Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03924
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: January 27, 1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03924

Full Text
Clment Magloire
DIRECTEUR
368. RUE AMERICAINE 1358
TELEPHONE N 2242
Vivre... c'est aaveir, r'ftf f*-
rer, c'est iiwr, c>l adsnrer, e mi
aies taire. Olai-l a k plus *t-n
qii. par soi esprit, par mmi cur ri
par les actes, a le plus adore.
EriestKtNAN
23me ANNEE N* 6904
PORT ' RINC? O'ATM
MARDI 28 JANVIER 1WO
La vrit nous vient
de l'tranger
Nous avons vu avec qutl em-
pressement les diffrents grou-
pement* les potMiciens de la
minorit d' l'opposition se tont
dtendus d'tre en intelligence
avec les associations communis-
tes de l'tranger. Cela se com-
firend, nous les en tlicitons :
e communisme est en eftet une
doetnue de dsagrgation so-
ciale et politique qui sollicite
l'attention constante des dlen-
setirs lgaux de l'oidre et de la
scurit des familles. Mais il de-
vient de plus en plus manifeste
que le cri d alarme que nous
avons pouss trouve sa justiti-
calion dans des laits positifs ac
complis l'tranger.
M. Franois Coty, dans une
srie d'articles publis dans le
journal parisien L'Ami du l-'eu-
ple , tablit comment la doc-
trine de Moscou s'est propage
dans les milieux de race notre,
grce au naiionalisme noir,
proclamant la solidarit des n-
gres de tous les pays... ( Voir
Ndu 11 Dcembre 192.) Il
rappelle qu'en 1925 les Soviets
ont ngoci avec les ihels du
mouvement noir aux Etats Unis,
ils ont constitu une organisa-
tion noire purement bolchvis-
te, l'Amencan loloured Men
Association . Cette association
tut reprsente par trois dl-
gus les ngres Carlton, Ford
et Jones au Congrs mondial
de la 111 Internationale tenu
Moscou en Juillet et Aot 1928.
Une runion spciale tut tenue
le 1er Aot, pour l'organisation
dfinitive de la propagande dans
le proltariat ngre. Et alors on
procda a la formation d'un
Comit syndical international
des travailleurs ngres dont la
composition fut ainsi fixe :
American Coloured
Men Association
Guadeloupe
Martinique
Hati
Cuba
l mon sud alricaine
Aliique orientale
anglaise
Angola
1
1
l
1
Mozambique
Congo beige
cicougo Iranais
Sngal et Soudan
franais
Hpoh. d* ub-ia
M. Franois toty allirme que
les treize membres du Comit
ainsi tonn turent immdiate*
meiu dsigns parmi les ng:es
prsents.
Restait jeter les bases fi
nancires de l'organisation nou-
velle, continue M. Coiy, car, si
les ngres ami teams tournhsent
le personnel d'agitateurs, il in-
combait aux Soviets de faire les
trais de lagitaoou. Les dlgus
i
I
Un vision actuelle
do Sainte Hlne
CCOCtO /D
Va touriste anglais qui te
vient de Suinte Hlne dplo-
rait rcemment drus le lims
l'tat <'ans lequel se trouvent
les lieux rendus clbre* oar
le sjour de Napolon 1er.
L'emplacement de lu pre-
mire tombe o fut i hum
celui qui repose maintenant
sons le dme des Invalida, est j
marqu seulement par une
dalle de ciment craquels,
sans aucune inscription, et
entoure d une g' Mie brise el
ronge par la rouille.
Dans la m tison de Long-
wood, on montre di ex cham-
bre* ceusees tre celles que
Napolon 1er occupa tintant
dernires annes de
.es dernires annes ue sa
Bell et Caillou informrent las-1 vje jj ne s tr0uve pas un
.emble que la ^^tijj- seu| des meub|es dont il eut
nale ouvrait un cidit deKXMJuO v Nulle inscriotion non
roubles or ( 2 00.000 1rs. ) aux ; lsa8^. "[" ' "
pionniers a syud.caltsme colo Pus. Un busle dans une des
chambres et c est tout, i ux.
murs, louletois es .'suspendu
un placard portant, une liste
eompile des vi< toire* rem-
port- s et des honneurs con-
La sance s'acheva sur une le r s leur occasion, mais le
ueciaiahondun ngie de la co- '( verre qui la protge est cas-
ome portugaise de l'Angola, qui ; s Sur un autre mur sont
colles quelques vues dcou-
pes dans un journal et re
nale ouvrait un ci dit de 2t M i.O 0
roubles or ( 2 0
pionniers u nia).Ce credii.si l'on s'en rappor-
teaux documents Baissa Johan
nesbourg et a Durban, la .sune
aesdeiuiers troubles, a du ire
suivi de beaucoup d'autres.
unuoua, avec un rire de catiin-
oale, que le proltariat noir,
lorsque sonnerait l'heure de sa
iibeiation saurait tirer des ca-
pitalistes et coloniaux blancs
une veugeance inoubliable.*
En ue retenant de celte im
! I
2 dlgus
1 "
1
1 "
1 -
1 "
1 "
1 "
prsentant des aviateurs! En-
fin, sous les drapeaux croiss
franais et anglais, une carale
et un verre: ces deux objets
pressionnante rvlation que ce historiques ont servi il y a
qui no as concerne, pouvons-
nous uous empcher de deman-
der qui a t le dlgu d'Ha-
ti au Congres mondial de la
111e imernatiouale tenu Mos-
cou en Juillet et Aot 1928 ?
(Juels sont les groupements qui
ont mandate ceadeiegud'Hd-
ii auprs des Soviets ?
Ou peut n'en rien savoir, on
peut s abstenir de donner a nos
questions la rponse nette et
claire qu'elles mentent ; mais on
n'oser pas contester un lait
prcis relat par un journaliste
tranger, connu el bieu nlurm
des tractations siupidtset cri-
minelles euiiprise par un de-
iegue a Hcu avec la i le luur-
iidiiuiju.e ne Moscou.
Contre une Insinuation
fallacieuse
Ln correspondant des Gona-
ues nous demande d pn
bli$r :
OOCe an qu'il est la Cora
raune, et de dmontrer que
ce sont plutt ses manuvres
'dloyales q.i ont exaspr
Dans une note, ti> sugges-1 l'adversaire et l'ont pouss
ive, parue a la c Presse i et taire HO geste dcisif. Car, les
tive
au Matin du 11 jinvier, le
Dr Latortue a adress ses
plus chaleureux reinerchnents
aux vai'lants lecteurs q u i,
dit-il, allaient par milliers
l'unie mi donner leurs sufl'ro-
ges et. ajoute t-il, c'est grce
aux manuvres arbitraires de
l'adversaire que la ville'des
Gonaves est prive des ser-
vices patriotiques d'un citoyen
gui a ralis beaucoup" de
laudes de ses amis et parti-
culirement de son compre,
VI* B. Berthaud, places aux
bureaux de vote taient trop
manifestes. H s'expose, eu
outre, ce qu'on lui dise :
< Vous n'avez plu t fait que
du i rt la ville des Gona-
ves, par ce qu' votre arrive
la Commune vous avez trou-
v un louoeau d'arrosage, le
cimetire eu voie Je rfection,
biens et qui en ralisera davan-J un joli Parc, un corps de mu
tage l'avenir . Nous n'en-
trons pas eu polmique avec
le Docteur Latortue. Mais,
comme il n'y a pas une seule
de ses allgations qui ne soit
audacinsement contraire la
vril, uous venons rfuter
cette note aussi tendancieuse
que mensongre par laquelle
il cherche circonscrire l'opi-
nion et noircir 1 adversaire
en apportant des faits con-
cluants et loquents qui infli-
geront un affreux dmenti
tout ce qu'il a avanc.
Le Docteur Latortue ne peut
pas ne pas juger trs compro-
mettantes, pour lui, des af-
firmations aussi catgo iques.
Parler rie biens raliss et
de biens raliser, c'est se
mettre dans l'ouligatroh de d-
signer un seul des biens qu'il
A Mconv depuis dix ou
deux ans environ au prince
de Galles lorsqu'il alla boire
la source o Napolon al-
lait lancher sa soif.
Editions
Aydar
4 Squaie Raft. parie (7e)
France.
Occultisme Philosophies
Religions Spiritisme.
Thosophie, etc, etc.
Catalogue Gnral No 9.
Envoy franco sur simple
deraau le.
mille g unies tait prvue
pour son entretien. L'Autel de
la Patrie est tellement suran-
n que les musiciens de la
Flotte Amricaine qui ve-
naient donner des concerts
l'ont pris pour un mausole.
N y avait il pas lien pour le
Dr Latortue de doter la ville
d'un joli kiosque? Le Minis-
tre de l'Intrieur, Charles
Fombrun, qui est toujours
anime de bons sentiments
lorsqu'il s'agit de la ville des
Gonaves, offrit a la Commu-
ne le kiosque de Port-au-1'rin
ce. il le ft transporter aux
Gonaves, sur la Pla e d'Ar-
m js, le Dr Latortue ne s'en
occupa pas. es travaux pu-
blics des Gonaves pril le
ki sque et l'employa la
construction d'un v.tste han-
gar. L'Htel de Ville qui ser-
vait abriter vos bureaux se
trouve, l'intrieur comme
l'extrieur, dans un tat dplo
rable. Mr Lonce Borno, Mi
nistre de l'Intrieur, touch
de votre incurie vous a dit un
j ,ur: Mais, Magistrat, il est
temps de vendie cette bote el
de taire une autre construc-
tion plus moderne comme on
lait au bourg de Gros-viorne,
de Ver relies. Il n'y a pas
longtemps, la Commune lit
l'acquisition d'une automo-
bile. En une anne vous l'avez
dm m'ibufe. parce qu'elle ne
servait qu' vhiculer le beau
sexe. Qu'avez-vous doue fait
pour Gonaves?
Nous vous jetons le dfi de
dsigner une pierre qui mar-
que votre passage. Si vous le
fuies, les laits articuls i c i
peuvent ire considrs
-I r.tmme non avenus et vous
sique en pleine volution
Qu'avez vous tait de toutes
ces choses? Le Parc qui >ad
un lieu de promenade pour
la Population est abandonn.
Les tuyaux servant l'arro-
sage des jardins qui enjoli-
vaient le Parc sont coups Le
Cimetire est tel que Robert
Thbaud l'avait laiss. Le
corps de musique a longtemps
priclit Finalement, les mu-
sieienj dg >ts se sont reti-
r es el tous les instruments ont
disparu. Ce ' g'ce la Garde
d'Hati qui a tait veuir la mu-
sique de llinche que la ville
des Gonaves ne se trouve pas
plonge d.ms une mlancolie
profonde, i
La Place d'Armes des uo- i
naves se trouve dans uu tat aurri boit, dsormaisa uotre
dplorable. Et, pourtant une > p'us vive admiration,
affectation budgtaire de deu L.J.
LA BIRE*NATIONAL
DK LA
Brasserie Nationale
Se vend partout Or 0,10
le verre malgr sa qualit
suprieure.
Protgez votre poche el
votre sant en la buvanl
toujours.
LOTERIE
De l'Association des Membres du Corps
Enseignant et du Comit Hatien de
l'Alliance Franaise.
Le prochain tirage de celte loterie est fix au, Dimanche
2 Fvrier 1930, a 0 heures du matin.au Thtre Parisiana.
LeTomit d'administration est heureux d'aviser le public
que la nouvelle rpartition comportant un plus grand nom-
bre de lots gagnants est la suivante :
4 lots de 20 Gourdes 80
1 Gros lot Gourdes 2,000
1 (r 500
1 i i 100
2 de 50 Gourdra 100
2 t
75 lo 2 Ap. du 1er lot 25 Gdes
2i du 2e lot 20 t
25 i 50 21 du 3e lot 15
4 Lots se terminant par.les 3 derniers chifli es de
1er loi Gourdes 10 40,00
45 lots se terminant par les 2 dernier chiffres
du 1er lot Gourdes 5.00 0. 225,00
750
50
40
30
Mcnul<,,,re Ha"-ene
de Cigarettes
GBR & C
Les Ciqarettes
Dessalinienne
* Colo m
* Rpublicaine
Porl-au-Princienne
Grce la finesse de leur arme tont les ueiices des
vrais amateurs
i- m wiiir
Accessoiies d automobiles
Rue Frou, ci devant c"es Miracles.
Gazoline, Huile, Graisses,
Pneus, Chambres Air.
etc. etc.
Tlphone : 3454.
HOTEL FAVENIR
4ogle ds Bue des Hlraclfs et du Cettrr.
Chambres bien installes.
Conditions avantageuses:
Cuisine excellente.
aoaoocn
...a rencontr, avant hier soir,
au Champ de Mars, un pauvre
homme littralement gris. II se-
lait appuy contre la v;sque du
jet d'eau et l il avait l'air d'a-
tendre quelque chose ou quel-
qu'un qui ne venait pas. On l'en-
tendait murmurer de temps en
lemps.
Jt sais qu'elle viendra, qu'elle
viendra bientt.
Qui donc attendait-il ainsi.
Notre il voulut le savoir. Il
s'embusqua dans le gazon cro-
yant quelqu'aventure ina!ten-
due, car depuis quelques soirs
il ne s'au trouve plus qui vien-
nent tomber sous le rayon de
ses regards. Bientt on l'enten-
dit cirer:
Ali' la voici. Ah! t*- voil.
Notbi il s'ouvrit ;iloi s plus
largemt-nt car dans l'aile et prs
del vasque il n'avait entrevu
personne Mais il vil I homme
qui titubait, les deux maint join-
tes, le regard tourn vers 10-
rient o une grande lui ur verte
annonait la venue de la Lune.
Le pauvre homme pouvanta-
blement gris attendait la lune,
comme un l'ierrot banal et stu-
pide,
*
* ...
... a vu un de nos amis qui li-
saient une dpche puhlia pur
Le Matin, relative la Ihble de
Gultemberg qui a t vendue
un amricain pour la misre de
132 mille dollars. Un de ceux
qui coutaient anxieusement l:i
lecture de cette dpche devint
subitement songeur, l'uis, prs
avoir longuement soupir, il
murmura :
O donc Seigneur pour-
rai-je trouver une Hrhle pa
reille?

... a vu comment, grce la
vigilance d un de nos amis, h
Solice jeta un fameux coup de
let jeudi soir devant un de nos
cinmns. Le nommi Blg fellog
et quelques nos de si s compi
gnons dont c'eil la joie de jcl< r
des clous devant le passage des
autos pouroccnsioniu r des pan-
nes qu'ils lveront pour quel-
ques maigres sous, ont l arr-
ts. Aprs une unit puss.ee m
violon, peut tre rc v ici.di out-
ils un peu plus de sagesse. In
tous cas, durant quelques jouis,
il y aura moins de panne de-
vant r.os deux cinmas,
... Klleatienil.iit quelqu'un qui
lui avait donn rendez-vousj
sou la galerie d un de nos ma-l
gasins. Elle est jolie, elle estl
svelte et le patron a des yeux
sur elle depuis longtemps. Aus-I
i profits d de lu bonne aubaine!
pour lenler de pousser un pionJ
llsavaiiyu vus elle en mI11oI-|
tant une valse d'autrefois et lui
parla.
Vous attendez M. X...
Oui, dit-elle.
Eh bien reprit il, il est pur]
ti fond de Ira in. Ln ce mo{
ment-ci il doit tre Lognel
Comme elle semblait en doul
ter il donna des prcisions. C'esl
lui qui lui avait vendu de la gai
zoline. Cest lui qui... c'est h
qui... Mais sur ses entrefaiteJ
1 homme qu'elle attendait parut
Elle courut lui et lorsqu'elle
chercha le patron, sans doutl
pour se moquer de lui et lui rirl
en plein visage, il avait dispar(
depuis longtemps...
... a vu une jolie dame qui s|
Eroinenait toute seule, avant
1er soir, au Champ de-Mard
bile ft L tour du Kiosque plu]
Je dix fois et semblait souhal
ter que quelqu'un viut ellf
pour taire cesser sa solitude.Ces
du moins ce que crui un rvti
qur, le chapeau la uiuin,
prsenta devani la dame ave|
des Mrs de lui ureti
t i fi end qii ii v ;i>
t OliUllU. t i
tltlt II* i|U' |
IiUoac, eclaia ui nie AU VIMi
du Don Juan vinc.



p .,-. 1
Lt M Ai IN- L> Janvier 1930
RHUM HENRI Gardre
En peu de temps ce pro-
duit remarquable a conquis
de haute lutte une renom-
me des plus enviables.
Demandez toujours le
Rhum HENRI Gardre.
I
V
. f#fy4f|
Le conseil
delaS.D.N.
GENEVE n :>8e session du
co iseil 'le la Socit des n liions
e--i termine. Lu plupart des d-
lgu* av.nent bta de partir
pour aller assister la cont-
renct navale de Londres.
Dans ao i discours de clture,
M. Zalesk prsident du on-
aeil, ) rendu hommag :\ Woo-
dv,.. Wilsontt a M. Qainonea
de Lon, qui, dit-il, est la seul
!n mbre du premier c o n se 11
dr li S. I). \. fui sige encore'
I. conaeil, pr Ilois drisions importantes:
1. No ni nation d'une eom-
miss on il-' Me m e m b r e s
q'n lndira laa mo liflcations .i
apporter aa p ictc de ta s. !) N.
poui i m ttlra en liai non avec
le nacle de Paria.
2. Una co ilren -e s i rn
nir;i le 17 lvrier pour aiscate<
lu (| leetioa d une trve d >.i i
nire.
.'{. N iminalion d >' cota
mis ion spciale le trois n a-
prei qui dterminera I s droits
des pop il liions au su| t du lur
d^-. lamentations a J usalem
Un incident q it a soulev le
plus grand intrt, a t la con-
frem e di. Lea rsultats en o n t t
tenus secrte, mata on pense
qu'aucun progra important n'a
t lait relativement au dsac-
cord Iranco italien sur la parit
navale.
oraosoj
I omlauiialiiHi de l'assassin de
N. Batlr
PARISOn vient de couduin-
ner aux travaux torcts perp-
tuit, le nomm Joseph Philip-
point, qui. le 16 septembre der-
nier assassinat M. Henri U>yle,
directeur du service d'identit
[judiciaire au ministre de la
Justice. M. Hayle tait consiib-
r comme le co tinuateur du
clbre Bertillon, crateur du
a Service an bropomlricrue.
Le meurtrier a re|et avec
m ipria l'alination m a i ta I e
qu'invoquait son avocat pour ta
detense. Il a dclare qu'il tait
pleinement responsable el s re-
clam la peine d mo t. Lors de
ao i arrestation, il dclara i7oir
assssin- M. Hayle parc.' que
celui-ci avait lourni nn lau*-t-
DAOignage contre lui, dans une
affaire :> laquelle il tait ml,
C'est :'i M. Mylo que l'on doit
la i ration de I expei lise des ta*
bleaux 'i uvres d'arl par le
moyen des rayon-. \.
QSMBaO
Le duel on Allemagne
RLIN-- Le duel se meurt
en Ulemagne. On ne voit plus
dai li s journaux cea annonce
si frquentes avant 11)14 et par
lesquelles certains industriels
proposaient, "par des moyens
rtifi els, de crer des cicatrices
sur lis visages des tudiants*.
Cependau!. certains milieu, so-
ciaux de iieurent attachs aux
vieilles coutumes dans le
nouveau Code Pnal (pie fa vo-
ter le Parlement allemand, un
pa [rai spcial va menacer
d'au moins trois mois de prison
tout tudiant qui se sera battu
en duel et il est question de pu-
nir svn nent les bateliers des
v, les un versitjires qui pi
roui leur salles des udian '<
d ilin x tieaa leill dei !
Abrviation^
i ,
On trouvera aux Bureau du
M 'IN le demi r iecueii d< M
LOBj Laleau, Abrviations au
prix de Cinq Gourdaa.l exwm
plaire.
la prolrslaliaii anrn:aiae rentre
les tlroits sur les automobiles
l'A lt l S Le eouvei aemenl
franaise dcid a tudier atten-
tivement lis protestations des
agents des industriels amri-
cains en France au sujet des
nouveaux projets d'augmenta-
tion des droits de douane sur
les automobiles et les pices d-
taches. Il hsI possible que quel
quea mo liflcations y soient ap-
portes.
L'ambassdeur Elge a infor-
m les industriels amricains
qu'ils pourraient exposer corn-
pl ment leurs vies aux repr-
sentants du gouvernement Iran-
iens.
iciiiTm;
ans are niai
Aucune praaslnii
le dernier perfection-
l< n cul il i Cic- S. i* rLer
api o tu un* nom Ile i d
H i ;i l'H tu da c| t
qui e icrv rr i ; |> i k r
J. Vors c Ivix
vi' t VMM Cri ticr tel
doigt*.
mnundc? PCUI les tv-
l"k l'irkcr Uuc'.i'd. .
n:iq c ulen *. \oy titfs
ou *n no r nu J.t r rt
mciT. ExpTi i, vous nu-ni. u ficU ti
d'rrtn sais pression,
I du 1-arlic .
I Oi t hoirirr e S doi.
i our j-untv pin<-6 do
MOHKiS LAL'RIN
F. O. B. OIai
l'ort-au-I'rince.
Dernire
Heure
l'iir radio
M \DKli) Le gouvernement
a publi vendredi une loy le
criptiOn mo itraut la coati-
nuatio i.celte anne,des travaux '
il' tudes de la possibilit de re-
lier 1 liui ope l'Ali ique p-ir un
tunnel de 10 0t)0 milles de lon-
gueur, qui pas .crut sous le Gi
brait ar.
PARIS Le Premier Tardieu '
retoui uera en France le 1er F-
vrier el sera probiblement ac-
compagn du minisire linand.
Oa rappel le que Tardieu comp-
te rorganiser sou cabinet sur
d autres b ises
LONDiSLe ministre Hen-
derson sera appel a lournir des
explications dtailles sur son
plan de privilges spciaux pour
tes missionnaires britanniques
en Chine, Les autorite eccl-
siastiques sont anxieux de con-
natre se.s moyens.
LA II W V.N1-: Considrant
attentivement les plaintes des
banques europennes qu'il y
avait beaucoup d bidets de 100
dollera fans en circulation, la
police cul) tine R rvl qu'il y a
prs il 10 1.000 dollars de I iux
billelaen circulation, ce qui a
du mme les b inqnee.
WASHINGTON Les aro-
planes de transport n'ont plus
i.- droit d- voler A plus de 500
pieds de hauteur.
SHANGHAI -Lesmissio inai-
ces anglais et amricains en
tiliine sont alarms par la note
du ministre llendersoii que des
nia iniiii mes privilgis seront
envoys par l'Angleterre.
W vS ilMiTON -Le prsident
il lowr a lanc une proclama*
>i dle idanl l'importation aux
Etats Unis des perroquets, dont
les maladiesonte tuse beaucoup
de mortalits a \ R als L'ois.
LONDRES r isanl illusion
i l'amen I m< ni oncei nent le
i. .i-, -iu'iii u i s loi s, Ivuest
lliui lie du : Si la prsente loi
mise en vigueur levque de
Biringham et les mitres iront en
prison a.
BERLINLes fonds du gou-
vernent, ut sont toujours dans
iMia situation critique, a dclar
le ministre de ti lance Molden-
U.iult r el q i le pays est en (ace
dliai de 2ro millions de
n k i.
ALLEMAGNE Avec l'ins-
talla ion d'une turbine de 200.
OODkilov/als de la GalpaZscbor-
ne VVu/. nlAllemagne n'a pas
'nient la |)lus puissante usi-
ne lectrique de l'Kurope mais
du m'^nde entier.
PAHIS Le fameux chapeau '
que George Clnienci jii portail
a IX li ui u era nus au Mu- '
l4 d< UX Invalides
le clairon qui sonos l'A'
e plan qui *. u iiiMclid Fos-li.
Le troisime anni>er.saire
de La Opinion t
Le 10 .1 mvier a t le troi
sime anniversaire de notre
grand confrre Dominicain La
Opinion qui a pris une place
si impor ante dans la presse de
I Amrique Latine.
Nous prsentons notre con-
frre nos vux les meilleurs et
formons des souhaits sincres
pour qu il continue aller de
succs en succs.
Dpart de M Roosvet
Mme Roosvelt, la femme de
l'ex Prsident des Etats Unis
djAmrique qui a pass trois
jours parmi nous est partie pour
l'Amrique dimanche aprs-
midi par l'avion.
Mme Roosvelt avait t reue
vendredi aprs midi, cinq
heures, au Palais de la Prsi-
dence par S. Iv le Prside il de
la Rpublique el Madame ttorno.
Elle tait accompagne de sa
belle fille, la femme du Gou-
verneur de Porto Rico.
Un beau concert
en perspective
Nous aurons bientt 1^ plai
sir artistique d'assister un trs
beau concert de cha'it qui se-
ra donn dans les salons de M
et Mme Pierre Hudicourt Ce
concert organis par les Dames
de Saint Franois de Sal^s. ru-
nira dans son programme les
noms de nos meilleurs artistes
Et d'ailleurs ces dames qui se
connaissant dans l'organisation
de pareilles ftes mettent tout
en uvre pour que cette soire
soit un succs. Le prix des con-
sommations sera la porte de
toutes les bourses et ainsi
tout le monde pourr facile
ment s'amuser a la kermesse
qui prcdera le con ert et le
suivra.
A bientt de plus amplis d-
tails.
AVIS U'X BOLLANdLRS
A vt-iidr. une mai b ne pour
lltS n ,pQI t'ait tat.
S'ndnsscr au Bureau du
Journal. ,
Cia-Vtriles el les dames de
St. Franois dr Sales
Ce soir CinV irits, S hs.
oflre une soire exceptionnelle
l'uvre des Dames de Saint
Franois de Sales. A cette oc
casion Cin Varits exhibera
le film sensationnel et qu* a
remport un si grand succs :
Pre et Fils.
C'est une belle occaaion qui
nous est offerte de nous unir
dans la charit, d autant que
l'effoi* que I on nous demande
n'est pas trs grand En're deux
et trois gourdes.
DFPtUTF.SMIM DE L'LXTEIEIH
Communiqu
Le Dpartement del Intrieur,
ayant constat que lea Masques
qui sont sonis, Port-an Pria-
oe dans la journe du Diman-
che. 26 Janvier courant, n'ont
pas. contrairement son allen
te observ les rgles de la d
cens, dclare rapport-r l'auto-
risation de se dguiser les Di-
manches, jusquau 2 mars pro-
chain.
27 Janvier 1930.
CoiMeild'Etat
A la sance de hindi 27 de ce
mois, se trouvaient, an banc de
l'Eicntif. les Secrtaires d'Etat
de l'Intrieur, et des Finances.
L'Assi rnb'e a vn'i- I !>"t nce
pour un projet de loi relatif A
l'entretien, des familles des
n deciDJ boursiers de la Fon-
datlon Rockfeller. Ce projet de-
mande on crdit de G. 33510.00,
Puis le Secrtaire d'Ettt des
Finances dpose un projetcoo-
ci rnenl la navigation i erienne
et le service postal par avion.
Ce projet a t achemin an Co-
mit appel a en connatre.
Les travaillistes
se runissent
Dimunche les membies de
l'Association il-s Travaillistes
ont eu une runion Turgeau
chez leur Prsident M. Antoine
Pcrre-Paul. Des mesures ont
certainement t prises qui se-
ront,selon touleprobabilit, ren-
dues publiques bientt.
vamwkMsm
Nous a vous ieu le premier
numro de cet intressant
journal qui se publie sous la
direction de MM. Richard
S dnave et J. Pierre Audain,
l'Imprimerie de /.t Prte.
Au salut ,1e notre confrre,
nous rpondons pur les sou-
haits de succs en lui don
nant l'assurance que, pour
notre part, nous garderons.
malgr l'ardeur de polmi-
ques, toujours possibles, nos
traditions de courtoisie t de
modration reco nues mme
pornos adverssaires.
M. OMER CAVE
La se.name dernire est
rentr la Capitale Mr Oiner
Cave, ancien Conseiller d Etat
et ancien Consul Amster-
dam.
La roule de heusUfi
Sous l'nergique el comp-
tente direction de M.lngttieur
Joseph Preira la ro Me qui,
bientt, reliera Plion-Ville
Kenskoll fait chnque jour de
manda progrs. Dfj en moins
d'un mois et demi o i a tait un
peu plus de hui. k o mtres.
Lorsqu- l'on sait que la route
aura exactement seize kdom
trs on aura la cer iiude que, en
moins de deux mois, on pourra
inaugurer cetie rouie qui, vrai
ment, taisait besoin et mettra
dfinitivement Kenskofl qua-
rante minutes de Port au-Prince.
Les travaux imrcheni d'ail-
leurs activement. Cour la sai-
son estivale prochaine nos vil-
lgiaturisies pourront se rendre
i Ke >skotl en automobiles et
g Ace S Dreiv qui a?grm*nte
son bti neni et y prpare une
salis de b M. un pourra aller fa-
cilement d inser un samedi voir
Kenskofl >ji s- rendre la
messe le dimanche matin
Port-au-Prince.
Nous prsentons nos compli-
ments les meilleurs au Gojver- '
Dment q n a eu l'ide de hire .
construire cette roule qui va
tonner dix lois plus de valeur
ce village qui b'^ntt pourra
avoir l'i nportance dune coin- i
m une.
Le serrel profes-ieniel
des |iiii,-n.ili-.ii-> !
Trois membres le la rdac- :
du N w Yoik I' ns ont (-
u. nent vlctiui ta d la loi de ,
OhibdioQ dans des cireju;-
tan curieuses,
Ces iron ioimalistea avaient
charges d' taire un reportage
sur la contrebni le de l'alcool
et les cabarets clandestins.
Au cours de leur reportage,
lia se procurrent de 1 alcool .le j
contrebande dam 15 > i
clandestins dont ils se gir.l-
rent, bien entendu, de repro-
duira les adresses. L ur repor-
,i- wnsalioii'-el >\ ml paru
dans le N w-Yo k Tunes . les
t: ois journalistes lien convo-
qus devant le grand jury et
mis en deiucue de divulguer
Robin ^s Bois
A VARITS
1 oole dimanche soira Varits
o l'on donnait Robin des
Bois avec Fairbanks.C'est une
l>elli- vocation de l'poque m-
divale ont marqu dans l'his-
toire religieuse avec quelques
nues de m's principales croisa-
lea. Dana le rle de Robin, Dou-
glas Fairbarki a donn exocte-
a valeur. C'est nn acteur
de i-mt premier ordre. La salle
a. d'ailleurs-, mauilest sa joie
t s salislac ion par des ap-
plsudissemen's mrits.
Ko somme une trs slecte as-
sistance, et nombreuse, un tis
beau lilm qu'il serai' bon de re-
douner mercredi pour ceux et
'elles qui n'ont pas pu trouver
Je places.
Foot-ball
Dimanche aprs midi, sur le
beau terrain qui se end aux
pieds des ti ihnns, il y a eu
une belle purlie foot-ball
laquelle assistait toute une
loule trpidante d'enthousiasme.
CeaJ une trs bonne ide que
ces jeunes-gens on eue de taire
ce ma eh. Il serait souhaiter
qu'ils lisse;'! cela un peu plus
souvent. Le succs qu'ils ont
obtenu dimanche leur est d'ail-
leurs un encouragement.
L'une des deux quipes, celle
qui portait le madlo vert a battu
l'autre trois buts zro.
Le Vulcanta
dc*ns nos eaux
Dimanche mutin le Vul-
canil >, navire italien, aflrt
par des touristes amricains,
est arriv dans notre rade.
Ce navire est de 38,000 too-
ues.ll a pass la matine dans
notre ride. En eflet entr le
matin 7 Heures il a laiss
Port au-i'rince vers 1 heure
de l'aprs-midi. C'est l'un des
plus majestueux navires qui
nous aieut visit. Beaucoup
d'hatiens qui dsiraient le
visiter n'ont pas pu se rendre
bord le bateau n'ayant pas
tait assez longtemps dans no-
ire rade. Il sera de retour le
27 Fvrier. Nous esprons
qu'il sjournera un peu plus
longtemps parmi nous et que
ainsi on pourra le visiter.
le Secrtaire d'Elat Met.
demissiimnaire.
Monsieur Ilinuibal Price,
Secrtaire d Etat de l'Instruc-
tion Publique de l'Agriculture
et du Travail, a remis sa d-
mission samedi midi S.
Excel le uce M. le Prsident de
la Hepuuli ju.', dmission qui
a t accepte.
N ) ia n'avons pas pu ren-
contrer le Se r ta ire d'Etat
de nisd inuaire, in lis nous
croyons savoir que sa dmis
si an est motive par des dit-
Acuits survenues entre son
Dpartemeot et -e Service
technique de l'Agriculture.
pour le |>aie.nent cet otli :e
de sod mois. d'Octobre.
lu nouveau Secrtaire d Etal
del lislriii-liiu I1 ilii pi-
es adresses en question.
Se retranchant derrire le se- '
cret protessionoel, ils rinsrent
de lai e droit cette requte et
lurent, en consquence, con
damns, a 45 jours de prison
chacun
Ils subissent actuellement leoi
peine, Honm-ur * ces brav<
joui ll-iUMe.',.
A vendre
A l'imprimerie
Aug. \. HliiAl'X
Le Code d'Instruction i Cri-
minelle avec les dernires
modifications, .Prix Or 1,50.
Arrt
BH.VO
Prsident de la Rpublique
Vu la dmission de -A Un
nibal Pnce, Sjer^raird'Eial le
riii.iruclion Publiq-ie.de I' gri-
cuuuie et du Trav ni ;
Vu les articles 75 et 78 di la
Consldutiou ;
Arrle
i. 1er.Le Citoyen Elie Les-
eol est nomm Secrtaire d'Etat
de l'Instruction Publique.de l'A-
gi icullure et d i Travail.
Le prsent Arrt Sera publi
au Moniteur.
Donn au Palais National
Port-au-Prince, le 27 Janvier
11)30, an 127me de I Indpen-
dance.
BORNO.
^ntre
CONSTIPATION
prnez lea
COMPRIMtS
SUISSES
e OELORT. PharnuuJ^n,
tt, JTu* Samt-AnleiL*
C'EST LE MEILLEUR
DES PUROATIFS f
Le Cour ri rr
de Lyon
Nous nvons rencontra i n des
acteurs d- .Saint l <:n^
zague , qui i nus a d bl q:e
la prochaine lte se m au des-
sus de tout ce qu'on peu! n
glner. tant ; jeu d< s u lis es
que par les situ gnan-
tes o se trot vent I " nn-
D8RI '.
Seuli s; les pi l 't 'U
vu loi et la pic< \ '"gt
ans, peuvent si ide,
Que tout le monde se prpare
aller applaudir eut. mei veille,
et qu'on n'oublie j as la date du
1er mais, jour ^c la reprsen.
latiou au llu re de Siint
Louis de (iorz i^ue .
leCaliiiit'IuY la Rp. Iluiuiuiraiur.
Le Dr Jos Dolor.-. \donseca,
Secrtaire d'h'at de l'Intrieur
et de la Police et Allredo Ricart
Olives ayant dmissionn, MM.
Jos del Carmen Kamirez, Pe-
dro A. Ricart et \lfredo Ricart
Olives ont t nomms respec-
tivement Secrtaire d'Etat de la
Dfense Natio iale, Secrtaire
d Liai de l'Intrieur et de la Po-
lice Gnrale et Secrtaire d'E-,
tat de la Sant etdeBientai-
sance.
In iniTii lie dlruil un dpl
le la laiftH Pawlej
Dimanche trois heurts du
matin la sirne annonait qu'un
incendie venait d'clater dans
une des trois zones lie Port-au-
Prince. Aux coups de la sirne
on se rendit tout de suite compte
que cet incendie avait clat
d ms le quartier de affaires, au
Bord de Mer. En effet, c'est un
des dpts de la Maison Pawley,
celui situ tout prs de la ban-
que Nationale de la Rpublique
d'Hati et o se trouvait jadis le
dancing Montmartre Cabaret,
qui venait dlre l'a proie des
flammes.
Ce dpt tait assur, natu-
rellement parla Roya Exchange
Assurance Coipora ion dont M.
VI. Quintin William est 1 Agent
pour Hati.
Une enqute s'impose, com-
me cela se pratique depuis quel-
que temps, la suite de I .queJie
les responsabilits se ont tues
et l'assurance paye s'il est
prouv que cet incendie nest
pas le fait dune m^m crimi-
nelle.
M. (iarnerel les touristes
On se rappelle que, dernire-
ment, les chau&eursde no t tu'^s
publiques s'taient plaints de la
conduite de M. Ganter qui, se
disant Membre de la Haytian
Tourist , indiquait au* touris-
tes qui dbarqulient les autos
publiques dans lesquelles ils
devaient prendre place et avec
lesquelles il s'tait probabW
meut entendu au Me. Il
semble que les plaintes des
chaufli urs ont t en' udues.
Car hier, les ch .ulleurs de nos
automobiles de la Ligne ont eu
la bonne tortune de ne pal voir
M. Garneret les nombreux tou-
ristes amricains qui avaient
allrl le navire italien qui tait
en notre rade diman. ne dans
la maliue, ont pu alt< r paisi-
belment, sans intermdiaire,
aux nombreuses voilures qui
les attendaient.
...-fc...
9 % 91*EJ1Le?C? emphisehe\
\\0 M tiPJOe">'>'> ssl0"s\
I ouUgemeut immdiat ,i gurlaon fm U*|
Globules Rbaud
I RiulUti merrellleux,urpr*nnts mme I
Teutm Pharmocin Dimancivr Mollet
K. OAUOBOUX. S7, Rut Vicior-llu^o
Boll-ColOtobi iStioe)

CE SOIR
Harold Loyd
Monle l
dessus
Entre : 0.50; Balcon : i
*2fi DEMAIN SOIR
Un dram" trange :
PORT-ATT-PRINOB
Aitt.MTRJI, PhtraicU ALWERTOIl
WM"il * D- jBtln riARD
Btdphegor
Le Fantme
du Louvre
Avec Ren Navi.rre. '
FIN
entre: 1 gde; Balcon : 2 gde


-
2^C
LE MATIN 28 Janvier 193 Pagol
Energique antiseptique urinaire
Agit nie* m radicalement
Supprime te douleur
de te miette
uHt toute campltawtmn
rajeunit le* ilwua de*
votas urlnairM. qu'il rr
mtn catnplfti-meni 6 Mut
n )ufUni tous le* nu
M * in *tmtr,i

i
PV^
VAMIAMINE
*<. KU)IIM
fredull irwiMiiiow
BUCOVA1.
PAGEOL est sans pill pou; lea gonocoque,
htes Indsirables des voles urlruUts
U Pma*oL oui <-
congeatlonfie W rnu-
queuaea de* olea n-
nlrV renou*lla wa
Umui, grce A uo r*-
irunWtemeni complet
des cellule* Le Pagaol.
meurtrier non aeula-
ment pour 1* gonocoque
partout oO II e>l*te.
mal* encore pour loua
lea autre* microbe.
uiquel ce dernier
rut a'aaaocier. aufflt
tout. Il eat le fonde-
ment. 1a baae du in-
ternent de l'arthrite ou
du rnumallsme blennor-
rMlQtie, i>arce qu'il est
celui de la bleonorra
la elle-mme. .
V H'wrwMD,
de afiU.-eirfiU.
Ru M. Chtelain. . r de tl*n-
tienne*. Pana, m **
;--r- mai aac M.*om
r J
:&.$;
Ler.
^^.^uatr^rir.-awaawaMaaaaawaaeaaaae^WaaBBBBffc
ont doit prendre
'/>l'a*
*r^5v\ / soupe de
i^lflOSPHATINE FALIRES
fa farine alimentaire incomparable laquelle des
raillions d'enfants doivent la force et la son' ?,
Exiger la grande rr,..rqu*
PHOSPHATINE FAURES
Ce ntolrtailan universelle et se mfier des contrefaon
Grande Halle Louer
Eo tout o i ea partie Demie
I meut occupe par la Haitian
Motors Co, prs des rem-
mes.
S'adresser
Paul E. AUXILA.
pharmc5 ti Ma.iOftS d'Alicnntl on. PARIS.
Assurez-vous contre accident
la General Acciden1 Pire &
I i|e Assurance Corporation Li-
mited ._ Vve F. Bermingham
Agent G nrol pour Hati.
Le Monde
FIANAILLES.- Nous avons
r> en la carie de fianailles de
Melle Euranise Narcisse avec
Ifr Mesyeux Dossous. Com,-
plimenls.
NECROLOGIE Les fun-
railles de M.CHARLES LOUIS
El IE. dcd dimanche, l'ge
de 72 ans, onf eu lieu hier en
l'Eglise du Sacr-Cur deTur-
geau. C'tait le pre de notre
ami Justin Elie.
Nous prsentons nos sincres
condolances Mme Vve Louis
Elie, Mr et Mme Justin h lie
et leurs enfants, Mr et Mme
Edouard Estve, Mr el Mme
Albert Denis et leurs enfants, Mr
et Mme Fernand Bariheet leurs
enfants, Mr et Mme Marcel Au-
dain, Melle Lucile Elie et tous
les autres parents et alis.
Avis important
la Nationale, S. A. avise
les intress que, puitirdu
10 Fvrier 1930, elle ut re-
prendra plus les Bon s-Primes
contenus dans ses pochettes
de Cigarettes.
Port-au-Prince, le 27 jan-
vier 1930.
Arrestations
Monsieur Antoine Hjijje, n-
gociant tabli l'or'-au-Piince,
a l arrt hier, sous l'inculpa-
tion de dtournement de mar-
chandises, aprs inventaire ju-
diciaire. H est aux ordres de la
justice.
M. P. E Pawley, commer-
ant, a t galement an t, si s
livres de commerce ont t sai-
sis. Nous coyons savoi' que
cette mesure est prise aux fins
deperm.et're la justice de se
livrera une enqute judicieuse
a propos de l'incendie qui a con
sum, dimanche2fi du courant,
la rue du Magasin de l'Elai,
un immeuble servant de dpt
M. l'awley.
Nous renseignerons.
m
.t CODE DOMANIAL
Ou trouvera acheter
l'Imprimerie TELHOMMe,
Rue du Peuple, el chez Ma-
dame Anna Duchaietiei, Rue
du Centre, pi et de lEssor, le
Code Domanial (1804 IH3U)
par Maurice Nau, avocat, et
Nemours Telhomuie.
Louv ge contient les Lois
et Actes ri la lits aux droits de
'piopiite en H. iti, a ,1'arpen
j lage et au notarial.
Prix deux dollars l'exem-
plaire.
Les souscripteurs sont pris
de r lamer leur volume
l'Imprimerie Tel homme, Rue
du Peuple.
I
l
Est prescrit pour grippe, re-
froidissements, denyue, Mile, fi-
vre et naludisme.
[ C'est le plus ravide remde
On trouvera
la Librairie moderne La
Liseuse , rue Thomas Ma-
diou ou Pave et rira rime
ne Edmond henet rue du
Peuple No l8lti Port au-
Priuce le \ohune ode >i rt
et ouseils communaux.
Lgislation Communale ci ru-
rale, RtCOeil des Lois et Ar
rtts eu u-geui. Lonte-
nyntles nouveaux rglements,
relatifs a la circulation des
vhicules.El les lglemenis
relatifs la circula ion dtl
bicyclettes.
promulgus au Moniteur
du 1b i e embie 1929.
Toutes les Polices
m
DE LA
R
3
comprennent la Protection contre la
i?
Foudre sans auamontation de taux &

NousavonS l plaisir nnond
notre airpabtt! Gii< ;!<. mu
partir du 1er Fvrier,
Noire Maison sera transfre A
I >c il lu Bazar Mtrnpotitai
Grand Rue.
Le Ga ri' estera au i m<
endroit.
Nous esprons que vous continuerez
nous favoriser de vos commandes et
vos aclials.
Le mme bon accueil vous est rserv
HAITIAN MOTORS S. A.
Phone : 237
I\ous venons de recevoir un fort loi c
GOODRICH SILVERTOWNS
de louies dimensions.
Prix dfiant toute concurrence.
POUR AVOIR UNE PEAU
VELOUTtE
L'IDAL H HUM
ALIX HOY
27 annes de succs.
L'usage rgulier de la Ya-
Dshing ( ream Exelento con-
servera votre fi inl aussi doux
el aussi satin que celui d'un
bb N us le garantissons.
L'EXEI ENTO
Vanishing Cra m
Est une cen i i;>ns graisse
que la peau absorbe. Elle
m un il la peau el em| lie
qu'elles! Ine,~si ride.sedes-
s> In -u ne de\ i< une rugueu-
se Elle conserve la peau en
parfaite sant.
Proei rez-vous aujourd'hui
un pot d Exi ii nto 'Vanishing
(reini;en vente chez loua les
droguistes OU dire l< ment de
nous son-- ;;;n,.n ii, < onime
vous le pi t |i-i /.
Eci ivi'Z noi r avoii m
(Chanlillo'n gialuil 11 un\>\
de conseils poui la beaut
exei E\ : totbU i mi
C- N\
Mi M
Ag nts !
oays
t-C'i^e? p< ur i ,, j ( v t >
/
%j*-
~~^$l
VOYAGES
| ES voyageurs expriments se servent de
** Chques de Voyageurs. Ces chques ont
la mme valeur que l'argent et se transpor-
tent beaucoup plus facilement.
Avant d'entreprendre un voyuge, achetez
des Chques de Voyageur la Banque Royale
du Canada et rendez ainsi votre voyage plu*
agrable.
* La Banque Royale
du Canada
\ Eug.LeBoss#Co
Aqents Gnraux
nsurance Co
Une des plus fortes 'COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
sur la VIE
EUG. Ler BOSSE & Co.
Aoents Gnraux
-u


Mardi
28 Janvier 1930
Le Malin
23*me ANNcE N* 6904
port-an-Prince

4 PAGES
Tlphone : 2242

-pseeHi
Avis
Les c I icteuri I' v h;< m
les lonl s\ is'> ijii'ili * onl
p:\.il. . 'i 11'. ' ' >'i i I i
iV.'-ll'Ir-
s 11^
JKM .' Ic"l .! .
(i|(i\ r*r ' I h '' lien
les sous I- s -oui -, .|>, mi] leurs
v.iilnr..' i'ti imi rei> i .. en
ponrsuiv.trit ensuite leu,-rou-
ie sans rs lever i a ro lu s de
La rots le.
aoan
!
Moti
ice
Dri.v rs o! v; lu -le i are
\v n r u i 1 t h i I h e \
Lable t i verts! nul fine if
tfiey perdit in nsin-i rocks OU
Mils beneath Ihe wV'els <>l
tfieir vehicles whiles al rest
uni driving on without remo*
vingthe rocxi Irom t ho rood.
C. I. \irnu\Y,
Major. G. d'il ,
Chci de la Police.
BAR TERMINUS
Place Dessatin
Cif chic, Restaurant
de premier choix o Ion
trouve toute heure le-
consommations les pi us ds
licates.
Sandwiches sans pareils.
Bire la pression.
Cours
Classioue AVIS INTIME
I .*'s I i n it>s -i ii co n n pu
ce chez UAILEY. Que ch icun
vienne se p >u 'v tir <1 i > i
I ide |> i il les 'Vies.
m*
il Lan
Si vomi avez quelques heures le loisir, le loir, "et que
vous dire2 les pisser agrablement allez au
Pr-Cat-Tlan
Service National
d'Hygine Publique
Les habitant* de Poi i no
Prince sont pris de notifiera
l'Officier Sinitaire de cette
ville, p ir tlphone Mo 262,
toute cooditiOD qui arait co*a
sidre comme une rnentceo
li sant el particalircmenl j
toute prsence Indue de mous- .
tiques, mouches bu rats, chea
eux. Lins leun bureaux ou
aux alentours.
Ces mmes personuea votl
dmnt bien donner aussi la
position exacte de la mai on J
o'i du bureau, t>urtou< si la '
maison n'est pas numrote j
OU ne porte pis une. pan aile
visihl'- de la ne.
A. I felGELOV,
Officier Sanitaire,
on vous trouverez, la pfu belle ?aile de bal, lu musique la
m< leure excute pat un orthophonie dernier tri et aussi
les I) nssons 1rs plus fraches t les plus pures.
.h> m pagne, bire allemande on nationale.li jueurs de toutes
roi les
rvme Philosophie indu
sivement.
Mthode sre. Succs corn-
| filet contrle chaque anne.
! Cours du Soir pour Adultes
j et Jeunes (jens.
j Comptabilit. Stnographie
! anglaise et l.auyaise. Dactylo-
graphie avec tes spcialistes
nnuir chaque cours.
Enseignement du Francis,
At. l'Anglais, de l'Allemaud,de
I Espagnol. Mthode sans
fi:,le' ...
Leons particulires de
Lettres, Sciences et Mathma-
tiques aux lves ou en re-
tard ou a ceux qui, veulent
gagner du temps.
Cours de Musique (Solfge.
Violon, Piano).
Pension Scolaire, srieuse
et agrable.avec annexe pour
Etudiants et Adultes.
S'adresser Hue Lamarre,lCK>7,
ou tlphonez au No 28V31
pour plus amples renseigne-
ments.
L'INSTITUT
TPPPNHAUER
Mconnu de l'Universit
Il .ilienne.

NOUVEAU SERVICE
DE RESTAURANT
Hors d uvre varis ou
Plats du Joui-
dessert
Le tout pour Gourdes J2,50
VlN'STRftiMKNEMRrSCUBI P.P. PATBI/I
l
w&
Hamburg Amerik i Line
Le vapeur Adalla , venant d'Europe est attendu ici
vers le 2'lcooranl partant p uir S m'iago de Cuba, Kingston
cfc, prenant fret et passagers.
L bateau Amassia ,J ennnl de Santiago de Cub.i, esl
atleniu i'i ver* (e il fvrier eu route pmr l'ivjrope, pre-
n int du Ift.
RGINBOLO A Ci,-. Agents.
i
Avis
Ce qui s'a j-inais eteUil
O qui se peut lr* sjMse.
Kola Champagne
F. SJOURNE
Picnarc dans drs conditions rigoureuses
D'ASEPSIE
Pipantion et Vente
PHARMACIE *. SEJOURNE
Angle tu lut 1ic sf .la : .
Si vius voulez apprcier
comment s'est dvelo pe la
pense hatienne de Tous-
saint Lonverture Louis
fiorno, lisez le rcent ouvrage
du Dr Phice-Maus.
('ne tape Jf
Evolution hatienne
En vente la librairie de
r La Presse Aux Armes de
Paris, la Pharmacie du
Globe Dr Coicou), au prix de
l dollar l'exemplaire.
L Th. LAFONTANT
Accessoire* pour automobiles
Oasoline. Huile, Accessoires et Pices de Rechange pour
Automobiles.
Les meilleurs pneus el Chambres air pour toute auto
.u camions.
Halle Gardiner
No 1538, Grand'ftue. ,Port-au-Prince, (Hati)
ALUMINUM LlNE
Prochain Dpt pour Hati,
Le steamer c Christian Kroh { ayant laiss NVwOrlans
le IN janvier courant sera . l'ort-au-t'rinoe le 25, et conti-
nuera pou r .'.! Marc prenant du Irl.
Un steimer laissera New Orlans le 1er Fvrier pour
Port-au-Prince el les ports du Nord.
Ce 21 janvier 1 il).
A. de MTTEIS & Co, Agents gu^raax.
H 11 Louer
Moiti de la grande halle,
sis? Hue du Migasin de l'Etat,
ct de la Maiso i Allrel
Coke, icemment occupa
par la Gendarmerie d'rfaiU.
S'adresrer
.h. Henry STXRK
Rue du Quai, en face de
Gare Mac-Donald.
t*
\
ASSLIRKZ-N'OUS
la
General Accident ire & Lile
Assurance Corporation Ltd.
de Perth ( Seotland )
Cnr la GbNER.vi *est nue des plus puissante! et les plus vastes organisations
.' ce genre. Le s >l il ne st- couche jamais s r sou charnu d'art Ion qui embrasse
i le oni : i, I"
iSf; Polices contre incendie couvrent a usai la dgts occasionns par la tondra
Se Polices pour Automobiles couvrent vols, incendie, malveillance, dommages
cause* autrui dans sa personne ou dans ses biens.
Ses i' dire intimo. t nises par ses bru iche< d'Exv ip s> it pa/ibles en liaiti
S. police* contra Accidents sont valables dans l'univers entier. Tous les voj
et*itr '" nfii! donc prejnd/e In precauliou de munir d'une police '"onire accidents
d;oi in.uin 4d(0 dolnn Ih prime annuele u'taol que de 1/2 "/0 oit 20 dollars l\ C.
'Veuve F. BERMINGHAM,Aux Gaves
Plus de
Pannes...
Le Double Eegle* est
le pneu des privil-
gis.
Il cii s ilbieiD u i'.j'i c'isf
| i tout autr :, m li-i i! a;v> ;.v.\
par contre, nu kitoanwfue el
uua gamntlo de cafin plus
vli-w-xpie eux jugs ncessai-
ie par la majorit (tes automo-
bilistes.
Le DOUBLE RAGLE est un
jia.ii >ans aucua Squivaleat, le
nji. r-pneu dans toute la Ibrce
itu lernie. Il est destin ceoi
t|oJ veulent ignorer tout ennui de
paeumatiquMet qui pensent que
. |>iisd'na pneu s'estime parle
cout linal un kilomtre.
Hien ne peut e comparer au
nouveau l'.NKU (.OOUYEAU
Ooi'Bih Laolk. (.'est quelque
d:i>i>- de spcial, de suprieur a
tout ce qu on pouvuit prvoir
eu m me bon pneu.
IHt. WLST 1ND1S
TRADING COMPANY'
Uistiiuuii-ur.s puur
la hepubiique d'Hati.
.

SOUS U.V1S:
A Port-an Prince- G. GILG
JAN BLANCHET Jrmie.
*
BAm
?
>3*.*


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs