Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04012
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: May 20, 1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04012

Full Text
Clment Magloire
DIRECTEUR:
'959, RUE AMERICAINE 1358
TELEPHONE N'2242
itetue ANWfcE N* ttP7
LwswB,s-Bns aller rie bonne (oi
Il rnofs qui Donpre: les fatraillta, ri ir cherchons point
oe rtiMiiemrnlH nonr iuiu> i mpr
clep 'afoir du plai-ii.
moi uni
oui \U HUNCwmAin
MERCREDI >1 MAI 1930
IA SITUATION
Ncessits de l'heure
Le premier acte du nou-
reau gouvernement a t un
irrt ajournant le Conseil
d'Etat, et l-dessus, les com-
mentaires daller leur train.
Voici ce qu'on dit :
Les uns, que cet ajourne-
ment quivaut dissolution :
Il gouvernement, pris eoh
|e courant ractionnaire qui
dsire la disparition imm-
diate du Conseil, et la Consti-
tution qui d'spose que le
Corps ne doit a cesser d'exis-
ter qu' la runion du Corps
lgislatif, c'est--dire aprs les
lections lgislatives, aurait
iaagin la mesure de l'ajour-
Dment, d'aprs laquelle h
Conseil ne fonctionnera plus.
Uni pour cela cesser ri'exis
ter i. Notre confrre L'Essor
signale mme l'lgance de h.
Motion.
D'autres, q a e le Conse
#Etat n'est ajourn qu' uns
de rforme, et qu'une fois s
composition modie dans h
M, pour employer un te< me
eureux, (des ncessiies dt
l'heure, synonyme di
il'quilibre dmocratique *
,ae le nologisme condamne,
-on s'en dounera la rue de
l'Enterrement, comme par U
pass.
Notre confrre le Nouvel-
USTe, qui tait nagure Irau-
cheraent hostile a la pense
4e garder le Couseil d Etat
plus de temps qu'il ne fallait
Eur lire le l'iesiJeul de lu
publique et recevoir son
fermant, a Uni, gice a fa
tourbe des vnements, par
i accoutumer l'ide que le
Conseil d'Etat pourrait encore
1er quelque temps, par pure
Politique.
Notr confrre n'affichait
/une crainte: c'tait qu'un,
ficance prsidentielle inupi
ee ue viui taire deiiendn
Joe nouvelle lection p.esi
entielle de ce sacr Corps,
quel cas ce qui reste du
ilan; lections legisl .tives et
t prsident deluiiit, se-au
taporlpar le couiant coin-
e un ftu de paide.
Avec la dernir version
que nous veuou de dne.coin
portant une ref r.ndu Cou-
jjtlacraiu e iu Nouvelliste
aurait plus sa la.son d'tre,
le nouveau rsi lent, en cas
de vacance, devant probable-
ment tre tir de la chapelle
volutionuaire. Il semule
Wme que, comme ancien co- '
Pdidat de M. Eugne R y,
Uouyon est un peu consi-
dr, dans le gouvernement
dont il tait partie, comme un
en cas que .
Nous disons tout cela pour
rpondre aux prvisions du
Nouvelliste, sans nous ex-
pliquer nous-mmes pourquoi
ces Messieurs, qui ne tout que
d'arriver, peuseut si vite a
piendre des vacances.
Au reste, le plan amricain
ue devrait pas apparatre, aux
yeux de ses propres partisans,
a ce point fragile qu'il pt tre
la merci du premier vne-
ment : il importe, voyons,
l'avoir plus de confiance que
cela dans sa propre oeuvre.
N'tant pas de ceux qui
changent d'avis au sujet du
conseil d'Etat selon sa com-
position, et prenant au s-
< ieux tout ce qu'on a pu crin
ces temps derniers sur l'insti
tution elle-mme et que le
pian amricain est venu sauc
uonuer, nous pensons que le
momie du plan est que le
prochain gouvernement don
>ortir des electons lgislative^
t que c'est prcisment pou
ela qui! a organis, en atten
k. ni, un or 1. e de cho .es trau
>iloire auquel il a mle n
Conseil dEtat.
Donc, en ca> de vacance d.
1 oliiee pi esidentiel provisoir..
le conseil d Etat, acceptant de
louer uue seconde lois le rle
qui lui a t ass gne, ue poui
rait que faire une nouvelle
rection prsidentielle pour le
lempS du ui.ui iat rcsiiiul a
courir et pour I exercice du
uane mandai. Or, nous con-
naissons dj ce temps ei
nous connaissons aussi ce,
mandat.
Bien mieux: le cas chant,
le choix mme du Conseil
I Etat devrait tre limit en tn
les candidats neutres eh isis
en mme temps que M. Roy, a
savon : M.vl Uouyou, Vl>iti-
eau ei ur iinand. Quant a
vl. l'ne-Mars, ses activit*
actuelles le mettent ban du
bauedea neutre! en montrant,
aprs .oup, combien peu il
l'tait.
Mais, n'est-ce vraiment p
tr nige que nous soyons dans
l'attitude de dtendre le plan
au simple sujet du Conseil
d'Etai ? Et faut il cioi>e ceux
qui osent dire que, si les v-
nements ne se pressent pas,
le plan sera bien t compl e
ment vide quadd tous ceux
qui taient hier sou bord
auront transbord daos.... le*
services de 1 Etat ?
Le Monde
Ncrologie. C'est ivec
le plus protond regret que
nous enregistrons aujourd hui
la mort de notre excellent ami
Ption Pressoir dont les luu-
railles ont eu lieu hier au mi
leu l'une vritable manifes-
tation de sympathie. C'tait
un noble cur et ni, clin
mant camarade, aimant le
travail et trs entendu daus
les questions administratives.
N<*us pi es. nions nos sin-
ores con olances sa veu
ve, ne Roy, Melle Fer-
iande Pressoir, Mr Fernand
Pressoir et tous les autres
p rents et allis.
QhmesJbs
Arrts.
^aa-i sans "droguer"
W|^;l Appliqu extt-
9i\ rieurement, Vicks
soulage sans d-
ranger l'estomac.
ICS4S
VapoRub
PourTout Refrofdisscmer.t
- -
Couplt molulioonaii''
On sait que les lections pr-
identieiles ont eu lieu le 10
dm Santo-Domingo et que
4 M. le Gnraux Trujillo el
Estrell.i Urena ont t lus pr-
sident et vice prsident.
A la suite de cette lection le
nouveau Gouvernement a fait
arrter les deux candidats Fe-
derico Veiasquez et Angel Mo-
uls qui s'taient cependant re-
rs de la lutte, sous l'accusa-
lon de complot rvolutionnaire.
Aini>ersaire de I 'ludrpoailauce
de ni lia
L' Rpublique dp Cuba a l'
n\<"-. 20 Mai, son 28e anniver-
saire.
Nom prsentons nos meil
urs souhaits de prosprit e
- grandeur croissantes '
belle Rpublique voisine el r
lonveioiis Mr Cervino, If
prestigieux Charg d'Ail uns de
ha l'assurance de nos sou-
"i lis de v:vc sympathie
Un discours
_ DU
**WVIR D'ETAT DES FIV Ut ts
^oiis publions avec plaisir les
PWes suiuuntes prononces
r tfr Franck lioy au moment
*m installation. Les paroles
jj tout un proyiamme et per
Wtnt de fonder les plus belles
^lxrunces sur le pussuye aux
'tires du nouveau Secrtaire
itat :
r Messieurs,
s*[*lei-moi remercier Mr. lt
"'dent de la Rpublique d'
'bien voulu m'appeler col
*Per vec lui l uvre d.
Ration Nationale qu'n va
^P'tndie.
2 Qe suis pas un homme po
r -oui i tt UcA.rci
l|. *r "a modes e t. n nbul o
wcutiou de l'important pro
iffie Uom le (jouveiueuicut
k*me |a HeFousbiUie. J
^^Oe a mou tout Ut s uuii*
intelligents et capables qui m'ai
dent voir clair et laire von
clair dans les affaires de 1 Etai,
et j'espre les trouver en vous.
Chei du Trsor Public, je n'i-
gnore pas les grands devon s q,.
uiiuconibe.il et je napj.o ...
pas mon,s que de la leroci
.oui detendie ei protge
l'dESOK... qui, t'iau le b
Je u-ui le moinie, ol le b.t
de personne .
Ministre du Commerce, Pro
lecteur du t. avad et de i ludu
ine, |e me pencherai sur et
corps lamentable et cherchera
a lui prodiguer les lemoe qu<
le crois ctucaces.Mais, pour qu.
ces choses s'accomplissent, n
laut le calme et la patience, n
laut taire crdit au Gouverne
ne ut. il faut que tous les en
ucOl gui C MUposeui lehle n,
a eut lia, o iah, moral* t
i.linque Ce ce Pays, apporien.
leur part 1 uvre de K cons-
iructiou p-i m Mine criiiqu.
es spgaesUona Ueaiutereasec i
i.uji la leauso .on est poMib.i.
C'est donc avec plaisir qu.
I couterai tors les conseil,
ioults ies i ugjjesnons, toutes
les dole;nce-, doU qu ils \.tu-
.iuui: du |cuui, du vieux, du
riche, du pauvre, du pays m, de
l'.nd .s'mI, du cominri t, du
producteur autant que du con-
sommateur. C'est ces source-
que je puiserai les ides n met'tt
eri pia-ique el non dans d- gros
volumes qui, souvent, vous loi-
gent de la Raln en chargeant
l esprit d'utopie, de doctrines et
de mthodes qui ne sont pas
crites pour nous '" pour notie
milieu.
Cest asstz vous diie, Mes-
sieurs, que je ne viens pas ici
eu prsomptueux et que je ue
vais pas diriger en Matre les
affaires de l'Etat.
Je lais appel au| concours de
tous les citoyens, et | rclame
le coud oie et la critique.
De vous, Messieurs les eni-
loys, j reclame^lordie, la ie
,uiii Ue, te travail.* onscieucien*
e houi'ie, le respect de 1j uis
Ci l.ne e' de la hieraiclue.
Souvintz-vou.s toujours que
1 oouveine.u. nt aura cou.->-
tamineut a cur gde travailler
avec un dcorum parlait et ce,
Pour sauvegarder le respect et
honneur du Nom Hatien.
Que dirai )e duconcouis que
l'att.nds de Mr le Conseili-r-
Einaucier-Keceveur Gueral ? Il
est n des desordres passes,
cause principale de la.Conven-
ioii, et sa prsence ici n'a d au
ire but, en venu de la o.n en-
iou, que d'aider le Gouvc.ne-
ment a porter remde aux aux
dont souffle le Pays, o. en
laire une Nation Libre, Grande,
Porte et Pi uspeit, voluant dons
l'ordre et ta rgulai ue; oi, coin
uue ce but est celui de nom
oouvtriieuieid, nous n' vons
aucun 'iouie de tiouvti en lu.
un Colluborateur suyuce el pru-
dent, soucieux U.aut que ii'ju>
de icspctieie d. taue ic.pt etc.
le prestige du Gouvernement.
Lidal Kliiim
ALIX ROY
28 annes de succs.
CLIENTS SATISFAITS
L'EXPANSION et le progrs de la banque au cours
des soixante demirea annes ont ds en grande partie
une clientle satisfaite.
Aujourd'hui, plus que jamais, nous nous efforons
de transiger avec nos clients avec sympathie et con
naissance de leur hes.
VOV* MMUM Mtkl AfMIMI A LA lUNQrr KOVaXC
La Banque Royale
di Canada
#*2J
BAH TERMINUS
F lace Dessalines
Ciif chic, Restaurant
de premier choix o l'on
trouve toute heure les
consommations les plusd-
licates.
Sandwches sans pareils.
Bire la pression.
du IV JAIL.L.ET
TONIQUE DIGESTIF RECONSTITUANT
Contre ANEMIE tilgestlvc,
ANEMIE d'origine respiratoire,
AKtWl" co..sor.-.ptive,
ANEMIE par xce de travail intellectuel ou corporel,
ANEMIES consecutivea aux Maladlee algu#,
ANEMiE des Pays chaude
Coi II lea Malad!ea du TU8E DIGE8TIF.
Amtl POUI ti p i ,u rertO-TER eu U JAILLIT pour n^rir I \ .-ri.., lu
CbtBreM) k ititt eealattist raauvaUe* Uignt,mm h, m g.'airai, (oue imi^i-.
MOI f OTMPLOI : Ui pillt vtrrt Hcimit Imr. dltlt n ni uni le r'.pa*.
Oro i :mKK\S8R r-r>p*-H. 1.1. ItUO >*nv, 13 I IIIIS <*
f>ta(l i Toutes bon.i;-. J I..-ji:..- le .
'.? qui h'.i jnBMi.s cl il
O qui ne aeul rirr '**( a gf,
Kola Champaqne
F. SJOURNE
{PiperC-daofdea r< i diH ?r rifomwfei
D'ASEP
Piparation e' Vente
KHAHMAoIt P.SEIOrilNE
Angk dm Hues K'kt e* du Untre.
\

... .i vu un bornai qui, post
sous un aabiier du Chi mp-dt-
Mais, seoiblail atltodie quel-
quune.Soudamillefosan place,
coniut veis nue groaae t,illiouel-
(equi pr. ieit li direction du
|et d eau. Il se pu cha sur elle et
aprsl'uvou-olive ive,il rebrous-
sa chemin, i.i n'lml pas elle.
L'mi veinent de ('attente arait
brouill hi ptranicacit de ses
yeux.

... voit qu'il commenc, avec
autant de lurie que jamais, l'as-
aaut aux fondions publiques.
Cest a qui sollicitera la plus
haute et la plus grasse des fonc-
tions. C'tsl la chose la plus nor-
male qui soit d qui marque in-
dnbiiablemenl le dbut de tous
lea gouvernements hatiens, ce
qui dmontre, i ne fois de plus
la ncessite de la cration, en
Hati, d'une carrire, el de l'-
tobliaaament d'un stciut les
bnctionnairea hatiens.
... a vu iiwuit hier que le jugr
d'inatrudion Ihonon ble Ma>^i-
trat Vilgrain ;i l. a mettra en li-
bert des personnes qui avaient
t arrtes el d| oses en pri-
son la suite ) s incendies t
des tentatives d incendie de cxn
dernieis temps.
m. souhaite que les vrilabni
coupables soient retrouvs et
qu'on arrive lixer lis respor.
sabilitasur cette lnbreuaeai
faire d'incendies qui a tant pou-
vant la eapitala en portant les
familles u organiser des rondes
et des veniez pour se protger
contie las mauvaia coups de
malfaiteurs jusqu'ici inconnue.

... a vu l'inninclie apra midi,
vers 4 heures, un homme velu
de blanc qui se promenait r-
eeusemenl au cimetire, Tout a
coup, il s'arrta devant une pe-
tite tombe qui iail recouverte
d l llieis el d'herbea folies, il
se mit i\ les enlever. Kl tout en
accomplissant .. e triste be-
ogne.ll ma mur daus nu san-
glot ce \e sclbi. de M.iude-
laue:
Les mort 1rs juin res morh,
ont de grandes douleurs..,

... la vu, subi ami ni consol,
ihomm< h un don le curfait
en c ha pe d< puis quelque temps
et qui pleurait, inconsolable, la
moii de la fleur de France en-
leve es dain et ses ca-
resses.
NoTHh il eut le sscrat de
cette transformation quand il
surprit avant-hier soir, l'ternel
amoureux des horizontales
trangres, pre>que agenouill
devant les enaru s d une autre
qui faisait oublier la pauvre dis-
parue...
IgToul passe, et l'rat tant mieux.

t ... a vu des badauds et mma
dea gna srieux encombrer la
rue du Quai sous prtexte que
l'ancien cm l .le l'Etat qui laissa
le Palais pu li dernier alicit
aen.baquii ,pai leGuantana-
mo, de lu Lui, i, sa N'aviera,
destination de Cuba. Cela fit un
beau tapage. Et des paris s'eu-
gaurent.
Notrb il vi, vers I heuie
de l'aprs-midi, le navire qui
tait pavois a l'occasion Vie
l'anniversaire de l'indpendance
de Cuba prendre tranquillement
la mer. (.'tait une fausse alerte
qui eu nna l'occasion de se dis-
traite, pendant (jue les com-
mentaires allaient 'eur irain.
OOUB tre royalement servi,
' Aile* au Magasin de&
ri OIS qui est donc le ROI des
Magasina, et
P.ul E. Al'XILA
vous pu venir ra -es tissn?,
es chaosanrea, ses pa funs
r* r-n uns de beaut, sea
n t ublca, i l pi;u>, ttc,
prix cousccncieuacuient cal*
CUlC!..


9-
PAS2
LE MAT1N- 21 Mai 1930
mjfcytn,i . _c -.pf~ ---r^sri-rfl
La note suivant tivofft
la tats ( nr. /,
u en ti uti Ut r As-
us :
En Hati

! l'oi i !, i m n.l -> On atfii me .pie d mations
d'iuca ii'- v tloutaireSj [que s
rcjass ii 'il de il .;"iuil"s le pu
Jiiiciens sont la eu use (tes trou*
bls qui oui celait- lundi soir a
Jacmc. au cours desquels vingt
personnes ont Aie blesses. Lu
garde hatienne a rtabli l'ordre
hier mutin. ^
Les accusations dont il est
question ont cl motives pai
plusieurs iucendies qui se toui
produits a l'ort-au Prince II
mots ilcimer. Lu maison du co-
lonel Richard Cuits, commun
tlant la brigade dinlunteiie d
marine am ricuiin-, l ce b..e
dans la nuit du 25 avril et la Su
le feu a clat du us un cil cm.,
et deux maisons adjacentes,
On prtend que lu flaire di
Jacmtd ii a rien von avec l'oc
cupaiion amricaine ci que ces
une querelle purement locale.
o
l'oi i au Prince, 7 mai. L-
gouverneurTheodoi eRooseveti,
de Porto liico. voyageant en
avion de iauJuuU aux 1. ni.'.
Unis, est ainve Pori-au l'in.-
ce midi il est reparti peu Ui
temps aprs pour Camaguey,
Cuba,
Cskiael particulier 4e San I \nl-
leiicr in rsideal le la HesubllfUc
-i -
Il es! ; 01 i Q la CO 111
les mit qui vu les exi
geuci vice public, Soi
Excel u de la K
publiqui nu pi ni reuvoir qui
sur n
l'.n coi nu ml ne sera
admit u 'oir Son i v lem li
I'p'sm! i son Chi i 'it Cubini i ^ana tie
n uni il une cai le Cette carte sera i livre
lous ceux qui dd teront la de-
mande
I i.ii. i de Cabinet,
Lucien HUJIJLIU.
Un terrible
incendie
.jiiiii..i7T re iimmi-.i le plrtle (ont
explosion dans le NeWJtfie)
La marine
amricaine
lu programme dcconlruclionsv-,
natales le 1 milliard de dollar*
Les dessous
DE LA
Prohibition
au
r
Les chques de M.
bisbop > James
Jamesun
CanuoB, li
En Turquie
^!UV0NM".,17 mai.Par suite
le l'explos.o.i d un bateau-ciler-
;e, qui envoya dans toutes tes
directions des Junlliers de gai-,
loas d'essence eu lliinmes, 11
rservons de la (iu t Helinmg
Company, contenant des mil-
,ions de,!; liions de ptrole, ont
i dtruits par des explosions
successives. Z2
Les pouijiiers.j venus de ii-
yonne,'Jer?cy ly ei New Yoik,
luttrent pendant cinq heures
contre le 11 au ; L2 heures Ut
T ipra-midi, Us I avaient inaiiri-
s. .Vlaig c ci la, tout danger ti'-
Ult f-as ce le et ion ciaignan
qu'une saule de.vent ne propage
i incendie aux tablissements u.
ia Standard et de la Tidewatei
()i Compauiee, situes a pioxi-
mit.
ij^a;re employs de .a iom-
p.iguie ont eie ulessea, et deux
pompiertt ont cl atteints pai
les llauiUKs.
D'aprs un bruit, non conlir
me, qui ci culait a S aien Islan
Yeis ia lin de 1 aprs-midi, ui
canot auioinobile aurait coult
iVeC sept ou huit occupants,
laua ie Klll Vull Kull, a lu sulti
de la premire explosion.
Traveisaot h s depuis de la
i omp igme o .se trouvaient plut
de luU rservons de ptrole,
i essence ci de nupble, les lldin-
mes gagnrent un vaste maga-
sin conteuani plu de lU.UUu Oa-
nls de 5(1 gallons de ptrole.Lts
btiments ci leur contenu dis-
parurent dans une lorinidable
Ipioslon qui secoua la ville de
i i me tout eutie. .
i i norme nuage de tnmei
o re '' epuuae se repaudit U
mg de la < > e ne New Jerst\
,ii une di ince de piusn m
mlies et, pousse pat ia bnst
mj hangeaii a chique instant
directio i, cette tumee dev*
tait un obsl u le lorundablc poui
pompiers qui, a plusieurs
prises, oui eut abandonner lu
l'uprs nvec leurs appicds ex-
tincteurs.
o
WASHINGTON. 16 mai. -M.
Hritlen, prsident de la com-
mission de la Marine de la
..n i-lire, prpare une propo-
sition de loi.'jui autorisera un
programme de, constructions
nav des rparties sur dix an-
nes, qui cotera un'milliard.
Cette noime dpense, dit-il,
ei a ncessaire pour que la ma
une amricaine soit gale la
marine briiaunique conlorm
ment au trait naval de Lon
dres.
Ou re 73 300 tonnes de croi-
seurs avec canons de O^pouces,
le programme comprendra lt). I
000 tonnes de destroyers, 52.1
700 tonnes de sous-marins el
1)0.000 tonnes de navires pOlte-
lVlOUS.
rremblement de terre
HANUOUN, Birmanie, 16 ma>
L'Lxchange T legraph Agm
ey annonce que la ville eutir<
le Hegou a t dtruite par ui
tremblement de terre et un ras-
le-mare ; il y a un millier d
morts.
LONDRES, 10 mai Uns d-
pche du Daily Mail annonce
que f). 00 7 000 personnes au
raient pri dans le.nemblement
e terre de l'egou.
A Mont Carlo
L suineau directeur de l'iuslitul
ininiiaiiKUal Ihdruyraphique
v.U.NTli LARLO 10 liai. t
conire-anural en retraite *n-
Irew T. Long, a i lu prsi
enl de 1 Institut International
Hydrog'-; pli que.
Le nouveau prsident a rei
l'appui des Krauais, qui oui
issm sou lection. 11 a obtenu
<59 vo.es contre 59 au capitaim
d nes.dr- la marine britanniqu
et 7 a l'amiral allemand Speu.
Les communistes
n In do Cihne
Il > a lio|t ilcjallants a
- o
Maiulioui
HANOI,!
(e i abelles
nunisles a
. Une bande
lirigi p irdes com
J Staml oui, 1< mai. Il va dans
cette ville trop de bai c h nets
et atni iin<
l'n graud nombre de ni
sins v ndanl divers articles ont
l'mu pour se Iranstormer en
brn- bars el cabarets eu
pren.ii I ; i Qcraleinon! le nom
de j .m-- no. Las bara, qui
foisonnent actuellement dans lu
ville rencontrent mme dan
p quai liei s ext enli iqu< g Vu
cette augmentation lu nombn
de ces tublissemen s, on se de
niand^ si leurs propri sires s<
l'ont tenanci ra de c#bareis par
ce que le mtier rapporteb au
coup ou bien parce qu'ils ni
so d pu capables d'entrepreu
dre um sftain plus complique
L; v e d Stamboul, \
pris si' us mu les di us rives di
Bosphore, Scutari el les Iles des
Piiucea compte 829 tablisse
ments o, jour et uuil on peu
cousoiiiiut-i tonlei i ulesdi bois-
sous spiii'ueuses. Dans lu pui
tu'd l ml situe i nlre Emim -
Ennu il I .u ii iiv u t u
bar et se al qui existait, h
Nerm n ' t renne par la
police.
A pail unjgrand nombre de
restaurants, brasseries et ptis-
series, le faubourg de Hra
compie 10 bars proprement dits,
a la tt*' desquels vient le fa-
meux iiarden . Dans ces ta-
blissements, le prix des bois-
sons Stai I lies cleve, l.i COU 'in-
matiou ci relativement mod-i
ree. Ouue les buis el .es r au- I " "j^bees.
rants-bi sries, la iaubouift dr | M. Doran,
Pcra. y compris Maxim et
galti, compte 198 canare s
dbits de boissons.
WASHINGTON, 17 mai.- M-
Jamesuu, capitaliste new-y ir
kais, a dit aujourd'hui au co-
mit snatorial qu'il avait cou-
iihue personnellement pour
172.00' dollars, y compris 05.
o(l verss l'vque James Cm
non, Ji., aliu dVmpcher l'l ,-
non d'Adred E. Smith la pi-
sidence eu 1928. Il a recueilli en
outre 18.000 dollars.
M. .lam,-son, qui est avocat el
prsident dune compagnie d ia
surances, a de> lur quil tait
partisan du maintien du 18me
Amendement et heuieui de v. i
ser son argent pour la cause.
jli a t cii la suite d One
d p isit ou du reprsentant Tii-
kliain, du Massachusetts qui i-,
vait ueclar que, Jameson ayant
verse 05.000 dollars l'vque
Camion, celui-ci n'avait rendu
compte que de 17 000.
M. Laraway, prsident du co
mit snatorial, a lu un tl-
gramme de l'vque Cannon
M. Jameson, suggiant que le
icippoit indique 17.300 dollars
veiss au comi e gnral An i-
->iii tii et 18 0u0 au comit Anii-
.simili de V rgiuie, dont ledit
Cannon cait prsident.
M. Jamtsou a montr des ch-
ques a l'ordre de Cannon, el
duulres a loi die Cash , po.ir
des sommes de 3 a 4000 dollar >
chacun. M. Jameson a dit qu
I veque avait des lactures eu
relard a payer et que ces ch
ques taient destins 1 aider, b
u admis nfin que ses verse-
ments au co.nde .-hih-Smilh de
Virgiuie se moulaient a 93,001
dollars et que f uih-Suloo i Lea-
^ue avait reu de lui 9 475 dol-
tra en trois ans. Il a nn en
outre 20.0 0 au comit repub i-
caiu de la t'.arohne du Nord et
05,000 a celui de l'I i liana.
envahi les couces-
,ons dans le voisinage de Vinh
i tu l indignes Les soldats
t la police oot lait une contre-
dlaque 20 rebelb s oui t
'nos, 'i.") blesss et 90 arrts.
o
Au ple sud
motocyclette
LONI) U:S, 17 mai-O.) an
'i il ; d I I que le major
il nd, I e ., ..rleur et aviateur
|ui pendant la guer-
re si rvil dans l'arme b'ilan
tique, a l'intention de teniei
. t.iversi e lu ple Sad nm
ocyclelte.
\l. ..m [n de iros antre?
Noivegiens, le major Gr.mil
compte dbarquer ur les rive
i 11 mer di Ross el se rendn
le l en avion jusqu'aux grands
ileaux.
L'expdition h nndocycleUe
li que m: lune tirant un Ir i
e iu oharg de p: ovulons i.
ouhe commencera de c
oint.

kprs la dcision
de la Cour Suprme
Washington, 17 mai. AJa
suite de ia dcision de la Cour
supii'nie, le gouvi riiement va
irendre des mesures pour em-
lcber toute vente d'accessoires
tabi 'lion de* bo.ssons

an-
.e i

le iiiieuili.iire prefesMaiiuel
DOffdSBS
Nw*Yoik, 16 aai** "'m-
saf>. Joseph Eisenstein a t cou
damn a une peine pou*, a ut al-
ler de 1 on 25 ans de prison
pour fvoir mis le leu plusieurs
magasins des Liais de New-
York, v J.im'v el Peusj vu
nie. Le proun'airt sinistn lui
payait i OuO a 5 50fl douars sur
aa prune d incendie.
commissaire de la
HTohlblUon, a dclar que la d-
00 de la cour, en continuant
liais des bouteilles, barils el
>ouchons, Pittsburgh, pour e
il qu'ils uavaieni t tals
acheteurs dsi-
-< un bui
i. eu bureau
une arme efficace pour agir
. outre toute maison labricant
i es articles.
Notre premire occupation
va tre d'agir contre les gros U
Dncanis daccessoires pour b
oi leclion domeslique des bois
sons pi olntx < -.a ne> lare le coin
, m. u -, nous pouisuivons
les moius ini^oiunls .
Elections gnrales
au Canada
OTTAWA.16 mai e prennei
lUinisire Mackenzie King u un-
iiouce la Chambre des Com-
munes que des lections gne
raies auraient lieu cette anne a
une date assez proche.
le m a rn liai Joilre va bien
KAitiS, 17 mai.Le marech.d
li.Oie, dont 1 lut ue saule eau
sait une certaine iuquilude a
sou entourage, dcl irau auiour-
d'hui, qu'il se sentait parlaite
ment en 1. rme. Malgr ses 78
ans, il a assiste ce matin,comm.
d hubiiude, a ia sance du con
aed supi u ur de la guerre, el n
a fuit piui re un d- tiieuli loi
mel aux bmits d'api es lesquels
la saute laisseiait a dsirer.
il ne luit, cependant, aucui
doute que depuis quelque temps,
le marchal Jotlre donnait des
kigueS u. laibKse, el cesi c*
qui avait provoque l'iuquleiud<
de sou eiiiouiage. Mais sa poi-
le e i demeure strictement lei
mee aux }ournuilstes qui, hier,
-.taient tendus a sou domicin
oui prendre dis nouvelles dt
.sa SSnfS. Tout ce qu'ils ont pu
apprendre, c'est que le mare
, nal s'tait seuil uu peu indis
pos, la semaine derniie, ei.
reuna t de Kivesalles, sou pay
natalf sut les borus de la Medi
eirae. Lu descendant de
uni, il tait si langue quoi
.ut I aider pour monter dan.
sou automobile : on avait cru
i emarquer qu il avait beaucoup
v.eilb.

I ologne et Allemagne
iw.in.i.N, 17 mai ue guuvi,-
uemeul ulleuidUU|a Ueciue den-
.._)<.. au OuVi ruemeiii polo-
nais uue uoie declaruul que les
vols davious polonais au-des-
sus du territoire allemand et pai
iv ai.clment des points d iui-
jortauce stratgique, ^ doivent
cesser. ^mm
Cette dcision a t prise mai-
rie l'assurauce de XL. /aleski,
umistre des ufiaires trangers
de Pologne, dclarant que des
mesures avaient t prises pour
que le lait ue se repioduise plus.
Assurez-vous contre aecideol
General Accidem Fire A
Lite Assurance Corporation Li-
uited . Vve K Bernnngbam
Mnfir
Record d'ut sous ma-
rin It dllen
LA SFLZZ1A, 17 mai. Le
sous-marin italien Mille lire
vient de rentrer d'une longue
croisire. Son commandant a
ieclar avoir tabli un nouveiu
ecord en nstanl immerge 30
heures.
LeeMil'e lire el IeToni, du
ype liahlla, ont un rayon
j action de 7.UU0 milles et peu-
vent rester 10 |ours sans ravi-
tailler en combustible on en
vivres.
Dcs
Sanic n 17 du courant est
dcd prmaturment (Vir
Augustin Desgroites, petit
coinmt rnit, a va n i.< geu e
ir.eut connu pour sou activit
et sa probde pioiesMounelIes.
Ses tuuerailies ont eu lieu
la (Cathdrale, le dimuiiche
18 Muilhcuies de l'aprs
llldl.
Nous prs n'ons ses pa-
entsnos sui cr^scondoleuu-
ces paiti u iereineul nos
collaborateurs Mes Bernard
et Lleiueut Uesgioites.
Iiliitu .------ s "
\Hmxl lieoeral pour
Avis
Le Dpartement de 1 lus-
u uction publique intorme le
intresss que les examens de
11 session ordinaire de l'anne
scolaire 1929 1930 sont xs
aux dates suivantes:
Ceriiticat d'Etudes Primaires
Lundi. 23 Juin.
Brevet simple de Capacit
Lundi 7 Juillet.
Brevet\Suprieur
Lundi 7 Juillet
Ceriiticat d'Etu tes secondai
^res classiques ( 1re et 2e
paitics) Lundi 14 Juillet
Examens de passage Lyces
Nationaux Lundi 14 Juillet.
Examens de passage Ecole
^Normale Lundi 14 Juillet.
Lxamens de lia d Etudes Nor-
males Lundi 21 Juillet.
Exarens de Comprabilit
Lundi 28 Juillet
Cci Liicjt d'Aptitude Pdago-
gique (1er et 2e degrs) J
Luudi 28 Juillet.
Fait Port-au-Prince, la
Secrtairene d Etat ue l'Ins-
tructiou Publique, le 20 Mai
YiUX!
YEUX!
Merveilleuse et dation Scientitique contre
lei m uauies de yeux et de paupires.
* l'KODidAuUZ
Marqui* de^Fabrinut-vureyisire au Bureau Gnral d'Hygiie.
1' dutt piepur par U- docteur harunez Menendez,
dcore de i" Croix du Sirde sUlUmre pour
service professionnel.
Le nl'rodiyalu: est un soecilique, unique aa monde,
employ dans la guensoii radicale Jes maladies des yeux,
quelque graves el chronique qu'elles puissent lre. Le trai-
tement se lait avec uue rapidit eionuauie telle, qu'elle
vite toute opration cbirurgicule qui elliaye tant les pfl-
lients. Ds sa premire appitcut ou, lesdouieurs et latigues
disparaissent. et uu reui.ie minemment etlicace dans
les opiiuimiic's ci pms principaieuient dans les granulations
agiauulatiuus purulentes et bieuoiliagi jues, queiatites, ul-
cres de la corne, etc. etc. i Les ophtalmies qui prennent
uai-s.iiice daus les maladies vnriennes sont traites en
trs pea de temps par le iPiodigaluzqui est aussi une mer-
veille uuus les inleciioDs poat oprations.
Le t'iodigaluz tait" disparatre le* cataractes ds leur
ap un, n. Le ProUigaluz detruu les microbes, cicatrise
uesin eite et gueiit lauicaieineul.
arrire toutes tes auties prparations base d'arsenic, dei
meicuie, el uuiiiie d urgent et oe bleu de mthylne, et
et autres lemeies si redoutes, eu usa^e daus les clmiqtMtl
Les vues taib.ts et laiiqueea ucquiieut une puissance vi-
suelle p; odigieuse.
Plus de voile uns ruant les yeux Toujours la vue trs
ciane! ^es 93 pour cent de ceux qui souliYeut des yeux
gurissent avuiit mme d'avoir achev le premier llacondu
liruuigaiuzi et remarqueut que, pa sou emploi, leur vue
devient plus claire tt plus puisante qu'avant ie traitement.
Avec le /ToUtyaLz on u u pus besoiu d'avoir recours aux
verres.
Le Fioiliyaluz .donne pour loujotus un coup mortel au
iraiteii.eia piu iescoLytes (applique* jusqu a au|ourdhui
d:.us les cubiucts des occuustes ei qui soin de nature a em-
pii. r iu uiftful te des cas eu Irritant l'organe si importante
de a tuui|U(.ittt couiouetivale.
Le PioJjgauaa icud uni i emploi d.i nitrate d'argent,
cause de lei leur pour les patieuts et aussi cause d'un grand
noiinn. de ccltc.
Le Pio.iigau/i produit uue sensation agrable. vi
Le iPiodlgauz est compleiemeui iiulleus.1 et ploduitses
rsultats uiciveii eux saus causer aux patients la moindre
somme de tangue*
Le 'l'iojiga.uz- arrte la myopie progressive.
VOUS SOumez des yeux, .soyez assures que vous seres
prompitnitui guris eu employant cette merveille qui sap
pelle :
"P R O I) I G A L U Z"
"Pro ii-aluz" u en] sa.laveur (es temoiguages .des Juge
des frocuieurs du Koi, des Chets d'Arme, des "ingnieurs
des Coiumciauui, ks Ouvriers,, eic. .et lemo gu..gcscer-
tnies p.u c Laboratoire Muui_ip.ii de Aluund.
Euvoi daus tous ies Pa_ys.Exiger iu siguutuie el la marque
dje Idbii4ue appliques sur la b<*ude qui recou\ .c le lacun.
prix 40 pes ia s (. d Espa^ue ;. Paiement contre uiandats-
posle, lettre de < tiauge ou cuiue.
Adresse: E ai. CuAUK vl)0 PEKEYKA. SANTA
ENuliAClA, No.lut, teiccio diecha. IdAurtlU, tjPAUi>
PUU Ui uauVL
UNIQUE DA.N.^ t Jiz. \t M. hM) i
n
AV1ME BE
Ouiuaon n^
^OUTTE^HU
Or, Bcusu, m it Buts,. ^ar


LE MATIN- 21 Mai 19.1')
MMR3
* if
^ CE SOIR '^4
Douglas Fairbanks dans : *
Le voleur
PR-CAT-LAN
..Si vous avez quelques heures'de loisir, le^ soir, et que
vous dsirez les passer agrablement allez au
Pr-Cat-Tlan
HP R (tD n 0 T?08 trouvere*. '.plus belle salle de bal, la musique la
{iv i > v L/n,\j meilleure excute par un orthophonie dernier cri et aussi
les boissons les plus fraches et les plus pures.
hrapague, bire allemande ou nationale, liqueurs de tout
sortes.

Entre : 1 ; Loge : 2.
TALDY PRESENTERA JEUDI
A CINE-VARIETES
Le beau film qui lut redemand :
Dans l'ombre
du Harem
dVec Lon Vlalhot Bl L. Lagr ,ife
Entre : 2 gdes Loge : 3 gdVs.
Pour un ncuveantostr?
de Is chevelure
Siphons
bire d'une
capacit de
1,5 & 10 li-
tres.
Voil quelque chose qui a manqu pour' lesfcftes la
maison, kfl piqua-niques, etc. etc.
Vci s les trouverez remplis avec une bire dlicieuse chez:
M. Schuitz & C.
Prire de commander 24 heures par avance. '
Tlphone : 2059.
Ds qu'il vous faudra changer de PNEU
Unique*ot pour pouvoir lomjmivi hi,
les rneu> dont vous avez dj ucfuip relie
outd Efcaye le Pneu qui doit vous donner
atisfuciion.
ACHETEZ UN I.
I


i
i
E
i
l c
gai tir.i
ci,s U
Upcpueu dpasse tn tfurce h ut
lie. En vous servant de ce I Nhl
riz i'e ledits iCODOrnkS. Ils sont
fabliqus spcia-
lement pour les
rouies dures.

*
T.
Les chimistes ie l'E^ieu;o
dj renom n. paav leurs
remarquables coutributious
apportes a la toilette, vien,
nent de couronner leur uvre
daas
; L'Exelento d
GLOSSINE
'{Une petite quantit de cette
dlicieuse prparation appli-
que sur les ctieveu \ lait res
jortir leur brillant naturel
leur vigueur, eu leur commu
niqiraul un nouveau lustre qui"
vous vaudra dlie admua-
par les messieurs t envi des
femmes.
En vente clie;tous les dro-
guiste. Pour 0,0 centimes!
seulement, il est expdi djff
rception du prix.
tXELEiNTo, MiiUlCIN E
GOMPAiNV
AfLANTA, GLUKUIA U.S.A.
Agents demandes pour to s
pays,
hcnveznour renseignements.
...
Distributeur
FRANCK
J. MAlU IS
J
l'houe 2839
PUd 6BFFRARD
Psrt-ai-Priaee ( iiaiti
NOUVEAU SERVICE
DE RESTAURANT
Hors d'uvre varis ou
Plats du Jour
DESSERT
vJNS"TRES SOIGNE METS CHOISI P. P. PATHIZ1
&
MOSCATO
Remerciements)
cause
Monsieur et Mine Hermann
Pnce et leurs enta.it : Y va,
Olga et Rene prie, remer-
cient bien sincrement la po
pulatiou ue Peiit-uove, les
arnia de Port au-r'nnce, Jac-
,u^l, ouaaJ Gove, Miragoue
L.tes-de-Fer, el le* bouues
surs ue Saint riaucois de
Sales ;qui leur ont uoone des
lemoiguages de sympathies,a
l'occasion de lu perle crue.le \
qu ils vieuneul d prouver
Uunsla peisonnedeleur bien
regrelie Uls, beau lus el lieie
Hbert Pricc,
Pour
de dpart
Mr CAMBONIE. Ciiancelier
de la Lgation de France,vend .. ., '
cheval, voiture et quelques \ fgg* e vcua'eai y Mai W30'
meiihlL* a i& Ue ueul aus uu Rey, Mme Andr Rey et ses
enlanis et tous les autres pa-
rents et allies remercient sin-
crement les amis de cette
vide et des autres localits
qui ont bien voulu leur t-
moigner de la sympathie
l'occasion de la perte doulou-
reuse de leur fils, trre, cou-
sin.
1 Antony Roumer
dcde le 9 Alai 11)30, 2
heures du matin, muni des
sacrements de l'glise, et les
prient de trouver ici 1 expres-
sion de leur profonde gra-
titude.
Jrmie, le 14 Mai 1930.
U PLUS ANCIENNE ET U PUS EEFICAC^
INJECTION PEYR4RR
D'ALGER
4
DRAGES PETRARD B t
Ourlmmmiit la
BLENNORRAGIE
TOITOS PHARMACIES
Ills PEYRAP.B. 46, rui t CrtMlli. PARIS
'?
aiio
\
m
rttW*-.t*IL">**P
lOSC
iO,
Passif-
L*lA*0 fc<
: "M
INCOMPARABLE VIN
DE DESSERT
V'Il
A. c'e MATTEiS & Co,Aqents Uneraux
,
TKAVAIX OART DEIMATIt' .
t.\pu-|||0||
Le dimaucUea2o, de 9 heu-
rts a midi ei lundi i(> Mai
ae '6 0 heures p. ni, Mcilt
M i cebe |>ol on expose tu lis
ouviagt! Ue ses lves ua. s
lis les prient de cioire a
leur reconnaissance.
Petit-Guive, le 18 MailiU)
t
* e
M. x Mme L A. Iloumer.MM
i\uiu:i, Maxime, Vidal, himlc,
Eugeue.Auioine ei Yves Hutl-
nier, M. oustave Lestage et
' lamiile, M. le L/r Lon mt- Itssoions de Mi el Madame
; tage et lauiUe, M. Franois Lon Liauiaud.au Bois Veina,
j L^age, Meiles lia el .lara L' ,e eoiUiale invitation est
i Lestage, Melle Clara et Loze faite au public.
Toutes les Polices
DELA
i IRSIMCE m
comprennent la Protection contre la
Foudre sans auermenlalion de taux
Agents Gnraux ||
'' >>"!! PWWDf >'F IIM" WWWM1I II II Hf I
Panama Railroad
Steamshlp Line
Les chargeurs sont pris de
Doter que le steamer Ancon
est attendu ; l'on au-Prince,
venait le j ristohal, Canal
Zone.Ie mercredi 28 Mai 1990.
Les permis dmbarque-
ment seront dlivrs pour le
fit destination de New-
York et des ports Europens
sur demande laits | ce bu-
reau.
Ce steamer partira le m-
me jour 2 h. p. m., directe-
ment pour New-Yorktprenant
fit, malle et passagers.
" Js. H C. VAN REED
Agent Gnral.
contre i$k
tu
CONSTIPATION
j)rr:>i z h s
8U ISSUES
d? DLLORT, Pbarmaclea,
i::,, : t-. >t d ni tio*
x . . i . i ta
6'lST LE IEILLB1
jes puru n rira
AMV.PK1 .US; Pi ' ILBCRTIO
..... .-;o
:
A loueur
VConforlable Maison au Bolg-
erna.
S'adresser
fil. N OAETJENS
Hue du Magasin de l'Etat
Dparte ment de
l'IufcW liMiuii Publique
Le Dpailcircnl de l'is-
Irtcion l'i bliqne est heureux
d'inf ni Ut Eiudtaola qui
laie 1)1 B 11. !' Ci nlrale grie ulturc qu'ils peuveol se
prsentai i > e bureami, de-
n BD n olin : !J In ures, pour
reci von li i chque! du
mois d'Octobre de l'anne
dernire.
Cea ( ii aujourd'hui au D par te meut
par le S. T. A.
Portau-Piino le20Mal W-'O
u New-York, Rio et Buciios-
auxrumeurs; a* i
Zi. I D. MAXWELU Repr- AirGS LlUC, llC.
sentant del Briti-h Amen-! Angle Valsra Dsits ' oocJa^ el M--ii}iwo di)l EM
an Tobacco Company. Lfd ,! Port au Itis^e, MaW. Passe *40<
lfkt da racavoir un stack de L'hydravion faisant leaarvlae B'-enoa-AiresMiarnLIatasef
Cigaroiies a Old Qold al Port-nu-! note le inenn di 21 c< i.nt vuit> bhrs -.m ranaQ|ta
Lucky Strikei da toute frai* malle, le frai et le. ns-ttfeBa p<)or les\i!' jvtnlsja:
cbeur. i Santiago de Cuba, ( jenlmgos, la tiavaoa et MisBBik
Les tumeurs sont invits ' Pour lous autres i 'nsetftnements, s*adiesser au ureau C
rclamerde leurs fournisseurs IA .;mt.
un paquet de chicles Wrig- Le maximum ,1c socnrli \ i i lydravion
ley's par pochette de Oiilqui si rv.. toujours sur sou eistuipd i t : la mer.
Gold t et Lucky 'StrUte". | 1 nyagez par la fi.yrba.i


^-B
_r
Mercredi
21 Mai 1930
Le Matin
24me nNNiiE N* 6997
port-au Prince
Tlphone : 2242
4 PAGES
GLOBE
donne de la force
Convalescence
Neurasthnie
Tuberculose
Anmie
U G* lt CLORfL
augmente force IUHVM
I rend tua nerli rajaunn
toute le* 'neririe. leur
covpUuae **
CLOBtOL
permet
te maximum
eJlurlj
i. Mtdet n*
un ">
Y,
Malrrt tour Ici aafrf*faa
S peut pr*nter ta adrav
rapie artlfltflellr, don! oa
a pa'foii voulu faire M
enlttod* capable d* rtrnpla-
er la trapifuilon i*rm*in*
'Ie-m*m* el ceci ave ava-
taii*. Jmjii un. malfri qMI
faille toujoun avo4r reeoor*
!!, au moin* dan* la cai
Urgent*, COUt 0 CTOJODi oa
3u la >olhrpl* puloa
. on", n un* {oui* de ca*.
U .. mitai remarquable*
qu'on peut obteoir d'uoe c-
re prolong* de Glabol. Ko
face d'un organisme re-
mpoter. A revivifier, refai-
re, c'cl toujour* ce der
1er i|ua oou donneront la
prfrence
l' H Gnaurr.
, Lirtncit i teiencii,
!. Mt.lifnt te tarit
BtaUtttaiMiita cr.tr*:* ^
r.,-ir i' Prl
(-.,.. u/i || . Part*,
y, ' BM< .. t'wi'a, l
TV.!, i prm . ir*.
; ..
s-.
.r *mrmx*,vx.vAs...ituer&a^
a,. ..,*iji* *'
'J

5
POHI-Al PKINCE
Venez voir nos
magasins de ra-
dio par ondes
courtes et >lon-
i
<

a,
I
3
m
.ques.
Nous vous donnerons une
dmonstration n'importe
qu'elle heure.

..
iiMiiiSililLS!
Acccssoii es dautomobiles
Ru Frou, ol l.'vant r"es Iracesl.
Gazolinc Huile, Graisses,
Pneus, Chambres Air. *
etc. etc.
Tlphone : 3454
MNAGRES!
Pour teindre tous tusut :
* LAINE, COTON. SOIE. Hc~
aucun prortuK uVjcal
"La MAURESQUE*
Rn vente k Ptri a-t Prince Pharmacie W. Bl'CII
l'fiaxmacit l.uor \ et toute, buaar* D,.il& K.haniiUom gratuit el franco tue iennnJe adrett
a V C FKRCOO. A.NIR*S (S. ..1 Fraaea
T'-aMatlant.qne
jftLe steamer Carimare*parti
! de Bordeaux le 14 courait
t*t attendu le 1er juin.
Il partira le mme jour poor
Santiago de tuba et le9 ports
du Sud.
La suite de l'itinraire sera
fixe l'arrive du navire,
port-pn-prinre.le 16 Mai 1930.
E.ROBUN&CapA0ntt
f
Insurance Lo
Une des plus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSUKANCE
sur la VIE |
EUG. Le BOSSE, & Co
Aaents Gnraux
ASSUREZ-VOUS
la
General Accident Fire & Life
Assurance Corporation Ltd.
de Perth ( Scothnd )
du m^nde 1%litfrenl nUssi les dgts occasionns par la iouure.
fc^BEStf^^ raalvcil,ace' gM
causs a autrui dans sa P^sonne ou dans ses mens. ^ pavables en Hati
Ses Police Mrttfmi, smieBlpsr J^^g^tJ^S entier Tous les voya-
Ses Polices contre acci.euts sont va ab dans lu ^ acc
Veuve F. BEHM1NGHAM, Aux Cayes
Y vu v v/ qi Genera, pour Hati.
... _.. U>Maw 14. l.ll.d
SOUS-AGENTS:;
Agcui Gnra pour Hati.
l'nrt-au-Pnnce. ** tilLG
jAN.BLAaNCHEr Jrmie.
La fin de la Grande Arme
Il y a dj des brches etbientt sera la dissolution del
Grande Anne des Disques* Odon . j ..#,.
Quelques Humeras de noire stock sont dj ouiss. d autres
vont nnir vite et des NumetO prcdemment apodes M
seront plus commands car nuus aurons a travailler sur des
humeras nouveaux.
Livrez donc bravement et au plus tt un dernier assaut
eontrt les superbes b,t aillons de Mislinguett, konteuux. Goum,
Uinon Salin, Auchiletti, Valse Vlennoiscjazzj vus Htres.bolis
orchestres, etCtetcf car vous reg etteret de ne plus trouver a
avenir ces disques mervtilleuc qui dans une par faite coin
manion de lesprit latin et des belles ajfintes de la race oui
po l dans loui te pays llan de la grande fou e, du plaisir
Savons n'avez pas un Phonographe procurez vous chez nous
un Portatif fEEULES, aussi sonore que,les grandes^ma
chines.
Bazar Odon
J. KARAYANY
Angle Grand'Rue^ct Hue Prou.
Cours
ALUM1NUM LiNE
Dpart rgulier de New-Oilans ei de Mobile
pour i'oii-au-l'nuce.
De New-Or^
10 Mai
7 Juin
21 Juin
De Mobile
12 Mai
\, ...in
'^3 J n m
AtteoJn j l'on au Pfiuti.
19 Mai 1930
15 Juin
3o Juin
Classioues
I2ee a i'Uilosoubie uclu-
xvement.
Mthode sre, Succs corn-
Hlei contrle chaque anDe.
.ours du Soir pour Aduli
el Jeuues Geus.
Comptabilit, Stnographie
uglai>e et franaise, DciyW|
graphie avec des spcialiste
kjour chaque cours.
kuseigueuicui du r'ranaj
l'de fuglai. de l'Alleniaud,*
l'Espaguol. Meino. e
6 leons particulires de
Lettre, Sciences et Matherat-
tiques aux lves ou en re-
tard ou ceux qui ?euien'
6agnerdu temps.
Cours de Musique (boiter
Violon, piano). .
Pension Scolaire, sneue
et agrsable,avec annexe po
titudiants et Adultes.
S'adresser Rue Umarre,!'
o tlphonez au No **
pour plus amples rensig^
uents.
!.l.\SfiTUT ^.,,.,-gii
iiecouuudelLuivcf^-
H 1.1 lien ne.
Ce 14 Juin 19.10.
A. de MATTEIS & Co, Ageote
The Royal Mail Steam
{Packet Company
Le efeetaer iSsc Tlctory venant dt l'Europe et de Kings
ton via le Sud est attendu Port-au Prince le 23 Mai crt.
prenant fiel via le Xordfpour le Havre, Anvers e* Londres et
tous les autres ports (TEurope.
Port-au-Prince, le 13 Mai 1930.
I. J. BiGIO.
Ajent (aeemsi Tl|*ivuie ; 2311.
Laislatioii
Electorale
Oatr^uvH.bicu.il^
meiieTelbomme le !* {&
Lgislation Electorale de
iL, e*.PJLMrnU; Tei-
Nau. avocat 4el -Neaiour*
hotUlDV.
*0
ttHJTIK SEKlui-
pa".
83. Ri


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs