Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03888
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: April 22, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03888

Full Text
Clment Maoloire
DIRECTEUR
1S68J RUE AMERICAINE 1858
-TELEPHONE,N- 2242
Je net fD fait qne si lea* les
lioiHiicH savaient ee qu i's disent
1rs uni i>s autre*, il n"> aurait ra
quatre amis dans le monde. t>la
l'a rail par le querelles Meesi-
M-ul le rapport* indiscrets qu on
o (ail quelqoeiois. PASCAL

25me ANNEE N# 7263
PORT-AU-PRINCE ( HATI )
. j____
3BE
*T
Rflchissons un peu..
-------o
Si l'intrt public en France Jv son application, c'est le
est sacrifi aux proccupation:
lectorales; en Hati il l'a
toujours l'injonction in-
tresse des* membres de
l'Excutif. Nos autorits civi-
les et militaires eu province
russissaient toujours laire
lire les candidats de l'Excu-
tif. Cette lection ds lors tait
entache d'une sorte de passi-
vit. D'o un organisme par-
lementaire mal constitu qui
devait dsormais vivre du
souille de l'autorit executive,
reprsente le plus souvent
par le Prsident de la Rpu-
blique.
Les lections lgislatives de
19110, faites dans la correction
et l'ordre le plus partait peu
vent figurer dans toute I Eu-
rope comme modle d'ex-
soviet.
Heureusement que ce petit
soviet qui brandissait cet em-
blme est terme par les pou-
voirs publics et que des ar-
restations de manifestants ont
t faites. La logique s'tonne
que des gens la trouvent mau-
vaise. Ceux qui n'voquent
pas sans tristesse les trop
nombreuses erreurs du pass
et qui pensent que \i rpres-
sion peut perdre s'exercer
dans la lgalit sont de taux
patriotes et des incorrigibles.
Il laut que la paix des rues
rgne. Il tant que le dernier
m )t reste au gendarme qui
veille la scurit publique.
Sans cette paix que pouvons-
uc-us obtenir ? Et que devien-
drions-nous? Ne fournirions-

pression de la volont popu-j mus pas la cause dplus
laire; car le pouvoir dans
presque tous les Pays du
monde a toujours jou un
grand rle d'influence dans
les lections, lgislatives pour
tel ou tel parti. Nous pouvons
nous vanter d'avoir en ce mo-
ment des chambres vraiment
gr nuls malheurs sur le Pays ?
Si nous voulons rellement
laire reculer les horizons de la
misre, si nous voulons taire
fonctionner nous mmes plus
.ivantageusemeut pour nous
le mcanisme gouvernemen-
tal, si nous voulons arracher
L'HOMMI: Dl LA RUr>
constitutionnelles et rpubli-f ce voile de honte que les r-
caines. Des hommes qui ont t volutionnairesd hier ont ceint
reu une sorte de mandat im- ? notre t r o u t, unissons nous
pratil pour des buts cller- franchement dans une techni-
mius . Et en face d'eux il que coustructive et pensons
est un Pouvoir excutif dont ; toujours que seule cette
le chef a t lu pour le mme ^ union fructueuse peut nous
but et dans les mmes COndi- sauver,
lions.
Dans les armoiries d'Hati,
nous lisons telle pense qui _____
est loute symbolique : LU- ', & '".....--------'
mon fait la Forge . Et on al
toujours nn fh nni *hara I Nous reproduisons avec plaisir,
iou|ours rep < tilt a nos tnus loul M rBUlcrcianl llCS ncrement
concitoyens leur turbulence et notre grand confrie dominicain,
leur division. C'est cette divi-, renlrefllet suivant qu' l'occasion de
sion entre lils d'une mme I "
pope, d une si belle histoire, j
qui a recule notre avance*
ment, qui a creus des fosss
ridicules de 18815, qui nous a
fait vivre pendaut des annes
dans le crime et le vol, dans
des luttes fratricides jusqu'
nous faire choir finalement
sous la boite amricaine.
Quelles levons du pass!...
L'Idal ({hum
ALIX ROY
29 annes de suces.
CHRONIQUE PARLEMENTAIRE

CHAMBRE des DPUTS
Sance du lundi 20 avril 1931
o
Mer* LA OPINION du
ran t.
14 avril cou
Le
fte ses
Matin
ingt cinq ans
auj uid'hui
Ile
Sommes-nous
plus sages?
Rflchissons un peu
gardons autour de nous
Notre Pays est occup mili-
tairement par une puissance
trangie.
A ct de cette occupation
il est un tas d'trangers, m-
tques hautains, snns valeur,
qui nous pitinent et cher-
chent par tous les i oyens
nous manger la laine sur le
dos. Jaloux de notre suprio-
rit sur eux, ils appuient sur
la chanterelle pour que la
force amricaine' nous pion -
ge chaque .jour davantage
dans la servitude. C'est la lutte
partout. Le hallali est sonn
comme dans ;les chasses fc
courre. Nous^luttoos pour
notre libert, .nous luttons
contre les organisations de
scandales et de vols, nous lut-
tons contre les impts cra-
sants, nous luttons coutre
l'emprise commerciale, contre
tout et essouffls, sans travail,
sans force, tout un peuple est
jet dans la misre.
Sommes-nous des enfauts
pour ne rien comprendre de
tout cela? Avons-nous cons-
cience de tout ce qui se passe
autour de nous ? A ct de
tous les malheurs qu'a engen-
drs l'occupation, un vent de
fronde, n de la grande mi-
sre, souille dans la Capitale.
On parle de cellules d'en-
treprises cres par Lnine,
de drapeau vert, de drapeau
la
A celle occasion, notre rou frre
a lait Hiir dition l'oiuiuciuorative.
o
Notre estime confrre de
Port au Prince, Hati, Le
Matin , :a eu le 31 mars der-
nier ses 26 ans d'existence et
cette occasion, il a lait une
dition commraorative sp-
ciale, que nous avons reue
et qui est pleine d'uue int-
ressante collaboration.
Toute la Presse de Port-au
Prince B ddi des loges et
des souhaits affectueux '"Le
Matin" et bous prenons plaisir
joindre aux leurs nos lli-
citatioos.
Le directeur de "Le Matin"
est notie distingu ami Mr.
Clment Magloire, un homme
cultiv et prestigieux de la
cri-
II est dix heures. Tous les d-
puts sont prsenis et occupent
!eurs siges respectifs sur Fin-
vitalion ou prtidsnl Loube.iu
qui agite sa clochette pou- an
noncer l'ouverture d. la san-
ce.
Le Cabinet en entier se pr-
sente. L'ordre du jour est aus-
pe.idu et le ministre Turuier
aprs avoir obten i la parole
monte la Tribune. Il donne
lac tare d'u'i prott de rvision
deiart.42et 128 de la Cons-
titution en va* de la prochaine
tenue des Assembles Pri-
maires ;CS projet vise la ru-
nion Je l'Assemble Nationale
en Aaaembla Constituante en
Janvier prochain.
Le dput Victor Cauvin de-
mande l'Assemble, en raison
de l'importance de ce projet.de
droger la coutume d'ache-
minement au Comit comp-
tent. Le dput Mgie propose
le choix par l'Assemble d'une
commission de sept membres
pour examiner ce projet de
I Excutif. La proposition est
agre par l'Assemble et on pas-
se au rote p^r scrutin de liste.
Ce sont les dputs Viluirw,
Chatelin, Cauvin, Descartes-Al-
bert, Cinas, Nu ma et l'iou, qui
sont d igns par la confiance
de lenra collgues.
L'ordre du jour est replis.
On passe la sanction Jea pro
c-verl> aux. L'auditoire de-
VK'ii clairsem et beaucoup de
dputs gagnent les couloirs
pour griller une cigarette. On
passe, ensuii la lecture de
la correspondance. Le dput
Btun donne lecture de rap-
ports ds commiisioos, dune
lettre raspoosive celle du d-
put Jolibais relativement la
question de chaussures des
gendarmas, d'une lettre de re-
mereimenLs du snateur S*y-
muur Prudel et enliu d'une let-
tre de Gustave Chaomalte. Le
prsident Loubeau demande
s'il n'y pas de rapports prta.
Le dput Eizer Vdaire ga-
gne la tribune et donne lec-
ture du projet de. rponse au
Message du Prsident de la K-
publique. Ce projet de rponse
est bien tourn si constitue de
belles pages littraires d .ns
lesquelles tous les problmes
politiques actuels ont su trou-
ver leur p'.Jce. D longs applau-
bon
capitale hatienne,
vain et un homme
d'une

mi
belle conception politique, qui
a toujours donn au journal,
qui est la chair de sa chair
et l'esprit de sou esprit, un ton
mesur et respectueux sans
dtouner un seul moment. Ce
journal, qui suit les principes
d'une conservation bien en-
tendue, a toujours ete un bon
ami de notre pays et il n'a
toujours eu que des expres-
sions amicales pour nous.
Clment Magloire est venu
bien des fois parmi nous et
toujours nous a montr l'es-
time de nos bons amis d'Hati.
Nous tlicitons notre cou
lgue hatien de la clbra-
tion de ses noces d'argeut et
nous esprons qu'il suivra
toujours le chemin des triom-
phes,et des ralisations cons-
tructives.en laveur de l'hiat
voisin.
i .
t&ii
*-35C=3;
N?950 Unit Ceu
m
Va
i il
&2&SS
TftADE MARK RE6KTERI
FLASH U@Kr.
BATTE"
ai
AATIOHAL CARBONC<|
omit or
i IOM CARBIDE and CARBON
___MADC IN U.S-A.
'*uciso ctu.% SMowio b: "*
sas
LES M III II lil s liHII-lilks
' 1)1 MOUH,
Lea pile Unit Eveready
donnent le plus long ser-
vice. Elles sonl ntaili;-
'>.>... le,- j.lus conoini-
I i*s...el .\ i e m ( menl
uniiHbtet. ,
Cn vente ebea tous lut
boas distributeurs.
vitez les imitations.
rouge ayant en exergue
laucille et le marteau. Un pa-
reil emblme porte un nom : I
c'est l'anarchie. Il a dj trou-{(La Opinion du Ji avril 193 )
jt-^fAMKRlCAN l Util \DY
c*.wOKKS-!KI Hast 42ad StreeP
"ew-York. U. S. A.
MERCREDI 22 AVEU.
Attention!! !
Avec la nouvelle Loi sur le
Commerce, tous les commer-
ants serontobligsd'avoir une
comptabilit rgulirement te
nue et en franais,
JeAN MAGLOIRE.
Comptable
Diplm de l'Ecole Pigier
x J nr,S' a 'u HVec plaisir, Sans le
Offre Milices,pour tousjbMU ^4eSSag. du Fraidentde
travaux et leons particuli- |a Rpnblicue aux Chambres
dissemenls accueillent la fin
de cette lettre.
Les dputs Uurr-Keynaud et
Pion gagnent la tribune tours
tour et donnent lecture des for-
mations de com ts auxquels
ils appartiennent dans ddl-
rentea commissions.
Le prsidant ds la Chambre
annonce l'puisement de l'or-
dre du jour et ollre la parole
;iux dputs qui dsireraient
entretenir l'Assemble de ques
lions d intrt gnral.
Le. dput W. Telson propose
ses collgues la formation
d'une commission qui prsen-
terait un projet de loi modi
limtla loi actuelle sur l'alcool
et le tabac. Sur la demande du
prsident li proposition est
lornule par crit et mise en
discussion.
Le dput Num.i opine dans
le sens contraire dclarant inu-
tile la formation il une pareille
commission, le gouvernement
ayant dj pris sa charge le
contre-projet modifiant la loi
sur l'alcool.
Les dputs I) irville JsSH>
Franois etI)sc3rtes Albert ap-
puisnt la proposition Telson.
Le dput Jolibois, lui aussi
se rallie Telson, il dit avoir
lait une minutieuse enqute sur
la question. Il prtend que la
Ihsco, qui bnficie du conflit
actuel, est contre la loi.
La loi sur l'alcool et le ta
l)ic sera une cause incessante
de troubles pour la Rpublique
d'Hait, lui a avou MrFair-, de
la Hasco.
Le prsident met la contre-
proposition Numi en dis-
cussion et le dput Victor
CsOfin proteste, disant qu'il n'y
pas de contre-proposition Nu
ma mais bien opinion contraire
du dput Nu:na. Il profite de
si prsence la tribune pour
formuler le vie i (pie la Cham-
bre soumette l'Excutil une
proposition de loi tendant
taire cesser l'abus que la Hai
tian American Sugar Co lait de
l'tat de choses ore par la
taxe trop leve dont est trappe
le sucre tranger l'importa
tion.En effet la Hasco, qui vend
New-York son sucre un
centime et demi et deux cen-
times, le vend Port-au-Prince
huit centimes, c'est--dire qua-
tre lois plus cher. Il souhaite
res de Comptabilit.
Tlphone 3'i41 el 3242.
(pie l'Kxcutif prenne une loi
qui permettrait que le sucre
tranger revienne l'ort-au-
I'rince .i un prix tel que cet
abOS cesserait. L'auuitoire ap-
plaudit longuement.
La proposition du dput
Telson est mise aux voix et vo
te.
Le dput Louis Cailles de-
mande au bureau de la Chun
hie d'crire au Dpartement des
Travaux Publics pour qu'on en-
treprenne la rlectio.i el cons-
truction de la route Miragons*
Anst.-J-V< au-Jrmie.
Le dput Beauvoir profits
pour demander que celte pro-
position s'tende aussi au D-
partement du Nord'Oiiest.
Le dput Louis Jacques sort
de la rserve qu'il semble avoir
' toujours garde devant tant de
tumultueux dbats pour cou
' Miller ses collgues de ne pas
| s'occuper de questions de rou-
; tes.Il leur dit qne probablement
' de srieux obstacles se sont
opposs la non-excution de
Lgislatives, celle petits phrase
qui donne une justa ide de la
hauts modestie de celai qui
tient actuellement les daatinas
de notre Patrie : Et ce sera la
fiert de tauta ma vie que par-
mi tant d'Iioaames ininenta par
le caractre et le savoir, voua
ayez choisi prcisment le plus
humble da vos Collgues de
l'Assemble Nationale pour l'ap-
peler la Crmire Magiatra-
ture de l'Etat la priode la
plus critique peut-tre de l'his-
toire de ce peupla, l'oarvu
que cette phrase serve d'exem-
ple aux petits matres qui, par-
er qu ils ne savent rien, croient
lonl savoir et semblant, au
moindre de leurs geatas, mani-
lester le regret des cuisses de
Jupiter.

... Garon, un urbancourt...
Voici comment ce dput pari i
lorsqu'il pntra chez Tnibaut.
*
"'... voit que par ce temps o le
ciel est uniformment gris et o
il fait, la nuit, assez srieu-
sement froid, ceux qui veulent
se prcautionner contre toute
grippe inopportune n'ont qu'
tons les projets jusqu'ici non j passer dans un de nos grands
raliss. | cals et qu' se pourvoir d'un
le dput Vilaire gagne ncr- bt de Hhmm Sarthe, Cmchet
dur Qu'il soit bu pur, avec de
l'eau, en punch ou eu cocktail,
il rconforte et i r. liaurV. saus
veusement I tribune pour de-
mander ses collgues de voter
la proposition Louis Gilles, qui
est des plus urgentes. Sa ville compter qu'il ne laisaedans Iha-
natale, Jrmie, tant la seule leine aucune mauvaise odeur,
grande ville qui demeure encore
isole des autres ports de la
Rpublique.
Les dputs Descartel Albert
et Brdv se prennent d'une in-
terminable querelle a ce sujet
Le dput Blizaire qui, se o
ble-l il, suivait difficilement les
dbats, intervie.it pour rappelai
ses collgues qu'ils n'oit pas
l'initiative des dpenses ; il M
dit eflray du mot million qui,
sans cesse, intervient dans les
dbats. En voil un qui ne sera
pas partiSSn du nouvel eiu
orunt !... On rassure le dput
Bdizaire en le mettant sur la
bonne voie. Et le prsident d-
clare close la discussion. Mise
aux voix, la proposition Gilles
est vote.
Enfin, le dput Pioq sollicite
la parole et monte la Irib ta i
pour rappeler ses collgu s
que la Nation doit une g an le
reconnaissance aux grvistes da
Damien. Dcidment, le dputa
PlOU a la mmoire li lle aux
dlies de reconuaissanv-e. L-j
dput du Sud lait en trmolo
le pangyrique de la grve de
Damien ; il rappelle ses coll-
gue* tout le bien qui en est r-
sult et s'tonne que les gr-
vistes soient encore comme
sui Anne,ne voyant rien venir.
11 nous faut taire une uvre de
haute rparation sociale, dit-il
ses collgues, en rcompensant
ceux qui ont mrit de la Patrie.
Il donne lecture d'une rsolution
' et la dpose sur les bureaux de
la Chambre. Le premier point
[ de cutte rso'ution envisage
l'rection sur la phice de la
Cathdrale d'une S'le du Sou-
: venir en mmoire de la grve
de Damien les autres points
visent une rorganisation dans
le mme genre.
; Le dput Piou descend de la
. tribune sous un tonnerre d'ap-
plaudissements.
) Le prsident Loubeau dclare
puis Tordre du jour et lve
; la sance aprs avoir arrt le
prochain ordre du jour.
A vendre
Vieubles, bfs, jeu de salon en
osier, rfr.grateur lectrique,
chaiaeS en aca)ou.
S'adresaer au capitaine li. L).
< Jackson.
I lurjjeau, en tae ds la ae U.
... a vu la joie avec laquelle
un de nos amis se tordait de-
vant son tlphone. Il allait ap-
peler un homme d'aftaires lors-
qu'il tomba sur une conversa-
tion entre uu hoiunae et une
IV m me, uue conversation e*
plus aimables. Au moment o
par indiscrtion attards ils al-
laient accrocher le rcepteur,
une troisime voix se fit sntsn
dre. Les deux foil d'homme s.'
mirent alors s'engueuler de-
vant le rire amus de la voi\
fminine. L'une d'elles disait :
Mais ces1 moi q ie parie
cette dame.
Et l'antre r,> >n lait :
Ce n'est pas du toal rosi.
C'est plutt moi..
Et au moment o d'an eom
inun accord les deux voix al-
laient s'adresser la voa lfiii
aine, celle-ci se lui aprs avoir
ri largement ; et uu petit bruit
sec annona que, l-his, le r
cepleur avait t raccroch.
m
.
...voit (jue le temps gris s-.
perptue, s'ternise. amtenau
on s endort au son de la musi
que ennuyeuse d'une pluie tor-
rentielle, et l'aurare, au r
veil, on surprend encore, cette
musique, mais attnue par une
nuit de fatigue. Uier on n'a pas
vu le soleil du tout et c'tait
comme si, par aagarde, qual-
qu'hiver stait gar chez
nous. Lela se comprend que les
saisons se trompent, ellea a usai,
puisque de temps en temps on
nous en fait bien voir les qua-
tre. Le temps du printempa tsr-
nel est pass, et ce printemps,
comme d ailleurs toutes lea cho
ses humaines, mme relies dent
on dit qu'elles sont temelles,
ne dure que quelquaa |oura...

...a vu passer, dana la raede
la l .volution, un* femme telle-
ment torte qee certains gens
d'esprit laissn i ut entendre que
c'tait un agent de propa-
gande destin A prouver que la
misre n'aat pas ai grande en ce
Pays puisqu'il s'y trouve dea
leum>ea de dimensions p; Assurez-vous co i
; la flnai >
Lile Asu.si juit
rnited . Vve K.im*
Agent Gnral pom-

-,*


PAGE
LE MATIN-. 22 Aval 1931
LaL
1.
I
,oi sur le [Propos
humides
Commerce.
( SUITE )
(Voir LE MATIN de;, 2 avril.
Du commerce de pac Aill ou
oacoWlrnr.
Arl. 21. I i uv-o li ur eO
clui qui achte sur plo^e des
marchandises ou produits poi.r
]s revendre au dtail, en par.
courant les villes, bourgs (t
centres commerciaux de la ..m-
fisgo*. Il partage avec !e dtail
anl le privilge de d'h irles
articles de premier sasit
riss par les art. 13, 11 l 15.
Art. 22. Le Pacolilleur d ut
tre Hi Iti d'o igine, Ag da is
ans au moins. Il ne peu' s-jour-
ner plus de trente jours d
une mme localit, saol cal da
iorcemajeure.il est tenu de pr-
senter toutes rquisitions sa
patente prise su ville d'origine
et taire constater la date de son
arrive ujt l'autorit locale.
Art. 23. Tout Paco'illaur qui
sjourne plus de trente jours
dans une localit, est considr
comme dtaillant tabli dans la
Commune. Il sera tenu de m
conformer toutes les ob'igi-
tions incombant IV sercice de
cette profession dans la localit.
Du commerce de reprsentation
ou agenl de reprsentation
ou de manufactures.
Art. 24. Les Agents d I Re-
prsentation ou de Manul i hues
sont ceux qui vendent ou ach-
tent sur commandes, sans tenir
de soute, des marchandises,
denres, produits ou matires
premire-*, pODf compte de
maisons de commerce,usines ou
tabriques.
Arl. 2;"). L'Agent de Repr-
sentation ou d Manufactures
peut raprsenl r plusieurs mai-
sons, boriques ou usines difl-
rentex; mais ne (> ut importer
des marchandises pour les re-
vendre, soit comme Ngociant,
Marchand Grossiste, dtaillant,
te
.vri.2t. Poi ronl nanmoin ;
Je i Agents de lleprd
d Mauuiac ni es, iuip h r en
t'ifa Qualit, des chu I ona
ou groupes d'chantillons le
pr doits, en quantit al de genre
en rapport ave;- la n Wire des
p oduita qu'ils n prsentent que
i'i m porta net de lenrs tablisse-
ments, sans que lootetois ce
privilge poisse tre exerc plus
de quatre lois dana le cou:.
d'une anne.
Pourront galement les Agents
de reprsentation ou Manutac-
larei dclarer al taire mettre en
entrapo', ou rexporter dus
marcoandisas de touteavale ire,
co ihig [inait emenl des
N*g > liants Imp n iteura,el dont
l'accep i ii..' est retarde ou
co itesfe d mis le but de sauva*
gir 1er laa inli t -1* mal
qu iia reprsente it.
AH. 27. Les Marchandises
ou d nii -. m en antrapol
pu nu agenl de Reprsentation
ou Manufactures, peuvent tre
ngocies par lui a ir connaisse-
menis, ou expoi 1er par se-; ms
au Fort d'origine ou ailleurs, en
se conformant aux preacriptiona
des lois donanirea en vigueur.
Art. 28. Lecoramisvoyageur,
ou \gent de Reprsentation ou de
Manufactures ou de passage en
Hati, ne peut placer des com
mander, signes des ordres ou
d'.'hais, qu'en associant sa
sigaature, celle d'un agent de
Reprsentation ou de Manotac
tures tabli d us le P iys et r
gulirement paten
Art. 29. Tout commis eoja
geur de passage en liai i qu;
aura sign seul des ordres de
?ente ou d'achat, sera considr
comme exeryant une proteasion
qu'il lui est interdite et puni con-
formment l'article 27 de la
loi du 27 octobre 1870.
Du commerac de commission ou
commissionnaire.
Art. 90,- Le Commission n.ii r.-
est celui qui agit en soa nom
propre ou sous un nom social,
pour le compte d'un coin m !
tant. Ses droits et devoirs ont
rgls par le Titre VI. section 1
et deux du Code de Commerce.
Su commerce de transports ;/
voituriers.
Art. 31. Le voiturier es
celui qui se charge, moyenna il
nn prix convenu, de transporter
d'un point un autre, dea mar-
o
Alploosa dii la troisime da nom
,i. pas i quitter le mtier de
roi. H ne renonce point l'hrit i r
des droits divins de ses Anctres su
i e. Dp scr i|ni lui
a chu et qu'il l . descendants. VoiUi un Langage
qui rappelle bien uu autre ge. Hais
ainsi parla un monarque en roule
pour rexfl, Il espre prochainement
retourner parmi mi sujets, pour
l'instaal en proie un dlire rpubli-
cain, mais bientt assagis grce -
l'esprit survivant d'amour et d'aiee-
Uon pour leur auguste souverain.
Quel [u'un paraissait s'tonner >le
iver chez un bommede quarante-
ciac| ans, c'est, je crois, l'ge ii<- M.
tionse, une t'-n* puissance d'il-
lusion. Il comprit quand on lui eut
lit i|ul- la ci-devanl roi s'tait.depuis
lue! ja temps, ans ;i l'usags ilu
l\HI M SAKTHE CACHET D'OR,
nectar divin, sans conteste celui-l,
(Idiii l'excellence --m les facults psy-
chologiques de l'homme est, une lois
de plus, suprieurement dmontre.
chandiass, denres ou produit.
Les droits si devoirs du voi-
turier sont prvus par le Titre
VI, section du Code de Com-
merce.
I)u commerce des drogues et
mdicaments ou Pharmacien.
Art. 32. Le Pharmacien est
celui qui importe ou fabriqua
des mdicaments, erapoules,
ili (igues, spcialits et, ,en gn-
ral, lout produit biologique de
provenance animale, vgtale
ou minrale.
Art. 33. Pour tre admis
ex rcer le Commerce de Phar-
macie il laut :
1) Etre Hatien de l'un ou l'au-
tre sexe;
2) litre g de 21 ans accom-
plis;
3) litre muni d'un Diplme
Universitaire hatien rendant
habile exercer cette profes-
sion-
An.'il. Pourront nan-
ii lea ndividua de nalionn-
, e tre admis exer-
celti profession, en se con-
! nant aux dispositions ci-
dessus.
i 30 Le Commerce de
P'iai macie s'exerce sous le con-
trle de lois particulires de
police el il hygine.
vrt.36.Le Pharmacien peut
cumulei l'importation, la vente
en gros et en dtail de tous pro-
durs pharmaceutiques.
Du commerce ou Banquier.
Arl. 37. Le Commerce de
Manque est celui qui reoit et
accumule des capitaux et les
m en fonction de reproduction
boub la loruie de prt, avances,
impte, etc. Il lait des opra-
a change et ngocie les
. lins de commerce.
Urt. 38. Il est interdit aux
lianquea d'exercer le Commerce
d I npurtalion de gros, de dtail,
Pacotille ou de repreeentA-
tions commerciales.
Pourront nanmoins les Han-
qu< 8 agir en qualit de manda-
.anes, au nom des importateurs,
marchanda un gros, labncants,
aillants, commissionnaires,
tour la liquidation de certaines
transactions. Eu.cc cas les droits
el obligationa du Banquier sont
ceux dea mandataires prvus
pi i les articiea 1748 et suivants
i Code Civil.
Pourront galement les Ban-
ques, dclarer et la ire mettre en
entrept, des marchandises ou
iuiis, consigns originaire*
il des Ngociants luipor-
urj l dont I acceptation eat
, i ou conteste, et rex-
po tei toutes marchandiaea, ad-
mises lempoiairement ou en
transit dans lea Douanes liai
tiennes. L?s M . char.dises ou
denres, mises en euuepot par
lis soins dune Banque, peuvent
tre ngocies par elle sur con-
nais nt, i omme aftet de
commerce, et seulement avec
dea Ngociants Importateurs, El-
por steurs, Usiniers et Fabri-
cants.
(1 suivre)
Mort d'un grand jtMinia liste franais
Pat Sam fit
yPARIS, 20 avril Augusl.
tianvaio, diteur du Journal
dea Dbats, est mort a l'ge de
a plusieurs -mines
de mali lu-.
La Religion Catholique
et l'Espagne
Par sans fil
LONDRES Le gouverne
ment provisoire republicein
d'Kspagne a renonc la reli-
gion catholique romaine, en vi-
gueur de peu la signature du
Concordat de 1831, suivant une
note du < orresnon i "tt de May
di : de ondon E 'euing Stan-
dard. Le nouveau Ministre de
la .lus ice a inlorm le Nonce
du Pape Madrid que le (ion-
vernflment a tabli un royau
Maman! Ce dlicieux fromaqe est
bon aussi pour les enfants!
de conscience
et d'gat,
i l
dioils de toutes les religii
Puis fait uni rcep-
tion enihoui j.j
AlpUou&o iLlti
Par sans Ql
rARlS- tlphonee de Itour*
bon, jnsqu' I mardi dernier le
plus ancien monarque de l'Eu-
rope, eat arriv aia gare de
Lyon la nuit dernire, au mi-
lieu de la plus tumultueuse r-
ception qui .ut jamais t faite
personne. Des milliers personnes avaient envahi 1j
gare et les jardins. Elles atten-
daient depuis midi pour voir
l'homme qui a renonc ses
privilges IOY80X pour viler
la guerre civile.* Vive le Moi !
crirent les franais Jamais au-
cun roi dbarquani en exil dans
ce pays n'a eu une rception
aussi enthousiaste.
lakeiM MU cl la tUceJraiex-iii
far sanb-ui
MADRID,20 avril.La police
franaise a demand Alphonse
XU1 de faire sa rsidence en de-
hors de Paris, s'il dlire rester
en France, Le but de la police
est de pouvoir accorder au sou-
veiain dchu une plus grande
protection contre le. lunatiques
qui oprent plus librement dans
iu grande ville qu'en dehors.
La situation
en Espagne
Par sans /il
MADRID, 2u avril. L'unit

-.5i- /es leur
plus
VELVBSA
Tous les enfanta a;men' ce
nouveau fromage Kraft Vel
-eeli Il a une nve ir nouvelle,
mielleuse el crmeuse.
L mieux est <|ueYe!veeta est
bon pour eux... sain, nou-
i issitat et digestible. Il est f lit
de produi's reconstdaants et de
bonne qualit.
..Sjrvez-'.e avec du pain OU des
biscuits, ou avec les plais cui-
sins, ou comme sauce avec le
masaroni ou le vermicelle.,
ou de quelque laou qne vous
servez, ordinairement le fro-
mage.
LES ENFANTS AIMENT LE VE. VEETA
t! nous pouvez leur en donner tant *J
qu'ils en veulent.
Essayez un paquet d'une demi livre au-
jourd'li.i. Voua s^vi 7. qu il es' bon, parce
que Velvceia est l'ait par le fabricant des
autres dlicieux produits Kraft... Suisse,
Pimento Amricain. Pour avoir n'importe
lequel, dites tout juste (Krafts a voire
picier.
PAU LIA gALH (fflPOBATtOH
.Itidriliiileiu- :
Port-au-l'rinrr, Haili.
KRJfT^QCHEESi:
L'Immigration
au Mexique
MEXICO, 18 av. P.- Afin de
restreindre l'immigration, le d
I
a
du pr
la Catalogne. Le Cabinet a i-
ter et amplifie sa politique de
spaiation de i li^l se et de iE-
tat. ,.es ministres ont requis
tous les membrea du cierge de
se garder de se mler des Ha i
tes religieuses ei politiques. Le
Cabinet a dcide que ions les
membies olticiels du gouverne
I ment doivent s'abstenir de touie
participation aux crmonies ]
religieuses,'suivant la couiume
monarchique que supporiati l'-
glise catholique.
' Alphonse XIII
va Londres
PARIS, 20 avril Le roi
Alphonse XIIi part mardi on
mercredi pour -_oudres.il scia
| probablement accompagn du
' une de Mirauda. On uiiuunce
officiellement qu'il va iaire
, une visite George V et que
l'Angleterre tait des prpa-
ratifs pour que son troisime
filsrentre dans la Miririe Bri-
tannique.
Fontainenleau, rsi-
dence de l'ex roi
d'spagne
PARIS. 21 avril -Dans quel
rjoea jours la reine d'Espagne
et ses enfants rentreront
dans leur rsidence Foulai
uebleau.
Le Monde
*u!s mexicains de ne pas viser
les passi ports de personnes qui
sonl la recherche d'oovrage.
1rs ylises m \icain's doiu'Ot
arlmicr le ilrapcaii natiaiial
MEXICO.18 avril. Le dpar-
tement de l'Intrieur a annonc
que des amendes de 25 500
dollars seraient infliges toutes
glises qui s'abstiendraient d'"
borer le drapeau mexicain aux
jours de ltis nationalea.Toutea
les glises, d'aprs la con^titu-
tion.soul proprit de la nation,
j et les prtres sont responsables
de leur entreien.
Colon dnan
Steamship
Company lnc.
L'Agonie de
Jrusalem
Gandhi parle de
dsobissance civile
ABMA.DABAD, 18 avril. Ma-
hatma Gandhi a prdit la con
vocation de l'Universit natio
nalistc que si^la campagne de| f
sobissance devait tre reprise,
elle serait plus vigoureuse que
la premire.
Le pape
et la radiophonie
CITE i)U VATICAN, 18 avril
La radiophonie sera bientt
frquemment employ e pour
transmettre les instructions du
pape aux catholiques du monde
entier.
L heure de la transmission
sera dtermine d'aprs la si
luation de chaque pays.
Mme Lissade,
couturire
A l'honneur d'oft ir a sa clieii-
HAIANA
JEUDI
drame
Le sieanirT 'iogota > parti
le New York le 18 avril crt.
din-clemenl pool Port au- Ce grand film,qui marque
Prince es ^-ttci du ici le van-[une date dans l'histoire du
dredi 24.11 repartira le mmeI Cinma, n'est pas uniquement
jour pour Aux Cayes et .jac-lun arand
mel, en route iiour les potls
de la Colombiejet Cristobal
Canal Zone.
Nos ma ni testes reus par
avion |)osle prcden l'arrive
de nos navires de trois qua-
tre jours et sont la disposi
lion des chargeurs dslespre
miera jours de la semaine.
Port au Priuce, le 21 avril 1931
Colombian Steamship C<> lnc.
GEBARA & Co.Agents
Wlariage, Le mardi 28
avril cou anl, six heures du lek, , aulres Ull ,iche #huix de
soir, la bndiction nuptiale se- lti88M lte soie, voile. e!c, etc.
ra donne an rgi se du Sacr-
Cur de Turgean,A Mette Marie-
MartheDnise\ M Albert Iteiher.
Au futur couple Lk Matin
prsente ses meilleurs vux de
bonheur.
fournitures pour robes e! autres
tissus de toute beaut. Des tons
de mode arrivs par les dei niers
franais.
Bois-Verna -utile J.'mie.
lauxde Gorge
Double
Traitement
La double action
de Vicks (inha-
l et absorb) les
soulage vivement.
? VAPORUB
Pour Tout Refroidissement
CORRESPONDANCE
l'oii-au-Pnnce. le 21 avril 1931
M. Clment Magloire,
Directeur du Matin.
E. V.
Mon cher Confrre,
Dans l'article La Logique
National? paru dans l'dition
de ce jour du Matin, vous di-
tes : La nouvelle Chambre se
rail en partie compose de d-
puts a mentalit d'enfants, telle
est 1s sensationnelle rvlation
: que vient de faire au public le
; Courrier Hatien.
Le Courrier Hatiens n'njja-
lU'di crit pareille chose.
L'article auquel vous fai'es
allusion a para d'is le journal
LEveil, iint les directeurs
sont Messieurs V. Pierrs-Nol si
Marc Side.
Nous avons pu nous procurer
un exemplaire de l'dition de
L'Eveil dans laquelle a paru
l'article incrimin, SOUf le litre
Tumultueuse, sance lu Cham-
bre basse*. Veuillez le trouver
ci-joint.
Je vous priu de publier la
prsenta en premire page, a la
mme place o a t publi
votre article.
Veuillezagrer.mon cherCon-
tere, l'eipression de uies con-
Iraleri.elles salutal.ons.
Rilher PHLSSOIR.
Directeur du Courrier Hatien
Nous avons crit notre ar-
ticle La logique nationale,
en nous basant si. un compt
moderne;
c'est aussi, se droulant.grace
des autorisations particulie
reinent bienveillantes.dans les
Lieux Saints, un mouvant et
sincre documeataire Le h-
ros de ce film gar dans de
l'umeusesjthories parcourt lui
aussi sa voie douloureuse.
Etape oar tape il chemine-
ra vers l lumire et gravira
son tour le calvaire avant
d? retrouver la lois et sa
sant morale et sa sant phy-
sique.
Ici se placent des scnes
admirables, 'telle la prire au
Jardin des Oliviers, la proces-
sion du Vendredi Saint.
Dans la valle de Josaphat.le
traiire Larsac, le crnrelendu,
voir arriver la mort et le
chtiment : dans son agonie,
dans un blouissement.il voit
s'entrouvrir les tombes r-
pondant l'appel des trom-
pettes du iugeuunt dernier.
Misa l'cran pour la premire
lois.
Mais pourquoi citer ces ta-
bleaux si impressionnants
quand tant-d'autres mritent
eux aussi plus qu'une citation"
Tous.jeudi soir. Haitiana,
voir ce beau film, qui ne sera
pas redonn.
Les cartes de laveur sont
suspendues poui^ette aoire.
1.1
^"ETREEPsTMTt
Kl'ir. t'AMUIBR 4M MOI
KAim riri i.SolUd*l*
GIITE FRIIIItE
> SI. Ftuk. SI Dtnll, nsis-ir
QRATUITMMT
en.ot.
NOl'VH ALIUM
Hyrm farctt.ohyt. magie Qui,, ' htm i _
M>tllUon( StnittlonmllM du Vrai Imtu *M
i^mbm St*nM OcatillN.
rendu du "<< Courrier HaTtiears>
du 15 avril qui est peut-S*re une
reproduction d'un article de
"L'Eveil, mais tant donn
que cette reproduction a f"
fade sans aucuns commentaires,
il lest vident que notre confrre
allait sienne I opinion de Mes-
sieurs Pierre-Nol et Seide.
N. D. L. R.
*
i
Le Rhum BariitUicourt
aWntl
>s rsnomnie est universelle : gard sa premire place!
Demandes partout :
Dpof ^nT^gfastre,
.

.


LE MATIN- 22 Avril 19(11
Pn-c3
Cachet Mirga
ctntinvralafit^uc
....im ta quelques mrnetes Fivre, Grippe, Migraine,
KP.atlame7 .M#di'famen< de note toajourt tffieaa tl mm
*" V.iiei de 1 et H 011018. K rcatc d.mi tontes bonne* l'i'
fEm > n-ur GIR AUD. PWwla. i LY0W0BLUNS(F,
***' a,?t Port-au-Priaee : i'narmacic Bl'GH.
1
y
ARTICLES
M
Communion
remiere
Chez Flix Lavelunel
Brassai ds Ai nioi.ires, Cfa pekts. Livre! de pries
ChaussHle blanches de.
Demande/, galement It.s pr d lit* nivanl| :
tZonioiDdliinf: Fortifiant idal d'ua gol agribe.
I Mniialei Energique reconstituant, m don immdia e.
Aiiliiiule Malniia : Contre le Paludisme, la M I oni.
'Nolrope1: Contre les Kystes, Tumeuis.lil) omis ci cancers.
Avec tin traitement rationnel par le 'Nolrope* voua pou-
vez viter les risques de l'Intervention Chirurgicale qunnd
il D'y a pas urgence.
S'adressera Flix IAVELANEI
208,Rue Trav rsire, 'M,
p. S Noos imons des chantillons de nos produits la
disposition des mdecins.
*9J
i
V
%
t..
DBS HORIZONS NOUVEAUX
DBS horizon nouveaux t'ouvrent l'homme
qui a de l'argent. Avec $1,000 conomiss
et dpos en banque, voue pouvez envisager
l'avenir avec confiance. Commencez ds main-
tenant pargner en suivant une des mthodes
ci-deeeoue;
11,000 en quatre ane, proviennent de 9940.14
en vereamente hebdosnadairee de $4.2
91,000 an trois ne, proviennent da 1956.93 en
y er amens hebdomadaires de J6.1J
91,000 en deJK an*, proviennent de 9970.93 en
versemenee hebdomadaires de 99.33
rie
La Banquo Royale
du Canada
On rclame contre 1<*
Compagnie Electrique
Port au Priuce,lel6av.i! RM
Mon cher M tgloiro
Il est rellement temps uu
la presse haitienne vlWe
contre la (lompignie E ectri*
que de cette ville qui exploite
les abonns.{Cette Comp ign e
profite de ton mouopole po ir
leur mtttre le couteau sur l
gorge.
1c Klh* exige un paie-
meDl mensuel de 25 ce "i:i
ci pour Irais ri'eul i etien d i
cotnpi u". Qui! pi ti etien li
la rel me- ce compte*
Kten do tout. D'aflkura le
j compteur .tant un moy ride
c nlr'e. c'est une affaire '; i1
refarde 'a Compagnie,
2 De plus exiger 23
centime! or pour le kilowatt,
quund le kilowatt lui revient
1 cent. 1/2, vous entendez, Do
cmtime et demi, c'est pire
qu'un vol.
Ces temps-ci la Com.
pngnieoflre de grands avanta-
gea ceux qui dsirent avoir
un trigidoire et un lotir lcr-
triquei. P.'eet entendu. Mais
en revanche.elle exige un paie
ment mensuel minimum de 4
dollars : 20 gourdes, vous eu
tendez 20 gourdes. Vous devez
payer, mme si vous n'avez
pas beaucoup us le courant
Si vous allez eu villgiature,
Kenskoft. l'etiouville.si vous
allez en voyage, que sais je
encore, la Compagnie exige
un paiement de vm&t.our U r,
ijues-ii.oi donc, mon cher
Disgloire, si ce n'est pas un
crime d'exiger tant d'argent
dsabonns? C'est que celui
qui possde Irigidiaire et lo tr
est oblig i'e payer [enaqup
mois26 gourdes ^5(minimum
iumin- compris;. Aussi je
voudiais ^oir la pusse pro-
tester contre tes mesures
iniques.
Plusieurs ioui ualiales garde-
ont le silence, parce qu'ils
i-iibl ent li s annonces de celte
Compagnie mais vo >s M' le
Directeur, vous saurez crit i-
oemenl v< us lever contre
ees abus, bien que vous ayez
uu contrat de publicit avec
ls Compagnie d cclejragc Elec
trique.
Respectueusement
R, D.
r <

WANG

:
^
te-
TORINO
Guerre aux mouches
A Buenos-Aires ona recours
une ingnieuse initiative
pour combattre les mouches,
ces dctesta'.iles colporteuse!
de malsd es. Ou a institu le
Club des Mres i, association
i qui attribue des primes aux
entants pour la destruction
. des mouchas.
(.'est qui en tuera le plus
grand nombre. Tout est mis
en action, piges.gl us, drogues
pharmaceutiques, etc.
Les rsultats obtenus sont
sstilaisants et l'on a remar-
que que le nombre des mou-
ches qui, en certains quar-
tiers de la Capitale de l'Argen-
tine constituaient un vritab
lau, a beaucoup diminu
A DE MATTEIS, & C
Aaents Gnraux.
Mari de lord Stamfordhaiu
Londris, 15 avril. Lord
Stamlordham qui avait t
secrtaire de personnages ro-
yaux depuis cinquante ans
et qui, dit-on, connaissait
plus de secrets d'Etat qu'au-
cun homme au monde, vient
de mourir ; ii tait g de 81
ans.
Son nom tait Arthur Riggs,
et i! tait fils d'un ministre
protestant de village. Il a t
secrtaire de la reine Victo-
ria et jusqu' sa mort, se-
crtaire particulier du roi
George. On taisait souvent
allusion a lui comme tant
l'homme derrire le trne.
Lord Stamfordham avait
t opr le 11 mars, mais
son tat ne s'tait pas am-
lior.
vz
PW
!imim!itniiiimruuiiiiiiiiimtiuiimiiiiiiniiiimii! "GUHDOPHILE"
ta
ex.
E
o
a.

La Mdication par les Glandes
Le "GLANDOPHILE"
est un eitrsit de tendes frache
d'animaux alectlonn* parmi les
espces les plue vlgaureuaea. alors
que la scrtion glundukiirr chex ces
animaux est a la aulnteaaence; son
emploi se conseilla dana i. < cas i uivants:
Les troubles nerveux et insomnies,
La dpression physique et moral*,
L'affaiblissement gnral,
La eroisa&nce difficile,
Le rachitisme.
Les auites de fivre,
La vieillesse prcooo,
C'est le produit de choix dans tous
les cas d'impuissance sexuelle tant
chez l'homme qu* chez la femme.
Le"GLANDOPHILE"
Far son action rapide et durable VU
ensemble de toutrs les fonctions, cons-
titue le rparateur le plus ner-
gique dont l'action ne se traduit pat
seulement par um- sensation de bien--tre,
mais par un rajeuniaaement total
de l'organisme.
Demande? donc :
Le'GLANDOPHILE "H pour l'homme
Le"GLANDOPHILE" F pour la femme
Le "GLANDOPHILE"
m contient aucun produit toxique
et peut tre pria par TOUT Ll MONDE:
ufauts, adultes et vieillards des 'i sexes.
Notice gratuite et venta :
F. SJOURNE,W. RUCH, Porf-aii-Prince
et dans toutes les bonnes Pharmacie.
Stult d/itributturs : A. THOMAS & C"
18, Rue Martel, PARIS
aBiiiiiiiiiiiiiuiiiiiii!iiiiiH!iiiii;iiiiiiniiiiiiiiiiiiutiinHir
Pour avoir
Ltiie Deau
veloute.
Avis an Commerce
la Panam: liil-o.iJ Rt. mihip Lins a 1 avantage d a
nooeer les dpart! luivnts de X w York pou- l'on au i nue
11' u, directement, dnant \c m lisde hlai 1931.
Dparts de New \ork. Arriuaget Port auPnpe
Steau.tr "Cnsot al' U 28 Avril 1931 le nVj*
'l-utn.venlui'..' U-7 :....: 1901 le U Met W?
"Ancon- le 12 Mai 1931 'e 1 / Mai H 31
"Cri.stobal" le 26 Hat 1931 1 -1 Mai 1931
JAS H. C. TAN REED
Agent Gnral
t.
Juin
t E sont
L'Avocat
Avec loub.
Entre : 0,5; It^lco : 1.00
DHMAIN SOIR
L'Aaonie de Jrusalem
Entre :2, 3. 4 gourdes,
VENDREDI
Buffalo-Bill
(SUITE)
Mandrin
(SCITE)
Entrs :.; Balcon :.1,U0.

rjie i"g'JF'SBS
l&*
-
Royal Mail Steam PacketC!
itsamer Oebooni venant de Londres, KiDgaton et le
si htteodu la TA courant, partant pour le Nord, Havre
m-.*m

'
le
Sud est
Anvers e' Londres, prenant trt.
I. J. BIGIO, finral sgenl
Tl. 2811.
- * r-
P


,;i
| \ ykes Brothera S S Cm Inc
(.'usage rgulier fie la
\ anishwg Crant Exelento
conservera votre eint austi
doux et aussi sahnr <\ue relui
d un bb. i\aus le garanti*
sons-
ML'EXELENTO
Vanisbing Cream
/v\7 une crme sans qraiss1'
que la peau absorbe Elle
nourrit le peau el empche
qu'elle se fne, se ride, se
dessche, on ne devienne rue
gueuse Elle nmserve la veau
en par/aile sant,
Procurei-vous aiiiourdluu
un pot d Exelento \ anishing
Cream; en vente chez tout les
droguistes, ou directement de
nous sous garantie, comme
uous le prfrez.
Ecrivez-nous pour avoir un
chantillon gratuit et un livre
dA conseil dout la beaut.
lurlniift Mrdivint Coiupuav
.Hasta. forgia TS.A. '
e genls demandes pour tous
paus
Ecrivez pour renseignement
Porto 1"W
tr peeeefgi t
u Texas ,Mrectaeut av.-
? 0-7. a Hati Santo uomtnf
e se d service bebdomsdeire et rgu
t '. entre les ports du (o'ic
l'or au Prince, Hati.
Pour la rception rapide et le maniement naMIi J vs
importstions, servez vous toujours dea navires de LTKK
UNE.
Les prochaines arrive* a Port-aa-I'i inee eil
S/S Alnuiis Lvkrs. 14 avril 1S1
S/S Mergaret Lykes- 30 avril lftl
Bureau : Roc du Magasin de l'Etal, Boite Peefale 1
ALUMIMJM UNE
New Orlans and Mobile to oit au Pi ince
Hatiens Ont ports Santo Domingo and Mnearaibo.
Ports .Varch Saiilings April Saillings Ma
Mobile, Alaba ma Sails Mar 28 spr M
Portau- rince,Hati Due \\n- 2 pr SI
Aux Caya, Haili Due Apr 4 May 2
Jacmel. Hati Due Api 6 May 4
Santo-Domingo Citv R I). Duc Apr t May fi
San Pedro de Macorii R.D.Doe apr M May 7
Macara'bo, Venezuela Due spr 12 May lt
Aluminum Lin.
Portau Pi ince, le lo' avril 1831.
A. DE MATTEIS & Co-
Agents Gnraux.
Soutksid
ySailliugc:
My 21
May 21
My Si
I une 1
June 2
.lune 7
June 7
.i,mm
M

Toute? )os Polices
DE LA
V,** >
S comprennent la Proteotion contre la
4 Foudre sans auam^ntation de tauxi
| Fuq.LeBosatCo
m -a _
* Agents Gnraux g
Charlier-Malebranche & Co,
1224, Chemin des Dalles, 1224
^lphone : 26^
?..
<>



"*
.*V.,.?rV V'*
'



!

Mercredi
22 Avril 1931
Le Matin
4 PAGES
25cmc ANNE 4v 7263
port-aa-Prince
: lDhne : 2242
il!


^Panama Radroad Stamship Linc
Servie de fret el de passagers enlie
Plas rapide et plus diied servici de Iransportde passagers etdu trl entre Haiti
et les aortsEuropens via Xew-Yordet Cristobal, Canal Zone, Isthme de Panama
Voici la liste de nos agents pour les principaux ports de l'Europe :
N'oublier
jamais!
Angleterre
Mrs. G. TV. NUFLDON
! raace, Messis G.
Ecosse France
& Co- 17 James Street, Livbrpool, Enqland
i ii- iollowioy are mr AfeoU at principal port m Hurope :
ENGLND, SCOTLaND. FRANCE.
Messrs (i. W. SHELDON A Co.,
17 James Street, Liverpool, Englan
W. SbeldOB & Co. are reprsentent by
t'i ti(i| r l I i
ii
GLBL\TLY il KfKBV & GJ
21 11 te de la Rpublique
.
I BRNU PBRON & I ". [Ad.
53 Quai Gi orge V.
Il i
(Iebnd I'kron k Co., Ltd.
iiue du Moulin 5 Vf peur,
Bouloi i i Ut.
M- ssis E. A Bendix & Co
2\ AUeogade, Copeabagen.
Oslo, Nohww.
International
Speditionsselkap () do.
MM.Atlantic Frbioht Corp'n
lalMnhaus, Hamburg 1.
Germ my.
Mossas Atlantic Freioht
CORPORATION
Germ iny
lAtaSri ViLANTIC FitEINGHT
Corp'n.,
24 Quai Jordaens,
Antwerps Belgiam
HSRN Plu on & O Ltd
95 Rue des Maris,
l'a ris.
IIkhnu Peron & Co Ltd.,
Rue' de Tiauquilit,
Dunkerque.
Hhinu Peron &-Co Ltd.,
9 Rue Roy,
fc Bordeaux.
GENOE, Italy. \
Messrs Henry Coe & Clerici
Piaxza S.Mattes.No 15Genop
iCoTTlNBUKG. SWEDEN.
Nordisk Express,
Cothenburg,
Messis Atlantic FrMOHT
Corp'n.
Kon Emma pi ein 3,
Rotterdam Hoiland
Messsr Steimakn & Co.
Qu'un bon jnseignenienl clas-
sique, moderne, de la l'ime a
la philosophie, qu'une srieuse
rapide mthode de la Stno -
DactylographiiS de la Compta
bilitiil des Langues vivantes
e renconlrent a L'INSTITUT
TIPPENHAUER.
N'oubliez pas la pension sco-
laire discipline et srieus".
1357, rue Lamarre.
Tlphone, N" 2891.
. ... MlegJSjBjSj
A vendre !
/Sonne radio F A h A pris* di- ;
recte sur courant. 7 lampes.
Un terruin au liais Yerna.
S'adresser Mme Chambers
) r.s.u.c.
Avenue Charles C.ameau.
Peu de Chose
FAITES PARGENTER
VOSCOUVERTS
Chez
H. BALLQNI Fils
Port-au-Prince.
PRIX
'Couverts argents 120 grs la .1 uz.de paire! or O.Ofl
V
*
96 grs
84 grs
72 grs
t

Couverts dessert arsnis
ii 72 urs la OOUI. de
Louches argentes 18grs. la pice
12 gis la pice
pairei
----------------------------------petites cuillers argentes a 18 grs.'la doQZ.
13 grs
t.iiii|i.n|iiM' (ale Transatlaulique 12 grs.
Le SS. Maons parti de
Bordeaux le 9 courant, estt- MlacbeS de couteaux argents 21 grs
t t 18 grs i

KI-LO-RA
Durant les mois d'avril, mai
et juin, des disques portant une
inscription et un numro seront
placs oes le couvercle de cer
tcii. s lerjlancs de beuire des
Pyrnes. Clelui qui retrouvera
un d que devra lu rapporter au
magi 'i o il aura achet son
beur .-. En change, il lui sera
remia une superbe-, montre
argent d'une valeur de douze
i (liais.
N'achetez que du beurre Mas
CLEt pour avoir cette prime utile
i ag cable.
Simon Vieux,. A. Boit, Au
?n Marche', la Boulangerie
N mvelle ( Chemin des Dalles )
Marcos TaiamaaBazar National,"
Au Bazar Mtropolitain,Alphonse
Dsir, IL N. Sada & Co, etc.
A vendre
!Un_moulin vapeur mar-
que anglaise tat de'neut."
S'adresser
Franck N. GAETJENS
Tlphone : 2347.
Injection
infaillible
-o
a' base de blnargon et
d'extraits de plantes.Gurison
radicale de la blennorrhagie,
des coulements anciens ou
rcents. Employe aussi com
me le meilleur prservatil.
Pharmacie
Lepranc Chevallier
Laine, vis--vis du Kiosque
postal.
tendu 1% 25.
Il repartira le mme jour pour
Santiago de Cuba et les ports
du Sud.
La suite de l'itinraire sera
flli l'arrive du paquebo'.
Port-au Prince,le 20 avril 1931
E. ROBE UN Q, Agents.
A vendre
Un ameublement de salle
manger complet.
Un Orthophonique Victrola '
avec 82 disques des mieux
choisis.
i Un fourneau gaz.
De magnifiques miroirs.
Un chiflonnier, etc.
Pour tous renseignements,
?eni>lez s'adresser an
Major o. R. Gadldwell.
Maison qui Se trouve
aprs celle de Mr. Ferna1 d
Rivire l'is de l'Eglise St W/7I D/|0
Louis, Turgeau. tJl.ll uiio
Port au-!'rince,le 9 avril 1931

12 ars la d >uz une
r
1

I
or
t,00
8,00
7,00
7,00
3.G0
2,00
3.50
*,(*,
2,40
4.00
3,50
3,00
Toute i'orrvrerie argente avec poinon
poinon de charge d'Argent.
de Matre et
Manufacture Hatienne
ac Ciaaielles
GEBARA& C
LES CIGARETTES
i
Halle louer
Eu entier o.i en partie
grande halle lage 48 x 55
pieds avec grande cour, rue
du Magasin de l'Etat ct
de Mr AU ed 00ke
Loyer 1res raisonnai'r.
S'adresse Mr lien-y STARK
Rue du Quai, eu tuce de la
Gare.
Maniai-Lon
( * Colon
Rpublicaine,
Voii-a Li-Prin cien n cW
rCi latinessede leur ai m : tout les dlices
des vrais ;ni 1 ( ur.s

mez.-*.*
Ce qui n'a ja iais t fait
^Ce qui ne -eut tre dpass
Kola Champagne
F SFTOTIHNF1
C'est le Vermouth le plus agrable, le plus torique et _ 4 ^*~ ii -a
r squent le plus 1 : i. Prpare dans des conditions rigoureuses
LE CINZANO BLANC d en les plus hautes rtom \\ D'ASEPSIE
enses toutes les expositions et se vend sur place un i Prparation et Vente
prix des plus raisonnables PHARMACIE F.SEJOURNE
En gr chez A. de MAITKIS.>. An8le des Itues Rux et du Centre.
ASSUREZ-VOUS
la
Gnerai Accident Pire & Life
Assurance Corporation Ltd.
de Perth ( Scothmd )
t_.ar.la GENERAL s est une des plus puissantes et des plus vastes organisations
Je ce genre. Le soi-il ne se couche jamais sur sou champ d'action qui embrasse le
monde;
SesiPoiices contre incendie lOoeTrent'aitsi les dgts occastonus par la toudre.
Ses Polices pur Automobiles couvrent v )ls, incendie, malreillpace. dommages
causs autrui dans s personne ou dans ses biens.
Ses Polices Maritimes mises par ses branches d'Europe sont payables en Hai'.i.
Ses Polices contre accidents sont valables dans l'univers entier. Tous les voya-
geurs devraient donc preudi la prcaution de se munir d'une police contre aeeidents
d'au moins 4000 dollars, la p ime annuelle n'tant que de 1/2 /. aoit 20 dollars U. C.
Veuve F. BERMINGHAM, Aux Caves
Grar.f Caf de France"
Sons la direction avise et intelliginfa de Moniteur Franois
Gtraldi qui es! devenu l'associa de Monsieur Patrizi. I nronriA-
laire de cet tabli -ement qui n*\ pisM'ffil, le GR WD C4Pd
DE FRANCE, oft.*e -s ni-rnbt-^t rt. consommations Im plus R >es ls vins le t > it >s nrovvnmns le:
plni choisis, Cigares et Cigtrette, S1 idw'sh^, vriii, \ des priic
dfi-int toute concurrpncp..
L'accueil le plus sy,nn-ithiqi" coitiiisrjl 'ra il fMH^ii
(trait du Grand Ai de France.
PATRIZI & Co.
Tlphone 3341.
:.WAGENr:.s
Ven< Gnral pour Haiti.
r'or' n-1'ru.ce. Q. GILG
JEAN LANCHBTr
D/r
Insurance un
Une des : plus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSUHANCE
sur la VIE
EUG. Le BOSSE & Co
Aaenls Gnraux

.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs