Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03832
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: February 9, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03832

Full Text

--
Clment Magloire
iHtUiCriiUK
1568, KUE AMERICAINE 1358
TELEPHONE N'2242
24me AiNMit. N 7209
Usai* traitf ei queutes
ohii^urs. il tout roinmr disait
lallrjraae, a*eir de I unir dais
l'esprit. 1) a'ed jamais Ira lit
poar eisonner de pti un re-
blme daal uor cirrausiaiirr i|re-
Ytc ie>rraii,ln jaur au IradruaiD,
iia>fr aui intresses la seiutioa.
Andr TAKDIEI
port-aii-pringe:c;haiti;)
LUNDI 9 FVRIER 1931
Excuses des Etats-Unis
l'Italie
L'Idal Rhum

o-------
Le geerlaire Slinsen remet a i amliassailrur d'Italie sae note
iriniail le regrets du goa>ernrraenl propos de p-roles
diaaligeailes dn major gnral Smdlev D. lu l i-
l'gard de H. Mitsseliiii.
isrtiNGTON, 29 janvier. Le gouvernement des Etais-Unis
rseut des excuses M. Mussolini pour 'e rcent discours
nc Philad Iphie par le m jor Smedlev D Bu 1er.
\jt secrtaire Stunson, dans une n ite ud.e.s-e M. de
irtioo ambassadeor d'Italie, a fait, au nom dn gouverne-
nt, des excuses officielles a M. Mussolini, ainsi quau p :u-
italien pouf les remarques du gnerai Butler
b'auVfe part, le scrtait e A dams a donn l'ordre de faire
r en conseil de guerre le major gnral Bu'l r.
ICe.djumier, comme on sait, aurait dclar publiquement
Hr.appris de la bouche d'un de ses amis que le uce, se
uvaui eu automobile, avait renvers uu entant et tait
is sans s'anter.
29
ALIX ROY
annes de succs.
.a
AVIS
Maison V. SIANO
M. rlams a tait connatre
,c fe.major-gnral avait re-
gtoii avoir parl, Phi la
Iphje, dans un sensdlavo-
ble M- Mussolini.
Ayant appris, par le d-
irteine t de la marine, a an-
ne' le secret ire Stimson,
lelmajor-genral Smeliey
Butler, d corps de la m*
'des Ktats-Unis, avait re-
idou l'exactitude des ci'a
osd son discours faites par
presse, j'ai,ce matin.remis
tabassa de ur d Italie une
ite>exp' imant M. Mussolini
au peuple italien le proloud
retdu gouvernement aine-
ain pour cet acte interdit
Officiers en service actif.
^L'ambassadeur de Martine
lest rendu chez e scrtant
l'Etat, la demande dcder
sr ppur recevoir la note
Ipris l'entrevue, l'arabassa
lor a expi im sa satisfaction
ifOir le gouvernement atn-
rin taire des dmarches
)ur eQacer ce que les Ita-
rds considrent comme n.
Iront
I3i note amricaine, qui est
lie du 29 janvier, est rcdi-
icomme suit:
i Je n'ai rien dclarer sur
quoi .que ce soit. Vous pou-
\i /. dire (|ue je retuse de taire
tout commentaire et que je
ne parierai pes. Je me mo me
de ce qu'on dit mon sujet
et n'ai aucune espce du d-
clara tton taire en ce mo-
ment.
l'iuiiiii nu irr* > la presse italienne
Home, 29 jauvier. Le dis-
cours attribu au gnral Bu
lier a provo ju d violentes
protestations de la part de, la
presse italienne qui cousid e
ses parafas Coin me impu
lentes, insolentes et ridicules
Lu TnibUNA. uni emploi
ces termes eu manchette, d-
clare daus un editorial: O
n'est pas la pi emre lois que
le giiral B.itle-r cre des
difficults son gouverne-
ment avec ses "discours im|fn
dents et lanasquCs
Ou appreud, de source au
lonse, que M de Mu' no a
proies e sur les instructions
lorm lies de son ^ouveriii -
ment.
Le ministre des aflams
trange e a f dt connatre que
le discour-, de Bol er et il t-
nue de tout fondement, que
Al. Mussolini n'avait renve^e
personne avec son auiomobi-
Rue Bonne Foi (Tout prs de l'Htel de France)
Mel en vpnip nartir d'auiourd hni. un Slo k de Mar-
chandises
'asimir
Serges bleu et noir
P Imbeach
Drap barres
Drap uni
Casineite lavable ( double largeur )
Ne manquez pas cette occasion exceptionnelle, de vous
habiller chiqueiuent et si peu de Irais.
vente partir d'aujourd hni, un Slo k
des prix dfunt toutes concurrences,
couleurs varies 'ides 10,00
8.00
8,00
8,00
6.00
4 50
Excellence, j'ai l'honneur,
vous exprimer les profonds^* et qull n'avait fait aucune
rrets Hp re gouvernement nd mue avec un ami ame-
egrets de ce gouverneinen
ur les rflexions que le
najor-genral Smediey D. Bu
v, de la marine des Etats-
Unis,, a prononces sans y
autoris, Philadelphie
19 janvier.
ricain.
Incident clos
H.Hiivolini ralilr a sua am
Les regrets sincres de ce | ietr n,u il est satisfait de la uole
uvernement sont adiess-s '
L Mussolini et au peuple ita
[lien pour les paroles discour-
aises et sans fondement d u
icier de re gouvernemeui
IttTservice actif.
[U jenral devant
lierre.
n conseil di
; Le secrtaire Adamsadon-
i des instructions pour que
% gnral Butler passe en
Onseil de guerre.
! Le m'ofor gnral Fuller, su
prieur-nirarchique du g-
lerai Butler, lui a donn l'or-
ti de se mettre aux arits
caserne de Quantico, dont
est le commandant.
^0a n'a pas tait connatre les
forges exactes qui pseu'
Iftor-'^e gnral Butler, non
Son que le texte de sa lettre
explications. Le gnral
Unt de rentrera Quantico
fonunc un autae discours a
Philadelphie.
I fare'iaus Yaodrrbilll Jr,
Mu* a tenir dclaration
^Phosnix, Arizona. 29-janv.
Cornlius VanderbUlt, Jr.,
^l, d'aprs plusieurs ptr-
tonnes, aurait ait de M. Mus-
oliQ qu'il tait un i chaut
iBTlcalM
o
Washington, 30 Janvier. Le
Congis a eu les premiers chos
du conseil de guerre convoqua
pour juger le mjqoi-g?i)ial
^ne.il. y D Baller.
Tndis que se poursuivent lev
prparaiils en vu de procs on
h reu l'ambassade dltalie.un
blogramme de Mussolini d
claranl qu'il considrait que l'in-
cident tait clos et qu'il avait
df'j tout oubli .
Des excuses ont t adresses
Mussolini et il Duce d-
clare daoa son eablugraintpa
vance que |uste stistaction
lui srail rapidement donne .
Entre temps, les amis du g
oeral se sont entietenus de la
question de sa dfense, et la
tin de la journe, ils laissaient
entendre qu'Us espraienf que
Vt.Johu W. Davis, ancien candi-
dat dmocruiique la prsiden-
ce, en prVnni' I dnec ion.
M. Mussolini a*vb' a lam-
^^^1d^rur de Marlino eu ces
i< i tut s : ",
Rome, 30 jaoVfei IW1,
2 lu Ue lapis-midi
Son Excellence de Mar'ino,
ambassadeur dlialie a W a-
li ng'on.
J riais r que job'iendrais
lusie et piom^te rparation de
, loyaut, de la lranthe et
du
aiuHi que u keu^le amricains,
don' je connais b'^n le res-
pect pour la vrit.
i Voulez-vous, je vous prie,
faire connrf're au gouverne-
ment fdral que je considre
comme clos I incident que. pour
ma part, j'avais dj oubli.
S'gn : Mussolini .
M.Hellin,dmocrate da PAU;
basa, a protest au Snat con-
tre l'arrestation du m jo^-gm
ral But'e- pour se pa olev con
tre M. M"ssoimi.
M. H fl n a d lar au Snat
qu'il tti! align de toutes
ses courbettes devant le mo-
narque du Vieux Monde
Pourquoi un gnral am
ricain devrait-il s'in liner et
ramper dans la poussire de-
vant le pire des tyrans aux
mains ensangUn es Muso
liai le mo a que da Vieux
Mo"d- ? dit-d.
Le snateur de l'A'abama a
*x g*- qu avant o'irdliger au g-
nfal Butler des mesures dis-
ciplinaires, on procde une
enqute afin de dterminer
l'exactdade de ses assertions
daurs lesquelles Musol nouveau chauflard aurait
cras un enfant et ne serait
mme pas an t.
A mon avis, c'est du Musso
lini tout pur, dit M. H- fin'. Il
y a trois ans, cette mme
place, j ai racont comment des
maons italiens avaient t
assassins l'instigation de
Mussolini. En une nuit, si je
me souviens bien, on en a
massacr 137 On les n suivis
eOog*>-, o on les
comme les montons,
et leurs cadavres ont t ic es
par les tenres. Le Giand-Vl i-
tre de la maonnerie italienna
a t emprisonn sur les ordres
de Mussolini, dans un donjon
obscur o il a fini par perdre
la viip.
M. H. flin a dclar si que le
peuple italu n ne s'est pas en. ore
If v tout entier contre le tyran,
c'est parce quon a dpouill
de toutes armes.
Des amis du gnral, qui sont
trs au cornant, pensent que M.
John W Davis minent, avo-
cat de Ntw-Yok et candidat en
(jusque dans
a goigs co
Dinrleuenl de l'Inlrieir
COMMUNIQU
OBJET : Incident de Frontire I
entre hatiens et dominicains
dans la zone connue sous le
nom de Tt rre Froide, Commune
des Anses--Pitres.
Le 27 Janvier, quelques civils
firent lapporl a l'agent del Po-
lice Uurale. Hercule t'ierre,que le
Propos
cachets
o
Candio chantait ious le Gdral
Nord:
Si moin gangnin you blanc pour ba
[ moin l'argent
Si moin gaingnin you multre pour
[ caresser
Si moin gangnin you ngre pour ba
[moin bton
Maman Marie a mon capable d-
( sirer pass a.
Les Dassin-Rotlo ( j'en suis un )
prirent la chose de travers et Candio
fut dnonc au Gnral Nord.couune
faisant du prjug de couleur. Com-
ment ? le blanc iait bon donner
de l'argent aux femmes, le multre
a les caresser... mais au pauvre ngre
on assignait le rle honteux de les
assommer.
Le Gnral Nord fit en Consquen-
ce mander te chansonnier au Palais,
et brute-pourpoint lui eujoignit
de chanter le couplet subversif...
Candio qui est malin comme un
diable devina le pige, et s'en tira
avec propos... Dt sa plus jol.e voix
avec cette mimique qui n'apparfleat
qu' lui.,, il entonna :
Si moto gangnin you blanc pour
i h i moins bton
Si moin gangnin yon multre pour
^caresser inoin
Si moin gaingnin you chabin
(pour ba inoin l'argent
Maman Marie, etc.
Le Gnral Nord se mit rire aux
clats .. et les courtisan l'imitrent,
car enfin c'tait le chabin qui tait
charg de la vilaine besogne... et le
chabi comme on sait n'est ni figue
ni raisin...
Candio reut cent dollars pour
l'preuve. De nos jours le Gnrul
Nord se serait plutt fendu d'une
bonne caisse de RHUM SARTME
CACHET D'OR... Candio mrita ce-
la biu !
... voit que les visites ang-
Seigenl de la barde Donnm- meilfent chPqUe jour chea M.
caine Jos Mapenaat cinq hom- Jo|IN Woolley. la Grand'Rue
o l'on trouve des accessoires
de toutes sortes pour le carna-
val. On dit qu'une Reine ne sort
de l que pour faire place aune
autre. Laquelle des cinq l'em-
L'ageol II. Pierre et quelques porlera si toilles ies cjnq vont
ha lens quil avait runis, se chex Woolley.
uni en" la rechercha du grou
mes dont deux civils taient a
ls Boucan Talion dans le des
ein decornme'tre des vols au
prjudice des hatiens habitant
cet>e local! .
pe dominicain qu'ils rencontr-
ren< sur la roire de Ta non.
'.e Sergent dominicain mena
a I agent de la Police Rurale
ue le tuer, mais peu tllray de
ces menaces, celui-ci lui pro
mit le mme sort et barra la
... a va qu un jeune savant
allemand a trouv un procd
pour changer le rayon solaire
en nergie lectrique. Ce sera
la:'/ d'oi pour les pays chauds
qui n'emploieront plus la va*
peur, le charbon et peurront,
roule au groupe dominicain qui de |empg en ,t.mpSf forsqu'ila
fut oblig de s'ouvrir chemin j arriTeron, a puiser (eus leure
travers les bois. rayons solaires, se payer le luxe
Un des civils dominicales dun h|ver prpar dans deala-
Npomocena Medroma, dont la
h e de charge transportait des i
bananes lut art.
Croyant leur compatriote tu
les dominicains runirent lf>0 a
200 hommes dans le but de le
venger. Les hatiens se prpa-
rrent se dfendre. Toutefois
aucun choc sanglant n'eut lieu.
Men, le caporal Lalorlue,
des Anses--Pilies. se rendit sur
les lieux o il rencontra dix do-
minicains Ils se rendirent en-
semble Banaua o ils aperu
renl environ trente civils domi-
nicains arms.
Le Capitaine William J. Wa
liug de h Garde d'Hdi prit
contact avec le Lieutenant domi
nicain Pedio Roche dan* l'a
pis-midi du 29 Janvier 198t.
Ce dernier tait accomp gn de
dix hommes arms dont deux
civils et il ifoi ma le Capitaine
Waling qu il av it reu l'ordre
de patrouiller les rglons de
Terre Fioide Magma et Boucan
Tai'ou. La Capitaine Waling in-
forma le Lieutenant Roche que
le Gouvernement hatien allait
tablir immdiatement des pos
les Terre F'Oide Magnie et
Terre Froide lvtu Noire et qu'il
ne permettrait m patrouilles ni
perce p ion de taxes dans ces lo
Caills.
Pour l'instant, la crias est
conjure et les hatiens de cette
partie de la frontire ont cou
fiance dans ja lermel du Gou
vernement.
Por:-au-Pnnce.le 7 Fvrier 1931.
Prtendu
complot
CONTRE
Mussolini
Par sans fil
ROME, 6 Fvrier Des rap-
ports qui ont ciicul Rome
pendant vingt-quatre heures
1924"au sig prsidentiel, pr- l'gard d'un complot qui a l
sidra la dlense de lolficier dfeouvert contre la vie du Pre-
krd ,7ertVefus" oi7de- I
^rauouacesujet: 1
de l'intanterie de marine de-
vant le conseil de guerre.
Le gnral Bulter, qui garde
les ants Quantico (Virginie),
a demand I un de ses vieux
camarades, le majoi Lopard,
de le reprsenter.
Au dpartement de la marine,
on^rpare la liste des membres
du conseil de guerre. Celui-ci
devra compiei'dre de cinq
t" ize juKes
D prs le contre-amiral J' hn
T. Halligan, leur nombre era
plus pioche de tiezeq de
cinq.
i.'est au conseil d- guerre,
a expliqu l'amiral,de dcider si
les sances seront pub ques ou
huis clos i.epend; nt, elles
son' O'dinairement publiques
A Wa>hington on se dei.i n
, de si le m|or-genral Butler, a
Ia suite.de cet incident, va don-
ner aa dmission.
mier Benito Mussolini, ont t
expliqus quand un communi-
qu olficiel a annonc l'arresta-
tion de Michle Slrnu qui a t
trouv en possession de deux
fortes bombes explosives I ai-
de desquelles il avait videm-
ment projet de commettre dea
actes de terrorisme politique.
Quand il tut amen la station
de police, Shmn,soudain, sortit
un revolver, b'ess trois poli-
iemen et essaya de se -uicider.
Un des policemen -st moi t.
Sh nu voyageait ave an passe-
po t amricaine! retusa de d-
chrei qui m t- t. Il tait des-
cendu a I hiel donnant lace
au square que le t'remier Mus-
solini traverse chaque jour dans
son au'omobile et par cons-
quent, il n'a pasl illogique de
supioser qu'il comptai! lanc r
une bombe sur /uiooiobile de
i Mussolini*
A prupas se la Wril hidia Oil
Le II l Mua qui sont viai-
menl tig .es de ce nom ne doi
vent ps se pourvoir de gzo
une aux pompes de la Wes [o-
dia O I, car ce srail eacour; -
ger impunment l'uccapan ment
et la rapacit, et cela au d 11-
ment des indigne. Ces grosses
compagnies qui vendent de la
gazoline en gros doivent bien
savoir qu'elles n'ont pas le droit
d eu d huer en dtail, et surtout
au mme prix qu ailleurs o on
ae paie qu'une patente de coin
mereents en dtail. Les grands
pouvons de l'Etat devant pro
tection aux la-'ignes, nous atti-
rons l'atleution du Gouverne
ment sur ce fait dont le moins
que Ion puisse dire eslquil
porte un prjudice patent aux
peliis.coniiuttjants hatiens.
Servies Kaliaial
Dllygae Publique
AVIS
Les Membre! du Corps En-
seignant public et priv, les
parents et la Pi esse sont in-
vits la prochaine Confren-
ce d'Hygine qui aura lieu
Mardi 10 Fvrier 5 h 1/5 r. m
Exactement a la Sal e l/Ana-
tomiede PEcole de aidtcme
avec piojeclioud'uu Film a p
pro| n.
boratoires.
*
... voit que le < ommumqu
du Dperfami nt de l'Intrieur
dlraie et les onversations et
leschronu|ues II y en a qui sont
pour, d'autres contre. Il y en a
qui dirent que l'on ne devait
pas rappeler la Loi sur la Presse,
d'autres qui ;flii nient que tout
le temps que la Loi ne sera pas
akioge il faudrait bien quon
fasse sentir qu'elle vit encore,ne
serait-ce cpie pour faire savoir
qu'elle va 're abroge. Une loi
ne peut pas cesser d'exisler par-
c- qu un Chef d Fiat a affirm
qu'ele et il mauvais" et que
fiour lui, c'es --dire en ce qui
e concerne, elle nexide pas.
Le Praidenl ne parlait qu n
foi nom, et non en celui du
Coi ps diplomatique et des au*
ti. s grands personnages. Et voi
l'a.Ou peut insulterle Prsident
si oa en a le courage, mais les
aunes, c'est autre chose...

*
... l'a vu le malin vers onze
lirai is l'etil-Gove, midi et
demi an Grand Htel de France,
preni.nl des coiktails en cem-
pagine de camarades, le au r
|n ni.- bien avant dans la nuit i
un Bi idge, le lendemain A Kms-
cofl jusqu' qnalre heures de
l'a ares-midi, et le soir au Cin-
ma... Ah! lorsqu'on a deux fois
vingt ans, et la beaut et la for-
tune, couinent \oudriez-vous
que Ion connt la fatigue, la
ta ligue de don | u.. ni se r surtout?

... les a vus tous les deux prs
du comp'oir. L'un des deux n'a-
vait que 30 cents ,et l'autre tait
sec. Celui qui avait les cin-
quante :
J ai pris une cuite, hier, je
ne puis plus boire. Veux-tu me
faire le plaisir de bo4fa seul.
L'autre ami accepta et a'en
alla sans comprendre i quelle
dlicatesse il devait cette poli-
tesse si discrtement faite.

... a vu qu'un savant autrichien
met la dernire raain A une in-
vention que l'on intitule dj :
l Allumette temelle. En eflet,
cette allumette s'teint et se ral-
lume plus de soixante fois. O
va la science? C'est bien le cas
et le moment de se le deman-
der. Aprs la captation dea
rayons solaires, c'eat mainte-
nant celle de la flamme. Te voi-
l enfonc, Promthe.
Fte de la Ch -polie de
l'Hpital Gnral
Mercredi 11 Fvrier 1931.
1re Messe .*> h 1/2.
2me Mette a f> h 1/2,qui
era suivie du semum de la'
fti tt de la bndiction du
St-Sacremeptj,
... voit linqui .de se peindre
sur tous les visagd de fonction-
naires. 1/ paraiti ait qu'une ving-
taine de commissions sont des-
cendues du Palais, samedi, en
route vers les diffrents Minie-
li es. Ceux qui f... le camp,n'ont,
pour se consoler, qu' se rap-
Eeh-r le moment o leur arrive
cidait en dehors de la place
qu'ils occupent ceux qu'ils
av; lent remplacs. Ainsi va le
n. i .le. Et comme le dil si bien
le proverbe ciole:Le bton
qui Irappa le chien noir, frappe
autsi le bien blanc.
... voi* que deux des journaux
da la Cbp laie ont parl de crise
ministnelle. Ce sont c L'Elan a
et i La riesse. Voudrait bien
A t,avou ce qu'il y a de vrai dant
cette nouvelle,


ftATrE S
LE MA1**-**R6vrk>r *U
fc-
SIMMONS
/
Los lils SIMMONS sont obliques d'aprs ln
m i , c'est--dlie qo ils oflieiil toutes Ici commodits VCUlnei pour
rj cuire au besoin du sommeil qu'ils OBJ pour mission de Satisfaite.
La longue dure des lits SIMMONS les rend |r< p^u ro eux et
limine les ennuis de rparations, de retou-h s el de remplace-
ments. Les lits SIMMONS se maintiennent dans Ions les limas el
la chaleur, le Iroid et l'humidit n'ont aucun effet sur eux. Ils ont
hyginiques et tis utiles.
Ceci ne constitue, que quelques unes des raisons qoi Ion* a >e vous
devriez considrez sneosement iusagedes articles SIMMONS pour
votre maison.
Vous pouvex voir ces jolis lits dans tous les bons magasins da-
me u bit ment.
Reprsent par :
Victor N. MANSOUR & C"
1 i.O. Box A 80 ; Phoni :i4l7.
Port au Prince, Hati.
?v "vommmM .'f m
ETRANGER
o
Nouvelles
Diverses
o
Par sans fil
Oavton Bkac.h Fla.6 tv -
Le capitaine Malcom llam
phell, vtran coureur auto,
mobilialc anglais tablit un
nouveau record officiel de la
vitesse sur terre (juand en
deux terribles exploits dt
Vlocit sur des milles' mesti
ra, il atteignit nue moyenne
de 24.") milles pur h mes. Il u
eic l par li 37 mille par
heure la marque prcdente
Le Cabinet
L ival
I'ahis Le ministre a une
bonne presse et dans les mi-
lieux politiques, ou croit qu"il
rsistera aox attaques des ra
dieaux socialistes et dsastres
lments de gau he lorsque
viendra le nom ni dn vole
Le cabinet difl e i< u deee'ui
de M.Tardieu, in.ii" il B appuie
un peu oins vers la drO'te
la Chambre el est nn peu
plus lort que lui ai Sn it.
'esi au Snal que M. Tar
dieu lut renverse aprs un
dbat tar le scandale de 'a
banque Ouatric, mais sa ma
tablie par Sir enrySeagr.ive j()r|l normale la Chambre
qui fil 31 milles par heme. tait d'environ 60 v..ix.
J Des imia du cabinet Laval
estimaient ce i >irquM ubtien
(Irait 70 OX tors du premier
icrutio.
On anp OUVe jnr I ment
!e ch >ix de M. Diag ie, dput
du Sngal.
M l)i g e, qui est "un noir,
est g de M ma I est connu
pour, ses Mutimenli lavora-
bls a L'gard le l'assimila-
ur 11 mme piste Mblon
note.
Denvir Colorado Quand
llauville S. Ho.lsou, 70 ans.
mou Mit le p..h du Chriatmas
lt'28 dans uae petite lai me
o il vivait seul, il apparut
aes connaissances qu'il n'a
?ait pas un parent au monde.
Il a laiss i\i\ hritage valu
70,000dollars et auj lUrd'ilUl
i l'Hrault. Instruction publi-
que
naurice Dligne, dput du
Nord, Travaux publies
Aude Tardieu, dput du
i Haut Rhin, >grieulture.
i Louis RolHu, dpute de la
Seine, Commerce.
Charles Gueruier dput
d IIK t Vilaine.Foat a et Tl
grauhi s.
Adol he Leud y, dpt*
de la Coi i I r "Vaff,
Paul K y au I. dpot de I
Seine Col ..UUisd d.vjut lu Oelvt-
d'is. Stnfe p i >li | le.
A gus e i.lian oetier de R1
bes, lp lie I. s li use-t'y e-
neii e an us
ouii de Lhappedelai e,
dput d '\ t es-iiu-Norj,
M m ine m u i h mde.
Les loua secrtaires dE il
ont t d< lign de la f in
s iv nl< :
Prsidence du co lail et
conomie, 'au el ; Intrieur,
Cathala; Be >iix-Ai ts, Petache;
Colonie-, Di g e; Easngne
ment tu h ique Pu ma toi ;
^g"loiilti Fu i Jj otn nerce,
Fr.\ ; T i .suie, rrar t ; Tra-
vail. F mlou ; Au, it.che ;
M i ine, 1) g ac.
U a t annonc que 140 cou j ti m des colonies. Membre de
lins ont t dcouverte et h Chambre depuis 1914 g-
qu'ils esprent tous avoir leur iHra'einent respect i o .r ses
part dans la distri union. [Opinion*, bon orateur, o i ne
Ne.v York -William Savage, 'doute pas v|u'il ajoute
Laiterie
effiet SaliiiiM llujiae ^nhliqie
hqi"e'iis tfsicele es Ecalc
i'.irt ai Priici, Hiiti.
La Grippe
Chez nous la grippe est or-
dinairement une maladie b
iii^ne qui apparat toutes les
poques Je l'anne, surtout en
Novembre. Dcembre et Jan-
vier. Elle se propage rapide-
ment sous forme d pidmie.
Les gens surmens et affaiblis
en sout naturellement plus
vite et les plus g avemen* at
tein s. C'est une maladie mi
crob enne une ..INFECTION
GUN&RALE excessivement
cont.igieu-e, capable, dan-
tous lescas.de provoquer sou
daiuement des complications
pulmonaires |toujours trs
graves.
Le point de dpart de l'in-
fection est en gnerai le ne2
Ou la goge. Le microbe |s as-
socie ^d'autres microbes.
Leur association donne lieu
des luflamatioua locales ou
loignes, a des calarrhes.de>
suppuralious,des congestions,
des maux de lie, la fievn.
la toux, les courbatures, en,
etc.
11 laut toujours prendre I
maladie au srieux et agit
vite, b isoler dans une cham
bre b.eu ensoleillee.se purger
prendre des boissons chaudes,
des b uns de pieds, de la qui
niue, se couvrir chaudement,
le joar et la nuit, faire des
frictions ou des onctions sti
m liantes, des gargarismes
l'eau citronne, vinaigre ou
sale, en mme temps que la
toilette frquente de la bon
che, l'autisepsie du nez et de
la gorge pxr le menlhol, l'eu
caly,dol, le igona nul, l'acide
b u une, etc
Se rappeler constamment
que la contagion se taitautaul
par les poussi es qae pa
lesgou'elettes projetes dans
les mou eineuts de toux,
dternuemeuts et de parole.
Programme
des Ftes
du Carnaval.
ESTOMAC
h-* -H
Remde nouveau
ilSTIOMLIIIE
mtftU fv lu SpUtmJiitM et Peu
soulage immdiatement :
BRULURES CRAMPES
ACIDITS i. i ESTOMAC
ULCRES GASTRIQUES
CONGESTION du FOIE
DIGESTION PNIBLE
GURISON RAPIDE
Pr**ut d. Dr CORNELIUS
7, ?. CMitaDt-Coqaelii, PARIS-7*
EN VtNTK ;
Un m fit mm PHwaMt* w. mm
,1 tMt ,,> PKvxMln
COMMUNIQU DI LA COMMUNE.
ht cortge.
1 o La Police 2 3 Group**
a pied et Masques divers 3
Cavaliers et bicyclettes i9
U Musique 5 U Boiul
Gras o Sa Masjest Carna-
val 7 => Les Chars dei Etu-
diants 8 3 Les Chais de* Rei-
nes 9 Autres Chars 10
autos et autres vhicules con
ensnt des Masques 11a La
Police.
Le cortge suivra le parcours
tuivant :
1er jour: Hue dn Quai,
Rue des Csars, Rue Rpubli-
caine. Rue des Casernes, Place
Couverture, Place Dessaline*,
venue Vertires, Rue Capois,
Tribune, tour de la Place, ad
ubituui.
2me jour: Rue du Quai,
Hue Roui, Rue Dr Aubiy, Rue
feront Rue Qtirard, Avenu.
John B ow-i. Chemin des Dalles
'tue Veriires, rW Capois, Ti -
bune tour de la Place, ad lib>-
urn.
3m jour: Rue du Q lai. Rue
Dam Destouches, t*iace Lou-
verture.Champde Mars. Avenue
Geoig s Washing'on, Rue Ma
gny, Avenue Grgoire, Rue Dr
\ dain. Hue Capois, Tribune,
Rception des Eudiants et dt-s
Reines au Palais, Rception des
Reines au Cercle Port au Prin-
cmo, Rception des Etudiants,
des Reines et d^s propritaires
des plus beauxchirs, le plu joji
groupe, et pour finir le Mque
le plus dr-e, l'Htel de Ville.
Les principaux prix :
Les Reines : Uu souvenir
ch Les ^ssociationi
nEruuiANTS : Ui souvenir
chaque association
Chars
1er prix : Ai'stin Biby
2mti prix : Radio Eiectiola.
3euie prix : Une coupe.
Autos flburibs :
1er pi ix : Uuc coupe. .
2ue prix: Un Bibelot.
Autos dcores :
eu papier c. epe
Prix : Un souvenir.
Balcons dcors
eu papiti cie,.e
Prix : Uu souvt inr.
I E GROUPE Li. PLUS OHIUINAL
Prix : C>u- u eu es^ens u. 15U
LE MASQUK LE PLUS DROLE |
Prix : C de..u en ep*it& U JUo
AUX BANDbS LES MIEUX DGUISES '
Ki prix : 200 gouic. i
2rue pi.x: 10W
duu prix : S0 (
Le monde
ffl^ Fianatlto
Nous enregistrons avec plu
sir les lia u a il les de Melle
hilda Soraida Widmaier svtc
hr Jos A. Gamoneda.
Tous nos "compliments iq
charmant coup e.
Ncrologie
Jeudi aprs-midi oot en lien,
i Petion Ville, les tnnriiUsi
d'Amilcar Roland, fils de Isa li
Gnral Charles Roland qui ti,
pendant quelque temps, LH1*.
gu du Gouvernement dans les
Dpartements de la Grand'ast
el du Sud.
Nous prsentons nos sincres
condolances aux parents preu-
ves, particulirement sa mre.
Madame Veuve. Charles Roland,
M. leslsr Uirest, '
Consul d Hati Hambourg^
M. Menior Laurent qui diri|i
actuellement une maison Ce
commerce au Bord de lier fient
dire nomm Consul Ham-
bourg Nos compliments
Les Spectateurs.
Sur l p>ace Dessahues, devint
Ks Tribunes o devra chiqm
jour dtiler le cortge, une ns>
si.iou sera assigne ans vhi-
cules stat ounant vide en te*
cupes par des spectateurs dgni-
ses ou non.
Sur les tribunes dont les pla-
ce-, du 1er tMge seront lenn
I raison de G.0,59 par personne,
des places spciales seront r*
serves au Jury, aux membres
du Corps diplomatique et con-
sulaire et aux personnages ott-
ciels qui voodrout honorer lis
ttes de leur prsence. Les plscss
du second tge seront gratuites)
L'accs du 1er taga aura lien
pour les personnages olflcies,
p.ir le grand escalier d honneir,
pjur le public payant, par lu
ecal eisEst et Ouest. L'escalier
Si I de servim le second et air.
Recommandations spciales et
mesures dordrsj
Pour assurer tordre partait
pendant le dfil du cortge, Il
ne sera pas admis :
1 Q je tes vhicules nos
dcors et non occups par dm
masques ainsi que les cavaliers,
cyclistes ou piions ne laisst
partie d'aucun groupe dguis
y sou ni mls;
2. Que ces vhicules, ci*
va i n i s, cyclistes ou pi ons cir-
eu enl en contre-sens du dfil.
La Police assurera l'ordre et
le respec. Il ne ser donc telrl
aucuu piopos obscne, nncai
geste indcent ou de p.ovoee*
tion. '; ,
I ser i 'enu la msin l'exca-
tion de la loi et des arrts
commuiaux rglementent M
cirmialiou des vhicules.
WMh
de la
68 ans, vice prsident du
Royal Raihoid Supply coin
pauy a t tu d'un coup de
i^i'tvo ver par le manager de
son otlice Andrew Lenihin
3ui se suicida ensune.Lenili.ni
il-on, a perdu de l'argent
force la co nbiuaison mi
iiistei ielle.
Le cabinet esl finalement
constitu uiii^i qu'il suit :
>1M Pierre Lavai.Prsident
dll onseil el Intrieur.
Lon Braid, snateur des
Bailey
rcemment et a agi d one I Bosses-Pvrnes, Justice.
faon trange pendant dcs\ Aristide Briand, dpot de
|OJrg | i,i Loire inlerieue Ail .ires
Washington George Ak*r\lranares.
Sou, secrtaire du Prside it
Hoover, aujourd'hui,;! stteiul
la lin de sa connection odi
cielle avec l.i Maison Blaoch
Le secrtaire en retraite a
proje de vider son bureau
ca matin et de laisser poOi
New Vork peu de temps avant
midi atiu de s'assurer la puai
tion executive avec uue c. m
paguie de cinma pour
laquelle il a laiss la Maison
Planche.
.'.ndr Ifaglooi, dput de
Bir-le-Due, Gntrrt.
> li.l"s Dumont, s-iateur
du lora, M riue.
Pierre Knenne Flan lin, d-
pu' de l'Vonne.ministre des
Finances.
Jacques Louis Dumesnil,
dput de Seiue-et-Marnc.i/ia
ion.
FranoU 'iri, v dput de
la Corse, Budget.
Mario Houstan, sena'eur de
La Laite ie B ley a le
plaisir I aviser si ti lle et
bienveiliante clieolle iju elle
dbile son lai- maintenant en
bouteill. s hermtiquementoa>
c lui ces la machine et
l'instar do Ser\ ice Technique.
Uue insl liatiou hygiui|iie
el une propret absolue de
manutention recommandent
ce lait aux milades et aux
bbs. Au surplus le prix est
abordable toutes les bour-
ses.
LMTERI BAILEY.
1313 Giaud"Kue.
Tlphone : lil8d.
Assurez-vons contre acciden'
;> la General Accident Kir- A
Lile AsttSrance Corporation Li- |
miled . Vve F. Menninftivni, l
Agen' f .>'ir Hati,
Maisons & louer
Une bonne maison de six
pices dans les parages du Sa
cre Cur, confort moderne
etc. Prire de s'adresser au
Tlphona 3M2
A.N. SI INE
o
Excellente miison trs con-
fortable Eau. lectricit, etc.
Bue du <,hamp de Mars.
- S'a tresser, pour les rensei
ne.nents.au Matin ou au No
2750, Tlphoue.

Halle:* louer %
Eu entier ou eu partie, la
grande halleysise Rue du Ma-
gasin de l'Etat, ct de Mr
Alfred Cooke.
Loyer trs.raisonnable.
S'adresse,* partir lu 1er
fvrier, a vlr Henry ST\RK,
Rue du Quai, en lace te la
Uaie. Telepno ie No Wl
n u , DEMAIN SOIR
Un b uu film plein de gaiet avec le roi du rire Andr Roanni:
CHOUCHOU POIDS
PLUME
ntre : 0 50 ; Balcor : t 00.
COMPAGNIE
d'clairage lectrique
Srie de vente N#2
Rfriqraleur G. >'. |
La compagnie offre i ses clients une occasion ioespf*
pour possder nn Rfrigrateur Electrique.
Conditions exceptionnelles durant le mois de fvrier 1W*
a ) Premier paiement : Or 25.00.
K T Stlde PaYaDle en 18 versements mensuels,
c) Installation complte GRATUITE,
d ) La uarantie officielle de la "General -'Electric**.
Ne perdec pas cette chanie unique !
Dcide voua immdiatement et vena* voir cet jolii
blea la ^^
Compagnie d'Eclairage Electrique
o le meilleur accueil vous tsl rejfrv.
h, liliuui Barbaiicoarl
UN BARBANCOtRT


yi MATIN t fvrier Wl
pag: S
Mosaques Uaitieimes
Charlier-.VJalebranche & Co,
1224, Chemin des Dalles, 1224 |
URODONAI
combat le rhumatisme
URODONAL nettoie le rein,
Uv U foi* t los articula-
tion* H assouplit Us arties
tt vite l'obsit.
Nvralgies
Gravello
Artrlo-Sclrose
Obsit
tublisssmsnts CHATELAIN
| PotirnlaKuri du Hpitaux dt Prit
U GRANDS PRIX
M, ms TsinslSSSS, PARIS
t tsatM pharmacie.
I'.h i. 11 lu il | ..
ne murai) imlr rostre td o>.< |
aohaiit ri moMliMtour nu'wl 11 rotl
tu-Hii-i le Hmm liii>.ul.iii<,dt[i."n>i- ili|"ili>'i|u ilalour,
iiii. i'iiiiiiiio Je iuri(|uo rateatalrr. '"'''-
rwllo i|u'il inrruslr ; dj dormi' qu il ihi
P-'ii-1-1111110 de Ivi'oli"- pjJjnanatwH il'
riiiucnu. ihtvpu<(i|u il Imprfant. [loulou
tait la mulii|ilii-iuv il>IH liii-n(.ii-ii!. w
-un i il du latafl -Je I (irgnni-Mic i|ui lui
muI nVumo ei csnrrHe Uni d in !ii >iiiu'
lhi-i-K|)outi(iuP!i. )u'm ail |>u Mllrefsh
dix-ulcr, c est (choux -, il ur- aanbt* |>lu
|wsililc a notre i-poquo. d'en incvonaaili-e
*l J'en contester la valeur.
IV lh:TTOUt,
t, U rtfHr *i Mrinmt
tt )i*Kiftll.ir.
(..IU1I1UM J I >M
v ni a* mU. IU la*. IJM
iul.ilnniiiiMill'ln
IT.ODONAI. atsure le fonctionnement des iliculatlon
altlanTourist bureau
AVIS
Le' steamer Samaria est
attendu Port-au-Piince le 12
courant avec des touristes.
Les chaufleurs d'autos en
parfaites conditions sont doue
pris de passer s'inscrire en
nos Bureaux le mardi 10 cou-
rant a partir de 9 heures du
malin.
Port-au-Prince, le 6 janvier
1931.
S. CATOR
TRUMP
3\rrow Shirt
La meilleure ch( mise de
Broadclothe se dtaillant
aux Etats-Unis Or 2.15
En vente partout en H ti
Deux Dollars.
Aqents exclusifs poui Huli
Victor N. M ANSOUR&C0.
P.O.BoxA-86;Phon<3417.
Port-au-Prince.
Avis
En raisou de certaines
rparations que doit taiie le
Service hydraulique, les
abonns desservis par les
sources Bisotou Diquioi Le
clerc sont viss qu ils seiont
prives d'eau le mardi 10
Fevr ei c urain, rnluin toute
la tourne.
Port au Prince, le 6 Fvrier
1931.
LA DIRECTION.
(
Horn Line
Le steamer Frid Horn),
de re'our de St*Mvc. et
attendu ici le 11 lvrier 1931.
partant pour l'Eurrpe Ma les
ports du Nord, pienant lit
et pfssvgc's.
Le m s t Thise Horn ,
ven-nt d Enrope.^era iti'eis
le 12 fvrier en route pour
Kingston, Sto Domingo et
Curaao, prenant fret et pas-
sagers.
REINBOLD & Co,
Agents.
il
Toutes les Polices
DELA
Tlphone : 2680
tASTHHE
________________OPHUmBMl
Ifroalacaraent mmaatat ai foartaaa m, a. I
Globules Rbaud I
BaiulUU marre t;i#u*,*irpraaan maona I
Ttytm fharmatim ttmnr trM
K. DaXIOHOUX, ST, Ru_Vieior HilfO j
Loterie Nationale d'Hati
:
o

MoU-. nioiuha r*oa>
LesConcours
DU
Comit hatien de
l'Alliance Franaise.
I

t* rptle ^o-
1931 son'
L .te
.I"re ?
S comprennent la Protection contre la
Foudre sans auamentation de tauxi*
Les Concours d
eit pour l'anne
te deux sortes :
1. Un concoure de Com-
position Franaise et
2. l'n coi>cours de Dit"
io-' Franaise.
1. Le sujet du concours
te composition trnaise est
celui-ci:
1Qu'eu! t. votre avis,
la nation hatienne si, au len-
demain de l'Indpendance,
e- |r mi* il . :i\ aient t
prTout loi Louver-
ou
2* T.ut en r pp lant ne s
fi!s Patrie, ne devons nus r:>s
aussi travailler leur rendre
celte Patrie agrable et airrn-
b!e ?
.'Au choix des concurrents
Le travail de chaque con
curren* sera remis contr-'
reu au: Prsident de I So
cit le 10 Aot prochain.au
plus tard, sous une enveloppe
caihele avec un No ou uue
devise.
Dans une autre enveloppe
galement cachete se trou-
veront let Dora tt prnom de
l'auteur.Ce dernier pli ne sera
ouvert qu'apr> le classement
des copies par le jny.
2 Le ( onc< urs de diction
hanc ise consiste dais la r-
citation* 1e d un morcen-
(piOae), 2 d'un morce
(\eis> pat chaque concurre-'t
et 3S dans la lecture d'n-
moiceau, \ers u prose. Le*
ttois textes sont laisss un
choix le inique concurrent.
Les Utux mort eaux de r-
ciatiou peuvent t*e du
gt nre Uranuitique ou du penre
comique. hacun des deux
motetux sera d une tendue
d'utie | ge cm iron.
Il y auia troiN groupes:
1 3 Loi e- uis entre a Iules,
l Co cou s e ,,, jeui.es
filles '.iz Concours eoi
jeum s garons
Lesinsci ptions in vue de
ce ronenu s seront reue* an
Secrti riat de la S c le du
1er Mai au 15 ju n pr cbalu.
Le coikou s de diction
(rai iiiseau-a lien le s: medi
27 juin, ds 8 heures, e no-
tre Htel Fia ce Hati.
Un juiy pour i hacun des
deux concours *er lrm par
le m eau de l'Alliance I n-
aise.
Aj-rs nre de U m s dli-
biations, t hacun des i\vux
jutys remettra an Pri'dtnt
dt la Socit, avec s* s t-bser-
vations.les non s des lauie;its.
l.a liste sera p bliee
Des prix seront dcerns
iux laurats des deux en-
cours ( livres ou obje s d'ail).
i omme toujours, les meil-
leures copies de composition
liauaisedes lves des deux
sexes qui prennent part aux
xamtns officiels des ludes
prim >ii sel ^e ondain s seront
rcompenses pai I lltan e
Ironaise au cours d'une lle-
eoleniaclle. T t .
Pour tous autres renseigne
menti, prire de s'adresser au j
Prsident du Comit HaMen
Billet : Dix Gourde Coupon: Deux G mrdea
Pi omi m Gros Lot i Quinze Mille Gourdes
Lois de 5,000. 1,500. 250, 150, 11)0. 50, 25 20, 16 Coude;
Trois Cent et un Lois Gagnants :
LA FORTUNE POUR TOUS.
Vous pouvez gagner Trois Mille Gourdes avec Deux Gdes.
La Loterie Na ion le nftre le placement le plus avantageux
aux Commerants, h mmes dAftdres capitalistes, dsireux
Centre prendre ce genre nouveau d'oprations.
En achetant les billets de la loterie, vous renouvel,
nice un escompte, votre capital chaque mois et le doublet.
htn. lui? tiv ..<.....
tous les six mois.
dressez-v. us
V I fl
vile 'la'Directior de la Loterie, car dj,
les d mandes y .. t
Rpublique. Retenez d'avance voire loi.
nies les villes et localits de 1
/o're loi.
410, Rue Bonne.Pol, Phone :i350. Port.au-Prince (Hati)
.," rr.
Lykes Brothers S S Co Inc.
Texas H..i.i
-- <>>!-

Santo uomlngo Porto Rico
Le seul service hebdomadaire el rgulier passagers |l
l-t entre les por'a du Goltc du Texas dirtclment avec
l'or' au-Prince, Hati,
Pour la rception rapide et le maniement habile de vos
moorrat.ons servez vous toujours des navires de le LYKES.
LINE.
*es pr chanes arrives Port-au-Prince
S/s M, 'h I xk s |(. |a Fvrier 1:c,
sont
s/s
Mur e;.u
.evi n r
s "' i" vie Lvkrs ''O
>k s 27 fvd r <
vkrs r> M.-, s 1931
Rue du Magasin de l'Etat, Hoite Postale D 4H.
. Tii
,. v. i
Lo P?\EU DUh-
LOP est le pneu
favori des Chaut-
u rs.otre toutes,
s conditions de
scurit, dendu-l
rance et de soli-
dit.
Eu vente chez
John H. WOOLLEY
Grand'Rue.
FAITES HEARGENT1R:
VOS COUVERTS
Chez
H. BALLONI Fils
Port-au-Prince.

Co
i-if or
El
PRIX
.varls argrala 120 Mi l- d u/. ^de pai
$ Wo |rs J
C a 84 |'4>
72 gra t t
Couverts i toeert argeuia
1 ara la dom.de pairai
S
ug.LeBoss#i
da IMlliance 1 ranaise, ldlD, Ltucht argvDtM ltfri. la pice
rue La arre. | f 12 ois la pice
po.i ;iu 'rince, le 4 lvrier j w
l-'-'^l I P*liU ( niUrrs *r*nt(S a 18 art
H
Agents Gnraux J
Le l'isi ei-t,
L. C Li LRISSON
sus *' *a Tir ua irrTTT
^"EWEEPTinsrr's:
faa, rtucnn a, moi*
raiakains i.tocl.i. d* ta
BUT FRANAISE
t- SS. Fiub SI Daiilt, PARIS ir
1 rn.o ORATUITCMKMT
. NOUVtL ALSUM tacMHrakW
Hf\m fortn.ehft. magn Oui ln.l ,h'c t Sucoat
.iln'OKi S*utnonnim m Vralt SMraM SM
. Petitas
i :
uiilrrs argentes
a
1* rs.
15grs
12 gri.
la doui.
Man' hesoe couteaux argenls24 rg
i l 18 Rrs i
12 r la douzaine
T >'i'i ;'. p :. -irge r pu
. " c -r^ D BA|fT
| OS *.--.. M m - S"aSOBaO.
or
t
c

a
c
o
10.00
y.oo
8,90
7.M
7,00
3,fi0
2.00
3,ae
3,00


2,40 \\
40
3.50
3 00
le Ma-trb et


Lundi
9 Fvrier 1931
Le Matin
24me ANNK iV 7209
Port-an-Frthce
Tlphone : 2242
V

4::paoes
UN MILLION DE
BTONS PAR JOUR
Une grande production exige un Rrand dboucha
et, pour s'assurer un grand dbouch, il faut que
la plus fini qualit 'uni se la quantit maximum.
Ce t pourquoi Ici I t tll d Chocolat au Lait
Cadbury ceignent le gtol c.

CHOCOLAT
AU LAIT
:
ASSUREZ-VOUS
' la
General Accident Fire & Life
Assurance Corporation Ltd.
I "-.. A
de Perth ( Scotlund
\
car la GENERAL est une dis plus puissantes et des plus vastes W
de ce genre. Le soleil ne se couche jamais sur son champ d aetion qui *
madSeSlPolices contre incendie (couvrent'aussi les dgts '^^JT J^ I
Ses Polices pour Automobiles couvrent vols, incendie, malveillance, nom-.*,
ts a autrui dans so personne ou dans ses biens. ^hle* ea Ha-Hi
Ses Polices Maritimes mises par ses branches d Europe ^P"^^^.
Ses Polices contre accidents sont valables dans Univers eut er *" * VjL .-
eurs devraient donc prendre la prcaution de se munir d une H"^JJ.^
d'au moins 4000 dollars, la prime annuelle ulaut que de 1/2 / soit 20 dollars U. W.
Veuve F. BERMINGHAM, Aux
es
.OUS- CENTS
.
Agent Gnral pour Hati.
Port-au-Prince. C-. GILG .
JEAN BIJVNCHETJr*^
A LOUER
i
CADBURY
SIROP de
DESCHIENS
i l'Hmoglobine #
*""" RaoaraUnr du 8ana. prirent par l'all madloala. *
8upnur 'la viande crus st aux ferrugineux. Adnj/a dane ! Hpitaux D*r6t OtaiiiiL. DtSCHlkNS. 9. Bue Paul iaudry, PARI! tl Pliarmwlci v
Deux excellentes pTclTs
d'anpartemei t, bien uluAtf
la G and Rue, quartier corn-
mercial.
S'adresser
M John WOO.LEY,
Grand Rue.
S'adiesser M.Joe Woollev.
Une bonne
prparation
pour le teint.
'Ri > Lys des ^Princesses de
la hirmarif l.ftfrateCiei illier
Ulse, vit vis du kiosque postal.
Ce n'est pas un secret; une
lotion bien prpare base
i'oxychlorure de bismuth
trs flnementfprcipil.
Ceux quia i appliquent
quelque; |ours avant daller
au swl un une rception
trouveront qu'el'e est indis-
pensable.
Indispensable aussi pour
les villgiaturistes ; elle em-
pche que le teint soit brill
ou tche par l'ardeurdenolie
soleil tropical.
Cabinet de
-e AHUMt DAMES IIAMEAL
AVOCAT
1 net en ministre de de la Justice
Rue du Peuple (entre les
ns des Miracles et Pave)
Port-au Prince.
Manufaclw e hatienne
ae Cioai elles
GEBARA& C
LES CIGARETTES
Bal'Bas fanlal-Lon
---------- ---------1------- .------
Panama Railroad Stamship Linc
Service de fret et de passagers enlre
NEW A ORKCI'lY N. Y. CRIS rOBAL, ANAL /ONE et les PORTS de la COTE
OUEST de .'AMERIQUE du SUD.
Plus rapide et le plus diiect service de transport de passagers td.tl trk entre Haili
et les.ports Europens via New-Yord et Cristubal, Canal Zone* 4*ih.fn de Panama
Voici la liste de nos agents pour les principaux p:irts dei'Earope :
Angleterre Ecosse France
Mrs. G. W. SHELDON & 1>- 17 James Street. Liverpool ngland -.n
Tbe Itllewiid are'Mf* \gnits al pi innp.il ports in IfPfMTT >
IKNGLAND, SCOILANO, FRANCE. .*'. ',.,.. ..
Messrs G. W. SHELDON & Co.,
17 James Street, Liverpool, Euglan
1 Ii rance, Messrs G, W. Sheldoi Se C) ic-s rejceteivHy Pie tillowin tirras
i

Dcssaliniennc
m Colon
^Rpublicaine*
Poii-au-Princicnne
(irce lanessede leur arme font les dlices
des vrais amateurs
I
Viennent
d'arriver
Un Fort Stock de Pneu
et Chambres Air.
DUNLOP anglais, toutes
dimensions,
Pour voitures tt Camion.
fhee
John'H. WOOLLEY.
GrandRee.
Roval Mail Steam Packet C
Le steaui du Sud est attendu Port-au-Prince le 11 Fvrier, prenant
fret via le Nord pour Havre, Anvers, Londres et tous les uorts
d'Europe.
I. J. BKIO
Agent Gnral Tlphone : 2M11
Gr&MATlY H-.SKkV & Co
21 RieJIU Rpublique
Iferseilles.
IIshnu Pbron& '.Ltd.
53 Quai George V.
Il ivre
ITlRNO Prron k Co., Ltd.
Rue du Moulin Vapeur,
Boulor.ie sur Mer.
Messrs E. A. Bbndix & Co
21 Allengi le. Copenhigeo.
Oslo No w\y.
International
TSne lid msse'kip Oslo.
MM VrLwnc FnBl&ar Gorp'n
Billion tis. ta nb i*g 1.
Gerrh my.
[Memts ArLvNnc ftieiOMr
Con^ORKTION
Genn ny
Mers Vtlantic Frunoht
Corpn..
24 Q ni Jor liens,
Antwerps Hetgrtrm
'
Her\ Pkron A C' Lti
i)5 Rue des vliris,
Paris.
Her\u Pbroi & Co Ud.,
Rie de Traoquilit^,
/ Du ikerque.
UstiNU Pbron & Co Ltd.,
C 9 Kue R >y,
Bordeaux.
Gen'e, Italt
MiSri rlEMftf ]oi & ILBRIH
Puka S Matteo No 15 Genn*
CorTINBURG. SWEOEN.
. Nerdisk Express,
Coiheuburg,
Messrs Atlantic FreiomT"
Corp'n.
Kon Emman'ein 3,
Rotterdam HoMand
Messrs Steimann & Co
! .....i

,- s,
m
>

\r
rf
I
Onzano
C'est le Vrimo h n''/ agreWe, le plus to ique t*
p.r consqn Mit iep. apprJC -'.
LE CINZANO BLA a eu les plus hautes r*oai
panses toutes les expos.lions t se vend sur plate un
prix des plus raisonnables.
En gros ches A. de MATTE1S.
Un bem Oeasoll
Qnaed vous aurez oftrir
dM fleurs, il vous laudra en
of^ir de belles, et surtoet.
qa elles soieet Pree0
l*liie Tllgny MATHiiN.
AT.DueduTrv*itboit-VeT
Ba) Tel. 2890.
Vuu eu 1 Hiroifi seloa ve-
Ire go :couiounes,coibeiihs
Grand Cal de France
Sous la direet m avise al intelligente de Monsieur Franoii
Giral li qai est d venu l'associ de M >Oteur Peti LS*. le propri-
taire de cet eiablissement qui n'a pal d'ga1, le GRAND CAFtS
DE PR\NCE, oftr a es aiaiibles et disimijje. clients, lee
consommaiions les plus Bues, les vins -le loutes provenances les
plus choisis, Cigirestt Cig relies, SmJwi-ties, taries, A des prix
di fiant loute coacunencf
L'accueil le plus symp.iihiqoe continuera A tre le meilleur
attrait du Giand oie Inmranc Co
Une des' plus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANC
sur la VIE ?

i|
EUG. Le BOSSE & Co
a
Aaents Gnraux


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs