Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03864
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: March 20, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03864

Full Text
Clment Magloire
DlfWCTKUH
rflflS, RUE AMERICAimr'ttW
TELEPHONE Jt\1Ml
2icne ANiNKt N* 7141
La pairie (ail I* nlojrn tries li
r-upf eu rlk peul iiistallar dan
aae larssaie agrriialisus lias.*.:
fs,"aalnl m- btHrR que les m-
ci trtnl pii> rel.iir..
firsiyri Cl KMEJtCEifc
>-ORT-AU-PHlNCfa\( il Al il;)
VENDREDI 20 MARS 1M
QU'EN PENSEZ VOUS ? Loterie Nationale d'Hati Nouvelles
-o
Je Tiras de visiter Oamien.
to ai vu des exprimentations
1res concluantes. Damien est
fctile. Ce n'est pas de la litt-
fature comme savent en faire
los hommes politiques avec
eurs discours acadmiques.
Et ces hommes malgr tout
continuent comme le ngre de
liacMahon. Pour ma port, ce-
ui qui plante un cali r on
[un cotonnier de plus rend
'plus de service au Pays que
tous ces orateurs q u i nous
'bourrent le crne avec leur
creuse rhtorique.....
i
Damien est un tait. Une ra-
lisation. J'ai dj visit en
Fronce en Belgique, eu Suisse,
en Allemagne, beaucoup d'-
coles d'agriculture et je le
confesse sans passion que
celle de Damien, toutes pro-
portions gardes, ne peut rien
envier ces coles et termes
exprimentales. Seulement...,
il y a un seulement malheu-
reusement .... Damien est un
dsastre pour le Pays. C'est
notre petit Panama tel qu'n
est constitu.
L ide en elle-mme est trs
riche. Bien comprise avec une
bonne organisation technique
et un rayonnement intelli-
gent et consciencieux dans
tous les centres agricoles du
Pays, cette cole dans 10 an*
doit donner non seulement
une large aisa ce aux h bi-
tiuts, ruais doit nous placer
parmi les Pays les plus riches
de la terre.
Le budget de cette organi-
sation scandaleuse s'est lev
pendant l'exercice 29 30
plus de quatre millions et de-
mi de gourdes et ce service
existe depuis 6 ans. Quels en
sont les rsultats obtenus?
Aucun au point de vue gn-
ral Au contraire notre expor
lation loin" de gonfler les in-
trts du fisc ne tait que de
diminuer. De 79 90 millions
de livres de caf exports
Avis Important
La Compagnie d Eclairage
Electrique des Villes de Port
au Prince et du Cip-Haitien
porte a la connaissance du
tiblic que Mr. St Armand
onts n'est plus autoris
par elle faire des installa
tions lectriques et que par
consquent la Compagnie
n'assume aucune obligation
deconnec'er les installations
que pourrait taire Mr. Saint
rmand Montes.
avant l'existence de Damien
nous sommes descendus pen-
dant ces trois i quatre der-
nires annes a 60, 65 mil-
lions de livres par an. Et cette
diminution s'accuse dans pres-
que toutes les branches de
I activit agricole du Pays.
Exception faite de l'exploita-
tion de la canne sucre parce
3ue cette exploitation occupe
es capitaux amricains et
leurs bnfices. Damien est
one dmonstraion loquente
qu'Hati peut tre riche par
Iagriculture; mais combien
la science qui nons la dmon
tre nous cote cher. Hier aux
temps des satrapes, c'tait des
thoriciens, d- s livresques,qui
taisaient coups de discours
sur l'agriculture sortir l'ar-
gent de la caisse pi olique;
aujourd'hui c'est l> dmons
tration loquente de >a ma-
tire agricole, c'est la p euve
tangible, scientifique, que l'a-
griculture est notre salut C'est
quand mme un tantinet de
progrs qui nous cote uu
ne u cher. Et tous ces artistes
d'hier et d'auj urdhui ne
taienletne restent pas moins
des individus peu propres Ils
n'avaient et n'ont pas besoin de
pi nc;- monseigneur ni de cha-
lumeau oxhydrique pour que
les coffres forts de la Rpu-
blique leur ouvrent leurs
portes, puisque nous avons
assez pay pour finalement
savoir la vrit, organisons
autrement notre vie agricole
eu donnant une meilleure dt
rection Damien.
Je sais qu'en lisant cet arti-
cle, Mr Colvin me fera grise
mine. Il n'a pas de rancunes,
je suis tranquille. Comme
tous les tyoupins, toutes
les rancunes meurent le jour
du grand jene, du grand par-
don. J'ai encore le mrite
qu'il se rassure de n'tre
pas antismite.
L'Homme de la Rue.
Lait bouilli
Nous livrons le lait jbouilli
eu ville dans les bureaux i
toutee les heures. Tl. 2189.
LAITERIE BAILEY,
1313, Grand'Rue.
i
Le) Profasseur
Luc DORSINVILLB
a a l honneur la Socit de
Gographie de Paris.
o
Nous avons t heureux
de voir le Secrtaire Gnral
de la Socit de Gographie
de Paris juger notre comp
triote et ami Luc Dorsinville
d.'gne de figurer au rang des
collaborateurs de La Go-
graphie, revue mensuelle,
organe de la Socit de Geo-
graphie de France.
Notre plaisir est d'autan
plus vit que c'est pour la
premire fois que l'oeuvre
d'un Gographe et Ecrivain
hatien a t juge suffisam-
ment scientifique pour tre
signale i l'attention du mon-
de savant de l'Europe.
Notons que l'tude qui a
t publie dans le numro
de Septembre-Octobre 1930
de La Gographie sur I*
Plaine des Vases de la
Commune de l'Arcahaie l'a t
dj ici, mais qu'aucune asso-
ciation du pays n'avait eu
l'air de remarquer son impor -
ta nce.
I*s Grand Corps
prpare pour la pro
ohaina ouverture)
dss Chambres
Lgislatives.
En mainte?,fois nous avons
. eu l'occasion de rencontrer
" plusieurs de ces messieurs
pre de la Singer Sewing
Machine Corapa y. Que pou-
vaient-ils ,bien avoir faire
par l ? Je vous le doane.en
VINGT, je vous lejdouoe en
CENT.K bien ils allaient tous
chez VINCENT GAUIMNO
taire ample provision de
Casimir, oabardine, etc. Ces
messieurs sont des finots
qui ont appris que Gaudimo
venait de recevoir environ
250 .pices*- de caeimir de
toutes nuances pour compl-
ter son assortiment dj re-
marquable; et ils se sont dit
qu'ils doivent tre impecca-
bles tla Chambre* comme au
saloa, voil.Bravo,aleeaieurs.
Vive Vincent GaudinolVivent
les",ChabreC
Coure d'allemand
Nous apprenons que, sur
la demande de quelques per-
sonnes intresses l'tude
des langues/ le professeur
brnil Zimmermann ouvrira
bientt un cours d'allemand.
Pour les renseignements
Place
Billet : Dix Gourdes. Coupon: Deux Gourdes.
Premier Oros Loi i Quinze Mille Gourdes
Lots de 5.000, 1.500, 250, 150, 100. 5f, 25, 2#, li Coudes.
Trois Cent et un Lots Gagnants :
LA FORTUNE POUR TOUS.
Vous pouvez gagner Trois Millc,.(ourdes avec Deux Gdes.
La Loterie Nationale oflre le placement le plus avantageax
aux Commerants, hommes d'Affaires,' capitalistes, dsireux
d'entreprendre ce genre nouveauT-d'oprations.
En achetant les billets de la;'loterie, vous renouveler,
grce un escompte, votre capital chaque mois et le doublez
tous les six mois.
Adressez-vous vite la"l)iredion de la Loterie, car dj
les demandes y affluent de toutes les villes et localits de la
Rpublique. Reteuez d'avance votre lot.
416, Hue Bonne-Foi, Phone 3350. Pori-au-Prince (Heftl
Panama et les Etats-(J ls du Nord.
Le trait Hay-Bunau-
Varillaet le projet du nou-
veau traite de 1926
Par Camille J. LON.
I
Au moment de mettre sous
les yeux des ledeurs du Matin
Its points essentiels du principal
accord qui sert de base aui re-
lations existant entre la Hp. de
Panama et les Etats-Unis dj
Nord, je crois utile pour la
comprhension des vnements
qui en ont t la suite, d'expo-
ser les circonstances ei les laits
politiques qui ont t consid-
rs comme les motifs ayant ren-
du possibles et mme inluc-
tables ces g'ave engagements
internationaux.
La connaissance partaite de la
situation de chacune des Hautes
Parties contractantes, au mo-
ment de la signature des actes,
montrera galement la na'ure
des intrts en cause, et per-
mettra d'apprcier la grande
diffrence qui exi-te entre le
trait Hay Bunau-Yarilla et ces
lui qui noua concerna du 16
septembre 1015, tout en nou-
donnant l'occasion d'observer la
manire amricaine si simple, si
habile, si redoutable dans tous
les cas et qui croit toujours
possible d'obtenir, partout, les
mmes effets malgr pourtant
des instruments diffrents.
La Rpublique actuelle de
Panama tait, jusqu'en .Novem-
bre 1003, une province colom-
bienne et Pau .ma tait connu
des Hatiens surtout comme
terre d.txil o les libraux de
Bazelais vaincus avaieut eu la
chance de s'employer aux tra-
vaux de la Coup >gnie Franaise
du Canal, avant sa faillite re-
tentissante.
La principale ville de l'Atlan-
tique, Colon, qui est englob e
maintenant, tn partie, au Cauul
Zone, est trois jours de Port-
au-Prince, par les bteaux de la
Panama Line.
Colon est remplie de souve-
nirs pour nous, car elle s t
habite par beaucoup d hatiens
qui un, sont pond ous revenus,
un grand nombre ayant ie
auch p-ir la Malaria. Sous sa
ieire reposent aussi des reie
hroques,car une curieuse ten-
tative rvolutionnaire d'man-
cipation y a t mene en 1*85
ous les ordres du Gai. Depo-
tnsel, qui quoique on ait voulu
le dire, n'tait point un pillard
ni un incendiaire, mais un af-
franchi pris de libert et 'in-
dpendance. Trah. et pris, il lut
pendu.
La corde au cou, Dpotnsel
parla et xpliqaa les motils al
y> .w.
les buts de son acte, il arracha
des cris d'admiration el dei
pleurs tous ceux qui le vo-
yaient mourir, car jamais on n'a
? u mon misent ami le Gai.
Thzan me l'a dit un homme
mourir avec autant de crnerie
et de simplicit.
Un autre hatien bless gri-
vement tendu sur les rails du
chemin de ter de Colon, abattait
d'"ii*' main terme des hommes
de la patrouille colombienne qui
tentait de le prendre.
C'est Colon que lata la r-
volution qui aboutit la spa-
ration de la province de Pana
ma avec la mtropole colom-
bienne que lui prochme le 18
Novembre 1903 l'in lpend.inoe
de la nouvelle Republique.
Le gouvernement colombien
tait eu pleines d flcults avec
celui de Waahing ou, par suite
du rejet par le Snat de Colom-
bie, le 12 aot H'.'i, du trait
qui avait t sign entre Mr
Herran, Charge d'Affaires de
Colombie aux Etats-Cuis et
Monsieur Hay, Secrtaire d Etal,
le 22 janvier 10)3.
Ce trait qui concdait aux
Etats-Unis le droit de construc-
tion d'un canal a travers l'isthme
de Panama, tait d'un intrt
vital pour eux, car ils dsiraient
laliser la grande ide amri-
caine : Protger le terriioire
des EtatB-lhlII par la possibilit
de concentrer leur flotte dais
l'une les deux mets qui baignent
leurs tle, rehaut ainsi New-
York San-Francisco. Aussi
l'altitude du Snat de Colombie
irrita Iranchement le Dparte-
ment d'Etat qui rompit les rela-
tions avec Bogota tt rappela
son Ministre d'alors, Mr Beau-
pr. La rvolution Panama ne
sjipn' poini. Ou s'y attendait
mme an Colombie. Mais, lors-
que les troupes colombiennes
charges de rp>imer le mou-
vement ai ir en ni Co'on, i-llts
y trouvrent te bateau de guerre
Nahville qui y a vu d. bar-
que des marines pour la pro-
tection des vies et des propri-
ts amricaines. >
L'action des lorces gouverne-
mentales colombiennes ne put
s'exercer car le gouvernement
provisoire tabli a Pauama par
la rvolution tait dj en con-
versations sympathiques avec
Washington.
Pour l'Histoire courante de
celte indpendance, ce sont les
habitants de la province de Pa-
Etrangres
o
Par Sans 'il
19 Mars
o
t
La sl'ts grande roule imitlrrur
Kl ,i t.il lia
L\ HAVANE.- La plus Ion-j
gue tendue de (fende route
moderne au monde, Cubj pr- !
leml l'obtenir. Ella s'tend
prs de 800 nrllrs de lex'W-
mit Ouest l'Est el coule 10i>.
000.000 de dollars.
li rt'.olilliou ;ih IVl'rtll
LI IA, Prou. L'op im me
une 'ois cercle* politiques cl d'affaire
du Prou, maintenant qu'un
no.vea.i P sidml e' un stable
gouvernerns 't uni entrepris la
lche d Itlctle d'- retourner le
pays li norme constitution-
nelle. P<*e*qie paralyss par le
l u rapide rf rvolutions el
contre-rvolutions qui ont lieu
depuis la rvolte de Call io '20 lvrier,tas hommes d'sflairea
du pays font nouveau des
permets pour l'avenii avec l'as-
surance raisonnable qu'il n'y
n maintenant aucun dinger po-
tentiel de lactiona proies m
jeter en rbellion ouveite la
premire oc asion.

LSaUfilsirei sur le to>as/ la]
Prsides! Heever
WASHINGTON L'interpr .
talion du voyage tu Prsident i
Hoover dans les Carabes corn t
ma une mission de pill a sou J
lev Bujourd nui des coramt \ [
i nres de la part des snateurs]
qui ont combattu uns suces]
111 dernire session ni Co i l
ri pour des tonds avec les
quels on pourrait soiiager la ;
... a vu sur Ik laid, du direc-
teur un petit billet assez cu-
rieux et qui nous donne encore
raison dans l'affaire d>< man-
dat:. La lensnc're d'un bar aysnt
lait une observation l'un de
ses garons c lu:-ci ti a son cou-
teau. Puis ayant l mis .' la
porte avec le concours de quel-
ques clients, il s'arc-bojla un
arbre d i la rue et s* mil en
lomier le h r d coups de pier-
res ' patronne tlphona alors
u bureau ! Il Polie. Le ca-
mion, quelques minu < s nes
le coup de tlphone, arriva
avec quelquee genilersaes M
deux sergents. Mais quel ne t'jt
pas I itonnement de la patronne
de voir que.et ebauftsur du ea-
rnon, et g ad u mes se mirenl a
la cribler d injures, sons le pr"
texte qu'on n'a pis a dranger
la Police pour des vlilles pa-
reilles, d' "tant qu'elle ne
peut plus nrrler sans oi;nill.
Ah! les fuiii'ux mandat.s I Jus-
qn'o nous mnerenWlaf M
(laine, m un voleur enlie cses
vous, avant d'appeler lu Polies
! votre secours, lches de ile-
iii .: n un mandat au Juge de
Paix, et si la Jugfl d Paix n'est
pas l, faites-en uo vous mme..
OUI 're aux Etats-Unis
Le snateui Uni ion K Wh i -
1er du Montan i i dit : a Je n'ai
pas d'objection contre les
cous & accorder au peuple
ounVaal de Por'0 R co e '1rs
Iles Vierges, nuis | pense que
eo're premier devoir est '1:1-
ler au peuple des R ats U ia
qui soutire tl^ la ii pn i ..i
conomique.*
.. a vu deux excellents chnf-
leurs qui vantaient les qualits
du Pnki' DvNLof. lis ne taris*
naienl pas d'loges et de corn-
plimeots, si bien qu'un collg m*
qui passil s'einpress;i de *-
rendra ches Joli i Wool'ey ofi il
trouva le fameas pneu qu'il
adoptera dsormais.
*
.
.. voit que, bien que la van'
en ait commenc depuis hier
ii i met It s rsi tes s anlv* i
po n le concert que le 2S de c-
mois oflre a Cin-Vsi i;s, a*
I concours de quelques-uns ts
lves, Mme Clesea-Visas
le leader nah"
s fils signa les
' !
oama qui, mcontents du vote
du Sual Colombien, pirafyss "
ls consti uction d'un canal dont
ils attendaient les pin-; gra ls
bientaili se sont d ci l- pren
die leur Indpendfl ice p u agir
librement, souverainement
Pour l'Histoire documenlaire
qui suit atteutvement les v-
oemeota qui se droulenl dans
ta vie des p uples ol en erntent
les mobiles les | lui carh>'\, la
rvolution de Panama eal le
rsultat d'un plan concert aux
Buiis-Unia pour I gi! antie et In ]
sauvegarde des grands inlrd i
d' fia ires ombins avec des bc- '
soins politiques importent; au-j
quel plan oui pris part Mr fin {
gnieur franais Ph. Bunen j
Valida, un d's principaux ac
lioonairee de l'enlrepriae du
Canal il un Comit Central ta
b i Panama.
L'acte kt accompli svi e la
succs attendu, el la reconnais-
sance officielle par le gouver-
nement amricain eut lieu nn-
mdiatement, sans loulelois,
manquer du coioilaire indianeo
sable et prsent tous les de-
grs de pntration de l'influ- j ser la prsence du panier,
euce amricaine : Un contrat'
diplomatique.
Ceal ainsi que attisas jours[
aprs la proclamai on d'ind-
. voit que
oaliste Johbo
ar i- les en v aioutaul : .ri
denl de la Chambre des Com-
mones. Oubli -'-il que. depais
la Co'slru ion de 1918 sou
l'empire de laquelle les le.
lions d octobre dernier ont eu
lieu, nos dpnis ne repreeo
tenl plus des communes, mais
des arrondiseementaT Nolra
Chambre lgislative n'eat pins
une. Chambre des Conniuur,
mais an Chambra d'ArroaJi-t
sem ni s. Ce qui d'ailleurs est
plus raete.
.
... voit qu'u-i journal angUi1-,
The Tunes . annonce que le
Ministre-Rsideat d'Hafti Lon-
dres, le Dr Louis U.uon, a re-
mis ses Lettres de Crance au
Roi George V. Compliments.

... a vu, hier malin, une trs
I e femme lgante el brune
qui descendau l'Avenue des
l> des, avec, en lu-nns, un pa-
nier. Arrive au coin, elle se
jeta dans une Ligne tout eu
taisant, haute voix, la rfle-
xion quelle allait acheter des
lgumes pour un ami du Cap-
llai'ien. Histoire de faire excu-
! pendSBCC du Nouvel K'ki Mon
j tueur l'iulippe Bunao N'anlla'
t tait charge, a litre de Plnqio J
' tentiaire spcial de Panama de!
i signer Washington avec Mon |
sieur le Secrtaire d Etat Jeun j
Hay, le trait du 18 Novembie [
... a revu avec un rel plaisir
Thomas Guerrier, champion
Hatien de boxe qui revient
d'une tourne dans les Antilles
et l'Amrique Latine. La jeune
et Intressant ooxeur, qui a lait
des ludes de musique pendant
les loisirs que lui laissait sa
profession de boxeur, nous ett
revenu en pleine forma. Dirigera
[Extrait de la revus Qoo! S.adresser M. Buch,
Vadis, Hati T ) Gelrard.
CAF HOTEL
S1DES1EF /NA
Placs Ctoffrsrd En tace de Hatteis.
Le nouveau grant F. H l'LL Clientle et la prie de Li'aire |e plaisir de visi'er sen ta
blisseasent o il y a tous 1rs soirs Hadio < oncert.
Consommation de premier choix.
On parle anglais espagnol et franais,
190o\ dans lequel te trouvant) t-il un jazz ou continuera-t-il
(

consigns el delinis es droits ei
les devoirs connu m- sus di >
l'iiys lelativemenl h con :
lion u'un Canal pour navires, a
travers l'Isthme ne Panama pour
la communication ;ies de..x
Ocan-*, le Pactique et !' t
tique.
Avuui d'allei plus loin, nous
u,* nions sous les yeux de nos
ecteurs les poiuls aseentiess de
ce rude.
Camille J, LEON,
boxer? Voil ce que se demai -
dtnt s*.s admirateurs.

... a vu sur la couverture d'un
livre (pu porte ceci:Bibliothque
Nationale, celle indication : Prix
qi>aianiec :iiHuei,orfl/rie//ca/n,
i .. -i. ,i ii 11 i
%aaurss>VOua contre aceioasl
S> |a (ieiier.il hoc dem i ire 4
Lue Aauafauoa Corporation Li-
n.tied . Vve F. deruiiugOaaa,
idl linral


PAGE 2
lE MATIN- 20 MAJIS
-
If31

L.a dernire uvre de
Justin Eli obtient
un immonde f uces
New-York.
o
L ila! Rhum
Nous sommes heureux de
f ton voir communiquer nos
ecteurs les critiques d quel-
ques journaux amricains,
spcialement du Washii n-
ton l'ost et du Wash ng-
ton Herald relatives la
dernire uvre "Au pied des
Pyramides'de notre tiiinmt
compatriote et ami l'artiste
Justin Elie.
Ce concert de 1-L'nion l'a-
narnrieaine lut radiodilus
dans la soire du 2 mars.
Le succs lut immense et
obtenu devant un public nom
ALIX
29 annes
ROY
de succs.
Pour us verre irai qs il iev.as-
ila, il laillil tre Ijaeh
PERTH AMBOY, N.J -Igna-
litis Dubusson ngre, g de
25 ans, a et* battu d une laon
bsrbrs et presque lynche ici
pai une loule conduite par dus
patron*, pour ie crime
un monde selecl otctel.
Au dire tu Washington
Henld-Ii.slin E lie s'est class
au mme niveau que les
grands matres modi mis.
Tous b compi i: iotes i
amis doivent tre b' M de
succs croissants et bien n
rites de Jnstn Elie, qui
acliiellin.cnt peisonnific ; u
obtint un travail temporaire
- nettoyage des rues. Il tra-
vaillait a Catalpa Avenue et
yaut eu ioiI, il alla mu- mai-
on voi.sir.i-, !i;ijj ;*t 1 p > le
' t demanda la fiile, qui lui
i Ipondir, un pea d'eau. Elle
(ouimena A pousser tes cria,
i elques douzaines d'individus
rt ins la rue entendirent ses cris,
se prcipitrent dans la maison
Une protestation du
Gouvernement
canadien
Par Sans (il
WASHINGTON,Itf Mars. -Le
gouvernement canadien, dans
une note remise par sa Lga-
tion au Dpartement d'Etat a
protest formellement contre
le bombardement et la capture
par le garde-ctes des Etats-U-
nis du bateau trafiquant de
boissons Josephiue K, au large
de la cte du New Jersey en
.1 mvier dernier. H a ' aussi
protesi (entre ie meurtre du
commandant du schooner, l
capilatna William Cluett par
un obus d'oue livre provenani
d i caooa du garda cotas, La
protestation proatal de conduire
a une cou ira versa diploma
liqua.
Un cas analogue a ! celui
|a) du la nation amrirame] ^arrachrent Dubuason. H pul du coulage du bateau da b>is-
*e (rayer an p is&age et prit la
lutte, unis ils le litp-drent a
coupa de planes dont l'une,
particnl remeni grosaes, le
i nv< s:i La loula tomba sur
brutalement el il v eut des
de l'aidez le 'ie remit
. I bu1 son a la poli te qui la jeta
n prison. Caita loule remplie
| iSlifi: sa sauv^geri^-, prle
Dubusson battait la fille
qu m I elle l'arracha de la m*i
son Cel ; Il eux mensonge -
prouv par le fait que Dabuj
i on .i retenu purement *o ie
pAmbossndeur U.nial de
rtflort de no e race lorsque
les circonstai ces I ivoi bls
lui permette ni d p n Ire li
brament sou t n\ol
Ni us ndr< sso ts en ci lie
olrcoustance ,; com-
patriote et aini I hommage
de notre pioioudeadrairali u
et lui souhaitons 11 coi el
toujours du si r ravi rs
les Ami iqu< i el i dans
la vieil e ur< pe < l'Arl el
lu Science mvi otdonner la
beaut le couronnement de
lw glo re universel!

COSCEHT J08TIN EUE
Lecoacert de musique toij
nu amrii aine cl nn par
poicbeslrc du Unit IS rvi
a l'Union Pan Ain i i ine,
l>i< r soir, le premier en plu
6it or* mois, t nu des plus
Intressants i < l'eotin srie
d'excellents concerta doni ie
par cette belle org inisadou
qui rapidement obtient lu n
Domine d'un orchestre rare mrite. Compote de 110
musiciens de la usique de
la Marine, 11 de la musique
de I Arme.spcialenu ni pour
l'interprtation de compoi i
lions latino amricaines.,!! ne
peut presque pas tre gal
dans ce pays dans l'accom-
plissement d'une telle la he
Le concert d'hier soir tu!
ren lu particulirement ligni-
Bcatil par les premier! i
eulieni de quatre nouvelles
compositions desquelles les
plus inspires lurent El
dor Pas; le Daub I H bte*,
un compositeur pruvien d<
videur, qui, duos son a lait uue pice remarqi
blcmeni intressante decri
ture descriptive et l'piai di
aymphoniqii" "Au Pied di qms lot introduit.
Pyramides" de r'.lustin Elu
sons canadien In Alovea pir
na garde- :es.
^Angleterre au 1er
rang des puissances
ariennes
Pat sans /il
LONDRES 19 Mars. L'An-
gleterre se tient maintenani
I vicieux prjug da race pour .eularaenf eo nme la 5.ue par
nu les puissances mondiales
ariennes, a rvl le uous-se-
( r'aire de I Au* Montagne p n-
dan 'es dbits la Obsoibra
des Cogimunes aor le budget
Isa ion lechntque de ro.i- Mr Montagne a assur la
flsordont Chambre qu'il a'y avait pa da
e m t amene au ni- raison de s'alarmer.
tmoigner
I nal et poi ie
i onlra lui, m lis elle l'esl con
(redite d'une laon si vidente
qu sanl un tribunal de p i
1 ona porl poursuivre la
h une et 11 p rtention des
travailleurs ngrea pourrait ac
i 1er un ul tmoignage. Une
andien :e aura lieu mardi.
Un meeting convoqu par la
Dlenae lu Travail Internatio-
n il l lana vendredi dernier
pour m ^ niser las travailleurs
btancs ti ngres en vue de bri
si r la tein ur du lynchage
houI vt'' par la presse capiia-
I
(Crusader News Agtncey)
itsassiaal (I us meaiSTf tlu i ua
s'il Mas rip.il Je NHiuboiirq
UERI INLa lutte des ia-,is-
les est r mis1 es contre les corn*
ra inistes dans la g tache poli
liqu'j lumullueuse de l'Aile-
magne a at einl an nouveau de-
gr d'amertume aujourdhui
ullanl le l'ass issui il l'un
membre c o m m u n i s l e du
Conseil Municipal de ILinb ourg
1 /ai le d lirai' sur un membre
du i ons< il, lv si Hennlng, a
: u des rpei cassions .'i travers
i llemag te at au Ueicbtsag o
I violent* s protasi 'ions lu
(ut 1 lites et une m< su e pour
'a su pression de violences po-
JLa publicit
aux ktats Unis
D'aprs les ststialiquea pu
blies par le bureau de la pu-
b icit de la presse amricaine,
d a t dneuse au coins de
l'anne 1U20 environ 7(35 mil
lions de do lars, soil plus de
lil milliards de IraTCs, pour des
annonces dans les journaux ;
i milliards 775 inill.ons de
tranca dans les rernai non sp
eialisea; 2 milliards 375 mil-
lions de banc- dans les revues
tachuiques ; deux milliards de
irancs en enseignes lumineuses
et 11 milliards 350 millions de
bancs en circulaires, prospec-
tus ei opuaculea de toutes sortes
Le total, comme ont le voit
(si de i oi .1 e da le milliards de
b unes I
qui a t suivi avec une
scrupuleuse attention el reut
le tribut d'une ovation spon-
tane.
Justin Elie. d Hati, est,
sans conteste, un des plus
avancs compositeurs du
jour, de n'importe quelle n.
tioualit, et comme expert
dans les rythmas modernes
et les ellet n'orchestra, un
artiste qui peut lit tranche
ment compar Ravel, h*e
pighi et GaTBhwier."Au pied
des fyramides" est la frap-
pante expression musicale
du conflit, dans I vie d un
artiste, entre son art et Icn
distractions oterles par les
possibilits .d'une canire,
Les pyramides, symbole datl
pur, sont reprsentes par
le Prsieal de l'Etll libre 'Ir-
i.i'jik (ail vu iiseaira aar radie
NEW-YORK. Usas le dis-
cours par radio, l'occasion
du jour de Saiut Patrick, venant
de ['Etat libre d'Irlande, le Pra
sidenl William (.okgrave a en
voy dasaalutations aux amis d<
l'Irlande travers le moml<
et lou l'intgrit des conii
lions conomiques de l'irland<
i-tat libre est coaomiqui
ment ; U^si sain qu'aucun aube
|> iy-.au uionde. 11 n'o pas U
ail i par la dpression larg
meiil tendue, a l-il dit.
rylliines d'une danse orien- I .
Propos
cachets
Le (sif|mea, force die vouloir imi-
ter les Douantes, oui Rai par renon-
cer au privlleaeqoj faisait la force du
leur faiblesse leelai d'tre prie, ten-
li^e, Dtrsuadoa... choya... adore...
iux lins utiles aujourd'hui il a'est
gure rare au bal <( voir une jena
lilla su lever pour aller elle-mme
inviter danser le cavalier (|u'elle
pr 1re.
L'autra soir. Sea Sida fan, mon
grand aburissamant, j'ai distincte-
iaiil entendu une nouvelle gnt
eomme les appelle cousine Yvonne,
se pencher l'oraille d'an e lia ries-
tonnaur qui s'obstinait faire lapia-
BSrla et lui murmurer : amoureuae
et chatte.
Danse avec moi chri... el pour
ta peine ] le paierai du UIU'M SAI'-
THE CACHET D'OU.
1.4 pr|>osition tait tentante... le
eavatierny rsii>ta pas... et le couple
tournoya une valse qui finit exacte-
ment... au lui
tule- Ceel DU uvre magis-
trale qui fui eemptemmeat
interprt sous le btou du
lieuienaul Lbarles Henter qui
des figuraa orcheslra esi qui Qb lpg ffcti ^
communiquant adu iiabl, ^ d {. )n/ilie
ment les imp^^ j^ Suttutcau uoule.ee I..I l'inu.
rvies Deimaneuioa tta\r I
relies pc.itj vr( (ji n loiuortanta de la
le temps et 1 ternit. Lesi %Qire Y
distractions matei U Iles de lai
vie sont exprimes par les (Washington Herald)
M Emmanuel G ttton,
Vice-Consul d'Hati
_ Now York Z
C'est avec .plaisir que' nous
apprenons la nomination de
tolre ami Emmanuel Galion
comme Vice-Consul d'Hati A
NeW-York, M. Emmanuel Ga-
lion a t, pendant longtemps,
employ a ce Consulat. Il est
certain qu' ce poste o vient
le l'appaler la confiance du
Prsident de la Rpublique il
rendra d'importants services au
Pays.
Nous lui prsentons nos ain-
cres flicitations.
Les Livres
La Librairie Kusjne Figuie-
rs de Paris vient de lancer un
nouveau volama do vers. Ce
?olume est do dlicat pote
Paul Rasaet et s'intitule Hou-
quela da Savoie.
Bouquats da Savoie 1 Quel ti-
tra ivocataur! Le seul mot do
Savoie fait paaser devant l'es-
prit oute une thorie de dli-
cieux souvenirs de classe, o le
Professeur de Gographie s'ef-
force vous taire connatre les
beauta de certaines contres
privilgies de la lointains Eu-
rope.
Et l'imagination aidant, voua
voil transport, par la pense
dans une nature tdllemen; dou-
ce, tellement caplivante qu'elle
en devient irrelle.
La posie de Monsieur Paul
Basset nous a lait ressentir lea
utioet impressions; c'est donc
qu'elle exprime las vraies beau-
l*, les vrais attraits de cette
Savoie dont on di' qu'elle est le
plus job des coi is le terre
Une posin parfittamenl ob-
jective! Le pote n- pn(e|a-
maia de lui mme, de non coeur,
il voque plu i les m Iles et uns
dlices d- paysages savoyards
en des acepn s tr eaoban's.
Au surplus, c'esi un po' mi
nem ii-nt cUs iquedo Iles vers
aont si jobs quils HO la conso
loq de la lecture des lucubra
bo i pompeuse.n-m dsoin
isc^es poie moderne a qui
d rou eni les meilleures bon ies
vjoii a d compi adr
La mme librairie a gale
ment publi une oeavra de Th-
ite CaseVitS : e Coeur en
p.ine ".
Thrse Caseviiz est un p.
le de I amejr. Ses vers, qui sont
l'c'manat.o i d'un CQSUI ardent,
vibrent et se pitent barmo
iieuaemenl l'exprs ion de ses
IsenUmen s protonda. Elle aime
I amour el eu recolla la pire
peina, cause d>; la sensib lii
de son cir. Cependant, l'iufi
dlit da l'ai m* ne la met pu
en rvolie, elle en souaT e u i
peu, beaucoup et pardonna;
tmoin ces vers :
Je voudrais Uni savoir la cause de
l'absauesl
J'iaterrog al tes mots rpondent
ct,
Je chaase loin de moi toute angoisse
cruelle.
Mon bras est sous le tien, cela suffit
ce soir...
Une prosodie trea classique,
une langue ^s pu--e. voil ce
qui achve de rendra la livre
dcThrse Casevi t le p'usat
trayant du monde.
I
HAU^i e DENTS
_ n_ A-, Supvraa-inii in>t.ininn4r. radlMiU : arfia,r|%^
RaaO dm DOntS i-,.,,,,.:,.. iiiM [ Olni. m.toi-.taninent U douleur. <"> f la atrW, Mran lu ton nll., 4m *ita
Sqn. bollc contient I. nrcc.^lro pour I .Mumllpri* p.ani-,i Am m\,
mritt. Seul, le Ikxiu,:. 7.ie Serf Mlrtga tue le nerf dentnlr. d.nnttiY.nitnt. KKlgM |,
BAUME TUE-NERF IYIIRIGA
I.asoratotr* tfu Docteur QIRAUD, l'h.rmncle... 8. Rue Dolet LTOW-OfJLURBf,^
Depot i Port-a-- Pr^ne I l'bareuwie UDuH.
Cin Varits
Les amateurs de drames modernes trouveront
dimanche Cin-Varits un
spectacle des plus mouvants
avec
Chilnea Brises
C'est une superbe proluc-
tion de la clbre marque
Goldivyn C'est encore nie
histoire d'amour passionnel
dont ;Colleea Moore, Claire
Windsor, Malcolm Me Gre-
gor et Ernest l'or ence tien-
nent les principaux r'es. 7
e socctacle se droule dans
le dcor grandiose at pitto-
resque de l'Arizoua.
Tous ceux qui connaissent
la marque Godwyn el les
toiles que nous citons plus
haut ne manqueront pas de
veair Ci n-Varits assister
la prsentation de ce film
qai ne sera exhib qu'une
lois.
"Civilisation" et "Spartacus",
qui ont obtenu un si grand
succs par leur spleu leur at
leur richesse artistique ont
t dj retourns leur
propritaire.
P* o h i iciiieul [a grau I
film myateiieui qui rvolu-
tionna l'art jcingraphique.
oltayons rougea,sera offert
au,public Port au-^nneien.
Les irsades ceasafaies lrasfre
et la veate 4e la aaiaiiae
Malgr la judicieuse campa*
gne entreprise par divers jour-
naux de la Capitale, certaines !
grandes compagnies trangres
continuent vendra da legs,
zoline en dtail, faiaant ainsi
une concurrena dloyale sas
petits commerants hatiens. La
gouvernement aurait nne me*
sure prendre ce ea|et. Nous I
reprendrons la question.
.lomdlf Lsaiaiasiea Gaannaaie
I Areaiaie
Le Moniteur do lundi 16|
mars publie un Arrt prsiden-
tiel reformant la Commissioal
Communale de l'Arcahaie. Elle!
ebt dsormais compose com-l
me suit : MM. Hoilin Pierre,[
Fi.ident, Silvela Paul et AU
phonse Supplice, Membres. J|
\/\0 i nrlM*0PP*lS$t0llt\
\ Soul.gement lmmdlM et (Ulrliti par fal
Globules Rbaud
I Riultat merrillleux,iiUfpresaBtimeM|
reatet thvmmlm mmUm *a
S. DALIOMOCX, 91, Rat VieMtr-Hufo
Bei-Coloofca (teint)
Une Gageure ?
Se rveiller un malin, comme
lot* les mstlne, pauvre et sans
avenir et par U'i concours de
circonstances lortui'es, par un
extraordinaire enctnlnement de
laits normaux n eux-in coucher mill onnaire et fianc
uie leinme jeune, jolie el ave-
nante, cela pourrait paratre
un gag-U'e ou nn rve.
Il n'en est rien t c'est la vii
diqne aventure donl vient d'tre
I heureux broe, un lve en
pharmaci- no.nm Biaise, aven-
ture dont vous connatrez les
dtails piquants, dimanche, en
allant voir, Haltiana, la cl-
bre cin comdie : La Mer-
veilleuse Journe avec Andr
lAoaaoe, Dolly Davis, Rene
Veller et Sylvio de Fedrelli
d aprs la pice dYves Mtrande
et G. Quinaon.
Le dpsia s'ia>erivral...
En vue de la procliaine ses-
sion d'Avril piociuin, les dpu-
ts commencent d| inscri-
re Le Moniteur* publie les
noms des dputs suivants qui
aont inscrits jusqu'au 13 mars
courant : MM. J. Jolibois fils,
Jus.in Itousseau, Louis L). Gilles,
Victor Cauvm.Edgard F. Pierre-
Louis Edouard P.ou, ii. Louis-
Jacques D. Es im, Dr W Tel-
son.
En peu de temps ce
produit remarquable a
conquis de haute lutte
^ une renomme des plus
enviables.
Demandez toujours le
w Rhum HENRI Gardre
Ml
CE SOIK
DEMAIN SOIR
Gaby Morlay dans :
Le Chevalier de Gaby
Entre : 0,50. 'J$
DIMANCHE 8 HEURES UU SOIR
Le mpfibr fi'in d* la Goldwyn :|
CHAINE BRISE
Eire :2*3g1es.
<-- -\-v
WnrFLITIMSSEIfATMiKLUl
Rsrs55Sa
T FRNXSK'
......--'-V***. tAW

CE SOIR
Le somplueux'film de Lonce Perret :
KNIGSMARK
En entier 12 partiel ave Jqque Catelain.et Huguette DuflaS.
Enre : 1 00 ; Bdlcon : 2 00.
DIMANCHE SOIR A 8 HEURES
Un supei-oincomdie joue par des actenra tavoris da
pott-au -princien
La Merveilleuse Journe
D'aprs la dlicieuse pice d'Yves Mirarde et G. Quinsoa.
Avec Andr Roanne.Doily Davis,Rene Veller et^.viodePi "
Entre : 2, 3,4 gourdes.
t
Le Hliuiii ttarbauconrl
Dont la renomme est natversalle a gard sa premire place
Demandes partout :
>
UN UARBANCOURT
I^pnt ^oetlejrcsa
rs.

J
i i SaTT -


-"
Lfi MATIN- 20 MARS 1W
**Av
UN MILLION DE
BTONS PAR JOUR
Une grande production exige un grand dboucha*
et, pour s'assurer un grand dbouch, il faut qua
U plus fin qualit s'unisse la quantit maximum.
C'est pourquoi les bton de Chocolat au Lait
Cadbury ceignent le globe.
AU LAIT
CADBURY
CL
x
x
o
o
X

o
s
o
o
o
tr
3
Pour avoir
une peau
veloute.
**# <>*.... ."
Fabrique Hatienne
de Chapeaux
Marcelin Marlinez et Co
L'INDIGftNr: a
Grand'Ruo No 20 \ 4
V
I
l'usage rgulier de la
\(inishing Cream Exelcnlo
conservera votre teinl aussi
doux et aussi satin ///< re/m
t/'z/n iMi A'oua le garantis
sons.
Lhxelenlo
Vanishing Crcam ,_
Eil une crme sans qraisse
que la peau absorbe Elle
nourrit la peau et empche
qu'elle se fane, se ride, se
dessche, ou ne devienne ru
gueuse. El le conserve la oeau
en par/dite sant.
Procurez-vous auiourd'hui
un pot d'Exelenlo \ unisning
Cream; en vente chez tous les
droguistes, ou directement de
nous sous garantie, comme
vous le prfrez.
Ecrivez-nuus pour avoir un
chantillon gratuit et un Hure
dAconseil oour la beaut.
k\rlrnlo. M I ci m r lamiSBJ
Allauta. Oorgia l S.A. *
e genls demandes pour tous
paqs-
Ecrivez pour renseignempnls
)


1
Chapeaux v.,rw s pour hommes, femmes M rnfaui.fabr
par dei maitous hallieooM et avec de la paille du
ju'pays.
Faites nue vistlr* t 1,'Indiflnt.
ALUMINUM UNE
LERHltl SARTHE
CACHET OR- CACHET ROUGECACHET BLEU
Annonce l'ouverture de son nouveau Dpt en Ville
VENTE EN GROS ET EN DTAIL
En fts, en caisses, en bouteilles et emorter.
i
1
DBPARTS DIRECTS DE NEW-ORLEANS ET l)l\.MOBU fc
OUH TOOSLtiS PORTS DE LA REPUBUQUB UHA'TI.
Un steamer laissera few Orlaui le 24 courant el Mo-
bile le 6 fiirectfineapo ir ici porta, du Sud,Portau-Princt
et les (onaves,
Port au Prince, le PI mats 1931.
A. de MATTE'S X Co Agents Gnrant.
Hamburg Amarlkai i
Edmond CLCIS
DPOSITAIRE
I
Le I) le m "Georgi ; '. de rc-
lour d.i Su I, ara ici ter le
21 courant, pari ni pour
l'E'irone vi i le N i I, pre-
nant du fr1.
' .e navire ' Ain issi i , te
nini d'Europe, est attendu
ici vers le '2V courant, en
route pour Km gston, S uto
Domingo et Cuba, prei ont
trt et passagre.
S REINBOl I) Cie, Agenta.
ni* Pan<*m* a\tlro^d
Steamship i.lnr
La steamer Ancon > es\
attendu Port-an-PriOjCU,
venant rie New-York, le di-
manche 12 mari 10Bl,*avae :
B7 sact do corretpondaaef,
10 pataagers, e1 partira daus
I aprs midi du mme jour
directtma il poui CHatobel,
Canal Sont, prenant tr,
mail? e! passagers.
Port au Prince.le H mars \W.\\
J*H. C. VAN RRBO,
Agen' Gnral
PORT-AU-PRINCE, au coin de la Rue du Quai
el de la Rue Traversiez
OUVERTURE- le 2 Fvrier 1931.
!
tiisoni
IMi
Toutes les Polices
DE LA
NE INSURANCE Co
comprennent la Protection contre la
Foudre sans auamentation de tau*
Fiia.LeBnsst%fj>
i
A
3
Agents Gnraux
m
MTHODE UYTOPHYLACTIQUE
DU PROrCSSEUR P. C"LBET
DELBIASE!
I Comprims aux *els halognes ds
MAQN8 IUM
Recommand dnt lea avnVrtione da la
PROSTATE
prventif cancerI
$, f*t/t V'v'fnn9. Pf'4' #* tOu'S P*MrmC'$.
Colombian
Steamship
Company l
Le steamer Baracoa parti
de New York le 14 'courant,
via Oip Huitieu et ,1'orl de
Paix est attendu le* 21 crt.,
rn route pour les porto de
la Colombie etCriatobaJ C Z.
prenant tii el paaaageta
Port-au-Prince, le 17 mar
1931.
Colombian Steamship Co Inc.
EB .HAaO. Agents
Conforlablement restaur
a proxiu ite du Palais Nal.
Chambres de choix l'tage suprieure oil/ant la vu
la plus complta iur lu mer et le Fait... Prix Spciaux...
Au Rfz-dc-ihausse,les appaitcmeula comportent la plus
beau BAH dr lu place, toujours pou vu de boissons slec
tiouues el fin ta de toute s lea n'arques
Pour les prottuiODntlt et lea amateurs de Billard, une
chambre spciale est rserve avec un Billard de 1re classe
et tomes leacommodila modtrnea.
j Cuisine, B.-iiij.|et toui Ira toulorls...
La vue la plus attrayante dt la Rpublique.
Tlt phooe : 2076
na
i-aa= vs- ~------irar-ai is


ii^l
liDE SOURCE
.. j-u.-aa... >, ....
vooej
(Prnrc)
ACTION LECTIVE SUR LB REIN
Cure complte de l'ARTHRITISMB
Saison du 20 Mai au 25 Septembre
OOURSES TENNIS GOLF POLO THTRE ilt7af
PARO SPOIAL POUR LES ENFAMT9 ^
Train* directs i PARIS lora i VBmti VITTSaL
n vont dans l>s pnn Ipulri Phan. iclas, Pm/r^rl'i rt Maisons a'Allma:
''*.
'T*-^-^,
^i7s"sti,

Mosaques Hatiennes
+

Charlier-Malebrflnche & Co,
1224, Chemin des Dalles, 1224
Tlphone : 264*0
*

>
MSJ -
- s^H-W
*>._______^
W** r
ai: - -


V- *r *
Vt ndredi
20 Mars 1931
4 PAGES
24emc ANNfcfc. t\ 7241
Kort-en-Pnnce
llp' nne : 2242
...
com i le rhumatisme
URODONAl. nalto t rein,
lave le foie rt !e ' rtkula-
U*n. H Mtouplit les arttoa
t vita !'.'-
Nvralgies
Grayelle
Artrio-Sclrose
Obsit
tlBbliMementi CHATELAIN
PHmuuiiri itct lUpilinir de f'orii
1S GRANDS PRiX
Ht, rue de VIiihi. h, l'AHIS
2HHBC.r;.
ferlent) m il r*-ui nlilir, i ld* *!
ii iur ni U'iilr rontif rct iiiuriiiqun
Mil>mil il iiiohilii.il"'!- qu'rsl It rodonil.
t ii II rlic ..- in 1 il. [Ul H' .' -i.ll.l-. T I il >' '
fil. .iminie de* lunu|uo vaerutaire rlc-
n ii- i|U il mervvtr ; du dnrmr- qui, rrn-
.....un- IviVoIr* pulmonaire M le*
ilimeiiU iMirvcuv qu'il dh| n Do I on
ixl : i iiiuiiij.iii i'. .!. iI.-k |ii.ii(.iinni r-
Lnil du .." ^" i'arfMiRM qui lui
-'ul rflUBM W n-..-1- '! Uni i! ,ii,ll' lion
i -uiniui- Ou on il pu Mirffaie le
ullNilff-, eest Oli-lu-ux ; il ne MM pie
d'en uieroneuilre
Air,
, >...... 110U9 ei * i i -.
I d'eu rontr**jr le, elt*
\y Itenovi.
I. tl fi.r.1.. O HrJH
tt W.(I.t

.....>l'<
. red il. ad*, dwf
M.I Hr.1 mUeVrtn
i '.(!' \\. muit \ foricli'inneinfiil d*d iHIrnUllOM
Le P\EU DVM-
LOP est le pneu
favori des Chauf-
feurs,offre toute*
les conditions de
scurit, d'endu-
rance et de soli-
dit.
Avis

Rhum Champion

En vente chez
John H. WOOLLEY
Grand Rue.
LE MEILLEUR parmi LES MEILLEURS'
Dpt Anqle des Rues Dants Destouches
et Maaasin de l'tat.
Reprsentants :
Michel GIORDANI, S. Cap-Hatien.
H. DESCHAMPS, St-Marc.
Pascal A. BRUN, Jacmel.
C#.a|aieO CseajisaeFtr
tj ri.lie 4m Cil 4c Ste.
; MM. les actionnaires de la
compagnie sont convoqus ea
assemble gnrale ordinaire
au bureau kl Port au Prince f Hati ), le
lundi 18 ma 1931, 9 hres
du malin.
Or,Ire du jour :
1. Lecture du procs-
verbal de (assemble prc-
dente ;
1 Rapports du Conseil
d AJn.iuistran'on e< prsents-
don des comptes.
3. Election du v on d'Administration;
4 A Maires u.urai.trs
iiSH au Fi i,,c*', ' mn%
Le Conseil d Admvutlrati**. l
M. FONTAINE
Port-au-Prince.
Manujicluie Hatienne
ae Ciqaielles
GEBARA& C
LES CIGARETTES
Bat Bas Fantat-Lon
uDessalinienne*
- Colon j j
Rpublicaine*
Porl-au-Prin cienne
lafines&e de leur arom font les dlie*
des vrais rm ifrurs

QUERISON
RADICAL!
rr rapide
BlERNOIRHAIIt]
SdfWMt hawe,
Ceenli le * |
fini, I, tu Tiieae t teim ik
Injection
infaillible
A base de blnargon st
d'extrsits de planles.Gurison
radicale de la blennorrhagie,
des coulements anciens ott
r ents.Employe aussi cou*
me le meilleur prservatif.
Pharmacie
LnPIUNC CniVALLIM
Laine, vis--vis du Kiosque
postal.
Ciuzan
.
C'est le Vermout li- p! ; able, ";le pies loi iqua M ,
p .r consquent le plus u|
LE C1NZANO BLANC h eu les plus hanfes rcom |
proses toutes les cxpositi< is et se vimkI iur nlaae u
p'ix des plus reisonneblee,
Bn g.osc h i A. de MA I TFIS.
Les Disques 0D0N
sont rests
Matres de la place
Demandes h nouvelle liste.
Bazar Odon
J. KARAYANY
Angle Grand'Rue k rue Frou.
Gran. j1 Caf]de France
S >us la dir*ion aria* ti iatalliaeate rta Moaaicnr Pranoit
Sira'di qai ef devons l'asmci d Monsieur Patriei. le oropri-
ia.redp est tabliBni4 q,, n' ps:*faai. le GRAND CAP*
Ok FRANCO, otr M. irn.bles^et distiafas elients, Isa
con^ornmatioat Us plus Inas. \en vin Je toutes proTenances le
plus choiim, Cigares cl Cigarettes, Ssadwiskes, varis, 4e< prit
dlant tonte concurrence.
L'accueil le plus ay apithiq ie coitionara '.cc \ tirait du Grand aie de France. I
PATKIZI Ce. Dlphcuc SS41.
> 1
\SSUREZ-VOUS
la
General Accident Fire & Life
Assurance Corporation Ltd.
de Perttl (Scotl nd \
r
Unr la cGEMEPAI. i est une des pl s puissantes et des pins aalee*oi ganhatieai
ie ce aenre Le ae'eil i se couche js ims snr soa cJMitiip d'auiion pii embrasse le
onde
Set (Poliees cenl e incendie couvrent1 s i -i les dgts oceaatsMinn par la Mo min-.
Ses Poln pou ^ntomobifes coiivtmI vola, incendie, malveillance, dommages
causs autrui dans ) perannne on dans ses riiens.
Ses Policei Maritimes misas par ses nrsnehea d'Europe sont payables ea Hati.
Ses Polices coi!' ccidentejsonl valables dans I n nirers entier. Tous les vovn-
Senrs devraient donc prendre la prt caut ion de se munir d'une police contre accidents
au moini 4000 dollars, la prime auuue'e n'tant que de "*i /. soit 20 dollars U.C.
Veuve F. BERMINGHAM. Aux Caves
i0US-.AGEiWr^
imurance Co
Une des: plus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
sur 1a VIE

.?. .
Il enl Gnr poor Haiti
l'u.i.a-t.iuUI, j. vjILG
JKAN L.ArvHEftsjic
EUG. Le B0SSE> Co;
Aaents Gnraux


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs