Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03926
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: January 29, 1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03926

Full Text
Clment Magloire
DIRECTEUR
358, RUE AMERICAINE 1358
TELEPHONE N*2i42
Mme ANNE* W MM
fil*} a riei tlns U aaii. et il iam se mmir que
U aaiar du plu peut nunaal, ne
hil-il qu'use luuriui, ni nipabW- de
Mire quelquefois mais qu die ne
Mirait u*r' unie a rira.
f rAau

PORT-AUHRINCBf HATI)
La bouteille
d'encre
U piratt que, en (ait de co n-
missio 1, nous en aurons ohm.
tite administrative, ce dont bien
des individus au dehors n'oni
pas l air d tre trs enchants.
.Nous comprenons cela, mais
il taut de -n ne tre juste : le
bin prsidait Hio/er tait ce
q 1 il peut ; car, mme pour un
prsident des h" ats-Unis, il y a
des limites.
M. H.10 ver, au reste, ayant d-
clare q u-, pour lui, la situation
h dt ie nue tait q inique peu
obscure , il devient tout in-
dique, en l..ce surtout de l'ajout -
ueuieut de .son projet de rso-
lution par le Comit snatorial
eu nptent, d'essayer d'y voir
clair : 1* commission en ques-
tion est do ic, en quelque sorte,
les lunettes qu'il braque sur
JlL
il y verra si rien ne vient al-
trer sa vision, ou si on ne se
met s'agiter expis pour trou-
bler sa vue, il y verra ce qu
existe en reaiue : un gouverne
ment tabli ; l'ensemble des lonc
tioanaires du trait ; les oppo-
sants, uonl les uns, le plus gi and
Donibre, sont contre le gouver
meut sans tre contre les coo-
perateurs amricains, ei dont les
sutres, la petite minorit, sont
contre ces derniers, sans tre
entre l'action de Washington,
qu'ils provoquent mme.
Api es avoir vu tout cela, il se
mettra a n fl dur et demandera
probab'emeui la texte de traite
de 1V15 pour voir a quels par is
s'ar.er et quelles sont les li-
mites pasiguees par ce trait
l'action amricaine.
U demaudera aussi la Cous i
tutiou hatienne pour se rendre
compte des droits et des devoirs
du gouvernement uational.
Dans tout ceci, nous .-omuii s
bien tranquilles; ce sont les au-
tres qui ne le sout gure ; car.
si nous croyons nos oreilles, ils
rclament contre les pices m-
me du dossier ils voudraient
dchirer trait et 10 is nution,
Vue seule solut on leur agre :
hso.ution lolu ijnnaire.
JEUDI 30 JANVIER lsWu
BIBLIOGRAPHIE
1
La Revue de Droit Interna -
liona . organe de llns Amricain de Doit Interna-
tiontl, dans sa livraison de d-
cembre dernier, a fait un
compte rendu iogieux sous la
plume du Dr Pedro karUnez
trcga. scrtai c-ynrai ad
joint de Unsti ut, du Hure de
Ar* 4M Ijget s r a Le D1101.
INTERNATIONAL PRIV EN Alfa
riqi/e , compte rendu que
nous reproduisons ci aprs :
N. D L. H.
Voil un petit livre dans le
quel se rsument avec lui eu
et distinction les phases pai
lesquelles a passe la coJitiCd-
tiuQ du droit international
pn\ eu Amrique et qui cou-
tieut, eu outre, de U es justes
remarques sur la valeur juri-
dique de 1 oeuvre ralise pai
ijustamaule et viciorieu
.eincut cousacree par Ks
juristes du Nouveau Monde
uni Ko de Janeiro qu'a la
H i vu ne,
M. Abel-.N'icolas Lger cou
tiuue avec honneur la gloneu
se tradition de sa famille. Su.
, d'autres illustres savauts, de
l lustnut \mncaiu, lui a luis
se un nom dislingu dans le*
>pti>es juridiques d'Lun.p.
et dAuieiijue, et ce jeune ju
riscousull., uau sa prop<
pallie ei duos les congs in-
ternationaux, a su maiuleuii
Gt prestige, et eu teuuut cotu
le de sou Age, laugiueulei e.
1 largir davautage.
L'auteur de ces lignes tut
la bonne t -nuiie de le cmi-
ualtre au Long, es de Juiis-
cousuttes de Km-de Juu 11.
et d'apprcier personnelle-
ment ta prparation, le t.lent,
l'esprit prompt, la si gui r.
clailede jugeiueut et Ladom
persouutls spciaux qui, en
tes unie, ont 111 i-> M. bel Le-
: OU !!., UUI 11)1 1
En ralit, sous prtexte dejger eu vif lehel daus cetl
tout arranger, ils veulent tout p iade d homiut s illustre s.
emb.ouiller ; par. e que le pi
ident amricain aur Voir trop clair ddiis la bouteille
i encre, ils voudraient, pour
ta finir, la briser sur le soi, en
miettes.
Tout doux les bon." amis. Le
rsident Hoovrr a dit qu'il n'y
Voyait pas clair, mais n'a pus
joutqu'il n'y arrivera pas i.ats
S z venu tous les commi-saite
qu'o voudra ; 1. y a des i h ni-
Ces pour qu'en y niellent thd
cun du si. u vous, nous, ! s
commissaire*, ou aiiivea claii-
fierunpej lesihoseset trans
Limer lu situation trouble en
situation limpide.
Qui saii si, au fond, il n'y a
pas que la | oussiie des liou-
bleurs et si, eu eu solfiiaiit des-
sus, on n'aura pas v te dissipe
tous les malentendus ?
UN
Graltc-ciel
do 600 mtres
Une dpche de New York
annonce que les plai.s a'essai
viennent n'tre dress* poui
l'rection, dans la partie in-
ftieure de B ocfrvvay,, rt'un
K'a'ti-ciel oui d< il avoir 600
mtres de haut, coter 1 mil-
liard 860 millions de lruhes
environ et conter ir des bu
reaux pour cinquante mite
employs.
Il aura cent cinquante ta-
ges, dominera le Woolrvorlh
Building d'aussi haut que ce-
lui-ci domine la rue, r. ton
toit sera transloraie en Le.
d'atterrissage pour avions.
Cet ouv.age. duo.m plu
tueiiioiie qu'i et bul, a iuu-
gisiralement synthtis I e
problmes compliques de I e
volutiou du ent 1 uni acieu
tttique des conflits de lois don <
la rglementation consume ce
qu'on nomme le dioit iuiei
nation d pr-ve, de U pet un -
nulite du dtoi, d< lu so ulio
ns coi.H ts de lo s eu b-iio, et en Amei ique, du dvelop-
pement de la codification a
Uto de-Jaueiioet a lu Havane.
Il couluut au surplus de lies
importantes observations,
clair indue-, de la culture cl
du talent de l'auteur sur cet
ispect transcendeutal de la
vie mo len.e.
M. Lger fit un des dfen-
eu s les plus dcides et les
plus 1 >y >u\ du projet le co le
ireseu e a U Commission le*
Jurisconsultes de H10 pur le
D jeteur Antonio Sauchez Je
(insinuante.
| vvec le mattre ave lu
euts, M. Lege i-.lta ,< r
ai ocre la couib liaison de
Vl Suave I a Lins, dlgu
l l'A gen tue de Varclj,
e I Uruguay et de M. Ai bo, lu
Paraguay, tendu- t a bloq er
ladiscusson et Uxuitieu du
projet Uns ta manu- ci a dmo-
lir coiupleteme.it l'uvre de
codtti a ion, si les juristes
amricains dans un bon 1 eu
arti,e de quurune annes,
n'acceptaient les traites de
viouievido, antiques, incoiu-
pl ts, iiupaifaits et anbv>cieu-
ifl |ue. .
Il me sera permis de termi-
ner ces bives lignes qui n'ont
t'au.re objet que d'attirer l'at
leuliou des hommes d'tudes
>ur le livre d M. L^er, eu
iU reptoduisaut le pass-.ge
suivant, qui apporte au ode
t a son auteur l'apprciation
l'une des plus jeunes et des I
plus remarquables ligures'
tcieuiiiiqies de I \meiique,
e que repr ente la peisou-
uulit de AbJ-r\icola> Lger;
1 Le Code de la Havane con-
sacre un sicle d'efl rts pa-
tteuts. H ralise pour 1 .voie
tiqu une oeuvre sy teiuat-
mede ouciiialion.aloi sque le
vieux coutiueut eu est eucore
1 chercher la matire suscep-
tb uoig-iage irrcusable que les
Rpubliques de l' luenque
a.me, |a lis connues pour
cuis lut h iilco.es prioJi
I- es, oui louqui depuis a
1 gal de*, Puissances Euro
e unes, .eut s am tenues
le doiuaiue de
de t c-.pi il liu-
tnliopoles
1 scieuce et
tudiu.
L'tst une belle victoire
inteli clle et morale pour
1 hiinsph. e amiicaiu Et le
lIi Autonio SauchiZ de li.isiu-
11 mie, qui la Lui f e. a jet
-m giaiiU l.istre sur i.ui a, sa
, li le, la bi IL Itepub ique des
.Vnlilies.
Il grandi le nouveuu
c ulinem ei du coup n a mar-
que sa propre place puimi les
pluscelebtes tepreseiiiauisdu
droit international .
I'edho Mahtinbz FRAGA.
Une statue
au marchal
Foch
-
Miaf H Pajie U binev a aereal de
faire le modle du atasBaieat qui
sers lev a New-Yark
Le a janvier dernier,les mem-
bres du bureau el les direeU-u'.s
du Foch National-Memoria
tommfttee Inc. ont accompa-
ga au bateau, Mme Harry Pay-
n W'hi'rey.quis'est embarque
sur le * Saturnia pour l'Euio-
AVIS AUX BOULANGERS
A vendre une ma* h ne pour
biacu is m pu 1 fa il eiat.
Vadr sser au Bureau du
fowrmU.
Mme weifncy a accept de
l'aire Ir mode le d'une Rtalue qui
-r ev r au maichal Foch.
LAU i.%mpi'gne sa m re, Mme
Vandctbilt, e*a)ournera pen-
dant un certain temps A Pan,
o elle a'entretlencira avec plu- .
sieurs hautes personnalit Iran guage du respect ^ A son gnie
aises qui lui laciliieronl iWes militaire, et de la de te de i
ne certains papiers el doc.i lounaiss-n e conliacie. ei.v.is
ntenl o elle puisera linapira- lui aussi qu'envers sa p-dn^,pu
non iitrssane pour la sMa ue le p u,le amencain, pour le
du mare, h -(.qui dou ure uge set vices qu'il a tendus a toute la
f*.N?**r*|k ||raisauon.
Le a Foch National Mmorial
Comuiii ee u a t recemuiein
constitue eu socit eoaloi 111e-
uieiil aux lois de I Etal de N. w
Vu k. Les directeurs et meni-
ons du b r-au sol Mme Allies
l'eei Haidinau, prsidente; le
commandant William F.beegan,
premier vice-prsidcul ;ia com-
tesse Leary, deuxirae vice pr-
sident ; Mille Martha Hyrue,
trcisime vue-uresideiu ,1e coin
maii'tant C. M. Penfidd, vice-
ptsid> nt administrateur M 1 .
rioy V. lion lus, secitaue, ci
M. Thomas lA-uuv.Ji., liesouei.
Comme il est spcifi dans la
demande d'incorporation, le but
du comit est :
r D'exprimer de nouveau l'a-
min qoi unit les Etats-Unis et
la France, en levant un n onu-
m ni convenable A la u tro r
du marchal Ferdinand I oc h et
commmorer tous les ans, pnr
aes crmonies adquates, la
mort du grand soldat en limoi-
DANS
VOTRE INTRT"
1X1GEZ TOUJOURS
a VAID
STABLES
Dl tre vendue* W
l^_ppiU,nttonoinvAL>A
Mr-ILLEUR, m I
; AtsstBow,
'MU.Mi:oUMEILLB01tlARCHd
m DANS VOTRE WTRT
!ia* It traitement des
r- ces VOIES RESPIRATOIRES
Kmploved Jonjonrs
^ASTILLES VALDA
1
Les pistilUs Valda sont en
vente
Pharmaeu W. Buik Poit-au-
l'imce.
Phjrmacic Bourraine Port
au-Piince.
Pharmacie Commerciale Port-
au-Prince.
t h-ruiacie Brulus Jr/mie
toutes les autres phamarcies.
LA BIRE NATIONAL
DK LA
Brasserie Nationale
Se vend partout Or 0,10
le verre mal pr sa qualit
suprieure.
Frotqez votre poche el
votre sant en la bu va ni
toujours.
LOTKME
* Association des Membre du Corps
Enseignant et du Comit H llon de
l'Allince Franaise.
Le prochain 'irag* de celle lo'erte tst fix. au I) niaii lu
2 Fvrier liWO, y heures du niaiiu.au Tht e Purisiana.
Le omil d'administration est heureux d'aviser le puhlic
que la nouvelle rpartition compoi tant un plus grand nom-
hre de lots gagnants esl la suivante :
I Gros lot ourdes 2,000
a 500
liO
de 50 Gourd< s 100
25 1
1
1
2
2
f
1
4 lots de 20 Gourdes
75 lo s de 10
2 Ap. i\n lir .ot'25Gdes
2 c du 2e lot 20 t
50 2 i du 3e loi 15 0
4 Lots se terminant par les 3 tlei Dit i.s cltlfl ts de
1er loi Gourde 10 40.00
45 lots se terminait! par les 2 dernier chiffrai
du le. lot Gourdes 5.00 G. 226,00
80
750
50
40
30
L LAME DE
KAS(/IB
U fLts
APPEClt
En vente partout.
Distributeur Exclusif.
EHNST Ll DHHS,
Port-au-Prince.
'
... a rencontr dimanche soir,
aprs le cinma, vers les 11 heu-
les et demie, toute seult au
LhaU'p de Main ujii pauvre pa-
ille qui faisail Us Irottoiis. Elle
allait timidement, mail i\ peine
aborder les pic m mms atlar*
ds el lorsque, pai hasard, quel-
qu'un li-pi iImi. lu hsitait
longtemps vaut de l'attendre
ou de se diriger vers lut. Des
aulos passait ut. n itselanlet, de
luiniies, trpiilKiiti s de kln.xon,
elle se mettait l'unibie d'un
sablier lomme si elle craignait
d'tie vue par etux-li qui piis-
saieul Uans leuis clatantes \"i
turc de luxe. Notre :L eut
une lai me de pi li pour celle
pauvre gosse u,ni venait, peut-
tre, de se jelu dan une car-
rire qui rpugi.ail sou cur
et ti son me.

... a revu dimanche I homme
au visage barbu et i la crinire
chevelce. il bisfctl sa proun
nade romantique en plein midi
au ChMiip-de Murs. Flegmati-
que,il allait el venait sur le trot-
toir qui borde lu pelouse, en 11
citant loul bas quelques scnes
du beau dram< de Shakespeare:
liamlet...


... a renconii le vieillard qui
avait des lunettes uintaslique
t qui les portail pour corriger
des preuves. Ivles tenaient ;\
son oreille par deux coi des iras*
I ses et sales Comme on le bla
f gualt. ce te lois, il soi!il de s;;
poihe profornle une aulic paire
' de luuellts lelutsanles, eu nic-
kel et s'ciia, brandissant lob-
jet:
Voil mes vraies lunell ,.
Mais je ne les poite que dans
la rue ou le dimanche. Les vieil-
les je les aibote entra volie
compagnie seulement el pour
coniger ces maudites preuves
qui (oiiiiue lit l'autre nonl pas
su e U^-mu 1 s, me corriger.
El NoTMl U IL le vil l'mirer
la belle pane de liinelles coni-
mt on enlve un enCint uu
jouet dlicat i|i e la inouidra
impatience ou le plus lger geste
d impatience | oiui.nl rduire
en poussire.
*

... a vu.avan luermalin, veis
les hui heurt s une jolie jeune
fille au teint lgrement dor, a
la hc\ < Inii lialain et jui ira
veisaii h Ch u p de-Mais son
siic en iii.iin c 1 un chapeau bi n
plie sous sou bras. Su dmar-
che avait le rythma d'un lis
beau pome cl dans ses yeux
loui le soleil semblait n'tre cou*
centr. Nontt (J-.il l'admirait ef
se d mandait quel B'r de mu-
sique lotiitauii et haimonieuse
scandait ses paa dlicats et l-
gers lorsque i un signe de sou
moex lev elle fit stopper une
vol me. UU ) entia d un mou-
venu ni presii ei s m alla. La
rue seuil), tout de suite banale
et celait tomme si ou avait ar-
rach d'un pai terre tropical la
seule rose ai dente qui en Taisait
la beaut, le charme et la fra-
cheur...
...a vu s'effondrer, une lois
encore, 1 un Ma murs du cima-
lire. Cela est uiriv la suiie
>>e la leiundub e pluie de same-
di sou. Veri..n, avec plaisir,
I Admiuistiatio'i communale de
Port-au-Prince faire rparer
tout de suite ce dommage qui
met nos morte, si on peut dire,
eu pleine rue...
*
... a vu deux pi uvres hommes
qui, dimai.clie rt :r, sur le qn.i
se lai.ii 1. tvut;ic.iiiutiii daa
' onhuenec s. Des que 1 uu eut n-
liide pailer laulic eiilrepieuait
son hia.oire. El cela durait des
heurt sei des hem es. lis n'en li-
ni>ai ni dr se t oniei leur mil e
p il. > nnh< t ; un u.-es
ni au eu. 1.1 1 r, de u uips en
ps loiuh de 1. u. s evit, un
|nli nom Ue le m aie auliait
c inmt un bi cm de
dans l'atmosphre m
uusique


PAGE-2
11 k. A IN- 30 Janvier, W30
Caf,Coton et Cacao d'Hatij
sur le march espagnol
Le rapport suivant qai a t
adress a i Dpartement iIm D-
bouchs, la tJte du l" No-
verab e 1929, pur le Consul G-
nral Luis \1. Soler, du Conso-
lit (Jetterai d'il nu IJ.ircelo.u-.
l'spague, contient des informa
tiou pouvant tre utiles aux
exportateurs d'Hati
Ari'KKivnos ov Consil,Gn-
ral : .,
ce coruulat gnral a distri-
bu les copies qu'il aval' refila
del brochure sur les .o-se
Arrts rglementant la prpa-
tion e' l'exportation du cal
U'rliM et en i demand encore
25 copies le o M pour tre dis-
tribues parmi les Cha i bw
Commerce, les Consul jK d H ltl,
les grandes maisons d'i.nporta
bon etc.. corn.ne un moyen de
taire connatra les savante dis-
positions prises par le (muvei -
aemeal d Hati et les mesures
ajoute, pour encourager lat-
portation des cals d'Hati, dans
des cor, litiona elflcaces devan
Parisiana
A LA
Jt>
l.i. Cm i .
Jusqu'en 1923 l'importation
du cale d Hati eu Espagne a ele
nulle. Divers essais dtuiporia-
non directs ou indirecte eftec-
tues piecdemuieut n'ont pa;
russi en raison de la deleclueu
se prparation des quantits re-
mues. Suivant les exigences du
consommateur le ngocia ut s-
paguol ost oblig d importer de
cale de bonne qualn, lies Utb
me, scrupuieuseme.il eribie
donnant un ensemble uniloriiK
par la.grandeur, lgalit et t..
nuance des grains, ce qui a 100
tive que, eu vue de satisiair^
celle uecesstt d une beil pi <-
seutaiiou. Ou si arriv inem
a nettoyer, laver, teindre et ci
reries etes de certain., s pro
venauce atin de .leur donnai
uu aspect brillaul et plaisant a
1 ivil, quelquefois en pre|udice
de a u,ualue. Avant i anne L9UU,
la plupart du cale iiupoilee.j
Espagne tait de la meilleure
quaine et provenait principale
iCESom
La Nuit.de la
Revanche
Avec Lon Malhot.
Entre : 0,50 ; Balcon : i gde.
DEMAIN SOIR
Le super-film :
Rve de Valse
Confrence
navale
Nous avons t extrmement
surpris de lire daus le No. du
Dernire
Heure
Par radio
29 Janvier]
|M\DRID Primo"de Rivera,
, ,ur idictateur de l Espagne depuis
lundi 27 janvier de flaiiiJour l a remis sa dmission
ual. que les mtf.reuls dlgues
uuJapaii.de France, ei d Hati

avec
Entre :
Renia I). sut.
1.00; B.lcon
2 00
|1W.'- i-i
''.'.'.V.V^Vir Vex-ellen e i meut de Porto rtico. Api es ta
",',;;.' ,, W*! .on.- sur i |M. U. . cu,u
cates daatres provenances, su
tant pour laire disparatre le
prvention qui trappe les fiil
fHati, en raison de leur fauls. larts, et l'imparfaite pr
parution dont on a gnra
ment a se plaindre.
Lea mesures pries par le Gou-
vernement d'Hati deviennenl
dune opportunit rellement
remarquable, et leur excution
oepei'i quaugmeoter el perfec*
lionne! la production, lavons
I amlioration de la qualit des
dnies et dvelopper consi I
rablemvnt leur exportatio i e
Sn.a!, moy nnant une stan
irdisat.on rationnelle qui
raidisse la loyaut des transe
fions et accrdite les m
ttes produits haiuenaeur les d
bouctis extrieurs.
Le uarchi espsrol.
Pour ce qai concerne le mar-
ch espagnol, i i commence p r
dclarer que son commerce
d'imporl!t'ion se carac
aenral par un esprit de spcu-
lation lout lait traditionnel,
conseivateur, presque routinier
et peu ami des nouveauts el
des changements. En suite, poui
ce qui regarde les produits co
lomaux (cale, CSCaO, col ri-ele. )
leur commerce est absorb tradi-
tionnellement par que'quesgrao
des mabons orgamsees liusta
deetrustsnordamricaius, ide
hors desquelles les transactions
deviennent assez difficiles. Cette
organisation est motive par l
Ocvssil de grands cspitaui
m'exige le commerce de denraes
Coloniales (spcialement ls cal)
dont les achats par gndce
quantits, l'avance des lin.
flroita de douane qui selvent a
pesetas 2.10 par kilogramme.
la vente a long crdit demandant
l'immobilisation de sommes con-
eidrates. Le moyeu et le pet il
commerce sont tellement tub -
tues de longue date ies pio-
Cds qu'ih en lirein loules
sortes ue t.utiles et de profl s,
ct te moindre changement di
ces pratiques donnerait lieu ;
un dsquilibre commercial un
dtriment ue cette importai h
branche des ail ares.
Des produits hatiens, c< is
qui Ct nviennent davantage a
onsommatioa espagnole sont
le coton, le cacao et le cal.
1 t Coton.
L'importation moyenne pen-
dant la priode quinquennale
1925-1928 a t de 100.000 balles
Chaque anne.Les deux liera ap-
periiennentans meilleures cias-
ej, du coton nord amricain elle
tiers restant se divise entre Ici
^ou* deIlade,Egypte,Li
Sun Amrique, eu-. Le u
comti.eucea tre rcolt an Ls-
uaau avec dee rsultats
e-fo. ageante. l A lu"
EsHat e eant habitue a i em-
ploi 0 s colons acs pa>s uori-
ine i-dessus indiqu, je m
voifcitirela poseibilil 4 intro-
duire le coton d'Hati lequel
u'tSi pae connu ici et d
volai e d'exportai.n; ae re
nrh pas nue quaoUl appre-
cicoi en propoition de U cou-
Romv lion de et texti par its
tabnqutfc espagno.
Le cacao.
Luupor.aiiou totale en fcapa-
aie ea ! a at d. Kg*, il.
S10 800 i>. s Valeui d* i e-
aetas 2J W.i84. couura Kgs
2 208.000 avec une valeur Ue
Festuu iyo42,0^0 eu 11 '.
lueuc importer Ues cale
dauties provenauces ( coloui
bie Venezuela liquaicur
Amrique Centrale iudes iioi
landaises-etc. ) mais a la suite
Ue quelques annes les cales Ue
Porto liicu, ei particulirement
ie ttuuracoidio oui repus leui
place sur le marelle avec la tuv
me estime daulielois.
Lest en avril ue 1023 que le
Uouveriieuieiil Lspaguol Ue
uunu proprio a accorda son
lanl minimumaUX produits Ues
naiious amricaines qui na
Vkieul poiui coucerie Ues cou-
VcullOUS coui neic.aies avec
l'Espagne Ue pays elaunl le
ciresii, li ill. fanaina el la lie-
. .u.i.ja. DomiUlCMiue. Celle
cuiicessiou a Uonne comme ie-
ouilal quaujouru nui e.s pio-
auils de toutes .e nalioiis aine
ricaueS sans eXCepUOU peuvent
eue impolies eu Espagne sous
le iegi.no Uu lut il vie UuUaue le
ulus reuuii. ca cousequeiice uu-
meuiaie de cet avauiage a cte
une augmeiitaliou cousiuerubie
iiu cale ou Urasit et i apparition
uu cale atluiu sur le inarclie
espagnol. Voici les quantits et
les Valeurs le cale Uliaili im-
pt lees eu Lspague:
1023 1021 Gourde 117.485
U^l li2o tt U.460
lu2u 102(1 IM13 07
|J2<) IJ21 2.ttlil *lj
1.12/1023 2.0*0 80/
1 28-l5l2!(il mois) 2.li^.dJ7
La plupart de celle importa-
tion est entre par le p^rt de
Barceloue; toutefois on a enre-
gistr quelques 10 s dbarqus
iua ponsue i'.loao Santuuder
Valencia el Malaga.
On voit que le cal'* d liai i
s'ouvre franchement le chemin
t qu'il peut se promettre l'un
Ues premiers rangs parmi les
ules d autres origines importes
vii Espagne, surtout si les culti
vauuise les exporte taure ha
.leus russissent a tuibarquei
cetie de..ree d.ms lescoiidiuou>
exiges par la Loi de s andardi
satiou el a en eUulir et cousu
Uder le crdit el ta rputation
de layon a faire disparatre le
prjuge qui persiste dalls Ce
deoouelie. relativement a sou un
parfaite prparatiou.
i.e ynuirraruieat SJU la q irsliou
sejceaiiam a propos au geeeral
Wl>t)uUil
^jlJAl\tS- .egcutral VVeVgauu
T. cte qaahtie. Ue geueial U.
liciatute , de chel UllliUll*
p.et a uu coup d Elal. pai cei-
idius dputes propos de sa
nouiinalluii comme ctct delai-
tuajor geuerat de l'arme.
Lies ueputes sot-iulisies.com
niuuisles el .radicaux Oui vive-
meut critique celle uouiiuation
eu ^.r >ttt*ut de labseuct de M.
tsrdtaU cl de u. finaud. M. aa-
ginot, luiuisire de la guciie, a
pus la ueleuse Uu gnral ti
tiOse la qUeBUOU de cOuliaUce ;
tu ciiauio.c iu tut a auMiidee
^ai di2 voix contre 213.
America la eauddiaue a mari
lU.vUixL Ja-uea A.llcW
30 dus, Amricain, a ete cou
aaaiue a la peuUaisou p o u i
meurtre.
rWn-W tait accus d'avoir as-
MUtStue ijiOci Uacorta, doui le
coiys a ete trouve daus une
maison du vVeai Eud Ue LOu-
Uies eu novembre UelUier.
Un srum contre
ie Uancer
SaU-FianCISCO. Lieux mde-
cins de la ville, les uocleurs W.
B. Lolley el J. I). Humbel ont
dcouvert un srum conir* le
cancer, ils ne preiendeut pas
que ce srum dtruit le cancer
mais quilgueiil Us tissus eau
... r ux. il assurent avon obte-
nu des i suiial 11 mai quables
dall*. On tas.
a la confrence navale de Lon-
dres, oui nettement du qu'ils
neuieudaient faire aucune r-
duction des armeineuls qui put
inllrmer les moyens de ueleust
na lonule,
Nous nous demandons pour
luoi le deiegue d Haiu a t-n
piis une aliuude aussi inirau-
sigeaulc?
Nuu vivous eu boune har-
.Uvi-i.e avec uoa voisins de l Est,
ltMOlu le trac de la .ign des
lioulieies qui na soulve uu
wunecontesia.iou entre les deu*
peuples.
.Nous sommeilles par un Irai
te de paix et a'aluauce avec nos
puissants voisius de 1 Amrique
Uu iNoid, qui ua jamais douue
ueu a aucune lilclioii eUtie .es
deux pays.
Aois, pouiquoi uous nue
cepleuoiis pas de ledulie uos
armeaieuls; surtout que,par ies
iciup de crise aciuciie, uous
auiioua inieiet a unuiuucr le
yadre de 1 arme ci a icduiie
ivlfeCllf de la llone.
tjaon y pense srieusement
et uUe le ueiegue Uflaill ic-
oiVc des mstiuciiou qu. lo
migcul a se monlier plus paci-
duuet
La questions est d'importance.
LA PIE.
insi que celle du cabinet au
roi Alphonse. Ces Rmissions
ont t acceptes et l'es-dicta-
teur a annonc que son rempla-
ant est le gnral Beretuim",
ancie.. gouverneur mi Haire oe
Mo oeto. Le g.mvei nrm-nt ac-
tuel ron'inuen jusqu' ce que le
nouveau rgime -oit tabli.
Primo de Rivera h donn l'im
o.-ession que se* afl lires per
onnelles sont la raison de sa
dm'sion. La viilab'e raison,
C -pendant, est,croii-on, le dsir
tu toi de se sparer de lui dont
<\ a senti l'sflaiblissemenl durant
es vnements des six derniers
COLU BUS. Ol.io T'oi
ho nm s on t 'ns quand la
rhaudir- d'une locomotive ><
sau.
LONDRES Le trophe i
la a l.ly Bailey. BUNh I- tr j et
Il rrelo i' de Lonlres l'A ri-
que du Su 1 pilotant elle m ne
son ii-opre nvion et a couv -ri
18 000 m tHe*.
NEW YOKK L'imi*>ioa d^-
1800.'00 le dollars d actions
5 o/o que la Gom ''"'e N Jiq
nile de Chemina de fer :>na-
diens vient d'mettre, a ad-
jug au pair au groupe de la
Million R d o
HOL^^NDE ex kaiser,
exil dtpuis i-i< s >e onze ans. a
lt hier ses 71 ans el a assist
a l'olfiie divin entour de sa la-
I.a loterl. d.. yre.
Q.io ne lottolu pas. W
tlrag; 4a u laier ** l \**
disctgiaattt idCnii-ell.i
Seai l'Alliance^nii-ij; ^
Qxau Dimanthei rev. er
orochaiu,ayhres prcises du
Les lots gagnants ont ete
augmentes. Avec la conliaiiu
uu inspire cette lote.ie pres-
se tins les billets oui t
plEnSachetantuu billet DeOl
chance
uourdes ou court la
ugnc. Deux nulle Odes.
i e
mille, r-endam toute la journe
iediapeaudes Hobenamlern a
Ilote sur tecnaieauetaiagran-
de porte d entre.
i.rll-AUO- Aprs avoir reto-
S l'aide des liuan. de CHICS-
no, le oomte des coles a nivpye
une mission secite auprs dea
b.uquier de N- w Yoik qui ont
expimie leui consentement da-
chcier par mticipaiion pour
51 utJOOUude laxesgarauties.
NEW Ulik VN il La iv E.
|S*eti, kX-gouveineur de l'Etat
lue Oiiadu, tiavaillt l'opinion
qtn. it guuven tur de N A'\oik
P.aiikuu 1). t. li peut tre
accepte puut uppoael oux de
modules au& cn.cLuU> ^resuteu
tlelits -ie 1932.
LAhlS- ua Krancr poussera
a la luuflcaliou du pau de r-
paiatitm, oaug dans l CtpOir
que la ll.u que Inteinaou-le
uuviiia >.cs poi tes le 1er avili
piouiai.j. I.' i-iv u npiunt
lit) ian p^u. m laiic'ti le l iuin-
cUiNUrtES La Grande-Rie-
ugiu, poui pi ou vu soti uesir
Ue von leussir la co..tereuee, a
auiiOuce l annulation de ia cons-
ti ucliou des deux nouveaux cioi
seul s.
Au Radio
Voici le proyraaiuif du evecert qui
sera excute deai.iiu soir, s la M.i
Uvu il. U. K.
8.UU p. m. Orchestre de la Mu
sique uu Faiais. (Dirig par le
las lit Luc Jean baplisle ).
1. Fort Lowton, Marche.
2. Nabucco, Seiecliou.
3. i'tie Uream.of a soldier
boy, Valse.
4. Miserere, Opta.
i. Louise, Fox i'iot.
0. iaui d Amour, Mlodie.
7. Carie liiauctie Gaidcie,
Meuugue.
8.30 p. m. Lecture par i Ollice
du Conseiller bmaiicier.
8.40 p. m rUciial de piano
par Mue Jane 1 uriner.
1. fiaisu des champs,
de Lucien Lambert.
2. Valse des llleurs,
de Eugne Ritrer.
8.50 p. in.beleciioiis decliaiils. JJl T^. t t rvvTI 1 ^ t
't^f^SA'SASr..CHEZ H. BALLON1 Fils
llo pal AltUur Si l'abic Uuio-
seau.
1. Elgie.
2. Juliaii.
VOUS THOUVEKEZ
Tango.
>\
Panama
Service d
NEW-YORK CIT .<
Kailroad iltamship Line
d
et les
fret ei dt p **$ *yers enirr
I. CRlSTOBL, lANAL ZONE et tes PORTS de la COTE
OUEST de l'AlfaAUjUB du SUD.
et service de transp irtde passagers et du tr
roi na via New-Yord et Cristobal, Canal Zone, Isthi
liste de n la agents pour les principaux porta de l'Europe .
Angleterre Bco.e Franco
lira olus rapide et le plaadiiect service de transp rtde passagers et du tr. eut, e Hait.
Eu porta uropena via New-Yord et Cristobal,, Canaligonj^ lathni I .....:,
' Voici
h\ I II VM.t
ars.iltLl>J aC sonl rfsrseat^:
Par les laaisoas suivaslr : s l
Gklatlky Hanmey Se Co
21 tt ie le la Rpublique
Marseille
rBRNV Fkhon tit;ie Lt
|>S Quai Gaorpa V
iiavre
UsaND rBROM & Cie. Ltd
Rue du Moulin vapeur
Boulogus/Mer
fKtvjio Prou Cia. Ltd
Ijfxue de Marais
Paris
Herno Keron & Cie. Ltd
,Rue de la Tranquillit
Dunkerque
Hirno i'eron A Cie Ltd
Rue Rov
Bordeaux
COPENHAGUE
Danemark
Mrs. E. A. Bendix & Co
21 Allengade, Copenhu^ue
GENES
Italie
MrsHENHiEoK cV v.LElli.lJ
Plaxza S. Vlatteo. No. ta
lien ta. Italie
Oslo, Nokwa
International
Spediuonssehkad
Uambodro, Guraxmr
AtUatic fVeight Company
Baliin raui, tiamburg
(;er.nany
GOTTOUBCB SwiWrEDEli
Nordiak Express
Goltembuige, Sweeden
Rotterdam, Hollandu
;Mr. H. Vogeiuann
Rotteidam. Hollande
3 qrandes marques de lit
e n fer.
Si m nions company
Laife Long Ste 1 Beed
Fdral Skel Beed.
Les modles sont dos plus
nouveaux, et des mix
absolument exceptionnels.
nidburys
CHQCOIATS SANDWICH
Joe Woolley, rcrsent^J]
En vente chez Bo't. Simon Vieux. Dereix, B. & N. S?
et dans les autres piceries de La place.


LE MATIN 30 'anvier 191UI

i
ta*.. * mu
WMHMrtjqi4t^Mg irnr-li^t iittfiump n
RHUM HENRI Gardre
En peu de temps ce pro-
duit remarquable a conquis
de hauie lutte une renom-
me des plus enviables.
Demandez toujours le
Rhum HENRI Gardre.
Bar 1 Restaurant
La Coquette
On trouver.! au Bur et Kes-
tauranl La Coquette aiiRle
des rues SI Honor et Grand
Hue, N. 97'; tl houe 3044,
des mets bien prennes et
lu | ortc de toutes les boU-
SC S.
l'n service spcial assure
a loutes Us htnre do jci r et
de la Di.il : la lus- e de Mit,
de t'hci lu' o le giaiM *tre
Oe l'AKlUO j.u lan et gUM
pour la modii|iie somme de
vingt cinq centimes.
Une minuits passe la
"Coquette 4 vous y coi duira
toujours.
administration Gn-
ral des Postes
Avis de Dpart
Les dpches pour New-
York et l'Europe ( via New-
York direct) par le steamer
t Aragnaya seront fermes
le vendredi 31 m coma ni.
Port-au-Prince, 29 J mv. 1930.
Audacieux voU
de sacs ps taux
LONDUES (Jn vol rie Heu
sacs de la poste arienne s'est
produit U porte mme riu mi-
nistre de l'Air. Le* voleurs ont
disp ru en automobile.
On avait d'abo'd dit que d< s
documents secrets avait-nls i
vol^s mais les itee ne pnli ;
naient dii-on que de la coues-
pondance ordinaire.
Pour les hommes ^tissi
IIS


De plus eu plus les hom
mes comprennent que leur I
pci.sonn.iine dpend de km j
attiail personnel eiquecelb
attractiou personnelle est ba-
se ou contrarie par la che-
veluie. Ils u un\ cm daus
L'Exelento
Quinine Pommade
La coiiiniuaison icleuie pour
l'attrait et lu sant de la che-
velure.
Uue chevelure qui n'est pas
en Mimt' ue peut lie attra-
yante La Pommade de Ujui-
mue Exelentu mi une prepa
tiou mdicale.Elle embellit lu
cheveluie et lu rend souple et
soyeuse.de telle sorte qu'elle
nourrit aussi la cheveluie et
lui douue lu beaut et la saute.
En vente cliez tous les dro-
guistes l'i.ui u,3u centimes
seulemeul, il(esl expdie ns
rception du prix.
Jv\bLbVlUi AtciilCINL
COfcFANY
ATLaMA, OtuhbiA U.S. A.
Agents ^emanoes j oui tous
ajs.
.Clivez peu i ni m jj 111 ti .s
Miss Edith
Duchesse
Le^thme de ce film charmant
a t"emp:unte a la pice sum-
luclte d Guidera qui se i om-
m*' A ont.... Cur .
Une punc aux licsi e se la
meule di von ibule* ses amie
devenir (oim ss on mmquiM-,
elle ix g> qui son pee|m iriv*
de suite un n.un; le peie qui
lait loutes U a .volonts de Mms
Edith lui annonce que puisque
ses amies soni nlii s. Ile le set a
plus qu'aucune d\ 'les i tant la
fille- du Hoi des cous* rv. s, elle
cpouveiM U" i)uc a Pi im t.
Viu i n chqm- I. 5') O-O dol-
lars une agence de Pari* el
voil notre amricaine leste
d'un litie de Duihesse......Mais
hlas 1 le Duc, un escroc qui
ava't vol les papiers du vrai
Duc, que faire 1 E<1ilh ne veut
pas que 'es 37 Etala se moquent
d'eke....
Vous vc rr z sur l'cran de
Parisiana comment elle con-
quiert le vrai titie de Duihtsse.
Erii'h,c'est Lucienne Legrand.
Cette fine artiste que nous avons
admire dans Nantas, est tou
jours jolie, gracieuse et dlicate,
mme dans les situations les
plus forces, elle es' le charme
savouieui et ont nu du film:
Eveille c'-est uu ni. bu
Endormie c'< st un ange.
E le e.-t nloiuee d Kolla
v.umai, Tuv uAigy, u'Akce
Ho'm r'e.
Miss Edith Duchesse est un
li m i. | '(Lu i de vit, il*8ition,
Je iiiuLvuiiiin, c'est un liim
piinuel aboluuunl mode me,
I. datera soin d'un Miin^n.o-
sue mit :
EVANS
Fruit'Saline
Ayez une journe radieuse
en cartant oe votre esprit
toui souci n 'util a votre sys-
tme nrWmique. '"** cuil-
leie di i'l vi r rn il Ssi :
dans un d n i v ed e i < hi
qui n 'n <-lr ss- I u|> !hi de
Cor| i e d*i st'Mt () i vwus
enipi n ci \ us 'n i l s tipu-
bk s dlgt sllls
i e mi de Fruit Pvas
uni peu! ai si tre pris on -
Du lux;, it. s d'un 1 agr-
able el d. us
Em. c/ n ari.u l.'v (N<^
le .i ci u u si de I u a
mai clic, piepare en Ancienne
par la lubiiuue.
'Evans SONS LES HEP &
WEbB Ltd.
Livtrpuol & Londres.
Carnbbran Tkading Co.
Seul*- iiistr buteurs p'ur H -i'i
En vente ehl : A. Hol'
Ciysial Maiket,- F.S* journ,
R. lirouurd, S. Vu m\, i'r.i k
M i i d. m hIu s 1 < n
in s ie e i h. mi m les.
*"\CH

Wi
frciipSpssindifif
L.^^ Spidenent
Ai rttt
V'iV.s, frictioiSV
ocfonducan.- l'eat:
I chaude et inhal
-.-,-
soii'.aee vivemeri
0
C'est un u Franco-
Film
Varits
CEbOlK
CHANTAGE
1.00.
^ Ecole More Louise
Rue Potion
* Exposition ei Vt nie d'auvra-
Iges varis confectionns par les
Elves de lEcole Nationale dite
aunlois de l'Abieuxoir, le sa-
medi lei et dimauthe 2 Kevin r
d* 6 heure* a 11 h 1/2 du D)li|)
il 2 h. 5 h. du soir.
VAPORUS
Pour Tout Refroidissement
On trouvera
'*la~Librairie n oderne La
Liseuse , rue Thomas Ma-
diou ou Favetet limpiimt-
ne Edmond i hcuei iue du
, Peuple No l8it> Port-au-
Piiute, le volume ode iural
et ouseils communaux.
Lgislation Commuuale el ru-
rale, htcutii des Lois et Ar-
lles eu vi-geur. Lonte-
| nanties uouvtauxigkmeuts,
relatils a la cmun>ton uts
vhicules.-Et les i lments
maiils ia lUcUlatlLD des
bicyclettes.
i lomuigus au Moniteur
...u 10 L/Cctiubie LV2V<

:smmmm^mmmm
DELA
comprennent la Protection contre la
Foudre sans auqmentation de taux
iuQ.LeBoss$Co
m Agents Gnraux

Seuls distributeurs: HEHNER & L
Boule Houqeriiole Bouqe
Jacmel Tradinq C




.- le
' AIBI
. tilttr.
' .'.'in,
* U.-
...ft*.
*
VU tWIBUHiii ~. miKJMa
*r-.

A v ndre
A I' min;meri *
Ain. HhlA' X
Le Code l'Instruction Cri-
minelle avec les dermres
mndtfniUnni. PriN Or 1 60.
*
0
I.*'h Meilleurs
Pour Bbs
parce que c*et la seule creele
qui a M
CUITE SANS FU-
AU MOULINPENDANT 12 HEURES
Pw oc ors s ir A voi\e 3 Minutes
niii minrufc vtwwi i il *;...wHMM**vatts'b4f
i E HOI DES PNEUS
Voici le pi en c.t vol s
donnera toute la valei i di d i'
que dollar qu'il v.i s aura <
et qi-i \ous rioiitia lu sati
'a< t;on de rou i mi l( n euh i
pneu i,i.i m il et i i, j i ,> ,
fli nu ut bas.
.
AlLCords ^m
FRANCK J. MARTIN
PUC! (KFK'MHU
DISTRIBUTEUR -
l>,M-l su fi-'n-e ninili) Phnw : 2Ji M
ii' r -.
Insurance (!o
Une des plus loi te* 'COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSUBANCE
sur la VIE
EUG. Le BOSSE & Co.
Aaents (Gnraux
u"


fv - r*** iX -7 '-v'../ v. .. -^' *x% '. .--?f y + ->
Jeudi
30 Janvier 1930
Le Matin
4 PAGES
ttine-MB*- N 6906
i ori-au-r'nuce
Tlphone \ 2242
r
JU
4>'
rduc, l'Intestin
Constipation
Entrite
Vertig'
Dyspepsie
V:.:. .'
"'
H :

r jtif rester ep bonne
vuntr prentz chaque
soir un comprim de
JVBOL
LM Crj laxatif, Mllll II JoiK- HP I r /*+! nint la ton-tipaiiot) s I. f
cmt iI'uim st-iiim nu,aniTu,- ii- i>fl
HH'iil fmnffMm Je |*| ip.>i-i[,i>; ,1 m
.Itiiii | li> -ii'lii^iqur '. < cl ylathlul.iif aliifra l'jui ioilu iU-til
mu* Tilnhl..- rrpriv -le lt C< |lP in- Mirts Jr UrT' IMftftttll lift i
lotit (irnv i|ir rli.i. irai .il i
'U' lu 'if- iviirril e\ ; i .le * r- iiao
iiion M qui (ail lu Jutiil W U\*U(
ik' ctuxx le* frinmo*. u'ilUrd* H dr .Irhiliti .
fi* P%m*m.
4/>nrA cfcr/ t/r Wi itou? ntMirnlt'
i h f'nruM Ht SWrnini' W Wftoty '' t
Cours
Classiouesi

. ;**'d*atf^jtf*to^^ !
'Avis
Les eonducte m s de vhicu-
|l les sont a\ iss qu'ils seront
passibles d'arreslalioD et d'a-
mende s'ii-. persistent d'em
i ployer des ra he sur les pen
tes sous les roues qu nd leurs
voilure- sont en repos, en
poursuivant ensuite liu< rou- ,
te sans enlever les roches de |
la ioute.
arxfc
Notice
Drivers ol Vf hiclei are
warned th.it they are
table to arrest and fine il
they persist in usina roekson
hiUs beneath the wheets ol i
their vehides whileS sit rest j
I ond driving on wirhout remo-
ving tbe roi ks Irons the road- ,
C. I MURRAY,
Major. G. d'H.,
Chet de la l'oiiee.
BAR TERMINUS
Place Dessalines
Caf chic, Restaurant
de premier choix o Ton
trouve toute heure le-
consommations les pi us ds
licates.
Sndwiches sans pareils.
Bire la pression.
12me a Philosophie inclu-
sivement.
Mihode sre. Succs com-
plet contrle chaque anne.
Cours du Soir pour Adultes
et Jeunes Gens.
Comptabilit. Stnographie
anglaise et franaise, Dattylo-
giaphie avec dts spcialistes
pour chaque cots.
, Enseignement du Franais,
de l'Auglais, de l'Allemand.de
l'Esiaguol. Mcthode sans
gale.
Leons particulires de
Lettres, Sciences et Mathma-
tiques aux lves ou en re-
tard ou ceux qui veulent
gagner du temps.
Cours de Musique (Soltge. j
Violon, Fiano). \
j pension Scolaire, srieuse j
et agreable,avec annexe pour
Etudiants et Adultes.
S'adresser Rue Lamarre.l 537,
ou tlphonez au No 2891
pour plus amples renseigne-
ments,
L'INSTITUT
+ TIPPFNHM'ER
gReconnu de l'Universit
H.iiienne.
NOUVEAU SERVICE
DE RESTAURANT
Hors (l'uvre \ ai is ou
Plats du Jour
RESSERT
Le tout pour Gourdes 2,50
VINS TRS SOIGNE,METS CHOISI- P.P. PATRIZI
Avis
I
/

itL
Si vous voulez apprcier
comment s'est dvelo pe la
pense haitienue de lous-
aiot Louverture Louis
tiorno, lisez le rcent ouvrage
du Dr Pkice-Mars.
Une tape de
l Evolution hatienne
En vente a ta librairie de
. La Pre-se Aux Armes de
Paria, la Pha. marie du
li'obe Dr oic>u), au prix de
1 dollar l'exemplaire.
Ce osi s'a jasais t (ait
O qui a1 lent tre tessast.
Kola Chamoaane
F. SJOURNE
Prpar dans des conditions rigoureuses
D'ASEPSIfc:
Piparaiion et Vente
Pharmacie F- SEJOURNE
Angle lx lin i>tc >,' li ttre.
L,Th. LAFONTANT
AooessolreM pour automobile
Gasoline, Huile, Accessoires et" Pices de Rechange pour
\utomobiles. .
Les meilleurs pneus et Chambres air pour toute auto
.*u camions.
Halle GaHiner
No 1538, Grand'Rue. Port-au-Prince. (Hati)
AVIS INTIME
i es Tomate oi i eommen
ce chez BA1LEY. Que chacun
vienne se pourvoir dfl a* sa
lade {joui les lies..
Si vous avez quelques heures de loisir, le soir, et que
vous dsirez les passer agrablement elles au
Pr-Cat-Tlan
I :
Service National
d'Hygine PabKqua
Les h iDllams de Pon au- |
prince sont pris de notifiera
10'fi I Siuii.iiie de Celle
vi le, p r telph me No 2625,
toute enn lition qu serait co i-
aidn -omuie une iiii'iice
la sant et particul remeut
toute prsence indue ^le mous
tiques, mouches ou rats, cfaes j
eux, dans leurs bureaux ou
aux alentouis.
Ces mmes personnel vou
Iront bien donner aussi la
positiou exacte de la mai on
ou du bureau, suiloul si ta
maison nest pas numrote
nu Dporte pas une pancarte
Visible de la rue
A. F. BIGELON,
Officier Sanitaire.
o vous liouvcrex 'a |lu> belle >al'e d bal, la niasiae la
meilleure txe utee pai un oilbophnnic dernier cri rient*!
les b iissoni le plus frutehs et les plus pures.
Champagie, biie allemande ou nationale.'iqueurs de toutes
tories.
HENRY STARK
Rue dvi Quai, en face de la Gare.
Vil-M- DE >.!: I?Ollt :
Bntancc motn m 50 GO ei 100 k4oa pour spci'lletun
Pen ricii'rs.
noblnels en cluin pour bairique.
/{/billets m bois
\ itres polies pour n'os.
Pare Brise{ loIndshWld) pour autos.
M//0//.S- biseaut* pour meuble,
\ir<>irs eiicalrs pour s don.
Encadrements p >ur agrandissement de Photos.
lableaux pour salon el sdle manger
Grand rl.ni< pour moulures pour cadres.
Murbns polis pour tombes.
Lampes de nuit etc. etc..
L;i Maison se charge de la rparation de Miroirs tchs.
"1
: H
Plus de
Pannes...
ALUMINUM UNE
prochain Dpart pour Hati,
0n Steamer laissera New Orlans le 1er Fvrier pour
Port-au-Prince < \*% poifcl du Nord.
Ce 24 ian tr 10.0.
A. c!e MATiLlS&Co, Agents finranx.
HOTEL l'AVENIR
Aualc des tiers et* H s ri Hii Oslw
Halle Louer
Moiti de la grande halle,
sise Rue du Magasin de l'Etat,
r' de la Maiso.. Altred
Co* ke, leemmeiit occupe
par la deiidurmerie d'tiaiti.
S drtsrei
M. Hmry STARK
Rue du Quai, en face de
Gare Mac-Donald.
___
Avts tmporie-t
le Nationale, S. A. avise
les intrrs' ni e. a partirdn
10 lvii.r 1030, elle nt re-
d> | lus les I ons-Piimes
Chambres bien installes.
, p* t ! |'liis les HonMTtimes
Conciliions avunlucjcuses. ;;/';r',^;,8 ses i*^
Cuisine excellente. iS1^ le Tt m'
LeDouble Eegle-et
le pneu de privil-
gis.
11 jilt sijiiile u.Mt plu c'.ier
qu:4out autre, .an* il jit-ji^nte,
pur.contre, un kilo .net rage et
uue garantie de scurit plus
levque ceux jugs ncessai-
re pur lu majorit des automo-
bilistes.
Le DJUULE EAGLE est uo
paeu sau aucun iiuivaUtat, le
super-pueu dans toute le force
du tenue. Il est destin ceux
qui veulent iguorer tout ennui de
pneumatiques et qui pensent que
le prix U un pneu s estime par le
cot tlual uu kilomtre.
Kien ne peut se comparer au
nou\eau fiNt.1 UKJKjULAki
UoLbUi Lauia. C'est quelque
cause Ue specuii, Ue supeiieui a
tuui i- ijbUb pouvait ptevoir
comme ouu psicu.
iiit V\tSl INDltS
lttADLNu CU Alt-AN Y
Uistiibuteur* pour
Ut hpoi*lique a'HdltL

*\

' f
aoD
1


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs