Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04071
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 1/8/1929
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04071

Full Text







1358, RU 44ARIc4
TEE~dPHONE M*


Dxx"
U-- *


9~~~


r U


, '* d


...~-


1CeldIld oowi quc -4rsl.'it
f ait s ls Al pigs ,aamieg al
P5petite, mi plgs riche ml 0
posmveserall It citeyca de homiiess..1
VOiLIMBE


22 ?m eAN qt4 EdO3


MARDI 8 JANVIER 1921


*r... .*-' ., ; --, .,


AINSI A-1i4"CLE,
"dea a-lC" m fA.t I (I)


i la Chevrolet
iST L' Nr.


excenltiOl) (blel


S O


1 aioute: a habit 7he ^l
C(e quest devntle la race quand it dit: Depuisquelq e uoque itue s ja pae
africaine star 'sou coine t VII qti e &o ji Uxne torrid.. ire 11 4W
apres la succession 1-"ris al"silnciDus q tea*t dii.t Malrin lfla-. "
gologiques qui lemodifierent d'Europe ont explore le vieux ivement temprd; ii ne lit .
si profonudrnent, 'awa ntianpt avU goo so R j4 n : iti pieure a la ualre Ot1)0 les
hibliographie parue pc4 k'orer de 'ses 06 q1 to U in, l/-
triqlie el ses populatfons nous ceS? aes rece res entrc- u tions dCiraocratiques. Ies .
l'apprend chaquc jour.Cc con- pri.s r len ouvernemenls th6oriespgalitalres.Etat lel 1'fl lOl ,Ui tCS .
client est reste longlemps de- b o tIill, des ie. 1l a lea dMoants et le Ipis-
laisst, minme par les homes fakle A dI tkidtn 1 plus lit6s de Isa Ieuesse: fentbou- i r i
(l6tude, en raison de la pau- grand intMrAt, et voici que de i met I pallence, Ia Le oeur est I pIs p1uis ,
-6ete des o., sera tions; t .semble d0e C. Ud e ap- etu e l. candeu.,r I, I U accdiera ion ea t plus rapid aux trois vitesses.
voyages cn Afrique,. ditre' Mrl t Ohtlt l)i reine, es agitations, son ardent d Une conmblnalson Speciale de essorts neutralise co3m
out'res A. de Pmville,. aont range par,des rv actions et irdnieo. cement les vibrations du mnoeur cl les secousses, assu-
lp6nibles el meiertries., i- t A, A iluggestive. quant atl possible. dans ce cn- .nt ,auretlemt otn co fort p-us grand.
ait de toute ii o.si ilt6 < cfUuions anxquelles dre et ce portrai, de recon : 4- La carosweri.e de la Six, d(ej p.ls long e que celle
qu'n homme suffit A se ren- cite nous conduit. nature 'Atrlcain ? El conser- c la ,utrecsst t.n ltoe encore plus lgngue est plus gante
dIre conipti, par lue-motre es Tons ceux qui ont 01vit 4i selT le dro. ayat subi r le ssn e es nes
sur les lieux, ti ces contrees IAfrique ou crnl a son suiel Involution qu'imposent cet L Le changement de la Inmire tides phares s'cllcttutea
aussi impraticahles qu'inkalu- sont unanimnes A signaler 16- habitat et ces aspiration% de ptal e d'uqi commumatler a la porlce du pied gauche.
bres. et si differentes entire tat social trip's infericur des parlor am nmn de I Afrique Ces avantages, pa mi jd'autres, trop nombreux |))ur les
el''s.)) Le a Continent Myst,- populations africaines. Le re- noire? Et eplfin, d ns les con- number ic, convainirout ies connoisseurs que c. tic
ricux v6cut longtemps dans marquable collaborateur du dltions phystiqes, inleller- *
son isolement. Petit Parisieno., M. Atlbert uelles et morales qui cLrac Ghevrolel SiX, qui se viendra
Non pas cependant qu'elle Londres, dAns une enqute terisent notre existence n-
ni'eit p r is aucune part am tofdt recent stir I'Arrique cle ap,'6 IP'voir a16arqv'te 11 L' 1
mnouvement des-"a1aires; ao francaise, a montra ine fots1 4n scean particulier pir 4- m eilleur m arche que I( 't
conilraire, clles hs alimenta de.pluslitat lamentable dans snemcent ptovidentiel del in-
sensiblement, dhns le pasaW, lequel ces populations v6g- d(6pend.irce nalioni.le, West.- .bI vrairnc l une \oiture ece()tioninielle.
par le commerce principale- tent;.lout en covenant que, it pas r:d colenn excessit- I* *
mren 'es enclaves, de l'ivoire dans I'Afrique being el dans ayait diA Wait dte mnl 6 ad W est In (lCS Tradin7 (
ci d(s oljets precieux. Mail, rAftique anglaise; Neort ad- minisltler et A developper c
rcnma'rquc.ons-nousavec I'au- minilstratif en vue do lame- -petit coin de lerre ,fi nest Wit- ..
itlur que not svetions de citer, tioration de cet talt est plus Dntre qu'A la condiltoun de
ce commerce.eiIfliaaitxavec appreciable eta donned des r'- noees eocevoir t mi. d*as-
I'inltrieur par interm6diaire suliats de rel6vement plus ra- summer la respontA) litl de lah
d s Africatns ex-m-nn eB; plide.at su tangibtes,11 n'o- rgenatioUr tI-tee-hs v
.-n ,il -nt),! ,,-dr' ar.. race jutisqui en faire un o )
saharienns"sotmf eaak, pu-i sencerne incidence de ces jet dequerelle et de dipi- VInI t lailS Soul
hiiennes, r 4pt %(aas Se e46#ts deo pltvement sur 11-lea- e
steppes c- toi e m t i-m te II est ( a suiore ) Nc voil -t-il n,,s, q i':;( s I'nnnon'ce de I'appan ifion de,
nor(l du enhnent. Dresses malheuretsement de consta- thevrolet Six In Wc.t nli s T'radklig Co informe maiinlcinan
par la vie nomadcaux exp6- station gintrale qne cetel 1- les confilisscurs q(!, c( voitores arriverout en Haiti dan,
ditions lointaines, ces trafi- ment est tonjoers exploits, la premiere ,niiz.,in.e Ie .Janvier.
quants suffisaient"A la denman- porce que l'insuffisance fon- n 'r enc S'il tant jug:r (1d !'excellence de ces machines par i1
d(e; et la nature inmdme des cire du d6veloppement des 1nferenc commotion qe Ie(,r nypparilion rr6e sur les Marches du
lieux quils habitent pr6an- qualitis'le plus proches du e monde enlier. l CllI-EI)LE' SIX est vraiment une voilare
Sail Iune barrire apabe pable dr- sen de la ivilisation fail de interraciale incomparable.
r'ter les concurrents. I lui un dtre facilement exploi-
I)Dpuis (tielques temps, le table.
Irop-plein des autres d6l)u- e Dr W L. Dubeoi-s T." p lc1.. eM
chs, les besoins du commer- 11 faut rapprocher sans par- pearl* *sa.or .u d-S L'fu pIS M On i e-CarlO
cc, le d6veloppement d e s ti-pri celt 6tat social africain, vOt* doe not. Lotus Bleu
transports, surtout la concur- les virtualit6s pour ainsi dire c
rience rodigieuse des Etats- inexistantes de la race afri- WASINoTroN, 1A d6cembre. r
Unis nc l'Ambrique du Nord, caine consid&r6e sur son pro- Le Dr. W. E. B. Dubois, r6- Nutilise: que les Parfun. de .himte Carlo: )ous aure': la
ont dfus force' ls portes de pre sol, des possibilities .vi- dacteur en chef de t"risis #, a certitude d'avoir un produil garanti comnme degr, de Hantu
Sl'Alrique et des exploratiops dentes de rpide evolition d6clar aujourd'hui, ] la con- Luxe et supErieur a tous ceu.r conns juisqu'ici.
audacieuses ont .essay dl'- qu'il est fatci observer che frence na(onale interracia- Dans loules 'ls bones masons.
clairer la voie des homes dtsrejetous de la race ant le, qu'un gouvernement d6-
d'aflaires.' eux qui repro- 6migr6 ailleurs, pour enve inoc:atique, aux Elats-Ulis, -
chent aux negres leur unf6- nir A qul point 1 lem te demeurera tune pure utopr ie,
rioitl ou leur-soi-dlsantin- education et le che t a pyt q epay envsa ra M aiSOn Lope Rivera
aptitude A l civilisation, 6crit d'habitat prevent rla d pas frache0ent Ia su on. s L
le I)' Price Mars, font absltra- mides iSd .r&ols6vut des de ce qnu'L, appel .4le pro- I L rabrdque Mosalques de Lope Rivera & C*
tion trop aiainent desterri- individus eonmme des bidee d lobshtacle a port
bles conditions de in vie n6- te 0t comblen, Oar ex e au vote des noirs dag le lud A le plaisir de porter i la connaissance de ses nom-
Sgre dans la zone equatoriule. et power en revenfr a an 14 des Etat-Unis v. % brtux el bienveillauls clients tant de la Cap.tale(que de
Car I opinion de cels critiques me q nous avqp 41 ex. Juaqi'a jour oA les blatics ila- pw9rvnct qu*'ele 'est dicidde, en vue de lea encon-
sulperficiatle. -ee beditt o Ad i nil, lei i at i .) liiMxtD du SMl4 aurint r#ger, a accorder un escomple de 10. 15 et 20 str
toils con ladictoles ,1' end 5'DDit?'e .4tli Df ni 4uaage dmcrtlame'rt d6,i ix desselns diff6renl.s de carrenux
elle s'appliquei A d'lotres.con- .,p do. va.ccmt-i, a io caemaidera4lon Elle esp6re recevoir la .viilte de beaucoup dc gen.s
IImunaulis- nOlres fiv6risas i1nat:i011 *tI acet e de couluer .te I qui vournoot profiler de celle aubaine.
par ,de iellet cop4ition do, baMM do aoirs 46muner
cinmatiques. N'el-ft pa coons* eba i 4Mer analutis, et le problem
.tant que. cq, .eq'4 *."r t. *a>l 4e ._s4pl Jl^ t i f .. . I -
often aui Iii ^ oua "'li,^. Ele *u iii. b~w le but d4 hanger de M arat
sibiitaae, lo lid h Dubrpi.- a deo.nen tion. sur les re-
vit s'd6lero .. e ._ & ,M. 'Sata d ifild latioe tre ,ir c lca Ch(hent
*~ ., .* < ._ riai*' ri ' '-'tr ^* ^ * *_ .h _*_ ** ^_ A< --f _I_ ..kI .Li-.. .._ ak ^ 1m s


Avis,


Lv ie c (Irur de I'EnreT-gi--
trtmcnt et Couuserialcur de s
.044e 124isridletion
Owrim*tail saeoir
p r ol~eeid vis quil a
Mtbmi :t.Louis Almt pour
&Uw tmorn cmm'ssignatuire.
p~ro~t-paincot W-7jou'vie'r


- --- -"- -~


Avis les It mftes que Ie
D#partemnent de rinstruction
publique vient de lui accor-
der licnce pQur'son Ecole
sise rO A ,M. de. Chose.
vis i vis de lIEtablisecmenl
des liles de la Sageass'.
I1-reeoit dles ntlnemo of es
externes jusqu'en philos-.
II prome de bie s tuveiller
deans lears 61des le ives
qoi toli ,ront confls et de
les oniourer de toes lee sons
possibles.
; Un msdeciU est attach 6
ratEbHtlmeauit


Sore iI


** oit que les gens. I*. piblik,
insistent pout, que la ruelie Pi-
plant soil LIIIC voie A ircula
lion u n i I I.; e, dlit Nordiall
IStud, tic Lalue A Ia flare Dvs-
sal lines. C'esit une tne uie 'I
C~'ullt; car I2 ruellce Si Itrop
iR AW e porjerIinelt ICle pa-ixia-
ge deIc 110111tie deu\ 'oitiwe.-irt
sotiveit ii s ,y prodidtui tie regret.
fables accidtents.
.. sp~re quec elic facile rme.
suire deC s.~uritt j)ut)ique %*r-4

-1 Vii, le ler janvier, 'el-4
le :1lct heure-(Iu inatiui, A la rue
(Ill Magasi iitde lWizld, un brave
hounme qui faille et voud i mer--
V'ci~lQ, se Ir-ohliper de jporte C1,
('11 CostiUilic d(nIt' pure Simsn.,
jIe -- on a raison de dire qtit'
cordaoniicr est toujours m4
cliati~ss celfailleur niiiil tu -
se rn iuin. er A 4on balcon 0 faire
aivoit- aux jpssahIIs alkirfi-64I'l-
Itio 1!Sh l quIpleua 'iiI. Libc* ide

-i vui. ( lfit iWh, vers les 3
hcuuc I'aI*:,` u. uid j, Lu 'Miioi-
L'Avenii'--jpotir 'itei' la colli-
sio itavec (Ielux atitrs vikhicules
(Ji veuiaiciit en seiis inicr mm
cX&CLuter till Coup tic Volant %4S
v'.ietiemnut antete lit pork, 411W
on metibic (tfcile eCfolt0lp~. l':I
s, irotivaii d homiwe viseiguC;
tlin ut- e illise ; dell -'%-gara
accident.
.. rireeteir, a surpillsqu Ka-
was lierinanos p r pai me KI
firantle stirIprise i I'oceci~ioui du
let- aurliversaiu-e tic hinaugurii'
I ion dIe sa grafl(Ic eiite spx~iaite.
(>st leIJ i~ijnvier, LA cetie occa-
sion1, la N\tidsoii Kaw'as ondrra.,
(IllI lndi I I at samedi 19 judf.
vier, tin -rand stock de mar-
tlia iiises A dtes duXSp)&laU-s.
extir-noiiiuet ruitt'Ils.

MIlL .Gu6rin, Rouzmain
et. Petitso wont pour-
vii. on Causatlion
Notts aulnoncions, ven.iredi
tiernier, Iue' IeJuge d'instruc'
lionu Pierre Philippe avail rea.
i'oyepar devauut Ie Tribuqip
(;oi-rccionuiuil, )p"Ou're jugs,
MM. Elie Gu& in, acquttes Rou-
iiin hi e Georges Petit, pr~ventu~i
tiotuirages ,in Chief tie llEtal.
I u ffthire devait Wte entendue,
11 It Au'dhifiien C orrectionnelle.
Mis les pr~ventis ont sign
Ilour pourvoi ent Cassaltifut cou-
Ird IlOrdonnance du M.gitmwt
ijastructeur.V
Ohilattend done la dkeisiton
tlu 'rriim)UUlsupritue.


Necrologie
Dimanche, A 4 heures du nra-
tin. est mort A son domicile,
rue Dr Aubry, Edgard Boisson-
[ t:i. re.
Celte mort inatlendne can-
s4 la plus p6nible surprise aux
Snmbrux amisdu defufml.
Edgard Boissonnikre, qui fut
aii sincere amni du MA-'rir. tait
n I Iravailleur inraliga be.I'osOs.l
(1an de belles qualil&,de creur,
it savait vile conqubrir la sytim
pIlhie et l'eslime de tous ceux
-I approchait. 11 no laiss
I des regrets parmi tous sms
Les fun6railles ont W&t ri6-
br6e shier martin, ea la CAthW-
, drale de Port-au-Prince.
A sa veuve, A Mr Ulrick Lou-
! beau, son beau-frtre et A toes
Sales parents *prouv6s notn en-
voyons no sinc6res condb!paa.
Sces.


' 'I.


- -- ----- ----- _~ ~ _~ -- -----F- --- --- --_s I'-- -L


_ _-L~YL- I i- __ --------~-1~1_.~_


~


~~,,.r.-r r*r~L~b*-1L.


I'


.: .1 -


i


rj"'%"


'lil2$t;i







P 2. MATIN- 8 Jinvier 129,


JOUET'S JOUETS


chez H. BA LLONI FIls


JOUETS


DERNIERES Nouvelles


de LETRANGER


COIPAGiUIE FRAISE DIES CABLES TILEGRAPMIJQURS
6 Janvier 1929


La torre tremble
on BDretagne
PARIS, 6 Le a Matin a dit
qu'un l6ger tremblement de ter-
re s'est fait sentir hier en Breta-
gne. La secousse a dur6 40 se-
condes.
Voyage ux Etats-Unis
do PAgent g6n6ral
do R6parations
WASHINGTON M. Parker
Gilbert, Agent general des paie-
mienis des reparations, est arri.
ve aujourd'hui 6 Washington
oil il va s'entretenir avec le gou
vernement de la question des
puiements de I'Alleinagne aux
Allies. Bien que cette visit de
M.Gilbert nit et6 anronc6c corn
me laisant parlie de ses vacan-
c.s habitue les de Noel, on con-
sidbre qu'elle a une importance
toute sp6ciale, 6tant donnce la
prichaine conldrence des rbpn-
rations entire les nations ex al-
liies et I'Allemagne.
La sant6 de Oeorges V
LONDHES- Malgrd une cer-
taine agitation duns la journde
le roi (Georges continue A faire
des progrks vers la guarison; on
dichkre que Fagitation cotfstatte
aujourd'huni na rien de particu-
licrement inqui6tant et est pres-
que inevitable A la p6riode ac-
tuelle de la maladie q:n dure
depuis plusieurs semaines.
Aprks sept semaines de grave
inquielude, la nation britanni-
que commence A reprendre con
ianceet eat persuade que le roi
Georges est dor6navant edl bon-
ne voice de gu6rison. L'unique
bulletin public aujourd'hui an-
nonce one rois de plus que le
souverain a pass& une journ6e
paisible et que l'6tat general
continue a s'am6liorer.
Le Paot Ktllogg
devant le I6nat
des Rtate-Unls
WASHINGTON- La discus-
sion du Pacte Briand-Kellogg
continue au S#nat.Comme com-
promis possible entire les parti-
sans du trait6 et !es s6nateurs
qui demandent une resolution
interpretative, il est question
d'un support de la Commission
des Aflaires Etrangres expri-
mantl opinion du S6nat sur les
droits de FIAmerique A mainle-
nir la doctrine de Monroe et A
proWtger sea territoires.
Cort du grand duo
Nicolas
AN BES-Legrand duec Ni-
co'as que les royalists se plai-
saient a consid6rer comuime can*
diddt ,u trOne de Russie est
mort l nuit derni.re dlans sa
villa d'Antibes des suites de la
pneumonia don't il souflrail de-
puis uie quinsaine do jours.


Les drames de la aner
MAIION (lie Minorque )-On
recherchait activement aujour-
d'hui les 38 personnel y com-
piis plusieurs lemmes qui ont
disparu depuis le naulrage du
paqubot Itaniais A Malakofl ,.
Quoique ion espire encore que
les nautrages puissent se trou-
ver dans des barques de sauve-
tage ou qu'elles flottent sur la
mer avec des ceintures de sau-
vttage.on croit en general qu'el
les ont p6ri.
Sigqatire des train uge.goei A la
Conafrrere pa ianmricaine
de conciliation
WASHINGTON- Les trails
d'arbitrage et de conciliation nd
gociks A la Cont rence panama-
ricaine ont 6tk signs par les d6-
16guks de 2N r6publiques am&-
ricaines. Toutes les republiques
ambricaines out signA A 1'excep-
tion de :Argentine qui n'etait
pas repsent nle A la Cotnference.
Les texi-' oflkciels signs con-
tiennent 6galement les reserves
tormul6espar cert ines nations.
Seuls les E ats-Unis, Haiti, le
Nicaragua, Panama, le Br6sil el
le .Prou out sign& sans reser-
ves.
Lo probl6me
des R6parations
'Anis- ., Excelsior %cxpl quie
longuement qu'il sera impossible
de rigler le problhme des r#p'i-
rations sans tenir compile des
dettes interallides Selon le Pe-
tit Parisien les Etals Unis se*
ront lorcds de le laire pour fixer
le total de la delte allemande.
3. Hoover aot rentr6 A
Washington
WASHINGTO(N Le Presi-
dent elu Hoover ayant termin6
son voyage de bon vouloir en
Ameriq,'e latine est ren: r ce
soir A W:shinglon II va s'occI
per sons retard de nombreusvs
questions concernant sa future
administration entire autres de
la nomination des membres de
son cabinet, d'une session ex-
traordinaire du Congr6s des se-
cours agi icoles I t on espere que
le Pacte Briand-Kellogg sera vo
td cette semaine par leS6nat.
Certain sdnateurs, don't Moses,
r6publicain et Reed, democrate
presenieront une resolution in.
terpr6tant le droit de dltense
p.rsounelle des Etats-Unis.
Un nouveau record
de vol do dur6e
Les avialeurs lurel ravitailles
en plein vol
LOS ANGEuES A 3 heures
26 minutes 46 se'ondcs cet apr6s
midi, le monoplan milit ire
a Question Mark en etait A sa
123.- here de vol. L'avion avait
dans la matinee battu le record


-


da dirigeable francais Dizmu.
de qui, au course de son m6-
morable raid, s'6talt maintenu
dans lea airs pendant 118 hen-
res. A 10 heures 30 dau main, il
avait battu de 47 hbeures 39 ml-
nutes Ie pr6c6dent record de vol
de durte sur plus lourd quo
fair. La Question Mark)) a fait
Ie plein d'euence an hant des
airs ce mating vera 6 heares. Un
pen plus tard, an breakfast et
des vivres turent passed per Ia
voie atrienne t IA quipage qui
comprend 5 personnel.
La orils polttiquo
on Tougoslavie
BELGRADE-Une proclma.-
tion du roi Alexandre ler adres-
sae an people dit quela constitu
lion du royaume di 28 join 1921
n'est plus en vigueur et que
toutesles lois demeurent vala-
bles tant qu'elles ne seront pas
suppriwtues par un ukase royal.
En cas de besom, des ukses
promulgueront de nouvelles lois.
La proclamation conclut en or-
donnant A toutes lea autorit-s
de I'Etal de s'y contormer, de la
respecter et de lui ohier.
La composition du nouveau
cabinet est la suivante :
Pr6si 'ence du Conseil et In-
16rieur : Gen6ral Z'vkovitch ;
Aflaires El(rang.ts : M. Ma-
rinkovitch ;
G-ierre et Marine : G6neral
Hadjitch ;
Finances: Chev1lonuj ;
Communications: Koroshotz;
Sans porteleuille : Rovitch.
Lde ministkre Koroshelz avait
d&missionn6 le 2 janvic.Toute'.
les tentalives faites pour cons-
tituer un cabinet ayant 6choun,
le roi Alexandre a estim6 que
la seule solution 6tait ce syst4-
me administration.
Une proposiaton
deo Ford au Gouverne-
ment 6gyption
LE CAI.RE-Le journal m Sia-
shaw i nonce que le gounrne
ment 6gyplien examine une pro
position de M. Hen.-y Ford de
construire A ses trails une route
macadam s6e de 250 kilom6tres
en une region quelconque et de
l'en retenir A condition que le
gouvernement autorije I'eiitre
es automobiles s is p*iyer I r
droits de douane.
Los drames de fair
Des priaets aviateaur tbclappeat
ii a seldeat
DIJON i- En voulant Aterrir
A& aerodromee militaire de Dijon
un petit biplan anglais sest ecra
s6 sur le sol; lea pilots et m6-
caniciensquise pr6cipit6rent su
se>ours des aviateurs ne furent
pas peu surprise de voir,que I'ap
pareil 6tait pilot& pat l'aechiduc
Antoine de Habsbourg, neveu
de feu I'empereur Charles d'Au-
triche, accomp ;gn6 de son trWre
I'archiduc Francois. Les deux
aviateurs venaient du Bourget
et se se rendaient A Lyon, d: u-
xi6me escale de leur raid Croy-
don-Constantinople. Uavion a
6 6 reduit en anmettes, mais lea
deux aviateurs n'ont 64t quo 16-
g6rement blesses.


Un journal ayant annonc6
la flu de la rbcolte du cafeavec i
les livraisons du mois de D6-
cembre dernier, le Dcparte-
ment de l'Agriculture a proc6-
d6 imm6diatement a une
enqu6te. ..
II resort des renseignements
fournis par les Prifets, d'une
part, et les agents du Service
Technique de l'Agriculture. de
Iautre, que sauf dans les r-
gions de Nippes et de Hinche
ou la r6colte de caf6 peut 6tre
consid6r6e comme termin6e,
les livraisons continueront
p our le reste du pays jusqu'A
F6vrier et ,Mars prochains.
Voici, sur la question,le ra-
portdu Service Technique de
I'Agriculture:
En r6ponse A votre lettre de
date r6cente elativee a la r6-
colte du caf6, je vous informed
que, conformement aux ren-
seignements d6Lj fournis par
notre bureau, les rapports in-
diquent qu'elle sera moins
bonne cette annde que l'anne
dernikre. Selon toute appa-
rece,elle sera normal oul6g-
rement moindre. Lea rapport
aftirmant que tout le caf6 est
de6i cueilMi ou vendu sont
absolument inexacts. II y a en-
core sur les arbustes ou dans
les mains des paysans une
quantity# de caf6 tout A fait nor-
male pour cete saison.
Unmbe s oudaine des prix
a dtc caus6 de ia diminution
de la quantity de cafe apportWe
per lea paxsans, mais avec la
bausse des prix, dan~ ls cou-
rant doe la saiton, le caf6 sera
graduellement apporti sur le
march pour 1'exportaliofi.
Ces information soal baa6es
ur lea rapport des membreo
du Servkic Taei ,qu out
peapeut visit tgions
caf66res dans le Nord etdsas
le Sud d'Halti, des hanguiers,
des exportateura et dautres
peraonnes financierement in*
tress6ea jdans le nmarch6.



C Cet, ami douto, avehpiskr
qoIle psabic port4a-ineien
%ad dobaxipi caclsci
n6aphiqes app.nodra c' A
Ila dia ~ db a" eli nts, Pw-
Srisaaa redone L'Home d
Hkispewo. 0o sMa qulia o'scka .
no partout que 1a plus gWai
aucce.I
1 As am deo m r a*


SOUVENIRS K 1928


Joies

d'Entants


Parmi les ttWes, Ia gatt, la
belle liesse des jours do fin d'an-
n6e, deux souvenirs resteront
longtemps presents en la m6-
moire do public port-au-prin-
cien. Cest d'abord, I'Arbre de
Noel. magn flqne cadeau oflert,
sle 27 dcunnbre, par Madame
Borno aux enfants pauvres des
6coles eof la grandiose decora-
tion, Ia tierique lhmintiloh tui
Palais National, lelr et 2
janvier, pour la celebration do
ia fte de fI'ld6pendances Na-
tionale.
L'Arbre do oo1 /
Depots plusieurs ann&es, cha-
que lois que Noel revient, Mme
Borno prend la pieuse et g6n-
reuse initiative de ramener at
cour des petits do nos 6coles
un pen de joie et, A leurs lvres,
an sourire. Et alors, elle orga-
nise, A leur intention, .au Palais
National, on Arbre de Noel ma-
gniflque. C'est, chaque snnee,
ane '6te charmante. -
Done, le jeudi 27 ddcembre,
Mme Borno avait, comme de
costume, r.uni sutour d'elle ses
petits tcoliers. li s talent on
grand nombre, on peu intimi.
ti d'etre requs, en ce grand
palais, par cello que d'ordmiaire
il nenreovoient que dans leclat
et 'sapparst des Wtes otficielles.
Au milieu do la salle. FAtbre de
,Nodl tronait, splendid, ratilant
da cuivre des trompottes et des
cimabiles, t6ineelant de F'clat
des mille jousts suspendus a as
branches et deo corselets bigar-
SrAs des polichioelles grimasunt.
A son pled,comme pour lui pro.
c reUr un sae plus vgloreim ,
an tuillaeu pls joDIUx, ifeta-
lai boib praline, dra

Ila Preident delay Re.
poblique viat ams apporter
son sortir et an mot paIr
an peti On fit de la masique
m sm.iMw. WoS Oler.




diam. 0. pmagmt a edade rop.
i adr -ii- s eappi dm adra.


reae d mt debotaearI itia
do aatmir del. pr#i lt.s
m mea Is, di eo dta te --
ea0 do pitaerte sle so4ro
dises.OB mag- a4 redeem
p6tit cee e ,o e= ui a L.
ciees, la 1goettelet de o a m *-





comes des tlAhes d'me, ais
/ t fI 'o ot d a .
OA fetars avere aoOri


Mlan 'rais &41" hb.aE


laces joviales, ou les pi
eaisaient leur oor aux c
bines, ou Arlequin paradai
sa courtepointe multicqlom
les poup-es roses el 0ot
semblsient s'ofrtr aux ca
de leurs futures mamans..
ca se balauiait rieur, te
rayonnant de bonheur et
juveniles.
Apr6s le festin aux bot
I'Arbre fat d6pouillA di
deaux tie Noel suspendui
branches. Mme Borno, to4
souriante, godtant un bq
bien m6rit A la ioie des
qui I'entouraient, aide do
ques invitEes, lit Ia ditril
es jouets aux gosses.
cut sa poupee, son tambo(
clairon, son cheval deo
L'essaim joyeun, avee w
temps dans lea yetx, e'
le prctieux butin a p':
dans sa hotte pear le ge
Bonhomme A la longue
neigeuse et qui. ce loar-l
A Ia getureuse beot6 da
Borno, avail, sans doutej
bonn6 a la poi te du PalP
redoutable martinet. -
A la fin de la lAte, fAt
Noel 6tait commre un gra
secou6 par le vent et o
mille aiguilles se'taient
pillees au loin. Eu cha
petits remerci6reot Mme
el, heureux, seirant prq
ment contre leursacowuis
cadeaux, ils quittlreut les
. National, important I.s
qui all-ient pour quelqua
metire du bo nhevr et de
an toyer tamUlial.
...Mais parsons de Fill
tion el de ia decoration
lais National, lea tr t
vier. Elles firent Fadmin
tons ceux qui les ca
rent. Partoun, au grand
aotour des hautes colet
couleurs nationates s'*pi
laisant miroiter lenr so
tante an olel radil
coins, des drapea i
beu li an e
eaifot lo drape
eomulur releves do t
des torsades. L soir,
Aqe. A lao 44de -
broilalant do tows
torma os to





deal cirdea ts



gIqse cinftq
*eot ~ etd Nre-


1=FiJ


Insurance Co

Une des pus fortes COMPAGNIES


C ANADIENNES d'ASSURANCE


sur la VIE.


EUG. Le BOSS & Co.

Agents G6neraux


- -- ~ ---- L - -- -- --


I )


- --- --


rWI. I- AP~L;Z C;wliw-,, *L-Il,, I . 1, 1~L;I-~~ ~k~


PAGF,- 2


La recolte

du caf6

Le Ddpartement de l'Agri-
culture nous communique d
prooos de la rdcolte du cafr.






PAGE -3


LFM&TLM-$ Jaiuviw 1929


I


L"e -ohmUs m pWr
Dans Ila nit Maedl di-
manche sont partly, A boe do
a Cantal IS chansonun ern s sil
riiems, MM. Chaube, Fa Ot
WMle Rex. quias row ts a9-
tiagode Cuba. Avant ur d6-
prt, Dl oat o.bt m sirae
lut intime aou o do lr uelle,
ils ont suOae moaxiBi Ire
ppr6cier leur benu.tlatL Plu-
eurs amrie coenpmf rent te
chansnniers A bord. II out M-i
.u, partoat icd, acueil o plie
akaable ot e 4e1 pi- Syipeas
sat tonjors *fbarc6E do e 1S .ti*
buer an l gad 4ee-de
leaunra OWh SNthaiton quits
n'oublient p acet cctl ti
les attentions don't 'its t t0
I'objet en notre pays et n'es-
saient pas, une fois sous d'autres
cieux, de noms de6iigrer.


Un incident
Al DKIEAU POSTAL KW CAYES
D'aprks nos informations, il
-'est dnroult, avant-hier, un
novel incident asses grave au
Junreau postal des Cayes.
Hier, M. Andr6 Chevallier,
Administrateur-g6n6ral desPos-
tes et M. Bont1, Chef des Ser-
vices de la Strete, sont parties
pour les Cayes nux fins den-
quOter.
Nous renseignerons.


Conferences
DBS PUPILLES 1 SAINT-ANTOE
Nous sommes heuroux d'ap -
prendre que les Pupilles de St.
Antoine recommencent leur *6-
rie de confErences. Cette annee
ce ne seront pas seulement les
jeunes fillet qu parleront. Elles
ont rtussi A sadjoindre un gron-
pe de jeunes gons et nous au-
rons ainsi des conferences al-
terntes de jeunes gens et de jeu-
nes filles e programme com-
plet des conferences n'est pas
encor fixed, cependant nous
avons pu savor qUe Miles Cla-
ra Dalencourt, Anna Saurel,
Fernande Pressoir, MM. Andr6
Liautaud, Daniel Heurtelou, An-
tonio Vieux prononceront les
premieres confErences.
Monsieur Andre Liautaud on-,
wirnn Ia lrie dimanche 1&3.Ja,
vier au Circle Port-au-Prician
A 10 heures da matin, il rle-
ra de .L'Amowm dans la lttera-.
ture. Tous lesamis de rcEuvrf
et les habituEs des conferences
ne manqueront pas d'aller as-
sister A cette premiere confe-
rence.


Le Monde-


NAlSA NC :
-M. et Ma. WlbhRtja.
Soout lea psir.de Is a1r et
leprs amS de il na is ace, 1e
8 dacemb e 19 d, do leur t.
Tos.am v- an btb6O .
FIAN'AILLES:
S-Coeitvee*iorquenow
I 2eIMa Pdawft ta avea t
iM. La V1&art.
No ..prsalttoue suai noM
Owiltare iopgliments A Melle
Luura M 1arltri A'l. Get.flS
Linstant de Pradine din! nioas
avons reu Ia caste doe li qaHlle.
MARRIAGE:
Jvudi prochain. 10 janvier,
A 0 h urea du soir, la Benedic-
lion nup uale sers done, en la,
M6ilioolitaine de Post au-Prin-
ce, 6 Melle Carmen DIsir et A
M. L lio Auguste.
DEUILS:
lly a quelque jours, c4
mort Lim, M. V. Kieffer lar
hand. Cc nul G rural d'Huai
an Ptrou.
I.e dlt4oot, avTc MM. Camille
J. Leon et Eth6art, fit parties de
sla delegation q(ji repr6senta no-
ite Pys aux fetes d yacucho.
Nos'm i,.res regrets A a fa-
mille #prouv6e.
Une dApEche luntbre repae .
dimanche A Po t-an-Prince, a
annonc6 la soit, aurvenue A
New-lb~ria (Louiliane),de Mme
A. J. Maumus, spouse de M.
Maumus qui a laise de tr6s bonds
souvenirs chez aous of il comp-
te encore de nombreux et sin-
cAres amis.
ItNous lnl prisentons DOS vives
condo eances insi o'A M. et'
Mme R. Mnumas, et Mme
Cowpton et 6 tons les parents
[prouv6s par ce devll.
Cost avec an i en vit re-
gret que noms avona appris qune
notre ami HNrard Sylvain a eu,
(a semairie derni6re, Ia doulear
de perdre son enlant Ag6 de_
2 ans l/2.Nous lui envoyons nos]
sinc6res condoltanees.
UlP. Ieat mprtaw Edamond
beDu X, avocat. dent les tun-i
Iraifes aront lies cet apras-
S len M'rEglie do Secr- Ccsur
SdeT bureau.
Sinceres condolmnces aux fa-
milles Evrard et Leonce Du-
pOun ainsi qu'A tusa lea autres
paretits ptonvlEs.


S


Dana raprdhe.Urn &UNW1,


Mfi Amsay o *t.Ca-
da, prt as CAp-
Haltleasr r M. Rony Chenet A
LU, iar!idente duo Crcle. Mme"
hi4 le Lacas. p'eenta see
pins vife rtmerelements.
1i loot lieciter Ia s Sn Lite,
Assunrane pour son geste A I' .
guard des entrants du Cap HaTtien


Unboat eSm6rloftln

M. E. C. Leonard, botanists
du Museum National de Wa--
shington, est actuellement en
Haiti. II 6tudie, ces jours-ci, la
flore indi gne dans le Ddparte-
ment du Nord-Ouest.


. 0 -,Awrmww**GO-WwS- ..~rxf%-


Avis


L'Ad ministration ( enorale'
des Postes s'empresse d'an-
noocer au public et au com-
merce quo les taxes pr6vues
en son terit international a6-
rien pour les envois de pre-
mitre clause (lettres ordinal-
res ou recommand6es ) de-
meureront en vigoeur jus-
quo' ce que soit adopt uno
nouveau tariff applicable aux
correspondences a transpor-
ter par les avions de la Pan
American airways SAvIR :
Lettres ordinaires 0.60
centimes de Gourde par 20-
grammes et traction de 20
grs. pour I'Espagie et tons
les paysdel'Amrftique exeeptb{
l'Uruguay.
0,6Scts de gourde pour tous
les autres pays.
.Taxes de recommendation
0.75 cts de gourde,.
Demand d'avis de Rkcep-
tion 0,25 cts de gourdic.


I lI.omm e

a I'Hispano
Ce Ala dolt 61r retournt par
Ie Cmotal.- Entr6e : G. 3 et 4.
Le Commerce et le public
sont avis6s que par suite di
d6cf. de Mme Vve D. Barban-
court, ma sour, don't je suis
lelpgataire universel,je prends
a partir de cette da ela dir* c-
tion de la Rhumerie Barban-
court.
Tous mes efforts tendront
A donner pleine satisfaction
aux clients de la Maison et A%
maintenir e t r6hausser la
vieile et bonne reputation du
i Rhum Barbancourt n.
Port-au-Prince, le 7 jauvicr
1929.
Rodolphe GARD RBE

Horn-Linie
Le vapeur aConsul Hornm,
venant d'Europe, est attend
iHi vers le 13 courant en par-
tance pour Kingston, Santo-
Domingo, Cracao, pregnant
Irot et passegers.
REINBOLD & Co
10 owl

MIGRAINES TIPATION
CONGESTION, tOURDISSEMENTS
EnBARRLAS GASTRIQUE
IL SUFFT de prendre
a run do ves repa
(t. ..e dJm .. u.....IM4I U


147, ndm FmduoarxSt-Duis, PARIS

qul aont %out A falt blanches
a s- o doBm -uai.se hU ou
DEHAUTA PARIS
ami tSdelbsIt lhe. an nemir I


tDES

1IOTELBANQUES

Rue du magas(an do 1'tat n-, tot

Chamnbres a la journee et

au mois.

Prix modhres.


lame bien aiguisee
Le rmsoir VALET AutoStrop est le soul qui
permette facilement, instantanement !e
repassage des lames sans de&montage. La lame
ect toujours bien afft;ec et repassee. Se racer
n'est plus un ennui. Les lames VALET font
plus long usage que toutes autres lames.
RepreAentants:
PAW LEY SALES CO.
Port-au. Prince
Les usagers du rasoir de sftre,

VALET Auto-Strop
se comprent ,ar :ni(io:ti.

----..- .--=A-"=


Ie s aew metra1r Chrrselel A
SIX Cyliadres afe msesac a
title, riremwemt bM.
Ce nouveau woteur 6 six
cylindres ofire lous lcs avan-
tagesde la technique moderne
la plus advance il composite
une culasse antoli deonause
haute compression it dvtq-
loppe one- poisanace excep-
tionnelle a an regime relative-
ment basavcwtape cyllodre de
31801 ,Vikebrgin des plta
robuotei, aom cases at-
leniemx. ei ises do le.'


Nesliflitpomp bA Ihelle. awe ono pke A ton ratsswge so-
dibt. toumatique parfait de tout leaW
L~e carturaleut cit um *li- w~coolsoo, lequel graissat,
we~nt en essence an moyen est amplement essu pr~
d'unc powp. dZY) ouveau powp. 6 bWk..
mod~Ieact onepar ParbreI
A came$.Unflht1re qui fattoua NOeU5Jda~edeftfe41iSudf"
pertie latdlgrsstodo In potmd tnueteCerlt.
Ms pernict au ear buruipur of do!*d~ dsgrmnd ramdiatem'
*a muAevverieno recevkro1 4u ffrrisn & aid ,d'abeilles.
veeillatpr pour rer an
b sALdhues1111o"U
Qudo pulsb eAdtPq-M& gomtate







post



tImlcoref:res.n

-11e rmaqe y a 1UM fSWlrs ~Utaw 6d" sip
brobIM l 1n4 60 el atdo eAati.ilu_ wvaur

w 1 06 Orsifibsop


J.ai corduife de to vohirre
est irrdree Ore elt kcile grA'e
en volahi de direcliore recou-
cit Ide coor~t chuc vulcaniad
& I* n'h0nhme de'drc
*'Ali d .1veIble avec
sabre dsctommande(n acfer
imiE af."e centre. du valent
sou troupe I* bowt, op do l'awr.
III Bumr. ntf
fe mwbsprels ars ul Mr

I. ron Apled 'des roues.
orradlre apt do*4 d',n riglag
IN. do* deri~mre aqas.
Owassat~ m baing.* ow lin.
~ lb emdeml-&offl6me.Le
bieA Malo, tolitrement in -
dtpenden rC~kDet, fli
par eapaomion interne sair1
!?!! arnitrs. Les rottcs avant
soilt: prune avec freins A
exeMion Imbrw~e qul me pea
trait peasomebloqu tw tacili-
Cut- I tocondulte do Is volture.

kel ilameit.
Ana lieu do ribduire l'iaten-
AUdIe dolcl.Lrago.on obtieut
Is miline eWs on felsaut varier
4. r do M M lo nuu So


moyen d'u n commu(lllalc
A pedal qui se tioivc shur I
gauche de in plId il d'mnivbr
yage. -. in p.irlit s. (s i des hart'es du cw(<: h, dc I;,
conduile inei.ieore do coup(
de pha6ton ct de la roadscl(
se trouve one amii;)oule spo
ciale qui Init office de tea' sto
tionncnretnt. Le abrit i(tit !
le landeau comportitit de,
larLtrnes laterales.

i1 Terpede at Is Readster.
La Torpedo et la roadster
moot deux modules typiques,
de la eouveUel arie oflerte par"
Chevrolet Grande paissance,
acEletraion rapid A toutes
les vitesles, absence do vibra.-
tloosUt par sale contort ex.
epiltU6el, en nn mnt tous
les advantages que sulncu e
six eylindres peut avoir se
manilester done feaon trap.
pante dans ses beaux mod&-
les. La graciuwei die dla line
des garie-booe d'une, eute
pice, appearr rce de distin,
lion et lartistique grnupe.
meant des .vents, la sveltesse
du(llpote,'*6eanchtE-i du pare
bri Ak Ventilation don't lFie.
clinaion contribute A rehaus
ser '6ld6gance g6unrale, sont
autant de tac.eurs qui,ne pen
vent manquer de retenir V'at-
teItion des lnmdress6s.


-


I


Pourtb o U









Suivez lea traces de Gld
May. act rice nine d'entr
hl-ns 1 Shufllin Smnn de PAl
'ima) q,'i dit qu'ellea troll
I'Exelento la plus delicien
, ommade pour les chevev
qu'elle ait amais employ
L'aXIUli |
La Pommade de Quinine
eat sla pommad autheti
Slie atfteint lea raeinesdeae
veux et donne un brillaut
turel qui.demeure.
Elle arrmte la dd6mangealo
du cuir clhevelu et rend
chlt'vcLnx doux et souples.
En'.i vente dans toutes II
p irmnaics. Seulement
0, '.". cc times par posted dir
le n.'nt.
1 XEL.ENTO, EDICINBI
COMPANY
\!. NTA', G..RGIA U.S.
\q( n's demad6s pour tl
l -I


if .


-4-.* .


( HEVROLET a son APOGEE


Une 6 Cylindres dans la categorie de prix d'une qual re cylinder. s.

oo00


-- --


c~


V7.





8 .Thnv~ei' 1~2'9


-: .-- --- I. I :ss-- -- ~.. .---- ----- T


fit;
sit r fI


COMMENT RENOVELI vos MEIJBLES
Avoir un intt'ricur cliarrnant. est le vw.u (de beaucoup de
temines Cvpendat l a situation p~cuiniaire tie permet pa toil
outs de laiiie des changemients dispendieux dauis I ainctible
ment. Lai)(iinture (( DUO ))pour application .-a picnc'vient
d'ol~vier A cet inconvenient. I 1emploi est tI'ire taciitt exirk&
me se seellant iininiitdisteiciit, fic couifeiir,;I)UCO d'u 1bau
fl!i i et1*nve Ore empJloyee~s stir :(Its t.Ij tI (loI ont oni-mra 6 se
I~il Vil-iintiicdiateiient. En r~ali[6 DUCI I n't si p~tde Ia peint, ire
01(t' vdi cru'is, C'est tite Co''IU Osiliori ( PNROXX'I.INE ) qui a
upvaw'Ii)d'aiialog~e aw (cCla ceui odt. liqti'de. DUC) eit iiiji
&C-aIble. Ct jplo'oilge Lt dur&c dvs otjels qui en sowit pei its.


7he Wlest Indies Trading


CO


CO1


Inc. New-York

PRESENT


VIVA TONAL


Zlvos


901


& 630


I I~ioogr~ ~ht~irvlo,(.( auction 61cc ique, le' pl us pe tecti'wii 6 dJII *'uit mii ti-cilvintc~i I
purl t; 4 iprou% 6 (de 08 o0
fiS Ce Simple l'TtSt ntimeni sont cornbin~s les accomplishment de COLOMBIA VIVA TONAL
d,~ i" ri~produticioit deL la Nitisique sur Iiisqiue a-ce le plus fin et deruier d~veloppemeol
daiin% i'atipliflaient~f. Le (I Ojpht'glllC (111 COLUMBJIA VIVA TONAL donne un too merveitleux; non
.deti, nz;ent vous ctilciidci la nw' iqile, mais it senflhtIL (Iue vITus en des.pdn6tn6.


N'u r a Oh V ('e j)Osii ott +mosnot re mwignIo~%v

pour OUS COflvaincrrc qar fnow;us Voll'(bf),,.%
# lic n'adaj ne absoIlumi i Ll.mp ;t,,jicjIeireL ot
C ts yi lout (d p-1111 (.11 hIti.
!AOO-imidcs derni cr5~i mo~ees ietuts
mre nalleaule v: .s ob'i igatlioll V'l ots,
t6 III thni n hec ccs 'giy rumniens neurei~lcux.


A LA PETITE MASON

1637, Rue du Centre
'* i .


jolies chaossures tou-


les nuances p >,r bebes.

Chaussures soldea 1 dol-


1(11'.


AVIS
Pour toutce qui concerns
les aflaires de la Pan Anmewli-
can Airwayi, Inc., et (a Cut
nard Steamship Comr ny Li
miniled.
S'adressr p Monsieur
wtbet STARK,
Port.orPrince, T6ilkp 22t10
IBurau au dessous
Panama Line.

A vendre
Un bon piano.)
S'adresser .Grand'Rue, i
c6te du d6pot de gasolne de-v


I. CAOpNNE', -
I 40, RYSEUA -M ,l !
PARIS
rendani
zaI uatnumu -&sussu wom
ib de PnintMirlglmuq
d fwtjemth d paMd iaham
UNB 8em j QUAITA s
*LA MCILLEURS*
awroxI( '* OAl
POWUR* L,9L6U



tWw fv,,, ,M on efew, I
tpoulwa. compribd,. I.AeU.

BANDAGES, CINTURBES,
BAB A VARICEB
mo 1t"i
po towrasts
APPAIWSL ORTHOPtDIQU

uu 0aP110 1111, K W MA
COFFRES PHARMACEUTIQUIES
pouI, Camm,, O
ProJfts de Facta ree
ot tons renseigaementu
SW dman& ad.ve a
PHARNACIE PRINCIPAL
41, RUE RtAUmUi



l ien Flance ni & I'!rAing -


Remeretlement
Les families Pouget, B7x,
Menuau remercient tous cenx
iqni leur ont donn, des preu
vyes de sympathie A l'occasion
de la perte qu'elles ont laite
en sla personnel de leur Irbs
regret t6
ALPHONSE POUGRT
d~cMd6 au Havre, apes une
course mnaladie.
Elles les print de croire
A leur prolonde gratitude.

Soudure
S'nidure dte ui'e, so les -.
melawx,- pid-es d'acier, ler,
Cuivre, argent etc.
Chez KINNEY, en lace de la
conmpagie des iPo'plers.

Avis
SLe Syndic de la Faillite
OLOFFSON,fUCAS & Co mIel
en vente les actions suivantes
I de la S. A. Usine a Malntcgue
d(lePort-au-Prince,appartenant
!/ I'actif de la faillite, savoir:
1- Sixcent(600) actions
privilgi6es d'une valeur no-
! minale de 100 charune, rap-
Sportant interet de 8 */0 I'an,
Sconformement aux status de
lIa Socitt6.
2- Cinq cents(")00) actions
o0 dinairec,4mises sans valeur
nominal, et deposecs en fidei-
commisentire lesimaiins *e
S((First Federal Foreign Iniwest-
ment TMrst et de lInt(rna-
t ionav ouitirem Corporallon,
de Nev-Yoik, avc deiegation
(I DouIvofr de voter aux an,'


sebikhMs~, eniet place dos
p~bfilljnr Mainat co
onmce dodiv a%
en dd b&oMf :es
3 ;-.Trois cent cinquante
-t u.n- dirpr dominate v
Iibm 'de to" enpeuuont,
dmautdbit dA" r w aux
dmpIote en co de i;bin6ftc
Leo os am" 4'chat se~rou
re. q gait pogr le tWut. Cn
blic be aImo dZpetits lots,.
au~u
run dactiom Jawd~dd~ ~l(/ul
qwn 2D lk 920rw 1~9 au ]U
ic le iFatlite,
no dio QuRi, A Porti-e'Prin.
Ce.,
Port-mu-Pnnces 1. 21 N.
cmbr3e INS.i


b..


l


Tr'o


-- ---- ---- -- I~-I --rr--- _,_._ ____ ______ __ __ ______ ___ __


LF, MA~~TIN


7 --


Ei~~liilllla I~ it~lr




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs