Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03870
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: March 27, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03870

Full Text
dment Magiure
0lR>i;Uft
%mit RUI AMEiUCAI**
TELEPHONE N* 2Mt
La politise, nelf* vieille sliti-
Itqir qnen-lirye ei amseaellt- , .
m juger par entais iTBfliiei
IMareab ssrail la v. iiie e >sr-
mrei lafjeeeeefcf.iveBni ?
e II |tfli>>4ue la Bal uD. b e te ite
emne." <>r. ,aaa . iriu SW
Iwiicui -,ue t.MM* IrauTtuus
i'renurul \ lAU.Yf
PORT-AU-PRINCE ((HATI.)
Une Utile Propaqande
o-
Htili a un besoin .trs ur-
juirnt d'eflorts concentrs vers
iae propagande en sa faveur
Le principal but de cette pro
"fagaude serait natureliemeot
l'attirer les touristes visiter
e pays; mais le second objet
I mit d'attirer les capitaus.
' La moyenne de l'opinion
les geus sur Hati et cela
, st caus par la publicit de
' liflrentes natures qu'ils re-
vivent est qu'Hati est plu-
t une contre peu intres-
ante.que les habitants de l'Ile
1 iont plus ou moins prvenus,
tt que le pays est sujet a de
continuelle* rvolutions. En
, ait, beaucoup de ces nou-
velles inventes dessin
toour l'Etranger au sujet
(d'Hati sont telles que la r-
kutation du pays n en est pas
(rehausse.
1 Pour combattre cette ten-
dance, c'est suggrer que
les principaux quotidiens s'u-
nissent et forment une asso-
ciation dans le but de fsiie
pour Hati une publicit exac-
L'associatien qui pourrai(
tre suggre, pourrait avoir!
comme Prsident Honoraire;
Son Excellence le Prsident
de la Rpublique, et comme
Prsident un des principaux
diteurs. Cette association au-
rait diffrents comits,tels que:
un comit pour les monu-
ments et toutes (places et
points historiques |du pays ;
un comit peur ta rception
des visiteurs prominents ; un
comit pour le tiaitemeni con-
venable des touristes pendant
leur station ici; un comit
pour lancer et propager une
publicit avantageuse sous
lorme d'biptoires, de descrip-
tion des points pittoresques
et attractifs du pays; un co-
mit qui contrlerait toute
les publications concernant
Hati, et verrait ce que des
renseignements corrects
soient tournis et rectifierait
les informations errones. En
un mot, on ne peut pas calcu-
ler le bnfice que des efiorts
pour Hati une puDiiciie exac* convenablementconeenties et
te et attractive. A cette asso-jorganissdonneraient au pays,
dation des journaux du pays | Les rsultats d'une propagau-
pourraientsejoindie tous lesIde faite dans ces conditions
correspondants des grandsJseraient merveilleux pour
journaux trangers, particu-
lirement les correspondants
des pays o nous voulons
obtenir les aftaires de touri
me. Pareille organisation exis-
te dans la plupart des pays,
sous une lorme ou sous une
autre. En France, les quoti-
diens et l'Agence Ha vas se
ont associs dans le but de
faire de la bonne propagaude
pour leur pays, et da douner
S leurs visiteurs un traitement
convenable. On peut dire que
cela est d'une trs grande im-
portance.
Hati.
Il est esprer q u e le
Gouvernement, se rendant
bien compte des avantages oui
dcouleraient pour ce pays
de 1 augmentation du touris-
me, voie d'un il favorable le
dveloppement d'un mouve
ment de cette nature. U est
remarquer, incidemment, que
I association en question pour-
rail galement instruire l'opi-
nion publique locale et la por-
ter regarder favorablement
le dveloppement du tourisme
en Hati.
Le Voyaqe du
Prsident Hoover
o
PAR SANS-FIL
Poni,Porto-Rico25Msrs.- vant le Capitole. NfMta
U Prsident Hoover a ache- l'importance du bien tre co-
sa vUits Porto-Rico mar- nomique et du progrs, en
di soir et est parti pour les disant : Au tond, ce pourquoi
Iles Vierges o il dfca.quera nous luttons dans notre vie
mercredfet passer, peu de conomique en taveu,; datons
temps. Le Prsident a t re-Cnos citoyens dans cette Ile
-nisVtendreson voyage aux aussi bien que +~j*
Carabes i une visile d ins-
pection au Canal de panama.
Jusqu'ainsi, il n'a pas dfiniti-
vement dcide de le laire,
mais s'il taisait ce voyage, if
ajouterait 3 eu 4 jours son
absence de Washington. U
retournerait dans la dernire
partie de la semaine prochai-
ne, an lien de lundi prochain,
comme il est, fix dans le pro-
gramme.
U visite da Prsident
Porto-Rico a t satisfaisante
de toute laon .et il a t reu
Eirtout avec enthousiasme,
rdi dans la matine, il a
Bar Terminus
PLACE DESSALINES
Caf chic. Restaurant
de premier choix o l'on
trouve toute heure les
consommations les plusd-
licates.
Sandwiches sans pareils.
Bire la pression.
Votre premire visite
rillel Aiisonin
Nous donnera raison, confirmera votre bon jugement et
justifiera h contiance que vous nous ,aurea accorde en
nous garantissant votre apprciable patronage l'Htel le
plus slect de Port-au-Prince.
Nous vous suggrons d arrtai votre chambre 1 avance
Propos
cache ls
o
Le temps est au gris, il ferait bon
pour toute une matine prendre ses
quartiers d'hiver, ('-est toi que je
songe, petite ..dore qui ne lir-i
mme pas mon propos, loi, i< s
BitiMis douces. ttbOUe.be petite et
rose comme une surette de lluleau.
Je songe encore au petit coin e
campagne. d'o Ton dcouvre
mer. ses fumes et ses veUsa. le pe-
tit coin de campagne ou Ion est
bien pour mordre sius tmoin au
mme snadwich.
A prs le sandwich... que prend-on
De la bire ? '**' P pour loi. Pour moi
tara du Klll'M SARTHE CACHET
D'Ot Grillons maintenant une ci*
L rat te ensemble...Bl puis'.' Et puis.
comme dessert, que penses-tu d un
bon petit dodo... cote cote sur le sa-
ble...Oui '.' je suis...au retoui tes che-
veux seront pleins de petits cail-
loux... Tant pis I ......
La temps est au gris, il lerail bon
pour toute une matine prendre ses
quartier! d'hiver... au bord de la
mer avec l'amie qu'on aime... et du
bon vieux SARTHE.
. T. '
BIRE NATIONALE
DE LA
Brasserie Nationale
Se vend partout Or 0,10
le verre malqr sa qualit
suprieure.
Protaez votre Doche et
votre sant en la buvant
lours.
Fte prochain*
uLcs pupilles de Si Antoine"
organisent nos belle fte liitc
mire qui aura lieu le samedi
11 avril prochain, Cin-Vari-
ts, sous le patronage ds Mils
Rsis Vincent.
D'aprs les renseignements
que n uis avons pu obtenir, le
programme le cette tte com-
portera une dlicieuse eomdle
qui sera Interprte par quel*
ques-uns le nos artistes les
plus rputs et qui provo-
quera le ton rire, et un billel
gyptien o l'on verra Cleo
ptre dans tonte sa splendeur
orientale ; et qui sera peut-
tre le clou de cette merveil-
leuse soire en perspective.
Que l'on se prpare aller
en Ion le rcompenser les
organisatrices du mal qu'elles
M donnent pour procurer au
public des distractions aussi
releves !
A SI Loin da liasisfuc
Hier c'tait la tte patronale
du T. C. Frre Suprieur de
l'Institution Si Louis de (ionzi-
gue, la Saint Gabriel. celle oc
casron les lve de l'Klablisae-
ment surent cong, -t c'eat en
grand nombre qu'ils ont prsenter leur vaux.
Le Frre Qabriel ast un da
ceux qui M dvouent depuis
longtemps pour nos petite ba
tiens; il a droit loin reconnuis-
sanre. Noua lui prsentons nos
inerei compliment?.
M
... voit! que d-puis baV on
commento, dans! presque tous
les groupes, '"nergique discoure
fait parle Prsidant .Vincent. I
Saint-Marc, en prsence do Si-
Dateur qui, lui aussi, a fait le
coup le feu, ail Champagne du
djeuner de Keuscoft. La ques
tion se pose a savoir quels sont
ces agitateurs frntiques aux
mthodes irritantes et inutiles
et qui s'amusent lancer des
appels intresss l'aventure et
la violence, et qu'a si verte-
me it lancs le Prsident del
Rpublique?
... a vu, mercredi aprs-midi,
au Champ de-Mars,un gendarma
a m ne badine pas avec les or-
ras reus. Quelques minutes
avant la fameuse Revue qui de-
vvit lre commande par Se
Major Csiixle, le premier major
; Ha ien. nna aulo du Cln-I de la
Police portant le numro 37g,
vint se mellre en un endroit on
il tait dit que les an'omobileN
ne dnaseni pas stationner. Le
gendarma de service a ce mo-
ment-l peSSS des ordre l'a-
mricain qui tait dans la voi-
lure d ivoif dmarrer. Aprs
qu< Iques hsitations, le Major
Mnrrav. car c'esl de lui qu'il s>-
git, dut laire back et s'en aller|
S'il a le reapecl de la disciplina,
il ne pourra qu'tre fier de sol
gendarme qui a compris qu'on
ordre est un ordre el qu'en
l'excute coure son chef maae.
continent, c'est l'opportunit
de gagner pour eux-mmes et
leurs tsroilles, par leurs pro
prs tions, une existence
prospre et adquate. Nous
nvons confiance dans l'avan-
cement de voire partie de
notre nation par le dveiop-
peoient conomique.par l'du-
cation et par l'ordre et la li-
bert. Nous dsirons voit
chaque portoricain avec les
mmes opportunits aux-
quelles nous croyons avoir
droit tout citoyen amricain.
Le Prsident a ajout que
Washington ralise les pro-
La coupe
Schneider
10 million, Je dolto.el .pr* obwrrer que "**
voir vu la legitUlure eolcroiMnU ont Uroriie llle
eui.D, tait un Itacour. de- ped..l cet deimres enaee*.
Lykes Brothers S S G lnc
fmmm lit to-umiaiajo Porto Rloo
Le senl service hebdomadaire et rjanlier l^i
trt ent-a les ports dn Golte. du Texas directement avec
Port-au-Prince, Haiti. wjju Pour la rception rapide et le maniement bab le de vos
Importations, servez vous toujours des navires de l-ivc
UNE.
Us prochaines arrives a* Port-an-Pnnce sont
S/S"Ruth : ykes" 27 msrs 1W1.
n/S 'Margaret Lykes" 2 avril MAI.
Bureau s Rne du Magasin de l'Etat, BoiU Pesale B
L'Anglalatre participera a la
coupe Schneidei. Telle a t la
dcision prise in extremis par
M. Mac-Donald; cr le gouver
nement travailh-te avait retus
toatd'abard, pour des raisons
financires, surtout. Laa objec-
tiona turent laves grce lady
Houston qni fit savoir quelle
garantissait des 100 mille livres
ncessaires pour la participa-
hon de son paya Le ct pi-
quant, c est quelle accompagna
sou oflre gnreuse d'une vio-
lente diatribe contra le gouver
nement, tmoin le passage sui-
vant :
Quand la gouvernement tra-
vailliste ent donn cette excu*e
mesquine qu'il ne pouvait Mue
les dpense indispensables,
mon sang bondlonna d'utdr-
gnation, car je sais que tout
fritabla anglaia vendrait sa
dernire chemise plutt d ad-
mettre que l'Angleteire nii pas
tu sa dtendre. Je dclara fire-
ment qne rai hrit de ma> -
ctrea qui estimaient qu'un An-
glais tait gal trota trangre,
mais le gouvernemeat actuel
s'eftorce de nous inoculer cette
doctrine nbtste que nous som-
mes une puissance de troisime
ordre . Et le reste l'avenant.
Voil nna flre anglaise 1
Requte
Les babil a tits du quartier Bas
Peu de Chose, deuxime ave
nue situe aprs 1 picerie ;.u
fade',se plaignent d'une grande
mare d'eau qui s'tend ilans
toute l'tendue de la rue au
point d'empcher la circulation
des voitures et des pitons.
i .< soirs les mous'iques en-
vahissent les maisons et c'est i
La Grand Corps set
prpare pour In pro-
chain* ouverture
des Chambres
Lgislatives.
o
'
En'maintes tots nous avons
eu l'occasion de rencontrer j
plusieurs de ces messieurs
prs V*iaSiDger Sewing]
Machine Compa iy. Que pou- J
vaicirt-ils bien BVSNI taireI
par l ? Je \ ou a le donne > ;
n, voit que chaque rception
organise pour le Snateur King
eargnale par un succs extraor-
dinaire. Celle de notre ami V|
Budiconrl I > parliculiremen
distingue. Le Snateur King eu
est sorti conquis.
*

... voit que les chicklals dn
Maxwellconliiiuenl avoirbeau-
coup de succs C'est ainsi qu'-
hier matin on a pu voir M. tr-
nest G. Chauvi I, directeur du
Nouvelliste , aprs avoir pro-
meut' pendant quelques miau-
les Madame Kmg et Madame
Bai t: on dans la \oi'urede l'Ad-
ministration Communale, des-
cendre chez Maxwell et en re-
venu avec aux nains un paquet
de chicklets qu il ofiiil respec-
tut usemenl ces dames. Fuis le
sympathique diiei teurdu Non-
Val lista ai reprit sa place devant et
commua promcnei :cn dames.
m
v a
... voit qu'un vque proies-
ttntamricain s'est ml de faire
aussi dea pied c ions. Cest ainsi
3u il annonce pour lU.'tl la mort
u Premier italien Mussolini,
I ulirogalion del loi de la pro-
hitnlioir, etc. clc. Ce sont des
vnements Importante. Attea-
oons pour von si ce pasteur
protestai t amritsin dit vrai.

...voit quuu dpul ngre
amricain comptes la session
prochaine du Congrs prsenter
une uroi os d: loi -. unlie le
peine si on peut lermer les yeux.
Noua attirons l'alleu'ion (,u viMf'.T ie vous ^ donne ( i Y
Service d'Hygine et du Gnie f X{^rfcltJD*taallaientlOUS l>"^'^- Municipal su? cet tat de choses, j CEN 1 -RJS^a^A!Sg }*-" P"ur J" *' 'or, " et
Henseignement : Cette eau J VlNChN GAU IV ,au, de cette sance 1
sort des environs de la i i
de Mr Luc Dorsinville.
Avis
Balance pour Tabac
eu boucault
Nous venons de recevoir
un assortiment de balances
Fairbanks. capacit G et 8 li-
vres expressment arranges
pour la venta du tabac en
boucault.
Prix 762 Or 1650
703 i4* 13,50
L, P.-AGGERHOLM & Co.
Agents.
. taire ample provision de
i casimir. cabaidinc. etc. Ces J
messieurs sont des tinots
qui ont appris que Q&UOlNO
veuait de recevoir environ j
250 pices de casimii de,
toutea nuances pour compl-J
1er son assortiment dj re-
marquable; et ils se sont dit
qu'ils doivent lre impecca-
bles Ja Chambre eomme au
salon,' voila.Bravo.Messieut*,|
... voit que (oui le monde at>
tend les sotxantt-douze quee-
lions que le Snateur King comp-
te pocr aux aux divers leaders
fiolibques hutiens. Auront-ila
e temps d'y rpondre et si ont,
comment y rpondroiit-ileT
, Vive Vincent 'isuuinolVivent j pectac
les Chambres ; ntsun
!
Pour la semaine Sainte
t lignons 1 Oignons! Oignons l
Tomates 1 Tomates Tomates ?
Chez BAILEY,
Ul^ Grand'Bue,
Cours d'allemaad
Nous .apprenons que, sur
la demande de quehjues per
sonnes mtressees a l'tude
des langues, le piolesseur.
Lssil Zimmermaim ouvrir.'*
bientt un cours u'alkmuuu.
l'uur les renseignements
i ^adresser a M. bucb, i'iaco
(geftrarJ.
... a vu, sur la route de Kene*
cofl, comme une gigantesqoe
chenille gravissant la colline,
une chane d automobiles. Beau
e. Ces dputs et les s-
nateurs se rendaient en foule
^^m \ chez Dereiz Kentc 11 o ils
aillent attendre leurs lio'es dis-
tingus : M. le S- na m e: Mada-
me King, et Madame HarUon.
#
... a *. u, avant-hier, au Champ-
dr-.vlai.t, nna Ira belle revue
uiii;>aiie, S laquelle ssisiatent
beaucoup de puson.iages im-
ponauis. v..est la piemier. gran-
de tevue 4Ue coiumuiidni l
Major Cauie, premier chat half
lien de district,
l*


I tn*
"
PAGE -
A St-Marc
L Incident entre le
Commissaire du Gou
vtrnement et Me De
mesvar Alexl
0"
^ matin- 27 mars imi
i
Saint-Marc, le 20 mai
Au Directeur du
Le Matin
Fort-uu-Princc
931
Jo un:1
Monsieur le Directeur,
Dana ur.e noie parue au
Matin et relative l'incident
qui a eu lieu au Parquet di
Saint-Maie entre le Commis
aire du Gouvernement et moi,
j'ai lu ceci ; l'n imi de Si-
Marc nous a renseigna mu
l'incident qui a heu entre Me
Damesvar Alexis et le Com-
missaire du. Gouvernement,
II* Destinobles A l, etc.. vit
Demesvar Alexis n'a pas eu le le pays.
Ayons
confiance
.Sous ce titre notre sympathi-
que (uni le l)r Letton publie dans
l/UVIEj journal hebdoma-
I lire /ditant aux Cuyes, un
article plein d'optimisme dont
nous extrayons les passages tuf*
omis :
... Les mauvais jours n'exis-
ent que pour la prparation des
bon; lis prviennent et ensei-
gnent. L'obscurit, c'est iaole
> l'on apprend a apprcier la
lumire.
Clemenceau, devant l'irrduc-
tible invasion qui paraissait
tous comme d.vant briser la
France entier1, parcourait les
rues de l'ai is au cri de : Con-
liincelLe co.osse se suggestion
Mil lui-mme et laissait passer
son souille d assurance sur lout
beau rle.
Cet ami de S' Marc un gro-
individu que)e tonnais i m n
II. Il a renseign votre journal
dans lintri de son cofnpr
Voulez-vous savoir la vrit?
Je vous la donne :
Le mercredi 17 fvrier cou-
l, je lis taire, en vu tu n'um
ordonnance du Juge de Pau 1
de Saint-Marc, une saisie
chez Christian Augustin. Le
lendemain, dix -huit, le Coin
miaeaire du Gouvernement me
lit appeler au Parquet o, de
vaut de nombreuses personnes,
il m'insulta. Vous tes avocat,
Monsieur le Directeur, I i t e i
moi s'il est permis au Parquet
d'appeltr un avocat et il
l'insulter a l'occasion d'un act
de sa prolession. quan I lui
tout il n'a commis ni crime ni
dlit ?
Donc je rendis plainte au
Dpartement de la Ju&li :e cou
tre le Commissaire. Des expli
cations lui ayan* t deraun*
des, il crut moral de demander
4 son Juge de Paix de nier
avoir sign l'ordonnance per-
mettant de tau la si lie, mal
gr que vingt personnes ail ni
eu lire ce document, aotam<
meut l'huissier Franois
porte, excutant.
La Juge de Paix l'hsita p ts
& plane son cliel, encore
qu'il ait eu a se prsenter l li /
Christian Augustin pour don
ner l'eatre de la maison, m
vertu mme de son ordon-
nance.
Saisi de i incident, le D-
partement de la Justice appel a
Port-au-l'ri.u'e et Juge di
Paix, et Huissier, et Commis-
saire. Aprs une confrontation
humiliante pour... Vous savez I
Monsieur Adhemar Auguste mit
lin l'incident.
Quatre jouis aprs il tul de-
mand un de mes clients u.
nier avoir jamais reu de moi
de valeurs qui lui ont t ac-
cordes comme rparation ci-
vile l'occasion d'un accidem
d'automobile. J'envoyai ce
ClieBf chez un notaue qui cons-
tat i sa dclaration.
C'est dans la suite qu'une
kyiiellede personnages olticieJb
alla Port-au-Prince essayer,
par des notes publies dans l< -
lournaux, de crer uu courant
d'opinions en laveur du Com-
missaire du Gouvernement.
Et voila, Monsieur le Direc-
teur, la vnl. La ville de S
Marc entier peut en attestai,
je jatte le dfi le plus formel a
'importe qui de dmentir cts
laits-l efue signer le dment'.
Dans l'espoir que vous pu-
blire/ ces ligues dans la plus
prochain numro de voire
quotidien, en manire de rec-
tdicalion, )e vous prsente un:
respects.
Deuitsvfcr ALEXIS
;avocal.
Saint-Marc, le 2* mats 1931
Au Duecteur du Journal L
Matin. j
Poi tau- Prince,
Monsieur le Directeur,
vJ'ai 1 honneur de vous i eu.t-
ira, sous ce couvert, la lettre
du grellier du tribunal d<
Paix de Saint-Marc i il e.-t
S ail de U dtstiuciion d< loi
onnance qui a mol dent entre le commissaire du
gouvernement et moi. Elle
tous renseignera, j'espre, plus
aiscrement que l'ami deS.-
Mrc
Dans l'espoir que votie |our-
<', qui recheiche toujours la
A la Maine, ce fui Jofire, le
;i!iiid hypnotiseur, liallu A
liarleroi e refoul des cen-
nnes de kilomtre, il se re-
Ireasa conlnnt au moment pr-
vu et dam l'ardeur mme de la
i rnbla mle, il lit voir aux
Uleniands, t'x'asis de stupeur
luis un mirage terrifiant,Jem-
ue rie librant les provinces du
Nord.
Nous avons connu dans nos
Annales des moinens tropsom
ores pour noua dsesprer da
DOS preuves actuelles. Il s'agit
le s'en ressaisir, la soutirai ce
> tant qu'une lu d'volution.
S irons nos rangi autour de
notre d.apebu. mus luttons
hancliement, loyalement pour
I objectif sacr : une Hati ma-
jeurs libre, prospre et ind
pendante.
L'exprience des sicles ne
j cesse d'affirmer que le courage
est une des grande* forces du
inonde; la co.diauce "n est le
produit le plus immdiat.
Savoir tenir assure la victoire
dans les plus rudes combats.
tre debout, mme dsarm,
cela arrte l'adversaire I plus
tmraire et l'oblige rflchir,
car toujoari le crime Dit la
honte. Au Ion de tomes nos
ipliee, ayons connauee en
notre Pays et en son devenir.
.\o,is confiance lans les dis-
penaationa de Celui qui cre Us
empires et les Trnaa. Ayons
confiance en nous-mmes, avec
la ferma volont d'apporter
toutes nos possibilits d'intelli-
gence et d'nergie, d honntet
ei de arien! au service de no-
tre Patrie commune.
Pour nottS eue trop long-
temps prvalus d occuper le li-
mon de touie la Race noire par
'ind pendanca e. la Libert,
non ne pouvons plus dchoir
i taponaabilita de notre po-
si ion.
QeorgeeWaahinglon et Simon
Bolivar resteront nos immor-
tels tmoins que dans l'Hisloua
de la civilisauon. le sang ha-
tien a coal pour de |Uics
causai.
Dr. D. LEDAN.
vrit,la publiera, je vous |ir-
senle mes respects.
Demesvar ALEXIS,
avocat,
Saint-Marc, le 23 mars 1WU
Monsieur Samuel Hiack
Jagede Paix de la Commune
vie Samt-Marc.
En son Tribunal
Monsieur le Magistrat,
Votte lettre an date du 21
mars en cours au numro .'H)
est en ma possession.
J'ai l'avantage, monsieur le
Magistrat, de vous annoncer
que p maintiens mon point de
vue, ayant remis le .tirette de-
puis huit jours dans les formes
-t les principal usits, c'est-a-
lire tel que je l'avais pris lors
de mon entre en (onction*.
Da poursuite a l'avenir pour
la disparutiou d'une pice
quelconque, |e n en ai aucune
Blute* car lu seule pice qui
a tc lie ru. a ou disparue, c'est
la requ e de M D me^v r
Vu x l, conlaa in< voire or
i ..m i u ^ ce dernier connais
saut dj l'auttur ptr les diver
ses notes publies. Je demeure
donc sns inqui tude.
J'ai l'honneur de vous saluer.
Sign Ernast FLEUHY
1 D. P.
A propos du
professeur
Om Lind
Mon cher Directeur,
;J'approuve. votre dcision de
mettre lin la polmique qui
menaait de durer autour du
Voudou. Cependant, qu'il m.
soit pei mis, pour 1 honneur de
votre journal auquel je colla-
bore depuis vingt ans pr., qu'il
me soit pei mis de protester con-
tre cette phrase de l'article
d'hier du prol. Lind:Je reois
par deux lois une suite incon-
grue d'injures. Car Le Malin
n'est pas et n'a jtmais ete une
tribune du haut de laquelle on
lance des iiqures I
Piouver a un homme qui se
prtend un savant en sciences
psychique ou religieuses qu'il
est dans l'erreur, n'est pas inju-
rier I Dtendre tint*g ne mo-
rale de son Peyi contre quel-
qu'un qui cacha sa vraie par
sonnaille, n'est pas injurier!
Mettre ses compatriotes en gr
de contre une secls nouvelle
qu'on voudrait cr- er ici,n'est pas
injurier !
J ai (ail simplement mon de-
voir de bon citoyen et vous
m'avez aid le remplir. Je n'ai
manque de respect a qui que ce
soit.
Du reste, n'avais je pas le
dioit de m'eftraVer, lorsque )'ai
su que le prol. Om Luid s'tar
dj praant eu Hati en 1928
et en lildO et qu'en ce moment
il maige au budget des lorce-
amricaines 75 dollars par
mois ?
Je dfends ma Patrie; je n'in-
jurie personne.
jCeci est mon dernier motel,
une nouvelle lois, j approuve la
dcisiau du journal de mettre
ri i la polmique autour du
Voudou.
Votre bien dvou,
Luc DO SI N VILLE.

En l'Honneur du
Snateur KiNG
Nous avons*dj annoo e
que lesua'eur KlQg avait t
reue eu compagnie du Prsi
dent de la Hepublique, par
la Ville de Sauit Marc. Dans
la soire, il assista une bril-
lante rception laife en son
honneur par le Snateur et
Mme Pierre lludicourt; rcep
tuu dss plus distingues
laquelle prenait part la belle
socit de t'oit au -Prince. Le
lendemain, merciedi, une,
heure, a Keuscofl,chez Dereti
il lut reu a dejeuuar par
les Membres du Corps Lgis
lati|. Le Presileut de la Re-
p.ih i (ne assistait ce dejeu
oer, la Un duquel le Sena
leur lit ua discours, traduit
par notre conlrre Charles
Mor via, et o il a dit, parait
il, certaines vrits, qui ont
fait .se dresser les oreilles
certains invits.
I > .us l'aprs midi.au Champ
de Mars, uotrw illustre hte
assista n la premire revue
militaire commande pur un
hatien. L'honneur revint au
Major Calixt,le premier Chef
de district indigne II n'v
avait pas cette revue d'offi-
ciers amricains.
Le lendemain soir.de 5 7,
le snateur fviuglut reu par
M. et Mme perce val Thoby.
Rception des plus agrables
et au cours de laquelle le
Snateur put admirer l'l-
gance et la beaut de l'lite
Port au Princlenne. Quelques
heures aprs, le Snateur el
Mme Kuig, et Mme liartson,
dnaient la Lgation des
Liais l'nis d'Amrique.
On ue sait pas encore quel
jour le Snateur laissera
pour Santo Domingo.
Le* cendractions savates ni 19.10
I) api es les statistiques dt
Lloyd's register, lu81 navire
ont t lancs pendant 1 anne
qui vient de Unir Ils reprsen-
tent au total 2.889 472 tonnes
dont 1.478.563 pour l'Angleterre.
L^s Etats-U is ve nnt au2m?
rang poui 240.087 tonnes.
Ce qu'il
faut savoir:
Si votre bo dereau de
tlphone n est pas encore
pay, rappelez-vous que le
dlai de paiement expire le
dernier jour de ce, mois. Si
votre compte n'est pas rgl
a cette date, ,1a connexion
sera, saus aucun avis, coupe
le 1er du mois prochain, et
vous serez dbit des trais
de reconuexion en cas de
paiement ultrieur. *r*
. Le concert de Mme Th-
rse Clesca-Vieux sera donn
demain, 8 heuresjdu soir,
Varits.
Aujourd'hui, de 7 heures
du matin a 5 heures du soir,
uu service d'oblitration sp-
ciale marquera tous les plis
dposs i la Poste en comm-
moration de la visite du S-
nateur Kmg.
Ce matin, manifesta-
tion l'occasion de l'a miver-
saire de la mort d'Alexandre
Ption. Voir le programme
Chez Emmanuel Flor
ville, dans sou magnifique
tablissement Aux Caves 'Chai
ti, on mange bien el i bou
march.
Le concert
DE
flattas THRSE VIEUX CI.ESU
u-------
\insi que nous l'avions pro-
mis, nous publions ci-aprs le
copieux programme du concert
que donne, denvun soir, Va
rits, la clbre artiste hatien-
ne, Mme.Thrse Vieui-C'esci.
Ce sera, comme on s en rendra
compte, la lecture de ce pro-
, ..iniiir, un vrai r^gal artisti-
que auquel, nous sommes cer-
tains, aucun bailien de valeur
n'hsitera se rendre :
MMM1
PHOSPHATINE
FALIERES
Faciute la dentition et la formation des os.
Donne la FORCE et la sant.
Exiger la marque dposi-E-PhOsphatine Falires"
epanouf dans le monde entier e t se mfier des
IMITATIONS.- SE TROUVE PARTOUT.- PARIS.
U cas de . 'ranimait P0LJ0L
Presque loua les journaux de
Port-au Prince ont annonc
dernirement la niart de Grain
mont Poujol: Rien n'a manqu
au concert d'loges de celui
que. l'on croyait entr dans sa
dernire demeure : messe de
H quietn, articles ncrologi-
ques. Mais voil Tout cela lut
lait en pure perte. M Grara-
mont Poujol est en parfaite san-
t au Borgne. O i dit que cela
porte chance. M. Grammont
Poujol vivra donc longtemps
et chaque lois qu'il se sentira
dgote de la vie, il n'aura,
pour reprendre courage, qu'
relire loutes les belles choses qui
ont fl uri autour de sou tom-
beau flictif.
Eu m is cas.si c'est une plai-
santerie macabre, il taut avouer
qu'elle a parlait- ment russite
que celui qui l'a (ne mriterait
te taire connaissance avec la
Polie, Il y a en lui un peu de
l'me de* grands cambrioleurs.
trs. t
LA
Commission
Communale
Arrt
Considrant que l'Honorable
Snateur William H. Kmg,
pour les nombreux services
qu'il a rendus la cause
liniiieiiiic,s'est plac au rang
des bienfaiteurs de notre
Patrie;
o is draut qu'il est juste
de iui marquer noire iccon
naissance d une manire qui
rappelle aux gnrations lu-
tures la gnrosit el le
dvouemeut de cet infatigable
delenseur des droits du peu-
ple hatien.
ARRTE :
Art. 1 L'Avenue dite "des
Dalles', corn rise entre les
Avenues -'John Urowu" au
Nord et "idurles Suinner-'au
Sud, est dnomme 'Aveuue
William H. Kmg*.
Art. 2 Aprs avt ir t
approuv par la Secrlairerie
d Etat de l'Intrieur le pre-
sent arrt sera excut la
diligence de l'Admiuistratiou
Communale.
Fait Dort au Prince,
l'Htel de Ville, ce 24 mars
1931.
Le Prsident de la Commis
siou,
(S.)Frd. DUVIGNEAUD.
Les Membres,
( S. ) Flix Viird,
Edouard NELSON
Vu et approuv :
Le Secrtaire d'Etat de
l'Intrieur,
(M A. TURNIER
Pour copie certifie contor
me :
Le Secrtaire de l'Adminis-
tration communale.
_____________F CUV1LLY
A vendre
Une auto Chrysler en par
tait tat Prix: 175 d dlars.
S'adresser au bureau du
journal.
HamburgAmerike.i i
Le luxueux bateau touris-
tes a r\eliance , veuant de
New-York, sera ici le matin
du 1er avril et partira 211.
p. m. dti mme iour pour
Ki igslo ifLoiou el la Havane,
offrant uiie oc:asioi unijue
pour passagers.
RBINfiOLD i\ . sjsiti.
Cin Varits
Samedi 28 mars 1931
Rcital de Chan> par Madame
Thrse Vieux-f.lesca avec 11
roncourp de Melles Marie Elhart
Odette Chevalier et VI. Valsio
('a nez.
Premire partie
CH\NT- Mme Thrse View
Clesca.
1 Pourquoi de Lakli
Lev. Dliles
2 Grand air de Louise de-
puis le Jour Carpentier.
PIANO- Nielle Marie E harf,
3 Aphrodite Sur la jetai
d'Alexandrie Justin fils
4 Valse de concer'
( U NT- Mme Thrse Vie
Llesca.
5 Grand Air de Rhsia
o Obi on a Weber
INTERMDE
Deuxime partie
POESIE -MUe O telle Chevalier
6 L.e Cid Campador
Barbey D Aurevilly
CHANT-M.ne Thrse Vieoi
Clesca.
7 Chanson Triste ^Dupare
8 Ch mson S'ave tmeminade
VIOLON M. Valrio f.anez-
Accompagnement de pia-
no, Mme Valrio Canez.
9 Cavatine Hollsnder
10 Mazurka t 'Mlynarwari.
-:H WT- Mm. Tnerse Vieux
Cle-c?.
11- Villanelle E. Dell Acque
12 Ton Baiser. Musique I


CE SOIR
A la demande de nombreuses personnea:
La Cabane d'Amour
Avec Malcom Todd et Ariette Marchai.
Entre : 0.50 ; Balcon : 1.00
DIMANCHE SOIR A 8 HEURES
Un film impressionnant :
S.O.S.
Vous assisterez : Au nautrag* d'un paqu^bo; Id'mouvaatel
scnes de cirque; des batailles en Tripolitaine; un bel
roman d amour.
Entre : 2, 3,4 gourdes.
-----o------
CE SOIR
Soire des Dames:
LA SACRIFIE 1
Avec Anita Slewart.
T ^ | Entre: 0,50.
lonie Dame arComoa((ne d'un cavalier entrera aratuitemeot.
DIMANCHE 8 HEURES DU SOIR
La Femme aux Yeux Verts
I *vec Edouard at Hlne Malvil et LE CIRQUE KELLER dans ses
) numros de Gala.
Enre : 2 A 3 gdes. Entants : 1 gde.
L'Ida! Rhum
ALIX ROY
29 annes de succs. *?
I tfler^
Le lUiuui Bi'utaourl
^
Dont la rsoennie est nmveeseile a gare sa 0reaaire slaoe
Lcnianuti partout :
IX BARBANCOURT
D|ts4Ros.Je^Baalr
>

Ca^ii .aa|(f^ - ;
r-
i.


LE MATIN- 27 MAJ Limothe, paroles de D. Vieux.
Madame Clesca serj accorn pa-
ne au piano par Mme Lucie
fle.
A l'Htel de Ville
'Vendredi aprs midi, 27
mars, 5 heures, il y aura,
l'Htel Communal de Port
au Priuce, uue imposante
crmonie. L'Administration
Communalejde cette ville va
remettre Mr. le Snateur
William H. Kiug sou diplme
de citoyen honoraire dc4 la
Capitale d'Hati.
Beaucoup de personnalits
ont t invites cette ceremo
nie qui aura, nous en som
mes srs,le plus grand succs.
H. Henri G. Roiemond
Jieereteire ae astre Couxtilal
"^ -j(p Ne*Verk jv
Nous apprenons que ces' M.
Henri C. Rosemond qui a t
choisi pour tre Secrtaire de
notre Consulat New-Yoi k. Mr
Rosemond a habite pendant
longtemps celle ville et parle
trs bien l'anglais. C'est dire
qu'il sera d'une grande utilit
pour le Consulat auquel il vient
d'tre attach.
Mr Rosemond avait servi de
Secrtaire la N ission patrio-
tique Thoby-Vincent-Sannon.
,~Nos compliments.
+ u nus ,m\um a il nos trnci i
INJECTION PETRARD
D'ALGER
RACES PEYRARD r 1
Oirlmmmnl la
BLENNORRAGIE
TOUTES PHARMACIES
SHdilits PITRARD. H. mit Crnelle PARIS
Accident
de camions
On en enregistre beaucoup
depuis quelque temps. Ce der-
nier.a eu lieu Borpeau, a l'en-
tre de la grande route qui con-
duit vers Hont-Beudet. Deuxca
niions allant,dans doute, toute
vitesse, sont entrs en collision.) u*
L'un deux est la proprit de '
M. Antoine Andaiu. Il y a eu
<>eux morts, dont lun s'appelle
Deveze Esprance et troisblesss.
Ou ae sait pas encore des deux
chauffeurs quel est celui qui
tait en tort. La justice est en
train de fixer les responsabilits.
Un nouvel
tablissement
,.M. Elie Guiteau vient d ou-
vrir l'entre de Ption-Vdle,
une picerie trs bien approvi-
sionne, et o l'on trouvera aux
prix mme de la ville toutes
sortes de provisions alimentai-
res. L inauguration de cette pi-
cerie aura lieu demain soir, sa-
medi. Nous sommes certains
qu'avec sa position, et la varit
des produits qu'on y trouvera
et surtout le prix auquel tout s'y
vendra, celte picerie se fera
trs vite une excellente clientl
Encore les
machine crire
Depuis quelques temps, les
vols de machines crire
avaient suspendu; mais voila
que, hier, maliu, taudis que
l'attention adu personnel ou
magasin tait police sur de
clieuts, on en a profite pour
enlever la machiue crire
notre sympathique, ami
Paul Attxila. uue Invicia ,
modle 4.
Nous souhaitons, en signa-
lant ie tait la Police, que,
comme lors des vols de indue
naluit-, l'iuteliigeule activit
de i Inspecteur Boute mette la
maiu sur cet audacieux vo-
leur.
Monsieur Auxila promet
aussi uue bonne rcompense
quiconque la lui iera retrou-
ver.
IUM0 CO.XCERT, STUIOi H.
Port as Prioee, Hati
Il h
Ll
> . '*

] JJL
>AS'
CAIKMW
:0V. POUI
li -.-S J.ONUfc- SOIh t<
^^'CrBEPAisITSs^:
S'aMI'SE* la SocUti ./ ta
^-.ClTFRIlCftlSf
io, pu i.. ;.i Dnu, Paru no")
Iuvou tf -Ulr. NOUVEL ALBUM
*c pog" >*." ra.'urtr continu
DX QUOI l-lxB Dit no ,
' ' li mi'o. Amu-tiwt'tlr (ovin tort*.
mri la porteie tous, l'i 0|>.n enii.A r: dr "IMrt
t. 5if,-tis,[ri.,nili( .(< nain, .itioiisuiditri
r >vn ArrMxniiE nm<. toi tes lks pakhh
u i. niciiKp'l.ili -.rrri uutiin C 'H ) I ii-nclc ,.... ru r.un a Tn^'rti.
,.' ";ici'r.i,i,-.*fo/Ajrfoporofrprnnrfr'".1
!ki.^..:i.iiLto.'tri->K>
Aprs un banquet ou une nuit de fte,
dbarrassez-vous des effets qui s'en
suivent en commenant la journe
avec un verre d'eau et une cuillere
de ce laxatif doux et rafrachissant.
ENO'S-FRUITSAIT
Vendredi 27 mars mi,
HtOGllAMME
-SIX) p. m. Orchestre 'de la
Musique du PaJatth (Sous la di-
lectiou du Lieut. Luc Ju-Bap-
une).
1 500 0ii0 Dmons, Marche.
2. Operatic t'earls. Slections.
3. u k'.oile des Solistes,
Air vari.
4. Dame Mexicaiue.^.^
5 El Primer Btso, Valse.
ti Ha nous Viiicen,, liiues.
7. oad l-'igu 11 i liHtte,
Meringue.
8 30 p. m. Lecluie |>..t :e Ser-
vice Nal. d'UyfdOi t'ubhque.
,8 40 p. m. Keci'al de pino
par M. Fabre Duiosean.
1. Dauss Ntgrc, (Aioneau ca-
lacinatiqua pour piano).
'. Giani.e v.iUc d Concert, ;
de Jules Schulofl"
8.50 p. m. Mouoio^ue crole
par -'upu Voulte.
4 Moui |>.i capable pas l .
8.55 p. m Orchestre i Elite
Jazz, sous la diteciion UeL,ais
J. 5co.i).
1. Livuig m the sunlight. Lovin'
m ihe iituoiiughi.
2. You biouglu a ikw ki, .i al
love io me, Blues.
3. Abboi Suicero, Danzon.
4. Nouveau Puilum, l-ox Tro'.
5. Dou'l lorgel un m your
d.tain.
ti. Manicei o, Dauzon,
TS
I.berewir. au gffitiSam.prUftoei Pfcerl uvoH.
CAF HOT1 L
S1DES7EF IlSh
ta loivrau srii iillrairr
Paris
PARISUn nouveau prix In-
trim*-, uu diplme comique
sur une peau d'une, est otleit
l'auteur du plu grand nombre
d'articles et d histoires ridicules
pour la i resse franaise.
LRHIU S.VRTIIE
CACHET OR- CACHET ROUGECACHET RLEU
Annonce l'ouverlure de son nouveau Dpt en Ville
VENTE EN GROS ET EN DTAIL
En fls, en caisses, en bouteilles et emporter.
Edmond MIS
PORT-AU-PRINCE,
I
au coin de
1 ei de la
OUVERTURE le 2 Fvrier
DPOSITAIRE
la Rue du Quai
Rue Traversiez
1931.

te
i**
SKHrtf Moka du
Toute* le* Polices
DE 1A
i

*
comprennent la Protection contre la
Foudre sans augmentation de Uur ^
g Kufi.LeBostitiCo
&
Travailleur
Purgatif eu gotil dlicieux
Pharmacl 8tFrnois
Or Vitor MATOORlN.
uianJilse f d lier ir Seilh,taillrir
Colombdan
Sleamship
Company i
ne
|Lt ateamer;. Bogota parti
de New York le 21 courant.
~~' Pice Oeilrard En teee de Metteie.
Le nouveau grant F. Ml l'LLl'A salut sa bienveillant
Clientle et la mie de lui taire le plaisir de visiter sn ta
blissement o il y tous les loin Radio Conesrt
(lonsomtnatiou de p;entier choix.
Ou paile toglaii espagnol tt traoait.

REMERCIEMENTS
Je soussigue, ancien dnec-
leui de la poic d> Jacmel, en
voie tues vila reuieicieuients
aux Veuvek l'iospcr Laaauia I
isuaua Canui a L Sur Saint"
uouis, Uuecliict Ue 1 Ecola des
.^ueuis, Measieuis J. Ij. Vital, I*. Alni u, Liugi,Mdi, Uoniuid
et C", LUuiouu LaUiurUi lieu ri
uamure Paaeal iii uu, uiuzier.
uiiecieut Oc ta ISaUUUt, Ueuiu
ml iaci>iuu, coinpublc a 1m
Orfliijuc, 1'1.1111,11 m v,i.n.i.. LOUIS
Otfuuuy, saaurica L)oufee, htn-
lu.niuei Voiti, uvocmi, ancien
.mulslie dm lu Justice, Maicel
t\icttiuo, huiiii.ni sauel| i atw
.\mV>, CUIS Uc JtlllCl, i'If.i La* *
uiicy ducLieur uu lfijVQM(l*S|
fu'ui, Kiii.ei M.., u> ,,/,., I )...
ville Ooviei, uOci Lolun, Uu- i
oioui UcliMuUe, iNtviu Alulvoi- |
siu, Luc Dauaaire, Aie.us Lnar*
uiaut, iiwi.dt, i aricias Lutou-
oiui, vucmi, Lunu Louiavoa
cat,Uiguuu Pierra*LouislavocaU
i n m i-1..... .m.-, Pilla pci, ai-
bed tkihiiiai Uiuikui Justin
UMalvlU, UiK.tut .\a.i uiUl-
Hotn-Line
Le m/s ;Waldrnul Hern
de retour de Kingston, sera
ici veri le 1er avril, an route
pour l'kuirope via la Nord,
prenant trt et passagers.
Le m s Frida Horn ,
venant d'Europe, aat attendu
ici vers la 0 avi 11,partant pour
Kingston, Sto-Domingo et Cu
ratO, pieuant Irt et passa-
gers.
REINBOL A Co, Agents.
<<. -*m - enmeWeWeSSaseeaSBiSie)
-m mm
en druR mol* i 'es
.LHLESORiENTILES
tri MUletoui .l(rloppni. ni-
.u. irc.'i.iiiurnl Ml
i., enl Its *illieoo-
i'i de paules ri Jaoncni tu
but't un tjckui imboopuinl
: .. iitnli pjyr la MnH.
t partt* ctltt HM miw*lm
,. ) RATt: n".4S.l.ail,Fx.i^w.r.in
.I ). ... rlx.r !' IIHKT1WI
f Le Purgatif idal11
L.XU..S, lin, .,ut iNciva n Docieui l'cuOki DorapuiB. Doc- _
"-....."" ^rlllLEau0rDEHfiUT
j MtlIoUli JaClUCi I ..... .^ L" pUUI
; le ici nlK .i. Buaeuiiti que |'ai
tOU|OUlS UOUI1C |M'lHiiii. ii/ii
petiu i-.iu .u w.,i lt.i ,.i i, a Uou-
UCitrlU Umos ii.kii UMVhUl quilj
llUU'. l.Ci.v 1 1 tfj U juiivlcl Ucl-
' met Oonl oiiiuai - eic cXpcUic
1 10 Uu .1.1 m- ..,.j. u .u. le
I iijnlitii Uc i.i in.|iiii.i..jm (-...
lequel CCllillCJi 113 OU. kUillcIte
Uc l'.AdiuiUisiialiOa ..u,'. i ici i
iK-s i'uauj iiiuu mautiau u*us
L mes loiitiious.
. bazaiau KliNJCOFF..
3 /-7, /.' du faub. Si-Dmii. Pan'i
w F.ir"- I ereneVei
il, .il .u.'itii pr^paratif,
i elle M provcqvc jamais de dc|ot.
\i le ilt*
i L :...!: !t.
r.r.. \n{ ont i!o rrpoj A U ckaasbr*.
die M cause aaCKM perle de lempi.
rtui aclive que (oui Ua almilalraa,
elle ut, i u consqueot, me-ini chrr.
PLRGATr.E. 2 k S PUuWa
LAXAT1VE. 1 Pil.iU
mm**
DES HORIZONS NOUVEAUX
DES horizons nouveaux 'ouvrent l'he>mm
qui a de l'argent.
dpos* en banque,
t
INTPH
Agents Gnraux
it
Avec |1,000 conomises
voua pouvez anvitapar
l'avenir nvac oonfianca. Commentez da main-
tan an t pargner an aulvant une dea mthode*
ci-deeeous:
11.000 en quatre an*, provienne!** Je SSeS.16
en veraemente hebdomadalraa d 14.12
91.000 en troie ena, proviennent .'< f'ah.Jt an
vereemenu heboomadairee de S6.IJ
$1.000 en deux ane, proviennent de S970.3B en
vereementa hebuotnadairee d* 19.JJ
m r La Banque Royale
du Canada *
ALUMINUM UNE
est attendu ici le vendredi
27 crt. Il repartira la mme
jour pour lea ports d'Aux
Cayea.et Jacmal en loute pour DEPARTS DIRECTS DE INEW-ORLEANS ET DE HOULE
POUR TOUS LES PORTS DE LA REPUBLIQUE D'HATI
Un Hleamar laissera Hew-QrlaM le 24 tourant; et'Mo-
bile le S lirrctamenl pour les porta,du Sud.l'oit-aa-Prinefl
St Mar^ t 1rs lioMjvea,
Port au Priaco. le 19 mars 1981.
A. de MATTE1S A Co. Agents Gnraux
la Colombie et Ciist"bal C. Z.
prenant Irt et* pa^sagpra-
Portau Prince, le 24 laais
1931,
Colombian Steamship Cu Inc.
QEB iRACs, Agauts.
*l
Mosaques Hatiennes

sers
-, ;
Charlier-Valebranche & Co,
1224, Chemin des Dalles, 1224
^lophone : 26S^
-u;-^..


m*
"


Vtndredi
27 Mars 1931
Le Ifatin
WM47
port-ao-Pnnee
flphooc
Pagol
Energique antiseptique urinalre
-.
Sjipprtme tes do/iirti
ef ta mteHon
Coatlr compiteartaei
la niM aciMwtwnc
_ urinairvi. M'O f*
compMwtTMni t Mit
t |M<*>i MM ' ""
M IM h MIMA

VAMIAMNC 4P/
lutta, ! * ' ? X
Rduction
SUR LES
pices Ford
ii-arj
Ui >

mmirtrWr BM P"
Min potr l tooeoM
Or m
_ uim
mmmu m anm
rut iimilir. ."r*
ML lk fond
la MM U ITM-
l dt l'vlhrtM on

IIUCOVU.

PAOEOL asi n* P< P01" * Qo00***!*'-*
hAlM IndaU.blea <* voaa urtnir*i
il rtiuraim bltnnor
a:lqo- |MM *''! *
ui M u oUdmwt-
gtt tUMMAM .
m UaUwtUi.
IU.I AHKIII. t. f M *1
Hiiui

((
IJllillipioil

Le P^EV DVh
LOP est le pneu
"^S. ta von desLiliaui- iu/3o
^4 | ces Slod
"'leurs,ofrctoute
les conditions de
scurit, d'endu-
rance et de soli-
dit.
En vente chez
John H. WOOLLEY
Grand'Rue.
I F MEIL1 EUH parmi LES MEILLEURS.' Manu/ac/u/e Hatienne
ae Ciciaielles
Dpt Anqle des Rues Dants Deslouches
et Maaasin de l'Etat.
Reprsentants:
l Michel GIORDANI, S. Cap-Hatien.
H. DESCHAMPS, St-Marc.
Pascal A. BRUN, Jacmcl.
M. FONTAINE
Port-an Prince.
Pour faciliter les propri-
taires de Fard Modle cTa.it
leur permettra de mettre
leur voiture "Ford" eu par-
tait t.it de service, nous leur
accordons un escompte de
i/o sur toutes les pie-
dle 'T', sans excep-
tion.
N'hsitez pas pour rparer
votre Ford, voiture ou ca-
mion, et les avoir en bonus
condition de fonctionne-
ment.
Nous avons aussi rduit les
prix de nos accessoires de
50 o/o, tels que :
Mousses.Ladenas'de roues,
Ciment pour Radiateur, Gae-
ket Cemenl, Blow Oui Pet-
ches, Capote pour siges ar-
rire Hoadster et Coupe.etc,
etc.
Grande Rduction sur les
dimensions de Pneus Goo
Irich :
2 x 4:74-6 Ply-*0x5-8 plj
33 x 4 Heavy Duty-34 x41/2
Heavy Duty.
35x5 Heavy Duty- 32 X 4
ileavy Duty.
32 x 4 1/2 Heavy Duty.
83 x 5 Heavy Dutv.
1 ous ces pneus sont garantie.
N'oubliez pas que notre
| Garage est le mieux quip,
excute les meilleurs travaux,
et aux plus bas prix, par
exemple: uraissage complet
par air comprim Or 1,50.
HAITIAN MijTORS S.A.
Grand Rue Phone : 2371.
G E R ARA & C
LES CIGARETTES
Bat Bas Panlal-Lon
I Assures-vons contre aeeident
U la General Accident Fira
Lile Asusrance orporatioa Li-
mited . Vve F. Bermiaf* m,
Agem ft-arai POQT Hati,
<{ Dessalinienne
' Colon *
s'Rpublicaine
Porl-au-Princienne
race lafinesse de leur arom* font las dlice*
c^eg vrais m tours
Injection
infaillible
"A base de bfnargon et
d'extraite de plantes.Gurisoa
radicale de la blennorrbagie,
des coulements anciens et
rcents. Employe aussi case-
rne le meilleur preervatit.
.^J^harraacie
ILavftANe CnaraixiMl
Laine, vis--vis de Kiosf M
postal.
CM le V.rmout', la pi gN"*. ^ (*" "> 'l "'
JS IMMta npM, .1 s, vend Mr plut t
ix des plus raisonnables.
* la gros cher. A. de MA f l'ElS.
Ce qui n'a Ja -*ala t fait
Ce qui ne eut tre dpass
I Kola Champaqne
F. SJOURN
Prpar dans des conditions rigoureuses
D'ASEPSIE
Prparation et VenJe
PHARMACIE F.SEJOUR
Angle ctb Ri ri F<>ux et du Ceatre.
Grnv. Caf de France
S m h dirtc ioa iviaic et iatelliaentt, de Mnaatiar Praa#iia
Sinl.1i qui m* evau l'aMoci de W^atiear Patrg. la ereari-
taira dm cet MablMvaoaaal qm n'a dm dfs, la OH\MD CAW
DE FlWNCl, otra i m aimables at distiagaia otieata. Isa
coaso-n aaiians Im plus Aies, les vin le toutes orovenaaeea laS
plos choisis Cigiras et Cigiretlea.^i.ilwisliss. variaa. des prix
dfiant loate concurrence.
L'accueil le dIus sy*iihiq*e eoitiiiara A 'n \i nsilleu
tirait du Grand iut de Pranee.
PATrtlZIACo. MMphoMllai:
;\SSURb:Z-VOUS
la
General Accident Pire & Life
Assurance Corporation Ltd.
de Perth (Scotlmd>
uer la GfiMEPAL ait une des plus palssaolaael des plus vastes
[jeseleil ne se coucbejamili sur too cama 4'action qm
organtaeilenfl
embraase le
de ce genre
madLs Polices oura inceudiccouvraufau,. les d^ta o.-casiuuiis par la llauare.
i8J(N,lMesV".| AutomolnL couvrent v ,ls. incendie, raalve.llpnce. dnages
causs autrui dans sa pereenne on daee se
Ses Police
Ses Polices
I
dans sa perssnn ou .nns sr nicn.
s Maritimes mises par ses branches il Eurepe sont pavablas ea Hai'i.
p ,, rsnlrc ccld ut val ibtef daas I univers eutier. Tous les vaya-
. .v.>nt don. p, ulre la prcaution de se munit dune police contra accidents
RT.^aoM-m.la prune" .0 ,cLant,^de 1/2 /. ^'10 dollar. U.C.
Veuve F. BERMINGHAM, Aux Gaves
agent Gnra'peur Hati.
orme i F\lb ^oiihu-i'nuce. Ci. uILG
SOUS-..Ot^ a gyx BI l^aMjWe mas

Insurance Co
Une des plus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
sur l? VIE

EUG. Le BOSSE &1 Co
Aaents Gnraux


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs