquer en sent... el, cet bun!
a loccasiqp des 6v6nements r. vaten et les tope, "ns la plain de cswW.:- ex6cutant ses ordres barbs-
( uis suavi al rtd Ch culivatrices, s erva d ma- monae, fot tl i ot t dats soni ordre du jour res,o A*i pno
I' t eTolpauT .travaux. etd.vtees. 4d17 0 portant A la connais- Et ne pouvant skvir contre rUX Cl1iblS...
[ 45; : I 'le A disaacbe 80s de'di la ouvelle de les anteurs du meurtre des A Thomazeau, on hie ces
S La m cemade4e e e O h qpe di desdteqiLve- flGs de Christophe et des au- ours-ci: aux chicns!... comme
propfaitraes s l fl l"on IUs I ab^lmesset tres, par suite de circonstan- ndis Guillot criait: au loup!
S propre u t la v dowt d" isalt; cCs qu'i o'.:st pas utile de si- lorsqu'une fois le toup vint pour
8plusgran ll. are cou- gualer icile Prshlent conclu de bon.
sordre le plus complete dans oe... ce. ait sa proclamation, come Oui, la tranquille petite ville
le palais di os-Soiii d vscnt e m a et Riea6uet qi av-fiofty sera suit: est, depuis quelques jours, lit-
i LAPIduaim| -to -r4 co d c.apn Sassis Ha tiens! le pass cst p reer ise dunt pa
trac un exempl en perm p6r eil 4pae el A toa "et elewentle t22Octo. bli6... Rendons grAces a li'tre dhritentaesntfuir tntr
tant le pilgdecel ui d&c vescnce a natu e: noop petole : bre qu l'Arm6e de la opu- Suprnequi nousalperrwis d tinhent prtoutqeurs fiitrant-8
&ilO,.kSIAt- tII ., ~'deIn Ipu- Supr~inequi nuaprwsdtinent #artoilt,:,qeisf'Iia
villedetiew$tq ui ll .-1, &or 18+ b dex bqJarvint a ilaisaice; nous reunir, pour nou.don- te et meaux bs.
tues daniles e lp8 (11C e d li & ph, 1 .fti iavfl25axm portes du ner mutuellement le kaiser Les gens, i-bas, demandent
thus lese tablisseen ap;flr- sni de ctt w t Vast ey etInesiaq &aue et le 6. a 'heares do fraternel. Invoquons Sa Toute d'etre debmrrass6s de cos in
tenant A A coronne, son s de lea a Aiors tal dntA dans la ville, Pulisaneafln qu'il nous ins- commodes commeniaux et re-
L leoutr t~ oI 4 belei 's iet fdant s uan m or- pre', des idles de paix et de clamentque TI-Marceli soita
rotP set li itu: ks J6deme toia re s. el que nows pais- toute hite di ear c point
nomn reax 'serviteutrs, te O-a*a. a it m tintole com, dS p s l r naed une, ritableia
pulation de Sans-Souci ef le Is conduistireat ce per- ,Cerestue le ol eIt, lantsa letire du xistepce ausor3e, un pyli- ds pra T
peu de soldats quit y talent sonnes abandona6es d4 to, at e PrMsident qu r e oSteLache- bre et independanta Coure done *a seqours de
encore 9 0 wP 4tabitA rtA-Prince, a avi as C. M.I)DUPUY Thomazeau. PFit Marcelia t
(iatematlete A e ear noi) iert, eara te ma est d' .. I - e *
-- I. I- I. 1






P'AGE-- 2


- -~-I.-, ,.. -. .; ~ -- ------ --.-u ,-~s


Lits en Fer et en Cuivre,l es Glaes, Tableaux, Chaises & Dodines, Jeux de

)n ( articles Viennois). Glacieres, Armoires, toifteuses que vous trouverez



chezI. BALLO I Fils -


sont des Articles de premier choix don't les prix sont absolument modiques


A

Occasion de 1'Anniversaire
DE

l'Independance Nationale

Lee souhalts des Chefs d'Etats 6trangre*
au Pr6sld*nt de la R6publlque.


. Washington, Japuary 1st, 19N9.
Excellency LoImb Borno
the President of Haiti,
Port-au-Prince, Haiti.
Pray accept my sincere con.
gratulations on this indepen-
dance day of Haiui and the ear-
nest hope that the coming year
has in store great prosperity for
your'country and happiness and
well being for your Excelleicy.
CALVIN COOLID'IE.
'fraduction :
Veuillcz accepter mes sincdres
Idlicilations en ce jour dc in
iltpendance d'Iladi, et mn Icr-
me espoir quie I'anite( q ti vient
reserve une grande prosperitE
pour votre pay', la joie et le
onh-'ur pour Votre Excellence.
CALVIN COOLID;'E.
hirponse :
Son Excellence Calvin Coolidg",
as6sident des Ela's tUnis,
Washinglon.
Je remercie Votre Excellence
de ses vceux A l'occas'on de Ian-
niversaire de notre glorieuse
Independance Nationale et ie
vous oftre mes souhaits sinceres
pour la prosp6rt16 de votre
grande Nation, pour votre bon-
heur personnel et pour le succts
Ie plus prompt de vos nobles
effort s vers plus de concorde et
vers plus de justice entire lea
peuples.
BIORNO
President d'Haiti.
*
Sinto-Domingo R. D.
A S. E. el I)r Louis Borno,
Pdte. de la Republica d Ilaily,
Port-au-Prince.
Ruego a V E.aceptar mis sin-
ceras congratulaciones con mo-
tivo del aniversario de la inde-
pendencia de vuestro pais asi
com-n los fraternales votes que
por la prosperidad i el progress
de la unaciol haitiana i per vues-
tra personal prosperidad formu-
lo en nuortbre del gobierno do-
ininicano i en el mio proprio.
liHoino VASQUEZ,
Pdte. de la Republica
Dominiicans,
ITraduction:
Sanlo-Domiugo.
A S. Ex. Ie Dr Louis 13,)rno,
President de la RApublique
d'HaTti, Port-au-Prince.
Je prie Votre Excellence d'ac-
Cepter mes sinc.rcs felicitations
A I'occasion de I'anniversiire de
rl'ndependance de Son Pays
ainsi qua les v ixa Iraternels que
je fort anu nom du Gouverne-
mont Doinnicain et en men
som pour Ia prospdrite et Ie
Prug, es do la Nation Haltienne
et poor votre bonheur person.
Sel.
HOR4cio VASQUEZ,
President do la Republique
Dominiicaine.
Rdponse:
S. Es. GRneral Horecio Vasqueg,
President de la Republique
Domanicaine,- Santo-Domingo.
Je remercie bien vivement
Votre Excelleace pour les f61i-
citations et lea souhaits qu'elle
adresse la Naton daltienne et
A moi. Je vous prie d'agrer mes
vaux tris fervent pour la pius
grande prosperilt6 du People
Dominicain, pour votre bonheur
personnel et pour une amitiA
de plus en plus teconde entire
nos deux ,enre. pastries, dana
one just el traternelle compre.
heosiqo de leura iaterets reci-
proques aussi bien que de leuras
intarets commrnuns.
BORN
Prauident d'tiati.


Govt Wirelessns Managuanic.
Exmo Sr Presidente
de la Republica de Haiti,
Pl-au-Prince.
Al tomir posesion de la Pre-
sidencia de la Republica me
complaico en enviar a ud mi
mensaje de felicitacion de ano
nuevo y de buen deseo por Ia
prasperidad y grandeza de su
pueblo y de vuestra ventura per-
sonal.
J. M. MONCADA.
Traduclion :
Son Excellence Monsieur le Pre-
sident de Ia Rspublique d H:i i,
Port-au-Prince.
En pregnant possession de la
Prdsidence de la IRpubli-
que. je suis heureuf de vous
envoyer mon message de feli-
citations A I'occasion du t.ou-
vel an et mies souhi.al pour la
prosperity et la grandeur de
Votre Peuple el Vatre bonheur
personnel.
J. M. MONCADA.
Reponse:
S. Ex. President Moncada,
Managua.
En remerciant Votre Excel-
lence pour les 16licitations et les
souhaits qu'Elle a bien voulu
formuler pour le Peuple Hal-
tien et pour moi, A I'occasion
du nouvel an et de I'inaugura-
tion de votre Gouverrement, ie
suis heureux de vous exprimer
mes vwux les plus fervents pour
le succes de votre administra-
tion, la pros pril6 de votre peu-
pie et votre bonheur personnel.
BtORNO
President d'Haiti.
Sa.
Tegucigalpahond.
Hondgovt President Haiti,
Port au-Pj since.
Mis felicitaciores de ano nue-
vo en nombre del gobierno y
pueblo hltndurltiO Y los lmaS
tervieules votes por la paz y
properidad de su patria y ven
tura personal vuestra..
M. Pa B.ARAONA.
Traduction :
Gouvernement du Honduras an
President d'Haili,
Po 't-au-Prince.
Mes idicitations A I'occasiou du
novel an au nom du Gouver-
nemnent et du Peuple du Hon-
durans el ses veux les plus fer-
vent pour la pais ce la po.tp6p.
ritl de votrce Ptlie o t Votre
bonheur per~oancl.
M. PAz BIRAONA.
&ReDonse:
President Hondui a .
Tegucigalpa.
Mes vis remerciements pour
voa aimables souhaits de novel
an, avec mesoo vux le plans cor-
dianx pour la p rit du Hon.
duras el vote Bicite person-
uelle.
BORNO,
President d Haiti.
a
Santo-Domingo R. D.
A S. E. Camille J. Leon,
Secretaire d'Etat des Relations
E.terieurea,
Port-au-P ince.
Co *pl oumie on prelaenra
V. E. con motivo del glorioo
anive.sario de la independencia
de vaestro pais mis mitjores vo-
toe el tastmonio de a fratter-
nal simpatia del pueblo" dnmi-
nicano para el pueblo haitiaso.
SANCHEZ,
Scr6taire d'Etat
des Relations Extrioeure .


TradueHfon:
A S. E. Camille ,J. Lon,
SecrEtaire d'Ktal
des Relations Extbrieures.
Port-au-Prince.
Je suis heur'nux de presenter
A Votre Excellence I occasion
de V'anniveraire de l'indepen-
dance do votre Pays mes meil-
leurs vwoux et Ie 16muignage do F
fraternelle vmpamthie du peupl a
dominicain I 6gard du peuph
baltien.
SANCHEZ,
Secretaire d'Etat
des RelationsdEttrieures.
Rdiponse:
Ministre Relations Ext6rieures.
Santo-Domingo.
Je prie Votre Excellence d'a-
gr.er mes remerciements les
plus cordiaux pour lee vax
de traternelle sympathie expri- S
m6s A l'occasion de I'anniver-
saire de l'Indupendance Natio-
nale. LEON
LEON
Ministre des Relations
Exterieures.
*
Washington D. C
Ministre Ext6rieures
Port-au-Prince.
In name Pan American Union
offer most cordial congra ula.
lions anniversary of indMpen-
dence of IH 'i,.
ROWE.
7 iaduction :
Ministry des Relitions
Extericurcs.
Port-au Prince.
Au nom de l'Union Panamk-
ricaine, je vous ofire mes plus
cordiales llicitations A I'occa-
sion de l'anniversaire de I Ind6-
pendance d llalli.
ROWE
Riponse :
Directeur Union Panamdricaine.
Mes vils remerciements pour
vos aimables tl1icltations A foc-
casion de i'anniversaire de no-,
tre ind6pendance national.
LEON,
Ministre des Relaiionq
Extlrieures.


La o6r6bro-splaale
dans le Word
Le Service National d'Hygidne
Publique nous communique:
Suivantles pluiescontinuelles
dans le Nord, sept cas de
ineningite cerebro-spinale ont
6t1 signals durant ces deux
derniers mois dans la commu-
ne de l'Acul-du.Nord. Ces cas
ainsi que les 40personnesayant
#td en contact avec eux, ont (61
isolis et soign6s A I'h6pital Jus-
tinien au Cap-Haitien, et le r6-
sultat est-que depuis huit jours
aucun nouveau cas n'a 6t6 si-
gnalt.
Les promptes measures pro-
phylactiques prises par les mrd-
decins en charge ont emp.che
la propagation et Ie.. Service
c'Hygi ne Publique coasib4re .
la situation comme cohtr6l4e.,
Depuis l'apparition de ette
maladie en HaTti au mois de
mars dernier, des cas sporadic
se sont r6v61es de temps & autres
dans touted la Repubhlque. Ce
maalfestations sent la rle r -a
n6rate de cette maladle et -
autre, de nrme pc das*le
monde patier. C'eat umi fail qu
le public devrait avoiren late
et no pes as laisser alarm int~h.
tilement uad quelqus aN .
prsnenta dans on endarot o
daa rautre:
L C. MELHORN.

Campeagle fiatrse Ti.usthiatiqs '
Le steamer Ceautal de tre'.
tour de Santiaao de Cuba et
des ports du Sud aera id *-
medi 12 courant.


II repartira le m6me jour]
poor le HAvre, via lea ports
du Nord, Puerto Plata et Sn
Joan de P. R.
Port-au-Prince,te 8 janvier
1829.
E ROBELJN A gCo e !t.


.- 4.


Sal


-- - ----- --- I.-- --~L -- -----I------ s -- -- ---- -- ----


^ -- -- I_~- r-- ----:- ---


a


f






PA(;. 3

Mercredi


9 Janvier 1929


tw~frMUm


Con~qu~ranls-


P"R
ANDR*,M)ALRAVT( hASsuT


I


Comlte deorI, la g"rre '
vile en Chine. Et l matltresen
jeu: les*ge sta Ila oldde IAn
Elerrejes invoyade s ed e oo
Lenj o.rottr 'heuree'edt Hong-
Kong, la main de rimpiriali,
me Anlails, il taut la cooper.
De quels trait ioubliables sout
marquis coax qui y mettent :
Borodino, Klein, rallemad, et
ce vieqA chinois, Ise bai ca e
tonaits. Tchen-Dlt, at lajeae
terrorism, Hong I
Autant qum lee portraits d6
meneurs, mtea6ment .vivalata,
lea pripitiss do re6orme choc
soat brossia avec an art halla--
cinant L'qttaque dea tfo
ennommes centre Canton, sitrds
a do son do toile dlchir6e des
mitrailleuses une r6ealno po-
pulairo o parmi des enthou-
siaausm et de haines a hear-
tent deau oratearslA unArailles
d6 Toheng-Dai, rassasinat de
Klein, eI corps a la Iermanen-
ce, a debout, d6jA raide, ppse
contre le mar commae ta pies -.
Etcette odear maitnale, forlt e
Wpde A tois, l'odeur des cadaj-
vres. A une large tachW au m.
lieu dO visage.: labouche agr it
die au rasoir, les ptupiires cou
pees, I'interrogatoire de deun.
traltres, fun abattu d'uan coup
de revolver, la mort, enfin, la
nant sur Garine tandis que I'ar-
mde rouge cnVpa la braille d6
cisive et dana se yeux pas de
joie, riea qu'une re et pour.
taut fraternelle gravity *.
Ra cement forent montr6s,
avec plant de v6rit6, lea pionniors
de la mystique revolutionnaire
arc-boutie contre lea imp6ria-
liame6 do pass. lis sont 1 avec
leur done, lur lot, learns en
thoudasimes, I e u r d6tresses.
lear decision dominatrice, leur
cruat6.
Et derrire eux a'impr.cise la
torce. iorMe qi les aniae do
soa wafta, de a" rivolte, Il tot-
oe srge de la maire inflnle
d~iaiI, de Imp d'eipio ta-
tN4n, de--p de honte,la grande
force des hilnes millinaires,des
revendications in6luctables, des
(utures revanches.
ILea conquErsnts. Non pas de
i, Chine, certes I Mais de oave.-
nir do reparation et de justice;
II fallait poor lea montrer dans
lear beauty trouble ot troublan-
te, on peintre robuste. 1i seat
trouxz: M. Andr6 Malraux.


Opales
Par MARCEL JOUHANDEAU(N.R.F.)

C'tst peOut4tre un tour de for-
ce. Deux cent vingt pages pour
analyser lea Ames de trois indi-
vidus immobilesAg4, trois abs-
tractions.Un de sea individue a.
6poas usne'dobesse. i'aime-t-
if ? On nb salt. II at le ait ans
doute pas laui.mme. Une abs-
traction dimqatoe. diassqOeA
l'infleL El tIs personnage e.
Poq ? On nea if pas sa
vaataie. a,,ucheuss t *ma
mystireoa Pourqao a-t-*ele
6por6 ce litlot, 42 osoeak
i ra, ai ell a I paiioas ?, El
,es prle m aas eie d, hesout
freanea, do sea soutfrances..
D'*ae itvt ds e t lc mbari
ae st, alwi bbst esters ob*


I




C'
4'. ~'


uus ulvote
1t,1. Sloam
at vos n. ppw
,vu dilicious
11 m Wat lpa
setath do s" I's


SCIATIQUE ?
I o s so ulager rInstant I
soumf fatroce- pdontre de lui-meme et vous
k aW1 le mal vous rendres compete bien vite
tern s tarder qu'il a fait sa besogne.
Ssens 'ion de Sloan est le meilleur pour
at d4e rconfort. calmer la douleur en cas de
a frictionner, il Rhumatismoa, Lumbago,
appliquer sur la Man de Nors, Eaterse
at0 a sloan C tusem, etc.
own to INO. ub


-


4. l)D~tV* .a A LVi. ~. ~.. ii 40
P019 lineR~t,atdfj^ s-e .( Gr,ild Rote
Port am~rtilve I aiti.


a


........... a.0


Iw > wn-*e= 4Iron
Deace A bee bwa.
sn. Noas ommosr do belles
-btes primitive sine. lores,
qui an pWspnt* re dramour : rAmroa cheratl.
Noas me conlondons pas let gen-
tes.
Opaes eat as-deMas do notre
mentality. M. Marcel Jouhan-
doewa pfa tcrivain qui noes d6-



MM. Hoover

et Kellogg
Is Oat us atatlUea par eAtie as
I*ftt wye Ma w f4tmri-
qt. latile

WASHINGTON.- Le president-
6lu Hoover, assist A c6t6 d'un
t616graphisat A Buenos-Aires, le
16 dicembre 6coul6, a Mt6 en
communication directed avec le
secr6taire Kellogg qui *s tensit
dans le bureau de t6l6graplie
du d6partement d'Etat A Wa-
shington.
M. Hoover a rksumW lea con
versations tiligraphiques, di-
sant: ((Nous avons danstous les
pays de l'Amerique latine, reua
les preuves lesa plus sinceres d'a-
miti6. Le Honduras, Salvador,
Nicaragua, Costa-Rica, Equa-
tour, PMrou, Chili et Bolivie ont
tons profit de cette occasion de
manifester leur asmiti6 et d'ex-
1 primer leurs bons voux au pen-
ple des Etats-Unisa..
M. Kellogg a r6pondu :
a Le president et le peupledes
Etats-Unis ont suiv avec la
plus vivo satisfaction les pro-
gr6s de votre voyage dans I'A-
mirique latine et noie les ex,
pressions spontmt6es de bon
vouloir qui vous ont Wt6 g6n6.
ralement adress6es. Ceos der-
nitres dt 4t6 la source d'anW'
profode i s isfaction pour I*
Sprerdent et a people des Etats.-
Unis. Cas maitestationm teinoi-
gnent d'mn sentiment qui eat
sinc6rement partag6 par le peu-
pie des Etats-Unis A l'dgard do
tous les peoples de I'Amerique
latine.,

Leo am6deolno angleWs
suloideat lbauo*up

4 Les suicides dus A I'alco lis-
me sont plus frequents p rmi
lea madecins que dans leau au-
tres classes de la socilt&. L ca-
binet de consultation d'un ~n.
decin, loin d'etre une mineid'or
est souvent la vole la plus court
conduisant an cimetitre '
Telles sont 4es paroles qtaun
grand praticien de Londree, le
doeteur Graham Little, njem-
bre du Parlement, a pronot6ees
SA rlnstitut Royal d'hygifne de
Londres.
Lorsteur conMra ensuite
reisateice du mdecin i &elle
du pasteur at d6clara e ce
denies, en moyenne, vvsent


KOLYNOS
CR.ME DENTIFRICE


VA,-


MILeGouaze
A

P6tion-Ville


L'ArehevmNqe Ceadjutear adminisire
la alirmalioen & 830 personses

II y eut, dimanche martin, une
imposanite t belle e6r6monie
en I'6glise SI. Pierre de Petion-
Ville.
Apr6s la gran d'nesse qui fut
c616br6e par le Pre Goetz, de
I'Ordre du St.-Esprit, profes-
seur A St. Martial. S. G. Mgr Le
Gouaze, Archlevique de Dara,
coadjuteur de Port-au-Prince,
assist par M. le Chanoine
Christ, Superieur du Pctit-Se-
minaire et Bettemnbourg, pro-
fesseur, impose les mains A 850
personnel environ, en leur con-
ftrant le sacrement de Confir-
mation. II y avail, t genoux de-
vant la nappe sacr6e, des fem-
ines, des homes, ties adults,
des enfants, des vieillards, ve-
nu. de toutes les sections envi-
ronnantes.
Disons aussi qu'avant la c6-
rA nonie. l'Archev6que-Coadju-
teur pronoina on sermon qui
fit passer dans lAme du nom-
*Abiex auditoire un grand tres-
saillement de piit6 et de foi.
Ce fut one tr's belle et tr6s
itpressionnauite c6rmonie.


I,'A Iministrdtion 6 nrale
des Posis 'nempresse d ian-
iioniiCr ai public e an com-
werce que Its 'axes prdvues
en son I r.t inler mnliotial at.
rin pour I.s, rnvois de .pre
mnvwe cl .st, ( letires ordinai
res ou ic omnmandes ) de-
mreutcrout ('n vigueur jius
qu b te que soit adopl6 un
nouveau 1; rifapplicable aux
coriespondancts A trauspor
ter par les avions de la Pan
American airways. SAVOIR:
| Lettres ordinaires 0,60
centimes de Gourde par 20
grammess et fraction de 2(
grs. pour I'Espagne et tous
les paysde I'Ameraque except<
I' Lrng say.
0,85 cts de gourde pour tous
les astres pays.
Taxes de recommendations
0.75 cts de gourde.
Demanded d'avis de Recep
tion 0,25 ets de gourde.
/ I-..... --
Aamistlsraltiea 8Mrale des Pest
Avis de d6part
: L d6pWches pour N-Yo,
et IEarope ( via New-Yor
I d-1tei s stesamereAncew
Sero et termde mercredi 9 d
courant.
i Port-au Prince, le 7 Jan
I t "29r 19s.


IDe'l'chies


I


,aUn voloan on
SANTIAGO DE CHILI
Chili ed tlonifid par I
Cabulo, volcan qul avai

vent ant Is". as~
k nsloI psdos* me
k616 rtqUmsitionasi pow'
I, Is belan11mV--, "
ScoandiesbrekAateoD la ivs
do jprovenent do '
m pWnsdo ISG mahm. do*


-.


NGTIPATION


IoDILORT,,, Phartacle. aINar,

C'38T LE MMILLIURr
DES PURGATIFS
Aim.nMTUG; Phop matio ALBXRTnO. J~'<


4%0% d ~sU do sA*edoueme

~AINWL""1#14t.Wi.5X-i's4' vcb, 6I61matweafaiwqiqs
.i~ siqI~ws.~~eU:vi t)aIplupert dm chaussem
~ l's~~r& U.. nomwI uedom pourvlt un iten
tomeU awecad asu t naeml~che It chsomne
ow troewa' snaqu'fl an commum dans fit
t- u r mwmmkie ea4iep oarqw al Is chemsette Holeproof domae
iLu a u jewfev. vfma'@Hoiepmof -To"'orInyve dari.
el b quw6--s a vto w e I.peix 'spas plus ire qut pouar ka

few ks .* k Nd qidw.
MXAA tL4VflIS, Agvnts

7AwEx-To e
d~ea,,
,*A.$14 bs ii.A


- ---- ---- I --------~..:,.,;,,,, ,,,


a
I ..


17


Now


" -- -- I ----


- I-.--; -- --- --- -


--- - -- ,


Georges V va mIt qz
LONDITES L. roi pas
tune journte calue ; .I'amthnori
lion so maintient.
Le bulletin public a 7 hliea
45 ce soir declare: Le roi a s ,
s6 une journAe paisible et 1 al.
a :;ucun changement & sigaale.
dlns I'Mtat de Sa Mbdea*. L4
prochain bulletin sera I -ubl
dt main seir.
La orias poUUquo
on TougoslavAe
Dissellwlid Parlemel, "
abolitioe de la Cesfllties
BELGRADE Devant lim*
possibilitI de risoudre parle.
nentairement la cruise politique,
le roi Alexandre a diasoas la
Chambre el aboli Ia Ccnstitu-
tion.
La Presse Irarpaise souhalite
que sous la sage impulsion d'un
souverain conscient de ses de.
vo rs, les peoples yougoslaves
reti ouvent bient6 un terrain
d'entente pour maintenir 1'unit6
morale du rnyaume et sauve-
garder J'6quilibre halkanique
Uoft d6 PArohov6que
do Milan
MILAN- Le cardical-arche*
veque Tosi eit decd&6.
A 'assaut du'n Utrala
dlamantUftre
JOHANNESBURG- Un mil-
ier de prospecteurs menacent
de prendre d assault un nouveau
terrain diamantiltre situ6 A Na-
maqualand.Ce terrain eat garda
par Ia police d'Etat qui a 6t6 rea
force.
Le Comit6 doe Bixprts
pour leos R6paratlona
Les diel gus de In Belgiqae.
PABIS- On mande de Bru-
xelles qu'un Consell de cabinet
a d( sigu~ les repr6senwantsde la
Belgique au Comite des Experts
des RHparations. Ce sont MM.
F ianqui, iinisire des finances
et Gut,ancien dlegui-adjoint A
Ia Commission des R6parations,
experts ; Fabri et Teriaden.sup-
pl6ants.
Le Misistre du Paragaay Paris
ckes M. Briesd
PARIS M. Brisnd4 a refa
dans la matinee M. Ctabllero,
ministry du Paraguay.

L'hiver on lFranoo;,
PARIS- Le Iroid intense
irgnait en France ces der 16
jours sest dis&rp6 sous la
influence du vent du Sud q
tail monter la thmpirature au
deshus de uiro dans lout le Mi
di et le centre du pays. Dans I
vallies du Rh6ne et de la Loi
il est touimb de la pluie, ma
dans les regions de Diion a
d'Angers de la neige ondue. I
laisait un peu chaud A Paris
le Bureau mktiorologique a an
nonce qu'dl ferait encore pl
chaud. I

Le grand due Niclas sera ib a
sams hleurs 1 eisareatis
ANTIBES-Les luntrailles d
grand due Nicolas auroot li
deumain main A 10 bemues
Cannes sans aucune pompe.
U. Root *t Is& D,. W..
ObNEVE- M. Elib Ro
homne d'Etat amiricain
connu, a inlormi la S. ID
qu'l acceptait de fair part
dun comity de juriates nouta
Spoor reviser lea status de'["
Court mondiale.
: Loreoord !
i duvol de,
LOS ANGELES L. a
tion Mark a 616 oblig4ea
t6 de panne de moteur de M
t Ire tin a son rdxd de d
S 2 heures 7 mman.ei n ea e' d
aprcs-midi.Le sQuaestion M
s dest maintena 5D msle '
dant 150 beares 45 ma as


," ( o


a n .a- .


F


K OLYNOS nettole et 1ave les dents,
. les gencives, la bouche toute
entire. Les germes de la care aont
d6truits, la bouche reste d6licleuse.
ment propre, fratche, assainie, pen-
dant des heures.
Fort 6conomique d'ailleurs: 11
sufflt d'en employer un centimetre
sur brosse siche.


* 0


t, ,


-z r,-;.7 -t


ATA





LE MATIN-


COMMENT RENOVER vos MEUBLES
Marat
.. ^ Avoir un interieur charmant. cst le vrcu de beauconp de
femnnes. Cependant la situation p6cuniairc ne permet pas tou (
jours de taire des changemcnts dispcndieux dans l amcuble
nu (nt. La peinture ( D 0 O pour applica;on r.i pir'ai vient A'', Ies t,
d'ol.v er A cet inconv'nient.- I'em. ploi -es, 'fon tlilic'- cxir>. r :l)tP,, .I. Ni t d
Sme se skchant immf diatrment, 'es Co'tir. CV .'o ,J'h .' q'vf Iqr,, .'>i
17 ni peuvent tre employees sur :des (l-i-, i .' ( 'i s s ,
I;? W L,.lU% I servir imm6diatement. En rfa!ith DUCi nestl pa;sde la pint ne is e) '- d
des files de la
ou du vernis, c'est une composition ( PYIB)XYLINE qui a II recoit des
Sbeaucoup d'analog'e avec I cciluloitde liqu de. DUCOest inal. externes jus,
ablebe el prolonge la ;lu&ec des ohjets qui en sont peiils. phic.
S1 II o el dc
The West Indies 7rad(inC 0 ,1
J ies enlourer ... .... . ___..___.__.. possibles.
U n mu decin
S1 I I'Eta bissrmen

011 i 10 il )1 10 1 Menula' rener
tf quii lentr oti de
Svr es de sympall
Inc. New-YoI rk de la prteqt
en la person
PRLESENTE C:...o.
id6c6d6 au HAv
court maladi
Elles les pr
olVIVA T7ONAL les rios
S *, Nos 901 & 630
Le Phonographe A reproduction 61ectrique, le plus pertectionn6, donnant an rendemeut
parlait et 6prouv6 de 98. / ..
Dans ce simple Instrumeni sout combines les accomplissement de CoOMBIA VIVA TONAL
dans la reproduction de la Musique sur Disque aves le plus fin et dernier ddveloppement
deulement vous entendez la musique, mais il semble que vous en tesp6ondLr6.

Avant dachcter auncune autre machine
de ce genre, nous vous invitons i pasiet
voir notre exposition dns notre magasin et 1Phisdo !
celle do Mr. J. ID. MAXWELL, Grandl'RuL.lG uI*.l
pour vous convaincre que nous vous ofl ron' i Le m
u lne m achineabsolumeintsup6ricure toutrNe
e ,fls qui out d6 i paru en Haiti.
L'exposition des derniers modules requ
est.permanenteet sansobligation pour ous,
Soid d'enlendreaces iinsru nients teni cillex.
1.. PRETZMA"NN-AGGERHOLM & (,0



&aaa:G R* bassa
---k .U aeril
Natadis ba s Pl3 -,
A LA PETITE MASON MW ,.,Jam., l-.-
1637, Rue du Centre &V dW, B siffTs* d

Tres jOlies chaussures tou- I K.,, l..."*M

es nuancs pour ': beis. I "a l ete
Chassures solde a 1 dol- A vendre -.


CaI_. 6,0_W '


--I - -. - ------- ;. --- -


I Irr I rr~ I ------ ~rrrramnr 'I II--~- '- --: I I I-- I-r:-II---I--~I.





LL NATI? -* -'#*4*r It"


Sf '


ii PLUS EN PLUS


LES NOUVELLES VOITURES ET CAMIONS des GRANDS
FABRICANTS SONT fQUIPES AVEC

Les PNEtS et les CHIMBBES

Sodrich
SLVChr4OWtS


Sans


discernement toutes les Marques de Caoutchouc subissent


epreuvics


severe;


et le choix de GOODRICH


a une signification double
I ) La Qualite et la Valeur de la Voiture sont encore autiimentees
par l'iquipemcnt d(s Pneus et des Chambres.


SLe Prix d'achat de la Yoiture
7 *sont reduits


aussi


bicln que le couit d'Entretien


au minimum.


EXAMINE


VOS


PNEL


ct CH


A


M B RES MAINTENANT.


Toutes les Dimensions


Toutes


les Chambres


Pour CAMIONS
et VOITURES
en Stock.
-.oo*--.


GOODRICH
sont

'HEAVY DUTY


S odrich
^w's nt CoRQ TsaR
Votre Opinion est supreme, mais pour apprecier un bon pile,
il faut le gouiter.


A i z


hA ITIAN


"Goodrich"
/ ,/ '


MOTORS


S.


XA


S.ISTRIBUTEURS POUR HAITI
. PORT-AU-PRINCE CAP-HAITIEN
- I II ill "-a" I l . I I S . . . . u . . . . ._'P 2
.i~Iii i_


4---e


des


__ ~ LIFil~Y. I-1-.. ~* 1 C- -,--.- -- --,.a~-r, --r~mrc-- ~---C;R_~_rp.r7-_;i~p~~-~;L ;iE __


-now `


I -~ "L -i~-e~IILsl :~,. I C---C??Y~ I~ --- ~-.1_____~1~- 1-~ ------T-_I ?_ i ~i- -~ --


--


- -- 1


w *


:,_ !AA





I.LV(;I \lA~INS- 9 Jan Nicl' 1929


LE JPl'-CA-TLAN
Asci-'nne proprl6t6GuiLto-',rue Os.al. I aur.,n

brandss jarldins el iout le

conform ( ds 11meillours

caf6s Europelens.

Service de jour & de nI1it

BRIBANCOB IT ,., .,.

Plats lioidss cl lique(iurs


tac 1"'


U ~(1I'U1 0
I


e r* g *


The I14)yal


.40,44s,
~u d agisiido1Ea~No Q t


S


.4(a mlIhbres (a'1(a j()1lIflC el,


Prix iAnod.eire~s.


M"'II~ Claire VI EAU X
T.URGEAU
ToIW cst IAvoir 6 son cotp t ma. rasin: rtdpesde rhine'
C (mo gette unis et impriucs ;; oiles de soie et siffiiis-
-it, !o)1c nuanc'es ; (leltel le bibelots, I intaisies, sou-
I :( i. 1) aveets, s.'t zass, 11', It'iy)n spkhtl pur entants.
(..'t ICIe l)I)'t1i 0 fdoic'hiv' I t (iti ) ho goutl.
.MofIemoiset~e VIEUX se I ictit Ai In dispo~ikion des
c Iicites pour Ics cominan~cs de trousseaux layettes~et
iuI~cs d(nlultits.


b)..A


Packetl (o


I "a


NCN, Yor'k via IJc'1 -inI d
A~ I im lZ I((I )n1umb I I rt 1~(1 I I I
1;o m Iii -i m I CIA 1) I


Colo, ..f


4 9 '~ '1
4. I
.~ \ 4 1


... (


DLeItn injo r (plot: .I CV I(
( 0at llfi I.Po\I I.1 M


1*I
I.; ut u.


4'I d1*t s I II .i j j

en la v d n L-ai c mI'ri 11('. IC -* I


U>)44'


i 1'. '


C


A-na izo 1Bultfeicrscotch Syrup1
C(,,rl dre ictie~use pr. ,irix'ion I Clorn Syr-ip, de sucre
it 5 iali I s1111tIi I .i(, (-eC .%,' titp) v e v n' I fI in e etr
11111 C if ves pro 'uid!- p~mits( I it ivr t ? W I tiri-s maisois..
1 %I t 1 iI a I .(
I), w lf-d .z "Ilit IT (IVSSa U1j tn t!; Ill oll, (11i ivOOssel 9 '11t'le
11; :11c A loN A I l ** gle tics 'Rues I) iul&,
~'(Jk K 'A (rand]'Rue.


L A S1LUD
S: :1., ( Umcur \-U utavol I Ia got ge lotijon rs fi'Ich e, u ne Ii.-
I :Hict t', It dbitlutimer LA SPUD, la cigarette mcnLiholve.
Emi t ss:,yant "nits en serez Si satisfait que votis Ci'doilt ic
t Wi~le I/J It' C l tilIdes paquets Sans vous ell apen e voir".
EAvn 'nte Ia us toules Ics Opiceries et boulIiqic~ts,
B. et N. SkD)A et ('o
1)istributeurs pour Ilafi.

.6~:


1p A-4 J rITES DIAENSIONS


IE


vuAe


chez


PENDULF"`-,
4" 1 tv p


1)1ST! LbERIE r-1.'.&T1!7

Pooir 'tr certfiui ; d'avoir (I,.'s !Lium-i~us tSiiiol d'on
(IlliIc i rieprw c p:b"Ic ii- IcIs Ifetes (IL- fill (tI ni',-C acho
Ics iro1.I olts dc lia)t Disllcrito dc I Aig'% dw it llitntnlsquii mel
Ocjriit stir pie] ijuld~stricI r.pr .1l ittoutes lks cxigr A I'
iu ( Of.km1'1oN i ) 41prix (divers.
Achetez Une1) h')teiklc(IC WHIhM (( Ct;.12lj)i0,1 ))"I **C )rnp&4
rez avec ufl ihum (Iueconqu cl( (1ant plus dt (loulb4I# I12adlf
f~reiice eijtre Iesdctixni'vxijlc qte datis I prix.
ji anu de Colo le, su1Ifilue,
Il'j)lr-litation de. cvms. Groi cl )t DAL.
Wp'p M(le la W I~tt eric de lAigle, anirr" des Rites 1 I~iirs
Destotiches et Magasin (Ic I'Etat.


LE ROI DE-'S LIHUM-S
C%(ST LE
NECTAR GAETJENS
N" 1910, RVE 013 MAG SIN DE L'ETAT.

Reduction de Prix.
Rhui-s on botiteilles A partir de 1 gout 'le 1/2 A '10 G-1
]/2,)bouteille Min theprix.


Sans 6toile

1 Etoile

2 etoiles


4 etoiles


2 Gourde

2,50 *


4,00

5,00 "s


5 ( 7,00 ,
Le B IU \ NECTAR est vieux de 2) ans.
SES PiIX ler Pi'x, IMedaille OQr., A l E\pnition ia MiNia
PlI'sicn s Ml d iilesauxExp.sitiins Co n inuii:les il uticia
II, irs Coicours en maintes i'x|uSitions
l.a Miiso, lient aussi A la disposition de ses Clients :
Alcool reLtilie pour liqueurs, alcohol pour 6b6nisterie,alca
pour lu imc[. clc.

Liqueurs & Sirops
Extiiil (le tou!es sortes po-ir liqueurs, sirops et sor bl
gi os cl, \l.:ool parum6 : au de Cologne de lavancle; Lilas.
lthtin p ir gallon Ai pirt;r de 5 gourdes ((: .ktail N:cIlj
C(att, Sucre, Clairin vigrge.
Pa de SLccursale
On pecut demander des 6ch.ntillons d ~tolle et des ca'
guesi d( s.(iIands Magaesins de Paris I
Ctiez Ch. N. GAETJENS


Les parfums deMo'nfe-CarIv
Lotus Dlou )
1'l i i Siiai e el p'r1-Ssloldn
NiIilisez que h's.I'wltunis do.liwn b' Carlo : 1)018 (flI'i'
Luixe c'lIJ)1'1 sue ii b itos (ccim o.w' C4)lu'lsquliict.


* p-~T -'


* I'
* ft.,
;,,'' 'ft


oI.


1'anama aRailroad Steamship Line
Service d- frdt et de passagera (i I
NEW-Y'11K CITY Y. CRISTOBAL, .NAL ZONE et les PORTS de la COTE
OUEST de I'AMeRIQUE du SUD.
plus r'jie et liI' nsdi ect service d- Irnsport depassagerset du rr&t entire Ilt l
et tes pl'rl i-', 'r s cnS via New-Yord cl Cristobal, Canal Zone, Isllhm i de P:an;1:1nt
Voi i .i list..' ,d1 ,n's agentss pour les priacip.aux p')rts de I'iE r.)pe :
Aril, to 're- Eco-e raakne
NM .. W. I'il.i.OM & C --17 Jam-s Street, LIV EPOOI, ENGLAN
Lw 'ut oEGLN


1)14&c ii t ; -

*~~L1A I Ly & Co
:,21' A(13ilkeptiIliqdCIc

I IEINU PERSON & (Cic Lt
53 Quai Georges V
I tavre 4
llprxu PBROT & ('z. LD4
Rije du Moaiuinll e~


Paris *


HtltNC I'PRON & Cie. Ltd
'Ruie de Ia Tranquillit6
Puq~kep'que
ffmm ,iwu PoA& Cie Ltd.
Rue Roy
&H%4ast


COPENHAGUE
Danemark
Mrs. E. A. BRNDIX & Co.
21 Allengade, Copenhague
GENESt
Italie
IMrs HENR' COE & CLERST -
Piazza S. Malteo, No.'11
Genva. Italie
OAS.o, NORWAY
'International
Speditiousselskad
HAMBOURG, GaERANY
SMr.H.Vogemann
tambourg.Iermany *.
GOTTOURCE Swi.iw*D'lEN
Nordisk Express
Gottemburge. Sweeden


# RO173WAIPALaHUNI
Mr.H.Voae mnu
R,)ttez clam, R.I1!n


. llS PNEi


()ILAOS COI)ASGCO


U!i ~~de __(Ail'aqc PlO ___


- I I


.1SfZ~L~rPI~ r I


-------r--~---


-- as7 -.


,I


rt


ILI


S


A.t


Ikolitil Balk,-hi( Powder
4p




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs