Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03829
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: February 5, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03829

Full Text
Clment Magloire
13W, HUb AMEttlCAINt. 1358
TELEPHONE N-2242
24me ANNEE N 720b
Pour aprs 1936
C'est la raises d'tal, I* lalit
r la patiie que les eoteriei -
aellt-al lo. |oui leur aide seir
ma^quei- i> iVjjalile idale la de-
irac de leur a>aaUij parliealiei.
(lauani PANM
HORT-AII-PhINC.C.HAITi;
JEUDI 5 FVRIER 1M1

L'Ordre Financier Dfinitif
i
!

Quelques lecteurs ont pu
s'tonner de lire/dans la con-
clusi n de noire srie d'rtl-
cles sur l'h tifraist ion des
Services du trait, quel jues
suggestions et eotisiHrations
r lalives a la design itlon d'un
Hitien comme conseiller li-
naocier et surtout 11 couti-
nuatio.i, aprs le trait, de ci
poste devenu hatien.
A la vri , nous n'avons
p.is envisage ce dernier point
dans notre srie d'articles;
mais nous ne repoussons pas
l'ide d'incorporer dfinitive-
ment notre organisation
administrative le poste de
contrle que reprsente ac-
tuellement l'office du Conseil
1er financier.
Si, dans notre ordre de
choses prsent, le cou se il le -
financier double, en quelque
sorte, le ministre des finan-
ces et l'assiste, il n est pas
impossible d'envisager, pour
aprs l'chance du trait,une
reforme qui, dune part, re-
meitrait au secrtaire d'Etal
des finances toute sa libert,
et d autre part, substituerait
au fonctionnaire amricain
actuel, et sous une autre ap-
pellation, contileur des fi-
nances, sous Secrtaire du
Budget, sous-Secrtaire d'Eiat
de l'conomie nationale, chef
de la Trsorerie. on a lr
choix, un fonctionnaire qui
aurait pour meSSion, pour les
dpenses, de ne laisser sou-
mettre la signature du mi-
nistre que les pices uc uc-
fiense qui rpondent toutes
es conditions justificatives,
tandis que, pour la recette, il
aurait le coutrle du rece-
veur des douanes et de l'ad-
ministration des Coud ibu-
\ tions.
Les finances d'un Etat, c'est
une chose; le budget en esl
une autre, ainsi que lcono-
( mie u timale; nous nous n
e pli inero is u ie aotre fuis.
A " d'un mmistre des fi -
| m es, il existe, en Krance,
un ministre du budget, et en
Allen gne, un ministre de
l'conomie. Lu cration que
nous euvisageons limiterait
toremen' l'ictiondu ministre
des fin.m es tout en l'aidant
eli acement.
Par son contr'e, elle pr
paierait le travail d'apur
ment des comptes et ferait
oli e de chambre des comp
tes en vue de la dcharge qui
incombe, en dernier lieu, au
lorps legisl t fl De plus, ce
contrle la t prventif, le
service ()n-' rend ait unetnlte
organisation serait mme plus
effectif que celu qu'on pour-
rai, attendre d'une Chambre
ues compte. L'minent doc-
teur Nemours Auguste ne con-
ut il pas, dans le temps, un
urojet qui, lout en Inmsfor
niant dans le sens d'une ptua
grande autorit notre Cham-
bre des comptes dalors, vou-
ait rendre sou contrle pr-
ventif?-Ce serait cho-e laite
avec ce que uous proposons.
M mitetiant, nous devons
avouer que la gros e difficul-
t, p-iur l'organitme me uous
suggrons, se tiouvera daus
les conditions mme de sa
nomination et de sou fonc-
iIo.ih>.iii Uif **** a* %****,
la 1 us, qu'il tienne son man-
dat das Pouvoirs publics na-
i tionaux, et qu'il puisse agir
[ en toute iudpendauce envers
et cjntre tous. Uu conseiller
financier national, quoi 1
L'Idal Rhum
ALIX ROY
29 annes de succs.
Propos
I
Le Cercle Populaire
sera bien encadr
o
Quelques ides du fondateur
l*n de nos amis a vu 'p matin
notre contr re. M Charles Mo i-
via.pt en causant du orojet du
Cercle Populaire qui souleva l'en-
thousiasme g-mral,lui a sugg-
r de choisir parmi les person-
nalits de Port au-Prince des
membres honoraires de l'Asso-
ciation.
M. Moravia a rpondu : J'y ai
pens ; mus cela doit ;re tait
' par le Comit et apr l'labo
| ration des sta'uls ; car une co-
ipie de ces siaiui devra tre
adresse pralablement chi-
que membre actif et eh'qi-
j membre honoraire, Outre Ues
p>ersonii;fiis auxquelles nous
leroos app* 1. il y en a qui se
ront membres honoraires de
parla situation qu'ils occupent,
tels que les secrtaires et sous-
secrtaire d'iitat, le Ch I du
Cabinet du Prsident d Hj'i,
les Prsidents du Tribunal d
Cassation,du Snat, de la Cham-
bre des Dputs, les quatre S-
naleuis de l'Ouest et les trois
Dput* et le Prfet de Porf-
au-Prince, Mgr Le&oitaze, i'E
vque Caison et le Pasteur Turn-
bu>l, les Prsidents des Cham-
bres de Commerce et les prsi-
ftfliUt,dfl| AgnncuxlJnna. ou Cor-
que j'en oublie, mais au Cornue
on aura eu le temps de penser
Ainsi, j'allais oublier les drec
leurs de tous les quotidiens de
Poil-au-Prince...
Et le Prsident de la R-
publique aussi, naturellement ?
O i', mus il sera le Grand
Protecteur.
A propos, l'avez-vous vu
pour le terrain ?
Je l'ai vu, il est enthou-
siaste II a promis le terrain, et
toat son concours.
Et quand allez-vous com-
mencer le recouvrement des
mensualiis ?
Probablement vers la fin
du mois ou au commencement
du mois prochain, aprs le vote
et la dislributio.i des statuts.
Et quand commencera la
COISti uc-ion du locd ?
C'est difficile lire, mais
le plus l' possible; cela dpen-
dra du nombre des adhrents,
de leur zle, de la gnrosit de
ceux qui voudront faire des
dons, de 1 aide des pouvoirs pu-
blics, e'c
Pensez-vous que l'\s*ocia-
IOQ devrait avoir des filiales
en province ?
Nou, je ne le pense pas.Je
e le crois pas bon ni utile. Si
I Association tendait son r-
seau sur toute la Rpublique,
elle serai* trop difficile diriger
et contrler. Ei puis, cela au-
rait l'air d'une organisation
pourra avoir une organisation
pareille en prenant modle sur
la ntre ; chaque ville, puis
chique village, puis chaque sec
lion rurale.Mais chaque orgmi-
sation indpendante, autonome.
cachets
o
La Noi'vki.i.istk nous Informa
qu' In suite 'un accident de route,
Kl. Alden Frccman, le philanthrope
bien connu, qui se trouve actuelle-
ment Port-au-Prince, a d s'arr-
ter l'Anse-a-Veau ; m qui lui
valu de passer la nuit dans la maison
de l'cx-Prsidi'iit DartigaOMVe.
... a no' pour la joie de uci
aa I ex-l'resiuem miii^ucnaNt-. -------r ,., ,,. -
Notre charmant Doyen se trompe... lecteurs ce petit entremet sa-
DarUguenat* n'est plus Ex-Prtltnt, voureux paru dans Le Nou-
il esl'mont en grade, et s'appelle yelliite : Hier les deux mera*
dsormais : Feu Je Prsident Dartt- ... CnmmiaaliMi Coin-
gusna va.Comme Ex-Prsidents, nous
ne comptons que l'Ex-Prsident Louis
Bomo, l'x-Prsident Eugne Roj et
l'Ex-Prsident Lgitime, tous trois
pleins de vie et d'entrain, grca a
Dieu et grce nussi la consomma-
tion quotidienne que ces trois Ex-
cellence* font (te l'excellent MH M
SAKTHK CACHET D'OR.
AU
Club Union
o---
Rception do
nouveaux membres
bres de la Commission Com-
munale, Wrl et Nelson, sont
alls visiter l'Abbatoir. Ils ont
vu comment on tue les veaux.

*
... a vu, dans une automobile
de la Ligne, deux passagers et
devant, le chauteur et celui
qu'on appelle communment
son botul chane. Comme l'aulo
passait devant la maison d'une
ravissante domimcaiue l'un dea
passagers qui avait pass, la se-
maine dernire, quelques heurea
charmantes en sa compagnie,
lui jeta un regard complice. Le
dominicaine souiit le plus gra-
_. .I, cieusement du monde et au mo-
Cbarmane runi ni. avant- men, |usle au moment o lai
hier soir au Club-Union ou rpondait,en liant de toutes ses
l'on recevait une vingtaine de belles dnia,le passager en ques-
nonveaux membres. Au dis- ( uon loi rpondait par no large
cours de bienvenue qui leur! geste de la main, il remarqua
lut adress par le Prsident du I que les trois autres voisins fai-
Club. Mr. Clment Magloire, saient le mme geste. Il en fut
Me Verly rpondit en termes tout dcontenanc, ht il eut le
lgants au nom de ses coll
gues.
Voici la liste de ces nou-
veaux membres Ren Lere-
bours, Lonce Pierre Antoine.
Louis Rameau, Me Verly, Ar-
thur et Pascal Slines, Pierr
Hvppolite, Marcel Du fana
Guillaume Nazon, Willia i
Naar, Henri Rusemond.W I
Voohries.Lonold Doniuiqi ,
Ed. Berlin. Warren J. Kelch,
La Garde
Mes Lectures
- o
Ce qu'on dit
ET
ce qu'on fail
o
lion n'est pas faite pour met-
tie l'aise et j iguore si c'est
l le but du correspondant
de la Presse. Mus je la trouve
un peu in |uste. D abord, il
laut reconnatre qu--, pendant
que ces Messieurs ne ton pas
cela, ils lont autre chose; ils
entament [administration par
ie bout oui leur parait le plus
abordable.
Il y a dj quelques jours
3u'il m'a t donn de lire,
ans un article- tis bien crit
et surtout lis bien pens,
mais malheureusemeul ano-
nyme, publi par notre
sympathique coulrre La
Presse, des rflexions dans
ce genre ; On ue s'explique
pas que ceux mme qui ont,
quinze ans durant, rclam,
avec raison, la reconstitution
des Chambres, retardent le
moment, chaque jour plus
ncessaire, de leur collabora-
tion avec les vrais reprsen-
tants de la nation....Pour-
quoi n'entend-on plus parier
de la rvision constitution-
nelle qui s'impose? Notre soi-
disant constitution tait bonne
pour le rgime Boroo-Ru^sell?
Mais on ne lera pas l injure
aux ministres actuels Ue
croire, qutant dans la piace,
ils trouvent commode de
gouverner avec un instrument
qu'il n*y a pas trois mois tous
ils condamnaient lenvi...
Rappelons que MM. Vm-
ceDt, Sannon et Tnoby o d i
toujours lutt pour une Cons-
tituante... Au nom du pays,
ils lout rvlutn, _i-l,& **'"
reteutissaut mmoire $* Sc-
nat amricain. M. Adhemar
Auguste a encore prconise
la retoiine constitua ...
auCoUUiesde l'Union l'.'lno-
tique... El alo. s? Q.'attendent
ces houoiables uucitoyeus....
etc.
videmment, cette voca-
Ensui e, s'ils et dent hier
l'opinion, ils sont aujourd'hui
le gouvenerant; le rle de
la premire est d'amener les
choses maturit, et celui du
second, de les raliser lors-
qu'elles sont suftisimment
mres.
Si le correspondant de la
PRESSE estime, comme ces
M. ssienrs. que la Constitut on
a .-nielle de la Rpublique ne
lui convient pas et qu'il y a
lieu de la reviser, lui et ses
amis n'ont qu' prendre la
place de ces Messieurs dans
l'opinion et se mettre har-
i-eier le gouvernement avec
eeite histoire. Qui sait? ils
finiront peui-tre par mettre
la chose point, et comme le
sige des gouvernant actuels
est dj lait sur celte ques
ton, les choses pourroi.t
u.ircher...
BIRE NATIONALE*
UE LA
Brasserie Nationale
Se vend partout Or 0,10
le verre malgr sa qualit
suprieure.
Protcjez votre Doehe et
votre sant en la buvant
toujours.

cur un peu triste lorsqu'il ar-
riva au lieu o il devait descen-
dre, en laissant les trois compa-
gnons H les salua amicalement,
l'our un peu encore il leur eut
tap sur les paules... Mais Ira
paules taient si loignes, et
d n avait qu'une main Ue libre.
l'autre tenait un paquet de jour-
naux.

... a vu un de nos amis qui
sortait, deux heures de l'apr
pidi d.eJ't'uvuuuno oq il avait
ses habitudes. Comme on lui
en taisait la remarque il expli-
qua qu'il n'avait pas pu se ravir
_____ au charme de la maison, au
^rr^i.ou.i j^'r'jsa.a
Villarson. avocat.et la grance i
de Mr Thomas Delerme, un
nouveau journal Cette publi-j
Cation i|ui est hebdomadaire
( le journal paratra chaque
dimanche ; publie une Impo
tante dcla Btion clans sou
premier numro. En voici
tyrans.
*
.. a renconli un chaufleur
qui passa devant au moins six
pompes avant d'arriver i celle
de H l'ti.ix U DuPLBSsv, o il
arrta et lit son plein de g.zc-
line. Nul ne s'en tonna de ceux
deux passages qui donreront qui taient dans la voilure sur
une juste ide du programme tout lorsqu'on vit le chauHeur
de notre nouveau co.il.rc: aprs avoir empli ASonJank
Tant donc que l'lment
tranger sous quelque loi me
que ce soit vo n ra uous tout
1er, taut qu'il restera quelq e
chose aauver.noua lutterons
tt ue reculerons pas Tant pis
pour ceux qui trahissent et
ont l'pine souple I
Que chacun sache donc,
parasites,microbe, qu' tou'.e
sommation de mettre bas les
armcs.iious n'aurons sur nos
p >.:sser une pointe a l'picerie
d' ct et se taire envelopper
une collation et emporter la
bouteille de Kola Sjourn avec
laquelle il allai! larroaer.


... a vu, hier matin, tout prs
du Bar Tel minus, une jolie jeu-
nt fille brune, lance, lgante
qui se laissait conter fleurettes
par un jeune homme court, att
visage toile d'acns. La jeune
a..".-,.."- --- fille riait, de ce rire qui est l'ex- :
lvres passionnrs que la pa- pression ironique du doute.Le
rle magnanime jete comme jeune homme attrist de n'lre
un dfi la victoire, au soir pas cru se faisait de plus en plua
de Waterloo I j suppliant, ses gestes devenaient
Nous souhaitons longue vie de plus en plus ensorceleura^
notre nouveau conliie.
sa voix plus prenante. A un mo- '
ment donn il crut qu'il avait
enfin vaincu et de ses yeux tom-
brenl des regards de matre
Dea Ittdlrablps J conqurant. C'est alors que la '
Sous ce titre, notre confrre jeune fille lui jeta et en s an .
l'Aiguillon, des Gou-ves, ,.u allant andis que J a,r rsonna t
Enfin, dans la vie, on ne
fait pas ce qu'on veut, mais co
qu'on peut.. A distance, les
choses paraissent tonioursla
cib s; ce e.l m Je prs
, (les sont fliciles. >est
nntqnoi il t ut toujours 're
indulgent pour les autres
Dana ce oui se passe en ce
moment dans le pays, il y a.
KHirchaCon, matire a exi.e
r.ence, sans que personne ail
le droit de taire la leon, el'e
des vnements est large-
nenl suili>aute.
I J^-
DES HORIZONS NOUVEAUX
TXES horixons nouveaux e'ouvrent l'homme
U qui a de l'argent. Avec $1,000 conomise
et dposs en banque, vous pouvez envisager
l'avenir avec confiance. Commencez ds main-
tenant pargner en suivant une des mthodes
ci-dessous:
$1,000 en quatre ans, proviennent de $**01*
en vertement hebdomadaires de *4.*
1 000 en trois an, proviennent de $956.28 rt
vertement hebdomadaire de $613
i oQO en deux an, proviennent de $970.32 SU
' vemm*n" hebdomadaire de $9.33
La Banque Royale
du Canada
blie:
La descente des mannes
amricains ici depuis quelque
jour.", avait attir tout un l> <
taillon de filles de joie, qurl
d'un cuip prolong:
7'ou/ a ce parole... Mrin
pap prend la lune pour fron-
mage...
Tte dcon er.ance du Uon
\% gi.-
elles pas installes en pleine
?ille et dans les quartiers les J
plus vertueusement bourg' oisl
Aus-i quel scan lalel Mais il n'a
p^s dn ht-urtus ii t- nt. La Pi
fei Ti'us avec son nergie el s
driMoa h-ilniiu-1 < s les en a
chasses el 1rs belle- Uoinini
caines so t parties tis-vite,
vers des' y ibres pi us discrte.
On se demande s il ne s-rail
semaine prochaine.

...voit que le temps so lait-
ons, qu'an petit lioid ner--
vaut excite IVstomac, la creuse*
e> us infiige une perptuellea
envie de m-mgnr La nature so^
meilrait elle le la partie, avee-
la sit.ia'ion conomique, pour*
tirailleries pauvres gens? QucU
Chantecbr, vie. repousse se*-
tradnionnels cocoricos et qu
VM
^'"^r.t'^rl >.u, Wd- tori *>
elles!
picaux.
n.1'


PAIS
"-J
L MATINi Fvrier U
MM AN- HE 8 HEURES
0 I lai' beiiu oao de cfa
avec une joli .i.de. Un r
tiste q .i plall est ouvent u i -
trait OSpitsl di.is u.i film, su
tout gu md \lt ne s conl 'nie
pas n'avoir de la gr'S in is
que'U' ; du laleu*.
C'est jjsttm ni le s po(
gran i filin tic Ch. Ltiuse :
Les Aventures dAnng, lequi1' A iny O idra est lu p;in
cipaU vedette lnvnin.
Mais si on adjoint nanear
tiate tenaillante cl talentueuse
nn dis as de l'cran, comme l'est
Gsston Jacquet ( l'inoubliable
crateur du Bossu ) et un jeune
premier comme Werncr l'ill
chau, que l'oa a beaucoup ad-
mir dans l'Archiduc et la L)jn-
seuse, on esl bien pi es de la dis-
tribution idale.
M lis U distribution n'est rien
ans un scnario qui se tienne
et sins les dcora qui vont avec
les situations.
Or l'argument des Aventures
d'Anny, da celh; tourdissante
millionnaire, est dans ce cas et
a mise en scne a t soigne
jusque dans sel plus petits d-
tails
C'usl donc nn spectacle dt'
1er ordre qui vous est annonc
et dans lequel vous verrez coin
ment cette jenne audacieuse
qui quille l'Amrique pour
ch ippr au maridga se trouve
a Berlin et devient artiste du
Music il ni, et quelle Ai lista l
A elle seule celle scne d'
dresse el de fantaisie vaut la
soire par su nouveaut,sa Irai-
cbeur, son anima ion. Il y en a
tant d'autres qui ch limeront
aussi.
Avec la nouvelle projection
la perspective et le modle des
images sont incoinparablts.
M. Waite, Secrtaire ae llsseeii-
tiei Auicicaiur voir l'avaarr
cal iti hoerars l'a noiiIciii-
M. Wliite qui vient de passer
quelques jours en Europe, en
cong, est rest, en regagnant
les Etats-Unis, une huitaine de
OnrjL/i .IW,* rait ^QPOfbHu' fyi
mancit r de valeur et secrtaire
de l'importante Association pour
l'avancemenl des hommes de
couleur, est parti hier, mercredi.
Trois rcep ions avaient t or-
ganises en son honneur et en
Celui de sa distingue femme,
Mme VVhite. La premire Pe-
tit-Goiive, la seconde, entre jour-
alisles.chez le co directeur de
la Presse.) M. Edmond Mju
gons, cl la troisime chez no
tre confrre Ernest Chauvel, di-
recteur du (Nouvelliste .
Un dramati-
que discours
du Snateur
Borah.
o
Par Sans til
Washington,3 lvrier. Dana
ua diicouri dramatique qui
i ne lu iu)i'i du Saal & s'a
pieds en spplaudi-aem*nl?, le
a m a tour William 3orah 11 igslla
Us leuders de la Chambre qui
'opposent l'appropriation de
25000,000 de dollars pou;- st-
ours la s^ch^ressi et au rh-
inag'-.wl em mdn que lo le autre
appropriation soit retenue jui-
qu' ce qu'on prenne soin dei
ncessiteux. Dcrivant dans
un langage color les souffrances
et les dsastres occasionns par
Il schareSM en beaucoup d'L-
lats, leSinaleur Borah a dda-
r que c'tait de la dshonntet
mlellecluelle que de reluser l'ap-
propriation de secours comme
un den de charit. Il a dit que
c'tait une l lie imputation de
dclarer que le secours du gou-
vernement ruinerait l'initiative
de ceux qui sont dans le besoin.
Le Snateur Borah a demand
q l'une extra session du Congrs
soit convoque pour s'occuper
de la lgislation d appropriation
et a donn avis que les bills
d approvisionnement seront
bloqus, moins que le g >uver
ne lient consente aux appro-
priations pour secours aux n-
cessiteux et aux aftnas. Le s-
nateur Caraw.iy a suivi le Sna-
teur Borah pjr une attaque cin-
glanta contre le Prsident Hoo-
ver, le reprsentant Filsou et
l'a ides qu il accusa d'i'.iion
aiatance. *
Malgr cei lo les attaques
contre l'adininistration, et l'ap-
pel du snateur Borah pour une
session spciale, le sentiment
des dsUS partis au Snat semble
tre fortement contre une telle
action, cause de la menace
uix aSairea du pays. Bien que
le Snateur Joseph Robinson,
leader dmocrate, so t lortement
ci laveur des 25,000,000 de dol-
las d'appropriation de secours,
il n'a pas t capable de soule-
jETRANGER
Nouvelles
Diverses
o
s
Le Prsident
ItM
Nacbailo rlablil
en tiaaiil.
les
l\is sans Hl
La Havane, 31 i in vie. Le
Prsident Macbado a lev la
roslriclion sur le jeu, et les
jsttl deh'sarl ont commenc
dans presque chaque cabaret.
La restriction sur las jeux
avait t mise en vigueur
depuis que le Prsident Mi-
chadu arriva au Pouvoir eu
1025
Les raaisrls fraoeHtaliaas
Par sans fil
Rom, 31 j mv L Italie se
tient piie conclure avec
la France uue trve de cins-
truction de balea ix qui existe
r.i jusqu' ce que tous les
SERVICE 1U I0\tl D HYGIENE
PtBLIQll.
SE TION ART DENTAIRE.
Le Dentiste
Scolaire
o
Le dentiste scolaire est nn
ami eharilab e pour les coliert;
il examine leur boucha et note
sur une fiche les soins a donner
rh itun deux en particulier.
C'est un examen minu'ieux dans
lequel sont considrs l'tat de
sant prsent el pass de l'lve,
s's dispositions ment des si son
application l'lud*. S-^ sert il
de la brosse deuK? \ t il ja-
mais soi, fi -il des maux de dents?
A-t il l'h .bitmit- daller chez le
Den'iste ? Autant de questions
qui intressent le missionnaire
du Service Dentaire Scoiair.
Les lves ncessiteux des
eto'es publiques, sur la recom-
mandation du D.niiste inspec-
teur, sont envoys eu Disprn
Le Vieux Tonqos
|\EPUlSpa*dai
ont
ikpuratat
aW t'huila d foi* ds morue
Seantiinnn pour kaura rtmn*a.
Des anillioa U miaai la
d'EMUUSION
SCOTT
Oyal
n'ait ralis tas bienfait obtatsa
par remploi da catta
PHARMACIE
CANONNE
49, Rna Raumur
-M, Boulevard Sttaetepol
PARIS .
vsndsnt
LE EUEUlHICKNMfJK
Prtant lu Pftmirti EMrane
m tHiHr u pwniifi fnumr
UNS SEULS QUAUTt l
il
Jets d* morw sm
LA MEILLEURE
i
ians c* tott ds
rSMVLSION SCOTT.
\ louer
Une bonne maison de six
pices dans les parages du Si
cr Coeur, confort moderne
etc. Prire de s'adresser au
d. lrendsentre les deux pays, sa|re de |>K 0ie de Mdecine ou Tlphone 3112.
a I gard du tonnage naval st a celuI du Centre s^n.taire, o A. N. SI INE
ver
b*auco i|- d'enthousiasme
I*e Prfet n cong
M* Edgard Fanlanl, Prfet des
Arrondissenn- ils de Port-au-
Prince, de Lsscahobastl de Mi
rebalnis est en cong de quinze
jours pour raison de sant. Nous
souhaitons que le Prfet ae re-
mette au plus vite afin qu'il re-
prenne la direction de ses ser-
vices.
- & Frdric Di>igieau ttttt
2, j Noire 'confrre Le Nouuel-
lisle > annonce que M. Frdric
Duvigieaud, Prsident de la
Commission i '.-i n.niii le de Port
a-Prince, est soutirant depuis
deux ou trois jours et q.ul gar
de la chambre.
Nous faisons des souhaits sin-
cres pour le complet rtablis-
sement du Premier Citoven de
la Ville.
CE SOI H
Sur demande :
BEN-HUR
les 6 premires parties. ^!
Entre : 0,50.
Dans les Sports
Fidle la promesse laite
notre Directeur de retisei
ner ses lecteurs sur les faits
sportifs de la semaine, nous
avons crayonn ces quelques
notes en guise de chronique
s non ive :
Le public a ni iteur du sporl
apprendra avec plaisir que la
Commission Communale, sur
lademaude du Comit de R
organisation de l'U. S S. H,
entreprendra bientt le uetto-
y ige complet du Parc Le-
c MllC .
Les entranements se pour-
suivent activement en vue de
recevoir dignement l'Equipe
de folt bail du Dragon, atten
du ici le 24 lvrier courant.
Certains joueurs, malgr
I vidente ncessit qu'ils ont
de l'entraner, se sont abste-
ii is (le se prsenter sur le
1 errail dimanche, et po r
came... Noof devons sans
ambages di e qu'ils ne sont pas
d i tout approuvs en mcoo
n lissante.par leur attitude, les
v tis intrts de l'U S.S 11.
< Lortaophoniquo,tinsi qu'on
appelle la 'banda*' la plus
eu vogue, n'est .vraiment in-
tressant qu partir de six
heures du soir ( fa nuit les
< hais,sont gns), deux heures
aux Sports et le reste. . au
diable, si on veut. Et puis, un
joueur disciplin doit savoir
qu'il y a^une entente laite
avec la Lgation ang aise con
cernanl la prochains arrive
du croiseur "Dragon". Quel
prtexte dcent peut-on don
ner pour excuser son absence
sur le terrain ?
e ta parit navale, aient t
rgls, ainsi que l'a laiss en
tendre aujourd'hui le Depar
lement des Relations Kxt
Heures italien.
3 Fvrier
Par Sans fil
CiU AUO La First Trust
and ituvings Bank de Ham-
mo'id, la plus giande banque
djns la Nord Ouest de llndia-
na, avec des dp's de 5 700.
000 et des ressouras de 9 700.
000 a manqu d'ouvrir ses
pertes la suite de large? re-
traits d'argent par de grands d-
pontaires
CHICAGO.-Le chmage aux
Etats-Unis a dcru lgrement
pendant le mois Janvier.
Presque sans exception, les
commissaires du travail de l'E-
tat et les lonctionnaires ont pr
dit que la venue du printemps
ferait dcrotre davantage le
nombre des sans-travail esti-
ms tre prsent d* 5.7n0 000
STOCKHOLM, Sude La
prince Laumrt, peti-flls du
roi Gustave de Sude, a annon
ce sos fianailles v*e Miss
Kan, fille d'un b ai gr-ois. Ce
lilf H* 91 nn* fia la ii-,n I*. .Ija.
pnnee Guillaume de S le a
nmcoutr une opposition roy.iie
a son mariage.
Le prince a menac de s'enfuir
avec la fille ai son choix est re-
jet par son grand-pie et son
pre.
CAPUrS, Allemagne- Des
voleurs se sont introduit*, la
nuit dernire, dans la cave
vins de la maison d't du pro-
fesseur Albert Eeinstein, empor-
tant ce qu ils nont pas pu boire
sur les lieux. Lest la seconde
lois que des voleurs sont eutis
ilins la maison du savant de-
puis son dpart pour lesEals-
L nia.
MO DE JANEIRO, Brsil.
U e information parvenue ici
ds la ville septentrionale de
l'ara dclare qu'Hen- > Ford qui
a investi plusieurs millions de
lollars ici, apparemment aban-
ionne sa grande exprimenta-
tion de caoutchouc sur la ri
ViVe Pappajo<.
liUENOS-AlKES.- Les d-
penses de la vie ae il tombes
aujourdhui Buenos Aires.
tvec le gouvernement prenant
e i mains les affaires d'aliments
ils r.oivent gratuitement des
soins d urgence, tels que : Pan-
sements, extractions, obtura-
tions, prophylaxies
Ces Dispensaires sont am- Programme du Concert
nages avec tout le conlort mo- jeudi ^ fvrier 1931 de
derne : Fauteuils dentaires der-
Concert
nier modle.crachoirs lontaiuea,
tours lectriques, appareil de
radiographie, etc.
Le Denlis S olaire invite le
lves des colra payantes se
laira soignei par leurs Dentistes
habituels. Il adresse en cons-
quence des rapports leurs
parents.
La ficha qu'on dresse au Cen-
tre d Hygine Dentaire rvle
que des entame ne sont pas (ra
familiers avec la brosse a dnia.
A l'aide de ces fi. hes l'adminis-
trateur du Service d'Hygine
Dentaire Scolaire btit son rap-
port meusuel et la Statistique
annuelle. Le Dentiste Scolaire
atflrme que le pourcentage des
coliers Portau Prince dont
la bouche n'est pas dans les
conditions hyginiques est ton-
namment lev*
Musique du Palais sous la di-
rection du Lieutenant LucJn
B.pusK-, sous Chef.
1. R yal Austrdiao Navy,
marche de F. Litbgon
S. Fra Diavolo, Ouverture
de D F. E. Auber.
3. ttlautis, en 4 parties
par V. F- Satranek.
4. Ave Maria de Ch.
Gouuod.
5. Prisonet's song, (valse)
par G. Massey.
f. Houey, ( fox-trot ) S.
Stuious-
7 Coton, meringue de
Luc Jean-Baptiste.
Hayon SpftcMe!
POUR LES COLONIES
DBoousais, nsasonarsan
ePClAXITB
Pranaisat el tNaserte
SELS Dl QUININE PUIS
Tom produits n fsssasaj
ampoultt, comprim*, taeht*
BOLUTIONa KTPODiRiaoun
4J*n\OES, CEiKTUajSS
^?S A VAEIOOS
APPAREILS HTOIFIOCM
pour tosa naasva
Apparat* OrthepsaieMes
stringam hypodermique
PkirfMtiHiPaakiiftma
Cofrei PivaieeitleBji
INrliliii.
Projets d$ factures
et tous renseignements
sur demande adrtmi
Pk.m.d. CANONNE J
49, Rs* Ranmvr
88-90, Boslavsrd Sabaatapal
PARI
MAISON UNIQU1
AUCUNE tUCCUMALE
ai *n Fraie* ni l*Krn;ar
BAViMt BLUGUE
GOUTTE-RHUMATISMES
FVDAI flC
Dr, Bengu, u. ru Baiio,. Paris.
-I
au dtail, les pomme de terre
se sont vendues A moins d'un
cent la livre. Le sivon un
cent, le pain.le lait approxima-
tivement cinq cents le quart,
et la larine A des prix grande-
ment rduits ont marqu les
plus grands succs d* l'exp-
rience.
NEW YORK.- Vingt sept
agents seca sleclionns onl lait
un raid dans une vieille brasse-
rie Elmira, New York, da
| bonne heure aujourd'hui, su-
[sissant un matriel et de l'ou-
tillage valus vue d'oail
un million de dollars. Quinze
arrestations ont t laites.
Vf\saNiirON.-Le Piemier
Vlwiisti-u du Canada est parti
pour Ottawa hier aprs-midi
Il est lortement question de a,r*1lroi" Kan de COQ,'ences
1 avec les loocuonoaires de Wa-
taire voyager ici la fameuse
i lipe de lier .dtitte(de l'Ar-
cihiiie, pour une rencontre
avec un 'onze" de Port au
Prince. Excellente ide.
shington. Aucune dclaration
n'est venue de la source des
foictiounaires de la Marine
l'gard de l'intention relle de
la visite.
Amicale du
Sminaire
Session annuelle
Les Membres de l'Amicale
du Sminaire sont pris de
J prendre part la session an-
! nuelle qui s'ouvrira A Porl-an*
, Prince le 8 Fvrier 1931 au Pe-
j til Sminaire CoHg S- 'ar
tial (Salle de la biblio hajue de
l'Amicale) et qui comportera
les points suivants :
18 Fvrier 10 heures a.
m.Assemble gnrale avec Per-
dre du jour :
a) Allocution du Prsident de
l'Association.
b) Rapport du Secrtaire G-
nrale.
c) Rapport du Trsorier ^
d) Election de 4 Membres dn
Conseil d administration.
e) Allocution du R. P Sup-
rieur du Sminaire.
II -Lundi 9 Fvrier 7 hs 1/2
ara-, en la chapelle du Collge
i S Martial, Messe de Requiem
en mmoire des Membres de
l'association dcds depuis la
dernire assemble gnrale,
savoir :
Charles Dupuy, Windsor Bel-
legarde, Maximilien Case, Victor
Andr, Lonce Outorl. Evrard
Dupoux, Ption Pressoir, Jules
N- Gaigens, Tullus Lochard
Or VI re ni
Lavelanet
ges, Pouqet
magne, Etienne Morin, Joseph
Lace aras.
III.Lundi Slvrier A 7 hs 1/2
dn soir, Banquet de clo'ure de
la Session.
N* B. Les parents de. rpmbres
dfunts sont prie d' isler A la
Messe de Roqntsm.
Le Prsident, LESPIV4SSE
i
Manufacluie Hatienne
ae Ciqaielles
GEBARA&C*
LES CIGARETTES
Bat Bas Fanlal-Lon
"Dessalinienne
' Colon
* Rpublicaine
Porl-au-Princienne\
:

Grce A
lanesse de leur arme font lesMlices
des ------------
vrais*,, v m a leurs
COMPAGNIE
d'clairage lectrique
Srie de vente] N* 2
Rfriqrateur G. Es
Vi "r-SifTl PayabIe e.^ 18 ver,nients mensuels.
c) Insiallation complte GRATUlTa
d ) Lar.garantie officielle de la -General
Ne perdes pas cette chance, unique!
Dcides voua immdiatement et m l
Electric'4.
elee la
ene^ voirrccs jolis men-
o le m
Le Hliiini Itailiaiicoiiii
Compagnie d'Eclairage Ekctria
oilleur accueil vous esl rstr*
uc
Dootl
resoaaaavaat anivareelle a gard sa nrei.iM. ki
Demandai partout : ^ ** twiEWell plan*
UN BARBANCORT
*& *~ des Cessa.
'T


LE MATIN 5 Fvrier 1H1
PAGE 3
Mosaques Hatien ns
Charlier-Malebranche & Co,
1224, Chemin des Dalles, 1221
Tlphone : 2680
MMtMVU'
LE 8 II I)
S VR
n
CACHET OR- CACHET ROUGECACHET BLEU i
Annonce l'ouverture de son nouveau Dpi en Ville
VENTE EN GROS ET EN DTAIL
En fts, en caisses, en bouteilles et emporter
Edmond CELCIS, dposai
PORT-AU-PRINCE, au coin de la Rue du Quai
et de la Rue Traversire.
OUVERTURE: le 2 Fvrier 1931.
<#%n
-'.;
].oPMWDUM'
LOP si le pneu
,f a vori des Chauf*
|fcurs,ofre toutes
les conditions de
scurit, d'endu-
rance et de soli-
d i t.
En vente chez
John H. WOOLLEY
Grand'Rue.
LES VINS MOUSSEUX
PRFRS
'DES GOURMETS.
Problme I
Sachant que la misre bat
son plein dans le pays, expli
qnec pourquoi :
lo Y a-fil tant de monde
assister aux tls ?
*3o Y a Ml plus de voitures
de luxe en circulation ?
t 3o Les hommes surtout
s'habillent-ils mieux ?
REPONSE
lo Parce qu'il n'y a que
ca i faire.
2 parce que les voitures
ont ae plus en plus attra-
yantes.
3o Parce que la Maison
Vincent CAU0INO
2*5, rue Bonne-Foi,
s'est spcialise en article pou
hommes tels que Casimirs
toutes nuances et tout piix,
chapeaux fins, cravates et
n te beaut,que,
grce son Stock formidable, '
elle peut vendre des prix d-.
fiant rellement tonte concar-
rence. Rendez-vous l'viden-
ce en visitant la maison Vin-
cent Gaudino.225.Rue Bonne-
Foi,
CI SOIrt
MATHIAS SANDORF
( SUITE )
Enire : 0,5 ; Balcon : l.< .
DEMAIN SOIR
Le superbe et grand film ;
|LE REFUGE
-m_ L) aprs le magnifique roman d'Andr Theariet.
Katre* : 0,50 ; Balcoc : 1.00.
Lykes Brothers S S Co lnc
Horn Line
Le m/s Frida Horn , de
retour de Kingston, est atten-
du ici vers le 6 fvrier, par-
iant pour I Europe via les
ports du Nord, prenant ftt
et passa qers.
Le m/s i Thrse Horn .
venant le 10 lvrier, en route pour
Kingston, Sto Domingo et
Curaao, prenant fret et pas-
sagers.
REINBOLO & Co,
Agents.
rexas Hati
o-----
Santo uonalngo;
Porte Rico
ei
... Le seul service hebdomadaire et rgulier "i passagers
chemises de toute beaut,qne., fret entre les ports du Golle du Texas ^directement avec
Port-au-Prince, Haiti.
Pour la rception rapide et le maniement habile de vos
importations, servez vous toujours des navires^de la LYKES
. LINE.
Les prochaines arrives Port-au-Prince sont
S/S Margaret Lvkes a le 5 tvrier 1931.
Bureau :-_,Rue du Magasin de l'Etat. Boite Postale B 46.
Halle^ louer
En entier ou eu partie, la
grande ha lie, sise Rue du Ma-
gasin de l'Etat, cl de Mr
Al lied Cooke.
Loyer trs raisonnable.
S'adiesser. partir du 1er
tvrir, Mr Henry STABK
Rue du Quai, en lace rte li
Gare. Tlphona No 2u91
mm
Toutes les Polices
DELA
laumisj
Articles
SPUAIA/TTI
DR
i
..*
Carnaval A
'&
m
i
comprennent la Protection contre la *
Foudre sans auamentation de taux
Euq.Le Boss fCo
Agents Gnraux
mmamm\
Vous crouverez de jolis ar-
ticles trs originaux pour
tous les.'gouls et pas cher,
tels que :
Chapeaux; d'Arlequin.
hipseai de Pierrot.
Boyscol
Garnitures or^et Paillettes
Cloches, Colliers.
Papier Cip toutes cou-
leurs Diadmes.
Masques tous geures.
Serpentins, Confetti, etc.
Venez de suite.
Chez John H WOOl.EY.
Giand Rue.
de Mattis & Co,
Aqents Gnraux.
Accident de Chasse
EJC'est un arcideut frquent
malheureusement et combien
'plorabletp or un chasseur
d'avoir des cors aux pieds. I-
est aujoutii huit faciles vil
ter. Le Diable i enlve les
cors eu sis*, jours pour tou-
jours.
Envoi par ^oste contre 8
gourdes :
ri. DES- HMPS
Si-Marc

A louer
Une maison tage avec-
tontes ses dpendances.
Bassin, gar.ige confort mo-
derne, etc.
S'adresser pour rentaig e
ment s
Me Ed. uard CASSAGNOL
On dpire louer
Une maison I BEIIEVUE
ou PACOT de pr#li v :
bien quipe, confort,
derne ayant sa soins s
chambres coucher avec e
sur la mer, de la galerie du
res-de chausse.
Le (ocatatre gardera la mai-
son probablement jusqu'en
janvier 1983
S'adresser :
Major A. FFG'N,
Casernes Dessalinea ou
Phone M-CJ
Maison louer
Excellente maison trseon*
fortable Eau, lectricit, etc.
Hue du Champ d< Mars.
S'a 'icsser, pour les rensei-
gn. menls.au Matin ou au No
2750, Tlphone.
Sainte Rose de Lime
|.s membres de l'Associa-
tion des Anciennes^ Elves (t
1 amies de 1 uvre sont
avisis ip.e ii s exercices de In
t mite annuelle commeace-
i i t le 1er Ma s proi hain
cinq heures p. m.
Lundi, mardi, mercredi, la
Sainte Messe,' ni vie du sermon,
sera dite ;' huit heures et
('instruction de l'aprs-midi
aura lu nq heures trente
L'Assemble gnrale se
tiendra le jeudi l'issrc de
la liesse,
I s secrtaire,
l|o me JEAN LOUIS
e
d
is
IL
S-
II
is
si
le
x-
a-
>s
ec
e-
tn-
l-
le
vu
la
is-
e
au
iffi-
'en


I
(

d
4
e
m
U
Jeudi
5 Fvrier 1931
Le Malin
24rae ANNSr; iV 72CH4
port-ao-Hrince
Tlphone : 2242

Pagol
Energique antiseptique urinalre
Aflt otu H radicalement
Supprime le doultaro
de ta mldloi
atpita toute complteottaw
41 rajeunit Im nwua d*i
urin "- qu'il re-
compltement neul
jufvlAni loua let mi-
ta kn habitent
^ai^a^aw

VAMIANINE
erarM, HaianiM > r*au
Profil ii i ,iu*
RUCOVAX
P0mm*** "m l.!c* r-tn1r .
PAGEOL si sa ru pill pour les gonocoque,
nota Indsirable des voies urtnalnu
.NaM. a* -
^^ittooJe ta aau-
gutuaei daa vole* ert-
Mire*. ranwaalla ta
Uaaua. friee rv
Jeunleaemeat ainpW
daa callulee U PaftM.
meurtrier ooo eeule-
en*nt pour le aoaoce*re
partout on U eilate.
anale encore aow *>**
ta entre BBlcroMe,
auaqueU ce dernier
riit aaeaocler. aurai
tout. Il est le fonda-
bmdi. la beae du traJ-
leoBenl de rartltrtte ou
de rhumatisme blennor-
3:lque. parce eju'll eet
ui de la bleonorra-
fte eUe-m*me
rrBarnuaax
eu MairevtOe.
Iui ctiaielaie. t. r ea M
daimat. Paru. I i" ***-
UN MILLION DE
BTONS PAR JOUR
Une grande production ,-xi^e un grand dboucha,
et, pour s'assurer un grand H'>ouch, il faut que
la plus fine qualit l'uni e la quantit maximum.
Cet pourquoi les I Stom de Chocolat au Lait
Cadbury ceignent le globe.
ASSUREZ-VOUS
la
General Accident Fire & Life
Assurance Corporation Ltd.
de Perth (Scotl >nd )
Urh.OroePU.. M. an. de, p. h.. -'^'"J^ "3S2Z
1re ?-ire. i.e soleil ne se coiohe | .lis si ui lnu.iaacuoi qui
m0ndlsPo^^onre.n,endi-,co.,-... u* le, l*>t, .onjj^r latojk*
Set Polices pour Automobiles.-.nvrent toli. incendie, malveillance, dommages
, hiispv mi'i i dans s. neronne ! dans ses biens u-u
Set Polices Maritimes mises p., ses branches d'Europe sont payab^ Utt
Ses Polices contre accidents ont va labis dans lu envers ent er l""1^^
Veuve F. BERMINGHAM, Aux Caves
SOUS- GENTS
Agent Gnral pour llaiti.
Port-au-Prince. G. GILG
JEANBLANCHETJrmic
ASTHME
Opprtstion, Catarrhe,
Suffocations,
Toux neroeusis.
autrleon oertalno par !
CIGARETTES CLRY
-u POUDRE CLERY
Dr CLRY, |8, Rut dp Maubttqt, PARIS.'
et toutes PhnrnirWt-*
OiO
Est une prescription de
Mdecin pour les Froids et l Maux de tte '.?est le remde
con-iu.le plus rapide.
util) en-tablettes aussi.
A LOUER
Deux excellentes picei
d'appartement, bieo sdues.
la Graud'Hue, quartier ora-
mertial.
S'adresser
M John WOOLLEY,
Grand'Rue.
Panama Railroad Stamship Linc
Service de fret et de passaqers entre
NEW-YORKCiTY N. Y. f RLSMBAL. i ANAL ZONE et les PORTS de la COTE
OUEST de l'AMuRlQUE du SUD.
Plus rapide et le plus diiect service de transport de passagers etdu trl entre Haili
et les ports Europens via New-Yord et Cristobal, Canal Zone, Isthme de Panama
Voici la liste de nos agents pour les principaux ports de l'Europe :
Angleterre Ecosse France
Mrs G W. SHFIDON & Co- 17 James Street. Liverpool, Enoland
The fallowioq are oie Igents al prineinal ports m Europe :
IENGLAND, SCOTL\NI>. FRANtJS.
Messrs G. W. SHELDON & Co.,
17 James Street, Liverpool, Englan
In rance, Messrs G. W Shel Ion & C >. -ire re irese ite l i ><
Glecvtly H-:skry & Co
CHOCOLAT
AU LAIT
.
CADBURY
S'adtesser M. Joe Woollev.
Une bonne Royal Mail Steam Packet C
prparation
pour le teint.
la de Lvs des Priun\sses de
la u*itoia .atrtteCta iHief
Lallf, vis a vis du kiosque podal.
Ce n'est pas un secret; une
lition bien prpare base
i'oxychlorure de bismulh
trs 6nement prcipit.
Ceux qui e < appli oient
quelques p>urs avant daller
au bal ou une rce uou
trouveront qu'el'e est n dis
pensable.
Indispensable aussi pour
les villgiaturistes elle em-
poche que le teint soit brl
ou tch par l'ardeur de notie
soleil tropical.
Le steamer "Phvlis Seed" venant de Londres, Kingston et
du Sud est at'eodu Port au-Prince le 11 Fvrier, prenant
fret via le Nord pour Havre, Anvers, Londres et tous les ports
'rF',,rpe- l. J. B1GIO
Agent Gnral
Tlphone: 2311.
21 Rne.de la Rpub'ique
MarseilItfS.
0VNO Peron& ,0,Ltd.
5d Quai George V.
HTvre
Henu Pbrom & Co., Ltd.
Rue du Iftottlio Vaoeur,
Bouloo.ie sur Mer.
Messrs K. A. Bendix & Co
21 Allen-He. Coperihi^en.
Oslo. No iWAT.
International
Snelitioasse'kap Oslo.
MM \tlv\tic Pueraitr Corp'n
Billinhois. li at irg 1.
Germa ny
MRS \TL4atnc Freioht
CSRPORVTION
Germmy
Messrs Atlantic Fkbinoht
Corp'n.,
24 Quai .'Jordiens,
Antwerps. Belgiura
i
>y the tllowin (irnis
Hern Pbrpn & C" Ltd
95 Rue des Vlaris,
Paris.
Herxu
Rue
*.
PsaoH & C6 Ltd.,
de Tranquilit.l
r D i ik;rque.
LU.
+-i
]lerici
Hernu Peron& Co
9 Hue Roy,
Bordeaux.
Gen )E. Italy.
Mssrs UtsfRT lo-; &.
PlAIZA S.VlATTBe No 15Genop
Cottbnburo. Sweden.
Nor.lisk Express,
Coihenburg,
Messrs Atlantic Frbigbt"
Corp'n.
rKon Emmap'ein 3,
Rotterdam Holland
Messrs Steimann & Co
ALUMIMJM UNE
DEPARTS DIRECTS DE NEW ORLEANS ET DE MORIl F
POUR LES PORTS HA'TIENS
TTn steamer laissera N. w O lans le 13 crt. et M ibile |r
10 directement pourles ports du Sud, Port au Piince |e:
Gonaives.
Port au Prince, le 10 Janvier 1931.
A. DE MATTEIS & Co
Agents Gnraux^_________
Cabinet de
*eARraiRDA\TBRAMEAl
AVOCAT
Ancitn ministre de de ta Jtutlct
bue du Peuple ( itre lei
rues des Miracles et Pax
Port-au Prince.
Grand Caf de France
Sous la direetion.avisee et intelligente de Monsieur Franoil
Giraldi qui est devenu l'associ de Monsieur Patnzi, le propri-
taire de cet tablissement qui n'a pas .d'ga1, le GRAND CAF
DE FR\NCE, ifl e ses ann ibles et disiiuguc-. clieais, tes
consomrnaoons lis plusfiies, les vins de toutes provenances le
plus choisi*, Cig n es el Cig relies, Saudwuhes, vai les, des pr.x
dt flan' loute coiicurience
L'.u.'- il It nlus sympathique continuera a tre.le meilleur
attrait du (jiand Cat de h i a ne.
PATiilZl A Co. Tttphesa pii.
Insurance (Jo
Une des*: plus fortes,;COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
sur la VIE!"
EUG. Le BOSSE & Co,
Aaents Gnraux
-- '


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs