Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03826
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: February 2, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03826

Full Text
ment Magloire
135, KUE AMEKICAINE 1368
TELEPHONE 0 2242
21aie AN.NliE N 720d
r W ajoia> psaj prompt 4
t'irriter, car la colre
roposo dans le> in dm
riuaonae.
UWaMAffl
LUNDI 1 FEVAIER 1931
ciaent de la D G. T. P.
j Vraie Hciianisation

IMIIENT NOUS DEVONS L'ENTENDRE (1) j

m I I
III
si que nous posons ici
stion de l'haltianisation,
atendar.t de l'o ganisa
de tous les services du
et de la formation de
Ipersonm l.eonlorinemeut
rincipes de notre droit
ne) on est amvn
ttre que le moment est
pour nos Pouvoirs pu
de rglementer, pour
ue service de l'Ktat, les
liions di' uomnali'in,
ges d'ailleurs par la
titutiou, de laon
[iquer au privilge que
|-ci attribue au prsident
Rpublique son vciita-
l haut caractre.
caractre est celui de
sliture, de prononcer la
nie qui consacre la qua-
di reconnue du loue
jaire par le lait que la
rchie laquelle H appar-
ou dans laquelle il
e entrer a ailmis que,
cela, les conditions que
i a prvues en vertu de
nstitution. sont remplies,
serait-il pas d une COQ
on immorale de penser
le privilge de nuiniua-
atlnbue par la C nstitu-
au met de l'Etal poui roit
ier, ainsi que la chose
quelle les fonctionnaires res-|
ponsibles des services du
trait, qui sont des services
publies hatiens, seront invi-
ts a dte/miuer, pour leurs
services respectus, les dites
conditions.
Cest le moment de dire ici
qu'un 'fto't avait t fait, en
1921 par le secrtaire d Etat
des Hua >ces, alors M. Au-
guste Mi gloire, pour obtenir
[ du onseillcr nuancier que le
| tir i eut de la Rpublique
i dlivrt des commissions aux
I lonciion-naires de son service
sans pourtant tourner en rien
la composition du person-
nel, et que cet flort resta
sans rsultat, encore que la
.question t t prise en s-
' rieuse considation et exa-
I mine avec le ha ut-corn mi s-
sai-e et la lgation amii-
, cal ne.
Les raisons de cet insuccs?
Le Conseiller fi lancier n'eu
exprima qu'une et de prin-
cipe: il objecta que. prcis-
! ment, tel svices du trait
avaient un caractre quasi
oiploma iquequi mettait leurs
tonctionnaires en dehors des
'; conditions ordinaires de l ad-
minisration hiitiene.
Il .serait bon que cette ob-
C&&
WkM
Facilite la dentition et iaformat;
Donne la force et ia san
Exiger la marque dpl':*>. PP5PHAT
RPANOUF. DANS LE MOU- ENT,R0*L^
I IMITATIONS.- SC 1ROt)VEP->^OUl
|
ON DE5 03.
T.
INE FALIRES'
MEFtEW DE-i
- P,:.PI5.
Une Histoire Diploma
tiqua d'Hati
MAhel Nicolas Lger, ancien
jurisconsulte au ministre des
relations Ettneures d'Hall i et
professeur la Facult de droit
de Port-au-Prince, vient dp pu>
blifr le lome Pr' niier H'une Bit'
toire Diplomatique d'Hati. On
sait que celle petite rpublique ^
antilenne lut la deuxime qui
naquit l'indpendance dans le
nouveau monde, il y a 127 ans,
dans des conditions tragiques.
L'auteur raconte avec tout
l'art d'un historien les vicissi-
tudes par lesquelles ap.ssAla
nation h ltienue depuis la
pio-
u , .,............. clsmation de son indpendance
atique eu milieu hatien, jection ne lui pas perdue de jusqu'au rgne de I Empereur
ce haut magistrat do.t vue dans le cours des ngo- ^3^1-. priode.les prin-
cations actuel pour subs- JJ Pd ; g di_
titner des onctouna.res ha- JgJ naj7iene sont : 1) ,'.
tient aux louotiounairesame i g elficace donne parle prsi-
ricaius. liais, aprs six annes,

cendre persouneLe-
jt daus la loule pour choi-
jen dehors de toute rgle-
lation et selon ses piet-
les et capi icts, ch cun des
liiouuaiies de ladminis-
|on publique? Cest la
pour le ch t de l'Etat,
daibnrane et trop d'a-
|udiissemenl ; et pour le
s, nop de risques.
que nous demandons
le, c'est une rglementation
craie des conditions de uc-
laliou aux fonctions pu-
lues, a 1 occasion de la-
Dans l'Inde
Par sans fil
BOMB \Y, 30 Janvier. L'at-
tention de toutes les personnes
intresses dans la iut'e civile a
t concentre Allah-mari,
quand Mahatma Gandhi, insti-
gateur du mouvement de dso-
bissance civile, eut rencontr
les outres membres du comi'
rie travail du congrs de toute
l'Inde.
o
Les ravages
DE
Finfluenza
WASHINGTON, 30 janvier
L'influ DZa sest rpandue rapi-
dement travers le pays, pen-
r"anl la semaine dernire, a rap-
port le service publ'C d'hy-
gine. Un total de 7257 cas a
dent Piion a Bolivar pourlin-
vu les chiu;emenis survenus dpendance des Itpublques de
et la priode o nous som l'Amrique Latine, au risque eu- constat aujourd'hui.couip -
mes arrivs daus 1 application d'exposer la jeune nationaux r 3807, il y a une semaine.
du trait, elle peut perdre de reprsailles de I Espagne ; 2) Les
sa valeur si la question, ngociations en vue de la ie-
counaissance par la France de
colonie comme
comme uous le suggrons,
s lve plus haut et au dessus
I des personnes.
( suivre)
(1). Voir Le Matin des 30 et 31
Janvier.
bltge.
pOII Les tudiants de l'cole de
,i,oii.de mdecine, de Damiens,
de l'Etole militaire monteront
.|.s c hars dcors par nos difl
rents clubs
Cela pi omet beaucoup.comme
on le voit
Carnaval
o
[udi dernier, 4 heures de
Fs-midi,les diffrents mem-
du Comit du Carnaval se
lunis l'Htel de Ville. Il
eu changes de vue entie
| et les Membres de la Colli-
sion au sujet des dernires
kures prendre pour le plus
jiplet succs du Carnaval de
le anne. Voici les disposi-
lia qui od ei prises .'
. Il y aura deux piix pour
Ichars les mieux d ors le
Inuer de ces prix rajfn n,,e
ftln et le second une Radio
Pour pei mettre tout le
Inde de prendre part a la
iribution de ces prix,la Coin
Ssion Communale vtndra ds
llelins de vote, rai>on de
jquante centimes le bulletin,
partir du lundi gras, tes ur-
seront dposes l'Htel
Illuminai pour recueillir les
[iletiiis de vote. Il y aura des
les au lhamp de Mars aussi.
I A part ces denx prix.un prix
ra oflert par l'Administration
fniinunale au tioisime char.
Pour les places dans les Tri-
Ints, elles seront au prix te
Mpi.inie centimes au premier
ffee. Elles seront gra'uites au
lUkieme tage.
> Lue valeur dedeux centsou
il cinquante dollars tera ac-
Irde chaque Ue.ne put r
le et sa suite. Chacune
tines recevra, eD outre. I
U venir de l Administration
immunaie.
|i> Hecepiion des Reines la
|edidence. i'H el Communal
grand b 1 a leur intention au
Uicte t'oil-au PriilCitn. Ce bai
[la otleii par nos tinq Clubs.
U'tat par urage au son quon
uia quel ckarouvaia le cor-
son ancientie
rpublique libre et indpendan-
te ; 3 ) Les lu,tes pour la sou-
mission de la partie esp'g oie
de llle, anciennement province
bailienne (aujourd'hui Rpubli-
que Dominicaine.)
Cet ouvrage, dont la docu-
meneation a t puise aux
-mitlelures sources, piesente un
intrt tout paiiicuher pour
ceux qui sintnssent l'histoi-
re politique et diplomatique du
Nouveau Monde.
( La Sut ion Belge ).
_,e seivice estime qu'il y a cinq
tois autant de cas dans le pays.
Grve gnrale
d tudiant* Madrid
Par Sans fd
MADHID.30 Janvier- Toutrt
les unwersit s ont t fermes
tujoinvt bu par une grve g-
nrale des tudiants. Les rser-
ves de police on' t en service
constamment. La g've a '
dcrte comme un mouve-
ment des tudiants radicaux
conlrs le gouvernement et en
laveur del Rpublique.
Amicale du
Sminaire
Session annuelle
Les Membres de l'Amicale
du Sminaire sont pris de
prendre part la session an-
nuelle qui s'ouvrira *Port-au-
Prince le 8 Fvrier 1931 au Pe-
tit Sminaire CoHtgt St MW-
nal (Salle de la bibliothque de
I l'Amicale) et qui comportera
les pointssuivants :
I __ 8 Fvrier a 10 heures a.
m.Assemble gnrale avec l'ot-
die du jour: ., , ,
a) Allocution du Prsident de
l'Association.
b) Rapport du Secrtaire O
nrale.
c) Rapport du Trsorier
ri) Election de 4 Membres du
Conseil d'administration.
e) Allocution du R. P Sup-
rieur du Sminaire.
II Lundi 9 Fvrier 7 hs 1/2
a.m-, en la chapelle du Collge
S Martial, Messe de Requiem
en mmoire des Membres de
l'association dcdes depuis la
dernire assemble gnrale,
savoir :
Charles DupUV, Windsor Rel-
legarde, Maximilttn Case, Victor
Andr, Lonce Dutort, Evrard
Dupoux, Ption Pressoir, Jules
u. (a'gens, Tullus Lochard
\\r Mrenlin.Dumerv.Franois
Lavelanet, H Anglade li s.Geor-
ges, Pouget, Vve Alcide Charle-
magne, Etienne Morin, Joseph
Lacombe.
111 Lundi Slvrier 7 hs 1/2
du so>r, Banquet de clture de
la Session.
N. 0. Les parents des membres
dfunts sont pris d'assister la
Messe de Requiem.
Le Prsident, LESPINASSE
AVIS
Les capitaines des Clubs,
Mambrts de PU. S. S. H. snt
invits entraner plus acti
veinent leurs quipes de toot-
ball, en vue de mettre le
la Comit eu mesure de hoi
sir trs prochaioemeut et d'
pi es leur rendement, les l-
ments qui doivent torm 1 E-
quii'R Hatiennc L'Equipe
une lois choisit, pour assu-
rer son hoinoguit, il sera
organis des matches bi-heb-
douiadaires. Eu outre, le Co
mit se lait le devoir d'ap-
prendre aux Clubs et au pu
blic.que le'Team* du croiseur
"Dragon" atteudu ici le 24
ICvi u r prochain lit match nul
avec l'y e des plus pointu
tes quipes de la Jamaq e.le
-Ailboum". Le Ce mit
Propos
cachels
o
Vous arrive-t-il quelquefoisd'cou-
Hr, dans le crpuscule, les conver-
laliona des passants ? Moi, 1res
souvent. El j'ai not celle-ci, qui se
taisait, devant un les trente parcs
dans Lesquels la Haaco transporte,
Chaque jour, de Logane a ses mou-
lins; ses cannes aux teintes jaunes,
vertes et rouges :
Premitr loustic :
- Dieu' que de cannes sucre !...
et qui bientt se tiansformeront en
sucre blanc pour le chocolat et le
cale t
Deuxime loustic :
Sucre blanc ! C'est bon pour
les bbs et les gteux. Moi je son-
ge l'excellent liHUM SARTHb, CA-
CHET D'Ol'., qui-va sortir de cette
Momance que l'on transporte.
Et l'eau leur en vint ta bouche I
BIRE NATIONALE
DE LA
Brasserie Nationale
Se vend partout Or 0,10
le verre malgr sa qualit
suprieure.
Protqez votre Doche el
votre sant en la buvanl
toujours.

Le Minislrej
franais
FAR' SANS FIL JT
I "PlS.aoJanv. le nouveau
ministre franais du snateur
Pierre Laval prsentera son pro
tjiamme vendredi la rh^mbre
des dptrta. On s'attend ce 1
qu'il triomphe a peu P's pr
.51) voix On croit que le gouver-
nement lavai restera au pou
voir au moins a;su longtemps
pour pre.-enter le budget.
L
ALIX
29 annes
BOY
de huccs.
Ford baisse
ses prix
Le 18 janvier 1931, Ldiel Ford an-
nona une rduction sur toates les
voilures labrique par la Ford Uo-
tor Co.
Comme toujours, voulant faire ns
clients en profiler, nous diminuons
immdiatement ns Prix de Ventes
de 36 KM) dollars en Hati.
l'ai exemple la Ford Tourinj d
places se vend maintenant 775 Oui.
i l'ort-au-l'rince.
Nous devons attirer votre attention
stir le lait que la FOHD est la seule
Voiture pour Hati, parce que :
1 File est vendue avec un profit
raisonnable.Nous pouvons vous faire
voir, vous prouver que des voitures
qui ont t vendues en Hati 300
;iki dollars de plus que la Ford, ne se
vendent aux Llats-L'nis que 25 50
dollars de plus que la Ford.JCes va-
leurs tpie vous paye/, en plus ne sont
ajoute* que pour couvrir le/surplus
que l'on vous donne pour votre voi-
ture de 2mc main.Achetez une Ford
el vous paye/- un prix raisonnable.
ftlori que vous payez un prix excessii
quand vous achetez, une autre Mar-
2 La FOHD est la seule voiture
pour laquelle vous trouvez lOOo/ode
Pices de rechange en stock.
U Le prix des pices FORD eet
raisonnable,tandis que pour iea au-
tres marques, les pices similaires
au\ pices FORD se vendent .'1 foie
plus chres et quelque 10 s# elles ne
sont pas aussi suprieure l
4 liai o o de Service, non av. n-
un des meilleurs Garages des Antilles
quip d'outils lectriques et air
comprim les plu modernes.
Avec les bas prix et les qualits con-
nues de la FOHD, nous affirmons
qu'EUe est la seule voilure pourliaili.
Venez nous demander nos nou-
veaux prix et vous serez satisfaits.
HA1TIAN MOTOHS S. A.
Vendeurs autorisas.
(rand'Rue l'houe 2372.
Port aa Prince.
#0Z
T7
... a vu, vendredi malin, on
des trangers que nous appor-
tent chaque semaine les ba'eanx
touristes qui nous visitent, se-
metlra an posture de photogre
phier un des porteurs matinaux
qui avait sur sa tte un aorme
rgime de bananes. Et les pas-
sants alors de protester. Mais le
touriste qui tait acompagn de
sa femme ne se laissa pas intimi-
der. Il offrit dix cents, amricain
au type qui paisiblement, s'ar-
rta, se laissa photographier. La
comique, c'est que ceux qui pro-
testaient voulaient que le bon-
homme partaget avec eus l'ar-
gent qu'il avait touch pour lais-
ser en vue de quelque journal
amricain fixer sa dsopilante
silhouette.

... a vu un gentilhomme qui
circulait, avec sous le bras, un
paquet o il y avait deux sou-
liers de nunaVos diffrents. Le
vendeur s'tait tromp et lui
avait donn un trente neuf et un
quarante et un. Heureusement
la chose tait rparable. Le ven-
deur trouva les autres souliers
dpareills et ainsi fit un nou-
vel appareillage. En somme, las
deux auraient perdu cela si le
hasard n'avait pas voulu que les
choses s'arrangeassent.

...voit que depuis quelquts
jours, imitant en cela notre cou-
frre La Presse a, presque tous
nos quotidiens ont leurs brels.
Le Nouvelliste tait la chose,
lui, sans le dire. L'Elan, lai,
carrment fait des biefs aussi. El
La Volont aussi. Cela nous
rapporta loin,trs loin,aux nou-
velles en trois lignes du Matin
et que rdigeaient alors quel-
ques jeunes gens qui tous ont
actuellement un grand nom
dans notre littrature.
*
... a vu une temine qui ma-
nifestait, mais l, trs srieuse-
ment, un grand bonheur, et de-
vant tout le monde. Savez-vous
pourquoi? Oyez plutt, car elle
expliquait elle-mme pourqut i
elle tait heureuse:
Ahl tu grisonnes, disait-
elle son mari. Comme j'en
suis rontentelTu vas enfin iveif
une tte respectable.
Elle aurait pu ajouter:
Et les petites femmes te I..
la paix.Et moi aussi, par con-
squent.

... a vu un drapeau qui flottait,
vendredi matin, pour la pre-
mire fois, au dessus de la Mai-
son Joseph Nadal & Co. Nos amis
nous demandaient ce que signi-
gniliait ce nouvel emblme.C'est
tout simplement le pavillon de
la Pacific Canadian Line dont
M. Joseph Nadal fils eit l'Agent.
-
... voit que certains chauffeurs
de la Ligne se livrent, depuis
quelques jours, un jeu des
plus dangereux. Ils lancent leur
voiture avec une vitesse qui
n'a rien de rglementaire et font
exprs de raser, ces moments-
l,les pitons qui,naturellement,
en sont ahuris. Et alors ces
cliaufteurs de ralentir et de rire
btement de leur facile exploit.
Verrait avec joie la Police ou-
vrir les yeux sur l'altitude de
ces chauffeurs peu
dables.
recomman-

... a vu des pompiers monter
en toute vitesse vendredi soir
Bolosse,croyant que le leu avait
cladans le quartier, chez M.
Castera. Us sont redescendus
quelques minutes aprs lgt re-
ment bredouilles, car, cet in-
cendie ^n'tait qa'une fa u i se
alerte.

. a v f\ix hommes de let-
I s qui, hier aprs-midi, pen-
lin's sur un G'and Larousse,
cherchaient 1 quivalent fran-
ais du mot John Craw. A la
lin l'un d'eux s cria comme Ar-
chimde, mais en grec, raturei-
I. mint J ai trouve! Pin t flet. il
avait trouv le mot urubu : es-
pce de vautour qui b nourrit
de charogne et d ordures.


Kf^OHlPMMHtfMi
PAGE 2 2
L MAON~2 jfFvrler HH
Le Duce
et la Paix
o
LES
Merveilles
DE LA
Science
Drelarafism eaeiilitlfi ie Mamisliui
h h learialiste aiujl.iis
o
Voici, in-ext'nsn, !(>s dclar -
lions (j i I laites r-
cemment x 'lu
journal anglais Daily Mail :
.le ne lerii j imas la guerre,'
iiiDins que ; me prenna
a la gorge. Comment moi, qui
ai servi Comme simple soldat et
ai vu la guene dans ses aspects
les plus horribles, pourrais, je
lancsr tout un pays dam un
nouveau Conflit 7 Gommant
pourrais je i H i de ma m-
moire des sou tnin ftro-
yablls (j i de quatre-
vingts solda lu tsen pices
aoi.s mes yeux pu- l'expie- on
d'un' seul
ne ? Ce lut nne d I nbes
dont l'eftel l e> la plu-
pat des ho eurent les
jambes ai i cette h ni
rible viaio i e dans lea
yeux et l'odeur du sang me
monte aux narines en en par-
lant.
i. D m (i dii lublics, on
extrart des phrases isoles sans
tenir compte d onditionadani
lesquelles ils sont prononcs, et
ces pli acs sont I; o npetles
dans le i o m r pour
prouver no^ in entions miii a
riates. Cepi l I, qusnd | ex
prune nier a tir d p ni
et quand j ii |ua le mo
yen d'y | arrei ir rside d
une rvi ion r.
traits d nm | l'i
dev int li mi l ,
en octob dernier, o inn
pas le mi " I
mes pai i '
La situation in i
en Euro tertdoe. La
causa doit berchi e
dans la gi ai la in liti des ar
meiiK nia q i entre les
difirentes nalio v. I pv-
ponderame milil ire d'anaroe>
pe d'Etats I gali no-
minale l.i S ' 'les nat uns
est un nv
Je sais qo la nation Iran-
Mise < He-mme n'est pas ; grs-
aiv--, mais l ag monii nilit lire
qu'elle a l tb ie en Eui ope
maintient tout le continent en
lu de termentetion, Outre la
rduction des armements, la r-
vision de li i pail est
ncessaire poui i ablir la senti-
ment de la scm it ei Eu
U y a des absurdits leri itoi
nxqnellei liei ; il y
a des prjudices n oi
que la mutilai o i de la Hongrie,
qu'il tant ie,,M i
L'Itali* la for-
mation d'un n ne rvisionniste;
mais lea efti t tans
pour cristal! i les co itiona
actuelles de i I in. lions
contraires la ual ire, ni- peu
vent que cre namun
d'inliiets pa | lis
eent un prju li du tait de i si
eflorls.
(.niiimest as rpare lea asinaoi
Les merveilles de la science
ne eonnsisseol plus de. bornes.
La sixime
victime
de Staline.
F./U H S S. n'a pas de crise*
ministrielles au grand jour.
.unissent plus de bornes. ,Cegl dans romDre8qu.c,i,enl
Chtens et rhafa J, Hhconfl,!, Un beau matin, on
irons profier te dnkn d leiIe3der est sus-
ilectionnementsdelaprotnse .{* .. ,.___
so
' pcrlectionnementsde laprot
moderne et se taire remplacer
v us, dents, jimbes, qui vien-
i (Iront leur manquer au cours
de leur turbulente existence
pect, qu'il a dv de la ligne
gnrale , ou trop gauche ou
trop droi'e. et lpe de D i-
mocls s'abat sur le commu-
niste hrtique.Rikoveat la d r-
nire victime. L'limination de
On annonce de Londres
qu'on vient de fabriquer pour cg nn tait depuis
chiens des jambes artificielles ;. i_ ,;:. ..7, '
si intelligemment conues que
1 animal qui en est muni peut
troller sans faire le moindre
bi nit e' des veux de verre ou rte
cellulod* qui .pprochr-nt telle-
meu1 de la perfection que c'est
s'y morendre
De pins, on pourra procder
iu raieonissement, par les m
thodes M iba h ou Voronoll,
des anima m trop vieux. Lop-
ralion a dj i le pratique avec
un succs inespr sur un Le Nuislrf d'Hati
six ans le Premier de l'Union
sovitique prouve latoate puis
j nnce de S'aline. Le dictateur a
i limin l'un api es l'autre tous
les membres minentsdu Po
lubureau tel qn il existait la
mort de Lnine : Z noviev, Ra-
menez. Troizky. Boukharine,
Tom-k", Rykov.... Qui sera le
septime ?
pagneul dont l'Age coneepon-
d; i celui d'un homme .te 113
ans et qui tait devenu apalhi
q i et demi aveugle.
Niais tout ceci,qui sepassedans
le Royal Veterinary Collge, a
j Camdea Towo (Londres), n esi
qu'in i-.omm e in-nii Ce qu-
le.n neni proies eur Hobdey
} principal du col g -, espre ac
pill bientt, c'est gurir la
* moi ve chez les chevaux
et la rage chez I s miens,
. lie ions particulirement
contagieuses et fatales a Ihoui
mi ; c'est aussi rduire, snio i
primer compltement, le*
i ivages de la pneumonie parmi
le btail, ravages qui cotent
millions 1 agi icullure.
Mais de telles expriences
co eut cher. Li'inatitot du pro
ui Uobday espre recvoii
u le aide impo' tante du gou
lement, taule de quoi il se
dans l'ob'iganoii de 1er
mer ses portes dans le courant
de I anne.
a Paris m
ses letlrrs aV errasce
irt
D aprs une dpche de l'A
"ne. Havas en date du 21 de
ce mois la Ministre d Hati
t'aris. notre ami Constantin
Mayard, a remis ses lettres te
crance u Prsident te ls R4-
nnb'ique Frs use. Nous au
ro is le plaisir de lira bientt les
dux discours qui ont '-t lian-
tes cette solennelle occasion.
CORRESPONDANCE
Au
Directeur du journal
Le Matin Port-au-Prince
Monsieur le Directeur,
je vous apprends en guiee
de rectification que le co icert
du dimanche 18 janvier na
pas t donn la Capitale par
la musique de la Grande Ri
vire, dnomme Etoile de
la jeunesse i.
L'organisateur de la slection
Unioidu Nord, Mr Horace
Bellerive. Dpute de l'Arron-
dissement de la Grande Ri-
vire est Praident du Cercle
musical "Trou du N'rd"-
Cest plutt cette Fanlare
que se groupaient quelques
musiciens du dpartement
sous la direction du rival de
l'aganiui, le maestro Votvick
Ricoun, ex-liiecteur de la
Fanfare a puise.
Salutations et remerciements.
T.JASMIN
Grande Rivi-e du Nord,
le 25 janvier 1931 t
DEMAIN SOIR
MATHIAS SANDORF
( SUITE )
IsWre : O.H ; Raicon : l.OQ.
MERCREDI
Pour la dernire to.s, le film devant tre retourn :
MANDRAGORE
Avec Brigtie Helm.
Ctdrse :1,U0 ; Baleor : 2.00.
C;i-TI
.Fayec vous un GOOD-TIME ea allant pmer agrebis
meut vos soires au
La femme la p'us riche
du monde est une
Japonaise
LONDRES 28 janvier. Par
l'hritage de aon pre, M. 0%
[lia, q li lui a laiss* prs de
j 130.974 livres sterling, la
comtesse d- Oranard devient
une de itemmei les p'us riches
du monde.
O i ( roil cenendanl q-ie la
plus riche tem ne du monde
est nne Japonaise, \lalam**
a s *..k. femme d-t -|on e( ,e ,;, ie ce qui fon,
BX'raordina re propri \VhommM du inoil fa d une flotte de navires .
d'aciries, de plantations de
i a me n sacre, de colon, etc..
el qui russi a difier une jo-
lie |n tune de 30 millions de
hvrea sterling, soit S 700 mil-
lions de lianes.
tirers/s de LrniM*tt, Chevalier
s> la Ugien hsaoeur
Noas nregutrons avec plai-
sir, la uomiuation de notre mi
Georgea de Lespinasse, dans
I Ordre de la Lgion d honneur,
au 'itre de Chevalier.
G orges de Lespinasse es' un
des roinmeran s franais les
plus importants de la phee II
est ^rsident de la Chamb e de
Commerce Franaise et dirige
depnis dj des temps l'impor
tante K -vue de la socit fran-
aise de Commerce.
Nul mieux que notre ami ne
mritait cette hiute distinction.
II est un de ceux qui ont colla
ho avec le plus de sincrit et
continuent collaborer S I ia
lensification de nos liens daini
li el 1 extension d' nos rap-
por's -ommerciaax avec la Pren
ce
Noos prsen'ons nos sincres
compli nents au nouveau d o -
qui l'uir ses imporlan et
qunli de connerant probe
ei ac if l* qn dites de dis'inc-
i
Le PrsideBl Trnjille el te fii-
ral Hsracis Vaaqsej
Ces iours-ci le Gnral l
illo, Prsident de : bit
que Dominicaine, a i ndu visite
an Gnral lioracio \
ancien Prsident de la mi
Rpublique. La visite dura pins
d'une heure d dei Oii croit
que la Paaident Ti ujdlo insista
subies de l'ex-prsidenl Vasquez
pour que celui-ci obtienne de
sa amis politiques |u'ila i< lae
eent p:is d'oppositi >n au Gou
verni m< ' 'Ui< '
La (>' t lioracio V sq u i
aurait rpondu quil s'tait, vu
aon gninJ ;^\ k-'1!" complte
Bien de la politique 11 qu'il ait,
Eur consquent, dans i imposai
ilil il obtenir quoi que c soit
de ceux qui taient 11 i
f[ionuures lorsqu'il tait dans
a Politique.
Diplomatie
ominine
f.
Chrysler s'assure pour
12 millions de dollars
NEv\ YORK 20 11 '-<
aNewYo-k ^mrioan a di>
que Walter P. Chryslat n
nat de l'auto n bile, i p sd
polices d'assurant sur i
levaut un total de 12
lious de dollars, le large
naontant qui ait |aui ds t ac
cord quelqu'un. Les polices
oui. t mises pat cinq corn
pegnies.
association lminine de
Ci i lornie vient d'adresser
fo les ses adli^renlss la eiicu-
laii e suivante :
Conseils pour garder le ma
,< Chre Madame, paraisse!
devant votre mari uinie au pie
mier djeuner, propre, Iratehe
et ftUC avec g ce; habi uez
VOtre mari sortir le aoir, deux
(ois par semaine, en votre coin
pagnie; quand votre mari reste
a la maison, laissez-le en paix;
avan' de lui demander une non
robe, nettes bien en rgle
voa compte de dpenses do
lupies; ne lui demandez ja-
in lia ne vous ai'ler dans les tra-
\ ux de la maison;|ne permettez
I mus i voire mre de passer
l< aprs-midis dudunanrheen
\ itn mai on; en toutes choses,
,1 mand % l'a via de votre mari
il /. le quand quand d lui
toser ; of z geotdl
sans tropd'obaqai wri; a x
lacoavietmn que vous et es une
i ihle crature, que lui, au coi-
re, est lorl touiuie un lion,
ageux connu Napolon, et
n'ayei |amaia te moindre doute
qu'd est un gnie.
Le sexe fort
Les cinq Reines
sont lues
Les cinq Reines sont lues.
Voici leurs noms : Mlles Odette
I Jaan-Joseph, (Bois-Verna) Lu-
t cienne Douyon, (Centre) Leone
Acloque(Sain'-Joseph ),:armen
Leba c, ( Bel-Air) IMher lil
m-u, ( Mo ne--T'ifl).
Nous prs n ona nos comp i-
uieuts .. ce* Cinq gesS e sou
li i'io,is ,|,i I e> .tien beaucoup
de suecsaucou'sde leur ioyju
t de trou jouis.
eu- i\ j-i p
Prix exposes
ri I
L'lgante Austin qui sera of-
ferte comme premier prix u
plus beau char des t nq Reines
est expose d> quhsamedi au ga
rasai Kneer.Oa peut aller la voir.
Le second prix qui est un or-
lophonic du plus beau modle
est expos h West Indies o
on peut I admirer.
Pr-Ca-Tlan
Le Dr Prigord
Nous avons ete infiniment
seuMb es a la marque de syra-
pathie de notre distingu
ami le D. Fengord qui. ds
son arrive ven Iredi par te
-Hugo a", est venu mtni re-
d e vi ne au Matin ',
Le Dr Perigoid qui n a reprsent pendant quel-
ques mois Lond'es en qua-
lit de Ministre Pleuipotentiai
re nous est revenu en bonne
ente,
Nous lui renouvelons loua
nos meilleur- souhaits.
Publication
reue
Nous avons reu le Bulletin
tnmesIrieKjuillet Ao -So'em
lr e) te la < o nmune lu Cap-llj-
lien. C. bulletin qui esta lire a
t coquettem-nt dit p^r I Im
p imerie du Sminale dont le
grant est M. H Petigny.
Nous flicitons l'Edilit Ca-
poise et la remercions pour son
gracieux envoi.
o vous respircree au aon d'une musique partailed'aa arthe-
phoniqne dernier cri, lee nerf unis griee ts dee environs,
dgustant les liqueurs lee plus finee, les boissons les plsa
alraiehrssantee des prix rellement aurpreaanta.
Un appel de Gandhi
Cuv sons fil
BOMB Y, 29 J nv er Via-
tut u oa,i iiu, alfi lueni les
nouvelles reues, a tail un nou-
vel appel aux millions de na-
Iiojabstes de l'Inde, leur de
mandant de continuer leui lutte
,joui l'indpendance.
La rsistance
u Nicaragua
Une bit mie tranche, auuonct
un Sais fi de M n >gia. entre
la police de Nicaragua, sous
la direciion de ofliners tu fa-
rine Corps des Kiais-U US et
des bandes de rebelles, a eu
h u Hii insurg-s turent tus,
plusieurs blesses u q I I e
chocs dais ddlren es se uns
du pay>.
NAISSANCE
t es pous F y m ou u
le bonh ur de l -r lu njiss u-
c- de leur prem *# bb^, surve-
nue le j. u li 29 j i 'vier qui a
e \>r lumii : jrR SOIS
Nos compliments.
Voata par suite
de s iMie excution
Il sera procde le mer. redi
quatre fvrier 1931 dix heu
ras du iiunu devint I t ri
bjuai de piix, se 'ion N ir I
rue du du re p r h is i r
Meicy Flix du IMiumI de
Peiure instance de Po t
au-t'nuce. la vente de meu-
bles el tflets moi)iliei.s, cou
liatant eu tables en acajou,
pho lographe, marque B> uns-
wick, disques en bon tal,
chaises de forme amricaine,
dodine, grande gace.tab eaux,
armoire en acajou, gr^nd
lit eu acajo i. Ce>te ven e se
lera au ptOs o tirant et der-
uier eu heiisseur, u comp
tant, s ius peiue de 1 ide en
chre, a la requte de Me M.
Morpeau, avoct| dtmturant
el domicilie Pon-a .-t'rinfe,
ay i u t pour avo a s constitus
lui mne et Aies t. olyniee,
Antoine Rameau et Th. Ben
jamiu.
Horf au-Prince,le .'9janvier
liai.
L'huissier,
M F X
Maison louer
Excellente maison trs cou
fo table. Eau, lectricit, etc.
Rue du L,aiup de Mars. J
> n resse pour les rense
gnements.an vIatin ou au N
275'). eiphoue.
Manuf'icluie Hatienne
ae Ciaaretles
GEBARA&C j
LES CIGARETTES |
Bat Bas Fanlal-Lon 1
" Dcssalinienne* 3
Colon *
Rpublicaine* \
Porl-au-Princienne,
t;roe laflnesse d leur arme font les/lliees
de vrais\ ^mateors
Demandez Tout Automobiliste
N'achetez pas des accumu-
lateurs parcequ'ils ont une
belle apparence, leur valeur
relle est a l'intrieur, l o
vous ne pouvez rien voir.
Demandez n'importe quel
automobiliste du rendement
et de la dure des EXIDES.
Des millions de personnes
ae servent d'accumulateurs
EXIDE et vous obtiendrez ta
pleine valeur de leur rende-
ment et de leurs qualits
d'end urence.
xi6e
L'ACCUMULATEUR DE LOriGUE VIE
Agent! pour Hati
KNEER'S GARAGE, Port-au-Prince
THB ELECTRIC STORAGE BATT^KY CO., IM.iUiUlpbit, B.Uj^A.
Ad. 302
COMPAGNIE
d'clairage lectrique
Srie de vente N2
Rfrigrai eur G. E.
Le compagnie offre ses clients uue occasion ia<
pour p sseder un Rf'igerateur Kiectrique.
Coaditions exceptionnelles durant Ir mois de fvrier lWlj
a ) ''remi* r paiement : Or 25.00
b ) Solde payable n 18 verst-ments mensuels,
c) Insiallation complte GRATUITE.
d ) Li. garantie officielle de la -General Electric".
Ne perdez pas cette chance unique !
Dcidas vous immdiatement et veuwz voir
bls a la
ij Compagnie d'Eclairage Electrique
|u le meilleur accatil vous est reserve.
ces jolis mt*
Le llliuin Barbaneourt
Dont la renoma*e eat universelle a gard sa premire place
bemunoex partout :
UN BARBASCOUrT
Dpt lit des Csars.


UE. MATUN- 2 Fvrier 1M1
PAGE 3
Mosaques Hatien ns
Charlier-Malbranche & o,
1224, Chemin des Dalles, 1224
Tlph
one : 2680
*"*-3fcW
S
A
i;
T
II

qrable
iche
riomphant
*
eroique
nerqique
CACHET DOR
CACHET ROUGE
CACHET RLEU
S
A
II

11
E
ound
areable
ich
ri u m pliant
eroical
Cordonnerie Mont-Carend
Hyppoliie II Jeudy
A COTE OK LA PIT, CnANlrRla 171.
Vieil d'arriver M bel et grand auortnrei t t'a Chanetu
rea de touta fracheur f l de toute beaut.
On y treuvera, an rnitre.dea brattPta.r'ravates.rhaaaaaUajB
Chapeaux, tte, etc. rt touajautree arliales de'ehoix, de boi
got et bon march.
Mssdeuaoistlles. Mesdames. Meesieurs. MoeWietU s'Impose
la GOADONNEIIII MONT CARMBL
l
Avis au Commera
La Panama Railroad Steamthip Line a I avantage d'annoncer
if s dparts auivania de New-Yen k pour Port au Prince, Haiti,
directement, duuraiit le mois de Fvrier 1131.
I),paris de \ew York ArruHujes Port au Vrince.
Steamer CristobaU le 3 lvrier ltt31 le 8 fvrier 11)31
S/S aGuayaquil. le R) lvrier 1931 le 10 lvrier 1931
S/S "Aucun" la 17 lvrier 1931 le 2'J lvrier 1931
JAS. H. C VAN REED
Agent Gnral.
neroetic
Fine Liqueur
Superflu
Fin
GOLD SEAL
RED SEAL
BLUE SEAL
i
': .-
c
er%
Foie Intestin
F.NFCNCEZ-VOUS BIEI CECI BANS U TTE
Pour digrer facilement n'imnor'e quel
aliment, p'ur viter la loutdeur. 'op-
pression aprs les repas, neutraliser 1 aci-
I Site stomacale, supprimer les migraines
dues ai s mauvaises dij;efHona. dsin-
fecter l'intnatin. il suffit do prendre ^es
PO'JDRi.'- DE COCK >
l-iuo, .tolre Stt POUDRES l)t OOOK JEU0N7 (ta*.
KX VtUTE DANS TOUTSS PHAHMAUtS
\wmmmkwsm
i-h..i m*t* HT. Kiil-il.
Lykes Brothers S S Co In
no ii
[ait! Santo Domingo Porto Ri t
Le aeul service hebdomadaire et rgulier pass-gei >t
fret entre lea pons du Gu'le du Texas direc meut ave
Pon-au-Prince, Hati.
Pour la rception rapide el le maniement hahi a di v h
importations, servez vous toujours dea uavires UNE.
Lee prochaines arrives Port-au Prince sont
S/S Margaret Lvks le 5 lvrier 1931
Bureau: Hue du Magasin de l'Etat Moite i ostaie B 46
Je ferais un mille
pour une Camel
IA plaUlr vent eela. Il n'y
L> pas de substitut pour le
qualit "Camel," ni pour le doax
et agrable mlange "Camel."
Celui qui fume des "CameU,"
exige de 'Camel." Pare
qu'elles ont une douceur, sa
arme, une dlicatesse, que Toue
ne trouvre dans aucune autre
cigarette.
Ne voua laisse pa dire que
toute autre cigarette, d'un prix
quelconque, vaut le "Camels.'*
Easayec les "CemeU" tou-
mme. Quelque t.ouffei,
douces, rafrachissante, et voue
ftrei un mille h pied pour a
"Cemel."
. J. REYNOLM
TOIACCOCO.
Winitoa-StU
Hortk C.ro!-.
0.5. A.
Horn Line
Le m/s Frida Ho-n, de
retour de K ngston, est atten-
du ici vers le 4 lvrier, par-
tant pour I Europe via les
ports du Nord, prenant fit
et passpgers.
Lem's Thrse Horn ,
?cnnnt d4Europe,sera ici vers
le 10 lvrier en route pour
Kingston, Sto Domingo et
Curaao, prenant fret et pas-
sagers.
REINBOLD & Co,
Agents.
Halle; louer
En entier ou en partie, la
grande halle.sise Rue du Ma-
gasin de l'Etat, ct de Mr
Altred Cooke.
Loyer trs raisonnable.
S'adresser, partir du 1er
lvrier, a Mr Henry STABK,
Rue du (Juai, en lace de la
Gare. Tlphoue No 2ulJl.
Ciiiz.iiio Itliiic
C'est le Vermouth le plus agrable, le pllll toi ia,ue et
p. r tonaquenl le plut apprci.
LE CINZANO BLANC a au les plus baules riosn-
pauses loutea 1rs expositions et sa vend mr place un
piix des plus raisonnable.
| In gros cher A. de MATTEIS.
Co qui n'a jamais t ialt
Ca qui no ut tra dpass
Kola Champaane
. F. SJOURN
I if|nie dan* des conditions rigouier.aes
D'ASEPSIE
l'rparaliou at Vervle
PHARMACIE P.SEJOURNK
Aufla des Ruas Roax at du Centre.
Problme

amel
S
Toutes les Polices
DELA
mmmmmmmm>mmMa m
loi mm o
ii

s
comprennent la Protection contre la
Foudre sans auqmentation de taux
Euij. LeBoss$Co
^ ^Agents Gnraux *
Articles
Carnaval
Tous trouverez, (te jolis ar-
ticles trs originaux pour
tous 1rs gots et pas tsjer,
tels que :
Chapeaux d'Arlequin,
hapeax de Pierrot.
c Boyscoit
Garnituras oret t'aillc'tes
Cloches, Colliers
Papier Crp toutes cou-
leurs Diadmes.
Masques tous grures.
Serpentine, Confetti, etc.
Venez de suite.
Lhaz John H. WOOLEY.
GransTRae.
s\c

^rTJ
mjm i
Accident de Chassa
C'est un accident lirent
malheureusement el combien
r i loiable pour un chasseur
d'avoir des cors aux pitdc.1-
i est ai j< urd buM facile vil
! ter. a Le Diable enlve les
cors en sis'Jonrs^jour tcu-
1 JOUrS
j Envoi par Poste contre 3
gourdes :
H. DESCNaMPS
Sachant que la misre bat
son plein dans le pays, expli
quee pourquoi :
lo Y a-fil tant de monde
nssis'er aux tiea ?
"2o Y a t-il plus de voilures
de luxe en cm uletion ?
Bo Les hommes surtout
s'habillenl-ils mieux?
REPONSE
lo Parce qu'il uy ;l (|ue
a faire.
2 Sarre qne les voilures
sont oc plus en plus attra-
yantes.
3o Parce que la Maison
Vincent CAODINO
&, I lit Roii li l'i I.
a'ettspc'alise en article pour-
hommes tels que Casimirs e
toutes Dneoeea ita 10m prit,
chapeaux fine, cravates Cl
chemises de toute beaut,que,
grce son Stock lormideble,
elle peut vendre des prix d-
fiant rellement toute tomur-
iente. R- ntitz-vous l'viden-
ce en visitant la maison Vin-
rent Gaudiiio,22iRue Bonne
Foi.
Viennent
d'arrivi f
inun
COMiMlNT
RAJEUNIR ?
if bkvaoj de .....ni ; u i m#d el i
franeaii el eiruugcrs depuis U
lunicatlon mmorable de BHOW.N
i .'i \in> mr i^i poulblllt de rajeuiiir
humain par i abaorpUon de grandes
fral< lu d'animaux, oui conduit a m
conclu ion maintes fois vrIHe'e, qu'il
malnienaat poulble, sans a vol i reooar
"i\ icmi opratoire (Steinaeh,
Voronoi), ehea i homme nomme ehea la RMnme,
lergl lie, de fatigua phyalcrac
>ii cn bi !<. effacer ien itigmate* Je cette '-
thaaae pi '-cire.
H"u hure gratuit* et vente t
F. SJOURNE. Plr". Pnrl-nv-Prinr,'
et dans toute* les bonnes pharmacie.
LE "GLANDOPHILE"
tu/s distributtun : A. THOMAS & C*
^. 15. Rue Martel, PARIS
viiiiiii'.iniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiniiiiiiiiitiiiiiiiiiiiiiiiiiniiiii
Si-Mai c
Un Fort Stock de Pneus
et < hamb'ps /i\r.
DUM OP anglais, toutes
d'mens'ons.
Pour voiture! et Camions
Chai
John Jl WOol.f.EY.
Grand Rue.
Dr E SD. VILLARD
Yeux, Nez, Gorge, Oreillee
I leurea de Consultations :
Malin: 6 b. 30 7 k 2.
Soir: 2 h. 38 4 heures.
( Villa Micheline ) Champ
de Mars.
Angle Avenue |Capoia et
Chemin Ducoste.
Hr Nestor PEL1U
\r,iu>Mi uititir,
Salue le Peuple hat.ee, la
So irtrt ?a nombreusecl;ei.
tl. Il se met surtout la dis-
position de cette dernire,
l < ur laquelle il ai.-por'e lof
les procds de la coupe "rrc-
derne qu'il a pratiquer dn-
rant les cinq anoea qu'il t-
passera tantt chez lui et\au\
tt la Havjne ; et- qni la.
a permis de rtablir cornpl-
U-ment sa sant.
Ri t Fer ou ou d< s Itirrclr
rVo 3Ifi, l'ancienne E'ole
Robin. (Ecole de Dactylo)


Lundi
2 Fvrier 1931
Le Matin
4lAOES
24me AWN*tf v 7203
port?, a-Prince
Tlphone I 2242
rU R

;'* .
- < le rhumatisme
URODOl : i.
lave le foie cul -
lions 11 asb
et vite L\.bito.
Nvralj n
Grave!
Artre
Obsil
fourni "
1B
" tu, m ^
Lel loi
. i
I'. .....:l fl il |. . >> -. I .wi'l i i'I''
;niriil Ifiii roiilr- fcl (iiortii|u" l'nl 1l roilona'.
l'.nl.
M
il.......i maMMwt ii? <\u'i
!.. i le ri '-- ''' INVtOUt, in IiIht*
IUUm'uI itrMdwMroh ilig--.li* <* <|u"(l lour-
i! ,,,i mM fa liquoa vairutelrn *t*r-
i l|tt'il mtpj 11' ; 'lu MMH T' ' ""'
p.iii.'nniiii-dn Ivr'il'- pulmonaire* H *"
la iKTvout i|u tl bnprrfnc l'ouluii
HllilUpUl IU il rlli I? Imiif... lllU k-
- iii.mt ila I.iv.iy0 4" loiy-mi-n ipii lui
mt tt wirreta int il iHUtailoRi
llli-l l|irU(i'(Ul'<. Ou 011 l\il |IU MltrfMaM I
ili^iiiiii, ewl f.vh**i\ ; il iir Ninl4i plu*
i :.';ire ImqiM. d'i-n me uimnilr*
i il ni nnltlttf la tnl<4ir.
lr danois,
ir lu f'i.ra/l. A. Mrittf
il MMfll.n.
I.N.II.....I M
Aid ilr i.l.i 10 mm. I
i.l .1.....Ilil! I
tBa
ure 1< Fonctionne.....ni <[, < niii ' iti.n<
ASSUREZ-VOUS
la
General Accident Fire & Life
Assurance Corporation Ltd.
de Perth ( Scotland )
Uir la GENERAL est une des plut puitaantes et det plus vastes orgtsitaMoaJ
de ce genre. Le soleil ne se couche jamais sur ton champ d'action qni eraoraaae *
*O Set Polices contre incendie convrent'aussi les dgts occasionns par la**>*;
Sc Polices pour Automobiles couvrent volt, incendie, malveillance, dommage
oaatt autrui dans sa personne ou dana tes biens. .
Ses Polices Maritimes misas par ses branches d'Europe sont payables en Hati
Saa Policea contre accidenta sont valables dans 1 univers entier. Tous les ?OY*-
gtart devraient donc prendra la praaution de te munir d'une police contre accidents
d'au moiaa 4000 dollar., la prime annuelle n'tant que de 1/2 /. *oit 20 dollars L. L.
Veuve F. BERMINGHAM, Aux Gaves
SOUS- GENTS
Agent Gnral pour Hati
Port-au-Prince. G. GILG
UN MILLION DE
BTONS PAR JOUR
Une grande production exige un grand dboucha
et, pour s'assurer un grand dbouche, il faut qma
la plus fini qualit *'uni e la quantit maximum.
Ce t pourquoi les bfoni de Chocolat au Lait
Cadbury ceignent le globe.
'^e52i
FAIBLESSE
DBILIT
SIROP
DESCHIENS
d /'Hmoglobine (
Kf!4nratcur du Banf. prwerlt pr unie mdloala.
B*l>irnur 'ia Wand cru* < aux ttrrugimua. Admit dan* ! Hpitaux d .**ir/a.
Drvi C-Miiai.. OltONlINt. t. ri, raul **;, riMI cl Pharmacia,
JEAN BLANCHET Jrmic
A LOUER
Deux excellentes pices
d'appartement, bien 8'tues
la Grtnd'Rue, quartier com-
mercial.
S'adresser
M-John WOOLLEY, ;
Grand Hue.
CHOCOLAT
AU LAIT
CADBURY
Panama Railroad -Slarnshio Linc
Service de fret et de passaqers entre
NEW-YOBKC1TY N. Y. t RlSTOBAL, t ANAl'zONE et les PORTS de la COTE
OUEST de .'AMaRiQUE du SUD.
Plus rapide et; le plus diiect service de transport de passagers etdu tr. entre Haili
et letjpnrtt Europens via New-Yord et Cristobal, Caual Zone, Isthme de Panama
Voici la liste de nos agents pour les principaux ports de l'Europe :
A-nletepre BcotjtM France
Mra. G W. SHFIDON Co- 17 James Mreet Liverpool. England
The fallewiif arr rir Afrits tt priu-iMl ports il Europe :
jENGLAND, SCOILaND. FRANCE.
Mettre G. W. SHELDON & Co.,
17 James Street, Liverpool, Englan
la ranue, Mesars G. W Sheldon A Gj. are reprsente tdby the
GLaLVTLY 11 .'.NKKY A Co
21 f\ue]de la Republique
I
S'adiesser M. Joe Woolley.
Une bonne
prparation
pour le teint.
Royal Mail Steam Packet C
Marseilk-s.
Hkiinu Peron &. , Ltd.
53 Quai George V.
Havre.
IIerno Pbron & Co., Ltd.
Rue du Moulin Vapeur,
Boulo/'.ne sur Mer.
Messrs R. A. Bbndix & Co
21 Allenga<1e. Copenhagea.
Oslo, Norw&y.
International
_Speditinnsallcap Oslo.
SIM Atlantic Frbioht Corp'n
BilUnhuis. Ha nbarg 1.
frermany
IMestAS Atlantic Prhout
Corporation
Germ^ny
Messrs Atlantic Fasmairr
Corp'n.,
M Quai'jJordaeas,
Antwerps, Belgiurn
t )llovvin tirras
Hrrn PERtN A Cto Ltd
9i Rue des Maris,
Paris.
Hsrnu Peros & Co LaTT
, Rue de TrtoquilitJ
Duukerque.
RNu Pbron & Co Ltd.J
^ 9 Hue Roy,
Bordeaux.
Gbnoe, Italy.
Massrs Hbnry :oe A U-gRici
Piaxza S Mattbo No 15Genop
COTTBNBURO. SWBuEN.
Nordisk Express,
Cothenburg,
Massrs Atlantic Frbioht
Corp'n.
Kon"Emmapiein 3,
Rotterdam Rolland
Massrs Stbimann A Co
'Kau dV Lys la n n i-r l.i-li'aiii-t'/ii' illlef
Lalup, >is ; *i Ce n'est pat un Maret; une
btlon bieu prpare bte
l'oxyehlorure de bitmulh
t-is lin-meut prcipit.
Ceux qui e i tppU lltMl1
quelques |ours avant dallei
au bal ou une recc, lioii
trouveront qu'ePe est u dis
pensable.
Indispensable aussi DODl
les .vHlgiaturittes tlle em-
pche que le teint soit brl
ou tche par l'ardeui deuotie
soleil tropical.
...... ' .....
Cabinet de
.eARTHtll DAXTCS IIAMEAl
.1 VOt AT
4ncitn ministre de de lu Justice
hue du Peupit (eutre les |
rues des Miracles et Pav* )
Port-au-Priucc.
Havre, Anvers, Loudres et tous les ports
Le stearnfr,,Phylis Seed" venant de Londres, Kingston et
du Sud est tendu Port an-Prince le 11 Fvrier, prenant
f't via le Nord pour
d'Europe.
I. J. BIGIO
Agent Gnral
Tlphone .1311.
ALUMINUM LINE
DEPARTS DIRECTS DE NEW ORLEANS ET DE MOULE
POUR LES PORTS HATIENS
Vn steamer laissera New Orlans le 13 crt. et Mobile |p
15 directement p mrlet ports du Sud, Port au Piince |rs
Qonaivat.
Port au Prince, le 10 Janvier 1931.
A. DE MATTEIS A Co
_______________________Agents ftnrau*'________
Grand Caf de France
Sont II direction avise et intelligents de.Monsieur Franois
nul li qui es' devenu l'associ de Monsieur Patriti, le propri-
ire de cet tablissement qui n'a pas d'gal, le GRAND CF
E FHANCK, uftre ses aimables et distingus client, ig
i

G
la
DE
o m mai 1001 Us plus (ines, les vins de toutes provenance* les
plus ihoitl, C g h es et Cig .relies, Saudwiches, va i, des pr.x
l< li il lotie c L'accueil le plus sympathique continuera treje meilleur
attrait du Uraud Cale de Fiance.
PAT4U21 A Co. XipiKMiaJ^.
Insurance Co
Une des} plus fortes,;COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
sur la VIE^
EUG. Le BOSSE & Co
Aaents Gnraux


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs