Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03979
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: April 4, 1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03979

Full Text
'
*:
Clment Magloire
DIRECTEUR;
36K, HUE AMERICAINE U
TELEPHONE W2242
2ieme ANNEu, N* tiWoJ
gocit des Nations
Sinon* aiaioa* >ec humide et
dats l'oubli de leas-nl se, t| sen-
ItBcut ti'uu cur lipjele, us s-
ries sli>aii> or i < i|ti el m>u
ileaae, H nous ui lieaersaa pas
Saur irahisen le ffia qu'o (il
r aofls
Anatole I ]; \M l
B8
PORT-AU-PRINCE (HATI)
SAMEDI 5 AVRIL MO
Organisation de la Paix
Le Secrtariat de la Socit
des .Nations a fait paratre r-
cemment une uote sur le d-
Telopperaent, pendant l'anne
1929, des procdures de r-
meul pacifique des dif-
rends inteinationaux.
Trentequatre traits d'ar-
bitrage et de conciliation ont
t enregistrs au Secrtariat
en 1929 contre quinze en 1928
et six en 1929. J^
A la fin de 1929, le nombre
des traits enregistrs concer-
nant le rglement pacifique
des diilrends se montait
130. Ce chiftre atteste les pro-
grs considrables accompli-
depuis la fin de la gurit
dans l'organisation de la pain
Sur les 'M traits d'arbitrag
et de conciliation enregistie
en 1929, 11 prvoient uni
ouement la conciliation ; les
autres assurent une solu
lion obligatoire des difte
rends. Douze d'entre eux pr
voient seulement une proc-
dure d'arbitrage, 11 stipulent
i la lois une procdure dt
conciliation et une procdun
d'aibitrage et 2 ( ou 2) un r-
glement judiciaire.
Si on examine les lisposi
tions de ces traits, il tau
distinguer d'une part les 20
traits conclus par les Etats
Unis d'Amrique et les autrts
1. Les20traits conclus pai
les Etats-Unis d'Amrique se
repartissent en 9 traits de
conciliation qui ne prsentent
sucuue particularit notable
eSll traits d'arbitrage con-
us sur le mme modle.
Ces 11 traits prvoient l'ar
itrage seulemeut pour les
diffrends d'ordre juridique ei
comportent quatre ordres de
reserves :
) Diffrends relevant de la
juridiction interne des
Etats;
I) Diffrends touchant aux
intrts de tierces puis-
sances ;
0 Diffrends atlectant la doc-
trine de Mouroe ;
d) Diflrends affecta ut les en-
gagements du l'acte de la
Socit des Nations.
2 En ce qui concerne les
tails autres que ceux conclus
fw les Ela s-Lnis, on constate
We la tendance prvoir dans
* mme trait, d'une part la
Wnciliatiou, d'autre part, l'ar-
bitrage et le rglement judi-
Un procd nouveau
pour empcher les
bateaux de sombrer
Berlin, Mars. Un inven
ur berlinois, M. Rudolph
wcks, vient d'imagiuer Un
"loyen extrmement iuge
fiteux d'empcher les eiubar-
"Jjons de sombrer.
|l a dcouvert un compos
wimique qui dgage, au eou-
wct de l'eau, une trs grande
Quantit de gaz aussi lger que
*air- Ce compos, maintenu
ttens des sacs ou sachets im
l*rmah! s et lastiques,dom
n peut rgit r une ouverture
v0iuut occupe trs peu dt
joiume. Ou peut donc eu d-<-
|fsans en; ombritnea
pnivire.s. les ftydioplane
*s sous m rius. le, dirigea
^ese', bien entendu, les na
8a eurs et les passagers eux
'eiDes. Eu cas de naufrage.
JJsacs ou sachets sont nu
^'ateroeut ouverts et refer
*** ds qu'une trs petite
>Uatite d'eau y putre.Sous
Passion des gai, lesreci-
ciaire, ne tait que s'accentuer.
Douze traits sur quinze
sont ainsi conus. Les trois
traits qui 1 o n t exception
sont un trait d'arbitrage
entre le Brsil et l'Espa-
gne du 8 avril 190, un trait
de conciliation entre la Fin-
lande et les Pays-Bas et un
trait de conciliation entre
l'Allemagne et l'Union des R-
publiques sovitistes socia-
listes.
On constate, en second,lieu,
ia tendance soumettre l'ar-
bitrage ou au rglement judi-
ciaire.tous les diflrends quels
qu'ils soient. C'est le cas de 7
traits de esneiliation, d'arbi-
trage et de rglement judi-
ciaire sur 11.
On constate, en troisime
leu, uue tendance liminer
es rserves Les traites n'en
comportant pas ou en com-
portant peu.
On constate, en quatrime
lieu, que, pour les diffrends
l'ordre juridique, la Cour per-
uanente de Justice interna-
tionale, est habituellement
choisie comme juridiction.
Plusieurs traits donnent
mme comptence la Cour
pour tous lesdifle.en ls.
Il convient de signaler, ou-
tre l'accroissement du nom-
bre des traits bilatraux
pour le rglement pacifique
des conflits internationaux, le
fait que 14 Etats, y compris 'i
grandes puissances, ont sign
la clause facultative du Statut
Je la Cour, au mois de Sep-
tembre dernier. Lorsque ces
signatures auront t ratifies
prs de 40 Etats sur 54 qui
composent la Socit des Na-
tions auront ieconnu la juri-
diction obhgatoiie de la Cour
t pourront, par consquent,
se citer mutu 11 ment devant
ce tiibuual international. A
l'heure ai tue!le, le nombre des
Etats lis par la clause ta ul
lalive, qui s'levait 19 la
lin de 1929, est de 215 ( liu de
lvrier 1930 ).
Au 31 dcembre 1929, trois
Etats se trouvaient galement
lies par l'Aete gnral d'aibi-
trage du 26 septembre 1928.
Cet Acte gnral constitue un
j trait de conciliation, d'arbi-
trage et de rglement judi-
ciaire.
Au mois de septembre der-
uier, au cours de l'Assemble,
sept autres Etats, y compris
la France, ont annonc leur
intention d'adhrer bientt
cet Acte Gnral.
wmmmz
v
*&? mmm
pients se distendent et main-
tiennent, comme des boues
perlectiounes, l'embarcation
a la suilace de eau. S il s'a-
git d'un submersible, ce der-
nier, grce la lgret des
sacs gazeux qui l'entourent,
remonte aussitt fleur d'eau
o il reste tout le temps n
cessa ire l'arrive des se-
cours.
Les expriences qui vien-
nent d'avoir lieu ont douu
les rsultats si satisfaisants
qu'une importante compagnie
arienne allemande a dj
muni tous ses hydroplanes
de la prcieuse poudre.
Maekandal
La reprise de uMakandaU le
beau drame de M' Isnardin
Vieux qui devait avoir lieu ce
soir Cin Varits est r0- [
voye a une date ultrieure p
suite d'un malentendu tntrele|
aceurs et M# laoardin Vieux, J
de la pice, 1
ABONDANCE
4 PuissanceDimensions Beaut
La nouvelle Dvnamic
m
KRNkl.M!
CRE ET CONSTRUITE
PAR STUDEBAKER
D'UNE plus puissante valeur qu'aucune
autre automobile de sa c'asse. Plus
grande, plus contortable, plus belle que tout
ce qui a t achet auparavant son prix.
114 pouces d'empilement, 70 chevaux de
torce,moteur deStudebaker, silencieux mal-
gr sa puissance, nouveau systme de Irei-
nage. Roulement sur billes de Timken
en 12 points vitaux ce sont les spcifi-
cations de la nouvelle Dvnamic Ers-
kme qui dmontrent les facilits de
Studebaker de donner une valeur
, iDComparthle et la preuve de ses 78
ans d'ex |irince dans I > construction
d'une qualit incomparable.
KhEEIS GARAGE
Distributeur
RUE PAVliK. (l'orl-au l'riocc. Haiti ). l'HONE, 3318.
M EUGNE ROY.
Prside n t 7 empara ire
L'immole de dlgu* du peuple a raidie le hoiv > W. BagM Ke.c
niolormment au projet de la 'mission Himmit. Manifeslalious
eolhautd.ibles du peuple Initiai iavtll la miaiss-nee
de *on indpendance.
Service de IASSOCtA TRD PRESS
Port-au-Prince, 20 mars. L'assemble des dlgus du peu-
ple a raidie le choix de M. Eugne Roy comme prsident tempo-
raire de la Rpublique d Hati, conlonoiment aux suggestions de
la commission Hoover.
Trente-cinq dlgus taient p.sents, 31 bulL tins ont t d-
poss dans l'urne eu laveur de M. Roy; te treille cinquime tait
un bulletin blanc.
M. Roy sera lu olficiellement le 14 avril par le Conseil d'Etal;
il rentrera en charge au milieu de mai, poque d'expiration du
mandat du prsident Borno.
La ratification de l'lection de M. Roy a eu lieu au milieu d'un
grand enthousiasme.
Plus de 50.000 personnes ont assist cet apts-midi a une mani-
festation en l'honneur de cet vnement.
Le sentiment gnral est qu'on
assiste a une renaissance de la
libert hatienne, d'autant plus
que les dlgus de tout le pays
ei les repri-enlants de tous les
groupes ont approuv le choix
d'un homme en dehors de tout
parti politique et universelle- .
ment admir.
M. Roy, conservera se lonc-
tionsjusquil automne prochain, ;
poque laquelle les dputs et \
snateurs runis en assemble
nationale' liront un nouveau
praidant.
Lorsque la nouvelle de la ra-
tification s'est rpandue en ville
de nombreuses manifestations
d'enthousiasme ont eu heu. Des
eus de Vive Roy Vive la R-
pubique: ont retenti ainsi que
de nombreuses -acclamations
I adresse de la commission el du
prsident Hoover.
Miami, 20 mars. Les mem-
bres de la Commission Hoover
sont arrivs Miami sur le Ro-
chester . Us n'ont do.in au-
cune indication snr le rapport
qu'ils prsenteront au prsident
Hoover sur leur enqute en
Hati. Ils seront reus vendredi
3 heures par le pr sidenl &
Washington.
. ..' H'Vl.
L'Idal Rhiim
ALIX ROY
28 annes de succs.
Parisiaua
OEM AIN SOIR
A 4 HEURES 1/2: MATINEE
L'Aiglonne
(Suite)
Belphegor
( Suite )
Entre: 0 50; Halcon : 1.00.
A 8 HEURES
La plus belle production ita-
lienne que vous ayez jamais vue:
QuoVadis?
NOUVELLE VERSION
Avec le gnial acteur allemand :
Emil .lannings entour de Rina
de Liguor H -i. na S.uigro, Li-
Itan II II Dav s.
C'est une production lu la
Union Cinnmi* grafica Italianna
Entre : 2, 3, 4 goun'es.
Mort
d'un ami
d'Hati
Lundi dernier ont eu lien en
IL^IiseEpiscopalelestunraiiles
d un des meilleurs amisde notre
pays, M. Georges Shwederski
qui laisse le souvenir d'un Ren-
lilhomme accompli aux mani-
res aimables et correctes.
Sa mort aurait pass inaper-
ue snnt un* note d'ia de nos
s et eele n'est pas pour
'ire l':.o '.memodeste ffuj
senaad iwtrsdevaol leama-
: allons et Its hommages.
A ses deux fils, M. Staude
qui lui donna jusqu'au dernier
momen! le rec >. fort de sa pr-
cieuse amiti, nous prsentons
l expression de nos sincres con-
dolances.
... a vu d'angoisse d'un jeune
amoureux qui ivail manqu
I heure du : idi i*votts et qui
U lamentait, se demandant ce
qu'elle allait i nser de lui, la
belle brune aui cheveux noirs
qui devait MU orfondre et s'en-
nuyer en une vaine attente. Un
:iim offrit une place au galant
dam sa petite limousine et on
drapa an sse.
la belle < t partie, dit le
patron de Preatlan, e depuis
longt mps, i n ompagnti d'un
officier ami ricain...
... vu, avant-hier, sur ta
roule de Ption-Ville, bieu aja-
re, en boiduie de la uiaguiti-
que voie une auto Dodge P3..'i
qui stationnait, abandonne par
sou propril ire qui, ce mo-
ment l. tait tu ni be ail-
leurs...
Non i il n. ne voulut pas tre
indiscret ; il ne chercha pas A
savoir o -e trouvait la cavalier
el qui lits oa up itions il se li-
vrait cette heure tardive de
la nuit.


... a vu uni lemmequi nas.s;iit
accompagne d un gendarme.
Elle portai1 sur le bras droit on
bb qui pleurait. Lue arresta-
tion, noyait o M us quelqra'nti
qui se disait enseign nUirtru
que c'tait (oui s mnlemenl Mon-
sieur, Madame et bwb qui s'en
allaient en promenade.
*
,a s/i passer, i la rue Dai
ls-Destouch' s. au milieu de
cette toute ronllaitle d sut* s.
qui encombre le bloc allant de
la West Indies au Garage Kneej-,
un vieillard qui conduisait une
bourrique chdige de ciuiux. Il
allait philosophiquement* sans
se faire aucun souci, des voitu-
res qui passaient en vitesse et
de cris rauques de leurs klaxons
aux tons d v. rs et cacophoni-
ques.


... a vu un rue qui prit la>
lui te avant >ii au Champ-
de-Mars. Il .; entendu,
dans le calme limpide du saur,
une fbrmidabl dtonation; Mais
caque ces poli ivatentsaria
pour un coup d'armes n'tait
qu'un banal nenl de pneus
qui venait de > : ire, l-bas, de
l'autre ct des Casernes Dessa-
lines.
I

... a vu, appuye de lout son
corps, contre ui pilierdu Grand
Htel de France, une fillettequ
ne doit pas avoir | lus de duzei
ans et qui fumait, avec une vo-
lupt indescrq ;ible, une grosse
pipe.
*
... a vu, un peu piusloiu, sous
la galerie de :. Maison Afger-
bolm nue au ie fillette presque
du mme Agi 11 qui, avec un
sourire, a r r i il chaque homme
qui passait. mine n peine
arrt, elle lenuail la main et de-
mandait, d'une voix na/.illarde,
cinq centin e | ur s'acheter un
biscuit.
e
... a vu, dan i s. dpches de
presse, une |> lite nouvelle ca-
pable de d un mort. Il
est dit, en eftet, que les conduc-
teurs de i et la ont lait une
grve flans u k'ille de la R-
publique Argeul n <-r qu'il a t
impossible ml quelques
jours, deui aorte. El-
cept, cependant a Rosario, ou
les enterrements se sont laits
avec le con< m.s d'une forte
garde de po!
On trouvera aux Bureaux du
IIaiim le de m > reeneil de M.
Lon Laleau, Al Uons an
prix de Cm | Qot de l'i
pi ii
n
Assuiez-vi us contre accident
| fa c Beaeral accident Pire et
Lde Assui'u , Corporation Li-
mited . Vve F. liermiqgoaiB
Agent Gnrai pour HaPaY


Sow m*nt U honor*
avant M* laouitedeMes-
Znd de bien vouloirpu-
blier rAl'lTJ. fumnt- Apw
accdons v ionUers leur di<
lafumitedelearhihativepa
trial irjue :
Appel
aux Femmes
d'Hati
Les rcentes manifestations
qui se sont produites Port-
au-Prince, et dans les autres
villes de ta Rpublique out t
ue grandiose leon de soh-
darit hatienne. ...
Kiles ont galement lut res
sortir avec clat la ncessit,
pour le succs final dj cau-
se nationale, d'une troite col-
laboration de toutes les forces
patriotiques.
I) a u s ces ma ni lesta lion s
d'activit collective les Fem-
mes d'Hati ont jou un rle
dont chacun se plat recon-
natre l'importance.
Quelques-unes d'entre nous
ont pens que cette leon dt
solidarit ne deva-l pas tre
perdue et que cette collabo-
ration, ralise dans le mal-
heur, devait tre poursuivit
avec tnacit alin d'amener,
sur la terre libre d'Hati,
rtablissement d'une paix de-
iiniiive, iondee 8UI la justice
et sui le travail.
De l est ne l'ide de crer
l'Associa lion Patriotique des.
Femmes Hatiennes.
Cette Association, constitue
le Mars 1930, a pour but :
LE MATIN- 5 Avril 1SJ30
*M
Us extraits des journaux &,
la presse amricaine intressant
a m, liant (te/r nos lecteurs,
nous en pOUfSUiuOM la publi-
cation pur les informations sal-
ua n tes :
Ketoui
d'Hati
U reaaissioii presealr nu elStSl
preliw maire a I. Uooki-
( Scroice de l Associated l'ress )
Nouvelles
Etranqres
{Par radio )
1. d'entretenir dans les
familles hatiennes le culte de
lu l'atrie et le respect des
droits de la Nation,
2 de resserrer entre les
iemmes hatienne* les liens
d'amiti et de solidarit,
:; -de travaillera dvelop-
per parmi les tommes un sen-
timent plus exact de leur rle
social et patriotique,
4 d'aider, pur tous les
moyens possibles, les uvres
d'ducation et de travail qui
tendenl lever le niveau
moral et matriel lu peuple
halien.
5 d'encourager, p.n r U
fropagunde ou autres moyens.
iadusti ie nationale et le com-
merce hatien,
i, le contribuer, en joi-
gnant ses efforts ci.ux des
autres \ s >ci;uions fminines
d'Hati ou de l'Etranger, unies
dans une commune pense de
paix et de justice, l'tablis-
semeuti entre les nations, les
races et les classes loclales,
de rapports bass sur le droit
et l'quit.
WASHINGTON, 21 mars.
Aprs un brel entretienavec M.
Hoover, M. VV. Forbes prsi
dent de la commission d'enquU
en Hati.a dclar aujourd'hui
que les commissaires avaient
tourni au prsident un brel ex
pos prliminaire ,de leurs tra-
vaux en Hati.
11 n ajoul|qu un| rapport com-
plet serait prsente plus tard
L)ans eei tains milieux, on croi<
que ce compte-rendu conclues
au retrait de l'imanterie de ma
nue de Pile, aussuAt que possi
ble.
J.)ans un communiqu,la com
mission a tau savoir qu'ell.
avait t parlicuiiiement un
pressionne par tes splendidcs
sultais atleiuls sous la direc
tion sincre et etheace du g ue
rai Kussell, dont laclio.i aval
eu l appui nu pres;dent Bonio.*
M. Hoover .a dclar que l<
presideul provisoire resterait t
t inction jusqu I auiomne pto
ciiain, poque o un nouveau
prsident sera lu suivanl le.,
rgles coustnuliounelles.
coi t -au-frmee, 21 mars. L
rpublique d Hati s est remis
au travail, aujourd'hui. Api
ivou approuve luei la noiniua
lion temporaire de M. Roy, i>
peuple a quitt toute pioccu
palioii p unique.
Le groupe .de M. Borno. lui
.nine fc'eel joint aux autres par
lis pour louer le ihoix de VI
Roy. Tout le monde s accorde .
penser que la situation polio
que sera calme |UMjua la cain
pagne lectorale pour la noim
naiion d'un prsident rguliei
campagne qui commencera a i*.
lin de i t.
Pour raliser son progrnm-
me, l'Association Patriotique
des Femmes hatiennes comp
te sur le concours de toutes
les Pesmes d'Hati.
A toutes, sans distinction
dftge.de ieiigiou.de sitoation
sociale OU de parti politique,
elle adressa un pressant ap-
pel.
A Chacune, elle demande
d'excercer l'eflbi t individuel
propre crer, au loyer taml
liai, l'atmosphre de sympa-
thie et de comprhension mu
tuetle qui, en se g< oralisi
tablira de faon permanente
la paix sociale.
Elle veut devenir pour sis
membres un vaste eii .inp
d'activit patriotique et d'. mi-
li nationale.
S::us vouloir, pour le rao
meut, revendiquer l'exercice
des droits politiques en la-
veu- des Iemmes, elle rappelle
que celles-ci fout les nom-
mes tt les hommes fout les
gouvernements. La femme
on l'a souvent dil est Ion
gioe de tout. C'est pourquoi
s.....lec t considrable dans
i<"i p socit.
as demandons toute
Iemmes (fHaltl de pren
dr onscienee de ce lle.
s se montreront dignes
Le Rapport
sur Hati
l.e dpart du y* lierai HiksHI pr\u
a arte ech'-iiiiiT
Washington, W mars Bien que
, oeuvre du brigautei g1 'lierai J.
il. Kussell,haut commissaire en
llaiti.aii revu l'approbl ion offi-
cielle de la commission Hoover, i
,uii dpart prochain d'ilaili est
.-n visage dans les milieux gou-
vernementaux.
Le prsiden Hoover ne ren-
tra publiques le re omnan la-
10ns de lu commission que lors-
qu'il aura tudi le rapport chro
iravail sera achev vers le mi-'
,.! de la semaine prochaine. Il,
i st rdig par M. William Allen!
A nue, de Kan-is, el M. lame*
Cearney, de New-Jeraey.
Ce qui semble indiqutr que
l'mtanterie de marina sera rti-
ve, c'est le mcontentement g-
nral que sa prsence a suscit
>n Hati. D attire pat, la com-
mission a annonc quelle avait
ei > particulirement impres-
sionne par les splendides r-
sultais obtenus sou-, la direction
sincre et efficace du gurai
Kussell .
Le gnral Kussell est hallt-
ommissairs en Hati depuis
1922.
d'exercer leur 1 nclion sociale
en l'inscrivant en loule l'As-
^ iciotionPatriotijoedes rem-
ues ilailiennes, dont les Sta
tuts se ont prochainement
publis.
La secrlaii>.
T. BK l.hGARDE
/-u l'rside a te. +
M- PaacEVAL THOBY
La rue prsidente,
Mm* HauwcblLEsCA
La trsurire.
\uci \LFRED.
Les U\ du Conseil,
'2 Avril __ ;_-SJ2
l'uar la cunstruclioD d'difices ^
- aux Etals-I ni -
WASHINGTON Le l'rsi-
deul Hoover a sign le bill ap-
piopriaut 2.'J0 millions de dol-
lais pour la construction des di
tices publics travers le pays.
I ue impasse
LONDItLS Un pessimisme
extrme l'gard de l'issue des
ngociations anglo franaises sur
n- pacte de scurit a t expri
m dans les cercles amricains
le la conleience.il a t gnra-
lement admis que les Anglais et
les Franais sont arrivs une
impasse.
la peine de aorl es Angleterre
Il est serieu-Kineiii envisag
eu Angleterre de rtablir la pei-
.ie de moil pour lachel, dans
'arme. Cette proposition a pa-
ru parmi les modifications I
ians les rglements contenus'
dans le bili annuel de l'arme
et de 1 aviation qui vient d'tre
rendu public.
Peur eu'sde vitesse
NE v\-YORK. 2 Aviliue jeu-
.ie I).ivi,i Caiinon, ge de trente-
lt ans et qui est un dry des
plus convaincus vient d'tre
ii.l.un ne a 25 dollars d'aineu-
le pour excs de vitesse. C'est
le lits de l'Evque Caiinmg.
Madame llanau
ha radio
PAHIS 2 Avril i\ 1 n'oublie
le laineux scandale daus lequel
i sombre la Gazelle du Franc.
daUame Hauau 1 ancienne direc-
iiice de celie publication est
encore sou-, les verrous ainsi
que le laineux auieui ne Satan
conduit le bal. L'association des |
i eue iu.iU. lu Ua/eili U l'iailC
verse une caution de 32.000
ioll.ii-.-, pour la mise eu libert
,,iovisoueUe nadauiellanau qui
-.la |uge le 15 Mai piochain.
I oi u el les drvits sur ses aines
Par sjiis lu
M. Henry Foid vien de lou-
. lui Ue l'Eial Amricain la soin-
me Ue 35 UilIbOUa 7 U.000 dul-
ais. Uttlie vaieui lui a eie les-
niuee. Elle tous ituc un txce-
Uenl de droit que le Tu-soi
ivau inw.ueu in* lie de lui.
Lia rponse) des Soviets
au Pape
IfOS' OU En diverses par- '
l'es ue i Union sovitique, des .
rsolutions oiii e.e adoptes pour I
protester contre les pneres el le
seivice leligieux du 19 .Vl^rs
Saint-Pierre de Rome. j
La plupart des resolutions '
pr endem que la campagne
BCtuade contra les Sovieta ne
pourra qu'iulensifier l'enthou- |
siasme des travailleurs mener :
,i bien l'excution de leur plan I
industriel de cinq ans ; le col- '
leclivisuie de l'agriculture, l'ex- j
tmciion des kou'aks, le reutoc- j
cernent de la dfense militaire ]
du p.-y-, el I aug membreedea Socits ahistes.
Le pre Avgio, administrateur
des gli es catholiques polonn-
st--. d "i-. les disiriets de Minsk
el de Mohilev a sign une d-
claralion disant qu'il ne con-
naissait aucun cas de perscu-
tion religieuse.
Le Congrs athiste admet
que les propagandistes doivent
abandonner l'ide que la reli-
gion peut 're extirpe en Rus-
sie du jour au lendemain. Les
.livers orateurs ont dclar que
les excs commis par les nn'i- I
tanls thistes et les (onction
nairet des localits dans la guer-
re contre la religion doivent
u
Mesdames Augus'e Roumain,
Brun Ricot. Pierre H lieourt
Lo Alexis, Victor l>uvio, An
toine Michel. Georges Lege^.
Ernest Chanvet, Volny H -
t,Victor Gaillar I.EHe Salo-
ge, M la Louis. Marguerite |
.iuette Lgitima,T..
Rellegarde. |
Voux'au Chef du Parque!
des Genavrs
Par commission de Sou Ex.
le Prsident de la Rpublique,
Me Alfred Glin a t nomm
ominissaire du Gouvern^m-nt
ns le tribunal de 1re insian-
i e des (jonave.-.. Son installa-
ion en cette qualit a eu lieu,
mardi 1er avi il dernier, an mi-
lieu du pins grand enthousias-
n.\ Des avocats en grand nom-
bre, des commerants et pres-
que toutes les ligures de marque
que compte la ville des Gonal-
vea assistaient l'installation du
nouveau chet de Parquet qui ne
leur est pas inconnu. En ellet, i)
milita quelque temps comme
avocat du barran des Gonaives.
Me Alfred Glin, i qui nous
prsentons no> compliments el
nos meilleurs vcaix de succs
s lonclions. est
un ancien <'.ommissi< e du Gou -
ernemenl prs le inbund d.*
Ili< inalanea d. Fort Libert et
>aui a |usiifler ph-inemeni la con
fiance du Pi vident de la R-
publique.

Tuez les SEPT DANGERS
avec
FLY'TOX
l

FLY-TOX Extermine
les insecles PR0P^tTS.DE
Les sept dangers attaquent les loyers. Ils dtrui
seul la propriete.contamineut les mets et vous volent
votre paix et votre coufort. Avec leur daid empoi-
sonn us sueeut le sang de ceux que vous aimez,
et leur uoculeut les germes de dangereuses mala-
dies. Usez du pouvoir mortel du rLV-TOX pour
exterminer les sept dangers et tous les autres in-
secles pestileres. Cet insecticide scientiaquement
prpare possde ses qualits uuil'oi mes exactes aux
preuves du lahoratuue. 11 est luoQensit, ne tache
pas et d une odeur agrable. Votre pius proche ma-
gasin vend le ELY-TUX eu lerblauc bien et vous
gaiantit le lembourseuicut si vous u'tes_pas satis-
fait.
Les sept
dangers.
Moustiques
Puces
Punaises
Mouches
Blattes
Vers
Poux.
Ils ruinent la sant
des entant s,des adul-
tes et la proprit.
Quelques unsd'entre
eux o tous so: t tou-
jours occups. Ils
laissent une trace hi-
deuse de destruction,
de maladies et de
mort.
TOX
CERTIFIE KILLING POWER
cesser. Il ne taul plus lermer les
glises par la lo^e, enlever les
efochee, forcer les pavsans se
foindre la ligue d s S ma Dim
ou proclamer des districts com-
me rgions ahistes.
Yaroslavsky. prsident de la
socit des militants athistes,
a affirm qu'il fallait employer
les arguments, la persuasion e'
des explications scientifiques
pour extirper la religion du
cur du peuple.
La tssr de doeloral en et * Villorl B.amoir
C'est un fort volume de deux
cent soixant huit pages et qui
traite du contrle financier du
Gouvernement des Btats-Unia
d'Amrique sur la Rpublique
d'Hati. L'ouvrage prfac p .r
M. Marc Rglade, proiesseur
la facult de droit de Bordeaux,
abonde en documents prcieux
et en rues nettes et claires. Nous
y reviendrons d'ailleurs En at
tendant nous remercions l'au-
teur de son gracieux envoi et le
flicitons de ce trs beau travail.
*
Os les mil'- rue n
Un phonographe de secoude
main-
S'adresser au Bazar Odon
J. KARAYANY.
AngleGrand'Rue . R.ie Fi ou
8 heures 30 du soir, au bs <-
la Rue Dants DesioucOes,
L'Auto 3.711
a chavir, les quatre io
l'air. Ct ChattfftsUi est eu .^. ,
Pas de blesse
Confrence d'Hygine
La prochaine confrence d'Hy-
gine qui sera faite mardi 8avril
courant dans la salle de Con-
frences de l'Ecole Na'ionale de
Mdecine el de Pharmacie sera
des plus intressantes. Elle sera
agrmente de vues cinmato-
graphiques.
Les iniituteurs et institutrices
de nos coles aut nationales que
prives suivront avec intrt
ces instructives confrences
mardi prochain.
Varits
DEMAIN SOIR
A4hs |/2 : .Matine :
Ma Murray dans :
Lys Sauvaqe
0.50.
A 8 HEURES
Un chet d'ee ivre du me'teur
en scne allemand F. Murnau :
L'AURORE
( SUN KISE )
Ce film qui tut class 1er dans
le concours international orga-
I nis par le grand quotidien al-
[ lemand Der Deutsche sur la
i meilleure production de la sai-
! son 1927-28.
E m. t : 2 G.; Loges : 3 Gdes.
La Solidarit
Demain aprs midi, il y ''
une importante sance au *
ordinaire de la Socit.
Tous les membres de la
lidant sont invits aJP
senter en le plus grand nom
I.a lot-rie des (BoJ
Nous rappelons aux int
quec'estdemainDoeureJ
cises du matin quaura J
Parisiana le tirae de toj
des uvres de l'Associalio
Membres du Corps Esj
et du Comit Hatien
liance franaise. rt,
Les lots giignanlsseronlj,
ds le lendemain du wj
magasin de M. Simon View-
-
Hallo Louer
A une !i dla sise
Bounc foi N > 219.
S'il 11 esse r
Cb.N.r.AETJENS

Le Congrs ,
des Io0*nlM
Hier 9 heures du mal*
une des vastes salles d ,
National, a l ouvert ,
grs annuel des Ing*n,erJ
Un programme cnoiJJ
prpar pour la circoo
Nous donnerons le .
rendu de ces sances
de nos plus prochains a"
des,1
les
Cinma pour
Rclamez voi
bls gosses pour
eniaiions de ,,ata?n0.
Matin nous offre anjj
hirisiana et a ine'
I* ccaston de l'anm
de sa fondation.


Uk MAli^-j tnllaVW
~T....... Il I ! IBII
-3
Y0 tfilf/tf SJff/JH MBA Ml
Attractions mondiales. 45artsbs des meilleurs cirques
de l'Europe et de l'Amrique. Grande collection danimaux
rares. Sinqes savants. Chevaux Arabes el Avalais, Lions,
Lamas et Chameaux.
De passage pour Kingston, le firque no donnera que
quatre soires.
UN GRAND CIRQUE pouvant contenir 5,000 PERSONNES.
Les cyclistes Jackson de l'Hyppodmriie de New-York
des toiles des Etats-Unis. .Musique. Equifiliri .tes,
Trapesistes, Acr< baies.
DBUT SAMEDI SOIR 5 AVRIL 1930.
AMENDEZ LE PROGRAMME.
m
SSF
m '
EUXIntartaM
NILU
. '
lOOUBESnOH'i. PA -'->.
IlUOISi SiUZ',
lydcpollfMa
|( maUdica
lortiduites par >u
:
:
(CO.'/GS/'i>.V7. /'!->.
f.*i?r- I .
Pau; u '.'f
a
* IHIII "
r oinpagni'k gnrale
Traif^atlaiitiqii**
Le steamer Carimarei serj-
ici Dimance matin b'couram
*
Le steamer "Macoris"attendi.
Port au prince le 27 avril
repartira pour le Havre vers
le 3 mai. prenant fri et pas
secers.
Port-au-Prince, le 3 aviil
1930.
. ROBELIN & To, Agents.
Ncrologie
Ce matin ont eu lieu tn l'E-
glise Wtsleyenne les fun-
railles de Mme \euce h kolas
Gaetjens, ne Sehia Lox d-
cde hier.
Nous prsentons nos sincres
condolances Mr et Mme
Nicolas Otjens, Mr et Mme
Frdric (iaetjens, Mr et Mme
Charles Nicolas Gaetjens, Mi-
el Mme Edmond Gaetjens, Mr
et Mme R. Brouard et tous
les autres parents et allis.
Pour les bornais u si
S'IL vous arrive une fois
de n tre pas satisfait
d'un article, dites-le nous, et
Paul E. AUXILA
vous l'changera de suite ;
mais pi isque vous tes tous
bien satisfaits, dites-le donc
vos amis.
.-V/^--" -i
De plus en plus les hom-
mes comprennent que leur
personnalit dpend de leur
attiait personnel-etquecette
attraction personnelle est ba-
se ou contrarie par la che-
velure. Ils trouvent dans
;
Colom bien 1 Stt a ni si i ip
Company Inc.
Le steamer B; venant din Vork er*
attendu Porta uJ race U 8 n mt. I' laissera t>>
mme jour pour les portl (\c la Colombi Irl *f
passagers.
Port-au-Prince, le A Avril 19
Colombmn Slamthip Company /as.
GEBARA & Cof Afeatft.
Horn-Line TJExelenio
Le S/S Henry horn ve-
nant d'Europe, est atundu
vers le 10 avi il, en mute pour
Kingston, Stu Domingo et",
prenant t'it i pass.ges.
RblNbOLD & lc>, Agents
Avi aux Selliers ___
Le soussign prie Messieurs
les selliers qui ont commis la
faute de poi ter son nom com-
me ayant tt prsent leur r-
union du dimanche 30 Mars
dernier la Maison du peu-
ple de bien vouloir la corri-
ger.
3 Avril 1930.
Maurice BOUC1CAUT.
Phone: 3318.
AVIS
L'Inspection Scolaire rap
pelle aux instituteurs et insti-
tutrices que la Confrence
d'Hygine aura lieu le Mardi
8 Avril courant de 5 heures
15 o heures de l'a prs raidi
dans la salle de Confrences
de I Ecole ue Mdecine.
Elle compte sut leur pr-
ence aiusi que sur celle des
Membies de l'Enseignement
priv cordia lement invits
y assister.
Quinine Pommada
! a combinaison idale po. t
l'attrait et la sant de la cha- ,
velure.
Une chevelure qui n'est pas
eu aaiite ne peut tie atlra
yante La Pommade de Qui
nine Exelento est une prpa-
tiou mdicale.Elle embellit la
cheveluie et la rend souple et
soyeuse, de telle aorte qu'elle
nourrit aussi la cheveluie et
lui donne la baaut at la sant.
Eu vanta chts tous les dro-
guistes Foui OJIO ottiuONi
ktulament, il est aspadi ns
rccpliou du prix.
EXfcLENiU.MEl'IClNfc
tOlUAMf
A'I'LAMA, CttbOlA U.S.A
Est prescrit pour grippe,
refroidissement, dengeu, Bile
fivre et paludisme.
L'est le plus rapide remde
LES UUNAKfl EXCLUSIFS
LES SOIERIES HAUTES NOUVEAUTS
LES GARNITURES GRANDE COUT JRE
40 trouvont chex :
CRPTT, SOULONu G. STRAUSS
*3. Rur Uronlu. -3 l'AIl*
Rn.ol de C,\.'r\\\,- KratU, chaqu. Mboa, am
- N4f0ctaaU et MaMna d* Couiiu. wulcm.ut.
P
"*Q
sttKCBM.iWtu'*J'MA -.fjaat-
Pour teindre tous tiseus :
* LAINE, COTON, SOit:, wc...
meun produit n'Aa!e
mLs MAURESVr
En rtntcilort au f'rmcr: Pharmacie W : H
l'bannioe Eugne PEROU, 1. Il,- \ "i l .
t toute, bonne, nuisons M Hnitl
(cUWUIon gtlutl ! franco tur itmeitiu /trmtt
V C FERCOQ. k ASNIERKS (Mm) Ttnm

RHUM HENRI Gardre
En peu de temps ce prol
duit remarquable a conquis
de haute lutte une r nom-
me des plus enviaBles.
Demandez toujours le
Rhum HENRI Garder*
Agents Jemunoei pour tout '
ays.
crivez pour reDseignaTneaai.
Toutes Ips Polices
DELA
comprennent la Protection contre la g
Foudre sans auqmentation de taux g
uqeBm&fCo s
Agents Gnraux ^
Vous n'avem jamais Got l'quivalent i*> Kay.
Cette nouvelle et dlicieuse
fabrication de Kraft apporte un
nouveau got de sandwiches.
Quoique vous ne pourriez jamais
le deviner.kay est en grande
partie riche de fromage blanc,
crmeux et duveteux, auquel a
t ajoute dans la juste mesure
des condiments {pas de viande
ni d'huile ) pour en taire un
produit entirement jxouveuu
avec une sduisante saveur nou-
velle.
jarre d\ verre hermtiquement
/ri ni ce qui ptttt Vt SO/I < l'jiu-
e snuiiii.
\ vire premire boucher de
Kay sent un irai festin Esta-
grz-lc aujourd'hui nnli pi-
ciel en a. Seulement oye :
i i de regarder le matqut de
fabrique et de provenu
A7M/-7' FOODS >
Comme tous les fromages et
aliments de Kraft, Kay est scien-
tifiquement pur et pasteuris et
bien prtsurve U vous arrive en
KRAFT
Distributeurs
PaI '

\fiPQPATH
Pert-au-Prln*
FOODS



Samedi
5 Avril 1930
Le Malin
4 PA-UES
24me aISNisE N 6963
4 im i-au-i'rice
Tlphone : 2242
MM
oiineur an gnie
Hatien
La musique locale es! une des lormes les plus expressives du sentiment national.
Lame de tout un peuple s'y rvle. Toutes les nuances subtiles par quoi seP
distinque l'expression musicale hatienne, vous pouve* les saisir, en vous I
procurant les premiers de toie une srie de disques hatiens qui
ont t enregistrs et les plus favoris du public. 1
Nous invitons notre charmante Clientle venir entendre les Suivants dj reusj
Pour
ih
ii
miser es
0o ne o une
BAT BAS
irte
Manche
Scion l'apprciation de noire grand OCCIDE JKANTY, Wnlcrprtathm di ces morceaux par lOiclieslre de la COLUM&IA PHONOGRAPHE Co.
a rendu avec une siucrit consomme et un style parlait la musique de l'auteur.
^Chacun est invit gracieusement venir entendre de la bonne musique hatienne.'
Malgr les dpenses supplmentaires que nous avons laites pour avoir ces disques spciaux, nous les vendons an piix rguliers, soit : 1,00.
M..... Charles MIOT
Saint-Marc
Savinien Martin,Pelil-Gove
TOVAR & G, Miraqone
KNEER'S COLOMB1A
Music Hall
Poii-au-F rince.
****&**
Pour les reprsentations en provinces de la marque COLUMBIA,adressez-vous
KNEER'S GARAGE Port-au-Prince. 1


I
Une des plus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
sur la VIE1
EUG. Le BOSSE & Co
Aoents Gnraux

o. a
wOrnimm***
AVIS COiMEROAL
Le Commerce et le public
-.un aviss qu' partir du 29
mars courant la miisonAR-
MODB ^v Company disconli-
nue d'oprer leurs affaires en
HaTii sons 'orme de Succur-
sale,et |.hi (lie i our remercier
chacun du support qu'il n"a
se de leur apporter pen-
du -il ces treize annes.
ARMOl'M avd COM ANY.
WIS
Nous prenons plaisir in-
former le commerce! et le
public que Mr Robert Cous
tan tin notre ancien Assistant
Manager pondant seit ans.
est nomm notre Agent de
v nie n la Rpublique
d' lu ap-
11 i partir
du 31 mars a. c, et nous
co ripions que vousrtporteref
sur lui la mme cuUflaD.ee
que vous n'avez rest de nom
accorder
Mr l
son I le building
de noti tlp. 2238.
AK.MOl'K an,, COMPANY
The Royal Mail Steam
Packet Companv
Le steamer Sea-Glory venant de Londres via Kinf^
ton et les poils du Sud,est attendu iri vers le 7 Avril, pir'
tant le mme jour via les ports du Non! et pour l'Europ
prenant du fret.
Pour tous renseignements s'adresser
I. J. BIGIO, Agent Gnral phone No 2311.
pM.iN% MM in.--mii-Lij________ ^^^MW*^^^*^^"
ALUMINUM LiNE
Dpart rgulier de New-Orlans et de Mobile
pour Port-an-Prince.
Le steamer "Frderiksborg ayant hiss New-Orlss 1
29 Vlarssera Port au-Prince le 8 juin courant, et coDUJ
nuera pour Jermie et J&m-I pre ,aut du trt..
Uu steamer laissera New Orlans ie P a 14 pour Port de Paix, Gonaives et <'ort au Prtnc*
De \eW-Orlans
29 Mars
12 *vrll
2^ Ivril
10 Mai
/" J'i
21 Juin
t)e Mobile
31 Mars
14 Avril
%
12 Mai
tf Juin
23 Juin
\ttidn Foft au P*
7 Avril
21 Avri
i Mai
19 Mai
16 Jaio
90 Juin
Ce 2 Avril 19.rt>.
A. 'c MATTES & Co, Agents gnraux.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs