Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03998
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: May 2, 1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03998

Full Text

lment Magloire
DIRECTEUR.
558, RUE AMERICAINE 1868
TELEPHONE N-2242
Leeprands onaortn*
le fruit de notre
.sapidit effrne.
VOLTAIRE
flme ANNEt N" 0083
PORT-AU PRINCE (HATI )
* Situation
pode est aux incendies;
est presque la saison, se-
' t tents de penser ceux
notre gnrt on qui con-
ssect Tiien 1 histoire des
cments politiques nai-
&.s.
En effet, nous sommes d-
j d'avoir a ie dire : parmi
, fcheuses complications
! vie hatienne, il ne taut
^jon veut tre complet,
bher {incendie politique.
t tort ou raison, les r-
its incendies ont t consi-
rs comme tels et des con-
ires ont t jusqu' taire
sujet des allusions telle-
wt limpides qu'il serait in-
cusable de prtendre ne pas
(comprendre.
Hais nous, nous voulons
rler oet. L incendie qui a
disparatre la maison pri
du chef de 1 Occupation a
dclar mystrieux par
usd'uu.eu considrant qu'il
^it d'une maison particu-
rement bien garde.
Ooaurait trouv, la suite
une tentative d'iucendie, des
rctus dont le maniement et
isage appartiendraient ex-
lusivemeut des organisa-
ods spciales.
ta cite le i'.ls d'individus
|fretes piesqu'en flagrant d.
de mettre le feu et de mal-
illauls surpris en train de
cacher dans des difices
llics l'heure de la ferme-
ie, que la police aurait re-
li d'interner ou aurait vite
elachs par complaisance ou
DDtre lesquels le juge d'ins-
dcIioq ou le parquet au-
jtrelus de procder.
Notre contire la Presse en
Dtttement entretenu ses lec-
tors hier en rapprochant
m intention ce qui se passe
tfoelleinent en Hati de ce
s'est pass tout rcem-
itolau Nicaiagua la suite
iretrait d'uue grande partie
es marines amricains.
Ces dilei entes accusations
peine voiles mettent eu
ose, sans quivoque possi-
nos Pouvoirs publics
iiue, accuss, sinon comme
tftiurs directs, au moins
omiue tolrant, par leur iuer
iMes acies de malveillance
ootre la propiiet.
Le cnutrre que nous ve-
nu di? citer va, et m us le lui
cochons amicalement, jus-
n'a en rendre responsables
ux qui sont hostiles au plan
fr la Commission amricaine
n allguant que c'est uue. fa-
on violente de,ruiner le dit
B.
Nous ne voyons pas trop
fornnifcut et nous aurions
niant plus raison d'en de
manotr des explications que
tous avons combattu uous-
Bmes ie plan a cette mmt
lace et que les Pouvoirs pu
"ics, amricains et hatiens
eux-mmes tant lait poui
f^urer l'excution.mme vio-
*Me, du plan Forbes, qu
"ous croyons difficile de les
^r d'hostilit son gan
Mais la plume,comme les
prit s'gare paifois et non
oulon5 bien eipl queratat
'angage auquel nous vt
^nsde faire allusion.
l'our nous, revenant c
1De nous venons de dire d<
f*'actre politique de certains
Mendies dont s'est malheu
^eat accompagne, dans le
"* l'histoire de nos vne
^nts nationaux, nous soro-
** inclin croire que
" M le caiactre des mettes
^eU de malveillance.
. sans aller jusqu' eu
Quel est cet tranger
mystrieux ?
Mercredi dernier vers in
(cinq heures de l'aprs-midi le
gardien du Palais de Justice
taisait sa ronde lorsqu'il trouva
l'intrieur du monument un
tranger du nom de Lon Ch-
niaux. Sur la demande du gar-
dien d'expliquer sa prsence,
cette heure, en pareil lieu, le
nomm Lon Chniaux rpon-
dit qu'il n'avait pas a rpondre
a une pareille demande. Le gar-
dien appela l'aide. Des voi-
sins et des passants vinrent lui
prter main forte et l'on se
saisit de ce tranger mystrieux
qui tait des visites nocturnes
aux monuments nationaux.
IlJut conduit aux bureaux de
la Police et de l la Maison
d'Arrt.
La l'olice mne une trs se
rieuse enqute au sujet de ce
Chniaux sur qui elle avait d-
j les yeux.
SAMEDI
i!_'a--------jrr-
MA1 1
a*~"^e
s
c
w .
.w *V*
m:
.
r%.^V 'f



l'uurquoi relie mascarade ?
"Hier matin vers une heure el
demie, la ruelle Piquant une
femme vtue en homme a t
arrte par quelques jeunes-
gens qui taisaient une patrouil-
le dans les environs. Elle tut
remise l'Inspecteur Bont qui
patrouillait par l aussi cette
heure.
"Ou se demande pourquoicette
mascarade au moment o une
surveil'ance active s'exerce sur
toute la ville et o pu sonne ne
doit avoir des allures suspectes.
A propos des derniers ineeudie
Ceux qui ont t arrts.ces
jours derniers, sous la pr-
vention d'avoir t auteurs ou
complices des quatre derniers
incendies qui ont clat
Port-au-Prince, sont au nom-
bre de treize, dont une fem-
me Madame Camille Estintilc.
Ils ont t dfr* l'instruc-
tion. C'est le Juge Vilgrain qui
mne l'affaire. C'est un Ma- j
gistrat de beaucoup de tact et '
de courage. Nous sommes as ]
sures qu'il fera jour sur cette
dplorable affaire.
L'Aililade de la Papulatioa
Depuis deux soirs l'attitude?
de la population de Port-au-
Prince, est tout simplement
admirable d'abngation et de
solidarit. Des bandes djeu-
nes gens circulent toute la
nuit, arpentant pied tous
les quartiers de la ville, tai-
sant ainsi une police aussi
minutieuse que gnreuse.
Nous flicitons bien sinc-1
remeut ces jeunes gens qui se
dvouent ainsi pour la scuri
t des familles hatiennes, et
la protection des proprits.
Supenoriiy that is long-lived
!
'~}S Any comparison of the Dodge Six with
other cars at its pricereveals tluse truths:
the Dodge Six is built to perform more capably
to serve more dependably to last longer. Body
construction is stauncher. Its inotor has greater
piston displacement finer pistons mure piston
rings-more crankshaft bearings. It has a deeper
trame with more cross members longer springs
beiter brakes bigger tyies. In every dtail
that assures tiner jjgrforriiance, satety, dpend
ebfiity, long-lived excellence, the Dodge Six cxcsls.
DoDeE Brothers 5ix
$> CHRYSLER MOTOR f. PKODUCT
Rue
KNEERS GARAGE
i m i ou- l'i jiice
MSTRIHUTr-TR
Phone 231S & *>34 ^"3?
Au Conseil IHUM HENRI Gardre
d'Etat En peu de temps ce pro-
duit remarauable a conquis
de haute lutte une renom-
me des plus enviables.
Demandez toujours le
A la sance d'hier du Conseil
d'Etat, sance laquelle assis-
taient le Ministre des Relations
ExtrieuresetleMinistre de l'In-
trieur, le Ministre des Relation
Extrieures demanda de passer
en Assemble Nationale, ce qui
fut immdiatement accept. II
fit alors le dpt du Irail d'a-
miti et de commerce qui vient
d'lre renouvel pour trois ans
entre la Rpublique d'Hati et la
France.
Le Ministre dposa aussi un
autre Irail d'amiti et de com-
merce qui vient d tre sign
entre Hati et la Rpublique du
Reich.
Khum HENRI Gardera

circonstances prsentes n'a-
vons nous pas eu, ici mme
et dans le cours de dvelop
n raents historiques, a signa
er cet instinct anticivilisa
eur qui, de tout temps, a ar
n de torches incendiaies
es bras de nos rvolution-
naires!
Que de tois n'avons-nous
as cit, notre honte, le cas
le la Rpublique voisine
couvant, elle, le moyen de
c diser autant de rvolutions
ne nous, avec le respect in-
legral des proprits!
L'incendie a toujous form
le fond de tableau d toutes
0-01 dissensions; c tait le
compagnon oblig de nos
guerres civiles. On sait que,
dans nos anciens prparatifs
ic carapague. on pensait la
k( rosineau mme titre qu'aux
, ,iU et sus munitions.
nr, ces incendies ont pour
., ractristique principale d'-
tre anonymes. C'est l'osuvre
loule et de l'efterve
J^r nu. Pouvoirs publics. te lu ^.f. a ^^
5? somme, wllic.5. d'au I ce net; cela ta.t PJJ %
^r la partie malsaine de.l lire co lect cout.aie. On
omises sur pied par tanll aurai to rt^f^W
>a,eurs depuis tantt six side.c cl > > ^0^ t,
Vttlinanafci de destruc-l rieuse lus ;,re g^ P ^
*jqui ^mmeiile en etles..l Uumit ^ J^ullr
*t de fois, en dehors desIonmai^n trbes-
On passa ensuite en sance or- (
dinaire. Le Conseiller Acacia,
rapporteur de la Commission
spciale pour rpondre au Mes-
sage du Prsident de la Rpu-
bhque dposan' l'Expos Gn-
ral de la Situation, donna lec-
ture d'un pro|ei de rponse. La
rponse sera discute la san-
ce du lundi 5 Mai courant.
Le Secrtaire d'Etat de l'Int-
rieur dposa un projet de crdit
de G.25.000pour les trais d'ins-
tallation et de prestation de ser-
ment HU Prsident Elu, M. Eu-
gne Roy. Ce projet bnficia
de l'urgence et du vota imm-
diat.
Aux questions d'intrt gn-
lal, le Prsident du Conseild'E-
tat a propos la vu suivant
qui a t accueilli l'unanimi-
t par les membres de l'assam- '
fale:
Le Conseil d'Etal, en prsen-
Gtde cette srie d'incendies qui |
augmentent la misre des fa-
milles et provoquent l'inqul-
tnde at l'angoisse, adresse d'a-
bord l'expression de sa vive
sympathie aux victimes trap-
pes par le flau, s'associe au :
sentiment de rprobation que
soulvent de tel ncies, et espre
que les autortts comptentes
trouveront les moyens nces-
saires pour assurer la scurit
de* prraonnea et des biens, et j
donner eux populations de nos j
ville. U tranquillit indispensa-1
ble ^ leurs nombreux besoins.
tm *- -
de Cigarettes
GBARA& C
Les Ciaarettes
Dessalinienne
Colon
.Rpublicaine
Porl-au-Princie me
Grmce A I. finesse de leur arme lont les aeiic- rffctf
vraie amateurs.
... La scne iail dti plus co-
casses et digne de Sacb. Guitry.
Il se cioyait seul. Venu c-ii vi-
site! attendant la matresse do
cans, il N mit a lutincr paisi-
blement la bonne qui rii.it, v-
tordait. D'un judas, fail peut-
tre exprs su plstoud, la mai
Ireae. ne cans suivait la scne.
excitante csinnie une psg. de
1'nmce...
*

.. a vu un mange dlicieUS
donl il ne devina fe w na <|ue
bien longtemps .pi "h, in ami
venait de luiie une politesaa
dans un caf A in o.oplede
ses amis. La mari voulut rendre
lu politesse,el insistai! pourgne
ce lt nu Bar Terminai Sa fem-
me pivlV'iiiit aller A Eldorado et
l'ami, rester lli- el de lia ne
n ils taient. A la On, pi ur lui
laire plaisir, ila se dcidrenl a
i liera Termina.. Notm CEu s<-
i ndit compte d. I. chose |or
c,ue au incluent de payer i Nom*
me sortit son crayon al ugna.
Il avait ses comptes Icrnics
ti-.nt au Grand Htel de France
qu' Eldorado.


... a vu l'autre jour un loue-
tiounairequi sortait d'une cr-
n onie officielle, le. veux gon-
fls de cb.mp.gne el I. dmar*
cite titubante. Il avait sa jm-
quettt, aoatum. des grand.
iiirs, et son luyaa d. poje. Le
crpuscule avait d| tiss son
voile arachnen, pour parlt
comme le pote ;et Ifaomme ren-
trait paiMDlemeut ihez lui pour
aller* aana douta, dormir, lors-
qailjBt une rencontra (jue l'on
(m u bien qualifier d'agrable.
IMe et lui se glissrent .lora
iii.iit) un corridor el I homme
itssorlit qaelquei minutesepru
et Notre (En., le ronnaisstnt
de longue d.le, ne fut ps loQ*
i,e de le voit en train Is pasati1
In seconde mainhe dt sa ja-
quette et de remettie point sa
moustache Manche.
a
*
... a rencontr, jeudi fcoir, an
haut du Sacr Cur, uo de nos
grands hommes qui btait vi-
Mblenicnt le pus Ce n'eal pas
dans sis hi bilud vite et Notre il s'en tonnait,
d'autant que lottt le monde mar-
chait i aisiblement t q e le
cher homme n'avait, lui, au-
inn raison de se piesset.C'est
alors que des dlonstloca de
(liiirent le crpuscule. Et le
char homme se htait loi joi is.
Il crov.it que c'tait des coups
de feu. Mais il reprit son allure
habituelle, lorsqu'il se rendit
compte quec'c ait des feux d'ar-
tifice qui rayaient le ciel de leur
queue lumineuse.

...a vu, l'autre loir, ui lace
du Sacr Cur, une norme
pompe qui semblait rver. Tout
autour, quelqut h | ompiers cau-
saient, se promenaieiit. Ce soir-
l, il n'y eut pas d'incendie.
*

... a vu hier une Ford neuve
qui passait, toute vitesse, et
faisait I admiration de tout le
monde. Mais la roue de
rechange, correctement fixe
l'arrire, un petit {^amin avait
attach un mouchoir et loisque
l'auto s'en allait -. n vitesse, le
mouchoii flottait derrire com
me nn fanion, o se serait eu
gouflre toute la poussire de la
ville. Devant la I oste, la Font
s'anta et au moment de re-
partir, son propritaire, un jeu-
ne allemand trs S\ u pilhique,
s'upeiyul de la blague. Il enle-
va tn riant, la tuniou lUiptovu
et Ui n t artu cette lois toute
htur.use o avoir eu eueai vite
la queue coupe.

... voit chez LcUttH Tu. La-
fe.TANi que c 'a ne baisse pael-
la vente des pice* dtache,
pour auh uol des,- bun que
l'on cinule Ixauij.up moimt
depuis, que l'esl UUVerta l'i'iti
des incendies.


2
-E mails .vu,, um
Fte Nationale
de l'Agriculture
v
En
rectification
manire
DE
\ l'oc< i II Fte Na- ,
tiunale d- l'Agricaltara el lu
Travail, il y i eu le 1er Mai
hait heures et demie une bril-
Jnnte ceirinonie religieuse la
Cathdrale. Assistaient relie
manifestation Son lxcellenre le
Prsident de la llpubhque, les
Secrtaires d'Etal Paret, Sansa-
ricq, Ro : t et M. Luc Bor-
no, Chel du Cabinet particulier
du Prsident. On remarquai!
aussi les membres du Corps l)i
plomale, moins le Haut Com-
missaire el les Chargs d'Affaires
amricain et italien, quelques
membres du Corps Consulaire,
le Prsid nt du Conseil d I ,t. le Prsident du Tribunal de
Cassation et quelques membres
de ce hiut Tribunal, le Doyen
du Tribunal de 1re Instance et
le Commissaire du (ouverne-
raent prs ce Tribunal, quelques
Conseillers d'tat, le Prlat de
Port-au-Prince, M. Viau, nou-
veau directeur de renseigne-
ment, le Chef du Protocole, le
Directeur de l'Ecole de Droit, If
.luge de Paix de la section Xord,
la Commission Communale.
Le H. P. Christ, Suprieur du
Petit Sminaire Collge St..Mar-
tial lit un beau sermon o il
xalla le travail de la Terre qui \
est la base du sentiment de I
la Patrie.
Aprs la crmonie au cours !
de laquelle lut excute une
salve de 21 coups de en non et
laquelle prenaient pat aussi
la jeunesse des cole et quel-
ques personnalits hatiennes,
on se rendit n l'Htel de Ville
o une belle rception fut laite
aux invits. Le Prsident, lui,
regagna le Palais National.
A la Commune, le Secrtaire
d'Etat de l'Agriculture et du
Travail porta un toast fort a p
plaudi en l'honneur du Prsi
dent liorno. ie Prsident de la
Commission Communale rpon-
dit en termes choisis.
Pendant que cette rception
se taisait l'Htel de Ville, la
Commission Communale en or-
ganisait une autre en l'honneur
des cultivateurs, dam la grandi
halle Nord du Maich de la
Place Vallire qui eut beau*
coup de succs. Il y avait foule.
Dans la soire, il y eut feux
d'artifice el concert.
Banquet de l'Union
Patriotique
Mercredi aoir, pour clturer
li' Congre- des Membres de l'U-
nion Patriotique, congrs qui se
uni pendant trois jours la Loge
l'Etoile d'Hati, un grand dner
tut donn aux Caves d'Hati qui,
comme on le sait sont diriges
par notre ami Emmanuel l'Ior
vil. Ce lut une belle agape o
toui le monde rendit hommage
a la varit' et au choix du menu.
Les vins taient excellents et le
servire fol excut a la satistac
tion des invite s. Chai un iaissa li
restaurant tout heureux d'avoi
pass quelques heures agrable
et .savour un diner exquis.
""'^"'^"'>
Mytrieux
incendies
Depuis quelques jours, des
incendies clatent dans diver
points de I ville: quand c
nesl pas au Bel-Air, ci Si 6 P*
col, dans les quartiers ducs e
quand ce n'est pas au Champ
de-Mers, < esl du ct fie li
Place Ste-Anne. Oo vil au mi
lieu d'alarmes el d'inquitndea
La police alerte a la1, m i-
tre la main rar quelques per-
sonnes dnonces par un cer-
tain Kiri qui lait noter
reraaa de signer, dit-on. ses d*
clarnliotis.
U y a on nomm Kugne qui,
lui. a t arrt, depuis quel-
ques jours, au lendemain mme
du fameux incendie du Bel-Air.
La mre de cet Kugne, dit La-
place, iivail t galement mise
I In disposition de la Justice par
le Juge de Paix Deverson. On
se rappelle que c'est cluv telle
femme que le leu avait clat
la Hue Ttremaeee.
Parmi les pei sonnes dnon-
ces depuis quelques jours dj
par le dit Livi, on a cru in-ees-
saire de dposer en prison r.-\ s
dont voici les noms : Dcius
Avin, David Vdlain, Louis La-
motlu-. Philipot, Meus Joinville,
Eug. Philogne. Qaant au d-
nonciateur Erri, romme il avait
t surplis en flagrant dlit, il
n'y aucun doute sur sa aulpe-
||bilitet il -i t crougalement.
Nous voulons bien esprer
que l'enqute se poursuivra av< c
rapidit el que la plus grande
lumire ne lardera pus a se luire
sur cette tnbreuse allaire. Car
il serait pnible que ce soiei t
ides innocents qui payent pour
les coupables, sur de misra-
bles dnonciations, pendant
que le flau de l'incendie conti-
nue a dvaster noire Capit de et
que l'inquitude boulefcrse Ici
tamilles. ,
(Ju'on recherche les coupa-
bles et qu'ils soient chins au
pilori, mais qu'on renvoie hors
la cours et de procs ceux qui
)nt t injustement accuss, car
c la pru lence et la conscience
pu Magistrat lui connuandint
H se montrer particuK remenl
r xonspect d^ni t< ictt
Be ce gcui
Mon cher Directeur et Ami,
Le Matin de mercredi an-
nonce la formation de deux lis-
tes pour les prochaines lections
snatoriales; sur l'une d'elles,
figure mon nom ct de ceux
d** mes omis Mayard, Moravia
et Wiener.
Votre informateur s'est trom-
p. A ma connaissance, Cons-
tantin Mayard, comme il l'a d-
clar, mardi dernier, au Nou-
velliste , n'a tonn aucun car-
tel de candidats au Snat. Il
vous le dira lui-mme si vous
voulez bien le lui demander.
Publiez, je vous prie, ces quel-
ques lignes en manire de recti-
fication, et croyez-moi, mon
cher Directeur et ami.
Toujours bien Vtre,
Um LIALTAL'D, avocat.
Nouvel lest-
Etrangres
il tir radio
1er
Anniversaire
du NOUVELLISTE
Avant-hier 1er Mai tait l'an-
niversaire de la fondation du
Nouvelliste o notre direc-
teur lit ses prem'res armes de
1900 A 1902, en compagnie de
Henri Chauvi-i, de regrette m-
moire, dont il devint le collabo
rateurel l'ami.
A cette occasion, nous renou-
velons nos meilleurs sentiments
de sympathie a nos confrres
.liauvet et Duvign. aud en leur
prsentant nos souhaite de suc-
cs et de prosprit.
Nous plions l.r Nouvelliste
envers lequel nous lient dex
cellenis souvenus de recevob
nos compliments et nos vux
|M plus sincres.
Carnet
mondain
Mercredi 30 Avril dernier.uj
grable rception runirai
quelques,amis a la Lgation de
brance oii l'on tiait lee rceq
tes Raoaillea de Melle Stella
tianoka, nice du sympathiqut
uiiistre de France M.Kerdinand
Wiet, avec M. Thomseo, dur
leur de la Banque Royale du
Canada.
Ue lut une runion des plus
dlicieuses o l'on admira une
lois encore l'urbanit et la cour-
toisie souriante des aimables
amphvtrione.
Le Matin prolite de cette oc-
casion pour renouveler se*
voeux de bonheur a Melle Stella
llanoka, et au sympathique Di-
recteur de la Banque du Canada
de Port-au-Prince.
Mai
un vel
Avis
La Solidarit
Demain aprs-midi, 4 hres.,
f aura grande runion des
mbrea de La Solidarit au
outjau local de la Socit, fci.s,
p de !-i R i : olulion.
Les mouvements des pom
pOI :i inceu lie et des rserve
le la Police oui cl trs era
Inrrasss par des"automol)i-
les qui obstruent ,1a circula-
tion dai.s les ruelles. Les
propritaires d'.iutomobiles et
les pitons sont instammeo
pris de rester loigns des
thtres d'ioceodie et sur-
tont de ne pa.s stationner
luis quelque-endroit que ce
soit a proximit du lieu du
sinistre.
;c. I. MURRAY
.Major. (j. d'H.
Chel de la Police.
Funrailles
pilier epra midi ont eu lieu
BU Sacr-Cur le Turgeau, les
lunredleade Madame Ren Des-
landes ne Louise lluthiers.
Nos condolances hux familles
prouves particulirement
notre trpi lie n Desla idea.
I I II I III 11 I
Dcs
Madame Veuve Charles Pi
neau 18 Rue du Parlement
Saint-Pierre, Bordeaux a la
douleur d'annoncer la mort
de son mari aux membres
du Clerg, aux Communauts
eligieuses. tous les anus de
sa famille.
I.'iniiileut' Cflra pirparr
Transaflautiqoe
PARISDes ra pports de
champs d'aviation de Villacon-
blay mardi disent que Dieudon-
n Costes, fameux aviateur fran-
ais commencera des vols d'es-
sai mercredi dans son nouvel
aroplane le Question Mark
en prparalion pour un vol
transatlantique New-York, on
prtend qu'il espre prendre le
dpart sous peu, aprs la pleine
lune.
lu iiniiw.iii anal eu Hollande
AMSTEKtMMLa reine w il
helmina, en tirant simplement
sur une poigne, a ouvert les
birrires d un nouveau Canal
qui connecte Amsterdam avec
la mer du Nord.
I.i IV le .in nuim
NEW-YORK Un aroplane
auc du transatlantique Bre-
men du Norlh Germad Lloyd a
;i.">0 milles d'ici a amen i sacs de
ia poste mardi, approximalive-
meni 12 heures avant que le
bteau nli d son doek.
l'iicilitcs le (oiiiiHiiuiraliuiis
Ifli'ip-jqihiipics
MEXICOPur la courtoisie
de labiation radiotlphoniqae
de Chapelinqui, il est possible
n'importe quel point des lignes
nationales tlgraphiques de
communiquer avec n'importe
quelle partie du inonde et cela,
a des prix qui ont t dernire-
ment rduits pour les mettre
la porte des rpubliques cen-
tral-amricaines.
L'arrestation e>( est iatatiutDle
{LONDRES Dans les cercles
bien informe, il a t dit mer-
credi soir que le gouvernement
indien a dcid d'arrter Mahat.
ma Gandhi le leader du mouve-
ment pour l'indpendance.
I n.-pnalit de 213.286 dollars
NEW-YORK Miss Robert
Dodge, lemme du prsident de
la fabrique de cosmtique don!
les bag ig< s ont t saisis le 16
avril quand elle essaya d entrer
dans la poste sans taire une d-
claration complte a la douane
i eu payer 2l3wU36 dollars au
gouvernement comme pnalit.
Ilelotir des deleyites navals
PaRIS Le snateur et Miss
David Keed sont partis pour
les Ltats-l'nis bord de l'Oly-
pic. Le snateur Reed, un des
dlgus amricains a la conf-
rence navale a dit qu'il prvoit
> tion du trait au Snat.
NEW YORK Les dlgus
amricains 'Ja conlrence na-
vale de Lon 1res ont dbarqu
encore sur le sol des Etats-I'ni?.
W ISHINGTON Le secrtai-
re d'Etat Siimson et les autres
membres de la dlgation a la
conlrence de Londres sont re-
tourns aujourd'hui Washing-
ton pour delivier le pacte naval
au Prsident Hoover.
J
Panama Rallroad
Steamship Llna
Le S S. Cristoba > est attendu
a Port-au Prince,Hati, vemn de
\t w-Yok le Dimanche 4 Mai
11)30 -41 pas-?gers, 140 sacs
de correspondance, et partira
dam l'aprs-midi du mmedi-
rectemen tpour Cristobal Canal,
prenant trt. malle,passagers.
JAS H.C.VAN REED
Ageul General.
<\> s Blatl
Dbarrasse? votre maison Djontantes avec le FLY-TOX.
u
SB

m
v

FLY-TOX extermine ra-
pidement les Blattes
et tous les autres insec-
tes des sept danqers.
Les blattes souillent fout ce qu'elles touchent: votre
nourriture.el l'air mme que vous respirez. Plus graves
encore, elles transmeiteiii le-, pinsites intest uales des
animaux aux humains, Caillant beaucoup de souffrances
et des modalits iuralculables.
Usez du pouvoir mortel du FLY TOI pour exlerminer
les sept dangers et fous les autres iusectes pestilrs.
.et inseituide.scieu iliquement prpar.est lonotendine
tache pas rt st d'une o leur agrable. Tous les magasins
vende t le FLY-TOX dans des terblanes bleus et vous
garantissent le remboursement de votre araen- si vous
n'tes pas satisfaits.
1.b sept
Dangers.
Blattes
Moustiques
Puces]
Pur.atati
Mouches
Vers
P )UX
Ils ruinent la sant
desenlants"'s adul-
tes et la proprit,
Quelques uns ou
tous sont toujours
occups. Ils lais-
sent une l.ace hi-
deuse de deslruc
tion, de maladies
t de mort.

TtMK KILLIM; rOWEH
^
,

Toutes les Polices
i'OE LA
S comprennent la Protection contre
i
%
Foudre sans aucimentation de taux j
Euq.LeBoissCo
Agenls Gnraux


p
--------,,
Samedi
3 Mai 1930
Le Malin
o I AGES
^r*-""-"
^"W
24aM,,ANNfiE N 6982
HtftsV.iii*feiP
olvement d'un
Jrioain au Mexique
Mexico. 28 avril. Le doc
nr George Edward Purnell,
vLisime .amricain enlev
1l'espace de deux semai-
!!s est tenu cap!il par des
iiads dans une contre
uvage, au nord wuest du
Edslajara. Les troupes t-
Jralessont partie a sa re-
-"lerche.
C'est ce matin seulement
lie l'ambassade des Etats-
Disa reu avis que le do -
wrl-uruell, icnliste, vivant
depuis prs de :UausaMexi-
w avait t enk v dimauche.

La lutte con-
tre les bandits
Par radio
OneEncycliqua Papale
Cit du Vatican, 28 avril.
ippape a publie aujourd'hui
JJe encyclique l'occasion
do quinzime centenaire de la
tndeS.int-Augu8liD.
L,e Soi^erain Pontife fait
floge de. Saint Augustin et
ipue
le Iattention dis ta h
ies sur le Congres tue h -
&ijue qui s'ouvrira U 7 mai
iCarlbogf dont St-Augusliu
fetvjuc. ,
i WASHINGTON 1er Mai Le
Gouvernement a dcouvert et a
| entrepris la guerre contre les
bandits de toute espce. La Nc-
mesis du crime organis s'ap-
pliquera notoirement dtruire
des combinaisons de trafics de
spiritueux. Les dlinquants ont
t hardiment provoqus au-
jourd'hui par I .Adminis'ration
lloover l'annonce d'une cam-
pagne pour les balayer et qui
sera acclre aussitt que les
moyens additionnels seront ac-
quis.
Ce nouveau travail en labo-
ration avec la demande du Pr-
sident laite hier dans un spcial
message au Congrs pour l'adop
tion cette session, de f> parties
de la mise en vigueur de la loi
te pioh bilton du Dpartement
du Trsor celui d< la Jus'ice
aidera certainement laire face
; lu situation. Les lonctionnai-
. es ci oient que le bill mainte-
ian iltvant le Snat passera
tussi la Cht n.bre.
Accident
mortel d'au-
tomobile au
Cap-Hatien
L'Idal Hhiiin
ALIX ROY
28 annes de succs.
j -.'
NICOLAS II
Mi a-t il canonis ?
Belcrade. 27 ivi il. Le
Dode de l'glise orlhodoxi
je Serbie' vient d'tre saisi
un projet de cai.' nisaboi
du dernier tsar de Russie
fempereur Nicolas II.
L'initiative de la proposi
tion vient d'une ds pl s
maries villes de Serbie. Les-
lovalz.
Les partisans de ! canoni-
mon dclarent que Nicolas II
lt de tous ies chefs d'Etats
europens le plus pieux, le
plus pur et le. plus noble et
n'ilaviiil poui la Serbie une
iflection toute particulire.
Au cas o la proposition st-
aitadoplt, Nicolas II pren-
drait rang avec les saints
Krbes: saint Simon, saint
fava, saiqt U^ate et saint
Etienne mais il serait le
prem ie r sa i n t y o ugos-Ja ve ,
les autres ayant t canoniss
ivant la lonnation de tetEtat.
La Loterie des uvres
Le tiriige annonc pour de-
main I mai Pahisi.tna a ut a
lieu Lldoraoo, a Jl heures
du matin. ,;.
Le public qui a dj appr-
ci sa juste valeur l'excel-
lence de la Loterie des u-
vres du Comit hatien de I Al-
liance franaise et de l'Asso-
ciation des me m I u es du Corps
Enseignant ne manquera pas
d'assister au tirage de demain
pour voir si la chance ne va
pas lui sourire sous la forme
d'un lot de la premire srie.
U y a encore des billets en
*enie. Dpchez-vous de vous
en procurer' pour pouvoir
prendre part au tirage de de
oain et essayer votre chance.
Horn-Line
Le S/S Henry horn ve-
^Qt de Cuiaao, sera ici
*ers le 5 Mai, eu route poui
'Europe via Kingston,prenant
Wlet passagers.
Le S/S i Lonsil^Ilorn >,
tenant d'Europe, est attendu
Iers le 8 mai, partant pour
Wston, Sto Domingo etc,
Pfeuaut fret et passagers. '
KblNbOLD & Co.Agents,
L Mikihbmm POMMADK I
Cours
Classioues
. 'il 4, MIU MUM' !..
I ^- tl 4 t*tu MU*4e h
Jm
Dans i.iuu
toi pbarmaetot
du monda.
12me Philosophie inclu
sivement.
Mthode sre,4Succs com-
plet contrle chaque anne.
Cours du Soir pour Adultes
et Jeunes Gens.
Comptabilit, Stnographie
anglaise et franaise. Dactylo-
graphie avec des sp( ialistes
tjour chaque cours.
Enseignement du Franais,
ie l'Anglais, de rAllemand,de
Espagnol. Mthode sans
*ale- ...
Leons particulires de
Lettres, Sciences et Mathma-
tiques aux lves ou en re-
iard ou ceux qui veulent
,agner du temps.
Cours de Musique*( Solfge
Violon. I la no).
pension Scolaire, srieuse
et agrable.avec annexe poui
itudijmta et Adultes.
S'adresser Rue Lamarre,1537
ou tlphonez au No 2891
pour plus amples i enseigne-
ments
L'frSTITUT
TIPPFNHAUEB
Reconnu de t Universit
II; itunne.
Assurez-vous contre acciden1
la General Accident Fire &
Lile Assurance Corporation Li-
mited . Vve F. Bermingham.
\gent Gnral pour HaHi.
Pur assurer l'excution
de la Prohibition
-WASHINGTON Le Prsi-
sulent Hoover a envoy un mes-
sage spcial au Congrs deraan-
lant que cinq bills de mise en
v gueur de la.loi pendante soient
convertis en lois avant|.que la
session du prsent congrs pren
ne lin. Le Prsident a dit que
l'nhiuinrt la mise en vi-
gueur de la loi et l'organisation
judiciaire sont tombes au
dessous des standards qui doi-
vent eue obtenus.
Parmi les bills auxquels se
apporte le Prsident Hoover
sont les mesures pour translrer
ia mise en vigueur de la prohi-
bition aux soins du Dparte-
ment de la Justice et un autre
pour crer une patrouille unifie
des trontiies pour taire la guer-
re aux bootleggers.
' Cependant que quelque action
a t prise sur plusieurs des bills,
aucun d'eux n'est port sur le
registre pour une action imm-
Uioie it le Congrs doit s'en oc-
tr a\ec clrit avant le 1er
, ( t tefhe pour l'ajourne,
ment du Congrs. Deux bills
vant trait la prohibition na-
.lonale ont ie mentionns par
,e Prsident, un pour la dcon-
gestion de prisons 'drales, un
autre pour l'limination de la
torgestion des tribunaux cl un
iroisime pour l'mission dune
,oi scht pour le district de Co-
lumbia.
La nouvelle nous est parte
! nue dernirement de la mort
1 tragique de M. et Mme Georges
! Pouget, sur la route qui va du
Cap-Hatien Terrier Rouge.
! Des renseignements qui nous
sont parvenus de notre corres-
pondant du Cap nous permet-
tent de faire savoir a nos lec-
teurs tous les dtails de ce tra-
gique et diloable accident qui
prive la capitale du Nord de
deux de ses membres les plus
importance! les plus aims.
Le dimanche 27 avril der-
nier un groupe d'amis tait par-
ti en pmue-iiiiiue pour Terrier
Rouge chez M Petiegn w de la
Compagnie de l'ite H y avait
trois buioniobiles dam lesquel-
les se trouvait nt *Vnse Madame Raymond Liio B# M
et Mme Je ii Elia, M. Georgts
Pouget, sa temme et ses e- I nts.
L'autO des ponx Pouget, une
Buick, dernier modle, tait au
milieu. tait M Pouget lui-
mme qui conduisait. Lui et ses
amis allaient une partie de
chasse. Arriv Terrier Rouge
M. Rouget confia ses enfants
son beau-fi re Ludovic Garcia,
poux de Mt dame Hlne Za-
mor. les amis s'taient engags
lans une monte, toute vi-
nsse. Pendant une manuvre
M. Pouget perdit la matrise de
son volant et l'auto ayant ca-
pot tomba dans un Foss. M.
et Madame Pouget moururent
instantanment. M. PieirePou
get fut violemment projet sur
le sol. R perdit immdiatement
connaissance et eut le hias cas-
s. C'est le neveu de M. Geor-
ges Pouget et fils de M. Alphon-
'

se Pouget dtd dernirement
au Havre
L'automobile fut complte-
ment cmbuuilie.
Les funrailles des poux
Rouget ont eu lieu a la Cath-
drale le lundi 28 avril au mi-
lieu d'un grand concours de pa-
rent et d'amis.
MonsieurGeorges Pouget tait
un des plus grands exportateurs
d'Hati et il dirigeait au Cap-
Hatien une firme des plus im-
portantes et qui jouissait tant
en Hati qu' l'extrieur d'un
grand crdit. Il laisse tant dans
le monde des affaires que dans
le monde tout court de vifs et
sincres regrets. Madame Pou-
get est unanimement regrette
Siphons bire d'une ea-
pacitde 1, 5 & 10 litres.
Voil quelque ehose qui a
manqu pour les l'tes la
maison, les pique-niques,
etc. etc.
Vous les trouverez, rem-
plis avec une bire dli-
cieuse chez:
M. SCHULTZ & C'.
Prire de commander 24
heures par avance.
Tlphone : 2059.

11.es prix du lle
CHICAGO Des rapports ta-
blissant que l'entire section du
BOd ouest de Kims8snci.it la
meilleure pljie qui toit 'ombe
depuis 5 mois a beaucoup lait
pour baisser h s prix du bl, ou*
jourd'hui. Outre ce changement
dons la rcente scheresse.il y a
eu une dtente m:>trielle au-
jourd'hui dons les prix de l'Eu-
rope pour le N venant de l'A-
mrique du Nord.l es provisions
mondiales de bl ont montr
une dcroissance le 236,0 i1
boisseaux pour In sf moinc.mai.s
nanmoins il y a 27U>36,000
boisseaux contre 2,543,179 bois-
seaux, il y a un an.
lanceueul d un mhiii TtrM
iln rei l'IlfIftfFTf
LONDRES Le nouveau
yecht du roi George Britanii >
o t lanc aujourd'hui, en pr-
paralion pour les courses de la
saison. Il a t remorqu plos
tard o Soulhampton pour avoir
son mat et son pont monts. Son
achvement sera complt et il
sera pit pour une si ii spciale
de courses dans la kii'OH afin
d'essayer le Sbamisck de sir
Thomas Lipton qui serai n con
currence pour la coupe aniri
caine cet t.
a
*
Le Nil William son
WASHINGTON l.- bill Wil-
lionuou ayant pour bnl dVx
< nier le piao du Prsidei i Hoo
ver le consolider les : n
du gouvernement l'oecup nl de*
flairai les vtrans a t voie
aujourd'hui par la t h: n bit t
envoy ou Snat,
I u Miitiile ilraiii.iliijiii-
NW YORKHa ry Dreakin,
lit ans, s'est tenu lui le rebord
d'une tenlie an lOme ti
du l'ulilzer Ruilding Bu|our
1 hui, a lev ses bras pendant
i ininu'es pour eftiier Pollen-
tion et ,uis s'est |ft im If pol
Des centaines de pitons st'hs
par son trange attitude ont soi -
veill son sait caperdtnl cju*
les polictn:en moi lnnl : u 10e
loge dans un efloit pour l' n
empcher.
Mann
Plie avait quatre mois de gros-
sesse.
Nous lplorons bien vive-
ment ce triste accident al nous
prst-ulons nos bien sincres
condolances tous les parents
qu'allecte ce deuil ciueL
Asthme
SoulaffftSMat ' I W m CislllHETT58 UPaOORB
inier la lUMl M J. ESPIC HT ehagw ci|irt.
ESPIC
1
il

-Slr"
:
Gotez cette
saveur dlicieuse du Suisse
L'emlxilUiijc i.'iptipierdc mtal pro-
qe cette parfaite Htufur iln Suiise et
Il y a an nottVMO dlie* au magasin
pour mm : mitre premire bouche du
from ijjt Suisse Kraft
La richesse, la saveur,foiulantecomme
vous n'en avez jamais 30U rivant,
vous donnera une nouvelle apprcia-
tion de combien est bon le fromage
Suisse.
La saveur distinctloe
achev par le choix adroitement com-
bin des
gts.
Alors proprement prpar, tout le
mei .ngi> est parfait daim ta dlicieuse
sav r du Fromage Suis** lirait qui
diffrente est
tentent com-
fromages Suisse de tous les
est ai 1 dlice pour les palais dm. naLsitart de fromage*.
*ge-
vous l'apporte, intact en morceaux ou
fni'iuets de fromage Suisse Kraft. Il est
aussi frais et humide. Pas de gerures.
pas de croate. l'as de peau. Chaque
I morceau est frai1 et bon a manger.
Ettaaerce succulent fromage Suiue
! Kraft, votre picier en a. Soget bien tt
que le fromage que vous achetez a ta
marquede fabrique KRAFTCHEESP.
(
Distributeurs:
PAU LE Y SALES COUP
Port-Mi-Princm
- .
CHESSE
la UDijeaiicc 1I1111 romliii
C U 1 C A (i O I.a vengeance
d'Arthur Critten riebt courtier
*n grains, jure < Pire UOJ ban-
de de U voleurs qui lirouss-
rent sa maison et 1922, tomba
pour lesme lois 11 r Saison Bo-
senherg (jui lut \ \ < >' en pri-
son pour une anne,Un seul des
voleurs a chapp la punitior.

Vuliiieiieto(laiisjiin pnilenrier
COLl'MBUSLe travail sour-
nois de mutinerie ou pnitencier
de l'Etat aujourd'hui a clat n
une rvolte ouverte et les gar-
des de la prison ont apport des
fusils a plomb et a rptition
blessant '2 condamns.A la chute
du jour, 1(10 gardes nationales
ont patrouill les remparts le la
prison qui ont t confis au
cemmandant de la milice.

?
Prtres bttHls]|
PEKIN Deux pr 1res une-
liceins qu'on croit lie Isa p-
ies ["rancis Munav et Patrick
I assan ont t lusillsfrapporte-
l-on, par des bandits llienta-
Ochen.dans In province le Hu-
peh.
*
I i \ hl0lll|MII!/
NAPLES L'ex-Kroraprin/-
d'Allemogne voysycant incogni-
lo comme le con.le von Golden
passe quelques jours ici en rou-
te vers l'Allemagne,[ rs un vo-
yage en Egypte.
li-.-iniiuraliou Hun >ci'\isr
par radis
i : IONDRES Les rpremitrs
1 en s;-y Macdonald et J.H^Senl-
lin, d'Australie ont inaugur un
m i vice rgulier psr radio entre
U deux contipsnts de l'empire
anglais csusant pendant plu-
lienrs minu!c5.Il8 en brassrent
i r e varie t de sujets de ronver-
i tion roulert sur toutes choses.
Ci riKrkel a la conJrence na-
v le. Plus tard, David Lloyd
deorge a parl avec William
Hughes.
SBi


FA K-4
LE M AT1N>'S Mai 193U

\vis
au public
La Garde nHnii prendra les
oiesoreale !' s svres p mi la
uppraaatn m l'incendie. I.Ile
lut on p'fseol appel Ion bm
i ,iis citoyen* pour l'aider le
i, nr mieux s y parvenir ta n p-
inranl les criminels dangereux,
coupable* la crime d'incendie
i .vu :\ rarticle 3M du Code
i nftl.
l'ont boa et'oyea doil donner
l'exemple de .'obisaancs aux
ordres de la police, sans discus-
sion. Ces ordree ioipereonoels
s mt pour la pro ction de la
commnnant.
NOTICE TO THE PUBLIC
The Garde d Hati w.ll teka
Ihfl niost drtatic measures m
s impression ol un eudiary acti-
vits and appeals to ail lw
diiding cilizens to use their
iltmofl endeavors lo help thr
tiarde in tins malter. While lb
iiarde will do ail in ils powei,
il will be ol great assistance to
i i m d a I cniEeos wonld assis!
lia Garde In Ibe apprlit- isioti
ni dangeroui criminels wboari
nity ol inecommiasion ofthi
citneotarson, which is a rapi
I d offense under Article 356 ol
i i Code Pnal.
AU |taw-abidiog cilizens mus1
i m khuiselvea a good exsm
nie by obeying wibont qaei
l oa ad police orders. Thse 01
n s ar use! imperaoonally and
;iiv ior the proiectioa of the ci
i / us as h whole.
it. 1\ WILLIAMS,
gnral de Division, Garde
d'Hati, Cooioiaodant d< !
Garde d'il tti.
ASSUREZ-VOUS
la
General Accident Fire & Lite
Assurance Corporation Ltd.
de Perth ( Scotland )
i ai la a General e'etl une 'les plus puissnntes el -les plus vastes organisation
de et genre. Le aoleil ne K touche jamais sur son champ d'action qui embrasse
du monde.
Ses Polices contre incendie couvrent aussi les^gis occasionns par la foudre.
Ses Polices pour Automobiles couvrent vols, incendie, malveillance, dommages
causs n autrui dans sa personne ou dans ses biens.
Ses Polices Maritimes mises par ses branches d'Europe sont payables an Hati
Ses Polices contre accidents tout valables dans I univers entier. Tous les voya-
urs devraient donc prendre la prcaution de se munir d'une police contre aeeidents
d'au moins 4()(iu dollars, la prime annuelle u'tant que.de 1/2 % soit 20 dollars U.C.
Veuve F. BERMINGHAM, Aux Cayes
SOUS-; GUNTti
Agent Gnral pour Hati.
Port-au-Prince. G. G1LG
JEAN BLANCHET Jrmie.
Avis
au public
La (iarde d'Hati s'est Irouv.'c
Ira embarrasse pendant les iu-
ceodiea de la dernire quinzaine
par la prsence d'une toule con-
glJr ble al de nonb.euses au
tomobilea ioterceplaol la circu
liiion al gnant grandement le;
efforts du Service de fineendu
ci de la Police.
I g*| dem ind tous les ci-
loyens de ta aliter lea minai i
vies de le larde d'Hati o i w
tanl i li i ;* pend mt un in-
cendie ou ww dsordre quelcon-
que. L'obiaaance a eu ordre
sera dune aide efi.cate i (au-
lui n-, el prviendra leamalen-
itndir. el la cooluaioo qui r-
sultent d'uo grand rassemble-
ment de personnes el res sur la voie publique.
NOTICE TO THE PUBLIC
l he gi i utiy bampered :*i Ores durmg
tbe pet lorioighl by the pr-
sence ol large crowds ol people
and numerous automobiles,
which block the slreels and se-
riously uipede ihe tllorls ol the
l'ire Dpariera it an I Po'.ice.
Ail ctizeoa are r |uested '>
co iperate w.iti the ti irded h ilii
by remaining ai their h unis ou
Ine occasion ol ares or any
o bar disorder whAtever. Com
pliance wnh tl.is Mqaesl will
g'eatly ;issist the tiarde in it-i
ww k and ob/iate aisuudei
Maudiiiga and cootioot res i -
lui},' ir',111 large cro.vds a id au
louiobile boi k *d streets.
K.P WILLIAMS,
Gnral de DiViaion, GarJ
ci Ui'i. Commandant de >
tiarde d ILii.
... *.
OflNTlFRICt *
ANTISEPTIQUC
n*g EAU-PATB
Pour teindre tous tissus :
* LAINE, COTON, SOIE, tc...
&ik*uu ta'O.iuL Vi-frale
"la MAURESQUE*
En vente Pon au-Prince i'harmicic W.Bl'CH
l'liariaicir Zaitnt l'KROI', 41. Place Vollifre.
tl toutes Donne mal I\hannllju gffUlkll et franco utr demande adrcite
. V C. KF.RCOQ. k ASMCRES (SWna) Ira.,.

Pour'"beaut
DE LA
CHEVELURE

APPARENCE... PERFORMANCE
Bien au del de son prix i
La Nouvelle Dqnamic
kiisrih:
&
I
STUDEBAKER a cr du travail des voilures une nouvelle beaut
el un nouveau confort par la Nouvelle Dynamic Erskine.Cette auto
de i)ii\ modeste avec 111 pouces d'empattement, est vraiment dy-
namique en apparence el en performanoe. Son puissant moteur de
70 cbevaUX esl assis sur des coussins en caoutcho IC ? Une nou-
velle puissance complte, dont Studebaker esl le pioumer, aug-
mente la lirce effective. Chaque trait de cette conomique Nou-
velle rskine est une vidence de ses qualits de champion et une
caractnsiiq ie les 78 ans dexprieice le Studebakir.
BJf
STIUfiBAKUl


Suivez les traces de G'a lys
May, actrice pleine d'entrain
dans i Sliutllin Sun de 1 Ala
bamai q- i tiit qu'elle a trouv
l'fxeleuto la plus dlicieuse
pommade pour les cheveux
qu'elle ait jamais employe
L'EXELENTO
La Pommade de Quinine.
est la oommade authentique
elle.itteint les racines dfsche
veux et donne un brillant na-
turel qui demeure.
Elle arrte la d nangeaison
lu c tir chevelu et rend les
beveux d .ux etj -uples.
Isn vente dans toutes les
; pharmae-ea. Seulement pour
i 0.30 centi n s par >> iste direc
I terne n t.
1
EVLE'.EMT), Mii')U:iNli
<:0\lPA\'Y
\ILVNTA, GE)R !A 0.8 A
Agents iem-intes p-j-ir to \h
pivs
K"*i' ez pour renseigne nenfe.
La fin de la Grande Arma
H y a dj des brches etbiealot sera la dissolution j
Grande Arme des Disques* Odon . _;,_
Quelques Numros de notre stock sont dj uuiss, d'ut
vont finir vite et des Numros prcdemment imporis
ands car nous aurons travailler s
Numros nouveaux.
seront plus comim
Livrez donc bravement et au plat tt un dernier
eontre
Oinoa
.ai
les superbes l\i aillons de Mishnguett, konteaux. Gou
. \alin, kichiltli. Valse Viennoise, JaizJ 0us Htres,U
N'rchestres,etctetctcar ous teg etterez de ne plus trou]*!
avenir ces disques merveilleux qui dans une par fade CuJ
munion de l esprit latin et des belles affinits de la raCtoi
port dans tout le pays l'lan de la grande joie r[ du nu-,
dlicat. ^
Si vous n'avez pas un Phonographe procurez-vous chez naA
un Portatif PEEHLES, aussi sonore que les grandes me
chines.
Bazar Odon
J. KARAYANY
Angle Graud'Hue et Rue Frou.
BAR TERMINUS
Place Dessalines
Cale chic, Restaurai)
de premier choix o loij
trouve toute heure le
consommations les plusd-
licates.
Sandwiches sans pareils.
Bire la pression.
NOUVEAU SERVICE
DE RESTAURANT
Hors d uvre varis ou
Plats du Jour
DESSERT
vK*S TORS SOIGNE HEHS OtlOlSl P. P. PATRI7I
Colombian Steamship
Company Inc.
Le steamer Buriroai ay nt laiss ^.New York le 30 A
est atendula i apitale le b' couiant"| t repartira le m
jour pour la Colombie prenant fret et pjssagers
Porl-au-Pricice, le 2 Ma> | 1930.
Colombian Sleannhjp Cotnpany /*,
GEBAHA Co, Agents.
KhEER'S GARAGE
Distributeur
RUE PAVE. Port-au-Priuce. (Haitil. PHONE : 2234 4 2318.
Insurance o
Une des plus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
sur la VIE'
EUG. Le BOSSE & Co
Aacnts Gnraux
i
V


LE Mi. UN 3 M ni 1930
Ktif
m Mi ii -m
T&tej-Jk*
Belanauol Dcembre 1021) de The
Norwieh Union Fire Insurance Socielies LU.
LONDRES & NORWICH ENGLAND
Norwicn Union
LIBILITIES
Norwich Un'v
An'O SJUBSII 1ARV
COYS ( OMCINKD.
Capital Subscribed
Ll,1U0,tt.O in 44 000 Shaies ot L26 each
L'il.lOs.paidup
I. Norwich and London Debenture Stock
iFire Insurance Fund
Personal Accident Insurance Fond
koployers Liability Insurance Fund
lOneial Insurance Fund
Jlarine Insurance Fund
eneral Reserve 1
[Rserve tor U. called Capital Rduction
[Contengency Fuip
[Profit and Loss Accout
[Fire Garnis admitted or intimated "but not paid
ieneral Clairos admitted or intimated but not paid
""undry Lreditors, including provision for
outstanding hxpenses and Taxation
iDne to Bf-Insurance Compauie
s. d.
L sd.
94r*,000 0 0
443,148 0 0
818.(555 14 1
/0.638 15 0
256,02b 17 0
329.890102
17 ,021 1 5
,000,000 n 0
110 000 0 0
100 000 0 0
412 924 151
192 353 5 2
173,719 5 8
293.913 12 0
182,740 10
940,000
44.1.148
871.63
77.125
256 6 i6
612,085
171,021
1,000 000
110,1)00
100,000
412.924
205.514
560,096
00
0 0
74
3 2
17 0
11 H
1
0
0
0
15
2 10
19 8
328.950 3
194,780 4
6
I
L5,f 01,032 6 10 L 6 289 903 6 0
ASSfcTS
Koxwicn Union
Norwich Union Ans Suatiouai
COYS Co.MBINED
Mortgages on Propeity within Greal Britait
and Northern Ireluud
Mortgages 00 Property within the Irish Fie State
Loam on Parochial and other Ratea
Lmm on Sloc ks and Shares
Inves -ments
"Depotil wiih Ihe High Court"
L 7,509 Bank of Englnnd Stock
Btitisnnd Irish tioveriiment Securilies
Bank U Kngland Stock
Municipal and Counly Securilies,
Gea' Britain nhd Ire'and
Indi;.naud Colonia Government Securities
23 791
1,020
46.428
4,485
16,936
102H571
57,654
L s. J. /. g U.
18 0 23.79! 18 0
7 0 1,020 7 O
l 3 16.428 i S
16 4 4 4H6 16 4
0 0 16.951 i
U 0 1.029.571
0 0 57,) 551

91.791
296,439
72.108
112.910
307,279
S 764
[30.753
i Provincial
i Moniridoi
Foieign Government Socurilies
Provincial
i Municipal
Railway and other Debentures and Debenture
Stocks ( Home and l'oreign) 1,255,120
and other Prfrence and Guaranteed Stocks 105,688
i and other Ordinary Stocks 75,064
House Hrouerty(a cost.less amounts writteo oit) 393,508
0 0
0 0
0 (I
0 o
0 o
0 0
0 0
91.791
854.246
72 20)
124 578
47*027
5,764
85,513
0
0
0
0
0
0
o
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
5 10 1,960 694 3 11
0 0 112 341 0 0
0 o 88491 o o
1 l 393.508 i I
3,986,332 12 9 4,972,009 10 10
Agents" Balances
Outstandinj Premiums
400,089 5 8
171,852 0 7
/
0
9
laterest necrued but not payable (les lncome Tax), 37,201 0
Outslanding inte est (less lncome Tax)
Sundiy Dehtora
Due trom Re-lusurauce Companies
Hills Receivable
Cash L s.
On Deposit 62,547 8
lu hand and ou Carrent Account 258,118 13
312 16
1,099 19
99,303 0 10
885 11 11
451,114 11
302.709 3
49,3:1!'.
312
1,099
106.588
16
16
19
2
885 11
d.
4
5
.)
5
7
0
l
7
11
320,666 1 9 405,759 10 6
Ordinaiy Sharesof Subsidiary Companies:
at or under Market
Value 477,458 17 6
CMTtBt Accounts ot Sudsidiary Companies 6,430 19 6
L 5,501.632 6 10 776,289,903 7, o
AGENTS GNRAUX POUR HATI
J.
L $ Co
PORT-AU-PRINCE PHONE 2217
SOUS AGENTS;
C. DVIEUX & P.BOMBACE Petit-Gove
TURNIER. Jacmel.
Georqes WIENNER, Cayes
Georges DROUIN, Jrcmic. -Valny FUULTRE, St-Mwa
Th. WOEL, Gonaves ) SYLVAIN& C, Port de Paix
E \il L'TI.E. Cap-Hatien.
jHHHLe-^k
k!
B*


PAGE 2
LE MATIN- o Mai ItfJO

i* r* -w..-'

tff
- * *~
Panama Railroad Stearnshio Line
Service de fret et de passagers enti e
i ud.ai., i ANAL ZONfc et les PORTS de I* COTE
Sde LVMRl^UE'dttSUD.
NEW fORKClii N.-Y. cris
OUES
plus rapide et le plus dit ect service de transport de passagers etjdu tr\ entre Hait,
et les ports Europens via New-Yord et Cristobal, Canal Zone, Isthme de Panama
Voici la liste de nos agents pour les principaux ports de l'Europe :
Angleterre Ecosse Francs
Mrs. G. W. SHELDON J& Co- 17 James Street, Liverpool, England
The follswing arr oar Agent* at priucipal ports' in Enrope :
ENQLAND, SCOTLaND. FRANCE.
Messrs l. W, SHELDON & Co,
17 James lreet, Liverpool, England
In France, Messrs G. W. SlielJou & Co. are represented by the tollowin nns

v
Glf.l\tly Hlnkly & Co
2\ Rue de la Republique
Marcel lies.
lifiltNU i'EKON & |f Ltd.
mo sjudi ueuige Y.
liavie.
Hehnu PjSBOH & Co., Ltd.
i\uc uu Mouliu a Vapeur,
boulonne sui Mer. -
COl'KNllAtiUE, UaNEMAUK. X L-O
AUsai L- A. fjEMOIl & Co
-ii aitcugade, UoptfuOd^eu.
ULO, AOrtWAY.
lillciuuliuual
bpeduiuuaaeikup Ulo.
Hambukg, uehmany.
MM.Atlantic Freight Corp'n
Humbarg.
Hernl PeronA Cle Ltd.
'.'."> Rue des Marais,
Paris.
Herxi; Pehon & Co Ltd.,
"Kue de la Trauquilite,
Duukerque.
Herno Peron & Co Ltd.,
9 Rue Roy,
Bordeaux.
Genoe, Italv.
Messrs Henry Lot & Clerici,
PUZZA ^.AIatieo.No 15 Genou
LOTTENBURG. WEDEN.
Noidisk Express,
Cotheuburg,
Breme.n, Germany.
Messis Aii.AN7ir. Freight
Corp'n.
Bremen.
ROTTERDAM, HOLLAND.
Messrs Atlantic Freinght
Corp'n.,
Rotterdam.
^
-*.
YEUX!
YEUX!
BIRE NATIONALE
Brasserie Nationale]
Se vend partout Or 0,10
le verre malar sa qualit
suprieure.
Frotaez voire poche el
noire sant en la btwanl
toujours.
( < "|tii l'i jiinniK 'le (ail
( r t|lli M JMIll t'Ili d IMaY,
Kola Champaane
F. SJOURNE
Prpar du r'dci ci i ditioni rigoureuse!
D'ASI I S1E
Prparation et Vente
Pharmacie F- SEJOURNE
Angle des kbt$ l-om i/rfn fantre.
Par le
Macoris

I ;n !c aVefOTfri de la Corn
psgnie Gnrale Transullanti
que -ont partii avant-hier, jeudi
1er Mai 11 heurte du soir:
M. et Mme l'itoultt, M. (ieoig"s
N. l.t'gpr, Giraldy, charg d Af-
faires d'Espagne,Paacal Viliello,
It fera Jean, M. et MmeBouin,
Pierie die, Mme Darronda,Pre
Le Borgne. l're Sinoute, l' e
J.-llo, Arnold Lack, Gaelano .In-
dice, Sur Odill, Sur Mare
Agnes, Sosur Julienne du Sacr*
Cur, Madame Wave Alix Roy,
Mme Veuve Nemours Thomas,
Mme KosMiii l'ierrc I.oi'is, Fii-
da Roy.Yva Roy.Raymond Roy,
Salin Daood, l're Dacloa, Re-
ne Dussorl, Jeanne Du;soiI,
Sur St-Louis, Sur Hiul.
Seos-alioont'lle llc en per*.pecli>e
L O i\ L> R E S Le barden
Opeia du gouvernement pr-
parece que promet d'tre la
plus brillante sociale saison an-
glaise depuis la guerre mondia-
le. Le roi el le p.nice de Galles,
espre-l on, prendront une part
importante A eea activits.
OkfciMce aux Bjtrii
PARIS En 'ablissant que
les pouses tranaiaee doivent
obir leur mari, bien qu'elles
appartiennent un pays ou I o-
bieeance n'est pas pratique.les
tribunaux Iranaieont rendu un
verdict en dommages-intrts
contre le music-hall du Pulace
qui emp'oya Jane uberl, dan-
seuse li ancaise.i outre les ordres
de Nelton NonMOD mari am-
I ain, p-ur T>0,(MH) lianes.
i mvAmC*^ w.* **<*-
i. l> JAILLET
TONiauE DIGESTIF RECONSTITUANT
Contn ANEMIE diJic-tive.
,iNtM!t ci'origin? resplratorrt,
ANEMIE consomptlve,
ANEMIE par txc*s de travail intellectuel ou cerporel
ANEMIE6 conscutives aux Maladie* aigus,
ANLililE des Pays chauds
.1 eontn Maladies du TUBE DIGESTIF.
I ... ( ,i< mdical, micin. ;''!'" '']
TErTO-rER du O JAILLKT po.* K"""; 'A'""
, . ai ii a- >i, m ftoam, tout.- n
IfUOF D'IliC'l.O! : Un petll frr i llqwur lmniMlalemc.il eerta le
<;.<> : DARRAaan nmm. - Rue Pie*a. u i*aris (4>
,-il Te ite iHifi'ifs Phi.rm;i
Avcessoiies d automobiles
Ru Prou, ci lovant c'ea Miracsl.'rr.".
Gazoline, Huile, Graisses,
Pneus, Chambres Air.
etc. etc.
Tlphone : 3454
PR-CAT-LAN
"r. le soir, et que
Si vous ave/ quelques heures I
vous dsire* les passer agreablemeut alle au
Pr-Cat-Tlan
o vous trouverez, ls plus belle solle de bal, la musique la
meilleure excute par un orthophonie dernier cri et aussi
les boissons les plus fraches et les plus pures.
Champagne, bire allemande ou nationale, liqueur d tout
sortes.
Merveilleuse cration Scientifique contre
le maladies det yeux et des paupires.
PRODIGALUZ
Marque de Fabrique enregi-dre au Bureau tielral d'Hvqiie.
P, odutl prpar par le docteur .\iartinez Mencnde:,
dcore de l'i Croix du Mrite Militatre pour
service professionnel.
Le tProdigaluz est un^specilique, unique au raoude,
employ dam la gurison radicale des maladies des yeux,
quelque graves et chronique qu'elles puissent tre. Le Irai-
lemettt se tait avec une rapidit tonuante telle, qu'elle
vite toute opration chirurgicale qui elraye tant les pa-
tients. Ds sa premire applicattou.lesdouleurs et tatigufs
disparaissent. I est nu remde minemment etticace dan
les ophtalmies et plus principalement dans les granulations
grSBUiatiooi purulentes et bieuorhagiques, quratites, Ul-
cres de la corne, etc. etc i Les ophtalmies qui prennent
naissance dans les maladies vnriennes sont traites ta
trs peu de temps par le ti'rodigaluzoqui est aussi une mer-
veille dans les infections post-oprations.
Le frodigaluz tail'disparatre le cataractes ds leur
apijiti!;rn Le Prodigulut dtruit les microbes, cicatrise
Uesniieilejet guent ladicalemenl.
Arrire toutes les autres prparations base d'arsenic,de
metcure, et nitrate d argent et de bleu de mthylne,
et aune remdes si redoutes, en usage dans les cliniques
Les vues faibles et lattquees acquirent une puissance vi-
suelle pi odigteuse.
Plus de voile obstruant les yeux Toujours la vne tre
claire! i_es98 pour cent de ceux qui soutirent des yeui
guerisscul avant mme d'avoir achev le premier flacon do.
irrodigatuzi et remarquent que, par son emploi, leur vue
devient plus claire et plus \ uissanle qu'avant le traitement.
Avec le ProdigaluZ on n'a pas besoin d'avoir recours aux
vents.
Le l'ioiliyalu/ .donne pour toujours un coup morlc
irattcmeui par lescoliyies appliques jusqu' aujourdnot
dans les cabinets des occulistes et qui sont de nature a effl-
pirer la majorit des cas en irritant l'organe si impoi'afl
de la moqueu e conjonctivale. ,
Le Piodiguiuz ieud uni I emploi di nitrate d'arges
eaulc de ici i eur pour les patients cl a.isi cause d un gr'lD
nouibra de cecite.
j.jLe t'io.iigulu/.i produit une sen aliou agrable. _
Le iPiodl(jBJuz* est lompltemeut iuolens.l el produilj
rsultats merveilleux sans causer aux patients la moindre
somme de luligue.
Le "Frodigauz" arrte la myopie progressive.
Vous soultrez des yeux, soyei assures que vous ser
promptement guris en employant cette merveille qui *w
pelle :
"'RODIGALU Z-
"Piodigaluz" a en sa.taveur les? tmoignages des Jar
des procuieuis du Roi, des Chel d'Amee, des lo$eD,eI
des Commerants,des Ouvrir.-,... etc... i. tmoignage*<*r*
tities par ;e Laboratoire Muuioip .i ne H nd. ^
Luvoi daus tous les Pays.Exiger la signature et li XD8rJa-
d labrique appliques sur la bdude qui recouvre le llgC prix 4U peseta (. U Lspa^ne ). Paisment sontre mand
poste, lettre de cange ou ebque.
Adresse : E. M. LLADH.\DO PEREYRA. SANTA g
EMGKALiA, No b'2, tercero drecha. MADRID, E^AUiV
PRODIGALUZ
UNIQUE DAvS roUT LE MuNDE \


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs