Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04002
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: May 7, 1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04002

Full Text

jlnteni Magloire
DIRECTEUR.
368. RUE AMERICAINE 1368
TELEPHONE N*2242
L'on s* ttf>*.Gi rare mmi c )uir-
u-r jjea,lrs tenvfal de trop parler
du xi me asr et Irhbh- que Uni Ir
endeiail.flqn>toul le mond- n
pratique pas.
LA MfflIRE
We ANNEE N* 69'
FORT-AO-PRINCK ABAiT
JEUDI 8 MAI MM
TTS
j
^a rvolte
dans l'indei
est difficile 'le De pas ad mi
Gandhi, l'aptre de la re-
lie par la douceur, qui Ira
,jle sa laon pour la cause
l'indpendance de l'Inde. Il
Kgalement impossible de ne
le blmer quand on voit les
l^ats sanglants auxquels
mtjt sa campagne de rbel-
tsans violence.
pour comprendre, il faudrait
attire, pntrer Paine de
[Hindous partis avec con-
nce la suite d'un homme
proit qu'un acte de foi peut
loger la lace du monde. Mais
uvoyons en tout cas des r-
Ss matriels, et tout en cons-
ot qu'ils ne sont pas en-
urageiiiis pour le prsent,
us songeons que le succs de
alibi ne ferait probablement
je bonheur de l'Inde dans
mu.
Ctites, la campagne inaugu-
par Ici promenade d'Ahame-
Bfd et la rsistance ouveite
la loi de la gabelle cre des
Elles srieuses aux An-
iBb On annonce en dernires
uvelies, qu'un rgiment indi-
latrie Peshaw.ir s'est montr
a sur. Peut-tre y aura t-il
mutineries ouvertes. Le
Menir de la rvolte des ci
M, en 1857, n'est pas pour
ourager les Hindous, cepen
a, car jamais rpression ne
plus len.ble. Les cruauts
itpllt on se livra de part
tfaulre tuient horribles.mai*
fia de compte les Anglais
rat le dernier mot. Il en se
de mme en 1930, cela n'est
douteux.
En attendant, le sang a dj
tal. Les troupes britanniques
tir sur les manitestants et
dj beaucoup de monde*
fcfait il en tre autrement?
savons peine le croire.
e la promenade paisible et
irianle dgnre en rvolte
olente.en massaoes et en tu-
c'estcequetoutle monde pr
i et Gandhi lui mme ne
al pas avoir oubli la journe
Amritsar, le 30 avril 1919 Ce
ir-l, il y eut six cenis Hin-
ntms. Les victimes taient
armes, selon les ordres de
?ire qui, du reste, continua
prcher la rsistance sans la
pgeance.
Celle mthode peut-elle abou-
ju succs de la cause de
'dpendance ? On peut le
Henir. Li'e de Gandhi est
rendre les Anglais odieux
Jeux du monde Gnrale-
il. cela n'impressionne gure
Britanniques, mais tout de-
mi de la dure de la rvolte
des moyens de rpression.
Pendant, si l'on prvoyait
e I Inde peut arriver con-
*r>r ainsi son indpendance,
y aurait lieu encore de se
mjuder ce qu'elle en ferait.
"Je n est pes une nation ho-
J8ne. L ordre tabli faisant
m'auchaos, qui brait sortir
enaos un ordre nouveau?
Le but du
Trait Naval
de Londres
.
WASHINGTON. 6 Mai Le
secrtaire Stimson, comme d-
lgu en chet la Confrence
navale de Londres,est optimiste
tre le premier expliquer les
buts navals. Le prsident Haie
du Courte naval du Snat.a an-
nonc, ce soir, un ajournement
l'enqute qu'il comptait ouvrir
demnin avec le secrtaire de la
marine Adams.
Le chet du Dpartement d'E
lai, espre-t-on, doit comparai*
Ire levant le Comit des Affai-
res Etrangies dont le Prsident
Horah, rpublicain, a annonc
qu'il commencera la considra
tion du trait mercredi.Le sna-
teur Haie a dit qu aprs consul-
tation avec le secrtaire Adams
il est d'opinion que le trait soit
introduit av* c les lormalitsdu
sage devant le Comit des \flai-
Etrangres II a dcid de
L'Idal Rhum
ALIX^ROY
28 annes de succs.
Le Fascisme Italien
Un discours de
M' Alfred Viau
Suite et Fin. ( Voir Le Matin des
5, 6 et 7 \uii )
o
res
HOVIR Des crmonies ont
t clbres dans toute l'Italie
l'occasion de l'entre dans les
rangs des Chemises noires
i tnltee de 90.1100 jeunes gens de
18 ans et au-dessus.
Dans toutes les provinces, les
avanguardisti , membres de
l'avant-garde fasciste, entrans
depuis quatre ans aux sports et
au* manuvres militaires, sont
devenus membies du parti fas-
ciste et ont reu les carabines
des miliciens.
Kn outre, plus de 110.000 jeu
ne< garons de Jl l ans de la
n Balilla , organisation de la
jeunesse fasciste, sont entrs
dansa l'vvanguarJia .
cipaux devoirs vous voyez
bien,Messieurs, que Celui qui
a l'honneur de prendre place
aujourd'hui parmi vous, peut
Leur dlgation devrait, en S'agit il Messieurs, de la
principe, tre soumise la construction des lociuxsco-
ralification du Dpanemeut laires. Sans avoir la eomp- se permettre de croire qu'il a
de I instruction Publique. Ci tence. teehni |iie des ing- une ,e ,rs ne,le (,e l,nPor'
n'a pas le doit d imposer aux meurs, nous avons voix d-
farnilles, aux enfants, aux l- librative aux dbats, la loi
ves des mdecins qui sous. n. Us donne ce doi I i h-
prtexte de^protger la suite quer la grandeur de>appa te-
publique s'oublient jusqu' ments, le nombre de salles de
l'ajournement jusqu' ce que le soumettre des jeunes filles a clisses, opiner sur le eu baffe
socitaire Stimson ait une op
, ortumt d'expliquer le trait
au groupe du snateur Borah.
L'enqute de Haie tut appele
dvelopper quelle consquen-
ce les termes de l'accord auront
sur la Marine, aprs le moi-
ftuaged'Adams.L amiral William
V. Pratt et le contre-amiral Hi-
lary P. Jones, en retraite, con-
seillers navals la confrence
un interrogatoire inconsidr, d'a.r ncessaire a nos eut mis
voir outrageant. C'est l une sous le brlant soleil des tro-
alteinte porte la pudeur de piques, telles sont entre b -au
n'avons pas coup d autres les questions
l'entant et nous
le droit de laisser se perptrer
de pareils mfaits.Notre tche
est de dfendre l'entant, de le
protge* de toutes les mani-
res. Nous devons l'aimer, car
l'ducation est une oe.ivre
d'amour. Et ce ne serait pis
l'aimer que de lui laisser iu-
qui nous comptent en cette
metire.
Il est encore nue autre srie
de p'ob Mes qui loiveu re
tenir u >tre itention, ce sont
ceux tel lit au m itri I et au
mob lier s la ire. Jusque
c< ttedate, le matriel scolaire
de Londres, doivent tre enten
dus.Le snateur llale a exprim sinuer le mal par des ques- ( t.bie ouncs )
la crainte que le trait force un tions m. ladroues et iuoppor- t f.b ique cout mueiueut
changement dans la poln.que de tllQes. Nous devous. certes aux lus physiologiques du
preudre soin de sa sant phy-
sique, il nous faut nous in-
quiter surtout de sa sani
morale.
Loin de moi la pens de
dire que tous ces mdecins
scolaires doivent uni> tre lo-
la Marine en laveur des croi-
seurs lgers.aux dpens de 5 des
2d croiseurs proposes de 10.000
tonnes chaque, projtfs sous la
lgislation actuelle.Il a d mail le
au Snat de retenir son jugement
sur le trait jusqu a ce que les
chefs de la Manne aient t
questionns. Les snateurs Ro- gs cette enseigne. Il eu est,
binson, dmocrate de l'Arkau- heureusement de trs aigus,
dveloppement du squelette
de l'enfant. Entre/, d-ins une
salle de classes vous trouve-
rez des bines de toutes di
ni-usions o lesentints sont
mal l'aise. Ils viven' quatre
heures par jour dans uue gue
continue. U est logique que
dans ces conditions leur ren-
te DM de sa tche, il vous prie
aussi de retenir que si une
minute il avait doute de l'ac-
cord complet qui doit exister
entre 'vous et lui, il et dch-
ue l'honneur qui lui l l fait
de siger parmi vous.
C est cette certitude jui l'a
enhardi accepter l'offre g-
nreuse et amicale de Son Ex-
cellence le Prsident de la
Rpubliquequi il renouvelle
ici son invariable et affec-
tueux dvouement de tou-
jours. C'est cette certitude
d'tre pour vous un collabo-
rateur utile, dvou et ton-
j[jours loyal, qui l'a dtermin
l venir vous. Il est encore
un autre uiotil qui l'a eucou-
rag dans cette voie, c'est
votre pass fait de dvoue-
ment, d'abngation et de cour-
toisie, cl le sien.
Grce cette conviction
' inbranlable qui l'anime, il
est port n vous affirmer que
'sous quelque rgime, sous
J quelque gouvernement que ce
] soit, il ne peut faire qu'une
sas et Reed.rpublicain de Pen- qui connaissent l'importance dment soit insuffisant, et cnose son Devoir et rien que
celte insulli auce intellec- son Devoir,
tuelle qui en lait souvent des G. c-al accueil sympathi-
retardes, des arn.s, ii tant tIuc M" tait certain de trou-
ajouter tous ces tuau* qui d- ver en vous; ' co,nPr,s J "
t harnais apporte dans parent notre Pays, la tuber- uava'1 pas le droit de luir la
ice de ses fonctions une culose, la scolose et leur cor- |1,ce' et (lu? circonstance
syl vaine se soin joints aux for-
ces dominantes de la Marine au
Snat dans une attitude amicale
envers le pacte et ensemble les
trois puissants orateurs, espre
t-on. auront la haute main dans
toute lutte qui se dclenchera
au Snat. On croit que les en-
qutes seront conclues dans
deux semmes.
dlicate de leur mission et qui
l'accomplissent avec tact ei
conscience. Un Dr Liysou pir
exemple ,;our avoir vie IIi
sous
l'exerci
circonspection
louable.
admirable et tge de soullrances.
Par cet aperu de nos prin-
Voici comment s'exprime la
presse des Etats-Unis au sujet
de la tentative d incendie chez le
colonel Horton :
EN HATI
Divers
VASHINGTON Une rsolu-
"'t-odani a limiter l'imporU-
de sucre, du cuivre et de
."*Ie de coco de* Iles Fhilippi-
lut
iQiruduiie au)ouiu hui
rtprseutant w miberl kt-,
.iihcatn du Colorado. Celle
ife limitera les imporia-
(m =i[,*ncnc* Ue dro,t8 de su"
4 Oii.OOO tonnes, le cuivre c
T^.ouu Ue iiv,eet i'nuitt
'^u a 500.000.000.
^ONUHts Un grand nom
'Juiiiounel d'augiais aeroi<-
. nor d'eut .oia, t>vant J'u"i ue Uu CUllJ fce anjjia..
yr^lu,a deui ,. ti. icio
W
,a^e l F*"*4- au
>UHES-Leplan Young
faitaient des rparaliou
J."ffcera olticiellemeul ra-
1+ ? le gouvernements au-
Stv.u*1,*uauiouAu'nul, twx
- Plan ettectif.
0d ii nie d ioceudier
celeiel Jelr R
la uiaiwiii au
llortau
(S r vice de t "Associated Pressa)
Port-au-Prince, 29 avril On
a tent, hier au soir, mais sans
succs, de mettre le leu la
maison du colonel Jeter R. Hor
tu i, uu coi ps des soldats d la
marine amricaine, qui est in-
tendant de la Garde Nationale.
Celte tentative a provoqu
une vive inquitude parmi les
tamilies amricaines rsidant
a Pon-au Prince, d'autant plus
qu'il y a quelques jours seule-
meoi, la maison occupe par le
colonel Richard Cutis,coraman-
U4ui la brigade ne soldats de la
marine, a t dtruite par un
incendie.
Le colonel Horton, as femme
et leurs deux jeuiieeulauis dor-
maient au second tage, lors
quils furent veills par une
oui de explosioii. Un examen
% n-ux permit ue d..ouvri
qu'un pafuet de hiftm sa u
ek dtssence.jvaii ete lanc par
uue tiie.it, daua le sous-sol de
U mtiuwn.
Ou craint que las deux incen-
dies n'aient quelque rapport
avec la situation politique, ca>
Idesimeuaces ont eie psptie-,
dana certains mdieux.que Poi .
au-Prince serait incendi si Eu i
,gne Roy tait lu fr-dor' *
NOUVEAU SERVICE
DE RESTAURANT
Hors d'uvre varis ou
piats du Joui-
dessert
v**THI3S SOIGNE MKTS CHOISI l>. P. PATR1ZI
Siphons
bire d'une
capacit de
1,5 & 10 li-
tres.
Voil quelque choses qui a. manque tjon
maison, les piques-niques, etc. etc.
iC>
ftes 1
Vous les trouverez remplis avec nne bire dlicieuse ches :
M. Schultz&C^.
l'nere de commander 24 heures pur avance
aussi difficile, en refusant
obs inmeut d'unir, de ranger
vos cts par crainte et par
pusillanimit il aurait man-
qu a son devoir d'Hatien 11
aurait trahi l'amiti d'un
Homme pour lequel il n'aura
jamais trop d'attachement et
trop de gratitude, car cet
Homme lui a toujours tmoi-
gn le respect le plus grand
et la considration la plus
rare. L'amiti a des droits sa
cres. Il ne s'agit pas de cette
amiti base sur le plaisir et
l'intrt, mais de celle qui s'-
taie sur la vertu et le respect
mutuel.
Me voil doue dsormais
avec vous, dites-vous ceci,
que quelle que soit, quelle
que puisse tre la dure de
notre collaboration elle sera
toujours traurhe, loyale et
honnte. Toujours elle s ins-
pirera de l'intrt de Tentant,
qui passe avant tout puisqujil
est l'avenir et de l'intrt du
Pays, car celui qui vous parle
aujourdhui a pris envers lui-
mme l'engagement formel
de servir toujours son Pays
en servant un gouvernement.
Sa collaboration il ue l'ac-
corde uu chel de l'Etat quel
qu'il soit que quand il lui est
laisse I.. libert d'harmoniser
ces deux idals, car lui aussi,
sa seule ambition et d'tie
toujours un hounte homme
ci ue pouvoir se dire au ter-
me de sa cariin : a J'ai
tait ce que j ai d .
Assurez-vous ? accident
i la General Accident Pire A
Lite Assurance (..ui porauon Li-
onied . Vve F. beruujpbanv
*.ent Gnral pour
... a vu, aux mains d'un de n -s
amis, un petit coi net dsac
des ds minosculea. Cas! joli
comme un objet d'art. Ueal une
rclame intelligente que ':iil la
Maison Alix Iloy, car c. si elle
qui oflre cela " ses nombreux
clients.

... a vu. lundi malin,quelqu'un
pntrer dans les salons del
rdaction du journal Lr. Matin.
Il se nomme Willams Osiris Pa-
|oute. Il remit une lettre au Di-
recteur et se dclara Candidat a
la Prsidence. Comme il lui lut
rpondu qu il y uvait dj un
Prsident, et mme deux, il ex-
pliqua qui! sa portait candidat
la suce, ision du Prsidait Kn-
gne Koy, qui Beat que tempo*
raire.ajoula t-il. lommeh bon-
homme taisait des- discours insen-
ss, Notas u se rendit comp-
te que la lotie des grandeurs lui
avait, plus qu d autres, tourn.
la tte. Et tranquillement, on la
prit par le bras pour Jt- conduire
(usqu'a la gaie, ir
...avuquuu connais,.ui de-
distinction refusait de piendi-
un petit verre d un nouveau
rhum dnomme o Rhum Sarthc n
qu'on lui offrait avec insistance.
Il disait, avec raison, ne pus
vouloir, lui l'amateur rput,
goter d'un rhum dont la poli-
tesse ne lui aurait pas t faite
par le pre ou 1 un des pre.s
du produit, si excellent tiH-il.-
Et il commanda avec oMenta-
Uon:
--Non pasdahhum Satina!..
Servez-moi un Alix Koyl,.
Notre CKil tait trs ennuy
de voir qu'on ne pouvait pas
connatre l'opinion de l'Arbitre
sur la nouveau rhum dont on
dit cependant le plus grand
bien.
*
... a vu cette scne cocasse :
un de nos amis qui tst cran-
cier d'un autre demandai! un
troisime de taire des dmar-
ches prs de lui pour pouvoir
obtenir paiement de la somme
due. Le troisime rponuit :
Je commencerais par me
l'aire payer moi-mme puisqu'il
me doit depuis des temps et des
temps.
Notri u. nota alors avec
gaiet la tte que fit celui qui
demandait 1 autre le service
de tout tenter pour toucher
pour lui.
*
* *
... a vu un de nos grands
hommes qui prenait un cock-
tail au Grand Htel de France
en compaguie de quelques ca-
marades, brusquement il se le-
va, plaqua ses amis et se diri-
gea sur la galerie. L il s'entre-
tint vingt secondes peine avec
une dame et quelques minutes
on put les voir s'en aller l'un
derrire l'autre. Nothk il ue
les suivit pas, de crainte de.
troubler d'un regard malicieux
celte idylle qui s'bauchait en
plein jour et penchait vers sou
dnouement malgr la clialeur
accablante d ce soleil d't.
.
M. a vu un beau toll dans un
petit htel restaurant bien cou-
nu Port-au Prince. Un des
pensionnaires invil djeuner
ailleurs pria l'un da ses cama-
rades de le remplacer I Htel.
Lorsque celui-ci eut mang, le
garon lui prsenta la note. Il
protesta, dclarant qu'il avait
mandat d'un pensionnaire de
manger sa place. Ce tut an v-
ritable scandale. Des gens coai
mentaient s'attrouper. Maisie
monsieur qui avait mang par
pr .i uration profita du remous
de la foula pour ghaaer par lune
des porte au resta axant.

m a vu depuis denx ou trois
joursquetoul?sk"> ' juchad'in-
cendie ont t peintes en jaune.
Cest sans doute pour les signa-
ler d uue fa von ptoe jJi^.st u.'x
pouipnik, pur cas icuips d'io
cendie.


"
i
PAisl-2
New-York, Rio et Buenos-
Airs Line, Inc.
Aiif|le des Unes hiini.s DestoarhpH cl Magasin de
Prl-an hioie, Hati, Phone .'MOI
l'Etal
L'hydni'itn, faisant le service tiuenos Aires Aiiamt laissera
Port-au-Prince ; VENDRKIJI 6 heures du matin, prenant
mail,; fn'l et passagers pour 1rs villes suivanton :
Santiago NOTA. La mal'e pour Miami est maintenant dlivre
(huis ^aprs-midi du juur du dpart de l'hydravion, au tieu
du lendemain, comme autrefois.
Le maximum de scurit vous est offert par l'hydravion
qui survole toujours son champ d'atterrissage : La Mer.
Pour tous rcnseiynementstS^iIresscr au hurcan de l'Agent-
Confrres
del Province
C'est avec plaisir que nous
recevons les journaux de nos
amis de la Province. Nous y
voyons, tics souvent, des nou-
velles qui nous intressent.
L'ABTIBONITE de notre ami
Siplieu Alexis est toujours en
tonne et a repris dans la lice sa
place qui tait reste vide du
raut tout le temps que notre
collaborateur tait l'tranger.
Nous y lisons de temps en temps !
de bien jolies pages et sommes
assurs que l'accueil le plus ch i-
leurenx doit tre tait ce jour-
nal dans I iutivssante ville il. s
(. ,vi s.
Lis Annales Capoisms conti-
Uil'Mit a paiaire au Cqi-lli.i-
tii'ii, bien que son iJnecleur
gui a i nomm dernirement
ona< 'lier d'Etal soii parmi
nous li 'y trouve lis articles
1res sensob sur la situation.
L'ficuo, hebdomadaire de
Port-de-PaiX que dirige M. Eue
Tipliaine ne reste pas indlfl*
rent duns II grande lutte qui
se lait actuellement. Dans un
de ses derniers numros il pu-
blie un article lis sens sur le
Cabinet probiblcde vi. Eugne
Le t.'IIIWIIH'lll ItlHI Vf II
^ le passage a Port-au-Priinr
Hier maiin, onze heures,
bord d'un hydravion qui a amer-
ri dans la rade de Port-au-Prin-
ce, est arriv le Gnral Koos-
vell. Gouverneur de i^oi to-Hico,
de passage en Hati. Le Chef
d'Ktat-Major de Son Excellence
Monsieur le Prsident de la R-
publique, le Gnral Prezeau, se
rendit bord de l'hydravion
porter au Gnral Uoosvell les
souhaits du Prsident de la R
publique.
L'avion est reparti quelques
minutes aprs.
* *
*
Le Ministre Paret.
Juge en Cassation
Il nout es' revenu que cest
Monsieur Timolhe Paret, Se-
crtaire d'Etal d* la Justice, qui
remplacera Monsieur Kmma
iiu-l Beauvoir comme Juge en
Cassation. On sait que M* Em
manuel Beauvoir vient d tre
choisi pour tre Vice Prsident
du Tribunal de Cassation, en
I remplacement de M. Flchier
Anselme misa la retraite.
IH. J. A. Ghipperfield
Nous avons r pu, avec plaisi1'
la visite de M. J. A. Chipper-
fleld de la Maison Haiold F.
Mitchie Co lue le New Yoik
Roy, Prsident E'D de la Repu- l,eUe M.isou.comine un le sait,
blique.
Au Conseil
d'Etat
Hier matin, dix heures, le
Conseil d'Etat, sous la prsiden-
ce de M. Camille Lon, est en-
tr en sance. Ou a immdiate
ment discut la rponse au Mes-
sage du Prsident del Rpu-
blique accompagnant l'Expos
Gnral de la Situation. Enantte
la Commission des Compte
Gnraux a lu le rapport relatif
a la constitution de son bureau
Le Prsident de celle Commis
ion est M. James Thomoa, et le
rapporteur Dr Cognac Auguste
Au Radio
Ywiti le irefraasM lu etirerl qui
sert fXffnl demain soir. I la Sta-
tion II. II. K
8.O0 p. m. Oicheatreda 2* r
giic.ent I S Marine Corps ( lst
S^l Frank NValcutt, Directeur).
I Watching my dreama co bv.
2. Whai is tins thing Called
Love.
S, Happv days are hre agaio.
A. lin m lo> \\ ith you.
5 Hangin i n Ihe Gardon gte
B. Believe il or not.
7. Sliould I.
8.30 lecture par le Service
National d'Hygine Publique.
8.40 p. m. Slections de chanti
par Mlle Lola Cuebns Accom-
Ssgbement de piano par Mil
dette Jean- loti ph. i
1. Adorables Tourments.
2. Lacrime d'i more.
8.60 p. m. Saxophone Quar-
tette par Pvl.
Krokoshy. Lolhn, Maison et
Varconie.
1. TheQbosI oftheSaxophone.
bv Klickman
2. Bull Frog Blues,
by Shirglev.
.'t Old Contractes, Marche.
by Teike.
Etat-civil
Voici la "'alstique de l'Etat
civil de l'Arcahaie pour le mois
d'Avril dernier :
Naissances
Dcs 21
Mariages 3
L'officier de l"Ftat civil a eu '
rpnoncer 1 divorce.
s'occupe de la vente et de la
production de l'I .nos l'ruit Sait
et est reprsente en Hati par
la Maison Franco}) Naud et (\o.
en face te II'sine . Glace de
Port-au-Prince.
M. Ghipperfield tait accom
pagn de M. ueorges Naud.
JLa reine Wilhelmine
inaugure uiiu cluse
M Hvrafe perajellra aux plus grta
|ia(|ueht)ts d atteindre \in-icnl;i'u
Amsterdam Hollande. La
reine Wilhelmine vient d'inau
gurer une nouvelle cluse
Vmuiden. dans le canal qui re-
lu- Amsterdam la mer du
Nord. Cet ouvrage permettra
aux plus gros navires d atlein
dre le port hollandais.
L'cluse, qui a cot 7 200.000
dollars et a demand dix ans de
Ira vaut, est la plus grande de
son espce.
s reine et d'autres membres
.1' la famille royale se sont ren-
dus Vmuiden par le nouveau
paquebot cJohan van Olden
Harnevel puis ont fait une
courte promenade sur la mer
du Nord.

Massacre en Chine
CHANGHAl. Des bandits
oui massacr un millier d habi-
tants et to.is les fonctionnaires
di King Sou Chen, dans la pro-
'Ince du Kiang Sou. Armes de
n ii ailleurs, ils ont pill puis
incendi la ville.
L'escadre allpmaude ni Italie
CATANE, Italie, 4 mai.- La
premire escadre allemande qui
ail paru dans un port italien
depuis la guerre est arrive au
jourd'hui Calane. Elle com-
prend le croiseur Knisberg
t six torpilleurs. Sou commau-
i i! le contre amiral u ad sli.a
rendu visite aux autorits lo- >
cales.
LE HATIN 7 Mai 1930
Une nouvelle
mthode
FOI R PASTEIRISER LE U1T
CHEZ 801
l ne mthode facile, pratique
et commode pour pasteuriser le
lait chez soi vient d'tre perfec-
tionne. Le matriel ncessaire
est simple et consiste en une bou-
teille thermos d'un quart de gai*
lo:i, un- casserole, un thermom-
treet un bouchon en caoutchouc.
La bouteille est chaufle avec
de l'eau chaude tandis que le
lait est amen une temprature
de 145". Le lait est alors vers
dans la bouteille, le bouchon
ajust et le lait contenu en bou-
teille y est laiss pendant une
heure. Aprs l'expiration de ce
temps, le lait est parfaitement
pasteuris. H peut tre retroidi
et employ comme on le dsire.
Cette mthode de pasteurisa-
tion est d'une grande valeur pra-
tique pour un grand pourcen-
tage de la population qui ne
peut se procuier du lai! pasteu-
ris. Elle met la d sposilion
de beaucoup de maitiesses de
maison, de mres de lamdle un
moyen tacite d'assurer leurs
familles et particulirement aux
entants du lait sain.
Les usten.sdes suivants sont
recommandes pour la pasteuri-
sation du lait chtz soi :
1 Une bouteille thermos
( 1 litre )
2. Une casserole maille
( 2 litres )
3. U.i ihem omie avec un
Isol.iltur i n caoutchouc au bout
et 'ion la g'.duaiioii varie iii-
tre 100 et 20O F.
I. Un boui hon en caout-
chouc.
Le procd suivant est recom-
mand pour l'emploi de ceiie
mthode de pasteurisation ch> z
soi.
1. Faites bouillir une cas
serole d'eau.
2.Nettoyez bien la bouteille
thermos, le thermomtre et le
bouchon en caoutchouc avec un
chifton de cuisine.
3. Hempii.sM/. la bouteille
d'eau chaude. Faites-le avec
soin pour que la bouteille n'-
clate pas, et ensuite ajuster le
bouchon.
L Ne louchez pas ave.: vos
doigts le bout du bouchon qui
va dons le goulot de la bouteille.
5. Laissez l'eau chatde
dans la bouteille pendant Ueuic
minutes.
ti -Maintenant cha .liez t lui a
145 el employez le tlieiutuoaeire
qui a eie utmiju poui le b.us-
sage.
/ Q.iand le lait est ih .cfh
LY. dversez leau et rem
pl.su/. la bou t lie avec le lu't
ch.iuu. Fuitt!-le rapidement. j
8. Api es avoir laisse le lait
dans la bouteille pendant une
heure il devient sain. Il peut
rester en bouteille 8 heures sans
perdre sa puret.
/ ?
LA
Prohibition
WASHINGTON I mai Le
Commissaire Doran, de la pro- j
hibition, a annonc que peu-J
dant le mois de mars. 1947 '
alambics ont t saisis par les
agents de la prohibition et 5 380
arrestations opres pour vio-
lation de la loi sche .
M William J. Calhoun a don-
n sa dmission d'administra-
teur de la prohibilion du Nevv-
Jersey. M. Dvvighl Avis, agent
spcial Delioit, le remplace-
ra jusqu'o 1er juillet.
I
CE SOI H
CANDIO
Dans un programme nouveau:
Situation actuelle
Banda caba
Femin' d'Hati ce cl ,
Nou prend vie ralt nan trou
( Sensationnel )
Entre : 2 gourdes.
POi Il FOI VOIR SI RASER
tous les jours sans irriter
le visage il n'y a rien
d'aussi bon que la crme
raser Mennkn. Elle donne
net morsse paisse et
abondante qui attendrit
la barbe. Eu remployant
on peut se raser tous les i
jours sans que la figure !
brle el s'irrite. Pour ter- I
miner mettez vous du
Talc Mennen pour hom-
mes qui ne se voit pas et
qui enlve le brillant du
visage.
?"*"p
VOUS NE POUVEZ LAISSER LA
TRACTION POUR LA CHANCE
Les hommes daflaires qui ont russi n'ont jamais laiss la
chance leur stock de marchandises. Ils ne l'ont jamais lactur
sans considration du prix. Ils n'ont jamais compt sur le pa-
tronage de la chance. Ni, ils n'ont jamais choisi leur camion
par hasard ou par des mthodes errones.
!
Les hommes d'aflaire* qui possdent des camions Dodge U
T en a des milliers ont mis la chance en dehors du choix de
eur camion. Ils ont prouv que les camions Dodge possdent
les vrais qualits reconnues par les camioneurs expriments,
puissance pour les lourds tirages vitesse pour conomiser le'
temps dpendance pour servir sans dfaillance conomi-
que autant que consistant, co-rme il est fini. du coup d'eil
vous en serez fier conloriable et tacite a contrler pour le con-
ducteur. r
Consultez le Distributeur de la Dodge Brothers sur les dimen-
sions et le type des j aillions Dodge qui sont le* meilleurs que
vous pouvez dsirer. Vous pouvez l'acheter complet, arec la car-
rosserie, prt servir a un prix aussi modr que ses capacits
mritoires sont leves. v
DODGE TRUCK5
CHRYSLER MOTORS PRODUCT__________
KNEER'S GARAGE
Distributeur
RUE PAVEE PORT-AU-PRINCE ( HAITI )
PHONE: 231t et 2234
4
ffc BELLE PBlnlHE ,
.n ,1ml. moi- 1 IM -l "1*
l> .
n ilctut mou. \m toi
<.( : f.S ORIENTALES
,|i d*Ti. Ml rkfl*
n X)l:- 't.lcr.C l. aluft,
!.< IIIIM* i*1MI 4M
Ml !' t Itt U
grviii u Tl^HJU^o^ll, Sj
. > ciltcf', ...n.dfcOM.
I ..-.itiitjaH.
I .. C .
IM 'NI I loulM
t.'.-'imr.'ir..
nationU
PENDULES
Av wtveits
35^ W5$E
NOUVEAUX ALAMBICS
hv DIST1UU IKTVSI
IM F.AUX lit-VlC.
RHUMS, ALCOOLS, M
DEROY FILS AIME
tvmwtenm
n, rat eu Ttlttn, H
GUtOC PRATIQUE ta m*iM?m<>l+*
IE. SSSEUCEf. M. MANUEL U ItXIMl U
9H0M8 t TARIF ILLUSTRE itrMMI W*._
| Toutes les Polices
OE LA
m

comprennent la Protection contre la f
Foudre sans auqmpntation de tauxj
I ihi.Ij HtiswtyCo
Aqcnts Gnraux
r^
i*.^


LE MA1LN
7 Mei 11*30
Wfm
AGE :'
otte
ECOUTEZ UNE SEULE
La qualit qui se manifeste dans une dure grandement prolonge, est la seule raison du lait que FIRESTONE
plus grande demande que jiraais. Les Pneus et Chambres air FIRESTONE pour autos de luxe, autos? de fravail
ca .iion, sont maintenant universellement reconnus les meilleurs.
La confiance p-iblique dans l'hibilit di F1RESTOXE de fabriquer les Poeus & Chimbres.a air pourplus de
kilomtre* par dollar, est la ginntie pour chique acheteur que les pneus FIRESTONE
vous garautisseut le maximum de dure et de kilomtre que vous pouvez esprer d'un
pneu.
La prochaine lois sojez sr d'acheter un pneu FIRESTONE avec sa chambre air
rouge FIRESTONE,
AttPtltinn KAPPELEZ-VOUS que le nouveau.pneu FIRESTONE SUPRME
IliivUUvIJ Balioua est le pneu le plus sr, le plus Tort, en somme
le plus durable pneu labriqu. Les nouveaux SUPRME HRESTONE sont 40 pour
ceut pi us torts que les pneus Heavy DUTY. L'paisseur du couatchouc protecteur sur
le spneus est 30^pour cent suprieur.
Les Pneus F ireslone, les tubes Firestone, lesPatches
et ciment Firestone donnent toutes les Garanties
que les motoristes prudents recherchent.
TOUTES DIMENSIONS POUR AUTOS ET CAMIONS EN
L. PREETZMANN-AGGLRHOLM & O Aqenls Gnraux, R
STOCK.
ue du Ou
ai
Nouvelles
Etrangres
< Par radio )
G Mai
la Loi
devront expliquer comment Tac
ceptalion du trait affectera les
dpenses navales amricaines.
Les vnements dau I Iode
LONDIiES Ceux qui suivent
la situation indienne, ce soir, ne
peuvent pas chapper a l'an
pression d'une svrit dcide
liuts l'aMitude du gouv< rnrment
malgr la I u i b I e n'oporiion
d'une tranquillit superfici Ue
qui, peu i;iin 1 semaine, igiitt
a Peshawar.Cn Lut se dmon'ie
clairement ; c'est que le couver
nement anglais est pariaitement
au courant de tous les vne-
ments dans l'Inde et est pri a
taire tace a toute agression sur
la trontire du Nord.
ADELADE, Australie Si-
Douglas Vi...on a annonc qu'il
organise ne Seconde expdilio"
antarctique et laissera probable
ment en Novembre.
Les iiteotioas de M.Dounergue
| l'expiiation de son naudal
prsiilealiel
l ARIS M Gaston Doumer-
gue, comme M. Calvin Coolidge.
i l'intention d'abandonner ton <
activit politique l'expiration
le son mandat en 1931.
Le prsident de la Rpubh-
jue qui se retirera Nfmes, a
lclar aujourd'hui qu il n'ac-
cepterait pas un sige au S Miut
qu'il "-etuserni' gal ment de
taire partie d j Conseil munici-
pal Oc Mines.
Quand il quittera la prsiden-
ce, il a l'intention de taire un
long voyage en Amiique uu
Sudo il visitera I Argentine le
Brsil et le Chili. A sa rentre en
France, il s'occupera d'agricul-
ture.
-
Anmie Dbilit
Convalescence
Fivres Paludisme
QUINIUM
LABARRAQUE
U plus puissant
TONIQUE
Reconstituant
?n FBRE
19 r. Jacob, PAlM
En qute de
bbs mieux
portants.
La [liante e>| le seul riv.it du
soleil.
Celle assertion semble plut
exagre, mais des savants en
ont dmontr la vrit.
Voygez dans le monde en
ter ei soyez merveills par te
physique de sauvages demi
ou entirement nus. Observez
les indignes de laite Vida-
braise des Indes, m anier de
lourds sacs de riz. et admir eurs longs muscles mtaug bls,
aillant sous des peaux lonces,
3ui nom jamais connu d'abris
u soleil.
Allez au Sud aux Iles Mar
quises. Iles Smdwu-h ou n'im
porte quelle Ile Polynsienne, et
vous serez trappe d'tonnement
devant les spcimens parfaits
semblables des statues de
bronze animes, que sont les
insulaires pliant hars dos soi-
pies et leurs supeibes muscles
sur la nagaie.
Droits, souples et infa'igabhs
comme ils sont, leur di e est
lgre compare, cel'e d'hom-
me civilis. Mois ce qu'ils man-
quent en nourriture lumd ils
le remplacent par la bieufaisante
lumire du soleil.
Nous, hommes civiliss, ne
dvoilons au soleil qu'une mi-
nime surface de peau et tenons
le reste du corps couvert. Vou
direz peut-tre que le clnn-i
troid nous torce cela. Mais
voil o l'humble morue entre
dans aes droits.
La uatuie parat noua avoir
jou un mauvais tour, en limi-
nant de presque toute nourri-
ture, l'exception de la morue,
une large quantit de la bienld -
sant Vitamine D. Maia peut-
tre cette dame capricieuse cro-
yait avoir amplement pourvu a
nos besoins, avec la lumire du
soleil.
On ne ait pas exactement
comment la morue de tons
les animaux vivants es par-
venue emmagasiner une telle
quantit de Vitamine D. Beau
coup de thories Mir ce sujet. Une thorie e> uu
les rayons ulira-violels du so't-i
pntrent au dessous de la sur-
tace de l'ocan et irradient la
morue. Cela porterait a crout
que la peau de la morue esi
aussi &ensitive aux rayons dt
olail. qne cde de fhomme.
\ Mais a-ton jamais vu un pois-1
son hl par le soleil ?
Cependant la thorie la plus ]
' vraisemblable, est que la morue .
mange la lumire du soleil. Une J
tude de ces murs a encourag
cette thorie. Des observateurs
ont "pie, aux premiers jours du
Erintt mps. \< vague dinnom-
ablffl milliers de morues, ar-
iiv.int en eau basse, pour h \vr
A celte poque la morue
monde un apptit vorace, et
lollrande de la nature pour l'a-
paisement de cette laim, lend a
dmontrer que la morue mange '
ses rayons solaires. De grands
bancs de harengs et d autres
petits poissons remontent la '
cte juste au moment o la mo
rue est le plus atlaraee. Ces pe-
tits poissons se sont nourris de
po s-ons encore plu- petits, qui
de leur c plantes marines et d'autres or
ganismes.
De jour en jour, de semaine
en semaine le soleil a lanc ses
rayons sur ces piaules et orga-
' nismes jusqu' ce qu ils soient
devenus en quelque sorte des
accumulateurs de rayo is ultra
violets. Ainsi ces organismes
marins absorbent la lumire du
soleil qui ventuellement est
emmagasine dans le toie de la
morue comme Vitamine D, la
seule rivale du so eil
Le Dr Fishbein, diteur dn
journal de l'Association Mdi-
cale Amricaine a dit rcem-
ment :
Uue des plus grandes d-
couvertes des dernires annes,
a cl la confirmation du tait que
I huile de toie de mourue a des
^proprits qui prviennent le
itv loppement des maladies des
os dans l'eulance et qui aident a
la croissance normale, il tant
recommander fortement l'habi- ;
iude d'administrer de l'huile de 1
foie de morue a tout eniant crois- !
sant pourvu que le produit
ait t rgl un degr effectif
de puissance.
ex-I
HUMEUR
En vue de la Reconstrucliou J
Nationale.M. Fred. Gairaud por-
te la connaissance de son ai-
mable clientle qu'au 15 Mai
prochain aprs l'installation du
Chet d'Etat populaire. M.Eugne
Roy, tous les Bons en retard de
paiement, de trois moisseionl
lli hs.
La In que talion des Cals est
uu luxe dont on s'abstient ds
que les pecunes ncessaires pour
y faire tace tont delaul.
Congre do l'A C.J.H.
Le Congrs annuel de l'As-
sociatiou Catholique de la
Jeunesse I lalienue tiendra ses
assises l'A-1 ne ch 11 di-
manche 11 M.i prochain.
Voici, dans met grandes li-
gnes, le programme de la
journe.
1 Le matin 7 heures,
la chapelle de l'Archevch,
messe du congrs.avec allocu-
O i de l'Aumnier gnral.
I a9 h.sance de travail.
I ecture et discuss.on des
rapp irts.
Ide gnrale; l'A.C.J.H et le
problme du cleig national.
3A 11 h.,30 lection du bu-
reau fdral.
4A 3 heures, confrences
sur le patriotisme, vertu civi-
que.
5 De 5 heures <> heures,
a la chapelle, heure saiute
l'effet de prier pour le pays.
Sermon par Mgr Le Gouaze
sur le patriotisme, vertu reli-
gieuse.
Le visaqe
comme une peiniurt
d'artiste
up:.
Une pondre douce qu'une plume! Lgre
comme l'air. Duveteuse com-
me un dredon Voil ce que
disent ceux qui se servent
de la poudre Exelento. Elle
s tend doucement sur la
peau, laissant une Une pelli-
cule de poudre qui rend la
peau aussi douce qu'une pein-
ture d'artiste.
U Exelento
Est un triomphe pour ta
toilette. Elle amliorera n im-
porte quelle complexion. Bl
elle est dlicieusement parfu-
me. Elle est livre en quatre
teintt's.Brun tonc,Rose,Claire
et Brunctte.
En vente chef tous les dro-
guistes. Pour 0, 30 cts. seule-
ment, il est expdi ds r-
ception du prix.
EXELENT U VEDIC1NE
COMPANY
AIXANTA, GE0RG1A U.S.A.
Agents demandes ponr tout
pays.
Ecrivez ponr reuseijmeiueiitt..
Le- anciennes mthodes d
iraire l'huile de toie de morue
taient trs imparfaites.
La meilleure mthode est le
procd Squibb. Ce procd de-
mande des prcautions extraor-
dinaires depuis le nettoyage et
triage d.-.s foies, travers une
succession tonnanle de h bet-
te, de marmites spciale < ent
dsignes, d'liminateurs eaa
et de Gltres, jusque sa m se fi-
nale en boateille, sous de. con-
dition qui prservent son con-
tenu de vitaruii.c
Il y a plus de cette p'cieuse
Vitamine Ddans un litre d'Huile
de. Fu e de Mo u. Sq ibb que
Le Grand Htel de France
Donne avis sa distingue et choisie Clientle qu il sera
fait dee prix spciaux Poccasiou de Installation du mb-
veau Prsident de te Rpublique n des Sapiens l.egialat'vat
future.
Lee Chambre r**- eomplteroMit e neuf sont lee pin
confortables de toua la* H'eled W Rpublique, Le se
vice et la cui*>n do pi . soigne peuvent contenter las cl a
lee plua difficile.
I Les nombreux am s et cliente eont pri* .le va dresser
au propritaire pers n .r loi.en auprs duquel ils trouve-
ront toujours le m ne accueil qui a tait larputatiou de cet
tablissement de p.e.u.er ordre.
j fc P. PATRltt. Propvilar.


Jeudi
8 Mai 1930
Le Matin
* PAOS
24me aSNeS. N" 6987
t ort-au-Frince
Tlphone : 2242
La fin de la Grande Arme
II a ii dj des brche etbientl sera la dissolution del
Grande Arme dei Disque n Odon .
Quelque Numros do notre stock sont dj tmist, d'autre:
vont Unir vile et des Sumros prcdemment impoits ni
seront /dus commands car omis mirons, travailler sur des
bumroi nouveaux.
lvre: donc bravement et au plu* /<" eontre Us superbe.-; bataillons de Mislinauett, konteaux, Gouin,
Oinon \olin, hiclulctti, Vais, \ icnnoise,Jazz,I us Rires, Solis
S'rchc$lrcs.,etc,etc, car vous u-[p citerez de ne plus trouver
avenir ces disques merveilleux qui dans une par faite com-
munion d< l'esprit latin et des belles affinits de la race ont
port dans tout le pays l'lan d<- la grande joie et du plaisir
dlicat.
Si VOUS n'avez pas un I lion >araphe procurez-vous chez nous
un Portatif PEFRLES, aus lunes.
Bazar Odon
.1. K A RAY AN Y
Anle Grand'Une cl Hue Prou.
BAR TERMINUS
F lace Dessalines
Cale chic, Restaurant
de premier choix o Ion
trouve loute heure les
consommations les plusd-
licales.
Sandwiches sans pareils.
Bire la pression.
BIRE NATIONALE-
DE L
Brasserie Nationale
Se vend partout Or 0J0
le verre nialqr sa qualit
suprieure,
Frotoez noire poche ci
noire sant en la biwanl
toujours.
<> <|iu n'.i |mmi. r qui m- jicill Hit il |i:)s> .
Kola Champactne
F. SJOURNE
[Prpar dans^des conditions rigoureuse s
D'ASEPSIE
Prparation el Vente'
Phaimagii F. SEJOURNE
Angle des Hues Houx et du Centre.
IHITM
Mnlliljiji
lteessoii es daulomobiles
Ru Prou, ci lovant ('es Miracesl.
Gazoline, Huile, Graisses,
Pneus, Chambres Air.
etc. etc.
Tlphone : 3454
Avis
au public
La Garde d'Hati prendra les
mesures les plus svres pour la
suppression de l'incendie. Elle
tait un prsent appel tous les
bons citoyens pour l'aider de
leur mieux y parvenir en cap-
turant les criminels dangereux,
coupables du crime d'incendie
prvu l'article 356 du Code
Pnal.
Tout bon citoyen doit donner
l'exemple de l'obissance aux
ordres de la police, sans discus-
sion. Ces ordres impersonnels
sont pour la protection de la
communaut.
NOTICE TO THE PUBLIC.
The Garde d'Hati will lake
the most drastic measures in
suppression of incendiary acli-
vities and appeals to ail lnw-
abiding citi/ens to use their
utmost endeavors to help Ihe
Garde in tbis malter. While t!ie
Garde will do ail in its powar,
it will be ol great assistance to
tliem il ail citizens would assist
the Garde in the apprhension
ol dangerous criminels who ure
guilly ol the commission of ihe
crime ol arson, which is a repl-
ia] ollense under Aiticle 356 ol
lie Co de Pnal.
AU law-ab'ding ritizeni mus
set in thefBielvea a fgood ex.m
pie by obeying without ques-
tion ail police orders. Thse or-j
deis areu>ed impersonnally and '
nrelbrthe protection ol the ci-
tizens as a wliole.
H. P. WILLIAMS,
Gnral de Division, Garde
d'Hati, Commandant de la
(iarde d'Het i,
ASSUREZ-VOUS
a
la
I
Avi
is
au public
l-a Garde d'Hati s'est trouve
trs embarrasse pendant les in-
cendies de. la dernire quinzaine
par la prsence d'une loule con-
sidrable et de nombreuses au
(omobiles interceptant la ci rru
laiion et gnant grandement les
ellorts du Service de Tmctndie
cl de la Police.
H est demanda tous les ci-
toyt ns de 1 ^ciIiIer les manu*
vrea de la Garde d'H.ti en rea
tant chez eux pendant un in-
cendie on un dsordre quelcon-
que. L'obissance cet ordre
sera d'une aide efl.cacelau
torit, et prviendra les malen-
tendus et la contusion qui re- j
suhent d'un grand rassemble- j
nient de personnes et de voitu-
res sur la voie publique.
NO IK L TO THE PUBLIC
The Garde d Hati haa heen
greatly hampemd al lires Inring
me past fortnight hy Ihe pr-
sence of large erowda ol people
and numerous automobiles,
which blk the slreels and se-
rioualy impede ihe < Uni is ol ihe
l-'ire Dpartement ami Police,
Ail citizens are re juested lo
cooprais wth the Garde d'han
l>y r maining ai their homes on
Ihe occasion ol iiit-s or anv
oijier disorder whaiever. Corn-
pliancr with tl.is requeal will
greatly^assist the Garde in ils
work and obviate misunder-
standings and contusion resul-
ting Irom large crowds :ind au-
tomohile-blocked streels.
R. P. WILLIAMS,
Gnral de Division, Garde
d'Hati. Commandant de a
Garde d'Hati.
General Accident Fiie & Life
Assurance Corporation Ltd.
de Perth ( ScotLind )
Car-a de ce genre. Le soleil ne se couche jamais sur son champ d'action qui embrasse
do monde.
Ses Po'icos contre incendie couvrent aussi les dogals occasionns par la iouare.
Ses Polices pour Automobiles couvront vols, incendie, malveillance, dommages
causs autrui dans aa personne ou dans ses bien.
Ses Polices Maritimes mises par ses branches d'Europe sont payables en Hati
Set Police eontre acetfenta sont valables dans I univors entier. Tous los voya
t'eurs devraient donc prendre la prcaution de se muuir d'une police contre accidents
d'au moins 4000 dollar, la prime annno'.le n'tant que de 1/2 % soit 20 dollars L C.
Veuve F. BERMINGHAM, Aux Cayes
SOUS- CENTS:
Agent Gnral .pour tlaiti
Port-au-Prince. G. GILG
JEAN BLANCHLT Jrmie.
RHUM HENRI Gardre-
En peu de temps ce pro
duitreniarauable a conquis
de haute lutte une renom-
me des plus enviables.
Demandez toujours l
Rhum HENRI Gardre
nsumnee Co
Une des plus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
sur la VIE1
EUG. Le BOSSE & Co j
Aaents Gnraux j
o Qparjni (jnr.ile
Transatlantique
Le steamer Antilles at-
l, n u Jdcmel le 13 courant
p rlira le mme jour pour la
Guadeloupe et la Martinique,
prenant fiel et passagers pour
le Havre, en transbordement
a Fort d* France,
port au-fimce.le 7 Mai 1930.
E. ROBElIN & o,Agents
REVELATIONS SE^ATiQ^ELLES
fc. VIUI5 8FCRETS J SCIENaSOOJlTB
SortlIJji. M.,i. Pn.H~" meritot "*
l>amln>llnn dr. Ti'loni'.. force In
i rrire. Pbiiiffi 'rtonyMu-
de IOB. I-vi -Noue- crrlJ Ht.-!t're
SOCIT FRANAISE''
63. Kuo da Fub^S'-Dmi. PAK
.! mieux quand ils comuxca-
la Journe avec une cuillere
de ce fameux laxatif et ra-
rraichissaxit.
F T C1TT--
EN0S
mwf&m&

Cours
PR-CAT-LAN
vous
Si vous avez.^uelqi es hcurea{de loisir, le'jj^.ir. ol qnc prf>n.u.u>} 'rl.el. fi>n.
>s dsirez les passer agrablement allac au I *\LL\b()L
Classiaues
il2me Philosophie inclu-
sivement.
Mthode sre, Succs" com-
plet contrle chaque anne.
Cours du Soir pourj Adulte
et Jeunes Gens.
Comptabilit, Stnographie
anglaise et franaise, Dactylo
giaphie avec des spcialiste
pour chaque cours.
Enseignement du Franais,
de l'Anglais, de rAlleniand,de
l'Espagnol. Mthode sans
gale.
Leons particulires e
Lettres, Sciences et Mathma-
tiques aux lves ou en *'
tard ou ceux qui veulen
Horn-Line
Le S/S t Consul Horu i
venant d'Europe, est attendu
passer
Pr-Cat-Tlan
.1) & Co.AR. Ht,
A vendre
o vous trouverez, la.plns belle salle de bal, la musique la
meilleure excute par un orthophonie dernier cri et aussi Une automobile Willv
les boissons lesfplos frache* et les plus pures. Knight Great 6 Road
Champagne, bire allemande ou nationale, liqueurs de tout. S adresser la
ort<*- AU America tzabl
Violon, Piano ).
Peuaiun Scolaire, srieux
et a6i. u.avec annexe \>oo>
til i hum ei Adultes. .
S'udresse Rue Lamane.lW'
ou tlphonez au No <-"
pour plus ample. renseigna
ments.
L'INSTITUT ,.CR
TIPPFNHAl^
Reconnu de 11 niversit.
Hatienne.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs