Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03996
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: April 29, 1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03996

Full Text
lment Magloire
DIRECTEUR
#8, RU AMERICAINE 1358
TELEPHONE N-2242
MmTNNfcfcN 0981
Lie'graBuV me eel .tu itwu de
flijirr.dr l'injustice,de !a douleur.
4e la equrrie ; el elle itiait in-
allrablc si elle nr sourirait |.is
lajce passion.
la miniiii
miK * Hl>l
# Situation iCe que disent.Edifices
Notre) dernire,, chronique
iit leloge de la Presse en
Ej concernait son opinion,
prime en son editonal de
Uoedi. s u r la convenance
oarM- Eugne Roy de cons-
tuer un gouvernement pro-
pre essentiellement neu-
|ais voil que ce langig
n^lic cout'rie se trouw
jcliet, en quelque sorte, pa
opiuiun contraire que uou
ouvons expose, lis bit.
ailleurs, eu son ditio-
hier.,
C'est que, avec nous autre
wraalistes, on n'est jarau
Ht lait sr de rien.
Cependant, il y a lieu d
ous demander st. au fond
crivain de la FhEsSE d'hiei
iuidela i'atssK de samed
nous mmes, ne sommes
|,s, en deUuitive, tous d'ac-
,rd sur te tait qu'une politi
ne de neutralit s'impose au
oaveau gouvernement.
En effet, le pubhcisie d'hier,
ut en se disant hostile uu<
Ile politique, croit explique
un opinion et la justitier ei
saut que le prochain gou
ernenicni a pour mission.
iq de rester neutre, cest a-
re passit, mais d'tre actit.
esta-dire d'agir, de ragii
ime en prenant le conin -
ledde la politique Borno.
Soit; mais, prcisment, lt
rochain gouvernement y ar-
ivera en dcrtant les elec-
iods lgislatives, c'est--din
ndonuaiii la parole au pays ;
'est--dire encore en ne fai-
ui-mme rien d'autre ;
'esta due euiin .... en resiaui
pique la neutre. L. Q F. D.
Ou est bien d'accord, et et
Jl'est vraimeni pas la peine de
e cainailler. Embiassuus-
ous, FolleviIle 1
llsagissan pour nous, hier,
I deuiontier les iucouve-
Dieuts qui naissent du lai
ue les lections lgislatives
(l'lection piesideuuelle doi
veot avoir lieu en une inim
tunee pu ire.
Ces inconvnients sont, ei
Itliet, nombreux ; mais en voi
aie principal,que nous avons
dj somiuuiieiueui signale :
I question piesiiientieue ou
ttine vritablement la situa-
tion et le choix des lgisia
leurs devient forcement um
question secondai!e en tan
quelle se i appui le a la quali-
t, et non a l'opiuiou poliu
reetau Seuat.
tu ralit, ou va deiuandi.
ces candidats compte moin
de leurs qualits que de leu
opiuiou, eu d autres larme
peu va importer, pour le
lecteurs, qu us peuseui et.
ou cela de lu snuaiiou econo
Diqu, par exempte, du pays,
toute la question sera ue sa-
'oir pour qui ils vuteroui l.
pructidiue lection prsiden-
tielle.
Si uous avons, en etet, com
pris quelque chose a iceuvr.
P'ojeiee par la comiuissio.
Hoover, n & agit, tout d ahvru
de
nos confrres
LA%RESSE
Publics
;
... Des amis de M. Roy, ou
plutt des individus qui se don-
nent pour tels, prennent, depuis
le 22 Avril,des airs de principaux
m vu ois et mme de gai dieu*
l'une Chapelle qu ils."'imaginent
voir rige au bas de la iu
Prou en I honneur ) uore
'rsident tempo: ..in Avec une
-peibe, qui tnse s'y mpren-
dre 1 inconscience, lia annon
OWII les rtoriues qui senmi
Unes dans noue rtpiesentution
lipiom.il que ou consulaire et
tient vu mme temps les noms
>e ceux qui composeront la
garde montante . A les n
oiuiie, lea> Commua ans Coi.-
n.i-iale seraient dj loi ms
et les Prfets nommes, c< mp-
ie icnu des intrts la l'mn
lence dont ils claquent les noms
ux quatre venis. Ce sont eux
galement qui auraient puis
>amment contribu la nomi-
nation des tuturs ministres
Tout cela n a que la valeur
l'une dangereuse illusion, vt.
Eugne Roy ne peut pas avoir
lue le sourire. Encore qu'il n'ail
limais milite dans ta politique
l u ignoi e certainement pas que
,ou uade mecum A lui est le
l'ian-Hoover ei que, bien con-
sidrer ce plan, les reformes
ju il peut taire sont celles qui
oivent principalement tendre
assurer des lections legisla-
iveshbreset honntes 11 s-u que
la Rpublique entire est int-
resse, ce que son Cabinet soit
compos,dans la plus large me-
sura possible, de personnalits
puises dans chaque Dparte-
nent et que ce n'esi pas qu'
l'on-au-friuce que se rencon-
i eut des spcialistes. Il sait que,
nine en pouuque, on a pui t'ois
b in du i plus p t qu soi
il que, en cette maiiCie, nul ne
peut sans,pril pi tendre a l'in-
lailliuiln. il .-ail lou ceia et il
>ait aussi que les aides qu'il se
lioisua ik-vioi.l comme lui ne
pas avoir pour seciei des e."
de favoriser, par des nom m..
ions ei des procdes suequ s,
uue candidature quelconque,
prsidentielle ou leg.slauve.
Ils perdent donc leur Umps
ceux qui nourrisseul la lolie
ambliond. man ver kl. Roy.
Le Prsident temporal e, mme
>'il s'appelle aujouidtiui lesi
dent lu, e, demain. Pratdeu
oji courl de la Htpubnque,
tait quelle est la mission qui lui
est confie.
Nous avons la conviction qu'n
mei.ru, strictement a la lempin,
oue I honntet et toute lu io
bile qu ou admire eu lui depuis
prs d un demi-siecle.
| Constructions pour lb service
DU ( ONSIILLBH FlNANCIIR-Rs-
cevelr Gnerai..
*
Le paiement
5 Dsormais le paiement des
fonctionnai! es publics s eflectue
- ule 25 de chaque mois au lieu
tu 30. Cela permet a la banque
Nationale de la ftepub ique
l riaiti de mettre piu- l'aci e
ut nt ses cou.ptes en lgie aul
leruiers jouis du mois. El us
employs de Province, bneli-
ciaul de cette mesure, touche-
ront avant le 10 comme cela se
pratiquait, paralt-il, dans cer-
taines Villes.
constitue! uu gouverne-
rai vraiment populaire, qui I ba Faut* da Monique
*0U 1 manation de la voion.c I f.AHIMaNA redouue demuiu
^tiuDale. I soir, la demande de ses fide-
jfc ou ne veut pas que de r tes clients, le grand drame pa-
pules ei seuaiturs tassent bllhtique-
nr lautaisie eu ralisant u. |4U*\**
"cul politique quelconque,
**- T ta ..________ .___~fc_^.ft Vrt il _
La Faute _de Mut i
te qu ou^reprochail d ail
urs au Couseil d btat, n
importera que tes eleclions
Sacrales prochainescompoi-
tut uour eux ou mandai im
fnuif uoui us ne pourra.
*** sortir.
^aus ce& conditions, n'y a-
1,1 pas tieu qUe ics candidats
, ta presideuce se decache-
Monique a-t-elle le droit de
>aci itiet l'honneur de son mari
en voyant son lils en danger de
mort Y C'est ce qu'on vura
demain soir, Parisianu ,
uans la b*au film qu'est La
te ue .f,nique .
Autrement, comment peut-
on ctie sr que le prochain
gouvernement sera bien le
.-e>ultat de la volonl popu
cau'itdais-1 laire. non trahie par la fantai-
^leurg dcvioui diie caiie-lsie des lecteurs parlementai-
r<.^^uw. ^,------------ g
*l n abord, aprs quoican \ r
Q,u-'s dputes
La valeur des construction
riges pour compte du Conseil-
ler PinanH^r Hee-veur G^n- rai
?s' It'g neal inf i*a> ' i ell
trepris une seule nouvelle CO is
Iruction : un ba'imeni devint
servir la toi* le local u I) I-
reau de la douane p! '?t ne >
prive au berl. Ces* une 'on\ | c 'on "t
tage. '; tyoe '"p, MWl 44
pieds 4 ir 27 pi^ds 3 avec ga-
lerie le long del lac'e prin-
cipal e. Elu- omprenu G pices,
deux pour |e borooi e> l'en
trept de la douane h (uatre
pour le log* me t' du co'l.deur.
Le btiment est entirement en-
tour de toile met llique et a,
comme dpendan es. un loge-
ment pour les domestiques, une
cuisine, un garage et une citerne
pour recueilli" l'eau de pluie.
A Port-au-Prince, on a ache-
v en avril le Bmean du Port,
commenc l'anne prcdente.
Cet difie, d'un dessin lg-tnt,
contribue beaucoup la bonne
apparence du bord de mer
Port-au Prince.
On a lait de lgres rpara-
lions plusieurs bnmenls de
la douane Port-au-Prince; e
achev de cl'urer la cour.
Au Palais des Finances, un
systme de ventilation a i ins-
tall dans le caveau et on a cons-
truit un nouveau caveau dans
les bureaux du Contrleur. Au
nord de l'entre principale, les
cloisons ont t prolonges jus-
qu'au plalond.
Au Cap-Hn ien, on a a hev
les rparations comm nces la
douane el on a repeint tout fin.
trieur.
A Vliragone, on a ehmg la ,
la todure dun btiment achet
par 'Eiai et fie ue d autres
ipura ions de mo dre impor-
tance.
A. douane de Pet l-Gove,
le^ lul flO toit, mal poses
lors de la consi.uetion de l'-
d-flee, il y a des an ltf, ont H
enleves puis rep'aces- On a
tait des reiaraions de peu o'mi-
portance aux douanes des O?" I
ves, Ouanem nihe et Jacmel. au ;
bureau du i Oi< du Cap FI -lien :
et aux mai'Oio d'b*biiaiion des
collecnurs de Petit Gove et
d'Aquin.
( ONSTRLCTION POUR LA DIREC-
TION tiENERALE OES TRAVAUX
I L'BLICS
Aux bonuves, on a achev,
durant l'anne, les bureaux d;
la Direction Gnrale des Tra- '
vaux Publics. Leur reconstruc-
tion a dur 2 ans 1/2, cause
de la modicit des fonds allous
pour ce travail. Cependant, le
rsultat est des plus satistaisants,
a un double poin' de vue : d a-
bord, le conlenienrnt du per- ;
onnal, heureux de travailler
tans un excellent local ; ensuite,
embellissement de la ville do-
e de cet dilice de belle jp
parence.
bl dcembre, un incendie, j
dont on ignore la cause, a cla- J
t dans le Palais des Ministres,
Port-au Prince. Circonscrit
dans la sec'ion ouest de l'difice,
il a caus des dgts consid-
rables, tant l'intrieur du b-
timeni qu'au mobi ier et au ma-
triel qui s'y tiouvaient. On a
rpar le bment e' le mobi
lier qui pouvait l'tre. Ce qui
*tait trop endommag pour
tre rpare a t remplac par
du neul.
A Petit-Gove, on e iig un
btiment pour abriter tous les
services de la Direction Gn-
rale des Travaux Publies tonc-
ionnant dans ce sous-d'strict.
On a pu ex cuter cette cons-
truction gice l'utilisbtiou oe
la charpente mtallique de i
cieu bureau dei colis-postaux
de Port-an-Prince et aux cono
mies rali>es dans la constiuc-
lion du systme hydraulique de
l'elit-Gov. Aires avoii di*n oit
lt biimen1 en qu*slion, Port-
nu-Punie, on enleva saihai-
.hH'i.M>l .<> AVPIL WBO
>i
il
ALIX ROY
?8 annes de succs.
BlancKSt len Dents
Jaunies par le Tabac
KOLYNOS combat la formation
du tartre des fumeurs et la dcolor-
ation des dents due lu nicotine, en
leur*, rendant leur clat et blanch-
curliaturels. Elle dtruit les bect-
riesl cause de carie et de la plupart
des maladies contagieuses.
Essayez Kolynoselle rafrachit
la bouche et parfume l'haleine Un
centimtre sur brosse sche et soies
dures suffit.
CREME DENTIFRICE
KOLY
l'asez-vous louslea jours avec la met
leure lame
Ainsi dclarent 100.000.000 da eaux qui
s' s -r. Ml tel i i u :< lili !tl ' ). lll fnr-
":i!i:.:inl:iti(>ii ? Ia>s Irunosili'
rasoir Gillette double tranchants son'
d'un usage plus unorai<|ue parcs qu'elles
donnent une meilteuru barba qu d'au-
tres lames mme
iranUe. Voiri
ur lisseU a des
unes rralches .
v itre disposition
.ur lii n eilU i r
irlie connue, use/ !
mi. s de rasoir On-*
i;in- dans le rosoii.
.u i.i n , -
V n \nile partout.
MX VENDE! I>>
i.nvoye/. vOtn
nom l adree*<
pour are pu
blis gratis.
t'iltl RTTI
-,\rpiv RACR'
i ) I 1. llM
Les homme* prttiqi"*
sa rasent tas-mme;
, r.ijj.i r"
v
GENUINE
Gillette
Blades
MAXWtl.L a CO.
ui< mi mi.iumi>i
roiiu riiHi
... a vu, din : riliea|n s-iih
sous les hanlcsgah ries du Grand
Htel de Frai c< ,un de DO amis,
qui, aux beorel do loisir que lui
laissent sa profession, muguet*
te les femmes U I rail une
lettre crite t l'eecn violellr,
snr du papier mauv< et spor-
gieux. Tant de luinire clairait
alors son vi5Sge, et ses gestes
taient Irpidanti de tant d'in -
patit net ,ijue tous eeux qui pas-
saient cette minute se rendi-
rent compte i ne l'aime avait
enfin accord le ieiide/.-voi's
aprs U que il irait couru de-
puis des jouis et .'es jours. Nul
ne s en plaindra puisque l'ami
nuis en reviendra avec un de
ces mots pleins de sels et il es-
prit dont, seul parmi nous, il a
gard le secret.
a la douane, vers le sud. Le b-
timent mesure 73 pieds 0 pou-
ces de long sur 4U pieds 4 pou-
ces de la ge. 11 comporte la char
pente d'acier mentionne ci des-
sus, des murs en briques de
bton, un pavage en bton, une
toi-ure eu tle onoule et, du
cte de la rue, une lgante g-
lerie en ciment arm. Il alriie
les buuaux du surintendant du
disirict, des Tlgraphes Ter-
restres, y compris le logement
de l'oprateur, du service hy-
draulique, et, les alehe/s et d-
pt ou seiv'ce hydraulique, le
dfcptii i.. sfi\ic ues louitfc tt
un tnlr. put gnral. Le tableau
V isL.-i v. ;v> dpensai actei
sitt pti cette tonsti uthen.
**" ieuis sjmp thies
Sceaux lecteurs?
du
les
Nous le demandons.
AMS LE DAl'ABT
Vitige Candaapartira poui
its poi is ut Jtitii u n b; n t
I Maiit. oituaui ni et pttssu
pente mli-lliqne et on la liai s-1 '""'" V
porta tetit-Gove o on ral11/- nm.lQ A ,u^>
rige sur la proprit attenant | Port-au-Prince,^ Av
-0:"-tt*-
Allred Vian, clcer tir
t lloiiiiini, Mente
Nous apprenoi.s que M. Al-
hed Viau.qui a t install mar-
di midi Directeur Gnral ie
i Enseignement, en remplace-
ment de M. Marcel Gouraige,
r.omm Conteiller d Etat, vient
d tre dcore de lOrdie Natio-
nal honneur, hrite. M. Vian
est un jeune pdiK'8ue de car-
rire tt de talent il nous le l-
bcitoi s dt ittu nouvelle m -
que desiime el daun b- Oi
que visai ce lui tuiid le Pr-
sident oe la Rtpt blique.
Assuiez-vf iv conin ntident
ala(;tneral Arci i.t lire A
l le Afcstiisnca > i ne Li-
n Mt o . \ vt I i 11 n > j lise1.
Ak^u. u. Ltal puui bnlU,
*
dimant In'
un
matin,
blanc (gui
is-de-
... a vu.
gentleman velu de
montait l'avenue du B<
Chne. H l'arrla une minute
pour causer avec un ci mai ode
qui, lui, descendait vers la vilU .
La conversation nxail l'air d'-
Ire lolressante car, tous Isa
deux, ils i mk olgorgedplove.
Mais un moment,ceiui qui mon-
tait soi lit sa nu nlit. et s't-
criant :
Dj onze heures vinal!
Dtela a toute' jambes. Il t --t
membre du Conseil de lai rique
du Sacr Cour et se rendait
la sorce anrulle (jui s'achve
toujouis par un bon diner doi t
les plais rulili.iei.t dj devant
ses ytux.
*
*
... i vu, dimanche soir, au
Cbamp'de-Mara, assis autour
de la vasque dam laquelle le
jet d'en u ne laisse plus tomber
ses pleuis el si- sanglots dite
que l'on croyait son chagrin
ternel, un ci u] K violemment l'attention dupt*
sants qui se dirigeaient vers le
kiosque o les musiciens del
Garde d Hati, i n costume des
gL'unds^i,ii|jj,s..rJslBHBMmi I un de
* -J._____.. i,Ti..i ......j-, .
'leurs concerts hi Ixli.m mar/s.
l-'.t chose qui paralti a dile, mais
qui n'est que Dtluielle, c'est la
jeune tille sur nul qui aveil l'air
de pi en die tout lit s initiative!,
si vrai i|u'a un nu nu nt on put
entendu l'Iionum !i i dire:
Fais attention, voici du mon-
de.
Et elle, elle eu! la pi seine
d'espiit de rpondre :
Si tu m'emb B ses bien et
longtemps,!euxqoipassent n'au-
ront pas le temps de voir mon
visage.
Ce qu'il lit si i il n que NOTRl
(1 il, ouvert ans rnvirons, ne
put reconnatre la jeune lille
qui lenaitde tell propos.
*
.. a admit elt'gance et la
1 rme de la belle petite Mof
quelto dn Prsident Elu qui.
t'est un bomn ge A la West In-
dies, conduis I Ini-nme sa
voilure, au grand cbaliisseincnt
des passants.

... fsuto tait -eule dans la
rue. Et comme c'tait le crpus-
cule, les deux amouieux qui
cherchaient un abr leuridyl'e
s'y taient jtis sans se souciei
de quoi que ce soil Suivml, jus-
te au moment o >ls s'y atten-
daient le moins, le pioprio. Il
tait si press qu il se jeta tu
volant sans ngaider derrire
et ce n'est qte lorsqu'il tut I
deux cents mlns de son point
de dpart qu il se rendit comp-
te qu'il vhiculait l'amour, la
volupt et le dsir.Le plus gne
d is ne lui pas lui lorsqu'il
stoi pa et que le coup e, tte
baisse descend n de la voiture;
i
*
ATTft
... n v u qot Iqu'nn boire avec
tant de satisloction quel se de-
manda, tu caqi illani s s
deux pau| t s : M*ia qui i t^it-
il aiusi? Tout si i pi h iH ie
m, iiu ui toi Utail. b t- i ...neb. i,
Florv.l, et v.\ec, su vous pki
\ e Rhum Gardre.
1


E
PA.UE-
2
MATIN- :J Avril 1930
Nouvelles
Etrangres
il ,u railla
'2H Aviil ,.^
"LONDRES Je n'ai jamais
autant retuse de boire (Uni ma
vie . tel tut le commentaire de
r'rank,Salisl>ury,peinire de por
traits, a son retour cf Amrique
\'EW-iOUK 12 personne*
i ni perda In vie tans unis ac-
CJ dents d'aroplanes qui ont eu
lieu dimanche en S endroits lar-
gement spares dupavs.7persou
ne. lurent tues rayetleville
Tennessif, quand une machine
pilote par Milton Coberl et
ayant bord, 2 passagers, pion
gea dans une loule qui assistait
'une exposition d'aviation laiti-
par le poste local de la lgioi.
amricaine. Cobert manuvrai
son aroplane eu vue d'atterri,
et passa trs bas sur les ttes Ui
la loule qji M tenait sur i.
chausse du cliemin de l.:r ad
I u-eiile au champ d'aviation.Cm
sauledevent Irap^a la machine
elies'abatut de S pieds a peu pr
sur les spectalcurs.Lhliceloui
nanl rapidement rpandit la moi
et des bit .sures. 20 persoum
sont blesses et 2 doivent mou
rir, croit on. Aucun des occu
pauts ne lui mis a mal.
James Kelly, un des aviateur
subissant l'preuve du vol d'au
durante, lut lue avec 2 Cofllpi
gnons quand leuracioplaue s'el
tondra milles d'Allor I, Te
saa.
Le .'lme acculent latal ami
a Forismoulh. Naw-Hampiuir*
Brackett et Shessler.i'un et l'au
lie gs d' peu prs 11 ans lu-
rent tus et Clyde Kobmson, h
pilote, lut svrement b r 11
quand leur aroplane s'ubaltil e.
clata t'ii flammes aprs que lt
moteur se lut arrt a uue baan
altitude. Rubinaon lut jet hoi
ita la machine, mais aaeefioru
pour sauver lei entants reste
renl sans rsultais.
LONDRESKinaber Phillips
pesant il78 livres, acieur de ci
ntiia anglais, a le tue dans u>.
accident d'au'oinobile.
BINGHAMPTON, N.Y.- lob..
1). ltockeleller a couiuiiiice u
acheter des terre! dans le voisi
nage de T oga <.ouiity, dialrioi
o il naquit, dans I intention d'j
tablir un parc, d'aprs des rap
ports reus.
WASHINGTON Julius Bar
ns, prsident de la Confrence
du contrle des affaire du Pr-
sident Uoover a publi une de-
claralion sur Le* conditions des
affaires, dclarent que l'iadus
trie amricaine aat eu traio dex-
cuter pleinement le programme
de cous ruetion tabli en Jcein
bre dernier. s -""
WAAJMMTONLa Cour Su
pime entendra aujourd'hui des
artfunu nt.s dans un cas le
pivuve, pour dterminer si 1 a-
chi'.eur de boissons spirituels*
es gtilemen coupable connu
le vendeur. Une decibioa ultti
in tlive rendra des milliard d m
dtvidua susceptible* dru cou*
detnns a u>u sentence t pi i
SO I.
NAPLBS Deux l)..le.t il d
guerre dut dplacement iota
\s
le lidis liisro et l'leclioade
M hitjuii R0
2L Ltslin Dur >> lu mar
22 Avril deruier publie,
en mme temps qu une de-
pche de notre sympathique
ami IL Eiinque Aguiar.Cbar-
g d'\tlaires de la Rpubli
que Dominicaine, annuuaat
l'lection l'unanimit de M.
Eugeue R >y comme t'icsideui
l'eiuporaire d'Hati, deux
belles photographies, l'une du
Prsident Boruo et l'autre du
touvel lu. Notre coulrre,
aprs avoir l'ait l'loge des
ileux Chefs, annonce que la
irausinissiou des pouvoirs se
lera le l Mai uu matin.
de \V1 ooo io mes Fuient lam i
dimanche pai l'Italie, caueMdan
qu'eu mme temps ooooi |au
nesj italiens prtrent sermeo
com h membrea fuluis du las
cis ue.
BERLIN Le Praident voo
Hindenburg a co upll sa .Vui,
anne comme cuei a&cuul uu
pays. Son rgime a t marnt
par la libert de critique qui a
t dirige contre tout autre haut
fonctionnaire.
WASHINGTONIl a t an-
nonc ce soir qu'on a dcouvert
une_.machine uileinale dans la
cave.de la lgation souedquc.
Ia bombe lut connecte avec un
fil de 1er dans une horloge lec-
trique et avait ptus de il pieds
de longueur
WASHINGTON L'analyse
du commerce tranger a ueri
caiu en 1029 par la Chambre de
Commerce dus EtaU*Uuia a
montre que le Canada -i eu
pi entire place co.ii.ne cliente
et comme vendeuse, pour la 2e
anne conseuiive, vis-a-vis des
Etals-Unis
PAHlS-LealabricauLd* Ile
|erie tranaiw oui demand au
Gouvernement d protester a
Washington contre les augmen-
tations du tard sur leurs pro-
duit ue io a HO pour cent.
Il lit r'OitL) eus Iieu.
Ciussy, puo.e fi secreiaire a i>
Pralt ud vVnuuey in ci ail Co,
a auuoiice qu eue eu upie taiie
v Le dpari du Mit oUbioante
de quelque^ heuirs. .^
Ainsi que l'oii s'en rendra
compte un avis de la Com-
pagnie Trausaliaunque que
nous avons publi te t,Ma-
coris que l'on croyait qui
punirait le 2 Mai prociiain.
laissera l'oitau l'iince poui
l'ucrlo Plala U le Havre le
1er du iniue mois, daus l'a
pres-midi, avanant ainsi de
lUelques heures sou voyage.
i eu|rI Annuel de
Il lllltil l'illl litl,l|IU'
Depuis lundi maliu les tra
vaux du Congrs Annuel d
Union patriotique om coiu
oeuc. lis aacliverout u
uercredl 30 de ce m^i. Ce*'
e local de la Loge L Etoiiv
l'Uuili qui u eie gracieuse-
iiiiil misa la dispositiot. de:
joogreasmen.
Nous renseignerons nos k c
leurs sur ce qui aura t d-
cide au cours des trots jour
,|ue durera ce Congrs.
M
?
il< llutlii-un i. t audiJal au Srual
Nous avons reu uue pno
logruphie de Me l'ierre ilu-
licouri, qui vieul de se porter
aadidi bu snat pour le
Je parlement de loues.. Me
iudicourtcsl une des persou
.Milles tiancuues dont la va
leur incontestable es appr-
cie par tous ceux qui le cou
'i lissent. Il S'est spcialise
surtout daus les questions
luleruatiouulcs des deux Ame
tiques et rendra au Seual.s'n
a la vaiue dy entrer, de lies
grands services a sou pays.
Lu petit li.illeliu
Depuis deux ou trois jou s
ciiei.it ;r* v.7\ta >nw jiu
petit bulletin ou 1 ou peut ln\
il dessus de ces tiois nio
mdidiils au Snat lesnotn^
les quaue iio.iorablcs cdo-
I ens suivants Sieui Vincent.
.. ou Nau, Seymoui l'radel u
lavid JeanuoL D'autre part,
m unuouce que se loi nie uu
l'est tonne uu autre carte,
politique du mme genre e
C [u'il est compose de MM.
U Mt I' i..lturr
\>i i i us l'a mondons
dans notredition d'hier.le Pr
^denl Elu. M. Eugne Hoy,
iViiil t otlicieilene d invit a
la Fte Nationale de !' Vgr.cui
iwt Monsieur Eugne Hoy,
joullr.tul. B'eal fait excuser. Il
u assistera pas. uo i plus, l'i -
Un vo. a l uveis i O^au Alita- ) U t 14 nation de la roui -dd Keus-
Icoll comme il avait t auuou-
IVolr Suites en 4e Page Ic.
^ouslautiu Mayard.lheodoii
sViener, Lon Liautaud et
,u.u!es Moravia.
l.i lutte, com ne on le voit,
>jra ardente et le nombre de
iiulnl ils nul au Snat uu'u
(i Ctiambie, des plus impo-
mis. Chacun tente sa eba ICt
taudis que sur les genoux de
Jupiter se prpare l'avenir.
.uiuyuralitfii dr l.-i rouir
dr Keusiofl
i le a heu ce matin. Le ru-
oan sera coup par Son Excel-
lence Monsieur le Prsident Bor-
.10. Nous sommes heureux que
te Praident ait accept de pr-
sider celte crmoie. La route
de Keneoofl tant uue des nom
oreuses et belles ralisations
de sou Gouvernement, il lait
juste que ce lt Lui pu liuau
gurat. A cette crmonie pre-
naient part beaucoup de per-
sonnalits tant hatiennes qu'-
trangres.

Bravo
|1el est le litre il une glande
revue de haut luxe qui s'dite
Fans, 5, Place Chchy. C'est la
plus vivante des publications
thtrales et tous ceux qui
dsirent tre renseigns sur les
pices nouvelles et les derniers
succs des grands thtres pa-
risiens ne peuvent plus se pas-
ser de celle publication.
i Le numro du mois deJMars
est consacre topaze, laj belle
pice de Marcel Pagnoi qui de-
puis des mois et ues mois, lient
t'alHclie et il couiieni eu sup-
plment, Le Cocu Magnifique iarce n troi-actes ne 1-ciuaud
iJrom.uelynck.
Ceux qui dsirent s'abonnera
celte belle revue qui ne cote
pour Hati que 05 lianes par an
peuveu sadiesser a M. Gustave
l'ery, le directeur, qui leu> lera
expdier uu numro spcimen.
Adresse : 5, Place Clicliy.
il \i|iiuir. 1 t|,inp' d liants
au Wuezuda
Nous croyons savon que M.
clinique ^Ayuia-, Cliurge d Allai-
1 es del Itepublique lJouiinicai-
ue a Port au Prince, sera truns>
leie au inuie litre au Venezuela.
si. Morates, Consul oeuerai, s-
rail Charge de la Lgation do-
.uinieaiue eu tiaill, ei serait
remplace comme v.oiisul gne-
rai par M. Kiiiuon Gouzules.
Toui en teiicilaui iion'e a.ui En-
nque Aguiar de la belle p.o.no
.1011 qu il vient doOteuir, nous
ne pouvons que regretter de le
voir seu aller u il m, u, grce
a a manires cordiaies,ei uis-
uugues, et sou lael de di-
plomate avise, il avait su ac-
qurir beaucoup de sympathie.
Lu 1u.1d.uic.1r apjnvIh-iiJe
i.e a om .ne Laueua, connu
comme un ueieure lAOu-ousseur
duiiipouie et qui lut CU4MM, U
y a Ue ce.a quei^uc^ |uui j Ue la
ougar, a e.c eut pua iu.iUi pies
UllUl, vii -, le eiepuacuie, suas
1 escaiiei ^ui mne a la lnuaue
Uffa>ee uc.neic le ca.ai^lque.
.Vu iuo.ueut Ue lu lci.uciuie Ue
1 glise, cela ae passait eu et-
let a Saul Joseph, u happa
le guiUieu uni iui Ueuiaiula.l ce
.(un laaalt a celle ncute uaiis
wes lieux. Ou trouva quelques
.uiuutcs aptes, sut le put vis ue
enlise uu uuut Ue papier sur
levjuel taient eeuls ces Uiots :
reux .Vume viciit ae casser le
U'OUC Ue ."Satin Joseptl.w
italiens, appi 1 lieu ue i.u.nedia-
.eiUciit,tut eouuuii au l'oste ue
l'olice de .s.mii -.I, >. pu, au ui.-
ueu u une toute ues exenee 4U1
1 eue uaVait pas Cie cuuteuue
,
Le Juye Pierrc-i'UuVypiT-
ueiuisioa nuire
Nous apprenons que leJu^e
l'tio.uas Pieire Philippe vienl
l'offrir sa de.n SSIOO au Pisi-
leul .le la H publique. On sa.t
|Ue ce Ma^islrd qui est Juge
lluSCrUCUOU depuis quelque
.emps, venait deue deler au
ou*!! Suprieur de la .vlagts-
uamre sous la prvention de-
voir touch indment de Iar-
gent d un commetant qui avait
une affaire deeaut lui. L allure
>uivail son cours lorsque le Ju-
ge Pierre Philippe dmissionna.
lt es! remplace par Monsieur
lilie Lescoi, ancien* Secreiaire
i'Elat, iiouun Juge dernire-
meut.
(V4ISSA.MCE
Monsieur et Madame Rod
Michel ont tt dimauche la
naissance de leur iille:
YOLLvNDE
Meilleurs vux au bb.
MM
11 m* infr
A
vis
Les mouvements des pom-
pes iuceo lie et des rserve*
le la Police oiit t trs em-
barrasss par des automobi-
les qui obstruent la circula-
tion daus les ruelles. Les
propritaires d'automobiles et
les pitons sont instamment
pris de rester loignas des
tueties d'incendie et sur
t >ut de ne pas st tiouoec
lans qjelque eudroit que ce
soit a proximit d 1 lieu du
sinistre* m
C. I. MURrUY
Major. G d H.
Chel de la Police.
Panama Railroad Steamship Une
Service de jrl et depassaq ers en tic
NEW -YORK CITY M..Y. CRlSiuom., < ANAL ZONE et les PORTS del COTE
OUEST de I AMcHlijUE du SUD.
plus rapide et le plus Jiiect service de transport de passagers et;du tr. entre Hatt]
et les ports Europens via New-Yoid et Cnstonal, Canal Zoue, Isthme de PiQdrQa
Voici la lisie de nos ageuts pour les pnucipaux ports de l'Europe :
Angleterre Bcosjeie France
Mrs. G. VV. ^rJLOONjft Co- 17 James Street, Liverpool, Englind
I If (ollusriag are oui- Ageats st principal ports in Europe :
lENGLAND, SCOTLaND. FRANCE.
Messrs G. W, SHELDON & Co.,
17 James atreet, Liserpool, England
In France, Messrs G. W Sheldou & Co. are represeuted by the tollowin rrns
G LEI.ATLY HlNKeY & Co
l\ Hue de la Rpublique
Marseilles.
IlERNU PERON & C, Ltd.
5j tjuat ioige V.
Havre.
Hernu Peron & Co., Ltd.
|j Rue du M-uliu Vapeur,
Boulogne sur Mer.
Copenhague, Danemark & Co
Al< ssrs . A. Bendix & Co
21 Allmgade, Copmhageu.
Oslo, NouWay.
Intel national
Speditiousselkap Oslo.
Hamburg, Germany.
M M. Atlantic Freight Corp'n
Hambarg.
Hernu Peron & Cu Ltd.
95 hue des Marais,
Pans.
Hernu peron & Co Ltd.,
Hue de ia 1 lunquilile,
Du kerque.
Hernu peron & Co Ltd.,
9 ue H .y,
Bordeaux.
Genob, Italy.
Messrs Henry ot- & lerici,
Piazza SMatteo.No lGenoa
LOTTENBURG. e>\VEl)EN.
Noruisk Express,
Coiheuburg,
Bremen, Germany.
Messis Ail\n/ic Freight
Corp'n.
Bieraen.
V
R01TERD*M, ROLLAND.
Messrs ^tlantic Freingiit
Corp n.,
Rotterdam,
Parisiana
CE SOIR
A l'occasion 'lu moi-, de Marie
le gran 1 li'm religieux :
La Vierge
au Portail!
Ou Un Miracle de N. D. de
Lourdes .
Entre : 1.00; Balcon : 2,00.
DEMAIN SOIR
A 5 heures, matine onVrleo-jr
la Commune : -A
Le mariage
de Rosine
Joli II -n seUiin^ntal.
A 8 HEURES
Le grand trame de.11 m :
L 1 Faute
de Monique
Avec San Ira Milwanoft.
Entre : 2, 3et -1 gouides
""--------------------------------------. ____.
La loterie
des uvres
Q l'on n'oublie pis que ce-.
Dimanche 4 niii prochain a
9 heures prcises du matin,
qu'aura lieu, Parisiana, le tira
ge de la loterie des uvre
de l'Association des inemhre-
du Corps Enseignant et du Co
mit hatien de l'Alliance Iran
aise.
En se procurant un billet d
cette lotene.on court la chan
de gigier G.2 100, 0)0. 150. 9 1
00,30, non compris les iiumbreu*
lots de 12 gourdes. jj
.Ei outre, 117 lots se terminait
par les deu\ derniers chirlr
des trois gros lots, gagnent en
cun G. O.On.
Le puement des numro
sortants se tara lous les jours
de dis heures midi au magasin
de Mr Simon Vieux.
u puis iKicu Kesmaa
cnT!8S P'
D'AIGER
m
rORRACIE
t'"MACltS
WKWt/
SjMaima P1?"D , ,-k lt Grese'k PUUS
An Cnpilole
(raiid'I\ue. Phone N 2296
Succursale de
MOHR&LUHIN
La Maison de genre, el o, uar l'accueil qu'on y reoit, on se sent chez sou
O.i y trouve toujours un Stock constamment renouvel
des appareil* suivants des marques les plus rputes:
Appareils Pholoqraphi-
oues el accessoires "Kodak
Phonogiaohes & Disques*
Brunswick Aqencc
Gnrale.
Limbes a tvrosine a Manohons M -VlUdin".
'.lisseirs en acie'-. Fourniture^ le B ireau 'A'C .'jtaatres
M ndiines \d lilio iner 'Birrjughs".
Machines crire -'Royal".
Rubans pour Machines crire et papier Cirbone"PaQa01"
Les fameuses plumes
Parker I
Encres "Watermau" de toutes les couleurs.
Porte-mines automatiques et crayons.
Produits pharmaceutiques',-Squibb"
Chocolats "Schraftt".
Additiou contiauelle de uouveaux articles.
New-York, Rio et Buenos-
Airs Line, Inc.
Aigle e>s Rorn ttinis Destserlies cl Mausii'ee rBlal
Pert-aa-Prlsw, il ti,, , ;^oi
L'hydravion taisant le service Buenos-4ira Miarnt lai-
sera Port-au-Prince le Mercredi 30 avril vers 12 h. ^0 P, ?
prenant la malle, le trt et les passagers pour les M*
suivantes :
Santiago de Cuba, Cientuegos, la Havane et Miami.
Pour tous renseignements, s'adresser au bureau de l'A
Le maximum de scurit vous est offert par l'bydraviofl
qui survole loueurs son champ datlerrisage : la mer.
Voyagea par le Nyrbaliae,


LE MATIN 3G Avril 1930
r**jw*
rcm .. -.nmi
PHARMACIE
PHIINICIPALE
H. CANONNE
49, RUE RAUMUR '
flg.00 E"ULEVARD SBASTOdL
PARIS
vendant
tf ItSnXKUB MARCH DU MONDE
pjodnlts des Premires Marques
tonjours de premire fracheur
UNE SEULE QUALIT :
LA MEILLEURE
RA.YON SPCIAL
POUR LES COLONIES
pjtOUEIUE, HERBORISTERIE
SPCIALITS
fnnftlaea et trangres
8KL8 DR QUININE PURS
Toas produits en flacons,
gnpoules, comprims, cachets.
SOLUTIONS HYPODERMIQUES
BANDAGES, CEINTURES,
BAS A VARICES
APPAREILS HYGINIQUES
pour tous usages
APPAREILS ORTHOPDIQUES
Seringues hypodermiques
PHARMACIES 0E POCHE, DE VOYAGE
COFFRES PHARMACEUTIQUES
pour Usines, Communes, etc.
Projets de Factures
et tous renseignements
or demande adresse
PHARMACIE PRINCIPALE
49, RUE RAUMUR
H-91, BOULEVARD SBASTJPtt
, PARIS
MAISON UNIQUE
AUCUNE SUCCURSALE
ni pu France ni l'Etranger.
Al'ocrasion de la Fle Na-
tale de l'/*gt iculluie et du
ravail.l Administration Corn-
anale de Poii au I rince
re, le 1er Moi | rochaiD,
e n alince cirma'ogn.ph -
ie aux ei fanls de la vile,
heures p. m. au Thetie
prisiana.
Lescailcs d'entre seront
(livres I Htel de Ville.
irlir du Mardi '29 c< urant,
10 heures a. m. midi.
Pbrt-au-Piince, ce 28 avril
30.
iyk eonnoAi
U soussign annonce au
iblic et au commerce que
vant partir le mois pro-
ain pour l'Europe, Mon-
mrileorges lrnie est char
en sou absence de la p ro-
tation de sa maison'de
"nmerce.sise en cette place.
Jimie. le 20 Aviil 1930.
N. CKASSAtNE
'-
m
Est';prescrit 4pour grippe
flfidissemeni, dengue.Bile
evre t paludisme.
Cet le plus rapide remde,

YEUX YEUX !
Merveilleuse cration Scientifique contre
les maladies des yeux et des paupires.
PRODIGALUZ
.Varqie de Fabrique rirffhlrc vu liureau Gmrral (J'll\t|iiie.
Produit ptpur par le docteur Mai tinez Menend*;
dcor de a Croix du hrite Militaire pour
service professionnel.
Le l'rodiyaluz est un spcifique, unique au monde,
employ daus la gurison radicale des maladies des yeux,
quelque graves cl chronique qu'elles puissent tre. Le Irai'
temeul se tait avec uue rapidile elonnaute telle," qu'elle
vite toute opration chirurgicale qui eflraye tant les pa-
lieuts. Ds sa piemiere application, les douleurs et fatigues
disparaissent. est uu remde minemment ellicace dans
les ophtalmies et plus principalement dans les gianulalions
((granulations purulentes et bieuoihagiques, quratites, ul-
cres de la corne, sic, ele i Les ophtalmies qui prennent
naissance daus les maladies vnriennes sont trailes tu
trs peu de temps par le tl'iodigaluzwqui est aussi une mer-
veille daus les luleciions posl oprations.
Le t'iodigauz tait*disparatre lei cataraclei ds leur
api.an:;.:n. Le Prudiyaluz dtruit ules microbes, cicatrise
dsintecte et guent ladicalemeul.
Arrire toutes les autres prparations base d'arsenic, de
mercure, et nitrate d'argent, et de bleu de mthylne, et
et autres remdes si redoutes, en usa.e daus les cliniques!
Les vues laiblcs et tatiquef acquirent une puissance vi-
suelle ptodigieuse.
l'ius de voile obstruant les yeux Toujours la vue trs
claire! t^es 98 pour ceut de aux qui soutirent des yeux
guerisseut avam mme d'avoir achev le premier llaion du
iPiodigaluzi et lemarqueut que, par sou emploi, leur vue
devient plus claire et plus i uissuuie qu'avaut le traitement.
Avec le J'rudtyuluz ou u'a pas bguin d'avoir recours aux
verrat.
Le Prodiyaluz donne pour toujours un coup mortel au
traitement par les colivies appliques jusqu' aujourd'hui
daus les cabinets des occulistes et qui sout de nature em-
pirer la majorit des cas en irritant l'organe si importante
de la muqueuse Cunjouctivale.
Le Piodigaluz rend nui l'emploi d,i nitrate d'argent,
cause de terreur pour les patients et aussi cause d'un grand
nombre de cecit.
, Le Prodigaluz produit une sensation agrable.
Le iPiodi^aluz est compltement uoflensd et produit ses
rsultats meiveilieux saus causer aux patients la moindre
.-ouime de tangue.
Le "prouigauz" airle la myopie progressive.
Vous soullitzues yeux, so\ez assures que vous serez
promp.emeut guns eu employant celle merveille qui s'ap
pelle :
-PRODIGALUZ"
"Prodigaluz" a en sa laveur les? tmoignages des Juges
des rucuicuis uu Roi, Ues Lbcls d'Aime, ues Ingnieurs-
des.Lommtiants, dts Ouvriers... etc.. etc, tmoignages cer-
tilies par e Laboraioue Municipal de Madrid.
^Luvoi dans tous les Pays.Eiiger la signature et la marque
de, labiique appliques sui la h.,mie qui recouvie le llacou:
piix 40 pesetas (. u'Espagne). Paiement contre mandats-
p.>sie, leltie de change ou chque.
Adresse : E. Ai. LLADRDU PEREYRA. SANTA
ENUKALlA, No 62, tel cet O dieeba. MADRID, ESPAGNE
I h o DI G A L U Z
UNIQUE DANS TOUT LE MtjNIJE j
A. ('e MATTEIS & Co, Agents Gnraux
Varits
mrnn _- \r
T- CE SOIK
La Rose
BIRE NATIONALE
DE L
Brasserie Nationale
Se vend partout Or 0J0
le verre malar sa qualit
Effeuille
Ou Un Miracle de Se Thrse
de I Enfant Jsus > .
Entre : 1 gourde.
DEMAIN SOIR
A 6 heures, soire populaire
ollerte par !e Dpartement de
1 Intrieur.
A 8 HEURES
Les Amants
de Venise
ILe Pont
des Soupirs
D'aprs le roman de Michel
Zvaco.
(Suite & Pin)
Entre : 2 H .'I gourdes.
VENDREDI
CANDIO
dans ses chansons d actualit.
!
*
suprieure.
I Frotoez voire poche ei
votre sant en la buvant
toujours]
POUR AVOIR UNE PEAU
VELOUTlfi
Toutes les Polices
I

g comprennent la Protection contre la g
Foudre sans auamentation de tauxj
a
m
> &
Aqents Gnraux JJ
it!l.LeBoss# \
PR-CAT-LAN
Si vous avez quelques lien psde loisir, le soir, et que
vous dsire/ les passer agrabli a en allezau
Pr-Cat-Tlan
o vous trouverez, la, plus bel h i Ile di bal, la musioue la
meilleure excute par un orthophonie dernier cri El aussi
les boitions les plus fraches il les plus puits.
I hampagne, biie allemande ou naticuale, liqueurs de tonl
sortes.
RHUM HENRI Gardera
En peu de temps ce pro-
duit remarauable a conquis
de haute lutte une renom-
me des plus enviables.
Demandez toujours le
Rhum HENRI Gardera


Lmage rgulier de la Va-
nishing Cra m Exeteuto con-
serveia votre teint aussi doux
et au.ssi satin que celui d'un
bb. Nous le garantissons.
Llhxelenlo
Vanishing Cream
Est une crme sans graisse
que la peau absorbe. Elle
nourrit la peau et empche
qu'elle se loue, se.ride, se des
sche.ou ne devienne rugueu-
se. Elle conserve la peau en
parfaite sant.
jProcurez-vous aujourd'hui
uu pot d'Exelento Vanishing
Utarjj;eu vente chez tous les
uio^uistes. ou dire, tement de
uo vous u- prterez.
Kcjivex-nous pur avoir un
ecn*utuion gidiuit et un lirre
oc counciih pi/ur te beui
CAt.Lfc..M COMPANY
ULANTA, UEoKtilA U.S.A.
Agents iemauaes pour tout
ays
tscrivoxpour rcuMi^usiacnte.
Accessoii es d automobiles
Ru Frou, ci levant t'es Miracesl
Gazoline, Huile, Graisses,
Pneus, Chambres Air.
etc. etc.
Tlphone : 3454

Le Grand Htel de France
Donne avis sa distingue et choisie Clientle qu il sera
lait des prix spciaux Poccasion de l'installation du nou-
veau Pieaidtut de K< Hepub. que et des Electiuiii Lgislatives
futures.
Lea Chambres remises eompltcment a neul sont les plu*
confortables de toua les Ho la de la* Rpublique Le: k
? icr el le cuisine de p.u- soigns peut SU < outsoter les cliente
les plus ditciles.
Les nombreux amis et clients sol p is au piopri'.i. ^ personoelleuiot, aup quel ils trouvi-
ront toujours le uicme accueil qui a Ut putaiion de cet
tablissement de p.emier odie.
1. P. PATKlZl, Propritaire,
i
**rr-


Mercredi
30 Avril 1930
k'JtV "
Le Matin
4 PAGES
Tlrestotte

24me a Vtfiifi S' 6981
i ort-au-Fnncc
Tlphone 1*2312
lt\IS0\ !
La qualit qui M mnnileste dans une dure grandement prolonge, est a seule raison du fait que flftLSTONE t
B plus grande demande que jamais, [.es Pneus et Chambres air F1RESTONL pour autos de luxe, autos de travail ou
camion, sont maintenant universellement reconnu-, les meilleurs.
La confiance publique dans l'habilit de FI RESTONS de fabriquer jes Pneus & Chamb es air pourplus de
kilomtres par dollar, est la garantie pour chaque acheteur que les pneus FIRESTONE
VOUS garantissent le maximum de dure et de kilomtre que vous pouvez esprer d'un
pneu.
La prochaine lois so\ez sr d'acheter uu pnui MISTONE avec sa chambre air
rouge 111MONL
A I ton Hnl I KAl>i>KLl-Z-VOUS M"e le nouveaujmeu FIRESTONE SUPRME
i si i\ i il m m i Ballooneet le pmu le plus s>r, le plus fort, en sorame
le plus durable pneu fabriqu. Les nouveaux SUPRME HREbTONE sont 40 pour
cent plus forts que les pneus Heavy DUTY. Lepaisseurdu couatchouc prote cttur sur
('es pneus est HO pour ceut suprieur.


Les PneusFirestone, les tubes bireslone, lesPntches \
el ciment bireslone donnent toutes les Garanties \
que les motoristes prudents recherchent.
TOI TES DIMENSIONS POUR AUTOS ET CAMIONS EN STOCK.
L. PREETZMANN-AGGERHOLM & C Aqents Gnraux, Rue du Quai.
[Nouvelles
! 5 an roula vers Londres.
BOMBAY Les partisans in
I itiens de Mahatma Uiudliide-
', viennent plus audacieux en en
Suite de lu 2erae Page haignant lai rgles do gouverne
ment.Des milliers de volontaires
tique dam un hydroplana alla-1w **x aasembla pour former
.eur remorqu par un bateau. Iuna lonSuc parada sVteaU.it
kvecJohn Batteur de New York ar an mille qai marcha A ra
(comme co -pilote. I v,rs 'aa rues prmcipalee de la Canda a appartenait t'Ar-
BUEHBL. Aulricha -Uoheii V';|'' ri!a;i1 'lue ,e gl>vt'rne- m leur LyaUa Dsir dea Ca-
LMiyer.dpeint comme un riche !nen* wl \n(n\ el 1ae la ,o: sur yes. s'tail jet sur les unis
fenancier amricain et associ a a est brise. Apparemment, lc.cif, au ,ar,.(> de ceV,rt;
|un bureau financire New Y k. !i?ila!t,?j.-de.v!e.f,u.ii TO malgr tous les efforts dplo-
ie Loiamamlaul S\*V Uui'iim
dllll les li;inle (Mes I, d'il
et le C ivil.iiar Bti.K ant saine
le >ailier Vienp* Ciriila
ifu naufrage.
Vendredi 24 v i vers les
2 hea p.m., le vuiliei tVierge
et auasi propritaire d'immeu 'Ie m' '" ,l? rm Lord va par l'eu uta le I
Lies h t trouv moii dune l,w,n 0 ordrecontr Ocs P-r lequipage, ic oaieau
'; V-j l m luit la uressc ndierne le vire- menaai le sombi eravec tout
balle 'Lus sa rsidence a |)ua m presse. .nuig< ne. Le vice- .; .....
bel pri de SchnarWOn pen- a * T-"' la dsobissance ci|n chargement in passa
m ql'il a'esl lue accidentelle vRme, quelque sotHe but dcla-
meut eu netlovanl lOnrevoWer. r/ '"', ceux '1 !1 .lo,lt laDC*
CLEVELAND La pilote dveloppe raptdemant en vio-
lente rsistance.
se sont donn pour le gra-
cieuxet 'si itress^concoirs
appine eqii >age duiVier
g- Cartda* dans se-, moments
de detrisse.
gjtSSFK BAI tfXfl S3 '.ONGUfcJ SOIPJL
jBl^rBEPATiTiaw:
rAMCVRi: la Socit a* ta
Vv SMTEFRAKAISE
<5, Fait.. T !>t-,i. ftkt ii(fj
fu roU c- Ut r. NOUTOl ALIUM
^ JOO pegm of-c ffranixi oomiqwK
dk quoi hihb ds mis -
rrcw, rhrslc'ic. .1 mimnunl* dr loi.fn lorw. w
,!. ionfc "rnpjtcii..^ rlKr WM
.net -if; .. riifimnriHiiniliiiiwiiniiiiiwlitfi
rooa *n uni.m. iMt. rooni uu panj'a
DU. .d.wTnierCur l.i.li rJtip.wiionouj'ij'IioKt
Chcmonaet iMunolov^*a. (locsdThMr.
*ccoritons,Harmun'cat.ti\ Mtt-ode pour apprend-$wf
'Al 1 b f I ,r.". I ILLu:is,h i: Llil i i>k I f 1 K.btCC ?TIC"
Henry J Brown, tandis qu'il
i maporlait la malle de nuit de
k'ieveland NewYok, s.> jtta
-:.r les cts et tomba sain ( :
Il ,ul de 2(KM) pieds dam son pa
i ichule quand le moteur de son
uroplane s'arrta 'l prs de
Lleve'and nujoard'boL L'aro
plane Ut dtruit pur le 1 u.
:.\<>r\-\ Itl-I.ACH Un jury
de coroner a dcid que M
Guy Uatea Post a lue Doris Mn
nay Palmi r 11 s'est (ne en m'e
BRIGHTON L'Angleterre .
leu son piemier zeppelin depuis
.la guerre, tamedi.avec le passa
jge du ^rand dirigeable Or*
Horn-Line
Le S/S Henry Uorn ve-
nant de Curaao, sera ici
vers le ,i Mai, en roule pour
l'Europe via Kingston.prenanl
gr*. Dimancbe 2/ Av il, le
Commandant Saben.parait il,
avait appiis qu'un fxteau
tait en piil, envoya le a-
pitaine Bmk avec une quipa
de 20 hommes au secours du
naufrage ; effectivement, en
uu rieu de temps, toute lu
cargaison avait ete tiansbor-
de a Bizoton par l'interm-
diaire des chaloupes de la
Garde, et api es maintes ma
nouvrea, le navire tut mis
hors de d mg'T.
.Monsieur I unialeur Lysiss
Irt et passagre.
! e S/S t ( onsul llorn i
tant d'Europe, est attendu nous prie de prsenter tous
mis le 8 niai, partant pour'.ses nnun ments au Loin
Kingaton, Sto Domingo etc. mandant Saben et au Capital-
prenanl frl el passagre. ne Bock, ain%i qu' ses hom-
r-ppelin sur Mnghlon, 11 h RgaNBOLU cv Ou.Agenta ) mes pour lont le mal
Une des plus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
sur la VIE
i
EUG. Le BOSSE & Co
Aaents Gnraux j
Avis commercial
Nous avons I honneur de
porter la connaissance du
public en gnral el du com-
merce en particulier que.d'un
commun accord,nousavonsd
ci le de dissoudre l'asaoctiOO
AB1TBOL DAYAN 4 Co pur
cause de dpart de nos sieurs
S ABITBOL et SUC II.
ABIIBOL.
Messieurs Alb-rt Dtyan,
associe da la Mais < Abilbpl
Dayan & Co et N. D.iym
prendront conjoint ment la
suite de nos attairea sors
la raison sociale A.Dayan<'.o
L'actif et. le passif de MM.
Abithol Dayan a. Co ainsi que
toutes crance*', dettes, etc.,
seront ports sur le compte
de la nouvelle association qui
en devient seule responsa-
ble.
Port eu-Prince, le 24 Avril
1930.
ABITBOL DAYAN & Co
Nous avons 1 honneur d'in-
former le public en gnral
et le Commerce en particu-
lier qup.d'nn nom mue accord
avec MM.Abilbol Dayan et Co
noua avons dcid de preudie
la suite; dee affaires de
leur maiionjidajjcommerce
qui, k (. ni de .v pmr.cca-
seia jV\ sler eu iiuiti.
L'actif et le passif deMM
Anitbol Dayan et^Coainai.qua
toutaa crances, dettes, etc
seront porter, sur le compte
de la nouvelle association qui
en devient seule responsable.
Fort au-i'rince. le 24 avril
1930.
1 DAYAN Ce,
BMJMt BEUGXJt
Ouruon Rad:
oals do
\-A\V
NEVRALGIES
i
Dr. Beogu, u, k tuiia,. Paris.
Pour les Sinistrs
du B l Air
Des comits de secours s'or-
ginisent pour recueillir des
secours en laveur des victi-
mes du dernier incendie du
Bel Air. Cest un bel exemple
de solidiri qui certainement
aura le plus grand succs.
Uu premier comi a t
fo' m comme suit : MM. R -
dolphe i;iirau, prsident. Ho
ratius Volcy, Dr G. Elle, raern
bres et le IL i'it Colin, cur
de la paroisse de St-Josepb,
trsorier,
i l>'uu autre ct l'Alliance
Franc lise et l'Association des
Membres di l&fpa Lnsei-
enant ayant toutes detii poui
Pioident Mr I C. Lhiissc n
out dcid d'ouvrir une liste
de souscription en laveur des
sinistrs.
L'autorisation prvue par
la Loi ayaut t accorde par
le Prfet de Port au-Priace,
les listes oui t mises en cir-
culation.
Nous avons i'espoir que
chacun apportera sa contri-
bution au soulagement des in-
foi lunes victimes de l'incen-
die criminel qui apporta l-
pouvante daus le quartier po-
puleux du Bel-Air.
R
03-.ly ^'.^''u, (MVHO'U h f\^5
CADBURY
CHOCOLAT BOURNVILLE
j

i
ii
DLICIEUX CROQUER
1QUJOUM De PREMIRE FRACHil ,
PABRIQI : CADSIRV. USINI ,, A. f V il i V. A*******
Joe WOOLLEY


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs