Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03925
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: January 28, 1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03925

Full Text
Clment Magloire
DIRECTEUR
358, RUE AMERICAINE 1368
TELEPHONE N2242
j 3 !
atGoiveiMBs onc force ne (ail point
Irait, rt quoti ett*li| d'obir
tpTaui piiixsdDri'o lgitime
lUHSSh I
23me ANNE*. N 0905
PORT-AU-PRINCE (HATI )
MERCREDI 29 JANVIER 1930
Un ftichisme de cration
hatienne : La Jeunesse
Depuis quelque temps, pour
parler : vcc plus de prcision, ;
depuis li grve de Damien, ou
la srie des grves dont Damien
tu' le point de dpart, tous
ceux qui croyaient pouvoir pro-
fiter de l'agitation n'ont pas d'ex-
pressions assez laudatives pour
souligner ce geste bruyant de la
jeunesse universitaire.
Bien plus, on "ne se contente
pas d'en fliciter ces jeunes gens;
on veut les persuader, peut-1
tre y est-on arriv, la jeunesse
est si prsomptueuse, que, en ,
dehors de leur geste et de son
mrite possible,ils ont d'emble,
dans leur jeunesse mfme, un
attribut d'une supriorit incon-
testable.
Si ceux que cela concerne
taient assez peu intelligents
pour le croire, ils doivent se
aire que.en toute bonne 1< g qmp,
plus ils avancent en ge, moins
ils ont de valeur, et qu'ainsi
ceux qui croient taire leur lo-
ge en argumentant de leur jeu-
nesse, leur prdisent implicite-
ment nn avenir plutt mdiocre.
Grand merci alors.
Mais, vraiment, il fallait venir
en Hati pour entendre affirmer
si hardiment la supriorit de la
jeunesse. Jusqu'ici, les sociolo-
gues nous avaient habitus ne
reconnatre cette proposition
pour vraie que dans les socits
qui vivent de la chasse et de la
guerre : on comprend fort bien
que, pour tre un guerrier ou
un chasseur mrile, surtout en
matire de chasse des grands
animaux sauvages, il faut tre
jeune et dou de qualits ca-
ractristiques de la jeunesse.
j^En di hors de ces occupations,
nous ne voyons pas trop ce qui,
en tait de dans heureux, peut
permettre de gnraliser.
Le plus grand, et parfois le
seul attribut de la jeunesse, c'est
tre une promesse. Quand on
dit que la jeunesse a pour elle
l'avenir, cela signifie que l'ave-
nir seul lera voir quel arbre
doit sortir de cette graine ; c est
une faon de rserver le pr-
sent.
Le lait est que, tel jeune sujet
tant donn, l'avenir seul il
est rserv de montrer si ce su-
jet devient un bandit de grand
chemin ou un grand homme,
un citoyen utile ou un citoyen
nuisible.
Nous avons bien peur que re8
louangeurs maladroits n'ai en'
voulu se moquer quelque peu
des jeunes qu'ils prennent sur
eux de proclamer grands avant
d attendre le verdict de l'avenir,
lorsque, en jetant les yeux
sur ce qui se passe dans le mon-
de entier, nous voyons tant de
vieillards et d'hommes mrs,
comme il convient d'ailleurs.as-
surer le salut de leur patrie,
grce cette maturit mme qui
leur a apport une exprience
et une sagesse suffisantes.
Loin de nous l'ide d'lre d-
sag >'b e la jeunesse de notre
pays, mme celle qui, hier,
essayait de conduire les foules
nous ne savons trop quelle
grande entreprise. Nous avons
accoutum, au contraire.de leur
tenir grandes ouvertes nos por-
tes et de leur offrir toutes sortes
d'encouragements ; et nous y
restons toujours cordialement
disposs.
Nous voulons seulement les
ma tre en garde contre trop d
prsomption, et surtout coutre
l'intrt apparent que certains
disent lenr porter volontiers,
lorsqu'il s agit de les pousser en
avant ou de les encourager dans
certaines voies dangereuses.
Et ce faisant, nous affirmons
nous, tre les sincres ; car, en
dpit de nos ges plus grands,
nous essayons chaque jour d
nous garder des
gers.
mmes dan-
Co
m me
Balzac...
On raconte que le dessinateur
Berthall qui avait t charg
des illustrations d'une des di-
tions de La Comdie humai-
ne se trouvant' un jour, em-
barrass par une phrase un peu
obscure, eut recours l'auteur
qui, sans faon, lui expliqua :
En effet, c'est du galimatias...
Mais c'est voula Si le public
n'tait pas arrt de temps en
temps par des difficults de ce
genre, il se croirait aussi malin
que l'auteur qu'il lit. Tout ce qui
est clair lui parait trop facile, il
se figure qu'il en ferait autant,
parce qu'il ignore que ce qu'il
y a de plus difficile, c'est dtre
simple m.
Tout comme Balzac qui sau-
poudrait ses romins de quel-
ques petites obscnits, je con-
nais beaucoup d'crivains ha-
tiens dont maintes phrases sont
enveloppes de nuages difficiles
percer. Mais, hlas I ils ob-
tiennent le rsultat qu'escomp
tait Balzac Le bon lec'eur se
prend la te deux mains, es
saye de comprendre, n'y par-
vient pas et a la tentation de
crier: Je ne comprends pas
du oui ce que Un tel veut-due.
a me dpassetSeprislilout de
mme, comme un tel est fort !
Voila, a n'en pas doatcr.com
ment s'tablit la rputation de
beaucoup d crivains dont il
est inutile de citer les noms;
car se serait leur faire une jolie
rclame.
LA PIE.
Abrviations
On trouvera aux Bureaux du
Matin le dernier recueil de M.
Lon Laleau, Abrviations au
prix de Cm | Gourdes, 1 exem-
plaire.
nions leur Clemenceau
et l'Allemand
Statistique
Quelle esf la ferlune do m ou de ?
Le potentiel d'une nation
est chose difficile chiffrer. Il
est, en effet, compos de la som-
me de facteurs divers dont cer-
tains sont impossibles avaluer
d'une maniie exacte.
On peut calculer aisment la
supeificie d'un territoire, le
nombre d'habi anls qui l'occu
pent. On peut plus malaisment
chiffrai sa richese. Et cependant
celle-ci n'est t Ile pas la plus
exacte synthse de la producti-
vit de son sol.de l'activit de
son industrie, de la puissance
d'epvrgne de ses h bilanU ?
Pour tre difficile tablir,
cette statistique n'en mrite pas
moins de ltre. Malheureuse-
ment, il n en est aucune ayant
un carac ni en France, ni en Angleierre,
ni en Allemagne tout au moins
depuis le guerre.
une seule statistique gnrale
de la richesse des diffrents pays
existe. C'est celle que les Etats
Unis ont tablie eu 1925 et qui
se traduit comme sun :
Etats-Unis 353 milliards de dol.
Angleterre 80 "
Fiance 52 "
Allemagne 40 "
Japon
Italie
Canada
Argentine
Australie
Belgique
22
22 "
22
13
121/2
12
Ainsi et nul ne s'en mon-
trera surpris les Etats-Unis
dominent le monde avec ua re-
venu annuel de 62 milliards de
dollars, soit plus de 1.55u mil-
liards de francs !
Au regard de ce formidable
revenu annuel des United States,
l'Angleterre ne peut aligner
qu'un revenu de 4 milliards de^
ivres, soit un peu moins de 20
milliards de dollars.
11 est vri que la population
butannique n est gure pi us du
tiers de celle des Etats-Unis, ce
qui tablit une sorte d'quilibre
proportionnel.
Editions
Aydar
Dans M. Clemenceau peint
par lui-mme, M. Jean Martet
qui fut, pendant quelque
temps, le secrtaire pariieu-
lier de Clemenceau conte l'a
necdole suivante :
c Sur la table j'ai aperu
une brochure: Clemenceau
(ieistliches Vermaeschniss.
Ah! Ah!
Oui. c'est d'un Boche. Il
doit violemment m'engueuler.
\ ermoeschniss qu'est ce que
a veut dire? Impuissance?
Non, Puissance.
Ah tiens, vous tes sr?
a m'tonne \er.. Ver... Ja
vais un dislion na ire alle.nand
Mais tout fout le camp ici...
>h le voil. Ver... Ver... \cr-
mas hniss : Puissance, tiens,
c'est rigolo.
La Puissance spirituelle
de lmeneau il ne vous en
gueule loujours pas lans h
titre.
Ces B .che-*! Tout de
mme! Hein? C'est s-raple
ment un homme qui n'a pas
de rancune. Ds l vient leur
grande supri iri'. Ils ne s'-
nervent pas, ils nous tombe-
ront dessps, etc..
Cette anecdote prouve Ie
ciue la s'iigre ne savait pas
i i.' niB| I, 2* que son bio-
graphe/ l'iguorait autant que
lui, 3* qu ils> avaient un bien
curieux dictionnaire.
Car Vermamchniss ne signi
fiait ni puissance, "i impuis-
sance, mais bien 'testament..
Le Teriament spirituel d> Cl
axenceau, tel tait le titre de
l'on
4 Square Rafl. parie (7e)
France.
Occultisme Philosophie
Religions Spiritisme.
Theosophie, etc, etc.
Catalogue Gnral No 9.
Envoy franco sur simple
demande.
L'Immigration
aux Etat Unis
WASHINGTON La loi sur
l'immigration aux Etats Unis fi-
xe aux chiffres suivants le nom-
bre des immigrants autoriss
entrer annuellement en Amri-
que. Qua'orze pays voient hur
contingent augmenter. Ce son :
Autriche, 1.413 u lieu de (785);
B- g qu- 1 034 (512) ; Finlande,
600 i471); G.aud Bretagne et
i >a de d i Nord.65 721 (34 007);
Qice, 307( 100 ) ; Hongrie, 80
(473); Italie, 5 8112(3 845 );
Lettonie, 230 ('42; ; Pays Ba*.
3 153 ( 1.648 ) ; Pologne, 6 524
(5902); Russie, 2.784 (2 248) ;
E pagne. 252 ("131 ) ; Tuquie,
226 (. 100 ) ; Yougoslavie, 845
(071).
Onze pays von-n1 uur comm-
uent diminuer Ce *0'4 : Tchco-
slovaquie. 2 874 (3 073 ) ; Dan-
US, 100 (228); Danema k 1.181
(2.78.) ; ; France 3.086 ( 3 054);
Allemagne, 25.957 (51 227);Etat
libre d'Irlande, 17 853 (28 507);
Norvge, 2.377 ( 6 453 ) ; t orlu-
gal, 44u (503) ; Roumanie, 295
( 603 ) ; Sude, 3 314 ( 9561 ) ;
Suisse, 1.707 (2 081).
Au total, la loi autorise >e '-
tre de 153 714 hnm un s au
lieu de 164 607 suivuut la loi de
1924.
AVIS AUX BOULANGERS
A vendre une mach'nepour
biscuits en parfait tat.
S'adresser au Bureau
tournai.
a.i i>< JAILIXT
TONIQUE DIGF.STIF RECONSTITUANT
C<>ntr< ANEMIE dig.stlvo,
ANEMIE d'origine respiratoire,
ANEMIE (.otisomptive,
ANEft' iE par excs de travail intellectuel ou corporel,
l .\IEMiES conscutives aux Maladlss aigus,
ANEMIE des Pays chauds
l > itr le- Maladies du TUBE DIGESTIF.
d mmmm i pAbsi iti
n" P'"i ompaiw nu l-CPTO-FER dy D JAliLKT pour |u>rir Ivmin,.-. I,
iiuo.n-., u- i oiMivftl . DlgtMioiii ei.cn I ni. loau Wolll
_______ MODE J'fi. PLOI : Un petit ,rr a ilquaur hi.n'dlr.tamant aurai la rpai
rot : n.llRABV.E Frre, 13. Rua l'nvce. 13 l\r?IS <->
Dtail : Toutes bonne* Pharmacies
LA BIRE NATIONAL
DK L*
Brasserie Nationale
Se vend partout Or 0,10
le verre mal pr sa qualit
suprieure.
Frotqez voire poche et
votre sant en la buvant
toujours.
a
LOTKRIE
De l'Association des Membres du Corps
Enseignant et du Comit Hatien de
l'Alliance Franaise.
Le prochain tirage de celle loterie est tix au Dimanche
2 Fvrier 1930, 9 heures du niatiu,au Thtre Parisiana.
Le omit d'administration est heureux d'aviser le public
que la nouvelle rpartition comportant un plus grand nom-
bre de lots gagnants est la suivante :
1 Gros lot
1
1
2
2
cr
t

2,000 4 lots de 20 Gourdes
500 75 lo s de 10
lui) I 2 Ap. du 1er lot 25 Gdes
1001 2 i du 2e lot 20
50' 2i du 3e lot 15
4 Lots se terminant par Ies3deruieis chi\esde
1er loi Gourdes 10 40.00
45 lots se terminant par les 2 dernier chiflres
ourdes


de 50 Gourd s
25 i
80
750
50
40
30
du lei lot Gourdes 5.00
G. 225,00
LA LAME DE
RASOIR
LA PLUS
ftPPECIE
En vente partout.
Distributeur Exclusif.
ERNST LUDERS,
Port-au-Prince.
Ililiill
iiJilli
Accessoii es d automobiles
Rue Prou, ci-devant c'es Miracles.
,Gazoline, Huile, Graisses,
Pneus, Chambres Air.
etc. etc.
Tlphone : 3454.



OMMI
... a vn'une automobile verte
en panne dans l'alle qui con-
duit au Palais de la Prsidence.
Naturellement le! autres autos
qui attendait ni l.i leve de la
panne pour entrer restrent;
elles aussi, an panne forceaa-
sei longtemps On dut pousser
la penne pour laisser :iux au-
tres voitures officielles l'accs
de la Prsidence.
a

... a vu, jeudi soir, que la mu-
sique du Palais continuait a
louer bien qu'il y eut un com-
mencement de pluie. Ceat con-
traire a ses habitudes et il faut
l'en fliciter. D'autre part, la
foule amassa BDioUF du Kios-
que ne put pas la fuite comme
aux autrea lois o il pleuvine.
Sous les gouttelettes, elle resta
s'oque, et, s lencieute, comme
si, parte nn'il pleuvait, elle sa-
vourait mieux la divine harmo-
nie des morca;iu\ qui se jou-
aient, ce soir lu.
... a vu un de nos amateurs
de rhum prononcer un mot qui
mrite de devenir historique.
Comme on lui servait un bon
rhum, est ce de l'Henri Gar-
dera ou de l'Alix Roy? il M
fit pas le geste de couper com-
me disent les grogueun El dans
son verre la liqueur tomba jus-
qu' une hauteur de IroiS doigts
L'amateur qui dsirait en avoir
davantage, devant le geste que
fit son amphylrion de s'arrter,
murmura :
Ce n'est qu'une larme ...
... a rencontr le Don Juan
qui se dit imi de lu Domini-
caine pour qui il a tellement
dpens. Il sa?allait, il s'embal-
lait.
Je vous dis qu'elle m'aime,
mieux que cela, quelle ne peut
pas se passer de mes services.
Elle vient de se plat Si A un jeu-
ne homme pins beau et plus
jeune que moi et qui satisfait
tous ses dsirs i t Ions ses eu
prices. Kh bien, elle .1 lui de
moi sort gigolo. Je suis a l'ail,
tandis que la u tre, lui, il paie,
il paie plus qu il n'en a...
...a vu, diniiiiicheaprs midi,
au Champ de Mo' s, devant les
tribunes, une petite dune qui
sextasiait devant les formes
d'un des spoilinen qui jouaient
I au match di Pool bail. Elle ne
se tenait et loi sque le jeune hom-
me qui avait surpris son admi-
ration lanait le ballon verdie
ciel dans une de ces c/ia/ideV/d
qui n'ont rien d>: Scientifique,
elle se trmoussait, applaudis-
sait, criait. Son admiration tait
telle que le sporlni.in rata, pour
ses beaux \eiix, c'est bien le
cas de le dire, i\^u\ shoots
au but, qui aurait diminu d'au-
tan les bu1 s marqus par l'-
quipe d'en lace.
... a vu, dimanche aprs-midi,
quelques pauvres masques d-
gueinills, hves et sales qui
s'en allaient par les rues avec
d'ailleurs trs peu d'enthousias-
me. Le tambour avait l'air en-
rou et les mardi gras dan-
saient avec une telle lassitude
que leurs gesh s semblaient tre
la caricature ne la |oie. NoTBJi
il verrait avec plaisir ces
masques rentrer pour ne sortir
qu'aux trois deinieis jours,
comme ils aool sortis les trois
annes prcdi nies, c'est--dire,
avec coquetterie, propret et
lgance.
... a vu, lundi aprs midi,
\ers 1 heure, a la rue du Peu-
ple, une pauvre femme cou-
verte de haiilous soidides. D u-
ne voix rauque, elle chantait
des chanM'i s gbsci ns. Des ba-
dauds tt des gain n rendant
l'cole la suivaient eu riant.
Et elle sen allait en titubant et
eu chantant loujouis sous une
pluie de lazzis et du quolibets
de mauvais got.*



PAGE -2
LE MA UN- 29 Janvier 1930
RHUM
En peu
HENRI Gardre
de temps ce pro-
duit remarquable a conquis
de haue lutte une renom-
me des plus enviables.
Demandez toujours le
Rhum HENRI Gardre.
)!/ r**
Savez-vous
cela ?
Lft/tlaeil el I im|nim<'ri<'
L'mim ni sinologue Paul Pel-
liol plan- les dbnll de l'impri-
mne en Chine, vn 594. po-
que o l'on imprimait xy ogra-
phiquemeni (c est--di'-e a l'aide
de caractre*" en bois ) cerlaina
textes populaires : eu 932, les
chinois imprimrent des icxtes
classiques -par le mme procd.
Ils avaient invent le papiei ds
l'an l'."> et ce ne lut quau mi-
lieu du huitime sicle que la
fabrication du papier, sans le-
quel on ne eaurail admettre
l'imprimerie. paa ('e chine
Samakand, pour se rpandre
ensuite de l'Orient mditer ri
nen au Maroc el chez les Mau-
res d'Espagne, puis enfin dans
te midi de le France o elle ap-
parut en 11X9. ......
One cherch Iorigine de lim-
primerie xylographique tani.v
,jans I !.i slampes, tantt dans
les sceaux, M. Pelliot estime que
les premires impressions xylo
grupiiques drivrent plutt des
sceaux qui remontaient en Ex-
trme Orient la plus haute
sntiquit.
Le Berceau
Comme nous t'avons annonc
la. Semaine dernire, c'est bien
le samedi X lvrier a 8 lires pi-
cises qu'aura lieu Cin-Vari-
ts la premire reprsen aiion
de Le Meneau magnifique
drame en 3 actes de Brieux. de
l'Acadmie Iraneaise. Cette soi-
re promet beaucoup, car nous
savons que M. Gerds qui n est
pas son coup d essai est se-
cond par des acteurs de choix
tels que M. Paul File-Aim,
Melle Paillette l'asquis etc.
Aiin de mieux jouir de celte
belle soire, il conviendrait d
tre bien plac et pour tre bien
plac, il serait piudent d'aller
ds maintenant acheter sa carli
Chez, M. GerdS, 518, rue Pave,
o l'OO peut consulter un plan
du Thtre qui permet de choi-
sir ta place rserve.
Prix des cartes
Place rserve : .t gdes
Place non-rserve 2 gdes.
il tint I MON
Dimanche '2 levner, DSI I
heuu-s t demie du nialm.il y
aura une confrence au Club
I n stireai leertaitv l'Mai.
Ainsi (pion l'a vu dans DOtn
dition d'hier M. Elie Lescol *
t appil par le Prsident i\>
la Rpublique pour prendre \n
succession de Me Hannibal
Price, dmissionnaire.
M.Elis Lescot oui tait Juge
de 1re Instance Porl-de-Paix
est un homme de manire dis-
tingue et qui mettra, certaine
ment, ses connaissances ei son
dvouement au service du Gou-
vernement qui vien de lui don-
ner une si haute m rque de
confiance.
VI. Elie Lescol avait t Con-
sul d'Hati Ar.tilla pendaat
quelque temps.
Nous lui prsentons nos bien
vils compliments.
Les Ailes
Parisiana
lis
De l'avis de tous ceux et
Is taient nombreux, la salle
de Parisiana tait remplie
jusqu'au bird, qui assis-
taient la soire de diman-
che. Les Ai es constituent un
les plus beaux film- que l'on
ait jamais vus ici. Les rem-
ontres d'avions dans Pair,
leur chute clans une aurole
de fl-imraes tout cela tait an-
goissant de vrit. On s est
icmand, en s'en allant si
'on n'aurait pas bientt la
grande joie de revoir ce film.
C'est l'une des plus belles vo-
vations de la guerre dans le
ciel, et les acteurs qui ont par-
ticip ce film qui a cot
les millions de francs sont
tous de premier ordre ef tous
ont eu des rles dont ils se
sont acquitts avec bonheur.
Paul Adam et
Tristan Bernard
Le dixime anniversaire le
la mort de Paul \dam, 2
lanvier 1920, n'a gure t
clbr.
De cette indiffrence on a
accus les i jeunes. Mais l'au-
teur du Irusi. ne fut gure
plus heureux de son vivant,
avec les hommes de sa gn-
ration. T-istan Bernard ne le
got-it gu-e. A preuve, ce
couplet bien connu :
Clture de l'Exposition
Internationale de
Barcelone
Barcelone. Sous la pr-
sidence du roi, un banque-
d'adieux aux reprsentant
des pays ayant particip u
l'exposition Internationale o
eu lieu. Le din-'eurde l'ex-
position a exprim ses re-
grets au sujet de leur dpnrt
aprs six mois de relations
cordiales. M. Charmeil pour
la France et Tarjetti pour I Ita-
lie ont remercie de l'accueil
qui leur a t fait Lt gnral
Primo de Rivera a souhait
l'union intime et coidLle ain-
si que la prosprit des pays
de la vieille Europe. ( llavas.)
.le lirai le Mystre des Foulait
De mon Ami Paul Adam.
Quand les poules, quand les
Quand les poules auront des
Parisiana
CE SOIR
Un di .un trarge :
Belphegor
Le Fantme
du Louvre
Avec Ren Navarre.
FIN
fcntre : 1 i le; 1$ dcoi : 2gdes
DEMAIN SOIR
La Nuit de Li
Revanche
BMJMtf
Rariio.-
L
QUTTE-RHUiyiiriS
NEVftALG
Dr. Bcngu, li, km Baim, Parli
m
AVIS AUX VENOEURS
F.nvovez votre adresse
uilltile saltty RSZOf t
13 8>oi. U. S A.
SE RASER
JOURNELl EMENT
EST UNE
NCESSIT
Celle lame super yuisr, double Iran-
chant a converti la barbe, d'une beso-
gne en un plaisir que lis hommes dsi-
rent chaque jour. La bu rbe faite avec
une Gillette vous donne une fiaurel-
gante. Compare: le lenws employ pour
te raser avec un rasoir de sret Gillette
-t les lames Gillette pour une barbe par.
faite et la vieille mthode. Le rasoir Gil-
lette est conomique, convenable et satn-
l'our avoir une barbe parfaite ser-
OtZ-OOUS de lames Gillette avec le ra-
soir Gillette. En vente partout.
Ih-trthulurt
J D MAXWELL CO.
III.I. i-i ri il IM
il.i.l-^l -l'KlXJ.
gde.
\ la JeiirgM I nllioliipir
Dimanche dernier, les mem-
bres de l'A. C. J. H., runis
l'Archevch en sance panire,
ont procd l'lection d'un Qaa^d~l"pli1quand les poules,
nouveau Co iseil d'Administra Quand les noules auront des dents,
lion, il est ainsi lorm:
Pranck Svlvain, ^rsident; Max
Gdon, "'Vire-Prsident ; Ed- JtM D A% rr* rJ/~* \/o le/
widse Mercier, .Secrtaire Ce- Les Accidents d'Auto 11(3 VC G C VdlSC
Avec Lon Malhot.
Entre : 0,50 ; Balcon : i
VENDREDI
Le super-film :
n^ral ; Cervais Jjstraui, Trso-
rier.
Antonio David, Yves D*pes-
Ire, Hoger Buncy, Conseillers.
Ce nouveau Bureau est lu
pour deux ans.
Un mot du pote Italien
Marinetti
On sait ou on ne sait pas,
c'est en tous c il la mme
chose, que le pote Marinetti
qui vient d' re lu Membre
de 1 Acadmie Royale d'Italie,
a un beau, talent de del'ima-
leur.Ce qu'il n ignore pas, lui,
qu'il a ce talent
;i ;ou
"JUOKiOG
personnes ont
eu 1929
t tues
Chicago. Suivant le Con-
seil national de scurit 31,500
personnes ont t tuis en
10'29 dans des accidents d'au
lomobiles dans trente et un
Etats.
Ce total est suprieur de 13
pour cent au thiflre de 1928,
le nombre des vhicules au-
tomobile.- n'a augment que
de 8 pour cent.
D ns l s Etala de New Yoik
et de l'Ohio, I e s accidents
c'est qu'il a ce talent el il y
lait trs grand cas. C'est ainsi mortels daulo ont augmente
qu'en prsenta ni un jeuue de 1 / pour cent,
(lt
porte de ses amis qui devait
dire de ses ver Marinetti
s'adresaa en ces termes au Pu-
blic:
Vous allez entendit Mon-
sieur X... '.'est un remarqua-
ble dclamateur... pas du tout
intrieur moi.
Offre d'emploi
Ou demande tre> bon st-
no-daciylographsang ais pour
travail 2 heures par jour.
Faire offie par lettre B. P.
No 17, port au-prince.
avec X'-nia D- sni.
Entre : 1.00 ; Balcon : 2.00
DIMANCHE
De t'espiit ! Voil ce que le
public hatien aime, eh bien,
vous en trouverez, Parisiana
en venant voir :
Miss Edith
Duchesse4
Fine satyre de certaines mur .
Dcors modernes somptueux ;
lum-re splendide ; acteurs
beaux.
Lucienne Lgiand ; Kolla Nor
man.
i -----------------------.-----------------------------------------------------------------------------------------
Grande Halle Louer
Eu tout ou eu partie Derni
meut occupe par la Haitian
Motors Co, prs des Ban-
nues.
S'adi essci
Paul E. AUXlLA.
Panama
Service d
Railroad Steamshio Line
fret ei d
Union ,
suivie d'une sauterie
Le co ikrenciei qui < st M.Oeor-
ges Lion pari la De la tUCl-
plinedans les parti.
Mr Hfari Andr
Hier matin, le l'retet de Port-
au-I roue, M.Clment Magloue,
a procde l'installation de I
Edflard Andr qui vient d tre
nomme, par Arrt da Son Ex-
cellence Monsieur le Prsident
de la Rpublique Prsident de
la Con mission ( ommunale da
Bell) o e.
M. Edgard Andi iemplf* a
Clll. i, clion M. Ulrtek Lou-
beau.
jj'i>8 tyer entre
NEW-YOHK CH Y ta. i. GRISTOSAL, L.ANAL ZONE et tes PORTS de la COTE
OUEST de TAMiiRlOUE du SUD.
plus rapide et le plusdiiect service de transporide passagers et du Ir. cntie Uaiti
et les norts Europens via New-Yord et Cristonal, Canal Zone, Isthme de Panama.
Voici la liste de uos agents pour les principaux ports de l'Europe :
Angleterre Ecosee France
Mrs, G. W. SHELDOM & Co 17 James Street, Liverpool, Enoland
ufwawnann uiuBinoa
INJECTION PEYR&RD
D'ALGER
BLENNORRHACIE
lu ou MCMll
w MMM
mmr
t conplto P t**
rTbs peyrard r i it u kitime
qu. calmri.l U doulror. cUrifan l urine..
TOUT. Wrl MIAW.ACW. O
sHauids Kinu. u. m u tm*v. fm
i \ I 11 Wt I ?
Mrs. MBBJQ1IC sont reprseul^:
l'ai- les isaisous simanle : s
Grlatlbi Hanmey & Co
21 Rue de la Rpublique
Marseille
H ivmj l'tuoN ACie Lt
oii Quai Georges V
Havre
IL mnu I'liion &. Cie. Ltd
Rue du Moulin vapeur
Boulogns/Mer
H 'su Pi.ro> Cie. Ltd
(US j. \l irais
u:iris
rliRNO Pehon & Cie. Ltd
Rue de la Tranquillit
Duokerattc
rliBNO Pkron x Cie Ltd.
Rue Roy
fiordemai
COPENHAGUE
Danemark
i Mrs. E. A. Benoix & Co.
* 21 Allengade, Copenhague
GENES
Italie
I
MrsHENItl Co&l LERS
Piazza S. Mat te i, \'o. S
Geo va. Italie
Oslo, Norway
International
Spediliousselskad
Hamrourg. Gfrmanv
Atlantic Preight ; > u > uiv
B iliinl:aus, Hamluirg
Ci rmany.
GOTTOURCE SWI r vringn
Nordisk Express
Gnttemhiirye S>vepdpr
Rotterdam, Hollanoi-
Mr. H. Vogemann
Rntteidam. Hollande
VOUS TROUVEREZ
CHEZ H. BALLONI Fils
3 qrandes marques de lit
en fer.
Simmons eotrtpany
Laife Long Steel Beed
Fdral Steel Beed.
Les modles sont des ni us
nouveaux, et des urix
absolument exceptionnels.
v
>
t ^dburys
CHOCOLATS SANDWICH ES
'Joe Woolley, reprsentant
En vente chez Bo't, Simon Vient. Derix, B. & N. Sa*|
i et dans les autres piceries de la place.


Il MATIN- 28 Janvier 193(1
PAC
. cfe MAI 1 hl & Lo, /syciits ijcnciaiLX
Assurez-vous contre arcident
la General Acciden Fire &
Life Assurance Corporation Li-
mited . Vve F. Bermingham
Agent Gnral pour Hati.
Il ';
Pour an nouveau lustre
de la chevelure
Bar et Restaurant
La Coquette
On trouvera au B;r et Ht 8
taurant La Coquette ang e
des rues St Honor et Grand'
Hue. No 97fi; tlphone 2">i4t
des mets bien prpars et a
la porte de toutes les boui-
ses.
Un service spcial assure
toutes ies heure du jour tt
de la uuit : lu ias>e de cale,
de chocolat o le grand verre
de l'AKlOO au lait et glac
pour vingt cinq cei t.me.
Ui e uiimius passe 'a
"Coqueite vous y coi du ira
toujours.
Les chimistes de l Exelento
dj renomms peu? leurs
remarquables contributions
apportes la toilette, vien.
nent de couronnei l uruvre
dans
Uhxelenlo
GLOSSINE
Une petite quantit de cette
dlicieuse prparation appli-
que sur les cheveux tait res-
sortir leur brillant naturel et
leur vigueur, en leur coin mu
niquant un nouveau lustre qui
vons vaudra d'tre admir-
par les messieurs et envi des
iemmes.
En vente chez tous les dro-
guiste. Pour 0,30 centimes
seulement, il est expdi ds
rception du prix.
EXELENTO, MED1CINE
COMPANY
ATLANTA, GEORGIA U.S.A.
Agents demandes pour tous
pays.
hcnve7pour rerteifnen ents
Panama Railroad
Steamship Lin
Les chirge us isont pr.i'|
de uoter qui- le steamer Au
'cou est ait. mil! port au
prince, venant de Ch istubal.
Canal Zone, le Meicredi 5 K"
vrier 1030.
Les peimis d'en,baqiu-
meut scioui dlurs pour e
Irt des inatioii de N. Yo: k
et des por's Europens sur
demande tailc ce bureau.
Ce steamer partira le mne
joui 2 h. |>. m. directement
pour N w Yo.kpienant lrl,
uiatle, et passagers.
Jas. H. VAN REED
Agent Gnral
m
Est prescrit pour grippe, re-
; froidissements. dengue, Bile, fi-
I ure et naludisme.
| Cest le plus rauide remde
ON TROUVERA
Morale et Instruction Civique
l'usage des coles primaires
par Flix MAGLOIRE
la petite Maison, ri e du
Centre et chez faute ur Rm Ile
St Cyr.
/VIS
i CODE DOMANIAL .
Ou trouvera acheter
l'Imprimerie TELHOMMe,
Rue du Peuple, et chez Ma-
dame Anna Ducha'elier. Rue
d.i Centre, prs de lEssor. le
Code Domanial (1804 1930)
par Maurice Nau, avocat, et
Nemours Telhomme.
L'ouvi ge contient les Lois
et Actes relatifs aux droits de
proprit en Hati, ,l'arpen-
tage et au notariat.
Prix deux dollars l'exem-
plaire.
Les souscripteurs sont pris
de r lamer leur volume
l'Imprimerie Telhomme, Rue
du Peuple.

On trouvera
la Librairie moderne La
Liseuse , rue Thomas Ma-
diou ou Pave et l'imprime-
rie Edmond t henet rue du
Peuple No 1816 Port au-
Priuce, le volume < ode rural
et ouseils Communaux.
Lgislation Communale et ru
rate, Rtcueil des Lois et Ar-
rtes en vi-geur. Conte-
nanties nouveaux rglements,
relatifs la circulation des
vhicules.Et les rglements
relatifs la circulation des
bicyclettes.
Promulgus au Moniteur
du 16 Dcembre 1929.
.OiOC
Toutes les Polices
DE LA I
comprennent la Protection contre la 8
Foudre sans aucjmentation de taux
{iuq.LeBossfp I
t
La Solidarit
Sacil d'assistance uluelU*.
Messieurs les membres sont
pris de se runir, en plus
grand nombre possible, le
lim n he2 l'viter 1930 au
local du Grand Orient, p-ur
prendre part l'assemble
ordinaire statutaire uni s'ou-
vrira 4 heures prcises de
l'aprs-midi.
L'ordre du jour comporte
eutre autres points le rapport
de la Connu ssion charge,
par le Conseil d'adirinislra
tion.de l'occuuei de la ngo-
ciation, au mieux des intrts
de la S(< it. l'achat d'une
prouri' pour la consiruction
d'un local.
le Prsident,
BOSQ
Le Secrtaire,
J. Llio JOSEPH
L'Idal Rhum
AUX ROY
27 annes de succs..
A rendre
A l'lmpritB< rie
Aua. HHAt'X
! d i. m i i liou ,n- .
i t . res !
n udifiul on l-ru Or 1,60. !

HENRY STARK
Rue du Quai, en face de la Gare.
VIEN1 DE hEcEVOIRi
Balance main de 50, go et 100 kilos pour spcculateu
?eu deuies.
(obinets en taifQaonr barrique.
Robinets en bois.
litres polie- pour autos,
I'an> Brise ( coindshield) pour autos.
Miroirs biseauts pour meubles.
Miroirs encadr* pour salon. ^
Encadrements pour agrandissement de Photos.
labuaux pour salon et salie manger.
Ciu i vi. .ii pour moulures pour cadres.
Marbr.s polis pouj lombes.
Laratte Ue mut t ic, etc..
La auuavu se charge de la rparation de Miroirs taches.
LB COUSftjfl do cette vieille Btaue
prsj ta .uj^.ir.i'.iui Ul nonvo i
pneu
*-*-.
Al-Cord
L'couonne que vous ralises aurtes
autres pneus est trs pauvre, essayez-1,.
pneu FISK ALL CORD.

Il vous donnera la valeur exacte en
milles pour chaque dollar qu'il vous
aura cot, et vous aurez la satisfac-
tion de rouler sur de bons pneus.
Ces pneus sont arrivs, essayez les I
aujourd'hui.
passez chez le
Distributeur
FISK RUOGED-
FanckJ. MARTIN
PLAGE QEFFrURO.
Pbont : 2;Vt9.
Port-ao-Prias. (Hati ;)
Agents Gnraux
Insurance Co
Une des plus fortes 'COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
sur la VIE
EUG. Le BOSSE & Co.
Aaents Gnraux


U>J SW>
^3
-*-J-/ *& ..y :*^
Mercredi
29 Janvier 1930
Le Matin
4 PAGES
23tne ANNiE N 905
.fortau-Priu^
Tlphone : 2242
^
JL#
lihuinatisme
N'v rftlgl
prAwil
r\rti !o8c!roe
Obti i*
,


*";
/
JSk.
^ et la Goutte (
O] -
...... '.- rli !' 't
-\r artlc latloi -
I isoupllt I* ari-sr i
.; 6VIM I'vb4!t.
VA.

Mite
,.
..

i *

>- -

-i,,.'! ;"' ;'. f TM'Ofl '" li
'..' ".. Il ,
! I W.> " \. .! H 'i.i-
. < -.,. miutc |ci ^
., pyj| il .1.- -1VU cl 'I- >}
... .:,:. pirii i'.
i r>lii .- ,.i i i rn.ilfl H
| (| ii rfi ni I lu rlii: ' I


. | I I 7 I :
I
^1.,
,i,i. .il-:
- . i
i'j Mi m
......
rfiii
l
MUTILTE
A
vis
Le* conducteurs de vhicu-
es sont aviss qu'ils seront
jnssibles d'arrestation et d'-
r.ende s'ils persistent d'em-
>loyer des roches sur les peo
.en sous les roues quand leurs
I roitur-i sonl en repos, en
poursuivant ensuite leui rou- j
B sans enlever les roches de
[la loute.
MMB
H.W4* '** <* ->'-*- :'-*'T--3a'
Noti
ice
Drivers ol vehieles are
vnrneil tha t he y are
|*lit 1 >!<* to jrrest and fine it
ibev persisl in using rocks on
jiiils heneath Ihe wheela ol
[beir vehieles whiles at rest
nd driving on without remo-
iog the iocks trom the road.
G I. MCHHAY,
Major, G. d'H.,
Chel de la Police.
AVIS INTIME
t.es Tomates ont comni ;n
i chez BAILEY. Que chacun
Irienne se pourvoir de sa si
Iftde pour les ftes.
Service National
d'Hygine Publique
Les habitants de Port au-
rPrince sont pris de notifiera
S'Officier Sanitaire de celle
ville, par tlphone No 3035,
T.toulc condition qui serait con-
Bidre cornue une menace
i la sant el particulretnent
i toute prsence indue de mous-
tiques, mouches ou rats, chez
eux. dans leurs bureaux ou
aux alentours.
Cas mmes personnes vou
I liront bien donner aussi la
[position e.-uctede la maison
fou lu bureau, surtout si la
[maison n'est pas numrote
,:>u ne port* pis une pancarte
visib!' de la lue.
A F. BIGElOV,
Officier Sanitaire.
BAR TERMINUS
Place Dessalines
Caf chic, Restaurant
de premier choix o l'on
trouve toute heure le-
consommations les piusds
licates.
Sandwich es sans pareils.
Bire la pression.
^ i h a ___pi |a____- ___i i a l-----------S
Pr-Cat Lan
Si vous avez quelques heures de loisir, le soir, et que
vous dsirez les pisser agrablement allez au
Pr-Cat-Tlan
'u vous trouverez, la plus belle solle de bal, la musique la
meilleure excute par un orthophonie dernier ari et aussi
les boissons les plus fraches et les plus pures.
1 hanipagne, biie allemande ou natiouale.liqueursde toutes
Oi les.
Hamburg Amerika Line
Le vapeu: Adalia , venant d'Europe est attendu ici
vers le 29 courant partant pour Santiago de Cuba, Ktngsto i
etc. prenant Irt et passagers.
Cours
Classioues
12me Philosophie indu
sivement.
Mthode sre, Succs com-
plet contrle chaque anne.
Cours du Soir pour Adultes
et Jeunes Gens.
Comptabilit Stnographie
anglaise e franaise, Dactylo-
graphie avec des spcialistes
f.our chaque cours.
'Enseignement du Franais,
,e l'Anglais, de rAlieraand,de
{'Espagnol. Mthode sans
HHLeons particulires de!
Lettres, Sciences et Mathma-
tiques aux lves ou en re-
tard ou ceux qui. veulent
gagner du temps.
Cours de Musique (Solfge.
Violon. Piano ).
Pension Scolaire, srieuse
et agrable.avec annexe pour
Etudiants et Adultes.
S'adresser Rue Lamarre,lo. /.
ou tlphonez au No 28Jl
pour plus amples renseigne-
ments.
%M*
Reconnu Ile l'Universit
Haitienne.
NOUVEAU SERVICE
DE RESTAURANT
Hors d'uvre varis ou
Plats du Jour
DESSERT
Le tout pour Gourdes t2,50
vins toiu soKWEpie rs CHOISI- P. P. PATIW.I
H- >|ui l'a rimai-- lr litil
O qui M jnl Htr il^lussf.
Avis
Kola Chanwaane
F. SJOURNE
Prpar dans des conditions rigoureuses
D'ASEPSIE
Piparaiion et Vente
Pharmacie F. SEJOURNE
Angle ta 1m <' fi
Si vous voulez apprcier
comment s'est dvelo -pe b
pense haitienue de lous-
saint Louverture Louis
Borno, lisez le rcent ouvrage
du l)r Price-Maus. j
Lm tape de
l'Evolution hatienne
En vente la librairie de
La Presse Aux Armes de
Paris, la Pharmacie du
Globe Dr oicou). au prix de
1 dollar l'exemplaire.
L, Th. LAFONTANT
Accessoires pour automobiles
Gasolinc. Huile, Accessoires et Pices de Rechange pour
^LeTmeilLrs pneus el Chambres air pour toute auto
.u camions.
Halle Crudiner
Ni 1538. Qraitd'ftuc. Port-au-Prince, (Hati)
Lt bateau Amassia .'venant de Santiago de Cuba, est
attendu ici vers le 9 lvrier en route p ur l'Euro;^, pre-
nant du |rt.
RE1NBOLD & Cie., Agents.
ALUM1NUM LlNE
prochain Dpart pour Hati,
Un steamer laissera New Orlans le 1er lvrier pour
Port-u.i'P:met et las ports du Nord.
Ce 24 jnnvi r IfJK
A. le MATTEIS & Co, Agents gnraux,
HOTEL AVENIR
Halle Louer
Moiti de la grande h die.
sis' Hue du M ittasin de IE' *.
ct d- la Maiso Allre.
Cooke, i oemmenl occup'
par la (ieudjrmerie d'riait'
S'a d rester h
M. Henry STAR!
Rue du Quai, en face de
tiare Mac-Donald.
IjhjI* il* Ku' tes Mn
l'-uir.
Chambres bien installes.
Conditions avantageuses.
Cuisine excellente.
Avis important
\a Nationale, S. A. avise
les intrcvoie, partir du
10 Fvrier 1930. elle ne re-
piendVa plus les Hons-Primes
contenus Jans ses pochettes
de Cigarettes.
Port-au-Prince, le 27 jan-
vier 1930.



University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs