Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03983
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: April 9, 1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03983

Full Text
lment Magloire
35^ RUE AMERICAINE 1368
TELEPHONE N2242
^eme AXiiNlUi iY ttK>:
iD i*et> mariai laeji nu g u<
teaiaw a"Migle avec hu mari muti.
MONTA ItiU
PORT.AU.PH1NGB (HATI)
JEUDI 10 A\ I IL 1WW
a Situation
[/temps et moi,.disait Ma-
riD< quand il n'apercevan
encore quelle solution n-
tieodnut dans une situa-
* difficile. Le temps tra-
ite polir moi, dit souven.
ptirniste. Le temps est uu
Jad matre, dit enliu le phi-
pphe.
Jus ces aphonsraes mon-
jtde quelle valeur est K
Eur que constitue le temps
H la trame des conjouc
H humaines. C'est ce
iatque ce tacteur constitut
Dois par lui-mme une so
ioo, mme provisoire.
Dids l'urdre des choses de
dualit politique, le Conseil
[lit, qui sera Assemble
iiooale luudi, peut consta-
comrne Mazariu, coiurm
Luoiiste, comme le phuo-
ae, que le temps travaille
if lui.
lus uous approchons d
tcliuu prsidentielle, plus
Kotioieut public lait l'arbitre, et l'arbitre um-
t,de la situation. Le teinp-
unsi ramen les choses a
r point nonlia!, dont les
bticieos unt cherch, du-
il ces dernires semaines, a
arter, et qui consiste tant
eudie l'lection presideu-
lie de l'Assemble .N'ano-
ie uniquement, nou llau-
Ite d'aucun comit rvolu
maire, ni d'aucune assem
te de dlgues.
Cest elle qui va faire de
Iles pices le chef de I Etat
devra succder 1 homme
prestige et de profoude
loiuisitauces q u est M.Boruo,
nus elle il u y a pas dt chel
lai possible.
Sous savons bien que plu
ira, exaspres par le su util
lolutioouaiie, out piis ces
lus derniers, le coutie-
dde ceue situation, et uous
croyons pas uous irompei
disant avoir vu e&p uuet.
quelques coutieies,le seu
lient que, au mumeul p>y
i>l giqui, n laudra que >t
useil ULtal luaiclle, pou
raison pei emploi e que
uiaiche uu qu'il ue nur
pas, cela est gal, le plan
luii iuipuuyuble.i
'uil ce qu a tait le lemps.
Haas I espce, c'est beau
"u; il lera galement bien
tarte.
'craque tout se passer*
liloiineuient la Ouslilu
i
ii
)Q
que, poui
ot
7-aussi vrai 4uc, pUU.
loi le concerne, le presi-
"Borno, comme il l'a du
, J tiendra la main jus-
'M bout, et que le prsident
^er observera son garu
*nie respect prolond qu'il
tique pour la Constitution
krale.
Le
nouveau
D(
oyen
Jj ^arge de Doyen du Tri
J" w Premire Instance d
Jv*" Prince devenue vacant
''" nomination de M Chris
P Millon comme Juge au Tri
,;' * Cassation de la Rpu-
fj* comble parM'Ar-
'Witut du Commissaire du
j. emement en Cassation.
3L t! 8 ,' Pdant long-
Ps. Juop au Tribunal de
**** Instance du Cap-Hai-
' '} y a laiss le souvenir
h'*lag*trai honnte et cora-
il n'est pas de doute uu il
& ' "tisfac. .
K.n!i"!cates fond 10.1
..^volues eijustitie ai
"^nde confiance que le
de la Rpublique a
^'Upiacei euluL
h|lA BORh Dl DIRBWi
:r-j
J
Isw ------------- ---------
1 bord quelques per
Route de Ptionville
Avec la pose d'un pavage au
macadam impregu de bitume
sur la route de Port-au-Prince
Ptionville, uira inaugur la
construction de revtements
lsistants sur les routes de
circulation intense. Ce travail
commenc en janvier 1929,
men d'une manire rapide
et conomique, tait achev
en mai 1929 Lepavage setemi
ur une longueur de 5 67o
mtrs et su. une largeur de
> mtres, soit uue supeilici'
Je 28.375 mtres carres. Il a
demande 35.0UO gallons d'as-
phalte, 5.700 mtrs cubes de
pierres concasses et 500 m-
tres cubes de cailloux pour
sou enir les lisires du p va
ge. Le cot des travaux s'est
eiev udes. 274.988 20, y
umpiis celui tics puuceau&
eu Delon et en tle onjulet,
lu pruuiage ei de l'largisse
tient des courbes, c'est la pre
uiere roule d Hati puurvue
1 un revlemeut rsistant et
c'est la premire fuis qu'on a
employ daus ce pays le pio-
ede de l'asphaltage par pn-
tration, bien que, duraut les
iunue deruiies annes, ou
m enduit d asphalte les rues
eu bton et eu macadam Le
oug de h route de Piion-
viiie on a meuag delaiges
accotements eu giavier pour
1 usage des pietous ei des ani
uaux afin quils ne gnent
p a s la circulation des v-
hicules. Poui signalera la vue
les poteaux tiephuuiques qui
oordeul la route, un y a clou
les la le* de buis peintes en
Olunc. Ou a peint galement
en blanc des lignes d'axe aux
courbes, tout le long de la
route ; des deux cts du pa-
vage, on a trac des lignes
semblables pour marquer les
accotements, guider les vhi-
cules et les empcher, autant
que possible, de circuler sur
les accotements. Atin d'em-
bellir la rouie, on plar te tout
le long des arbres, arbustes
et plantes grimpantes, de cou-
leurs vives et l'ou espre que,
ians deux ou bois ans, elle
sera une des plus belles rou-
les tropicales du monde. On
remarquera, d'aprs le dia-
gramme No 8, que la circula-
tion sur cette route a sensible-
ment augment durant l'an-
ne Il laui attribuer, en gran-
de partie, celte augmentation
1 amlioration du pavage
doul il est pail plus haut.
Conformment au plan des
roules adopt la suite des
levs de la rgien s'ieudant
de P jrt-au Prin-e vers le Sud,
on a entrepris, en juillet 1929.
la modification de la route en
Ire Gressier et Peiile Saline.
I) uis d-'te section, l'ancienne
route prsente un grand
nombre de courbes dange-
reuses et il tait dillicile de a
drainer. La 1 otite actuelle a lb*
kilomtres de long, mais
les amliorations apportes la
la raccourciront sensible-
ment. La route, uue fois am-
liore, donnera aux voyageurs
plus de confo t et de scurit
et rduira sensiblement la du
re du voyage entre Port-au
Prince et les^villes du Sud.
L'Idal Rhum
ALIX ROY
28 annes de succs.
Compagnie Royale
Nerlandaise de Navi-
qaiion.
LIGNE HOLLAhDAISh
Occasion pour l'Europe par le nouveau et moderne va-
peur rapide TirtIS", partant le 12 courant de Port nu
Prince;plue disponible poorlO passagers de premire classe.
Prix de passage ail Havre: 14.S dol.
pur renseignements: Tlphons, JJ">.'( D pt.de passa-
gers. )
aisaaiv. *-a
PR-CAT-LAN
Si vous avez quelques heures de loisir, le'jsoir. et que
vous dsirez les passer agrablement allez au
Pr-Cat-Tlan
o vous trouverez, la plus belle salle de bal, la musique la
meilleure excute par un orthophonie dernier cri et aussi
les boissons les plus fraches et les plus pures,
rharapagne. bire allemande ou nationale, liqueurs de tout
sortes.
"s
La fin de la Grande Arme
Il y a dj des brches etbientt sera la dissolution de l a
r nde Amedes Disques, Odon .
Quelques Numros de notre stock sont dj puiss d autres
vont finir vite et des Numros prcdemment impo>ts ne
seront plus commands car nous aurons travailler sur des
Sunuros nouveaux I
Livrez donc bravement et au plus tt un dernier assaut
contre les superbes b,x aillons de Mislinguett, Manteaux Gouin,
Ninon \ahn, Ancliiletti, Valse \ irnnoise,.lazz,l uns Rires.Solts
Orchestres, etc etc, car 1 ous t eg citerez de ne plus trouver
l'avenir ces disques merveilleux qui dans une parfaite com-
munion de l esprit latin et des belles affinits de la race ont
po l dans ioui le pay l'lan de la grande joie et du plaisir
dlicat
Si vous nuvez pas un I Iwnographe procurez vous chez nous
un Portatif FktRLES, aussi sonore que Us grandes ma-
chines.
Bazar Odon
J. KARAYANY
[Angle Grand'Rue et Rue Frou.
Ht
Km (j^1 midi, le eumman
[i^,0 Durban a invit
* bord <
O&ciels.
Au Reichstag
L'if drlaratioa ntiaistepie'l-.-%'-
le de enlhMt ou dissalulion
BERLIN H avril.La deelaa-
boinninixtntlle lue au Reichs-
t. .tfi me la ncessi deiuou-
r^aer ia collaboration interna-
louale particulirement dans
l" do.naine conomique.
Les penses du gouvernement
vo.il vers la Rhnanie, po nat-
nment libre.
Le gouvernement encourage-
ia nergiquement les ngocia-
tions par le retour de Ub^nt
j T llenugne.
A l'in neur, il, entend parer
9" toute menace et travaillera
meessammant Tassa in use ment
des tinances et la prosprit
de l'agriculture selon le mani-
feste du prsident Hindenburg
du 13 mars.
, oubliejl"** 4
A Calcutta
CALCUTTA, 8 avril t.uq
hommes ont t tus dans u. S
echautlouree qui . ^ uoe
ma.le*.alion de rsistance pas-
sive contre lappUcaiion de la
nouvelle ordonnance m.c-rai-
n. eut vohur.eni de sortir
, ir buiflr. pendant leshcu.es
| ^ua chaude, de 1a *>*.
1 BERLIN, 6 avril-Le Dr. Brue-
' ning le nouveau chancelier, a
dclar au Keichstig que l'Alle-
magne voulait du travail, de
. l'action et non des mots.
Le chai-C'l' par le pr*l dent Hindenburg
dissoudre le Pnltment et
gouverner d'aprs l'article 48
de la consti ution si le Reichs-
tag ne lui accorde pas un vote
de confiante.
La Du hesNC de Leins
ter dans un tat grave
LONDRES 7 avril. La du
ctusie de Leinster a t trouve
demi inconsciente dans une
chambre remplie de gaz, Bnx-
ton. Elle a t transporte dans
un tat grave l'hpital Le m
beth. Aucun visiteur n'est ad
mis.
Avant son mariage avec le
duc, en 1913, elle s'appelait May
Eiheridge et exerait la profes-
sion da tnce. Ses voisins de
Bnxton ne la cannai* ent que
ous le nom de Mme William I
BAR TERMINUS
F lace Dessalin es
Caf chic, Restaurant
de premier choix o l'on
trouve toute heure les
consommations les plusd-
licates.
Sandwiches sans pareils.
Bire la pression.
Saines comme
dents d'enfants
Le OENTOL (eau. pte. pou.
(Ire. invon I est un dentifr ice la fuie
souverainement antioeptique et dou
du parfum le plut agrable.
Cr d*aprn lea travaux dt Pai-
taur. il raffermit lea gencive*. En
peu de jours, d donne aux dents une
blancheur clatante. Il purifie l'ha-
leine et est particulirement recorn
mande ans fumeurs. Il laisse dans
l bouche une sensation de fra-
cheur dlicieuse et pcraistarX*.
Le DENTOL se trouve dans
toutes les bonnes maisons vendant
de la parfumerie et dans tontes lea
pharmacie*
LONDRESUne maison}!'.-.!
t*ires a demand au Prsident
Irigoyen d'envoyer un agent
financier Londres d-^iirmi
. que la Banque cl'Ang'el rre est
I1 anxituse d'tablir des contra s
plus troits avec la Banque
d'Argentine.
t
CADEAU f^j** **?*
U Maieee. FRRE. 19. . j.^
ParU. .ous eevaloDo, M^r.-\fc nf,.
** <-^W*W *'e l> tais, ea
' >** pr^sea.e an.ac k
S'Adresser au Buieau du Journal IEKAHN.
... I vu passer, descendant h -
venue de Turgeau, une ) lie
reiiinif blonde qui porta.t d i ne
main prcauiicnneose el rnn-
ternelle un joli bb jonfflu et
turbulent. Ses! rappclt la r.",< n
dont autrefois nos qui ti< iena
achevaient los notes pai lee-
quelb s ils sononaieiii l> s bais-
lances: La mie el l'tifant se
poiknl lis bien.

... a vu un lrangi I de pnss
ge < n Hati, 1 * i vei muli nui
cherchail un ndioii < r manger
con\ nablt n < nt. Soit qu'il coi -
nui dj 1 tablis^ n ci soilqu'il
eut un Har n n arquai le. il t n
Ira sansi hsitei chei notre ami
Florvil. Lbrsqu il soi lit la plua
grande salisla* ion se peignait
sur sou visagi il Keaytuxsen-
bliiienl crier tons i eux

passaient, A cttle heure, dais
la rue ( I sous h s galei ie :
Ce n'est qu'ici qne l'on man
ge bien pour si pi u.


... n v ii avec qut Ile i nia e 11
quel enthousiasme d< ux hon-
Bea criaienl svanl hier so ,
pi es du (rond H el de France:
< Vive Royl Vive Roy !..
Comme on llinhnl ces pa-
triotes de leur sympathie pour
rhoinuie de bien qui avait ac-
cept A se SSCI dit i poui lescooci-
toyens, ils rpondu eut : a Quand
on a lait un rhum si patant, un
o droit loua les hommages.
L.i ils entrrent i Htel t n com-
mandant d'une voix joyi use:
Deux liliuins Alix Roy '..

_
...a vu avant hier une r.iVo de
la Ligne avec v
compris le chaufieur hem trois
devant, te qui si lormellem. i.:
dtendu par It s Rglementa.
...aidera prochainement
faire respecter cea rglements
qui sont une garantie pour le
public, et pour cela il nous in-
diquera les Dumree 'les ?oita*>
rus en tautc.
a

... a vu un homme d< la l'i, -
vinceqni demandail o habitai!
la capitale un de ses unis. Or,
celui-ci, tout le moud' le sait,
est absolument a set. aprs
avoir l'ait dansti une petite loi-
tune apporte par m femme au
moment du mariage, et les ac-
tes pleuvent...
Donc, l'homme de la Province
demandait des nouvelles de son
ami el quelqu'un lui rpondu:
Adresse/. \( us n importe
quel huissier.
s
t)
... a vu un petit ^ossequi dans
un parlent' du Bois-Verna s"ex-
tasiait devant une rose nouvel-
lement close. Il passait ses pe-
tites menottes amoureusement
sur la soie des ptales, penchait
son m sage wra la coi ode pa-
nouie de la llei.i pour en respi-
rer le paitum matinal. A un mo-
ment comme on l'appelait de
linlei nui pour s'habiller en vue
d'aller en ciasse, NoJLBI .LVit
cette chose toute pleine de d-
licate el d'originale posie: Le
pelit goaae regarda longtemps la
tleur et avant de prendre cong
delta il lui envoya un double
baiser de sesthux petites mnns
qui dans la lumire tide du
malin resseuih ail, elles aussi,
de jolies fleurs charnues.
..< a vu une dame qui dsirant
faire son plein degazoliiia pour
regagner sa bonne ville du
Cap ridliieudire a souchaotTeur
qui trouva, tout da suite la mai-
son:
Vite chez Li/eiaN Tu. La
le.vrAVr.

*
... a Ta an lecteur, d se gon-
dolait Ue juin la i ouTella qur
nous aui ions bientt des lec-
tions? Pourquoi s'inqu etuit-ou
Blilour de un les VOUS si M)
)tn.-.'.' I lue, '
pon ait :
vai-. |< vins pouvoir
i ld du Hhuui HkiNBI G
DRE.


-a-'--^vjsafcU^x,' --r '* ^
+.*< s
.< -~ t S
*v
PAGE%
Petile
Gographie
d'Hati
A L'USAGE uES ECOLES
PRlvlAIIS,
Pah Llio I.OUISSAINI.
'LE MATIN- 10 AT* 1980
Nous n'avons pas enco r di
le bien que nous psmona du
peta manuel de \l. Lelio Louis
saint, qu'a prelace, avec sou la-
lent, habituel II; A. Viau, Sou-
Inspecteur des coles le la G"
conscription de Pon-au-Priuce.
Mais il nous laui d'abor'l taire
une remarque a M. Louissaini :
la partie la plus difficile, la plus
ardue de son livre il en a lait son
chapitre premier. Sans doute il
n'est pas seul en la ut t. le pro
S ranime officiel demande la d-
nition ts termes gographi
quts; mais n'y al il pas ues
accommodeme.i s avec I*- pro-
Sramuie au bnfice de l'entant V
lire celui-ci d< but-en-blanc :
a La Terre est un des astres qui
peuplent l'espace , sans lui
avoir expliqu au pralable ce
qu'est un Offre et ce qu'est l'es
pace, eesi meure sou |eunc cei
veau une bien ludep euv
Cet)* de no n gC-n- ion
quand on leur bourrait If o
ne sous priexi. de Ci o^
phie, on ne s'enbanassa p
de tous ces mois avec eux; o
h-ui faisait crier tue-t> : La
hrance capitale l'aris. la lietyi
que cpilale liru.velles, lu liai
lande capitale La Haye, e . il v
avail aussi le Skuyer liack, li
Catgat, le yrund Bell, lt petit
llclt. Toute l Lui ope y passait.
En ce temps l, Ha i tad en
Europe. Elle a beaucoup change
de place depuis.
On sortait de la dgot de la
Gographie pour un certain
temps. Je me demande si les
notions daa:e de la Terre, de
mridien, 'equateur, de paral-
lles, etc., qui ne peuvent pas,
ainsi introduites ex abrupto, re-
prsenter pour l eniaut aulie
chose que de simples exeicices
de mmoire, sont de nature
lui taire mieux comprendre
quelque chose la Gographie.
L'ouvrage est conlorme au
programme des coles primai
res. Il renlerme l'essentiel de la
gographie physique et de la
gographie conomique dans sa
premire partie. La deuxime
partie est consacre la geogia-
phie politique et aux divisions
administratives. Le lout se ter-
mine par d excellents aperus
sur les Lieux clbres, les Sites
du pays. Une tioisieine parue
donne les principales notions
ur la Rpublique Dominicaine
puis sur les Antilles. Un cane
n deux couleurs, o l'on n'a
pas reprseale les montagnes
atin de la rendre plus claire,
permet de trouver rapidement
tous les noms cits.
Ce manuel qui est d'une rs
attrayante prsentation, tait hon-
neur a fois el a son auteur et
a son imprimeur. Il constitue a
ce point de vue un rel piogis
sur les autres manuels de mme
espce en usage dans nos coles,
et reprsente un bel efloi t de
travail srieux dont il faut fli-
citer M. Louissaini.
(De La Petite Kevue )
N. b. Nous avons appris
avec plaisir que M. L. Louis
tint, depuis le mois de janvier
1980, a reu son D'plome de
Membre vie de la Socit de
Gographie de Paris.
Nos compliments.
I ir oh-.n.iiioii sur la noinHIr
planrlf tXt
Paris, S avril. M. Fernand
Balbet, astronome de l'observa-
toire de Meudon. met en doute
l'importance de la plante X.
dcouverte l'observatoire de
l'I igstafl, Arizona. Dans une
note prsente l'acadmie des
sciences, M. Balbet dit qu'il a
observ la plante le -< mars;
d'aprs lui, le diamtre de ce
corps cleste ne dpasserait
gure 4.000 milles au lieu de
20.000 mille, comme le disent
les Amricains. La pin net- X
serait donc sensiblement plus
petite que la Terre. M. B.dbel
suggre donc que les astrono
mes lassent de nouvelles obser-
vations.
La ubm:m > rseralitis va
iliiaarattrt.
La commission des rpa
rations, cre par le trait de
Veraailles, va disparatre otfl
ciellement dans quelques se-
maines, lorsqu' une dernire
runion le plan Youug et la
que des rrghmints m*"r-
ouaux seront reconnues
connue successeurs de la cou
mission.
Autour du Trait Naval
dos 5 puissances
Londres. 7 Avril. Le mi-
nistre des Allaires Etrangres
finaud esl reiouru a Paria
avec l'accord projet qui, s'i.
ne rtod pas p ss.bie le Trait
naval des ."> puissances ser;-
epre-t-on, eu boune voit
d etlacer les diffrences anglo-
Irun ises et leudra posstb
u c inclusion d'un trait de 3
puissances entre ics Etats-
Unis, l'togieterre el le Japon
Uu nouvel accord a ete sug-
gr a uue confrence enln
,e Premier Maedouad et M
Briaud. Son eilicacii dpen
ira Je sa ratilicalion par M
lurdu n et probablement pa
le Cabinet anglais.
Il esl compris que si lac
cord se tait, la France oflrira
le ne pas couslruire de b>
leaux durant les proche- es
quatre aimes, sous i c or
de geiiuluouiiiie w, C peu
daul que l'Angleterre ac epU
r^ 1 ulerpretatiou franaise
ie I article 1<> du protocole
de la ligue des nations qui
stipule que les puissances si
4.man e* sol obliges u'ac-
cpter des le^oinnia 1 la iou
, U conseil le la Ltg .eu I Bgai
tes ci s militaires*
Lu acecu un je O' t
g ulalbo 11.11c 1 1,.-,i U
Oie capable de suuir au
clais Unis el au Jipou dan
uu liane sans rserves cou
cernant la couslructiou de ba
Foire de Paris
17 MAI 1930.
icaux Ue guerre qui poui
.an trouver des obstacles au
deuat amricain.
Les automobiles
aux Etats Unis
ta total le 2ti.iM lit tu.luro
eu iyjy
W iSHINOTON En 1929.0.
a eniegistrdansles divers Etais-
un total de 26 501,443 voiture>
automobiles. Dans la mme p
riode, 347 443 543 ont eie paye
n droi.s, pciinisde conduire
et amendes.
Le total des voitures repr
sente une augmentation de 8
pour 100 sur l aune prrdeiile
Pour les doits divers. 1929 II
passe 1928 le 25 213 518 dollars
Les dix Etats qui possdent lt
plus de voitures sont :
New Yoik2 2G3 259. Calilor
nie 1 million 974 34 l.Obo 1 700
014, fensylvame 1 733.283 I"
nom 1 615 800, VI chig-n l 395
102. Texas 1,348 107. 1 1 Mai.
810.715, Ne Jersey 832 332 et
Massachusetts 817.704.
La Foire de Paris, univer
selle et internationale, est ou-
verte aux industriels du monde
ntier. Elle comprend toutes les
productions et constitue non
seulement l'exposition priodi-
que la plus compl'e de Franc-,
nais aussi le march commer-
cial le plus vaste el 1e plus im-
portant de toute l'Europe Occi-
ientale.
La Foire de Paris, doubl-
ueui attractive en raison de sa
valeur reconnue de grand mar-
ch d'ail mes et de sa co-ici
ieii'-e avec l'poque de la grand?
Saison parisienne, est dsormais
la manilesiation conomique la
ter.
Installe depuis 1925 la Port-
I Versailles dans la Parc de
tiipo iions, la Foire de Paris
c- upe plus de 40 Ue.tai es, dont
10.) 000 1.tres de lia scouveits.
La Foire de Paris runit cha-
que anue-e envirou 50 sections
parmi lesquelles nous citerons :
ta Mcanique et l'Electricit
( 44 000 m. carrs en 1929 ), lt
da.uneut 1 40 000 ), i'Alnnenta-
oii >ollde et liquida ave< le S
0 d.a Vtns( 40 000), 1 tm u
> ut ( 22 H) ) la M.ib> >
\ ii oie, a Fo-ideiie, l'Aceiy
e h iln u vlu ICI in la 1
.que, lu Ail. lecoiants, la ti
1 1.. ne Joiilierieja Mo le ei l
v'.riuen la Libraiiie, l'Alfich
ta 1 ubln H -, etc..
s Foire de Pahis de 1930 du
era du 17 M n au 1er Juin.
ues marchandises en prove
. ne de I Etranger y seron
d.uises en Iranchise de douai.-
l bnficieront sur tous te
liemins de 1er tranais de la
gratuit du transport de retour.
ues Compagnies de chemins d.
ur fi 1 ne .n-. feront bnficier les
exposants et les acheteurs de la
prjlungaoon gratuite de leui
mi Ut de retour, el ledioitdt
isa des passeports Mit, pou
eux, rduit a un Iranc or pour
toute la dure d. la Foire.
La I-oiredk Paris a des rt
prsentants dans ie monde en
1er. En Hati, elle esi reprsen
ee par la Chambre de Commer
ce Franaise d Haiti, laquelU
>n peut 'adresser pour tous
enseignements, moins qu'on
ne prefie crire direcleraeni
uj Comit de la Foire de Paris,
23 rue Notre Daine des Vicloi
res, Pans.
La Fille
DE
l'Empereur
La reprsentation du beau
drame de M. Liautaud Ethart:
L^a Fille de I Empereur aura
heu Cin-Varit le samedi 12
Avril courant 8 heures du soir.
Chaque acteur sera dans sou
rle et nous pouvons d'ores et
dj dire que le succs de cette
pice, qui fit courir dernire-
ment Pori-au Prince, est assur.
Une agrable surprise est r-
erve au public.
Entre gnrale : G. 2.00.
Rception Mariant
Ce soir le Club Sporlil de Ma-
riant organise une rception en
1 honneur du Commandant el
les ofliciers du Durban . Nous
sommes certains que celle tte
m cours de laquelle on dansera
era un nouv au succs a ajo 1
er S la. lise dj longue de>
succs d. Manaui.
Nos routes
Par arrt de Ur le Prsi-
lent de la rpublique en
edd extraordinaire de Un
1D1 ton quatre cent imite gour
as a e e nvorl Dpi te-
11 ut des lu> ux Pub ici
juur coustrucliou et amlio-
uiion des routes et seutiers.
>*+r
Jomm ssion
d o frontire
Un crdit de li. I0h,080,00
vieut d'tre ouveri au Depar-
eiueui de 1 Intrieur pour le
paiement des depeuses que
ncessite 1 achvement d s
ravaux de dlimitation rsul-
tant du Tra.t du 21 Janvier
19/9 entre la rpublique
l'Hdlu et la Kepublique Uomt-
uicaine.
00 n
Halle Louer
A Louer uue halle sise
Hue Bonne foi No 219.
S'a lresser
Ch.N. JVETJENS
Latiravitr dn ( hm.tqr
soi Elats lais
Washington, 7 avril. M.
William tjrcen, prsident de
l A uerican Fdration of Labor,
4 dclar, devant une commis-
sion snatoriale, que le gouver-
nement devrait prendre des
mesures pou.' venir en aide aux
chmeurs s il ne voulait pas
. avoir une rvolution sur les
bras , el qu'il devait choisi
entre d meilleurs projet! et
le systme des secours .
Le leader a tait une peinture
pessimiste du chmage et a de-
mand que soit approuve de
oute urgence la proposition
VVagner, tendant crer un
commission pour l'tude de tra-
vaux publics a long terme.
Au cours de lvrier, a dchr
VI. Qreen, environ un ouvrier
sur quatrs se trouvait sans tra-
vail . Le chmage, au cours
des moisd Tiii-rs. a t le plus
srieux que nous ayons subi
dans les trots hivers o nous
avons recueilli des chiffres .
M. Green estime que 3.700.000
salaris taient sans travail en
lvrierset que, dans les trois
premiers mois de l'anne, les
chmeurs avaient bien perdu
pi es d'un milliard de dollars .
Cet e alfirraation esl base sur
la thone que ctui -jui sont de-
meurs sans travail auraient pu
cr.er la rit.ri tte correspondant
celle p'-i ti.
Depuis octobre, a dit M.
Green, le chmage s'est accru
de 11 a 22%. cause de la crise
traverse par les affaires.
1
Assurez-vous contre accident
la General Accident Pire I
Vssiiraue Corporation Li
inted . Vve F. Bermingham.
Agent Gi'urel pour Hstti.
Esl prescrit pou-- grippe,
elroidissemeut, dengeu, Bile
livre et paludisme.
.est le plus rapide rein Me
loiri le programme do coDterl qu
sera elciH demain soir, la Sta
lioo II. II. h
8.00 p. m. Orchestre de la Mu
siquedu Palais. (Dirig parle
Lieut. Luc Jean Baptiste.
1. Marche of the Auzacs.
2 Danse Bohmienne.
3 La Somnanbula.
4 Nabucco. Slection.
5. VVeary rttver. Fox Trot.
6 Homance Paenne. Vabe.
7 Cj le Blanche Girdre
Meringue.
t.30 p. m. Lecture par le Ser-
vice National d Hygine Publi-
que.
8 40 p m Rcital de piano
par Mile Odette Jean-Joseph.
1 Le Retour.
2 La Petite Bergre.
8.50 p. m. Gethsmani
Posie dite par Mlle O. Jean
Joseph. Accompagne au piano
et au violon par Mlle Anue Z
phir et M. Flix Jeanty.
8 55 p. m Slections de vio-
lon avec accompagnement de
piano par Arthur et Fabre Du
roseau.
1. Dessalines ou 1804, Marche.
2. Estrellita,
Srnade Mexicaine.
3. Elle m'estime escort plus.
Valse.
AVIS
Le Comit de l'\micale du
Petit Sminaire Collge Saint
Martial a l'honneur d'inviter
les membres et leur tnraille
aux entretiens idigieux qui
se feront, comme 1 anne der-
m-e. en la t hapeile de l'ta-f
blis^eraent aux jours et heu-|
res suivants :
Mercredi9 avril cri 6h30p.m
Jeudi 10 avril t .
Vendredi U
NCROLOGIE
i,el aprs-midi auront lieu
en I Eglise du S.crCur les
funrailles de Jacques Maxi-
tutlien Gaze, dcd hier.
Condo'ances Mme Vve
Caze, ne Reine Nau et *ux
tamilles Caze, Nau et Lahens
Le Monde
MARIAGE. Madame Veuve
Darius Bourand a 1 honneur de
fane pari a tous les parents et
amis tant de Port-au-Prince
que de la province du maiiage
de son lits le Dr Martial Bou-
rand avec Mademoiselle El th
Goetz petite fille et fille de Ma-
dame Henri Beuner et de Mon-
sieur el Madame l'idi ic Goetl
de Strasbourg ( Fiance ).
La bndiction nupu le leur
a t donne le 12 mars 1930 en
l'glise Saint l'ierre le Jeune da
Strasbourg.
Port-au-Prince,le 8 avril 1930
Pari
CE SOIR
Le grand comique franais Ni-
colas Ri-iisky dans :
Le chasseur
DE CHFZ vUXIM'S.
Entre :0.5b; Rdbon : 1.00.
DEMAIN SOIR
Le Dindon
D aprs la n'ce de G. Feydeau,
ivec le clbre comique Marcel
Levesqu* on Coi'intin.
Ei ree: l'Kl ; Bilem : 2 01
DIMANc E
Paris
York
New-
Paris
CE SOIR
Soire da gala :
CANDIO
Dans ses* .dernires crations :
La danse infernale
Pouvoi renn ou en dinraon
Nostrum devant I histoire
Un vol audacieux .
Entre : G. 2 Loge : G. 'i.50.
i.to vrio de i commodit du tte^
I >
Premi. ..iciit, baignezde avec le meilleui
savon borique Menueu qui nettoie son petit corps a ,,
lui laisser sa graisse naturelle.Ensube un peu de poudi
daTalc Boriquee viENNEN qui absorbe a Ihumidit
et vitera que la peau ne s'irrite. Bl si, par
mgardela te- dre neau du bb s irrite,
un peu de KOKA KONlA h camra im
radiatement.
wgnn^n

YEUX YEUX !
fRODiCALUZ
araa de Fabrique eureyislre au Bureau Ueural HratK
f oduU p.epar par le docteur tartinez kenendez,
dcor de a Croix du Mrite Jii/itoire a pour
service projessionnel.
Le Prodigaluz esl un speoilique, unique au monde
employ dans ta gunsoii radicale de, maladies des yen
quelque graves- et ch-ouique quelles puissent tre. Le in
teioeut se 1.11 avec uue rap.diie etouuanie telle, quel!
vite toute ope ration chirurgicale qui ellraye tan les pi
iients. Ds sa premire application, les douleurs et fatigue
disparaissent, est uu remde minemment efficace du
les opuia.mies el p.us principalement dans les granulaliM
agrauulatious purulentes et bienorhagiques, queratites, 1
cres de la coVoee, etc. etc. Les ophtalmies qui prenne!
naissance dans les maladies vnriennes sont traites e
trs peu de temps par le iProdigaluzaqui est aussi une me
veille dans les iniecuons post oprations.
LeaPiodigaluz tait disparatre les cataractes des les
appari:: m Le Prodigoluz dtruit les microbes, cicatn
desiure le et guetti ladicaiemeut.
Arrire toutes les autres prparations a base d arsenic,!
mercure, el uuratr d argent et de bleu de mthylne,!
et autres remdes si redouts, en usage dans les clmique
Les vues tantes el lauquee acquirent une puissance
suelle piodig'.euse. .,
Plus de voueobs-ruent les yeux Toujours la vue
claire! jmW pour ceut de ceux qui souffrent des-yw
guensseui avaut mme d avoir acbeve le premier Ilacon
tprodigaluzi et remarquent que, pa- sou emp.01, leurv
devieui plus claire et plus puissante qu'avant .e troitemee
Avec le rrodujaUz on n a pus besoin d'avoir recours m
verres. ... -
Le Prodiuluz -doune pour toujours un coup mortel 1
irailcmeul par les collyres appliques jusqti a au|oura
d ms les cabiueis des occunsie et qui sol de nature an
pirer la ma|ont des cas eu irntaut l'organe si unuo rua-
de la muuuiu e cou|ou.tivale.
LeP.oJ.g4.u^> rend nui l emploi di nitrate' daJJJ
cause de terreur p-jur les palieuts et aussi cause d un g
nombre de cecite.
Le trVo ligaluz produit une sensation agrable.
Le cpi'odi^tiuc est compltement uoflensit et pioJUiti
rsultats merveilleux sans causer aux patients la mois
somme de langue.
Le -pro ligua/ arre^.e la myopie progressive.
Vous sojtlre/dei yuix, soyei assures que vois.
prompicm;ui gans eu employant celte merveille qJ'
pede :
"PRODIGALUZ"
**Pi'o liguiez" e en sa tavear les temoigiages dis W
des ,'rocuieurs du Koi des Chels d'Arme, des l"Ueu'e"
des Gomiucrauts, des Ouvriers... etc.. etc. lemo guagw
tilies par .e Laboratoire Muni -ip.d de Madrid.
Euvoi dans tous les i'ays Exiger la siguature et la m^
de tabuque appliques sur U baude qui reoouv.c le v*
prix 40 pesetas (. U hspague ). Paiement contre inaaa
pjste, iclire de enauge ou chque. .viti
Adresse: E A. CUAl)tt\DO PEKEYRA. MNB
ENGrlAClA, So 52, tercero drecha. MAJrllD. t f**
P i\ W U 1 G A L U Z
UNIQUE DANS f JJf LE MjNDE!
Ili uiiu nm\
NOUVEAU SERVICE
DE RESTAURANT
Hors cf uvre varis ou
Plats du Jour
DESSERT
Le tout pour Gourdes U
vins tues Guigne mets choisi- p.p. pA


LL MAll.N 1U Avril 19CiU

-
Ttre*totie
ECOUTEZ !
La qualit qui se manifeste dam une <'imV gr ndetmn' prolonge, est la seule rai on cn I : que IHISTOV ri
en plus grande demande que jamais. Ut pneus el Chambres air FlrUSTONE pour aul le luxe, autos de Jrnva i b
camion, sont maintenant universellement reconnus les meilleurs.
La confiance D ibl> i s ta h Pi i >i' de PMESTONE de la briquer les ''nous 1 fhamb et > i poqi donuei li de
kilomtres par dollar, est la garantie pour chaque rhteur que les pneus FI ESTONS m
vous garantissent le maximum de dure el de llou tre que Vues pouvez isprel dan n i"*J
pneu.
La prochaine lois sojt z su d a. hetei un put u FHU.S'lO.u a c
rouge FIRESTONE
Ai tGllt ioil RaPPElez VOUSq e ii no eau p eu HRESTONESU R
iiiivuuuil Bailoou est le pue,, le plu. sr. Ii plus fort en s 111 c
le plus durable pneu labriqu. les nouveaux SUi R ME MRErfONG boq! 40 pour
cent plus torts que les pneus Heavy DUTY. L'paisseur du caoutchouc protecteur sur
ces pneus est 30 pour cent suprieur.
Ii.uvlii. i
Les Pneus Fireslone, les tubes Biresione, lesPatches
et ciment fireslone donnent toutes les garanties
que les motoristes prudents recherchent.
TOUTES DIMENSIONS POUR AUTOS ET CAMIONS EN STOCK.
L. PREETZMANN-AGGERHOLM & C
Agents Gnraux, Hue du Quai.
simk i Milieu nim.iBM
m ii' igi 1
Inspection Mdicale des I *>
Port-au-Piince, H'iti.
Samedi S avril 1930.
LES RATS
La
et
ville
Rats des villes el rat des
champs, rats des gots, des
latrines et des sous-sota, rats des
combles, des greniers et des
clorons creuses, vous tes pour
nous des ennemis redoutables
La socit enti e doit s ai mer
pom vous exiti miner..
Le rat est d une tecondit tx-
traordinaire et d'un flair sur-
prtnani pour viter les pigts.
Il prend possession des maisons,
flices, o d dtruit les piovi-
sons de bouche. Il lad le dses-
poir du paysan. Il dtriore son
linge.ses chaussures, ses malles,
ta tit.es de propiile. G est un
Beau pour l'agriculture. Le grain
M peine mis en terre, la
plante n'a pas encore pouss,
Im rcoltes sont pleines de pio-
messe ou d qu'eu quelques nuits, une nue
le rat* sortant de leurs repaires
wuierrains in ui avoir tout ra-
g.
^ rat nous attaque quand
nous donnons. Sa moisure est
P*itoi daugcieuse; el se puces
*>ut capables de propager la
picette terrible maladie que
'* lalsdcsbaaux peuvent coua-
Buo-.quer aux rai* de* wnarts
ut* ego ts.
ia campagne et la ville in
| sont infests. Il faut arriver sons
retard la dratisation syst-
matique du pays, par la < ons-
, truction de maisons qui offrent
n oins de possibilit d'abri ces
bles, par un systme de pio
J tection des provisions alimen-
[ taires, par les appts empoi-
sonns, les ratires, les souri-
cires les chats et surtout les
rhiens ra tiers.
RhmesdeBbs
^, Arrts,
^?., sans'drotfuer
^P" Applique ext-
'5^1 rieurement, Vick
CW soulage sans d"
' ranger l'estomac.
VICKS
VAaORUB
Surtout Refroidissement
Attention
MADAME,
Si vous voulez mener une
vie tianquil e avec vot'e fa-
mille, loiu des bruits de la.
ville et des incendies si fr-
quents, conseillez votre mo-
li d'acheU r Peu le Chose*1
pour votre de meure, une i <-
piite po< i I ii \oir-- Vi a
des Amours ou bi< n de a
Tcndreaac \ l'endroit l'ai
h n actuellement le M"" s
tie Redempu risle pour It
pre Manusb, une Eglise S
uerard rdemptoi iste et une
grande Ecole des breuis.
Avec ces tablissements re
ligieux,le quartier va pieudre
uue raei veilleuse exleusion
.v

i
. i
" ' G "
Foie Intestin itg
Fo:
ENFONCEZ-VOUS BIEN CECI DAMS LA TETE ;
i Pour digrer faoilen.er.' n'im-ione liT.ier.t. pour viter la lourdeur. 1 oi>-
prtMlon aj-.rs les rpa, ieM,rimsrl'H'M-
Sit Btomccaie, supprimer los migrtaM
Gastrites
Entrites
Ardeurs
Brlures
Vomi 'ements
Indigestions ">ODRr:& DE COck ^
Laborv.olre lui POUDRE* OC COCK ft rilUatONt (fr
; V V/..Y7/-: /-.t.vs rot I '' *' s
dues a'.x mauvaises dlgeitlOM. dsin-
fecter l'intestin, '!..u!!ii Il IMMCl WKA
I Toutes les Polices
DELA
irn-
et une valeur excessive
111' li.l'cilKMlt.
Pour des proprits en cet
endroit, adressez vous au
Docteur MOLIRE. 10b7, Hue
Romaine, derrire le Mater-
nit, qui s'ente dra avec vous
pour payer p ir termes. On
y a de l'eau.
Port atiPrince, te 9 Vvril I9:J0
Empchez
QUt
votre teint s-e fltrisse
comprennent la Protection contre la
Foudre sans auamentation de taux
! EugleBossfflo
Accessoit es dautomobilse
Ru Frou, cidfvan' r"es Wtracesl
Gazoline, Huile, Graisses,
Pneus, Chambres ir.
etc. etc.
Tlphone : 3454
!
I
Agents Gnraux

fitflMU
Conservez votre teint
Irais ri brun.
Les lches de rousseur, le
ple, les boutons, les points
noirs, les lcbea du toie, et
toutes les fltrissures si m liai
res qui dpareut votre beau
teint .natuiel peuvent 'tre en-
leves par l'usage de
L'hxelenlo
Pommade de la penn
Il a t soigne isemenl prou-
v et essay Il est un on-
?aienl mJu'ann nteux scienti.
[que partait sans danger et
d'un usage tacile.
Essayez-le Vous serez sa-
tisfait di ses rsultats.
En venl< chez tous lesdro*
guistes. Pour 0 30 centimes
seulement, il est expdi ds
rception du prix.
Ecrivez pour avoir un chau-
tii on gratuit et le Itw das
coi s ili. p< or la beaut,
EXKLKNTO, MtiDlClNlS
COMPANY
M'LANT*. Gl T.S..
tQrn** terr.anr- ponj tout
Oh vs
'tarne. r.-:i eaui^ue-jutta^.
VEM2 PAR \ lui vertu lo l'une obliga-
tion hypothcaire en date do
vingt quatre niai mil neut
cent vingt sept passe ;ui rap-
port de Me Dieudonn t li r*
les. Notaire a la rsidence de
l'oit au Prince : 2od*uneobli-
gation bypothcaire, es date
au douze janvier mil neul
ceui vu.gt liuii. passe au iap
j;oi i de lie Dieudonn Cliar-
is. Nmaire a la rsidence de
l'oriau-i nnce : 3o d'un com-
mandement tn date du 20
juillet mil neuf cent vingt neut
exp oit de l'huissier Avicne
Lut ou tan du tribunal de pre-
mire I istance de Port au
Prince, iieun tire inlruettieux;
4o d'un jugement rendu cou-
tradictoiroment par le Tri-
bunal de premire Instance
de Port au 'rince la date
du vin^t et un Mars mil neul
cent tn nie, lequel jugement,
dment enregistr a t figni
fi tant a partie qu'a A tocat,
il sera procd le vendi
onze ivril mil oeuf cent u-
i eut heu i es (tu nuit m en
letu.ie et pjr le ininist e
du N taire Dieudonn ( h ir
les, rue Frou,S la venu au
plus oftrantet dernier cm lie
risseur, d'une proprit t"
et btissts,sise en i c i
sur le chemin du
? de la contenant i
t pieds de fuade sui le
du Uois Veina, trente el UUaU
ct oppos sur une proton-
deur de cent trente quatre
pieds au ct Et et de ceut
quarnn'e deux fiieds se ''
oui. st. born. < toii : :m n
i ar le dii t m"' d Boli
,u, au s ad pan ... Hi.irtdcs
n a pelles, a l'esl par \euve
1 Abb et a l'oues pi r Madame
D. David suivant pian r t pro-
\ukil d'arpentage de
Louis Vilmenay en date du
quinze mais mil neul cent
six, enregistr Telle d'ailleurs
qui ci Ite prepi it se pour
suit,comporte < t s tend sans
une exception ni rserve.
J.;i dite vente se tera sur
l.i m se a pris de mille neul
cent i oizante don/.- dollars
vingi trois centimes, or ara.
y compris les honoraires
iisiM ls it avoc ls c'i.utre les
charges de l'ei chre... Or
1,972 25.
A la i qutc (U: sieur Geor<
5es Wiener, propritaire, de-
meurant et domicili Port
an Prince, ayant pour avocats
Mes Hermaun Baron et Atha
D m' M Auguste, avec lec-
tion de domicile en leur cabi
net sis port BU erinee, rue
Roux No 537.
Loutre e s tur Jules L'do
rc-, ne, denieuiant et dorai
cili iPori-au-l rince, Jbi
tcut bypothcaoe.
ouiplusain. les renseigne*
ment-, s'adusser aux avocats
poui-uivuots et au Notaire
Dieudo'jne Chai.lea, ueposi
laire pu alne des charges.
Port nu rince,(e 7 wril 1950.
ut>4 ) II. BAiioN.av.
ai!i,.,...c M. .VtGUSTE,aV.

\
FfTAlffl
-. -a..
. .-^ *



Jeudi
10Avrill930
Le Matin
ASSUREZ-VOUS
la
General Accident Fire & Life
Assurance Corporation Ltd.
de Perth ( Scothtnd >
Car ia a Genehal est une des plus puissantes et des plus vastes organisations
ce genre. Le soleil ne se couche jamais sur son champ d'action qui embrasse
[" Ses Polices^contreinceudie couvrent aussi les dgts occasionns par la foudre.
i "*""" Ses i ohces pour Automobiles couvrent vols, incendie, malveillance, dommages
causs autrui daus sa personne ou dans ses biens.
Ses Polices Maritimes mises par ses branches d Europe sont payables en Hati
Ses Polices contre accidents sont valables dans l univers entier. Tous les voya
fleurs devraient donc prendre la prcaution de se munir dune police contre accidents
| d'au moins 4000 dollars, la prime annuelle n'tant que de 1/2 % soit 20 dollars L. C.
Veuve F. BERMINGHAM, Aux Gayes
l^^og -~- Agent Gnral pour tJaili.
SOUS.AOBNTS: ^&***'Tkurilg8
I
Insurance Co
Une des plus fortes 'COMPAGNIES
CANADIENNES d*ASSURANCE
sur la VIE1
EUG. Le BOSSE & Co
Aaents Gnraux
4! PAGES
24ee aNNcE N" 69S
t wii-au-f nnce
Tlphone : 2242
Panama Railroad Steamship Line
Service de fret et de passagers enti e
W-YOR* Cl IV N..V. -3-S^^ mTS ^ IU S
Cll0S Ci'abs^e^olagTnt; pour tes prmc,pauXPom de l'Europe :
Angleterre Franc.
Mrs. G. w. SHtiLDON & Go- 17 James Street, Liverpool, Lnland
Tue followiag are oui- Agent ai principal porta in Enrope :
ENGLAND, SCOTLaND. FRANCE.
nettrt U. W, SUELDON & Co.,
17 James dtreet, Liverpool, England
In France, Messrs G W Sheldon & Co. are represented by the.followin rms .
CiFXLATl.Y He,NKEY & Co
il rlje del Rpublique
Marseilles.
llEHNU PERON &. L?, Ltd.'
53 Quai George V.
Havre.
Hr.RNii Peron & Co., Ltd.
Hue du Mouliu Vapeur,
Boulogne sur Mer.
Copenhague, Danemark. & Co
Meun E. A. Bf.ndix & Co
21 Allengade, Lopeuhagen.
Oslo, NohWAY.
Intel ualioual fcX
Spcditionaaeikap Oslo.
Hamburg, Germany.
MM.Atlantic Freioht Corp'n
Hambarg.
Hernu Peron & C Ud.
.95 Rue des Marais,
Paris.
Hernu Peron & Co Ltd.,
Rue de la Tranquilit,
Duukerque.
Hernu Peron & Co Ltd.,
9 hue Roy,
Bordeaux.
Genoe, Italv
Messrs Henry o* & 'lerici,
Puisa S.autteo.No 15 Genou
Cottenburg. vneden.
Noruisk Express,
Coiheuburg,
Bremen, Germany.
Messi s Ai Lan-' ic Freight
Corp'n.
Bi emen.
.ROTTERD M, HOLLAND. 5
Messrs atlantic Freinoht
Corp n.,
"Rotterdam,
Cours I
Classiaues
12me Philosophie inclu-
sivement. 1
Mthode sre,4Succs com-
plet contrle chaque anuee
Cours du Soir pour Adulte*
et Jeunes Geus.
Compiabdil, stnographie
anglaise et franaise, Dactylo
graphie avec dis spcialiste*
pour chaque cuurs.
lEuseigueineni du Franais,
de l'Augl d, de l'AJ emaud,de '
1 Espaguol. Mthode sans
gale.
uSons particulires de
Lettre,bcieuces ei 4 itheina-
tiqaedUA leva* ta eu re-
tard ou a v.eu* j 11 veuieul
gaguer iu lemp%.
your de Musqu (Solige.
Violon, Piauo ).
Peusiou Scolaire, srieuse
et agreahle.avec annexe pour
EtuJunuet Adultes.
S'adresser Rue Lamarre,1537,
ou tlphonez au No 2891
pour plus amples renseigne-
ments.
L'INSTITUT
.TIPPFNHAUER
Reconnu de l'Universit
Hbiiienne.
CADBURY
CHOCOLAT BOURNVILLE
DLICIEUX CROQUER
TOI JOURS DE PREMIRE FRACHEUR m
FABRIQU PAR CADBURY. USINE BOURNVILLE, ANGLETERRE
Joe WOOLLEY
Horn-Line
Le S/S Henry horn ve-
nant u'Europe, e.st ulundu
vers le 12 avril, eu route pour
Kingston, Sto Domingo etr,
prenant fret et passages.
RtlNBOLD & t.o, Agents
.T ompa(jni^ gnrale
Transatlantique
Le steamer Carimare de
retour des ports du Sud et
de Santiago de 'nba sera ici
dimanche 1.5 ro irai f, en route
,juu! 1. v m les ports j
dn vor I, m I la et San
Juan de POrto Riro.
Le steamer "Macoris" attendu
Port au priuce, le 27 avril,
repartira pour le Havre vers
le 3 mai. prenr.n fret et p^s I
sagers.
Port au*Prince, le 9 avril
1930.
E. ROBElIN & o, Agents.
RHUM HENRI Gardre
En peu de temps ce pro-
duit remarquable a conquis
de haute lutte une renom-
me des plus enviables.
Demandez toujours le .
Rhum HENRI Gardre
alumInm UNE
Dpart rgulier de New-Orlans et de Mobile
pour Port-au-Prince.
Lu steamer laissera New Orlans le 12 avHl ai \fobil *
H pour Port de Paix, Gonaives et l'on ai
De New-Orlans 'De Mobile \ttendn Port au *
ttrt iAvriI 21 Avril
10 Mai 12 Mai 19Mai
'JV,U 9 Juin 16 Juin
21Ju,n 23 Juin 30Jnin
Ce 2 Avril 19.K).
A. de MATTEIS & Co, Agents soraux.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs