Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04004
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: May 9, 1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04004

Full Text

e bon sens contre
le plan Foi bes
90
jiient Magloire
DIRECTEUR!
158, RUE AMERICAINE 1358
TELEPHONE N2242
ftme ANNEE N- 6989
' e^s violences de la nesiife oal
fe la de particulier que si jifnn lioo
es eu refroidis que nous -ioiuh,
elles non; tirent du fond des es-
trailles latfulurr humaine, cl ta
forent a reparatre an dehors.
i Victor III (.0
"zrzt.
PORT-AU-PRINCE (TIMT1 )
SAMEDI 10 MAI 1030
^ SITUATION

-r^.'
Il

oe
inscription en taux de
re distingu concitoyen et
Suirad Villard contre la
dont nous avons envi-
le dveloppement du
amricain en ce qui con-
. les lections lgislati-
ill'lection prsidentielle,
oblige revenir sur la
tjion sous tonne d'une r-
pe ncessaire.
-Wre contradicteur^ hati
ma/ qui partage notre
itde vue et nous, pense
les lections lgislatives
nt tre laites indpen-
iinent de toute proccu-
jon de candidature prsi-
lielle, et il donne de sa
mou les choses, qu'il
re lui-mme juste ,
icellenles rai ons de mu
it suivantes, qui rpou-
eD mme temps la
lion qu'il se pose : Par
moyen arriver au rachat
cos droits?:
Par la constitution d'un
|rps lgislatif ivlair, hon-
,probe, dsintress dwnt
nembres auront une con-
^ance parfaite des hom-
et des choses pour bien
Hsir l'bomme qu'il faudra
prtre le Prsident d'Ha-
[l et il ajoute : N'est-ce
aller l'encontre de ce
lev et solennel que de
fccher composer le Corps
slatil par des partisans de
ceux qui ont di'S prttu-
sdes'asseoir sur le iau-
prsidentiel ? #
ous partageons d'autant
volontiers les raisons de
m mises par M. Villard
bien avant lui et dans
de mme qu'il contredit,
avons critiqu cet arran-
tt de la Constitution de
qui tait concider dans
mme anne paire l'lec-
prsidentielle et les lec-
| lgislatives, en faisant
Pismeut remarquer que,
farce mme des choses,
premire de ces lections
ioerait les autres et que,
'eu d'un Corps lgislatif
pose de bous snateurs ci
nos dputs, on court l
ne d'avoir uu.Snat et un
^bre, comme dit noln
Crible ann, compos d.
rtisaus .
Knous avons le rgie
"dire, dans les circon
actuelles, es ne soui
* principes qu'il s'agit
'^^r, mais c'est un
1|1 s'agit de raliser.
^Plao suit contre le bon
J.nous n'y pouvons rien.
,est Pas d'ailleurs sur ce
point que nous le trou
4 en Jetaut, mais de son
"encemeut a su lin ; de-
pique temps, nous ne
1,088 4ue le deinoutrer.
feaeelaeSl i'obJecl,.f du ^"
"^ceqmcouceruel'lec-
Preiideutielle ? D tablir
fwernement daccord
P de?/' CeS m0i font
,,ue* fameuse Dclara
iSruideDt Hoover, et il
^ avr aujourdhui
mhr mmissi0Q porbes
HT,. Ulre mission que de
1 excution de
savoir pour qui ils voteroir
eux-mmes la prsi .ieuce de
la Rpublique afln de per I
mettre aux lecteurs populai-
ret d'accorder ou de ielu*ti
leur vote bon escieut.
Le plau Forbes ne l'enteu i
certainement pas autrement,
ni dans son esprit ni daos si
lettre.lorsqu'it dispose qu'au*
sitt le Corps Jgishtif tonne.
celui-ci procdera l'le. lion
prsidentielle sans que Mon-
sieur Roy ait le droit de res-
ta1 une minute de plus au
pouvoir ni c lui de oser sa
candidature a la prsidence.
Pourquoi donc cette der-
nire ei double prcaution,
uauo parce qu'il est pi i d-
ment entendu que le l'ie dent de la Rpublique d il
sortir, uon d'une combiu ts ni
entre poliiicieus, mais J vo\
populaire ?
Nous persistons donc daos
notre li.ou de voir, maigre
qu'eu ait notre distingu cou-
citoyen Suirad Villard, uni-
quement parce que le plau le
veut ainsi et que ce plan a t
l'objet de l'enthousiasme g-
nral, peu de chose prs et
uous eu sommes.
Notre coutradicleur a eu,
1 gard de nos f durs dpu
les et snateurs, citer tout a
l'heure le mot dsintresse .
Lu a til pes loule la Valeur
dans les circonstances pr-
sentes?
IVul-ou l'entendre autre-
ment qu'en excluant de la !
compeuiiou prsidentielle la (
personne mme des luin.s
parlementaires ?
Car, i> faut bien convenir,
que, si huit ou neuf snateurs, \
par exemple, sur q nnze, se
dcachettent au deruier mo-
ment candidats la prsiden-
ce, mm et cela peut nous pren-
dre au nez saus miracle, ne
serons-nous pas exposs
avoir plus mme qu'une
cbumbre de partisans ? a
avoir une chambre de candi-
dats mme? ht alors, ie
quelles combinaisons devra
sortir le choix du lutur pr-
sident?
eu veine,si la Commission
c' ifbes tait sii.cre dans su
.ou de venir organiser ICI
le r.ouvt-rueuKnt populaiie,
e n'est pas au seul Al. Boy
ji'elle devait interdire le droit
i tre candidat la presideu
e, mais aussi a chaque soud-
eur et cliaque dpute pi. il
due raison de dcerne eie
oculaire, ou, pour pane-
uinrue M. Villard, pour per-
aieltrede bien choisir l'hom-
me qu'il faudra pour tre 1<
(Vendant d'iiaiti , parmi
iiea euteudu, les caudidui
qui auront use su decec&etei
.u grand |oui, avec leurs, p.o-
^ramme.....eu ce JUlCOUCerue
iiiucipalemeut le traite de
ssaS
i p
fi-



:tyv,
"4"&&fo&
*> *
Nt
ri
La supriorit qui dure longtemps
Aucune comparaison de la Dodge Six avec
aucuneaulreauto de son prix ne rvle ces vri
ts: La Dodge Six est c< nstruite pour tre la plus
capable pour .servir avec plus de scurit pour durer
plus longtemps.'La construction de la carrosserie est des
plus soides.Son moteur a giand dplacement de pistondes
pistons accomplis plus de segments sur les pistons
plus de billes sur le crankshatt. hlle a un encadrement
profond avec plus de pices entrecroises!-*- de longs res-
sorts- de meilleurs freins de plus gros pneus. Dans
chaque dtail, elle assure une belle performance, de la s-
ret, de la dpendance, un excellent servie-, en dure, et
I Dodge Six excelle.
,vr.
JBR5 5IX
BKOUUCT
KNEETS GARAGE
Distributeur

HUE PAVEE -
l'IIONI
'() UWU-PKINIC (HATI)
2318 H 2334

assurer
pjinle prsidentielle am-
BiunrJ* qui ^ucerne les
S ees e-uurlan-
T* 4e, au lieu de
77 de candidatures
i?aile Peuple, ou ne
Jr 4ue des dclara-
^^ndidatures au S-
1 ^nanibre, nous
rPur
euar
od.avaul d'aller
yt llolonel.laldwel refu au :alaih
Aceuoipague du Uiarge a .ai
tairas CuUaiu, le uoiouel C;u
uwei a reauu visite se matin
au Prsident Borno. ue Colonel
tait accompagn de sa temme.
Les honneurs lui turent rendus
d sou SUU*l au Palais et son
dpart. .-,
Le Colonsl Caldwel est en
toa, ne dana lesAaiiilcs et s'oc-
[qm uc la queuioiiisucuiequ.
_i c35tntielt pour la HpuOn-
qjUei:una. ___^
Prestation d aroisnt
Avaut-uicr OMUfliS M nt
oni urete serment M. .d.h.uuia
uuei licauvoir et riuioinee
lei, le premier comme Vica-
PrMOetti du Tnbuuai d ^>-
iiuu et le secoua comme Juc
c Messieurs, de'au^em. tribunal.
lc Garas diplomatique vieil saluer
le l'rsnleul Borno
L Corps diplomatique a sou-
aaite* avant le dpart de son
Acellence le Prsident Uomo,
iu Palais de la prsidence, de
ui prsenter ses hommages,
tous les diplomates ont t re-
vus S celle occasion, ce matin,
u palais National. Li parole
tut prise par M.Wielt.E.L.et Mi-
nistre Plnipotentiaire de Fran-
ce, Le Prsident Borno rpondit
son speech en des termes
lgants.
i e tut une trs belle rception
marque au coin de la cordialit
ia plus tranche.
Nouveau Conseiller
d'AUat
il est bruit qua c;ast notre ami
^.C.A.Sansaricq.Sacr'mre d K-
des Kelationt Exrieureset
l8S Cultes, que S. E. le Prsi-
dent de la epubhqu appellera
au Cooseil d fclat, eu lieu ei pla-
, ce ne Manass St-l'oi t oolm, de-
:iill11''f
m
ISALUONS Son Ex. Mr ROY
La Maison J. D Maxwell & Co. vient de recevoir quelques
disques ayant d'un cot Le Salut Prsidentiel et de l'autre
La l)ess:ilmienne .
El e invite tous ses clients qui veulent saluer l'avenemeui
de Monsieur uoNfi BOY au pouvoir se presser, car le
sloek s'puise rapidement.
Le prix est d un dollar.
On y trouvera galement des disques nouveaux
les genres.
dans tous
i-a*


Fausse alerte
Hier, 4 heures l 2, toute une
toute anxieuse et eflraye cou-
rail en se dirigeant vers Ih Palais
de Justice. On Tenait de taire
savoir que le teu avait clat
dans ce monument. Ce n'tait,
heureuseoirrt, qu'une faussa
aie. te. C'jfteit ft l'KcMe de Mde-
cine qu'un peinf < i-idf m venait
de *e produire an cours d'une
exprience chimique. Un chtu-
mean avait clal.'..es pompiers,
alertas, s'taienl rendus dans cet
-fablissement. Ils egagnaient,
Juilleui>, quelqua miaules
apra lenrpost*.
Le Monde
FIANAILLES. Nous tft-
regiblious avec plaisir les flan-
i ailles de la charmante et gr;.
cicusa Mile Bene Biouaxd avt
le Dr Paul Th. Tluia jue.. *~
Tous nos compliments au di -
lingue coupla.
MiChOLOGlE.- U* lunc-
iniits ou dtmier u de Mr si
Mim Paui AnUi, neveu d* Mi
A, l'.oli, ont eu Iii hier apr -
mnll en l'Kgli>e uu jacr-i r
de luigeau.
iiiiiti. couUulcaucck aux
parents prouv.
... a vu celle scne cocasse,
le einps liit ;i la pluie. U rJ-
Init sortir, i < clmufTeur mil son
mitmohil.' cri mouvement la
sortit du garage et vint stopper
devant la porte psr o il allait
passer. H parut, regarda le cieJ,
y vit de gros nuages noirs et d-
commanda sa voilure. Lechanf-
u-ur en lui n i i u i i.
Je prendrai uneLigne.avait
dit simplement l'homme qui ne
roulait pas exposer sa voiture
n la houe et a l'eau.
... voit depuis dos jours et des
Jours on grand hydravion pos
sur les Ilots bleus et calmes del
rade comme un grand oiseau
abattu do fatigue et d'un vol
qui a t trop long. C'est un bel
ornement pour les qu:us. Et
comme si cet ornement tait
ncessaire au cadre du cou-
chant, chaque lois que l'hydra-
vion prend son vol pour s'en
aller un mauvais temps le porte
rebrousser chemin et a revenir
nmerrir parmi nous.
... a vu, aux divisons de l'a-
venue des Uules, un grand dra-
peau rouge o s'alignent des
lettres MancluR. A cru a quel-
que placard, ce qui, en cette
poque,est chose courante. S'est
pench dessus pour lire, mats
n'a vu qu'une rclame o il est
dit que le Esbensen est le meil-
leur lait du monde.
qui hier midin souillait assez
.fort, un.cerf-voianl pris aux an-
tennes de la Station II. H. h.
Des enfants qui jouaient aux
environs l'observaient avec des
regards d'envie et semblaient
attendre le moment o il se d-
tacherait pour aller s'aflaisser
sur le Chanip-do-Mars. Mais la
ficelle qui le tient a l'air solide
et les entants sentant qu'ils au-
raient a attendis trop long*
temps, ont pass A autre chose.
... voit passer depuis deux ou
, trois jouis, lu gimide joie des
badauds et des commres qui
vont au march ou en revien-
nent, une automobile vitre et
peinte d'un rouge violent.

... a vu aux environs de Tur-
geau un petit guimn qui se ca-
che derrire les grilles en bois
d'une villa cache, elle, derrire
d paisses frondaisons verte%qui
s'amuse pousser des pstt cha-
que fois que monte ou descend
une auto de la Ligue. Quelque
lois certains chaulteursqui s'ar-
rtent s'en vont sans mot dire.
Mais certains aubes qui n'ai-
ment pas la plaisanterie se l-
chent tout rouge et alors c'est
d;ins le silence de la rue l'gr-
uement nergique de toute une
thorie de ce qu-_- l'on appelle
les gros mots. Du tous les pays
les gosses s'a mu eml de cette
fuou. Aussi bien que ce ne soit
pas trs agrable d'tre moque
aiusi.il ne faut pas prendre leur
face au tragique |usqu'a en taire
un prtexte a dveiser une bile
trop longtemps contenue.
*
... u vu, hier aprs-midi, vers
les deux heures, un homme
tendu, de tout sou long, sur le
gazon et qui luimnt. Il tait en
pleiu soleil. Peut-tre laiaail-d
une cure, car.u deux pas de lui,
un m bit faisait une ombre dan-
sante et iraient et il semblait
ueOaigner da s y eiendre, prl"
i.iui ollrir sou visage t tout
son corps aux baisera brttlasls
de nolle sole la, lape comme uu sourd.
:re arcidasi
la Gt neial .UciUeni Pire Jt
Lile Assuiaine (,oiVi u Li-
uiueu *. V\e l.iX.uui
Agent Gnral poar
*4


PA'iK-2
LE MATIN 10 Ma? 1930
* !'!- J"
15Mai 192215Mai 1930
l'.nrore cinq jours et M.Moi no
att i.dr le terme du deuxime
mandat, qui lui a t confit le
12 Avril 102t) par l'Assemble
Nationale.
Nul ne peut nier qu'enfin la
paix rpne en ce pays priodi-
quement nieuitri par le 1er et
par le leu. L'ordre, la scurit
des pi nonnes et des biens, la
construction de routes, d'dili-
cts publics, de grands travaux
d'irrigation engendrant la lcon-
ilit dans les rgions o, de-
puis plus d'un sicle, il n'y avait
que strilit, un service d'hy-
gine irrprochable, la diffusion
par les lermes-coles de bonnes
mthodes de culture et d'leva-
ge, l'instruction publique rpan-
due travers les masses,la mise
en vigueur de mesures cono-
miques et financires produisant
d'excellents rsultais, le trait
hatiano-doininicam rglant d-
finitivement la question des IrOB
tires qui tait pendante depuis
plus de 80 an, telles sont des
ralisations pra iques que les
Opinmes du nationalisme in-
tgral ne sauraient rapeth-sei.
Tout cela est viai, incontesta*
ble.et pamitra encore d'une cl'li-
cacit plus profonde quana
l'Histoire en fera son tude.
Une rforme de la Magistra-
ture s'imposait. Institue au
berceau des Socits pour lem
placer la force par le dro.t, I
barbarie par la lumire, la pas
Mon pal la raison, l'urbitiuin
par l'quit, il semblerait qu'on
a voulu lui confier un sacerdoce
tt on l'a vtue en pitresse.
En se COttChant dans le spul
cre des institutions disparues, le
vieux Csar romain lui a lgue
sa pourpre, et cette pourpre, ni
lu poigne du soldai, ,ni le gestt
du philosophe, ni la secousse du
railleur n'ont pu la lui arracher
Voltaire, Rousseau et Danton
gnt dshabill le monde ; ils
n'ont pas pu dshabiller le pige;
le juge, sur son paulera gard
le manteau des dieux.
Un tel costume oblige ; il doit
tre une apothose ou il est un
cai naval.Le Prsident Borno n'a
pis voulu qu'il lt un carnaval.
Gomme loul ce qui est hu-
nviin, comme tout ce qui est
utile, cet enfantement d'une re
nouvelle s est produit lentement
et \.niblement.Lentement et p-
nililement s'ellectue toujours le
dveloppement noimal des pro-
fils de la civilisation.
Le nom du Prsidant Borno
se trouve dsormais li l'vo-
lution prsente d'Ua!\i. Unique-
ment guid* par le souci des in-

tris suprieurs du Pays, une
volont iiiiiiiilesle de progi es d-
mocratique et social a in>rire
tous ses acles.Avec une indomp-
table nergie, une tnacit in-
lassable, une partuite intelligen-
ce des ncessits de l'heure, un
.intnotisme au dessus de tout
loge, en pleine conscience des
devoirs que lui imposaient des
convictions, il a pu conduire la
Rpublique vers un stade d'a-
mlioration remarquable. Il l'a
plac dans cette voie lumineuse
on la tranquillit, le travail, le
bien-tre, la prosprit se sont
dvelopp* sans interruption.
Lsprit pntrant et ralhne.d'u-
ne vaste culture, d'une activit
surprenante, le Prsident Borno
u rempli sa tftche avec une ha-
bilet, un tact et une bonne vo-
ont inpuisable Avec ce cou-
rage qui tait la vertu des torts,
il n a jamais cess de.tutter pour
un idal conslructit.fc La puret
.le sa vie politique a ajout a
son prestige, la grandeur de sa
valeur morale. Il a port en lui
cette force et ce rayonnement
qn'il est uoftu bien peu d'ob-
tenir : une priode de l'espoir
national I...
; ,(iloire soit la puissance ir-
rsistible de l'honnte homme,
de I homme de bien qui, osant
concevoir cette uvre grande et
noble de sauvetage collectif, s'est
attach a la raliser dans le t'i-
tnulte des passions dchanes,
violentes et haineuses, des pro-
pagandes effrne! des floi de
mensonges, de calomnies bar-
gueuses, cyniques.atioccs, d'ou-
Ui'ges oveises par une touibe
de coquins de la politique, d'in-
iriganis et de parasites englus
dons leur sclratesse ignomi-
nieuse.
Les trahison* et les dlections
de lu dernieie heure inhrentes
a la triste mentalit hatienne
, il est si tacile d'elle lche
j n'ont pas pu troubler sa srni-
' t.
Le Prsident Borno va vivre
dsormais dans la dignit su-
perbe d'une retraite pleine de
grandeur, rcompense suprme
de ceux qui ont bien mrit
de la Patiie.
Le Malin qui a collabor
avec la plus grande sincrit et
la plus prolonde conivction,
celle heure solennelle o il va
descendre du pouvoir, consid-
r, estim, honore par lou les
gens impartiaux,lorme des veaux
pour qu'il |ouisse de la paix, lu
repos et de la quitude auxquels
il a droit, loin de celte agitation
trpidante qui constitue notre
vie politique.


INAUGURATION
de la roule de Kenskof
30 AVRIL ist:io
Discours prononc par l'Inguieur DUMCA5I
i
Monseigneur,
Nh sdami s et Messii urs,
Mous sommes runis ce ma-
tin peur l'inauguration de la
route rcemment acheve de
Plion-Ville rvenakofl
I s huit annes oui viennent
de l'couler ont vu un dvefop
pi-iiie t marqu dans lis entre
pus. s de construction routire
confi! la Direct on Gnral*
des Travaux Publics il, a c<
pont de vue, l'administration
du Praidenl Borno aura i on
lilu la priode la plus active
de l'histoire d'Hati, depuis 1 In
dpendance jusqa .< ce jour. I.< >
rsultats obtenus ne sont pas
cou me cm laine pourra enl <
croire, uniquenienl l'uvre des
Ingnieurs du Trait, mais dans
une large mesure, celte de notn
Prsident qui nous i toujours
si cordialement encourags ei
dont l'infr! enthousiaste | an
nos entreprises a stimul i< zl<
et l'activit de tous. Nous s 'iii-
mes liers de ce que, pariai l>s
uomhreutos marques de dis inc-
tion dont il a t (objet, il aux
considrer avec plaisir le titre
de Membre Honoraire de notre
Corps.
La roule que BuOl inaugu-
rons otllc-iellemeiii aujoud'hui
ne reprsente pas. a proprement
parler, le plu imputant tra-
vail de ce geiiit excut celte
anne. Cependant, tant si pro-
che de la Capitale, elle h parti-
culirement intress le public
Il est une autre qui, par suite de
son loigtiement, n'a pas r >,
toute l'attention mrite, m i
dont l'importance devrait tre
signaler; je veux pnHe- '- l.ij Hati.
routire riexecu*
en llulti Ce peu*
ur Siiivih et 1 [ng
route allant de Donnefln a Ba-
radres, entirement consiruiCB
-mis la direction de t Ingnieur
i pelletier -I annot et Lon
.lourdan.assisi de spcialistes,
loua hatiens. Ce tlav. il est, sans
contredit, la plus remarquable
onstruction
non rcente
i.iut. Moiisi
mieur Joseph Preira, son as
istaul principal, mritent des
li)ges pour I exe. il nte (luallt
du travail >t la clbrit avt\
laquelle il -i t i \- > uie sur la
routa Ption Ville-Kenseoft.
Le temps me manque pour
en isager en dtail les nrobl
ns techniques qu il a laliu r-
soudre ds la mise en train des
travaux; mais je suis certain
que beaucoup d'entre fou* ici
praents se rappellent rt com-
bien de reprises ce projet a t
discut sans arriver une so
luiion pratique. Le crdit extra-
ordinaire, qui eu a permis l'ex-
viit'ou, a t alloue par la loi
du 29 nevt mure eJ( aujourd'hui,
1 mois et demi environ aprs la
mise en train des travaux, lu
route t st acheve.
N'est-ce pas un excellent et
rapide i.iu.i dont uoj% pou-
vons, i ..,,. droit, tre lie.a.'
^Monsieur le Ministre, nous
vous pi sentous le fruit de noa
ravaux en esprant qu'ils aide-
ront puissamment au dvelop-
pement conomique de la r-
gion et permettront d'ut teindre
un centre prcieux au point de
vue de la sant publique en
Les mauvaises routes
jamais n'arrtent
LA'W OLP PET
hii|iv:neiii longs Reporte longs |doonenl celle Aiilo
h-lias l'iiv un ciiiilarl de qualit exceptionnelle.
Le long emptement, les prot
? [es-chocs, les pneus ballons, et les
ongs ressorts, tout est combin
pour rendre effectives les superbes
qualits decontortde la Whippet.
Des pices extra, croises dans
le cadre de la WHIPPET avec le
type avanc de la construction du
cadre et l'emo oi le matriaux
lourds lui donnent ne plus grande
force et une plus graude rigidit.
Voyez et conduisez la nouvelle
Whippet 1930 ds que vous le pour-
ez,Vous trouverez sa beaut attra-
yante, ses periOl niance s remarqua
blriiu i l brillantes et son long
service vous prouvera a scurit
de la Wbippet et son eiitretien.co
nomique.
c9fe 1930
FCUR
KNBBRS GARAGE
Distributeur
KUE PAVE. Port-au-Prince, (llaili). PHONE : 24 4 3I8.
Nouvelles
ranqres
Et
< Par radio )
7 Mai
l.t'K norlaliies p r 9eWuU
d'ailtfjaiilffl
New York Les mortalits
par ai idet's d'automobiles se
sont augmentes t- avers ! s
E'*K Unis un tain alarmant:
400(1 nen lant les 12 mois finis
sent au 30 mars Les chiffres
pnhl's par le bureau de recen
mm nt ont p' ic le nombre
ide 370 :- plu (|n
l'ani e prc I h
tu ttuitrrsatra
i onouks. \ li Vf i i le du
20me anniversaire de l'accs
sion du roi G orge au n
d'A'igle'C '*. 'O! et la m
se sont transports en automo-
bile de W ndsor au palais >!'
Bjckiugrtj'n. accompagnas par
le duc de Glo iceatar. L'Angle-
terre calbrera cet evneinen
mardi.
lucoairolc (lins U section
les litres an 8ml-Africain
W mciliisrEK. De* renlon-
de police de l'Union Sui \fri
caiae turent promu meut n<
p lis aujourd'hui de Capetowu
fiour maintenir le coitrle dans
a section des in i!Atras. Vae r-
volte srieuse y a eu lieu Ji-
Fermelure de l'iaivergit
de Madrid
MADRID L'universit d*
M'idrid y compris le. ootlge
mdical a t ferm, indfini-
ment d'ordre des autorits de
l'Universit pour empcher des
troubles d'tudiants en hveur
d'une forme rpublicaine di
gouvernement.
Trcableufnt de lerre
dans l'Iiiilii i.lnir
RANGOON-A peu prs 40
personnes furent tues et plus
d'une centaine blesses par un
tremblement de terre hier.Beau-
coup de btiments dans les
quartiers de rsidences euro-
pennes se sont effondrs et
ceux de la hante Lonrs sont
grandement endommags.
lu subside de '6 nillioiu de dollars
LONDRESLe ministre de
l'air a t autoris par la Cham*
bre des Communes accorder j manche, un capitaine de police
uu subside |usqa' concurrena tomba d'un vhicule. 5 i i ligue-.
de 5 millions de dollars aux or- i lurent tues, 1U autres et des
ganisatioaa civiles ayant entre- agents d police laraot blesses.
fia d'aae sccutatiai de territoire
jLondrbs. La garnison an-
^tjise ton se retirer et le terri-
oi.e occup par les anglais mte
re^is a la Chine le 1er Octobre,
t aauouc luudi la vhunbre
its Communes le Secrtaire
Menderson,
pris l'tablissement de routes
rgulires arienne.
L tfOaatfdu MaUttl lliadenbarg
Berlin. Le Presite n tiii
deuburg sa4 g aujourd Uui de
80 ans. beaucoup de tributs
l'aunivarsaira lui ont t appor-
ts par toute l'Allemagne.
In iltteil tremblent le lerr
Par radio
Calclta. 8 Mat. Un fr m
lemen' de terre suivi (fine >
ie et de raz de ni ire a tu 000
i dignes Rangoou et Pgu
e hoc a t 1 pire qu'on ,it
v d-ms ces dernires annes > t
cr une panique parmi les
ndiens; beaucoup d'entre eui
nt in'erprt* ces rvc .) ,
comme un signe de prot t on
contie I arrea i 10a de M h itma
Gandhi. Pogu fut le p us terri-
blement IraopA, a ueu pr 000
personnes lurent luei. Cepen-
dant que 300 perdirent 'a vie
Rangoon.
lue nnlai'ieiue tenlali>e de vol
Mexh:o.~ Six non ns sont
an-ies so.is l'accusation tune
audacieuse tentitive de voler
d'une banque 1.600.000 pesos.
Li police a ananti leur plan et
rechercha un binlit de Chicago
qu'o'i croit avoir combini celte
tuaire,
Le mauvais (emas
Par radio
Dauas Texas, 8 Mai.- Des
tornades ont pass sur une large
section lu Texas tuait 09 per-
sonnes, dtruisant les cltures
et virtuellement balayant une
ville. 20 moralits sont rappor
tes sur une superficie environ-
nant la ville de Rune dan, .
comit deRarnesctg25uerson
ries ont perdu a v,-dnns la v,|,.
Oes docteurs eiiafirrn.re, s,,,,,
accourus sur l^s |lt.ux .
va-ldesecourscommen ,
mdiatement. *UMen-'' "-
Le ma ed il Jetai
serii'osmeil a*""
Ia us -Jofl'c. un meiix .ommandaiitsde guerre
malade. L clbre Marcb
qui est Ag de 78 ans, a*
tre assist en sortant du In
pour aller son antomoM
f| iao'1 il arriva du sui de
V r:\nce.
. Ibl tille etlffl tiiliauls
ri h
Madrid.- Une bataille mJ
des tudiants en rvo"e e
nnlice a rsult lundi, en acj"
dents rapports non officieti
ment et consistant en 1 ira*"*
leur tu, 17 blesss. Les aa'onj
ts n'ont voulu donner MM
information officielle Ie
tions. U premier Breag-J
a convoqu une runion J
ciale de Cabinet pour landtag
Grand* oir^ehtraH
Sa-nedi 7 de ce mois *
prcises, lieprseotatio"
c Hommes nouveaux.
Le rideau sera le**1'
RHUM DLliJEU*
Revue ) ddie ^
Henri **?
Entre gnrale *f
Les carte.-; sont va ti*
%


aatk,
'JSSfC^.
IM MfcTIM 10 Mai 1930
La directrice de la
culture de la beaut
I en Angleterre
M Berlha JACOBSON
prvient contre les mauvais
effets des savons qui ne sont
pas faits exclusivement
d'huile de palme et d'olives.
En employant le Palmolive, dit Mme
Jacobson, vous pouvez tes toujours
srs que votre peau couservera la tra-
cheur de sa beau se naturelle.
Quand les femmes viennent moi pour
des conseils sur le soin de leur peau, dit
Mme Bertha J cobson de Londres, je leur
imprime toujours la ncessit du savon et
de l'eau, comme la propret de la peau
est le premier pas vers la beaut. Mais M""
Jacobson continuant, dit: Je prviens con-
tre les mauvais effets des savous qui ne sont
pas faits exclusivement d'huile de palme
et d'olives.
Madame laeebsea de MAVFAIR
Quand Mme Jacobson engage la nces-
sit du savon Palmolive journellement.cette
recommandation a le poids de l'autorit.
Voici son conseil :
(> traitement matin et soir
De la mousse du savon Palmolive avec
de l'eau en tait une crme. Avec les deux
mains massez bien la peau pendant deux
minutes de tacon pntrer dans les po-
res. Ensuite rincez entirement. C'est tout.
Les autres savons irritent la peau et don
nent les points noirs et une impression d-
plaisante de rudesse. Palmolive laisse la
peau dlicieusement douce II est rafrachis-
sant, pur et garanti... Votre peau rclame
sa mousse pour un vrai nettoyage deux fois
par jour.
<*!
* U'U
Lowdox.w
1
Le savon PALMOLIVE est produit
entirement la raichine et aucune main
ne le touche jusqu' ce que vous dchi
rez l'enveloppe.
les seules huiles qui rentrent dans le
savon Palmolive sont les bu les de palme,
d'olives et de cocoet aucune autre graisse
animale.
r M
Dernires j
nouvelles
scientifiques
Pour encourager une plus
grande diversitieation de r-
voltes, le gouvernement gyp-
tien a restreint la surface cul-
tive en coton un tiers de la
totalit des terres arables.
De l'aluminium en poudre
servant dans an chalumeau au
lieu de gaz a t trouv par un
grofesseur de l'universit de
yracuse pour taire ri travers les mtaux les plus
durs
Une fabrique a t rige
en Russie pour faire du sirop
de fruit de la pulpe de meilleure
qualit de melon d'o et de
l alcool de la pulpe ayant moins
de sucre.
Le plus puissant appareil
rayons X du monde, d'un
million de volts install l'uni-
versit de Calilornie, est capa-
ble de pntrer un potee de
plomb.
Aprs 20 ans d'exprimen-
tation, une fleuriste du Massa-
chusetts a dvelopp une plan'e
qui produit des pommes de
terre ses racines et des tomates
a ses branches en mme temps.
Au lieu dVer de l'eau,
une pom 18 incendie d'inven-
tion allemande pompe des lluts
de poudre d'acide carbonique
qui teint les flammes sans s at-
taquer aux proprits environ-
nantes.
Plus de la moiti de l'or
E rodait dans le monde passe a
'avers une chambre o on le
pse prs de Johannesburg, A-
trique du Sud.
En portant 9 personnes,
nn bateau moteur d invention
anglaise, peut naviguer sur t>
pouces d'eau, tant condnit par
une hlice d'aroplane.
De la vanille artificielle
pour donner de la saveur se
produit en quantifis en Alle-
magne de la liqueur sulfureuse
Provenant de l industrie |de le
ibricationjdu papier.
quel de la glace peut tre vers,'
pour le tenir Irais, s'il doit tre
?enu longtemps prs l'oreille.
D'aprs une srie d'exp-
riences de savants de Chicago
la lecture des romans excitants
avant de se mettre au lit tend
abattre les neif d'une person-
ne et provoquer le sommeil.
Une des plu* paissantes
stations de radio se construit
Home pour mettre des audi-
tions travers l'Italie et dans
quelques colonies italiennes.
Les Livres
L Avant Poste. Doleslaw
Prus. N K. F. Cela pourrait
tre l'histoire d'un humble
dfendant son bien contre des
accapareurs. Et ce thme ainsi
rduit e nu, serait dj mou-
vant. Mais il simmensifie dans
ce livre Et c'est la dfense de la
masse paysanne contre les ex-
ploiteurs ternels. Les ni.dheurs
qui s'accumulent ne russissent
pas abattre le proltaire, arc-
nout dans une lutte de vie et
de mort. Et lorsqu'il semble
jvoir tout perdu, lorsqu'il pa
La production mondial* de
targent a augment continuel-
lement depuis 1921, le Mexique
a U tta
rail abandonn de tous, c'est
encore lui, le vainqueur, puis-
que devant M tnacit indomp-
table, l'ennemi dcolle.
L'vocation du grand drame
Humain suffirait douter un la-
tente intrt au livre de Holes-
i.j\v Prus. Cet intrt grandit
encore parla noie particulire-
-nent polonaise du rci Des
murs ignores de ces hommes
lointains. La grandeur de pay-
sages inconnus.
Il sied de remercier Mme Ma-
rie Rokowska d avoir, on peut
dire, rvl au public de langue
franaise, un des uvres les
plus carectrisliques d'un des
meilleurs crivains de la Polo-
La Plaie en Triangle. St-
phane Corbire.N.B. F.Ceux
qu'intressent les romans d'a-
ventures passeront avec ce livre
des heures dlicieuses. La se-
conde nouvelle, le livre en
contient tout juste deux,- tu-
die un cas particulirement cu-
rieux et sur lequel ont pli des
cuercheurs adonns aux scien-
! occultes,autant qn' la scian-
te tout court.
Et c- r.*iU, selon la rgle du
lisvnl avec uue joie
Prouesse d une femme aviateur
CHOYDON, Angleterre- Amy
.lohnson.johe jeune fille dedans
s'est envole de Croydon pour
un trajet de 22 000 milles.seulr,
veisl'^usli-ilie. Son aroplane
n'est pas quip avec le rad o.
; Miss Johnson a atterri l'aro-
! drome d'Aspooi, en dehors de
j Vienne o elle a pass la nuit.
Les dlies flflf nuses
LONDRES Arihur Heiider-
son,secrtaire des Affaires EU an
. gres, a annonc qu'un agre-
i ment a t conclu avec la Hus-
lie pour tablir un comit d>x-
. perts des deux cts afin d'ar-
j river un rglement des dettes
I anglo russes.
La WlrM aux armeiiienls navals
\ WASHINGTONLe reprsen-
' tant Hritten de l'ilinois intro-
| duira mardi un bill demandant
; l'autorisation d'augmenter le ton
nage de la ma. ine amricaine A
. construire jusqu'|la pinte avec
{l'Angleterre.
; lloiutriilion aiiuurlle
il.- la (rail Rouge
, WASHINGTON Le travail
de la <^roix Kong*, de jeunes
gens a t dcrit comme tant la
meilleure exprience d'amener
une bienveillance internationale
et la lin des guerres l'ouver-
ture de la session le la Ome
Convention annuelle de laCrox
Rouge. Le P.sident Hoover a
inaugur la Convention.
Los 300 millions le dollars du
Plan lotinq
LONDRES Les banquiers
internationaux se sont mis d'ac-
cord sur h division de 00 mil-
lions de dollars en obligations
du plan Younfl. Li France et
l'vmriqua doivent prendre 10
millions k dolh'-* l'Angleterre
40 millions.la Hollande 36 mil-
lions, la Sude 25 millions et
quatj autres pays 10 mdhors
de croilars chacun.
Agents accuss de pillage
W SH1NGTON Le senateu
Me Kellar du Tennessee a accu
se les agents du service S cre'
des Etats-Unis de le piller sou
office la fin de la sem?ine.
Deux autres snateurs se soni
plaints que leurs oifices ont t
aussi bouleverss.
Les Corcminhles eu Allemagne
BERLIN Les communistes
se sont mis en campagne pour
que le salaire du Prsident Hin-
denburg soit supprim. Cette
notion a t aisment rejele.
VENTE
PAR
voie parce
Eu vertu d'une obligation j
hypothcaire, ivpporte par
Me Edouaid Knol et sou
confrre, notaires l'ort-au-
Prioceje 19 juillet 1928 d'un
jugem it rmitradictoireracnt
icndii par le Tribunal de 1re
Instance de ce ressort, la
date du 23 Fvrier 1930 et
d'un commandement demeu-
r infructueux, il sera proc-
de, le lundi douze Mai cou-
rant, neuf heures et quart
du matin, par le ministre de
Me Diendonn Charles, en
son lude sise en cette ville,
rue Prou, la vente ou
plus offrant et dernier ench-
risstur d'une proprit, fonds
cl btisses, dpendant de
l'anciei ne habitation Thor,
section du Trou Bordet, Com-
mune de i orl-aul'rince,la-
quelle proprit est compose
de deux portions dout la pre-
miie consiste en des ter-
raini contiens donnautsur le
chemin de Fond-Kerrier.me-
surant ensemble 87 pieds jde
faade sur le dit chemin de
Kond-Ferrier, 'J00 pieds au
cir oppos l'ouest sur une
protondeur de 17.* pieds au
ct sud et 125 pieds ail ct
Nord, le tout born au Nord
par Mr. Horatius B .ussain.au
5ud et l'Ouest par la Ri-
vire Froide et t'Est par le
sus dit chemin de Fonds-
Ferrier tel que cet immeu-
ble se poursuit, comporte et
s'tend sans aucune exception
ni rserve, sur la mise prix
de six cent soixante douze
dollars or amricain, outre
les intrts choir et leschat-
ges de l'enchre... i y or 072. j
Aux requte, poursui'e et
YEUX !
YEUX !
Merveilleuse cration Scientifique contre
les maladie des vaux et des paunlAma
PRODI6ALUZ w------'
tl.iiqtic de FaluiqurViiiTipstre au llureaii teattil 4'Htfira*.
'"rodait prpar par le docteur harlinez hn,'iulcz
dcore dt ii Croix du Mrite Militaire* pour
srrvirt- professionnel.
'I'"!1" h'"**.* i i m uui tement se lait avec une rapidit tonnant. telle, qu'elle
vite toute opration chirurgicale qui efiraye tan! les pa-
lients. Ds sa premire application, les douleurs et tatiguis
disparaissent. (,est un remde minemment cflicaca. dans
les ophtalmies et plus principalement dans les granulations
granulations purulentes et bienorhagiques, quratiteA ul-
cres de la corne, etc. etc i Les ophtalmies qui prenne
naissance dans les maladies vnriennes sont traites a*
trs peu de temps par le iProdigaluzaqui est aus.si une mer
veille dans les nlections posl oprations.
Le t'iodigaluz lait disparatre les cataractes |ds lejf
apparition Le l'roJiualuz dtruit les microbes, cicatria
dcsinfecfe et gurit radicalement.
Arrire toutes les autres prparations base d'arsenic, d[
mercure, el nitrate d'argent et de bleu de mthylne,
et autres remdes si redouts, en usafle dans les clinique*
Les vues laibks et tatiquees acquirent une puissance Vr
suelle prodigieuse.
Plus de voile obstruant les yeux Toujours la vue-tr^
claire Les t)8 pour cent de ceux qui souffrent des yeu;
gurissent avant mme d'avoir achev le premier flacon (h
iTodigalu/. el remarquent que, par sou emploi, leur -
devient plus claire et plus i uissante qu'avant le traileiuen
Avec le frodigaluz ou n'a pas besoin d'avoir recours au
verres.
V VI I V .". m
Le hodiyaluz donne pour toujours un coup mortel 8
traitement par lescollytea appliques jusqu' aujourVIif
dans les cabinets des occulistes et qui sont de nature en
pirer la majorit des cas en irritant l'organe si importai
de la muqueuse conioDcUvale.
Le l'rodigaluz reud nui l'emploi du nitrate d'arge/
cause de lerreui pour les patients et aussi cause d'un gfl
nombre de ccit.
Le ti'rodigaluz produit une sensation agrable.
Le cpiodigaluz- est compltement iuolfensit et produltt
rsultats merveilleux saus causer nux patients la mou
somme de fatigue.
Le "prodigaiuz" arrte lu myopie progressive.
Vous soutirez des yeux, .soyez assurs que vous
promptemeiit guris en employant cette merveille qui
pelle :
diligence du sieur Andr Tor-
chon, propritaire, demeurant
et domicili ; Port an Pi ince,
ayant pour avocat Me Lelto
Malebrauciaa et pool domi- I
cilc lu le cabinet du dit avo-
cat, sis 224, ue Oanl Des-
touchei
Contre le sieir Alfred Bar-
ion, propritaire, demeurant
et domicilie Port an Prince.
Pour plus amples renseigne
ments, s'adresser au notaire
D. Charles ou Me Llio
Ybilebiandie, soussign,
l'ort au Prince, le 9 Siai 1930
Llio MALEBRANCHE
POU H AVOIIt UNI-: PEAU
VELOUTEE
i
m
"PllODIGALUZ"
"Prodigaloa" n en sa'tavcur les? tmoignages Us l
des Procureurs du Roi, des Chefs d'Arme, des Inj-ni-
des Commerants, dt s Ouvriers... etc.. etc. tmoignages^
tifis pare Laboratoire Municipal de Madrid.
Envoi dans tous les Pays Lxig/er la signature et la rna|
de fabrique appliques sur la bande qui recouvre !e tlai
prix 40 peseta* < d'hapegna ). Paiement contre mana
poste, lettre de cbnuge ou chque.
Adresse: B. M. CUADRVDO PEREYR\. SINTAJ
ENGRACIA, No 62, tercero drecba "MADRID, KSPAf
PROD1GALUZ
UNIQUE DANS TOUT LE MONDE |
Monajac^
e Hi
r ..
-W'JSkHH'i**'
genre, se iisnv vec
d'autant plus gran.te qu.lon
r--------; : - Wit bien qu'pre des prmtie
des autres nations, *" goissantes. ce sera la dfaite
les Etats-Unis et le 5"6cninlDe|. Ainsi la sainte mo-
rale est sauve, lit ce qui Bf g*'
' rien l'art airtsi, ce dont il ta ut
Un anglais a invent un ; "J ,or M Stphane Carh-ere
rcepteur de tlphone dans le- ^
nivi par
Canada.
Pour la vealr eiclasive a Ua>iia
Ntw-York, 7 mai. Les
porteurs d obligations de la
ttauio Corporation ot .uueiica
ont vole 1 approbation de 1 ac-
cord de fabricat;on avec la
Westinghouse Eteclrk et la
(ieiierat Electric pour la vente
exclusive de radio en change
de 344.4C9.687 dollars d'oba-
g^liont.
L'usage 'rgulier de la Va-i
nishing Cra m Exetento coo-i
sor.eia votre teint aussi doux i
ef aussi satin que celui d'un]
bb. N< us le garantissons.
L'EXELENTO
Vanisb.ing Crcam
Est unf crme snns graisse
que la peau absoibe. Elle
nourrit la peau et empche
qu'elle se laue, se ride, se des-
sche.ou ne devienne rugueu-
se. Elle conserve la peau en i
parlai le sant.
Procurez-vous aujourd'hui.
un pot d'Exelento Vauishing
Crtam;en veute chez tous les
droguistes, ou directement de
nous sous garantie, comme
vous le prferez.
Rcrivaz-noiiB pour avoir un
chantillon gratuit et un livre
de conseils pour la beaut.
EXELENTO.MtDICINE
COMPANY
MLANTA, GEOROIA U.S.A.
Ag< nts demandes pour to-s
Ea^e/nou-* reaaaUBOmaota,
;
de Cigarettes 1
GBARA & C
Les Ciaarettes
u Dessalinienne*
Rpublicaine
Porl-au-Princie
Grce la finesse de leur arme font les ueucee |
vrais amateurs
A vendre
automobile W i t i > j
Kuighl Crt G Roadster. V
Un.
S'adresser a la
AU Amirim t.obh^
\
NOUVEAU SERVI
DE RESTAURANT
Hors d uvre varis
Plats du Jour
DESSERT "
lHWWIIP^ VKGNB METS CHOW P.P.
i


PCJU I
LE MATIN- 10 Moj 1030
I f.r'Jitn' ;;' If
h nui | I loi
le* i i il, d il
plusi.u , ;, laiss ue
rorluDi di .:> d illara A sa
mort survenue le 10 mari der-
ni> r.
I ii v le Home
NE V*Yi I >< |>i f nve '
fi,:i' Il |*i pas ona*:
: l offerte
i< i hier ! i ii ; usinre < t la I
i iilptui U a < jeunes gna
lui II i ni .' convoit prix |
de Roun i i-.l l,i premire lois '
mu tint iju mi iu u ppelle, que
les | i uiplnic ( de | ein-
llfie o.n ir d en .i > jou-
e' gflVi.
i I ii Urine A i lin ps .>
MEXICO Deux i< mmea, avec
chacun* ."!.' entailla vivants sont
la tte d iii* oncouri onvert
par le journal L'Iwrelsior en
vue de dterminer la reine
ri n 'i< s de M. xico qui sera
couronn le jour de la mre.'
le t (tiiMil.il larirain a llmne
ROME L'ambassadeur am
11 un John \. diii relt ;i sign
lundi, un IkiiI pour > ans poui
] palai lu prince Zovcrneni
ou sein Imnsli le consulat de:
Etals-l'nis.
GARAGE CENTRAL
Ludovic],CHENET, prop. \
Grand Rue Port au Prince,
SPCIALITS:
Rodages des soupapes j
Dclaminage des soupapes
l'lectricit par le systme
H Black el Decker
I \\ igedei Autos par une pompe lectrique I J ( >M K
"i .'!.".!> livres de pression A'l-ju et d'air.
Vajtirts lie guerre
fil illiard de aellan
WASHINGTON Le Prsi-
. dej liiilten du Comit naval
< luimhie a annonc au-
nid'hii' qn'il introdnirail nn
h II pour la Construction de nn-
1 vu es de ri erie i mitant un mil-
liard le dollars, qui, dit-il, se-
> ......f
n snni ?
RHUM HENRI Gardre
En peu de temps ee pro-
duit remarauable a conciuis
de haute lutte une renom-
me des plus enviables.
i ^miiii m- iiwnnia, qui, uii-ii, s1-
[ font ncessaires pour amener,' _^
lia manie amricaine a lapa | Ipmdnrll I/~vi i i^i i *o \r*
pil* wLlluiIKICZ lOUlOUl S IC
Rhum HENRI Gardre
Horn-Line
le! 1 Consul llorn ,
f liant il', in po, csl attendit
jv_ nie i. jo ir lu moi crLpar-
.iiji |i i:r Kingslon, Sto I>o
i- M eto, |.ii D ml liOt et
lussagi i .
ii- ' ii 'i "l le u y Horn"
de K n, m ra
h Mi ': i.in! i n mule
LVr l'li:ro|)o pren il I Irl cl

Li.rt ti Pi i a, li S Mai 1030
RglNROLDA Co, \Rents
Lucien Th. Lafonlant
I6S8, Grand'Rue
Accessoires, ptVes de rechange, articles d.vcrs pou
Intomobiles el Camions de toutes Marques
GAZOLLNE, HUILES pour Moteur, pour transmission *,ct
pour (liflrentiel.
a la liauusllluii tli! seTTmables clients, \fr. LAFNTANT
Meut galemeut-d installer uni pompe air I lctriciic
isage ruelle et rapide.
'!'' ph me : 3383.
I
rMnMaeXMaaSHSMBBttuJBDIBHKMaKS)
I ORT AI -l'HINCi;
Venez voir nos
magasins de ra-
dio par ondes
courtes cl lon-
( lies.
Ko us vc vu donne roua une
< ciiioxihtrntion n'Importe
ruelle h* nie
/ ^
^
?mSL-.. -
PROTfGFZ VOTRE SANT
contre les Mouches, Parleuses de
Maladies
.. Employez !M
Flv-Tox
/
\
.



^
...
\t -'H
KILLS !
^>. Mi rua v.7i'si| Kl
', .'siwiSf SI
3 s
*!**
FLY-TOX
exterminera tous les
mem bres des SEPT
DANGERS
La langue impure et les pattes velues de la mouche
comme les taches qu'elle laisse sur la figure de votre bb
fcondent les germes de la typhode,du cholra,de la tu-
berculose, de.la lpre, de la paralysie infantile, et des vers
parasites.
lises du pouvoir mortel du Fly-Tox pour exterminer les
sept dangers et tous les autres insectes pestifrs. Cet insec-
ticide scientifiquement prpar n'est pas du poison, ne ta-
che pas et a une odeur agrable. En vente dans tous les
magasins, le Fly-Tox;dans des terblancs bleus,avec le rem-
boursement de voire argent si vous n tes pas satislait.
J? SEPT
DAN*
Mouches
Moustiques
Blattes
Vers
Puces
Punaises
Poux.
Ils attaquent toutes
les maisons, rui-
nant la sant des
enfants,des adultes
et la proprit.
Quelques uns d'en-
tre eux ou tous
sont, toujours oc-
cups, suivant la
saison, ils laissent
une trace hideuse
de destruction, de
maladies et de
mort.
CEIITIFIED KISIIX. POWER
BELLE POITRINE
ni In raoi, r Im
PILUUS ORIENTALES
,0IV' tpmi,nOm-
^P"' - ll Min,

G9,COMPTO|R NATIONAL
CscM^BeakSHsiuKMsaesMBSH^^
MNAGRES!
Pour te-indre tous tissus :
* LAl.yp., COTON, SOIE, mm
aucun produit n'gale
'La MAURESQUE*
KnrcmcAiY.r/.m Ptinct; I lur-i.aii W.BUCH
i'hirniirir V. .plut l'EllOU, 41. Place VolWre.
et 'oi* >nnt miv>n. Ae H.'i
F- linillin,- vn.uci tl franco iir iemandt oJrmm
yV" C fEVCOQ, k A5NIIRES iSln) Frw,
iawnju uni>
Toutes les Polices
OE LA
-

i
m
3
t

fc
m& '< m&? %? ^E S i. -Mi %M JJI
comprennent la Protection contre la
Foudre sans augmentation de taux
Eu{jehoss$Co
Agents' Oonraux


LE MATIN 10 Mai OW
PAB 8
MS*
ECOUTEZ M SEULE
!
l
La qualit qui se manifeste dans une dure grandement prolonge, est la seule raison du f'.ii!
o plus grande demande que jamais. Les Pneus et Chambres air FIRESTONE pour autos de lux*,
caution, sont maintenant universellement reconnus les meilleurs.
La confiance publique dans l'habilit de FIRESTONE de fabriquer les l'neus & Chambres a air pourplus de
kilomtres par dollar, est la garautie pour chaque acheteur que les pneus FIRESTONE
vous fcaianti!>>tiii le maximum ue Uurce et de kilomtre que vous pouvez esprer d Ug
que PlRESTONE est
autos de iravail ou
FIRESTONE avec sa chambre air
pneu.
La prochaine lois sou/, st dathelei un pneu
rouge FihfcS'lUiNE,
lfpilHnn "A^ELEZ-VOU* que le uonveautpneu FIRESTONE SUPREME
ixllCllLlv-Jll bui.oou est le pneu le plus sr, le plus fort, eu somme
le plus durable pueu labnque. tes nouveaux SUi RME HRE&TONE sont 40 pour
ci' i U4 loris que les pueus iltfdvy DUl'Y. L'epaisseurdu couatciioaj protecte ur su-
ce spneus est 30 pour cent suprieur.
S
Les Pneus Fireslonc, les tubes bireslone, lesPatches
et ciment bireslone donnent toutes les Garanties
que les motoristes prudents recherchent.
TOUTES DIMENSIONS POUR AUTOS ET CAMIONS EN STOCK
L. PREETZMANN-AGGERHOLM & C Aqcnls Gnraux, Rue du Quai.

Lrs nouehes sont les por
leuse d'immoDdires
Pensez l'tat du dos de la
mouche qui souille si vorace-
ment la nourriture de votre
famille. D'o vient elle? Peut
tre d'une auge d'eau grasse
ou d'un autre endroit empoi-
fonr.i.
La sant,la vraie vie de vos
enfants dpendent de l'entre
djine mouche insiynipunte
dans votre maison. Pourquoi
ne prenez \ou\pus ui.e chan-
ce ? Tuez toutts le niou-
chM. Injecti/du FUT.
FL1T, le plus puissant in-
secticide tue tous les insectes
pestifrs du mobilier,rapide-
ment, et srement. Simple-
ment suivez les instructions
et pas un n chappsra Inno-
fensif pour les humains. Ne
tut i>t pas.
FUT
FLi an vendu >eulement en ferblanc scell.
Ont un mlllu: got
avc le Iromage
amricain KhAFT
A l'picurien qui n'a jamais pens
a iii.ii,^.'1 avec le iroma^e il y a une
dlicieuse surprise la premire bou-
che du dlicieux fromage amricain
Kralt.Aceuxqui ne som pas inilies,
relever legouideleui:, ineia enaiou*
laniduuoniage, le bon lriuabeaine-
ncain kralt leur apportera un ^out
nouTeau chaque plat.
Le l roi nage amricain kraft prpar
avec les plats ou servi en Irancues ou
cubes, ajoute une saveur dlicieuse
aux mets. Il chasse tout* la saveur (Us
autres mets et il si lui-mme sain et
nourrissant.
Il est pasteuris pour la;pii;et et la
preseif.uioiieisoi^ueusiueiilenvelop
pe. La nomade kraa est conomique-
I mein eii\eioupe,pus de gaspiilMgM de
uoiicaiix uu ue panjucl*. las de
croule, i'ioie^e par uii papier ue m-
lai qui uiauucui cn.ique oouciiee,
iraiciiceiiiumide.
Suiieepicier a le iroina^e amricain
kiu. uciii-iule/.-ieiiii. oeule.iicni re.
gaue/. pour la uianjitc Uc bumqU*
KKAl' 1 Ctil.i^>5h.
UiMi'iUulcui:
i'aVViej 5aieh Corpoiulloii.
Foii-au-i'unce
KRAFT
CHEESE
CLIENTS SATISFAITS
L'EXPANSION et le ptogri de la banque au cour
des soixante dernire annes rat dl tn grande partie
une clientle satisfaite.
Aujourd'hui, plus que jamais, nous aouu effort
de transiger avec no* clients avec sytapathie et aDn-
naissance de leur besoins.
VOUS A1MEKLZ I AIKk Al'l MUIS A I.A BANflpT MYMf
La Banque Royale
QFK3
du Canada
"***-
*: t j
IVarife

:r.
DEMAIN SOIR
StlVinn^ |A5HElihhil/a: MATINEE:
kJ1|-'11*-'110 clIDolly Davis et Andr Roannr
I v | i dans :
bire d une Me Josette
capacit de ma femme
1,5 & 10 li- a,eiesoso
I Lily Damila dans :
trs. Papillon d'Or
Voil quelque chose qui a manqut pour lestes In J Entre : 2.00; Loge : 3.00.
Maison, lea pique-niques, etc. stc. j siasa^^^mm-
Vou. . .rouvert remplis ...c M bire dli,i. ch ,E,TI0WELLEJ
M. SchuItz&C0.
Piire de commander 24 heures par avance.
Tlphone : 2U69.
im VIAB SICSiTS J SUIfcO S < CULT> S
. MH.I
ta am *!'
...... i.-ori
m\
Est prescrit pour gripp
refroidissement, dengue.Bile
fivre et paludisme,
(/est le plus rapide remde
M
Divers
rtTVMU A .
DENTIFRICES
!*DrcT!!!
oa SOUMC

Philadelphie Le 23 juin
est la dali'adoplce pour lr ma-
riage de NeUon Aldrich Rorke-
feller tilsde M. et Madame John
D RockIeller jr avec Made-
moiselle MorT Clark.
Vienne. La possibilit d'un
mariage entre l'un hidoc Ollo.
hritier du irne d'Aulriche.et la
princesse Marie, fille du roi et
ds la reine d'Italie se discute |
ici dans les cercles de la Cour.
New York. Onze fonction-
nsires des douanes ont ni qu'il
avaient fait une pies
les hanches ou autre
des visiteurs pour trouver de la
boisson quand le Berengaria
tait sur le point de partir. Ces
ngations ont t faites i une
enqu e formelle.
Ei fiiAte de m'i> riesisi
N w-York .*,(iu l'im.s filles
ii landais s SBllt Li *' '> IM
sont arrives ici ea qute de
maris amricains convenables.
GO
a
D
S. R
CD
r O
r. *



tl



\
iamedi
10 Mai 1980

G PAiS
ciNNlsE M 6939
i an-l'rmce
Tlphone 2242
lu tin de la Grande Anne
u .... brecltnetidrnll re ta di**akiti Grande Umede* Disque* OtMpn . ..... ,. ,
Tl Numro* d* notre *to *ont d, eu^Mavtn
> ,.;. //, e. ^/p/iii omfndJiiMi oar nous auront Iraoatiler tarde*
S , ta nerto bataillon* de dUtinguet, bouleaux, tarin,
Oiuon \aliu[ ^chiletli, \aise MennoSeJazxJom li,res,Sohs
S'che'r^clc.etc.airvousr,, etteret de ne plu* trouver d
als&ceAilttqm merveille*t qui dans une par Mi corn-
mnZn de l'esprit latin et de* belle* affinit* de I a race ont
Mdan*ioM\epay* flon d* la grande foie et duplaulr
dlsTvoM n'avet patua Phonographt promret>*ou* chez nous
un Portatif PEI-MLKS, autsi tonort que les grande* ma-
A
VIS
chine*.
Bazar Odcon
.1. KARAYANY
Augle Grand'IUic cl Rue lerou.
BAR TERMINUS
Place Dessalines
Caf chic, Restaui'anl
de premier choix o l'on
trouve loute heure les
consommations les plusd-
li cales.
Sandwiches sans pareils.
Bire la pression.
BIERE MAI IONALE-
v DE L
Brasserie Nationale
le vend partout Or 0J0
le verre ni \\nvc sa qualit
0

suDcrtcurc.
// >taez votre poche et
/> sant en ta buvanl
/< tirs.
: i n'a itn.i', fi- [ail
1 r '|i tf IPlI ri.-- jiiMsr.
Kola Champaone
F. SJOURNE
.Prpar dans des conditions rigoureuses
D'A si: SI|
ripration cl N'ente
I HAfuuciE ' SEJOURNE
Angle des Rum Houx *t du Centre,
Accessoii es dautomobiles
Ru Oa/olinc. Huile. Graisses,
Pneus, Chambres ; Air.
etc. etc.
Tlphone : 3454
au public
|,i darde d'Hati prendra les
mev.ires les plus avfes pour I i
suppression de l'incendie. l'.M
tad un prtant appel i tous le>
booa citoyens pour l'aider d
leur ui turant les criminels dangereux,
coupables du crime d'incendie
prvu l'article 358 du Code
Pnal
Tout bon citoyen doit donner
l'exemple de l'obissance aux
ordres rie la po'ice, sans discus-
sion. Cea ordrea iinpereonneli
sont pour la protection de la
communau'..
NOTICE TOTHE PUBLIC.
The Garde d'Hati will lake
tlie most draatlc steasuret in
suppression of incendiary acti-
vities and appeals to ail law-
abiding cilizens to use- thtir
utmost endeavors to belp tlie
(tarde in this ma.'er. While Ihe
(j >rde w II do ail in ds power
il will be ot great assistance m'
lliem it ail cilizens wouid ataiat
the Garde in Ihe apprhension
ol dangerous criminels whoare
guilly ol the commission of the
crime ol nrson, which is a capi-
tal ollense undt-r Article 356 ni
he Co de Pnal.
Ail Jlaw-abiding ci i/ens mus
set in ihemselves a |^ood exam
pie by obeying witlmut ques-
tion ail police orders Thse or-
deis areused imperso mally and
are for the protection ot the ci-
tizen s as a whole.
H. P. WILLIAMS,
Gnral de Division, Qarda
d'Hati, Commandant de la
G ii de d'Hati.
A
vis
au
public
La Garde d'Hati s'est trouve
Iril embarrasse pendant les in-
cendie s de la dernire quinz.une
par la prsence d'une toule con-
sidrable et de nombreuses au
lomobtles interceptant la eirca
laiton et gnant grande uent les !
efforts du Service de l'i ice.i !
et de la Police.
Il est de n 11 14 ton les ci-
loyena de |jcilil*r les manu-
vras de la Otarie d'il uti e i les
tant chez eux p'ndmt un in-
cendie ou un dsordre quelcon-
que. L'obissance h cet or Ire
sera d'une ai.le ellicice a l'au
tortt, et prviendra les malen-
len lus el la conlusion qui r -
sultent l'un gran I rassemble
ment de personnes et de voitu-
res sur la voie publique.
NOTICE TO THE PUBLIC
The Garde d Ha'i lias hic i
grt-atly hampered at lires during
the past fortnight by ihe pr-
sence of laige crouds ol people
and numerous automobiles,
which b'ock the streeti and ae
riously impede the efforts oftii i
Pire Dpartement au i l'olice.
AU citizens are re piested lo
cooperale w.th the Garde d'Ha i
by remainingal Iheirhomee on
the occasion ol lires or an>r
other diaorder wbati ver. Coin
pliance w.th tl.is reqneM wil
greatly ass'sl the Garda m il*
work an I obv -le nisun le<
atandingi an 1 contnsion ii-s i
ting boni large crow '. bu 1 a i
tomobile blocked atreets,
IL P. WILLIAMS.
Gnral de Lliviaion, G ir
d'Hati. Commandant de .i
Carde d'Hati.
I
Une des plus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
sur la VIE
EUG. Le BOSSE & Co
Aaents Gnraux
i m *---?* <
ASSUBEZ-VOUS
la
Generaj Accident Pire & Life
Assurance Corporation Ltd.
de Perth (ScotLmd j
nin nniaaantea cl des plus vastes organisations
du monde. ,,.,, .---s |es dgls oaasiouns par la 1 mare.
Veuvc F BERMINGHAM, Aux Cayes
V* *-l f V^ A *--**- _____ ru.| Mnr H*itL
US- GENT8:
Agent GnreI pour liait:.
Port au-Pnnce. G- GlLG.
Jl'ANiBUVNCHLT Jrm.e.^
!
rt; uidil belles denb
X^ dil:Dentoi.
U DENTOL eau. pte, pou-
aie. savon) eat un denlifrice la loi*
ouverainenient antiaeptique et dou
du parfum le plus agrable.
Cr d'aprs le* travaux de Pat-
leur, il raffermit le cenrivee. En
peu de jour, il donne aux denlt une
blancheur clatante. Il purifie l'ha-
MM el M M ;<:ulirement recom
mai.oc aux rumeurs. Il laisse dans
la bouche une sensation de fra-
cheur dlicieuse et persistante.
U DENTOL te trouve dans
toutes les I. unes maisons vendant
de la parfumerie et dan* Imitas nie
pharmacies.
Cours
Mauon FREfcE, 1. rue Jacob Pari,
CADFAf IPou' recev" a*aji
TJi *'**V 3" et iiMm un chao-
nllon de DENTOT., il .nffi, Tenvorer
la Maison FRRE, 19. rue Jacob.
Paris, .oui enveloppe aiiiaucnie s Ofr. 50.
soa adresse
t ioignaat
exacts et bien liafble.
la prestate taDonca Ou
PR-CT-LAN
Si vous avea.fluelques benr - i itvftr. et que
vous dsirte !"< passer bj raU < n i
Pr-Cat-Tlan
o vous trouverez, lakplus l>ellesalir de bal, l- utusiquo la
meilleure excute par un orthophonie dernier cri et auasi
les hoissou Jesfplus fraches et lesTplus pures. '
Champagne, bire allemande on nationale, liqueurs de tout
sortes. I
ixAur.

Classioues
112me Philosophie inclu-
sivement.
Mthode sre, Succs'com-
plet contrle chaque anne.
i Cours du Soir pour; Adultes
et Jeunes Gens.
j Comptabilit, Stnographie
' anglaise et franaise, Dactylo-
] graphie avec des spcialistes
pour chaque cours.
enseignement du Franais,
de l'Anglais, de l'Allemand.de
I Espagnol. Mthode sans
gale.
Leons particulires de
Lettres, Sciences et Mathma-
tiques aux lves ou en re-
tard ou f ceux qui veulen
gagner du temps.
Cours de Musique|(Soltge.
Violon, l'iano).
Tension Scolaire, srieuse
et agreablc.avec annexa pour
Etudiants ot Adultes.
S'adresser Rue Laraarre.l^l't
ou llphonez au No 3*W
pour plus amples renseigne-
ments.
L'INSTITUT
TIPPFNHAUER
Reconnu de I Universit!
Ih.itienne.


ANMIS IMPUISSANTS
PUISS
MALADES des NERFS
V0.V1 aw. .1.J..-1 .\ft r trait.u .as
lytt 1 ir^-i..... ,itl jlMr.itr.1
er1e GUf+< 1
dEUXIR 2IPAI
ra r*r?ntnT:--r aftato wt?*i** v^m
rottsHsMM Totr Tttueur, iM aarei
ai .
fc> SAUXS. Il, aV , StndM,,. ti
rw twfit r>ir noiT-rs us
.
Compa^BM (|n^rale
;i^uiatlnntique
| Le Rie.-mai Antilleat-
tandn i Jatel le 1$ coureor
partira le m4me jour pour
Guadeloupe at la Martinique
preuant fit et pasaageiapour
le Havre, en tranabordenieW
a Foi t d" France. ^
port au-punce.le 7 Ma l*,w
E ROPhUN OvAgenta


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs