Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03991
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: April 22, 1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03991

Full Text
Clment Magloire
DIRECTEUR
368, RUE AMERICAINE iHH
TELEPHONE W 2*tt2
(.'est l'abus de ses (nchIIch i|ni nous
rfiil Ballicorrui el nn'rliauts. \m
chfrhi!.uis soaria, im peines i
Mesurai de mus. Le mai aurai est
infuutesiablemeul noire sivNhj,
et "e mal pR)aiiue ne seiaM rie
suis nus vice qui uou> huit RMu
sensible. Jeau-Jacque* liul sstAl
Wme ANWEJi N\b975
La Situation
s------------
P tu ,i. RIMA (JJAiTI)
MERCREDI 23 AVRIL i960
Nol re contrer*
" Le Nouvelliste "
'emballe
La rforme au C o n s e i 1
d'Etat et l'lection prsiden-
tielle qui en est sortie lundi
lerment une re laborieuse du
uouvel ordre de choses dcr-
t par le plan de la Commis-
se:'amricaine; mais ouvrent
une re encore plus faite d'in-
qnietude et d'incertitude.
Nous ne dirons plus rien
dfre close, qui pourrait
passer pour exprimer d'inu-
tiles rcriminations, sinon jue
les pices que nous avons ac-
cept d'insrer dans noire nu
mro de samedi donnent,
n'en pas douter, une haute si-
gnification l'attitude des
Conseillers d'Elat rforms
par l'arrt prsidentiel du 16
Util, Attitude d'autant plus
dlibre qu'elle rendait in-
litabie la mesure prise par le
Prsident de la Rpublique
t que tous prvoyaient.
Nous ne voulons pas nous
arrtera la rflexion,qui vou-
drait tre malveillante, de
noire confrre le Nouvelliste.
insinuant que ces pices sont
de nature a former la matiie
d'une mise eu accusation de
M. Borno, dont il nous prte
indirectement la tendance en
y miant maladroitement la
peisounalit du Prfet.
Tout le monde sait que le
Matin, qui ralise bientt sou
quart de sicle d'existence, est
aussi indpendant de la pr- Nous avons reu de Irving
fecture que l'tait, nous vou- Pi her,4G0 Prospect Street, New
tons bien le croire du moins,! tlaven.Connecticut.un trac"
Dans son dition de samedi
dernier.notre confrre Le Nou-
velliste sous le titre : C'est
taux, archi-taux > parle d'une
certaine campagne de presse qui
s ouvrirait en faveur de la D.G.
T. P. ou plutt du commandant
Duncan.Et en signalant que c'est
la deuxime lois que Le Matin
publie un article intitul Houle
de Ption-Villeo il est adress
rs timidement des flicitations
sans rseive tant au sujet de la
rapidit que du prix du cot ki-
lomtrique de la dite route de
l'etion-Ville. no' i e conti re s'-
crie : m Que l'auteur dts louan-
ges du commandant Duncan sa-
che que son jeu est perc
jour !...
Si nos amis du Nouvelliste b-
aient donn la peine de par-
courir le Rapport annuel de lin
gnieur en chet de la Directi n
Gnrale des Travaux Publics,
ils auraient trouv la page Od,
l'article qni les met hors d'eux-
mmes en les portail' accuser
sans raison les autres de Datte-
n.
Ne vous emballez pas.confr-
re et ce n'est pas parce que vous
-tes devenu gouvernemental que
vous devez oublier les excellen
!es qualits de courtoisie qui
ont toujours t la rgie entre
ious. '
La consommation de l'alcool
nui Liais 11
i*
Libert tpilile Fraiera le
Rpublique d'Ha'i
ernant la consommation
leNoivELLisTtlui mme lors-,
que l'un de ses directeurs dut l alc' au* Etats-Unis.
lllaborer avec h s sesvices de
Il Gendarmerie.
Quaut notre loyalisme en-
vers Al. Borno, par tempra-
ment mme, nous ne sommes
pas matres d'y mettre fin,
puisque, mme pass le 15
con
de
combien
d'alcool est maintenant consom-
m aux Etats-Unis.II tablit que
tandis que l'augmentation ou le
le dcaissement de la produc-
tion et de la consommation de
boissons lermentes vins et
bires est d'une grande impor-
tai, il nous appartiendra, ; tance, le vrai danger sous le r-
lotreseus, de ne pt.s laisser g'ine de ,a proh.bdion semble
passer inaperues les attaques ,re dans la consommation de
Injustes do ut on pourrait lqueirn tories. Beaucoup d ,n-
I ...F dividus alarment que la Proni
poursuivre uue politique que mUou a tourn c2 p:1Vs d'une
nous aurous servie avec o-J has, de bire e, de vin en une
Jauie. Le qui est le contraire l)ase r!e |iqUeui s tories et beau-
ibsoiu de lattitude tendan- coup d'estimations ont ;jou-
cieuse que notre conlrre i^es pour dmontrer que la Na-
tion amricaine boit beaucoup
plus de liqueurs lorte> sous la
prohibition qu'auparavant. Ceci
n'est pas vrai, si ce n'est relati-
vement
Ce Ira et qui est en laveur du
maintint de lu piohibiiion aux
Etats Unis contient des rensei-
gnements intressants, des d-
vie am-
Maissu Valionale
ASSEMBLE NATIONALE
DECRET
L'ASSEMBLEE NATIONALE
Vu les articles 42, 43, 72 et 73
de la Constitution;
Considrant qu' ta sance de
ce jour la Haute Assemble a
procd l'lection du Prsi-
dent de la Rpublique et que
Monsieur Louis Eugne Roy a
obtenu l'unanimit des suffra-
ges exprims.
DLCRETE
"Article l-r. Le Citoyen Louis
Eugne Roy est lu Prsident
de la Rpublique pour une p-
riode de six annes.
^Article 2. Il entrera en fonc-
tion le 15 Mai 1930 et ses fonc-
tions cesseront le 15 Mai 1036.
Article 3. Le pisent Dcrei
sera publi sur toute l'tendue
de la Rpublique.
Donn au Palais de l'Assem
ble Nationale Port-au Prince
le 21 avril 1930, an 127eme de
l'Indpendance.
Le Prsident,
C.mille J. LON.
Les Scrta n es,
Emile MARCELIN,
Dr C. AUGUSTE.
AU NOM DE LA RPUBLIQUE
Le Prsid nt de la Rpubli-
que ordonne que le Dcret ci
dessus de l'Assemble Nationale
soit revtu du Sceau de la R-
publique, imprim, publi at
excut.
Donn au Palais National,
Port-au-Prince, le 21 avril 1930.
an 127me de l'Indpendance.
BORNO.
Par le Prsident.
Le Secrtaire d fctal de l'In-
trieur et des Travaux Publics,
Ch. de DELVA.
Le Secrtair
Justice,
Le Secret:
ces et du Comm-rce, p. i.
A C. SANSAllICQ.
Le Secrtaire d'E at des liela-
lion Extrieures et des Cultes:
A. C S \NSARICQ.
Le Secrtaire d Etal de 1 Instruc-
tion Publique,de (Agriculture
et du Travail :
E. ESCOT.
L'Idal Rhum
ALIX ROY
28 annes de succs.
Les LIVRES
Le (iiterriiT Appliqu:
Jean l'aultua. \. U. F.
Qu'un livre sur la guerre
puisse encore nous intresser,
cest a mon sens, un lourde
torce, que seul peut raliser
l'a mon r. Jacques Brion s*
m triera donc. Notera institu-
teur, aura des enfants, dont
l'un rabs-ra le dsir qu'il
avait toujours caress, lui, de
s'vader, et il passera sa vie
dans la mme maison, en lut-
tant avec cette chienne de vie.
Un livre un peu long, crit
comme en rvant, avec de
temps en temps, des trou-
un crivain personnel, vrai el va,l,es.de 8,>le, "J* "
puissant. Vrai, personnel et *ous de 9ce,*c P'ule f.u "
puissant, ce sont l exacte- lo,1f"e? et continuelle-
ment baigne d une posie
s ourdi, souterraine, insinuan-
-vec, eu outre, un don palpi te ce,,e .du (irfm[ J"8"*"*'
laut d'vocation, en le mini- aS lul PJf* ltoat ('e m,ne
mum possible de mots. Ce pe- ,a ^f., un temprament,
t.t ,ivre petit par le nom- Audr Ullolel! o nom qui,
bre de pages est Sa laissant
ment les qualits essentielles
du talent de Jean Paulhun,
de vrit et dhumauit, et
let*. types qui s'y rencontrent
vivent si intensment, que
l'*n a l'impression que Ion
pourrait reconstituer leur tat
ivil rieu qu'en collectionnant
es mots qu'ils disent, et les
quelque jour, signera,
eue, un grand livre.
peut-
L'Abemiutlion tmricaine
K'idmi Cohen. Lit Flammarion
Mon Hieu, cette Amrique
est vraiment aussi odieuse?
C'est vrai que la corruption
gestes qu'ils esquissent. Cer- s'tale, puante, daus tous les
domaiues: politique, justice,
tain chapitre: Cornaient est
mort Glintz par exemple, ou
Chants dans la tranche uoi
sine, comporte le maxi
mum de vrit qui se puisse
trouver dans un livie.une v-
afl ores, murs? Mais cela est
peut tre mont de leurs ver-
tigineuses richesses, comme
des pustules et des chances
tout naturellement. Il n'y a
rite saisie au lacis d'un Rlyio peut tre pas, dan s la ten-
d'uue puret athnienne. Ce
que l'on disait de M.unas,
crlair^ d'Etal de la qu'il ctivait grec eu franais,
,,r.r,r* Ie ue vols Pas pourquoi on ne
nre dEtat des I-inan- ,e reptera.t pis, avec autant
pai
au sujet
de J
i a
lent bien nous prter.
Au reste, nous sommes au-
toriss penser que les si-
Inataires mme de la Rso-
lution du 12 avril qui sont,
comme ils j>e qualifient eux-
mmes, adesamis prouvs
lie M. Borno, sont convaincus
que, de part et d'autre, on a
accompli son devoir tel qu'il}
tait dict par les circons
tances, encore que, pour M.
Borno et pour eux, le devoir
ftt diflrent.
Nous teintons donc avec
celte parenthse l'ie des laits
ccouiplis pour envisager
Celle ois ^ laits accomplir,
venir. Et pour nous rpter,
nous disons que cet avenir
Pfte daus ses flancs bien des
ources d'inquitude. Voit i le
problme considr dans son
^semble.
Lue Opposition bruyante
' longtemps soutenue a alti-
fcet maintenu l'attention uni-
verselle sur le "cas prsent
OHaili, tel qu'il est condition-
0e par le rgime de collabo-
ration avec les Etats-Unis.
Me Dieudonn Charles
donne sa dmission de
conseiller d'Etat
tails suggestifs sur la
Port-au-Prince 22 avril 1890
A Son Excellence le 'rsident
de la Ilpubiiq e, Palais Natio-
nal.
Monsieur le Prsident,
rcaine actuelle et le lle que Le Conseil d'Etat ay^nt lu
joue l'alcool en gnral dans ses |uer g | unanimit Monsieur Eu
diverses activits.
Assurez-vous contre accident
la General Accident Kire <&
Life Assurance Corporation Li-
mited . Vve F. Bermingham.
\Kent Gnral pour Hati.
prsentation nationale et de
son gouvernera- nt.
C'est cette entreprise que la
Commission Forbes est,venue
organiser. Elle aurait (pu se
faire par le prsident Borno
lui mme et tout seul ; ma.s
la politique, qui lui lut impo-
se sans doute par des cousi-1
dratious nationales, ne lui'
Le gouvernement" du prsi- rendit pas cette voie possible.
*ot Hoover.emu des accusa-1 Les faits montrent cependant
! que, avec souplesse, il accepte
de collaborer cette exp-
gne Hoy la prsid nca de la
Rpublique et mon divoir de
Conseiller d'Etat et de patriote
ayant i accompli, j ai l'hon-
neur d'otlnr rad dmission
Votre Ex ellence, dsireux de
me consacrer exclusivement
ma prolessiun.
Convaincu d'avoir t digne
de la confiance que vous avez
pi ce en moi.je vous prie d'a-
pl
de raison,
Paulhan.
J'aurais t curieux de sa-
voir ce que fauteur de 'l-
inoin, Nortlion Cru, pense de
cette uvre o Jean Paulham
tative d amricanisation du
monde ce plan prconu, f-
roce et macab'e dont Mon-
sieur Cohen croit voir daus
toutes les mauilestations in-
ternationales de ces te nps
derniers et des temps actuel*,
des preuves irrcusables
Le reproche de simplifica-
tion que l'auteur fait .\lis-
sis ne pourrait-on pas le lui
fixe une image personnelle et retourner? Mais cest tout de
vraie de la guene tel qu'il l'a n,,ne vral M" ils sont de ter-
vue, et dans un style volon- ribk'* exploiteurs, ^es y m
tairement nu et uniforme,
comme ce Pagunini qui, un
soir, sur uue seule corde de
sou violon, excuta, avec tou-
tes ses nuances, tout un mor-
ceau.
t.iuipemruls. Andr IMiolrl. Vil F.
Ce Jacques Bnoii qui de-
Fait partir, tent par l'aven-
ture et encourag p ir l'exem-
ple de son ami Gabriel Seneur
et (jui d'ailleurs, allait partir,
n'tait ce, au deruier moment,
une circonstance ^dpendan-
te de sa volont, est uu per-
sonnage vivant que l'on croit
avoir dj ctoy dans la vie.
La lutte est excitante qui s'en
gage entra lui et la puissance
occulte de l.i plaine on il a
toujours vcu et qui le retient
de mon
nouvelles assurances
entier dvouement.
D. CHARLES
gre.r Moi.aieur le prsi-l*-ni, les et cet Oncut de lve dont lui
parle, dans ses lettres bives,
son ami, et qui est encore plus
beau paie de ses illusions el
de ses regrets de ne pouvoir
s'y rendre. Mais la plaine a
pour allie une jeune fille et
c< ite jeune fille a, avec elle,

Arrt
ton rptes formules con-
;r ceuVcollaboiation, a de-
j"ae de modifier ce rgime
^s le fceus des revendica-
PDS ,e* plus pressantes.
Jeanne ces revendications
jouent principalement, p .
Jet naturel de Tinte
*Wi4Ut, sur l'ordre.des cho-
r 'aieneur, c'est--dire sur
P*"ilique gouvernementale.
? Rouv/neraent amricain
*** dcide, en se contentaut
. ^ainteuir simplement
or<)re public matriel, lais
*rle peuple hatien de 1930
"* >e libre choix de sa re-
a
i ence. -^~~*-
i/est, en ellet, une exp-
rience que veut raliser le
gouvernement amricain.avec
otLret espoir que, les coups
o sil en moins, nous allons
reconstitue, des Pouvoirs pu-
blics sur le modle de ceux
antrieurs 1915.
Seulement, nous ne som-
mes plus en 1915, et il im-
BOHNO
Prsident de la Rpublique
Vu l'article L) de la Constitu-
tion, et le Dcret du 0 Avril
1916 ;
Considrant qu'il y a lieu de
pourvoir au remplacement, au
Conseil d'Etat, du citoyen Dieu-
donn Charles, dnrasiunnaira,
ARRTE
Article 1er.Est nomm Con-
seiller d Etat le citoyen J&arcei
Goura ige. ..
Article 2. Le prsent Arrt
sera publie m Moniteur.
Donn au Palais Nationd. a
Port-au-Pnncp,!e 22 Avril 1030.

BOtiNO.
porte de taire attention. Cora- Par |t prsident :
ment ? C'est ce que nous al- Le Secrtaire d'Etat de Un-
ions essaver de dmler par tlieur et des Travaux Publics.
la suite. Ch. de DELVA.
kees, Et masquant cela d'uue
hypocrisie rvoltante.
O il faut louer saus rser-
ve M. Coheu c'est pour ses
vues sur les problmes fran-
ais, anglais, aliemauds. Un
esprit fort au courant de tous
les giands problmes interna-
tionaux de l'heure et qui en
tudie les rpercussions avec
uu sens critique aigu et sr.
Les bnftoes
de la Ci* Ford
BOSTON, 19 ar.il. Le bi-
lan de la Ford vio'or Company
ind que pour 1929 un bnfice
de 81,797.861 dollars en op-
posi'iou avec une p-r'e de 72.
221.198 lollars en 11128.
L- ba lice mentiona donn'j
173 79 do lars par action L-
capital .>! livis en 172 615 ac-
tions, toutes poss des par M
Heiuy Foid et son fils, M Ivt
sel B. Ford.
Le revirement qui s'est pro
duit d.nis l:s rulmK financiers
de rentreprisa e^t d hotro'
duction des nouveaux modta
sur le march.
tfa ii .iaii-i.i;x
TONIQUE DIGESTIF RECONSTITUANT
Contre ANKMIE dlfl*tlve,
ANCMlt d'orlgln* rtptrtolr,
ANEMIE consomptlv,
ANEMIE par xoeo la travail intaStetual ou ctroorel,
AMErMIiia conticutivM m Maladies lav^'a,
ANEMIE das Pays chauds
l coutia les Maladlas du TUBE OIGEETI*.
.. i rmanani ilu Uorai mtjlrnl. nurani
']> i ii rrrro-psa o- jh>.i [>.
I ott, tes l'lc couli-ius 1-
MODE D'EMPLOI : Un Htlt orr* 6 Kquasr Immf1l...'w
ro j DARRASHE Frirmm, 13. Iluc l'niir, 13 r\rll C4">
Otiuiii 1 Toalax bonnes r-h
... a vu un las de gens les classes de la socit qui tai-
saient ehai Frdric etjana
provision de m rvea d huila,
de vin et d im i < h< -
ses dont ils se serviront pour
taire bonne < h lire pendant tou-
te la sem.iin- i I ;iques.
... a vu. dam li s parages du
Bois-de--.il: i, das goues d'-
ge diflaren qui lanaient des
cailloux dans un manguier tour-
na al charg d< fruit a. '.es bran-
ches en pendaient le long du
mur et tli -que coup de cail-
loux des mangos '.ombaiaat et
les gosse. s>n ilenl el al-
laient les offi 11 1 icil 11 iinenl
de jolies jeuneslillesdivinement
BOUlea dans leurs robes de
crpe de chine. Et elles, tana se
taire prier, au be u miliaa de
la rue, al s M ,; ,,.s man-
gues qus leui appor aient Ips
luturs d.)u juun

... a vu. l'a 1 oue O. pat i^1'
du Unis de Pi e,une trs befra
j- une iii'e qui pari ml d'amour,
qnelquas Bmiea da quartier,
laissa chapper dans un de ees
moments d si i i i qui ion!
la gloire du sexe prtendu fai-
ble: Si ui* jeune bomme n'a |a-i
d'argent qu il ne vienni.- pas m
parler d'amour. Noms en avon^
fini maintananl arec ce teiup.
de la petite 11 -tir bleue A la plu
c^ du cur. Fl due que'cette
brune eotanl aune qu Iqu'un
qui n'a pas U* sou et ne porte
pas un porteteqjlle, la place
du cur.
... a vu. dans nue des maisons
de Peu-de Chose, une adoles-
cente d'apparence plutt gen-
tille (lui, de leanpa i autre, pre-
nait, de ses doigta dlicats et
bruns, des pois el vu. dans un
plat pos sur un dressoir, et ce-
hi, peuf-tre, pour attirer l'at-
tention d< deux galants (pie sa
gi les naissant vail mduse.
1.1 lorsque cas m galants s'en
allrent, NoTHB I n. vit la brune
enfant <|ui se au ni les doigtc.
... a rencon'ie diman ta soir,
quelques tnsti i i ml la plui-
un cul-de jat p, i HVoyiiblement
ivre. Ou M peut pas due qu'il
titubait, mais m s.>n derrire
il n'allait qu'an vacilla n t. Il
chantait comiqi em< nt et di-
verses reprise.-, il a failli tie
cras par diverses voitures qui
longeaient la l .1 1 toute vitesse.
*
... a vu, vendredi malin, mal-
gr I heure que traversait dts
centaines al des (entames de
gens se rand mt leurs affaires
un oisif n<>n h i nment lepdu
dans une c haise longue |ilace
au beau milieu dl sa galerie. Il
avait, entre las mains UO bou-
quin, et d temps en temps*, il y
jeta les vaux, c mnu p mrprou-
ver qu'il peut encore lire lors-
quaaour de soi la vie quoli
dianna pase avec ses bruits et
ses speciacles varis. Il dcla-
mait Et par moments, des bri-
bes de phrases arrivaient aux
oreilles de vagues lettrs qui se
trouvaient parmi les passants et
qui se rendaient alors compte
que l'homme se pavait le luxe de
dclamer le fameux sermon de
Bossuet sur la r ,51011 tu Christ.
r
*
... voit que,peu peu, cessent
les propagandes, bien que, de
temps en temps, une vague ea
passe sur la ville. Mais on ne
se laisse plus ['rendre a ces
trucs-la. Lesclioscs .suivent nor-
malement leur courbe et rien
ue peut arrte*- la vru en mar-
tue. |
... voit que cela ne cesse pas,
la queue oui se lot devant la
Ennipe a gau 10a de Le ci en Th.
AloMAM. a la Uiand Hue.
CuUlUJCI I ; lie fct-
I t nu ii' K se {eli nussl
I w: m I! t II .
.11 LUtl-
1.-..C, Cl...

cher qu'ailleurs.


~ J*\*

PA(iK- 2
LE MATIN- 23 Avril 1930
*.*-
. ,i>.^ >*
Voici en guc/s termes les dpches de / Associated Press on*
re/a/c /es vnements de ces jours derniers :
M. Louis Borno
et le Conseil d'tat
iuanuel Tlzan aurait ie lu
demain par le Conseil. Le gn-
lal a souvent essay de contr-
ler le gouvernement, mais on
croit qu il attend la campagne
lectorale de l'automne. Il est
trs populaire dans les campa-
gnes.
La Situation
, Hatienne
(Service de Associated Press ) pas pris cette dcision, il est
UPonau-Pnoce, .3.vril.- U ^KSZJtTlJZ
prsident Borno a a)ourne in-
dfiniment le Conseil d'Etat et
l'a ainsi empch d'lire demain
un iiutre personnage que M. Eu-
gne Koy, candidat indpen-
dant, comme prsident provi-
soire d Hati.
Cette dcision a t prise,
pense-t-on, A la suite de certains
rapports indiquant que la majo-
rit du Conseil de 21 membres
projetait de revenir sut leur en-
gagement d'appuyer le nouveau
pi.m de gouvernement donn a
Hati par la Commission d En-
qute Hoover.
Ces membres auraient eu l'in-
tention de nomtnei un prsident
autre que M. Koy, qui tait le
choix du gouvernement et de
la Commission.
Le dpartement d'Etat am-
ricain a prvenu vendredi le
prsident Borno qu'aucuu autie
que M.Koy ne serait reconnu pu
sident provisoire Le prsiden.
Borno pris connaissance au-
jourd'hui de cet avertissement
en ajournant le Conseil, dont il
ne peut nommer ou renvoyei
les membres n volont. On pense
que ,\1. BorOO ne permettra pas
au Conseil de se reunir tant que
la situation ne sera pas claircie.
Si le prsident Borno n'avait
A l'Union
Patriotique
14 Hatienne
lu tlgranme A M. Hoover -^_
pour la suiprrssioi
du Luum-iI d'Etal
L'Union Patriotique Hatienne
a dcid, A sa runion du 13
avril, d'envoyer le tlgramme
suivant M. Hoover :
M. le Prsident,
^De toutes parts, le peuple ha-
tien a demand la suppression
do Conseil d'Etat. Votre Com-
mission a d'abord accept, mais
ensuite elle a relus d'accder
cette demande. Le maintien de
cette institution n'est pas heu
reux. Four lui permettre de
continuer a fonctionner, de vo-
I Depat-inuein d Liai ter des lois et de passer des
nnupic sur lYleriion de M Kov contrats indsirable.,, l'tat de
(Service de l ^Associated Press) sige a t rtabli. Nous en ap-
Wnsbingtoii, 14 avili. M. I pelons voire sens de la justice
Cottou, qui remplit les tondions pour que le gnral Williams
de Secrtaire d'btai eu l'absence I rapporte son dcret d'avril et
de M. Stimsou, suit attentive que le Conseil son supprim.
Veuillez igrer l assurance de
no re cousideiation distingue.
Sign : Jean O. LAMU1HE,
Secreiaiie g. ...a
uent la situation des a flaires
n ai lie n m s
h pense que les Etals-Unis
,)uUiioul pei-sUaUei il.-ait d ex-
cuter la pioinesse dtiue M.
eugne Koy lounne prsident
provisoire mais il Ignois quand
.elle promesse sera tenue. Le
prsident Borno a remis a lundi
,.;>>. lui n 1 action du Conseil
j Etal.
M. Cotton dsire que le plan
de la Commission Fieicher soit
excute dans tous ses dtails.
Arrt
BORNO
Prsident de la Rpublique
Nouvelles
Etranqres
{Par radio )
le PrruiaVnt Hoover
et la Prohibition
WASHINGTON Utieieme
exprimant l'opiuion qne le fi
sident Hoover commence a dou
Vu les Articles 75 el 78 de I
Constitution,
Considrant qu'il y a lieu d<
pourvoir au remplacement d<
M. Elle Lescot, Secrtaire u'Eia
de l'Instruction l'ubhque.de IA-
griculture et du Travail, apptu
a d'autres tondions,
Arrte
\rl. lei Le Citoyen Loui
Edouard Kous-eau est nomm
Secreiaiie a Etat de I Insu ucuo
11a tamine en Chine
Des pareiils naugeul leurs nlauls
Peiping.18 avr ISu.vaut des
I informations reues par la com-
mission iniernationale de se-
cours en Chine, la lamine est
telle dans la rgion de la rivire
VVti que dans quelques cas les
parents ont mange leurs entants.
Le missionnaire V.G. Piymire
a en eflet crit M. John Earl
Baker, directeur de la commis-
sion qu'a deux journe de
maiche de Tsing-ltai plusieurs
lamilles avaient mang leurs en-
tants .
La Irauce eiporlalrice de capitaux
Peu a peu la France semble
reprendre son rle d'avant-guer-
re au titre de banquier du mon-
de. Actuellement les capitaux
lranais semblent se diriger sur-
tout v< rs l'Allemagne,el cet v-
nement n'est pas sans i.one au
moment o te plan Youug va
entrer inapplication.
ce lle de la France lui est
grandement facilite par le fait
que le taux de l'escompte de son
hisiitui d'mission est le plus
bas du monde.ll -emble vident
que la pioduitiou franaise doit
eue la prtunie a b .letnier des
facilites que iuui,oi t cetie si-
lualiou. Le prix de n. vient na-
tional s'tu tiouve, naaa l ensem
itl. | al>tg< .
Il es. a- remarquer que celle
ousse de l'argent a couit urine,
concide avec la dtente Ut l'ai
^ent a long tel me, co. squence
le la poiiuqut liuuncieie babil
ju'a lus.auiee le prt*MOl P~U
aie et dotil les duec iVis ont
-tesciupuleusemenlsuiV.es par
,es successeurs.
Il Avril
le frail na>al est prt
LONDRES le trait naval
est prt pour la signature des fi
puissances la session plnire
de mardi Toutes les puissances
ont signifi leur approbation et
moins qu. quelque chose d'en
tirement imprvu n'arrive, les
Amricains partiront prompte-
ment pour les Etats-Unis.
Le snateur Joseph Itobinson,
leader dmocrate dans la cham-
bre haute du Congrs el un des
membres les plus influents du
parti, a assum le rle capital
dans la dlense du trait et il
esl possible qu'il sera un de ses
plus ardents protagonistes quand
il viendra devant le Snat pour
tre ratifi.
Le snateur Kobinson, par le
radio, s. lait un discours d'adieu
la Conlience. e programme
a t lanc la vole parmi les
nations et tait un appel auxwgens
de la maison > pour soutenir le
plan .buis les luttes venir.
l'aipn-K MI Liais I lil
WASHINGTON Le Prai-
dent Hoover a conduit les Am-
ricains dans l'obseivance du di-
manche da Paquet qui s'coula
dans un la. ge talage de splen-
deurs'. Le beau temps prvalut
dans les pi..s grandes parties du
ays et dan-* 'a 5 Avenue.New
ork, reprsenta ses habituelles
nouvelles inodes, dans des con-
ditions Idale*.
I h nuiiwaii mord
du rolonel Lindbei'gli
NEW-YORK Le colonei
Charles s Lindbargta avec Mon
Lindbergh comme co-pilote e
natigatrice, tablit un no.iveau
record de vol transcontinental
quand il amena ici sa machine i
raiodrome Rooaovall il lue
llniuitiles, juste 14 heuies et II
minutai aprs qu'il lut parti de
l'arodrome du Grand Central
en dehors de Los Angeles, Cali-
fornie. Ils partirent 8 heures
30 minutes du matin, heure de
New-York, et s'arrtrent une
lois pour prendre du ga/j Mi-
clnta Kinsas. L'ancien record
tait de 17 heures et 33 minutas
B secondes, tabli par Frank
Hawks dans un vol sans an et de
Los Angeles l'arodrome Koo-
sevelt.
En Hati
Senior de 'ASSOUATtl PRESS
uWashington, y avril u
capitaine Montgomery A.Sluart,
attache l'cole de mdecine
navale, vient d'tre nomm di-
recteur gnral du service de la
Sant Publique en Hati.
Il remplace' n le capitaine Kent i
C. vKlnoin, du co ps me ical
de ta ma. me u coi e par le gou-
Veiucincui hatien eu reCoiniais-
aaucc des uornbieux seiv.ces
qu'i: a rendus aana I Ile.
ter de la possibilit de la mise .
en vigueur de la loi sche ( ce Publique, de l'Agriculture et do
qui sera une importante pice a avatl.
conviction quand le > ouiue du
Snat recommencera mardi pio
chain ses investigations sur I as
socialion coutie I amendement
la prohibition ) fui crite en
Eevrier par William H.Slayton,
'rsident du Bureau de l sso-
ciatton harles S Woo.J, vice-
prsident de l'Organisation.
I \lltjlrterre fl la < llllir
PEKIN L'uiglelerre a r-
trocd une partie de Wei Ha
We> aux chinois. 11 esl pt>ume
qu'elle s'est arrange avec la
Chine pour penne'Ire
taaux anglais de se
rade en t comme
I ne nom elle arne
MaDKID 30.000 persounes
assistant ici louverture de la
nouvelle arne tiesiine aux
courses de taureaux.entendirent
louer le gouvernement monar-
chique du roi Iphonse et ridi-
culiser la forme rpublicaine de
gouvernement par des orateurs
conservateurs.
Macabre dreutrrle
BUCllAtiEST il Avili 96
cadavres d hom.ns, de leuuue
et d'entants ont ete retrouves
.ujourd'hui carbonises dans les
ruines d'une vieille glise dans
la ville de Cotant* qui lui trappe
I un terrible incendia el d'une
.unique dsastreuse au cours
des services du vendredi-saint.
II y eut ancori 40 personnes dis
parues dont les cadavres, croit-
ni,ta:eiil encote parmi us rui-
nes amonceles. Dans quelque
as, la famille entire lut bila-
ya et dans d'autres tous avaient
peu, exemple le-, entants laisss
.1 la maison peu laut les servi-
ces.
Le Club du dernier bouitae
esl a sa lin
ATW iTER, Minna*oia. Le
fsmeua dub du dernier nom n
est au|ourd hui rduit son 1er
nier homme. Originairement, il
y avait 33 membres, vtrans
de la f;uei.e civile Ue la 1re
compagnie U de I inl.iuU ne des
volontaires de Minnesota La
mort les piit un par un |usqu'a
ce que deux survcurent, Celer
ilail, i*l ans n'A water el Char-
les Lockwuod, H9 ans de Uiaui-
oerlain. Aujouro'hui il ne reste
plus que.Lockwuod, sou cama-
rade de guerre tant mort la
nuit dernire.
Bulletin de l'Union
- Pannmricaine
NuOk avons reu la lascicule
d'Avril Ut t eue intressante pu-
blication qui contient uu Del ar-
ticle consacr au Ui Enrique
Olaya Henera, le nouveau Pr-
sident de Colombie, une tude
sur le TUeme anniversaire de la
tuuUaiioa iv UuiOU Puuamn-
caine, un aUttu a i'aubassadeur
du l'eiou, Di liciiian VclarUe a
1 occasiou Ue son deuarl de Wa-
Arl. 2. Le prsent Arrte
sera (jublir- au omleur.
Donn au Palais National, a
Port au-Piiuce, le 22 Avril 1930
an T/7eme de t'indep udance.
BORNO
Arrestation d uo tuspect
Le nomm^ Eugne Clarice !.
Laplace a ete arr avant hier
soir, entre 8 . 9 h>., sous I ib
culpalion de (eutalive d'inceti
La crise Hindoue
La situation devient ue lus eu plus
srieuse
BOMBAY, 18cv.ii- Parauile
le I arreslaliou de deux |t' ders
uiioiiilisits uiipoiti-i s, 'as'"
lUallOO devient Ue piua en plus
..iieuse ei ou s'attend mainte"
ia.it a l'arrestation de Gan li.'
iui mme bien que les autorits
l'aient pas emoie fan connat
tr> leur d. laion.
Le ban l>t J w hirlai Nthiou,
^rsident du ou^is panhiu-
iou, a c'.c condamne a six tuo s
le prison pour vio a ion de ta
01 sur le sel ; M. Sen Goupta,
naira de CalcuiU et piesidem
tu comit de dsobissance ci
vique du Bengale) a t cou
damn six mois de rclusion
rour sdition, coi^uiration ei
rsistance a la police.
Le comit du Londres de.
Bombay a det. ide d. bserver
Garlbbean RevIew
Celle revue qui paratra bien
tt sous la direction de M Emu
Xi muaTiiiann a pour bul de dou
ner des informations sur le-
fo ceseconomiquesqut exercent
leu influena dans la zone des
, ,u..i.> df montrer les fine
tua ions de leurs intrts c>
leurs aspirations, de dessiner
la structure conomique de la
zone et de faire des investiga-
tions sur le lie q.>e des trangers a |ou dans laC le et quatanle.
Zuue daus le pass et sur celui
que, bien organis, il pourrait
exercer dans l'avenir.
uPour ce moiil, crit M. Zmi
ineruiauu, la Itevue essayera d.
deveu r le centre spirituel de
tous les europens dans la zoiit-
Caraibe.
Nous lo muions nos meilleurs
Suppression des axai
son* de jeux Peins
La C muiltfa Uca dputes a I
vol a 1 unauiu la suppression ]
des niai uns de jeux de Paris. I
elta dcision a el prise api es '
que la chambre tt retuse de
Voter te proje- de loi du Snat j
auiorisani m rouverture tu t'.a-
ii m d'IS igtiieu ce cjsi o esl
t nue depuis la guerre. Le vole
te la <.11.1 u.ire ur tes maisons :
de jeux ail c e euviro.; 75 v.luos
le Pans o '
le .. li- ii
r<,
jouent le 0 icca-
de 1er el le tren-
vceux da succs pour la lievue
des Carabes qui paratra pro
bablement le 1er Mai. L'abon-
nement st de G. 5 pour six
itto.i; tous les deux mois il y au
ra un numro de 01 pages
Visite officielle
Lundi, a 3 heurts de l'aprs-
midi, le Gural Itussell, haut
Commissaire amricain a part
du visite, Plion-Ville, j M. Eu
gue Koy, prsident lu.
La Malle
Lj malle arrivera daa E as
Cuis vendredi 25 .Vi 1 n >. liai.i
i laissera pour i.-> E its U us
la 30 Le* lettres doivent e l
POaOca a la po>.e, ce | our,
9 heures i midi.
Voici le pneu
q * vous at
( ,*ilhi-. Il
rl.it l'ti
l>li'- le mou
ve u reoord
de mille.
i
f
Ce juper Pneu d
' I pa?.se eu du r et
1 -out g initie Tiu
pur te (arifitisi >n
eitirii a mt oo n n*
)JS te> p t . is t-'lS {
V.L C MtO que
t dis veti Ions.
r'.J. JtAttriil
Disttibdieur.
'd
RHUM HENRI Gardre.
En peu de temps ce pro-
duit remarciuable a conquis
de haute lutte une renom-
me des plus enviables.
Demandez toujours le
Rhum HENRI Gardre'
lil-ni
I
ircmsaBBtM
--sac-we
VOiit SUITE eu 4me PAOik
MBISPflSf
CONVERTISSEZ en AHcENT
vos TiftBRES-POSTE
t io.OOO disponible
i iTimhraanue e
CiKi:.'*, ou dcl quanm
|0 ui .':i pour Venu
i ou u\ i. envoy] i i
THE CITY 0F lONUN PHILATEU0
R7
1 a tpt|
M. .slon HOUI*
LONOON (Enaland)
. pu mi . Iiahra iAitu *
l BnImw rUi'-aral ' "" V rtifn mi.
On tlt'tuauilo acheter
Un ph ino^ra,!!. lectrique
le se ou le main.
S'adre^si-r un IJ\z*h Odi-ov
.1. K\KAYv\J\\
Angle GrandKue A Hue Frou
Pan ma Rallroad
Steamshlp Llne
Les ehargeu > , *. t prrt de
n iler que le se niier. Vncon
est attendu Po-t-an Prince,
venant de Cristobal, Tanal
Zone, le mercredi 30 Avril
1930. T"
Les permis d'embarque-
ment seront dlivrs pour le '
Irt a destination de New-
York et des Forts Europens
sur demande laite ce bureau.
} Ce steamer partira le m-
> me jour 2 b. p. m. directe- '
ment pour New-York.prensnt
trt, malle el passagers.
Port au-1'nnce, le 22 Avril
1930.
Jas. H C. VAIN REED
Accessoiie? \]daulomobik
Ru Frou, oi lavant c"e Mlrac.il
Gazoline, Huile, Graisses,
Pneus, Chambres Air.
etc. etc.
Tlphone : 345
BAR TERMINUS
Flace Dessalines
Caf chic, Restautan
de premier choix o \'(
Irouve toute heure lei
consommations les plusd-<
licates.
Sandwiches sans pareils-
Bire la pression.

Agent (ieu.r.i. .
Dr. Bengu, i^m,.
*** iZrJ.


LE MATIN 23 Avril 193(1
l ne varit
Pour chaque but.
I." roni Kraf' id n jfic I' m-rqu com-
ni -c aie d'il | "ifin co.. rlt d' tV"in |C
a' menu r s 1 r ni'" 'ici p r nu"
bn-n qnsli d textuu e: j saveur dil -
Vou trouve"z 10 tfs I qti"lif#i do irn-
mHIP d.ius la vntittf oinplir de
< Hral. Clei-e . Il veu am\ en nior-
>u, enpqor'LM < d.-- u Jarre M
dai s iouti les Jmiivo;< pou viiM.in
l'mrort quille den ande. liaque fromage
Kraft si ni laquitr dan-, du apicr rgemc,
impermable A l'air pour le proigr
contra II moisissure et la sa\eur I n
du Kraft, l'as de gerure ou schage.
l'as de croul . Chaque bouche tel
iraichc et boi ne manger.
Votre pie.et i toute* lei varits
du fromage Krafl. Demandai votre
qualit prfre. Soyez sur que l'li-
quette porte la marque de fabrique
Kraft Chbb8B>.
|>tti ibulcurs :
PAWLEY sales
LOUr*OR\riON
orl-.ui- rince (Liaifl )
KRAFT^^CHESE
Parisiaiia
La fin de la Grande Arme
I Remerciements
Les familles I. H. GeetjeQi
Charles N.Gaetjens.I -'redric &
Edmond Gaetjeus.R Brouarl,
Constant Ossagnol, Andr
Laraque, P. Monen ; u,Etse
Monsanto, Iules Gornail. So-
belhker. Klein y cl autres pa
renia remerHenl S< u Ex. 1
ira e Louis Boruo, I
leur Tu ru but < < i les nom*
buux a ml 9 qui les out a
sixtes >u qui leur ont donu
des preuves d'attachement
l'occasion de la mon de
Aime 1 ve Mcolas (iaetjens
leur mre, belle-mre, tante,
cousine et les irieni de croire
toute leur reconnaissance.
*
*
Les familles Boisron I Canal,
Drosier. Lonard Victor Va
gatlin, Terlonge Jacob. D.>as
Mdina, Antoine Roy. Durocher.
Mt-ws, Denni-ry, St-Surin. Ba-
teau, Dcius Joseph, Daponf,
Baptiste et tous les autr > pa-
tents et allis remercieni bien
sincrement le Clerg de l'' on
Vile, les Pres du Se runairc
Co lge SI-M rtial, le Cl de
la Cathdmle, toute la Prte le
Port au-1'rince-, lesMembr-s "tes
diverses Associai ions de Port-
au-Prince et tous les nombreux
iiinis de lu Capitale et de la I ro-
vince qui leur ont donn des
pieuves de relle sympathie
l'occasion de la mort de leur
M gretl
Jules Boisrotid C'inul
i ilustriel.aii i< n dep l d p< u
, le euleve leui affec'ioii |'<-
n.atuie le lundi 14 avril en
murs a 9 heures du bOir.
lis les puent decrone toute
'eui recoi.naissance
// y a dj des brches ettue.iit era 11 ditsol Ul t de <'
Gmnde A iw e df Disques Odon >
Quelques Numro* de nuire stock tutti de/ puiss, d autres
'vont finir vue et des Numro prcdemment iinpoits ne
\ seront plus commands car nuus aurons travailler sur des
i Numros nouveaux
| Livrez donc bravement et au plus tt un dernier assaut
1 contre les superbes ba aillons de Mislinguetl, Awnteaux. Gouin,
Nino l a/m, ktchiletti, Valse \ iennoisejazzj ous Rtres,Solis
0'chestres, etc. etc, car tous e etterez de ne plus trouvera
lavenir ces disques merveilleux qui dans une parfaite com
munion de l esprit latin et des belles affinits de la race ont
[ p Po I ||Y1 I ri p0 /e ^an* tOUl ^ ^ayi ^'t/i de 1 yrande \olt du plaisir
Si vous riawz pas un Phonographe procura vous chez nous
un Portatif PELRLES, ausni sonore que lus grandes ma-
chines.
CE S01B
Le grand film en 10 paries:
Destine
Avec Uabella Ruiz
En!re:0.50 ; Bdcon : 1/X)
DEMAIN SOIR
A 5 hs : Matine :
DE
Grand'mre
Comdie av*r Harold LlyoH.
Eohe :050; Balcon ; 100
A 8 HrL'HES
Yvan Mojou-kiiie dans :
Les Ombres
qui passent
Entre: 0 50; Balcon : 1.00.
VENDREDI
Marcel Lev>sque dans:
Le Dindon
Entre : 1 G.
I oDjpagnie gnrale
TrauhallaiiiiquK
Bazar Odon
J. KARAYANY
Ange Grand'Kue cl Rue lerou.
Kola Champapie
F. SJOURNE
Prtait dans des conditions rigoureuse^
D-ASEHSIE
PrparaiiOD et Vente
Phakmacie r. SEJOURNE
Angle des Hues Houi et du < .mire.
PR-CAT-LAN
Le steamer "Macoris"attendu
rort au prince, le 27 avril,
repaitira pour le liavieveis
le 3 mai, prenant fit et pua
agers.
l'oit au Prince, le 9 aviil
1930.
E.HOBELlN & o, Agents
Si vous avee quelques heures de loisir, le soir, et que
vous dsirer les passer agrablement allez au
Pr-Cat-Tlan
j o vous trouverez, la plus belle sane de bal, la musique la
I meilleure excute par un orthophonie dernier cri et aussi
les boissons les plus fraches et les plus pures,
hampagne. bire demande ou Dations te, liqueurs de tout
soi te.
Paikets cigares, 1 Coupe
tabac, 4 Laisses de boites
cigares, 1 Table en bois a ec
2 tiroirs.l Armoire en bois,
1 Malle en bois.
Octave LtiERISSON
Encanteur public.
POUR AVOIR UNE PEAU
VELOUTIE
Toutes les Polices
DE LA
m*
D'ordre de Ml le r.ona!
inericain, il sera procd,
devant la Manulacture de Ta-
bacs Diquini, Rue Courbe, le
jeudi 24 avril courant, 10
heures du matin, lu vente
la crie publique.des objets
suivants :
11 Tables en bois 1 ma-
chine a couper,5 Armoires en
bois, 1 Balance, Fairbauks>.
4 Pi esses-tabac, en 1er,
1 Grande presse tabac.
1 presse tabac en bois,
1 Bala ce, petite avec poids,
1 Grand coffre-fort double
Marvin. 1 Armoire en bois,
1 Gande armoire en
acajou et verte, 'A Petites ar-
moires an bois," Boites en fer
blanc, 2 t oites eu bois et 1er
blanc. 1 Table bureau en bois,
1 Bouteille d'encre "Carters"
2 Malles en ter blanc,2 Vi-
trines, 1 Table bureau, petite,
1 Pi esse papier en fer, 1 Pen-
dule. 1 Chaise pour buteau,
1 Affa re pour le schement
du tabac eu bois et fil, 24
0
i
I
m
e
I
comprennent la Protection conln U >
Foudre sans augmentation de taux
f
Agents Gnraux
-*Ey^gFg*g ** xMwmmmmMMmmm\
L'usage rgu'ier de la V -
nishing Cream Exelenlo con
servera votre teint aussi doux
et aussi satin que celui d'un
bb Nous le garantissons.
UExelen fo
Vanishing Cream
Est une crme sans graiss'
que la peau absoibe. Elit
nourrit la peau et eni|h
qu elle se lne, se|ride, se de-
st he.on ne devi nier ugueu
se. Elle lonsetve la peau ei
parhitc saute.
Pioi m b-vohs au nrd I
uu pot tl 1 xi i to V ihiojg
Citam;en vente chez tous les
nu^uistet, ou directement de
n > s so KRiantie, comme
vous le prtrea.
Eciivez-uoua pour avoir un
chantillon gialuit et un livra
de conseils pour la beaut
EXtLtMU. Mt-OlClNt
COMPANY
A1LAN1A, GEOROIA U.S.A.
Agents demandes pour tons
I fictives pour aenaaignemenla

New-York, Rio el Bue nos-
Airs Line, Inc.
Auqle des Hues Dante. Dcslairsea ei Hajasio de i bai
l'oil-iiu l'riute, llaili. l'Ii.me 3401
L'hydravion faisan! la service Buenoa-Vires Miami lais-
sera Port-au-Prmce le Mercredi 23 avril ver* 12 h. 20 p m.
prenant la malle, le Iri et les passagers pour les ville
suivantes :
Santiago de Cuba, Cienluegos, la Havane el Miami.
Pour tous renseignements, s'adresser au bureau de l'Agent.
Le maximum de Scurit TOUS est offert par ;v!ravioi
qui survole toujours son champ d'alterrisage : la mer.
Voyagez par la Nyrbaline.
LES VINS MOUSSEUX"
PRFRS
DES GOURMETS.

are
>]
SPUA1A/VTI
.lin i iiji ii
A. de MATTEIS & Ce
Agents Gnraux. 1


Mercredi
13 Avril 1930
Le Matin
4 PAGES

;
liL Kk i H I il
1*
i
J(!
i il y


i
Une des plus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
sur la VIE
BUG. L BOSSE & (o
Aaenls Gnraux
WW"
W7
ASSUREZ-VOUS
la
General Accident Fire & Life
Assurance Corporation Ltd.
de Perth ( Scotl.tnd )
Caria i fisj.mii i est me des plus puissantes et des plus vastes organisation
de ce genre. Le soleil ne se couche jamais sur sou champ daction qui embraeee
du m^s^o|i |ff int.t,.u|i? COUvreut aussi les dgts occasionns par la foiUM*
iPoMcat pour Automobiles couvrent vols, incendie, malveillance, domina gai
causs n autrui daaa aa personne ou dans ses biens
Sei Potiers Maritimes mises par ses branches d Europe sont payables en Hati
Ses Polices contre accidenU aonl valable dans Iunivers entier. Ions les vojsv
geors devraient donc prendre la prcaution de se munir doue polit e contret aeeidt OU
U moins 4000 dollar, la prime annuelle n'tant que de 1/2 7c soit 20 dollars l. L.
Veuve F. BERMINGHAM, Aux Cayes
i ...! l'.i'linr.l lil.lir 1,1 I i !.
SOHS-AftRNTS :
Agent Gnral pour UniU.
Port-au-Prince. <- GiLC
J1AM BLANL1H I l.r.-oiie.
. j..
in
t.
pokt-au-i'RINCk
Venez voir nos
maqasins de ra-
dio par ondes
tourtes et lon-
uues.
Nous, voua donnerons une >
dmonstration n'importe
quelle heure.
;
$


3

***-*"
" >.
r-Mjf.
Co
urs

Classioues
12me Philosophie inclu-
sivement.
Mthode sre, Succs com-
plet contrle chaque anne.
Cours du Soir pour Adultes
el Jeunes Gens.
Comptabilit stnographie
auglaise el franaise, Dactylo
g^aptoe avec des spcidibles
pour chaque coora
Enseiguemen du Franc lis,
Je Cinglais, de l'Alleuvud.de
l'Espaguot. Metliode sans
Leons particulures de
Lettres, Sciences el Msdlunia
iliquesaux eie\es ou en re-
laid ou teui qui veulent
J aguei du temps.
Lours de Musique|(Sollge.
Vioion, l 'auu).
sion Scolaire* srieuse
ei i c,u\ ineie pour
Eta iiinti t Adultes.
S'adresser Rue La marra, 1537,
ou tlphonez au No 2891
pour plus- amples ^renseigne-
meuts. j-
L'INSTITUT ~
* w. HFPlfNHAUER
-Reconnu de 1 Universit
Hatienne.
24me UWiSg tf. 697c
Fort-au-Prince
Tlphone 2242
Nouvelles
SUITE de la 2me PAGE
sli.ngton.'lcs noies sur d'impor-
tant* congre, d'ducat'on n La
une, sur les rues et les gr mi
d< route* du uoaimala, sur la
eoostruction des routes au Bon
dura rousutiqu< dans l'A-
iii ique lai i
A signalerd|nsce numro.'un
compte-rmdu de !a commission
intsr-amricaiee de femmes qui
fut heu Lo Havane du 17 nu
24 Fvrier l'occasion du 20f)e
il niversaire de la tondion de
M niversii de t.a Havane.Parmi
Us nomsdCN 1 commissaires qui
lurent nomm*, en 1928.00UI re-
levons Itt nom de M.ne Tligoy
Mathon pour Hati. Empche
de prendre pot cette coul-
rene, Mme Million a t rem-
plsca par Mme Feruand Den-
ois, lemme de notre Muiistre
i Bavant.
l'as de prioi* de uioM pour iseT-
limi eu lassebes le I eoiieiui
LONDRESLa oh.mb e des
communes a vi>te pir 219 voix
contre .10 un amendement sup-
primant la peine de mort pour
lsertion eu prsence de l'en-
nemi. Cet amendement a
outenn pnniculirement p.r
VI. Oliver Ba'dwm, fi's du lea-
ia: conservateur Stanley Bald-
wm.
M. iliioter .le-iyiir W L r uni itw-
uie l<- (d.hdil Hi-hIHi l)a\"
WASHINGTON W avril-
Dans une p-oclamation, le pr-
sid nt HooVer dsigne le 1 er
mai comme le Chili HeaMh
Duy , Les A ni icains, dit M.
Hoover, doivent se ren lrecomp
te que nous manquerons
nos plus h utes aspirations si
nous n'utilisons pis (oui ce que
la science nous donne pou if-
fermir la hase fondamentale du
pays, nos enlsn i u
Maoifesiation commu-
niste monstre
Elle aura lieu le 5* jtiillcl a Chicaqu
M. VVilham Z. Poster, l'un des
plus ardents leaders rouges,
vient d'annoncer que le 5 juil-
let 10.000 communistes se ren-
draient de Chicago a Washing-
ton pour protester contre le
chmage.
Foster et Robert Minor, deux
des communistes reconnus cou-
pables vendredi d'avoir contri-
bu ac i veinent aux dsoi lies
du 6 mars et a tuell- i ni de t-
i us 1 pioondes T mbs, tout
la g've de la taim.
Poster a dclart : Ce n'est
c,ue le dbut d'une srie ds
m .ting gioupani tous les ch-
meurs. H y aura uue muntes-
talion le li r mai. Elle sera sui-
vie d un meeting colossal
Chicago les 1 et 5 juillet. Le 5
juillet, commence!a la marche
vers Washington.
Les aulits communistes re-
connus coupables de rassem-
blement interdit sont Isral
A,nier, Joseph Lsion et Hany
Raymond. Ils encourent uue
peine de trois ans de prison au
maximum,
Vu Capitule
Grand'Rue. Phone N 2296
Succursale de
MOHR & LAURIN
La Maison de la place la mieux approvisionne dans son
genre, el o, uar l'accueil qu'on y reoit, ou se spnt chez soi.
0,i y trouve toujours un Stock constamment renouvel
des appareils suivants des marques les plus rputes :
Appareils Photoqraphi-
ques el accessoires Kodak
Phonogiaohes & Disques
Brunswick Aqencc
Gnrale.
Lampes Krosine Manchons \lladin".
Classeurs en'acier. Pournitures de Bireiu Ace -'et aitre%
Machines \d iitionner 'Bnrroughs'.
Machines crire 'Royal".
Rubaus pour Machiaes crire et papier Carb me1 Panann."
Les laineuses plumes |
Parker *1
i
n
D
i
n
n
i
n
-i
Encres "Wraterraan" de toutes les couleurs.
l-'orte-mines automatiques et crayons.
Produits pharmaceutiques' "Squibb".
Chocolats "Schraftt".
Addition continuelle jde nouveaux articles.
SPORTMEN& ATHLTES
LES MUSCLEURS;
S>nt arrivs. LefStoc\k s'enlvs rapidement.
Dpche-vous si voua en dsire/ uu.
Joe WOOLLEYJ
Loin Rues Fort ter f
BIRE NATIOMALE
D'SL
Brasserie Nationale
Se vend partout Or OJO
le verre malgr sa qualit
suprieure.
Frolqez voire poche el
voire sant en ta buvanl
toujours.
__ The Royal Mail Steam
Packet Companv
le yapur Culcbra. vcii.1,,1 ,|e Kiniplon et des porls d
Su' l attendu i* Capitale |e ai couront ,,^naat I*
poi iburupcTMlea porta du Nord.
Pun au-1'r..ice, le 17 Avril 1930.
I. J. BGIO.
_ Agent Gcn* al. Wphone . S11
iiiiiil loi j ilp ta
NOUVEAU SERVICE
DE RESTAU R A NT
Hors d'uvre varis ou
Plats du Jour
DESSERT
VMW TRESSOKJNE METS CHOISI- P. >.- I>ATRI
IL


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs