Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04005
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: May 10, 1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04005

Full Text
Clment Macjloire
DIRECTEUR *
358, RUE AMERICAINE 1868
TELEPHONE N'2242
Mme ANNEE N* 6090
La itonlrur eut la jraimv cduce-
trif 4ct howiu.-. Crsl elle qui
douii*- iln prix la >if m permet
Uni irttVIIr (ul offerte en sacrifice ;
c'est elle, c'est lampiste e| banne
Mleur qii a* mis l'iafini dans
Tueur. Anatole I ll\\i 1
PORT-AU-PRINCE (HATI )
LUNOI 12 MAI l;w
^ SITUATION
Au contact de la ralit
San ire fnkn eu la memeii* du
rvireiMtn eu la uemeirt du I o 4T T^*.vr> *-i *k *w^"*r
SW?flW SALUONS Son Ex. Mr ROY
sejih Pierre. ''a Maison J. D. Maxwell X: Convient de recevoir quelques
Il parait que, dans le plan
lloover, il y a des ctjosea qui
K marchent pas. En realit,
Den le ce qui le concerne n'a
gpdis march, pas plus la
jjsigiiution du caudidat neu-
atpar l'Assemble des dl-
oies d'arrondissement convo
iee exprs mais arrive
H, que son lection rgu-
p ut normale, au 14 avril,
r l'Assemble Ni lion le vi-
pe par le dit plan.
Jfcl ces cahotements s'expli-
Laent : ce n'est pas impun-
ment qu'on vient, tout chaud
yut llainme, disposer des ai-
lires d'uu pays pour s'en
1er ensuite a la muette et ne
s avuir ainsi rcolter la
|mpete du vent sem.
Aprs ces grosses difficults
fcnnent des petites, bien que,
us ce domaine, il n'y ait pas
petits points, chaque d-
il ayant son importance.
Us petites dilliculies sont
Ver et d'aujourd Oui : le
qui porteraient M. Dorsinville
^ dcider sa retraite seraient,
d'abord, la rpartition des
portefeuilles ministriels; en-
suite, la question du Conseil
d'Etat, c'est--dire de la date
de sa mort. Voisin trs pro
che du Corps dit de la rue de
l'Enterrement, c'est, parait-il,
entre eux une lutte de morl et
le plus prs de la fosse m
semble pas tre celui que l'on
croyait.,
C'est l, pour M. Dorsinville,
une affaire de conscience
dans laquelle nous nous en
voudrions d'intervenir. Mais
nous avons le droit de trouver
son geste ou prmatur ou
tardit. Prmatur, parce que,
en te qui concerne la rparti
tion des portefeuilles et, par-
consquent, les agissements
de ceux qu'elle concerne, ! ne
taut pas, en politique surtout,
prjuger des actes. Tardif,
parce que, en tant qu'il peu
dtie question de 1 excution
Ddidat neutre, devenu pr- du plan, il y a belle lurette
rient, sollicite, lui aussi, de | nous lavous dj dit, que
celui-ci Hotte sur la surtace de
l'eau des vnements.
Du est eu train de chicauei
M. JJoruo sur une prteudue
dclaration qu'il aurait laite,
a savoir que les vnement
sont pius en train que jamais
et que, mme d'ici au 15 mai,
il y a place pour beaucoup
d imprvu.
Ou n'a pas besoiu dti\
bien renseigne pour deviuei
pi'iine telle dclaration es-
compte srement les taules et
les tissures qui, tant doune
un plan, sont insparables de
sa ralisation.
Du train dont vont les cho
ses, le plan est dj a moine
sous l'estompe des faits. 11
n'est pas tmraire de prvoir
que, d'ici a la prochaine et d-
finitive lecuon presideu-
tielle, il sera dillicile, sans
l'aide d'un puissant tlescope,
de le recouuaitre au travers
de la brune.
pour un plau un maguiii
le coup de canil eu sortant
lllaiegle neutre pour Ior-
ner dlemeuts aculs et in
ross sou gouveruemenl ;
le pei sonne! gouvei neiiieu-
ila peine choisi, c'est, aflir-
a-l-on, le lutin secrtaire
liai de l'instruction publi-
t, le distingue Dr Doisiu-
lle, qui luit miue de se re-
arer sous sa leute.
jj'iiiudeut est apprciable,
il la personnalit de Mou-
leur Uorsinvilie. Outre sa
aode valeur persouuelle, il
ouejusqu'ici, sur la scne
derniers eveuemeuts, uu
le de tout premier plan. Il
un leader et c'est a lui que
onuoitl'iuventiou des de
tgues d arrondissement.
Nous ne sommes pas dans
isseciet des actuels concilia
wles, ni nous ne desirous
lie indiscrets. Mais uous cro-
it savoir que les mollis
La Confdration Nationaliste
de ouvriers et paysans d'Hati
la Ligue de l Jeune Hati, l'En-
tente des Jeune, la Lgion des
Jeunes du Courrier Hatien, les
Sections patriotiques de Port-
au-Prince et le Courrier Hai-
ien invitent Son Excellence
Monsieur le prsident Eugne
Ko}'et les membres de son
prochain cabinet le Clerg s-
culier et rgulier, le commerce,
(es Syndicats ouvriers de la Ca-
pitale, les syndicats des pay-
sans de l'ariondissemeut, l'U-
nion patriotique, l'Union natio-
naliste le parti travailiste, la
ligue des Jeunes Patriotes, la
ligue anti-imprialiste d'Hati,
la Ligue patriotique de Femmes
de Port-au-Prince, le Comit
des Dames et de Demoiselles du
Bel air, la Presse, les Ecoles
publiques et prive, le Public
en gnral. la Messe solennelle
de Hequiem qui sera chante
en l'Eglise Cathdrale le vendre-
di 16 mai courant 0 heures et
demie du matin, en mmoire
Ju Dr. Hosalvo Bobo, Joseph
Pierre, Charlemagne Pralte,
Saiil Pralte, Benoit Balraville,
Racine Obas, Mme Romain Bri
gade, Chant Pralte, de tous
ies autres martyrs de la cause
nailienne, de Georges Syivain,
\ugosle Albert Dr. Hollant. F.
Luxemburg Cau-. m. Clment
vlose, Benoit Michnud, Ber-
(houmienx, B sius Bellevue.
En y ass:stant, l'on donnera
l'tranger le meilleure preuve
d'union sacre.
Port-au-Prinec, le 10 mai l3n
a Maison J. I). Maxwell .v. Co.5 vient de recevoir ({uelques
disques ayant d'un cAt Le Salut*Prsidentiel et de l'uutre
La Dessalmienne.
Elle invite tous ses clients qui veulent saluer l'avnement
de Monsieur EooAnI HOY au pouvoir se presser, car le
stock s'puise rapidement.
Le prix est d un dollar.
On y trouvera galement des discutes nouveaux dans tous
les genres.
Iiilillll
S^Wfi
ALIX ROY

28 annes de succs.
Scne de
la
rue
-es constructions navales
auxjEtals-Unis
( Par radio )
Samedi matin, vers les N heu-
res et demie, la Gran l'Rne,
devant la Station de gazoline de
M, Lucien Lafontant, il y eut nn
assez grand attroupement. Un
journsdier venait, la suite d'u-
ne vive alterca ion avec une
marchande d'AK KM), d'assner
un vigoureux coup de pong au
visage de la pauvre marchande
qui alla choir sur la chausse.
Entre temps, intervint un pas-
sant qui, voulant protger la
malheureuse, reut de la part de
l'agresseur un magistral co-,p
de bout, ille qui lui fit une b'es-
: sure au bras Immdiatement on
i prvin' la Police qui procda
tur arrestation.
WASHINGTON, 19 MaiBien
pe prvoyant des conomies.
fflme rsultat de la contrence
vale de Londres, le Comit
'Ppropriations de la Chambre
recommand au Congrs,mer-
|!< 6.000 de dollars pour l'tablis-
nient naval de l'anne fiscale
. desquels 57.305.000 dol-
w seraient dpenss pour la
"Xiernisation et la construc-
l0n de navires de guerre. En
^portant le bill, le Comit a
'qu'au point de vue financier
ratiiication du trait naval de
ladres arrtera le mouvement
* hauteur de notre budget na-
ptl d lortes sommes seront
ftaomises, bien qu'il ait ajou-
te le bill de 1931 ne seia
f grandement aftecl. Le bill
P une augmentation de 514.
IrLtKX) dollars sur les dpenses
...anQ*e courante, mais est
"1L710.500 dollars de moins
Sle buaef estim, 400.000
r*** tant limins, comme
er terme pour le 3me
J^Pf de 5 croiseurs d'aprs le
""anime de construction de
Croiseurs qui,d'aprs le trait
*.^Qdres, ne seront pas cons
ft!Hpiov iaonde 1.161.
J ollars pour les tonds d'n
Tj* navals et d autres alloca-
Permanentes non compn
'us le grand total. Lerap-
duU)mne dit que le trau
*' eu des conomie* d-
en
guerre d'aprs le trait d'armes
de Washington, i' estime que
plus de la somme de 375.0011.000
de dollars sera affecte aux croi
seurs lourds.L'conomie imm-
diate actuelle portera cependant
sur deux sources principales, il
a t signal que la mise hors
d'tat des bAleaux de gutre
Florida et a VVyoming et
1 abandon de leur remplacement
dtermneront les dpense*. A
pirt cela, un programme sera
dress pour construire 733 000
tonnes de croiseurs portant des
canons de 6 pouces, d'api es le
trait ; ceci entrepris, le bill
co.tporte tous les articles pour
la protection des concessions
d'huiles servant la marine, Is
construction des 10 premire
parmi te 15 croiseurs aux ci
nous de 8 pouces.la modernisa-
tion des navires l'ensylvania
et Arizona , l'expansion de
I aviation navale et le maintien
d'un personnel de 84.5o0 hom-
mes enrls,5.50o officiers de li-
Siphons
bire dune
capacit de
1,5 & 10 li-
ires.
Voil quelque chose qui a] manqu pour les lles la
maison, le* pique-niques, etc. etc.
Vous les trouverez remplis avec une*bire dlicieuse chez :
M. Schultz & C\
Prire de commander 24 heures par avance.
Tlphone : 2059.
GARAGE CENTRAL
Ludovic CHi.NET, prop.
Grand Rue Port au Prince, (Haiii
SPCIALITS.
Rodages des soupapes
Dclaminage des soupapes
lcdricil par le systme
Black et Decker
Lavage des Autos par une pompe lectrique BH UNNER
350 livres de pression d'eau et d'air.
aux deTte
Soulages
sans "droguer
Frictionnez Vicks
sur la poitrine.
Souvent une p-
^ plication suffit.
VICKS
VAPORUB
Pour Tout Refroidissement
ouaees particulirement
U^*Jtraii au piograuim
?cments de navires de
moderni^plion duPensvlvanin
et de l'Arizona 7.-100.0(10
dollars soi l affects main
tenir la pr> mire anne du pro-
gramme d'expansion du travail
de construction des deux diri-
geables gants qui doivent tre
construits Akron, Ohio. 1,800,
000 dollars leur sont affects.
Une allocation de 25,000,000 de
gne et d'tat-major et 1445 otfi-1 dollars a t laite pour le Mari-
ciers d'arrestation.outre le main-1 ne Corps avec un personnel en-
tien du Marine Corps. Pour la | roi de 18,000 soldats et 12,000
unsiruction de navires, 49.000, <, otliciers prvus.D'autres al- ea-
000 de dollars tant mis de cot, tjons sont affectes au bu-
desqnels 3d 250.UOO seront ap- : reau d approvisionnement et de
pliqus aux croiseurs canons comptes 177.486.000, au bureau
de 10 pouces e un nouveju de naviga ion 8 213 000. bureau
messager arien de 13,800 ton- des ingnieurs 20 502 000 ha
ns, la balance devra tre de- reau de construction 83~.'00 MMo,
pense pour le programme d^s hureau d ordonnances 13 27.S.
soui-manns, et lav h ntduiQQO bureau de dpls et
piogramme commenc en 1J24 docks. 8,437,000, pour le main
de la construction de 8 ooi-, Men de 7,532,000 aux travaux,
enrs de 10,000 tonr poar 1s pnblirs
NOUVEAU SERVICE
DE RESTAURANT
d'uvre varis ou
Plats du Jour
DESSERT
viNsTiu-:ssoigne vitfrs choisi im\ patrizi
Hors
DESCHIENS
l'HAmoglobfn*
r**o*n*r eu >. ftmetit pr l'llU 44ijU. ^,____
' ! rl*a ara* aux tfngimtnw Adtn dmm 1m HApllan* m ^r|ft
tuti ^.U OMCMIIM, t
PAR PMi>Ua
... VOll les ttM q'i .m* plai-
gnent, louf le temps, du voisi-
nage de certaines dominicaines
nui, \a rue des Casernes, font
un tapage inceaaant. Cela dute
toute la journe, et, ce qui e>t
ptnsjrave, loule la nuit. Ce sont
des nus } en toutes les langues.et quelui e
lois aussi, des injures trs obs-
cnes. Verrait avec plaisir la Po-
lice faire un petit tour luutlen-
du danses endroits un de ces
soirs, pour prendre les coupa-
bles en flagrant dlit et les met-
tre A la raison, ce pour la gran-
de joie des gens honntes qui
habitent ce quartier.

... voit, chaque jour, vers Jr
midi, ;'i i;i rue lu Centre, u pro-
\iinile de I une de nos grandes
institutions, un lgant Doneha-
lammenl aatis sous s galerie.
Sans se soucier de la curiosit
des passants ei de la moquette
des coliers qui laissent a celte
heurt-l rtablissement d' cOt,
il prend ton d|euner, lequel
s'achve toujours p:ir une douer
cui/a/fqnia l'air lonjonra trs
iQOCUlenlti car le gai(/*>n ne le
suce qu'avec les yeux ferms de
VOlopl, Ne serait pus lch de
voir cet lgant transporter
l'Intel u ur sa salle \ mauger, ce
qui serait plus discret, sans
doute, el peut-lre, plus com-
mode.


... voit, a la rue du Centre,
une bien jolie personne qui, .m
coup de klaxon que donne en
stoppant une Marquette dernier
modle, abandonne sa machine
coudre pour aller faire la cau-
sette au beau milieu de la rue
avec celui qui conduit l'auto.
j ... voit que quelquefois l'hom-
me qui est au volant se fche
violemment; c'est quand il sur-
prend au pied de la dulciue un
cher Matre qui lui conte fleu-
rettes. Mius toujours il revient
le .lendemain, comme le pa-
pillon ;i la clart discrte des
l.niiprs, comme la brise au cr-
puscule.


... a vu,dans un de no grands
cals, deux amis qui causaient
en sirotant un cocktail. A uu
moment donn, l'un d'eux dit A
l'autre, tout bas:
Inis-loi.ou du moins parle
mais dis-mois que tu es raseur
et qu'il te faudmit au moins cinq
gourdes.
Ce qui lut demand lut dit et
l'ami ne comprit la prcaution
de son ami que lorsqu'il vit ve-
nir s'asseoir a la table un solli-
citeur qui n'osa pas profrer sa
demande puisque celui a qui U
allait la tune venait de rpon-
dre qu'il n avait pas les cinq
gourdes que sollicitait l'ami qui
buvait avec lui ,un de ces dli-
cieux cocktails du Grand Htel
de France.
*
... a vu, hier matui, au Che-
min des Dalles, tout prs de IV-
picerie liolt, une grande mare
(aune beurre, S'tant approch
de la mare, s'est rendu compte
que c'tait une marchande d'ac-
cacenl qui avait laiss tomber
le seau dans lequel elle trans-
portait sa marchandise. S'est dis
crtement voil d'une pleur de-
vant cette perte qui va Caire le
dsespoir d'une pauvre paysan
ne. Cepet.dant des eniants tout
a 1 cutoui continuaient a rire cl
a chasser les mouches qui se
posaient opinitrement sur la
mare d'accacent.
... a rencontr un homme au
usage mauvais qui ramassait
au iTord-de-Mer, les mgote. Il
avait une certaine munire de
vous legardtr qui n'teit pas
des plus iaii eliquett et qui sn
Lit le vli sMissiiiat a plein
nez. Il si' il Iattention de
tout h et les en lu n' do
qu.ot.ii < Il ayeieul chaque
lois qui- aval l'air de*v.ncer
vers eux.


PAK-2
LE HATIN- 12 Mat 1930
r muai
New-York, Rio et Buenos-
Aires Line, Inc.
(tefla des Hue* IMntfs Dbouches el MiiyMsiD de I'KIhI
l'nrl-iiii Prince, ll.nii, rhoee 3401
I/>iydrnvi.i t'.saal le servie.' liuenos-Aires Miami lais
i i^ort-au-Prince le Mercredi 14 Mai vert 6 lie ires p. m.
|r,,imt la malle, le trH et les passagers pour les ville*
iu tPtrs :
.Sm l'ri> / Vu-,ris [R 0) Vian tuai {l'.K.\)t Si Thom t.
Si fohn, S! i Lacis, t'oit oj S pain ( rindad ) George own,
Paramaribo, MonUntgro l'ara, Sao Lniz, Amarrai". Foi la
le: i. Salai, Hecift, maceio, Aracaju, Bahia. Sao jorae dot
llheos, Caraoelloi, Mcloria, Catnpot, Rlof/de Janeirot Sanlos
hlurianopolis, Varia Aleore, Rio Grande del Sul, Montevideo
et BuenoS'Atrti.
Le maximum de scurit vous est oflert par l'hydravion
qui survole tout le temps son camp : la mer.
\'< > TA. La malle pour Miami est maintenant dlivre
dns l'a/)irs-inidi du jour du d-part de I hydravion, au lieu
du tendent lin, comme autrefois.
Pour tous renseignements s'adresser au bureau de l'Agent.
Dernires
nouvelles
scientifiques
\
que les ingnieur lisent plus
lentement qu'aucune a u t r
classe d'hommes ayant reu
de l'instruction, mais retiennent
plus de laits par 100 mots.
Sn Rpublique
Dominicain
LAIlem#ne produit no
qnarl de la rcolte mondiale di
I (i a ns le terre.
o-
L'lectricit compte poui
>m cent dans l'clairage et
i puisaance des termes franai-
ses.
-O
A peu prl CK) pour cent de
l'amidon de pomme de lerrt
labrique aux Klais-Im, tonl
produits dans le Maine.
o
A vie M espces d'a lires indi-
gnes pouvant l'Ire utilises, lt
cliili eat en Irain de btir uni
Industrie de matriau de cons-
truction.
o
Vvec une surface en lorets
cdant 18,700,000 acres, l'ei-
pJoitalion des torts est l'indus-
u ie principale en Yougoslavie.
o
Avec .'Wi rcepteurs pour
chaque 1000 habitants, la Sude
est A la tte des pays europens
pour les rceptions de radio.
o
La l'inland est le pays lt
plus tiense en bois d'Europe.
avec pan prs trois quarts i!c
son territoire couverts en bois.
o
- Des foaailaa d'animsui ei
de plantes trouvs dans des rocs
;iu- k'ssous de Chicago ont in-
Uiqu que la vie y existait il y
01)0 millions d'annes. .__
I, s Allemands ont invent
une machine pour la labricaiion
de la pli du type oriental ave,.
i telle un homme peut taire le
travail de 00 travaillant siB la
main. jfl| mm
O
Un nouvel appareil po.n
purifier l'air a t appliqu dent
lesimoleura d'automobiles tiiant
Pair de l'intrieur du car o il
est pratiquement viergedi
pouisi i.
o
1 \ e c le dveloppement
d'une machine tahnquer le
ver. e que des in iignes peuven
o une labrique de loi
.le verre .lava sera ta
blie u Sourabiya.
o
-- Ors-expriences en Argen-
tine oui daioulr que les trac-
teurs agricole! peuvent tre mis
eu action plus econonuquetmni
avi, de la tfazoli ne qu'avec de I
k roiina o.i autres produits dis-
tdl l.
o
l'iusde 13 pour cen d une
bolu- 'i.' bois sont perdiis eu
po s re par la seine aux Etala
Unis.taodte qu'en Sude ..i per-
te est H'' ois de 8 pour tant.
.. '"*
X'ne*" machine coudre
portative opre pur un cou-
rait! lectrique est assez lgrt
pour tre porte dans une s
main et peut tre visse sur
nne table a jouer aux Cfclfea.
o
i B ui Malaisie anglaise dans
nne superficie de o 0"2 milles
carrs a une population estime
a 3 800.00;> personnes, desq^el
le* 15 000 peu prs sont des
non-.ma tiques.
o
Des expriences l'nniver
si c ie Columbix ont indiqu
Les lections gnrales vont
avoir heu en Rpublique Domi
iiieaine, le 10 de ce mois. A cette
occasion, M. Kstrella Ureua, Pr-
sident Provisoire et Candidat
In Vice-Prsidence dfinitive a
dmissionn pour pouvoir s'oc-
cuper plus librement de ses in-
trts. C'est M. Peynado, Minis-
tre de l'Intrieur du Oouverne-
meut Provisoire qui est charg
de la Prsidence.
Les derniers
incendies
Dans la nuit du mercredi 7
au jeudi S de ce mois, il y a eu
une tentative d'incendie, a Peu-
de-Cliose, chez le lieutenant E.
.1. Farreil. La maison du lieute-
nant Pareil est voisine de celle
de M. Blo, le Directeur de la
Compagnie lectr.que de Pori-
au Prime.
Le feu avait t misa la mai-
sou a l'aide d'un clitlton imbibe
de krosiue que lecriminelavau
introduit sous la toiture. Lors-
que le chiffon commeu* l'an-
lia miner, la torte odeur de la
krosine en feu rveilla le heu
tenant et sa femme. Ils prirent
immdiatement des dispositions
nergique* et eurent raison du
ilau commenant.
Au l'oit.ni Saint-Joseph,
lundi dernier, il y a eu dans la
mme |ourne deux teutatives
d'incendie dans la maison de M.
rlimpel. La premire tentative
eut lieu le malin 11 heure et
la seconde, le soir, vers les hun
heures. C'est tou|ours au moyeu
i un chiffon imbib de kroaun
quilsuvaieui gliss, celte loi-.,
entre deux cloisons, que les en
oainela tentrent d'incendier
maison de M. Kimpel. Mais, laa
encore, des mesures nergiques
lurent prises et le teu fut etoul-
f.
Nous avons dj parl dans
notre dition de samedi de l'in-
cendie qui clata jeudi aprs-
midi, veis les quaties et de.nu
l'Ecole de Mdecine. Mais ce-
lui-l tait d un accident sur-
venu uu moment d'une exp-
rience chimique.
LE COR
.Nous avons revu avec plmsii
le troisime lascicule du Cor.
l'iuteiaasante Itevue Li trair*
3n'dite aux Cayes un groupe
e jeunes gens pleins de talent
et de toi.
Le sommaire de cette Revue,
nous le publions d'ailleurs ci-
aprs, est des plus intressants.
\ o us reco m m a ndons la lect ure
de mi les articles de ce num-
fia voici le sommaire: Ei
coutant Choucoune, Franck
Coud.. La Rec tte, vou >lo
raille, Le* Horizons, Monce Hall,
Profils, Marcel Lubm, Albert
Claude, Edmond Sylvain, Une
tape de i E>oiuuon Hatienne,
Eimn. Villaison, Noies de vov i
Vmedee Simon, Sur une c>n-
1 uce de .Vielle M. Ynaire,
Y von ivlorailie.
Nouvelles
Etrangres
< Far radio )
OMai
Ihus l'Inde
Lonohes. On a reprsent
ici mercredi les cercles gouver- {
tementaui de l'Inde comme I
confiants que, malgr la rvolte
lui s'est propage la suite de
l'arrestation de Mahatma Gan-
dhi, ils peuvent contrler la si-
uation.
La iHORogaaiif volontaire
Washington La monoga-
me volontaire a t propose
I confrence d'hygine mentale
u B.irneli II r en solution du
roblm- du mariage. La Doc-
teur Harl a condamn la mora-
I t coeicuive et le culte de la
l hert. I
Un emprunts de la Fdral Restrvr '
Wasm noton. Le- empiunts
aux courtiers et autres chefs
d'entreprises laits par la Fdrt j
Reserve Rank de New-York
pour la semaine finissant au 7
Niai turent annoncs comme
s'levant aujourd hui 107 000.
000 de dollars reprsentant une
d-croissar.ce de 300 000.000 de
dollars compars aux chiffres
de la semaine dernire.
I luiirxh' la >if sous-marine
New York. John Ernest
W liiamson, pionnier de la pho-
tographie sous marine, partira
demain pour les Bahamas afin
de continuer ses tudes de la
vie sous-marine en allant au
tond de la mer dans un tube
tVilliamson. L explorateur pro-
fite de taire une croisire sur
Je larges surtaces du fond de
la mer, la recherche de toutes
les espces de requins dans ta
section des Bahamas.
jl. u terre pendant 35 minutes
*New-Yokk. Pendant 35 mi-
nutes, Barney Manager tut en-
terre a 15 pieds sous le sable
mer, ptndani que 3 patrouil-
leurs de police travaillaient
l'en tirer. Quand ils l'en firent
sortir, Manager se secoua et dit
au sergent de I ambulance qui
nicuddii : Eh bien Je serai
O. K., aussitt que (aurai pris
une couple de highballs ( bois-
son fortement arrose de u>his-
kg).
Les \iviiiar d'une tornade
Dallas. Eu touillant dans
e tas de dons sut la surface
- rionrue par la tornade au
sud-eat et au centre du F< xas,
le* travailleurs de secours ont
m ouve 00 cadavres et oui trans-
port plus de 100 personnes
oHtoaeea aux hpitaux et autres
naisons pour uu traitement
uedical.
t u spcialiste de ijlunde de .bouc
Ji NcrioN City, Kansas. Dr
John R. Biiukeriy, spcialiste
le glandes de bouc de Miltord,
i\ usas, a introduit une action
au tribunal du district d'ici en
0O.UO0 dollars de dommages-
ui.is contre le Dr Morris
Pishbien, diteur du journal de
l'Association Mdicale Ameri-
caine et le Dr William Watts,
mdecin de Junction City.
A propos d'un pome
dt> faut Aoruud |
- t.e i| u eu crit le Mercure
i > i. leur uumeio du S vl
teruier, Les Nouvelles Littrai-
res puboeul ce qui suit :
NEW YORK
Nons donnons nos lecteurs
la primeur de ce pom" in lit
>|Ue Paul Vtorand vient d'crire
pour uu film parlant :
Rien n'est plus beau que New-
Vork.
New York, voil les dernires
nouvelles...
A New-York on est heureux
t Midre t'me.
A New York on a toujours
besoin d'un plus petit que soi
New-York est une loterie
A New York vous demandez
la lune et vous l'obtenez
New Yok, sublime, ridicule,
su pendue.
Libert, fais voir ton flin-
beuu t je dirai si tu as ga^n
New York qui se monte le
cou.
New-York S: P: Q: R.
et les singes, et les Juifs, et les
Princes, et le Turc, ;
A Paris on tend l'oreille,
A New-York, on tend la main
\ Paris l'oiseau tait son nid
A New-York,
capitale des enfants prodigues
e' des entants prodiges,
Rien n'est plus beau que Paria.
L'auteur des Tendres Stocks
t Ouvert la Nu:t 'et de Ferm
ta ISuit est Bu crivain d'u.i
grand talent pji a fait retenir
dans la littrature moderue une
note modernisme sur aigu qui I
lui est personnelle et dont le 9
www
LA NOUVELLE DODGE X en lignes
La Nouvelle Dod^e Huil eu lignes apporte au ."champ
des huit cylindres une caractristique typique de qualit,
de constitution et de dpendance de la Dodge Brothers.
C'est une perteclion exceptionnelle de la mcanique, un
triomphe de luxe, de grajdeur et de confort, aussi bien
qu'une brillante performance. Mais le plus important de
tout, c'est qu'elle est, dans chaque considration, une per-
sonniheation typique de la production de la Dodge Bro-
thers, et uue vraie beaut dans chacune de ses parties,
de la Dodge Brothers.

EW DODGE eiBHT
CHKTSLER MOTOR8 PRODUCT
2I
KNEER'S GARAGE
Distributeur
HUE PAVEE pOR r-AU-PMN ^ ( HAI.TI )
PII ONE: Z\ 18 & 2294
charme est parlois bien prenant.
Nous avons souvent aim et ad-
mir M. Paul Morand, et c'est
pourquoi il nous sera permis
l- lui dire qu'il est indigne de
lui d'crire et de publier, mme
s'ils sont pays en dollars, des
pomes sans rythme, sans
rime m raison, comme celui que
nons venons de citer et qui n'est
tout prendre qu'un mauvais
devoir d'cole primaire, d'une
misrable dsolante niaiserie. I
Georges Batault.
Mercure de France, 1er Avril
1930.
<;<;<'>
Est prescrit pour grippe
relroidissement, dengue.Bile
livre et paludisme.
i /eat le plus rapide remde
Lqislatioa !
Electorale
On trouvera bientt a Impri-
merie Telhom ne le Kecueil de
Lgislation Electorale de 1843
r.i.'itl, dit pur Me Maurice
Nau, avocat et Nemours Tel-
homme.
TAOVt^f]
\ > t. JlM a.U.'.Mdf il |H!" IMItrf4 '<
WSm,
POMftiADB
ENTINE
Attesta "sm cctitr.i(iu$ 1er

ITTE
"GRANDE S0';
.'- -. -Tv-,- i ir.n-.. .. i-_.
VOSa3E
CFmum**)
Nouveau Coure pratlqu*
o HYPNOTISME
i *
SUGGESTION
^) par I* Pr*f. J li"*"0
Ouvrage absolument nouveau.qui.
tenant compte des dcouvertes rtcenw
et la suggestion 1 la porlr de tous-
ln.li^pn / btou roliimt illustr, par polit rtromn*
TraTt DE^SOUCELLEilC
MAGIE PRATlOUl
par Prl. *v J- * $
ttude approfondie et docutne*
,(ri Urands Mystres
L'Occultisme dvoileeoli*r^.^
i ,., ,;,;.;::.- Hhutr. /.trpw" rt.vmim
Prtai t a t.-rncei _
l..,:,lhnlwl.r.-^l,..l ;' "',;".""*'
Adit>*ruimamle*'l nH"""'^*J
Llkrilne STI, I. u( > "-*' rt^Z
_1
ACTION LECTIVE SUN LE REIN
Cure complte de l*ARTKRITIf*MI2
son du 20 Mai an 35 Septembre.
POUR*ES TENNIS GOLF POLO THt* 'ff- m
PAttO SPOIAL POUR lS ENFANT*------
Trane dlretctw i PARIS (Oare d l'Cst) A \
tu vente dajjJef_rinctpaJ>e Pharmacies. Dromiorl-s
gHorn-Line
U steamer "Henr^
de retour'de Kii-giK*.
ici le 1G courant eo
pour l'Europe^prenant D^1
-TFT
\
passagers. -
Port-au Prince, le 8
REINEOLD &. Co,



LH MATIN 12 Mai 1980
P. 3
g m nouveau lustre
^ la ebeveiare
l/s chimistes de t'Exelenlo
renommes pour leur*
marquables eouinbutions
portes a lu loilette, vieil,
Jt de couronner leuruvre
lus
L'Exelento
GLOSSINE
0d petite quantit de cette
Licieuse prparation appli-
uae sur les cheveux lait res-
riir leur brillant naturel et
arvigueur, eu leur commu
iquautuu nouveau lustre qui
nu vaudra d'tie admire-
ir les messieurs et envie dss
noies.
fcn vente clitz^ous les dro-
|ni*. Tour 0,0 centime
lUlt-aeuL il e*t expdi d
mptiuB du prix.
EXElENTOi MELUCINli
CUMPAN
ULANTA, CiEoKoriA U.S. A.
Agents Jeman les pour tons
M8-
bcrivezpour renseignements.
frande Soire
Thtrale
Samedi 17 de ce mois 8 h.
frccises. Reprsentation ues
ttiouiwes nouveaux >.
Le rideau sera lev sur le
?tRHUM DUUEUX
Revue ) ddie a
Henri \ i Ultlli
Entre gnrale 2 (jues.
Les canes sont tu veule.,.
ANMIS -, IMPUISSANTS
PUISS
MALADES des NERFS
* t. dprims Vtre apptit MM puui de* nulti aiteea, toui voy.c
MM noir. Virai manqUei de cooflaoce
jlibti'Biini. votre mmoire est rebelle,
kettlule nrrveu.e n'ait paa morte.elle r
Uement effalbUe; rendez lui ne force par
iELIXIR ZIOAI
du Cet eu r OMNCS j,
jee ee puisant reg^erat.ur, vwi
"alexrapideiue it vos nom se calmer, vc ut
"lej, l'appetlt et le> fore* renaleeent.
^an frti.u, \- o .u ct fgn. mm leetaifoe.
Mulu jf i- -luttai, ajrentr tr denanjc .n
Ut8,11, toul. de Stre.bourfl,PAMtV
* Vr\TI! fMA'.V T'.'irrCS LKS PBMtHACtrS

YEUX!
YEUX!
i miailta'lTl i
merveilleuse cration Scientifique contre
le maladies des yeux et des paupires.
- i'RODIGALUZ
Marque de Fabrique eart-yiMre au Bureau i.ennnl i"0v|ifie.
l'iodu prpar par le docteur,\tailiriez Atenendczi,
dcore de i Croix du Mrite Militaire pour
service professionnel.
Le ikProdigaluz est un spcifique, unique au inonde,
employ dans la guerison radicale de maladies des yeux,
quelque graves et chronique qu'elles pBitteai tre. Le irai-
temeut se tau avec une rpante etouuante telle, qu'elle
vite toute opration chirurgicale qui ellraye tant les pa-
tients. Ds sa premire application, les douleurs et latigues
diapaaisscut. i.'est un remde tnuuemmeiii tlfuace dans
les ophtalmie-, ei plus principalement dans les gianululious
wgiauulalious puiuieutes et Oieuoillugiques, queiatites, ul-
eies de la corne, eic, etc Les ophtalmies qui prennent
uaissauce daus les maladie vnriennes sont traites eu .
lies peu ue letap* par le il'rodigaluzwqui est aussi une nier-
veille dans tes inleclions pos>t oprations.
Le ufiodigauz iaii disparatre les cataracles ds leur
ipp.itii.oo. L.e frodiyaluz dtruit les microbes, cicatrise
desinlecle et gueni lauicaiemeni.
Arrire toutes les auttes prparations base u arsenic, cie^
mercure, et nitrate d'argeui ei de bleu de mthylne, et
et autre* remdes si redoutes, eu usane daus les cliniques !
Les vues iaibits el iatiquees acquirent une puissance vi-
suelle p odigieu:>e.
Plu >e voueods tu ni 1 s jeux ioujou s la vue tr
cia r 1 uej \}6 pour .ei iv C a* qai soudr ut ici y u>
*tuerisseu> vaui mme iluvuu achev ic premier llacou du
tP loaiga.uz. ei remarque u qae pa sou e p >, ieu. vue
devieui plus claire et pms uia>ame qu'a a t le t. ad meui.
Avec le frodiyaluz ou ua pas besoin d'avoir retours aux
veri es.
Le frouiyaiuz douue pour toujours un coup mortel au
trailemeui par leacollyiej appliques jusqu a au|ourdhui
daus les caoueis de uCUillaie et qui sol de nature a em-
pirer ia majoide des cas eu u niant l'organe al impt taule
de la muqueuse couiondivale.
Lear-iodigauz icud nui 1 emploi du nitrate d'argent,
cause de teneur pout tes paiieuls et aussi cause d'un gland
nombre de cecde.
Le tr'iodigaluzi produtl uue sensation agrable.
Le iFtodigauz esi coinpieuineut tuotteuad el pioJuit ses
rsultais merveilleux saus causer aux patients la moiudie
somme de langue.
Le "prouigauz" arrte la myopie progressive.
Vous soutirez des yeux, soytz assuies que vous serez
proinpleineul guens eu employant celte merveille qui s'ap
pelle :
"PROD1GALUZ"
"Prodigaluz" a eu sa^laveui les tmoignages des Juges
des rrociueurs ou iioi, des Lheis d'Aimte, ues Ingnu ut s
des Lommeiauls, des Uuvtieis... eic. .eic, lemoiguagescci-
11tics par .t- Laboraioue Municipal de Madrid.
huvoi daus tous ies Pays.Lxiger la signature et la marque
de lubuque appliques sur la bande qui recouvre le llacou:
piix lu pesems i u Lspahiie ). t'aieiiieui couiie uiaudats-
posie, le nie ue cuauge ou cne^ue.
Auics&e ; b. A. coADU \U\j l'cKhiUA. SAN l'A
LINUKAL.1A, i\o OA lerceio drecua. MAi>UlL>, EjfAGiNE
PriUUlUALUZ
UNIQUE DAJNS 1UU1 LE MuNJJfi j
Ma>h Meilleurs
Pour Adolescents
parce que l'avoine entire-
riche en lments nutritifs
*fflS0 at
'^nr^-" CUITE SANS FEU
i^^^*- AU MOULIN-PENDANT 12 HEURC
Flocons d'Avoine 3 Minutes
./--
___^
|liWlllllllWIINIi-flMM^
t
Toutes les Polices
'DE LA
i
g comprennent la Protection contre la j
Foudre sans anqmentation de taux
\FMQ.LeB
n
Agents Gnraux
All-Cords

Cv pnt ti dpasse en dure
toute cjaranticmais nous
le qaraniis-
s -us entire-
ment comme
tons les pneus
FSK ALL
CORDS que
nous vendons
Ds qu'il vous
faudra un Pneu
* passez Chez I
Franck J. MARTIN
Distributeur
PLACE CEFI HAHD. PHONEt: 2139.
Colombian Sleamship
Company lue
Le steamer B >g>t:ii venant direction nt de N\\v York i s'
attendu la Capitale le 13 Mii courant.JI parllrt le nu nie
jour pour la Oilombif prenaol et ft passagers
Port-au-Prince, le 19 Mai 1930.
Colombian Steanulnp Company ia.
uEbAliA 5c Co. \giutN
MQQ\
PASTILLES
Ml RATON
au * "J"'. a* cnaTlw-aluta
MV WVMafJBaMBMili^BV^MBa^BaaHaaMii^i^BMa*
\smii iz-M'.s contre accident
lu Geneial Accident Fira t
.le Aeauranca CorporttlOai Li-
nited . Virt F Hrrmjnifceiii
niiwl .- v ve i ivrrninf
iprui . a..-
;
' i -w. r;--------
'
I
**>,
i
PORT-AU-PRINCE
Venez voir nos
magasins de ra-
dio par ondes
courtes et \lon-
ques.
Noum vous donnerons une
dmonstration a n'Importe
quelle heure.
.
.j-^-^"**
**5B


Lundi
12 Mai 1930
Le Mali
4 PAGES
24enie aNNuR M6990
1 ort-au-Prince
Tlphone : 2242
Pago
Energique antiseptique urinaire
Agit vit* tt ratH>-alerx\ent
Supprime l smlen
tie la mfctfan
vlU tout complication
sC
:'?
m ralwnii M iuh " *TCJV 'V ',<> i#
les UllMtrsfc QU'.I /2f*v r-'-> V
;____........ r *ji~ *-.:{
M*** *MMS '" S *"
! Il I
' <* Mltd "
J j| l* .. - *
PACEOI Stl MO* plci* pour le* gonoerq-
.. irtt.iblM d vol uiin
. U Pa9*oi. m ?
f(.eUoti- iss mu-
itususcs ! *"'* or>
nnirr. Mii'HiwIU
Utsus. irlcs s un r
|riiiiissernei>t ocawri
,-.s cslutts L* Patjol.
DMurirtar n<>n s*uls
rntni pour le gonocoqus
partout o II slsts.
mats encors pour tous
les sutrss nlcroMs.
uiquelt te dernier
rut s'associer, eutnt
tout. Il est ls fond
ment, ls base du trai-
tement de l'arthrite ou
du rhumatisme blennor-
raull"*. P*'f* 1u" *'
celui de u tileononv
* rlle-meint.
IY mHimw..
ii iMl-rirtU*
.,., Un ri l" P>"**
Ln fin de la Grande Aime
U dj des brches etbuntt $era la dissolution del
(Irandi Wmedes Obqnes "'"'n . ,......, . v
i..,;,7 /,.; ,.// e/ -/-.s Mmir- prcdemment importe m
teront plus commands car mm auront A travailler sur des
humrus nouveaux. ......,,
Lion donc braoemenl et au plus lot un dermer, assaut
mnire les wixrbes baaillons de distingue t, bouleaux, Uoum,
Oino \alin. htichMli, Valse \ tennotsejazzjous R*es,Solt3
\ chestre*,etctetc, car vous req etterez de ne plu trouver
, , ., lis /;/ mer Meut qui dans une pur Unie com-
munion del'cspril latin el des hellet affinits de la race ont
ldanntoii le paye tlande la grande foie et duptahur
" Si'rnus nave: pas un t konagraphe procufw^oiu chez nous
nn Portail) PERLKS, aussi emore que 1rs grandes ma-
hines.
Bazar Odon
J, KARAYANY
Aoflle Grand*Rue rt Roc Proo.
BIRE NATIONALE*
l)K I.
Brasserie Nationale
Se vend partout Or 0,10
le verre malnr sn qualit
suDrieui'e.
Frotaez noire poche el
notre sant en la bivani
toujours.
r 'jiii ' i.iiuais ele liiil
Ci i|"i M ;i'iil t'-li' -l';|i-i\}f.
Kola Champapnc
F. SJOURNE
Prpar dans des conditions rigoureuses
D'A S E PSI E
rit-iianition el Vente
ihahmacik F.SEJOURNE
Angle des Hues Houx et'lu Centre.
r.ua-vMM.iiMis
liiil

Accessoii es dautomobiles
RuO Frou, ci ...vont ('es Mirace*l.
Gazoline, Huile, Graisses,
Pneus, (ihnmbres Air.
etc. etc.
i
Tlphone : 3454
Avis
au public
I^a Uarde*d'll;.(i prendra l< s
mesures les plus lvres pour l.i
suppression de l'iDceudie. Elle
lait un prsent appel tous les
bons citoyens pour l'aider de.
leur mieux y parvenir en cap-
turant les criminels dangereux,
coupables du crime d'incendie
prvu l'article 356 du ('ode
Pnal.
Tout bon citoyen doit donner
l'exemple de I'obt is>:ince aux
ordres de la police, sans discus-
sion. Ces ordres impersonnels
sont pour In pio'ection de la
communaut.
NOTICE TO THE PUBLIC.
The Garde d'Hati will take
the most drastic mcasuies m
suppression of incendiary acli-
vities and appeals to ail |a\v-
abiding citizens to use thatr
utmost endeavors to help tne
Garde in this maHer. While the
Garde will do ail in its power,
it will be ot great assistance to
the m il ail citizens wou'd assist
the Garde in the apprhension
ol dungerous criminels whoare
guilly ol the commission of the
crime ol arson. which is a capi-
tal offense under Article W\ ol
he Co de Pnal.
AU la\\-abiding citizens mus
tiet in theinselves a Igood exaui
pie by oheying witliout ques-
tion ail police orders. Thse or-
ders are used impersonnally and
nrc l'or the protection ol the ci-
tizens as a v\ hole.
H. P. WILLIAMS,
Gnral de Division. Garde
d'Hati, Commandant de la
Garde d'il. .i.
Avis
au public
La Garde d'Hati s'est trouve
trs emb irrasee pendant les in-
cendies de la dernire quinzaine
par la prsence d'une loule con-
sidrable et de nombreuses au-
tomobiles interceptant la circu*
lation et gnant grandement les
ellorts du Service de l'incendie
et de la Police.
Il est demand a tous les ci-
toyens de faciliter les manu-
vres de la Garde d'Hati en res
tant chez eux pendant un in-
cendie ou un dsordre quelcon-
que. L'obissance cet ordre
sera d'une aide eflicace l'un
torit, et prviendra les malen- |
tendus el la contusion qui r-
sultent d'un grand rassemble- .
ment de personnes et de voitu-
res sur la voie publique.
Insurance Co
Une des plus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
sur la VIE!
EUG. Le BOSSE & Co
Aaents Gnraux
ASSUREZ-VOUS
la
General Accident Fire & Lif'j
Assurance Corporation Ltd.
de Pertb < Scotland |
causs Irai d.01 s* parsoi.no on dan* "? ^hSs'd-Europs sont payables en Hati
Ses Police, Marilim cm.> "if^,!^ entier! fous le voya-
Ses Polie* contre aertents sont v U . M"^ con,rc accid n,,
au moins 4uWdo.^. i. prime annu.lle ntaut ,.M<:. - ~ "~
Veuve F. BERMINGHAM, Aux Cayes
v-^lxw *. Agent Gnral pour Hati.
SOUS-AGENTS:
Agent Gnral pour Haiti.
Port-au-Pnnce. G. GILG
JEAN BLANCHET Jrmie.
A vendre
plianec with ll.is request Will j
greatlv assist Ihe liante 10 Us
work and ohviate misunder-
standings :m ting Irotn large crowds and au- ^ n iglit Great (i Koads.
tomobile block^d streets. S'adossera la
H. P.WILLIAMS,
gnital de Division, Garde
d'Hati. Commandant de a
(iarde d'Uaili.
AU America Labis.
NOTICE TO THE PUBLIC
The Garde d Hati bas been
greatly hampered at tires during
th** past fortnight by Ihe pre< '
seiice ef large crowdp ot peopl* i
and numeroas iintomobiles, '
whieb block the streots and te* (
riool? tmpede thf eforts of the 1
Fire Dpartement aud Police.
AU citizens are reqHiesled to
cooperate with the Garde d'Hati
by remaining at their homes on
the occasion ot tires or any
other disorder whatever. Com-
RAR TERMINUS
Place Dessalines
Caf chic, Restaurant
de premier choix o l'on
trouve toute heure les
consommations les plusd-
licates.
Sandwiches sans pareils.
Bire la pression.
PR-CAT-LAN
Si vous avez .quelques heures'de loisir, le soir, et que
vous dsiwaz m paavr agrablement allez au
Pr-Cat-Tlan
o vous trouverez, la.plus belle salle da bal, la musique la
meilleure excute par un orthophonie dernier cri et aussi
les boiasons> les plus fraches et les plus pures.
Champagne, bire allcmandt ou nationale, liqueur* de tout
Cours
Classioues
12me Philosophie inclu-
sivement.
Mthode sure. Succs com-
plet contrle chaque anne.
Cours du Soir pour Adultes
et Jeunes Gens.
Comptabilit, Stnographie
anglaise et franaise, Dactylo-
graphie avec des spcialistes
pour chaque cours.
|Knseigoement du Franais
te l'Anglais, de TAllemaud.de
l'Espagnol. Mthode sanf
4ale.
Leons particulires de
Lettres, Sciences et Mathma-
tiques aux lves ou en re-
tard ou teux qui veulent
gaguer du temps.
J^ours de MusiquelfSoltege.
^olon, Piano ).
Pension Scolaire, srieuse
et agrable.avec annexe pour
tudiants et Adultes.
S'adresser Rue t*marre,l.r7.
ou tlphonez au No 2891
pour plus amples renseigne-
ments.
l'institut
:tippfnhauer
Reconnu de 1 Universit^
Haitienne.
Compagnie gnrale
Transatlantique
U steamer a Antillea at-
tendu iacmel la lt cooranr
partira la mmo jour pour
Guadeloupe et la Martinique
prenant fret et passagers pour
le Havre en transbordenien
Fort d- France. ^0
port au-pnnce,le 7 Mai l*
E. ROBtUN A csA^
L


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs