Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03895
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: April 30, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03895

Full Text

Clment Maqloire
DIRECTEUR
1358,1 BUE AMERICAINE '1358
TELEPHONE;^ 2242
PORT-AU-PRINCE (HAI H)
Le droit de dcider librenjet de
sou sort est l'essene,"memejtle ,1a
.souu'ra urlt l ne u.iliou i|ireiin-
(c ;t M droit daus uue fttTC quel-
conque perd sa sou\eiaincle Mtl
la mme mesure.
KfcED,
seuateur de l'Eut de Missouri.
JEUDI 30 AVIUfc t#81
B-JtLJl!
j: .. .!...
une
rsse.
;_!.-lajl_t
r "
s
Question l'ordre du jour

Le Nouvelliste du 22 Avril
coulant rappelle les disposi-
tions d'un Arrt pris par le
prsident de la Rpublique
sur la proposition du Secr-
taire d'Etat de la Justice. La
question qui lait l'objet de cet
Arrt touchant l'ordre pu-
blic, mrite d'tre examine
comme Question de Droit.
L'Arrt spare nettement
les fonctions de la Police Ju-
diciaire de celles de la Police
arme; et il est dtendu au
Corps de Police existant ac-
tuellement de procder au-
cune arrestation.*1
Oiij.se demande (si, dans
l'tat actuel de l'organisation
notre justice rpressive, il
existe une Police Judiciaire et
ct d'elle une Police ar-
me ? Si, sous l'empire des
Lois de 1807, de 1843, de 1872,
de 1878, de 1904, il a exist
en Hati une Police dite ad-
ministrative, et une Police
municipale,en est-il de mme
depuis l'institution de la (ien-
drrmerie? Et mme sous
le rgime des lois sus-vises,
existait il sparment une
Police judiciaire?...
La rponse cette question
nous est donne par le Code
d'instruction criminelle lui-
mme. En eflet, l'article 8 du
Code d'instruction criminelle
de 1855, qui, sur ce point, n'a
jamais subi une modification,
dispose que La Police judi-
ciaire recherche les Crimes,
c les Dlits et les Contraven-
lions,en rassemble les preu-
ves, et en livre les auteurs
aux tribunaux chargs de les
punir.
Par qui, selon le vu du
lgislateur, cette Police judi
ciaire tait-elle exerce?
L'art.9 du Code d'instruction
criminelle rpond comme
suit:
Art. 9. La Police Judi-
ciaire sera exerce, suivant
les dispositions qui vont tre
tablies, par le Ministre Pu-
blic, par les Juges de Paix et
par les Agents de la Police
rurale et urbaine.}
La loi reconnat donc aux
agents de la Police rurale et
urbaine exerant la Police ju-
diciaire suivant sa dlgation
expresse un double droit :
d'abord celui de rechercher
les crimes dlits et contra-
ventions et celui d'en livrer
les auleuis aux tribunaux r-
pressifs chargs de les juger
et de les punir.
Il s'agit maintenant de sa-
voir dans l'organisation ac-
tuelle de notre Force publique
par qui la Police judiciaire
Eeut et doit tre exerce ?
a Constitution de 1918, ac-
tuellement en vigueur, pour
dfectueuse qu'elle soit,
prescrit, en eflet, dans son
article 118 < qu'une Force ar-
me dsigne sous le nom de
Gendarmerie d'Hati est ta-
blie pour maintenir l'ordre,
garantir les droits do peuple
et exercer la Police dans les
villes et les campagnes. Elle
est la Seule Force arme de
la Rpublique.!. ; ga
Par cette disposition du
Pacte fondamental, toutes les
loisou dispositions de lois an-
trieures, notamment les lois
de 1882 sur la Police admi-
nistrative, l'arrt du 25 Juin
1843 sur.la Police municipale,
latloi defl1904 sur la Police
administrative, se sont trou-
ves expressment abroges.
^La tGendarmerie ^est la
fois notre.seule Force Arme
t notre seule Force dePo-
lict. 4
En vertu du pouvoir et' de
l'autorit que lui confre la
Constitution, elle'seule exerce
aous l'autorit du Ministre
public et de ses auxiliaires la
Police judiciaire.
En tant qu'exerant la Po-
lice dans les villes et dans
les campagnes, la Gendarme-
rie, devenue depuis la Garde
d'Hati, est en mme temps
Police administrative et police
judiciaire.
En cette qualit quels sont,
de par la loi, ses droits et ses
obligations pour tre en me-
sure de maintenir l'ordre et
de protger les vies et les
proprits?
Premire question. Les
fonctionnaires ou Agents de
la Police ont-ils le droit d'or-
donner ou de taire proprio
motu des arrestations? ~
Une distinction s'impose.
Il ne faut pas confondre l'ar-
restation proprement dite et
la Capture ou Main-mise.
Les auteurs dei lent qu'en
principe les agents de la Po-
lice n'ont auenu droit d'op-
rer une arrestation. Mais ils
leur reconnaissent le droit de
saisir tout prvenu surpris
en ilgrant dlit et mme i ns
les cas assmils au flagrant
dlit, si dans ces cas, le tait
emporte une peine afHictive
ou infamante, Ce droit ainsi
dfini et reconnu, les Agents
de la Police le tiennent de
l'art.88 du code d'instruction
criminelle ainsi conu :
Art. 88. Tout dposi-
taire de la Force publique et
mme toute personne sera
tenu de saisir le prvenu
surpris en flagrant dlit ou
poursuivi par la cl imeur pu-
blique, soit dans les cas assi-
mils au flagrant dlit, et de
le conduire devant le Com-
missaire du Gouvernement
ou devant le Juge d'instruc-
tion, sans qu'il soit besoin de
mandat d'amener.
Ce droit de main-mise ou
de capture sur les dlin-
quants, les Agents de la Po-
lice le tiennen encore de la
nature mme de leurs fonc-
tions et des ncessits socia-
les. Chargs, en eflet, de main-
tenir l'ordre et la tranquillit
publics dans la cit, ils ont
ncessairement le pouvoir et
le droit de saisir ceux qui y
portent atteinte. ( Faustin
Hlie).
Mais, les Agents de la Police,
en principe, ne pourront que
saisir le prvenu: ils ont le
deuoir de le conduire sur le
champ devant un officier de
Police judiciaire, (Commis-
saire du Gouvernement ou
Juge d'instruction comp-
tents.)
La mme question se pose
l'gard des Ageuts de la
force publique, par exemple
de la barde d'Hati, en tant
que force aime. E le se r-
sout, par les mmes consid-
rations. L'art.ll8c.instr. cri m
donne le droit de saisir le
dlinquant surpris en flagrant
dlit tout dpositaire de
l'autorit.
Malheureusement, la Garde
d'Hati.en tant que force arme
ne respecte point cette prs
cription du code d'instruc-
tion criminelle. Le Garde, qui
n'est pas de service et qui se
trouve en prsence d'un; fla-
grant dlit passe en observa-
teur indiflrentet nef se croit
pas en droit d'agir. C'est la
une erreur. ,Mma un simple
citoyen a ce droit de capture
l'gard ,de tout dlinquant
surpris en flagrant dlit,voire
un agent ou dpositaire de la
force publique, ^police ou
simple gendarme.
.Ce droit de capture,recon-
nu aux agents de la Police
judiciaire,i ce 'n'est pasjseule-
ment l'art 88 c. instr. crim.
qui le confre, mais aassi

Prix Rasonable-Servce Prolong
Mme si le prix d'achat des accu-
mulateurs EXIOE tait plus lev
que celui des accumulateurs
ordinaires ... la dure de leur
rendement serait, la longue,
votre rcompense. Mais, les ac-
cumulateurs EXIDE sont du
mme prix que les autres, qui ne
peuvent garantir le rendement
gal que l'EXIDE donne pendant
pombreuses annes.
Exi&
L'ACCUMULATEUR DE
LONGUE VIE
, Agents pour Hati
KNEER'S GARAGE, Port-au-Prince
THE BLBCTRIC STORAGE BATTERY CO.. Philadelphie, B.U. d'A-
fc
Ad. 307
d'une faon expresse ci ior
nielle, l'art. 8 du mme code.
La police judiciaire, dit ce
texte.rccherche les crimes, les
dlits et les contraventions et
en LjVri les auteurs aux tri
bunaux charges de la punir.
ht tout spcialement en ma
tire de contraventions de
police, ia Police, selon nous,
a pour devoir de saisir tout
dlinquant surpris eu contra-
vention, soit aux prescrip-
tions du code pnal ( loi No
5 ), soit aux lois spciales,
par exemple aux rglements
sur la circulation et hygine
publique. Dans ce cas, c'est
le flagrant dlit ( dlil lato
sensu).
Comment donc ies agents
de la police urbaine et rurale,
exerant la police judiciaire
par une dlgation de la loi
elle-mme, pourraient.ils li-
vrer les dlinquants aux tri-
bunaux chargs de ies punir,
s'ils ne les arrtaient pas?
Cela va de soi ; le moyeu de
contrainte, de capture, est le
corollaire indispensable du
attributions.
Donc, pour rsumer, dans
i tat aciuel de notre lgfsln
lion criminelle,la Garde d Hal
ti est la fois Force Arme
ment nui dputs que iusfe d-
quo se ; I v' '''
nir
Des rp .,..
ns accompafl I ' !
. sa place. I indi* que des ca
gues lui prrss- et la ni ifl BV
ftusion. Le d I ;'- Burr
Ri jrnaad n est ] s de i vis d<
o i collgue.
Ou volt sur ses tra U qu'il
st habitu :i \ivie de i
icceentue le d put de Log
u\qut conclut l'incoostitulion-
nalit ne!a proposition. Le d-
put Bellerive appuie la propo-
sition Jean Franais taudis que
ie oVjuit Victor Gsnvin con-
seille de soumettre le sacrifice
Tapie istion de la Commis
siou du liudjet.
Le prsident Loiihcau dclare
passer outre la proposition qui
est inconstibilionm ilc.be dpu- | j^
t Dsscarti S-Alberl demande de
voter cette proposition d'urgen-
ce comme preuve de l'esprit de
sacritice que les dputs se doi-
vent devant la misre actuelle.
b- dput Jn Franois vive son
clou au dput Hu' i Hev > u i et
leipaa I collg i d'a-
bandonner 50 dollars de leurs
...Jvoit que Jdepuis^la susjges-
t ve et dsopilante polmique:
Mutler-Bellegarde des discus-
sions s'lvent un peu (fpartout
dans les cercles, au caf, dans
les maisons prives. Ces discas-
sions s'achvent, toutes, devant
le prcieux dictionnaire jjogr-
phique et administrant de M.
Semexant Routier o l'on finit
par avoir la preuve que le Fort
Rivire, non seulement exisle
mais encore qu'il loua un rle
mporlanl dans l'Histoire d'Ha-
et Force de Police ( Consti
tution, art. 11X).A ce titre, cl
comme force de police, elle
exerce sons l'autorit du Com
missaire du Gouvernement
les attributions de la police
judiciaire, elle est noire po-
lice judiciaire.
File a le droit de capture
de main mise, sur les dlin-
quants surpris en flagrant d-
j lit ou dans les cas assimils
au Bagrant dlit.
L'art. 88 code inst. crim. le
lui reconnat tormeilement,
Comme Police judiciaire,
elle a, en matire de contra-
ventions et sans avoir
besoin d'aucun mandat, le
droit de saisir tout contre
venant aux lois et rglements
en vigueur pour les livrer
de suite aux tribunaux, seuls '[
larges de les |iiger. L est le ]
dlit flagrant.
Extrait du Cours de ll'ro
;
- les dpu
vol' que
got se prparent
lois propost * les tiepu- P-, ~Tsi-.iZ.-i
rnnl personne. ...cnt des 1^'e rnns.cabi et bt ra.re qu, se
es de charit secrte avec Jouoe Cw-Vanlale samedi
mnr.or.f- rir.ll.ir. .... mis. 2 mai prochain et ou I on vivra
des minutes
posie.
... voit
PI oioleinents mensuels, L'au
diioire applaudi! avec enthou-
siasme, tandis que le dput
Jolfbois propose
es U
uv
tes Cliquante dollars en ques
liono.Touf joaet ci jouet, mais
crochet pas ladan dit le vieux
crole. Le dput Zunor inter-
vient et trouve l'inutilit du vo VJV ,H"*
le de la rsolution.Enfin le pr- <'
aident Lcubeau, constitution en
main, dclare l'incident clo?.
Vous avt-z eu une belle sue,
messieurs les dputs, ne re-;
commencez pas l'exprience I !
Les nombreux dputs qui
riaient jaune s'pongent longue
ment le tront, tandis que la
charmant dput .1. Vaugues
met un point final ce prilleux
incident en dposant avec un
petit prambule bien tourn un
rapport de 1a Commission du
... a vu un jeune homme qui
disait une eune tille de ses
amies:
Je sais pourquoi vous trou-
ve/, ces vers d'Henry Durand
I beaucoup plus beaux, ce matin.
Vous les avez relus dans un re-
cueil reli par Ktiicnn Camille.

tous
les
a
gens de
1er a la
intenses tfsrt et de

ie
droit de rechercher les intrac- j edure Criminelle de M. Geor
tions que ia loi met dans leurs ges O'Calagiun.
chronique parlementaire;
CHAMBRE des DPUTS
o-
L^. dput Descartes-Alberl
' fait dpt d'une proposition len-
1 dant ta fermeture du Service
; Technique jusqu' rorganisa-
j bon complte. C'esl la dernire
[ question d'inlt gnral sou-
mise la sance et l'ordre du
lourde la prochaine est arrt
et vot par les dputs qui ga-
gnent prestement les corridors
pour mditer sur la fragilit des
appointements d'un Dput au
Lgislatif.
Sance du Mercredi 29 avril 1931
Corps
H hum Coule
t'ait les dlices
le quelques amateurs qui s'y
connaissent et qui, chaque mi-
di, se runissent autour de la
tabla d un cal d'lite pour
prendra le cocktail. Mais ils ne
reprennent jamais le cocktail.
Tous prfrent prendre un petit
rhum sec, et c'est toujours la
Cote d Or qu'ils rclament.;;
L'appel nominal accuse la
prsence de trente trois dpu-
ts et la sance est dclare ou
verte par le prsident Loubeau
qui rajuste le col de son im
peccable complet gris.
Toujours pas de proci
verbaux prts, ah MM les r-
dacteurs!..
sidence du dpute E. Pilaire,
est un treuil qui aura sre
ment l'approbation de la
Ch irabre. Le dput Joliboii
demande l'urgence au nom
de la Commission, et l'Assem-
bls l'accorde. Le projet se a
donc ditcul lundi prochain,
car il est tis ncessaiie Le
Les secrtaires 0. Estim et dput Elins Elis donne lec-
ture du rapport du Comit
de 11 itrieur charg d'tudier
la proposition leodaut I i
modification de la loi de D-
cembre 1922 su: les armes et
munitions Le Comit recora
mande la proposition Cauvia
ci i'eu-n l sur le Chel du lia-
b ue. : prcaution utile.
S.Zamor donnent lecture de ta
correspondance; elle est toute
compose d'accuss de rcep-
tion, sauf une ptition relatite
l'ternelle question de la
taxe sur l'Alcool et le Tabac
Le Chef de la Garde a aussi
annonc qu'il avait pass des
instructions de chercher dois
les Archives du Quartiei Ge-J Il n'y a plus d rapports
nral pour avoir les restes de : i-rts? deinaude le prsident.
Cbarlemagne Pralte. Il se-1 Le silence est loquent.il oilre
rait prfrable de chercher la parole;,pour les questions :
r.iiMhi.ri vnimin.Nv.nPM.iiK d'iutrt gnral. Le dput,
Durville Jn-Franois est la
tribune; il exhorte ses coll I
gus au sacrifice. II parle de
la Komeantique et de Marius
qui immola son fils au sacri
lice.- Il va srement parler
d'une nouvelle taxe sur le
Khum, pensent
avaient assist
sance. Le.dput Jn-Franois
avait en etlet. la sance de .
luudi, promis la lecture d'une
rsolution sur la taxe de l'al-
cool. *
L'tonnement g eu ia 1 lut
tiii 1, quand pour lnir sa
liradj .e, dput
proposa de wvoier
lion tendant
U PLUS AGREABLE,
IjES milliers et de* milliers
", d'enfants et d'adultes re-
connaissent tous les jours que
l'huile de foie de morue mul-
sione est la manire la plus
agrable d'obtenir les bienfaits
pour la sant de cette nourriture
tonifiante essenUelle.
l'Emulsion Scott
st de l'huile de foie de morue
pure mulsionne, c'est-a-dira
au'elle est prpare pour une
igestion facile. Aprs tout,
c'est ce que vous ou votre en-
fant digrez le plus facilement
qui vous procure les meilleurs
rsultats.
Donc, assurez-vous que l'huile
de foie de morue employe dans
votre famille soit mul-
sione. Prenez l'EMUL-
SIQN SCOTTc'est la
plus agrable.
30-U
Chabert, vous trouveriez plus
vite, Gnral III
Le troisime point de l'or-
dre du jour comporte Ijs
rapports des|Coramissions.
Le dput Jolibois monte
la tribune et donne lecture
du rapport de la Commission
charge d'laborer le projet de
rvision des rglements de la
Chambre des Dpits. H est
ple et son visage est fatigu,
il annonce qu'il a d passer
la nuit rdiger ce long rap-
port dont la discussion n'a
t acheve que la veille. Le
vieil huissier compati'-"ait
lui apporte un verre l'eau, ^e
rapport, qui a t l'objet d'une
srieuse rvision sous la pr-
... a vu, avant-hier soir, chez
GairandfUD cafetier du voisina-
gi qui avait terme sa boita pour
venir donner une blagie avec
le tumultueux Fred. C'est ce
qu'il disait. Mais BU fond il a vint
ferm, avec l'espoir de venir
boire, coup sur coup, deux de
ces petits punchs dont Gairaud
a le secret et qui infusent im-
mdiatement nue jeunesse ter-
rible, prtendent certaines...
bonnes amies.
... a vu un intellectuel du
ia Revue du Champ-de-Mars
qui disait un chiouiquenr;
J'ai vu voire dernire chro-
nique. Je ne l'aime pas; elle est
trop longue, elle est, et... et...
Vais le chroniqueur qui avdil
de l'esprit murmura un caina -
rade qui tait pics pe lui : Ah !
tant mieux, je tremblais telle-
ment qu'il aise le contraire I
a

...voit que l'esprit, comme le
sourire, n'est pas la pore de
I Ions.. On a de l'esprit,et le sou
i rue, comme on csl pole on
I musicien ou qu'on a 'es yeux.
[bleus ou h s cheveux crpus.
J Aussi est ce un spectacledoufou
leux ds voir certaines genss'obs
lioer tenter de tirer des feux
d'artifices, <: aucune id de la pyrotechnie.
*
... voit que certains dputs se
servent des tribunes del Cham-
bre pour rpondre aux apprcia-
lions que les chroniqueurs font
d.- leurs piopos el gestes. Vei-
lait le sympathique el distingu
1 rsident de la Chambre le rap-
peler l'ordre, ou, ce qui seiait
plus profitable, mettre por-
te de leurs lvres les biberons
a II as 11 protocolaires. Ils y suceraient un
AI lOril OII! ? peu de cel lexir qui calmft.et
Avec la nouvelle.Loi sur ie
Commerccf tous les comnitr
antsserontobligsd'avoirune
ceux qui' comptabilit rgulirement te-
la dernire nue .et en franais.
JeAN MAGLOIiiL,
domptable
Diplm de l'Fcole Figi-r
ue Paris,
Offre ses services,pour tous
Jn Franois travaux et leons particuli-
une, rsolu- ies de Comptabilit.
32^2
qui S'appelle bon got.
<,1sWsWJ*/****'*iMWBm'l****s9*tlU&+4sW^iWl^StWksWBi
La Solidarit
Socit d Assistance IstBsllc
Fait un p essant appel tous
ies membres indistiactemeot
pour qu'ils prennent part la
runion qui aura lieu le diman-
che 3 mai, 3 heurts de l'aprs-
midi, aux fius d'entendre une
importante communication du
prside! et procder l'bo
3lU- |
n'allouer seule-1 T lpbone ; 3^41 et
\
non de la Commission de V
rificalion des livres du trso-
rier pour le 1er semestre de
l'exercice en cours.
>


PAGE = 2
I E MATIN M Avril 1931
m ^_
t -+** <
Propos
humides
o


-1 "i
F1
Facilite la dentition rr 'atornation t
d dnnk la fopc s el la sant"
EaiGSR la marque oip
* kiVAl.'JUh DANS '
* imitations.- r;CwV| partoc r.
AUTOUR ORS TEXTES IN-
CONSTITUTIONNELS
o
Beaucoup de gens n'ont pal
t peu surplis d apprendre pur
les |ournaux que des dputs ou
des snateurs mettaient la pr-
tention de poser des questions
aux Secrtaires d'Ctal, lins de
renseignements, soi! sur les n-
gociations diplomatiques en
cours, soit sur les activits de
tel service public, susceptible
leur avis d'tre prompte -
ment rorganis, ou simplement
sur les causes du non emploi
des fonds prvus pour travaux
publics.
A notre buinble avis, le pou
voir lgislatil lad fausse route.
L'intention est noble, certes ;
mais va l'enconlre de tous les
textes de noire charte constitu-
tionnelle.
Passons rapidement en revue
les dispositions de la Constitu-
tion de 11118 et nous aurons lait
clater aux yeux de tous nos
lecteurs qu'en l'occurrence C( M
qui ne pensent pas comme
i ous sont dans l'erreur la plus
omplte.
Tout d'abord, li Constitution
icluellement eu vigui ur tablit
i.tilement le systme praiden-
tnl; tel qu'il fonctionne soi
Et s ta Unis et dans presque lou-
ies les rpubliques de i'Amri
qu<.
L'exercice de la souverainet
nationale qui rside dans l'imi-
versalit des citoyens est dle-
f;u trois pouvons : le Lgjs-
atil, l'Excutil et le Pouvoir lu-
dicuiire qui formant la Gouvt r
m n tut de la Rpublique,
'.uaque Pouvoir est indrdcn-
d(ini des deux autres d'IOS Bel
attributions qu'il exerce sp; t. -
ment, et aucun d'eux ne peut
les dlguer, ni sortir des limi-
tes qui lui sont fixes.( art. 29 ).
Or, la puissance executive' est
exerce par un citoyen qui pieod
le litre de Prsident de la R-
publique, ( Rit.71 ). Celui ci est
assist de cinq Secrtaires d Etal
ei qui dirigent les services de
l'I.lai et qui sont responsables,
chacun en ce qui le concerta ,
tant des actes de leui s dparte-
ments que de l'inexcution dei
lois qui y sont relatives.(art.87)
Mais, c'est le Prsident de lu
Rpublique seul qui gouverne ;
car d'aprs la Constitution, c'est
lai qui est charg de veiller
texcution des traits, de lu
Constitution et des lois, ainsi
que des actes al dcrets du
Corps Lgislatif et de l'Assem-
bl! nationale,fie I il doit fai-
re tout rglement et arrt n-
cessaires a cet eflet. (art.76 )
fil alors, il ressort clairement
de ces textes que les Secrtaires
d'Etat sont responsables vis a-
vis du Prsident de la Rpubli-
Sue qui les nomme et a le droit
e les rvoquer. ( art.75). Tout
aeul le Secrtaire d'htat ne peut
mme pas laire un rglement
d'administration. Voila qui est
indiscutable.
Le Pouvoir Lgislatif, lui, est
appel faire les lois sur tous
les objets d'intrt public, que
l'Excutil, a son tour, Ml cluig
d'appliquer. ( art. 55 ) et dont
l'initiative appartient a chacune
des deux Chambres ainsi qu'au
Pouvoir Excutif, saut que seul
le Pouvoir Excutif a l'initiative
des lois concernant lea dpens I
p bliques et qu'aucune des deux
Chambres n'a le droit d'aug-
menter tout ou partie des d-
penses proposes.
A part cela, le Corps Lgisla-
tif arrte chaque anne lo le
compte des receltes et des d-
penses et '2o le budget gnral
de l'Etat, (art. 115)
Tout cela est net et p' K
Enfin, le troisime pouv-.i ,
c'est-a-dire le Pouvoir Judiciai-
re connat des contestations qui
peuvent s'levtr au sujet d.-
l'i iplication de toutes les lois. i
Certes,oui,lu Dput .la-an-l'rancois
D'UivilIt- l'avait Oubli on papier. I
Il avait gravi sans l'-moi les degrs (ta
la tribune. Il s'y tait install d'aise.
El il avait prononc, plus heureux
iju'un autre, mui long discours, sans
un lapsus. Ltl lapsus sont parfois
calamlteai pour un orateur. Quand
la dtrnirs. phrase prononce, et l'ut
le moment de lire le texte de si rso-
lution, le dput s'aperut qu'il ne Im-
portait pas avec lui.
Un mauvais plaisant insinua qu'un
collgue jaloux avait subtilis le DS-
pttTi Ceci eut une calomnie. Il n'y a
.as eu subtilisation il y a eu oubli.
Le dput de la Marmelade, ce ma-
tin-la, tout .proccup dranger dans
sa mmoire les phrases qu'il allait
dire a la tribune, avait oubli lu prin-
cipal de la recette du parlementaipt:
un petit verre de RHUM SARTHE
CACHET D'OR, chaque jour et la
Mrole est aise, la mmoire Bdle, i
'loquence coiotnunicative. >
ieaiiie joiiroalisle
a la Chambre des Ih-puls
A 1j '-ance d'hier malin, une j
amricaine journaliste accom-
pagne de Monsieur de Catalo-
sous-chel du P. I -oie.
Dpurez v<*r* Sang
CUROMAL
Vu ire su| Mt Impur, Il cli*rrlu de KiiMfc
m liixines, dont 11 n'a l>u s .ldiarra-wr. as
ce inipurate e trutiilirnl u irritation iW-
rleure. an boin.s. i dsagn utile, ni doulou-
reux souvent: clurj, furom les. bqutoiii aux
dmangeaisons insupportables. Ce aultt enrln
la* ulcre, les tninanrs t las fibrome qui
urv icLiieut ur un organisme eiupuloni'-*> par
n -uueg ici*. On peut viter loin rela oui
uerir rapidement par une cure au Curouial.
ait 1 laadieaiion la plu aimpla. la plue
normale al la plus scienunuua, qui utilise le*
vertus de plua de 211 plante ronnuaa d* no*
pre* et de mdecin do 1 antiq iule, mrta dont
Il eiour Oilud, pliarraaclau a. pur de* pro-
i edaa mudarnaa runi la uca itan une for-
mule qui lui a cot da* anne* d exprience*
et de Irava. I,a aucc a couronn eflurta,
et le Cuxomal gurit le maladie de le peuu,
oeoma. dartre, pioriam. demangaaiaoie,
rougeur, laroncla, baulon, ule*r*, dou-
leur du vautre. Agu rillqu
I n leni.nl eompree.et fleeea OUROMII,
*' !.. i-.. ntlelei gratuite el troeriuie eiv.***.
Tenu Vijinee i .- *-
sjmi
n . ni, mI
S. lue Bolet. I.YOH-OCLL
II, nhm meelMk. I Ikm W*
Sur Mutai. I.YON-UOLLINt iPlUH)
-f fort au Prtn
e- ji ni} Mm
I IM
Me au "in
ne)
PkeiMatclMn
r le
...
i.e Rlinistra Carr
devant las Chambres
o
gue, sotis-cnei au ri'ji
prenait place dans i ii;j/-e I Nous avons, plusieurs re-
destine aux olliciels. prises, dit en quelle estime
Nous n'avons pu obtenir au- nous tenions le Ministre Carr
cun renseignement sur cette (jui> sans Drllit| travaille aux
amricaine qu a suivi et not choM8 de son rjpartemeut :
,vec attention tous les laits de CfatiQ de yce> dco{es
"ser^U-ce un, dsoccupation- ft**n\ augmentation du
n.ste collaborant avec le D- "/'tement des inslituleurs,
parlement des Relations Bit*- rorganisation du Service
rieures? Technique d Agriculture, r-
novation des concours d'au-
trefois, etc., etc. Nous avons
8b / me direz-votis, (,e ker r< ,llss.(i, au |neM
qui donne aux Secrtaires d E- Hi;s oilicies le capitaine V..., le
tat leur entre a chacune des t Heu,ena|l| Q< r.t |es (leux pr0.
deux chambres. Mais prcis* I__:__ j __:j...
ment, cet ait. SO acheva de (
""T 'tagonisles de l'incident.
l'..' l-e colonel T... eut ass
cier une ligne de dmarcation |)ir(, sup uu.mmft pnur gdrder
trs nette entre les attributions '
de 1 Bxcntil et du Lgislatif.,
Reproduisons le dans toute sa ;
teneur ;
Le colonel T... eut assez d'em-
mtni pour garder
secrte sa tinible dcouverte
Dame-Marie, Edouard Piou.
Dans une languec aire, me
sure;.-, sans envoles inutil-s,
sins priodes conluses|le jeu-
ne et actit Ministre de l'ins-
truclion Publique montra ce
qu'il a fait depuis qu'il est au
Ministre et fit ressortir qu il
n'existait pas devant le Gou-
vernement ce qu'on s'obstiue
appeler l'AHaire Colviu. Un
fonctionnaire amricain, dit
lormement la Convention,
au liouvernemaul Hatien
pour tre Directeur du Service
Technique, ht aucune dci-
mais aprs la partie, il prit
part l'aspirant S... et lui fit si-
' Bner l'aveu de sa lau'e, crit au
Art. Xti -Les Secrtaires d E- dos mme de la carte Iraudu-
tat ont lenr entre chacune des lrtusemenl employe.
deux Chambres ainsi qu'a l'as-j Ou sut qu'une rivalit tmi-1.
semble nationale,-nais MULE- nine -.pare depuis longtemps le Ministre, a t ptopose.con-
IIINT (c'est moi qui souligne) les deux officiera. Le Colonel
pour discuter les projets de loi T...compte t-tl utiliser l'aveu de
proposs par le irouvoir E\- l'aspirant pour dshonorer
entil et soutenir ses objections jamais son rival plus jeune et
ou taire toutes autres commu- sans doute plus heureux ? Vous sion n'a jusqu'ici t prise
nicationsofficielles, ; le saurez en venant voir diman- 'par le Gouvernement actuel
C tat tili ludique clairemenl 'die, 3 mai,l'admirabli film que Voici exactement l'tat de la
que bs Secrtaires d Etat OU vous prsentera llA.r.ANA et qui (|liesliou. E| U ne Kni, p
la acuit daller, sod a a a nour n re : Le Mensonu- < e i1 . K
Chsmbraoaau Snat, dmo, N.'na t'efownn i avec la grande 5^1 "M*- 'f fiS,!l*,Vi
artiste Brigitte llelm. i daas .Ie sim!)le dessein de se
________ ; renseigner on entravt des
_.t ._ "T" 'ngociations actuellement en
Aftaire Goldenberg cours eDUc |e Gouvernement
Les cianciers des frres et la Lgation amricaine,
Goldenberg sont convoqus ngociations qui penchent
au cabinet de l'avocat BOUSSi sensiblement vers une entente
gn, 1712, rue du Centre.pour dcisive dont les Hatiens
le samedi 2 Mai prochain pourront tre, juste titre,
.i heures de l'apisip.idi, afin trs fiers.
de prendre une dcision dfi- Le Ministre Carr aprs son
nilive au sujet du projet de expose lut trs applaudi et le
rglement. dpul de Dame Marie eut la
Port au r'rioce.le 29 avril 1931 loyaut de le tliciter, lui et
terre HUPICOURT ton! le Gouvernement, de
l'oeuvre laquelle ils consa-
trer la ncessit de voter telle
loi propose par l'Excutil ou
tel chapitre du budget ou de
ri-jeter telle proposition de loi
qui serait de l'intialive de l'une
ou l'antre Chambre,
Sans les prescriptions de cil
article, les Secrtaires d Etat ne
prendraient aucune part dans
la discussion des projets de loi
et il ne rester il l'Excutil,
au cas tl'utie loi vole .'en-
contre des vues du Gouverne-
ment, que la (acuit de prsen-
ter des objections, (art. 62)
U n'est donc pas mauvais que ^ _^_
au moment du vole de la loi, ^^*-<^
une discussion entre l'Excutil secrtaires d'Etat en cas de
elle Lgislatif vienne jeter un malversation.de trahison, d'ex
peu de lumires sur les dbats, ccs de pouvoirs, etc. El ils
ahu d clairer ceux qui ont la Bon{ JQgfc par |e snat rig
charge redoutai).e de taire des en Haute Cour de Juste.
'ol1s,* Voil la soupape de sret. :
llemarquez que cest une h En rsum, nulle pari nous
cud laisse au Secrtaire dE- ne trouvons trace dans la Cous- ,'
tat, qui est pige du cas, o sa sjlution ,|u d,(>ii t|e |a Cham-
prsence est ncessaire. S'il ne Dre a| (ju Snat d'tre informs
crent en commun leurs efforts
disciplins, rllchis et ner-
giques.
Demain
juge pas utile de prendre pari a
la discussion, ia loi peut tre
vote en son absence. L'art. 86
lui donne le droit de se prsen-
ter pour discuter ei assurer le
vote tavortble.
Ces considrations suliisent
pour tablir que le Pouvoir Ll>
gislatil na aucune part directe Chambres, il vie i, ar l'or
dans la direction des affaires garM des SeCn -es d'Etat
publiqnes qui est laisse anisoia faire une commuuicalino olfl-
du Presideut dt Is Rpublique, dlit, en vertu .le l'art 8(5
aid desSecrtaires d'Etat pour p|us haute cit, et obtenir l'ap-
1 expdition de la besogne sd- probation des reprsentants du
ininistrattve. peuple qui doivent 're en corn
Et alor.. s ils font mai? munion d'ides et de sentiments
Qu'on n'oublie pas ^uc
au jour le jour u I sactnits c'est demain 1er mai, i 3 h.
.lu Pouvoir Exculit, Cepen p lu. qu'aura lieu la dlie
dant, pu.squ.l taut admettre Wte que donne la comit di-
quenous haversons des c.r- racleir de La Masse Po/nihi e
constances exceptionnelles, il l" ff '""f u'" c
Ml clair que chaque lois que. i a,U ,! ^>Gt des coles du soir
l'Excutif pigera ncessaire .la- iJ.USFt
voir l'opinion et l'appui des' D aprs les prparant, qui
se font, cette fte.qui se Mo nie
dans la vaste proprit du
Gnral Mnlas Alph >;h,
presqu*attenante au Parc Le
conte, aura un succs lou.
Plusieurs artistes de choix
V prtent leur concours, entre
la Chambre des a~vc""ceux""qui onT aYsurn7*le' n,Ji"": ftSli?^JS0!18'
Dputes peut la.re |ouer lait, prilleux honneur de prsider UnC Dn'lan,,e comdie lo-
10.) de la Constitution en ac-,aux destines de la Rpublique cal" sfra ,c CiOU de a s',ire
cusaut le Prsident panrcansej h? (et mille autres attraction te-
de haute trahison ou toute au- p. s. Cet article tait dj. Iront les dlices de plus d'un.
tre crime ou dlit comm.s dans compos quand l'incident Tho J Entre gnrale : cinq-tante
l'exercice de ses fonctions, les by a clat au Snat.
J centimes.

\
8
Trois projeta dpos*
par_le Miniutro Carr
o
Au cours de la sance du
lundi, aprs avoir rpondu
aux questions qui lui turent
poses par le dput Piou,
M. Victor Curr, Secrtaire
d'Etat de l'Instruction Publi-
ue, dposa sur les bureaux
de la Chambre" trois projets
importants qui furent imm-
diatement achemins aux
commissions charges d'en
connatre.
Le premier de ces projets a
trait h la cration d'une cole
de filles Filt**, l'autre du
Lyce Tertulien Guilbaud
Fort-de-Paix. Quant au troi-
Mme qui n'est pas le moins
important il remet l'Ecole de
Droit de Port-au-Prince sous
la dpendance de l'Instruction
Publique.
Ce sonl, comme on la voit,
(rois projets excellents et nous
avons la certitude qu'ils se-
ront vots immdiatement
par les Chambres de maniera
permettre notre actit Mi-
nistre de l'Instruction Publi-
que de les taira entrer, an plus
tt, dans la voie de la rali-
sation.
ESTOMAC
(
**
I*a soire de Madame
Jaoqaeli Wiener
Sllvera.
Nous rappelons nos lec-
teurs que c'est samedi eoir.le
'i mai prochain, que tout Port
au Prince s'est donn rendez
vous oin-Varitspour jouir
du beau rcital littraire que
lui oilre la distingue Mme
Wiener Silvera.
Les cartes s'enlvent chez
Simon Vieux, a Cin-Varits,
s l'Htel du Champ de Mars
et chez Madame Th. Wiener
a l'avenue W. H.King, ci tie-
: vaut avenue des Dalles.
GASTROCALlYlinE
'r** av /** f/aWi/Mfm de Pvi
soulage immdiatement :
BRULURES CRAMPES
ACIDITS rESTOMAC
ULCRES GASTRIQUES
CONGESTION de FOIE
DIGESTION PNIBLE
GURISON RAPIDE
r*** * v coima*
7, av. fil.lfipx. PAMs-r
su vavrii
atteaej
.V.MSN

L.
Cviipaguie fiait* IraHsallanliaiie
Le steamer t Macoris~,de
retour de Santiago de Cuba
et des ports du Sud, sera ic
samedi % mai, en route pour
leHavre.via les ports du Nord,
Puerto Plata et San Juan de
Porto Rico.
Porlau Prince.le^S avril 1U81
E. ROBBLINCs, Agents.
I*e Comit Noeliste
de Port a a Prince
A l'honneur de voas inviter
i l'Exposition Vente qu'il
oire l'Ecole Elie Dubois.
L'Exposition sera ouverte
samedi 2 mai 1931 2 heu-
res de l'aprs raidi et le di-
manche 3 ruai de 8 heures
6 heures.
Vous ytrouveiez l'occasion
d'admirer et d'acheter de jolis
ouvrage d'art, toutes sortes
d'objets utiles bon march.
La prsidente,
Suzanne GARDrfKE
lip ^!slisles si profil des matins!
^ Bsfirioliles Uiilienes.
Le public est cordialement
invit i l'Exposition-Vea(a
organise par le Comit No-
jliste de Port-au-Prince an
local Elie Dabois le samedi
3 mai de 2 heures i 6 taures
de l'aprs-midi et le diman*
che S mai toute la journe.
On troavra des objets d'art
les plui varis des prix tra
avantageux.
La.Fte du 2 Bal
o
Le programme, ainsi que
nous l'avons laiss entrevoir,
est des plui allchants. On
entendre avec un plaisir in-
galable, dans l'interprtation
des auteurs hatiens. Madame
Wiener-Silvera, Melle Odette
Chevallier et M. Charles de
Catalogne, trois artistes dont
l'loge n'est plus faire et
ui le public a, plus d'une fois
lj, tress de trs beaux lau-
riers.
M. Lebreton chantera. Il a,
d'ailleurs, une 1res belle voix.
Ce sera une rvlation. On
coi: nat le talent de II.Miot.On
aura l'occasion de l'applaudir
dans plusieurs morceaux
aussi varis qu'importants.
Mlle. Jn Joseoh la toute gra-
cieuse Reine des trois jours
de carnaval, interprtera avec
autant de grce que de dis-
tinction L'Etincelle, an com-
pagnie de Madame Silvra et
de M. de Catalogne.
Ce sera, comme on le voit,
une soire de tout premier
ordre. Et nul, il s'agit da
ceux qui ont du got, ne
ratera une tte pareille.
3
r*
CE SOIR
Amour ardent
Avis Clive Brook et Irne Rica. Bntre : 0,50,
DEMAIN SOIR
A l'occasion du 1er Mai : matine 5 henrea.
j A la demanda gnrale :
Blanchette
D'at . la clbre pice da Mr Brieux avec, MM. de Feraudy, Lon
Bernant; Mesdames Thrse Kolb. Pauline Jehneon et MrL.Matsot.
' Bntre: o 50
A HEURES
ISOIRKE DES DAMES.
La Maison d'Arqile
D'aprs la pice d'Emile Fabre. Entre : 0,60.
- loute .lame accompagne d un cavalier entrera uratia.
DIMANCHE
RAYONS ROUGES
Avec Marie Prvost jAlic. Lake ; Raymond GriiTith Johnny WilklT
Entre :let 2 gourdes.-
- Vous entendre! et pourraschsnter sussi la dernire crstion
de Jos phine B .ker dans la revue du Casino de Paris.
Le liiiffl Barbaiicourl
21 Deat U najinl t saivereelle a g^ sa iffesure pUce
Utnuaiides pai Itiut :
UN 4*mBANCUUIU'
V /

L^______ --.atfl


iai. ;-
LE MATIN- 90 Aviil 10M
Page3
L E R il I M S V ii I E
Votre premire visite
A
I r .
CACHET OR-CACHET ROUGECACHET BLEU
Annonce l'ouverture de son nouveau Dpt en Vilk
VENTE EN GROS ET EN DTAIL
En fts, en caisses, en bouteilles et emporter
DPOSITAIRE
I Ansorca
Edmond CELCIS,
Nous donnera raison, confirmera \olre bon jugeneite
iiisliliara U coniiance ciue toi nous aurez /g**'"
nous garantissant vt.ir,s apprciable patronage a rUCNUN
plus aleat de Port-O-Plnue.
Nous tous suggrons Arrter olrr th. niblt a l avance
Bire la pression.
'
Avis
PORT-AU-PRINCE, au coin de la Rue du Quai
et de la Rue Traversiez
OUVERTURE le 2 Fvrier 1931
aW* **
Lolene Nationale dhaiii
TUOISIME TIRAGE DU JUIN 1931
Rpartition des Lots
1 gros lot de Gourdes 2f,000,0tt
1 gros lot de 6,009,0U
1 gros lot de 2.000,00
1 lot de 1,000.00
2 lots de Gourdes iOO 1,000 00
10 100 1,000.00
80 50 4,000,00
50 lois de Gdes 40 2.000.00
80 30 1,400,00
4 approx. du 1er gros lot alious aux
2 N" antrieurs et postrieurs G.250,00 G. 1 010.00
4 approx. du 2e gros lot allous aux
2 Nos antrieurs et postrieurs G.lO.OO G. 600,00
4 approx. du 3e gi os lot allous aux 2 Nos
antriturs et postrieurs G. 50,00 200.00
Tout numro se terminant par les 2
derniers chiflres du premier g-cs
lot Gourdes 20,00 G.Jl.600,00
Tout numro se terminant par les 2
deniers chiflres du 2e gros
lot Gourdes l.00 G.1,200,00
55 ./ en lots
La LoTF.iui National*
d'Hati avise qu' l'occasion
du tirage radiodiflu < du di-
msuebe 3 Mai, qui aura lien
a;, local de la Loterie, 8 1/2
heures : .m..une rudi i Colura
bia sr installera Cin Vari-
ls ainsi <|u a la k.neer' Ijo-
Inmbia Music H ilJ ( t. irage
Kneer ).
Le l'ublie es! invit.
Venta par voie pare
- o
HP: # @i
ci
SWMCiTl
Fi
pes
J
L
we/
Les grandes chaleurs arrivent!
Deidez-veus ds maintenant ina'aller char vo
Ventilateur Blec trique -G. E
C'est le seul remde.
Conditions de psierneat vraiment exception nalles.
Compagine d Eclairage bl$ctriqiie.
un
BMMt BEHGAI
OuAntoa KaUMU* a*
mruiiAm',r^8
NEVRALGIES
Dr. Bengu, i. tm s**, Pari* __,
LfeilRhum
ALIX ROY
29 annes de succs.
___^. j ai aaaaaL~i^aaM^a^_ _____.
Mosaques
Ou lait savoir tous ceux
nui il appartiendra qu'en
vertu d'une obligation hypo
Iheeaire souscrite par feu
Dolryie Laporte. en laveur
du sieur C. G. Lespina, en
date du 28 dcemb e 1916;
2 d'un ac'e de cession de C-
G Lespina, en laveur du sieur
Franco s Ambroi e.en date du
7 novembre 1927; 3 d'un corn
mandement tait Lespina, le
15 juillet 1980 ; 4 de la
notification de la cession la
Veuve Doleyie Laporte, en
date du 3 mers dernier et
5" d'un commandement la
veuve Laporte, en date du 38
mari 1931, demeur intiuc
tueux, il sera procd la
vente, au plus olrant et der
nier enchrisseur, en l'Etude
du Notaire Loais Michaud,
eu celte ville, le samedi 2
mai prochain, neuf heures
du matin, d'une proprit,
londs et btisses, sise eu cette
ville, rue Rpublicaine ou
Grand Rue de la contenance
de ouze pieds six pouces de
, faade, sur la dite Rue; de
; vingt et un pieds six pouces
sur la tpade oppose, sur
' quatre vingt quinze pieds de
proloudeur, en ligne droite
a r' Noid et an ligne bri
le au ct Sud, borne,sa voir
au.Nord, par un passage com
ruuu de trois pieds, au Sud
'paris hritieis Bien Aim
. Rivire, l'Est par la dite
jrue Rpublicaine et l'Ouest
par une ai tre portion, telle,
! d'aillfnm.qne la dite proprit
' sejpoursuii,s'tend et comporte
sans aacune exception ni r-
serve.
L'adjudication aura lieu
sur !a mise prix de huit
cents dollars, outre les charges
de l'enchre, et les hoaoraires
des avocats poursuivants, cy
Or 800,00.
A la requte du sieur Fran
ois Ambreise, Entrepreneur
de pompas funbres, agissant
comme cessionnaira des dreits
privilges et actions du sieur
C. G. Lespina, demeurant
Port au Prince et domicili
Calcutta|(Inde Anglaise),ayant
pour avocats, Mes J. M.Bidy
et Eugne Legros, avec lec
lion de domicile en leur cabi
net, rae Courbe, port au
prince.
Coutre la veuve Doleyre
Laporte, demeurant actuelle
ment Grande Saline.
Pour plus amples reuseigue
ments s'adresisr aux avocats
poursuivants, ou au Notaire
Louis Michaud,dpositaire du
cahier des charges.
port au prince, le 25 avril 1981
Kagne LEGROS,
J.lt. 13RKDY
Fianailles
Nous avons reu, avec-
plaisir, la carte le fianailles
de .Vielle Genkvikvk TbBMANT
avec M. Lou s Vabre.
Au jeune et distingu cou
pie Le Malin i prsente ses
bien s ncres compliments.
Hasaieaaaai afcaajaejaeaaaeaaeaaa
A vendre
Grand lit double, peint, grand
Sofa et c liai s es.
Phone; ho 6*4 M C. entre 0
et 10 heures a m. t
bOR SALE )
Painted double lied, large
Sofa and clair. ( ail M. C. M
beh'-een !> and 10 a. m.
taux deTte
ff '.?:. Soulages
*i3 sans droguer"
-.,. Frictionnez Vicka
^ sur la poitrine.
"S.1 Souvent une np-
\\ plication suffit.
IQKS
VARORUB
Pour Tout Refroidissement
-....
A vendre
Mobllii complet, consistant
en salle de rception, salle
manger, meublas de galerie
en osier, balanoire en ter et
sommier. Frigidaire, automo-
bile, etc.
S'adresser chez le Lieutenant
G.C THOMAS. USUC
Rillevue a Ct de Madsen.en
face de Mme Nord Jn J(.seph|
Tlphone 111-3 M C-
Horn-Line
Le steameraThrse flora,
venant d'Earepe, st attendu
ici pour le 2 mai, en roule
I our Kingston, Sio-Domingo
et Curaao, prenait trt et
pnss'igers.
REINBOLO & Ce, Ageats.
,WTV-
CF. SOIR
Colombian
Stearns hip
Company lac. ;
Le steamer r martinique ,
parti de New.york le 25 avril
crt. directement pour Port-
au Prince est attendu ici Le
vendredi 1er ma'. H reparti ta
le mme jour pour PetitGove .
Miragoaneet Jrmie en route
pour les ports de la Colom j
bia et Cristobal C. Z. |
Nos roanifestei reus i ar t
avion poste prcdent l'arrive ,
de nos naviics de trois
quatre jours et sont la dis '.
posdian des chargeurs ds les
premiers jours de la semai
ne.
Port au Prince, le 28 avril
1981.
Colombian Steamship Co lue
GEBARA&Co.Agents.
AVEUGLE
Un grand drame social.
Entre ; 2, 3, 4 gourdai,
N.B. Ls cartes de laveur sont Buvpendass pour cette ioire.
DEMAIN SOIR
A I heures 12 : matine.
I e beau roman d'Andr Theuriet :
la IInt-
Le Refuae
Entre: 0,M; Bnlcos : 1.00.
A7 heures, Sot''' Populaire ofiarte par le Dpartement c
devant les Tribunes Un beau film raexbib'.
A 8 BEURBfi
Buffalo-Bill
(SUITE)
Mandrin
(SUITE)
Entre : ,">(; Balron : 1,00.
DIM NCIIE
Le btnu at grand film tant attendu :
Le Mensonqe
de NINA PETHOWNA
Avec la clbr. actrice : Brigitte Heim.

Toutes les Polices f
DE LA
4
s
g comprennent la Proteotion contre la
Foudre sans auanuntation de tau
mj
-.j*
Agents Gnraux
AD'
Charlier-Malebranche & Co,
1224, Chemin des Dalles, 1224^
^mphone : 28*
iV^pg


7

Jeudi
30 Avril 1931
Le Matin


4 PAGES
25crae NNEj|Nl 7270
Por an-Prince
rlohene : 2242

MWtKkMWMWjtt,;,,, -]_ I iliqgjWiliB
IL-1___J
ALUMINUM UNE
DEPARTS DIRECTS l'K'NEW-ORLEANSfiET DE MOBILE
pour rous r ; ports de la rpublique d'Haiti
On stc&iuci','iaiMtii New-Orlaus le 24 courant et Mo-
bile le 26 directe ment'pour les purts, du Sud,Port-au-Prince.
Si Marc et les Gonaves,
Pi * - i rince, le 19 mars 1931.
Injection
infaillible!
Rduction
sun LES
pices Ford
a base de ;Jblnargon et
d'extraits de plantes.Gurison
radicale de Jla blennorrhagie, ,
A. de MATTEIS& Co., Agents Gnraux des coulements anciens ou j Pour faciliter les propri-
^^__________^___ ?rce"s.Employe aussi cora:j|airesde Ford Modle (Tti el
me le meilleur prservatif. J|eur permettre de/omettre
I harraacie f leur voiture "Ford" eu par-
Lbfranc Chevallier lait tat de service, nous leur
Lalue, vis-a-vis du Kiosque | accordons un escompte (la
Avis au Commerce
r La Panama Railroad Steaniship Line a l'avantage d'an,
eoncer les dparts suivantsde NewJYork pour Port su Prince
Maiti, directement, durantgjle mois de Mai 1931.
Dparts c/ev Aeio lor/c. Arrivages l'orl au Prince
*" Steamer "Ci istolal" le 2e?jf Avril 1931
"Ruenavenlura*- le67 Ikiai 1931
Aucon" le 12 Mai 1931
"Crittobal" le 2(iMai 1931
N
le 3 Mai 1931
le 13 Mai 1931
le 17 Mai 1931
le 31 Vai 1931
FAITES RARGENTER
VOSGOUVERTS
Chez
H. BALLONI Fils
Port-au-Prince.
postal.

JAS H. C. VAN REED
Agent Gnral
A VENDRE
kenblet, lits, jeu de salon eu
osier, rfrigrateur lectrique,
chaises en acajou.
/ S'adresser au capitaine G. D.
ackson.
33,1/3 o/o sur toutes les pi-
ces Modle "T\ sans excep-
> tiou.
] N'hsitez pas pour^rparar
i votre Ford, voiture ou ca-
mion, et les avoir en bonne
condition de lonctionne-
ment
Nous avons aussi rduit les
! prix de nos accessoires de i
ue : I
,
PRIX
(.ouverts argents
c
c
a
,120 gis la douz. de paires S.or.JlO.OO
>%grs : y,oo
84 grs ,00
72grs t 7.0G
Turgeao, en lace de la rue U. ,") o/o, tels qu
Hou.ses.CaJeius de roue,

Panama Railroad Stainshio Linc
Servie de fret el de passagers entre
Plus
et les
rapide et plus diiect service de transport de passagers etdu trl entre Haili
pcrtsEuropcns via New-Yord et Cristobal, Canal Zone, Isthme de Panama
Voici la liste de nos agents pour les principaux ports de l'Europe :
Angleterre Ecosse France
Mrs. G. W. SHELDON & Co- 17 James Street. Livlrpool, Enlano
The lollowioy are oui- Agents al iriiciMl ports iu Europe :
ENGLAN'D, SCOTLaND. FRANCE.
Messrs G. W, SHELDON & Co.,
17 James Slreet, Liverpool, Englan
In rance, Messrs G. W. Sheldon & Co. are representeddby ttta h'11 y ,i tirras
Couverts dessert argents
l'A urs la douz. de
Louches argentes 18grs. la pice
12 gis la pice
jaires
. Ciment pour Radiateur, Gas-
{ ket Cernant, Blow Out Pat-
. eues, Capote pour siges ar-
j rire Roadster et Coupe.ete,
etc.
Grande Rduction sur les
dimensions de Pneus kGuo t Mauches de couteaux argeats 24 grs
18 grs
7,00
3,00
2,00
Petites cuillers argeutes *a 18 grs.
IJgrs
a m 12 grs.
11 douz. o 3,50
c SA
c 2,4e
Glelaly Henkky & Ce
21 Rue de la Rpublique
Marseilles.
IlERNU PEHON& C, Ld.
53 Quai George V.
Havre.
IIehnu Peron & Co., Ltd.
Rue du Moulin Vapeur,
Bonlor.ue sur Mer.
Messrs E. A. Bendix S: Ce
21 Allengade, Copenhegeo.
Oslo, Nouway.
International
Speditionsselkap Oslo.
MM.A-blantic Freight Corp'n
Balliehaus, llambuig 1.
Germany.
IMessns Atlantic Freigmt
Corporation
Germany
Messrs| \tlantic Freinght
Corp'n.,
24 Quai Jordaens,
Antwerps, Bclgiura
Hern Peron & Cle'/Ltd
95 Rue des Alaris,
Paris.
Hernu Peron & Co Ltd.,
Rue i de Tranquilit,
Dunkerque.
Hkrnu Peron &~Co Ltd.,
* 9 Rue Roy,
Bordeaux.
Gbnoe, Italy. {
Messrs Henry Coe & Clerici
Piazza S.Matteo.No 15Geno?
JCOTTBNUL'RG. SVVEDEN.
Nordisk Express,
Cothenburg,
Messrs Atlantic Freight
Corp'n.
Kon Emma plein 3,
Rotterdam Rolland
Messsr Stbimann & Co
drich
29x4:75-0 Ply3x5-8ply
33 x 4 Heavy Duty-34 x41/2
Heavy Duty.
| 35 x 5 Heavy Daty- '32 x 4
"' Heavy Duty.
32 x 4 1/2 Heavy Duty.
33 x 5 Heavy Duty.
'lous ces pneus sont garantis.
N'oubliez pas que notre
Garage est le mieux quip,
excute les meillejrs travaux
et aux plus bas prix, par i
exemple: Graissage complet
par air comprim Or 1,50.
HATI AN MuTORS S. A
Grand'Rue Phone; 2379.
4.00
3.5o
Toute i'onvrerie argente avec poinon de MaIthb et
poinon de charge d'Argent.
12 grs la domaine
e
a
or
N'oublier
jamais!
I
Qu'un bon jnseignementclas
sique, moderne, de la 12me
la philosophie, qu'une srieuse
"t rapide mthode de la Stno
Dactylographie; de la Compta
bilit et des Langues vivantes
se rencontrent a L'INSTITUT
TIPPENHAUER.
N'oubliez pas la pension sco
laire discipline et srieuse.
1357, rue Lamarre.
Tlphone, N- 2891.
Manufacluie Hatienne
de Ciaareltes
GEBARA& C
LESa'CIGARETTES
Bat Bas | Fantal-Lon
\<( Dessalinienne*
' Colon ;
Rpublicaine %
Porl-au-Princienne
rS< e lattoessf de leur aromi jfont les dlice
de vreii eraalcnrs
mmii1 in 11nMOM^paMMaMnani
Cinzano
C'est le Vermouth le plus agrable, le plus tonique el
..r consquent le plus apnrci.
G1NZANO BLANC a eu les pins hautes recoin .
LE
ises teutes les expositions et se vend sur place un
pfT* des plus raisonnables.
Bu gros chez A. de MATTKIS.
pfiT
Ce qui n'a ja nais t fait
XSQm qui ne eut tre dpass
Kola Champaane^
F. SJOURN
Prpar dans des conditions rigoureuse?
D'ASEPSIE *
Prparation et Vente
PHARMACIE F.SEJOURNE
Angle des Rues Roux et du Centre.
Gran j Caf de France*1
Soua la direction avise et intelligente de Uossteur fraaeoii
Siraldi qai eet deyena l'assoei d Uonmenr Patria. U eropri*-
npei7Hvrt iTet?*nt qai n'a Ps-d'gal, te 6RAND CAFli
DK CHANCE, oITre A ses aimables ;et distingus clients, la
consommations les plus fines, les vins de toutes provenants lai
pins choisis, Cigares el Cigarette*, Sandwiebea. va is. de prix
dfiant lonte concurrence.
LVn-.e lie plus sympathique "coatiousra a
ttrall **' rand >t de France."
.>Cei\t meilleii
J.tmn- '< - *
%M *' . ' -.-
PATRIZI & CeJ
Tlphone DM.
i >'
ASSUREZ-VOUS
la
General Accident Fire & Life
Assurance Corporation Ltd.
de Perlh ( Scotland )
Car'Ja GENERAL J est une des plus puissantes et des plus vastes orgauisatiens
ie ce genre. Le seleiljne se couche jamais sur sou champ d'action qui embrasse le
monde? 7~
Ses^P'iiice* couti e^ncendie |Convrentlaussi les djjts occasionns par la ^OBre.
8es Poheac pmv.v utoinoniles couvrent vels, incendie, malveiilaoee, dmlages
causs autrui dans sa perseaue ou dans ses biens.
Ses Polices Maritimes mises par ses branches d Europe sout payables ee Hati.
^
Veuve F. BERMINGHAM, Aux Caves
nom m
Insurance Co
Une des : plus forte^COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE.
sur la VIE
SOCSAGENli
Afrent r,*Bral ponr Haili.." _
i'or'.u-I'fiujc. _.. GILG
JEAN BbANGtififr mit
EUG. Le; BOSSE &; Co.
Aaents Gnraux
'
*** *<.'.
1*. n
-.. j* 'V*-


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs