Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04058
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: July 15, 1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04058

Full Text

Clment Magore
DiKEClEUH
1S68, HUE AMERICAINE 1358
TELEPHONE N'2242
24me ANNE& N' 6743
Trop d'tres s'imagi-
nent que le bonheur t
rion?.hos*quoce^
Maurice M t;TER|,|\rK
PORT-0-PRINC1 (HATI )
MERCREDI 1(5 JUILLET I9tt
Les causes du maie ise actuel
o
Le Rapport de la Commis-
sion Forbes et le Plan ne
doivent pas tre confondus
o
Notre sympathique confrre
le Nouvelliste.* Avant d'aller
plus loin, nous tenons lui
marquer que nous n'avons
pas t iasensibles, l'autre
jour, sa rflexion un peu
boudeuse nous concernant. 11
nous en veut de le citer trop
souvent: le Nouvelliste par
ci, le Nouvelliste par l,
quand ce n'est pas netre gou-
vernemental confrre...*
Nous pourrions, en rpli-
que, nous contenter de nous
tonner du fait, presque uni-
que, d'un auteur qui s'indi-
gne d'tre cit au lieu de s'en
tliciter. Mais nous tenons
ajouter, pour le cas particu-
lier de notre confrre, qu'il a
d'autant moins de raison de
nous en vouloir, pour un tel
procd, qu'il en a, durant les
nuit annes de l'administra-
tion borno, largement us
notre gard. Or, il y a peine
deux mois depuis que c'est
notre tour, et il pleurniche.
Serait-ce qu'il n'a pas notre
sant?
Nous disions donc, en vou-
lant parler de son dition de
lundi, qu'elle est tout entire
consacre tablir, en se ba-
sant sur la srie de difficults
dans lesquelles se dbat le
gouvernement, qu'un malaise
profond gil au tond de la si
tuation actuelle, malaise, lais-
se-t-il entendre, qui peut tre
mortel pour le gouvernement
de M. hoy, c'est--dire q u i
peut l'emporter.
Nous croyons qu'un tel d-
nouement peut et doit tre
conjur et c'est plus pour es-
sayer d'en trouver le moyen
que de chicaner un couli re
qui nous est cher, que nous
nous proposons de dire ici
notre sentiment sur ce ma-
laise, qui est rel, et sur ses
causes.
Ce malaise et ces causes
sont, notre humble avis, de
deux sortes: ils sont, en pre-
mier lieu, d'ordre politique ;
et en second lieu, ils ressor-
tant une fausse interprta-
tion du plan Forbes rsultant
d une contusion entre ce plan
et certaines conclusions du
rapport de la Commission
"mricaine.
Le ct politique du ma-
laise a t dj, plus d'une
Jois, expos par d'autres con-
frres et par nous-mmes, et
pas plus tard qu'hier nous
nous sommes encore tendus
la-dessus en suggrant.comme
solution topique, la retraite
du cabinet actuel et son rem-
placement par un cabinet
d union nationale.
Nous dplorions que la po-
litique initiale du gouverne-
ment provisoire ait t toute
de raction contrairement
[esprit et aux termes mme
du plan Forbes qui enten-
daient que le gouvernement
provisoire et sa politique fus-
sent deconciliation .
Ceux qui ont pouss la
raction ont cd, peut-tre
leur insu mme, nos an-
ciennes habitudes rvolution*
naires d'exclusion, ans tenir
compte qu'autrefois les vain-
cus ne restaient pas, com-
me aujourd'hui, des citoyens
lUres ayant le droit de slnt-
resser a la vie publique et
exprimer et de dfendre
eurs opinions. L'exil et le re-
Me dans les consuUU sont
"joard'hui choses primes.
L'autre cases de malaise
**ide, avons-nons dit, dVis
une confusion, ayant elle-
mme son origine dans l'es-
prit des agitateurs en qute
de popularit lectorale,
entre le plan de la Commission
Forbes et certaines parties de
son Rapport.
On se rappelle qu'il a t
amplement expliqu, autant
par la Commission elle-mme
que par des dclarations de
M. Dunn, son secrtaire, que
la Commission avait pour
mission principale l'tude des
conditions existantes en I lai li
sous le rgime du trait de
1915, et des moyens d'en r-
gler l'application en vue de
son expiration en 1936. Sur
ces questions, la Commission
a prsent au gouvernement
amricain un Rapport que
tous connaissent aujourd'hui.
.1 a t, en outre, expliqu
que c'est incidemment que la
Commission a t amene
s'occuper des lections lgis-
latives et de l'lection prsi-
Jentielle. Le rsultat de cette
question incidente, quoique
importante, c'est le plan For
bes, qui est ainsi l'unique do-
cument qui rgie la question
des lections, lgislatives et
prsidentielle, et qui limite la
sphre d'action du gouverne-
ment provisoire.
Le Rapport de la Commis-
sion envisagt les solutions de
l'avenir jusqu' 193(5 ; le Plan
s'applique au prsent; il est
la charte du gouvernement
provisoire.^
Il ressort de ce simple ex-
pos que, chaque fois que ce
lui-ci voudra accomplir un
acte qui sort du cadre du Plan
pour tenter de s'exercer sui
un des objets du Rapport, ce
>era une tentative d'empite-
ment dont le succs ou l'in-
succs dpendra uniquement
des bonnes ou des mauvaises
dispositions de Washington.
Le cas s'est d'ailleurs plus
d'une fois prsent et vrifi:
questions des taxes internes
et de l'amendement de la
Constitution.
Quant la question du Ser-
vice Technique,elle est d'au-
tant plus un fiasco que son
rglement est plus qu'un em-
pitement sur le Rapport de
ta Commission Forbes : il est
une anticipation sur le Rap-
port, encore inexistant, de la
Commission Moton.
Disons, en rsum, que le
Gouvernement provisoire, n
du plan Fojcbes.ne peut qu'ad-
ministrer les affaires couran-
tes et taire les lections.
Nous sommes convaincus
que telle est, essentiellement,
l opinion du Prsident de la
Rpublique dont nous con-
naissons particulirement le
sens clair.
Les vnements, et le ma-
laise qu'ils ont cr, montrent
que tel n'est pas malheureu-
ment le sentiment du Gouver
ment tout entier.
La rparation de celte erreur
ne peut tre trouve que dans
la retraite du Cabinet,et c'est
une raison de plus pour que le
Prsident Roy tasse appel
un Cabinet d'union nationale
ira > a ut, pour objectif unique,
j u-j appliquer le plan Forbes.
Cette mission, d'ailleurs,
n'est pas aussi simple qu'on le
croit, ainsi que nous aurons
l'occasion de le (dmontrer
par la suite.
Halle i louer
Rue courte.
S'adressera
M. OUf. 6A&TJfil$S
L'ARC- EN-CI EL
Dans l'intervalle de ces huit
derniers jours deux incidents
ont frapp mes sens en taisant
clater toute ma gangue, comme
il advient quelquelois au pal-
mier, spar dans toute la lon-
gueur de sa tige, quand il est
frapp par la loudre. Ce n'est
pas que j'entends grandir en me
comparant l'arbre altier dont
la tte touche au ciel; je pourrais
dire tout aussi bien que la bte
qui rampe sur le sol peut sentir
par tout l'tre autant que je sais
l'prouver quand mes sens d-
cupls vibrent par chacun de
mes pores, par o passe ma
sueur, par o pntre la vie I...

Et en premire ligne, ma fai-
nantise coutumire furetant
dans une de ces maisons occu-
pes par des indiffrents on des
neutres, lut trappe d'une vrita-
ble galerie de candidats aui tonc
lions lecti ves.galerie aussi com-
plte qu'on en peut voir, parce
que le propritaire de la collec-
tion est facilit par la prodigalit
logique des hommes du jour.
Ces postulants, peut-tre, eux
aussi des indiffrents de la
veille, ont appris, qu'ils sont
brusquement devenus les sujets
du lion populaire qui, avide et
jaloux de son autorit prcaire,
a rclam de l'affection de ses
entants, le bout de carton ma-
tai de cette association : nous
ne signons rien avec l'Amri-
cain, il devra s'en aller. Char-
bonnier matre chez lui Est-ce
que Me Henriquez a parl pour
tous ses membres ? Q*ii sont
ceux qui disent que la politique I
est une science et un art et mur- '
che, comme le progrs,en chan-
geant ? El enfin, la suite d'un
propos aussi terme, aussi chau-
vin qui dans l'Union Patrioti-
que marchera dans un cartel
divergeant ?
L'Union Patriotique c'est
l'ultra de l'arc, son program-
me n'a pas t modifie.Il faut
que ceux de ses membres
qui veulent s'en sparer ne
prsument tirer aucun bn-
fice de son iufluence ni pour
eux, ni pour leurs allis pla-
cs quelque dix pas en arri-
re... C'est bien tout cela que
leur dit, l'avance Me Hen-
riquez qui gendarmera l'oc-
casiou son propre lrre si le
frre veut faire maldome.
Avant donc de mettre tou-
tes ces questions en pleine
clart, ce que je ferai au
fur et mesure des vne-
ments en cours, je veux relire,
les propos qu'un ami indiscret
tenu Me Henriquez. Ces
c'est lui qui le veut. Il
me revient la mmoire la
tragique histoire d'un pre de
famille qui aimait la mer.vou
lait prendre la mer, mais un
jour la mer l'pousa et lui la
victime, laissa sa femme plo-
re. veuve tout jamais !
*
Arailcar Duval a concouru
l'lvation d'une belle gn-
ration que les lettres ont tous
enrichi, ou pour le moins, ces
hommes-l sont devenus des
personnalits en vedettes Ils
ont produit de belles ou de
bonnes choses. Sans doute,
Duval comme eux a produit
aussi. Mais cet homme infini-
ment bon, instruit, sincre et
enthousiaste a plus senti la vie
qu'il ne la produite, en d'au-
tres termes Duval seul beau-
coup plus qu'on ne pense et
s'il na produit uue uvre
lorte ou s'il n'a accompli, un
acte authentiquemeut drama-
tique, c'est que son me est
plus persuade ou conquise
qu'elle ne conquiert ou per-
suade. C'est un rcepteur plu-
tt qu'un metteur. C'est ce
qui lait que j'ai trouv Mr
Borno injustement ou inutile-
ment mchant euvers Duval.
Mr Borno pour la beaut du
mot dmarqu Georges de
Latourchardiere.dans l'ternel
lminin, mot qu'il a lait sien
et l'a jet Duval.ocPgrasolo-
cul de pchs que reprsentent iate,QU..a Me Henriquez. es J^jJ M .
tous ces Dortrail* H'hommP I mots disaient: "l'article n est l*u.c Ud" * '"<*is a ion ou
1 ' I pas de Vincent, je puis mme I ralS0D cette fatalit se rpte
affirmer qu'il ne l'a pas lu ... ecore aujourd hui, inexora-
Et le public qui ne connat Ible Pour ce charmant ami
rien d'un bureau de journal, avec un autre grand homme,
le public qui commence par ,Me ste<"o Vincent ; et, qui
Ce n'est certainement pas une
manire d'injure qui me lait ima
giner la boutade, moi, fils de la
chair, parlant d'hommes chez
qui souvent la chair a vibr et
frmi... moi qui sais que la ma-
tire anime n'a pas fait un pas
sans se heurter contre le mal...
Je reviens donc celte im-
ression d'une galerie de cl-
rits, de candidats aux (onc-
tions lectives portant mon ju-
gement taire des questions ;
une interrogatoire du droit com-
me du tait que l'homme de rai-
son peut exiger, s'il n'a pas en-
tendu dchoir, s'il n'a pas enten-
du ramener la question hatien-
ne sur le simple terrain d'une
substitution de personne,ou aux
capitulations d'instincts qui vou-
draient que, eux, des tres d-
vids ou allmes,tonitruent con-
tre les premiers arrivs.donl les
ttes sont plonges dans leurs
cuelles de son,hypnotiss com-
me des crochets de portail...
a
Et en deuxime ligne, ayant
lu un article, la fin du mois
dernier, paru dans un ditorial
de Le Matin et intitul Pro-
gramme ; puis, inopinment le
journal L'Opinion qui, jus-
qu'ici marquait une tendance de
mesure dans le ton et, a, pour
un motit, sans doute, dvoiieux,
pouss un cri d'alarme disant :
O est le Cartel du Nord ? ,
et le mme jour aussi L'Action
Hatienne , sous la signature
de Me Alphonse Henriquez, pu-
bliait en grande manchette La
Politique d'Hati-Journal ou la
sensationnelle dclaration d'In- I
trim ,m'ont ramen moi qui
tais enclin ngliger l'tude
d'une question qui, mon sens,
serait trop prmaturment envi-
sage poser la base d'une
procdure, solliciter un cat-
chisme patriotique o les vrits
de notre rdemption seront une
A une exposes, puis vrifies
dans le crible de la discussion.
Cette question de programme
est sans conteste la plus int-
ressante, la plus originale des
problmes internes actuels qui
seront l'ordre du jour. Qu'il
soit dit en passant, que la seule
coordination d'une formule d'un
de ces cartels, l'agencement des
diverses formules de tous les
cartels en regard du plan Forbes
et les ententes en sous-mains se
prsenteront dans toutes les
gammes de couleurs pour mar-
cher vers la lumire, vers le
spectre solaire, cet arc-en-ciel
qui revient toujours aprs le d-
luge et.les averses de pluie.
Uc|, voici que Me Alphonse
Henriquez s'crie La Poule ne
signera de pacte avec le bien-
veillant Mal Uni. L'est nei ei
olair. Me Alphonse^Henriquez,
l'irrductible est le porte-fanion
de la premire heure de l'Union
Patriotique; M* Henriquez main-
tient le point de vue tondamen.
une claque ou un mot d'ordre
de chapelle intresse a pr-
tendu que dans toute l'aflai-
re.il s'agit de choses que seul
Amilcar Duval connuit les
tenant et aboutissant. Et voici
Amilcar Duval sur uneselette
et voici que, depuis peu, l'on
m'apprend, que vrai ou pas,
Amilcar Duval qui professe
haut la sincrit, a tait une
dclaration publique dans le
sens de sa responsabilit.
*
f
La fatalit qui poursuit un
homme,c'est toujours ea lui;
sait, peut tre aussi avec les
amis de ce grand homme.
Dans un prochain article
nous dmlerons quelques fils
de cette histoire; mais je dis,
que Duval n'est pas tait pour la
politique. Duval c'est la petite
source qui coule sur ta route.
Chaque voyageur est tent de
troubler le limpide breuvage
par l'immersion des parties
extrmes de sa personne, trou-
blant iunocemment le liquide
en vue d une satisfaction, en
vue d'un bien-tre.
Casteiu DELIENNE *
TONIQUE
Contre ANMIE
ClU Dr .1 MI.I.ICT
- DIGESTIF RECONSTITUANT
digestivs.
&
ANEMIE d'origine respiratoire,
ANEMIE consomptivet,
ANEMIE par excs de travail intellectuel ou corporel, i
ANEMIES conscutives ai Maladies aigus,
ANEMIE des Pays chaude
t <..,,!,, les Maladies du TUBE DIGESTIF. "
uurnne
rutio.i
Ainsi que li.ii.-y-.nl plut dr lutl.im lettrei manant du Corbi
nr ii.iil tre irci an rEPTO-FCR du D' JAILLI. ,..,. ,
(.Morose, Ma Rtea couleur", Ir; mu.ivaitM Digestions et, eu grucral, toute Dtbllilr.
in Corhi mdical.
JAILLI, r pour aurir l'Anmic, lu
- In
JEE
ROM D'EMPLOI : Un lit erra t liqueur Immdiatement aorei le repas.
tir on :
O.VIIRAHHF: rrree, M. Il l'uvr, 13 PARIS t*>
Dtail Toutes honnos Puormaclcs
Pourquoi
ne Pouvons
nous pas
Economiser?"
'
5MBIEN de fois vous Wvou* pos cette question aprs
veut tre rendu compte que vos dpenses absorbent tout votre
salaire? Quantit d'autres personnes dont le revenu n'est pas
u vtre, achtent d l'ticles qui sont hors de votre
porte. Serait-ce parce que eus dpensez au hasard?
Une Brochure sur le Budget Je Fajnille. publie par la Banque:
Royale, vous aidera prvoir vos J-pm*i et conomiser.
DiMAHDiz-ur vi rrruri Aie.f
La Banque Royale
du Canada
i
... Cela se passait H Intel de
France. Il lui dit:
Tu as une cigarette.
Il rpondit avec plaisir et lui
en tendit un paquet. Mais il
ajouta :
Tu as des allumettes. Il lui
dil encore :
Mais oui, et lui tendit son
briquet.
Et comme api es avoir allum |
la cigarette quon venait de lui rt
oftrir, il faisait mine de mettre
le briquet dans sa poche, l'antre
se fcha srieusement et se 1re.
Calme alors il lui dit :
Ne te fche pas puisque tu
a repris ton briquet. D'ailleurs
tu ne peux partir sans compl-
ter tes politesses. J'ai soif et je
n'ai pas le sou. Offre-moi donc
un grog
lit il Je lui offrit, mais ne res-
ta pas plus longtemps en sa
compignie puisante.

... a vu, dimanche aprs-midi,
avec quelle rapidit la foule qu.
assistait une partie de foot-
ball, se dispersa sous la pluie.
Une pluie tout lait inattendue,
one de est pluies tropicales que
l'aul Maurand comparait trs
peu potiquement d'ailleurs
une colique du ciel. En moins
de cinq minutes tout le Bar
Terminus tait rempli et les gar-
ons pendant toute la pluie ne
sutlireut pas lu tche.
...a vu, dimanche.matin, un
spectacle que Ion n'avait pas vu
depuis longtemps. Un syrien,
M... se baladait, aux environs
de la Poste, sur une mule. Au
passage des autos la bte ren-
due clbre par ses rancunes
tenaces excutait des gambades
Inattendues qui faisaient la joie
des gens qui s'ennuyaient par
ce malin ensoleill de diman-
che.

*
.. voit que depuis deux ou
tjois jours une grande fabrique
(Je boissons met sur ses bou-
teilles des tiquettes capables
4e tromper la bonne foi des con-
sommateurs. En eflet sur la
boisson fabrique ici il y a l'-
tiquette d'une marque alleman-
de clbre de par le monde en-
tier.
: ... verrait avec plaisir cesser
cette sorte d'usurpation de...li-
fe.

... comme elle passait et qu'il
tait seul, il l'appela. Elle vint.
U se'rappela alors qu'elle tait
sa marraine, une marraine, une
marraine encore trs jeune,
Comme celle que les fes don
nrent a Chrubin. Il l'invita
djeuner. Elle fit mine d'accep-
ter. Elle s'en alla se rafrachir
etrevint quelques secondes aprs
accompagne d un gosse de dix
ans. Et ils se mirent table. Le
dbut du djeuner fut marqu
par sa galanterie souriante. Mais
vers le milieu, c'est--dire un
peu avant le des&ert,il commen-
a s'nerver. Son sourire de-
vint un rictus et ses gestes se sa-
i aderent. Elle commena a s'en
apercevoir et se mit en posture
de se dfendre. Mais elle tcha
de se faire la tle d'une qui n'a-
vait pas l'air de comprendre.
Au fromage, l'nervement s'ac-
cusa encore davantage, telle-
ment que le couteau, par trois
fois, lui tomba des mains. Lors-
qu'on fut au digestif il se fcha
lout louge et comme elle lui
demandait :
Mais qu'avez-vous, mou
cher ami?
\U rpondit: jjg
r4 Ce n'tait.pas la pain*, et
miois il indiqua la mai raine
l'entant de dix ,ans qui man-
geait comme un homme de
trente ans, ce n'tait pas la
peine vraiment de mettre, en-
tre nons, celle espce de gen-
darme. V
Assurez-vous contre accident
la General Accident tin et
Lite Asusrance Corporation Li-
mited . vve F. herminehittaa.
Afant Gnral poujgMtiy
-=*ssV-


"
HA P.2
LE MAIIM .16 Juillet 1930
i TTrTfcJ
Qualit Remarquable
La grande diflrence dans l'intensit sonore et dans la
richesse de son de votre haut-parleur que vous ne lui con-
naisMiz pas et que vous avez obtenu aprs le remplace-
ment de votre dteclrice ancienne par une
PHILIPS A 11.
montrant l'vidence la qualit particulire de ce type
de lampe.
Si votre appareil rcepteur ne comportait pas encore
une
PHILIPS A 41f>
vous devriez demander votre fournisseur de vous ex-
pliquer les proprits caractristiques de cette lampe.
Il peut montrer mieux que nous pouvons l'crire, pour
quoi la Philips A 415
est la lampe qui ne peut tre gale.
Demandez ces renseignements votre fournisseur.
PHILIPS RADIO.
fc-fi

i -
du
COMMUNIQU
Union Nationaliste
o
Fidle on programme d'action,
l'Union Nattonaliato poursuit pacill-
(iucinent sa lutte obstine contre un
rgime de force et d'oppression, bile
n'entend s'carter de es directives
dont le triomphe doll Itta la libra-
tion initiale du pays.
S a n s repousser le CODOOUri 001
nergies et de bonnes volonts, elle
n'entend, non plus, s'engager avec
aucun cartel ou aucun candidat pu -
idential, dans des accordi qualcon
ques pour l'unique possession l
Pouvoir.
Dans les circonstances actuelles,
angoissantes et difficiles, o.le pa-
triotisme des .itovrnsdoil planer mi
dessus des querelles de personnes <>u
de clans,le devoir national comman-
de de ne voir d a n s les prochaines
lections prsidentielles, non une
iBUVre de parti, niais l'expressi ou
conscienledu peuple liaitien du se 11-
hrei-de I") ansit servitude etran-.
Ml
Les rivalits qui sparent, dj.cer-
lains lioinnies politiques qui rceni -
ment encore, collaboraient ensemble,
ne peuvent qu'aggraver la situation
doaloureuse de la Nation.
Certains actes qui se commettent
KO mprit de toute loyaut et certai-
nes manuvres suspecte de corrup-
tion sont autant de causes de divi-
sion que le prtextes fournis l'Occu-
pant pour perptuer sa domination
en Hati.
L'Union Nationaliste ne peut que
dplorer les mauvaises passions et d
clarer sa 1er nie volont de rester
trangre aux coalitions qui peuvent
se former contre telle groupe ou telle
personnalit politique.
A cette heure dcisive o la Patrie a
besoin du dvouement de tous, l'U-
nion Nationaliste proclame une poli-
tique nationale, largement concilia-
trice, dans le cadre d- laquelle la capa-
cit et l'honntet, quelques grou-
pes qu'elles aient appartenu ou ap-
partiennent, trouveront l'aCCUell le
plus loyal et la plus lincre collabo-
ration pour l'OBUVie de dfense natio-
nale et de restauration de laSouve
runet Intgrale de la Rpublique.
Le Prsident Le vice-Prsident
p. Theby Louis Alerte
Le Secrtaire-Gnral,
il. Chancy,
Le Trsorier ; Dickner Pierre -Louis
Les Membres du Comit Central ,
Victor Carr, Maurice Desrouleaux,
Georges Sjourne,Frdric Csar.Ly-
sius Michel, etc.
Concours de diction
de l'Alliance franaise
Ce concours aura heu samedi
prochain Cm-Varils. par-
tir de 8 heures du matin.
On nous dit que les concur-
rents des deux ^sexes seront
nombreux.
Le jury vient d'lre form par
le Presiueut de la Socit.
D'autre pari, nous rappelons
aux intresss que la remise des
copies au Prsident de l'uvre
pour le concours de composi-
tion Iranaise est lixe au 31
Juillet prochain au plus tard.
)n connat le sujet du ton-
cours : L'Union lait la Force.
Commentez cette tire devise
des Hres de la Patrie.
L'Alliance donne en outre des
prix tous ceux qui remettent
de bonnes compositions de si} le
aux examens de tin d'anne KO-
laue.
La distribution solennelle des
prix aura lieu en Novtmbre
piochain.
Le camion Desse
a chavir
Le camion Dresse condnit par
le chaufteur Emmanuel Am-
de a chavir lundi soir,dans II
rgion du Morne - Cabrits. Il
tait rempli de voyageur* pour
Seau d'Eau. O.i dit qu il y a
beaucoup de blesss et une
morte : Mme Nrsia Johnsen
qui a t transporte l'Hpital.
A bientt d'autres dtails.
- o
Candidat
la Dputation
Le sympathique Mr Etienne
Louis, avocat de Jacmel, est
candidat la dpulation natio-
nale peur la circonscription de
Bainet-Cotes de Fer.
. Vux de succs.
Association des Dames
de St Franois de Baies
Les daines de l'Association
o St-Frauyois de Sales sont
aviss^que la runiou de di-
Dianche prochain, 20 juillet
sera uue.reunion plnjre
laquelle ,. tous les membres
doivent assister et, qu'on y
Jirendra des dcision urgen
es concernant la bonne mar-
che de i uvre.
La Secrtaire :
^Mme Franck PO Y
Port-au-1'rince.le Hjuille
II- I Hernie 11(11 II A M),
iainliil.il a la llepulaliua .Nationale
drs (ionimes, 1re (lircouscriptioii
Lk Matin aecueille avec syiu-
pallne la candidature la d-
putation des Gonalves de son
ami et collaborateur M* Etienne
Bourand.
H lui souhaite la russite dans
la lutte lectorale, cot d'mi-
nenls citoyns, il est vrai, mais
nul mieux que lui, par sa pon-
dration, ses talents, et son
loyalisme ne saura dlendie
avec plus de lact les intrts de
sa ville natale.
Monsieur Etienne Bourandqui
est un crivain de grand talei t|
a d'ailleurs milit dans la poli-
tique el connat par consqumt
les problmes qui seront poss
di \ai.i les prochaines Chambies
Lgislatives pour lesquelles il
seiait d'un trs prcieux con-
cours. Ses amis des Gonalves
ont donc tout intrt contri-
buer ce qu'il soit leur repr-
sentant au Corps Lgislatif.
s
Fte de Noire Dame
du mont Garmel
C'est aujourd'hui la Fte du
Mont-Carmel, montagne de l'a-
les.ine o vcut le prophte
Elieeto fut btie la premire
glise ddie ;'i la Vierge. Celte
l't sera particulirement cl-
bre Saut-d'Eau, Delmas,
Bizoton et Mayaman (Ption-
Ville)-
Il y aura grand'messe celle
occasion dans plusieurs de nos
Chapelles.
Par Radio
15 Juillet 1930.
;m:\V YORK. La American
tlphone and Tlgraphe Co.
a annonc un bnfice de lit.
566.711 dollars pour le premier
semestre de cette anne tandis
que ceux de l'anne dernire
pour la mme priode n'tait
que de : 130.736.094 dollars.
III DAI KM. La semaiue
dernire le premier minisire
Mussolini a subi une srieuse
opration l'estomac Bologna.
Lopration a t laite par le
Professeur Nigroselli, un ex-
membre de la Ligue anti l'aciste.
Selon les informations, il ttaii
assist de deux autres prott-
seuis. Lopration a eu lieu dans
1 eplus grand secret pour ne pas
alarmer l'Italie.
In groupe d'amis nous de
mande l'insertion de la pice
suivante, hous acc tiers leur dsir.
A l'attention
du ^Gouver-
nement.
Nous ne savons pas pour
quel motif c'est toujours prin
cipalement Le Nouvelliste
qui prend position contre les
petites loteiies de Port au
h inre,quand ces loteries qui
sont organises au profit des
uvres d'utilit publique tout
vivre l'imprimerie et font
grand bien bon nombre de
pres de tamille et de jeunes
gens sans travail qui se
contentent de gagner leur
existence en vendant des
billets.
Pourquoi le iNouvelliste
n'crit-il pas contrelesloteries
trangres qui sont installes
dans les vitrines de toutes les
maisons de commerce de
cette place et qui emportent
tout l'argent d'Hati.
Le Gouvernement du Pr-
sident Eug. Roy entend que
les hatiens vivent aussi
( u groupe del'ort au Princiens
Cirque Saenz
Jeudi soir, le Cirque Saenz
donne une reprsentation sen-
sationnelle. Elle commencera
ds huit heures et son pro-
gramme figurent des numros
extraordinaires. On aura l'oc-
casion de revoir enlr'autres, le
laineux Lion Samson dans la
cage duquel tait entr notre
ami Gairaud.
A demain d'autres dtails.
o
De LA REVUE
DE L'ALLIANCE
FRANAISE j
Du 'dernier numro de la '
Hevue de l'Alliance Iranaise
arrive ces jours-ci Port-au-
Prince, nous extrayons les notes
suivantes :
Mdailles dcernes l'occa-
sion de l'Assemble Gnrale du
20 mars 1930 tenue Paris :
Madame Charles Moravia,
membre du Comit hatien de
l Alliance franaise de Port-au-
Prince, mdaille Vermeil (petit
module ). ,
Me Isnard Raymond, mem-
bre du Comit de Port-au-
Prince, mdaille argent ( grand
module ).
Mr Clment Pothel, Sous-
Inspecteur des Ecoles et raem
bre du Comit de Port-au-
Prince, mdaille argent ( graud
module ).
Mr Jean-Baptiste Doris-
mond, membre du Comit de
Port au-Prince,'mdaille argent
( petit module ).
Mr Maurice Laudun, pro-
lesseur au cours de l'Alliance
Iranaise Sto Domingo, m -
daille argent ( petit module).
Nos sincres compliments
aux nouveaux mdailles.
D0D6B BROTHE. &*
" r .
Nouveau Degr de Beaut
La Nouvelle DODGE
Huit en Ligne

La nouvelle Dodge Huit en ligne tablit un entier et nou
veau degr de beaut mettant porte de toutes les bourses
les autoi de huit cylindres. Elle reflte une qualit de per-
formance, une qualit de mcanisme, une qualit de beaul
et de confort que portent les traditions de confiance de la
Dodge Brothers au plus haut degr dans l'histoire de la
Dodge. A son prix tonnamment bas, elle reprsente claire-
ment une valeur qui est sensationnelle.
SOUTIEN DES TRADITIONS DE CONFIANCE DE LA DOO0B.
KhiEERS GARAGE
Distributeur
RUE PAVEE PORT-AU-PRINCE ) HATI
PHONE: 2234 & 2318.
/ il
jCoui
CE SOIR
BEAU SABREUR
Entre : 2 & 3.
DEMAIN SOIR I
SOIREE TALDY
L'admirable actrice Lily Damita
dans le superbe film Aubert :
LA GRANDE
AVENTURIERE
Entre : 1 & 2.
'Bagatelle
Htel Restaurant *
Dirige par
d'Assises
^Demain jeudi sera entendue,
toujours sans assistance du ju-
ry, la cause de Petit Blanc Paul,
accus d'avoir frauduleusement
soustrait des objets mobiliers
dans la boutique des dames
Cassagnol et Chenet.
.,' Le Tribunal sera prsid par
le Doyen Arly et l'accus dten-
du par Me Alix Mathon.
HARRY R. KINNEY
Annonce ses Clients et
Amis qu'il a transfr son atf|
lier de Vulcanisation et son
Inslallation de Soudure Elecf
trique .'319 cirand'Rue.
Asthme
Soulupomont et Ourtrlson
I par les C16ARBTTBS ou !i POUDRB
I ta Intmt tant In Mptoi tt Pbrwti * tin
txigtr la lifnatunJ. ESHIC sur hdfut ci^arella,
ESPIC
Hamburq-America-Line
Le navire Adalia , venaut de KiDgston, est attendu ic
?e par ve.s le 19 courant, parlant pour l'Europe via les ports du
Mme Em. THEARD Nord, prenant du trt.
Petit Gove. C REINBOLD & Co., Agents.
Insurance Co
Une desiplus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
sur la VIE

RUG. Le BOSS & Co
Aaents Gnraux

*

>i.


LE MATIN- 16JuilW!lW0
tAGfc 3
Ki^rss:
.-_-HI
Loi lectorale
CHAPITRE 3.
Des circonscriptions lectorales.
r* (Suite)
ARRONDISSEMENT
DU CAP-HATIEN
1re Circonscription : Chef-lieu
Cap'Haitien
Elle comprend les Communes
du Cap-Hatien, Quartier-Morin
et Limonade.
ime l irconscription : Chef-lieu
Acul du Noid
Elle comprend les Communes
d'Acul du Nord, Plaine du Nord,
Milot.
ARRONDISSEMENT
DE PORT-DE-PAIX
1re Circonscription : Chef-lieu
Port de-Faix |rf.
Commue de Port-de-Paix' ,
2me Circonscription : Chef-lieu
St-Louis du i\ord.
Commune de St. Louis du Nord
et de l'Anse--Foltur.
ARRONDISSEMENT
DES GONA1VES
1re circonscription : Chef-lieu
Gonaives
Les Communes des Gonaives et
d'Ennery.
UlM Circonscription : Chef'lieu
Gros Morne : "JL,,
Les Communes de Gros-
Morne et de Terre-Neuve.
ARRONDISSEMENT
DE ST-MARC
1re circonscription : Chef-lieu
St-Marc.
La Commune de Saint-Marc.
2me C irconscription : Chef-lieu
Verrettes
JLes Communes de Verrettes
et de La Chapelle.
ARRONDISSEMENT k29B
tire Circonscription : Chef-lieu
Cayes.] ;
Les Communes des Cayes et
de Torbeck.
Sme Circonscription : Chef-lieu
Port-Salut
JLes Communes de Port-Salul
et de StJean du Sud.
ARRONDISSEMENT
DE LA GRAND"ANSE
1re Circonscription : Chef-lieu
Jrmie
Les Communes de Jrmie et
des Abricots.
2me Circonscription : Chef lieu
%Coruil
1 es Communes des Roseaux,
Corail, Pestel.
,^Arf. 2(. Les Snateurs des
Dpartements sont au nombre
de quinze. Us sont lus par le
suffrage universel et direct des
Assembles Primaires. Ils sont
ainsi rpartis entre les Dparte-
ments : Ouest,quue; irois pour
chacun des Dpartements du
Nord du Sud et Je l'Artibonile.
Manufacture Hatienne
de Cigarettes
GBAHA& C
Les Ciqarettes
Dessalinienne*
Colon
Rpublicaine
Vorl-aii-Princienne
Grce
la fia esse de
des
leur arme fout les dlices
vrais amateurs.
Deux pour le Dpartement du rappeler la sus-dite date,l'heure
A ... t______. ti... i... ...... J.. i ___..... I..... lu Lut /).. la rAn.
Nord-Ouest. Seront lus les can-
didats qui auront obtenu le plus
de voix dans leurs Dpartements
respectits.
^Art. 27. Relativement aux
lections Communales, chaque
Commune tonnera une circons-
cription qui sera dnomme
circonscription Communale .
jArt. 28. thaque chel-lieu de
Commune ou .chaque quartier
pourvu d'une Justice de Paix
torme de droit une des Sections
de vote de chaque circonscrip-
tion lectorale.
11 y aura, dans chaque Com-
mune, un bureau de vote. Ce-
pendant il sera tabli de nou-
veaux bureaux toutes les lois
que le nombre des lecteurs
inscrits excde 500. ^ .
"*Art. 29. La Commission
d'inscription dressera autant
d'exemplaires du registre d ins-
cription qu'il y aura de bureaux
de vole dans la Commune.
Un exemplaire certifi par la
Commission d'inscription sera
remis chaque bureau de vote
par le Magistrat Communal.
CHAPITRE 4.
De la tenue des Assembles
Primaires.
.^Art. 30. Aa jour fix pour la
tenue des Assembles Primai-
res, tous les citoyens dment
inscrits sur la liste lectorale
d'une Section de vote, et munis
de leur carte d'lecteur, se ru-
niront de plein droit au local
dsign par Arrt du Conseil
Communal, pour toi mer l'As-
semble Primaire lectorale de
la Section.
Unique Conseil Communal de
la uico.isciplion est tenu d'eu
LOTERIE
t |DE
l'Association des Membres du Corps Enseignant
et de l'Alliance Franaise!
Le prochain tirage de cette loterie est fix au dimanche
3 Aot 1930 9 heures du matiu au Caf ELDORADO .
Le Comit d'Administration aviso le public qu'il ne met
>lus eu vente que 4000bilicls au lieu de 5000.
Le prix du billet est de 3 gourdes eu TROIS coupous d'une
gourde chacun.
Les lots gjguauts sont augments eu nombre et en valeur
conlormraent la rpartition suivante: .............
1 Gros lot Gourdes! 2,100 4 lots de 30 gourdes 120 I Prsidents sont dsigns au sort
de l'ouverture, le but de la ru-
nion par deux publications dans
la quinzaine prcdente, dis-
tance dejhuitaine. Elles dsigne-
ront le local aflect chaque
Section 'ou bureau de vote et
seront affiches aux portes prin-
cipales de l'Htel Communal,
et des Tribunaux de Paix.
Art. 31.Les Assembles Pli-
maires de chaque circonscrip-
tion ont pour tonction d'lire
directement et la majorit re-
lative des suflrages exprims :
1" Les Snateurs du Dparte-
ment;
2. Le Dput de l'Arrondis-
sement ou de la circonscription,
si l'arrondissement a plus d'un
Dput lire;
3. Les Membres des Conseils
Communaux de chaque circons-
cription communale conlorm-
menl la prsente loi.
>' Art. 32. Chaque votant por-
tera sur son bulletin de vote
autant de noms que de Sna-
teurs lire pour le Dparte-
ment, le nom du Dput de
l'Arrondissement ou de la cir-
conscription, et ceux des Con-
seillers Communaux, en indi-
quant ; sans contusion la nature
de la fonction lective.
Art. 33. Dans les cas don-
nant lieu lections partielles,
il sera procd conformment
aux Art. 35 et 31) de la Consti-
tution.
Art. 34. Aux jours et heure
fixs les oprations seront diri-
ges dans chaque Section de
vote par un bureau qui ouvrira
l'Assemble, recevra les voles,
procdera au dpouillement,
proclamera le rsultat du scru-
tin.
Procs verbal de tout stra
diesse, signe des Membres et
mention sera laite des mollit
d abstention des non-signataires.
Arl.35. Chaque bureau sera
compos d'un Prsident, d'un
Vnc-i'iisntent et de quatre as-
sesseurs.
Art. 30. Les bureaux sont
prsids par le Magislrat Com-
munal, les Conseillers dsigns
la majorit relative par le
Conseil, leur dlaut par les
Pisideuls et Membres de la
Commission Communale.
En cas d insuffisance de Con
seillers ou de Membres des
\ Commissions Communales, les
75 lots de 12 Cdes
i 2 Ap. du 1er lot 30 G. 64
! 2 du 2e gros lot 24 80
1 j .. 600
1 c 150
3 lots de 90 270 2 du 2e gros
3 lots de 60 i80i| 2 du 3e gios lot 15 30
117 lots se tel minant par les deux derniers chiffres de
trois gros lots. 6 Gdes 702
900 par l'Administration Commu-
uale parmi les lecteurs sachant
lire et crire et ^indiqus dans
les listes des citoyens prsents
cet effet par les candidats d-
clars.
A suivre.
mmm^^psa^^gim^s^ a WfSV\fiW&iMifl 2ff
Toutes les Polices
DE LA

g comprennent la Protection contre la j|
Foudre sans auamentation de taux
s Eug.LeBossrCo
Agents Gnraux
Vente d'Immeubles
Hue PotitGove
Par arrt du Tribunal de Cas-
sation de la Rpublique, rendu
i la date du 30 juin 11(30, fut
ratifie el consacre l'adjudica-
tion, prononce le 13 janvier
1928, par M' Louis Vilmenay,
no'aire Port-au-Prince,au pro-
fit de Mme Veuve Aug.Ahrendts,
relativement uux immeubles ci-
aprs indiqus, qui avaient t
hypothqus par les poux Jo-
seph Jrme, en faveur de feu
Aug. Abrendts, suivant acte
rapport par M' Suirad Yillard,
le lb' septembre 11)11 L'arrt
ci-dessus nonc a dclar va-
lable, devant sortir son plein et
effet, la sus-dite adjudication.
En consquence, les dits im-
meubles sont mis en vente par
Madame Veuve Aug. Abrendts:
lo. Une proprit, sur la-
quelle se trouve une maison en
maonnerie et en fer, sise IV
tit-Goave, rue Mont-Lhry, ci-
devant rue Tonnerre, l'extr-
mit Nord du march ou de la
Place d'Armes;
2o. Une proprit, sur laquelle
se trouve une maison en ma
onnerie et en ter, sise Petit-
Gove, a l'angle des rues Saint-
Paul et Saint-Antoine;
3o. Une tendue de terre de
la contenance de six carreaux,
dpendant de l'Habitation Cour-
tis, situe dans la section rurale
de la Rivire Sche, Commune
de Petil-Coave, ainsi que les
Usines Caf qui s'y trouvent
tablies.
Vve. Aug. ABRENDTS.
A Ste Rose de Lima
Le Peusionnat Sle Rose de
Lima donne avis aux tamilles,
aux n milieux amis de l'E-
tablissement et au public
Port-au Prirjcien qu'une ex-
position de Travaux l'ai-
guille de Dessin et de Pein
ture sera ouverte ds le sa-
medi 19 du courant 2 hs.
de l'a prs midi.
Les salles d'exposition pour-
ront tre visites de 8 heures
11 hs 1/2 et de 2 heures
6 heures, jusqu'au mardi ma-
tin 22 juillet.

Avis
P Huma instantanment
Le defi.ier modHeett absolument nout'tofJ
en dsignation, construction et opration.
Il produit et brle son propre gaz.
Touchez seulement tsuec une athimet,
lom ne la valve cl lu combustion commence
instantanment.
Son cot duperai,!)), (jiirl que soil le cas
ne peut pas excder dix centimes par jour.
iomIsooi qui uplquml lapcpuUrit .le. tm 'Tnlcm**.
i. S alii.ivc instanta-lll rirent.
2. Il n'est pas com -
h'qu.
3. // a moins de in eg
't. Il est absolument
garanti.
. Il est lgant.
En nickel bien poli.
6. Pour isuj-ininuM ,i, Il( Sj f*t lit* d'pn io* l'
.sec uiioin une miaule. Jip .i on ce qi* vojj p. #*/ .l-Hre>
Rpprfee n i i g i ,i ,i il
WRST iM'I.S TfHDING C.
i-j.i iu prise, Il 'ii'.
toain l.viiji ,t s >va Go i j,o, iii r s \
& Chaque 1er $u
du trouoe une for
mutable rclame
9. l'ubriutic par an
tablissement de
renom nie.
Poar un prompt rglement I
de vos ailaires adressez vous '
Me Emmanuel THE\RD.
Petit Gove.
U PLUS ANCIENNE ET LA PLUS EFFICACE <
INJECTION PEYRARD
D'ALGER
M
DRAGES PEYRARD nM
Ourlmmmnl /a
BLENNORRAGIE
TOUTES fflAIMACIES
llls PEYRARD, W. rue (k GrtMlIt, PARIS
Empche z
QUE
votre teint se fltrisse


Conservez voire teint "Zm
frais et beau.
Les tches de rousseur, le
hle, les boutons, les points
noirs, les tches du ioie, et
toutes les fltrissures similai-
res qui d pare ut votre beau
teint naturel peuvenl tre en-
leves par l'usage de
Lhxelenlo
Pommade de la peau
Il a t soigneusement prou-
v et essay Il est un on-
fiuent mdicamenteux scienti
ique partait sans danger et
d'un usage tacile.
Essayez-le vous serez sa-
tisfait de ses rsultats.
En vente chez tous les dro-
gutes. Pour 0.30 centimes
seulement, il est expdi dfi
rception du prix.
Ecrivez pour avoir un chaur
tillon gratuit et le livre des
conseils pour la beaut.
EXELENTO, MED1C1NE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
Agents demandes ponr ton
pays.
Ecrivez pour renseignement*

Panama Railroad
Steamship Une
Oifice of General Agent
nona n HKitciiwTs a.vd atoum
The Panama Railroad Steamship Lille annonces the loi"
lowiog sailings l'rom New York to Port au Piiuse,Haiti direct,
during the monlh ot August 1930'
Sailinqs from heiv ork Arrivais al Port au-Prince]
S.S.'-Buenaventura\ July 30, 1030 August 4 th., 1030,
S.S *Ancon", August f>, 1930 August 10 th. 1930.
S.S Cristobal'.AUgust 19. 1030. August 24 th 1930.
S.S. -Guayaquil \ August 20 th. 1930. September lst 1930
AVIS Al i.n>l,lMl< I
La Panama Railroad Steamship Line a l'avautage d'an-
noncer les dpjrts suivants de New-York pour Port-au Prince,
directement, durant le mois d'Aot 1030.
Dparts de A eu ork, Arrtoages l'orl au Prince
S/S. Rueoaventura", le 29 juillet 1030. le 4 aot 1930
S/S "Ancon- le f> aot 1030, le 10 aot 1030.
S/S "Cristobal- le 10 aot 19i0 le 24 aot 1030.
S/S "Guayaquil" le 26 aot 1030 le 1er Sept. 18301
JAS. H. a VAN REED. Agent Gnral.
"*
w
The Royal Mail Steam
Packet Com pan v
Le steamer Culebra venant de Londres, Kingston, Cuba
et du Sud est attendu Port au-Prince le 24 juillet courant,
prenant trt via le Nord pour Havre, Anvers, Londres et
tous les autres ports d'Europe.
I. J. BIGIO. Agent-Gural
Tlphone ; 2311.
LOTERIE
de la Mutualit Scolaire du Bel-Air
Les Billets de cette loterie'sont'Jenjfcirculation.
6,000 Billets 2 Gourdes.
Les lots sont repartis ainsi :
1er lot de Gourdes 2,000 ,20 lots Gourdes 25
1 lot de .1,000 16. lots de .^ io
1 lot Jde ** 250|2App-du ler.TSt 4 30
2 lots de f 2 100 2 4pp. du 2me lot " 20
4 lots de 50 2 i 3me lot 10
Le tirage aura lieu le dimanche 10 Aot prochain 9 hs
du matin.
Bureau de la Direction de la loterie ;
IMPRIMERIE DU COMMERCE, 310, Rue Bonne-Foi,
*h Pour le Comit Directeur de la Mutualit ;
! Hyppolite JEUDY, Bien-Aim HYPPOUTE,
Emmanuel BASTlfiN.


Mercredi
16 Juillet 1930
Le Malin
4 PAGE
t ort-aL-frince
lohone : 2242
..UU.-L.-i________~i-~
Pagol
Energique antiseptique urinaire
Cours
% .
0 mhm rrtfcvfcmcnf
Saaarlmei \m doultir
4* ta mfcftaft
i
. MCMIHDMMH
rajcufc im nuit* d>
Aairea. d'il "
ptruinn roui
ni ue ?* ""
bal ci
VAMIAHINi:
~\cOVAT~
M G COL est sans pllli poui ci goaacr*quM.
iXi6 liiaes.ltiblu dei voies uiI>UiU*j
. u reaoL qui e-
eonfe*Uurn le* mu-
aueueee de oee art-
tiir*. renouvelle If*
uuui. trie 4 uo rt>
leuniaeement oomniet
dee cellule* Le Pegeoi
meurtrier ooo eeule-
ment pour le onocofue
partout oa il huu.
'^ meta encore pour tous
CT ! eutrea microbea,
euiqueU ce dentier
rut a'aeaocier. euffll
tout II cet le fonde-
MM. U beee du irai-
uioinl de l'arthrite ou
du rfiuiualliine blenuor-
rajttQue. (tarer qu'il aat
celui de le blennorra-
gie eUc-mrme
(V humim.
* Muisrirtii*


BIRH NATIONALE
I K LA
Brasserie Nationale
Se vend partout Or 0,10 le
verre malqr sa qualit su-
prieure. I
Protgez voire poche et
votre sant en la buvant
toujours.
Panama Rallroad
Steamship Une
Les chargeurs sont pris
de noter que le s'eameri An-
cou i esl attendu Port-au-
Prince, venant de Cristobal,
Canal Zone, le Mercredi 23
juillet 1990
Les permis d'embarquement
seront dlivrs pour le fret
destination de New York et
des ports Europens sur de-
mande faite ce bnreau.
Ce steamer partira le mme
jour 2 hso. m. directement
pour New York, prenant fret
malle et passagers.
Port-au-Prince, le 15 juillet
11)30.
Jas H.E C. VAN RED
Agent Gnral
Classiques
l>me Philo* rthi indu
siv>ment
Mthode snjiuccscomplet
co drle chaau anne.
(ours du sotr pour adultes et
jeunes gens.
Co m plibilt t Sln ograph te
anglaise et iranaise. Docly-
log aphie avec des svciu istes
pour (Inique cours.
Emeignetnenlt du franais
de tangluis, de l'allemand de
l'espaifiud. Mthode sans
gale.
Leons"' particplires de
Lettres, Sciences cl Mathma-
tiques aux {-Unes ou en retard
ou ceux qui veulent gagner
d'i temps.
Cours de,linique ( Solfge,
\ iolon, Piano )
Pension Scolaii e, srieuse el
agrable, avec annexe pour
Etudiants et adultes
S'adresser Hue Lamarre t&87,
ou tlphonez au Ao 2891
poui plus amples rensegne
Oient*
L'Institut TPPENHAUKR
Reconnu de l'Lniuersit
haitimn -.
mm- rm -! i.i.niiv i nmuw
A vaudra
Un piano droit de fabrica-
tion anglaise, construit sp-
cialement pour les tropiques.
Ce pi no avait cot huit
cents Or ( 800 ), on le revend
Or 300.
Une automobile Hudson
Coach.
S'adresser au
Dr H. L. BROWN (MO
U S. N Rsidence Rue 5
Avenue Q Phone M C 124-2
ou 163-2, ou voir Clment
Toussaint, la Brigade,
BAR TERMINUS
Place Dessalines
Caf chic, Restantant
de premier choix o l'on
trouve toutq heure les
consommations)les plus d-
licates.
Sandwichcs sans.pareils.
Bire la\ pression.
i
Grand Caf de France
Sous la direction avise et intaP'gen'e de Monsieur Fran-
ois Giraldi quitst devenu lassojide Monsieur Patrizi. le
propritaire de cet tablissement qui n'a pas d'gal.leGRAND
CAHL DE FRANCE, offre a ses ai tjab'es et distingus clients,
les consommations les plus fiies. les vins de t ute prove-
nances les plus choisis, Cig res et Cigarettes, Sandwiche,
varies, de* prix dfiant tout; concurrence.
L'accueil le plus sympathique continuer tre le mail
leur attrait dn Grand Caf de Knface.
P.VTR1ZI & Co
Tlphone2341.
ALUMINUMlLiNE
l)parts|direcls de New-Orlans et de Mobilej
pour les ports aitiens.
Un steamer laissera New-Orlans le 5 juillet courant, et
Mobile le 7, directement pour Miragone, Port au-Prince,
Si Marc et les ports du Nord.
Port-au-Prince, le 3 Juillet 19M
A. de MATTEIS & Co. Agents Gnraux
Tirage de la R
1 des Deux Superbes FORD
NOUS AVONS LE PLAISIR D'ANNONCER AU PUBLIC QUE LE TIRAGE
LA RAFLE SE FERA LE:
DB
20Jinlhl 1930 l'Eldorado

i
^Fred. GAIRAUD Propritaire)
NEUF (9) HEURES DU MATIN.
Les Personnes qui n'ont pas encore pris leur BILLET sont pries de passer
nos Bure.'ux, il n'en reste qu'une Trentaine, ou nous envoyer la valeur sous
enveloppe recommande et nous nous ferons le plaisir de leur expdier
le Billet par retour du courrier.
PROFITEZ DE L'UNIQUE CHANCE QUE NOUS VOUS OFFRONS
POUR AVOIR UNE SUPERBE *FORD POUR 3 DOLLARS.
Nos Agents de la Province et les vendeurs de la Capitale sont pris de nous
retourner les souches des carnets accompagnes d la Remise
par premier courrier cette semaine.
HAITIAN MOTORS S. A.
GRANDRUE Prt-au-Prince,
TLPHONE; 2379
en
m".
' -' '-_______
_^J____
----
- t;,-


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs