Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03855
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: March 10, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03855

Full Text
Clment Magloire
DIKECTEUK}
RUE AMRJCAINI 1868
rSLEPHONB.N-^42

24** ANNEE R- 7232
On agit sur le autres
que pur ce quon aat
oi mme.
A. VIVIT
Le Gouvernement issu des
Chambres et les Chambres
On te rappelle. Treize ans,
latcampaajne dora. Et pour
qu'elle lt plut retentissante,
00 l'agrmenta d'un jais tr-
pidant et discordant o se
percevaient nettement, et sur-
tout, let grondement de la
grotte caisse.
Oui, treize os au moins,
elle dura.
De tout lee journaux de
l'Opposition, de tout let pro-
grammes, de tout les mee-
tings, de tout let discours, de
toutes lot tribunes, montait le
mme leitmotiv nervait et
monotone: Le Gouvernement
do peuple par le peuple.
. Et cela voulait dire qu'on
en avait assez du Cooseil
d'Etat, cette assemble de
fonctionnaires, et qu'il fallait
lesChanabresLegislati.es .afin
nue soufflt sur les affaires d-
1 Etat, un vent d'indpendance
et de libert. Et alors, comme
on offre un jouet un gosse
qui avait promis d tre sage et
h tut, Hoover nous offrit
Forbet et ton plan, le Gou-
vernement provisoire et ses
inutiles reprsailles, cela
t'appelait jeu de bascule, et,
enfin, les Chambres Lgisla-
tives. Et de ces Chambres sor-
tit dans le pins grand calme
Ot le plut grand enthousias-
me, un Gouvernement qui,
suivant une expression qui
t'essouffle courir les rues,
it une maoatioo directe,
ou indirecte. du Peuple.
Les Chambres sont l.
Mais elles attendent.
il semble qu'on let avait
demandes i cor et cii
exactement pour qu'elles
iauassent, crame le peuple,
lui-mme, le rle de simple
spectateur daoa le grand
drame asperg de rires quel-
qoeto t, et dont let personna
gea principaux sont le Gou-
vernement, le Ministre Dana
Munro, Duncan, Colvin. Mais
celui ci, comme dana le pre-
mier acte de Tartuffe emplit
de son oom et de sa rputa-
tion la scne qu'il n'a pas en-
core afli outee. Mais cela vien-
dra.
S'il ne s'agissait que des d-
pots, on comprendrait ais-
ment que le uouveroemeut
dise:
C'est jeune et a oe sert
pas.
Mais il y a les quinze Pres
Conscrits qui, en gnral, sont
vieux. Ou du moins ont pres-
que cess d'tre jeunes. Et
qu'on accule, eux eussi, ne
pas servir.
Et les mauvaises la gus,
en l'occurence ceux qu'un
confrre nomme les coopra-
tionnistts, comme si, suivaut
le mot de Chatecler on ne l'-
tait pas tous, et les mauvai
ses languea de causer. Natu-
lellemeut. Il y a des minis-
ires, et qui turent nationalis-
tes. Et qui n'osent doue pas
se prsenter devant des dpu-
tes et des snateurs qui, eux,
esont rests. Et l'on sect,
une atmosptire d'nerv-
ment, que les ministres ci-
te vaut nationalistes atlen
lent moins le moment o les
D mbres s'ouvriront de plein
Iroit que l'instant o ap
i ternit des trois mois de
session, n'oublitz pas, mes-
sieurs le mois de prolonga-
tion, dputs et snateurs
regagneront nouveau leurs
pnates, et cette fois, pour ne
plus reparatre l'horizon.
Quelques-uns du motos.
Lorsqu'on parle de Minis-
tres que les Chambres emp-
chent de dormir, ( c'est bien
le cas de le dire ), il ne s'agit
ceitainement pas du Ministre
Thoby. Il est le seul, avec
te Ministre Carr si Colvin
n'est pas nomm Conseiller
Technique,bien entendu, -qui
pourra affronter, san crainte,
et peut tre mme avec la
certitude d'un grand succs,
le banc de l'Excutif. C'est
que le Pouvoir, sans jeu de
mots, ne lui a pas chang les
ides.
Enfin attendons.
Dans un mois on finira
par savoir de quoi servent les
Lhambres que Ion avat ap-
peles si vigoureusement et
desquelles on n accepte de se
servir qu'une tois par an. Et
encore contraint par la Cons
titution. Mais que veut dite le
Mlence loquent des cot' res
qu'un Pays n'et point de
Chambres III
Le Congrs
dentaire in-*
ternational
de Paris

JNotre jeune et intelligent ami,
Clment Legendre, nous entre-
tenait, tout rcemment, daas
Hati-Journal , do 8me Con-
trs dentaire international qui
doit et tenir Pana en aot
{trochain. Hati y a t tout na-
orellemeat invite, et M. Le-
fendre suggrait qae la repr-
eentation hatienne lt confie
ou Dr Guerrier dj sur les lieux
et dont la presse port-au pria
cienne parlait, ces jours der-
niers, en termes extrmement
logienx, ainsi qu'au Dr Th-
baud dont tous connaissent la
grande comptence.
L'.Le prochain congrs dentaire
est venu augmenter les aaaises
internationales en prparation
ot noua esprons, avec M* Le-
mdre. qu'Hati aura i cur
y prendre part, ainsi d'ailleurs
qu'aux prochains congrs des
Gens de Lettres et de Patholo-
gie compare.
Une innovation, parait il,
marquera le Congrs de al a ire :
c'est le participation du person
n -i tudiant, de la gent estu-
diantine ', pour renouveler
g&*Jto*&*4&*.ft**&^Mlij propos
a3l
En peu de temps ce S
produit remarqua ble a g
conquis de haute lutte g
une renomme des plus S
enviables. S
g g
i* Demandez toujours le t*
I Rhum HENRI Gardre ?
nauutU! moi,;> .. jt.-^.L"tauw>
l'expression heureuse de a!.
Legendre. Les tudiants en
chirurgie dentaire, dit il, seront
reus avec le mme accueil r-
serv A leU'B ans i tire de
Membres ktudi. n i. Et, poui
que cette reprsentation soit
pleinement consciente, le Co-
mit Iran a is des Etudiants,
charg d'organiser cette parti-
cipation du personnnel dea tu-
diants, s exprim A la Direction I
de notre Ecole dentaire le dsir i
qu'on tudiant, appel i tre
son dlgu, assume la tche de
bien renseigner ses camarades
sur les ob|ectils du prochain
Congrs.
, .C'est ainsi que les tudiants
hatiens en chirurgie dentaire,
runie pour donner suite cette j
communication, ont, par leurs
propres suffrages, dsign M.
Clment Legendre pour, d une
part, les tenir au courant du
programme dea travaux et de
I eut actuel.de progrs de l'art
dentaire, et|d'autre part, main-
tenir le .contact, entretenir les '
rapports ncessaires entre eux
et le Comit tranaia des Elu-'
diants. M. Legendre est donc
ta lois le reprsentant, le dl- '
,ue ue celui-ci et le mandataire
de ses condisciples hatiens.
Ceat ainsi en connaissance de
cause tt bien imbu de la ques-
tion,qu'il a pu nous entretenir
de ce Cougrs auquel, nous
i'tsp'oas, le Gouvernement ne
manquera pas de s intresser.
Avrc les temps nouveaux qui
viennent d'ciere, se produit un
vritable rveil de la io-is-
eieace nationale 401 l'incite i
rclamer sa part de toutes les
activits qui s'exercent dans le
domaine intellectuel et ne
manquer 6 aucun appel du pro-
grs.
Nous esprons que le Gou-
vernement assurera une repr-
sentation hatienne convenable
au Congrs dentaire et il nous
semble que les circonstances
qualifient minemment, pour
une telle reprsentation, le Dr
Thbaud, directeur de notre
enseignement dentaire, le Dr
Guerrier que ie pays saura ainsi
honorer cette occasion, et l'-
tudiant Clment L-gndi e puis-
au aussi bien ses propres con-
isciples l'ont dj mis en avant
par leurs suffrages el que, au
surplus, le besoin d un secr-
taire comptent peut se taire
sentir.
Je r nie fle loie Alicii Daviui
La femme de lettre espagnole
Mme Alicia Devins qui derme
rement est partie pour le Ve-
nezuela s'est arrte un jour a
Jrmie o uue belle fte fui
organise en son honneur. Des
pages d'elle furent lues,des page-
ex 1 ailes d un livre quelle a
consacres A Hati sous le titre
Sept mois en Haiti.
Au cours de ce'te soire qui
fut donne au Cercle Excelsior
des pomes furent dits, deux
discours furent prononcs, l'un
par M. Franck Boncv, I autre
par le Magistrat Communal, M.
C. Ssnsancq. Dautre part VI.
Clri se fit applaudir dans de
jolis morceaux de piano trs sa
vammen'. excuts.
Mine Alicia Davins remercia
en un lganl speech eu espagnol
dont la ir.i la. iio 1 fut laite et
lue par M. Haoul Duquella.
'immmmimmmumm*** ajasaajajaajsajr
La population
de l'atai papal
Cit de Vatican, 2 liais.
L'Etat du Vatican a maintenant
039 sujets, 107 en plus qu'en
|y29, toi .->que 1 Etat papal a t
constitue.
SALON DE BEAUT
Beauty Parlo r
Mme Zphir, 1108, avenue
Vilmenay.Bois Verua.experte
liolome de New Yo k o
el le a rsi i 10 iunes.
devenue de New York aven
un matriel perfectionn, M""
Z.thir pratique le dtrisuge
des cheveux, le Shampoo, le
bouclage.les ondulations,tous
ies soins du vi sage, le massage
lectrique ou la main, d'
ore les mthodes modernes.
E'ie est aussi experte clair
cir le leiut.euiever les lches
et les acns Manucure.
Crmes et huiles pour les
soins de la toilette.
Je n le- dames et demoi
selles,accoures en I mie chez
Madame ZEPHIU pour vous
refaire noe beuute dont vous
serez merveilles.
f

DBS HORIZONS NOUVEAUX
DES horisone nouveau 'ouvrent l'homme
qui m de l'argent. Avec $1,000 conomiss
C dapoee an banque, vous pouvez envisager
''venir avec confiance. Commencez ds main-
tenant pargner an suivant une dVs mthodes
et-deeaoue:
M,M* an qiMtr* ns. proviennent de $440.16
tt vcrtcmcnU hebdomadaires de $4.52
tl.000 en trois an*, proviennent de $956.2 en
versement* hebdomadaire* de $6.13
11,000 en deux n*> proviennent de $970.32 a
M hebdomadairM de $4.33
cachets
o
Le lieutenant-colonel Vau t hisr.
dans la Ravins Paris.. consacr au
tanger arien un article document,
et qui ns laissa pas de paire frmir.
L avion, tablit-il. ne cessa da laire
dss progra tous les ans...et c Ml Sin-
si que l:i (i-itl Junkersqui assurs !e
service Merlin-Paris sans escale eu
portant 1.600 kilos parcourt t.oon ki-
lomtras an Cinq heures 16.
Le Karman pe.it transporter 7.UO0
kgs 1.000 kilomtrai*
i-e lioinarHborbac transporte 1600
kilogrammes a la vitesse de 224 kilo-
mtres j l'heure.
Le Do-Xa lui seul psut transporter
30 tonnes d explosifs.
La temps de guerre, cette charge
peut ((insister en bombes incendiai-
res bnektronda t kilo, capable cha-
cune d'allvmer dans une ville un
foyer d incendie, soit en ns toxiques
jets par bombes,ou projets directe-
ment sons lorma de pluie ou enfin
su bombas de tonu kilogramm s.
nui lacbea d'un avion n explosant
qu'aprs une profondeur de pntra-
tion de 2^ meireS sons terre.
O allons-nous T grands dieux El
que lait donc la Socit de (ieni!Ve t..
Au lieu de bombe|meurti"ires, ne
nous semb e-t-il pas que les avions
ne devraient en temps ds guerre tre
Utilises, que pour jeter sur les villes
et les places ennemies d. s sandwi-
cbes varies : jambon, fromage, mor-
tadelle, i aie de foie gras.et,bien en-
velopp, s poui qu'elles ne se brisent
pas an atterrissauLda pacifiques bou
teilles du dlicieux RHUM SARTH
CACHET DDlt:'
... a note, av c plaisir, peu*-
're, mi'is eu souriant, certaine-
ment, .an Palais de la ''rsi-
dence on ne mange plus du pain
l'ait avec exclusivement de la
farine de bl, que le riz qu'on
sert Son Excellence est du riz
recoll sur les rives mmes de
l'Ai ibonite et que son dessert
prfr es le pain-mais qui,
comme on le sait, tait les dli-
ces des coliers et pauvres. Si
cel continue Notre (Eil ver-
ra, un de ces jours, quelque
pote national, ami du Gouver-
nement, irireuneode Isba
nane m re Tri e ou nu sonnet
0 seront glorifies les qualits
r on tiiuantes du pain-patate,
& moins que ce ne soit fait, ce
q c ter i laal mieux pour notre
ra dans un Ripos Gnral
de a Situation, Dpartement de
1 lirr eur, du Commera ou des
Fin nces.

La Banque floyale
du Canada
A propos de Conseils
Communaux
Il est brait,depuis quelquei
jours, d'un mouvement otten-
sit convenablement organis
contre les Conseils comtnu
naux relevant de la Prte-
tare des rrondissemeot >i
Port u Prince, de Mirebalais
et de Lascahoijus. Sur la
pression d'uu ha't loncou-
uane. il y aurait dj deux
dmissions au Couse l com-
munal de la oroll des Bon
quets, et cela, en vue d'ioflr
tuer le oiS'il pou pouvoir
le remplacer i ar une coinniis
sion Cummui aie M.us celui
qui est la llc du mouvement
a l'air d'ignorer les termes lor
meis Je la Loi Michel 0reste
relatils aux dmissions des
membres de&cini llscomma
uaux. Il teiait I) en le se re l
eolgner. Ivi tous cas, nous
croyons que ce sont coups
d'epee dam l'eau et que la
Secrlairei ie d Etat de I Ini
rieur ue voi pas .'un trs bon
il ces manoeuvres qui pour
raient conduire dis illga-
lits.
Les Bombes de Cuba
Lu anlc de cmiji du arsieil
est arrt
LA HAVANK. 2 Mars.- La
police a iuri le commandant
Manuel l'^puiosa, aide-do-camp
du prsident Machado, la
suite bombe trouve lundi au palais
prsidentiel.
On prtend que le Soldai
qui a avou avoir plac la
bombe,auiait dit qu'il avait reu
(5.000 dol. d'une source inon-
nue. La police d menl que ce
soldai ail eie ; .1 .
<\ la suite d ce ;r i
deut, 'it-s mesurai I
tiou exlimeinent svl oit
t prises dans toute la Rpu-
blique.
Le commandant Espinosa p-
partient une famille bien
connue Cobs.
Le sesieil le la RtiUifie e
i -.1 i-'t-i A. ,'ii.iiare
1 AtUSkj 2 Mors. Metlaui de
ct les couvi .lions paiiicu-
herement strictes dont il es!
prisonnier, M. Doumergue est
all rendre personnellement
visite M. Haymond Poiucar,
alin de se rendre compile par
lu ineiiie de le a' de sani
de son piidecesseur a la pn-
snu-iue de la h uui> i<|ne.
U. Uounicrgue a trouv M.
Pomcare beaucoup une \, m. n
qu'incapable eucur equilur
la cb uibie. C'est !a p cm
pei .(-.! n c n poiiUq.c i-j (- i
tien preaiUtni U. la lle.uui^ur
a eua avec t'auttinaanou
de son BOeOtClU dc^u, le
commeuceuicul de dceuaOf<
darmci.
... a vu, sanudi matin, aux
environs du Sminaire nr am-
rie me blonde trs jeune el
trs |0 ie, qui taisait sa prome-
nade cheval. EMe a-'ait uue
chemise ii homme, ft la Dan'on et
un p inlalon kaki qui n'tait pas
d'qcitation. Elle faisnit galoper
sa jolie monture et aprs elle, la
snivanl ds prs, no gendarme
non chevauchait une monlure
baie. Si rous en 'ions au
moment o les femmes occu-
pent les (onctions de police, un
touriste de. passage pourrait
croire un officier fminin de
la Police, suivi de hou guide.

.. a vu, dans une salle de r-
daction, un ami du cinma qr.i
rclamait de Francis le film sen-
sationnel : Napolon, Francis ne
s I iss i pas dconcerter ef r-
pondit au cinphile :
Ecouta, mon petit, vous
au res battions, vous avez le
g'.n exactement franais, kh
bien, ce film a l donn l'O-
pe ;i et na pas m aux franais.
Ns urellemenl il ne vons plai-
rait pas. lit fors?

... a vu su me h .soir un de nos
amis, moustd he et cheveux
poiH- ei sel,qui s'obtinait sui-
vre u.i honiiue plus jeune que
lui. Cocktails, punchs, il en-
caissa ioui.|usqu'ou moment o
arriv dans un uancing il sentit
ur.e soudaine i ni grain. Son ami
lui Mi comprendre que c'tait
Une BOUS c. de sensualit. Et
c > nue il y avait, ce moment-
l, de g'- .tes doni'uicaines qui
tais .n- i admirer leur virtuosit,
il loi en ofl'it une.
Il balbutia :
Oui, mais je ne suis pas en
mesure...
L'autre objecta : 1
Il n'importe, |je ferai las
frais pour vous.
Il ne se le fit pas dire deux
lo's et disparut avec la plus jeu-
ne de la bande. L'ami profita
d si i dpart versCyihrepour
en lier, lui aussi. Et lorsque
l v,< il .moureux descendit, il
s ptrui a^ec un rictus de d-
><>u de l'absence de l'autre.
Tte ellare. H s'adressa au na-
tion du bar qui affirma, en fai-
sant voir ses tiroirs,qu'il n'avait
pas le soa. L'homme, sens le
prtexte d'aller chercher l'ami
qui avait son portefeuille, sortit
ei on dit que la Dominicaine
l'attend encore... Ahf vieil in-
corrigible, quand donc en arri-
verez-vous I. sagesse qui sied
votre ge avanc?
*
!
... a vu, d nu ne ne aprs-midi,
sur la route de la plaine, deux
automobiles qui taisaient une
course il- ..-.perce. De temps en
t n pj. l'unt dtb deux voitures
p.. -.a. de vu ni l'aulreaux graads
e hds de rires des chauflurs et
des Bjoeasgers. C'est ainsi, prs-
que to |ouis, que dbutent lis
MCI i'l ut.
a
.. von que cert-uns tudecii
revomuwuueut ne sneua-
i.icui oOuiiue prveui.i uu coin-
ici mede a la grippa des punchs
ChauUa labnquea aO HilUm\liM
HH,


**-r
r
PAGE 2
Bal Travesti
du Clab Union
Le jeudi 12 le ce moi, au-
ra lieu au Club Union un
grand bal travesti, l Invi-
tation* eu sont dj lui.*
depuis samedi. Ce sera certai-
nement un gruau succs.Tout
a d'ailleurs ete uns eu uvra
pour qu'il en soit ainsi.
o
Au Cercle ta
de Petit Goave
Le samedi U murs iou
rant leecetcle de Pelii-Govei
que prside avec tu ni de lac
et de bonne g ace notre aini
Maaiice henizollre Aseaiuvi
tes habituels un grand bal In-
vesti. Nous sommesjauioriss
aauoucer quace bal sol
interdits les costumes de luie,
et les travestis de graude va-
leur. A cause de la.situation
SCtuelle,il a t sagement d-
cid comme au Liub Uuiou
que l'on doit s'amuser sus
que cela COto euoiniemeui.
Bonne,; mesure qui devrai
tre Imite* par uos auties
cercles.
D'aprs ce que nous savons,
une bonne partie de la se
ait l'on au Priucienne se
rendra a ce bal qui promei
d'tre un grand vnement
mondain.
A samedi doue.
------o
Ui MATIN il
LETTRE OUVERTE
AU
Professeur Luc Dorsinville

t Il est bien de tenir l'honneur de sa patrie,
comme il est bien Je tenir celui de sa famille,
et il ne laul pas qu'on puisse en notre prsence
dire du mal de i une ou de l'autre saus que uous
prenions son parti. Hors ce cas, il est de mau-
vais got de parler de notre pays ou de notre
ta mille pour les vanter et surtout pour donner
a entendre qu'tta sent suprieurs dautres, ou
pour eu rappeler les mrites. uvcn,
Feux BO VET.
Mr le Prolesseur,
J'ai lu, le jour mme de sa
publication, votre lettre au
D' Taultie. Si elle est lesiesi
mgtempl sans rponse, cro-
l'y avons rien tiouve qui
uisse porter Atteinte a noue
jiu. Cependant, il s'est glisse
rus voire plume uue erreur
,ue
les q
nl a certain soulvement
le cacos. Je Vois que vous
I.iriez d'un l^lait que vous
ignores; et je vous renseigne:
Us D' l'auilre, alors tudiant,
est paru, eu qualit de mde-
,iu,avec les iroupesdu Prsi-
dent Zamor qui devaient rc
primer une rvolte de cacos;
et c'est par humanit qu'il
s'est intress aux eunemis
blesss. Il n'tait pas le seul
tudiant auquel le Gouverne-
ment avait tait appel, ie vous
/es que c'est parce que nous citerai entre aulres: le Doc
_............... ...... .. ., l..iir Danltlrtn il<> In imut Pi If i
teur Papillon de Jermie ei le ;
D' St. Louis de Jacmel.
Quant aux autres paities de
,votre lettre, je crois qu'elles
je tiens relever. Vouslauront justement le rsultat
que le l)r l'auilre s'est que vous if>itiez: donuer au
public le m ytn de juger de
la protondeur de votre patrio-
tisme, j
Kecevex, Monsieur le Plti- !
lesseur, avec lout le respect
que je vous dois, mes meil
leures civilits.
Emile PAULTRE.
ESTOMAC
Remde nouveau
GflSaOCALiliE
adopt par lit SpkiahiUi d* Paru
soulage immdiatement :
BRULURES CRAMPES
ACIDITS et rESTOMAC
ULCRES GASTRIQUES
CONGESTION du FOIE
DIGESTION PNIBLE
GURISON RAPIDE
Produit du Dr CORNELIUS
7, . Conitant-Coqueliii, PARIS-7*
EN VENTE l
Ptrt-au-Prlnce Phirmaci, W. BUOH
t uni,-, bannn PhtimMin
*
oniicitt* pair
Imprudence
Dimanche api-SDiciif ,vera
tes trois heurts et demis, u ,
carrefour. M.Louis Diaquoi/il .
anMnciea Directeni duePetit- '
Impartial >, tus, par tmuru-
cleuce, d'u;i coup'de rsvotvtr
Audre Mathuriij.j 17 ans, son
D'aprs ce^qne Monsieui
Louis Diaquoi dit au coin
missaire Saluave qui vu bali-
sait,n croyait qae le btowning
tait sur le .cran de sret
quand, d'ansj le dessein de
S'amuser, il menaa wu su if
de taire ttu sur lui. Malheu-
reustnient le revolver qui
avait uue balle nu Csnon et
n'etail p*s, connue le croyait
noire cuuirere, sur le cran de
rete,pailit,ci la jeune Andr
Mathunn tut traverse de part
en part par la bulle. Il iuouiui
sur le champ.
Nous dplorons trs sincre
meut cet accident et prsen-
tons uos sincres condolance
aux parents prouves
Les tunerailles a'Andr M
thunn oui eu Heu, hier apisl
midi, eu 1 Lglisc bi Charles de j
carrefour.
Mr. Louis Diaquoi,* s'ctant
constitue prisonnier, est sus
ordres de la Justice.
o
irif laUrsirees pnsyscUft
Nous apprenons avec plai.su
qua le membres des Pupll
de Sauii Antoineoruniaent
tte littraire tous le pairor
de Mademoiselle- Vincent
profil dr leui couvre et le '
Crache.
Ces uvres huinaintaus r^i
deut toutes deux s'importai
services aux petits.pauvics b
tiens, uous sommes donc loi
intresse la russite d< celi
tl. Le succs estad'aiUeuia a
sur* par le talent des acteu
amateurs qui ont dj consenti
S prter leur concours.
La lte aura iieu le dimanche
de,Paqutsau Paie Nation....
Sextuple excution
j en Caroline du sud
Columbia, Laroliua nu Sun, 2
mars Six noirs ont t ti -
trojutsl au pnitencier de. i.i
Caroline j du Sud pour le
meurtre.de deux blancs
Us sont alls calmement U
mort, en rcitant des prires,
U a tallu prs de. deux nearea
pour les excutions, auxquelles
assistaient seize ptrsouni n
les journalistes, les mdeciu
et tes loncllonnaires de la p .-
son. ____
Le suffrage des h uuae au Japen
~tokio, 3 mars. La chaui
bre des reprsentant? a vot
un projet de% loi secordant
aux femmes le sullrage ,
les lections muuicipales.L
projet va maintenant . ta
Chambre des pans.
W
DEM IN SOI'.t
CARMEN
i c Raquel
Modo. -
Melli r 11 Gasl
M a lue : 0,f>0
m
FOIE, REINS, VESSIE
CV81ITE- PROtTATITI
URINES TROUBLES
ARTHRITE RHUMATISMES
Gurlaon pur I
KITINE
i
Anlittpllqu* pulittnl qui ealm* II douliur,
clarifie loi urinai t dissout I acide urlque.
TOUTES PHARMACIES
Ubontoire VIDAL, 46, r At QmMt. PARIS
pm:if. de poche
et 1*1 imf dr rimw
Un Daofol(lsrc deux buts.
En levez la couverturt mettes
|p couverture avec l'agrafe,
emportei votre plume favori
>le bureau avec vous. Seule-
ment le Parker de Bureau a
ce trait|conomique.Deman-
dez a votre distributeur de
'Jous dmontrer les autres
traits exclusifs du Parker
Duofold.
Inconditionnellement
carantL_
I
V
P4/
ALIX
29 annes
Hlniiii
ROY
de succs.
IfORB & I-AUR1N
1>. O. Box M
. Port-au-Prince.
Parker
Duofold
1* -4
H
MMON
!. lits SIMMONS sont labriquea d'aprs le.i rp'es du bon sens,
c' i-dire qu'ils olirent toutes les commodits voulues, pour r-
lie au besoin du sommeil qu'ils oui pour mission de.satisfaire.
L longue dure des lits SIM NIONS les rend trs peu coteux et
li aine les ennuis ''e rparations, de retouches et re remplace-
mentt.Lei lits SIMVtONS sa maintiennent Huns tous les climats et
I i 1, ileur, le froid et l'humidit n'ont aucun eflet aurtoeai. Ils sont
hv 'iniqutl et trs utiles.
CeeF'na consliiue^. (|ue quelques-unes' des raisors qui font que
voua devri z considrer srieusement l'usage des articiaa SIMMONS
pour votre maison.
Vous pouvez voir ces jolis lits dans les boasjmagasins d'ameu-
hUnienl.
Keprsenf par :
Victor N. MANSOUR &C*
1 P. O. Box A-86 ; Phone 3417.
Port au-Prince, Hati
Panama Ralroad
iaansaihlp lAtf
Les chargeurs sont pri
de noter que le steamer a cria
lobalaeat attendu Port-an
Prince, venant de Onstobal,
Canal Zone, ie mercredi lo
mara 1931.
Les permis d'embarqu
ment seront dlivrs pour le
fret destination New-York
et des Ports Europens sur
demande taite ce bureau.
ce steamer partira le mme
jour 2 hres, p. m., directe-
ment pour New York prenant
bt, malle et passagers.
Portau-Prince,le U mars 1931
Jas H. C. VAN REED
Agent Gnral,
ADIiMSTIATlM lOMlAi
tfe fan-as-Pntea
MM. les boulangers et Mil.
les bouchera tablis sur cette
place sont pris de bien vou-
loir ae runir A l'Htel de Ville,
les premiers, le mardi 10 Mara
courant, A 4 heures p. m., les
seconda, te lendemain Mercre-
di, A mme heure pour quelques
changea de vues. aas*
le 7 Mare 1931.
HeVeHaWHB^B^flWalBW'MleV
>, .---'ETREEPITIIKaw:
65, Fai. St-DMW.
fp.oUerafr.saa*
je > t.'K "*c Ifnrtt nmln
vi Qi 01 MINI MSMW %
|.-y:-f i...hi por:d.WtJ'ggyj^aWfa**
i uc.Sr tt<-<.truttitoaMmntMmmi*mmmwt
i>i-f.T!d.'.o'.*'P'l.h

C.idii:.o-in Monoloy^a*. Pt*---------
**>' r0,-.s,Harmo:iom.ik.M4lh(l*Htmn>4'*imi
av jn :.totiLtn.NS.*liuiui wiMc8Ti>m
UN MOIS SEULEMENT
PAS DE BLUFF
Nouvelle Induitrie doivent rentrer.
Accourez en Focli
Chez VINCENT CREIDY
et profitei-en une dernire foie.
Pour faciliter le. oprations, les prix ^J^^Jj.
aflichs sur chaque LOT des article! d. mme qualit
comme suit :
O. 0,75
Voile coul. A leurs
Mousseline A leurs
Indienne coul. assort.
Diablement tort A fleura
Calicot cambric
Calicot percale
iablerneuiiori blanc
a. .oo
Batiste coul. A le rs
Voile A fleurs assor.
Ratine blanc
Organdie uni couleur
Voile coul. uni
calicot madapolam (spcial)
Voile ray satin coul. assort.
Diablement fort cout.double lit
Imitation tussor
percaline eoui.
Tricoline A leurs pr robes
Marquisettes A pois
O. 1.25
Toile fil conl. pour robe?
Tricoline coul. pr chemises,,
Voile ray satin blanc
Voile ray de soie coul.
Zephir ray de soie chemise
O. 1.50
Tricoline A Heurs d ray cneau.
Tricoline coul.uni as.et blanc
A grand barre pr pijama
Tricoline A dessin tout blanc
fiquet blanc pr chemises
percale blanc pr lingerie
oimili blanc et cl. pr lingerie
Voile suisse pois |
Foulardiue pour lebes
Pougee coui.a Heurs pr robe
Voue raye de suie blanc
Gabardiue nouveaut tfa/
&epbir ray pr chemises
Khaki pr chemises u'bommes
o. a.oo
Zphirdran. pour che;~iise*
v'oile suisse A fleura
Doueetine noire p.robes deuils
cashmerienne de soie noire
Soiasettes nouveauts
Soissettes coul. uni
Tricoline de soie coul.
O. 2.50
Satin de chine pr jupon
Foulard extra aup pr robes
Toile A dup blanc
Toile A drap cru
a.*,oo
Petite'soicrie assort.
Tricofine de soie blanc
Tricoline de soie noire
Cy la Dise de soie uni
coul.et blanc 4,M
i .hifiornette conl A fleurs 6,01
Latin pour jupon 6,00
Ii
O. 7,0
Bas^de soie* tissages proches
Baa de soie chiflon
Bas de soie uni sup.
Bas de soie, paire C 3,00
Bas de soie, paire | 8,00
Bas lit Amricain, paires 1,91
Bas meac. 3 pour 2,1**
Basa cot.tiit,u.teltea,damea
y S paires 6,M
BasA cot cotton 3 paires 2,09
Bas blanc cotion sup 3 pr 2,00
Bas a carreaux 4 paires) 2,ao
chaussettes pr entants tons
nes 1,00
Serviette de bain sup dos 1*4)9
serviette toiillette dos ^09
Bandes brodes U pice 10 yd,
6,00
Entre-deux brod 10 yd^OO
Articles Hommes
Khaki couleur tries . 1,60
Unli nipe blans 2^19
Hhaki |aune Anglais 2,09
gabardine uni pour costume
~-_ 2,00
Dnli blanc union 2,60
Gabardine raye nouveaut
pr costume %&
Quatre fit jaune 2,59
Shuntung t\\ double larf.6,00
chemise pr homme Acboiair
----------- .6,99
Abiaka noire sup .'*2ft
Drap noir sup :* ?
'.hapeau laine pr hom. cnoi-
sir
chapeau" laine entant.
choisir mm 8*09
Chapeau de paille j 7.0U
chapeau de paille 9,09
Chapeau de paille; 1X01
Mouchoirs raadras.blcus M
toulards. blanc.
Sium;R.R B.B ces spair bief
up.
Peignes assort.
Vente en gros et en dtail
CE SOIR
^ueiplnafpaaaionnant deaffllms :
La MAISON du MYSTRE
Avec Charit Tanel, Hlne Darly, Francine Mnest!.
eskirt : 0,50 ; Baieoc : 1.90.
DEMAIN SOIRI _
A la .lrfm r.i 1 daimihlenpunesg aa et'atnis et pour la eeule]ia*
JOCELYN
avec Armand Tallier et M?r Enre : 1,00 ; Balcon : 2,00.
Le Hhuui Barbaucourl
Dont ia rtaotumet eei eaiveraeiie a gtrd se pr#e*e plaet
Demandes partout :
UN BARBANCOURT

''-i v
.*,

^

*!
t.



LE MATIN- 10 MARS 1W1
Le meilleur BAI IU1
des Mlles
"BSasaaisiaear-
Est maintenant fabriqu par la Distillerie
de fAiQle Port-au-Prince.
En vente au Dpt de la Distillerie, an-
ale es rues Dants Dcslouchcs et Micia-
sin de l'tat.
GROS & DTAIL.
Prix de dtail; G. 1,50 la dcm h ufcille
de G. 2,50 la bouteille.
M. FONTAINE
Reprsentant*
fcintMarc, H. DESCHAMPS fp Hati, p, Micl>ol f.IORD M-Jacmel Fiscal A. BRUN

Panama Hailroad Stanfishio Linc
Service de fret et de passagers euh
NEW YORKUTY N Y. CrUSTOBAL. ANAL ZONE et les I'OBIS de la COI
OUEST de
Plus rapide et le plus d
N les porta Europens vis
e
cot
AMiiRlgUE du SUD
ect service de transport de passagers etdu tr. entre Hati
New-Yord et Cristobal, Canal Zone, Isthme de Panama
Voici la liste de nos agents pour les principaux ports de l'Europe :
Aaaloterr Btoajae France
Mm. G. W. SHELDON & Co- 17 James Street. Liverpool. Knglanu
Tke .llesiaa, an- eur Ageils al ariariMl sorts ia r.maar :
l.NGLAND SCOTLAND FRANCE.
Messrs G. W. SHELDON & Co.,
17 James Street, Liverpool, Englan
2 lai rance, Ifessrs^G. W. Sheldon & Co. are representeddby tha Jollowin flr
<,'

m
m
Glilatlt Henket A Ce
21 Rue de la Rpublique
Marseille*.
HaaiNU Peron & C*, Ltd.
53 Quai George V.
Havre.
Hbrno Peron k Co., Ltd.
Rue du Moulin Vapeur,
Boulor.ae sur Mer.
Messrs E. A. Bbnoix &, Ca '
31 Allengade, Copenhagea.
Oslo, Norway.
International
CSpedltionsselkap ()-ilo.
NI.Atlantic Frmqmt Corp*m
Bulltnhms, ik n') ir# 1.
Oeraiany
%\ Ifeaaas Vtlantc PlitiouT
Corporation
Germany
Maaars Atlantic Prbim<
Cohp'n.,
24 Quai Jordaens,
Antwerps, Belgium
Hbim PERaN A C Ltd
95 Rue des Maris,
Paris.
Hbrnu Peron & Co Ltd.,
Rue>de Trauquilit,
Dunkerque.
iHaRNu Peron A Co
S Hue Roy,
Bordeaux.
Ltd.,
Genoi, Italt.
Messrs iiaWRT \o Piazza S.MATTea.No 15Ganta?
COTTENBUHO. SWBnBN.
Nordisk Express.
Coihenhurg,
Me>kn A n.* vie I imeau i
Corp'n.
Kon Kmmap'ein S,
Rotterdam Holland
Messrs Strwann A Co.
;v*4*aW'jb ^
Toutes les Police*
DE LA
comprennent la Protection contre la
Foudre sans aucjmentation de taux
Euff.LeBosstiCo
l'ae Hail la a*u. le carat a1 ta
1 hreii.
! METZ. 2 Mars. Le a Lor-
rain dit qu'une mnagre
Mme Auguste Pierne, vient de
| laire une bien curieuse Rou-
verte. En Jneltoyant quelque
harents Irais de Norvge quelle
avait achets un marchand de
poissons.de lu Halle de Metz,
elle trouva en ouvrant l'un
d'eux une mdaille en argent
d'un centimtre de diamtre,
a I effigie de la Vierge.
35 million
d'automobile*
Chaque anne,le journal \'"A-
merican Automobile" procde
un reeensment du nombre
d. s au'omobiles circulant dans
le monde entier. AssocitiOM
prolesaionnelles, clubs dau'o-
mob les. reprsentations de
commerce, consulats, etc.. dans
les lgions les plus recults,
sont mis co< tribuion pour
l'tablissement de cette ataiisii
que. Il est comprhensible que
les eh fiii-s uecoi respouden* pas
ioujouis la ral>t un cal ni
tact Unl loil dillinlea fa in
dans cer'ah ea contrtl Ces
ainsi que pour certaina pays
le plus souvent d'oulre-iner, on
doit se contenter de c h Il i e s
ronds et, dans quelques rares
cas.se boi in r a des valuation*-,
ta plus rrcenle statis'iqut,
ari'e au 1er janvier 1030,
donn le cliiflre total de 34
87 323 automobiles. Ce clnllrc
comprend les voitures en eu eu
lation, non compris les voilures
eu vente ch z lea marchands
et en dpt dent les lubriques
Pour les motocyclettes, on a
atteint le ehiftre de 2.665.888
Le pieimer recensement a ei
l'ait en 1923 et h donn un affec-
tif de 12.588.949 aotomofedes.
' L'augmentation pisqu a ai j<>ui
i d'hui esl donc de 170 pour 100
'(Au 1er jauvier 1025 on comp
lait eu tout 21.374.500 vnnuies,
une anne
le 1er janvi
eu 1928, 29.638.530 et eu 1020,
31.851.79o> En 1020, I efiedil
subit une augmentation de 3.
027.533, soit 0,.> pour 100.
L'Auanqua ( du Nord et du
Sud ensemble) compte aujour-
d'hui 28.012.130 automobiles,
l'Europe 4.049.703, l'Australie et
l'Ocanie 788.773, l'Asie 500.
256 et l'Afrique 319.305. L'aug-
mentation eu 1920 est de 10,3
pour 100 en Asie, de 10 pour
100 en Afrique, de 12,4 pour
100 en Europe, de 11,5 pour
ion en Australie et 11,3 pou
100 en Amrique.
lui i Initie total actuel de 3*
870.323, 20,504,050 voitures ap-
partiennent aui Llats-Unis d'A-
mrique, c'est-a-dire 75 pour
100. tu deuiieae rang >e plate
l'Angleterre, %vk 1,370,711 toi
(uies. VltiiuelH i.Miin ... I rall-
ie, ie Cauada et t Aliema^ne.Cea
i lnlll i-s < umpi eii'it lit le- VOilu-
.<- poui eu>im.. > ,>, t cannons
|*a autuvans t uiobu,* te. i
le uiututvc elle* loDI I b| f
u'une biSlull(|U speciale.L'aUg-
u entetum n piu.s ton depuis
1022 appartient a ia l'cUcoslo-
vaquie. Lu liuu ana, l'illetlil u
I moule Oc 4,133 a 05,0(>u, c'est--
i dite in l,-ibo puui 100, Pendant
lu uiuie laps le temps, l'Ali -
magne passe de 91,384 a 609,030.
8oit 507 pour H10.
Voici eu dtail la classilL.i-
tion de divtis paya d'aprs les
rsultats de la dernire statisti-
que ; U. 8. A. 20,504,050,An*le-
terre 1,370,711, 1-rance 1,201,
841,Canada 1.100.445.AI aosagna
009,030, Austra le 570,000, Ar
geotine 358,6^5, 1 lie 230,509
bresil 188,340, Eapvgn 178,176
Nouvelle Zelaude 173,815, Indr-
104,275, Sude 114,510, Alnqu-
du 8ud 141,074, c-,. i.,u. 140,
328, Danamaik 103,240. HoIIju
de 08.428, Japon 00,405 Mexi-
que 80,053, Indes nerlandaises
Le Colgate est de beau-
couplemeilleurdteroent'
dit
| Jrme Alexandcr,
B. S., M. Se.
plus lard 24.452.207,
1er 1027, 27.527.238,
Membre de l'A. A A.S. ; de
l'Institut Amricain d'Ins-
uieurs chimiste! : oa dea
piemiets ampli ycr l'L'Itra-
mici)sco|.c ; Npeeialis'e c
"t biiiiic Collodale,
QUE les eipriei ee les
kpriences icienlifiques de
I. Jeio.ne Aleiander puis-
- ni voua convaincre, tout
comme Iles l'ont convaincu,
me le Culyale nettoie mieux
s dents*
M. Jrme Alexander lit
es et unies impartiale! tt
approfondies de l'action dttr-
-ive de dentifrice! bian coo-
us. H n'y a aucun douta
ue le Colgate tait plus e!fi-
nce. Pourquoi ?
Car la Colgate pntre dans
es inteistices o la curie se
clare. Carpour nousser-
ir des mots Mexander Il pntra dans
es fluurei des dents, inon-
dant et enlevant les imput-
es qui causant iea drange*
i e.its .
Les recherches faites par M.
leionie Alexander concordent
vec celles faites par des sa-
vanta clbres coaanie :lc Dr.
Haide thambliss, doyen de !
a Facult des Sciences de!
Universit Catholique d'Ame
riqae,; le docteur Allen Ro]
Kers, directeur du Dparte 1
tuent de Chimie Industrielle
rif l'Institut Pratt; et d'autre,
encore tout auasi clbres.
Jaroma Alaxandar
gili i
J'ai trouv aue le ^olgate
ac< use la plus base tension
an etlicielle. De ce tait, le
Colgate pntre dans les lis-
antes des dents, y noyant et
en enlevant les impurets
qui cousent les troubles.Donc,
le Colgate esl de beaucoup
meilleur dtergent.
le
/-"
tsfZ-yx
*.-
ir


Agents Gnraux
1
/0,883,buissf 70,050, Tchecodo-
Vquie 05 600, Lub* 48,000. A-
Hin- 44 0111, Uiuguay 43,825,
flawal 42,500. Norvge 40,ti5'J.
Pologne 08.319, Chili 35.0(io.
Autriche 34.500, Koumame 31,
922,Cbine 30,283, PortuKai 20,
149, EK>pte 20.385. Russie 24,
000, Maint 22048, le dm -In e
liaiaise 2o,757, L.- ylan 10.015,
Hongre 10.2.J0, Venezuela 17,
500. Grce 17.U00, Colombie 10.
000, Oueat A'ncaiu bntauu.que
15,048. Prou 13,600, Yougos-
Pa$ de joli sourire
sans Dentol..'
le DENTOL. (nu, [io. pou-
Ji*. aavon)eat un ttenlilric* la loi*
louvarnmrment nntiaeptiaua 0t donc
du partiim I* plua agraabla.
C'rac l'apr* lea travaua dm Pai-
laur, il i .il rinii la* gancr.Tea. Ea
Eau lan. licui clalanta. Il aurdia l*ka-
leinc cl est parliculirameaa raaam
mnml aux fumeura. U laiaaa aWw
la houebe una aanaarioa de hal-
cheur dlicieux at paiaialanta
La DENTOL, aa krauva awoa
tout- lea bonnea
da la parfumerie al
pharuii
ntol
Jouma
MATIN
ma 8,316, Lnvambourg 8,181,
l'erse 7.728, la Jamaque 7.tint,
Siam 7,550. la Trinit 5.000,
Congo belge 4,8.">M, Rpublique
dominicaine 4,201, Sud Onasl
Plrcatn 3400, Itu,.' : 3.310,
Lelto ie .!,'M4. il., i .' ."S, lis-
thonie 2.706, l'aie lue 2,.")2.'{,
A'a k 2.5uO, Etat dp Danlsig
2,384, Costa Rica 2,281, Mdda-
gaacar.2,200, So. d..n 2,170, Sal-
vador 2,175,lndes nerlandaises
lavie 10.671), Tunisie 9,695, Sy- ( occidentales 2,000, Paraguay
f rie 9,048, Turquie 9.000, l'a oa- j 2.000, Malte 1,990. Lit h us ni!
Daptt a
Mabo.FRERK.IS.,
cadeau zsssat*
OU da DENTOL* a aa* t\____i
k aiaiaa. FUtRK. la. aa JaMfc
r... ..^.Miavv* Ji*- as. as.
l'oit aurin-Pae
''ai S -SS
1,929, Monaco 1.567, Ouest
alricain 'portugais 1,500, So-
malie et Erythre 1,462. Chy-
pre 1.304. Bahamas 1.250. Iles
Fidji 1,088 Islande 1,063, Nica-
rgna ln52, llnndaras 1,050,
Nyofcsa 1000. \!:dre 790, Ara-
bie 742, Tripoli 732, Gibraltar
700, les Aores 534, Albanie 400
Samoa 340, 1. i ru 300, Atga-
nistan 200 Iles look 114, Bor-
no britannique du nord 80,
Turkesion 74, Iles Faroe 52,
Bermudes 20, lies Seychelle 11.
Mosaques Hatiennes
IIS


Charlier-Malebranche & Co,
1224, Chemin des Dalles, 1224
Tlphone ; 26*0
-* tan ^."^r^-


Mardi
10 Mars 1931
Le llatin

.,e ANNEE N' TS2
Port-ao-Prince
FtDhane : 22*2

4 PAGES
M

*WM
?'fM9m'W~icmainrmimn *
rduque
l'Intestin


Constipation
Entrite
'Vertiges
Dyspepsie
Migraines
fahi mi CHATEI.AI .
' vra i de* h 4e l*i i>
( I CHANDJ PRIX
< *.'i. .' bit (mon, Part
0 . Il II I
Patir rester #n fc#Ha/ir
sant* prenoe < tiaqut
s+ir un comprim et
JVBOL
'"""'i i.-ln|ii.-. en >.' ara*,'
'If. .....I la tm.rur H la li Iflil,
I Va4-,/ |iu r>l la ian>ti|l,n a la '.
>*nr il mu' ii i,i,|, ,,.....matin (i >li|1
m ni .|i.,i,i,,, ,,, ,|, | ...,, kHa,,, |
"" f*l' W|.....11.il. Ii Lmr.
II Klaklnl nf.. |._., .1,1.,.,,,, ...n i
Il II < f llalili I, ,,,,.r ,lr I. I
i' ..... uirh il* u. ii rrrn i n
l'OIll |iriuii|,. iImiiii n,,. irritant
Il lu uri HKMni ,,| ,,, I,, ,i, ., r,-,nmm
il.on ta mi mm .lu /.,/./ i, i..., i
ii I"m\ J,i I. mm, 4, i ,,(,,,., | ,
ii'ilUnl il Ha. ,|r|iil!lr
!>' PlMtRMI,
,4a*.ra) tl.rf ,1, .1.....,,.....l ,'
M t.vuli.' aV !/.*.,. i ... ..
...... :
A vendre
Une auto Ford roadstc r
Or 50, un rfrigrateur eu
ni il e une cuisiuc demi-
naue a 3 loyers. ..-
S'adresser: Lt NEWTRART
Hue 8 l'houe: M.C BW.
Avez-vous de J
la mmoire?
91 oui, n'oublies as que le
DIABLE", le 1 < n dii bll en
lve les cors aux pieds en 6
jours pour toujours.
Envoi par posta contre o
gourdes.
H. DESCHAMPS
Saint MaiC.

BIRE NATIONALE
in: LA
Brasserie Nationale
Se vend partout Or 0,10
le verre malqr sa (Qualit
suprieure.
Protcjez voire Doche el
votre sant en la buvant
toujours.
Manufaciui e Hatienne
ae Lia ai elles
GEBARA & C
LES CIGARETTES
DafBas Fantal-Lon
"Dessaliuienne*
m Colon
Iipiibiicaine*
Porl-ou-Princienne
(Jree a la fin esse de lem it'uu (ont les dlire
des vias jmi i c urs
Horn Line
Le m/s* Waldtraut Horn",
venant d'Europe toucher.!
Port-au Prince vers le 13
mars, en roule pour Kingston
Sto-Domingo et Curaao, pie,
liant Irl et passagers.
RRINBOU) & In.Aflaarf
SANG PUR
avec
S&tflAR
R*janrataur modem*
SUPER DPURATIF
La plut aiir, /a plu* complut
Le plut pratique aux Colonies
(.ninlut : Mttlmlies du Sun/, da 1
In I'kvi, 'lu Fola.Conitlpatton,
Aga critique et PALUDISME.
LABORATOIRES SAFFAR
30. Rua kftn au-*r//iea:PharMdaW BUCH.
Injection
infaillible
A base de blnargon et
d'extraits de plantes.Gurison
radicale de la blennorrhagie,
des coulements anciens ou
rcents. Employe aussi corn
me le meilleur prservatif
Pharmacia
LhFRANC Chevallier
Lalue. ?is**vis du K'Oique
p< liait
CONSTIPATION
prnez los >
comprims
SUISSES
d DELORT, Pharmacien,
UU, Hua Sainl-Antoina
1 /VF I*-*
C"EST I E MEILLEUR
DES PUROATIFS
POTT-ATT->Ki?IOW
Alfx.PtVIiUS, l'harmaet* AI.UKH'IINI
Hhirmacio. du D- Ji.tln ViARO
< IouIji J bonnai Pi.rirmiiciB.
Problme
o
Sachantfque la misre bat
on plein dans le pays, expli
qui z pourquoi :
lo Y a fil tant de monde
i assis'er aux lies %t
2 > -Y a t il pi S de voilures
de luxe en circulalion ?
3o Les hommes surtout
s'habillent-ils mieux?
REPONSE
lo Parce qu'il Q'yja que
a (;ire.
2 parce que les voitures
sont ae plus en nlus allia-
vantas.
Un l'arca que I* ll*isoo
Vincent CAUOINO
2'atf), rue Bonne Fui,
t'est spcialise en article pou
hommes tels que Casl nfPl e
toutes nuances et lout prix.
Chapeaill lins, cravates H
chemises de lou'e beaut.que,
grce sou Stock tormidablc,
elle peut vendre des prix d-
liant rlit ment toute concur-j
rente Rendez-vous l'viden-j
ce en visitant la maison Vin-{
cent Gaudino,225tI\ue lionne
Foi.
Le P1SEU DUfr
LOP est le pneu
favori desChauf-
f urs.otre toutes
h s conditions de
scurit, d'endu-
rance et de soli-
dit.
vente chez
*
John H. WOOLLEY
(irand'Rue.
r( ykes Brothers*S S G. lnc
ti H^ltl lantouornlnoo Port* *S^*
!.e seul service hebdomadaire "et rgulier passagers et
f' entre les porte du Golle dH Texas irectemaut avec
Pori an-Prince, Hati.
Pour la rception ranide et le maniement habile a>JSll
mnortations, serve/, vous toujoars des navires dm '* LYKIa
LINE.
Les pr chanes arrives Port-au-Prince son ',
S/SaVelma l \!,esv. M*.rs lttlt.
Stpamer "Stella Lykes" 13 mars 1931
S/S "Genevive Lykes *
S/S Ru h ykes"
S/S Margiret Lykes
20 mars 1931.
27 mars 1W1.
2 avril 1931.
Bureau : Rue du Magasin de l'Etat Boite Postale B
Avis
Voulez-vons voyager pour
Santo Domingo ?
Laatomobue de In Poste
pari trois lois par semaine,
six heures lu matin. Profitez
en

Achetez votre irk"t
l'HOTEL ESPANA
Mue des Miracles.ivlo 121
l'tage du Syndicat des
Agents de t'.hanje.
Phene : 3399.
ta'Influensa s'tend
In'-z le Iroid de Suite avec
le 6G(> Praoeile comme un
prventit.
Employez le 666 po u
sauver les bbs.
Cinzano Blanc
C'est le Vermouti le p! is agrtblo, le plus tonique d
par constpient le plus ai>> i i.
LE .C1NZANO BLANC a eu les plusp hautes rcoa>
pensi prix des plus raisonnabl a.
En gro chez A. la MATTEIS.
Grand Caf de France
Sons l.i direction aviaejet intelliffeate de Monaiear Franfais
Kraldi qui est devenu l'associ de Monaiear Patria, le froori*-
laire d- c*l ^lablisse-n-nt qui n'a na? d'ga', le GRAND GAPa*
DE FRWCE, >ft >. s-s ainab'-* pt distinga* cliente, Isa
cooso n nstioaa les oins fi tes. les riis I toutes provenances la
r os choisi*, C'tfires el Gigirettet, Su lw;his, va is.a de pria
giflant toute concurrence
L i'. v-ii le o! n iy n "ii^ ta oitiinirii '..*3 ^! na*illaiT
ttTiit di Grand ..i5^ d.> France.
PATHIZI & Go.
ASSUREZ-VOUS
la
General Accident Pire & Life
Assurance Corporation Ltd.
de Perth (ScoIIukI )
Lar la GENrPAL est une des plua puissantes ft des plus vaia>i.'oiganisatiu-
de ce genre. Le seleil ne se eoucke jam us sur san champ d'arlioa qui embrasse le
aaonde
Ses Polices cootre incendis couvrent'aussi les dgls occasionns par la 'lomire.
Ses Polices po Automol'iK rranl vols, incendie, malveillance, dommages
causs autrui dsms sa personne on ***n ses biens.
Sa& Polices Maritimes misas par ses branches d Europe sont payables en Hati.
Baj Polices aoaltre uccidents{soot valables dans I univers entier. Tous les voya-
anrs devraient donc prendre la pfeautioo de se munir d'une police contre accidents
au moins 4000 dollars, la prime annuelle n'tant que de 1/2 /. soit 20 dollars U. C.
Veuve F BIRMINGHAM, Aux Caves
insumnee Co
U ne des : plus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES ^ASSURANCE

sur la VIE
iK-
i>0US- GliN'l^
Agenl 'inr pour "laiti.
t'ori-au-i'iiUi.a. G. t,ILG
|fe-^ l*t-AV:aatiraaic
EUG. Le BOSSE & Co
Aaents Gnraux
.
XWall


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs