Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04060
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: July 17, 1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04060

Full Text

Clment Magore
DIRECTEUR
1358, RUE AMERICAINE 1358
TELEPHONE N- 2242
Il n y m pas de gens
plus vidas qua eaux
AUX sont pleins d'eux-
mmes.
UNIE
24meANNEE N* 6745
PORT-AU-PRINCE (HATI )
VENDREDI 1 8 JUILLET 1930
RUMEURS
INQUITANTES
o
La position que nous avons
prise au regard de la situation
cre au gouvernement par
l'chec de ces diflrents pour-
parlers avec le gouvernement
amricain, nous oblige te-
nir compte des moindres cir-
constances q u i naissent" de
cette conjoncture pour ne pas
donner a ceux qui veulent
bien nous accorder leur at-
tention la fausse impression
que nous pouvons dserter.
Contrairement nus sug-
gestions, il s'avre que le Ca-
binet aux affaires reste, du
moins autant qu'il le pourra.
En tout cas, comme nous ne
sommes yi s long compren-
dre, nous acceptons ce fait
commeaccompta, jusqu' nou-
vel ordre!
Mais, comme, devant l'opi-
nion aussi bien que dans le
gouvernement lui-mme, si
nos informations sont fon-
des, la question de la retrai-
te du Cabinet s'tait pose, et
bien lgitimement, on a un
peu le droit de savoir quelle
va tre sa ligne de conduite
pour l'avenir; car un malade
ne sort jamais d'un cas grave
sans assurer par un rgime
appropri le succs de sa
convalescence.
Naturellement, en posant
une telle question, nous ne
nous attendons pas une r-
ponse nette de la part du gou-
vernement. Il y a une formule
vague toute tronve poqr les
cas difficiles et ce serait ifri-
racle si les intresss n'y
avaient, dans l'occurrence, re-
cours; c'est la formule: Nous
verrons .
Mais il se chuehotte, sous
ce vague, des choses que nous
nous en voudrions de taire et
que nous ne saurions passer
sous silence sans manquer
notre devoir envers le pays,
nos lecteurs et le gouverne-
ment lui-mme.
Une rumeur troublante
voudrait que certaines in-
fluences officielles se propo-
sassent de renouveler sur une
plus grande chelle la mani-
festation d'il y a euviron deux
mois en faveur de la rduc-
tion des taxes, dans le but de
produire un vacarme et un
tintamarre tels que le gou-
vernement des Etats-Unis en
soit impressionn au point
d'accepter devant le bruit et
la menace ce qu'il a refus
jusqu'ici dans le silence des
chancellerie.
Nous avions quelque peine
accorder crance une telle
rumeur, disons le mot, sdi-
tieuse, lorsque notre confrre
le Nouvelliste, en son di-
tion d' va nt-hier, nous a ser-
vi l'entrefilet confirmatif sui
vant qui voudrait montrer
qu>? le mouvement sditieux
serai! inaugur par la bonne
ville du ministre Douyou.
Cela commence. Les
villes de la Rpublique com-
mencent envoyer des dl-
gations pour remettre au gou-
vernement des ptitions si-
gnes de milliers et de milliers
de commerants industriels
et citoyens rclamant la mo-
dification de la loi sur l'alcool
et le tabac.
Les Cayes a dj sa dl-
gation prside par M. Si-
cart qui a remis la ptition
signe de tous les citoyens de
la capitale du Sud.
Les hatiens, quoiqu'on
dise, procdent comme tous
les peuples civiliss .Si demain
ils sont obligs d'arriver des
manifestations, qu'on ne trou-
ve pis cela trauge: ils ont
essay et essaient encore tau-
les les voies pacifiques.
Voil pourquoi le gouver-
nement farf son possible pour
jj tre d'accord avec les sugges
tions de la Commission Forces
approuves par Hoover; mais
Colson et Fixley font tout
pour que cet accord n'abou-
tisse pas.
Bien qu'on ne soit toujours
trahi que par les siens, nous
voilons croire le langage de
notre confrre simplement
tendancieux. Car si, par im-
possible, la rumeur que nous
avons dite et le projet qu'il
rvle taient vrais, voici les
risques auxquels le pays se
trouverait expos
Le gouvernement des Etats-
Unis ne serait pas effray par
ces manifestations; mais il en
prendrait occasion pour ren-
dre, sur ces questions, la so-
lution plus difficile au gou-
vernement dfinitif.
La police pourrait tre,
comme nous d ailleurs, infor-
me des manifestations qui se
prparent et s'y opposer con-
formment d'ailleurs la loi
pnale.
Il pourrait rsulter de ces
agitations un tat de choses
peu favorable aux oprations
lectorales : le moins auquel
il faudrait s'attendre serait
que les esprits fussent dtour-
ns de la grande Consultation
nationale. Mai cela paurrait
aussi aller jusqu' la compro-
mettre.
Nous ne ferons pas au pa-
triotisme des membres du
gouvernement et des citoyens
que la question des taxes in-
tresse 1 injure de croire que,
pour une question d'amour-
propre de dirigeants, ou d'in-
trt mme respectable, il res-
tera insensible devant le ta-
bleau des douloureuses pro-
babilits que nous venons de
tracer bien malgr nous.
Ne mettons pas le feu
la maison pour la sauver.
Nous voulons bien que le Ca-
binet reste, mais tranquille.
Nous tenons cependant
dire, avant de finir, que, dans
tout ceci, nous le croyons ca-
lomni et les rumeurs en
question fausses.
Dloyaut et combinaisons
malhonntes de l'honnte
homme
iCest sa rputation d'honn-
tet crue Monsieur Eugne Roy
doit (ravoir t, d'abord, choisi
ar la Commission Forbes et,
ensuite, accept par M. Boruo
comme Prsident Temporaire.
Ua mandat dn Prsident Tem-,
poraire, comme cela rsulte,
d'ailleurs, du plan Hoover, est
de taire des lections lgislati-
ves loyales en vue de l'ttMiasc;
^ tinl| d'un Gouvernement dfi-
nitif lu par les mandataires l-
gitimes du peuple.
1 Monsieur Roy a jur d'excu-
ter fidlement son mandat et de
tenir la balance gale entre tous
les groupements politiques, en-
tre tons les candidats aux fonc-
tions lectives.
La rputation d'koaaiati dont
NYRBA AIR LINES
Luxe Confort ^^Scurtt Rapidit
La plus grande Campapir tfe lavigalieVarieftoe
'reliait le* n\ Amriques. "
\ oyage: par nos appareils
qui survolent toujours leur champ d atterrissage : La mi r.
De luxueux hydravions tout de mtal avec accommoda-
tions pour 22 passagers.
Service hebdomadaire mire Miami Dpart de Port-au-Prince: Pour Miami Chaque Mercredi
(> heures a. m.
Dpart de Port-au Prince : Pour Buenos-Aires
Chaque Vendredi (>h. 30 a.ra.
Port-au-Prince
Santiago Or 51,00
Cientuegos 115,00
La Havane 118,00
Miami 157.00
PRIX
Port-au-Prince
Macoris, R. D. G. 20,00
porto Rico 64.00
i fSt Thomas 85,00
St Lucie 172,00
5*/oZescompte sur les tickets aller-retour qui sont
"alables pour six mois.
Tous nos hydravions sont mnnis d'un appareil de radio
metteur et transmetteur et d un quipage de cinq officiers
Pilote. aide-pilote,mcanicien,oprateur de radio et steward
Nous seions toujours heureux de vous fournir tous au
trs renseignements que vous pourriez dsirer au bureau
de la Compagnie :
NEW YORK, RIO & BUENOS-AIRES UNE, INC.
Angle des Rues Dauts Df slnshfs et Magasin de I Ktat
Port-au Prince. Hati, l'houe 3401.
Aprs un banquet ou une nuit de fte,
dbarrassez-vous des effets qui s'en
suivent en commenant la journe
avec un verre d'eau et une cuillere
de ce laxatif doux et rafrachissant.
EN0S-FRUIT SAIX-->
tre dsign an poste minent
qu'il occupe depuis le 15 Mai
peut-elle tre maintenue ?
Nous n'osons nous prononcer
quant prsent.Mais les combi-
naisons ourdies la Gonve et
qui ont abouti la dmission du
Magistrat Communal de l'Ile et
la nomination en tonte vitesse
de deux cousins et d'un chel de
bouquement de M. Stnio Vin-
cent comme membres de la
Commission Communale ne sont
pas honntes.
L'on a accus Monsieur Koy
de lavoriser M. Stnio Vincent
et de ne nommer aux fonctions
publiques que les amis de son
candidat. Certaines personnes,
malgr les vidences.soutenaient
jusqu' la semaine dernire, que
Mr Roy tait neutre et que c'
(aient plutt M. Barau et M. Lu-
cien Hibbert qui faisaient du
vincentisme.
Mais depuis que Mr Roy a si-
gn l'arrt nommant M. Cons-
tant Polynice, cousin de Stnio
Vincent.Alcide Dluy.autre cou-
sin de Mr Stnio Vincent.et Bar-
jon, chef de bouquement de St-
nio Vincent, prsident et mem-
bres de la Commission Commu-
nale de la Gonve, personne ne
se trompe plus sur les tendan-
ces du Gouvernement.
Si Mr Roy est loyal, s'il reste
fidle son serment de tenir la
balance gale entre tous les can-
didats, si sa bonne foi a t sur-
fnse, il est encore temps pour
ai de sauver dans cette affaire
son prestige personnel et la di-
gnit de son Gouvernement. La
Commission Communale de la
Gonve, comme elle est compo-
se, wt peut pas procder aux
oprations d'inscriptions. Inutile
de parler du contrle des can-
didats ou de leurs reprsentants
dans une le isole o l'on a d .
j tout mis en uvre pour frau-
der.
Il y a aussi une combinaison
pour la Commission Commu-
nale de l'Arcahaie. Les chefs de
bouquement de Jolibois qui, ef-
fray de la popularit formi-
dable de Mr Pierre-Paul, s'est
ralli, l'on sait comment, au
groupe Vincent avec lequel il a
t la Gonve juste au mo-
ment o l'on nommait les re-
commands et parents de Vin-
cent, sont dj nomms meni
bres de la Commission Commu- I
nale de l'Arcahaie. Le Courrier
Hatien a publi dans plusieurs
de ses numros les noms des
chefs de bouquement de Jolibois ,
l'Arcahaie et Cabaret. L'opi-
nion publique apprciera la mo
ralli du Gouvernement Tem-
poraire la publication de l'Ar-
rt nommant la dite Commis-
sion.
Faudra-t-il donc, Mr Eugne
Roy, que pour dtendre leurs
intrts et ceux de la Patrie, les
candidats coulre lesquels votre
Gouvernement dploie ses acti-
vits nocives vous inlfligent le
lait brutal de laire contrler par
des officiels amricains les ins-
crip'ions lectorales dans les
Communes o la passion poli-
tique du Gouvernement Tempo-
raire a nomm les parents et
chefs de bouquement de MM.
Vincent et Jolibois ?
Baqatelle
Htel Restaurant
Dirige par
Mme Km. dARD
Petit Oovc

Le Scandale
Rigaud
On sait qu' la ancj lu 23
Juin dernier, l'honorable Con-
seiller d'Etat Brnest Rigaud a d-
clar que : membre d'une Com-
mission charge d'tudier un
projet de loi sur les Domaines,
il a eu laire tant en Commis-
sion qu'en Sance publique des
modifications importantes ce
projet et que grand a t son
tonnement de voir promulguer
cette loi sans ces modifications.
Ce projet a t vot en sance
publique le 2 janvier 1926 ; il a
t tudi par deux Sections .
celles de l'Intrieur et de Justi-
ce. Monsieur Rigaud tait ce
moment prsident de la Section
de l'Agriculture comme l'indi-
quent les rapports de constitu-
tion des Sections, signs des
membres de ces Sections.
Donc, M. Rigaud n'tait pas
membre des deux Sections ru-
nies qui ont eu connatre de
ce projet. Les conclusions du
rapport relatif cette loi, impri-
m et sign des membres des
Sections de Justice et de l'Int-
rieur, turent votes le '29 Janvier
1921) ainsi que la dite loi, avec
es modifications des sections et
celles votes en sance publi-
que.- La loi a t expdie la
promulgation cinq jours aprs,
le 4 lvrier 1936. L'honorable
Conseiller d'Etat dclare qu'il
ne pouvait pas faire d'observa-
tion ce moment, ayant cess
de taire partie du Corps. Mais
autant qu'on ci oit se rappeler,
M. Rigaud est rest Conseiller
d'Etat jusqu'en Avril 1926 et est
devenu mme Prsident de l'As-
semble. Or si la loi promul-
gue depuis le 4 lvrier conte-
nait des erreurs,comme il arrive
assez souvent, pourquoi Rigaud
ne les avait-il pas signales ce
moment Ne vient-on pas de
reproduire la loi lectorale pour
cause d'erreur ? Na i'a-t on pas
fait bien souvent?Pourquoi M.
Rigaud a-t-il prfr.lui.attendre
quatre annes plus tard pour
produire cette observation?
Quand de Janvier Avril 1926,
les faveurs semblaient lui souri-
re ? Il tait devenu prsident du
Corps. Comme on vient de le
taire pour la loi lectorale, cette
omission serait releve, si omis-
sion il en avait.Maintenant voi-
ci que la Commission d'Enqute
institue par le Conseil df.tat
vient de dposer son rapport.
Que va-t elle conclure ? N ayant
eu qu' entendre simplement
l'ancien rdacteur Coulangesqui
n'avait jamais lait sanctionner le
procs-verbal du 29 J a n v i e r
1926. Et les Membres du Bu-
reau d'alors qui ant rdig et
xpdi cette loi r Et les autres
membres de l'Assemble pr-
sents cette sance ?
U a d certainement avoir
une erreur dans la dclaration
du Conseiller d'Etat Rigaud,
erreur que nous prsumons tre
de bonne loi.
LA MAISON
Simon Vieux
Se lait le devoir d'aviser ses
aimables Clients que pendant
la priode de lortes chaleur!
comprise entre le 1er Aot et
le 1er Octobre prochain, son
Magasin sera ferm tous les
jours 5 heures de l'a prs
midi, les samedis excepts.; ;
Elle se tient toujours
leur disposition pour l'excu-
tion de leurs commandes avec
la promptitude et les soins
habituels.
Porrt-au-Prince,le 16 juille
Les Meilleurs
Pour Adoleseents

S
(
parce qu'ils iont moulus de l'avoine
de choix mrie au aoleilVitamins
par de Procds Naturels.
CUITS SANS FEU
AU MOULINPENDANT 12 HEURES
Flocons d'Avoine 3 Minutes
4
Ligue de Contrle
lectoral
AVIS
Les personnes des deux sexes qui
dsirent adhrer ta Ligue de Con-
trle lectoral peuvent indiquer leur
nom et leur adresse M.Ahelard So-
ray,, secrtaire-gnral, 442, rue des
Casernes.
Les intresss peuvent aussi lui re-
mettre tous Mmoires ou autres do-
c ments adresss au Comit Central
de la Ligue.
tort-au-r'nnee.iell juillet 1W0.
Ulriadaat,
\ y<9|t,QQiUOU.
... a vu, au bord-de-Mer, U'i
de nos cam u .nies, courtier,
trs favoris, pir la veine, qui
dom induit chaque cinq minutes
un collgue l'heure qu il Tai-
sait. Il attendait midi moins cinq
pour se rendre au Grand HOIel de
France o chaque midi il prend
son cocktail fait soit au Rhum
Gardera soit la Coule dOr...
... a vu, mardi soir, uu Chanip-
de-Mars, un de nos amis qui
temptait srieusement. Et il
avait raison. Taudis que la Mu-
sique du Paiais, paisiblement
assis dans le Kiosque Occide
Jeanty excutait un des mor-
ceaux de son programme, un
morceau que la toule coutait
avec le plus grand plaisir, ne
voil-t-il pas que la station H.
H. K. se met aussi se faire en-
tendre. Orchestre d'un cl. ra-
dio, de l'autre, on suppose quelle
cacophonie il en rsulta. Aussi
Notre il ne tut-il pas tonn
de voir beaucoup de prome-
neurs fuir le ( lhamp-de-Mars et
regagner leur domicile. Verrait,
avec plaisir, le Kadio, se taire
lorsque la Musique du Palais
donne un de ses trois concert*
hebdomadaires.

... a vu, la semaine dernire
une jeune fille, catholique trs
fervente, pntrer dans l'glise
Saint Paul o se chantaient les
funrailles d'un heureux. Elles
mit genoui, oubliant sans
doute, o elle tait, lit le sign"
le la croix et allait sortir son
chapelet lorsqu'une amie la tin
de son erreur. Elle 11' gentiment
un petit oh! d'tonnement et
d'effroi lger, se leva du prie -
Dieu o elle tait, rengaina sou
chapelet. Et elle sourit, la pan
vre petite, saus penser que Dieu
peut tre ador n'importe o et
que son glise est partout o il
y des gens qui prient.


... a vu, dans une petite pro-
vince du Sud, les nouveaux
Membres d'une commission
communale s'embarquera bord
d'un camion, et crier en traver-
sant la ville des vivais en faveur
d'un candidat i la dputation
nationale. Ce sont des faits re-
prhensibles et le Gouverne-
ment qui a prorais de tenir la
balance gale devait tout au
moins sauver les apparences en
rclamant de ses fonctionnaires
un peu plus de discrtion dans
l'accomplissement de l'uvre
fiour laquelle ils ont t dli-
>rment choisis.
i

... a vu la satisfaction avec la-
quelle deux jeunes filles par-
laient de la fte de samedi der-
nier Sea Side Imi. Leur joie
ne connaissait plus de bornes.
Aussi quand un de leurs amis
leur annona que l'on allait re-
commencer samedi elles trpi-
gnrent d'aise et immdiatement
firent tlphoner par leurs fr-
res a .Sea Side Inn pour arrter
des couverts. Cela commence
bien.
... a vu que Us crdits rp-
ts pour les sei vices amricains
et contre lesquels criaient tel-
lement hier certains confit.'*,
n'ont pas cess, comme par en-
chantement swcle Gouverne-
ment impartial t7 neutre de M.
Eugne Koy. lu effet, au cours
de cette semaine un crdit de
quarante tinq mille gourdes
vient d'tre vot par le Cci tell
d'Etat qui n'a d'ailleurs, n'est-ce
pas, rien de commun, avec l'i u-
tre.en faveur'de la Garc'c u'ifai-
ti. .Noihi Un ne rrrleM* pas.
n fcJS tl.ltIM> t di HIU. tl 11
cturs ceux qui s\ n vont, tuant
aux carrefours : Cjue les temps
sont changs...
Assurec-vous contir accul< r
< la Gni la A; <
uutad . Vve F. ht* ut muiywj
..,-* ^".V
.v


n.4
PAGE2
LE MATIN -18 Juillet 1930
''%,
"S
LES LIVRES
o
par Claude
parrre.

Loti,
Lib. Flammarion.
Loti. Et puis, c'est l'vocation
d'une prose enchanteresse, de \
paysages miraculeux.
Mais ici, non. C'est bord du
Vautour,le petit slantionnsire
de France Constantinople. La
prise de coin mande (lient de Loti,
et les relations un peu distantes 1
qui s'tablissent entre le com-
mandant et son otlicier. L'ab-
sence et unjincident de vie ba-
nale rapprochent les deux hom-
mes, et l'amiti vient.
Un soir une dpche l'appelle
auprs du Chat. Et Farrre as-
siste la rception d'une am-
bassade torque, une jolie temme
et un attach de; Lgation tout
jeune, venu pouroltrirau grand
ami de toujours un tmoignage
mouvant du peuple hroque,
et fier ressuscit par le Ghozi,
et sa toi.
C'est tout. Cela semble tre
une'matire assez mince. Mais
il y a dans ces pages toute l'mo-
tion humaine. Et quand|Clau-
de Farrre nous montre un Lo-
ti dj touch par la Mort, les
membres immobiliss par la pa-
ralysie commenante, la bou-
che ne pouvant gure articuler
les syllabes, on a peine conte- '
nir l'angoisse qui monte.
Si l'art par quelque moyen
3ue ce soit, a pour but soprme
'atteindre la plus haute mo- '
tion, Claude Farrre a crite la !
mmoire de Loti uu de ses plus
beaux livres.
Un livre que garderont pieu-
sement tous ceux qui confon-
dent dans une mme admira-
lion, le crateur mort
tant d'incomparables chels- j |(.i^"do"lvrit dsigner le candi-
d'uvre, et lvocateur a:i a- ,iat ou |es candidats sans qui-
j voque, de laon le distinguer
nom.
Ma Femme
' Administre
mon Salaire"
'i:>m
_,LLE 'y entend mieux que moi. Tous les jours de paye, elle
dpote noa cconomta d'abord et nous n'achetons rfco A adk.
"p ; nt de l'argent CD banque, nous sommes exempts d'in
tude, moi n'avons pu de ci.'T.ciers vftct et chaque anne
umulent.
brochure sur le Budget de Fannie publie par la Banque Royale
tiden administrt votre revenutant pour les dpenses et
t.'iit pour kl conomie.
DIMANDIZ-N U.N l'.XEMPLAlKF
La Banque Royale
du Canada
SK904
, *".'*._ r" rm.
au
en
| | autres que ceux annexer
C\\ ImPCIfiVA lO procs-verbal, sont bru's
UU1 ^A^^t^l dlA, |.sence de8 lecteur?.
\ Il sera dress procs-verbal
j de toutes les oprations eftec-
I tues par le bureau.
Le procs verbal sera rdig
CHAPITRE 1.
De la tenue des Assembles
Primaires.
(Suite)
Art. 44.'./lecteur crira son
vote ou le lera crire par quel-
. quun de son choix.
Les noms inscrits sur le bul-
ble de sa vie...
par Robert
Eugne Fi"
Mon Rve.
Goueste. Editions
guire.
Lucien Chevreuse est chez son
ami Ren Dallier. Il y rencon-
tre, avec Raymonde Daltier, la
Betile sur de son camarade,
Ibdeleine I aroche.
Comment l'amour ne vien
drait-il pas ? Ces jeunes gens
sont beaux, sains, et le cadre,
Quiberon.est digne des pro-
tagonistes. Comment Madeleine
f;li>se entre les bras de Reu,
e dsespoir de Lucien qui pen-
ae en mourir, la rvlation de
deux coeurs qni se dcouvrent
le bonheur qui est d cette
jeunesse, tout cela est racont
avec aisance par Robert Goues-
te.
Le bulletin sera pli et remis
au Prsident qui le dposera
ilans l'urne aprs s tre assur
qu'il n'en recle pas d'autres.
Ensuite le Prsident remet sa
carte au votant et prendra au
pralable les mesures dtermi-
nes par l'Administration pour
que le mme lecteur n'ait plus
voter une nouvelle lois.
Art. 45. Le vote de chaque
lecteur est constat par la si-
gnature ou le paraphe du Prsi-
dent appos sur la liste, en mar-
ge du nom du votant.
Art. 46. Le scrutin ne dure
qu'un jour, de 7 heures du ma-
IlO f heures du soir sans in-'
kiruption.
47. Au coud de 5 lieu-
Art. 47. Au coup
On lira avec un plaisir min- \ ,.(,s )e Prsident dclarera le
___________.. .... Ii...-., I. i iiii l il I II al
terrompu ce livre charmant. Il
est plein de promesses que, cer-
tainement, ralisera l'avenir.

ROSES ROUGES
Par Henri/ Durand.
Lorsqu'en 11 10. parut la pre-
mire dition de cette plaquette,
dans Du des supplments de la
vivante Revue des Membres de
la Ligue de la Jeunesse Hatien-
ne, ce lut un blouissement. E'
austsi une rvlation. Du coup,
Louis Henry Durand, hier en-
core, inconnu comme pote,
lut class en tte de sa gn-
ration, et parmi les meilleurs
crivains hatiens.
Cette uvre nous est ofterte
aujourd'hui dans une nouvelle
dition, corrige, revue et aug
manie. L'impression est pa
reille. Aprs quinze ans elle n'a
pas vieilli. La posie moderne
paut bien se targuer de n'tre
plus que cris inarticuls, ex-
Sression directe de la vie, et
daigner carrment le lyrisme,
lie ne fera pas oublier la vraie
posie, celle pour qui la sensi-
bilit et le rythme sont les deux
lments essentiels. Comment,
en eflet, imaginer une poeii
sans rgles, et surtout sans mu-
sique? La posie de Louis Hen-
ry Durand est tout sensibilit et
tout musique. Voil pourquoi
elle ne reste ferme personne
et que chacun de |ceux qui ont
souffert et aim, trouvent en
elle, les cris qu'ils ont pousss
quand ils taient heureux et les
larmes qu'ils ont verss lorsqu'-
avec l'amour, s'en allait de leur
scrutin clos. Aprs celte dcla-
ration, aucun vote ne sera reu.
jSECTION IL
Dpouillement
Arl. 48. Aprs la dotal a du
scrutin il est procd au d
pouiilement de la manire sui-
vante :
Le nombre des volants arr-
en double, sign de tous les
membre* du bureau, ou mention
sera laite des mollis d'absten-
tion des non signataires.
Tout Membre du bureau a
le droit de laire insrer au
procs-verbal, tous dires, d-
clarations, rserves, et le Prsi-
dent sera oblig d'en ordonner
l'insertion et le Secrtaire de les
recevoir.
L'un de ces doubles sera ex-
pdi au bureau du recensement
gnral prvu l'art. 00, l'autre
au Dpartement de l'Intrieur.
Art. 55. En cas de dsac-
cord sur le rsultat du scrutin,
lout Membre du bureau peut
demande la contre preuve.
El ce cas,le Prsident choi-
sira parmi les candidats ou re-
prsentants de candidats deux
scrutateurs ad hoc, qui recom-
menceront le dpouillement de
I m m.'. Sur les nouvelles notes
prises, le bureau la majorit
i elative, non compris les scruta-
teurs ad hoc, dcidera du rsul-
tat qui sera alors proclam par
le Prsident.
Art. 50. Soil au moment de
l'ouverture de l'Assemble, soit
aprs, le Prsident, en cas d'em-
pchement, sera de droit rem-
plac par le Vice-Prsident.
Art. 57. Nul ne peut pn-
ter dans l'enceinte, s'il n'est port
sur la liste lectorale de la Sec-
tion et muni de sa carte qu'il
I montrera l'entre.
Sont excepts, les candidats
dclars ou leurs reprsentants
Prsident ouvrira les urnes iecoUs, les olliciers de la po-
li; r judiciaire, les Agents de la
lorce publique lorsqu ils seront
requis par le Prsident, et s'il en
est besoin, les Juges d'instruc-
tion, les notaires, les huissiers
chargs de rdiger les procs-
verbaux.
Art. 58. Les Membre" du
bureau d'une Section de vote
inscrits dans une autre Section
seront admis A voter l o ils
sigent, sur la prsentation de
leurs cartes, mais mention en
sera laite au procs-verbal avec
les Nos. d'ordre de leur carte.
Us voteront les premiers.
JArt. 59.Le bulletin qui com-
portera plusieurs suftrages en
laveur d'un seul et mme can-
didat sera considr comme ne
contenant
Deux assesseurs n'appartenant
pis au mmegroupement leront
oilice de scrutateurs.
Aprs que le nombre des bul-
lt lins aura t vrifl,|le premier
scrutateur retirera un un cha-
que bulletin.le lira haute voix,
et 11 remettra au Prsident qui
aprs vrification le passera au
second scrutateur qui en don-
nera une seconde lecture haute
e intelligible voix, le pliera le
nouveau et le dposera dans la
seconde boite pour la contre-
preuve s'il chet.
Art. 49. Les Secrtaires tien-
dront, tous deux, note du d-
pouillement.
Art.50. La table sur laquelle
s'opre le dpouillement du
scrutin sera dispose de telle
sorte que les candidats ou leurs
reprsentants, admis y assister,
puissent circuler alentour. |
Art. 51. Si le nombre, jdes
bulletins n'esl pas le mme que
celui des votants, il sera proc
celui des votants, n sera proce- j-~ .
d un recomptgejdans la tor- Jus .. n lin nmnnrp a lire, e surnlus fie
me dtermine.
Si le rsultat n'a pas chang
et que le nombre des bulletins
soit plus grand ou moindre que
Jcelui des votants, il en sera tait
motions, heureuses et malheu-
reuses. Nul parmi nous ne rem-
plit mieux cette mission que
l'auteur des Roses Bouges et c est
pourquoi tout le monde s'ac-
corde reconnatre en lui le
meilleur pote de sa gnration,
et l'un des plus grands potes
ha 'iens.
Halle louer
Rue Courte.
S'adresser
v M, C1..N. GAETJENS
?w, le Bonheur ... Imention au procs-verbal.
La mission.-duKpote est de! >52._ks bulletins blancs,
stabiliser dansde la musique nos ^ qui ne contiennent pas
une dsignation sulfisante, ceux
portant uu signe extrieur, et
eaai qui v.e Nunt pas laits sur'
papier blanc n'entrent point en
compte dansjle rsultat du d-
pouillement mais, ils sont an-
nexs au procs-verbal.
Art. 53. Lorsque l'urne sera
puise, le Prsident en mon- '
trera l'intrieur aux assistants. *
Art. 54. Immdiatement
aprs ,1e dpouillement, le r-
sultat.'du scrutin du bureau est ,
f rendu public, et les bulletins :
Enfantes
Jmesdes_________
1 Sont Mieux Trartes
T^Extcri eu rement
--' *A ^ Arrtez-les en une
'^ ^ nuit.Ne"droguez'
pa; ; frictionnes
\ *. l'henni du coucher
Vsce^s
VaroRus
Pour Tout Refroidissement
LE COMMUNISME
U "Pravda" fiiLjappH aa\ nasses
ovrires a me rit aines
MOSCOU, 12 juillet. La
Pravda publie un long arti-
cle citant les nouveaux chefs
du parti communiste, en Am-
rique prparer les masses
pour une nouvelle et plus vi-
goureuse bataille contre les ca-
pitalistes, les imprialistes elles
exploiteurs amricains.
Le journal reproduit la dcla-
ration de Joseph Staline disant
que le parti communisme aux
Etats-Unis est l'un des rares au
inende auquel l'histoire impose
des problmes d'une impor-
tance dcisive.
Les possibilits confrontant
le parti communiste en Amri-
que,dit la Pravda de lormer
en une avant-garde h puissante
maase de 30.000.000 proltaires
et une arme organise des ter-
raiers 'amricains exploits et
ruins dpendent de l'activit
et de l'nergie du parti lui-m-
me.
Suivant l'article, un srieux
mouvement de rvolution en
masse a dj commenc en Am-
rique et la preuve s'en trouve
dans les grves prolonges im-
pliquant des dizaines de milles
de participants.
L'article aliirme que les acti-
vits de la police contre le par-
ti, l'arrestation de ses chels
New-York, les accusations d
complot de l'ancien commis-
saire de la Police Whalen, et la
cration par le Congrs de la
Commission Fish pour faire une
enqute, tout cela tait desti
n porter la peur au cur des
ouvriers amricains, isoler le
parti communiste du Comit
Central et finalement dtruire
le parti.
Rconciliation
des souverains
LGIE
A quoi bon soupirer de trop pompeux accords.
La musette suffit bien pour nos dsaccords.
Chre amie,o sont nos alarmes, nos \eux
et nos bouderies ? iVos jours s'coulaient heureux
comme la froide rivire de Carrefour
que nous nommions la rivire des Amours.
Aussi limpide et sonore, aussi transparente
que nagure, avec son mme parfum de menthe,
elle coule. Sur ces berges fleuries, les roseaux
font encore leur musique de chalumeaux.
La danse, les douces joies n'y sont point finies.
Hlas tu ne penses plus ces rives amies.
Notre amour n'est plus. Pourquoi le pleurer Annette
ma chre petite, mes curs ne sont plus la fte.
Cari BROVAHD.
La crise Industrielle
La Chrysler diminue les salaires
de di\ pour cent
DETROIT, Ji Juillet. La
Chrysler Corporation vient dan
noncer une rduction de 10 o/o
sur les salaires de tous ses em-
ploys.
La noie qui annonce la rduc-
tion dit que cette action est
En Bureau de Poste de \e*-York
va tre dmoli pour laire plaeej
ud parc |
New-York, 3 juillet.La d-
molition du vieux btiment f-
dral o se trouvait le bureau
de poste de New-York, Droa
dway et Mail street, vient d'tre
annonce officiellement par le
maire VValker. Celui-ci a dcla-
l'accord avec la politique de j r que la ville et le gouverne-
restriction des dpenses que la I
dpressionjactuelle des affaires
demande. mai
La rduction s'applique uni-
- fermement tous les salaris
I depuis M. Walter P. Chrysler
i lui-mme jusqu'au bas de l'-
chelle. C'est un hommage au
moral et la loyaut de l'orga-
nisation que l'opportunit de
eetle mesure a ! gnralement
reconnue et accepte sans rcri-
minations.
Grvistes disperss
par la police
FL1NT, Michigan, 8 Juillet.
i.a police de l'Etat a charg un
^v-^.-u. groupe ^ grvistes qui taisaient
de Roumanie 'es cent pas en cortge devant
BUCAREST, 13 juillet. Le les btiments de la risherBody
roi Carol et sa femme, la reine I Corporation huit et dbande
Hlne, se sont rconcilis, gr-1 les manitestants.
ce, croit-on, ledrfils Michel. La grve avait commenc
Aprs 1 annonce de cet heureux mardi en raison d un dsaccord
vnement le gouvernement a au sujet du rarement des sa-
publi une note dans laquelle laires.
il dclare que toutes les ru-
meurs relatives au retour de
Mme Magda Lupesco sont
sans I o n d e m e n t. La note
ai mie que Mme LuDesco ne
Retournera jamais en Roumanie.
D'autre part, le prince Barbu
Slubey, longtemps considr
comme le vritable matre de la
Roumanie.responsable.dit on.de
l'abdication de Carol. est parti
aujourdhui pour la France o
il sjournera d'une laon per
mauante. C'est du moins ce que
l'on dit dans les milieux olfi
ciels.
Un agent de police
f rapppar des commu-
nistes
BALTIMORE.M aryland.8 juil-
let. L n olficier de police qui
demandait leurs permis les au-
torisant tenir une runion pu-
blique plusieurs orateurs com
munistes haranguant des dbar-
deurs sur les quais, a t trappe
par la loule avant que son silflet
Rt lui amener de l'aide. Un
omme qui essayait de lui por-
ter secours a galement t mal-
men.
Tioisarrestalionsonl t op-
res lorsque des renlorts sont
arrivs.
L'HOMME m I FAIT PLMJYOIK
C'est une curieuse exprience
que vient de russir un savant
hollandais, M. Veraart. S'tant
lev en avion au-dessus du
Zuydeize, il domina les nuages
etl aspergea ceux-ci avec une
glace pile en poudre fine. La
glace ayant eu pour eftet de
condenser les parties de nuages,
une pluie assez forte fe mit
tomber.L'exprience est appele,
assure-t ou, un grand retentis
sment.
ment fdral avaient conclu un
arrangement, aux termes du-
quel on ferait disparatre le vieil
difice et construirait un nou-
veau Bureau de Poste dans le
bas del ville.
Le maire est trs satisfait de
cet accord terminant de lon-
gues ngociations. ALa munici-
uali' paiera au gouvernement
environ 1 500.000 dollars pour
lcht du terrain sur lequel est
rig le Bureau de Poste, mais
elle vendra uu gouvernement un
autre emplacement situ entre
Broadway, Church, Barclay et
Vesey street.
Le btiment fdral une fois
dmoli, la municipalit rtabli-
ra cet endroit le parc et la
fontaine qui s'y trouvaient au-
trefois.
CAMILLE LA MAURE,
Candidat la dputaliou nationale
Nous avons reu la carte de
notre ami Camille Lamarre qui
se porte candidat la dputa-
lion nationale pour l'Arrondis
sment dAqum. M. Lamarre
qui a t, pendant quelque
temps, Prsident de la Com-
mission communale de Cavail-
lon,jouit dans sa rgion dune
popularit importante. C'est dire
qu'il a de srieuses chances de
vaincre dans la lutte o il vient
de s'engager. Il ferait d'ailleurs
excellente figure la Chambre.
Nous lui souhaitons du suc-
cs dans sa campagne.

Avis
ROSES ROUGES
Pau L Hknhv Durand Poar un prompt rglement
En vente au journal Im Presse, de vos ail lires adressez vous
chez VI te L vs et l'Agence rie Me Emmanuel THEARD,
Vente Hasco. Prix : 3 gourdes. Petit Gove.
CE SOIR
La Rafale^
D'aprs la pice de Bernstein.
0,50.
DIMANCHE
MATINE TALDY
La Maison
de la Haine
0.50.
A 8 HEURES
Greta Garbo et John Gilbert
dans :
Le Dmon
& la Chair
Entre : 2 & 3. J
contre
la
CONSTIPATION
prenez les
COMPRIMS
SUISSES
d DEL OR T. Pharmacien,
119. Une Saint-Antoine
PARIS
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS

IOI*.T- A XJ-IR,X JW ce
Alex.PETRUS; Pharmacie ALHERTIW
Pharmacie du D- Justin VIARD
et toutas lu* bonnes PhartnaoiU.
t qu'un s'illrage unique
en laveur de ce candidat.
,'Lf bulletin qui comportera
plus de noms qu'il n'y a de S-
nateurs, Dputs et Conseillers
Communaux lire sera valable
du nombre lire, le surplus ne
devant pas compter.
Ces bulletins seront annexs
au procs-verbal.
A suivre.
Insurance Co
Une desfplus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
sur la VIE
V ---------- '
EUO. Le BOSS & Co!
Aaents Gnraux
i?


w
"
LE MA UN- 18 Jmillief 1930
Compllemenl restaur
Muer Dansant
Samedi i 9 Juillet
La Direction prie sa distingue Clien-
tle de bien vouloir tlphoner pour
retenir les couverts.
TLPHONE : 2397.
Ncrologie
o
Hier aprs-midi ont eu lieu,
en l'Eglise Wesleyenne, les fu-
nrailles de M. Jules Nicolas
Gaeljens.
Le dfunt laisse beaucoup de
regrets dans le monde de ses
amis.
Le Matin prsente ses condo-
lances aux parents qu'prouve
ce grand deuil, particulirement
ses amis Charles, Frdric et
Edmond Gaetjens.
ECZlM
DS J'AMSKH I
AVIS
L'Inspection Scolaire avise
les intresss que les examens !
de Comptabilit et ceux pour
le Certificat d'aptitude pda-
gogique 1er et '2me degrs
auront lieu le 28 Juillet pro-
chain.
MTliS- KMAlHAItlII. MOIIAIIS. UMKS!
I M Watts lu mlidita de la paa i<>at luxti J'une face* M
1Mnruuu|UrMnM. poMMADf "
FLORENTINE
I I !, T9UC COIf&TATXIUS
! 4* ultc mithfit 'o.i,..
1 mntlIim mViinlliuu par MUUirt/,;'...
Dans toutes
.-. ,i..n. r- ^4 1 pharmaelaa
|*l.r ~ Dernire
Heure
Tragique arc iilml sur la route
de Ville-BoDheur
Hier, vers midi, le camion
Laisser-Dire , conduit par le
chaufleur Frdric Lochard,
charg outre mesure de passa- I.es conditions pour le cer
gers qui revenaient de la tte de tificat d'aptitude pdagogique
Notre Dame du Mont Carmel sont celles fixes par l'article
(Sp.uI d'Eau), chavira au Morne 6 de p^rrt du 19 Septem-
; CabriU l>ndroil compris en- bre 1919 qui est affich au
lie Fonds-Diable et Boisd Orme. b de l'Insoection
! Plus dune Irenlaine de victimes 1 "! '
hommes, lemmes et enfants ont
t conduites l'Hpital Gnral
pour y recevoir les premiers
soins.
Dans notre numro de d(
main, nous donnerons la liste
des victimes.
i iicihi, -|
[iiaSuifti-*. I
HARRY R. KINNEY
Annonce ses ( clients et
Amis qu'il a transfr sou aie
lier de Vulcanisation et son
Installation de Soudure Elec-
trique 1319 (jrand'Hue.
Moi d'ordre
AK 100
LOTERIE
Point de ralliement
La Guinaude
Ils sont lgions les candi-
dats, tous trs populaires,
actifs,intelligents et... surtout
patriotes dsintresss; mais
la victoire aux urnes restera
ceux qui auront fait pren
dre leurs lecteurs le plu-
d .\K K il au lait di- la Guis
naude.
DE
l'Association des Membres du Corps Enseignant
et de i'Alliance Franaise)
< Le prochain tirage dej cette loterie est tix au dimanche
3 Aot 1930 9 heures du matin au Cal ELDOKADO .
L'-Le Comit d'Administration aviso le public qu'il ne met
.nus en vente que 400u bihets au lieu de 5000.
Le prix du billet est dej 3 gourdes en TROIS coupons d'une
gourde chacun.
Les lots gagnants sont augments en nombre et en valeur!
conformment la rpartition suivante.
1 Gros lot Gourdes;: 2,100 4 lots de 30 gourdes 120
J / )**, 600 75 lois de 12 Gdes 900
J u 1 150 ; 2 Ap. du 1er lot 30 G. 04
3 lots de 90 2/01 2 du 2e gros lot 24 80
3 lots de 00 180| | 2 du 3e gros lot 15 30
117 lots se tei minant par les deux derniers chiffres de
trois gros lots. 6 Gdes 702___________________
Toutes les Polices
DELA
JXIRloniqt]
IfHITIGLIlIREUH
UDGUILLII
Employ depuis 181 a
contre les maladies
[produites par la
BILE..._6LAIRES
{(Maladies du FOIE.dti
\rESTOMAC, du IN-\
TESTINS.du CUR,\JasUS*S.l
[congestions, PA-mfSf
| L UDISME, FIE VUES, P5_.,
RHUMATISMES.) [_
E_cer lat igita\lure t
Paul GAGE
| PARIS, 32, LatOna
el Toulet PhirmacUl
i
H
g comprennent la Protection contre la J|
Foudre sans auamentation de tauxj
\Euq.LeB(m> i
Agents Gnraux
S
Vente d'immeublde
situe PetltGove
Par arrt du Tribuns! de Cas-
sation de la Rpublique, rendu
la date du 30 juin 1930. fut
ratifie et consacre l'adjudica-
tion, prononce le 13 janvier
1928, par M' Louis Vilmenay,
notaire Port-au-Prince,au pro
fit de Mme Veuve Aug. Ahrendts,
relativement aux immeubles ci-
aprs indicpis, qui avaient t
hypothqus par les poux .lo
seph Jrme, en faveur de feu
Aug. Ahrendts, suivant acte
rapport par Mr Suirad Villard,
le l(i septembre 1911' L'arrt
ci-dessus nonc a dclar va
lable, devant sortir son plein et
effett la sus-dite adjudication.
En consquence, les dils im-
meubles sont mis en vente pur
Madame Veuve Aug. Ahrendts:
lo. Une proprit, sur la-
quelle se trouve une liaison en
maonnerie et en fer, sise Pe-
tit-Gove, rue Mont-Lhry, ci-
devant rue Tonnerre, l'extr-
mit Nord du march ou de la
Place d'Armes ;
2o. Une proprit, sur laquelle
se trouve une maison en ma-
onnerie et en 1er, sise Petit-
Joave, l'angle des mes Saint-
Paul et Saint-Antoine;
3o. Une tendue de terre de
la contenance de six carrenux,
dpendant de l'Habitation Cour-
lis, situe dans la section rurale
de la Rivire Sche, Commune
de Petit loave, ainsi que les
Usines Caf qui s'y trouvent
tablies.
Vve. Aug. AHRENDTS.
r----------- ,
A Ste Rose de Lima
Le Pensionnat Sfe Rose de
Lima donne avis aux familles,
aux n> mbreux amis de l'E-
tablissement et au public
Port-au Priocien qu'une ex-
position de Travaux l'ai-
guille de Dessin et de Pein-
ture sera ouverte ds le sa-
medi 19 du courant 2 hs.
de l'aprs midi.
Les salles d'exposition pour-
ront tre visites de 8 heures
11 hsl/2 et de 2 heures
6 heures, jusqu'au mardi ma-
tin 22 juillet.
r\4G*~d
Panama Hailroad
Steamship Une
Office of General Agent
Mm T0 KKKUIVViS 110 MirORTl.RS.
lamdn* ifi lRailr??d steamship Line annouecs Ihe lo.-
durinf itf rm Nrw York l" P ^ Priuse.llaiti d.rect
during the montli ot August 1030-
^SS^lT1 Ar!" lttrt Arrivais al PortwP.iut*
S S. Buenaventura", Joly 29. 1930 August 4 il, 1930
|S Crstobal'; August 19.1930. August 24 lh 1930
i).S. Guayaquil", August 26 lh. 1930. Septemb r Ut 1930.
AVIS U C0MUJ.CI
La lanama Ra.lroad Steamship Line a l'avantage d'an-
oncer les dparia suivants de New-York pour Port-aS'rin "e
rectement, durant le mois d'Aot 1930 '
non
d
Dparts de New hirk.
Hamburg-America-Line ij
Le navire Adalia d. venant de Kingston,est attendu ii
vers le 21 couraut, partant pour l'Kutope via les ports du
Nord prenant du fret.
REINBOLD .V: Co., Agents.
Association des Dames
de St Franois de Sales
Les dames de l'Association
de St-Franois de Sales sont
aviss que la runion de di-
manche prochain, 20 juillet
sera une runion plnire
laquelle tous les membres
doivent assister et, qu'on y
prendra des dcision urgen-
tes concernant la bonne mar-
che de 1 uvre.
La Secrtaire :
Mme Franck POY
Port au-Prince le 11 juille
1930.
Pour un nou-
veau lustre de
la chevelure.
Lgislation
Reut il contenant les Loi
et Actes relatits aux Assem-
bles Electorales de 1817,
1930 notamment:
lo. Loi lectorale de Ro-
yer, 20 Mai 1X34.
2o. Loi lectorale de Faus-
tin ler.O Novembre 1849.
3o. Dcret de Salnave, 22
Juin 1867.
4. Dcret de Nissage Saget
24 Aot 1872.
"o. Dcret de Dartiguenave,
22 Septembre 1910.
1 0o. Loi lectorale de Darti-
^ PPI nrl IP 8ueoave' ^ Aot 1919.
A L L ll ' a K 7o. Loi lectorale de Rorno
23 Septembre 1927.
S j. Rapport de la Commis-
sion designe pour examiner
le Projet de Loi lectorale, 30
! Juin 1930.
j 9o.|Loi lectorale de Eug.
Roy, 4 juillet 1930.
Prix:4 Gources.
A vendre l'intprimere
Telhomme, Rue de l'Egal i
et chez Mme Auna Duchatel
lier, Rue du Centre.
LOTERIE
de la Mutualit Scolaire du Bel-Air
Les Billets de cette loterie sont' eu circulation.
6,000 Billets 2 Uourdes.
Les lots sont lepartis ainsi :
1er lot de
lot de
lot de
lots de
lots de
Gourdes 2,000
11,000
250
i 100
60
20 lots lourdes
165 lots de
2 A pp. du 1er lot
2 A pp. du 2me lot
'! 3me lot
2fi
10
30
20
10
Le tirage aura lieu le dimanche 10 Aot prochain 9 hs
du matin.
Rureau de la Direction de la loterie :]
IMPRIMERIE DU COMMERCE, 310, Rue Bonne-Foi,
Pour le Comit-Directeur de la Mutualit ;
IHyppolite JEUDY, Bien-Aim HYPPOLITE,
Emmanuel BASTIEN.
The Royal Mail Steam
Packet Company
Le sieamcr a Culebra venant de Londres, Kingston,
et du Sud est atUndu Port an-Prince le 24 juillet coi
I prenant trt via le Nord
Cuh
_ juillet courant,
. pour Havre, Anvers, Londres e
tous les autres ports d'Europe.
I. J. BIGIO, Agent-Gnral
Tlphone; 2311.
Les chimistes de l'Exelento
dj renomms pour leurs
remarquables contributions
apportes la toilette, vien,
nent de couronner leur uvre
dans
Ukxelento |
PLOSSINE
Une petite quantit de cette
dlicieuse prparation appli-
que sur les cneveux lait res-
sortir leur brillant naturel et
leur vigueur, en leur commu
niquant un nouveau lustre qui
vons vaudra d'tre admir-
par les messieurs et envi des
femmes.
En vente chez tous les dro-
guiste. Pour 0,0 centimes
seulement, il est expdi ds
rception du prix,
EXELENTO, MtiDIClNii
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
Agents demandes pour ton? j
Ecrivez pour renseignements |
ALUMINUM LiNE
Dpartsjdirects de New-Orlans et de Mobile,
pour les poits llaiticns.
Un steamer laissera New-Oilans le S juillet courant, et
Mobile le 7, directement pour Miragoae, -Port-au-Prince,
St Marc et les ports du Nord.
Port-au-Prince, le 3 Juillet 1930
A. de MATTE1S & Co, Agents Gnraux
,rW6orlr,.Eyitei, : dentol
1 MIGRAINES, CONSTIPATION
I CONGESTIONS, ETOURDISSEMENTS
I EMBARRAS GASTRIQUE .
J IL SUFFIT de prendre
l'un de voa rtaai
(Uua la* *u* joura aaulaaot,
PILULE JDEHAU
147, Rue da Faabwirt; St-Dcav*. PARIS
ais llf ut exiger Invtitable?
qui ont tout fait blanch**
aur chacua daaqaallw U* mota
DEHAUTAPARir
ont tria Iu:bUmnt imprila an noi
oernimiec'
ANTOfiniQUt
f


kHBB

Vendredi
18 Juillet 1930
Le Mali
4 PAGES
1
'i4eu.r niiNfcL N* 6745
J ort-au-Fnnce
Tlphone : 2242
U
Machine crire portative
CORONA
Cette machine est l'idal des Doc-
teurs, Avocats et voyageurs de com-
merce, elle conomise du temps et sa
solidit la recommande pour les tra-
vaux durs en voyage.
3 Modles3 Couleurs 1
Conditions trs lavorables en vente
chez
L. PREETZMANN-AGGERHOLM C.
Rue du Quai.
& Tubes

La qualit des PNEUS TUBES Firestone continue tre le grand tavori des
propritaires d'autos et de camions. *
Il y a une raison pour cela ? ]
17 Mois de service dans un camiontel est le dernier record d'un PNEU Fireslone
32 x 6 Heavv Dutv.
Nous vous montrerons ce Pneu avec plaisir la prochaine fois que vous passerez chez
nous au Maqasin.
Vous pouvez profitez del qualit extraordinaire que FIRESTONE offre sa vaste
Clientle tous les jours et dans notre stock tant le mieux assorti de toute la R-
puhlique vous trouverez sans faute la dimension qu'il vous faut.
LA BAISSE des matires premires nous a permis de rviser tous nos prix et tandis
que FIRESTONE n'est pas un Pneu Bon March nous offrons toujoursr
PLUS DE KILOMTRES PAR DOLLAR.
FIRESTONE SUPRME es le Pneu idal pour les grandes tournes PAS DE
PANNES.
L
i\ous nous ferons un plaisir de vous faire connatre
le Pneu F irestone suprme.
9
AGENTS POUR HATI.
o
[J

Jean LUC1ANM S Co, Cap ILnUcu,
Abel LACROIX. GonaWes
Dpositaires:
M.u-i. MARTIN. (VUI Cas o, LJmond LAUTL'ftE, Jacuui
Clment PINARD, Si-Marc Georges DROUIN, Jrmie.
Oscar PORTS, Aux Ci,


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs