Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03868
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: March 25, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03868

Full Text
.
Clment Maqiore
DIRECTEUR.
RUE AMERICAINE
LELEPHONE W\2242
24ie MftMl M ^*5
Cours de Droit Pnal
I
PORT-AU-PRIN A (HAITO
1 tjteejl lontrs (liciHitieM tw$
maiuo, esci IW* q"1 ** **'
ma lii 4f *|ite uni* fcitii rtlN i nu i-r in ees-
uurk tlu ttteais, il(: ",u > '-
leurs* !* "'iLlima
_ I I I I I ~ l~
MERCREDI 25 MARS 1M1

Bar M Gkorors <)'< au.ai.han.
Noua avons reu le premier
[fascicule du Cours de Droit
Pnal que fait l'Ecole de Droit
de Port nu Prince A' Georges
OCallaghan. Ce Jascicule qui
a t mimographi dispensera
Us tudiants de recourir aux
ouvrages franais sur la ma-
tire. Us trouveront l uvre de
ht* OCallaghan chez lui, Ave-
nue Lafleur Duehesne, au prix
d'un dollar.
Nous extrayons de ce fasci-
cule tAvant-Propos suivant
qui donnera une ide de ta
mthode intelligente adopte
par h* OCallaghan pour le
cours qu'il projes&e avec tant
de comptence *d l'Ecole de
Droit :
i Messieurs,
C'est paur l'Ecole de Droit
une bien vive satisfaction de
constater le nombre croissant
chaque anne de jeunes Ha-
tisus qui s'e pressent de sui-
vre ses Cours. Ce lait tm i
une du dsir de chacun de
bien connatre la loi et par ce
moyen d'tre en mesure d'ac-
complir ses devoirs de cito-
yen pour le plus granJ bien
ds la Rpublique. Nous qui
avons l'honneur dorcnpei
cette chaire nous sommes trs
lers de cette nombieuse
clientle et, dans l'acco.nplis-
sement de notre tche, nom
nous croyons en droit de
compter sur votre encourage-
ment et votre entire sympa-
thie).
Nous sommes des hommes
de devoir et cest sans nous
soucier de la situation mat-
rielle qui est taile au person-
nel enseignant de cette Facul-
t de L)roil que nous nous te-
nons ce poste d'honneur,
heureux de pouvoir tre utile
la Jeunesse de notre Pays.
C'est donc avec cet amour de
la ta ke que nous reprenons
cette anne nos Cours de
Droit Pnal.
de ce empirisme. Notre tche
ue consistera nullement vous
rciter des formules dont le
laconisme ne tarderait pas ,
drouter vos esprits.
mNotre procde sera i la lois
progrs*il et synihiique. ce i cette mthode, il nous
(sera facile de vous intresser
la matire enseigne, en
vous dmoutrant par la saine
doctrine des auteurs et le re-
cours aux donnes si riches
de nos jours de la Jurispru
It me, toutes les lois, bien en-
tendu nue la matire s'y pr
lers,que de nos jours le Droit
n'est plus nue science isole
qui se suffise elle-mme et
i|ui pui se se renleimer dans
ses Textes et dans ses For-
mules; le Dioit, Messieurs,
est devenu une Science de
Faits en voie constante de
transformation progressive et
q u i puise dans la Nature
mme des Choses ses lments
premiers de Formation et
j Interprtation. Le tDpl
t'est plus, M'ssieurs les tu
liants, o les Disciplines d'en-
oul en respectant les don
nes fixes psr les Program-
mes rgissant l'Knseigneraei t
de droit dans celte Fucult-'-,
mous croyons fermement que
et enseignement ne saurait
consister uniquement dans
un commentaire froid, mot
e-oua mot, des articles de nos
Codes. Nous voulons taire
mieux, en vous apportant des
notions prcises mais large-
ment comprhensives de la
matire que nous enseignons
La Loi, quoiqa'on en pensr,
n'est point par elle-mme et
suivant ses lormnies,une sorte
4e texte saint, suffisant
tout embrasser et pouvant
prvoir et contenir tout l'en-
semble des rapports juridi-
ques. Nous ne voulons point
A l'attention du Servie
Mai lion ail d'Hygine
L'attention du Service Na-
tional d'Hygine publique est
attire sur la situation qui est
laite aux habitants du qusr
lier Joseph Lamothe situ
u Bois Verna.entre ls grsnde
Avenue du *Bois Verna et
Laine. Les familles n'syant
pas d'coulement pour leurs
eaux. mnagres, se voient
obligs de s en deb. rrasv rde
toutes laons, ce qui nuit
beaucoup l'hygine de cha
un et occasionna ssns doute
la propagation des maladies mi
crobiennes contre lesquelles
le Service d'Hygine se dbet
si vaillamment.
Plusieurs cas de malaria
sont ligna ls, et l'urgence de
canaux desservant ce.ie rue
est vidente. Nous savons
31*11 suffit de signaler cet tat
e cheses au Service d'Hy
te eue pour qu'il y remdie
n-ua le plus bref dlai pos
UNE BOITE
K\h^ vritables
PASTILLES VALD A
BIEN FMPLOYE, UTILISE A PROPOS
PRESERVERA
rotru Oorg, v.).. Bronchei, vos Poumon
COMBATTRA EFFICACEMENT
rot Rliumat, Bioi.chi'.eB, Orippu, Infl >o /, Mo.
mais UHTOUT BJCIQEZ li.KN
LES VERITABLES
PASTILLES VALDA
vendues senlemnut oq BOITES
portam le nom
VALDA
Le Snateur
K1NO
Si-Marc
n;er. 6 heortt tt\ demi*
du mUn le Snateur K us,
iCCnpoR'i du Prsident de
lu Rpublique, do Se > sir*
d'fitat de Hnlneur ' l
quelques antres personnalits
s'est rendu Saint-Msrc f> II
a t l'objet d'an ccueil en-
iboUliSSte. Il est .entre |
Port-au-Prince dans lpres-
midi et le soir il BSsistall I
la lte donne en son hou-
neur parle Snateur et Mme
Huclicourt.
M- Etienne Bouraud
mtsjitir raosk df DitM
Nous apprenons avec plai-
! lir que notre ami et collabo
' ratent Me K'ienne Bosjrsnd 8
__ . _.. ________ t nomm Professeur I fc
eole Nationale .le LVolt, en
XT |ff| ! i rcmplacemenl de Mr Augusl-
Lolerie Nationale d Hati .->-,,,,,,,,,......
vente
& de
Dcie
ans
bonnes Pharmacies
o
-------.
seignement doivent se res-
"ireindre la lormalitn de
l'Esprit Juridique par la seule
Pntration des Textes.
Il t^ut vivdier cet enseigne-
ment, le faire reposer sur une
mthode essentiellement/
^ientitique, et pour cela il
Importe qu'au commentaire
oblig dts textes de la loi,
(vienne s'ajouter un large
souffle d'rudition, pour le
raffermir et le complter, eu
lui iulusant uue vie positive
nettement affirme par sa cou
densation en toi mules d'utili-
satiou pratique Qu il s'agisse
d'enseigner le Droit Civil ou
le Droit Pnal, le professeur
qui entend obir aux direc
tives d'un buu enseiguement
doit bien se rendre compte
Je tout ce que peuvent et
doivent fournir la Cristalli-
sation du Droit M -derne les
directions scieulitiques les
plus diverses: Etudes des
Sources cl de la Mthode Ra-
tionntlled'iuterprution; So
ciologie, Dioit Naturel, Eco-
nomie Politique, Philosophie
et toutes les expriences, tou-
tes les dcouvertes en matire
de Science Sociale, tout en
; ayant soin de les adapter les
unes aux autres afiu d eu faire
un tout harmonieux.
Telles sont doue, Messieurs,
les directives que nous nous
proposons de suivre avec
vous, persuad que vous en j
tirerez le plus grand profit I
possible cl que vous ferez
bonne provision de scienca en
venant assister, aussi nom-
bieux que vous l'tes aujour-
d'hui, nos leons de Droit
Criminel.
Billet : Dix GourJt. Coupon; Defti Giurdet.
Premier Oroa Lot i Qulnae Mille Gourde
Lois de 5,000, 1,1)00, 1*0, IW, 100 54% 26. 20, la (ondes.
Trois Cent et un Lois GsgoantS :
LA FORTUNE POUR TOUS.
Vous pouviz gagner Trots Mille Gourdes avec Deux (les
La Loterie Nationale tire le placement le plus BttnMRtlI
aux Commerants, hommes d'AIires capitalistes, dsireux
d'entreprendre ce genre nouvcui d'opration!.
En achetant les billets de la loterie, vous renouvels.
grce un escompte, voire capital disque mois et le doubler
tous les six mois. .
*dressea-vms vite la Direction de la Loterie, car deti |
les demandes y alluent de Ion tes les villes et localits de la
Rpublique. IVetenes d'avance vo're lot.
lfi, Hua Bonne-Fol, PhoncUflfc -Ponia-Prlnct(Htti
chn i
Bonrand qui a t Commis*"**'
r du Ciouvern'.'.n mt.Chel rte
Bureau au Dpartement des
Relations Extrieure* el Lon
aaillerdE'at, a tout ce quil
faut pour remplir svac co
ptence la dlicite loncMon
qui vient de lui tre confit
Nous loi prsentons DO
bien sincres CO nplimen's.
...a vu deux hommes qui dis
entaient d'sxp0^itioD,SU sujet dl
virulsn article para In emaina
dcrnln lanttLe Temps , aua
fi |netura de M. Pleory F-
qoire. L'un tronvail l'article
1res bien, i l':iu're le trouvait
h i mauvais.
Mais u fai'. disait l'an,
qu'exposerona-noui celle ax-
posi'ion Internationale qui se
tiendrait Port-an-Prince T
Nous exposerons disii
l'aulre, nous exposerons.. l
Ah! oui,reprit le premier,
nous exposerons nos bois et
noire situation (in uicirc*..
*
... a vu, dunanehe, i .'i heures,
lorsque sonna chas M. Dana
Munro l'heure de l'apritif, la
I Snateur Ring rclamer un di
geslif hatien. Naturellement oa
lui oftlil un mlsnie le rhum
tl le cacao. Mais le Snateur
rclstns quelquaehoss de plus
iolgralemenl bsllisn. Le Mi-
nisti c. s<- i |)|m liuit alors nvoir
\ u dans l.i cav de la Lgal loi
une ti vleil's houleille (le
rhum, llu la clnichi-r, et 'oue
pondn use I apports ui la tsble.
Lorsque le Snafeor y g<>u a. il
ferma lei deux y*ux de boa-
bsnr.
C tait un Barbaneourt, lire
st;n s.
P
rapos
cachets
o
Les Disq
mes ODON
onl rests
Matres de la place.
eanandez la nouvelle liste.
Ia/aii OoioN
.1. KARAYANY
Aii^le Grand'Rue rue Frou.
... a tu un gentlsman moderne
entier uue BiSSf Mtropolitain
od il levait ge payer ane c''e
mise lu dernier chic dont ui
ami lui avait vant l'lgance et
la distinction II sortit lu Btsir,
qnelqnea minutsi iprs, avec
non aenlement l chemise, maie
SDCOre iVSC un grand nombre
de petit! psemefl convenable-
nu nt lieils. Il expliqua alors
qu'il l'tal' laiss tenter partie
l;>s le mi li es choses utiles e! a
I.i.ii mai (h, qui DBSnSjasIenl
chei lui Ls oneiueion est clair.-,
i est qu'an e Baser aflroDoh*
flin o i tiouve un peu de tout,
il a des conditions des plut
av: niageusse*
Avr/.-voMsv.il.-s noavejlesliquet-
' tea du RHUM SARTHK CACHE1
D'OP ? Elise sont lia toata beauie.
Une simple eerte, dcore .1" cachet
dor.el bonle 1rs couleurs qua nous
. aunona. la l)t-i et la rouge... beat
1 tout.. Qui !>" ! conuea. na
bert, Celdeoo t)-ii/. F Allons, pas
da modeaUe, dnoneei-voua et trou
%/ ici desllicitalionsdevo cli.-.ii'.
C'est aobra dedeaBlBd^inesoDria
t.- qui semble rappeler qu'on ne san-
leurs : une ligne do aang. une mlne dpressions nosphriauev Nul
bande de ciel... el cale donne envia ne le sait. Quelque pote inar-
d'entendre jouer clflOi el d'entonner ru|i profli-ri .. |*oacaeiM pour
UDeiialInlennae... A causa decea /w,rfnM ..trabi -
r-liiiiirlii's u on u' poiuia les'" f i .
[aires, sans rime ni rmeon, ?
o il vsntsra es Irigueura tfja
l'hiver daoi les Antillea... On
voit tant et laul ds ehosesl...
... voit que le tempe est |Hs
li puis avant !ii r, et qu'il 'ail
banda da cteT, el cela donna envia
d'entendre jouer clflOisel d'entonner
:i Deaaallnlennea...
P
mais se dtendre en prenant son peill
RhumSertha Cachetd'or d'voquei
mais oui... le Drapeau l
Mr fcxnlle Roy
Par le s'eanier Ancona, de
a Panama Line nous est
revenu notre excellent ami
Emile Koy qui a occup pen
dant quelque temps avec dis;
tinction les dlicates louctions
de consul Gnral New
York.
Nous lui renouvelons lex
pression de tonte notre sym-
pathie.
Lykcs Brothct s S S Co Inc
- nmlti Satito uoix.yjo Poreo Rteo
! e aaul service hebdomadaire el lgollei a pass-yers t
fret ealre .^ porls du Go.le du Texas directement avec
Xr!:ri?Sp"on'rnoicle e. -e tnnnicm,,, hjbjjl d. vj
importations, se. vez vous toujuu i des Bitirea '- LTMs)
UNELes prochaines arrives Port -au Prince so...
S/S"Ku h ykes- M mars 1W1.
S/S Murgnret Lylcn1' **iunl W'
Bureau: Hue du Msgasin de l'Blftl ""^ l'oR,alt" D
t*. K.i
BIRE -NATIONALE
DE LA
Compagnie Onrale
Tranaait antique.
^ Le stesmer 1 farlmars
"*Hi deRordeanx le lu cr.
est attendu le 3 avril.
I1 reparti-a le mme tour pour
SanliaBo'de Cuba et les porta
du Sud. '
La anlte de l'itinraire sera
fixe l'arrive du navire.
ort-su-Prince, le 17 mars
1931.
ROBEUM o, Aetns
Brasserie Nationale
Se vend partout Or 0,10
le veire malqre sa qualit
suprieure.
Protaez votre ooche el
voire sant en la buvant
toujours.
I. Omiid Corp- ae
prpare pour la pro
chane, ouverture
d a Chambre
Lgislative*.
o
Bn mainte) fois non*. :v<> ,
en l'oecaeioQ dx rencontre!
plusieurs de ces iicssieiii
prs oV*la Singer Sewin-
Machine Comps iy. Que p vaient-ils hien BVOir filin
pui l ? Je.vous le donne en
VINGT, je^vons le don ni et
i EVr.Et bien llgallaienl on-
chei VINCENT GAUDINO
laire ample provision dr
Casimir, uahardim-. etjB. Cea
messieurs sont des finols
qui ont appris que Gauuino
venait de recevoir environ
360 pices de cssimii de
toutss nuanas pour compl-
ter son assortiment dj re-
msrqoeble; et ils se sont dit
qu'ils doivent lire imp- l
bls ls Chambre comme au
saloa, voil.HrtiVo.Meeeiears
Vive Vincent fiaudlnolVi-'i-m
les Chambres !
^ Coure bVullemaad
Nous.apprenons que, sur
la demande de quelques per
sonnes inires&ecs I 'i d
ilts langues, le prblessewr
f-.mil Zniioieimaui ouvrir.
bientt un cours d>llemand
Pour les u OMunemeiit-'
. ^dreisci :<. Buch, PlaHe
sssiif.d.
... voit (|ii le fabrique ne
chapeani /- Indigne conunencr
d^i I meer ses produits nr le
march Je eonl des chapeaux
lgants, 11 briqus svee la psille
.lu paya Us sont trs Irais, de
louii-s les fo mes et ce qol le
rend encore pins intressent
c'est qu'on les trouve des prix
qui. ce i. | une blager,
dfient foules les concurrences
p ,il!'s si Imi giMeisSi

... u vu, dans un lal pi'Oja-
l.le, s'unedi d< i nier, une de no
gloires nalionulea. Ciait oana
un iblisseni nt de la rce R-
pablicaine. Le pauvre grand
nomme qui, probablement, evait
bu un COUD de trop, tait paisi-
blemeal aftel sur une lable et
dormait profondJMBL Quel-
qu'un ulors murmura:
Il n'a pus au mourir i
te Bips,
G'ait vrai ...
... a \'u un ancien Haut Fonc-
llounsirs qui dambulait phi-
losupluqueineiii longeant la rue
Pave, aprs le passage du S-
nst'Mi King. L'cir daabas;et
ind il leu', il passait lorsqu'au
ami l'hburda. On ne suit C quelle
question il rpondait, osais on
l'entendit qui .uu __Oui, le sa lui ne devait tre
attendu que de noue-inmeal
!
Aaaares-vous contre accident
U lieoeral .scidsni Kir
. le isusrauce OorauraiMia Li-
mited . Vve r'. dciujiuga aa
,..w i( iaaJajaj possr Hati.


PAGE 2
Ll MATIN- 25 MARS 131
WHMHMV
Nouvelles
Etrangres;
Au Palais
National
KO
;
dVUll"
far Sans 'il
20 Mars
Merise rcHhtMtller
" .'Alleftagae
Berlin G. Htnnanu Maller,
X-chancelier d AIL-m^ne, est
mort aprs une longue maladie,
l'Age de 55 mis. Plusieurs jours
auparavant, il W une opra-
tion pour des calculs biliaires
et pendarit.ee.* dernier |oure, il
se dveloppa des troubles du
ct de bronche.
B'aaacieux veleira datuilleil un*
..Jeanqse dr 10.000 iellars.
HJPhilaUOlphie. Aprs
enferm deux policeaaei aussi
bien que huit clients et emplo-
ye, onze bandits arms de luaila
de chasse et d- revolversMi-
rant un hold up > la City
National Bank and Trust Com-
pany et se sauvrent avec 10,
OOtdollsrs. Ginq/rolenra rest-
rant un dehors de la Manque et
continrent la toule taudis qu
six autre y entrrent, enlve-
ront les revolvers ds policemt n
et volrent l'urgenl.
L'aeeord laftl Imet-italien
Washington. L,e Snateur
Morrow a lait un rapport sur le
roirs de 1 tablissentint de
'accord naval Iranco-italiea,
dans une convaraation de 26
minulas par tlphona transe-
tlantique avec le Secrtaire d K-
tt Stunson. Le Snateur Mor.
ro\v reiera a Londres pouf b-
tir le pacte, bien au'oliicielU-
ment il n'y participera pat, se
dvouant purement i meca-
nique de l'amener ralisation.
Senier arien lraisatlaaii;H
Washington. Avant long-
temps, un service arien transa-
tlantique entre les litats Uniael
les pays d'Europe peut tre une
occurrence de chaque |our. La
Pau-Auieru-a.i Airways Incor-
Doraed des Etats-Unis, el ! Im-
prial Airways d'Anal, leur
Remploient arranger le sur-
vice.
E-upriNiilr I PiUliail de sitar*
au Brsil
hio de Janeiro. L'autorwa-
d'un emprunt d'but de
bons de dollars pour
dans le.a-.
o
En lhonneur
du Snateur King
o
l
tioi
einq mi
aider les 0l>anque.s
dilticulles financires ' *"
corde aujourd'hui parle i te-
lident de l'Etat da slinas Qeraea.
Ues ii|airurs liasais rejettent
a> ai louerts
Pana. L)s ingnieurs Iran-
fa is ont tabli des plans pour
des aropoitn au bas de la ville
pour New York, Cbicsgo, Pai la,
Londres et Berlin qui permet-
traient aux vaisseaux Iranscon-
lineutaux le l'air de dbarquer
des passages au cur d'une
ville. _.
Le roi Oeerteetli relie larj
rtuil* es reoaoaties
Londres. Les temps durs
ont attect ja bourse du roi
George et de la reine Mai y, les
forant adopter des mesure,
d'conomie telles que pou leu
sn|ets. lia .t uppria au|OUr-
d'hui dans les cercles de la cour
que le roi George a un revenu
annuel de 2.287.U00 dollars.
(Juand toutes les dpenses oih-
cielles seront eQectues, le iui
aura cependant bien peu d ar-
gent de reste.
l'sar le Sacr (ii'sr le Tiiryeau
i^ dimanche le PAquea, 5
av.il prockain, .se donnera, au
local du., Club-limon <> aima-
bleineol nus , la disposition
d'un groupe da daines patron-
nasses, une grande l'eu- le lia
rite. Kermesse, tombola, et. na-
turellement, ver le soir, on
dansera,
Cela promet-
Lundi, si heures du soir,
Mo.isieur Slenio Vincent, Prsi-
dent de la Hpublique, offrait,
au Palais National, un grand
dner en l'honneur du Snateur
King. lin un dcor magnilique
o des Heurs prolusiou |:
laieut la gaile et les grces de
leurs couleurs, au milieu d'une
atmosphre de sympathie et de
conliauce, eut lieu celte ltS
dont l'organisation ne laissait
i leu dsirer. C'est la Maison
DeielX qui eut a prparer le
menu et le service lesquels lu-
re d irrprochables. Autour de
la table avaient pris place :
x i:\. ie Prsident Vincent, le
Snateur King si Madame Ring,
Mme Nelson tlu sou, Mr rou-
cdaid Martinean, Prai lent da
Ssaat, le Prsident du Tribunal
de (cassation ei Mm. fciumauutl
Iviin!, Ilelle ltusia Vincent,
So i tx. le Ministre Plnipoten-
tiaire des tate-Unis et &ada-
me Dana Munro, le Secrtaire
d'Etat les ltelations RtlrieU*
rea et Madame 11. fauleus Siil-
nou, le Secrtaire d'iat des
Finance et Mme Thoby, le Se-
crtaire d'Etat de liastrucuou
implique el Madame Carr, le
Secrtaire a'E.at d; llnricur
et Mada ie Turnier, Bdi a ih .
sur Auguste, secrtaire d 12 at
Ut; la J iktice, Son Es. Mr It >ii
msue ,-iuipo i iaie dll.i i t
Wa..i glou el Madnne Uaula
bjiie^ai.ie la Prsident du C -
cle U-Uevue ei .Vielle liaussan,
le PreidOut du CiUb U.no.i el
Madame L.le.iicni Mugloiie, Mr
Albert l.tii ait, l'reside.il du
Cercle Hoi t au l'ruicien, lel\-
let de Port-au Ptiuce ai ade-
ine l'anlau, ta Clict du Cabinet
i iriicntiev du Preaident ne la
Uepabiique et Madame Liio
Maicbrancba, le Uirecieor de
IEcole de Oroil et Mme Kigal,
.vie Kanipy.uaionnier de lO.die
dee Af ocais, le Prsident de la
Chambre de Commerce de i'oi.-
ttu Prince at aime lidouaid LV
lev^, L)r NeiaiOU Camille, de la
Socit de Meuecine, Mr HaOUl
Kouzier, ciiei du Protocole, le
cllet de 1 hlat Ala|or el Madame
Aimant, Mr de l^laiogue.sou-
chel du l'io.ocole, Mr Bn|min
Vincent, le heuienaui Lsmolhe.
La Mueique du Palais se sur-
passa dans i excution de be^.ui
morceau* de .-on ntiie ie^ci-
loire qu on e.oua avec dau-
I mi plus de plaisir qu'ils u em
pciiaieut pas. les couvei .saliun
de se puur>uivre agreaolemeid.
1. ..y tut pa de discours.
A 11 Heures el deui.e, le S-
d v enr King donna le signai uu
dpart, b .se. rein a s.iue pr
1 uyuiue national nni nain qu il
couta avec un prolon t respect
et >a maio droite levee.Quelques
.islanis aprs, lu1 excute Lu
Otitalinienne <.i les luv.ispn
ieul co.ige du Prsident del
Rpublique et de Melle Vincent
qui avaient eu un mot aimable
iioui chacun au cours de elle
b iliaiue rcepiiou.
Organisation d'une
oira dentaira
L'ceuvre d'Hygine Dentaire
Scolaire de Port su-Prince, ad-
ninutrec par le Uparlemen'
Je Chirurgie Dentaire de fE-
oole Nationale de Mdecine,
organise nae soire dentaire le
1 avril 1911, de b heures 8
tiaures p.m., sur la pelouse de
l'Ecole de Mdecine.
Dans les Centres o l'Hygine
Dentaire Scolaire lait partie dis
programme d'ducation, il
>'oijjjnise,,Jchaque anae,*de<
ajournes leiitaires. Ces pe-
ntes ltes scolaires out un i
intrt par le bientait imm-
liat qui eu dcoule.
A Sl-Uii e (siugae
Hier c'tait la tte p.itronale I
du T. L. Frre Suprieur de ]
l'Institution S'Louis de Gonza<
^ue. la Saint Gabriel. \ cette oc-
casion les lves de l'Etablisse,
nent eurent cong, et c'est en |
grand nombre qu'ils ont t lui
prsenter leurs vceux.
Le Frre Gsbriel est un d
ceux qui se dvouent depuis
longtemps pour nos petits ha
tiens; il a droit a leur reconnais^.
sau-.e. Nous lui prsentons nos \
s"icres comoliraents.
Les csn'trHcliom aavales ca 1930
D aprs les statistiques de
Lloyd's register, lu8i navires
)ut t lancs pendant 1 anne
Cachet Hiriga
nntlnvrnlOlQoe _. _. _
aueprlme en quelques mlnutei Fivre, Orlppe, Mlgealne.
htmtltme UeWramtnt de choix toujoun efficace et tant
Enrr B'!i "c 1 et 12 cachets. Knvente dan^ toulc.bonne^ Ph*
DriMii m port-u-princ i pswm i" em
Depuis qu il a t constat- qui vient de finir. Us reprsen-
de l'eco- lent au to'al 2 889,172 tonne
que le delaut capital
uei est (dant ltal peu hygi-
nique de si bouche et que lee
u.a-dies paradeutaires eugen-
ireut invitablement desuoi
nies organiques innombrables,
ou a vile dcid d tablir Uae
lurte ligue d prvention.
Eii dehors de l'iuspeciio
J 1j u lire scolaire, les causeries
explicatives, les soins donn'*-.
iu dispensaire, les Journe-.
lealaires constituent un rap-
pel --.c, une bonne vague de
urevention o les meilleur-.
aoyens de nainlanir une bon
.ie sant par pratique de l'hy
gne buccsla sol illustrs de-
vatti l'colier.
Le problme dentaire existe
aussi eu riaiii,
1 Parents .-t lastitotnrs, en-
iouragej l'uvre de l'Hygins
Dentaire Scolaire eu taisant
participer tous les coliers de
t' n'.-au-f'riuce cette soire
i utalre o ils prendront d^x
c I entes rsolutions 1
Au piog mme de cette le e
scotetre ugureui trois^iutres-
> mies causeries, l'exhibition
le deux H luis i succs : L'exer-
;ice de la brosse dnis par
in groupe d coliers et la dis
nbuuou d* quelque milliers
le biosses deotSa
a BffisjSk luuVatttiel llislorique

Ce sri a un conrs populaire
n grandiose d Histoire d'Halu,
jue celle p.euse el dilimie
naniteetatioa de la reconnais-
tance nationale envers l'illus*
re Kou Jateur de la Rpublique,
tout l'union hvjc Deasaliuee a
> & I Indpendantes Nationale
laiienne,
..e programma a t" iej
ubac. L)abord une Messe de
it qttiem a la Cidiedralr, o
>a Grandeur Monseigneur l'Ar-
.ueveque se lera entendre en
ciiui m
.fuis, la Place du lyce
t'lion, devant la statue de
r*etion, discours de Matre Abel
N. l.i ner.
Colombian
Sleatnship
Company lnc.
Lf ateamer Bogota parti
de New York le 21 courant
est attendu ici le vendredi
27 crt. Il repartira le mme
j >ur pO'ir les port* d'Aux
Ciyes.et Jacmel en route pour
la Colombie et Crit >bal C. Z.
irenaot lrt et passagre.
Port au Prince, le 14 mais
1931,
Colombian Steamship C lnc.
GEI5 iRA Cs, Agents
Pour tas bomm s -ussl
lonl 1.178.5(53 pour l'Angleterre.
L-s Etats-Unis viennent au'2me
rang pour 240.087 tonnes.
La concurrence pour les cons-
tructions a t trs vive. Signa-
i vis que l'Angleterre a construit
1S1 navires pour compte d'ar-
natmrs trangers et l'Allema-
gne 48.
lvi ce qui concerne le mode
le propulsion et de combusti
!>!>, il est intressant de noter
que 1.583 tonneaux sont repr
se ils par des navires A cona i
bastion interne; un quart seu-I
l- neut da tonnage sera m par
dis mo etirs a cuarbon.
La fterne tin Caaap ielan
Cest ainsi que. sioti ui la
Revue que lera reprsenter,
iieutO', Cin-VarUta. Nous
avons eu le plaisir d assister
i Il OMS charmantes, et des cou-
plets des plus spirituels. Nous
avonssurlonl retenu une chaa-
s m des candidats S la prsi-
dence o il est question dun
nouiage et ( lelques jolis cou-
,,! u, sur l'GSii in dAiiN, et sur f't, malle et passagers,
la Posie moderne. Pori-au-lJnuce, le 24
On s'amusera certainement |93l.
cette revue qui joint au mrite
dire spirituelle celui d'tre
irs vivaute et dtre patam-
meut interprte.
LeMtl Ceet decideinent sanedi, de
cde semaine, que Midamc
l'herse Vieux-Cles.a donne son
eeual Cin-Varits. Les car-
leseo grande partie ont t en-
sves. La trs grande artiste
s'est assure le concours de
plusieurs ne ses amies de latent,
et cela dans le snnplej dessein
dtonner plus de varits sa
tt. A bientt d'autres dtails
et la [publication du programme.
lu granil pari, loin le la mer.
0Sail-on que Strasbourg est
devenu le troisime port de la .
Fiance ? Pourtant la statistique |
l'atteste. Son trafic commercial
Panama Railroad
Steamship Lina
Les chargeurs sont prie
de noter que le steamer au-
eooa est attendu Port au-j
Prince, venant de Cristoha',
Canal Z me, le merc e t 1er
avril 1931.
Les ermis d'eml>a>qii- m nt
seront dlivis pour le lrt
desiiiiatioii de New Yo k et
orts kur ipeus sur deiuau le
laite ce bureau.
Ce stca-ner partira le mme
mur 2 heures p.m., directe-
ment pour New Yorkpienant
mars
Jxs H. C. VAN REED.
Agent liuraL m
De plus en plus les homme
comprennent que leur person
nalit dpend de leur attrait per
sonnet et que cette attraction
nersonnelltest base ou contra
Ne par la chevelure. Ils tro u
vent dans.
L'EXELENTO
Quinine Pommade
La combinaison idale pour
l attrait et la sant de lachev
lure.
Lue chevelure qui n'est pas
en santt ne peut tre attrayan
te I a pommade de Quinine
Exeleuto est une prparation
mdicale. Elle embellit la che
uelure el la rend souple et sou
eise de teiesor e qu'elle nour
rit aussi la chevelurr et lui don
ne la beaut et la sant.
En vente chez tous les dro
g i ustes Pour '0.30 centimes
seu ement, il est expdi ds
rception du'Prix.
Fvfli-iim, Mi-iliriisr Cesj.aj.ay.
Atlanta, Ueergia U. S. A.
Agents dmands pour tous
pays.
Ecrivez pour renseignements.
(i iripl eu dix ans. Pour 1930,
il vient tout de suite aptes Mar-
Lnsutle, l'assistance se rendra
S.O.S.
Errata
Dans notie aride d'hier, in-
titul : Panama et les Etaia-
Unia v. lire au 3me piragraphe
de la fin : traversant le canal
de la bioride, au lieu de la Pou -
te. .
Et lire au mme p *'a lie
Par la Mer des Antilles. :
jours venant d Europe en pas-
tant du ct /< Puito Itico et
de Saint 1 humas.
l\ IU1QIKT IVi7U0\\llK
H M. Il LUI IAF0MAM
Lee camarades de Lucien L-
fontant lui ou* otler, samedi
soir, un banquet, l'occasion
de son dpait pour New-York;
banquet auquel ils avaient con-
vi plusieurs amis. Inutile de
dire que le menu tait excellent
et i'-s vins le choix. Il sullii tout
limpleme i le rappeler que le
Huei ^ut lieu chez Kubl a l'
lion ville poui que Ion sache
quil l'ut dlicieux. M Louis Bri -
son prit la parole au Champa-
gne et s'acquitta de la tache
avec au'nnl de bonne humeur
que i esprit.
Parmi les invits se trou-
vaient :
MM. i. Roumain A.S'-Cyr, D' | nuls prouvs.
I'. Slines, L. Qualo, Louis lris-
sou, Arthur Sunes. Georges La-
fonlanl, M. Auguste. H.Kouzier,
L. Mevs, E. Mathon.
Ce lu en somme, une cha-
nant a qi" s'acheva dans
I atm s re 'e camarad- ne el
de CO il bt dans laquelle elle
veil debu..
Iseille et Koueu, qui est aussi
iq poit entoui au milieu des
terres.
me .- tressera un souvenir mu
iux deux grands Fondateurs de
1 idepi ndance.
Toutes les coles de Port-au*
rince seront reprsentes par
me Dlgation. Toutes les Au-
i ls nationales et interna-
lOUalea ont t convie.. Le
Gouvernement de la Rpubli-
que s'est associ cette mani-
leatation historique sans pr-
d nt, qui tmoigne de la Vo-
lOUt Naiionale.
Le l'.omil Alexandre Ption-
>unon Bolivar se fait le de-
voir d'inviter toute la popu-
lation i ce recueillement de
l'Ame Nationale.
.".rssr3es>
Le Monde
Ncrologie. Nous en-
rfgislrons avec regret la morl
le notre ami Louis Faine,
lcd lunli 7 heures du
vir. :'t l'ge de 07 an*, nioni
les Sacrements de i E es lunriilles onl en lieu le
lendemain, en l'Eglise du
Sacr Cur de Tu'-g-aii. -r
N-iUs prsentons n^s sincres
Icoodolnncei sa veuve ses
enfanta, Mr et Mme Jule;
l'aine, Mr el Madame Lon
Lavelanet et aux antres p.;
Les gai salarsl aasds V>***sri
Jackson Missouri Le q ;s-
ranic huitime puits da gaz na-
turel ,de Jackson a clat ?>u-
jonrd hui avec une pression es-
ime entre 4) e, 45 millio >s de
oieds cubiques de gaz ch que
lour.
Grand g la dimanche soir a
- rlaltiana o il sera exhib
s.'J.S., scnaiioel mise eu scne
de C< mine G : loue.
Personne! n'ignore que ces
trois le'tres indiquent l'appel
le secours employ en T. S. F.
Navires en perdition, avions
.ci Jus en mer l'emploient mal-
tieureuseineul t op souvent.
Vous tes vous jamais trouv
dans cette situation dramatique
m vous vous savez perdus, li-
vres au seul Destin, si quel-
qu'un dans l'immensit payant
entendu votie appel et setrou-
vaut daus les parages ne peut
irriver temps pour vous sau>
vr ? Avez-vous assist k un
nautiage quand les passagers
>out eu proie laugoisse, la
l>eur ? Connaissez vous la mi-
tute de lobe qui treint tous tea
.osurs, chacun ne pensant qu'
i idesii|.tibte pauKjue ?
Vous vent z tout cela dans
S O S.. Ui tilm sensationnel dont
le naulrage est seulement le
pont de dpart.
SOS.est un film magnifique.
Vous assisterez au naufrage en
illeine mer, la lutte entre l'a> \
nom el le devoir, i de merveil-
leux pisodes de Combats en
Tripolitaine.
A La lia ta nr I
La Havsne. Cent ingnieurs
de sjrandes routes amricaines
et leurs tamilles sont partis en
une tourne d'inspection de la
nouvede grande roule centrale
de 70t) miiits, comme 1rs htes
du g tuvcrueu a i Cubain.
LAPLUSt.OZBUE
PORTEI
Extrmement puissante...
toujours confiante... L,es lam-
pes de poches Eveready avec
les piles Eveready Unit lan-
cent un flot de lumire puis-
sante et brillante n'importe
quelledistancede :KX),400,800
el 1500 pieds suivant le mo-
dle que vous employez.
Evitez les imita-
tions, Insistez pour
les Eveready. En
vent* chez tous les
bons distributeurs.
AMEPICAN EVEREA-
DY WORKS.
30 East 42nd Street,
New-York, U. S. A.
CE SOIR
Un film solendide avec Ariette Marchai:
Sl!i
L'IMAGE
100.
0,50 ; lijlroi
__. __
L A. B. C.
CE SOIR
DE
L'AMOUB
Avec MaeMiriay et Herbert.
Entre : 0 50
29
ALIX
innes
ROY
de succs.
Le Hliuui Barhancourl
Dont la renetitnie est universelle s e/ird si e>Mir- place
Dsmaades partout
VN BAUBANCOt'UT
epew ^lenteiTt
rtirS

1


LE MATIN'- 15 MARS 1S*1
fltsr^
!'||||!!KWlllllJ
m
UN MILLION DE
BTONS PAR JOUR
Une grande production aadga un grand dbouch
et, pour s'assurer un grand dbouch, il faut qm*
lapin- fini qualit s'uni -se la quantit maximum.
Ce t pourquoi les btons de Chocolat au La H
Cadbury ceignent le globe.
C/3
X
O

cT
REMERCIEMENTS
i Mme. Vve Justin Carri et
' ses enfants, Mme Vve Eugne
Ctrri el ses entants.Mme. Vve
Alexandre couch,Mr. & Mme.
Paillire lils et leurs entants
Mme. Vve. Tlismon Bouche-
reau et ses enlauts, Mr. le Dr-
etMrae. Vve. Bou.heieau e-
leurs entants. Mr. et Mme'
j Emile Bouchereau, Mr. et
( Mme. Edgard Mose et leurs
enlauts, Mme. Vve. Alexis Bou
chereau et ses eutants, auis
que tous les autres pareuts.eu
voieut leurs sincres renier-
ciments aux pres du Sain:-
Espiit.aux Surs de StJoseph
deUuuy tt aux uoinhreux
amis qui ont bieu voulu lei r
donuer des temo guuges de
sympathie l'occasion de \.
perle de leur regrette
Simc II* Arlhhur Itegivvr
! ne Marie Bouchre au, et leur
jen gardent une prolonde
reconnaissance.
;
CAF HOTEL
SI DE SI hF IMS,
Place Qeffrard En tacedo Matteis
Le nouveau grant P. ll.l UlL iA raluc sa b-enreif la *t
Clientle el la prie de lui iairc le plaisir le visi'er sH i fi
blissesneut o il y a tous les soirs Badin CrmrerL
tionsommatiou de |> entier choix.
Ou pai le anglais espagnol el franais,

CHOCOLAT
AU LAIT
O


CADBURY

M. Vurle f!olber',*on pouse
ne Erance*ca Mevs. leur* en-
tants Rena. Edel. Loui e
Georges et Jan ainsi que tous
les autres membres de la
lamille, remercient .s>"'r
ment tous ceux q-ii de I
Capitale H de la P'" me- .
leur ont donn un tmolgn i
de nymuath'e loccasion
la mort prmature de e a
ti^ regrett
Auu'leCo'berl M
Ils Ifuradressetit.en retour.
l'expression de leurgratilul
pro'onde.
Port au Prince, le 24 ma
1981.
LE
! Il l II
SVRTIIB
CACHET OR- CACHET ROUGE-CACHET BLEU
Annonce l'ouverture de son nouveau Depot en Ville
VENTE EN GROS ET EN DTAIL
En fts, en caisses, en bouteilles et emporter.
Edmond (MIS
DPOSITAIRE
I
PORT-AU-PRINCE, au coin de la Rue du Quai
et de la Rue Traversiez
OUVERTURE^ le 2 Fvrier 1931. .______
mSm
*>
wmmmwmwmM**aMKmnwmirMmm M- Moka d u
Toute* les Polices Travailleur
DE LA
Purgatif au ,el/ dlicieux
Pharmacia Si Franois
Dr Vklor MATflHRlN.
tirasl'Ri* en fisc et Sailidaillrir
comprennent la Proteation contre la
Foudre sans auqmentation de tau*
| FuoJsPttoss&fjO
E
Navy-Bar
LES VINS MOUSSEUX
PRFRS
DES GOURMETS
SPUMA/1TI
A. DE MATTEIS, & C
/
\GENTS
A 1 AVIS
Avez-vous de| s.ulsignXucj.nThu.
kmnmnirn 9 ,on,aul ^nneavli au public
mCIllOll C C que daram mon absence Mr.
Daniel Th.Lalontaat est main
Si cii no iblwl pas qu s le de ma procuration gnrale ci
4 1)1 VILE", le bon " consquence il ast char
lve les cors aux pieds en li g de rgler'toules mes a|ai
jours pour toujours.
Envoi par puslc contre l\
gourdes.
H. DESCHMrS
Saint Maie.
res el de recevoir imites le-*
sommes qui rae sont on
pourront m'ire due
Port an Prince, le 22 mars
1931.
Lacien Th, LAFONTANT
I
La Maison V. SIANO
<
}
Rue Bonne Foi (Tout prs de l'Htel de Francs
Mel en vente partir daujonrJ lui', ni Stoc d: iv
( chandises des prix dfunt toutes concurrenc
Casimir eouleon varies 'ides 10,00
Alle sn nouval tablissement
situ su baa de la rue des C-
sars, tout prs du Rhum Bar-
baacourt. Vous y Irouvsras un
mi vice irrprochable et las
consommations les plus varies
et Isa pins dlicate*.
* o "
-*W-' A f
mm
Agents Gnraux
Lelt bouilli
Nous livrons le lait bouilli
en ville dans les bureaux
toutes les heures. Tl. 21*3.
LAITERIE BA1LEY,
131 J, Gran'Rue.
Serges bleu t noir
Pnlrabeach
Drap barrea
Drap uni
Cannelle lavable (douille largeui )
Ne manquez pas et-!le occasion exceptionnelle, de ?us
habiller chiquement el si pou de Irait.
8,00
8.0#
8.00
6.00
450
ALUMINUM UNE
DEPARTS DIRECTS DE NEW-ORLEANS ET DF^MOBILB
POUR TOI S LES PORTS DE LA REPUBLIQUE D HATI
Un steamer laissera \. w Orlans le 24 courant et Mo
bile la 2tt directameot pour les port, du Sud,Port-aa-Prince
St Marc et les (Jonaives,
Port an Priace. le 10 mars M.
A. de MATTEIS A Co Agents Gnraux
nues
XL
Charlier-Malebranche & Co,
1224, Chemin des Dalles, 1224
""tphone ; 2680
-
'- -
-
^
&y ,. ^^t^- i $.*c*e

...T
N<
. fi
Jr


*
"* s****,.
vssssss
.


Mercredi
25 Mars l 31
Le
4 PAvilS
*?>*. ANNBr W 74ft
* m tan-Prince
rlohone
. ..
pjaaj-4**iaB**fc*-V.*- :- -4 .. 1-'l' (**' *-/-*v 'VI '"i**
- V
h
V
il1 du
IV
combat

!c a
Maladie*
de la

rctnmB
4
M
t,T

s

! Sana
'
Me.
I ai ..>
M la hnw, # -Im iiiwt ipuiit. rpui>r*. cnwr llfli
luii 4M peu t,u prvH, '.. mfiut. coi. m M trrlvr lani II* BMkMmtMti
< ' i,.iiT.n'ir pr-i .*it|iira uni riarlou aitt vivat I utn prilanadai
(ii'f l|ilf loi fliW 'lu ......*' -niral ptlirMrt. t'aal parc* uur. *0r
.'i unlir a i[:f i-'.tpnlalra un (ennui. munUfl, ta Mata
tramllia
r.ai via ce Irnv.ill a'aee rHwrl -ie la inuln I pflna. Il in.|ortt dont, de lault f.ldanru a U aaaJ
trfUl' aval U maximum d'il rrala cmMmnruaiii If piut Solda. parUul la plat far paatluta Qa'll
Varniif Vnirrai.fr. a 'rpaliair. f chargar MaMaVJ fgaabraiHa cmi
luilniifi. Ir travail *v r .lanili. if. oraaor. ont a aniM'.lnaua
Ir
lit *- >-\
: if r -
lu.l.'i-. If Irai ail w r raianllr. lea organe vont at
m la uarvartlf un "Hft. rlto n'Ira cm
C'aal ii''i , ; I' ir. ni cuir mrti <* purnallon .poi.lr.nrr. aranl fwar ubprl atrmal
l'tlUnliiallun ri-, drahrll rtildufl d d**.......n. dr huruaur, pat
antri . lulrrni.i ilii dr In H da polum, du ui
U'ub n-iir ronclulun, uju'U 'nul malHlrair U aiaivr du %aag pur ri
prapr*, r'ttl |..n m ml lr latint. Bllr aWrrl la fan.ialluu ftf rtnalourttaa.
1rs Ir-iimri iruil r*al*pa u quf lou'inrnir i* majivpauar. a Uauvanl a
,,.,,'. i DepuMrir D'CTtoB aa^ccT
Qu'on unaa ri rfirl |in If DSPin>TH DP O'TIUt KRcrT. euaapo.f
,1,. ,|,,, p ,n-i rfni.i.r. il iiu ifnri |f>ur Ifiin arfua il*paratilff.
a, .,. |,,B ca>r|M ltfi*lra?ii airnl rtiolali uaiif ifun qualrao raolalifaa.
pnll loilquaa plinft>g'iir. IMnlinu ii-n If rifnf>nlt paur -roar l'aellan
I. ni,, rfllrn II BOiilllaJ i.ih incruli HaaiaMiarniMat in rivait paaf
lOlil rr 'lui l df llf|iiiif. df iliiMlIft ri ,1 ..iltllr I. M*t
|,r, i .,, il m. I Laairaluirt '" "l,; *- f* 'n' tai aaa .n dr
Mallh le BXPUIUII " OCTtu Marital ft MraucaaH }wttt lire,
dit vin appair>'" la IUH t' Dtpufatll
Vaut m i)j'il ni hrui D)IM loulf lei Iriiiuu. aactiml l _
-. CMiDlaia GRANDS MU, ''tara aa> iMaaiaaui
I r Valmcw.nta. r>fa> ' " l'iaranaa
HmburflAmrlki.i] i
Le luxueox bateau touris-
tes 'f\eliance , venant de
New-York, sera ici le matin
. du 1er avril et partira 2h.
' p. m. du mme ionr pour
Kingston,Colon et la Hivaae,
T r>\.C?r? nD\/, Kingston, Lolon et la Hivaae,
1^6 l iS EjU ULJiy i offrant une occasion unique
[pour passagers.
LOPestlepneu
Le navire ;/' Amasaia ", ve-
nant d'Europe, est *atteni \

v; :. ; 'i
((
favori des Chauf-
teurs,oRretoulei
les conditions de
scurit, d'endu-
rance et de soli
dite.
En vente chez
John H. WOOLLEY
.Grand'Rue.
ici vers le .5 courant, en
route p >ur Kin^ton, Siuto*
i)'nin(|i) et Cuba, .prenant
trt-el^pa usagers.
ASItlSOLD &:ie. \anlT
UylVIElUEl tt parmi LES MEILLEURS
Dpt An(|le des Rues Dants Deslouches
et Miuiasin de l'tat.
Masse dm requlsm
.pieuli, 26 dn courant,
t) 1/2 heures flu ma'in, sera
clnmce la Basilique Notre*
Dame une messe de reqeiem
la iTi.'miiiie du regrett
Irie Gtammont i'oujol[
>i de au Borgne
Les parents et amis JJioni
pris d'y assister.
Ln groupe, damai
m ii i
Avis


Reprsentants : -
Michel GIORDANI, S. Cfip-Haiin.
H DESCHMP5; St-Marc. .
Pascal A. BRUN, Jacmel.
M. E0NTA1NE
Porl-au Prince.

Mamifaclute Hatienne
de Char elles
GEBARA&C*
LES CIGARETTES
BafBas Fanlal-Lon
Dessalinienne*
Colon
Rpublicaine"
<< Poii-a n-Princien i a
rAe laflnesse de leur armi font 'os dlieti
a-es vrais jm tf urs
Gems|ais les %irajisi"i> Pr
Jr la Fiais di Cal es sa.
MM. les actionnaires de la
coro|)Hgi>ie sont convoque aa
as1 emble gnrale ordinaire
hU bureau de la!compagnie;
Port au l'rince ( Hati ), le
lundi 18 mai 1931, 9 hres
lu malin.
Ordrt du jour ;;
1. Lecture du procs-
verbal de rassemble prc-
dente ;
2. Rapports du "ouseil
d'Administration et ursenta-
lion des compter.
3. Ulection du Conseil
d'Administration ;
4 Atlaires courantes
Port au Prince, la laoiart
1931.
Le Conseil d'AdminntratUn.

Wm

Injection
infaillible


A base de blnargon at
l'txtr.iitsdc plantes.Gurisoi
radicale de la blennorrhagie,
des coulements anciens oo
rcents. Employe anssi catM
me le meilleur prsarvatitls]
3fl'hannacie
LlSRANC CnKVALLI
Lalot. vis--vis du Kios
postal. r
iEa||j
istp
(

All^
Blanc
C'est
le Vermoufi !< pi
t, r crnsfqn nt le pli n >p
LB CtNZANO BL.\N
uenaaa to"tos les eipositi
ix des plu-, raisonnables.
r k chez A. de MATTIIS.
able, le pins to i [u
eu les plus hantes r^ro'.i
is et si- vend sur plaa
u
Ce qsai n'a Ja >\at t fait
C* qui ne eut atredpise
Kola Champapne
P. SJOURN
Prpaie ans des conditions rioourenaea
D'ASEPSIE
Prep.iration et Ve.vie
PHARMACIE K.SIJOi;!'.:;
Aigle tki iift I i> et du Cendre.
GrnnJ Caf dejFrance
plus e^i.M, G-g.fas et Cig.reUM, Ssiivrishis. viris. a ias prit
d?fnnt toute concurrence.
L'aval le rjl.is srn3jthl1u eouinsr v-i ta tsi.H*h
Crut dj Grati ;il d Prqa0
FATrtIZI A Co. llphoua SMl.



ASSURE2-V0IJS
la
'."liera! Accident Fire & Life
Assurance Corporation Ltd.
de IVrlh (Scotl nid )
i
c I ;i-;\M".PAI. i aat une des plut puiaaantfeset Uea plus vastes1 urganiaatfaaa
Je ce a< an soleil ne se couche [amiia wr son chu np d'action .ni iransnaai k
Police ont e incoa K.vrent'ausai le dgts occi.sianas par la Hsudre.
Ses >h'S poui AuUhD ibilaa couvrent vols, i.jc-ndie, maleillince. danamages
auaF autn.i duns an perssnne on dans nst |fjw.
Sea Polirai "Isritimae mi^M par aaa sraickee d Europe sont payables an Hati.
Ses Polices contre caidsnts^sont valables ona 1 univers entier, Toas les voya-
icur* devrai.id doi prei Ire la prciuti i df se munir d'une police contre accidents
''tu meic^ 4000 do!! ;rs, la prime auuuella u etaut que de \/'l /. t JOdolltrs U. G.
Veuve F. BERMINGHAM, Aux Caves
Agent Gor-'l pr.r.r Haiti.
SC'JS-^GENfS
POl a-atU-l t laCS.
u. ILb
d^M VLA*KUB*mic
m limite Co
Une des: plus fortes. COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANGE
sur la VIE
a
EUG. Le BOSSE & Co
Aaents Gnraux


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs