Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03831
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: February 7, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03831

Full Text
Clment Magloire
1368, RUE AMEKlCAINii 136s
TELEPHONE N-2242
seye ff ea boeee. Faite* ealre
aV.rrlte'-qialilt; allrrusr; ri is-
tiartite dra taillaal, la. *irilil.
Nt so_>ri pas, c(inuirJfc!aiil a"jiiilrr>,
In tschma aa respect liuaiaiu, les
pahsioaw deyratlaulrs ou des idm
arreencue*. Na reyaiez qu a >oire
devait- leejvirs.
Nyr TISSIIR
24me ANMfcfc. N* 7208
port-aii-prini:e.(;haiti )
SAMrD 7 FVRIER 1931
-Il -^
Le Prochain
Exercice Financier
o------
Bientt c'est la session l-
gislative, 1er lundi d'avril,-^
et le dpt,huit jours aprs,
rigoureusement, du budget
de la rpublique et des comp
tes gnraux. Pense ton un
peu tout cela dana les r-
gions intresses du gouverne-
ment? Nous aimons le croire.
On a souvent signal, au
sujet de la prparation du
budget, une pratique assez hu-
miliante pour l'amour-propre
national : celle de s'en remet-
tre, pour cette prparation,
l'office du Conseiller financier,
surtout pour l'valuation d*s
recettes et la fixation des voies
et moyens de l'exercice. Ajou-
tons cepen Jant qu'il n'en a
pas toujours t ainsi et nous
pourrions mentionner tel
exercice financier pour lequel
le dpartement des finances
avait su prendre lui-mme les
init atives ncessaires. Esp-
rons que ce sera le cas pour
al, Tboby.
Si uous envisageons parti-
culirement le cas du budget
des recettes, ce n'est pas que
celui des dpenses soit dnu
d'intrt ou mme en ofire
moins; mais uniquement
parce que, d'aprs la pratique
hatienne, le sort gnral du
budget des dpenses est atta-
ch la situation des voies
et moyens. Pour Hati, la cou
ception, qui prvaut est celle
du pre de tamille qui se pr-
occupe de rgler sagement ses
dpenses sur ses entres; ce
qui, du reste, s'est, rarement
ralis dans la pratique du
budget,parce que,dans le train
de sa vie courante, le pre
de famille que voudrait tre
l'Etat hatien a toujours t,
nonobstant la laon d'amna-
ger son budget, imprvoyant
et dpensier.
Ailleurs, la conception bud-
gtaire est autre: l'Etat com-
mence par tablir le budget
de ses dpenses, puis tait ap-
pel aux forces des contribua-
bles dans la mesure de ces
dpenses; c'est la ligne de
conduite de citoyens libres
dans l'Etat libre, qui enten-
dent rgler leur vie a bon es-
cient et rduire au minimum
tes risques dune mauvaise
rc"l*e ou d'une production
insuffisante. Comment arri
ver cela est une question
qui touche celles que nous
effleurions hier, duo mi-
nistre du budget ou de
l'conomie nationale iudpen
dant des questions financires
proprement dites.
Mais tenons-nous en la
pratique hatienne et, n'envi-
sageant qu'elle, noua reposons
la question d'une prpiration
du budget laite assez temps
et dans des conditions qui
puissent la lois assurer la
stabilit de l'exercice et rser-
ver la contribution,dans celte
prparation des services com
ptents hatien*, pour peu
qu'ils veuillent et puissent se
mettre la hauteur, dans ces
circonstances, de leuis im-
portants devoirs.
Il ne faut pas croire que le
gouvernement dispose pour
cela de beaucoup de temps:
six sept semaines, et il faut
que chaque ministre ait pr
par son budget ; que celui
des ficances centralise tous
ces budgets; que le Conseil
des ministres tassent les ajus-
tements ncessaires et rende
le projet de budget gnral
prt tre communiqu aux
services du Conseiller finan-
cier; que celui ci examine
tout le travail avec le minis-
tre des finances. Celui-ci doit
mener tout cela de Iront avec
la prparation des comptes
gnraux de faon ce que
tout soit prt pour les pre
miers jours d'avril.
Qu'on rengaine donc un peu
les chicanes de part et d'autre
p. ur s'occuper srieusement
des questions dont depand la
vie nationale de chaque jour.
La traite, l'Italie et les
arscseals Bavait
Par Sans-Fil.
Londres 5 fv. Les efforts
anglais pour porter la France
et Fltalie rduire leurs chif-
fres de construction navale
continuent, a dit aujourd'hui
la Chambre des Communes
A. V. Alexander, premier lord
de l'Amiraut.
A moins que d'autres pays
qui avaient des reprsentants
la rcente confrence de li-
mitation n'arrivent porter
la France et l'Italie prendre
une dcision dfinitive, l'An-
fjleterre vise reconsidrer
eur programme actuel de
construction.
D'api es le trait de Londres,
les forces de l'Angleterre, des
Etats Unis, du Japon et d'au-
tres sign ttaires du pacte sont
supposes devoir reconsid-
rer leurs estimations de ton-
nage dans le cas o une puis-
sance non limite par le trait
construit un point o la s-
curit d'un signataire est juge
menace.
La controverse entre la
France et l'Italie sur les armes
avales a empch aucune
d'entre elles de signer les
clauses de limitation de la
conlrence. de Londres. D -
puis que la confrence de
Londres s'est runie,la France
et 1 Italie ont essay par in-
termittences, de parvenir
Un accord, mais sa us succs.
Lune et l'autre out projet
des programmes impoants
de coustruction navaie pour
tes annes prochaines.
ETRANGER
o
Nouvelles
Doits BLANCHES
Eclatantes
EBLOUISSANTES de blancheur,
des deoll saines et des gencives
fermes pleines de sant, voila voire
(compense lorsque vous faites dis-
paratre le* causes d'une Bouche
Bactrienne.
Lorsque votre sourire rvle de
vilaines dent*, jauntre* et teintes,
gtes par la carie et de* gencives en
retrait, quiconque saura que vous
avez une Bouche Bactrienne. Cet
tat impardonnable est caus par les
germes qui attaquent les dents et les
gencives.
Le Koiynos blanchit les dents si
rapidement et il raffermit les genci-
ve si efficacement, parce qu'il tue
Lun. star. Ifja,
3 TONS PLUS BLANCHES
le* germe* qui sont la source de cet
tat alarmant. Essayez le Koiynos
pendant 10 jours, malin et soir, fui*
alors regardez vos dentselles *e-
, ront de 3 tons plus blanches. Vous
pouvez mir le Koiynos faire sont
oeuvreson cume antiseptique
tonnante pntre et nettoie chaque
trou et crevasse. Les germes dange-
reux sont tus instantanment. Elle
enlve les parcelles d'aliments en
fermentationelle neutralise les
ai ides et emporte par contact les vi-
laines taches jauntressans dglt.
Dsireriez vous que voi dents soient
blanches, saines, commencez vuus servir
du Koiynos.
COMMUNIQU
DU
M* Axnllcer DDVAL
eit MM Jife es Gsssatisa
Nous apprenons que notre
confrre Amitcar Du val, Co-
Direcleur de HaIti JoURNAk
vient d'tre nomm, par an-
t de S. fc. M. le Prsid. nt de
la Rpublique, Juge au Tribu-
nal de Cassation de la Rpu-
blique.
M* Amiicar' Duval succde,
ces hautes tondions,au Juge
Surin qui a t.contoi mmeut
la Loi, mis la retraite
d'office, ayant atteiut la limite
dc- A
Nous nous rjouissons de
celte nomination. M* Duvat
est un avocat de valeur et de
moralit. Ancien Contentieux
au Dpartement de la Justice,
ancien Piotesseur a l'Ecole
de Dioit, ancien conseiller de
la Lgation d Hati Fans,
ancien Charg d Alla ires
Rome, ancien Chet du Proto-
cole, ancien Conseiller d'Etat,
le nouveau Magistrat a dj
une trs belle carrire admi-
nistrative. Et chacune des
tondions qu'il a occupes, il
s'est toujours tait remarquer
par sa dignit et sa comp- j
tence.
Nous lui prsentons nos J
bien sincres compliments, f '
Dpartement de f Intrieur.
Le journal Le Nouvelliste), cette proportion, en attendant
dans son numro du S F qu'une loi vienne le remire
vrier ccurant, a attir l'atten- obligatoire.
tion du public sur un pain *u milieu de la enseeco-
tabriqu avec un mlange de nomique sans prcdent que
farine comportant 70 ./ de traverse le pays., lun des plus
bl et 25./* de mas. imprieux soucis du bouver-
Le mme pain a t soumis nement est de chercher a re-
l'examen du Gouvernement, duirelecol del vie et cm-
L'aspect et le aot tant les pcher, par tous les mve?s
mmes que ceux du pain de le drainage du capital hatien
ble pur, le Dpartement de l'tranger.
l'Intrieur se tait le devoir i Pendant les deux dern>Jrs
de recommander vivement exercices, la tanne de bl a
aux Boulangers l'usage de t importe comme suit:
1927/28 32.657.546 kilos prsentant une valeur de G. 14.229.U44
1928/2937.427.385 14.976 862
Soit une moyenne 33 316 704 kilo reprsentant une vileur de G. 14.602.907
L'conomie raliser et! donc de Gdes 3.650.726.
Ce ch flre suffisamment lo-
quent se passe de commen-
taires.
La prsente recommanda-
tion s'adresse a tous les Bou-
langers et iera l'objet d'une
circulaire aux Prtets de la
Rpublique.
Le Dpartement de l'Int-
rieur conseille par la mme
occasioi, aux planteurs de riz
d'intensifier leur production,
les mmes avantages pouvant
re retiis de la consomma*
tion exclusive du rix indi-
gne.
La moyenne de riz import
est de 6174 086 kilos soit
2.354.628.
L'Idal Rhum
ALIX ROY
29 annes de succs.
AVIS
La Maison V. SIANO
Rue Bonn* Fol (Tout prs de l'Htel de France)
Huile:* louer
En entier ou en partie, la
grande nalle,sise Rue du Ma-
gasin de l'Etat, ct de Mr
Allred Cooke.
Loyer trs raisonnable.-*
Sadiessei^ partir du 1er
fvrier, a Mr Henry STAHK.,
Rue. du Quai, m f '* la
Gare. Tlphone No 3UV1.
8,00
8.00
8 00
6.00
450
Diverses
o
Par sans fil
LA HAVANE.- 12 's M
plus grandes o RtnisatH>M du
travail I Cuba MMll uni s dan
en appel gn>sl la giv
COmm p-tde*-tation contre U
dictature du Psidini Marhtdo
AU.AII IM). Ind .-M li-
ma Gandhi, dani on discours,
violemment appb-udi, a 100.00"
indigents, a dclar qui Ml
crit dans le cul que la luiO
d* l'Inde pour la complte H
dpendance Boira par la vic-
toire.
MADRID.- Le parti sociale
te espagnol a t rvl comme
appuyant un rr.uviau mouve
mtni pour renverser la monar-
chie. Les Itadsra du parti onI gles de l'lmentaire politesse,
prpar un manifeste dclarant
I
..a vu hiei inalin.au Pelit-
|,i i, |t. charuVic de la vieille
Oo^ge, qui porte le numro
1145 heurter violemment de sa
m chine la bourrique d'une pau-
vu* paysanne qui en tut tout d-
con'enarce. Au lieu de s'en ex-
cuser, il gueula une demi-dou-
lalne de grossirets a la mal-
heureuse el prtexta qu'en ces
temps de vie rapide la rue n'est
paa aux bourriques, mais aux
machines Et comme toujouis
il nv avait pas de gendarmes
poor mettra a l'ordre ce chauf-
feur qui heurtait.en mme temps
que le code de la roule, les r-
qu'ils useront de l< us lei
moyei s possibles, y (Oinpns
la violance. ncei'e tin.
PRINCETON, Ntw-Jersey
Le c olonel Chai h a A. Lmdbei gh
a clbr son 29ms anntvei
sane de naissante envolant
son olflce de Ntw-Yok, iravai'-
lani comme d'habitude,
WASHINGTON Un amen
dment la constiiulu n pour
prolger ie peuple amricain j
de la rcunence des prsentas .
conditions bancaires instables a j
t tent aujourd hui parOwmj
D. Young, financier de New
York, tour c'.rc !e seul recours,
s'il est trouv que !e gouverne-
ment ldral n'a pas d'au'o
ril pour appliquer des me-
sures correctives.
RIO DE JANEIRO.- L'expi
ri lion du con rat pour les ier
vues de la mission navale des
E ats-Unis au Brsil a trouv
siulement un membre de la
mission encore en ce pays. Le
contre-amiral Noble E. Iriwin,
cln t de la mission, a (t nom
m commandant du dpt de la
Marine de Maie Islande V-lle
SHANGHAI.- Sun P.s (M,
g^ de 04 ans, vtran, homme
d Etdt da la Chine, est mort ici
au'onrd'hui. Il a t deux lois
Premier Ministre de la Chine,
il a servi comme Ministre en
Allemgne, en Franc- en Russie
et a le une lois Ministr d s
Finances.
PAMPA, Texas -Enen'ratd
la Pirst S ate Ba k d'Allen-
ried pour faire un dpcV, h n
j Bryan. qui ed so >rd, r il un
coup de revolver et fut arien*
... voit que dj tout le monde
se prpare a all< r dimanche
BaTtiana. Savez-vous pour
qiio ? Non. lit bien c'est qu'en
ou'i- du beau film les Aventures
tfAnny qui seia projet ser l'-
cran, on sure le plaisir de veir
I arrive tle Cosles et B< llon'e
New-York apra leur traverse
de l'Atlantique 0U' de nous, qui
de nous accepterai! de r'er l'oc-
casion de voir ce spectacle uni-
que?
*
... voit que Flix Viard : ex-
pliqu au Nouvellistes qu'il
n'avait pas l l'Aballoir po.ir
voir comment on tue les bufs.
M Viard a dj vu pareil spec-
locle. Mais tout simplement pour
se rendre compte des rpara-
lions qui avaient t dcides
par l'Administration1 Commu-
nale de Poi-jr-Prince dont no-
tre ami Viard est un des mem-
bres les plus sympathiques et les
plus a la page.

... a vu jeudi a midi, travers
les grilles de Teirace-Garden
l'liop-Vdle, une belle runion
de commerants et d'hommes
d affaires autour d'une table fleu-
rie. Renseignements pris, ces
Messieui s rpondaient uneai-
mat)le et courloise invitation a
dtner de Mons'eur E. F. Cla
monta Agent Gnral de la Co-
loinbian Linc. au> divers agents
tle cette Compagnie en Hadi,
l'occasion du passage a Port-au-
Prince tle Messieui s Raymond
et (lis. Pcarsall. rtspectivement
Prsident et General Manager
de la '. (dominai SS. Company.
Presque tous les agents avaient
stuM-ut bless quand il manqua rpondu a l'appel. U y avait tle
de comprendre les ordres de
deux hommes de hold up
Les voleurs forcrent le caissier
ouvrir le cnflre, obtinrent
peu prs 12 000 dollarsel se sau
Vrent dans une automobile.
NEW YORK Des estais se-
crets ont l conduits hier
l'aroport Curtiss d'un mono-
plan qui est si petit quil peut
tout c dtner : dcor charmant,
vins fins, menu de choix,Cham-
pagne, cigares, paradoxes et pro-
pos de table bien servi, chan-
ges de vues sur la situation
commerciale en gnral. Celte
fois, trs intressantes.

... a vu sur le visage d'un de
nos rdacteuis sployer une
tre pli et port dans un tube giande joie. H venait de rece-
!
de 8 pieds dans un sous marin.
L'engin a une ouverture d'ailes
de 38 pieds el porte un mo'eur
de lin chevaux.Il a une vi'esse
de 100 milles l'heure, et il a
t rvl qu'il peut lre assem-
bl en 3 minutes.
Dsappointement des
monarchibtea Berlin
l'ur sans fil
BFRL1N 4 1. v.ier.-Des mil-
liers de monarchistes en Alla-
msgne attendant avec confiance
une lettre autographe du K ri-
te r Wilhelm les remerciant de
leurs messages de flicitations
l'occasion de son lcent anni-
versaire lurent dsappoints
quand il a t annonc que les
messages taient trop non breux
rpondre.
voir de la Prsidente des Dames
de l'Association de Saint-Fran-
ois de Sales une trs gentille
caitele remerciant de la publi-
cit laite par ton journal l'eo
casion des (tes du 31 Janvier
1931. El il net casait de lpter
Mais, oui. vieux, je suia
content. Cela nous arrive si peu
souvent dans la carrire d'tre
remerci... Les attaques, ah I oui
rs souven', plus souvent qu'
notre tour... Mais les remercie-
ments, c'est trs rare. Voua com-
prenez donc ma joie...

i'e nos
)
Met en vente partir d'aujourd'hui, un Slo k de Mar-
chandises des prix dfiant toutes concurrence^
Casimir couleurs varies Gdes ... ou
Serges bleu et noir
Palmbeach
Drap barres
Drap uni
Casineite lavable ( double largeur )
Ne manquez pas cette occasion exceptionnelle, de vous
habiller chiquement et si peu de Irais.
Srnira Ratissai
DUvgise Publique
AVIS
Les Membres du CorpsEn- ,,,..,
scignan. pubh et priv, h si vezaeviue.es
puients ei la Pi esse sont ir-^ Cachet d or.
vitsla prochaine Confren-
ce d'Hygitne qui aura lieu
Mardi 10 Fvrier 5h 1/5p. m.
Exactement la Sale U'Aua-
tomiede l'Ecole de ..,decine
avec piojtcliou d un Film ap-
' propri.
... a va un midi vingt-cinq, redescendait
le Chump-dc-Mara dans une
Ligne toute vuesse. L'a suivi
et l'a revu au uiand Htel de
France. Cet ami avaii tout sim-
plement oubli de prendre son
cocktail quo idien, et s'en tant
souvenu an Champ-.'e-Vlara, U
avait tout uniment tasse tte
comme o i dlie i us ment
en crole. C<. co k'.ao, vous l'a*
l au Hhum Sarthe
Assurez-vous contre accident
p la General Accident Fire
L te Asusrance Corpuiatiou Li*
u.ited . Vve f. bci uMunnem,
1 Agent Gnral pour Hati.


iAG 2
L'MAN~7gPTfMr 1M1
LA RVISION
o
D'une;lai;on positivi cetti
ne se pose la quaslion d< i ii I
ion de la Cooslitulion de II) 18.
C'est l'poqae*o lee Chambres
peuvent eu dlibrai. Le dbat
peut donc utilement s'ouvrit
vaut l'opinion, eu sttsndsni la
session parlementaire d'avr- .
Ii semble bieu qu'il y a d ns
le pays unanimit pour un-- r
vision. La Chu le ny e l p il
populaire. Autant que la C
veniion dont nie parai' n i p o
la fille, elle empoi te la Jtlveur
publique, lit le parrainage qu.
dan. la polmiejue poliiique ou
lai prte n'est pas pour modi-
fier le sentiment gnral son
gard... L'essentiel," toulelois,
cest de la rviser.
Mais dans quel esprit et dans
quel sens laite cette rvision ?
S'agit*il,de libraliser notre sys-
tme politique ou bien de tau-
torilariser (En termes concret-,
la rvision tendra-t-elle lorli
fier le Pouvoir d'excution ou
renlorcer le Pouvoir de con-
trle V c'est--dire l'Excutil en
sortira-l-il plus Ion et le l'.nk
ment plus faible, ou le l'.t le-
meut plus toi t et l'Excutn
moins puissant ?
Question de principe I Certes,
oui. Car ce qui est peut tre au
lond du dbit,cest l'opposition
de deux principes de gouverne-
ment : l'un recommandant la
tonne autoritaire qui est celle
de la Constitution en vigueur,
l'autre, la ioriu llb raie qui
prconisa ni les esprits pris d
progis ilc.iiot r itique.
De ce point i e vue, compui 11
simplement la Lomlitution de
1889 qtii n dur viug-sept an-
t celle de IWIH. Voua trouvei
que celle ci marqu un p.is si
ai litre de notie dmocratie. Li
diflreiiie est eu tfl t grandi
entre les rgimes tablis par
l'une et par I iiiiii 1 10 lll C] \<
vec la premire, nom ivio s un
rgime si mi-pai lemenlaire.iious
avoi s avec la seconde un rgi
me aolt-patlemenl ii e.L'an ilyse
des textes l'vidente. El c'CSl
sans rticence nanceesl donne au Pouvoir
excuiil sar le Pouvoir lgislatil
Deux choses a (.estent cela.
D'une pari, le Parlement est
dmuni des droits essentiels
poui remplir slfl ueuient sa
mission de contrle. Il ne ques-
tionne ni n'interpelle les minis-
tres ; il n'approuve ni ne dsap-
rouve lu politique du cabinet,
l'autre part.l'Eieculii est nanti
de dioits et de pouvoirs qui lui
donnant la supriorit : il peut
ajourner les Chambres,il a seul
l'initi ilive eu matire de tlpcn
ses publiques, il limite les ti.>-
Vaux lgislatifs en sessions ex-
traoi linairei. Ce n'est l que
qsel fues-unes de ses prrogati-
ves i onatilutionnelles
Kl poui la complluds du
sysii me, la Consti ulion dispose
en : on article 8<> (jue voici :
les Secret 1res d Etat ont leur
entre a chacune des deux
hauibrasainsi qu'A l'Assemble
naii iiiaL', mais seulement pour
discaler les projet! de loi pro-
E-o, jaspn le Pouvoir ElCU*
t c' soutenir ses objecto '.s ou
toutes autrei communies-
olficielles. lie qui equi-
dire que les Secrtaiies
d Kt; l ne sont pas politiquement
responsables devant les I limn -
brei:. lis sont a nl dispenss de
toute proccupation di majorit
su parlement. La confiance do
Prsident de la Rpublique qui
souverainement les investit du
pouvoir sullit l'autorit mi-
nistrielle. La caractristique
constitutionnelle,du rgime est
l : c'est; le gouvernement pre
sidt ntiel. Thoi iqu. ment, il se
rsttache la tonne autoritaire.
Resta l'exprience. Nous l'a-
vons eut rcemment. Pour lie
unique et neuve, elle n'est pas
moins sullisainineni dmonstra-
tive. Le rouage complet vit ni
de fonctionner avec le corps
1 g slalit lu pour la premire
les sous !< signe de la consti-
tution de 1U18. Il s'est rvl...
O i, nous avons vu les Ch m-
bres se runir,lue le Prsi I
de la Rpublique et se spa er.
Sans plus ni moins. Non., i y
a eu le message de Ii '.ha abre
des dputs au t.h-t de IEtat
SU la question d'halianis ition.
Or, il y a eu ce geste timide
de la part de la chambre du
Suft ge Universel.Cela, au len-
demain des vnements extra-
ordinaires que le pays avait
vcus. Aucun dbat sur quoi
que ce soit.
Pourtant,, H pays soulev
l'enthousiasme et frmissant
i, ipoir avait t l'urna le 14
octobre. Il rclame une onen-
istioa nouvelle des atlaires pu-
ohques. Il subit la plus grande
:riss qui ait atteint son cono-
mie. Il se trouble et s'assom
bril devant la ralit du dfi-
it budgtaire Tous les pro-
blmes se prsentant ia l'ois,
io ilique, a lmmisirati finan-
cer, conomique, social ii y a
m gouverne nent nouvem. Ui e
Sciai ation du cabinet, qui cou-
lent le progi amen guuveme-
nental, u'esi pas lue au Parle-
nent auquel elle ries: ras d%s-
tae ; elle est laite pour le
iv.. Que pensent les cham-
bres ?
Quelles directions ont-elles
Ionn ?
... Las chambres se sont s-
pares sans avoir abord sous
tucune lorme aucune des im-
portantes questions actuelles.
Elles reviendront en avril.
DU avant. Ou ver a qu'elles ne
pourront ex ger aucune txpii-
.atlon des Secrtaire! dlilal
qui n'tn sont pas tenus. Happe-
1 /-vous le catgorique article
sti de | la constitution. Mais.
itori quoi 8e rduit.l'influence
du parlement dans les allaires
nationales ?
A trs peu de chose. Et c'est
la laute au systme politique
itabli par la constitution pl-
o .ftaifi. AiSs b en, il IjuI en
changer. Tel qu'est cilui-l, il
i bout il l'impuissance de la
ipraantatton nationale. C'e>t
muse inadmissible dans une
l nocratie reprsentative, [l
parait donc ind qner de rla
i .i le dioit de question e' d'in
terpella ion par quoi s'exerce le
contrle politique dvolu au
Parlement. D'adme Ire la soli-
! rite ministrielle qui permet-
ibtenir I homognit de
(quipe gouvernementale. Aus-
si la compatibilit du mandat
gislalll avec les fonctions de
m listrs, l'incompatibilit des-
servant pl. t l'intrt gnral
il d'sillsuri de moins en moins
admise dans la p uiiqiie mo-
ine De sappi un t le dioii
mousi chique d ajournement des
chambres octioy l'Excutif.
De lui substiluer le droit de
dissolution, d'essence trs d-
mocratique, parce qu'il s guide :
;i|)|iel au peuple, aibilre souve-
rain.
Peut-tre aussi conviendrait-
il de revenir au mandat trien
ual pou'- la Chambra des dpn*
i s layon d'fi'ar des priodes
trop rapproches d'lectiom
n.r.des et l'agi!atio.i politi-
(| ie que dtermuien'. imman-
quablement celle-ci. De pr
voir le renouvellement sriai du
.nal afin d'y assurer l'esprit
Propos
cachets
c'
laire
tion
vu
de conhuur et I lection au
oui degr des snateurs, c
ejui sera en logique de 11 mode
i ation politique qui csrac rili
le grand corps.
Ainsi entendue, la rlornae
constitutionnelle marqurra pour
noas une tape vers la Repu
bliqoe librale, dmocratique
,i parlementaire. E1 cela, dans
e meilleur sens de l'volution
politique contemporaine.
Victor THOMAS
Nouvelles
reliaieuses
Nomination : Par d -ision de
;. . Mgr l'Aijl) vque, en date
du 12 Janvier 1831, i t nom
d Vienie S in te-Anne de
Port-an Prince, M. I ibb Ba-
lada, prcdeninienl vicaire
.1 mal.
a
AuxEtatt-Unts An commen-
cement d lil-'t. on coinp ail 18
lions de ci bol que s, contre
27 million! d' protestant! ( re
p ii lis en 213 s et es ', et (>5 mil-
i d'sucune ^l:*>
On i e unpt, an IW9, 38 00'
i inversions
A Chicago qui compte au
moins 350 ,0no li Ivan's, on
rencontre un mi'lioa et demi
I le csthoHa'ie*., ol 253 glises.
En tout,8000 coles primaires
catholiques avec 2 :100,00 l l
Vis; 24IHJ ce) e.s second ires-
910.0DQ ve*; 160 collges e'
u vers; es, avec 100 nul) tu-
ld; ints.
o
On lit dans'Bref ,du journal La
l'resse, que le syndicat des dbar-
deurs travaillera samedi aprs-mi-
li, que le syndicat des ouvriers bou-
langers travaillera dimanche, aprs
qu'aura travaille le syndicat des sel-
ilsn, et qu'au surplus le syndicat des
pehenri de poissons est en train de
se constituer., etc...
Cela me suggre quelques rfle-
uons :
lo Ne trouvez-vous pas que le
Syndicalisme travaille vraiment Irop
cnes nous ? Il ne s'accorde mme pas
la repos dominical. Je crains pour
lue le surmenage et la mningite.
2o La selle esl trop bien passe de
mode depuis que l'auto s dtrn le
cheval, pour que le syndicat des sel- l
liera puisse constituer autre chose I
qu'nn anachronisme. Aujourd'hui |
I oei revient encore ses vieux da- .
lias al mene l'on monte encore sur ]
les hauts chevaux. ..mais cela se pas-
se de selle... car c'est uniquement au
figur '
;io Pourquoi constituer le syndicat
des pcheurs de poissons, et non pas
celui des pcheurs tout court ? Mais
alors les pcheurs de crabes, les p-
cheurs de homards, les J'chetirs d'Is-
lande, sans compter les pcheurs en
eau trouble, devront donc se consi-
drer comme des parents pauvrcs.au
mme degr que le eogaacet le Cham-
pagne sont des parents pauvres de
l'opulent RHUM SAKTHL" CACHET
DORT
Ce eue prpare
le Gouvernement
On dit que le Gouvernement
nupaie uu projet de Loi pour
la rgle ma itanon des rapports
entre ouvriers e! patrons, la II- j
cation des heures de travail et
celle dun prix minimum pour
chaque ouvrier.
Il y aurai en outre, une lgis-
lation relative i la l'ibnca ion
du pain, tendant rduire l'i'n
norlaiion de la larme de bl en
Hiili.
Ce sont d s projets, naturelle-
ment, lis intressant et d'o
h sort'ra quelque bien pour le
psya, et le commerce en parli
culier.
.PAUL VILU EST DE RETOUR
M. Paule Wall,le sympathique
Ulach Commercia' de France
dans les Antilles qui avait t
en voyage d'nflaires et dtudes
Saeito-D'mingo. en compa
Unie de son Seci'aire M. Andr
Wanc. est de retour. D'aprs ce
lui nous a t dit. la situation
commerciale tanl en Hpubli,
lue Dominicaine que dans le
Nord lu Pays n'a pas paru ex
celli nie M Walie.
Nous 'ravervoni actuellement
une crise conomique as-vtz im
portante Iv elle esl d'autant
plus angois aille que 1 s causes
i\'en sont pis qu'internes, mais
aussi. in (U'-nce de la situa ionii >< (io'or.ible qui 'rein' ac.ue |h-
inent les pay> d Europe Nis
denres ont dgriugol da leurs .
prix BCloell avfc une vitesse i
vertigineuse et si des mesures fi
iiancires effets certain ne sont
pas immdiaiement envisages,
ce sera, n en pas douter, la
faillite brvv chance.
Le Gouvernement, heureuse
m*mt, a pris Is situanon en
m tins. Nous avons tout lieu
d'esprer que g ce a s-s i flo' ts
multiplis ai mlho hq ils quel
qn'eml nration s-ra apporte i
notre 'ui de misre. Mus que
i on se rappel! que oui cela ne
neut pas M laire sansle concours,
d ailleurs indispensable, de Is t
patience et du temps.
Laiterie
Bailey
La Laiterie Bailey a le
plaisir .l'aviser sa fidle et
bienveillante clientle qu'elle
dbite son lait m lin'enant eu
bouteilles hermtiquement ca-
chctei la machine et
l'instar du Service Technique.
Une iustdlation hyginique
et une propret absolue de
manutention recommandent
ce lait aux malades et aux
bbs. Au surplus le prix est
abordable toutes les bour-
8 8
LAITERIE BAILEY,
1313 Gramt'Kue.
Tlphone : 2l8d.
Les roues
libres
STUDEBAKER

quip
e de la puissance naturelle* I
LES i' k nieurs de la S'udi 1 ker
lint quipe- de la plu loi te
puiss ic dei momml D >ni Is
nouvelle S'udtb k-r rou<-s libres fa
plus torts puissance naturelle est
mise en vid ne. Ces i ouvelles
voitures g i sent sans tr is < t sans
b'u t pai la compression d< leur
moteur Vous conomise! 1220/
de gazohne et d'huile, parce que
voir-* moteur tourne dbray tan-
dis que la voiture va toujours de
l'avant Ene ore que foule la puis-
sance du moteur soit disponible.
Exprimentez aujourd'hui la sensa-
tion et l'conomie de la roue libre
disponible ians trois mo l'es de
Siodrb ker Huit vsinquenrs de
Grands Pix La Prsident La
Commander et La Dktator.

RbEhR'S GARAGE
Distributeur
HUE PAVEE PORT-AU-PKIN E( HATI )
PU ONE: 3384 4 2318.
Maisons a louer
U ie bonne maison de six
pices lans les parages du Si-
cr Coeur, cnlrt raoiereie
etc. Prire de s'adresser au
Tlphone 3112
A.N. S1INE
o
Excellente mi'son trscon"
tortab'a Eau, lectricit, etc.-
Rue lu e.hamp de Mirs.
Sa tresser, pour les rensei
ffnementa,an Matin ou au N >
275), Tlphone.
Amicale du
Se n inaire
Session annuelle
Les Membres de l'Amicale
du Sminaire sont pris de
pren Ire part la session an-
nuelle qui s ouvrira ftPoet.au-
Prince le 8 Fvrier 1031 au P.--
tit Smiuaiee CoHg St-tfar.
tial (Salle de la biblio lique de
l'A nicale) et qui comportera
les points suivants :
1. 8 Fvrier 10 heures a.
m.A sembl* gnrale avec l'o -
dre du jour :
) Aiio. u ion du Prsident de
l'A-so iation.
b) Kippoit du Secrtaire G-
nrale.
c) Rapport du Trsorier
d) Election de 4 Membres du
Conseil d'administration.
e) Allocution du R. P. Sup-
rieur du Sminaire.
H.-Lundi 9 Fvriers 7 h 1/2
a.m-, en U chamelle du Co l^e
S Mirtial, Messe de H. quiem
en mmoire des Membees de
l'association dcdes depuis la
dernire assemble gnrale,
savoir .
Charles Dupuy, Windsor] B*l-
legarde, Maximilieu Case, Victor
Andr, Lonce Dutort, Evrard
Dupoux, Ption Pressoir, Jules
^. lugeus, T illus Lochnd
(j VlereUir D.iiUee v. F> anoi
La^elanet, H. \nglad<- s,Geor-
ges, Poutfri, Vve Aiede Cinrle-
m g :e, Etienne Morm, Joseph
Lacombe.
III Lundi 8 lvrier 7 hs 1/2
du soir, Binquet de clture de
la Session.
N. B. Les parents des'me nbres
dfunts so pris d'assister a l
Messe de Requiem.
Le Prsident, LESP1WSSE
M. Ulrich Du vivier
Nous avo is revu av c plaisir
no re ami U'ich Duvivier, ren
tr de Wisln ig'on cas jeuifOl,
o il avait t, une seconde fois,
reprsen -r la Rpublique, en
qeab' d'E ivoy Extraordinaire
et UmuTi Plmpo'entiaire.
M* D ivivier est en parfaite
SSa N>14 lui I usons nos cor
diaux souhaits de bienvenue.
M. Jus Ual en Rtcot
Noire plaisir n'a pis t de
longue dur^e. La comra;sioii
signe en faveur de M Erns*
Lon qui devait succder notre
ami Jus iaien Rico' e' qui nviit
t eeunse par le Cebmet Par
ticulier. a remplace par une
autre s vlarcel Antoine qui. on se le
rappelle, devait tou> d'abor i
remplacer M. I) musais An
S"lme
M. Jus'inieei Rico a donc ces-
s d-puis a v m'-liier d'tre Chf
de lin-eau au Dp irtem-'nt de
la J istice. Nous le regreions
infiniment et pour lui et pour
le Dpartement auquel il ap
port dt le concours de s s lu-
m res el de son entier dvoue |
ment. I
H. Gandelon Rigau,
Direclrar de Hiiti-Jsaraal a ,
En re-nplacememd* M'AmiU
cir Du val, qui comme nous'
(annonons ci- prs, a t nom '
m Juge en Cassation, la co-di-
rection de Hait -Journal t
confis M Cauelelon R gaud. '
M. Csndelon Rigaud ait un
crivain et un jounaliste de va-
leur. Si collaboratian avec no're
ami et confrre Flix Viard n%
po i'T tre q te t uct leus. j
Nous prsentons nos sincres
flicita ions no re ami Cande-
len Rigaud.
Des crivain Aar eaiiH ri liili
Note conf re L*\ Nouvel-
liste annonce dans son dition
d' va "t-hitr qut M.Huber C Hsr.
ring I informe que quelques uni-
v rsiteirss am icaina aa ren-
dront bient en Uaiti, dans l'u-
nique dessein de >encouirer les
in e'iectuels d'ici Ils compienl
aiM ouvrir uns enqute per-
sonnelle pour se rendre compte
de la situation actuelle du pays
et (rouvertes moyens qui pour
raitnt y apporter un change-
ment profitable.
Notre confrre demande
nos ho m ns de lettres de se te-
nir prts.
COMPAGNIE
d'clairage lectrique
Srie de vente N#2
Rfrigrateur G. E.*
La compagnie otite i ses clients une occasion inespre
poui p,s>eder uu ReliigerateurElectrique.
Louaaions exceptionnelles durant le mois de fvrier 1191:
a ) Premier paiement : Or 25 00
K 7 Sl!de. Pavable n 1* veraemenU mensuels,
c) Installation complte GRATUITE,
d ) La garantie otcielle de la 'General Electric4*.
Ne perdec pas cette chanee unique!
Dcides vous immdiatement et venez voir
bies i la
ces jolie *
\ u .nu.. ComPa9ni* t Eclairage Electrique
o le meilleur accueil vous esl rserv.
Le Rhum Barbaiicourt
Dont ts
s ranomuis sel nnivarselie a gard se premire Disse
Demandes parfont j pi*iwe piaee
UN BARBANCU1\T
JP


LX MATIN- 7 Favriar 1M1
mmmmm^^mgmmgmmmmmm
l'AfiK 3
>.
Mosaque* liai lien nei
ma*
I Tf rs M||
Ctlfigf
Trop tard pour tusr les vers quand
vous les voyei voler dans votre
armoire. Ils ont dj dtrait vos
vtements de valeur. Ce sont les
petits vers qui causent ce dom-
mage. Injecter du Plit dans vo-
tre armoire et sur vos vtements,
et tuez ces vers dvorants avant
qa'ils dtruiseat vos vtements.
; Le Flit est rqorttl pour les mou-
ches, las vers, les fourmis, les
blattes, les punaises et leurs
csufs. Inoffensif pour vous. Ne
tche pas.
*Ne confondez pas le Flit avec
les autres insecticides.Regarder.
le soldat sur le ferblane iauno
?e la bande noire.
Pour votre
protection
Flit en fer-
blancs scells
TUE RAPIDEMENT.
Problme
Sachant que la misre bat
ton plein dana;:le pays, ex pli
ques pourquoi^':
lo Y a- fil tant de monde
assister aux ties ?-^ .
*2o Y a t-il plus de voitures
de Joie en circulation ?
3o Les hommes surtout
s'habillem-ils mieux ?
/ lo Parce qu'il u y^que
a taire.
2 parce que les voiture
sont ae plus en plus allia
yantes.l
So Parce que la, MaisoL
* Vincent CAUDINOj
2k, i ueBouue-Fui,
s'est spcialise en article pour
hommes tais que Casimir
toutes nuance et a tout piix,
chapeaux Uns, cravates et
chemises de toute beaut,que,
grce son Stock tormidaOle,
elle peut vendre S des prix d-
fiant rlit ment toute concur-
rence. Rendez-vous l'eviden-
ce an visitant la maison Vin-
cent Gaudino,22,Hue Bonne-
Foi.
Nouveau Fond ***"
do pouvoir
Jeudi d a heure et de*
mie de l'aprs-midi, Mr Lu-
dovic Calixle, B Droit s prt serment de-
vant le Tribunal de Paix del
Section Est comme Fond de
pouvoir. Le discours tradi
tionntl de bienvt nue lui a t
adress par le juge-supplant
Bistoury.
Mr. Calixte rpondit en
termes heureux et promit su
Tribunal d'apiorter dans
l'exercice de ss profession,
honneur, conscience et pro-
bit.

Nos compliments.
A louer
Une maison tage avec
toutes ses dpendances.,
Bassin, garage, contort mo-
derne, etc.
S'adresser pour renseigne-
ments a
Me Edouard CASSAGNOL.
Charlier-Malebranche & Co,
1224, Chemin des Dalles, 1224
Tlphone : 2680
mr v^Ig
rAOtlTE '-A DENTITION ET LA FORMATION CZ.5 OS.
Donne la rewee et la santi .
EliGea LA MARQUE Dtv .'. "PnO.H -i-M l.., .' '.i'.'RE.S'"
* RWVNDWf 0AH3 LE MONOfi ENTIER ET5E MrlE DES
IMI FATiONS Sf. JfOJVc PAR i OUT PARIS.

t DEMAIN SOIR
Mhs 11; MATINE.
itmrs. s-j*m- ri*

|ii|i|i||i|||i|ii''ii';:;
. >.:.
L'AIGLONNE.
r ,T^ (SUITE)
LESPIONNE aux YEUX
NOIHS.
( SUITE )
entre :();-)() ; B*lcor : l 00
A 8 HKL'HES
LES AVENTURES
D'ANNY
n co'nmence,a xssKss&Kr**de:cos" "
Entre : % 3, 4 nourd,.
M^lZ^l^ *!!'-."><}< *".. confirme le-
Mets-
e jm; ,,vi
Fais attention, mets-le jurte au cor, et tu verras que si
tu ne le rates pas, Le Diable > non plus ne te ratera
pas. Tu seras enfin dlivr nui rend mauvaises toutes les heure; (!< l.i vie puisque
anl de malice, sportil et senli-
[ mental,ces! sans contredit LOI-
ible celui de Ch. Lamac :
I es Aventures d'Anny,]
I ar la varit des pripliei, un
latra t ronflant,1 ona gradalioi
e inid, | bien d'antres ebo-
ifcaa encore qui gracieuses ei u-
> res lonl que l'on s'ei char te
vo r drool'l ces avnh-res
<'une dlicieuse extravagance,
Et i Dit, com m ni i p< m quoi
laiaier u ih rm< provoqut.!
o'Anny Onn j, son sourire,
ms jolies j: mbe qu'elle prodi-
gua avec un vritable bonheui
I oui nous ?
La mise en scne tanlol so-
re, tantt luxueuse, toujours
qualits du metleur en scane.
Parmi les scnes h s plus rus-
sies de ce film, citons seulement
e numro du Musi< Hall, ruonl
t prsent au (public berlinois
parAony, filleidu millionnaire
qui sest vu couper les vivres
ar son pre el qui se dt brouilla
1res in'elJigrmmtnt dans la vie
\u'< Ile n'avait considr jus*
tu'ici que comme un immense
stadt sporid.
Gafc'on Jacqu I et Werner
l'itichau ont su se mettre an
mme plan que leur trs dli-
iuse partenaire.
Vous passerez donc des heu-
res agrables en venant voir:
Le Aventures d'Anny.
HA1TIANA, demain soir.
LE
EABIi
enlve lea cors en six jours pour toujours
Tous ceux qui en ent assez de 50 ifTrir adreusement et
un peu plus chaque jour doivent suivre le conseil de
ceux qui chantent partout les louanges du Diable >-.
du bon Diable qui les a dfinitivement dlivre des
Cors, Burilkiis, ii-de-pdrix
Mais faites bien attention Exigez toujours Le Diable
LE DIABLE
est en exclusivit chez
H. DESCHAMPS
Saint-Marc. Envoi par
poste contre 1 gourdes.
r;-
5k

sbz
En vu t e :
Lhaz F. CAKDOZO
Et dana toutes las bonnes pharduciea
LePISiEUDUh-
LOPes le pneu
favori desChauL
ai rs,ofre toutes
I s conditions de
.^scurit, d endu-
g rance et de soli-
dit.
vente chez
John H. WOOLLEY
Grand* Rue.
ICATAlOCUtdWaS SUR DEMANDE -1
E.CRIVLZ AUJOURD'HUI!
Toutes les Polices
DELA
te
i SOI JUICfi .
comprennent la Protection contre la g
Foudre sans auamontation de taux
| Enq.LeBossfCo
SAMDCOHnWAMAnOMAt

.Wk
bsiomac su : Soulagez le
Immdiatement. Prenez ce laxatif
doux et rafrachissant dans de l'eau
froide ou tiede.
ENOS FRUIT SAUF
Agents Gnraux g
Traitement Direct poui
les Rhumes de Poitrine
Cest un rhume bien obstin
qui peut rsister l'action
double et directe du Vicks. Fric-
tionn sur la poitrine, le Vicks
agit de deux faons la fois :
(1) Sea vapeurs salutaires,
dgages par la chaleur du
corps, sont inhales tout droit
dans les voies respiratoires;
(2) D soulage les douleurs
somme un cataplasme.
? VapoRus
* Horn Line j
Le ro/s Frida Ho>na, de
retour de Kingston, rat a"en-
du ici vers le fi li'-vicr. par-
lant pour l'Ei?opf via les
parti du Nord, pienant frl
cl patSPiert.
Iem' i Thrse Horn ,
> en" ni flKnr' |,f,'. < a i i vers
|p 10 'vuT en rontr pour
K'rgrinn. S ( I) m n r\
Corafio, i rej anl lii et pis-
^;lg?'^s
REINPOl D A do,
Ageuts.
MNAG&ftES!
Pour teindre tous tissus :
* LAINE, COTON, SOIE, tte...
aucun produit n'gala
"la MAVRESVEn
BOMUUil r l'hiiMOfW Bl'CH
I '11', I I '' t Volll*.
n i. nm
taKMU > r un f*am mt Jt-iu**r jJ>mj4i
lV"C y ASNI^MCS (5i > rml*
Fto de la Ch**p<*lle d#
rilopitnl Gnral
M. nrt-di H Fvrer 1931.
Ici. Mtase a 5 h 1/2.
2m. MefSe 6 n. 1 2,qui
era suivie du sermon dp la
fte et de la bndiction du
* t Sacrement.


Samedi
7 Fvrier 1931
Le
&
UN MILLION DE
BTONS PAR JOUR
Une grande production exi^c un grand dboucha
et, pour s'assurer un grand dbouch, il faut qu*
la plus fini qualit >'uni-sc la quantit maximum.
Cet pourquoi les bfifi ni de Chocolat au Lait
Cadbury ceignent le g'ol-e.
CHOCOLAT
AU LAIT
CADBURY
S'adiesser M. Joe Woollev.
Une bonne
prparation
pour le teint.
Kl y dr Lvi des Princesses de
'i barisarii l.e.rsieCief dlier
bise, >is s >is du kiosque poilal.
Ce n'est pas un stCTCl; une
le lion bien prpare base
j >xychlorure de bismuth
t fini m;'.il prcipit.
Ceux qui e appliquent
quelques jours avant d'aller
ati bal uu a uue rception
li cuveront qo'cl'.e il indis-
p usai) i
Indispensable aussi pour
les villgiaturtes ; elle em-
pche que le teint soit brle
ou lch par l'ardeur de uolie
soleil tropical.
! Mil II HllllaTy
Cabinet de
-e A II llll K ll\MI> KANBAl
AVOCAT
incttn ministre de de la Justuc
Rue du Peuple (entre In
Mes des Miracles et Pave)
Poit-au-Priuce.
24*1 MWN iV 7108
t-oTt-an-Fnnoe
Tlphone : 2242
4PACi8:
ASSUREZ-VOUS
la {
General Accident Fire & Lifu j
Assurance Corporation Ltd.
de Perth (Scotbnd
dan moins 4000 dollars, la prime annuelle u tant que de 1/2 /. soil A) ooiian
Veuve F. BERMINGHAM, Aux Caves
Aoent Gnral pour Haiti.
SOUS- GENTS
Agent Gnral pour Haiti.
Port-au-Prince. G. GILG
JEAN BLANCHETJrmis
rnd VOUS AUREZ TOUT ESSAY
I qui rian n'aura r*uaal. rrnn ancaca U
] Sirop C rltANY pour duiiM. ma ara cocImtc
a U pirm.il* cu.Uc*a * mVi ne
Nm iMiiaam. an aKrauaa I
IV.ioo aVa d c irop pcar I
calmar d'aboi J 4 guarir *a.u>la I
Son action aat mcrveillcuca chat I
Im ASTHMATIQUES ai Ha
Ua car da To.n caaaUaa. la I
Voa.ckHacWoniqaa.cU DaH I
paar ADULTES U Tubercule* pulmonaire, il
Ha m aaat fat cal. nawclialMBml l*a
an UlaaU d* toul at ocatiue la* l*.
Oaappi.aa la* tueur* aoeivoea |
al aura k lui i il
La aaeoa. loalea pUrcuciel : 1 4.80 inpt ccanpn*.
Fco.loaic.U: lt.aO.D,pi.|iW.I riiFKANY,
12. .'. aa la tl|lH|ll. PAJUS. R.C Sein. K>WG9.
000
Est une prescription de
M lecin pour les Froids il les
Maux de tie. './est le remde
ion >u le^plus rapide.
iiSJ ea tablettes aussi.
A LOUER
Deux excellentes pice!
d'appattemei t, bien s tues
la G mercial.
S'adresser
M John WOOI.LET,
Grand Rue.
Manufacluie Hatienne
ae Ciaaretles
GEBARA&C0
LES CIGARETTES
Bat Bas Fanlal-Lon
* Des sa lin ien ne*
* Colon
Rpublicaine*
Porl-au-Princienne
Grce la Cncsse de leur arme font les dlices
t des viois amateurs
Panama Railroad Slamshio Linc
Service de fret et de passagers enlie
NEW-YORKCI1 Y N. Y. CRlSTOBAL, ANAL ZONE et les PORTS de la COTE .
OUEST de l'AMuRlQUE du SUD.
Plus rapide et le plus diiect service de transport de passagers etdu tr. entre Haiti
et les ports Europens viar New-Yord et Cristobal, Canal Zone, Isthme de Panama
Voici la liste de nos agents pour les principaux ports de l'Europe :
Angleterre Ecosse France
Mis. G W. SHFIDON & Co- 17 James Street, Liverpool. England
The folio* iug arr o-ir Agents at principal ports il Europe :
ENGLAND, SCOTLaND. FRANCE. '
Messrs G. W. SHELDON & .*>.,
17 James Street, Liverpool, Englan '*
la rance. Messrs G. W Sheldon & C). are repre.d iteliby ths tollowin rms
Viennent
d'arriver
Un Fort Stock de Pneus
et Chambres Air.
DUNLOP anglais, toutes
dimensions,
Pour Toitures et Camions.
Ches
John H. WOOLLI.Y.
Oaed'Rue.
contre
i*
CONSTIPATION
prnom le*
OOMPRIMS
8UI88E8
4 DELORT. Pharmacien.
Royal Mail Steam Packet C
Le steam r'Thvlis Seed" venant de ondres. Rngston et
du Sud est attendu Port a'i-Prince le 11 Feviier, pienant
f et via le Nord pour Havre, Anvers, Londres et tous les uorts
d'Europe.
U, BIGIO
Agent Grerai Tlphone : 23111
lliiizano Blanc
C'est le Vcimo- k n' grable, le plus toi iqae e4
h r coBsquent lep apprc *-.
"LE CINZANO BLa .. eu les plus hautes rstos
ptnscs toutes les expositions et se vend sur plase un
prix des plus raisonnables.
Et. gros ches A. - MATTEIS.
Glwatly HsNKgT &Co
21 Rue de la Rpub ique
Marseilles.
Hw.nu Peron& , Ltd.
53 Quai George V.
H ivre
IIehnu Pion & Co., Ltd.
Rue du Moulin Vapeur,
Boulofttie sur Mer.
Messrs R. A. Bendix & Co
H Allpngide. Copeth^eo.
Oslo. No way.
International
Spe liti msselkip Oslo.
MM \rtANTIC PuE[Gnr Corp'n
13 illinli ms i nb rg 1.
Grminy
Messes Atlantic Prbight
CORPORVTFOK
Genn my
Ms^rs Vtl\ntic FauLseac
Corpn..
24 Qu !J >rd .eus,
Aniwe-ps Bel^iuiTi
Hbrn Pnes & C" Ltd
95 Rue des Maris,
Paris.
Hersu Prou & Co Ltd.,
Rue de Tranquilit,
Duukerque.
Ltd.,R
rLBSiAJ
I
HlRNU PERO>Jfc CO
9 Rue Roy,
Bordeaux.
Gnie, Italy.
Misrs titan! ;o Sl
Pi\m\ S VfATTN.No 15Genof
COTTSSBURG. SWSDBN.
. Nordisk Express. '
Cotheaburg,
Mess, s Atlantic Frbisut
Corp'n.
FKon Emmaplein 15,
Rotterdam Holland
Messrs Steimann & Co
u.
iTu SaUn-Anet
Z*AFtie
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS____
PORT-AU-PK'N'
ai., PKTRUS; Phrmci AI-HEHlUil
. Ph.rm .... du D- a* U, VI.'.HD
^ Matas 1m bonoaPiraiOi
Grand Caf de France
Sous la direction avise et iutelligante de Monsieur Franois
Girai n qui tw deveu fastoci de Monsieur Palnsi. le propri-
taire de cet tablissement qui n'a pas .d'ga', le GRAND CAF&
DE FRANCE, ofire ses aimables et distingus clients, .ts
consommations les plus.tioes. les vins de toutes provenances les
plus choisi", Cigires et Cig.rettes, Sandwijhes, varis.* des prix
,t fi mi louie concerrenet
I ., plus hiqne continuera i tre Je meilleur
attrait du Oiaud jte Ht- hr;nce.
PAIujaI A Co. lthtt mi.
imurance Co {
Une des; plus forte CANADIENNES d'ASSURANCE
sur la VE'

EUG. Le BOSSE & Co,
Aaents Gnraux
^ .'.*.#


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs