Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04024
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: June 4, 1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04024

Full Text
Clment Magloire
DIRECTEUR
368, RUE AMERICAINE 1358
TELEPHONE N-2242
2*eme ANNEb N
WHitnitligjitioii <\non aji An
lattrd, OH rttiitj.l JVn B\ m
C'est o> lous If bienfaiteurs, i|ti (lit le plot il ingrats.
Baroidr BOWRT
j_t;
PORT i'M! wv t\
* i i .
^Ll^_ .
Le Plan Forbes et
nn de ses aspect
IIXiTU. IIE IRAMK
La bonne foi
0
JNous avons eu, dans notre desiderata nationalistes. Corn
Atorial de lundi, fuite res- me nous venons de le dire.
Jrlir, aux yeux des lecteurs elle lire une promesse coodi
n'entendent pas s'aveugler tioniulle : elle s'est d'ailleurs
lontairercent, que le plan bien garde de le taire dans
jfcrbes n'a rpondu aux re- I. plan, qui est a noire usa^e;
indications nationalistes que elie l'a fait dans son Rapport,
ar la prsentalion d'un pro- qui est l'usage du gouverne
jet ressortissant exclusive
ment la politique int'ieure
et consistant en l'tablisse
ment des Chambres lgislati-
fs, puis en l'lection d'un
prsident de la Rpublique.
Un point, c'est tout.
meni amricain, et sous une
forme volontairement vague.
Voici te qu'elle dit dans son
Rapport, que nous devons
la diligence de notre confrre
le Nouvelliste. Le lecteur
raura en dgager lui mme
Ceux donc qui, api es avoir v la promesse et la condition :
igiands li acas, depuis une d- J
ade, rclam le retrait des
narines, l'invalidation du
trait de 1915, l'annulation de
Constitution de 1918, etc.
etc., feignent de trouver dans
le plan la satistaction de leurs
pirations patriotiques, se
leurrent avec d'autant plus
de conscience que cet tablis-
saient de nos Pou oirs pu-
blics doit se faire exactement
selon le mode de la Constitu-
tion de 1918.
Et la Constitution implique
le trait, puisqu'elle lui est
postrieure et est ne sous son
rgime; elle implique aussi
l'occupation parce que celle-
ci dcoule du devoir contrac-
tuel de protection que le gou-
Terncment amricain a assu-
m et parce que, en outre,
des dispositions de la Consti-
tution dclarent valider les
eftet* de l'occupation.
C'est ici l'occasion, pour
la Commission, de rendre
hommage aux sentiments d-
voues et sincres du gnral
Russell pour les intrts ha-
tiens, tels qu'il les concevait,
son travail infatigable et
l'application et la diligence
qui ont caractris ses tlons
pour mettre de l'ordre dans
le chaos et pour reconstituer
les rouages administrants
qu'une longue priode d'abus,
d'incapaciteet d'auarchie avait
en graude partie dtruits.
c Depuis l'Occupation am-
ricaine, et surtout sous l'ad
m lui.si rat ion du prsident
IJorno, avec la direction et le
concours des officiels amn
caas au service de l'adminis-
tration, le gouvernement
d'Hati a, son actif, touie
une srie de beaux rsultats..
La Commission fut due
au reste, que le plan Forbes de constater le manque d'ap-
npose la soumission la i preciaiioo, de la part des Hd-
Copstilution de 1918, c'est ce tiens duqus et cultivs, des
qui rtssort netiement de la services qui leur ont t reu-
participation du Conseil d'Etat dus tant par 1 Occupation que
taon excution et de la soin- par leur propre Gouverne-
tion mme laquelle le Gou- ment....
reniement a dt s'arrter sur R est esprer qu'au cours
la question de ce Corps cons- des six annes venir, le peu
litutionnel. pie aiuen se reudra compte
Donc, compr nez bien, non qu'un nteit persouuel bieu
amleuaeut le plan, en lui- compris exigera que cette mar
mme, ne comporte aucune vlie itans le progrs soi main-
tislactiou au profil des re- tenue.. I
vend ica lions n itioualis-
lis, mais encore, mais surtout, | \y ie plun tant accompl. et
il les annule toutes, il sup- |(. nouveau gouvernement
pose leur forclusion, ? install, l'espoir exprim daus
Eu effet, ue voulant pas cc dernier paragraphe se rea-
ecrire ici les noms propres |jSCf on passera alors quel
Qui pourraient illustrer notie ques satislactiouS natioaulis-
duiuustrauou, nous comp- tes. Daus le cas contraiie,...
Ions sur l'intelligence des lec- oa ny passera pas.
Wurs, en tffet, comment tels 4\.>us ne voulons pas faire
Mndidais la Chambre, au nos compatriotes l'injure de
Snat, la prsidence de la supposer une minute que.r
Rpublique, partis eu campa- (|aus 1 arrire-pense du Gou-
pe sous le patronage et l'au- verneraeutamricain, une fois
rite du plan amricain DOs leaders nationalistes ins
Pourraient-ils demain repren tolls au Pouvoir, ils confon
we leurs protestations dan- drout |eurs revendications
n contre le trait, l'occupa
on et la constitution que
des baonnettes amricaines
lous fourrrent dans la
?
La chose est dsormais im-
Possible, il n'y a pas dire.
C'est un trait de paix que,
N" le plan Fo bes, le gouver
ment amricain a sign
wc les nationalistes.
Mais, vous savez, un de ces
wils de haute diplomatie
*. une partie ne donne rien,
non que des promesses con-
titionnelles, et o l'autre li-
** tout, jusque ses espra n-'
*; o la partie qui crie vie-
ta est la partie perdante,
*s le snvoir elle-mme.
t'a de nos confrres crivait
wnirement que l'action des
Mioquturs doit ->e drou-
* selon le rythme suivant:
jffcelccliooa lgislatives, l'lec-
w prsidentielle, la iLbra-
ooq.
Nous le rptons, ce rythme
e*l pus celu du plan, que
Jjc: gouvernement provi
T11*. lections lgislatives,
'ecHou
avec leurs siges.
NOUVEAUX ALAMBICS
pou: UIST1LLEB k ItECTlFlEH I
le* CAUX-DI-VIC,
RHUMS, ALCOOLS, te
DEROY FILS AN |
OUlIBTRtClYOTk
75, rut tu rnttr, 76
PARIS
GUIDE PRATIQUE da autiiuuw ruux-i.-
TU, KSSENC8S ,1c. MANUEL tu rakrictit 4t\
IIDMS l TARIF ILLUSTR tirtutl ffMC.
DEMANDEZ CHEZ
Simon Vieux
l'HIPPOSARCIAE ROY
DE
L'Allemagne
o
La ratification du Plan You' g
a t vote par les Chambrai
franaises, une torte Majorit.
Cet acte ne peut signifier autre
chose que noire confiance en la
bonne foi de l'Allemagne. Moins
de quin/e ans aprs la guerre, a
Ih suite de pnibles et vains el-
lorls pour obtenir de l'Allema
gne l'excution des obhaa'ioni
qu'elle avait souscrites, u n'est
pas insens de sh demander les
raisons qui motivent une telle
confiance.
On sait que dans toutes les
couler encea international s pour
le rglement des rparatio if,
dont le plus clair rsulta a el
la diminution progressive de
notre crance, il n'a t qutslion
que de la bonne foi ei de la bon-
ne volom de I Allemagne : ce
qui ne l'a poi.t empche de se
-trober chaque chance,
l'excution des charges qui pe-
saieut sur elle. Arguer des bous
sentiments de notre ex-enn.mie,
c'est ou s'aveugler, ou vouloir
tromper le public.
Remarquons d'ailleurs que
cette bonne volont dont on a
d regretter la carence dans
une Allemagne socialiste, peut
encore moins tre prsume
dans une Allemagne nationa-
liste, moins que nos ratiGca-
leurs, pour tromper leur in-
quitude, n'prouvent aucun
scrupule prtendre que la
commercialisation de la dette
abemande, subordonne aux
bonnes finances du Reich, est
mieux assure avec un gouver-
nement de droite qu'avec un
gouvernement de gauche ; en
quoi ils n'auraient pas tout
lait tort. Mais, dans ce cas, il ne
tant pas hsiter a souhaiter lac-
cession au pouvoir de Schacht
et du parti Hugenberg. Nos ra-
tificaleurs u'auraient donc pas
vo le plan Young que pour se
lebciter d'en remettre l'e&cu-
non la discrtion des partis
dont la volont inbranlable et
avou est de dtruire. Cette con-
iradic ion comporte un ensei-
gnement que nos pacifistes te
raient bien de mditer.
En eflet, le spectacle qui sut
Ire a nos regards aujourd'hui
d'une France pacifiste devant
une Allemagne nationaliste, n est
pas trs difierent de celui qui
'est prsent la veille de 1W1-1.
Et il ne faut point se dissimuler
que les lections lgislatives
franaises de 19H2 ue peuvent
qu'accentuer les caractres de
cette disproportion dont noire
mmoire n'a point laiss chap-
per la sanglante signiiication.
Celte bonne loi de I Allemagne
tant un leurre, quelle garantie
avous-nous que de sembables
ravages ne se reproduiront pa?
tu R.
Paris, 16 Mai 1030.
Correspondance*
I
Suc musculaire provenant
du cheval vigoureux.
Saraliment de 1er ordre
trs agrable au got.
IF 6LYPU0S HER
qui reminenilise rapidement |
lorganisn'
( esdeu\ merveilleuses -
cialits franaises donnent
peu de tempj lorceei Energie
prsidentielle. ^1 tf SKL fc r'RCITS CMll l*
Nous ne voulons pas dire! .
Ve la Commission n'offreIqui procure une boissons.ine
& en ce qui concerne leairutrakhissaute ei mousseuse.

Port-au-Prince, le 4 Juin 1930
Monsiinr Clment M-'g'oir*',
Directeur d" jnurnl LE M VTIN,
En ses Bureaux.
Mon cher conlrre,
Dans une note parue dans
votre Numro d'aujourd'hui,
vous avez fait figurer mon nom
parmi ceux qui feront partie du
Conseil d'Etat. Vous avez t ,
certainement mal inlorm ', car
|e ne suis point candidat au
Conseil d'Etat.
Veuillez publier la prsente
en guise de rectification et cro-
yez-moi bien vtre,
Placidb DAVID.
Ma Hubert AlexU
dit que ee a'rat pas vi.ii
A la suite de noire inJor-
matiou disaut qu'il tait qu
tion, eotr'autrc! citoyens de
mirpe. de Me Hubert \-
pour tre Conseiller d I
dans |a prochaine rforme,
notre ami nous a lait
par tlphone, que cette nou-
velle est tout fait inexacte.
i
YEUX !
YEUX !
Merveilleuse cration Scientifique contre
les maladies des yeux et des paupires.
PRODIOALU2
Varqno de Fabrique enregistre au Bureau GnrniKd'IivyiVnf.
1* <-dnil prpar par le docteur }wrtinez Mcncnd?:,
dvro,e de la Croix du Entrite Militaire* pour .
service professionnel.
Le l'ri.digaluz est un s.Kviflque, unique <* fooexte
employ dans la ginrison radicale des maladies des veut,
quelque graves et 6htonique qu'elles puissent tre. Le Irai*
tentent se tiit avec une rapidit tonnante telle, qu'elle
vite toute oprati .n chirurgicale qui ettrave tant les pa-
lients. Ds sa premire application, les douleurs et fatigues
disparaissent. 'est un remde minemment efficace dans
ks ophtalmies et plus principalement dans les granulations
granulations purulentes ei bienorhagiuues, quratites, ul-
lres de la corne, etc. etc. i Les ophtalmies qui prennent
nausmec dans les maladies vnriennes sont traites en
trs peu de temps par le cProdigaluzaqui est aussi une mer-
veille dans les infections post oprations.
Le Piodigaluz tait*disparatre les cataractes ds leur
ap m n Le Prodigatux dtruit les microbes, cicatrise
uesinte< te et gurit radicalement.
Ar: 1re toutes les autres prparations base d'arsenic, de
mercure, et nitrate d'arge it et de bleu de mthylne, et
et autres remdes si redouts, en usage dans les cliniques l
Les vues taibles et fatiques acquirent une puissance vi-
suelle prodigieuse.
Plus de voile obstruant les yeux 1 Toujours la vue trs
claire I .es 98 pour cent de ceux qui souffrent des yeux
gurissent ayant mme d'avoir achev le premier tlacon du
Prodigaluz# et remarquent que, par son emploi, leur vue
devient plus claire et plus puissante qu'avant le traitement.
Avec le Prodigaluz on n'a pas besoin d'avoir recours aux
verres.
Le PraisjsJU .donne pour toujours un coup mortel au
traitement par les collyres appliques jusqu' aujourd'hui
dnus les cabinets des occulistes et qui sont de nature em-
pirer la majorit des cas en irritant l'organe si importante
de la muqueuse conjonctivale.
Le Piodigaluz rend nul l'emploi du nitrate d'argent,
cause de terreur pour les patients et aussi couse d'an grand
nombre de ccit.
Le Prodigaluzi produit une sensation agrable.
Le tprodigaluz est compltement inoflensit et produit ses
resultata merveilleux sans causer aux patients la moindre
aomme de fatigue.
Le 'prodigaluz arrte la myopie progressive.
Vous souffrez des yeux, soyez assurs que voua sert*
promptement guris en employant cette merveille qui s'ap
pelle :
"PjRODIGALUZ",
"Prodigaluz" a en|Jsa taveur les tmoignages des Juges
des procureurs du Hoi, des Chefs d'Arme, des Ingnieurs
des Commerants, des Ouvriers... etc.. ets, tmoignages cer-
tifis par .e Laboratoire Munii ipal de Madrid.
Envoi dans tous lest Pays Exiger la signature et la marque
de lubrique appliques sur la bande qui recouvre le Ibenu:
prix 40 pesetas (d'Espagne). Paiement contre manJat*-
poste lettre de change ou chque.
Adresse: E. M. CUADlUUtJ PEREYRA. SANTA
ENCiKACIA, No 62, tercero drecha. MADRID, ESPAGNE
PRODIGALUZ
UNIQUE DANS TOUT LE MONDE I
BELLE POITRINE
u PILULES O.iJLNTALCS
......' : ' IR>t, nll'r-
i-e.vi '-:.'. I". 1? n\
Il .
1
M
MNAGRES!
Pour teindre tous tissus :
* LAINE, COTON. SOIE. etc..
aucun prodi.lt n'gale
"la MAVUSVE'
T.ri \tutti Port r.u-Pria H>rm*ci Ku(tiM l'EROi 41, Place VolIUrr.
ri toute bonnr, raaivm. d Hati.
ffirjgnHlhH *T ur H frinco tur tmantU air
, V c n-r.coo. k ASNitats cs.in.) f\
JH'Dl 5 .IU1N 19:i0
NYRBA AIR LINES
Luxe Confort Scurit Rapidit
M p'us grande tlompujnie de nav lyahon arienin'
relianl le* deux Ami-iques.
I oyagez par nos appareils
qui survolent toujours leur cha np d atterrissage : La mer
De luxueux hydravious tout de iratal avec accommoda-
ion> pour 22 passagers.
Senice liebdonadaire eulre Mi.imi el Buenos Vires
Dpart de Port-auPriuie : Pour Miami Chaque Mercredi
i) heures u. m.
Dpart de Port-au-Prince : Pour Buenos-Aires
Chaque Vendredi n Oh. 30 a.m.
PRJIX
Port-au-Prince a
51.00 Macoris, R. D. G. 2o\0
115,00 Porto Rico *>4 00
118 00 St Thomas 85,00
157 00 St Lucie 172,00
Port au-Prince
Santiago Or
Cieuluegos
La Havane
Miami
5*/, acompte sur les tickets aller-retour|qui~sont
j valables-,pour six mois.
jj _^^_ r -*t _

Tous DO> hydravions son' munis d'un appareil di? imt'u
prnelteor *t trausueltl-OT et d un quipage de cinq officiers;
aide-pilote,m uiicieu.oprateur de radio et stevraid.
Noiisseions toujours heureux de vous fournir tom au-
rpospi^'iem.iiifc i|e vous pourriez dsirer au bureau
del Compagnie:
NEW YORK, RIO & BUENOS-AIRES UNE, INC.
Asile des Rue Otute* Desloiiehes ri l-ijusis de l'Elat
. Part-ia Prise, Hati. Phtie UtOt.

... n vu un j'i on* neui n'ai 11
1er, samedi, Pni-.V Chose, un
peu plus bas que le S.i. r C Il y voit pouil.Miit du olfil AI n
droit o il avait ilopp. NoTM
n. t'approcha de loi an tapi
nois l.'hommi l'tait rrtpenr
couter. Bsontant d'une Dlscine
du voisinage, un clui'ur de j u-
ns filles. llei cha n'aient des
romances Barillet net st leurs
voix pures et claires se mlaient
joyeusement a la chute limpide
de l'eau, lit cela mettait autour
du bonhomme, malgr lu cha
leur loullante de ce soleil d t,
une agrable impression de frit'
cheur.

f ... a vu passer une vendeuse
qui tenait d'une main ngligente
quelques jolis bas de sou- que
le vent soulevait capricieuse
ment en pissant, l'ne \n tite fem
me qui passait, elle sussi, l'ar-
rta de marcher pour reffar si
les bas, avec des yeux largis
d'envie. Elle n'osa pus arrter
la vendeuse, sentant bien que la
marchandise tait tout tait au
dessus de ses moyens. Puis, elle
s'en alla, du pas appesanti d'une
qui vient le voir l'loigner li-
ses mains le rve qu'elle avait
longtemps caress st qu'elle
croyait avoir ipprivois ja*
mais.
i

... a vunn lystaineaaspscom-
mode de lire [et journuix saui
s'y abonner. Il a t invent par
un homme qui prlcml qu'il
fait des affaires an Bord 11 pas.se A la Rdaction des di
vers journaux il sou-, prtexte
d'apporter les poovellea ou de
trousser quelques blagues, il l'ai
sied, lit posment son Timitoal
et puis n'en va. Epatant, le iys-
tme.Mai'i il t.iit beaucoup mni -
cher malheureiKi ment.
*
... s rencnnliv une paysaiiue
qui tait en rougs le malin .al
le soir arborait uni" robe poire,
avec un chap^sa le li mme
nuance, entour de crpe Com-
me nn s'en tonnait, eili expli-
qua :
Ella avait pe du sa mre de
puis plus de deux uns M lia < (lu
n'avait pas eu d'argent pour por-
ter son deuil. Mais comme re-
venait rie loucher un // l/enl, elle lavai' ifiecl A l'achat
de son atliail de deuil
Touchant, n est ce pus .'

... o vu, A la rue Amricaine,
devant uni pelitebonliqoe.qoa*
tre houiriques at'achei un
poteau. Les Dutoi

les effraient fi peu qrecVs a
peine si un hemblemenl l<>|*-
meut leari longues Qicillea* 1 t
de temps en temps pour i appe-
ler ceux qui lis I allai h( a leur
prsence silencieuse, ci les pou
lent un qundi uple hennis? emi ni
qui l'ait la joie des enfanta qui
passent, sortant de l'cole ou y
allant.
*
...a vu passer un gentleman
qui tenait d'une main deux li-
vres de glace et de l'antre uu
ananas. Le pauvre ne pouvait
Eus trouver une voiture de la
ign et la glace huilait ses
doigts. A la lin il ne put plus
tenir; il dposa la glace au beau
milieu de la -ue, s'pongea h
main de son mouchoir. Au no-
ment on il allait la reprendre
pour repartir pied, une Ligne
dbouchaducoiu d'en face.Ntlre
homme l'appela avec ure joie
frntique et *J jelo dans un
laige fcesfe de *.oula|' menl.
*
i:
... voit que dein< ,uelques
ours, dmentant i ( visioua
.labituellts, laiRCktaiee saiaoa
des pluies envahit le mc-ii de
Juin d 'e rr' d 1 p> hbbiius
0i Keasriifft-n cr>nl dt i (., n ail sa' s douta t e saver -
ls pas qui a n i le a ' an -
u ne de Ulle faon qte, mn e
mes une loitt ov i&t, on p ut
. thon ti saasdiiigtr, tt, par
cor.&queni, sans crainte?

I
f


PAGE-2
LE MATIN- 5 Juin 193 A propos
des derniers
incendies
EH
-o
Voici ce qu'en dit le Quartier
Gnral de la Carde d'fiaili :
Encore I Rpublique
un hommage Dominicaine
A NOIRE
Directeur
. A prs Le Nouuelliite, c'est
Baiti-Journul qui rend un cor-
Arrondisse-
6,r'."l""""vi l'neMBU de sa dmission
mois, le thtre d'activit de py- tZpZ
I
romanciens , d incendiaire. ^S^^Prlncd- Lm-
HOudoys.WhsKMus magasins un ^"^^,< Mirebalal8. Len-
groupe de l.xma.sons environ jaji iQuche |ond.
une salle de cinmai et la rs < "
dence du Commandant de la j ^ff LSwSSS, oui en
Brigade de l'Infanterie de Mari- n_^8_ J^PJ?Q S.Br notre
ne des Etats-Unis, ont t cou -
ums en Avril. Cependant, on
ignore si tous ces incendies ont
t allums A dessein, l'opinion
gnrale des autorits tant que
deux d'enlrc eux ouf t certai-
nement l'ouvrai de criminels
dingereux. La Compagnie des
remerciant de no're cur notre
aimable confrre :
M Clment Magloire
a Noire confrre Clment Via-
gloire qui, comme foui le mon-
de le sait, tait, en mme temps
o
Les dpches nous ont appor-
t la nouvelle de la mort ft San
Jos las Matas de Monsieur Vir
ilio Martinez Keyna et de sa
mme. Le couple a t. assassi-
n. Monsieur Martine?. Reyna
tait secrtaire particulier de
lex Prsident Vasque/ et l'un
des officiers qui lui taient ras
ts fidles lors des derniers v
nenients. Ce crime a caus une
impression profondment dou
toureuse Santo Domingo. Le
Prsident provisoire, hstrella
Urena, a t en personne sur le
lieu du crime dans le dessein
d'assister l'enqute ordonne
pur le Ministre de la Justice.
Les coles
industrielles
aident de la Hpubliqur.en cette
a eu faire lace. dernire qualit.
Des personnes malveillantes ncessita de la politi-
sai profile de ces divers meen auront g ules ,,arait.i|,
dies, pour adresser des messa i M ,,, R a acct,p
ges men.H.-.nls par l phoneou g, dl.mL0n.
tre.CMa a contribu cou- .. .% v,.,_ .
L'extinction de voix du
haut-parleur attirait
l'attention....
Demandez ces renseignements 4 votre fournisseur.
PHILIPS RADIO.


R'illetia du fendiller Fisiacier
Nous avons reu le tscicule
ki mois d'Avril du Bulletin
PJ
letli
lldrablement entretenir les
craintes le la population urbai-
ne. L'interrogatoire d'un certuiu
nombre de personnes suspectes
du crime d'incendie a rvl l
leur participation probable :
certains de ces incendies. Les
patrouilles nocturnes te la ville
ont t conaiderahleme.nl aug
montes et toutes l< s mesures
ont t prises en vue de prve-
nir la rptition decei incendies
criminels. A celle occasi m, la
Carde a eu un grand concours
de lu pari des particuliers qui
ont sacrifi leurs nuits, d ins le
but d empocher la destruction
par des mains criminelles, de
leurs biens el de ceux il- leui
amis.
Les mesuras de police oui et
Les deux vasles et beaux mo-
ES2&.*2' corn^X j Viensuefde I bfflea du Conseiller
Service Technique seront bien I l-inancer-Ueceveur Gnral des
I Douanes.
hniq
lftC^mmeUonSieSait dji.le prin-1' On "voit dans les rente pages
cipal se trouve sur la place de Idererapporl.et dans les'ablesux
M.CIrtOienl Mag oire reste, na-
lurellement. Directeur du Ma
lin i.
Si, cet vnement de la d-
mission, le gouvernement perd
un collaborateur intelligent et
courageux, le public par contre,
va y gagner... Un journal de
plus lire avec intrt '.
Le Matin ,en ellet, n'est r- j
tllement lui-mme, nous enteu-{
dons la hauteur de sa relle
intelligence, que quand il es.
dchan, c'est-* dire libre de
ses moivemenls.opinionsct di-
ras.
Faut il nous en rjouir, et en
fliciter notre confrre ?
N'en dplaise ceux qui ne.
l'aiment pas, nous avons le cou-
rage et le plaisir de l'en fliciter
,. .. rage ei ie puusu ue *u *
, ,' sincrement, nous-mmes.
renforces dans les villes de I
|>rovinoe, vn vue d'empch:
extension des dangers d'in
CPndie. Les trangers ont t m
Isrrogs el troitement sur-
veills. Ces m -sures ont t pis
qu'ici trs ellicaces.
L'cole
Militaire
(),i g BCliev pendant le mois
dta plana relatifs, a la rouver-
ture prochaine de l'Ecole Mili
taire.A la lin du mois d'avril, le .
nombre de postulants a cette leurs pass d. l la Commune
*
\|la Bavant
II. Emile Mai celui va a la
Havane en qualit d Envoy
Extraordinaire el Mimai le Pl
nipolentiaire. Il remplace, ces
fondions, M. Fernand Dennis,
actuellement a Port-au-Prince,
en cong.
Lfc U' UIUSE litUAliD
C'est avec plaisir que nous
enr gistrons I arrive de noire
ami le Dr Auguste Lechaud la
tte de l'Administration Com
munale de Port au-Prince. Le
Dr Lechaud est une haute per-
sonnalit hatienne. Il a d'ail-
I ancien march, devant la Ca-
thdrale et est destin rece-
voir les entants des deux sexes.
La portion du local destine
recevoir les garons donne sur
la faade Sud et celle pour les
Tilles, faade Nord.
Sur la place de Mgr Baug.
place devant l'glise Ste.-Anne
se trouve l'autre btiment ap-
pel recevoir uniquement les
garons de la zone du Morne
TuL
Toul a t amnag pour que
les nouvelles coles dnommes
industrielles puissent, nor-
maleinen1, fonctionner la ren
tre d'octobre.
En attendant que le Dparte
meut de I Instruction Publique
tablisse sur des bases srieuses
la faon dont ces coles doivent
fonctionner au point de vue
classique el pratique, nous de-
mandons la D G. T P. de
mettre des pelouses et des ar-
I. es autour de ces locaux. Les
effets du soleil seront moins ar-
dents; matres et lves tra-
vailleront alors avec plus d'ai-
sance.
mnexs la fin, l'eut exact de
nos finances et le mouvement
de nos importations et de nos
xportalions
Le montant exact del dette
oublique la fin du mois d'A-
vril de celte anne lan de Gds.
8:1699 000 contre G Is 88 98l.n0f>
-n Avril 1929 t G Js. 95 180.000
en Avril 1928
La nouvelle plante
Os s tende de la neiNiserPlutuo>
FLV.SrAFK.Ar'zona, 30 mai.
Les astronome! de I observa-
toire ow-*ll ont dcid de don-
ner la plante transneptu-
nienne, rcouverte rcemment,
le nom de flulon . nom qui
La Syrie
Dtail* sur la Constitution qui vieil
d tre promulgue
PARIS, 31 mai. D'aprs la
., m,.................... nouvelle constitution de la Sy-
symbolise les rgions loignes ne qui vieut dlie publie, ce
et comparativement obscures
de l'espace, que ce corps cleste
parcourt dans sa trajectoire au
tour du soleil.
Cette dcision a t annonce
par M. Roger LoeMl Puinam,
directeur di l'ob'.ervatoire et
neveu le leu le Dr. ^ercival Lo-
Wrtll. fondateur de l'observa-
pays devient une rpublique
avec un prsident qui sera tou-
jours musulman et une cham-
bre lue pour 1 ans.
Le sandjakd Alexandrettecon-
tinuera bnficier d'une large
dcentralisation administrative
et de l'autonome financire.
Des gouvei neurs commueront
a administrer les gouvernements
loire, qui avait prdit, il y a
se.ze ans, IVx.slence d'une pis-l au'onomes des ilaomtes et du
...., \ nte l'endroit o le nouveau D|ebel Druze.
Le Hl Ceileaaire de Jaial-Uleiif * " u d,couvert.
M Put am fait ressortir que
le mo Plu'on permet 'e re-
prsenter la plante par les
initiales P.L.. qui sont celles
de Psreival Lowelt. la m
me mmoire duquel ce sera un
hommage mrit.
:i
Une alarme simule
de la Garde
de Padoue
Dans une lebre aux Ordres
Iranciscains, le Pape annonce
ue les ttes du VIP centenaire
e la mort de Sont Antoine de
Padoue commenceront le 13
juin 1931 et dureront un an.
Certains, ajoute l'Agence Ha-
vas, pensent que le Pape pour-
rait, cette occasion, se rendre
Gadoue, o repose le corps du
saint.
Isrl su Cardinal Arssverae
Une contrence des intrts
communs assistera le Haut-Corn
missaire dans l'laboration des
dcisions d'intrt gurai et l'-
tablissement dts budgets des
services communs dans les ter-
ritoires sous mandat.
Un article spcial sauvegarde
'as doits et us obligations de la
puissance mandataire et jouera
jusqu' la conclusion avec un
! prsidence de
la Rpublique ,_-,--
|. prsuiL-nt de la Repu- gouvernement rgulirement
nent litigu constitu d'un trafi devant d.
fi.ir avec l'assentiment de la
Socit des Nations lapplicatioa
blique, extrmement tatigu
par le nombre considrable
de visiteurs qu'il a reus de
Le cardinal Joachim Arco- puis son installation, regrette
verde, de Albuquerque Caval- d'tre oblig sur les conseils
canli, archevque de Rio de Ja- ^e son Mdecin de suspendre
neiro, est mort le 18 avril der- momentanment les audien
du mandat.
cole s'tait lev 1280. Le pro-
gramme de celte cole compreu
dro, outre les matires ayant
trait purement I la carrire mi
litaire.des sports et des exercici
destins maintenir l<
A maintenir le bien
tre physique et l'espril de spori. s.-i, grande impartialit et <
L'examen prliminaire les eau-'ci du devoir qui est u
comme Magstrat Communal.
Mdecin de videur, iljouil d'une
1res gramle popular.t NojS
sommes assures qu sa cours des
lections prochaines il se fea,
une lois encore, remaaquer par
ce sou
i| une des
lieu
didats aura
de mai, et l'examen final, en
juin. On pense que cette classe
sera compose de I" lulianH
environ, t.es conditions d'admis
sion celle cole so d levei
et on espre que les grads d-
celle classe de T Ecole Militaire
rront.i tous gaids.des officiel i
r!a la Garde, d gnet et capibl -
de remplir leurs devoirs*
L'iuiaue MtsralisiUaas
Nous enregislro is,svec plaisi *.
qu' la suite d une note publi
par notre journsl.il ;i l eu
tendu q ie d: srieuse* pr eau
lions vont tre prisas pour em
pcher que s ; pratiqua ce t om
inerce que consli uj 11 aatnra -
liaation des syriens Le Nou-
velliste > l'avant-hier semble an
uoncer q ie les Lois nataraliii
lions syriennes de cette samsic
ont t faites par mgarde -
qu'on aurait plasen enii
trer durant le gouvern menl
tempoi ;ure. Tant mieux.

A l'AdminiMraiiou laalfflil
asPaalef
Nous avons oppiis avec, plai-
sir que Mr Catulle Dsir a t
nomm Chel de Bureau l'Ad-
ministration Gnrde -I, .Postes
en lemplacement de Mi (maries
Oriol, et que Tactil ef intelligi ut
Chel de Servi-., Vit Clin La-
lanne, a succd M Dsir aux
fondions de Sors Chef de Bu-
reau la'dite Administration.
Nos trs vifscomr-timentse'
nos meilleurs vux, dans leure
nouvel'es foncliors. M. D-
M et Lalanne.
une lies vnn- - * .w..^.. i -- _..------
la lin du mois marques d.stuiclives deaou tem-
prament d'honnte homme.

CertiticaU ilaslraetica lleliijieiise
Le 1er Avril, le Colonel Ri
chard P. Williams, de l'in-
fanterie de Marine des titats-
Unis, prit le commandement
de la Garde d'Haiti et fut
commissionn comme ine
rai de D.visi n et Comman-
dant de ta Garde d Hati.
Eu vue de coordonner les
activits et de reradieraux
dfectuosits que comportent
les plaus acb els rtlatis aux
mesures prendre eu cas
d vnement! qui pourraient
unitre de srieux dsordres a
une poque o des mesures
iepies..ves u'enge dreraieut
(iue de la confusion,nue alar-
mer.
Il tait le premier et unique
cardinal de l'Amrique du Sud.
N Cimbre- ( Pernambuco).
ces prives quil avait coutu-
me d'accorder.
Aussitt que sa sant lui
ire Rome le 4 avril 1874. il II ue manquera pas d en don-.
tut lu successivement voque der connaissance par un avis
de Goyaz en 1891, coadjuiur publi dans les journ t<
de l'vque de Saint Paul en S<>n Excellence ti
1892. arihevque de Rio en
1897 Pie X le cra cardinal
firtre le 14 dcembre 1905, ^vec
e titre de> Saint* Bouiface et
Alexis.
trtiucaU A laslraeUsa Keiiuieuse j j -fenrm|# almulea t son
Les examens pour lobieniion cours d il mois.
a Certificat uinslrucuon reli- .?ia___,uij.....*
du ccrli/
gituse se passeront, suivant le
rglement et d aprs les pro-
grammes publis par l'autorit
diocsaine, | des dates que MM.
les Curs fixeront eux mmes st
sous leur prsidente
Comme chaque anne, le se
crtiiriat de IArchevch four-
nira MM. les chefs de parois
ses les diplmes quiis deman-
deront pour leurs laurats.
*
X. Sableu Hililnul, Prefel de \ipues
Nous iivons appris la nomina-
tion vie M. Siblon tiiOberl.com
me Prfet des Arrondissements
de Leogue et de Nippes, eu
remplacement du Di l'aublas.
IH. Normal Charles
Nous avon- rtu, hier, en nos
bureaux la visite de notre ex
cellent camarade Normd Char
les, le sculpteur ha ien bien
connu. Notre compatriote a pas-
I se quatre aus aux Etats-Unis o
il a acquis de nouvelles admira-
tiooa, k1 Ji c A :,on lr* grud ta-
lent de sculpteur.
Nous lui renouvelons tous
nos meilleurs ktuiliuieuls d alle
tueuse estime.
Assurez-vous contre accidenj
la General Accident Fira a
Life Assurance Corporation Li
uiiled . Vve F. Hermiogham,
Agent Gnral pi>ur JdaM.
L'vacuation.
de la Rhnanie
bile sera coiuu e eni.uii leriaue le
30 Juin
M VYENCE, 3U mai. Le com
mandement suprme de l'arme
franaise en Rhnanie vient de
taire connatre comment il en-
tendait vacuer le troisime et
dernire zone.
Du *20 au .'10 mai, les g-irni
sons de Landau, Trves, Neuv
tadl el Mayence seront rdutes,
et celles de Riiiger, Vv'orras Spire
et Oermersheim seront com-
pltement vac es.
Ou 1er au 20 juin, le gros des
troupes aToeonoetioa quitte-a
Kiei. Landau, Trves et M y i
ce. Kaiaerslantaru sera compt
terne m vacu.
Du 21) au 30 juin, le resle des
troupes tranaises et les com-
missions de liquidation parti-
ront leur tour. L vacuation
spra alors compltement termi-
ne.
Trois compagnies d'inlan'erie
ont quitt N'eus!; dt au|our t'nui,
drapeau et inu-iqu* en tte,
A la gare, le commandas! des
troupes a adress quelques mois
de remerciements aux habi- |
tenta.
L'occupation
del Rhnanie
Elle sera olfinH'eiin'iil termine '
Ie30juiaft 3 hearcs I
MAY EN LE, 90 mai. L" 30
Iuin 3 heures de l'aprs-midi,
e drapeau franais ser amen
et l'occupa mu ue le Khnanie
sera olliciclkm-1.. termine.
Toutes les units militaires
seront vrais?mblement rentres '
en France le 21 |uin.
Les employs civils Irancais .
Destouches partir du 15 de ce : de l'arme d occupation ont re-
mois u 1 ordre de quitter la Rhna- J
Port-ao-Prinae, le 2Jum liKaa.4me le 14 )ujn.
Des problmes thoriques r
sultantde dsordres et d'in-
ceodiea supposs ont t pro-
poss aux commaudants mili-
taires, tous les officiers ont
t appels leurs postes, el
ou a simul uu vnetnenl.
L'exprience qui eu est r-
sulte apeimis de (airedans
les rglements certaines mises
au point grce auxquelles la
Garda peut fonctionner avec
une prc sion mcanique en
cas d'vreiucnt.Aucun avis
ubsolume it n'a t donn de
l'exercice projet et la mani
re dont tous les intresss oui
rpondu l'appel a t lis
satislaisante. Un tait interes
saut, not au cours de cet
exercice, c'est que le dlai
moyen requis lous les
otneiers pour se trouver
leurs postes,apr* le sigual.eu
cas d'veneraeut, a t bien
au-dessous du maximum de
dix minutes prescrites.
tient s'ex-
cuser particulirement auprs
de ses amis qui se sont pr-
sent ce matin au Pala s et
qu'il- a t dans la pnible
obligation de ne pas recevoir,
port au priser, le 4 juin 1930
M. Caavrea Forbes, Ambassadeur
au Japou.
Le sans fil d hier matin an-
nonce la nomination de M. W.
Cameron Forbes de Bos on, par
le Prsident Hoover, comme
Ambissadeur des frats-Unte
d Amrique au Japon. M Forbes,
on s'en souvient, avait prsid
la Commission Amricaine qui
a enqut au mois de Mars der
nier sur les affaires hatiennes-
Le plan qui en est rsult porle
d'ailleurs son nom.
imesdesEnfentes
Sont Mieux Traites
.Extrieurement
Arrtez-les en une
nuit.Ne"droguez"
pas; frictionnez i
l'heure du coucher
VICKS
VApoRu
Pour Tout Refroidissement
Varits
CE SOIR
Taldy prsentera :
L'Ile
d'Amour
Avec Claude France. Pierre
Batrheftet Mis'ingueite.
Entre : 2 ; Loge a.
*-fl
Lait garanti
On offre du lait garanti pnr
pour Bbs, convalesceuls et
personnes malades. S adresser
au No. 510 de la rue Dants
Poupes de Salon
Coussins
Abat-jour.
Grand choix de fournitures, glands,
franges, dentelles d'or assortiment de ga-
lons Lam dentelle argent etc..
Vous trouverez le dernier cri de Pa>
a des prix trs modrs.
Prendra adresse au MATIN.
Tlphone : 2267.


LB MAHN 5 Juin 19S0
P<'.ib 3
-GOODRICH
tiliambrts
Besl in ihe long Huit.
, Xfg

COMPLET ASSORTIMENT de NOTRE
STOCK, MENSUELLEMENT
RENOUVEL.
K"' DEMANDEZ NOS PRIX EN PASSANT
ET VOUS VERREZ
LA GRANDE DIFFRENCE AVEC
LES AUTRES MARQUES.
TOUS NOS PNEUS ET CHAMBRES
SONT HEAVY DUT Y.
LA MARQUE GOODRICh SILVER-
70WhS> EST UNE DES
MEILLEURES DU MONDE.
PLUS DE MILLESPLUS DE CON-
FORT PLUS DE RSISTANCE.
Il UTIA\[ MOTORS SA
Phone 2379 Port-au-Prince (Hati).
Itiprnit aHc <] de 300 ailliois
> aellars.
PAHIS, 31 mai. Des direc
W8 de banques et des repi-
Minls de la trsorerie de eut
jwiuances ont fix aujourd'hui
I quote-part de chaque pays
uns l'emprunt allemand de 3(10
Huons de dollars, qui va tre
ce sous les auspices de la
que des glemtnls inter
joasui; mais ils nonl pas
{Mit le prix dVmission des
plions. j
kl emprunt portera l'appel-
J'ioii oificielle de tmpiuut al-
{Dd inltrLalional 5.50 pour
* 1930.
J*ftix d'mission sera discu-
II sance de demain.
In lui! saillani
Pour se rendre compte il laut aller conslaUr soi meu.e
ce qui va se passer partir du 31 Mai au 15 juin, loute le
marchandises seront rellement ^vendues a des prix qui
dpasseront l'imagina lion dans le bat de diminuer le stock,
tant donn que la maison doit taire son inventaire bu.o
C'est vraiment le moment pour les pres et mret de lamillt
de profiter de cette occasion qu'ils ne trouveront pas uni
seconde lois On aura beau vous dire vous ne voudriez |a
mais croire : il faut aller vous mmes chez:
QUE
votre teint *e fltrisse
KAWAS HERMANOS
1724, Hue du Magasin de l'Etat.
jm
Toutes le- Polices
DELA
m
la!
- 1
home wam m
comprennent la Protection contre la
fia
Foudre sans auqmontation de taux 5
Empchez New-York, Rio & Buenos-
' Aires Une, Inc.
Asyledes Hors Itasts Itftsatta et HsijAiu de I
Mort au Prince, Ilaiti, Phone 3401
L'hydravion faisant le service Buenos-A ires
laissera fort au Prince le Vendredi 6 juin vers 6 heures t
prenant la malle, le fret et les passagers pour les vil es sui-
vantes :
San Pedro deMaeoris(RXSan juuii (PJLl S/ Thoma,
S/ John. Sla Luris, orl vf Spain{ 'Irinidad ) Georye;otun.
Paramaribo, Montngro Para, Sao ImU, AmarracotFoita.
leza, \alal. Rcif e. .haceio, Aracaju, Bahia. Sao .ior<< dos
llheus, Lnravcllas \ ictoria Camncs, Rio de Janeiro, Sants
blorianopoUs, Porto Ategrc, R,o Grande dd Sut Montevideo
et Buenos-Aires.
U maximum de scurit vous est offert par l'hydravion
qui survole tout le temps son camp : lu mrr.
NOTA. La mal e pour Miami est maintenant dlivre
dans l'aprs-midi du jour du dpart d* I hydravion, au lien
du lendemam,comme autrefois.
Pour tous renseignements, s'adresser au bureau de l'Agent.
'////
| Eug.LelfosstiCo

Agents Gnraux
ftA
l
'M
.1
Conservez votre teint
frais et beau.
Les tches de rousseur, le
hle, les boutons, les points
noirs, les tches du ioie, et
toutes les fltrissures similai-
re.-, qui dparent votre beau
teint naturel peuvent tre en-
leves par l'usage de
Uhxetento
Pommade de la peau
Il a t soigneusement prou-
v et essay! Il est un on-
guent mdicamenteux scienti-
fique partait sans danger et
d'un usage tacils.
Essayes-le vous srac sa-
tisfait de ses rsultats.
l'Kn vante chec tous las dro-
guistes. Pour 0.J0 centimes
seulement il as' expdi ds
rat-1 tti.n du prix.
' f ivaa pour avoir an rhaiv-
tillnn fjra'oit al La ilrra &p>
eoneaiis et a* sa beaut.
EXELENTn.MEDIClNK
tiOMPANY
ALaNIa, GEORGiA U.S. A
Agents demandes ponr ton*
oays.
Ecrivez pour renseignements
I ompagnie gnrale
Traasatlantique
Le steamer* Carimare, re-
tard a la suite des secours
qu'il a du porter un autre
navire, est attendu Port-au-
Prince dimanche 8 courant
et repartira le mme iour
pour les ports du Sud et
Santiago de Cnba. ^
JJ.I1 sera de retour Port uv-
rrince le samedi 14 juin pre-
nant trt et passagers pour
le Havre et l'Europe.
Le s'eamer Antilles i i
tendu Jacmel le 10 courant
repartira le mma jour pour
la Guadeloupe et la Martini-
que, prenant fret et passagers
pour le Havre en transbor-
dement Fort dr France.
Port au-priuce.le 4 Juin 193J.
E. ROBEUN -.ormeau

!
i Avec la CRME RASE H
IMENNEN, on peut emplo
ver de leau d aude ou
roi le, n'importe laquelle.
D'une hion ou de hutre,'
'e barbe l'attendrit et le
rasoir coqPc sans illoiti
el suis i ri iier |< \ isaijt. .\
:prsent,il y itll la crenH)
[jfenthce qui, in plus de
,is avantages. laisser ou vifage une dli-
cieuse sensation de Iral-
|liL-ur et de suavit.
' VE* RASFIt
r
t
i
<
'4


Jeudi
5 Juin 1930
Le Malin
24emr r*K*F NV6709
t ortau-Krmce
Tlphone : 2242
4 PAGES
JUBOL
rduque l'Intestin
Constipation
Entrite
Vertiges
Dyspepsie
Migraines
tfaUbMMtt CHATfcLlN
l'utn!?" : ilcv HJpitau\ <1 Pi'i*
5 GRANDS PRIX
2 liU, ru- A Vokncltnnei, Farh
ti iifi Pha'"<,v-i'>
* Voil Je pet Ramoneur d* l'inUatln
Pour rester en bonne
sant prend c/ia soir an comprim dt
JUBOL
i CA/*rli : l.>\n v lu J ,' > rnnifTH'
i\,i'i. mil U ilourrur 1 la h.l'ln
I r Jubol iiii.'rU I* roii>Opllfxi i U i '
>iiir il'unr ilbxi mcanique (ponlln
mpnl |n*ti-m Je I'..-, j^jrj.i d'uni-
arllM (!.- i. ..i.|ii- (rtU*il MiUil
ri ,.l >n.llll.ll i h. II i ,mi tolli< ' >>
une x-rilaMi ri prltf ' (f-nfli"
|i,ir hhc muIl' J' lu'il*' riH'i-iiiJii' lion
To>it principe chlrnlriiii' ot IrrllMil i
,'li- liwurt urfnu ni Mclu -le rc.npo
iiii.ii : et qui (il du Jubot le Uulif
le iliun de lemnu". u> enfant. Uei
tici|UN cl d* .KMWU.
(V P\Mlll.
.4nrirn dkf/ S h t '"' rfe WAi-Ntr Je l/>Wf W.'r
I
Une des plus foi tes COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
sur la VIE,J, j
EUG. Le BOSSE & Co
Aaents Gnraux
AVIS
aux Fumeurs
J. D MAXWELL, Rtpr
Matant de la Britilh Ameri-
can Tob-cco Company, Ltd.,
vient de recevoir un stock de
CigarHlea Old Gold Lucky StrUtei de tonte irai
cheur.
Les lomeurs sont invits
rclamer de leurs fournisseurs
un paquet le chicles eWrig-
li-v's par pochette de Old
Gotd i et Lucky Strike".
ALUMINUM UNE
Dpari rgulier de N>w-Orlans et de Mobile
pour Port-au-Prince.
De New-Orlans De MoLile Atlendn a Poitou Prince.
7 Juin i) Jnin 1G Juin
1> 1 J n i i 281(1.1.
Cjt 11 Juin I9.'t0.
A. de MATTEIS & Co, Agents
MO Juin
Avis
L'Administration Commu-
nale de Ptionville se fait le
devoir de rappeler aux con-
tribuables que le dlai fix
pour acquitter les droits lo
catlfa et patente est expir
assez longtemps
Eu consquence les dispo
allions rigoureuses de la !<>'
vont tre appliques contre
v, rc itcilr ants.
Ptionville, le :t juin 1930
Le Magistral l'nmmqnal
Luc l,A(.M.iTE
Accssohes d automobiles
Ru 9 rroUf |oi luvant tfe Mlraooal.
Gazoline, Huile, Graisses,
Pneus, Chambres Air.
ete. etc.
Tlphone : 3454
ASSUREZ-VOUS
la
General Accident Fire & Iife
Assurance Corporation Ltd.
de Perth ( Scothnd )
Cwta G es, une d. I*g-^W^T^
de ce genre. Le soleil ne se couche jamais sur son ,
du monde. M immmt ,n,si les djzts occasionns par la ^aare.
Ses Polices contre incendie..^^^ViSit^ malveillance, dommages
Ses Polices pour Automobiles coun rent vo s,
causs autrui dans sa personne ou '^^^Xnnches'd'Europe sont payables en Hati
Ses Polices Maritimes mises par brancttea F ,r f(jUS le, voya.
Ses Polices contre accidents sont vaUbles dana^l JJi accidents
Veuve F BERMINGHAM, Aux Caves
VeUVC 1 Ut-* Agent Gnral lr ":
SOUS-AGENTS :
Agent Gnral pour HaHi.
-',ortau-l,r,nCJeAN.,BLNCHET Jrnie
Panama Railroad Meamship Une
Semicede fret cl de passagers entie
KWY0 ";,,< CiStt5Stt>- ^in"^ p"r,s dt ''":i,;o,>c :
tjcohre raoca
H^G^W^SHELDON & o- 17 James Sireel, Livf.rpool, cIngland
Thclolloniinj Ifff oui- iftall al ptlfttjRl parti >" hW|l =
BNGLAND, SCOTLaND. FRANC:.
Mettra . W. SHELDON Co,
17 James Street, Liverpool, England
l rames attssra G. W. Sbeldon & Co. are represented by the lollosvin Inotai
(il.EI.\TLV Hi-.nkky dtCo
21 Rue del Kpublique
Mai.sei Iles.
Ukmnu Peii)N& C, Ltd.
;;i Quai ieorge V.
Havre.
HSRNO Pkhon & Co., Lld.
Rue du Moulin Vapeur,
Boulogne sur Mer.
CoesansOOB, Dammauk.ftGo
Messis E.A. Besoix *-"Co
'21 Allengadr, Copenh^en.
Osi o. Nonw\
Ir, h-ruatiou.il
r ditionsselkap Oalu
ri c;nc FnttCfi"* CdftF'S
rfapj>ry>
Hbrnd Prou* Cta Ltd.
95 Rue des Marais,
Paris.
Hkhnu Pehon & Co Ltd.,
Rue de la Trauquilit,
Duukerque.
Hernit Peron&.Co Ltd.,
9 Hue Roy,
Ro idaux.
Genoe, Itai.y.
Meaara Henry Cor & Clerici,
Piazza S Mmteo.No 15 Genou
i 0TT1 NBURQ. SWEDEN.
pdiak Express,
k>tbenourg,
rjRFMENi Gbrmany.
TLANfK r>fi
COfiP'i.
Bremen.
BAR TERMINUS
Place Dessalines
Cal chic, Restaurant
de premier choix o l'on
trouve toute heure les
consommations les plusd-
licates.
Sandwiches sans pareils.
Bire la pression.
Cours

PR-CAT-LAN
Si vous avez quelques heures de loisir, le soir, et que
vous dsirez les passer agrablement allez au
Pr-Cat-Tlan
o vous trouverez, la,plus belle salle de bal, la musique la
meilleure excute par un orthophonie dernier cri et aussi
les boissons les plus fraches et les plus pures.
Champagne, biie allemande ou nationale, liqueurs de tout
sortes.
Classiaue
l'ime Philosophie inclu-
sivement. _J
t Mthode sre, Succeew^
lei contrle chaque anne.
Cours du Soir pour Adaitet
et Jeunes Geus. ,.
Comptabilit. Stnographie
anglaise ei franaise, Dac.
giaph.eavec des speciali*
pour chaque cours.
Enseignement du K*afh
de l'Anglais, de l'Allemand,
I Espagnol. Mthode so
83 Leons particulires *
Lellres, Sciences et Mathrn;
liques aux lves ou en.
tard ou ceux qui veulent
gaguerdu temps.
Cours de Musique (Solte*
Violon, Piano). ^
Pension Scolaire, srieoij
et agreable,avec annexe pof
tudunts ei Adalies. ^.1
S'adresser Rue M'11',|Je'luffl|
ou leiphonez au No r*
pour1 plus amples renseif
ments.
L'INSTITUT TippENH?
Reconnu de l'Universit
Hatienne.
-.~.-<--j...
Ce qni n'a j.uaais rl ait
^...__ IV qui ae p*iit Ure
11 I!'
^-~-
l
5*OTTERD*M. HOLUNU
' Meeers Atlantic FanNoarr
Coep'n .
Rotterdam.
Kola Champautte
F. SJOURNE
P- .['''^^rrCcs conditions t'Miie
D'ASEPSIE
Prparation et Vente
Puabmacie F. SEJOURNE
AmgU rfes tiim koux t au Centre.
Horn-Line
' Le steamer << **
Horna, venant dEurope
ici versle4Jnin.pai.taD'0
raao etc, preV"tlim
Sal^teamer (onsnl
ve. ant de Kingdo?,e** ,
du ici vc^lejuin.eD^
pour l'Europe via ic '
prenant irt et t*,*ig',j
Port-au Prioce.le'-*
RttJ**BOLl> A Co,A


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs