Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03834
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: February 11, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03834

Full Text
Clment Magloire
1358, RUK AMERICAINE 18W
TELEPHONE N2242
U teaprelieusiou des ia>r* |-
Bralfs d || MBNkSMCf l's sjslf-
ttr polilii|ii* uc iiflitrii cas au
gouterai-iut m sta iflairea luim:ii
bfh.il ) la ut euciirr le uns du r*rl,
l'iBlaitio u (iosmIik- ri il a< i rMW-
N, la aromiliiuir Imi la i>mioi>,
lu Irriaelc sas lt- a>ksrin, l'ia.rll -
Picrf!.|iv.MUB> |iiil'ii'|ur>.l iiaita-
cc relie*lue. M.IMLLOLtMilfc
24meANMEEN7211
port-au-pringe:(;haiti;)
m^.
MERCREDI 11 lVRlER 1931
,a Question des Frontires
Servitude sur le 1
c Azuey Ratification
lu trac
o------

]\}n roo, pour terminer, de
irlicle 15, l'un peut-'re des
Jus importants du Trail, qu'-
once la rgle suivante : la re-
mnaissance par les deux hau-
ts pailles contractantes (te la
ne H-.rite comme frontire
Kflnitivc et permanente entre
(S deux pays est soumise d'un
jinire expresse, i cette condi
ion que le trac nr-denH 'le
ladite ligne s'eftectue complte
nent dans les prvisions ei sti-
pulations contenues dans lt
corps du Trait
Par le texte dont nous avons
Soulign certaines expiessions,
jn s'aperoit aisment que ce
l'est pas tout pour la Commis
ion mixte d'avoir parcouru l<
rac, d avoir fix sur les lieux
ornes et jalons, d'avoir mme
ign les procs-verbaux de d*-
imitation.L'instrument de 1929
fil a lait de cette comunssioi
ftne partie la dmarcation,
iris soin toutelois de ne pas
riger en juge de la divisioi
ipre. Il a pos au contrant
ine condition formelle pour la
nudit dfinitive du trai : il
[lige la reconnaissance par les
Uutes Parties l onlractantes
l'on trac miteri- 1 Iraduisan
Dlalement leur volont. Mais ei
quoi consisten' tes hautes par
ies contractantes et comment
Idecidei ont-elles en dernier res-
wrt ? sous quelle orme d'ec
quiesttint-ut donneiont-clics I
uprine ratification pour se hei
dfinitivement et pour instiller
la vie et la lorce compulsone au
"rait ?
Visant deux nations, l'expies
lion nesaurait comprendre sim-
plement les pouvoirs excu'its
Npectils. Pour laire disparaitie
I specti c de la condition ins-
re dans l'article 15, pour (tar-
er le danger d'une, epe de Da-
DOcls constamment suspen-
ue sur les cha ncellei ies,
et en l'absence d'une dlgal.on
expresse en laveur des Gouver
lements, les autorits constitu
tonnelles htbiles fane kortu
on lit t juridique aux accords
diploin tiques, doivent obliga-
toirement inleivenn pour 1 ulti-
me approbation. En leur capa-
ble d'Assemble Nationale, les
Cha m bi es auiont, en cons-
quence, examiner le cas ch-
ut, la suite de I Excutif, le
rapport des Commissaires sur la
nouvelle ligne sparative, v-
rifier leur tour si la divis on
matrielle correspond la vo-
lont manifeste des deux E ats,
li les commissaires sont restes
ns le cadre de leur mandat,
'ils n'ont pas excd leurs pou-
voirs en consacraat des viola-
tions constitutionnelles ; enfin,
s'ils n ont pas rencontr sur les
( SUITE & FIN )
la rserve cependant qu'il s'agit
l, moins dune convenance
que du droit strict du Parle-
ment hatien d'exiger, aux ter-
mes mmes de l'article 15 et
comme l un des pouvoir* cons-
titutifs et intgrant* des hautes
Parties contractantes qu* M
oient soumis, lou'es les fins
de droit, les travaux de dlimi-
tation. A celte seule condition,
il pourra tre qnes'ion chez
nous d'une frontire dfinitive
et permanente.
L'Idal Rhum
ALIX ROY
29 annes de succs.
Que s'est-il p ,ss
Panama ?
*

En rsum, notre opinion est
que : lo la Commission mix'e
n'a pu valablement si elle l'a
l'ait confrer un cararrede
mitoyennet aux rivres ou
raclions dicelle se trouvant
exclusivement en territo're h--
'ien avant le trait de 1929
nonobstant l'expression que le
trac suivra leur cours ; 2o
elle n'a aucun mandat, dans les
-ours d'eau communs aux deux
erriloires d'indiquer elle-mme
u de dcrire une ligne que les
Gouvernements n'ont pas en-
ore valablement arrte ; 3o
l'expression rciprocit ap-
plique 8UX immeubles haitiens
-itus dans I Rpublique Do-
minicaine par IV fie t du trac
doit tre interpite pour car-
gime foncier ; 4 un accord s'im
pose pour assurer une clause
l'opinion aux agglomrations
hatiennes se trouvant au-del
les nouvelles Ironlires, si les
cessions territoiiales doivent
tre dfinitives, 5o l'article 15
est une fiction dissimulant des
transferts de domaine, contrai-
rement la clause constitution
nelle d'inalinabilit, le sia'ut
des Ironnies tant dj fi
par le trait de 1874. tes c in-
ventions de 1895 ei de 1898; 6 il
a bien t consenti sur le Lac
Azuey une servitude restrictive
de notre souverainet, compli-
que d'une clause poestauve
Si voluero nulle, rempla-
cer par une chance fixe ; 7o
le trait de 1929 n'a de valeur,
en tant qu il et blii une fron-
tire dfinitive et permanente,
que si I > ligne maienelle indi-
que par les commissaires char-
ges de la dlimitation reoit la
suprme ratifi ation de l'Ex-
cutif et de l'Assemble Natio-
nale des deux Rpubliques.
Abel N. LEGER
Membre de la Cour Perma
vente d'Aibitrage de le Haye.
( FIN ).

Errata
Dans l'article de Me Abel L-
ger, paru hier, lire, 2me colon-
lieux des obstacles matriels j ne, in fine :
qni.rendanl impossible un trac E- c'est une vraie saillie que
compltement dans les prvi- I l'argument de M. Magloire vou-
lions du trait, ltraieu.de lapant que no? voisins ne pos-e-
Conventton sur les Irontires un | dent pas actuellement le droit--
instrument caduc ou inapplica-j qu'ils avaient la veille de laire
ble.boit en vertu du texte Iorme! ; sillonner les eaux, etc.
sident en exercice.
La constitution de Panama
dsigne k ct du Prsident,
pour l'exercise du pouvoir
excutif des vice-prsidects,
ei Mousieur Ricardo Joaquim
Altaro avait t lu sur la
mme liste que Mr \roseme-
aa, 1er vice-prsident,comme
Mr Tomas tjabriel Dnque,
journaliste, diteur du The
lleiald et la c Est relia de
l'aiiiuiin comme 2me vice-
pi siden t.
Cependant malgr son titre
de vice-prsideDt Mr Ricardo
Joaquim Altaro avaitt main
tenu Washington comme
Ministre et Mr Duque nomm
Ministre des Finances. Mr
Ricarlo Joaquim ctaitdonc
son poste quand la rvolution
avait t f iiie.
Il esi assez difficile d'ex li
Et voil qu'un gouverne-
ment constitutionnel et rgu
lirement tabli depuis deux
ans et demi, est culbut par
voie d'insurrection aux por-
tes mme du canal et l'Occle
Sam dlibre encore alors
que tout a e accompli sa
barbe et son nez.
Il tant d.mc aller un peu
plus loin chercher les expli-
cations celte rvolution et
l'attitude pacifique pour ne
pas dire sympathique de ceux
qui, engags par le Trait
quer avaut de complets de- maintenir l'ordre public.com-
tails que je ne possde pas me une de leurs princip.les
encore et que je cherche acli- | obligation envers Panama,
veinent, comment deux pas ne se b0lli point crus dans le
de Cristobal Canal zone, sur devoir d'iutervenir pour la
l'Atlantique el de B la ligne de communication dirige, sous leurs yeux, cen-
1
de l'article 15, soit en confor-
mit de la clause tacite rbus
tic staiitibus ?
Le Matin, sur ce "point du
ttioins, ne lait pas de dillkull
pour envisager la convenance
We rserver la sanction lgisla
Jive les procs-verbaux de d-
(marcation. Volontiers, nous lui
donnons acte de son accord,sous
au lieu de :
... nos voisins possdent ac-
tuellement le droit qu'ils n'a-
vaient pas la veille de laire
sillonner, etc.
3me colonne, 17e ligne, lire :
obligation subordonne la vo-
lont ultrieure d'aulrui ;
au lieu de :
... violence ultrieure d'aulrui.
*
| AVIS
La Maison V. SIANO
*ue Bonne Foi (Tout pr de l'Htel de France)
MeH en vrtfe partir d'aujourd'hui, un Stock de Mar-
Dan^ les premiers jours du occups par les Etats Unis,
rno'S de janvier, en elle!,nous en v*itu des Conditions du
avons appris avec < Uuii.e trail.
ment que legouv. rnement de Ces explications dont n-
Panama tait renvers et et maires pour comprendre,
quelques jours plus laid, que ou peut-tre ne pat eumpren-
Monsieur Ricardo Joaquim, die le succs de l'vnement
Ministre de Panama Was- grive qui vieut de s'.iccom-
hington, dsign par le Co- plir.
mii rvolutionuaire. avait Au surplus un article du
pris la prsidence du nouveau trail, l'article 7 dans son 3e
gouvernement paragraphe conserve aux
Le gouvernement renvers Etats Unis le droil el l'aulori-
avait pour chef M. Florencio t pour le maintien de l'ordre
Arosemena lu en Octobre public dans les v lies de Pa-
1928 la Prsidence par le nama et de olmi et terri- I
pari libral ayant pour chef toires et baies adjacents au |
Mr Rodolphe I hiari, la fin cas o la Rpublique de Pa-
du mandat de celui-ci qui. au nama pourrait le I lire au ju- .
moment de l'lection de Mon- gemenl des Etals Unis,
sieur Arosemena taii le Pr- Comme consquence de
cette interprtation les auto-
rits du Canal Zone ont tout
dernirement occup la ville
de t'auama et rtabli ni,uni
militari, l'ordre la suite
d une grve des pompiers qui
avait dgnr en manifes-
tations politiques suivies de
troubles menaant la scurit
publique.
Propos
cache les
Le Gnral Smedle\ Huiler l'ait en-
core ptr|r de lui..." c'est on sujet
inpuisable que ce militaire., qui m-
rate jamais une occasion dmettre
ses pieds et quels pieds dans le
plat.
Il vient de s'en prndre Mussoli-
ni qu'il a publiquement trait de
chauffard au club Cooterapora)
de Philadelphie
Leslascisles tout naturellement ont
Pris la chose au tragique et mac ici
univers,sinon de le mettre nu pain
Bac, (Ul moins de le priver de ma-
caroni. Devant cette nergique me-
nace, l' Gouvernement des Etala-U-
nis a cbl immdiatement ses ex-
cuses au dictateur Italien.
Le (ieneral Millier, menue de
passer devant leconael! le guei re. .et
S'tre condamn ne jamais man-
ger de parghette... l'ait machine
en arrira, eTs'axcuM bumblemenl
de ses propos inconsidrs...
L'incident est elos... el. l'honneur
Italien est saul Les faseisles de l'oit-
au-l'rince ont en consquence pa-
vois... et le RHUM SARTHE CA-
CHET D'OR, le Rhum des victoires,
coule llols depuil ce malin au mi-
lieu ik vivats trnUquea qui nous
tout pense Lucien Boyer Eviva
MussoliniIc'est le plus grand liomme
qu'il y ait Home! ah s'il tait ici...
etc.
chanrlkes de
i
Scges bleu et noir
P dm beat* h
Diap bains
Dra
es des prix dfont toutes concurrences,
iasimir couleurs varies- Sdes 10.00
sioo
8.00
[6 00
450
avec le Pacifique, toutes deux
positions amiicaines occu-
pes avec la rigidit du cou
irle et de surveillance auto-
riss par le trait de Novem
bie 1903 par les forces mili-
taire!, des Etats Uuis, uue r-
volution ait pu avoir lieu el
russir jusqu' ab utir un
changement de gouverne
ment avec uue rapidit cin-
malog aphique.
La zone de possession et
d action amricaiue, relative
u canal s'eicud par slipul;-
lion du trait Hay-Buneau
Varilla cinq nulle teres
je terre de chaque cte du
caual, et cette extension a
conduit la constatation faite
de mes yeux que deux rues
Colon et Panama, sont en *^ mal*re la Promesse for-
. il* j .a ,.. I nie e des loueurs de se prsen-
tes de moiti comme leren Rraid nombre au champ
consquence de cette dlimi-
tation : au point que Colon,
la Ironure est trace par les
rails du Ferrocaril Panama
Railroad, qui traverse le bord
de mer, Commercial de la
ville de Colon et Panama
par une ligne de peinture
blanche traversant g-kment
uue, rue, dmarquant d un
ct et de l'autre les deux
juridictions Panamenne et
Amricaine.
tre le gouvernement Consti-
tutionnel de la Kpublique de
l'auama dont le mandat ne
devait arriver terme que
d .ns un an et demi.
( suivre)
Camille J. LEON.
Dans les
Sports
o
Kiad de vraiment intressant
signaler nos lecteurs. Le
match d'enlrainement de di-
manche n'a prsent aucun in-
p uni
Casinette lavable ( double largeui )
, Ne manquez pas cette occasion exceptionnelle, de vous
habiller chiqueraent et si pen de trais.
grai
de Mars o ils ont brill par
leur absente. Cet tat de choses
pour le #moins dplorable, me-
nace de durer jusqu' la veille
de l'arrive du croiseur Dragon.
Et l'on s'tonnera de voir les
directeurs dugspoit faire appel
des lments de second ordre
qui se sont entrai es activement
s ns pourtant preundre taire
partie de t t.qu |.t Hatienne?
Allons, bon 1 Us ont un mrite
inestimable el doivent lre en-
(ourag s sans tenir compte de
Les jeux principales villes I |a renomme, parlois contesta-
la capitale du Pacifique e' ,l' 1 b'.e de ceux qui se ci oient indu-
capitule de l'Atlantique, Bal I ^ensables. Plus le rgne du bon
bao et Colon, ont leur littoral I plaisir Discipline, ogueil, voi-
et les services qui en relvent*l le secret du tnompne de nos
couleurs.
Or les joueurs ont moins de
deux semaines pour senir .iaer,
en taisant abstraction des/OUrl
gras; donc il est indispensable
que les Directeurs du sporl s'ar
rtent tout de suite :' cette d-
cision qui aura la double varia
de donner une direction tech-
nique l'Equipe, dite Nationale
et porter les joueurs, et le Ca-
pitaine assumer les responsa-
bilits d'une dlaite troo reten-
tissante d s ntres. Voyons !
Le comit crirait immdiate-
ment seize joueurs pour leur
apprendre ( naturellement ) le
choix tait de leur prcieuse per-
sonne pour lormer l' Equipe
Hatienne se rservant toute-
fois la facult, d'accord avec le
C'ipiiaine, de remplacer ceux
qui auront nglig de suivre un
baime d'enlialitements dress
par le Comit en prsence du
dit Capitaine.
En outre, une copie de la
lettre que le Comit aura adres
se au* lus, accompagne de la
liste d'entruluemeni.seia remise
tous les journaux. Cela an vue
de lixer les responsabilits.
Nous doni ons cette ide pour
ce qu'elle vaut.
Par ailleurs, noire ami Volcy
Beruadoile, d'aprs ce qu'il nous
a laiss e tendre dans une eom
municalion tlphonique, ac-
cepterait volontiers voy i\ l
ici le 22 du courant avec sa
puissante quipe. Ce serait I oc-
casion pour les Directeurs "te
I Union, de mesurer II lorce de
l'Equipe de Poil au Prince en
mme temps d'inaugurer le re-
tour au Parc Leconle . Un
double prolit qui n'esl pas j
ddaigner.
Dans un prochain article, nous
donnerons les noms des joueurs
de L'Equipe Bemadotte et nos
imptesaiODa.car les sourires que
n>us avons nots au bout dli /il
nous laissent croire que tous les
joueurs d l'Arcahaie sont des
Volcy Bemadotte.
F. H.
DlCHNIl'iHE Hbvue. Nous >e-
nons d'apprtndre qu une lotie
qui|e. expdie par la Ccm-
mi.ssu n Conin ui aie, nettoie le
l'an Leconta Noua renier*
cions K s honorables Commis-
saires au nom de la p-uuesse
sportive. P. 11.
A louer
Une bonne maison de six
pices dans les parages du Sa
cr Cur, confort moderne
etc. Prire de s'adresser au
Tlphone 3112
A.N. S'IINE
Dr E 8P. VILLARD
Yeux, Nez, (iorgr, Oreilles
Meures de Consultation^
M..im: C, h. 30 7 h 30
Soir: 2 h. 30 4 htures.
( Villa Micheline) Champ
de Mars.
ADgle Avenue Capois el
Cbemin Ducoste.
... l'a ve seul au Bar Tei-
minus dans une posture cra-
se d attente ternelle Deelneura
d'eapoir couraient cependant,
de temps en temps, dans ses
grands yeux lorsque,tomme par
hasard, une %oilure rasanl les
trottoirs s'arr'ait devant le ca-
l. Vais toujours en desrendait
quelqu'un qui n'lail ni celui ou
ni celle qu'il attendait. Les bi-
i ai sue. daienl aux citronnades.
Le caf, parai -il, ne lui porlsit
paa chance. H traversa ja 1er-
raase de I Eldorado, se fitoftiir
un grog par Gairaud et recom-
mena le calvaire de l'attente.
Mais Notre (Eu. -i1" lail adi-
r par des spectacles plus r-
jouissants porta iea regards sur
eux et i e sut pas comment prit
Mu I all n le de I homme qui avait
I air de vouloir attendra loute
sa vie.
... a vu un crancier qui, pour
la troisime foia, abordait un
dbiteur. Celoi-ci n'eut pas l'air
d s'en faire el lorsque le cr-
ancier eu' la tte de quelqa'mn
qui allait se lcher, il lui (lit :
Je suis dans le mme cas
(| ie vous. Trois lois j'ai t r-
el mit t mon d a quelqu'un,
li ois fois, il m'a renvoy. Je sais
donc ce que c'est el si je suis
oblig devons renvoyer, croyez,
que j'en suis dsol autant que
vous, vous nouvel l'tre.
Il s en alla, la lle biisse, se.
(lisant qu'il pouvait bien avoir
raison, le pauvre dbiteur in-
solvable, parce qu'on ne lui pa-
yait pas ce qu'on lui devait.
*
*
... a vu sur la couverture rou-
ge de h Revue Quo VadisHai-
li? de notre collaborateur F-
lix Magloire la photographie de
Mme Alicia Davins, la distin-
gue leui nie de lettres espagnole
que nous avons le bonheur d'-
veir parmi noua el qui donne
de si prcieuses leuM d'espa-
gnol. La Bvue publie d'ailleurs
un articletra sympathique d'el-
le au sujet d'un cours auquel
el e aasiata 1 Ecole Nationale
de Droil de Port au-I'rince.

*
... voit que, depuis quelques
jours, tant la West Indies qu'-
au Garage Kneer, le nombre
viti eu.is a augment. Ce
nest pas que la vania aoil plus
grande. Non, toul le monde d
sue voir el admirer la belle
Austin et le merveilleux orto-
phooic que la Commune de
Port-au-Prince oflrira aux deux
des plus beaux i liais de Carna-
val.

... voit que chez Flix G. Dc-
plessy c'est une vritable pro-
cess on. Les haulleurs ne quit-
tent la pompe ga/.oline que
pour aller 1 picerie et via -
versa. Btc'aal ainsi qu'automo-
biles et cliaulleurs trouvent sans
trop se fatiguer leur compte.
... voit que les prparations
se font activement pour que la
rception des Bernes de Carna-
val au Cercle Horl-au-Princien
oit aa ineca unique dans les
annales mondaines d'Hati. Il y
aura de beaux liavcslisyde belles
t'es el un merveilleux orches-
tre et l'on dansera jusqua l'au-
rore.
jr
* .
...a not, ave plaisir, quejdans
le Cabinet Laval le plus jeune
des Prsidents du Conseil, 46
ans, il y a un ngre. C'est M.
Diagne, Sngalais. Il est Sous-
Secrlaiie d E at aux Colonies.
M. Dasny Pasquet
refus*...
M. Dasny Pasquet qui avait
t nomm Sons-hi f de la Tr-
oi crie, en remplacement de M.
Albeii Mc-dullie, a relus la
fonction,
........ ............*
Assurez-vous contre acciutiit
la (ieneral Accule ,ne A
l le Asusrance orpcl ion U*
led i-.- V\e F. BeiL, i\ : m
;
/d' Gilt Ipour Har\


t
h
PAGE ^2
En votant pour le plus
beau Char, vous contribue-
rez l'clat du Carnaval.
Le Centenaire
de Delorme
Hier, dix fvrier, a marqu
le centenaire de la naissance
au Cap-Hatien de Joseph
Delorme. Un Comit a t for-
m au Cap dans le dessein de
clbrer cette date. Nous y
relevons, entre autres, les
noms de nos amis Zphirin
et Luc lirimard.
Plusieurs de nos confrres
ont, cette occasion,consacre
des pages Delorme.
Joseph Delorme sur lequel
l'oubli semble s'tre fait, con-
nut.de son temps.une vogue de
tout premier ordre.Diplomate
Hatien de grande envergure,
ce lut, eu outre, un crivain
qui s'attaqua tous les genres
avec un gal bonheur. Il est
l'auteur des I 1 hor fois an
i
Nominations
Voici les autres nominations
lui ont t laites au Dparte-
ment des Finances: M. Eugne
Gardre. Sous-Chef du Service
l s Ordonnancements, en rem-
placement de M. Lonce Pierre-
\ntoine, M. Dalloz lieaulieu, |
Sous-Chel de Service del Comp-
lablllt Gnrale, en remplace-
nent de M. Cons'ant Leva, M. |
Ludovic Clest in, Sous-Chff aus
si du Service de U Comptabili-
t Gnrale, en remplacement
de M. Georges Marcelin, M.Cl-
lient Desgrottes, archiviste, en
remplacement de M Jh Covd,
ville Germaine Dupoux, dacly-
ographe, en remplacement de
Ville Elise Oriol, M. JeanFou-
,:haid, employ au Service de
la Trsorerie, en remp acement
de M. Sgur Baril, M. Marcel
IJaptisle.Complable an Service
Pouvoir, du Damn, de Fran- I des Ordonnancements et Man-
cesca.
L'initiative de la Jeunesse
Capoise a t accueillie, dans
tout le pays, avec une syin
pttbie effervescente. Nous ap-
plaudissons de hut cur 0
son geste. Le culte de ceux
qui out enrichi le patrimoine
intellectuel national est un
taon intelligente d'aimer si
Patrie. Cela console des pa-
trlotesdecarretoorqnlcrolenl
eii imposer avec leurs phra
ses cieuses et huis proses
redondantes.
Arrive prochaine de
Mv Danti Bellegardo.
On annonce l'airive pro-
chaine a Port-au-Prince de
M. D.nts Bellegarde, rcem
ment nomm ETE.el Ministre
plnipotentiaire d'H il 14 VVas
hngton.
M. Bellegarde rem dira, ces
jours ci.ses Lettres de crance
et l'embarquera Immdiate-
Ban! aprs pour Port an
Piiuce.
Considrations
sur le Vaudou
Notre collaboratenr Aug.Ma-
!otre dmontre dans ans etn-
e dont nous commence roi. s
demain la publication, que
"Vaudou", magie, sorcellerie
torment, pour un grand nom-
bre d'esprits, une confusion
regrettable; que nous sommes
en lace de phnomnes non
d'ordre africain, mais d'or-
d e universel.et qu'ils ne sont
pis originaires d Afrique
ta Joseph Chrtien
lesevesr CsbmiiiI
C'est avec plaisir que nous en
registrons la nomination de M
Joseph Chrtien comme Rece
?e
daleinenls eu remplacement de
Joseph Tlmaque.
Mort la tche
A Va l-liier lundi, vers midi,
l'excellent typographe bien con-
nu Tnu Roy, (le son p nom
rhagne) es' mort subite
ment, l'linprinierie Chenet,
levant s.i casse. Il sscutail les
correction! des preuves.
Nous nous inclinons devant
cet honnteel laborieux mem
bre de la Corporation des ty-
pographes enlev trop lt al al'
lectiOfl des siens et prions sa
lu mi lie de lecevoir 1 expression
-, ncre de nos ulleciueuxes con-
dolanceSi
o
Cesfreiee 'u OMpstriito
ai bals-Dais
Le Dr Camille Lhenason qui
est ac uel emenl I Universi'
ll,wird Boston toujours
boursier de la Fondation Rocke-
feller, a fait le t janvier der-
nier une confrence sur Haiti,
en anglais, Welesby B sim
School.
Bll a eu beaucoup de succ*.
On remarquait dans la salle les
i i ves, leurs parents, les pro-
fesseurs si d'autres invits Aprs
h. confrence,le DrLhrissema
propos au directeur du Coll
ge. M. Frsroy, de faire entre-
prendre par ses lves avec les
coles hatiennes une corres-
pondance interscolail e qui pour-
ra tre utile ses lves tu-
dianl la langue franaise.Il a re
command tomme inleruidisi-
re le Comit haiusn de l'Al-
liance liane use dont il a le
Secrtaire-gnral.
Le mercredi, 21 Janvier, notre
jeune docteur a fait une autre
eonlrence I cole de Mde-
cine tiopicale de H.ward sur le
PIAN en lieu et place du ceurs
qui devait tre fait par le pro-
lesseor Theiler.
La eonlrence lait suivie du
ne dmonstration comprenant
d.s photographiai de cul de
pian, des plaques inicroscopi
TRADE p, .RK RCSISTIRED

NATIONAL CARBON CC{
UHIT OF
UNION CARJJIDE and CARBON
HADE IN USA.
ttHAUSttO CEU S SHOUlD BE RE*OVE0
ES WI.II.'UlIt.N Util m>
m ut m h.
I fs piies U n! KvpV-d\
In ner' le plus long s-
vire Elles on' iiifoib
b1 s ... le- plus onoini
ni' et e x t i m e ni e >.
|t ri'in'*s
En vente chez tous les
boni distributeurs.
Evitez les imitations.
AMERICAN EVEREAl
wOkks :) Eil Hh I S'V?
New-York. U S \. J.,
Programme
des Ftes
du Carnaval.
Communiqu oe laCommunb.
Le cortge,
lo La Police-2 Groupes
a pied et Masques divers 9
Cavaliers et bicyclettes -*
La Musique -M Le Bul
Gra9_6o Sa Mas,est Carna-
val-70 U Chars des E'u-
diants-8 Les Chars des Bel-
,es 8 Autres Chars 10o
Autos et autres vhicules con-
enant des .Masques 11 U
Police.
Le cortge suivra le parcours
suant
ETRANGER
-o|
Nouvelles
[Diverses
Par sans fil
r*Les osrsar'eri savais ritre d
t Fraies et l'IlaHe sent ravin.
Paris,7 fvrier En signf-
fiant la perte de tout espoir
ie l& continuation des pour*
parlers navals avec lltalie,!
l'aide de quoi le statu-qno
naval serait maintenu, le Co-
mit naval *a annonc des
projets pour la prsentation
la Chambre de Commres,
la semaine prochaine, d'un
a., nnoi t programme appelant laons-
1er.jour:- Rue du QuaUJ^ de41,000 tonnes de
Duel outra Journalis-
tes patinions
Par sans fil
PARI9.0 fvrier.Henri Dm
jou et Horace de Carhuccia, J
journalistes ont eu un duel ven-l
dredi dernier rsultat d'un
querelle qui avait commenc j
dans les journaux.
Il n'y h pas eu d'accident ca' |
les armes taient ai vieilles
qu'elles n'ont pas pu tirer dro.t
au but.
o
Manoeuvres Navales
amricaines
Par sans fit
WASHINGTON. 9 lvrier.
A n'U prs d> ux cent soixan-
Is cinq aroplanes prendront
part pux manoeuvres de la Ma
rine Panama ce mois ci, a
I rvl aujourd'hui le secrtaire
adjoint de la marine Iragalls
! tandis qu'il laissait dans son
aroplane pour le lieu de la
bataille.
Femmes contre
policem n
Par sans fil
CIHC.-iGO. 8 lvrier.- U. e
toule de 500 personnes, la id"
part des lemmes s'est battu* au
jourd'hui contre la police.
Le meeting de protestatio
tut seulem.ni un inc-dem d
boyco tag que les leime'S d
mnage ont tabli tur lorc
le prix du pai'< de 10 c nt 1
livre a descendre G cent.
Le P.ip- parlera ai nlio joi^i
Par sans fil
New-York,0 lvrier Le
Pape Pie XI pariera au monde
au radio jeudi. Il parlera vers
les 10 heures du matin.haure
de Ntw-Yo*k; la station du
Vatican HVJ et 1<* message si*
ra reu et radiofus par la
(',0'nmbia et 11 National Bro
adeasting de New-York.
>riII Vjiitnirii wuuiui' *^-.. iii.iii, uci ^ai.*|*- ------ t
ur Communal, en remplace- I ques et Uns revue complte u
naenl de M. Suminr Oaillai
qui, comme nous l'annoncions,
S dmissionn.
M Chrtien est un homme d
culture, de mthode et de mo-
ralit. A ce poste dlicat o il
vient dlre appel, nous avons
la certitude qu'il fers, une nou-
velle lois, apprcier les Belles
qualits qui le distinguent.
Cette nomination a t ic-
cueillie avec la plus grande
v npalhie d'autant plus que M.
Chrtien, qiii a longtemps tra-
vaill au Dpartement des Fi-
nances, a de prcieuses clarts
de la Comptabilit et de la tenue
des livres.
Nos sincres tlicitations au
nouveau Receveur Communal
qui sera install ce matin.
Employs repc'is
lies, bruit qu. V. Pi dric
Gaetjens et Nemours Telh ?maie,
tous deux Sous-Chel's di Servi
ce rvoqus la semaine dernire
auraient t retourns I Isu
fonctious. Bien que le fa il
soit pas encore confirm,
nous faisons no* flicitations
ces deux repchs.
n littrature mdicale sur le
ujst.
Le professeur a adress, d*
chslsnrenses flicitations sa Dr
l.h'i issoo poar son travail ex
csllenl et tes renseignemen'a
complshi qui sont intrasenta,
\j . plaques sont sorti s d Ha i.
Le Dr Lhris&on doit tre fier
du grand honneur dont il a 1'-
l objet t' clbre universi! .
Les tuduntl ux-uiin,s o.it
l s npris du cour fait en an-
glais par notre jeans docteur.
Nous lui adressons nos meil-
leurs compliments.
.'ivro jnorh parmi les
jeunes amricains
Par sans fil
NEW Yimk, U Fvrier.L' -
vrognerie croiasanle parmi l
jeunes garons et les jeunes
tilles H. v ml le taux des morti-
lits 1 isel par lalcooiisine el
Il dsmands de plus sa plus lo
te pour le retrait du ISe amen
dment sont indiques dans It
sixime contrle des conditio s
en Amrique sons la l'rohib
tion. d'aprs un Rapport de la
vioderat.O'i Le^gae lue.
Le cor gisait, inanim
Il avait t tu par Le Diable , Depuis six jours, de-
puis sa premire rencontre avec Le Diable , il tait
perdu. Mais, tenace comme tout mchant cor, il ne vou-
lait pas s'avouer vaincu. Maintenant il gt inanim, car
LE DIABLE
enlve les cors en six jours pour toujours
Et il n'y a pas d'exemple qu'un cor ou un durillon,
mme dou de la plus robuste constitution, soit ca-
pable de tenir longtemps devant la merveilleuse
combativit du Diable. C est. pourquoi il est la mort des
Cors, Durillons, ils-dc-psrlrix
Mais faites bien attertion Exigez toujours '* Le Diable "
LE DIABLE
est en cxclunvit chez
H. DESCHAMPS
Sa i-il-Marc. I nvoi par
poste contre 5 gourdes.
^ar.
En vente :
t.hes F. CARD0Z0
Et dans toutes les bonnes phannaciei.
Ane des Cssrs, Rue Rpubh-
sine. Rue des Casernes, Place
ouverture, Place Dessabnes,
venue Vertires, Rue Capois,
nbune, tour de la Place, ad
bilan*
2rae jour: Rue du Quai,
Mue Roux, Rue Dr Aubry, Rue
Hrou, Rue Geftrard, Avenue
lohn Brown, Chemin des Dalles,
\\xe Vertires, Rue Capois, Tri-
uune
um.
bateaux de guerre. La cons-
truction navale en France
peut avoir quelqu'eet sur
l'excution des termes de
l'accord de 1*J30 avec les Ltats
Unis et le Japon.
Les projets trarais compren*
nent, dit-on, la construction
d'un soi-disant super croi-
/ert.res KnetLapms, in- |M de jjj,,
tour de la Place, ad lio-l"" o- Htit*in#tr- 1.
dans un eflort d'atteindre la
construction allemande sur es
point. Ce croiseur Iranaii
doit tre de grande vitesse et
dpassera naturellement de
beaucoup en puissance les
soi disant lourds croiseurs de
10,000 tonnes allous aux
Etats-Unis l'Angleterre et
au Japon d'aprs le trait de
Loudres.
3em- jour: Rue du Quai, Rue
i).D*s Deslouches, ?'lace Lou-
verture.Champ de Mars, Avenue
'ieorges WashinRion, Rue Ma
;nv, Avenue Grgoire, Re Di
V'dain, Hue Cap is, T ibune,
Aeepiion des E u liants et des
Heines au Mais, Rception des
Reines au Cercle Port au Pnn-
cien, Rception des Etudiants,
de> Reines et d s propri aires
des plus beaux h "s, le plu joli
oupe, e* pour fi tir le M isque
le plus diie, I Hiel <'e Ville.
Les principaux prix :
Les Heines : Un souvenir
h qu- reine.
Les ASSOCIATIONS
d Etudiants : U.: souvenir
chaque association.
Chars
1' prix : Anslin B'by
2me prix : Radio Eleclrols.
3eme prix : Une coi.pe.
Autos fleuhibs :
1er prix : Une coupe.
2m- prix:Un Bheio'.
Autos dcores :
en papier cip
Prix : Un souvenir.
Balcons ocors
?n papier crp
Prix : Un souvenir.
LE GROUPE LE PLUS ORIGINAL
Prix : Cadeau en espces G 150
Le m\squk le plus orole
Prix : Cadeau en espces G 100
AUX BANOES LES MIEUX OGUISES
1er prix : 200 gourdes. ^^^^^^^^^^^^^^^_
2me prix : lOul ^^^^^^^^
llme prix : 50 i wxa
Les Spectateurs a*ceaj
Sur !.. place Uessal.ues. devant &^ mn* hier liiRUAWi
les Tr.bunes o devra chaque Cassus, ge de 2Ja-s.
jour dliter le cortge, une po- Liuterreinent aura lieu ao>
sinon sera assigne aux vhi- jourd'hui, 3 heures p. m., es
culei stationnant a vide ou oc- l'Eglise Saint-Joseph,
cups par des spectateurs dgui- Nos condolances sa l-
ss ou non. mille.
Sur les tribunes dont les pla-
ces du 1er tage seront loues l^a"
raison de G.0,50 par personne, ;
des places spciales serout r 1. Qie les vhicules nos
serves au Jury, aux membres 'dcors u non occups par des
du Corps diplomatique et con masques ainsi que les cavaliers,
salaire et aux personnages olli- cyclistes ou pitons ne taisait
ciels qui vondrout honorer les partie d'aucun groupe dguis
ttes de leur prsence. Les places v soient mls;
23.Qae ces vhicules, ca-
valiers, cyclistes ou pitons cir-
cu enl en contre-sens du ddit
La Police assurera l'ordre et
le respect. Il ne ser 1 donc tolr
aucun propos obscne, aucun
geste inJceut ou de provoca-
tion.
Il sera tenu la main l'exco*
tioi de U loi et des arrts
jo n nuuaux rglementant
circulation des vhicules.
Bonne Rcompeme
Il a t gar vendredi un
petit a bat-jour pagode cerise
et gris et une poupe de sa-
lon. Cet.e poupe avait l
ti es admire l'exposition de
Melle Chraquit de Dcembre
dernier o elle avait t ex-
j pose en mme temps que Is
Japonaise I Espagnole le
Marquis la Marquise qui
oui eu *ant de succs et qui
tau-nt 'a proprit de Mme
Clment Magoire et avaient
e coulectionns par elle
ainsi que les deux abat jour
lon.ie tambour
Une bonne rcompense se-
ra donne la personne qui
les rapportera ou voudra biea
fournir une indication. Tl-
phone: 2267.
du second tage seront gratuites.
L'accs du 1er Uge aura lieu
pour les personnages officiels,
par le grand escalier d honneur,
pour le public payant, par les
escaliers Est el Ouest. L'escalier
Sud de -s -i vira le secon 1 tage.
Recommandations spciales et
mesures dordre.
Pour assurer l ordre partait
pendant le dfil du cortge, i>
ne sera pas admis :
wmh
CE SOIR
Pour h dernire lois, le film devant tre retourn :
L'EAU .DU NIL L
d aprs le roman de Pierre Frondaie avec Maxudian, Jean siortM
Lee Pary.
Enre:1.00; Balcon : 2,00.
DEMAIN SOIR
L'innarrable Nicolas Rirasky dsns
PARIS EN 5 JOURS 1
mire : 0,50 ; Balcon : l 00.
Le Hiimi) liarkiiirourt
Dont ia renomme est universelle a gs^e as premire plsee
Demandes partout : r e
UN BARBANCOL'RT -


LE MATIN 11 F** 1M1
I'ACS 2
Mosaques Hatiennes
i *#
Pago
Energique antiseptique urinatro
J *
Agtt vit et radicalement
Supprime Ici doulero
de ta miction
ult* UMU crnpllcMtimm
m rajeunit le ilwtw de
m unitaires, ull rt-
aset eompltameni nuf
es lutuUni tou le roi
i M habitera
0
VA MI AN INC
i,i>m. Kalaeie, la '
.-r Ju r Klrait/Ku.
ruGOVAL
i ! a > .
L ?<}*) ryneesitcnne .<* mu-
queuses a oie uH-
n'.'.i raoouvatla i-
tissus, grce k un
leuniasenieiii i >>np>*i
des eallt'.aa i* Paj"l.
meurtrier n ment pour le fonocc lie
parioui on u >i".
mr.i encore t'> ir u >
le* autres uiirro', \
euiquels ca doniwr
rut aisocier SU'DI
tout. Il esi le i '..
mei.i. lu baM tu i
KRHMU de I h'.' M "i
du rhumati"-"''- hivnu r
rattlu'ie uar
eel-jl ilr u .. i -
fie alla !
!' H
ti .
fAGPOL w( Mai pltl? potu ta goaocrxp^M.
MM lr.te.-lr Lies ta vnm wftaMWW
luiii nia Clcliur i f
Cachet Miriga
ntlfivrnltflaue
Supprlm* an quelque minute Fivre), Grippa, Migraine,
nhcmatlimi Mdicament dt choix loujoun tfflract rt mm
muir. Boite de 1 et 12 cacheta. Kn vent.- dan tontebonne Ph
Uhrataira a Docteur GIRAUD. Patnia. LYON-OULUNS(Fraaai)
pi-fM Port-au-Prince : l'bnrtnatli ItC'CH
iiiiiiimiiiniiiiiiiiHiiiii'iiiiim
"6LAND0PHILE
s-
nm. TRUMP
3\rrowShirt
ivnr I ,
Lameillcuie chemise d>
Broadclothe se dtaillant
aux Etats-Unis Or 2.15.
En vente pai tout en Hati
Deux Dollars.
Aqenls exclusif s poui Hali
Victor N. M ANSOUR&C0.
P.O.BoxA-86; Pnom 3417.
Port-au-Prince.
CO-
CA
CD
CA
U Medicacion por lu Glndulai
El "GLANDOPHILE"
a un extracto <1 m ||"1" Iraaoaa da)
nlmalit aelaccmnailoe entra las
ipeciomfea vlgoroeaa u al momento
n qua la asen-non glandular de esta
animales se halla en sa quint* ean-
la 1 m asonseja tu amplao en los aasaa
ig nient I
Los trastorno nerrlosoa
lnsomnlos,
la daprestn flalaa y moral.
1 descaeclmlento joneral,
al dsarroi lo ai fie 11,
1 raqultlsmo,
laa rsulta de flsbraa
la vejex pramatura,
Ki al producto de elecoloA en
iexuai tanto en al "hombra
somo en la mujer.
El GLANDOPHILE"
por su aecion rapide y duradera sobre
il coniunto de todas las funclone cons-
Utiive el raparador nba anrgleo
cuva action no solamente >e Iraduce por
uan sentarlon de blrne.tor sino tamMn
por un rajuvenaclmlanto total del
organisme.
Pirlan par conslgulante :
I 8LAN00PHILE H asra hamkrt
J SlANDOPHILE M pari Mu|arM
El "QLANDOPHILE"
BO eontlen nlnan Produetotxle,
v piied er tomado por TOOO M.
MUNDO 1 nifios. adulte y anclano de
amiios saxes. %
Polleto gratl y eanta an
f. fiammao: COUCOU f LFU, partae* M
y an toda las buenas Farmaeias.
l'niroj dittribuidor : A. THOMAS C
a> 16, Bue Mariai, PARIS
iwiiiiiiiiiiiiiiiiiiiitiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiniiiiiiiiiii
eontre
la
rCONSTIPATION
prenez les
COMPRIMS
SUISSES
de DELORT, Pharmacien,
119, Rue 6aln(-Anloine
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS
Alea.PKTRUB: Pharmacie ALBEnTINI
Pharmacie du D' Justin VlABD
1 toute* lea bonnes F/iar/uacif.
Chaiiier-Malcbianche & Co,
1224, Chemin des Dalles, 1224
. Tlphone : 2680
: LesConcours
DU
Comit hatien de
l'Alliance Franaise.
o
les Concours de celle So-
cit pour l'anne 1931 son!
de deux sorles :
j 1. Un contours de Com-
position Franaitc et
2. 1 n concoo*v de Die-
Cinphiles...
debout !
lia t annonc, hier soir, j
que la coloMale production:
Les Misrables
(MII1.1 1918)
considre par les critiques
l-.uropeens les plu antorifa
} comme la plm n l<> super-
prodoction de ions les temps,
KHI I l;.| NOM .
1. le snjt 1 du
de composition Irai aise est
eelui-t i :
jo_ Qu'eai ri n votre ?,
la nauon hatienne si. au len-
demain tle llnd< pt'iHUincf,
ses premiers pas avaient le
guides par Toussaint Louver-
ture T ou
2* Tool en rappelant nos
fils qu'ils doivent aimer leur
Patrie, ne devons nr,us pas
aussi travailler leur rendie
celte Patrie agrable el aimi-
b'e ?
."".'An rhol* dis coicun nis.
1 e travail de* chaque con
cinren s ta reniia roi lr
reu au' Prsident de I So-
cit le 10 AcnV prochain.uu
plus tard, sois une enveloppe
cachtlee,avec un No ou une
devise.
Dans une autre enveloppi
galement cachete se trou
verout le& nom et prnom de
l'auteur.Ce dernier pli ne sera
ouvert qu'aprs le classement
des copies par le joy.
2 Le Conconri de diction
lianaise consiste dans la r-
citation 1 d'un morceau
(prose), 2 .d'un morceau
(veis) par chaque concurrent
et 3 dans la lecture d'un
moiceau, \ers 1 u prose. Les
tiois lexies sont laisss au
choix de 1 bique conutie> t.
I ! Mae. Ma -..*.*. /* n lu-
citation peuvent tre du
genre dramatique ou du genre
comique. Chacun des deux
morceux sera d une tendue
d'une page environ.
Il y auia trois groupes:
1 0 Concours entre adultes.
j la plu sensationnelledeara
< nncoi rs 1 lisutions cingraphiqnei
sera exhibe 6 Val ita par
I impreain R. Cil Al) VET en
Soirt* de Ga'a
Jniiti 12 Fvrier,
.1 cause des fles do carnaval
qui coniineiictnt diniarclie,
Donc, colier! tudiants,
prolesseurs,hommes le lettrei
et artistes, alie/lous en loulc
vous rgaler jeudi a Varits
de l'immortel chel-d'teuvrc
le Victor Illico.
Entre: 2, el 3 gourdes.
Itero
Cacmti
Pioriaiii
Conslif* i-n
Boulon
Furonclu
Varicei
Ulccrcs
Dpure/. ,rc Sang
par lo
CUROMAL
Votre aang est Imp ir, Il ch
des toxine i, dont II n'a pu
ces i 1111 ii eUM si
rleures. m b :
r1 .\ -
dniau'iMiMui'- Ini a. Ce
loi ilcares, lea I ?* i'i le III r* maa i|ul
urrtauiant ur un o'aanlsme ami
un Mns*rlcla. On peut ritar 1
8u... rapidement pai un cure au OuromaL
'5i 1a mdication la plus ainiple, la
Bonuale et la plus srlentlUque, qui utilise i'
Tertus de plus da 23 plante connue
pAro* et des Dtdl
Monsieur (Iiraip, |ihnirii.i lan a, par d
aide modernes r mule qui lui .1 i ot 'in. i
et de trnU Le "
et le Ouromal r iladleede l
ecienias, daru-e. paoasl dtmanga -
riuineurs, furoncle, bouton, ulcorxs. dou-
K ura du rentra. l|{e critiqua
1* trxltemtiit romprananl flai^i* CUROMAl
idui'B uonhM piait'n ' s i I
poetaur niBit'l. nhantia. Im, l.lirnlolias du Hlioar.
I, au Uaiat. t tOX 01 i i INI iPranasi
Deattt i Ptttm Prinf. Hhaisssaie tUOBJ.
Colombian
Sleamship
Company Inc.
- o
Le staaaier Bolivar, parti
de New York, le 7 Fvrier
ponr Cionaives et St-Marc, est
attendu Huit m Prince le 14
i-ouranl en route pour les ports
del Colombie et Cristobal :
Canal Zone, prenant Irt et
passa tiers.
Porl-au Prince, le 10 tv.l31
QEBaRA & Co, Agents.
AVIS
Sur la demande de nos char-
geurs les modifications sui
van es ont t opres dans
notre itinraire:
Le vapeur "Bogota" partira
c 21 fi ii< r prochalu diraa-
iik nt p nr P< 11 au-Prince
il i s! Bill ii.ln le 27 du Ble-
uit un i ; d repartira le mme
jour pour Peti< (< ve, Mira-
it Ane el J'mie il laissera
.h m m>e ! 2S ii vi ier pour les
poi ls de li o1 mbie et Ctis-
iobol, Cunn Zone.
Le steamer '' Maitlniqne**
part rade New Yoik lefame-
28 lvrier directement
i oui in i ai ince o U st
Bttem U le I mais. Il eparl.r.i
N mme [onr direcienu ni
pour \u\ Cayis cl Jacmel ;
laissant Jacmel le 7 ira s pour
U s pei la de I. Colombie et
i risiobal, Canal Zone.
Pet tau lYim e, le 10 lvrier
1931.
CKKAIM Jk Co. aboi:la.
, "a #-.
Gnial Agents
Pan American
Ali wt y*, Inc.
Ho\ s av' uns nos clie ils el
, -------- ....... le public en fti " I. qu'
2S Concours ent.e jeunes i partir de cet'e d l< le bureau
iilles, 3 Concours enhelii* la Pan Imtrican Ai'Ways,
jeunes garons. [loc. I t transfr, du coin
Les inscription! en vue deide- ruea Proui t 1 ravi sire,
ce concours seront reues au l la Station d aviation.
Secrtariat de la Socit, du Monsieur F J. x" D ci
1er Mai au 15 juin prochain.idevanl Field Manager, a t
Le concours de diction} nomm M nager Gnra
franaise auft lieu le samedi
27 juin, ds 8 heures, en no-
tre Htel France Hati.
Un ju'iy pour chacun des
deux concours sera form par
Bureau el de la
Messe de Re ulem
1 a Dit i ctrice 11 lea profes-
seurs de lins ilution Ste Phi-
lomne font chants r une
Ml ise de Requiem h- Basi-
lique Notre D une le lundi 16
Fvrier courent (> bs. 1/2 du
malin pour le repos de lame
de
MllWNTINK IHPPOLITE
Aii'icn professeur
Etablissement
Sidiun.A dcde le 1(> Fvrier 19*0
partir de cette date.il diriger i
toutes les allai es de la Coin
pagnie au bureau ci-dtssus.
Nous continuerons Bervir
Le prsent avis tient lieu
d'invitation.
le Lureau de l'Alliance bau-he Public avec la mime stten-
lion et le mm dvonemi ni
connut p r le p SS
Pan American *irway8, ///<.
'leIci h" < :4".
F. .1 NOONAN, MrportMa
nager
Port nn-l'rincc. I lati.
le 10 lvrier 1931.
rf
Toutes les Polices
DELA
iTi
comprennent la Protection contre la
Foudre sans auamontation de taux
Euq.LeBosstiCo
Agents Gnraux
' Aprs iliuie de Uutsdli
Piations, chacun des deux
jurys remettra su Pies de m
de la Socit, svec ses nor-er-
valions,les non s des laurats.
La liste sera p bliee
Dt prix seionl d terr-
;,ux laurats des deux con-
roura I livrea ou obji ts nart).
otniiii toujours, I- s meil-
leures copies de composition
bar aise des lves des deux!
sexes qui prennent part aux
examens olficiels des ludes
primaireset secondaires seront
rcompenses par l'Alhance
franaise au cours d'une tte
solennelle.
Pour tous autres renseigne-
mentsjprire de s'adresser au
Prsident du ( omi' Hatien
de I' lliance 1 rana se, 1315,
\ rue 1 ar atie.
I port au 1 rince, le 4 fvrier
1931.
Le Prsident,
L.C LHLRISSON
ihumesdeCerveau
Soulages avec
des Vapeurs
louer
Une maison tage avec
to les ses dpendances.
Bassin, garage, contort mo-
derne, etc.
S'adresser jour renseigne-
ments
Me Edouard C ASSAGNOL*
FAITES HEARGENTER
VOS COUVERTS
Chez
H. BALLONI Fils
Port-au-Prince.
Ipairts I
Couverts ai gt nis
i

PRIX
120 gra la douz..de']pairts for
9(i grs
84 grs tb
72 grs i tai
10.00
0,00
o
L'inhalation des
vapeurs le rend
r*v plus supportable,
iilv* souvent l'amlioi e.
Couverts dessert argents
72 ers la douc.de paires
Louches argentes 18yrs. la pice
12 gs la pice "J
Petites cui!lersrarc nies1 18 fis.* la doi 2.
IJgi
a lfci*.
Z ? VAfoRu^
Manches de coutranx argents 24 sra
t i 18prs
t
c
or
c
*
a
a 12 fjs la douzaine or
T.ce
3.00
2,00
Wt
3,00
2,40
|
4.0t
3,50
3,00
Pour Tout Refroidissement
Toute 'or'vrerie orperlf'e avec poinon de aUlTaa at
poinon de charge oAaGLrsT.



J
Mercredi
11 Fvrier 1931
Le ifalin

24sse ANJ1K HT 7211
r'ort au-Prmee
Tiohons : 2242
4 PAGES
**.B*. "
vx.tr.* V.
UN MILLION DE
BTONS PAR JOUR
Une grande production Cxigt un grand dbouch,
et, pour s'assurer un j;i.;;ui J .-bouch, il faut que
la plus fini qualit s'uni se a la quantit maximum.
Ce t pourquoi lc> bti m de C hocolat au Lait
Cadbury ceignent 1.' glol e.
CHOCOLAT
AU LAIT
CADBURY
S'adiesser M.Joe Woollev.
Une bonne
prparation
pour le teint.
'Kai ie l.vs*, (Ic.oPriiiresscs do
la hiraieie l.efraaeClirvallier
lalif, vjh a via du kittsie pestai.
Ce n'est pas un secret; une
lotion bien prpare base
Toxychlorurc de bismuth
i?s finement prcipit.
Ceux cjui ut > appliquent
quelque* pnirs avant daller
au B>ul ou une rceptiou
trouveront qu'elle est in,lis-
pensable.
Indispensable aussi poul-
ies vlllgiatuhstea .- elle em-I
pche que le teint soit brl
on tch par l'ardeur de notre
soleil tropical.
Cabinet de
-e ARTUUt hWTIS IUJII \L
inmtn ministre de de la Justice
Hue du Peuple (entre les
lies des Miracles et Pave)
l'ort-au Priuce.
Maniifacluie Ha tienne
cie Lia ai elles
GEBAHA & C/
LES CIGABETTES
Bat Bas I an lai-Lon
Dcssalinienne
' Colon *
Rpublicaine
Porl-au-Princicnne
Grce lafinesse de leur arme font les dlices
des vrais pmatenrs
Viennent
d arriver
Vu j Port Stock de^l'neus
et Chambres Air.
DUNLOP anglais, .toutes J
dimensions,
Pour voitures jet"Caniious.
Chu
Jobn^H.'WOOU.EY.
GrandRae.
(Royal Mail Steam Packet G0
Le steamer "Phylis Seed" venant de Londres, Kingston et
du Sud est attendu Port-au-Prince le 11 Fvrier, prenant
fret via le Nord pour Havre, Anvers, Loudres et tous le ports
d'Europe.
I. J, BIGIO
Agent Gnral Tlphone : 23111
Cinzaiio Blanc
C'est'le Vermouh rslci s agrable, le'plus Mot iqae et
p r consquent le plu* r; rnci. _J
LE C1NZANO bLAM a eu. les plus hautes rtooi
penses toutes les expositions ei se vend sur place ul
prix des plus raisonnables.
En_gros.cb.ez A., de MATTEIS.
Uai bon Conseil
EQniini vous aurez olrir
des fleurs, il vous faudra en
dlrir de belles, et surtoat.
qu'elles soient bien prsen-
Mme Tligny MATHON.
Avenue d u Travai l ( iiots-Ver-
Us) Tl. 28D0.
Vous en tjuruira selon vo-
tre go:eouroanes, corbeilles
Grand Caf de France
Sous la diractioa j vise et.intelligente de Monsieur Franois
(iiraldi qui est.deveiiu l'associ de Monsieur Patrizt, le propri-
taire de cet tablissement qui n'a pas.dga1, le GRAND CAF
DE FRANCE, offre ses aimibles et distingu* clients, iM
conso n nauoii-i les plus Hast, les vins de toutes provenances les
plus choisis, Cigires et Cigirettes, San Jwuhes,.varis, des.prix
dliant toute concurrence.
L'accueil le plus sympathique continuera tre le meilleur
attrait du Grand jte de France.
PATK1ZJ A Co. Tlphone 2341.
ASSUBEZ-VOUS
la
General Accident Fire & Life
Assurance Corporation Ltd. 1
de Perth ( Scothnd )
car laGENEPAL est une des plus puiaaanteset dea plus vastes oreanisattaaa
de ce genre. Le soleil ne se couche jamais sur son chatap d'action qoi amDrasse le
monde .
Ses,Polices contre incendie couvrent'aussi les dgts occasionns par a ionsre
Ses Polices pour Automobiles couvrent vols, incendie, malveillance, dommages
causs autrui dans so personne ou dans ses biens.
Ses Polices Maritimes mises par ses branches d'Europe sont payables au iiaAi.
Ses Polices contre accidents sont valables dans I univers entier. Tous les voya-
geurs devraient doue prendre la prcaution de se munir d'une police contre aeoideoW
d'au moins 4000 dollars, la prime annuelle n'tant que de 1/2 % soit 20 dollars l>. C
Veuve F. BEBMINGHAM, Aux Gaves
SOUS- CENTS
Agent Gnral pour tlaiti.
Port-au-Prince. G. GiLG
JEAN BLANCHETJrmic
000
Est une prescription de
Mdecin pour les Froid l les
Maux de tie Vest le remde
ton- u le plus rapide.
V' en tablettes aussi
ASTHME
Oppression, Catarrhs,
Suffocations,
Toux neroeuas.
Ourlion conuine par !
CIGARETTES CLRT
t ia POUDRE GLERT
i
a; louer
Deux excellentes piicei
d'appartemeid, bien s tues
la Giaud'Rue, quartier com-
mercial.
S'adresser
mm
M
Or CLtRV, 18, Ru, d* NltibW|, PRIS. I f
John WOOLLEY,
Grand'Rue.
et
Panama Railroad Stamshio Linc
Service de fret el de passagers entre
NEW-YORKC1TY N. Y. CRlsTOBAL. ANAL ZONE et les PORTS de la COTE
OUEST de 1 AMERIQUE du SUD.
Plus rapide et le plus diiect service de transport de passagers etdu tr/ entre Haiti
les ports Europens via New-Yord et Cristobal, Canal Zone, Isthme de Panama
No,^. ia ,iMc Ue nos agents pour tes principaux ports de l'Europe : |
Angleterre Lcosse France
Mrs. G W. SHELDON A Co- 17 James Street. Liverpool. England
Tbe followiag arr er Agrats at iriieiral torts m kurope :
ENGLAND, SCOTLaND. ERANlE.
Messrs G. W. SHELDON A Co.,
17 James Street, Liverpool, Englan
la rance, Messrs G. W. Sheldon A.C>. are reprsente idby the t.)llo/ta (irns
GLBLVTLY Hknkey ACo
21 Ruejde la Rpublique '
Marseille.
Hbrnu Peron & C\ Ltd.
53 Quai George V.
Havre
Hernu PgnoN A Co., Ltd.
Rue du Moulin Vapeur,
Boulo/'.ae sur Mer.
Messrs . A. Bbnoix A Co
21 Allengade. Copenhagen.
Oslo. Nobway.
International
Spediti msselkap Oslo.
MM \tla*tic Fkbioht Corp'n
U illish i is, li n irg 1.
Gersuny
Mcsaas Vtlantic Piimw
CaRPon\Tiov
Germany
Messrs Vtlantib Prmncht
Corp'n..
24 Qmi'JJordaens,
Antwerps, Belgiurn
Hbrn Persn A O' Ltd
95 Rue des Maris,
Paris.
Hernu ^ero>* & Co CXf"
Rue de Trauquilite.J
Duukerque.
Hirnu OeronA Co Ltd.,
9 Rue Roy,
Bordeaux.
Gbn >b, Italy.
SfiMfl rlMflff )o<: A \lwuoi
Piaka S Mattbo No 15Genrw
COTTBNQURQ. SWlDlN.
'. Nardtsk Express,
Cothenburg,
Messrs Atlantic Frbiqht
Corp'n.
'Kon^R-nman'etn 3, <
Rotterdam Hollandfl ~*
Messrs Steimann & Co
m m m iice Co
Une.des plus fortes .COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
surla[VE
EUG. Le BOSSE > Co
Aaents Gnraux


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs