Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/03824
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: January 30, 1931
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:03824

Full Text


llment Maglire
liicleXliaUtt
tMtf, KUfc AMERICAIN!* 1358
TELEPHONE N* 2242
Ajba aisf/ ar lu tp-ur d e>rit t
de y nerosiie le Mi'.ir Stef m-
pi'l'UilM- <|U< <" < >t llil lllMIIiilll- Mil
le m' Irmuuir ru ; Uh.su.l p I r
laisser Iuiii iiiuiiiiiri- M m Iai>. il
i if Les b taiii i il Mil pa y -
|icti par eeti qui tritiftcal mi*
lia' CII.X IIUI lnilriii.
ni. mu, \
24me ANNEE N* 7201
ft>ORT-AttPftINCE.( HATI.)
VENDREDI 30 "JANVIEH 1931
TT-5
/Incident d la D. a. T. P.
La vraie hatianisation
GOMMENT NOUS DEVONS L'ENTENDRE
mi m BOi---------
Au moment c paratra cet blique.
irlicle.ruicidenl de la Direction
nrale des Travaux Publics
lura l rgl, j la salislaclion
lu gouvernement de la rpu-
blique et des intr s de la na
pon, selon un communiqu
ie'iif du dpartement de 1 in-
trieur.
Si c'est tant mieux que l'inci-
lent soit ainsi rgl, ce serait
sncore beaucoup mieut qu'il e
lit pas n. Or, rien ne nous g i-
rantit contre le retour d u >e
louvelle allant, et mine de
dus d'une.E:i r il t,,lan tous les
jervicea du trait, il existe un
>erso inel dont le statut est ls
ipcial et qui chappe, pour si
lominaliou. sa rembuiion et le
rei e, a l'action, non seulemeni
lu gouvernement, mais Mct.lt
le toute loi orgjinque.
rLe cas de ce personnel, dj
lires discutable, vient u'tre m-
(directeineul invoque par ce pas-
nge du communique en ques-
tion : M Munro a, en ellei,
re omiu que la situation de ces
(trois employs n'est pas la m
me uai la nature de leurs attri-
butions, que celle de certain-,
autres employs de la Direction
gnrale, tels que las dessina-
teurs, igents-voyei s,loi meu,aux-
uels le Secrtaire d Etat des
ravaux Publics continuel a
dlivrer de simples lettres de
aervice.
Si nous comprenons bien,cela
signifie que ces derniers em-
ploys occupent des tondions
mobiles, iniei miMemes, qui les
rendent susceptibles de dt pla-
Icemenls, de dsuni dallons tl
mme de suspension,et que ces
. particularits les distinguent de
l'autre partie du personnel, qui
est la lois stable, technique et
buitaucialique et qui, pour cet-
te raison, doit tenir sa nomina-
Mais alors, il y a lieu dp re-
marquer que la plu< grande
paitie du personnel administra
lil du Receveur gnral des
douanes, de l'o fice du Conseil
1er financier,ae l'adminisira'ion
des onlributions, du Service
* d hygne et mme du service
te ces conditions de slabdl^K',
alors, peu'-on se demander,
pourquoi doi -il ch ipprT.finon
au chou, mus m I invealilure
du Prsident de la Rpublique ?
On le voit donc, si l'incident
en lui-mme est cios, il ne
manque pas de t'aiie natre une
question qui l'largit consid-
rablement et qui, ant de pi in
npe, mrite que noire gouver-
naient retienne sur elle toute
l'attention du gouvernement
amricain.
Four nous, nous allons la d-
velopper dans une pr ut srie
de deux ou trois articles et ce
dveloppement tiendra lieu de
notre laon de considrer l'ha-
innisation des sei vices du trai-
t.
Et commenons par la r< mar-
que suivante, qui sera le thme
le notre dveloppement : la
Constitution dispose que le ('r-
sident de la Rpublique nomme
aux fonctions publiques, dans
les conditions dtermines par
ta loi.
Le trait de 1915 peut tre
considr comme une loi, sp
ciale en ce qu'elle est commune
nire les deux pnys signataires.
Dans ces conditions, toute no-
mination de lonclioniiaire dans
les services du traite, qui ne
sont autie chose que des tonc-
ions publiques hatiennes,
pour tre patlaite et rgulire,
doit satisfaire la lois la
Constitution et au trait. Est-ce
tion du Fiesident de la Repu- possible? Nous alloua le von.
DE8 HORIZONS NOUVEAUX
DES horizons nouveaux s'ouvrent l'homme
qui de l'argent. Avec $1,000 conomiss
t dposs en banque, vous pouvez envisager
l'avenir avec confiance. Commencez ds main-
tenant pargner en suivant une des mthodes
ci-dessous:
$1,000 n quatre na, proviennent de $140.1*
en versement* hebdomadaires de $4.52
$1,000 en trots ans, proviennent de $956.28 si
versements hebdomadaires de $6.13
$1,000 en deux ans, proviennent de $970.31 an
versements hebdomadaires de $9.33
PM01
La Banque Royale
du Canada
-,. #*. >-,
Probabilits Inquitantes

Une Lettre
DE
Monsieur Antoine Audain
Voici lu lettre laquelle nous faisions allusion dans notre nu
mro dhitr :
Port au-Prince, le 16 Janvier
1931.
Au Secrtaire d'E'at
aux Dpartements des Finances
et des Travaux l'ubli s.
En son Htel.
Honorable Secrtaire d'Etat,
lJ ai l'honneur de vous adres-
ser la prsente pour vous an-
noncer qu'il est dans mes inten-
tions de lorer un puits arlsien
sar ma proprit siiue l'A-
venue Dessalmes , pour un
bain de mer que je rendrai pu-
blic comme I on en trouve dans
tous les centres civiliss. Pour
ce taire, je me suis adress au
Commandant Duncan, Chel de
service des Travaux Publics
afin de me prter son concours
dans ce travail avec les machi-
nes de perloration dont il dis-
pose moyennant finances.Il m'a
ai incible m en t rpondu qu il
pourrait m 're agrable, mais
condition de payei 3.00 ( trois
dollars ) psr jour que j'ai d
accepta mais il a ajout que
les machines se trouvent ac-
tuellement Saint-Michel et que
le dois les transporter de Sl-
Muhel l'Avenue Dessalmes
mes Irais et qu'en ouiie je dois
faire un dep, Ui 250 uollara
pour garantir la"retour Ut ses
machines a St Michel.
Trouvant cette valeur exces-
siue, al vous l'admettrez, Mr le
Secrtaire d'Etat, je lui pi r-
pondu que je ne pouvais p.-
accepter celle condition et que
je verrais le t. ht-l de l'Occupa-
tion le Colonel Cutis, mon ami,
afin de le voir u une laon
toute particulire poui chan-
ge i ses prtentions. Cest alors, I
qu'il m'a posiiivenit-in dclar j
qu il ne relev pus de lOccpa
tion ei que, tnip veruement Hatien, il ne se tient I
qu'aux ordres de celui-ci. Je '
l'ai vraiment admir dans sa
rponse qui est loyale et juste.
C'est donc cette fin que je
ne permets de faire interve-
nir votre Dpartement dans la
question dans le but d'inviter
le Commandant Duncan de taire
enlever ses mai h ns ds qne
le travail sera achev, ce qui
sera tait dans un court espace
de temps.
Connaissant vos ides de pro-
grs et de bien tre gnral
pour notre malhturenx pays
et les ides gnreuses du Coin
mandant Duncan d'un sutre
C* pour le travail qne je vais
entreprendre, ce, dans Intrt
le tous, j'espre recevoir un
rponse tavorahle de voire D
parlement avair longtemps,
C'est dan ces sentiments et
avec mes meilleurs remerci- -
ments que je demeure, Hono
rable Secrtaire d'E'at, votre
u> humble et trs dvou ser-
viteur.
Antoine AUDAIN
Mon clie Directeur,
Le* probabilits prvues dans
cette chronique si lies se ra
lisent, ne sront elles pas d
sastreuses pour no t| et n'en
trdneront etles pas In firlie
dfinitive de noire indpen-
dance ?
M tranklin Hoosevelt ne
vondra-l-il pas continuer la
polilUiue d extension terrilo
riale entreprise par son p e.
h lhodore hoos 'uelt, lancien
prsident da Etats-Unis, et
juin dhaiti, une nouvelle sa-
tellite attache la sphre de
sa grande nation ?
L'un aura incorpor son
pags : l Isthme de Panama, les
j Philippines et Porto Rico
L'autre voudra g adjoindre
(juisquega la verte.
Quelles sont, hlas! effro-
yables les prochaines tristesses
qui nous menacent Dieu
sanue notre pags!...
Bien vous.
Un ancien Snateur.
REVUE l)i S liEl\ MOMIES
1er ll.-criubn- 11,30
Ail mil de la Chronique de
Quinzaine.
la
L"S Etats'Unis avaient re
nouveler, le 4 N^vemb-e, la
moiti du S'Miat et la totalit
de la Chambre des Reprsen-
tant Le rsultat est nelle-
me1 t dfavorable a la politi-
que du Prsident Hoover.Lois
des dernires lections poui
la Prsidence, les sympatbica
populaires penchaient plutt
vers Al Smith, lecaudid.it de
inocrate; ces par raison,afin
d'viter les aventures et das
snrer la tort uni; des Etats-
Unis* que les (lecteurs vot-
milliards de dollars la lortune
ipparente des Amricain!
n'tait lui-mme que lu cou*
squence et le signe d'une
.iise conomique de sui pro-
duction et de sinis-consDin-
mition dont les Etats-Unis.
mime le reste du monde et
ivec lui, simliient encore.
Ii tait h mu * s que les lec-
teurs lissent supportera leur
lu et a ses amis les cons-
quences de il r s ;i i r in i il i s
dunt ils ne sont sans doute
responsables que dans une
faible n.esure. Que M. lioover
ne tt-il plus circonspect dans
.ses promesses de candidat 1
Au Snat, les deux partis
sont a galit. Les rpubli-
cains gardent 48 siges, les
dmocrates arrivent a 47 et il
y a un repiesentuiit .les ler-
mir;rs-tiavailli>ies i qui vote
en gnerai avec les dmocra-
tes, hu outre, les rpublicains
mi a ululer, dans leuis
langs, la dfection de quel-
ques e impures qui restent
!i le i s au parti dans les ques-
tions importantes, mais qui
se plaisent a crer des d in-
cultes a l'administration dont
ils portent les couleurs. A la
Chambre des reprsentants,
les rpublicains sont eu mi-
norit avec 216 siges, les d-
mocrates eu ont 217; il y a
un termier-travaiilntei et un
t lodteUS s. Certaines lec-
tions cirac iistiqucs ach-
vent deilmiKi au sci ulm sa
, liysiouom.e.M FranklinKoo-
,>eveit, dmocrate e humide ,
est rel u a une lis loi te ma-
) ;iiie guuvei ueui de fhtai de
\ewYoik; ce succs le dsi-
gne d'ores et d| pour tre
le canonial de son parti, dans
deux ans,a la Maison Blauclie
tt, a moins duu revirement
iiii|>ievisiole, depuis iong-
rent pour M. lioover. Econo-I lempsle paiti dmocraten'au-
tJn
Confrre
et
no uvtau
ci
i* j i
Nous sommes heureux d*an
noncer qu'a partir du 1er
lvrier prochain, paratra u
nouvel oigaue politique
littraire.
Le Rappel". Ses directeurs
propritaires sont nos ieunas
amis Maurice Liautaud et
iuil Savain.
La devise du ccnfire est
's'unir pour vaincre".
Le journal seia hebooma
daire et sera dit a l'impri
men Cheraquit, dans un
toi mat original, loujouit *>ur
huit pays.
.Nos compliments au nou
veau coufire.
miste, ho niae d alTaires, ad-
ministrateur, ne promettait-il
pas que, sous sa prsidence,
la prosprit se dvelopperait
dans des proportions incon-
nues jusqu'ici? C'est toul le
contraire qui s'est pro luit. Le
krach Je Wall-Street, le cy-
coue qu* balaya la Bourse de
New-York et qui, en quelques
heures, rduisit de plusieurs
l/Mal
ALIX ROY
28 annes de succs.
ra pas eu de meilleures chan-
ces. On pie voit ileia que Mon-
sieur Koosevelt aurait pour
adversaire rpublicain non
plus M. lioover, mais Mon-
sieur Dwighl Morrow, aucien
ambassadeur au Mexique, as-
socie de la banque Morgan et
beau-pe du colonel Lmd-
bergh, qui vient d'entrer bril-
lamment au Snat.
L fte de la
Croix Rouqe
Nous va no ai ds recevoir le
numro de Janvier 1V31 du
fourrier de la roix Kouge
(The Ked Cross Courier) publi
par la Cl OU ItougH Amricaine.
Tout le numro est lire.
C'tst un voyags mouvant,
tous les coins de la Une, dans
l champ des souffrances hu
nimes O le travail .social de
is Crois Rouge lait lever aena
fi i une amph- mo ison d joi s
et de pnx, aos aucun de ces
! intrts autour deaq lela tourne
la vu-collective : politique, ni
uonalii, religion, race, mais
sous l'inspiration daiDlreeaa
de la Chaul.
D -ns la revue, il y a une Dole
intitule : es bous anneau de
la haine dam.lie qui analyse
ipidenient l'action internatio-
nale de la Crotl Roege eu 1030.
Argent de secouis en nature
nvoja aux victimes des inon-
dations en France, soins pI
hospitalit < lUria aux i inigrans
russes en Sude et en Alina
gue, soulagement des dtresses
dans le proche Orient, eiprei
sion de gratitude par la .la; 0
la Croix Rouge amricain
pour l'aide apporte durant I
tremblement de terre et reian
cimenta de la Pologne la
Croix Ronge japonaise pour 'e
rapatriement des orphelin! di
guerre polonais Interne en Si-
brie.
Il faudrait ajouter, pour DO-
Ire Ile, les secours tournis a pr
les deux derniers cyclones, U
maintien d'un dispensaire i
1 hpital gnral Port au I'imi
ce, Ientretien d'une salle a l'ho
puai Jusiiuien au Cap M litien
et nue gnrosit iotatiguble
La torce dune i haine dpend
de la rsistance de >a maille la
plus table. Serons-nous la
maille tmble dans cette chane
d'amiti 't
Oi ne doil pas oublier que la
lie littraire et thtrale an-
nonce par la Section hailie.ine
de la Croix t\ougest delinitive
ment fixe au 26 lvrier prochain.
Lde promet d ire des plus in-
cessantes Ce programme eai
peu prs arrt, nous en don
itero is une l-e bientt. Leh
cartes sont ds u puseni ci.
vente a Ciu-Varite O la -
|>rsenlation auia liau.
^R
e.*
y*?
... a vu u m s eue clater pies-
i|ue entre deux gfentilabera ue
a propoad'un tenue cordial tui-
ploy par I itu d'eux. Un an
rien candidat au Snat del H -
i publique, c'est l'un des deux
gentllsbomraee, avait t ren-
dre visite .i un journaliste,
c'est l'autre genlilbemma. Corn*
me la canhdal su Snat a'en
allait, le journaliste lui dit, m
lodriant, el mettant dans sa
voix la plus grande somme de
cordi ilil possible :
Au ii voir, mou vieux.
L'ancien caadidat au Snat
se rebifl i, el se retournant, dit
.ii journeliata trop famillier:
.la ne suis pas plus vieux
que vous, mon cher. Voyez, je
n ai pis de i lieveux blancs et je
ae suis pas i h mve...
Le journaliste SOQrit, el n'osa
inmc paa faire comprendre,
que l'on s* dit, mon i>ieux,mmt
antre jaunes ge de viugt ans.
*
*
... voil que. dans I picerie de
U Flix tailleurs da sa pompe gtso
nie. OOinma ou le sait, ou d-
iiite au^si de la Urosina, pour
es huiilles, an gros et en dtail.
Cene^t pas ionnanl, ci ou
'.rouva dans cette epiceria tout
e ij.ii peul lue besoin une
famille.
m

.. a lu dans un de no, cou
hres, une numralion ilrs
uesurea arganiea qu'indique
notre tal iiciuel de paupi iam<.
Prog es et volution da I i
i-use de I homme politique
lont manent lessuggeshons in
treaaantea faitea au Prsidvat
de la Kpubliqicl
... a vu avec ua iiidiscibV
plaisir sortir nuire grand la<
der du domaine strile de la pu
inique pour demander l'cu
ionique de soulager la mUre
rgnante.
rrmiaaant d'aiaa et pour ne
rien perdre de ce qu'a crit
l liemine politique, il embrasse
in moment la sigealure al lea
Miresil en a de nombreux -
iu'd sesi choisi pour correv*
.ondre avec le Chef de l'E'a'.
Jue ne fut sa atupl'actioa dy
roover un F. n'Hl Le hasarda
d'originales Cantaiaiea I...
Ford baisse
ses prix
o
... a vu, hier, dans un sa km.
me grosse dame apepleeliq i*,
I e,ei a doubl dj le cap le
; quarantaine et joue la viera*,
murmurer, aprs avoir lu q.-
l'on va bienlot lire uos Heiue,
du Cai naval :
Le 18 janvier 1931, Edael Ford an-! Nonaaurona cinq Iteines
nonce une rduction aur toutes lailKI dire que bous u avons mm
voiturea fabrique! par la Ford Mo-1 ;ias am Krsidenle.
lo,;.Co- , I Que le Prsident se prpare *
Co.uiuetouj.Kir. voulant fane... dfendre. On daire une Pr
lents en profiter, nous diminuons! une ic
inmediaU'iiienl .ios Prix da N'enic
i de 86 mu dollars en Hati.
l'ar nempla la Ford Tourina
places se vend uiiiiiieiiaut 77."i loi.
B l'oil-au-l'iince.
.Nous levons attirer votre attention
sur le tait que la l'OlU) est la seule
Voiture pour Hati, parce que :
1 Lille est vendue avec un profil
raisonnable.Nous pouvons vous h ira
voir, VOOJ prouver que des voiture!
qui ont t vendues en Hati '2iMi i
900 dollars de plut que la Ford, ne a
veudunl aux Btata-Uaia que 2S6U
dollars de plue que la l'ord. Ce va-
leurs que vous pave/ in plus ne sont
ajoutes qae pour couvrir le surplus
que l'on vous donne pour VOtra voi-
lure de 2me main.Achetez une l'uni
et voua payez un prix raisonnable.
alors |ue vous payez un prix azeessil
l'iainl vous achetez une autre Mar-
que.
2- La KOHI) est la seule voiture
pour laquelle vous trouve/ lut) o.ode
Pices de rechange en Stock.
sidenle.
* ?
... voit que tout se prpa .
jour que ce carnaval sea |j
lus beao que nous ayons 11
nais tu. D'aboi d il y aura ie<
encouragemen'a, des prix, l.t*
leux plus beaux cliars auro t
m pi ix uhiv illeux, chacuH.
Cette semaine,deux ou troiad's
cinq reints aeroul eluea et, na-
un I fini ,i .leurs photographia*
paratront dana noa quetulien.
. s Rcitiea aeroul i eues par le
'rsident de I Kpubliqeie,
I Htel de Ville, tt le Cluba ru-
nis donn- roat, au local du Cer-
cle fort au-Princn'B, une petite
lle lear mie. I ou.

... voil qu'une polmique que
nous vHiluiions laillears t r -
3-Le prix des pices ROBD est ^courtoise, esl en vo:e le naf're
raisonnable,tandis que pour les au- I entre les deu spir.'.ueis cliro
trs marques, les pices similaires J niqneurs qae sont Agalhon il
ant J fois de la Presse-,et Maooda liai i
aux pices FORD se vende
plus chres el quelque fois] elles ne
sont pas aussi suprieures.
4100 o/o de Service, nous uv mi
un des meilleurs Garage* des Ant i as
quip d'outils lectriques et ah
I comprim les plu- modernes.
Avec les bas prix et les qualits con-
Fuues de la FOKL), nous aluui >n
qu'elle est la seule voiture pour Hati.
Venez nous demander nos nou-
veaux prix et vous serez satisfaits.

IIAITIAN MOTORS S. A.
Vendeurs autoriss.
Uran'Hue Phone 2373.
fort au ?rinee.
Journal ?. lit ce sera le cerna-
(pie ces Messieurs discale-
( ni, du dro.l qn'a on que n'a
pas un Chtl d'HTiat d organiser
un be;.u ci u'Vui. (Jui, qui des
deux aura le palme V

... a vu, deux vmcanlis'es qui
enrageaient den're pas eacore
cass, tandis que d h'Trs ae
carguent daus des forcions qui
its Uepass. ut, diaent-ils T-s in-
tressants.



HAGH ^ 2
L MAW 30 iaoMAr ISii
SIMMONS
t
I
IA lNT Dl BB DSPHD GEWDKaEU DIX SOMEIL PAISIBLE
S vous tou lire bb&'aoit toujours ea sant et fort, toujours
ux cl souriant, m liai un soin particulier dans le choix du petit lit.
u Its lus d'i il n s SIMMON'S sont lubriques de tson doaner
lom | conl si assurer un repos absolu. Ils sont fabriqus
i assurai un b-b un sommeil paisible t liminer
sibilit de chuls lis sont lavab es, durables, fermes, ns tout pas
ruil ont t briqus dans des nuances varies.
Les pc Ha lits d'eotsnti SIMMONS sont tabriqus avec le mme soin
l ...-s matriaux de premiers classe que Its lus
SIMviOVS devso il lameus dans le inonde entier pour leur solidit, dura-
htlille .1 I) BUt.
Lu vente dans tous les bons magasins d ameublement.
Kepisent par :
Victor N.MANSOUR & G*
4 P.O.LJox A-8G ; Phone 3417
Porl-au-Prince, Hati.
!
L'Argent
Marcel L Hsrbisr est l'artiste,
ls grand ertiste, auquel on
doit an certsin nombre de
rodnetion* puisssntes et ori-
ginales. Il est *,ev con,re
tout ce qui, dans les anciennes
productions, touch dl la mi-
vrerie ou le vulgarit. C'est
lui que l'on doit u e p r-e et
non le moindie de la technique
moderne.
L'pisode dramatique des Rou-
gon-Mscqusrt lui a fourni u"
thme symbolique qu'il.s dve-
lopp en tenant compte. de I -
volution et des procds nou-
veaux, aussi sa personnalit se
substitue celle de Zola. Trans-
formation absolument indis-
pensable que contesteront seuls
ceux qui n ent indpend nc^.
del littrature et u Cinma
Au surplus dans la grande d-
bcle financire actuelle parmi
les Kracks tous plus retentis-
sants les ans que les autres, le
film:
L'Argemt
tel qu'il vous sera prsent Di-
manche i Hahana est un film
d'actualit et dans les person-
nages e Zola prsents par
L'Herbier on peut reconnatre
lea requins de la finance i quel-
que nationalit qu'ils appar
tienneut ainsi que la horde
des dmarcheurs qui les entou-
rent.
'BIRE NATIONALE j
DE LA
Brasserie National
Se vend partout Or 0,10
le verre malgr sa qualit
suprieure.
Protgez votre ooche et
votre sant en lia buvant
toujours.
L'affaire
Duncun
Ds la parntion du Comm
niqadu Dpartement ** 1*1 ni
rieur, le Comit perman
logaieui s co
le sait, de MM. Louis Roy, !-<-
Celleiiei Jeannol i i "'. Au
ry, s'esl
at comme S. E.
Bio Vincent lui a voir eu
pleinement sali ils i m, il a t
dcide que I pers mnel de la
D. G. T. i". ri hu-
reaux. U i | P '"
par cet effet : L de Di
Vision aux Travaux Publics,
l'Ingnieur i
l'Ingnieur les Iroisj
coiaini-sions.
raanaclivemi ' Soray,
Douce! el Bli I troiano i
veaux co u i io 'es -s* '" "-
droni slora chea ". LepelU
Jeannot. El I *
regaiinei-i en i i |>s :I1X
de la l). G. ?. T.
C'est nsi qu'en vi rlu I ce
protocole, hiei 11 U ures 21,
M. Charles Fquir Chel de
Division au Dep I
Travaux Publics. y pi - nt
tesnpsgn de SAM, i i ay.Do
el Bliard. Il lai poi leur d
pli contenant lea ommissions
signes en laveur des trois em-
ploys de la l). G. T. P.
Le pli fut i< ui u Coq)mai
daut Duncun,l ; ent nef,
par M, L iyco< k, a Excu
tif. Aprs -, i momen'i
d'attente, il lui du un Chel
Division que les commissions
seraient remisas aux intressas
que par lettres.
Ce qui lutaccep'. Dix minu-
tes aprs, sans discours, lani
cr.uo ai -, commissions el let-
tres furent dposes sur las bu
reaux respectifs de chacun des
Intresse. Vo ci le texte I
lettre accompaguanl Us G
Baissions :
(Conform nent aux instmc-
tions du Ministre Amn m,
ii l'honneur de vous re-
mettre lo ton
votre nom par i. le Praidant
de la H pub ie.
__En possession du taux
nices, MM. Soray, Doucet et
liard. se rend ire ni bea
{J. Jaannot o se Irouvaient
M
runis tous les Ingnieurs et le
.mnel de la D. G T. P. qui
rintgrrent leurs bureaux
ei demi. El le travail fut
reprist
..
l'ont est bien qui fiait bien.
Nous llicitons, une eouvelle
les employs et Ingnieurs
de l D. G T P. de leur beau
s, Poarejuoi l'Ingnieur Dun-
iii u's-t-il pis plus simplement
o nmane par o il a fini ?
Me le regrettons pas puisque ee-
ona a permis a"e vivre uee
heara pendant laquelle on e
ma lea hatiens faire bloc
leur gouvernement, pour la
df nse de l amour-propre na-
tional.
Un problme
POUR
l'Anqleterre
Un sans-fil de Londres, man-
de que l'Angleterre doit ngo-
cier pacifiquement avec l'Inde
ou subjuguer les millions d'hom-
mes masss dans le pays par la
lorce des armes.Cet avertisse
ment a t donn la Chambre
des Communes, avant hier, par
le Premier J. Ramsay Mac-Do
nald dans une sincre dlense
des travaux de la rcente eon-
lience de la Table Ronde.
A 1 Htel Communal
Mercredi aprs midi il tj a eu
une importante n union I ll
tel Communal de Port-au-Prince,
mmbreuses dcisions ont l
s pour lu russite du corna-
l),s Prsident* de Cercle ont
ist o lu runion. S'ous en
reparlerons.
Choc entre
fascistes et
la police
o
Pur Sans fil
ttustacho, ( Allemangoe ) 28
I inv Une personne a l tue
iv ' cinq sn'res blesses dans
l i il.- bataille range, aujourd'hui,
i (oui.s de revolver entre les
cistes communistes et la po-
i ne loule de camions char-
rserves de police est
ne de Hambourg et a
russi finalement restaurer
et placer ou lat d'ar-
>n quatre vingts des com-
bstlanls.
Le nouveau
Cabnet
franais
Le sans-fil du eonte que le Prsident du Con-
seil Pierre Laval a prsent son
sa binai au Quai d Orsay Le tra-
vail de bnr la dclaration mi-
uistrislle propos de laquelle
un vo'e de conlisnn sera de-
mand celte semaine a t en
(repris immdiatement.
Mise en liber-
t de Mahat-j
ma Gandhi j
Pmr tans fil ___
~B"rabay, 28 Janvier. Ma-
hatma Gandhi, symbole de la
rsistance indienne la domi-
nation anglaise, s'est assis la
fsntre ds la maison o il habite
Bombay, tandis qu';-u dehors
une grande foule lui rendait
hommage et se prsssait en 'i
grand nombre qu'une lemme
a l tue et une vingtaine ou
plus d'individus blesss. Dans
des interviewa cependant, il a
indiqu que le mouvement pour
le home-rule a dpass le point
o des leaders pourraient dicter
une lgle particulire d'action
et il montra toitement que la
dsobissance l'autorit serait
continue.
On s'attend ce que Gandhi
arrive Allahabad mercredi
soir el ls premire assemble
dts membres mis en libert du
Comit du Congrs de Travail
sers alors tenue croit-on. Gaa-
dhi a dit qu une pure mise en
libert du Comil du Co- grs a
rendu les choses plus dilHciles
et louie aciion de la part du
Comit presqu'impossible.
Manufacluie Hatienne
ae Ciacu elles
GEBARA&C
LES CIGARETTES
Bat Bas Fanlal-Lon
Dessalinienne*
- Colon *
Rpublicaine*
\>orl-au-Princiennt\
Pr-Ca-Tlan
Paye voua un GOOD-TIM.E an allant
ment vos soires au
Pr-Ca-Tlan
o vous respirere. au so u ^.musique P-teUe dM
rSKcllsentes do. prix rellement .urpr..-.i..
h. isr de Horkelellrr
Le eh pire de NwYoikde
la Croix Rouge Amr>caine a an-
nonc avani-hier que John D.
Ro keteller Jr.,a contribu pour
350.000 dollara ,un tonds de
seeoors en laveur de ceux qui
mil ent de la se. h-reise.
La premire) lection
l'IU de Ouam
L'Ile de Guam situe au mi-
lieu du Pacifique capture de
i'Eoegne par les Etat-Unis en
1898 doit avoir sa premire
lection gnrale en Mars pour
les memD'SS d'un Congrs mo-
del sur celui du gouverment
de Washing'on.
Le Purgatif idcaP
c'est ta
PILULE duDDEHAOT
147, Rut du Faub. St-Danii, Pari
Facile prendre.
Ne neceuitant aucun preparatif,
elle ce provoque jamais de dgot.
Supprimant la diite,
elle se dbilita pu le malade.
N'exigeant pat de repos k la chambre,
elle ne cause aucune perle de temps.
Plus active que loua lea rlmllairea,
elle est, par consquent, moins chre.
Dorr.
\ rTRCATTVE, 2 3 Pil-la*
\ UXATIVF., 1 Pilule
Un coiigraiiman
arrt
l i dqehs d'Kvansvilie in-
onn quelerongressme Harry
Rowderttam a t arrt et re
ousune eaatiou d U.OOO
dollars.
d avoir
tocante un de vin en vue
d'obtenir un emploi t.u bureau
des postas pour un ami.
CE SOIR
Candio

dans see chanaona d'actualit
Duncen et le Prsident Vin-
cent , Attitude Hiitieuae
t i' : \ \ l
DEMAIN SOIR.
BOXE
Mitch International :
Jack Noltoik.;JHmacain, 147Ibs.
contre
S-voie Dt'-'i ". haiien, 145 Ibs.
Entre :2 & 3; enlant : 1.
COMPAGNIE
d'clairage lectrique
Srie dejvente'N2
Rfriqraleur *G. E*
La compagnie nftre i ses clients une occasion inespre
pour possder an RMgrateur Electrique.
Conditions exceptionnelles durant le mois de lvrier 1)31 :
a ) Premier paiement : Or *2,00
b ) Solde payable an 18 versements mensasls,
c) Installation complets GRATUITE.
d ) Le garantie officielle de ls "General Electric".
Ne perdes pss cette cnenee unique !
Dcidez-vous immdiatement at vanae voir^ces jolis meu-
bles la
Compagnie d'Eclairage kilectriqu* ;. -
o le meilleur accueil vous si rserv.
Amicale du
Sminaire|j
Sasftion annuelle^
Les Membres de lAmicali
du Sminaire sont pris
prendre part la session asj
nuelle qui s'ouvrirs Poil-al
Prince le S Fvrier 1931 su Pe-
tit Sminaire Collge St Msf
liai (Salle de la bibliothque di
I Amicale) et qui eomportsfl
les points suivants :
I L8 Fvrier 10 heures
m.Assemblee gnrale avec l'c#
die du |our :
I a) Allocution du Prsident d
| l'A-M)uu,ion.
b) l\ ippoi t.du Secrtaire U
nral.
c) Rapport du Trsorier
d) Election de 4 Membres d
Conseil d'administration.
e) Allocution du R. F- Sap
rieur du Sminaire.
ILLundi 9 Fvrier 7 hs 1
a in-, en la chapelle du Coilaj
St Martial, Messe de Requiel
en mmoire des Membres i
l'association dcds depuis *
dernire assemble gnrsb
savoir :
Charles Dupuy, Windsor Bel
legarde, Maximilitn Case, Vicie
Andr, Lonce Dulort, EvrSf
Du^oux, Ption Pressoir, J<*
N. Ga gens, Tullus Lochsi
Dr Merentic,Dumerv,Frsnfl
Lavelanet, H Anglade ii a.eef
ges, Pouget, Vve^Alcide Chsritj
magne, Etienue*Monn, Jossf
Lacombe. k"
IIILundi 8lvrier 7 hs 1
du soir. Banquet de tloiuree
ls Sessiou, \
N.tt. > ments ds nembte
dfunts soi' p s d's .sister. *
Messe de Requiem.
- LePisident, LEM>IK/SSE
Le Hhuui Barbaiicourl
Dent La reciuniuaee e-t uvrseile a garde si nresaiare pUee
DeaneSkdeJt partout :
UN BAHSANGOnt
Beil A**e dea >e|.


LE MATIN 3 Janvier 1H1
\-\.
Mosaques Hatien tes
Charlier-Malebranchc & Co,
1224, Chemin des Dalles, 1221
Tlphone : 2680
, *- . M -.
A PROPOS D'EDMOND PU i.
o
Dans noire eumro du 28 de
ce moi, nom lftm publi une
rectification de no'r Confrre
Marceau Dsinor relative Ed-
mond Paul. Dans celte rec'ifi-
calioo il ist dit, vara 'a In :
cNous commenons par la le'-
Ira auivante. Mais par uneer
reur ragrellable la lellre n'avai1
Eas l i mise la composition.
voici:
Monsieur le Prsident,
Jevieasvous faiie ane prire
celle d'ajourner encore una lo>*
le moment o je dois tous dos
ner dans le sens que tous nse
l'avei demandez une preuve du
sentiment da mon devoir envers
la Pays.
J'ai pea d'espoir que dans
l'entrevue de ce matin, dans un
espaa de temps si coart, je
paisse amener toutes les vues
s'identifier avec las mieanes sur
le terrain pratiqua des ides de
rforme adopter.
Poar rduire, comme je l'ai
propos, les Budgets les incli
ner immdiatement dans le r n-
mme du programme que j'ai
a l'honneur de prsenter, il va
sans dire, pour moi, qu'il fau-
drait arriver jusqu modiler
plusieurs de nos lois existantes.
Dana ces circonstances en
oprant moi-min? ma retraite,
je crois rendre la tche plus m-
eile aux autre citoyens appels
i s'entendre pour la formation
do Cabinet.
Je vous demanderai, aprs
cela, Prsident, de me gsrder
voire meilleur souvenir.
(Sign) : E. PAUL.
Au Prsident de la Rr>> bl:qu.
FortauPrince, 11 Ao' 1891.
**> JiaBBBi^BBBBB^^B^B^BaBJSBSS^B^B^pjJB^B^pBSJ
" lie iitrrrsMutr publiolian
Nous avons rtti un ex p'aire rel' du lapport ni uel
(1829-1930) du Service Techni-
que du Dpartement de l'Agri-
culture et de I Enseignement
Professionnel Ce rapport qai
est richement prsent el qui a
l dit i I imprimerie mme
da Service Technique contient
des snatiies 1res intressantes
sur les p'Ogres ralise parce
Service en vue du dveloppe
mat de l'Agriculture dans le
Pays
Nous en conseillons la lecture
at remercious le Service Tech-
nique pour son gracieux envai.
Election
d'une Reine
Slelle Odetta JnJoseph
Aujourd'hui mardi,vingt sep'
janvier mil neuf ceal trente
et un, i oaae Meures du ma-
tin.
Le Comit charg d'lire la
Heine du Carnaval ( quartier
de B"is Verna, Targeau l'eu
de Chose ai ses environs.Haut
le L lue ) s'est assembl au
local de l'Ecole Nationale de
Droit et a procd au scrutin
secret la susdite lection :
Sur huit bu letinf, nombre
gal au nombre des volants,
vielle Odette Jean Joseph a
obtenu six voix; Melle Geor
gette Dupuis-Nouill. 2 voix
Ea consquence, le prsi-
dent du Comit a proclam
Vielle Odette Jean-Joseph
Keine du Carnaval poar les
quartiers sus dsignes.
En foi da quai le prsent
pro< s-verbal a t dress et"
sgn.
Etaient prsents )Signs)
Rigal, j. D Sam, C. enfer,
(ao'ges Barrai, I.Laapinasse,
Dr V. Bouchereau. Lynce D-
nis, Or. Ren Slomon.
Pour copte (S) RI -AL
La grande
fle du
31 Janvier
La Grande tta costume
orga i>ee par le* Dames da
Si Franois) de Saies sera dou-
nee dauf la demeura des
poux Aibor.c Berthoumieux,
Avenue de Turg au, le samedi
dl Janvier 1931.
?EIjlI
GRANDE SOURCE
VOSGES
(Frnnee)
ACTION LECTIVE BU*'LE r.ElN
complte de l'ARTHRITISME
K vison du 20 Mai au 25 Soptcn.bre
TTNNIS OOLF POLO THTRE OMMjO
F A rtO SPCIAL POUR LES ENFANTS ,
Trana uirect* i paris t-.*>re a vittbu
En yantl dam ! prluclpo'ef Pliarnui Mrs, Drouarlns ^t MVons d'AUmontatl n.
> m *
'ici i tmtwtilW I
Colombian Steamship
Company Inc.
Le slmmer Rrtgola a'wanf directement He New York, M
attend! Portsa Prince le 31 mi min.nl I partira le mva
jour DOur Cayes et Jarmel en route pour les parla la la Co
lombie, prenaat Irt at passiifrs.
Part-an-Prince, le 18Janvier 1931.
Clombian S'entnthip CofNpa/lf Ins.
GEBA1U Co, Agent*.
Cordonnerie Mont*Carme!
Hyppoiite H. Ji ucly
A COTI DE LA POStat, OAANO'RUI 172*2.
Viaat d'ernvar ua bel et grand assortiment 4a Chaussu
rae de toute fracheur et de tou>e beaut
On y treuvaia, en ovtra.dae breteJ'e. ravales, cjMMSsalWe
i IhapMBs. *<, etc, et toae^aatrae'arflelek euou *.'e bon
goit et a bon anarch.
fileedeaaoiiellea, ale>dames. Uessieurs. ajie>viaile s'impose
i la CORDONNERIE MONT CARIML
Royal Mail S team Racket C
Le steamer Phylh SeH" venant de Londree, Kingston et
du Sud est at'endu Port an-Prince le 11 Fvrier, picaaut
frl via le Nord pour Havre. Anvers, Londres et tous les ports
d'Europe.
I. J. BIGIO
Agent Gnral
Tlphone : '4311.
Avis au Commcrc

es
a Panama Railroad Stramshii Lwie el avantage d'annoncer
dparts suivants de New-Y.uk pour Port au Prince, Hati,
lirectement, duuraal le mois de Fvrier 1131.
IMparti de *ew York Arrivages Port au Vrince
Sleame- CrietobaLie 3 lvrier 19!U le 8 lvriei
S/^aGuayaquila le 10 lvrier 1931 le 16 fvrier
S/S "Ancon" le 17 lvrier 1 JaS. H. C VAN REfiO
Agent Gnral.
19 1
1931
1931
Comit de florgantaa"
tion do PU. S. S H
o
| COMMUNIQU
Prfecture de Arron-
dissements de Port au
Prince, de Mirebalais
et de l'as Cahobas.
A titre dcouragement et
en vue d'un plus beau csrna-
Membres le l'U. S. S ll.^ent | T^j |e prtet dtl Arrondisse-
I .,, .... ,,,,, invits entraner plus cti- ments l|e i>(),t-au Prince, de
LaZenen deux parties- vement l.urs quipes de toot- Mlreha.;,is et de Las Cahobas
La le e sera en aeux parues. fa d mettre le r.vantafie d'avia
s e.daulsuourrouUamuser ^"r ... mm mmmnrm . ,.hni , a anl' 8e a
Les
AVIS
capitaine! des C,Iul>s.
L*s ehmeuri an 11 Us luit
Le non-brf des sans lrvail
auxElat Unis s'lve en janvier,
d'api es William Graen, 5,7011,
000.
Avis
Il est port la connaissan-
ts du pub'ic que le bureau de
la Loterie L'Ami du euple-
est iranii 15:^7. Ru La
mare a l'Entre Tippenbauer.
Le Comit d'organisation :
H. TlFPENHAUER
Directeur,
Jh. ALBERTINI,
Membre.
S. B. BOYER,
Administrateur.
les t.-. i.inib y
db 3 heuits de 1 aprs-midi
et les giaudes piraonuts, ds
8 li* nus un oir,
hieu uy lU'iiquera. Tuut
est mis eu ce vie atiu de
djuUnei SailSlacllUil lOUl,
grands et peins. Nou^ avons
reu quelques conlideuces
que uous gardons pour nous
seuls; mais nous pouvons due
que te sera simplement nu r
veilieux .. et ,que pe onue n
i egreliera d'y a%oii pu* p-r..
Eu luule uouc samedi, i ie -
iois,l'leirelies t-l au les ; aii*z
. ivaliai de gaiet e d'eu ai
Luire : Eu tant .C. 0,50
biiiuie pciimne G I.
le Comit en mesure sir ts proi bii einenl et d'-
p es leur rendement, 'es '-
m nls (|ui Livf>t I rmc I b
UUIP . Ha.tii nn I L juipe
mie 1 i li naie, poui assu
rer s(-u homoguei . il -< a
organise des inaulies bT 'eb-
domadaires. Enonire, le i o-
mit se lait le devoir d'ap-
prendre aux Clubs et au pu-
b ic.que le Team'du croiseur
Dragon'' attendu ici le '24
lviu r prochain lit m iti b nul
avec lu e des plus puissm
t.-s qui -s de la Jam i l e,le
hclb mm '
Le G mit
ge d'aviser les Chels
de ahe ides carnavalesques
qu'il iccoedera un premier
pi i\ de ftonrdea 50, en deu
xine s, i d '.-i. s 0 an "eus
mti eines bandes' dcem
meni l^guiaes el 'es mieux
travesties.
Ces prix seront dcerns
par nn jury compo de Di-
recteurs des quotidiens de
cette ville.
Port-nu Prince, le28 janvier
ce ,soir;
Sur de liioi'le
5
MESSAL1NE
aatra : 0,50 ; Balcor : 1.00.
!*' aaaaaaWaaae^BeaaaealW
Toutes les Polices
DELA
LA PLDS tNCLEIII ET LA PLUS OTIUCI a
INJECTION PEYRARD
D'ALGER
M
(DRAGES PEYRARD B* 4
Ourlmmmnt ta
BLENNORRAGIE
TOUTES PHARMACIES
Specuii's ptRARD. U, rw U CnwlU. K1S

Cinzano
i C'aet le Veimouth le plot agrable, le plus toi ie,ae et
p.r aonaquenl le plus apprcie!
LL CINZANO BLANC a au les plus hautes rceaa-
panais a i ou les les axpoailioni at sa vend sur pkue un
pnx de plus raisonnables.
Ma grosenea A. e MATTEIS.
qat n'a jaimata t tait
Ce qui n peut tre dpass
Kola Champaqnc
F. SJOURN
Prpaie rfant des ci ndilions'riuoure DIM
D'ASIPtU
Prparation at Vearfe
PHARMACIE F.SBJ0URN
Angle des Unes Roas at du Ceatre.
-
MAUX de DENTS
n____ n^Kaa^A |npprMloil inilanlaiiAp, railli .lr r, rtflmllv, pi
ttayO dO MJOnWS y,.myU<, mmM.I, I i... .In BAUME TUE HERf HIHA
Qakoi iDiUntanOMnl la deulrar,oray*la earlr.auui ..iiindniliu,
(.lui.ni, iii.iif conlltnl l nn.'.iirr pour l'oMurallou et le pantamanl Mawau
ries Sol, la Daami lw-\rrf Vlny.i tut la > dentaire dalla Kl vatnanl. Kaloaa la
BAUME TUE-NERF MIRIQA
(.akora-lolre du Uocteur G1HAUU, Pharmaolan. 8. Rue Dolet LYON-OOLLHM (BMBMIl
iK-pi n l'oit-au-l'rlnco : l'Iinrum. i, la (11.
l
lnSURAMC C
Accident deChat.ee
C'est un te idmt t uent
ma hrureusemen' e' combien
nlorahle pour un chasseur
d'avoir des cors aux pieds. I-
estaujouid huit iacile vil
ter. Le Diable enlve les
cors tu siS'.jours^pour tou-
jours.
Envoi pa<- poste contre *
gourdes :
H. DESHIaMPS
St-Marc
Prot^

Articles
du
Carnaval
Problme
Sachant que la misre bat
son plein dani le pays, cxpli
quel pourquoi :
lo Y s-t'il lanl de moi de
assister aux ltes ?
"at Y a '-il plus de voiiun s
i- luxe en cin ulaliou ?
Un - Les ho nu s -urtoul
s habillen* ils mieux ?
BElHiNSE
lo r*di ce (ju il n y n que
a a h iie.
2 parce que les voit m es
sont eu plus eu plus atlia-
yantes.
3o Parce que la Maison
Vincent CAUDINO
2t6, rue Bonne Foi,
s'est spe'alisee ennitiele pour
hommes tels que Casimirs e
toutes nuances et tout piix,
chapeaux fins, cravates et
chemises de lou'e heaut.que,
grce son Stock formidable,
elle peut vendre dis prix d-
fiant rlit nient toute concur-
rence. Ht ndex-vou>. l'viden-
ce en visitant hi cm iMm Vin-
cent Gaudiuo,^2J. Hue Bonne
Foi.
La fte du 31
janvier 1931.
Son m/, (Jairons. iromtetle, et
Vous, ll.iilr/ lainkonr !
Veoez.Pierrola et IMerreltes
en calicot avec vos pompons
eu papier de loules sortes; ve-
nez conlribuerpar vas joyaux
bats bu succs de la tte eos
limite qu'organisent las Da-
ines de Saint Franois de
Sales. Venez soulager l'intor*
lune en dridant les visages
sombres par votre gaiet et
par votre jeunesse.
Accourez tous en loula 4
la Fte ri 31 janvier en
n'me temps que votre obole
vous apporterez votre rire:
L'aumne est sur de la
prire, la gaiet est sur de
la jeunesse.
Assurez-vous contre accident
la Geneial Accident Fire m.
Lile Asusiance Corporation Li-
mited . Vve F. Beriningaasa
Agehi (' o al pour H'.
m
aD
Foudre sans auqmentalion de tauxg
uq.LeBass#Co
Agents Gnraux
Vous (rouvereZjde jolis ar-
ticles trs originaux pour
tous les gota et pas eher,
tels que :
'2Chapeaux d'Arlequin.
hape u\ le l'ierrot.
Boyscott
Garniture* or et l'ailleltes
Cloches, Colliers.
Papier Lrp tomes cou-
leurs biadmes.
Manques tous jjeuies.
Serpentins, Confetti, etc.
Venei de suite,
thez John H.WOOl EY.
GraaUae.
Viennent
d'arriver
Un Fort Stock de Pneus
et < bambrr s n Air.
DUNLOI' ai glais, toutes
dimens ois,
Pour voitures it Camions.
Il hez
John H. WOOLLEY.
ttraadRue.
Mi Nestor FBL1U
MMilUWh. ItlLLaTR
Salue le l'ei.ple hatiea. 11
Soritet ?a nombreusecliei -
tle. Il se met surtout la dis-
! position de cette semire,
l le a|procds Je 'a coupe jfcO-
' dtrue qu'il a pratique dn
r. ni les cinq a nea^qn'il a-
pass s lui.oi chez lui et ta ni
loi la* Havane ; ce qui In.
a permis de rtablir eompl-
teineol sa sant.
Rne Feiou ou des a*ireeh:
No 316, 1'ancieme E^ele
Robin. L oie de Dactylo)
_,


Vendredi
30 Janvier 1931
24me XS^Wt: - 7301
yortan-Hnnce
Tlphone : 22#
4 pages:
fl. !*
L Si1 du

. , GhaJM
Mai.va Rctcfli d'ge
combat
hlaladieii de lia Femme
?..
Il < fne.Bt. eee.?:- immenti ipufce.lr. rpuM'ie, ctlour '<>. >
*...;. . i ru ..'Traure. (*! ./IKlue v.nl parlai* le I proton**
i-.it i|nr le en ' rus mein*. minil pnible*. c"e*l pure 41. pour
.prunier au a .c-me populaire uoi (croula ni||nUfi, la Ma U
travailla
Pin que ee travail ./accompli** rgulirement, au peu etlurt. rtr la i.iulmlie jie'.or. Il importe donc, de loule evtilenrc qaa le aa.
rlrettla mie li ni.niini. i d'alMPPl et de rapidit II Uni. par eunaoqve.i'
qu'il reste coutlamruenl le piua floida. partant M plut par possible Qu'i:
vienne *>ncra*ver. *'p.ilssir. e charger de re.i.iu. encombrante o .
losl'pir*. I travail va e ralentir, le organe eonl w congestionne,
lu liuiclliiii r perverti' un t'al'in'. rien n'Ira plu
C'asJ mime d autant pi 11* a craindre que le Hua meuilrurl. donl la rle
est multlplt, t une *orle ''e purnllon paillaiMM, uraol pour objet normul
I r;i.i.. 1aln.11 d- drcliel* rsiduel* de devi>ilinllall' u. de humeur pee
. rnnlr* . iulrrme>q| illl de vin et de nulaiMi du s."
D'o cillr conc'u-lon. q l'H faut maintenir la omssr iM M pure el
rirnprr. r'csl pourquoi le* 'eunei fllle ilooi la fori....1, est riouloureuir.
ri f.iiinii mal rao|*f ni que ounnente U mnopause, m trouvent a
inenrlllr du OEPOPATir III DCTtOP. nr.r.T
Qu'on MMMM en effet que le BtPU''\Tll DV DOCTI'UR KANCrT. compris'
de cii.lnrr (limite rpute il Uni* leur pour leurs ertu d*purutrlcr
h...iiii. ."> le coep* juilielm mrni choisie ,.inr leur timluri r<>olatlves.
ntl-luilqiua pbaaMttiev ronlteni *vn lr ri.'irwni, pnr eierccr l'art Ion
Ir plui prter*. H iui.niio lie Mitriil.....d.c.unri.iiusr uni rivale poo
tout rr ) el dr itrneiei-i Jr rla'.Mrr ei il ixaalnll li 1..111
l'rt'iimr il in* les CalMieniiorr* 'Ir I'IIhODOKal. ae qol <' une garantir dr
malHe. le I I I-11 HA r 11 PU uOCTtu etANCLT i e* uinoanui A j..-ie tltr..
,\r tan .11 pjrinoii le Lui de Otpurjill
Voil ce qu'il el >' que loulr le Irliiaue aacPeeil I
r .' f.hau-ii.n." GRANDS PRII. Pnunlew ne* 1 inpn.ua a Port.
2 r Valrneieime. Paeu t' 1 l'miTn..'"

Il i 1
.
UN MILLION DE
BTONS PAR JOUR
Une grande production crit.c un grand dboucha*,
et, pour l'aMlUr un vsr.ind t'.liouch, il faut que
UpliU tint i.ualila'unic a l.t quantit maximum.
Ce t r^urquoi les bstoni de Chocolat au Lait
Cadbury ceignent le gtol e.
CHOCOLAT
AU LA T
CA
BURY
Sadiesser M. Joe Woolley.
Une bonne
prparation
pour le teint,
,.. i
'Bai i Ly, *M l'nii.issesj.lf
la m iiiii i 1 \t /\ iMi'1''
Ce u'csi i>;>s un secret; u ie j
motion bien prpare buafl
l'oxychlorure de bismnlo .
tri flnemenl
Ceux qui 1 ; ',l :
quelquet? |oo
au bal un u i ptj n
trouve ml q ,ul
pensab
Indi ,lsv 1
les villgi l Jf"
pche que le teinl wil brl
ou tch par .ardeurdeni ire
soleil tropieel.
Cabinet de
*eA..TIIIl.n.Yri->- 1.AMFAI
ineunminiilre Juttic
Hu i.-
fuis ^i- -N1 ,'l')
l'jll-uU i'i i.
ASSUREZ-VOUS
la
General Accident Fire & Lite
Assurance Corporation Ltd.
" de Perlh ( Scotl.ind
.
OT U .GENF.P.M. e.->n, d pin. r^^jfj^^i & t
d ce senr Le aoleil ne se couche jamais sur aOD champ uacuoii 1
"D"L Police, con'rc incanli. couvreni-aussi les ,lg.s *^^T &&
SasP.....es poui A.i.minl)ilesc.iuirentvols. locansU, malveill.uca. liaiii m
caass t Jiilni dans sa pei sonne on dans ses biens. -.-.hlaa an Hati
Se, Police. M.rilimil mises pu. ses brandie d Euro,, sont psy, MHM
Sea Police, conlr. 1 ceieut. -ont tralakle.dDla .vers eu. er rou laa^eofa-
Veuve F BERM1NOHAM, Aux Caves
aM I . i ,, 1 1
sou*- i;ents
Agent GDwl pour Hati.
port au-t'nnta. J- JEAN BLANCHETJrmic
ASTHME
Opprtstion, Catarrhi,
Suflocationi,
Toux niroeuiii,
Ouatrlaon oortalno par !
CIGARETTES CLRY
.h POUDRE CLERY
Or Ct RY. Il, RM * Miufitug*. P*IS.
I t tnul4 Ptvfirmat*!*)*.
A L0UER
D. x excellentes pices
d'api ti'n ei t, l'iti) s Ines
In Gisud'Rue, q< trliei cum
aieiciai.
000
S'adresser a
M1 J lin \U0 !.tY
Graud Ktie.
Est une prrscriptiou te
\lf d. 1 in pour le Froids et le$
taux lie icie. C' s< le renids
en uCif pus rapide.
^Giiii eotiiablsttes aussi.
Panama Railroad StamshiD Linc
ServicAde frl el de passaqers enlr
NLW-01KC!'1YN. Y CHIMOBAL ANA1 ZONh et les KORTS de la COT
entie liaili
de I anama
e
COTE
OUEST de lAMiiRIgUE du SUD.
Plus rapide et_ le plus direct service de transport de passagers etdu trv
et les ports Europens via Nsw-Yord et Cristobal, Canal Zone, Isthme
Voici la liste de nos agents pour les principaux p< ils de l'Europe :
Angleterre tcom-e France
Mrs. G W. SHFI DON To- 17 J.imes Street, Liverfool, knglam>
The fallowiog Bff e LNtLAND. SC(>1LaM>, MiA.NLE.
Hessrs G. W. SHELDO.N & i.o.,
17 James Street, Lnerpool, Euglan
"' reprisdateidbyfths t-illowia ttrsts
Avis au Commeice
La PmaiBS Railroad Steamship Line a l'avantage
d'annoncer les dports suivants de New-Y.ik pour
portaa Prince, diiectsmen. durant le mois de Janvier
1930
Dpart de \ i Huen .venlura l* 13 !e l'.l Janvier 1931
3/S Amou le'20Janv. le i Janvier lfJl
Jas.H.C. VANKBD
Agent Gnral
le tenue, llessrs G. W Sheldoi
LeLVTLY H-'.NKKY (S Co
21 Rue.de la Rpuoiifee
Vlarseillr-s.
Nbumo I EHON & , L' I
53 Quai George V.
Il ivre.
Hehni PeftOH t Co., Ltd.
Rie du sfonliD Vapaar,
Boaloi'.ie sur Mrr.
Measrs K. A. Bbndix & Co
21 Allenr*;1! le. ipentajea.
Oslo, NonWiY.
International
vSpeliii nsse'kip O+lo.
MM Ariane PasvtWT Corp'm
li ilUnli iite, Ha ut) irg 1.
Geretaay
Messes Atlkntic PneieaTT
Cor position
Geraaaay
M*oSrS VTLANTIG FsMNQaT
Corp n.,
24 Qu i JJordaees,
AnVwerps, Belfljium
A Ci.
xc<
;C" .Ltd
taris,
Hmui l'eneN &
i) Mue des
Paria.
Hajuro r'BROJ & Co Ltd.,
Une de Trauquiiit,
Dunkerque.
Ubsinu Psron & Co Ltd.,
^ 9 Hue Roy,
M sfsrs
Bordeaux.
Gbnob, Italy
rlgMRT Of; &
LEFUr.I
PUaVa S.Matteo No 15Genoe
COTTBNBUHG. sSWE[)BN.
Nordisk Express,
Ci lien hu rg,
Messrs Atlantic FeStsiT
Corp'n.
Kon'Kmmap'ein 3,
Rotterdam Holland
Messrs Steimann & Co
ALUMIiNUM LINE
DEPARTS D1RECTSDE NEW ORLEANS ET DE MOULE
POUR LUS PORTS HAT1ENS
Pi steamer laissera New O lans le 13 cri. et Mobile ,P
15 directement p -iules ports du Sud, P irt au P iuce ifs
'onaives
Port au Prince, le 10 Janvier LUI.
A DE MA il EIS A Co
Agents Gnraux_______
Grand Cal de France
Sous le.l.lirecliou.aviae et intelligente de.Monaieur Franois
Giraldi qui est devenu l'associ de Monsieur l'ai. IS, le propri-
taire de eet etablissemenl qui n'a pas d'gal, le UKAND LAhs,
DE FRANCE, oflre rses aimables et tlnuuguea cueni, les
consommations les plus^nes, les vins de toutes piovenances les
plus choisis Cig*res et Cigarettes, Sdodwiches. vaua. des pus
d. il ni unit concurrence.
L'.-cri.eil le plus 'vniplhique contiauera S lre.le tueilleur
httaeil du jr.ind Cale le France.
a*A'l'i40i A Co, Wkvoue 2J&
Une des; plus fortes^COMPAGNIES
CANADIENNES d'ASSURANCE
sur la VIE
EUG. Le BOSSE> Co
Aaents Gnraux

-r*Hi


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs