Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04029
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: June 10, 1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04029

Full Text
"?r
24ea
Clment Magloire
DIRECTEUR
358. RUE AMERICAINE 1368
TELEPHONE N'2^42
I f ajtij. Mf dnjl fKiiul uilUs (><|t -
lwrr:ier,tni-u|iii oo'is 'ataesfil
avoir rrgrrl de nos t.iutf>s ; i,i.,i>
l'avenir doil ruiore moins nous
lancier, puisipj il uesl poiai du tout
a Mire rs,ara><|nr nous n'v irri-
verois aeul-lie amais. Le pr<-si>iit
est If seul temps qui est vriSable-
cbI nous. PASCAL
LA DERNIRE LEON
MERCREDI 11 JUIN 1930
o-
A en croire notre coniire
le Nouvelliste, U y avait de
geus qui se proposaient le ma
lin plaisir, plus lard, les
lections lgislatives tant
consommes et sans doute le
lecliou prsidentielle tain
faite. d'attaquer, par devaul
le tribunal de cassation, la
constitutionnalit de tels ac-
tes, pour la raison, si le
gouvernement s'tait arrte
au parti, qui lui avait t ins-
tamment suggr, de dissou-
dre le Conseil d'Etat, - que
les dites lections seraient d.
nulle valeur, ayant t eiee-
tues sous l'empire d'une l-
gislation lectorale non die
te par l'autorit comptente
Lt alors, pris d uue telle
peur, le gouvernement au.ai
dcid de garder ie Corps i
d'en seulenieul inodilie.
la composiliuu. C'est et
scrupule que les vingt it
un amis qui coustitueiti
aujourd'hui le Conseil d'Etat
devraient ainsi l'heureuse
solution qui les combled-'aifc
Notre sympathique Coti e..
est irop cou lu m ter de ci i
lactique de lormuier .ccus
tion contre inconnu seuk
fin d'en iaire lacilemeul jus
lice, pour que, pas plus cette-
fois que les autres, nous
soyons dispos lui en tenu
rigueur.
Mais nous avons une autre
Tersion de ce qui est arriv au
Wjet du Conseil d'Etat, et
lous allons la donner parce
we nous croyons que ces
la bonne.
Non seulemeut .es amisdt
gouveruement provisoire et
te presse, mais legouverm
nieiii tout entier taient d avl
de i renvoyer i le Couse
Etal. Ce n est pius uu seen
pour personne que le proje
de dcret de dissolution lan
tout prt avant le 15 mai. Uni
rsolution, dont nous avons
copie et que nous publierons
un de ces jours, sigue par
un grand nombre, si ce u est
la majorit, de* ooeeillti
d'arrondissement, enjoi
gnait de dissouure te Corps
aussitt aprs llectionpresi
dentielle et faisait savoir
quelle n'acceptait de voter
Pourle candidat unique du
20 mars qu' cette couditiou
me qud non, c'est le cas de
le due.
L'objection d'iucoustitulion-
naliie dont parle le Nouvel-
Ustk avait ete bien ex pi i mec,
u'amait-ce t que par le
Matin, mais toute la gent r-
volutionnaire n'avait qu'une
rponse : dcret-tei !
Il est donc parlaitemenl in-
exact de veuir prter, aprs
coup, pour justifier la conser-
vation du t.onstii d'Etat, ;;u
cuu mauvais calcul des ad-
versaires ni aucun scrupule
:iu gouvernement dont lesi^e
tait tait.
Voici maintenant la version
que nous avons aun;mce et
que nous avons puise
bonue source.
Comme, en dpit de ce par
U pris, pour parler comme
I autre, une lueur de lucidi-
t veillait dans l'esp il de
quelque ractionnaire piu-
ient, ou suggra de dt-mauder
>on avis au g.ir.i Hussell,
ivaiji d'agir.
Heureuse inspiration s'il eu
tut Car Wasniugfon n'tait
pas de cet avis C'est peut-
tre ce moment de consul
talion qu'il faut placer les
considrations de constiiu-
tionnalit dont paile le Notr-
vklliste qui u aurait ainsi
mmis qu'uue erreur d'attri-
oution.
inutile d'ajouter que toui-
llrent aussitt en tiacas: pro-
jet de dcret de dissolutiou,
rsolution des conseille) s
d arrondissement, campagne
de presse et mme pi m de
manifestations hostiles. Il y a
viaiment des arguments irr-
sistibles.
Voil l'histoire. Maintenant,
.me rllexiou s impose.
Ce gouvernement amricain,
encore une nouvelle lois, a
marqu ainsi son sentiment
jueir plan fr'orb- s ne loi: tre
Aecule que dans le double
jdre de la constitutiin et du
r.iite. ues uiliatives permises
au gouvernement provison e
sont limites par ces deux
instruments
Nous mmes le rptons
ceite mme place assez sou-
vent pour forcer tatleotiou
du gojverutmeul M is ou
li i *c le', epduh >,. Ja.i le
gouvernement, a la leeUne du
Matin. Ce u'est pas toujours
impunment,comme le mon-
tre cette histoire.
Hptonsde : si le plan per-
met de donner des places, il
ue permet pas de se croire eu
lvolutiou et de supprimer la
Constitution

-------
SB
f; .

t' "* m

.'A,
Une varit
Pour chaque
* '-- "joui Kr| id n ifiij I, mnv ,.>
";"' ' '> iHnf rt,i ite >lf '.: >.
oHmemart! l .,,. io p M ,. ,
"orne quhU d leslu h sj saveur oli-
ceux.
Vou trouve-, umtt le qtiilW de fa
' Vnl (*t* li c* um!.. ei. moi-
Y M n r qutu, lftlanc, m
' 'i t les dm rrdfi peui .
' ,|:; i. < ,....,> ..
huit is; impeimable ItirfctAir Itptolgr
contra la moisisRitrc < la Mvear rar
du Ki;u i. |;,s ()e Rrure ouschaa--
l'as de crote. Chaque bouche est
rraichu el l.i ne i naiMcr.
Votrepiciei .> toutcM les varits
du fromage Kraft. Demandez voire
qualit prfre. Soyez sr que l'Cti-
uuette porte la marque de fabrique
rKrafi Chki si .
Ostiihufeuis :
PAWLEV SALES
OUUOKATIOX
rort-au-Prince (Haiii)
De la tonclioi et sur la
(onction aussi, prsident et sur-
tout sm la fonction retopqui
imperiubable,Doris..L'AbattoirV
c'est la plus belle charge ri,. |'g.
tat Q le'qu^s uns le saven'
malheureusement I ( es 15 au-
tres visiteurs baissent la tt"). \
Je reviendrai vous voir, f'r-
aident, et je vou< donnerai ions '
les dtails a ce sujet seul seul.
Un Directeur de l'Abattoir est,
au point de vue financier (il tflit
l' g'-ste de trotier le pouc- sur
1 ind-x) an grand fonctionnaire, I
presqu'un Conseiller-Financier
Receveur-Gnral...
L.e Prsident resta coi. Doris
venait de lui couper le sifflet
net. Il prit cong cependant,
d- *.es ht-'s ; et quand, plus
tard aa t-tble de tr-vo', il
usait avec ao.i ch f d Cbi
l, il tailiit sevnouir, devant
i< nombre Inntas'ique des de-
mi!ide pour le Poste de l'A-
battoir.
Combien ?
J" vous le donne en mil-
le!...
gouvernement en coopration
avec le peuple hutien.
Nous nVx jg-M-ons rien : le
peuple esf dans la confusion et
sa confiance est branle. I! tant
que par ses actes, le Prsident
de la Rpublique rtablisse cot-
te confiance et rassure les mes
plonges dans I inquifude/lans
l'angoisse mme, d'un bout
l'autre du territoire hatien
. .--n*r
Les Concerts
de, la Musi-
que du Palais
------o-
* *
Ou r'a vite compris pour le
premier point Quand le com-
prend ra-t jd pour lesecoiid?
Ce que disent
nos confrres
_o
Dun article du Dr. Gitori
^-'encour paru d; nsl'EIn m
'tlfce mois, nous extrayons le
Pesage suivant :
Les gens les plus incrdules
p.^s plus sceptiques crient vic-
'ire. Quelle plus belle occasion
Pour ce neutre de taire von A
'tnivers qui vient de plaider
J're cause que ce pavs avni'
"victime d'un rmus d la for-
ce.
^est le moment il est enfin
**nu- de se placer au dessus
5 toutes les comptitions ue
"fis pour former un gouver-
Jfnent o se trouveraient ru-
J*. pour la dfense des lal-
f a la collectivit, les u
'ln,es autorits politiques e
jS'Iesdu pays!
^est le niomenl|de nommer
Dl 'onctions publiques, l*in-
Jjfor on pour occuper les pos
i?* l'extrieur lot net sonna
toi
l'extrieur, le* personna
politiques les plus mar-
Jjntes ? PjU8 de gouvernement
"tonnel, plus de npotisme.
JJ^ citoyens les plus purs, les
ruu Ugnes, laa pins capables
vont pouvoir enfin montrer leur
savoir faire ?
On ne laissera pas passer cette
occasion inespre de donntr
cette leon ceux qui prten-
dent que nous sommes incapa-
bles de nous gouverner
Eh bien non Ce serait trop
beaa poot Hati, le gnie rnsl-
i i- ml qui nous pourtant s i -
veille.
Chaque jour appoi le uue d-
ception plus grande que celle
de la veille. Les bruits les plus
ii'armanls circulent sur la dis-
ipline intrieure mme au Pa-
Le* chargea p. bl quel e
distribuent selon les convenun-
I Hes uns et d*-s autres.
Les journaux se taisent, les
ersonnages qui ont men les
iutles jusqu'au commencement
de la libration accord pa-
raissent latigus. Ils gardent le
silne.
Mais que. se passe-t-il donc
mis le in vriiem^ut ? .Vioti-
i Eagtae Boy ? n'aurait il
dj plu-- d'itT.is.
K
I
A prope des fonctions de
Directeur de lAbattoir, S
Zouing, le spirituel chionipienr
de Haiti-Journal, crit :
Vous.Duecteurde l'abatto r !
c'est une variation de la fonc-
tion comme dit souveui Lu-
cien...
Le Temps du 9 J"in constate :
Ce serait de l'hypocrisie de
notre part de taire semblant
d'ignorer l'inquitude grandis-
sante qui s'empare du peuple
en face de certaines nomina-
tions qui semblent accuser une
tendance de la part du gouver-
nement favoriser pluf' cer-
lims g'oupes politiques. Cette
inquiiu tt est grande et h**rtrfs-
saute ; elle se manifeste nous
de toutes les faons.par les con-
versations qui se tiennent dans
les lieux publics et qui viennent
dferler dans nos bureaux, par
les lettres que nous recevons,
nous :l 'in t" de r' a
(U } ii- --. o la
d'entre eilf s taisant eucore cr-
dit au gouvernement, croyant
que sa religion est suiprise et
que Monsieur Eugne Hoy man-
que d'informations, et sur foui
nfjprience, pour I rsmo-' qn
n'ayuni | mais mi'i'i i s
poiiiquf. il ne voit pu* >
ges tendus sa bonne toi.
Le grand honneur le Mon-
sieur Roy, c'est cette confia ne-.
qui rsiste encore, mme en la-
pe de certains actes qui sciaient i
de nature la dcourager, celte i
confiance qui, mme devant l'-
vidence, se refuse croi !
j parti-pus. et l'accrocbe
I l'hypothse qu'il s'agit l rt'ei
rcurs o. de fendus, plu- '
Io' ne m plan
en, .i^^e de torpillage, non
l pas cTnaa candidat
..elle au profit de certaines au-
tres, mais de torpiliag. ' >dan
Korbo in mme, dont
sation a t confie il
probit de Monsieui Eu^t
plan qoi consisje lormer uu
C'est un vrai rgal que la
musique du Palais, sous In
direction de sou sympathique
chef ou de son digne sous-
chef, oftre, 'es jeudis et les
dimanches, aux am.iteus
avides.
Mi-'is. pourquoi faul-il que
leur plaisir son moiti gt
par les mille bruits, cris et pa-
potages de 'oute une nue
d'entants, de jeunes gens, de
commre* et du., be les-de-
ouit qui viennent encombrer
p cisme t les abords imm-
diats du ki i-que ?
Nous deiiKiti Ion* qu'un ou
deux policemen soient char-
gs, les so.rs de concert, d'in-
terdire les promenades et les
-onversatious bruyantes sur
toute la partie btonne qui
environne le kiosque, laquelle
doit tre rserve aux person-
nes qui dsirent jouir du con-
cert en place.
Vu l'tendue du Champ-de-
Mars les promeneurs et ceux
qui ont besoin de causer peu-
vent tout se permettre aux en-
virons loigns.
Nous avons eu l'occasion
d'assister un concert de ce
genre San Juan-de-Porlo-
Kico, sur une nctite place b-
tonne garnie'de chaises. La
place de l'orchestre et des as-
sistants issis forme une partie
o l'ou n'a pas le droit Ue cir-
culer. VU-del de cette par-
tie, les promeneurs peuvent
faire ce qu'ils veulent.
Ajoutons que ces chaises
sont loues et que leur locu-
tion, ainsi que l'entretien del
petite place les soirs de con-
cert, font l'objet d'une entre-
prise concde par l'edilit.
Jusqu' Prto-Rico nous
' donne des h cous!
RJn Hongrie
13-id.ipest, .'i joie. Un ban-
ditmasqu el arm ji pntr a
la Banque Hongroise d es ompte
e de change, o il a pu s'em-
parer de 28 000 dollars en tanant
les employs en respect.

Pour I dnvHi'ents
parce qu'ils sont moulus de l'avoine
de choix mrie au soleilVitamins
par des Procdas Naturel.
CUITS SANS FEU-
AU MOULINPENDANT 12 HEURES
Flocons i> a voim a Minutes
-----------------------------------------------------------------1-----------________________________,___________ 4
AT V roy
28 annes de succs.
... a vu qui montait l'avenue
de Turgenu, samedi soir, dalla
la direction du Club Amricain
quelqu'un qui, au passage des
aatos, se garait tellement que
Ion avait I impression qu'il d-
sirait se glisser dans que!
proprit de l'endroit poui taife
un mauvais coup. Il n'en tait
rien cependant. En n u bien. NotrbiL lim par re-
marquer que le aentlaim ., car
e'eil est un, tendait tout simplev
i on pige dne lequel, quel-
qaea miratei plus tard el venu*
ber ite b:lls^c( ont j la
petite bonne des eni ir u l.n
effet, ou pouvait les vo-r -i
aller, lu nain Omis la main, ,<<>
cette ruelle tortnense i il .,
qui de Turgeau s'en va ru H..n
Verni nais en passant par la
Kavine.

... voit que dna lespavi *tran
gara, ta liurope aurioui, le .'un-.
di de la Pentecte es) un ji
fri. Varrad av jota no
Pays entrer dans i t i, a i ni
qui n'est d'ailleurs | us .si m >u
vaise (jue cela.


... l'a vu, n il mi nt,
tirer de hi\ poche, un
feuille an cuir de Ri : ilu
ioli portefeuille, il sortit un
letde loterie. Ses lu ch u
santson nez, il m pencha lui la
journal pour voir si sou num-
ro n'tait pas parmi l( i >
rosgagnanis A sa tta on <
Caitcompta qu'il Be s-'u-u cou-
tent d'un des petits Iota da d
gourdes. Le Sort, maliieMn n-.
ment, n'entend >uv< i
prire de nos dsirs. Il n'a
rien gagn. Philoaophiqutman
il dchira le billet ,., i, :ll,
liers de petits moi i qu'il
jeta au panier, tandis que de s. ,
lvres sans moustai lies montait
un cuip nui ddaignait d'tra
nergique.

... voit,avec lu pluie qui tombe
ehaqueaoir.quei haquesoir,loua
ceux qui habiii ni les hauteurs
a'engouffreut a i Kldom Io i u ils
font qui une partie de billard.
qui ;du phonographe. El peu-
I dant Cf temps !.. i.jui le monde
sirote un Voronoffou un da s
punchs rchauffants dont seul
l'Eldorado o le secret,
.
... a vu passer un<\v. nos nmis
avec un joli complet >rtait
le jour mme ' ch< faiseur
dont on ne peu! pas dire qu'il
est le meilleur. L'an i i nu des
heureux au jour. Il allait paisi-
blement se l'aire installer une
fonction qu'il venait d'obtenir
etpt/urlaquelle il > . exacte-
ment deux ci ni iain i ingl dix
sept candidats. Uue fi ilcliotl le
moins de cinquante doilaa.
... a vu. dans' YEIan, de lundi
une espce de coinpti rendu de
la sance o. fui d< cid le sort
des conseillers dJitet, les an-
ciens et les nouveaux. Comment
un rdacteur d un journal quel-
eonquapeul ilavoii de u-ilcspr-
ciaions? Voila ci loutlemon-
desedenian-ku' cincpii, lude.
A moins que la uose soit tota-
lement inexacte. '< se: ail d'ail-
leuisla seule nuiiire d'expli-
quer cette affaire, car -I n'est pua
possible qu'un de ci uxquiaitaa-
ai- ceifem i bhnaucei il
C" 'i' ''il'' pailer, d.uis
la suite, i Iqu'un qui n'--st
paj du Gouvei m nu ni.
Les IimOs te Keaeciae UaUtessa
Nous avons iau le nuu
de Mars-Avril Ji-'.IO de l'inres-
s^ute P.evue scientifique : Les
i ''Utes de Mdecine Ht ?;enne.
i son maire, corarr t chaque
livraison, en est des plus int-
ressants. On lira surtout avec
en gmid intrt le mmoire
dpos devant la Commission
n Prsident i oarlesDrs
'' l'on i Ricol et N. St.-
ludes public es
ci numro sont aussi
lire.
Nous remeicious uu aracieax
envoi.


PA'JE2
L Matin- uamisso
Gouvernement provisoire
ou temporaire?
min mmm
Adresse
A propos de notre chronique
du ; de ce i ir les Go tuer
nemenlt i isoires, non:; rect
mus lu bu yesthe / Granvtlle l> Olivier, que nous
publions ci aprs :
Port-tu s, ' ,ain '
A M
Dii i leur du Matin <
lia ses bureaux.
Mon-, m- le Dii leur,
Voire loujours
o
dre de choses. Le Gouverne-
ment temporaire institu par la
Con >n Hoover ne peui
,o ,11 de ii Constitution, (car-
tel d .,. leg illl. Ses pouvoirs
. il pas par le lail de
i des Chambres,
l'ou cju'un ^utre prsident son
. ii i iul que le cliet tempo-
..ivdoune.
Ce n'est donc pa> pure que le
me provisoire est discr-
, i resta n '' 'i le vieux Forbs la lait
I
llinche, le 1S Mai 1930.
A Son Excellence le Prsident
de la Rpublique et aux Hono-
rables Secrtairesd Elat.en con-
seil de Gouvernement.
Le Malin -, daus ?on No. du 1
Jnm, s pubti un* '< Causent
8 r i s i, v> i meuts piovi
m .,.- i mu sont rapportes do
, g\ isles conceptions et qu
vou avi z lermiu11 par de j d
cienses in arquas.
a... Le le nie mC-iiie.MV/. vi.u-
c pendant crit, Ml a ce point
discrdit daus notre littrature
opiMCer. il entendait tablir,
ive< l, le vritable carac
rs du travail de sa Coin nis-
ion : d -ne lin i hoslilile
nulle lex pretdent et mainte-
nir le rgimes.
Je Vous pi le de vous l'appeiei
iussi, axousieur le Directeur,
|ue c'es a la suiie du Goinniu
uiqu de Monsieur lioruo pu-
blie entre 9 -16 Mars, que la
vie ix Forbes proposa de lcar- Commission, rentre de sa tour
1er et de le remplacer pui le ne, suggra de dire piuii
mot temporaire , temporaire.
Li, sans y rien comprendre,
Je ci ois que vous avez lait,
Monsieur le Directeur, une er
r.ur d'apprciation. Ce terme
a temporaire peu, en elle-,
s'appliquer a toutes lis pis,-
dences, mais seulement aux pr-
sidences rgulires dont la du-
re est, d'avance, connue et ue-
vant lonciiO.iner d'api . les r-
gles constitutionnelles en vi-
gueur. Un gouvernement pro-
visoire s'insre de ses propres
Sentiments, d< b i uns du mo i
meni ets'efiace, le laon auto
ma'ique, devant un nouvel or- I
MM i mimi m in i -
I.FHHIT imi.lUHil"
Nous avons reu le premier
fascicule i nue peti e revue beb
domadaire : LEfiort Littral
re, (jui parait soua I intelligente
direction de Mlle Anna Emile
Dominique. C'est une uvre
encourager et que nous signa-
lons, avec plaisir, l'attention
du public.
o
M. I Irmriil A t.oirou, moqnr
On nous intorme que M. l-
ment A^Coicou, un des meil
\ leurs professeurs de 1 Ecole de
| Droit, aurait t iv que Ceux
qui annoncent la nouvelle pu1
tendent que cette mesure aurait
t prise contre le jeune avocat
que parce qu'il vient de fonder
une ligue dont le but est de
veiller 8 ce que les lections
soient impartiales al honnte.
Serait ce possible?
o
La Saint Pierre I IVIion Aille
D'aprs les renseignements
qui nous sont p. iv, nus la lte
de S'. Pierre a Ptton-Vills pro-
met dtre trs brlante. Ueau-
coup de Dainespatronesses par
mi nos gracieuses mondaines
les plus dvoues a Si. Pierre
ont t choisies. Mlles te sont
runies diman< lie au Presbytre
de i tion Ville el se runiront
enco e jeudi soir pour prendre
les dispositions ncessaires la
complte russite de la journe
du 2N juin.
les faux hrauts crirent Vic-
toire .
La Commission remercia, fila
immdiatement et l'un de se
ii mbrea crira plus laid, que
t opinion de son Pays pouera
le vritable Dictateur a mainte-
nir le statu quo si, nous ci oyani
vraiment libres, nous nous agi-
ions outre mesure.
Veuillez agrer, Monsieur le
Directeur, l assurance de mes
meilleurs sentiments.
(i. D. OU VIEIL
M. iLouis Delva.
laisiltlral I la Ntavelle Orlaus
C'est M. Louis D.lva, aucun
o nm aire du Gouvernement
i de la P. t.. S. qui a t d
>ign pour tre Consul Genrd
l'Hati la Nouvelle Oneans
eo remplacement de M. Thos.
V. Vilmenay.
M. Richard Lafleur su -cde
M. Louis Delva en qualit de
Commissaire du Gouvernement
res de la l\ C. S.
in
*

DEMAIN SOIR
A la demande de nombreux
clients :
Tal iv prsentera :
MINUIT...
Place Piy lie
Av c Nu olas Hnusky.
En lie : 1.00; Loge 2.00.
Mme Taldy avise ses petits
amis qu'ani es entente avec Mme
Vle-Intosch, elle donnera, Di
manche, une grande matine a
. lis 1/2: LE KOI DU CIUQUE
avec Vtaa Liuder.
K itPfl : 1 ird.
Les nolab lits soussigne*',
runies au sige de lAirondis-
semenl de tiiuche, ont dcide
pus la rsolution de ptnm
ner respectueusement auprs du
Pouvoir actuel, tabli conlo m
ment au sentiment nation I. ux
lins suivantes :
Vu l'attitude bienveilla-. e ifi
Prefe actuel d lll che, V
io Foiitus dont la pari u ui<
'laiion v< la syrapait) i ,
lac ti v ,i,i .mi u>. - k '
d- ,i q |f iu it -i nfCCk i ;
LOUtldei au que u Gouvmj
meut .un preuve de s g ^
en reconnaissant la ncessite u<
tenir compte des sentiments l-
gitimes et des desiderata de v
centre politique ;
Les soussigns considreiaien
le maintien du Prlet Fontus,
dont la bonne conduite est ap
prouve de tous, comme une
salutaire mesure, dont ils con-
serveront e meilleur souvenir,
et prie Son Excellence le Prsi-
dent de 1. Rpublique ainsi qu
ses honoi abies Secrtaires d h
tat, d agrer leurs salutations les
plus respectueuses.
Slg .aiu.es :
Luc Vieux, E. K. Malary, A
Carmer, Audi Scott, M.Matai y,
i h de Cacruz, P. Jn Gilles Di
A. Garnier, iuseph J. Garnie.,
t\ Bien mm, Saulus Joseph, Y.
N. Germain. -C. Malaiy, Meiess.
VVooney, Ovigo S. Peiatle, LE
leiemcqur, l>. Duciicine, A. K.
Jia'V, A. E. ti-maud, P. Gui
rester Malary, R. M. u
N M. Matai y, ere
K. ldli>ry, A. Mich I,
oui.y acou Jules Plalle,
il >i. J j. t;ques,A. Wooiley, S).
Lacioo, Euuou i-ynoii, u. M
Perane, fhtsuix Wooiley, J. A
luruier.M. Peralle.Boubdrt Fils,
Sel h Thodore, Vitelius Lib-uote,
Th. uermain, G. M. Maiary, H.
luussaini, C. Honore, Ju Fran-
luin.V. Duchalelber, Luther Ma
la. y, harlea 13 .ssonor.
outie,
L.ciuz,
:
u.bv
e
U
Evalue
i."Oi q u i
Fi -t-
Il il.
j.j+jm
***,*"*" **0m<
La situation
en Bolivie
I i ni c
o
|inlilii|iii'
iirluellr
La plus grosse banque
du monde
La plus grosse banque du
inonde va commencer de fonc-
tionner BUlOUrd'hui avec un ea-
pilal de 2 400 millions I rs rsultant de la tusion de la
Ch .s'' N ional Bank et de l'E
quilable Ti list Company le New
Vark, cette institution dpasse,
u son importancs la Midland
k de Londres, jusqu'ici la
lus grosse banque du mon.ie.
Port-au-Prince le 9 Juin 1930,
an 127eme de l'Indpendance.
Le Commissaire du Gouver-
nement, pies le Tribunal de 1re
lustanije de ce ressort.
H qmeri le Lbet de la Police
de pa'Smr des ordres pour que
ou, imus retard, ariMc et tou-
duii au Paquet, !e nomme Ful-
Ocit ililaue,prevenu de menace
d'inceunie, et actuellement en
celle vdle, ce, en vertu d'un
manda t d amener dlcern con- j
ne lui par le juge d'instruction |
pi es le Tnbuual o\e 1re 1ns-
ance de Jacmel e u daie du 4
Ju.u tuuiaui.
i''aj t au Paquet d e la Capitale
les jo ur, mois et an que dessus.
Lon V IEUX,
Sutisliiut du i.oinii nssaire du
Gou'/eruement en 1 "" luslance.

Billet
-' Juin
La Pa, Bolivie Il est pro
ible que le Dr HernandoSiles
lui \ ieni d,' donner ss dmis
non de prsident de Bolivie
>ur i raison d'Etal , sers r-
Slu.
Le cabinet a pris provisoire-
lent le pouvoir el fix les lec-
Bons parli mentair su 29
M la rnmo o
a'i i
|ii un il
Buenos Vyre '{ j \\.
Lbdon, S. vedra, lu vu-' i -
Jidi i. de Bolivie en mme t< n ps
tuelcDrSiles tait lu prsl-
lent, a dclar que l< et
bolivien avait fait un coup
l'Etat contre la Constitution
| vice-prsident qui doit i
Macer le prsident a cas de
aladie ou d'incapacit de
dernier,
I louer une halle sise
lionue foi No 219.
S'adiesse t
Ch \. liALTJENS
Hue
Assurez-vous rontre nrcideni
Ils General Acciden
|ile Assurance Coi l'ont ion la
lited . Vve F. Bermingham,
kenl C oral pour beili.
Nouveau Cours pratique
D'HYPNOTISME
SUGGESTION
par > Prof. R. J. SIMARD
lient nouvMn.iral
di couvi i t.s rcente*
i mettre l'hj pnotUme
P i
i eem qui \, uli
''/ | nni
l'rl, a hr.m
IHAIT OE^SORCELLERIE
MAGIE PRATIQUE
mr I* rr1. n. J. aiMAND
fit'.'. f'indle et doc
c
I
D* ll^t h.o*ii pmr cm ai .....
I
.
Uftralrie st. ii, rm t. c.,tbr*i, pamis-x

Mon ctici Uirecoiuri
Comme vous le savez, je suis
i la Capitale depuis le 12 Avril.
a pendant ce malin, le bu reau
de la Police a reu l'ordre de
.n'arrter pour munace d'incen-
die Jacmel. Veuillez publier,
pour moi l'ordre du rarq'uet..le i
ne savais pas que j'avais I s dot |
. ub ^uil. La Justice vie.it de \
iuk (apprendre. Je un rend s de
J ce pa> au I arquet d'o suue-
| ment l'on ira me jeier a la grt'
vie maison portes closes.
Cordialement,
Fulbert V.iilLAIRt;.
i> ujLximmiL.nimmimmmimmn*
UNE
Protestation
O |
Nous, soussigns, protestons
eontre les actes au del de lo'il-
eXj.icsMon de certaines gens
qui, pt usnni lui laue une maii-
vaise presse, sans raison avoua-
ble, itis.nl du mal, ou publient
sur les journaux de Port-au-
t rince, des propos injurieux,, ou
des arli cls mensongers et vjejLa
loires i rontre notre honorable
Doyen Monsieur Alix Tipruuie
Nous, protestons, nergique-
Dt, contre ces lfka*,s anony-
q ii ont t lusqu's la Cari-
c iscrditer la bonne renom-
mer o t la Ville derou-de rail
e disent cependant les re-
prese niants de notre ihie
VUie

ASSURANCE
et qualit dans s- s moindres dtails.
La nouvelle Dodfe Six avec sa grande carr< sserie cooforfable est un
exemple digue du mrite des belles qualits caractristiques par les-
quelles les automobiles Dotlgc ont toujours ti Elle esl expres-
sive en couloit, provocante en beaut. Et c csi spacieuse, sileucieuse
el g-r nlie, sa carrosserie d'une seule piceea acier et 4 treina hydrau-
liques pression intrieure protgs cou re l'eau. C'cat le plus bas prix
auquel la Dodge Biolhers ofl.e une six au public
CHRYSLER MOTORS PRODUCT
348
KNEER'S Ga\RAGE
Distributeur
|RUE PAVEE I Oin-M-rHIN E (HATI)
PHONK: 2318 2234.
Nous les dsapprouvons pu
bliquement, et leur dclaions
sans qualit,ur ne le ayant ja
mais donn aucun mandat en
notre di oit de Cit Port de
l'iix.
Il esl honteux de von certains
fils de Port de Paix s'attaquer
ignominieusement a la rpuia
tion intgre et au pass correct
du Doyen Tiphaine qui ne s'est
jamais ml des querelles mes
quines de notre millieu, qui a
toujours tenu la balance gale j
entre tous d.uis sa lonclion, qui '
est enfin respect et gniale
ment connu uans toutes les
villes de la Rpublique poui
un personnage respectablc.dron
et plein de dignit.
Nous dsapprouvons donc
tous ceux l qui sont la recber
che de charges publiques et
qui s'imaginent que le Doye
Alix Tiphaine esl un obstacle
pour eux.Monsieur Alix Tiplui
ne a fourni la ville de Poi t-
de Paix lu preuve de son d-
vuueuieni. Tmoins : si u
cipaiion prcieuse a la ua'
de I Hospice immacule '- oncep-
lion ; son COOCOUl s ellicace a
la iep.nation de notie Caihe-
drale et d abord, la londaliou en
celte ville d'un Collge qui a dis
paru par 1 apathn des uns eldes
autres ; sans mellre eu ligne les
petites oCccsiou'i diverses et
multiples o sa pei sonnaht ci-
vique a eie utile a cei laates per-
sonnes
Nous esprona que naux de Pou au l'm.ct et les
bonntes gens de la Uapitaiese
tiendioui dsormais puur avi-
ss et coutribueiotii avec i.ous i
laire cesser l'action rprouva
ble d(-> l' lies. o
.o. de Paix, le 26 vl ai 1930
Louis Gdon, Kdouard tiau
ner, Turenne S: Juste, Lazarre
Gustave, Arioate Pierre Louis,
ugusiin Gueirier, Emm. liau
n, George Thveuot, Elie La
gro>, liiiusi Sylvain, Uieudon
ne Legros, Michel Lucas, Acton
Pierre, Flix Vincent, etc.
I >! ^ll1
A Louer
Une grande halle Rue B nne
Foi attenante au bureau du
tire H. Paxquier.
S adresser a Aux Armes
do Pariai.
maure Co
Une des plus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
sur la VIE
EUG. Le BOSSE & Co
Aaents Gnraux


W M/TIN^H Juin 1930
PAC*. 3
-jerz* -as*.-
Pl^ <|..f ' V?.^ )JSn P^ANTIS d* dorer
?'

LAS.il fCh
lo)Li )i,Je di pnp aj; .
mme |.,,-.e qi,e la rouie el sad.p.P ui *VT '." r",P "' '**>" Que ce 801l dea poils lourds ou^Crs rn.T" V * iW-
oal.. de >r,e que ,on Dor" ,.uniGf |en',r' hjw du pneu est su, la
jure ingal* ,1 par endroits etlbaoSi c. LK.SiqUWt ,rS U l,,e' ,)onc
1 usure du pneu. ce 9 ceu.resoLe'prod'Lienrislems1^ ^f "'our du nn-n. Ions 1rs
jours la peur de (eudre les jointures. n^hssements sont limins et c'est finie rour tou-
3o) La conslruciion e.t faite farda TWi
tomes les parties, ce qui complte un pneu SSSLlJfj^Sl^ flibi'j uniforme sur
rjl*r aux heurts des bordures des t?oUoi?s e^des n/nfi10'1'^- C* P',eU est ******* pour
alon el lu carcaaee de I. Corde ui.ifleie ntruli /?uUho*. *MWI la b-naV, Us t*
"u.itderu,ureii.ierae.MauiiilIIee UU fcU,' Au>' * I use ou,
Dposi faire:
Une lettre
DE
Cari Brouard
A'or/s publions avec plaisir la
'/< suivante du jeune et ta-
Wiu-ux journaliste (pi est Cari
touardel o il dit qu au cas
* // oh/y/ ?u //n candidat
inique pour la premire circons
tnptiun de fort au-Prince ce
undidat ne saurait Stre que V
moine Pierre Paul :
BteRE Paul, Candidat Unique. '
ron-au-Pnnce, le 9 Juin 1U3U.
Au Directeur du MATIN
Monsieur le Directeur,
La manuvre lectorale d'un I
udidat qui a recueilli sept si
ptures pour se faire recom- j
nder comme candidat unique !
mi3 dPu,at'on pour la pre-
o'ere circouscription n'est,dans
Z clrconstan<:es actuelle^, d au-
J>e utilit pratique. Car tous
PJtnotes clairs qui placent
""rts de clau et des ctt-rie*.
te,.qUes'il dui y ^oir un
uauat unique pour la pr-
fre circonscription, ce can-
nt ne peut tre que Mr An-
wae herre-Paul.
nill0n m'y ob,'8e ie dirai 'es
"'sonspour lesquelles Pierre-
'"'. le nationaliste intgral,
gru.t, de ,a pren|lre
' *treprIIn.m[)ortele
'uJl Dir,P, Z a8'tl' Monsieur le
Pilrji meS saiutall0s en la
Carl BROUARD.
J. KARAYANY
ANGLE GRAND RUE & RUE PEROU

Les meilleures
Batteries
Plus puiss Mites, plus confiants plus
orillauu s, ies batteries Eveready Unit'
Cells, durent longtemps uusm.
Incontestablement, Evereadv est la
meilleure batterie de lampe de pot lie
du monde entier.
"Eu vente cluv. tois les bons distii-
buteurs.
Evitez |ez imihlio: s.
UNIT CELLS. durent longtemps.
AMERICAN EVEREADY WORKS
30 Eesl 12 nd Street.
M New Vok. U.s. A.
DE LA
CHEVELURE
Pourla bea 111 p **{!&*!**h b,in{?
'- !,,tl alp.rdusamedisoirdans
une automobi'e de la Ligne un
sac main o il y a quelques
g' "ides u billet d< le et
cpielques papiers qui ne peu
vent intresser personne.
Pr,ere *e rapporter le sac
M.Frdnc Giei)ensen on me-
gasin. rue Bonne Foi. en lace
d.-1 Htel Je France. Honne r-
compense.
o
HMliflntftl (irnrale des Postes
Avis de dpart
Les dpches pour New-
York et l'Europe ( via New-
York diiect) parfi steamer
ristobal.seront fermes mer-
credi 11 Juin et celles par le:
steamer a ottien le jeudi 12.
Port-au-rrince, h 9 juiu 1930
Suivez les traces de tilady*
May,actrice pleine d'entrain
dans i ShuAlin S un de l'Ala
bamai q-i dit qu'elles trouv
lExelento la plu& dlicieuse
pommade pour les cheveux
qu'elle ait jamais employe
L'hxelento
La Pommade de Quinine.
est la nommide lu'hentique
elleatteint les r c nesdfsche
veux et donne un brillant na
turel qui demeure.
Elle arrte la dmangeaison
du cuir chevelu et rend les
cheveux doux et souples.
En vente dans toutes les
pharmacies. Seulement pour
0 30 centimes par poste direc-
tement.
KXEI ENTO, MEMCINt:
OMPANY
ALLANT a GEORGU U.b.A.
Agents demandes pour tous
pays
Ecrivez pour renseignements
DEMANDEZ CHEZ
Smion Vwux
HIPPOSlhTIU ROV
Suc musculaire provenant
du cheval vigoureux
S raliment de 1er ordre
tri 5 agrable au got.
u i.n imiiim'Iii ii
cjui leminralise rapidement
1 organisme.
Ces deux merveil etistssp-'
elalits franaises donnent en
peu de temps lorceei Energie
Lfc StL 1>K PHLITS CROLAS
qui procure une boisson saine
rj trait hissante et mousseuse.)
Hamburq-Amarica-Line
Le batea i iPodosia* venant ri'turoDe. sera Ici vers le lfi
^otirant,de passage pour Santiago de Cub-, Kloct'on, Sto-
Domii go etc. prenant trot et passagers.
v,he.naT!^a,Palalii,:,)' Venanl vers le 16 crt en partance pour l'Europe via les port, du
Nord, p-enant du fret. '
RBlNBOLD & Co., Agents.
-.

On trouvera bientt l'unpri
raerie Tcihomme le Recueil de
LejDsIatioa Eleetom e i. \m:i
1930, dit par Me VI e
^au, avocat et Nernoun T
homme.
""',l i i iiiiiii
Avis commercial
Monsieur Mose Saieh a
l'honneur d'aviser le public
et le Commerce que sa mai
son de commerce sera trans
fre le 15 |uin courant St
iMac, elle coutinuera.sur cette
place, a taire les mmes op
rations commerciales que
prcdemment,
Port-au-Prince, le 9 juin 102
Mouse SAIErt
f IA PLUS MCIEIffi IT L PLUS EfFICACt v
INJECTION PEYRARD
D'ALGER
i
DRACES PEYRAKDbM
Gurlmmmnl Im
BLENNORRAGIE
TOUTES PHAKMAI IIS
Spwi ilK PIYRARD. , m tt CrtMlle. PARIS
The Royal Mail Steam
Packet Coin pan v
Le steamer Dunclulha ven mt de t'EnroiM .1 U l
ton via les ports du Sud.es. attend PoK-u P,lt 1ST7
courant prenant Irt via li X,,i m ""-f. ^ 1/
e- tous les ^tf^'^'^^^tott^loodw.
Po.tiiu prince, le 9 juin 1930.
I- J- RICK) Agent-(H.,r,,|
Tlphone; 311.
U tittia* wmWmimmmmmim
Toute* 'es Polioes>
DELA il
N
I
Al
g comprennent la Protection contre la S !
I Foudre sans auqmentation de taux
EugLeBossCo
A(itM'v t i<'*rr*i on k
>M^.ijii siataai^a^v*m*m mmmmi***m

A. ce ALvriEIS o: l,o, Au us cieneraux
~^^-------------------------------------------------- ___


Mercredi
11 Juin 1930
Le Matin
4 PAGES
*
\,
rdm ue
-'
-
i*i *
l'Intestin

Constipation
Entrite
Vertiges
Dyspeps le
Mi grain
;. Paru
i
, ;
tt ... i
Pou,- jr.r.r
air te prenez ctlQtJUt
soir un comprime dt
J'JBOL
' i ne
1 ...... Imiii i
i | i ij i
. i i ii
"
-
Km i .
<.ih i r i.i. | i
| r un . |i- !:.,(.,
n, ;i. i| i !
I ' Il |
?illon i qx.....: .. i / i- i.
ili ii" ' i......... !- m !.!-. iln
ut-ilttrd> ri i1' il liillli .
I>- l'i--n.M
Anrirn thri ,1, i,,.,,/,,, .s,',.,,i
i In t'nrhtlr tt Untm i (/ I/..I '

vsr ,
ALUMINUM UNE
Dpart rgulier de New-Orlans et de Mobile
pour Port-au-Prince.
De New-Orlans
7 Juin
!>1 Juin
De Mobile
i Inin
23Ju.o
Ce 14 Juin 1930.
A. de MATTEIS & Co, Agents
Attendn Port au Prime.
1(> Juin
'M) Juin
Le Pass Le Prsont
L'Avenir.
On trouvera cet ouvrage
de Mr Pie -e Antoine nu prix
de Deux nourdes la Maison
Verte, r* ave; Aux Armes
de Paiis chez Benoit Cassus
en face de Max Auguste, rue
Pave et la Pharmacie Gom.
merciale, Grand'Rue.
Compagnie <|-;n raie
Transatlantique
Ii sera de retout l'oitai'-
Piince le samedi 14 juin pre-
nant li! tt passagers poul-
ie Havre et l'Europe.
Le s eanier Antilles at-
tendu Jacmel le 10 couiant j
repartira le mme jour pour
la Guadeloupe et la Martini-
oue, prenant ht tt passagers
pour le Havre en transbor-
dement l'orl de France.
Purt an-prince, 4 Juin 1930.
E. ROBELlN & Agents
i
AVIS
L'Inspection Scolaire iap-
pelte aux intitsss que le
Registre d'inscription en vue
ues examens ou Certifiait
u'hiudes ptiniaiits est ou
| verte a partir de cette date
pour lit terme le 20 Juin
courant. Lexamen aura lieu
le 23 juin. La pisentalion
de l'acte de naissance et
obligatoire.
Port-au-Prince, le 5 juin 1930
Lait qaranti
On oilre du lait garanti pur
pour Bbs, convalescents et
pei sonnes malades. S adresser ;
au No 510 de la rue Danis [
Destouchas a partir du 15 de ce
mois.
Port-au-Piince, le 2 Juin 1020
RAFLE
24eme rtNNuE N* 8714
. ort au-Prince
Tlphone : 2242
V.'*-MI*'SM
Sant Beaut
KOLYNOS vous nettoie les dents,
les gencives, la bouche toute en-
tire. Sa mousse agrable et par-
fume dissout la pellicule, dtruit
les bactries qui causent la carie et
rend vos dents clatantes de beaut
et de sant.
Essaye/. Kolynos et remarquez la
sensation de fracheur qui vous
restera dans la bouche. Un centi-
mtre sur brosse sche suffit.
CREME DENTIFRICE
KOLYNOS
Cru-
-

?*W$l5>
vL^L

Dr. Beiuruc,
91
De denx Voiti:rK F9RD n?3ves,Modle 1950
AUTORISE PAR M' LE PRFET DE PORT-AU-PRINCE.
O Billets

Ie' LOT
CABRIOLET W1TH
FENDERS WELL
M
3 Dollars le Billet
2me LOT :
i UDOR SEDAN
Pour permettre tous d'avoir une Superbe et Luxueuse Automobile FORD bon
mai ch, nous avons pens cette Raile consistant en DEUX LOTS: 1
1er LOT- DneSow ba Voiture FORD CABRIOLET. 'J places avant et 2 places l'arrire, capote convertible, 2 pneus de Rechange sur les ailes avant. DERNIER CM.
2i..... LOT: Une Laxaease Limousine t TDDORSEDAN deux portes. Coulort et Suspension remarquables.
Le tirage se fera ds que les Billets seront vendus.
Le tiraqe sera tait oar des personnes prises dans le Publie.
Essayez votre chance en prenant votre billet aujourd'hui mme
Les Billets sont vendus en Province he : tous les Aqents de FORD
A Port-au-Prince, passez la
HAIT1AN MOTORS S. A.
GRAND'RUE TLPHONE: 2379.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs